Vous êtes sur la page 1sur 27

RAPPORT ANNUEL

2015
Sommaire

1. Profil ........................................................................ 4
2. Conjoncture ........................................................... 10
3. Message de l’ADG ................................................ 12
4. Faits marquants....................................................... 15
5. Exploration/production.......................................... 20
6. Activités commerciales .......................................... 30
7. Projets gaziers........................................................ 34
8. Responsabilité sociétale ........................................ 36
9. Activités financières .............................................. 40
10. Rapport financier ................................................. 42
Annexes ..................................................................XLV
• Principes et normes comptables appliqués
• Traitement comptable
• Traitement fiscal
• Mandat de l’Etat : Rapport d’audit sur les états financiers
• Gestion du portefeuille : Rapport général du commissaire
aux comptes sur les états financiers

3
Acteur majeur du développement du Cameroun
La SNH mène plusieurs actions et projets conformément à ses missions :

• délimitation, promotion et placement pour améliorer le confort des ménages


des blocs libres du domaine minier na- et soutenir le développement du tissu
tional ; industriel;
• exploitation, en association ou en sole • enlèvement et commercialisation de la
risk (à ses propres risques), de champs part de la production nationale d’hydro-
pétroliers et gaziers, permettant de va- carbures qui revient à l’État, selon les
loriser les ressources nationales en hy- proportions prévues dans les contrats ;
drocarbures ; • transfert au Trésor Public, après dé-
• contrôle de la gestion des associations, duction des charges de production, des
avec pour objectif la maîtrise des coûts recettes issues des ventes d’hydrocar-
pétroliers, dont le renchérissement im- bures, qui contribuent au financement
pacte les revenus de l’État ; du budget de l’État ;
• suivi des opérations de chargement de • gestion des stocks de sécurité des pro-
pétrole brut sur les terminaux ; duits pétroliers, pour garantir l’approvi-
• conduite de projets gaziers portant no- sionnement du pays en cas d’imprévu
Profil tamment sur la production de gaz natu- majeur ;
rel liquéfié, de gaz naturel comprimé • conduite d’études et mise en œuvre
pour véhicules, d’électricité et de gaz de divers projets en rapport avec ses
domestique. Ces projets visent la ré- missions, aussi bien dans les secteurs
duction de l’empreinte carbone et le re- pétrolier et parapétrolier, que dans les
lèvement de l’offre nationale en énergie secteurs connexes.

Une gestion axée sur les résultats,


La SNH, mandataire de l’Etat
marquée du sceau de la rigueur
dans le secteur des hydrocarbures
L’entreprise met en œuvre un plan de dé- rieur dont l’application stricte assure l’har-
La SNH est une société publique, à caractère • le suivi de l’exécution des contrats pé- veloppement quinquennal décliné en plans monie sociale en son sein, la SNH a élaboré
industriel et commercial, dotée de l’autono- troliers et gaziers passés entre l’État et d’actions annuels pour assurer le plein ac- et mis à la disposition de son personnel,
mie financière. Elle a été créée le 12 mars les sociétés intervenant dans le secteur complissement de ses missions. un Code Ethique qui constitue une bous-
1980, avec pour missions de promouvoir des hydrocarbures ; sole pour la gestion des rapports entre les
L’ensemble du personnel est impliqué dans
et valoriser le domaine minier national et • la promotion de la réalisation d’in- agents, ainsi qu’entre ceux-ci et les parte-
le processus de prise de décisions, tous
gérer les intérêts de l’État dans le secteur frastructures de production, de trans- naires de la SNH, ses prestataires de ser-
les agents participant à l’élaboration des
des hydrocarbures. Son capital est de 8 mil- port, de traitement et de stockage des vices et le grand public.
plans d’actions des différentes Unités (di-
liards de Fcfa. hydrocarbures sur le territoire national ; rections) de l’entreprise. En plus, les agents Sur un autre plan, les procédures sont co-
Afin d’accomplir ses missions, la SNH mène • la collecte du gaz naturel auprès des donnent leurs points de vue difiées et les textes y relatifs ras-
les activités suivantes : sociétés productrices et son transport dans le cadre des ré- semblés dans un manuel
vers les industries, les producteurs unions de service de procédures et un fi-
• la conduite des études relatives aux hy- d’électricité, les autres clients éligibles, et d’échanges chier réglementaire.
drocarbures ; les sociétés de distribution de gaz et les entre l’em- Un contrôle in-
sites de traitement destinés à l’exporta- ployeur et terne de ges-
• la collecte et la conservation des infor-
tion du gaz ; les délé- tion est en outre
mations qui s’y rapportent ;
• la conclusion en tant que de besoin, d’ac- gués du mis en œuvre,
• la conduite des négociations des cords avec les sociétés exerçant dans le person- et des audits
contrats pétroliers et gaziers, en liai- domaine de la production, du transport, nel. sont menés par
son avec les administrations publiques de la distribution, de la transformation O u t re des cabinets ex-
compétentes (ministères en charge des ou du stockage des hydrocarbures ins- le règle- ternes de renom-
Mines, des Finances, de l’Énergie, de tallées au Cameroun et disposant des ment inté- mée établie.
l’Économie, du Commerce et de l’Envi- capacités techniques et financières re-
ronnement) ; quises pour ces opérations.

4 5
Des activités menées dans la transparence
Les contrats sont négociés conformément minier, les investissements à consentir et
aux Codes Pétrolier et Gazier camerounais, les initiatives visant notamment la mise en
sur la base de modèles alignés sur les valeur des compétences locales.
standards de l’Association Internationale
des Négociateurs Pétroliers (AIPN). Ces Toutes ces dispositions sont portées à la
Codes prévoient deux types de contrats connaissance du public à travers les média
pétroliers: les Contrats de Concession (CC) de masse. Outre ces informations, la SNH
et les Contrats de Partage de Production publie les chiffres relatifs à ses activités (in-
(CPP). Le taux de participation de l’État vestissements, production, chiffre d’affaires,
est précisé dans ces contrats, de même transferts à l’État) dans ses diverses publica-
que les programmes de travaux à mener tions externes et sur son site internet (www.
sur le domaine snh.cm.). Ces chiffres sont particulièrement
suivis par les bailleurs de fonds du
gouvernement camerounais,
parmi lesquels le Fonds
Monétaire International
et la Banque Mondiale.
La publication de
ces données est
conforme aux prin-
cipes de l’Initiative
de Transparence
dans les Industries
Extractives (ITIE), à
laquelle le Cameroun a
adhéré en 2005. La SNH
est membre du Comité na-
tional de suivi de cette ini-
tiative, qui vise l’utilisation ju- Organisation de la SNH
dicieuse des ressources extractives
Rattachée à la Présidence de la République, la SNH est dotée d’un conseil d’administration
par les gouvernements.
et d’une direction générale.

Conseil
d’Administration
Comité de Pilotage
Rattachement institutionnel de la SNH et de Suivi des Pipelines
Conseillers
Direction Générale Représentation SNH
Administrateur-Directeur Général de Douala
Chargés
Présidence de Division Juridique
de la République missions
Division Informatique
Directions
Secrétariat Général de la Division de la
Présidence de la République Communication

Services du on
Explorati

ra s
né ire
Premier Ministre

s
le
Gé Affa
tion
duc

es s
Pro

ain e
m urc
z
Ga e

Hu sso
al

ntr t &
ci

ôle
er

Co dge

Re
nt
re ns

re
pe &
m

tro m re

me
liè atio

ciè
lop ie
om

Bu
s
Pé for ent

ve ég
C

an
d’ C
Ministère Ministère Ministère Ministère Ministère Ministère

Dé Strat

Fin
In
en charge des en charge en charge des en charge du en charge de en charge de
l’Environnement SNH
Mines de l’Energie Finances Commerce l’Economie

6 7
Les membres du Conseil d’Administration* Ressources humaines

Des effectifs maîtrisés


La SNH compte, au 31 dé-
cembre 2015, 331 agents,
dont 260 au siège social
à Yaoundé, 38 à la Re-
présentation SNH de
Douala, 16 sur le site de
production de gaz de
Ferdinand Ngoh Ngoh Adolphe Moudiki
Bipaga à Kribi, 10 sur
Président du Conseil, Secrétaire Général de la
Présidence de la République
Administrateur-Directeur Général le site de production
pétrolière de Mvia, près
de la ville d’Edéa, et 07
agents en détachement
ou mis en disponibilité.
Neuf agents ont été admis à
faire valoir leurs droits à la re-
traite et neuf autres recrutés au cours
de l’année.

Un personnel bien formé, pour


Répartition des effectifs par catégorie
un meilleur rendement socio-professionnelle au 31/12/2015 
Paul Elung Che
Directeur Général de la
Le renforcement des capacités du person-
Caisse de Stabilisation des nel à travers un plan de formation a permis
Prix des Hydrocarbures
d’accroitre son rendement. Employés : 67,
soit 20,24%
Au total, 80 agents ont bénéficié de forma- Agents de
Modeste Mopa Fatoing tions, aussi bien au Cameroun qu’à l’étran- maîtrise :
Jean Kisito Mvogo Directeur Général des Impôts 123, soit
Directeur des Mines au Ministère des Mines, de
Philip Mkong ger, dans des domaines aussi divers que 37,16%
l’Industrie et du Développement Technologique Chargé d’Etudes dans les Services
du Premier Ministre
l’analyse financière, l’arbitrage et la média-
tion dans les entreprises, la cyber sécurité,
la maintenance des équipements, l’écono-
Cadres : 141,
mie pétrolière, la gestion des ressources soit 42,60%
humaines et l’ingénierie pétrolière.
Personnalités désignées par le Président de la République
Évolution des effectifs par catégorie
socio-professionnelle de 2011 à 2015
Répartition des effectifs
par genre au 31/12/2015 350

70 67
300 65
64
67
250
Femmes :
125, soit 127 123
200 124
37,76% 113
101
150

Hommes : 100 139


139 141
Jules Mana Nschwangele 206, soit 135
Elite du Département de l’Océan 62,24% 50 129

0
El Hadj Lawan Bako 2011 2012 2013 2014 2015
Chief Daniel Anki Ambo Homme politique et opérateur
Chef Supérieur de Bakassi économique
Cadres Agents de maîtrise Employés
*Au 31 décembre 2015

8 9
Baisse continue des taux directeurs nant la fin de grands programmes d’inves-
tissements sociaux, une baisse générale des
L’activité financière est restée marquée par subventions et la restructuration des entre-
l’appréciation du dollar US par rapport à prises publiques.
l’euro et le maintien à des niveaux quasiment
nuls, des taux directeurs des banques cen-
Déficit budgétaire en zone CEMAC
trales Européenne et Américaine. Toutefois,
pour la première fois depuis 8 ans, le princi- En zone CEMAC, la croissance économique a
pal taux directeur de la FED a été relevé de ralenti à 2,4%, contre 4,8 % en 2014, selon la
0,25% à 0,5%. Banque des Etats d’Afrique Centrale (BEAC).
Une déconvenue due à la chute des cours du
Déprime des cours du pétrole brut pétrole brut et ses effets sur la demande in-
térieure, ainsi qu’à l’impact du climat d’insé-
Le secteur pétrolier a été principalement
curité suscité par le groupe terroriste Boko
caractérisé par l’accélération de l’effondre-
Haram, notamment dans l’Extrême-Nord du
ment des prix débuté en juin 2014. Ainsi, le
Conjoncture cours du baril de Brent Daté, qui a démarré
Cameroun. Les recettes budgétaires ont ain-
si diminué de 21,5%, en raison de la forte
l’année avec une cotation de 54,98 $ le 02
contraction des recettes pétrolières. Le taux
janvier, s’est sensiblement redressé pour at-
d’inflation moyen annuel s’est établi à 2,5 %,
teindre le niveau de 61,05 $ le 30 juin, avant
après 3,2 % en 2014.
de replonger pour se retrouver à 35,74 $ au
31 décembre. En moyenne annuelle, le prix Cameroun : résilience de la
du Brent Daté s’est situé à 52,39 $/baril,
contre 98,95 $/baril en 2014, soit une dégrin- croissance économique
golade de 47 %.
Au Cameroun, l’économie a bénéficié d’une
Face à cette conjoncture, les entreprises pé- forte diversification du secteur primaire et
trolières ont globalement réagi par la réduc- d’une croissance soutenue, qui a néanmoins
tion drastique de leurs budgets d’investisse- entamé une phase de décélération. La baisse
ments et la renégociation à la baisse de leurs des cours du pétrole, les problèmes sécu-
conditions d’achat des biens et des services. ritaires sus évoqués et les incertitudes qui
Ces politiques budgétaires restrictives ont pèsent sur la demande extérieure ont contri-
Une croissance décevante en 2015 naturellement induit une crise de l’ensemble bué à fragiliser l’économie du pays jusque-là
du secteur parapétrolier. Pour leur part, les résiliente. Le taux de croissance du Produit
L’année 2015 a été une année de transition tion au Brésil et en Russie. Plus globalement, principaux pays exportateurs se sont enga- Intérieur Brut (PIB) reste néanmoins plutôt
pour l’économie mondiale qui a connu une les pays en développement ont souffert de la gés dans des politiques d’austérité compre- stable, à 5,8 %, contre 5,9% en 2014.
croissance estimée à 2,4 % par les Nations détérioration des termes de l’échange, de la
Unies, en dessous des prévisions établies baisse du commerce mondial et de la raré-
en juin 2015 par cet organisme qui projetait faction des flux de capitaux due à la rationa-
alors une accélération de 2,8 %. lisation des investissements internationaux.

Cette évolution décevante s’explique par Par contre, l’activité dans les principales éco-
la persistance des incertitudes et des dé- nomies développées a bénéficié de la baisse
séquilibres au niveau macroéconomique, la des cours des matières premières et particu-
faiblesse des cours des matières premières lièrement de la chute des prix des hydrocar-
et le déclin du commerce international, l’ins- bures, pour connaitre le gain de croissance le
tabilité croissante des taux de change et plus significatif depuis 2010. Ainsi, les Etats-
des flux de capitaux et la stagnation voire la Unis, malgré un premier trimestre timide dû
baisse des investissements. Dans ce contexte, à la baisse des investissements dans le sec-
les principaux blocs économiques mondiaux teur de l’énergie, ont connu une accélération
ont connu des situations contrastées. économique suffisante pour permettre à la
Réserve Fédérale Américaine (FED) d’aban-
En effet, dans les grands pays émergents, l’on donner sa politique de taux zéro en vigueur
a enregistré une décélération de l’économie depuis 2008. De son côté, la zone euro a enre-
marquée par le rééquilibrage en Chine, où gistré une activité beaucoup plus modérée,
la croissance a continué à s’infléchir, et le en raison des incertitudes liées à l’évolution
recul plus marqué que prévu de la produc- économique de certains pays membres.

10 11
Message de
l’Administrateur-Directeur
Général (ADG)
65,3% de
la capacité
installée de
cette centrale.
terminal Komé-Kribi 1, suite
Le chiffre d’affaires généré par les à l’arrivée en janvier, d’un deu-
ventes de gaz à l’opérateur de cette centrale xième expéditeur de pétrole brut opérant
est en recul de 6,33%, à 15,704 milliards au Tchad, la China National Petroleum Cor-
de Fcfa, en raison de la récupération par le poration International Chad.
client, de volumes de gaz payés en 2014, en
vertu de l’obligation contractuelle Take or Il y a par ailleurs lieu de relever que le Ca-
pay, mais non enlevés. meroun a apuré le 1er avril, le prêt contracté
auprès de la Banque Internationale pour la
Au final, quel profit ces ventes ont-elles Reconstruction et le Développement pour
Adolphe Moudiki : généré pour l’Etat ? le financement partiel de sa participation au
“Nous avons pu parvenir à des résultats satisfaisants.” Après déduction des charges de produc- projet Pipeline Tchad/Cameroun.
tion, la SNH a transféré au trésor public une
somme cumulée de 378,536 Comment la SNH compte-t-elle réduire
Quel regard portez-vous sur l’année 2015 mis d’augmenter les quantités vendues de milliards de Fcfa, en l’impact négatif de la baisse des prix du
pour la SNH ? 34,77%. Toutefois, le prix moyen de vente de baisse de 14,88%. pétrole sur ses activités ?
La SNH a
L’année 2015 a été très difficile pour notre nos bruts s’est replié de 48,77%, pour s’éta- Ceci constitue néan- Nous comptons notamment améliorer le taux
transféré au
secteur d’activités et par conséquent pour blir à 49,70 dollars par baril. Cette évolution trésor public une moins une perfor- de placement des blocs libres du domaine
notre Entreprise, en raison de l’effondre- reflète celle des cours du Brent Daté, brut somme cumulée de mance, compte tenu minier pour intensifier l’exploration. Le but
ment des cours du pétrole brut sur le marché de référence des bruts camerounais, qui, 378,536 milliards du contexte difficile est de réaliser de nouvelles découvertes
international. Toutefois, malgré ce contexte, lui-même, a connu une baisse de 47,05%. En de Fcfa que j’évoquais tantôt. ou, à défaut, de maintenir la production
nous avons pu parvenir à des résultats satis- conséquence, notre chiffre d’affaires a ré- Notre entreprise a en pétrolière à un niveau appréciable.
faisants. gressé de 30,96%. outre servi un dividende
de 5 milliards de Fcfa à l’Etat et s’est acquit- De même, nous allons continuer à veiller à la
Pouvez-vous nous présenter ces résultats ? Qu’en est-il pour le gaz naturel? tée de l’Impôt sur les Sociétés à hauteur de maitrise des coûts pétroliers et optimiser la
Nos efforts visant à valoriser au mieux les S’agissant du gaz naturel, la SNH a livré à la 12,098 milliards de Fcfa. rente pétrolière. Ceci passe notamment par
ressources nationales en hydro- Centrale thermique de Kribi, suivant des choix efficients en matière d’investisse-
carbures ont été globalement les besoins exprimés, un volume de Quid des recettes générées par le Pipe- ment, l’optimisation des sources de finance-
concluants. Malgré la baisse 10 078 millions de pieds cubes, line Tchad/Cameroun ? ment et la mise en oeuvre de synergies dans
des investissements, nous Nous avons vendus à un prix moyen de 1 Le Pipeline Tchad/Cameroun a généré un la conduite des opérations pétrolières. A cet
avons enregistré un relè- enregistré un 558 Fcfa par millier de pieds
relèvement de
Droit de Transit de 36,079 milliards de Fcfa, égard, j’ai demandé aux représentants de
vement de la production cubes. Ces livraisons, qui sont ce qui représente une hausse de 63,98%. la SNH au sein des différentes instances de
la production
pétrolière, de l’ordre de pétrolière en hausse de 4,21% par rapport Cette hausse est liée à l’augmentation de concertation avec les opérateurs pétroliers,
27,18%. Cette hausse a per- à 2014, n’équivalent toutefois qu’à 37,14% du volume de pétrole brut enlevé au mais également au sein des conseils d’ad-

12 13
ministration des sociétés du portefeuille, ploitation d’une usine flottante de liquéfac-
de continuer à défendre efficacement les tion de gaz naturel au large de Kribi.
intérêts de notre entreprise et de l’Etat du
Cameroun. Quelles sont les
perspectives
La SNH a initié quelques projets pour pour 2016 ? Nous comptons
valoriser les ressources gazières. Ils Nous comptons améliorer le taux
avancent ? finaliser certains de placement des
Oui, nos projets gaziers avancent. Des projets, notam- blocs libres
études sont en cours pour un projet d’in- ment la construc-
troduction à grande échelle au Cameroun, tion à Douala, d’un
de véhicules roulant au gaz naturel. Quant Centre de Stockage des Echantillons de Fo-
au projet de valorisation des ressources rage. Réalisé à hauteur de 94% environ à fin
gazières de Logbaba, il se poursuit norma- 2015, ce Centre n’attend plus que la mise en
lement ; le réseau de distribution du gaz place du mobilier et divers appareillages
issu de ce champ aux sociétés industrielles nécessaires à son fonctionnement. Il y a éga-
comme source d’énergie est en extension lement l’extension de l’immeuble-siège,
et dessert désormais la zone de Bonabé- dont les travaux de construction sont réali-
ri. Au 31 décembre, une trentaine de so- sés à 93,6% et la mise en exploitation d’un
ciétés était déjà raccordée à ERP, le Système d’Informations de Faits marquants
ce réseau. Par ailleurs, nous Gestion Intégrée de la SNH.
poursuivons nos efforts en
vue de la liquéfaction du Nos projets Tout projet non prioritaire
gaz naturel camerounais. gaziers avancent devra être mis en veilleuse, en
A cet effet, une Convention application des mesures prescrites
Gazière a été signée en sep- en vue d’une contraction générale
tembre entre l’Etat et les socié- des dépenses, en raison du contexte
tés Perenco Cameroon, Golar Hilli et Golar de chute des prix du pétrole brut.
Promotion du domaine minier Signature de la première Conven-
Cameroon, en vue de l’ins-
tallation et de l’ex- 30 tion Gazière de la République du
Lancement d’une consultation
23 de gré à gré en vue de l’attri- septembre Cameroun, entre l’État, la SNH et les
sociétés Perenco Cameroon, Golar
février bution de 06 blocs libres du
Hilli et Golar Cameroon. Elle vise
domaine minier situés dans
l’installation et l’exploitation d’une
les bassins du Rio Del Rey et
usine flottante de liquéfaction de
de Douala/Kribi-Campo.
gaz naturel au large de Kribi.

Législation, contrats et accords


Signature d’un Avenant au CPP Sa-
Signature du décret n 2015/001
o 13 naga Sud, entre l’État et la société
06 portant institution d’une Auto- octobre Perenco Cameroon. Cet avenant
janvier risation Exclusive d’Exploita- vise la mise en production des res-
tion (AEE) valable pour hydro- sources gazières du champ Sanaga
carbures gazeux dénommée Sud et de la zone d’Ebomé, pour
Etindé, au profit de New Age l’alimentation simultanée de l’usine
(African Global Energy) Ltd, flottante de liquéfaction de gaz na-
Lukoil Overseas Etindé Came- turel à installer à Kribi et de la Cen-
roon Sarl, EurOil Ltd et SNH. trale thermique à gaz de Kribi.

Signature d’un Contrat de Signature d’un accord entre la SNH,


15 Partage de Production (CPP) 14 Perenco Cameroon et Gazprom
septembre avec la société Tower Resources octobre Marketing & Trading Singapore
Cameroon S.A, pour la Pte Ltd (GM&T), filiale du groupe
recherche pétrolière sur le bloc russe Gazprom, sur les termes d’un
offshore Thali, dans le bassin du contrat de vente du gaz naturel li-
Rio Del Rey. quéfié (GNL) à produire dans le
cadre du projet FLNG.
14 15
Organisation d’un exercice bilaté- Entreprise
Activités pétrolières et gazières 16-17 ral Cameroun/Nigeria de simula-
mars tion d’un déversement de pétrole
Cérémonie de présentation des
Réception du rapport préliminaire Lancement par la société AMEC brut de niveau 3 (pollution ma- 30 vœux du nouvel an à l’ADG de la
12 d’une étude de marché sur l’utilisa- 23 Foster Wheeler (AFW), des études jeure), à la frontière maritime des
janvier SNH. Adolphe Moudiki a exhorté le
janvier tion du gaz naturel pour véhicules mars d’ingénierie détaillées du projet deux pays.
personnel à se « serrer la ceinture »
(GNV) et du gaz naturel comprimé Cameroon LNG (CLNG), dont les Acheminement dans les centres et à faire encore plus preuve de pro-
(GNC) au Cameroun. Ces études principaux sponsors sont la SNH et 10-16 de lutte anti-pollution de Kribi, fessionnalisme et de créativité dans
ont conclu à un intérêt pour le GNV Engie. Ce projet vise la construc- Douala et Limbé, d’équipements la conduite de ses activités, afin de
avril
et le GNC dans le pays. tion d’une usine de liquéfaction du de protection individuelle et de ra- continuer, malgré la conjoncture,
gaz naturel, à Mboro par Kribi, dé- massage des déchets acquis par le de remplir au mieux les missions
nommée Cameroon LNG. CPSP dans le cadre d’actions pré- assignées à la SNH.
ventives contre les pollutions dues
Premier enlèvement au terminal La production pétrolière franchit, aux hydrocarbures. Les coureurs de SNH Vélo Club do-
19 Komé-Kribi 1, du brut d’un nouvel 21 pour la première fois depuis 2002, 08 minent la course d’ouverture de la
janvier expéditeur de pétrole brut à par- avril la barre symbolique de 100 000 ba- Participation de la SNH, à Washing-
février saison cycliste 2015, en remportant
tir du Tchad, la China National Pe- rils par jour (b/j), pour se situer à 17 ton aux États-Unis, à la cérémonie
les premières places aussi bien
troleum Corporation International 102 586 b/j. avril de lancement officiel de l’initiative
chez les juniors que les seniors.
Chad (CNPCIC). « Zéro torchage en l’an 2030 » ini-
tiée par le GGFR. Une trentaine de
pays, dont le Cameroun, a déjà ad- Lancement des sessions de présen-
héré à cette initiative. 23 tation des nouvelles recrues aux
février Unités de la SNH. 23 agents recru-
Lancement de l’opération de re-
tés entre janvier 2013 et décembre
12 mise de prix aux élèves méritants
2014 prennent connaissance des
des établissements riverains des
juin activités et du fonctionnement de
sites d’opérations pétrolières si-
la société, à travers les exposés des
tués onshore et de dons aux meil-
différents responsables.
leurs établissements publics des
10 régions du Cameroun selon le
classement de l’Office du Bacca- Célébration de la Journée Interna-
lauréat et du GCE Board. 08 tionale de la Femme. L’ADG a ex-
mars horté le personnel féminin à travail-
Remise par la SNH et son parte- ler de manière à conserver, par son
26 naire Engie, de trois forages d’eau professionnalisme et un respect
juin potable d’une valeur de 25 millions scrupuleux de la discipline, les ac-
de Fcfa aux populations de Lolabé, quis de la SNH.
localité située à proximité du site
alloué au projet CLNG.
Organisation par l’Association
Ouverture d’un centre préscolaire 10-12 Sportive et Culturelle Hydrocar-
07 construit en faveur des pygmées mars bures (ASCH), d’un Open de Golf
septembre Bagyélis, dans le cadre du projet à Yaoundé. 99 golfeurs de nationa-
CLNG. 24 élèves âgés de lités différentes ont pris part à cette
six ans au plus sont compétition.
admis pour la
première
22
année de
Responsabilité sociétale mars
fonction-
Organisation à Douala, Limbe et Lancement d’une étude de faisabi- nement.
Clovis Kamzong Abos-
19-28 Kribi, par le Comité de Pilotage et 09 lité sur la récupération des gaz tor- solo de SNH Vélo Club
janvier de Suivi des Pipelines (CPSP), d’une mars chés au Cameroun, initiée dans le remporte le maillot
formation de marins à l’utilisation cadre de la participation de la SNH jaune du 12è Tour Cy-
d’équipements de lutte contre les au Partenariat Mondial pour la Ré- cliste International du
déversements d’hydrocarbures. duction des Gaz Torchés (GGFR). Cameroun.

16 17
Coopération internationale

Participation de la SNH à Uyo au


16-17 Nigeria, à un atelier sur la coopé-
mai ration transfrontalière en matière
d’hydrocarbures entre la Répu-
blique du Cameroun et la Répu-
blique du Nigeria.

Participation de la SNH, en tant que


1er - 5 membre, au Congrès Mondial du
juin Gaz à Paris, organisé par l’Union In-
ternationale des Industries du Gaz
(UIIG). Au cours de ces assisses,
la stratégie de mise en valeur éla-
borée par la SNH dans le cadre du
projet CLNG a été présentée. Un
diplôme a été décerné à la SNH, en
reconnaissance de sa contribution
au succès de cette édition.

Participation de la SNH à la 50è ré-


28-02 union du Comité des Experts de
sept - oct l’Association des Producteurs de
Célébration de la fête du Travail, Participation de la SNH à la 3è édi- Pétrole Africains (APPA), centrée
1er sous la thématique « Construire 20-22 tion du Forum de l’Étudiant, tenue sur le bilan du Secrétariat Exécutif
mai l’avenir du Cameroun dans la paix, octobre à l’Université de Buea. La SNH a entre 2009 et 2015.
la solidarité et le travail décent ». saisi cette occasion pour présenter
Le personnel a été invité à plus les métiers du secteur des hydro-
d’ardeur au travail afin que la SNH carbures aux jeunes.
Participation de la SNH aux réu-
continue à assurer à l’État, les res-
19-23 nions statutaires des Fonds Interna-
sources nécessaires à la réalisation
mai tionaux d’Indemnisation des Dom-
de ses projets de développement.
Participation de la SNH au Salon mages dus à la Pollution par les
12 pour la Promotion des Études Fran- Hydrocarbures (FIPOL). Au cours
Participation de la SNH aux Jour-
18-19 novembre çaises. L’objectif était d’inciter les de ces assises, deux responsables
nées Scientifiques de l’Université
jeunes camerounais à se former de la société ont été portés aux
mai de Dschang, à travers l’animation
aux métiers du pétrole et du gaz, postes respectifs de 2è vice-pré-
d’un stand. Le Recteur de cette uni-
de manière à satisfaire, à terme, les sident de l’Assemblée du Fonds FI-
versité a salué l’intérêt que l’En-
besoins créés par les projets que POL de 1992 pour un mandat d’un
treprise porte à la formation des
conduit la SNH. an renouvelable, et de membre de
jeunes camerounais.
l’organe de contrôle de gestion
des FIPOL, pour un mandat de trois
Célébration de la 15è édition de Organisation de la cérémonie de ans renouvelable une fois.
29 la Fête des Mères à la SNH. L’ADG 23 l’Arbre de Noël pour les enfants
mai a félicité les mamans pour leur décembre du personnel. 446 enfants âgés
créativité et les a encouragé à pré- de 15 ans au plus ont reçu des ca-
server ce facteur de cohésion et deaux dans ce cadre.
d’harmonie qu’est devenue la Fête
des Mères.

18 19
Bassin de Douala/Kribi-Campo

Exploration
&
production

Situation du domaine minier


Domaine minier national 6619 Concessions et/ou Autorisations Ex-
clusives d’Exploitation (AEE), couvrant
sous contrat
une superficie de 3 850,32 km².
Les activités pétrolières au Cameroun se
déroulent dans trois bassins sédimentaires, Domaine minier national libre
à savoir : Rio Del Rey (producteur depuis
Au 31 décembre, il compte 08 blocs libres,
1977), Douala/Kribi-Campo (producteur
d’une superficie totale de
depuis 1997) et Logone Birni
8 448,64 km², et 02
(non encore producteur).
blocs en cours
Au 31 décembre de négocia-
2015, le domaine tion, d’une
minier national superfi-
compte : cie de
3 069,90
10
66 Permis km².
et/ou Auto-
risations Ex-
clusives de
Recherche
(AER), cou- 66Permis et/ou Autorisations Exclusives de Recherche (AER) : 03
vrant une
66Concessions et/ou Autorisations Exclusives d’Exploitation (AEE) : 05
superficie de
17 679, 96 km² ; 66Blocs libres : 03

66Blocs en cours de négociation : 02

20 21
Bassin du Logone Birni
Bassin du Rio Del Rey

Bassin du
Logone-Birni

TCHAD

Superficie totale :
6 379,50 Km2

Permis

Centre d’informations pétrolières

Autorisation Exclusive de Recherche : 01

Bassin de Mamfé

Faille
Basaltes
Diorites et granites
Légende : Granites porphyroïdes
Membre de la Manyu (Grès et argilites)
Membre de Nfaitok (argiles noires, micro-grès et argilites)
Formation de Mamfe

66Permis et/ou Autorisations Exclusives de Recherche (AER) : 06 Membre d’Etuku’Okoyong (Conglomérats, grès et argilites)
Socle granito-gnessique
66Concessions et/ou Autorisations Exclusives d’Exploitation (AEE): 14

66Blocs libres : 04 Bloc libre : 01

22 23
Associations pétrolières en activité au Cameroun au 31/12/2015
Permis et Autorisations Exclusives de Recherche Procédures d’attribution des blocs libres
Bassins Associations Associés Participations
Bomono EurOil Ltd 100%
Conformément aux dispositions de l’ar- Contrats Pétroliers et Gaziers, consti-
Glencore Exploration Cameroon Ltd 90% ticle 5 du décret n° 2000/465 du 30 juin tuée d’une équipe de représentants de
Matanda
Douala/Kribi-Campo
Afex Global Limited 10% 2000 fixant les modalités d’application la SNH et des ministères en charge des
Noble Energy Cameroon Ltd 46,67% de la loi n° 99/013 du 22 décembre 1999 Mines, de l’Énergie, des Finances, de
Tilapia Woodside Exploration Cameroon Sarl 30%
portant Code Pétrolier, il existe deux voies l’Économie, du Commerce et de l’Envi-
Glencore Exploration Cameroon Ltd 23,33%
Dana Petroleum Cameroon Ltd 55% d’attribution d’un bloc libre pour la conclu- ronnement.
Bakassi Ouest Madison Cameroon Oil & Gas Ltd 35% sion d’un Contrat Pétrolier : 
Softrock Oil & Gas Ltd 10% La procédure d’attribution d’un bloc par
Addax Petroleum Cameroon Ltd 60% gré à gré, valable sur toute l’année, est
Ngosso
Pronodar Ltd 40% La procédure d’attribution d’un bloc par
Rio Del Rey similaire à celle par appel d’offres, à l’ex-
Bolongo Glencore Exploration Cameroon Ltd 100% appel d’offres, limitée dans le temps, qui
Moabi Perenco Cameroon 100%
ception des points suivants :
se déroule en plusieurs étapes :
Orion Energy Holding, Inc 90%
Ndian River II 66la publication des TDR des blocs en
Heta Oil & Gas Ltd 10% 66publication des Termes de Référence
Thali Tower Resources Cameroon S.A. 100% promotion est faite avec la mention
Logone Birni Zina-Makary Yan Chang Logone Development Holding Co. Ltd 100% (TDR) des blocs en promotion dans des
« Consultation de gré à gré » au lieu de
revues spécialisées ainsi que sur le site
« Appel d’Offres International Ouvert » ;
Concessions et Autorisations Exclusives d’Exploitation web de la SNH;
66chaque offre reçue est immédiatement
Bassins Associations Associés Participations 66organisation de sessions de consultation
dépouillée et évaluée par la Commis-
SNH (Etat) 50% des données techniques sur la prospec-
Ebomé Marine Perenco Cameroon 28,5% sion Permanente de Dépouillement et
SNH 21,5% tivité des blocs (data rooms) au siège
d’Évaluation des Offres pour l’attribu-
Mvia SNH 100 % de la SNH à Yaoundé ainsi que dans les
SNH (Etat) 25% tion des titres miniers, et les résultats
Sanaga Sud grandes capitales pétrolières que sont
Douala/Kribi-Campo
Perenco Cameroon 75% communiqués au soumissionnaire.
SNH (Etat) 50% Houston (USA) et Londres (Royaume
Yoyo Noble Energy Cameroon Ltd 25% Uni);
Petronas Carigali Cameroon Ltd 25% N.B : Plusieurs sociétés, dont l’une au moins
SNH (Etat) 5% doit être une société pétrolière au sens du
Logbaba Gaz du Cameroun 57% 66soumission des offres ;
RSM Production Corporation 38%
Code Pétrolier, peuvent se regrouper dans
SNH (Etat) 50% 66ouverture des offres au siège de la le cadre d’un consortium et soumission-
Kole Marine Perenco Rio Del Rey 25,5% ner pour un bloc donné. Ce consortium
Addax Petroleum Cameroon Company 24,5% SNH par la Commission Permanente
SNH (Etat) 50% de Dépouillement et d’Evaluation des désigne l’une des sociétés comme opéra-
Ekundu Marine Perenco Rio Del Rey 25,5% teur, c’est-à-dire une société pétrolière à
Addax Petroleum Cameroon Company 24,5% Offres, en présence des soumission-
SNH (Etat) 50% naires ou de leurs représentants ; laquelle est confiée la charge de conduire
Boa Bakassi Perenco Rio Del Rey 25,5% les opérations pétrolières.
Addax Petroleum Cameroon Company 24,5% 66analyse des offres par la Commission
SNH (Etat) 50%
Bavo Asoma Perenco Rio Del Rey 25,5% Permanente susvisée, qui s’assure no- L’opérateur est tenu de justifier d’une ex-
Addax Petroleum Cameroon Company 24,5% tamment que les sociétés soumission- périence avérée dans la
SNH (Etat) 50% conduite des opé-
Kita Edem Perenco Rio Del Rey 25,5% naires disposent des capacités
Addax Petroleum Cameroon Company 24,5% techniques et financières rations pétro-
SNH (Etat) 50% lière, notam-
Sandy Gas Perenco Rio Del Rey 25,5% pour exercer les activi-
Addax Petroleum Cameroon Company 24,5% tés de recherche et ment dans
SNH (Etat) 50% des zones et
Mokoko Abana Addax Petroleum Cameroon Company 40% de production des
Perenco Rio Del Rey 10% hydrocarbures au conditions
Rio Del Rey SNH (Etat) 50% Cameroun ; s i m i l a i re s
Moudi Perenco Cameroon 40%
SNH 10% au bloc sol-
SNH (Etat) 50% 66publication des licité ainsi
Lipenja Erong Perenco Rio Del Rey 17,75% résultats et noti-
Addax Petroleum Cameroon Company 32,25% qu’en ma-
SNH (Etat) 50% fication aux sou- tière de pro-
South Asoma Marine Perenco Rio Del Rey 25% missionnaires ; tection de
Addax Petroleum Cameroon Company 25%
SNH (Etat) 50% l’environne-
Mondoni Addax Petroleum Cameroon Company 25% 66négociation d’un
ment.
Perenco Rio Del Rey 25% contrat pétrolier
SNH (Etat) 25% entre la société
Dissoni Nord Perenco Rio Del Rey 37,5%
Addax Petroleum Cameroon Company 37,5% retenue et la Com-
SNH (Etat) 30% mission Permanente
Iroko
Addax Petroleum Cameroon Ltd 70%
SNH (Etat) 20% de Négociations des
New Age (African Global Energy) Ltd 30%
Etinde
Lukoil Overseas Etinde Cameroon Sarl 30%
EurOil Ltd 20%
24 25
Titres miniers de recherche Sismique
Attributions, cessions, retraits Bassin du Rio Del Rey
Bassin du Rio Del Rey AER Bakassi Ouest,
Dana Petroleum,
66Octroi, le
06 janvier, d’une Autorisation Opérateur
Exclusive d’Exploitation (AEE) valable Traitement et inter-
pour hydrocarbures gazeux dénommée prétation des don-
Etinde, à l’association constituée de nées sismiques 2D
New Age (African Global Energy Ltd), acquises en 2014, en
Opérateur détenant 30% des parts, prévision du forage du
Lukoil Overseas Etinde Cameroon Sarl puits d’exploration Ma-
(30%), EurOil Ltd (20%) et SNH (20%). natee-1 en début 2016.
L’Etude d’Impact Environ-
66Signature, le
15 septembre, d’un Contrat Extensions & renouvellements nemental et Social y relative a
de Partage de Production (CPP) avec la
Bassin du Rio Del Rey été approuvée le 18 mars.
société Tower Resources Cameroon S.A,
pour la recherche pétrolière sur le bloc
Renouvellement, à compter du 16 juillet,
Thali.
de l’Autorisation Exclusive de Recherche
Bassin de Douala/Kribi-Campo (AER) Bolongo au profit de Glencore Ex- Forages
ploration Cameroon Ltd, pour la troisième
période de validité de deux ans. À la suite
Bassin du Rio Del Rey
66Début le 6 mars, du processus de cession
totale par la société Murphy Cameroon de ce renouvellement et conformément la profondeur finale de 2 370 m. Ce puits
Concession Rio Del Rey, Perenco Rio Del
Ntem Oil Co. Ltd, de ses 50% d’intérêts aux dispositions de l’article 5.2 du CPP y a été mis en production le 1er novembre,
Rey, Opérateur
dans le permis Ntem, au profit de la afférent, 50% du périmètre contractuel, re- avec un débit de 2 250 b/j.
66Forage et complétion simultanés, du
société Sterling Cameroon Limited, qui, présentant 230,30 km2, ont été rendus et 66Forage, du 29 octobre au 06 décembre,
à terme, détiendra 100% sur ce permis mis en promotion sous la dénomination Bo- 21 janvier au 5 avril, des puits MIB-003
du puits BJN-2 dans le panneau Nord du
et en deviendra l’Opérateur. longo Exploration. et MIB-004 dans le champ Inter Inoua-
champ Bojongo. Ce puits a atteint une côte
Barombi. Ces puits ont atteint des
de 2 853 m. Les opérations de complétion
profondeurs respectives de 2 536 m et
66Notification le 14 juillet à l’opérateur se poursuivaient au 31 décembre.
2 759 m. Ils ont été mis en production
Sterling, par le Ministre des Mines,
de l’Industrie et du Développement
Investissements pétroliers le 17 mars pour MIB-004 et le 08 avril 66Début, le 07 décembre, du forage du
pour MIB-003, avec des débits moyens puits BJM-004 dans le champ Bojongo
Technologique, du retrait du bloc Ntem, Les investissements réalisés au cours de respectifs de 2 450 b/j et 2 688 b/j. Marine. Les opérations de complétion se
suite à l’inexécution de son programme l’année 2015 se sont établis à 674,469 mil- poursuivaient au 31 décembre.
de travaux à la date d’expiration dudit lions $US. Ces investissements se sont ré- 66Forage des puits MIB-005, MIB-006 et
permis (23 avril). partis de la manière suivante : MIB-007 dans le champ Inter Inoua-Ba- AEE Iroko, Addax Petroleum Cameroon
66197,717 millions $US pour l’exploration
rombi, du 14 avril au 13 août. Ces puits Ltd, Opérateur
66Reversement dans le domaine minier ont atteint des profondeurs respectives
sur permis ;
national libre, du bloc Elombo, dont le de 2 537 m, 3 140 m et 3 092 m. MIB-005 66Fin le 14 mars, du forage du puits
Contrat Pétrolier est arrivé à expiration 6664,780 millions $US pour l’appréciation d’exploration/appréciation November-
et MIB-006 ont été mis en production
le 10 mars 2015. sur concessions ; et respectivement le 25 mai et le 07 juillet, 1X entamé en 2014. Ce puits a atteint une
66411,972 millions $US pour les dévelop- avec des débits moyens de l’ordre de profondeur totale de 2 808 m. L’objectif
66Retrait,le 16 décembre, de la société pements nouveaux et complémentaires. 2 470 b/j et 1 450 b/j. Le puits MIB-007, principal n’ayant pas été rencontré, il a
MOL Cameroon BV (anciennement quant à lui, est un puits injecteur. été bouché et abandonné.
dénommée Pronodar Ltd) de Le coût unitaire moyen de production, en
monnaie constante (base 2005) pour l’en- 66Forage, du 13 août au 24 septembre, du 66Forage, du 23 juillet au 20 octobre, du puits
l’Association Ngosso.
semble des champs en production est de puits d’appréciation BKM-102, jusqu’à Padouk-3L, jusqu’à la côte de 4 316 m. Ce
66Retrait,le 22 décembre, de la société 6,68 $US par baril, en baisse de plus de une côte de 2 605 m. Ce puits a été puits a été complété et mis en production
Petronas Carigali de l’Association Yoyo. 50% par rapport à 2014. Cette baisse s’ex- complété mais n’a pas produit en raison le 31 octobre, avec un débit de 3 000 b/j.
plique essentiellement par l’effet combiné d’une dégradation du réservoir.
66Début, le 26 novembre, du forage du
de la maîtrise des coûts et de l’augmenta-
66Forageet complétion, du 24 septembre puits d’appréciation/développement
tion de la production pétrolière.
au 28 octobre, du puits BJN-1 dans le Padouk-4L. Les opérations de forage se
panneau Nord du champ Bojongo, jusqu’à poursuivaient au 31 décembre.

26 27
Production
AER Ngosso, Addax Petroleum Cameroon jusqu’à une profondeur finale de 2 678 m.
Ltd, Opérateur Le débit de ce puits au moment de sa mise Production pétrolière en hausse de 27,18 %
Forage, du 14 mars au 19 juillet, du puits en production était de 18 b/j.
La production nationale de pétrole brut a La part SNH et Etat de la production d’hy-
d’exploration/appréciation Azobe-1X, jus-
Bassin de Douala/Kribi-Campo franchi le seuil de 100 000 barils par jour, drocarbures liquides est de 22 033 847,17
qu’à une profondeur finale de 3 365 m.
pour se situer à 102 586 barils le 21 avril. Ce barils, soit 63% de la production totale.
Ce puits a été bouché et abandonné AER Tilapia, Noble Energy Cameroon Ltd, niveau n’avait plus jamais été atteint depuis
sans atteindre l’objectif principal, suite à Opérateur l’année 2002. 34,97
l’augmentation anormale des pressions en 35
Évolution de la production nationale
fond de puits. Forage, du 29 juin au 16 septembre, du puits Cette production s’est établie sur l’année à de pétrole brut de 2011 à 2015
d’exploration Cheetah, qui a atteint la côte 34 973 812,57 barils, soit 95 818,66 barils 30 (en millions de barils) 27,50
Concession Mokoko Abana, Addax Petro-
leum Cameroon Company, Opérateur finale de 4 059 mètres. Trois des quatre ob- par jour en moyenne, en hausse de 27,18 % 24,28
25 22,35
jectifs visés ayant été traversés sans rencon- par rapport à l’année précédente. 21,61
Forage, du 19 octobre au 25 trer des hydrocarbures commercialisables, 20
novembre, du puits le puits a été bouché et abandonné. Cette hausse est due à la mise en produc-
Lima-14 dans tion du champ Bojongo, au relèvement de la 15
le champ AER Bomono, EurOil Ltd, production des champs Inter Inoua-Barom-
Opérateur 10
de Lima, bi, Barombi Nord-Est et Iroko, ainsi qu’aux
développements complémentaires dans les 5
66 Forage, du 29 concessions.
mai au 19 juillet, du 0
2011 2012 2013 2014 2015
puits d’explora-
tion Zingana-1,
jusqu’à la côte
finale de 1 720
m. Les tests Production gazière
de produc-
en hausse de 20,17%
tion de ce
puits ont La production gazière s’est
indiqué un établie à 13 048,20 millions
débit maxi- de pieds cubes, en hausse de
mal de 1,02 20,17% par rapport à l’année
million précédente. Cette hausse est due
de pieds pour l’essentiel à l’accroissement
c u b e s de la demande de KPDC pour la
s t a n d a rd génération d’électricité, ainsi qu’à
de gaz par l’augmentation des volumes livrés
jour. aux sociétés industrielles de la ville
de Douala.
S Forage,
du 19 août
au 09 sep-
tembre, du
puits d’ex- Production nationale de gaz
(en millions de pieds cubes standard)
ploration Hausse de 3,99% 15000
Moambe-1,
jusqu’à la côte
des réserves de pétrole brut 13 048,20
12000 10 859,55
finale de 1 781 Au 31 décembre, le niveau des réserves prou-
m. Les tests de vées d’huile des concessions et des champs en 9000
production, ef- production est réévalué à 288,03 millions de
fectués du 11 no- barils, contre 276,97 millions barils à la même 5 376,44
6000
vembre au 11 dé- période de l’année précédente.
cembre, ont révélé un 3000
débit maximal de 5,15 Les ressources en gaz naturel sont quant à elles
151,99
millions de pieds cubes ré-estimées à 6 106 milliards de pieds cubes, 0
contre 5 430 milliards l’année précédente. 2012 2013 2014 2015
standard par jour.

28 29
66l’accumulation des stocks pétroliers Evolution de l’offre et de
mondiaux ;
la demande de pétrole brut
66la hausse du dollar américain, principale L’offre mondiale de pétrole brut s’est éta-
monnaie de vente du pétrole brut, qui blie à 96,2 millions de barils par jour (MB/J),
a profité non seulement du différentiel contre 93,3 MB/J en 2014, soit une hausse
de croissance entre les Etats-Unis et de 2,9 MB/J, alimentée par :
les autres grandes zones économiques,
66les exportations record des pays de
mais également de l’effet combiné
de la mise en œuvre par la Banque l’Organisation des Pays Exportateurs
Centrale Européenne d’un programme de Pétrole (OPEP) engagés dans une
d’assouplissement monétaire quantitatif politique de défense de leurs parts de
et du relèvement des taux d’intérêts aux marché ;
Etats Unis ; 66lahausse de la production dans certains
pays tels que la Russie et le Canada ;
66la perspective du retour sur le marché
66le maintien à un niveau élevé de la
des exportations iraniennes, suite à
l’accord-cadre conclu entre l’Iran et production américaine d’huile de schiste
la Communauté internationale sur le malgré les bas prix.
Activités programme nucléaire de ce pays. La demande a enregistré une augmenta-
commerciales tion de 1,5 MB/J, pour s’établir à 94,2 MB/J,
en raison de la hausse de la consommation
américaine.

Les activités commerciales impactées


par la chute des cours du pétrole
Evolution des cours du brut
Sur les marchés pétroliers, l’année a été Cette chute des cours s’explique
globalement marquée par la poursuite, notamment par :
puis l’accélération au cours du second la
66 surabondance de l’offre de pétrole
semestre, de la déroute des cours du pé- brut résultant de la hausse des débits
trole brut entamée en juin 2014. C’est ain- chez les grands producteurs (OPEP,
si que le prix du Brent Daté a atteint, le 22 Russie, Etats-Unis, etc.), de la résilience
décembre 2015, un plancher de 35,64 $US des producteurs américains, capables
par baril, son plus bas niveau depuis le 20 de s’adapter à l’environnement de prix
février 2009. On peut également relever la bas et enfin, la levée par le Congrès des
volatilité de ces prix qui ont oscillé entre Etats-Unis de l’interdiction pour ce pays
38,05 et 64,04 $US, reflétant la grande ner- d’exporter du pétrole brut ;
vosité des marchés.
la
66 faiblesse de la demande mondiale de
Pour l’ensemble de l’année 2015, le Brent brut, plombée par la morosité économique
Daté a enregistré un cours moyen de 52,39 dans les principales économies
$US par baril, contre 98,95 $US par baril développées et le ralentissement de
l’année précédente, soit un glissement de la croissance dans les grands pays
47,05 %. émergents, particulièrement en Chine ;

30 31
Vente du pétrole brut aux Principales destinations des bruts
vendus par la SNH
Evolution comparée des prix moyens du Brent Daté et des bruts camerounais

conditions du marché 70
Afrique du Sud : 4% 64,32
La SNH commercialise la part de la produc- Angleterre : 3% 61,69
59,76
tion nationale de pétrole brut revenant à 60 58,13 62,90
55,92 56,54
l’Etat, ainsi que sa propre production. Elle 58,83
56,45 56,31 54,84
assure également la commercialisation des Portugal : 16%
50 47,86 52,29 48,56
bruts camerounais pour le compte de ses 46,64 47,61
Cameroun : 13%
partenaires qui lui en font la demande. Norvège : 6% 44,29
44,39 44,88 44,59
43,43
Italie : 3% 42,47
La valeur marchande des bruts camerou- 40
38,21
Chine : 16% Cours moyens du Brent Prix moyen de vente des bruts camerounais
nais est déterminée par rapport au Brent 36,86
de la Mer du Nord, à l’instar des prix de 30
Inde : 22%
la grande majorité des bruts produits en Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Afrique de l’Ouest. Le Brent est la référence Espagne : 11%
et le principal indicateur du marché londo-
nien de l’Intercontinental Exchange (ICE). Hollande : 3%
Ainsi, en fonction de la qualité du brut France : 3%
considéré et des conditions de marché, les Quantités de pétrole brut vendues pour le compte de l’Etat
(en millions de barils)
bruts camerounais comparés au Brent Daté 3,0
présentent des décotes ou des primes. Répartition des enlèvements par associé 2,582 2,623
2,496
2,5 Types de brut produits au
En vue d’atteindre son objectif de maxi- SNH : 1,35% 2,135 Cameroun et tailles des
2,052
miser la valeur des bruts camerounais, la 2,0 1,959 1,921 cargaisons
SNH met en œuvre une politique commer- 66Kolé (29,74o API), vendu par
ciale reposant sur deux piliers, gages de 1,562
cargaisons de 950 000 barils
1,5
dynamisme et de performance : les ventes Perenco :
16,78% 1,100 66Lokélé (21,99o API), vendu par
directes aux raffineurs se trouvant dans sa 1,041
1,0
0,889 0,930 cargaisons de 650 000 barils
zone naturelle d’exportation constituée
de l’Europe et du pourtour méditerranéen 66Ebomé (37,86o API), vendu par

et les ventes aux traders, permettant d’at- 0,5 cargaisons de 400 000 barils
teindre des marchés plus éloignés (l’Ex- ADDAX :
22,47%
trême-Orient et les Amériques) et de nou-
veaux marchés. Etat : Janv. Févr. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
59,40%

Les quantités de pétrole


vendues en hausse de 34,77% Commercialisation
La SNH a commercialisé pour le compte de 66celui du Lokélé a été de -6,03 $US par Chiffre d’affaires SNH
du gaz naturel
l’Etat, 21,288 millions de barils de pétrole baril, contre -5,17 $US par baril en 2014; pour le compte de l’Etat
brut, en hausse de 34,77% par rapport à 2,0
(en milliard de dollars) La SNH a vendu à KPDC, opérateur de
2014. 66laprime de l’Ebomé s’est établie à 4,19 1,646 1,687 la Centrale thermique de Kribi, 10 078
$US par baril, contre 3,68 $US par baril en 1,544 1,532 millions de pieds cubes de gaz naturel,
Les différentiels de ces bruts ont enregistré 1,5
2014. au prix moyen de 1 558,25 Fcfa/millier
une légère amélioration au terme de l’année
1,058 de pieds cubes (MSCF).
2015, se situant en moyenne à -2,64 $US par Le prix moyen de vente des bruts came- 1,0
baril, contre -2,75 $US par baril en 2014. Ain- rounais s’est établi à 49,70 $US par baril, Ces ventes, combinées à la quote-part
si : contre 97,009 $US par baril en 2014, géné- 0,5 de l’Etat dans les recettes de l’Associa-
66leKolé a enregistré un différentiel moyen rant un chiffre d’affaires de 1,058 milliard tion Sanaga Sud, ont généré un reve-
de -1,78 $US par baril, contre -1,50 $US $US pour les ventes de la quote-part de nu total de 19,653 milliards de Fcfa, en
par baril en 2014; pétrole brut revenant à l’Etat. 2011 2012 2013 2014 2015 baisse de 4%.

32 33
Projet de construction d’une usine de liquéfaction
de gaz naturel onshore (Cameroon LNG) : lancement
des études d’ingénierie détaillée

Ce projet vise la construction à Mboro, près de Kribi,


d’une usine de liquéfaction de gaz naturel, d’une capa-
cité d’environ 3,5 millions de tonnes par an. L’activité
majeure en 2015 a porté sur le lancement par Engie et
la SNH, des études d’ingénierie détaillées (FEED) qui
ont été confiées à la société britannique Foster Wheeler.
Toutefois, la situation peu favorable du marché a amené
Engie à suspendre le projet.

Production d’électricité
Approvisionnement des sociétés
industrielles de la ville de Douala :
hausse des volumes livrés

Ce projet est mené conjointement par la


Projets gaziers SNH et Gaz du Cameroun (GDC), filiale de
la société britannique Victoria Oil &Gas. Il
consiste à approvisionner les industries de
la ville de Douala à partir des ressources
du champ gazier de Logbaba, mis en
exploitation en 2012, via un réseau de
gazoducs.

GDC a poursuivi l’extension du réseau de


distribution, qui est passé à 33 kilomètres
Valorisation continue des ressources gazières nationales pour 31 entreprises connectées au 31
décembre. Les centrales thermiques à gaz
La SNH a poursuivi la mise en œuvre des projets gaziers engagés depuis quelques années de Bassa et Logbaba ont été également
Fourniture de gaz à la Centrale
et visant prioritairement la liquéfaction du gaz naturel ainsi que la production d’énergie. connectées à ce réseau. La consommation
thermique de Kribi : hausse de la
demande de KPDC  a connu une progression de 125,5% par
Liquéfaction du gaz naturel rapport à 2014, avec une production
La fourniture de gaz à la Kribi Power Deve- annuelle de 2 868 millions de pieds cubes
Projet d’installation et d’exploitation cées significatives avec la signature, le 30
lopment Company (KPDC) par la SNH pour de gaz (81,196 millions de m3).
d’une usine flottante de liquéfaction de septembre, de la Convention Gazière y re-
la génération d’électricité s’est poursuivie
gaz naturel (Floating LNG) : signature lative entre l’Etat et les sociétés SNH, Pe-
sans incident. Le volume total de gaz livré
d’une convention gazière renco Cameroon, Golar Hilli et Golar Ca-
à la centrale se chiffre à 10 078 millions de
meroon; ainsi que d’un contrat de vente de
Ce projet vise la mise en place et l’ex- pieds cubes (285 millions de m3), soit une
la totalité du GNL produit
ploitation, au large de Kribi, moyenne quotidienne de 27,26 millions
entre la SNH, Peren-
d’une usine flottante d’une de pieds cubes (78 196 m3), en hausse
co Cameroon
capacité de 1,2 million de 4,21%. Toutefois, cette quantité
et la socié-
de tonnes par an de est inférieure à l’obligation contrac-
té Gazprom
gaz naturel liqué- tuelle d’enlever (take or pay) de 28
Marketing &
fié (GNL), avec une millions de pieds cubes, et en deçà
Trading Sin-
production addi- des 40 millions de pieds cubes né-
gapore Pte
tionnelle en amont cessaires à une production de 216
Ltd (GM&T),
de 30 000 tonnes mégawatts d’électricité, pourtant dis-
filiale du
de gaz de pétrole li- ponibles sur demande.
groupe russe
quéfié (GPL) par an. Gazprom.
Il a connu des avan-

34 35
En outre, la société met en œuvre un projet d’être portés, lors de la réunion d’octobre,
relatif à l’introduction du gaz naturel com- aux postes respectifs de 2è vice-président
primé comme carburant pour véhicules de l’Assemblée du Fonds de 1992 et de
et du gaz comprimé pour les entreprises membre de l’organe de contrôle de gestion.
industrielles au Cameroun. Cette techno-
logie est peu polluante et moins coûteuse Contribution au bien-être
que l’essence ou le gasoil. des populations
Entreprise citoyenne, la SNH œuvre à
Par ailleurs, la SNH est membre de l’As-
l’amélioration des conditions de vie des
sociation Internationale de l’Industrie
populations. Ainsi, la société et son parte-
Pétrolière pour la Sauvegarde de l’Envi-
naire Engie ont financé la construction d’un
ronnement (IPIECA) depuis 2011, et de la
centre préscolaire en faveur des pygmées
délégation officielle du Cameroun aux réu-
Bagyélis et pris en charge les coûts de fonc-
nions des Fonds Internationaux d’Indemni-
tionnement pour les deux premières an-
sation des Dommages dus à la Pollution par
nées à hauteur de 19,668 millions de Fcfa.
les Hydrocarbures (FIPOL). Elle assure en
outre le secrétariat du Comité National de Trois forages d’eau potable ont par ail-
Suivi de ces Fonds, créé en 2009. leurs été offerts aux populations de Lo-
labé, village situé à proximité du site
Responsabilité En 2015, la Société a poursuivi sa partici-
pation active aux travaux de ces deux or-
alloué au projet Cameroon LNG. La cé-
rémonie d’inauguration et de rétroces-
sociétale ganismes. Sa contribution appréciable aux sion de ces forages, d’une valeur de 25
FIPOL a valu à deux de ses responsables millions de Fcfa, s’est déroulée le 26 juin.

Agir aujourd’hui pour des lendemains meilleurs


La SNH a placé le développement durable au cœur de ses actions en matière de
responsabilité sociétale des entreprises.

Protection de l’environnement
En ce qui concerne la protection de l’en- impliqués dans la gestion du Pipeline
vironnement, la société veille au respect, Tchad/Cameroun et de quelques sociétés
par l’ensemble des opérateurs pétroliers, pétrolières à savoir Perenco, Addax Petro-
des normes internationales et des disposi- leum, COTCO et la Sonara. Côté nigérian,
tions légales relatives à la protection des l’exercice était géré par la Nigerian Natio-
écosystèmes. Plusieurs instruments per- nal Petroleum Corporation (NNPC).
mettent de garantir la préservation de l’en-
Soixante-dix agents de la Marine Natio-
vironnement.
nale, officiant dans les bases navales de
Kribi, Douala et Limbe, ont en outre été for-
Il en est ainsi du Plan National de Lutte
més du 19 au 28 janvier, sur l’utilisation des
contre les Déversements Accidentels
équipements de lutte contre les déverse-
d’Hydrocarbures (PNLDAH), mis en œuvre
ments accidentels d’hydrocarbures.
à travers le CPSP. Dans ce cadre, le CPSP
a organisé, du 16 au 17 mars à la frontière Sur un autre plan, un Comité de Pilotage
maritime entre le Cameroun et le Nigéria, du Partenariat pour la Réduction des Gaz
un exercice de simulation de la gestion Torchés (GGFR), dont la SNH est membre
d’un déversement de niveau 3, correspon- depuis 2003, a été mis en place. Dans ce
dant à une pollution majeure ayant un im- cadre, la société a initié une étude de faisa-
pact environnemental important. Premier bilité pour la récupération des gaz torchés
du genre en Afrique, cet exercice a vu la au Cameroun, confiée au consultant britan-
participation, entre autres, des ministères nique Nexant.

36 37
La contribution de la SNH à Des actions pour l’épanouissement du personnel
la formation de la jeunesse
s’est également traduite La société a continué d’assurer l’épanouissement de
par l’admission de 121 ses agents à travers l’organisation de diverses ma-
élèves et étudiants en nifestations festives: les vœux de nouvel an (30
stages de vacances et janvier), la Fête du Travail (1er mai), la Journée
académiques, ainsi que internationale de la femme (08 mars), la fête
par la présentation des des Mères (29 mai) et l’arbre de Noël (23
métiers du pétrole et du décembre).
gaz aux élèves du Lycée de
Elle contribue en outre au bien-être de
Nsam Efoulan, à Yaoundé.
ses agents à travers l’Association Spor-
tive et Culturelle Hydrocarbures (ASCH)
Appui à la promotion et le Fonds de Solidarité du Personnel du
culturelle Groupe SNH, qui offrent un cadre récréatif
et d’entraide aux agents et à leurs familles.
L’appui à la culture est demeuré une Ainsi, l’ASCH organise des manifestations spor-
activité importante pour la SNH. L’entre- tives et culturelles tout le long de l’année, à
prise a sponsorisé le défilé de mode K-walk, l’instar de l’excursion touristique à Kribi
tenu le 7 novembre à Yaoundé. Elle a en
Actions en faveur de la jeunesse qui s’est tenue du 21 au 23 août. Le
outre apporté un soutien financier à l’orga- Fonds de Solidarité, quant à lui,
scolaire et universitaire nisation des journées du Commonwealth et apporte une assistance mul-
Dans l’optique de susciter des vocations de la Francophonie, célébrées en mars, au tiforme à ses membres
tout en participant à la formation et à l’en- festival Ngondo du peuple sawa, ainsi qu’à lors d’événements heu-
cadrement de la jeunesse camerounaise, la production de deux albums musicaux reux et malheureux.
la SNH a, comme par le passé, mené des par le Bayis Band, un groupe artistique ca-
actions en direction de cette frange de la merounais. En outre, un Fonds
population. C’est ainsi que la société a par- Social a été mis en
ticipé aux Journées Scientifiques de l’Uni-
Soutien au mouvement sportif
place par la Direc-
versité de Dschang, au Salon pour la Pro- La SNH a soutenu diverses manifestations tion Générale. Ce
motion des Études Françaises, au Forum sportives. C’est le cas du 12è Tour Cycliste Fonds garantit une
de l’Etudiant organisé par le ministère de International du Cameroun qui s’est dispu- indemnité de fin de
l’Enseignement supérieur, à la journée té du 14 au 22 mars, du Grand Prix Cycliste carrière en cas de
portes-ouvertes de Prépavogt (une école International Chantal Biya couru du 14 au départ à la retraite,
préparatoire aux études d’ingénieur) et à 18 octobre, et de la 15è édition du tournoi et un capital décès
un colloque international sur les métiers de de tennis de table Top 12, tenue le 24 oc- aux ayants droit de
l’information documentaire, organisé par tobre. l’agent décédé en cours
l’École Supérieure des Sciences et Tech- d’activité. L’indemnité
niques de l’Information et de la Commu- de fin de carrière est éga-
nication. lement servie à tout personnel
qui quitte l’entreprise au terme de
Par ailleurs, 23 établissements la mission à la SNH, du dirigeant dont il
scolaires à travers le Came- relève.
roun ont reçu des dons
constitués, pour treize Dans le domaine de la santé, de l’hygiène de
d’entre eux, de matériel vie et de la sécurité, des causeries éduca-
didactique sous forme tives ont été organisées le 23 avril sur la
de prix pour leurs meil- « gestion du temps et du stress en milieu
leurs élèves et d’ou- professionnel », le 10 décembre sur « les
vrages pour les biblio- gestes de premier secours et la préven-
thèques des dix autres tion des accidents domestiques », et les
établissements bénéfi- 25 novembre et 3 décembre sur le choix et
ciaires. Une enveloppe l’entretien de son véhicule.
globale de 22,3 millions de
Fcfa y a été consacrée. Le personnel a en outre été soumis à la tradi-
tionnelle visite médicale systématique annuelle,
du 14 septembre au 15 octobre.

38 39
Addax Petroleum Cameroon Cameroon Oil Transportation
Company LLC Company (COTCO)
Résultat en baisse de 54,48% Résultat en hausse de 125,88%
Les comptes clos au 31 décembre se soldent Les comptes clos au 31 décembre se soldent
par un résultat net positif de 71,761 millions par un résultat net positif de 34,296 millions
de dollars US, contre 157,666 millions de dol- de dollars US, contre 15,182 millions de dol-
lars US en 2014. lars US en 2014.
Un dividende par action de 37 500 dollars Un dividende par action de 63,15 dollars US
US, non encaissé, devrait être distribué aux a été distribué aux actionnaires au titre de
actionnaires. l’exercice 2014.

Cameroon Oil Terminal S.A. Société Nationale de Raffinage


(COTSA) (SONARA)
Résultat en hausse de 82,82% Pertes réduites de 3,82%
Activités Les comptes clos au 31 décembre se soldent Les comptes clos au 31 décembre affichent
par un résultat net positif de 14,152 millions une perte de 52,036 milliards de Fcfa, contre
financières de dollars US, contre 7,744 millions de dol- un résultat également déficitaire en 2014, de
lars US en 2014. 54,099 milliards de Fcfa.
Un dividende par action de 5 dollars US a
été distribué aux actionnaires au titre de Société Camerounaise des Dépôts
l’exercice 2014. Pétroliers (SCDP)
Résultat en baisse de 36,39%
Gestion du portefeuille Cameroon Hotels Corporation Les comptes clos au 31 décembre se soldent
(CHC) S.A par un résultat net positif de 817,943 mil-
Un groupe en expansion lions de Fcfa, contre 1,286 milliard de Fcfa
Résultat en hausse de 10,78% en 2014.
Depuis 1994, la SNH diversifie ses activités. Au 31 décembre, son portefeuille comprend Les comptes clos au 31 décembre se soldent
treize sociétés actives dans les secteurs pétrolier, parapétrolier et connexes. Un dividende par action de 191,731 Fcfa a
par un résultat net positif de 477,517 millions été distribué aux actionnaires au titre de
COTSA de Fcfa, contre 431,05 millions de Fcfa en l’exercice 2014.
IBC : 51%
Perenco RDR: 44% CHC Hilton : 2014.
20% 6,21% Un dividende par action de 91,850 Fcfa est à Société de Trading et d’Exporta-
ADDAX HYDRAC: distribuer aux actionnaires au titre de l’exer- tion de pétrole brut et de produits
97,57% cice 2014.
Cameroon : 20% pétroliers (TRADEX) S.A
Chantier Naval et Industriel du Résultat en baisse de 76,54%
Perenco CNIC : 41,5%
Le portefeuille de la SNH Les comptes clos au 31 décembre se soldent
Cameroon 20% Cameroun (CNIC) S.A
Les comptes de l’exercice 2015 n’étaient pas par un résultat net positif de 2,055 milliards
TRADEX : de Fcfa, contre 8,74 milliards de Fcfa en
COTCO : 54% encore arrêtés à la date d’impression de ce
5,17%
rapport. 2014.
SONARA : Chanas
Assurances : 20% Un dividende par action de 4 413,805 Fcfa
29,91% SCDP: 15%
Hydrocarbures-Analyses-Contrôles a été distribué aux actionnaires au titre de
l’exercice 2014.
En 2015, les sociétés du portefeuille SNH ont enregistré des résultats globalement en S.A (HYDRAC) Au 31 décembre 2015, le réseau de distri-
baisse, à l’exception de quatre d’entre elles. Les dividendes encaissés par la SNH au cours Résultat en hausse de 3,04% bution de Tradex compte 57 stations-service
l’année, pour le compte de l’exercice 2014, se sont élevés à 19,101 milliards de Fcfa, en Les comptes clos au 31 décembre se soldent implantées dans les dix régions du Came-
baisse de 52,41%. par un résultat net positif de 370,559 millions de roun. La société se classe au 2è rang des
Fcfa, contre 359,629 millions de Fcfa en 2014. marketeurs sur le marché national.
Perenco Rio del Rey Perenco Cameroon Aucun dividende n’a été distribué aux ac-
Résultat en baisse de 34,56% Résultat en baisse 63,95% tionnaires au titre de l’exercice 2014. Chanas Assurances S.A
Les comptes clos au 31 décembre se Les comptes clos au 31 décembre se soldent Résultat en baisse de 51,37%
soldent par un résultat net positif de par un résultat net positif de 4,391 millions de International Business Les comptes clos au 31 décembre se soldent
73,667 millions de dollars US, contre dollars US, contre 12,176 millions de dollars par un résultat net de 405,884 millions de
112,574 millions de dollars US en 2014. US en 2014.
Corporation (IBC) S.A
Les comptes de l’exercice n’étaient pas Fcfa, contre 834,66 millions de Fcfa en 2014.
Un dividende par action de 250 dollars Aucun dividende n’a été servi au titre de Un dividende net par action de 6 680 Fcfa
encore arrêtés à la date d’impression de ce
US a été distribué aux actionnaires au l’exercice 2014. a été distribué aux actionnaires au titre de
rapport.
titre de l’exercice 2014. l’exercice 2014.

40 41
Au plan comptable et financier, les activités de la SNH se répartissent ainsi qu’il suit :

66l’activité dite du mandat conféré 66l’activité liée au fonctionnement de


par l’Etat, basée sur la gestion des l’entreprise. Sa trésorerie, quant à elle,
intérêts de ce dernier dans le secteur est composée des dividendes versés par
des hydrocarbures. Ici, la trésorerie est les sociétés du portefeuille, des intérêts
composée des ventes de brut et de gaz, générés par le placement des excédents
libellées en dollars US et en euros. de trésorerie, ainsi que de la part SNH
de pétrole brut.

SNH Mandat
Rapport
Fait marquant 
financier
Baisse de 14,89 %, des transferts à l’Etat, qui se sont élevés à 378,536 milliards de Fcfa en
2015, contre 444,738 milliards de Fcfa l’année précédente.

Activités liées aux associations


Indicateurs de calcul du solde transférable au Trésor Public :

Sommaire - Quote-part de la production pétrolière - Prix officiel moyen du baril de pétrole


revenant à l’Etat : 21,585 millions de brut : 49,697 $US ;
barils ;
SNH Mandat - Montant encaissé des ventes de
66Fait marquant - Quote-part de la production gazière pétrole brut et de gaz naturel :
revenant à l’Etat : 3,094 milliards de 1 067,018 millions USD, soit 630,960
66Activités liées aux associations pieds cubes standard (Scf); milliards de Fcfa ;

66Synthèse des opérations de l’activité mandat - Production pétrolière vendue : 21,288 - Dépenses pétrolières et gazières
millions de barils ; supportées : 252,423 milliards de Fcfa;

- Production gazière vendue : 2,732 - Solde transférable : 378,536 milliards


SNH Fonctionnement milliards de Scf ; de Fcfa.
66Fait marquant - Cours moyen du dollar US :
1$ = 591,330 Fcfa ;
66Compte de résultat

66Dividende servi à l’Etat

66Impôt acquitté

66Bilans consolidés et comparés

66Comptes de résultats consolidés et comparés

42 43
SNH Fonctionnement
Synthèse des opérations de l’activité Mandat
Fait marquant 
LIBELLE DES OPERATIONS QUANTITES MONTANT Diminution, de 52,41 %, des dividendes reçus des sociétés du portefeuille
encaissés au titre de l’exercice 2014, qui se sont élevés à 19,101 milliards
Détails BBLS Scf $US Fcfa de Fcfa, contre 40,14 milliards de Fcfa en 2014 au titre de l’exercice 2013.
(millions) (milliards) (millions) (milliards)

Quote-part de production revenue à l’Etat 21,585 3,094 Compte de résultat Dividende servi à l’Etat
Le résultat net de l’exercice (après impôt La SNH a servi à l’Etat un dividende
1- Production vendue 21,288 2,732 630,960 sur les sociétés) a connu une diminution en brut de 5 milliards de Fcfa, comme
valeur absolue de 8,824 milliards de Fcfa en 2014.
Taux de change moyen $US/Fcfa : 591,330
et de 51,60 % en valeur relative, soit un
Prix officiel moyen ($US/bbl) : 49,697 montant de 8,277 milliards de Fcfa, contre
17,101 milliards de Fcfa en 2014. Impôt acquitté
Prix de vente du gaz (Fcfa/millier de SCF) : 1558,249
La SNH s’est acquittée à
Cette situation est due à la baisse drastique
2- Engagements SNH 426,349 252,423 hauteur de 4,419 milliards
des dividendes reçus des sociétés du
de Fcfa, de l’impôt sur
2.1- Engagements SNH/Associations 356,649 211,245 portefeuille, en raison, principalement, de
les sociétés au titre de
la chute des prix du pétrole brut.
a) Coûts opératoires 80,312 47,695 l’exercice 2015.

b) Exploitation Sanaga Sud 6,450 3,855

c) Exploitation Dissoni Nord 8,165 4,812 Bilans consolidés comparés


(en millions de Fcfa)
d) Appréciation + Développement (Rio Del Rey + Lokélé) 196,534 116,252 Actif 2014 2013 % Passif 2014 2013 %
Actif net Ressources
e) Exploitation Iroko 19,667 11,637 279 304 288 999 -4,44 337 048 357 016 -5,59
immobilisé stables
f) Exploitation Moudi et Ebomé 0 0 Actif Passif
352 194 265 954 32,55 345 941 250 110 38,32
circulant circulant
g) Redevances 45,521 26,994 Trésorerie Trésorerie
150 440 137 451 9,45 98 948 85 278 16,03
actif passif
h) Stockeur unique 0 0 Total 781 938 692 404 15,11 Total 781 937 692 404 15,11
Résultat
2.2- Autres engagements SNH 49,699 29,347 part du 2 252 30 509 -92,62
groupe

a) Projet gaziers 3,125 1,845


Comptes de résultats consolidés et comparés
b) Frais d’inspection 0,283 0,167 (en millions de Fcfa)
Libellé 2014 2013
c) Stocks de sécurité 0,320 0,189
Résultat d’exploitation 17 628 44 691
d) Association des Producteurs de Pétrole Africains (APPA) 0,155 0,092 Résultat financier -13 561 -6 847
Résultat activités ordinaires 4 068 37 845
e) Sécurisation des opérations pétrolières 9,258 5,467
Résultat hors activités ordinaires 285 - 6 807
f) Autres provisions remise en état des sites 12,100 7,145
Participation et impôts 23 372 25 757
g) Pipeline Tchad/Cameroun 3,677 2,171 Résultat net sociétés intégrées -21 583 5 280
Résultat sociétés mises en équivalence 27 952 34 064
h) Autres charges 20,781 12,271

2.3- Projet GNL 20,000 11,831 Résultat net consolidé 6 369 39 345
Intérêts minoritaires/résultat 4 116 8 836
3- Transferts au Trésor Public 378,536
Résultat net : part du groupe 2 252 30 509

44 45
Principes et normes comptables appliqués
Les comptes de l’exercice 2015 sont arrêtés conformément aux normes et principes comp-
tables généralement admis et aux dispositions du Droit Comptable OHADA. Leur présen-
tation générale intègre par ailleurs les spécificités propres à la SNH et au secteur des hy-
drocarbures.
Méthode d’évaluation Frais de recherche et de développement
des titres de participation
Les coûts engagés dans les études et les tra-
Les titres de participation détenus sur les fi- vaux de recherche des hydrocarbures sont
liales sont enregistrés au sein des immobi- comptabilisés dans les immobilisations in-
lisations financières, dans le compte « titres corporelles. Leur traitement comptable se
de participation » à leur valeur d’acquisition. présente comme suit :
Toutefois, une provision pour dépréciation
des titres est constituée dès lors que la va- 66Les frais de recherche enregistrés dans
leur mathématique des actions d’une filiale les immobilisations en cours ne subissent
devient inférieure à leur valeur d’acquisition. pas d’amortissement avant le terme des
travaux de recherche. Leur dépréciation
Méthode d’amortissement est constatée dès la mise en production
des investissements du champ concerné ;
Annexes Les investissements apparaissent au bilan
à leur coût historique en Francs cfa, ou leur 66Les frais de développement qui
équivalent au cours de la devise étrangère concernent les champs en production, et
concernée à la date d’acquisition, et sont de ce fait subissent une dépréciation, font
amortis selon la méthode linéaire, confor- l’objet d’un amortissement au terme de
mément à la loi n° 2002/003 du 19 avril 2002, chaque exercice.
portant Code Général des Impôts de la Ré-
publique du Cameroun, qui a défini les taux Stocks des hydrocarbures
d’amortissement applicables aux différents
investissements (immobilisations) et aux Les stocks de pétrole brut sont évalués et
termes de la Convention d’Etablissement comptabilisés au coût de production.
signée entre la SNH et l’Etat du Cameroun.
66Principes et normes comptables appliqués

66Traitement comptable Traitement comptable


66Traitement fiscal Les opérations liées aux associations Le dénouement de la créance ainsi consta-
(activité dite du mandat) tée se traduit par la comptabilisation de la
66Mandat de l’Etat : Rapport d’audit sur les états facture qui donne le détail de l’utilisation
financiers Le traitement des opérations liées aux asso-
des fonds initialement appelés et leur répar-
ciations Rio Del Rey, Lokélé, Moudi, Ebomé
tition en coût du capital, coûts opératoires et
66Gestiondu portefeuille : Rapport général du Marine, Dissoni, Sanaga Sud et Iroko s’ef-
variation des stocks de consommables.
commissaire aux comptes sur les états financiers fectue sur la base d’un système d’appel de
fonds dont l’utilisation consolidée dans une
Pour les permis en cours d’exploration, le
facture se répartit en dépenses de capital
mode de financement est le même et les
ou coût du capital, coûts opératoires et va-
dépenses y relatives, comptabilisées en
riation du stock de consommables.
immobilisations en cours, font l’objet d’un
transfert soit en comptes d’immobilisations
Financement des dépenses d’association
corporelles, soit en comptes d’immobilisa-
Les dépenses d’association sont financées tions incorporelles au terme des travaux.
par chaque associé sur la base d’un sys-
tème de quote-part et enregistrées dans le Par ailleurs, les associés peuvent décider de
compte de l’associé opérateur en contre- financer les travaux au moyen d’un ou plu-
partie d’un compte de trésorerie. sieurs emprunts et dans ce cas, le rembour-

i
Mandat de l’Etat
sement par chaque associé de sa quote-part Les opérations liées au fonctionnement
se fait sur la base d’un service de la dette. de la SNH Rapport d’audit sur les états financiers
Outre sa participation pour son propre Exercice clos le 31 décembre 2015
La rémunération des associés ou Profit Oil compte aux activités d’exploration/produc-
La rémunération des associés, déterminée tion, la SNH détient des participations dans
selon les dispositions contractuelles conte- des sociétés à activités connexes et procède En exécution de la mission que vous nous avez confiée, tiers qui sont en relation avec la société, à sa-
nues dans le contrat d’association, se fait sur au placement des excédents de trésorerie nous vous présentons notre rapport relatif à l’exercice voir essentiellement les banques, les clients,
la base d’un droit à l’huile (quote-part de la qui produisent des dividendes et des intérêts. clos le 31 décembre 2015 et portant sur : les fournisseurs, les avocats, les assureurs et les
production). La quote-part perçue par la SNH, sociétés du Groupe ;
- les contrôles et les vérifications mis en œuvre et
mandataire de l’Etat, est enregistrée dans les leur étendue ; • exécuté notre programme de contrôle des
comptes « Ventes de produits fabriqués ».
- nos conclusions et notre opinion sur les états comptes établi après avoir défini les risques
financiers de la SNH volet Mandat de l’Etat, établis d’erreurs dans chaque compte et groupe de
en FCFA tels qu’ils sont joints au présent rapport, comptes.
Traitement fiscal
Les états financiers ont été arrêtés par la SNH. Il nous 3. Conclusions de nos travaux
appartient, sur la base de notre audit, d’exprimer une
Les opérations liées aux associations soumises à l’impôt au taux de 38,5% pour
opinion sur ces états financiers.
(activité dite du mandat) Ebomé et 57,5% pour Moudi. La quote-part 3.1 Examen des procédures de contrôle interne
de production revenant à la SNH Fonction-
Les recettes issues des ventes du pétrole 1. Etats financiers annuels Notre revue des processus n’a pas révélé de dysfonc-
nement dans le cadre de l’exploitation du
brut par la SNH, mandataire de l’Etat, ne tionnement significatif susceptible de remettre en
champ Mvia est soumise à l’impôt sur les Les états financiers sur lesquels ont porté nos travaux
sont pas soumises à l’impôt sur les sociétés. cause la fiabilité de l’information financière produite.
sociétés au taux de 38,5%. présentent les chiffres significatifs suivants au 31 dé-
cembre 2015, exprimés en millions de Fcfa :
Les opérations liées au fonctionnement 3.2 Examen des comptes
Le produit de la gestion du portefeuille - Total bilan : 1 276 160
de la SNH Notre examen des comptes pour l’exercice clos
d’actions et celui de la rémunération des ex- - Chiffre d’Affaires : 648 071
En application des dispositions du contrat cédents de placements constitués des divi- - Bénéfice net (avant transferts à l’Etat) : 332 389 le 31 décembre 2015 n’a pas relevé d’anomalies
d’association relatif aux concessions Ebo- dendes et des intérêts encaissés sont, quant - Trésorerie nette : 408 179 significatives sur l’image fidèle des comptes.
mé Marine et Moudi, les quotes-parts de à eux, soumis au régime du droit commun et
production revenant à l’associé SNH sont supportent un impôt de 33%. 2. Approche méthodologique
4. Opinion sur les états financiers annuels
Nous avons procédé à l’audit des états financiers de la
Nous estimons que nos contrôles fournissent une
Société Nationale des Hydrocarbures portant sur les
base raisonnable à l’opinion exprimée ci-après.
opérations du mandat de l’Etat ci-joints. Notre audit a
été effectué selon les normes d’audit généralement A notre avis, les états financiers de la Société Natio-
admises ; ces normes requièrent la mise en œuvre nale des Hydrocarbures, volet Mandat de l’Etat, éta-
de diligences permettant d’obtenir l’assurance rai- blis conformément aux principes comptables gé-
sonnable que les états financiers ne comportent pas néralement admis au Cameroun, sont réguliers et
d’anomalies significatives. sincères et donnent une image fidèle du résultat des
opérations de l’exercice clos au 31 décembre 2015,
Un audit consiste à examiner, par sondages, les élé-
ainsi que de la situation financière et du patrimoine
ments probants justifiant les données contenues dans
du Volet Mandat à la fin de cet exercice.
ces états financiers. Il consiste également à apprécier
les principes comptables suivis et les estimations si-
gnificatives retenues pour l’arrêté des comptes et à 5. Verifications et informations specifiques
apprécier leur présentation d’ensemble. Nous avons également procédé, conformément aux
En application de ces diligences, nous avons : normes de la profession, aux vérification et informa-
tions spécifiques prévues par la loi.
• procédé à une appréciation des procédures Nous n’avons pas d’observation à formuler sur la sin-
et du contrôle interne de la SNH dans le but, cérité et la concordance avec les états financiers des
d’une part, d’identifier les risques potentiels informations données sur la situation financière et les
d’erreurs dans les comptes et, d’autre part, de états financiers.
déterminer le calendrier et l’étendue des son- CAMEROUN AUDIT CONSEIL
dages à effectuer sur les comptes ;
• procédé à une demande de confirmation di-
recte de soldes et d’informations auprès des
Le 05 août 2016 Jérôme MINLEND
Associé
ii iii
Gestion du portefeuille
Rapport général du commissaire aux comptes
Etats financiers
Exercice clos le 31 décembre 2015

En exécution de la mission qui nous a été confiée Nous certifions que les états financiers de la Socié-
par votre Conseil d’Administration, nous vous pré- té Nationale des Hydrocarbures, volet Gestion du
sentons notre rapport relatif à l’exercice clos le 31 Portefeuille, établis conformément aux principes
décembre 2015 sur : comptables généralement admis au Cameroun,
sont réguliers et sincères et donnent une image fi-
• le contrôle des états financiers de la SNH, vo- dèle du résultat des opérations de l’exercice clos
let Gestion du Portefeuille, établis en FCFA tels au 31 décembre 2015, ainsi que de la situation fi-
qu’ils sont joints au présent rapport, nancière et du patrimoine de la société à la fin de
• les vérifications spécifiques et les informations cet exercice.
prévues par la loi.
2. Vérifications et informations spécifiques
1. Opinion sur les états financiers
Nous avons également procédé, conformément
Nous avons effectué notre audit suivant les normes
aux normes de la profession, aux vérifications et
de la profession applicables au Cameroun ; ces
informations spécifiques prévues par la loi.
normes requièrent la mise en œuvre de diligences
permettant d’obtenir l’assurance raisonnable que Nous n’avons pas d’observation à formuler sur la
les états financiers ne comportent pas d’anomalies sincérité et la concordance avec les états finan-
significatives. ciers des informations données dans le rapport au
conseil d’administration sur la situation financière
Un audit consiste à examiner par sondages les élé-
et les états financiers.
ments probants justifiant les données contenues
dans ces états financiers. Il consiste également à
apprécier les principes comptables suivis et les Le Commissaire aux Comptes
estimations significatives retenues par l’arrêté des CAMEROUN AUDIT CONSEIL
états financiers et à apprécier leur présentation
d’ensemble. Nous estimons que nos contrôles four-
nissent une base raisonnable à l’opinion exprimée
ci-après. Jérôme MINLEND
Le 25 avril 2016

iv
Tél : (+237) 222 201 910
Fax : (237) 222  209 869
Site Internet :www.snh.cm

Vous aimerez peut-être aussi