Vous êtes sur la page 1sur 30

idées Notre résistance à Donald Trump ne doit pas conduire au dogmatisme ou à la coercition

MARGARET ATWOOD • MARK LILLA • J.K.ROWLING • WYNTON MARSALIS • GLORIA STEINEM • SALMAN RUSHDIE ET 160 ÉCRIVAINS ET ARTISTES. PAGE 27

VICTOR HUGO – N°1


JEUDI 9 JUILLET 2020 NOTRE-DAME
76E ANNÉE– NO 23482
2,80 € – FRANCE MÉTROPOLITAINE DE PARIS
TOME 1
WWW.LEMONDE.FR –
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO
EN VENTE UNIQUEMENT
EN FRANCE MÉTROPOLITAINE

Macron renforce son contrôle sur les ministres­clés
▶ Plusieurs proches ▶ La direction de cabinet ▶ Aux ministères de l’inté­ ▶ Santé, éducation, climat, ▶ L’exécutif veut avancer
d’Emmanuel Macron et d’autres postes impor­ rieur et de la justice, plu­ relance : le point sur les dès cet été sur le dossier
ont été nommés à des tants auprès du premier sieurs membres de cabi­ grands chantiers qui sensible de la réforme
fonctions­clés dans des ministre sont occupés par net ont été recrutés dans attendent le nouveau des retraites
ministères stratégiques des transfuges de l’Elysée l’entourage présidentiel gouvernement PAGE S 8 À 13

Brésil ROSELYNE BACHELOT, MINISTRE D’UNE CULTURE SINISTRÉE Emploi


Jair Bolsonaro  ▶ Elle suscite une forte attente, dans un secteur mis à genoux par le confinement. PAG E 22 Une vague de 
rattrapé par  plans sociaux
la « grippette » airbus, renault, air france,
hutchinson, sanofi sont
Après avoir minimisé la parmi les entreprises les plus em­
blématiques. Mais, au total, ce
gravité de la maladie et sont près de 200 « plans de sauve­
s’être moqué des mesures garde de l’emploi » qui ont été an­
de prévention, le président noncés ces quatre derniers mois
brésilien a contracté le Co­ en France, menaçant 27 000 pos­
vid­19. Son pays est un des tes, plus du double que sur la
même période en 2019. Si la crise
plus touchés de la planète sanitaire a mis en péril la survie
PAGE 4 de nombreuses entreprises, elle a
également été, au nom de la com­
pétitivité, un « effet d’aubaine »

Justice pour d’autres sociétés, qui ont


profité des aides de l’Etat.
PAGES 16-17 ET IDÉES – PAGE 28
Dupond­Moretti
s’engage 
au « dialogue » 1
É D ITO RI A L
Dans son premier discours
de ministre, l’ancien L’EUROPE 
avocat a appelé, mardi, ET LE DÉFI 
à réformer la justice
pour « garder le meilleur Avant le conseil des ministres,
à l’Elysée, à Paris, mardi 7 juillet.
DE HONGKONG
et changer le pire » J.-C. COUTAUSSE POUR « LE MONDE » PA GES 2- 3 E T P AGE 29
PAGE 10

Airbnb Emissions de CO2 Société Covid­19


Les Parisiens La France doit faire Les passages Le virus de retour 
appelés à voter sur bien plus, juge de migrants ont
la durée maximale le Haut Conseil repris à la frontière dans les eaux 
de location ? pour le climat italienne usées à Paris
PAGE 18 PAG E 6 PAGE 15
Les résultats des derniers
prélèvements montrent
LE REGARD DE PLANTU  une résurgence du virus,
à des niveaux minimes.
L’incidence de l’infection
remonte dans des dépar­
tements franciliens, mais
il est trop tôt pour parler
de rebond épidémique Tables extensibles, plateaux laque,
PAGE 6 bois, verre et céramique, procédés
anti-rayures, fabrication française et VENTES
PRIVÉES
européenne, dans le plus grand espace
tables et chaises de repas à Paris.

Mutations sur les tables et


chaises de repas
Côte atlantique, 
Bretagne : la ruée  ©

vers l’Ouest Paris 15e • 7j/7 • M° Boucicaut • P. gratuit • www.topper.fr


Espaces tables et chaises de repas :
Qualité de vie, dynamisme : Calligaris Store : 145 rue Saint-Charles, 01 45 75 02 81
la façade ouest est plébisci­ Mobilier contemporain : 147 rue Saint-Charles, 01 45 75 02 81
Kartell Shop : 60 bis rue de la Convention, 01 45 71 59 49
tée depuis la pandémie
Canapés, literie, armoires lits, dressings, gain de place : toutes nos adresses sur www.topper.fr
PAGE 21
Algérie 220 DA, Allemagne 3,70 €, Andorre 3,50 €, Autriche 3,80 €, Belgique 3,10 €, Cameroun 2 400 F CFA, Canada 5,70 $ Can, Chypre 3,20 €, Côte d'Ivoire 2 400 F CFA, Danemark 36 KRD, Espagne 3,50 €, Gabon 2 400 F CFA, Grande-Bretagne 3,10 £, Grèce 3,50 €, Guadeloupe-Martinique 3,20 €, Guyane 3,50 €,
Hongrie 1 330 HUF, Irlande 3,50 €, Italie 3,50 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 3,20 €, Malte 3,20 €, Maroc 22 DH, Pays-Bas 3,80 €, Portugal cont. 3,50 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 400 F CFA, Suisse 4,40 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 4,10 DT, Afrique CFA autres 2 400 F CFA
INTERNATIONAL
0123
2| JEUDI 9 JUILLET 2020

L O I   S U R   L A   S É C U R I T É   N AT I O N A L E   À   H O N G K O N G

Hongkong sous le contrôle total de Pékin
La police secrète chinoise a désormais pignon sur rue avec l’inauguration d’un « bureau de sécurité »

hongkong ­ correspondance

L
es choses vont très vite à
Hongkong depuis la pro­
mulgation de la loi de sé­
curité nationale mise au
point par les autorités chinoises.
Une semaine après l’entrée en vi­
gueur de cette nouvelle loi visant
à « empêcher et punir les crimes de
sécession, subversion, terrorisme
et collusion avec des puissances
étrangères », le siège du nouveau
bureau de sécurité prévu par l’ar­ Un journaliste
ticle 48 a été officiellement inau­ tente de filmer
guré mercredi 8 juillet au matin, le nouveau
derrière de hautes palissades de bureau
protection, en plein milieu de installé pour
Causeway Bay, quartier dense et « protéger
commerçant de l’île de Hon­ la sécurité
gkong, momentanément bouclé. nationale »,
Pendant la nuit, l’emblème offi­ lors de son
ciel de la Chine a remplacé l’ensei­ inauguration,
gne de l’hôtel Metropark, pro­ en face du parc
priété du China National Travel Victoria,
Service, le géant public du tou­ à Hongkong,
risme chinois. Selon la presse lo­ le 8 juillet.
cale, il n’acceptait plus de clients TYRONE SIU/REUTERS
depuis quelques jours. Un impo­
sant drapeau chinois a été hissé
devant le fin gratte­ciel de verre,
situé juste en face du parc Victoria,
où les militants prodémocratie
commémorent chaque année le
massacre de Tiananmen de 1989.
C’est aussi de là que partent toutes
les grandes marches de protesta­
tion. Ce nouveau bureau, dont la
mission officielle est de « protéger
la sécurité nationale », s’est donc
installé au cœur symbolique de la
contestation physique des Hong­
kongais face à Pékin. pris ses quartiers dès mardi. A sera financé par Pékin (article 51), a l’article 15, un « conseiller de sécu­ ment réservées à la justice », a dé­
56 ans, M. Zheng passe pour être pour fonction de cornaquer tous rité nationale » directement nom­
Les travaux du claré l’avocat Anson Wong au
Expert de la propagande un dur et un expert en matière de les autres nouveaux acteurs nom­ mé par Pékin assistera à toutes les nouveau comité SCMP. La police de Hongkong a
C’est la cinquième représentation propagande. Il a fait toute sa car­ més au service de la sacro­sainte réunions. L’homme choisi pour elle aussi dû créer un nouveau
officielle du gouvernement cen­ rière dans la province du Guan­ sécurité nationale. Car la nouvelle occuper ce poste est l’actuel direc­
n’auront pas service en son sein, entièrement
tral chinois à Hongkong, qui ac­ gdong et parle couramment can­ loi (articles 12­14) prévoit égale­ teur du bureau de liaison, Luo Hui­ l’obligation d’être dévoué à la « sécurité nationale ».
cueillait déjà le bureau de liaison, tonais (langue d’usage à Hon­ ment la mise en place d’un Comité ning, lui aussi un « dur » nommé Edwina Lau, commissaire ad­
situé à Sheung Wan (ouest de l’île), gkong alors que la langue officielle de protection de la sécurité natio­ en janvier 2020. Les travaux de ce
rendus publics jointe (numéro deux) de la police,
la représentation du ministère des chinoise est le mandarin). En jan­ nale. Ce comité, présidé par la chef comité n’ont pas l’obligation d’être et ne pourront être a été nommée à la tête de ce nou­
affaires étrangères chinois), placée vier 2019, il avait accédé au comité de l’exécutif de Hongkong, Carrie rendus publics et ses décisions ne veau département et elle siège à
en surplomb de Central, le quar­ permanent du parti de la pro­ Lam, réunit tous les postes­clés de peuvent pas être contestées par un
contestés en justice ce titre également au sein du co­
tier des affaires, le quartier général vince, après avoir été durant plu­ l’exécutif, dont les ministres des fi­ recours en justice. mité. Dans deux interviews « ex­
de l’Armée de libération populaire sieurs années le numéro deux de nances, de la justice et de la sécu­ clusives » diffusées par la chaîne
jouxtant les bureaux du gouver­ son département de propagande. rité, ainsi que le chef de la police. Il « Lois effrayantes » teinte à la sécurité nationale » est officielle chinoise internationale
nement et du Parlement hon­ En 2011, il s’était fait remarquer va être géré par un secrétariat gé­ Lors de sa première réunion, dans l’obligation de prévenir la CGTN, la commissaire adjointe et
gkongais, au bord du port Victoria, pour sa gestion du soulèvement néral dont le responsable doit être lundi 6 juillet, le comité a an­ police dans les plus brefs délais son patron, le chef de la police de
et enfin la tour de l’agence de de Wukan, un village de la pro­ nommé par Pékin, sur proposi­ noncé sept nouvelles règles qui possibles. Hongkong, Chris Tang, apparais­
presse officielle, Chine nouvelle, vince de Guangdong, alors qu’il tion du chef de l’exécutif. autorisent notamment la police, Ces lois visent également direc­ sent en train de réciter, avec l’aide
également située à Causeway Bay. était secrétaire du parti de la ville Carrie Lam a donc proposé son « sous des circonstances excep­ tement tous les acteurs sur Inter­ évidente d’un prompteur, les
Selon le principal journal anglo­ dont il dépendait. chef de cabinet, Eric Chan, qui, tionnelles », à procéder à des net, qui vont devoir s’aligner et nouvelles fonctions des outils de
phone de Hongkong, le South Ses agents ont des pouvoirs avec une personnalité affable et fouilles et à des confiscations coopérer au risque d’être poursui­ contrôle imposés à Hongkong par
China Morning Post (SCMP), le quasi illimités puisqu’ils ne sont sympathique, a également la répu­ sans mandat. En outre, qui­ vis. « Ces nouvelles lois sont ef­ la Chine, avec une étrange raideur
nouveau chef de ce bureau, Zheng pas soumis à un contrôle local. Ce tation d’être d’une grande loyauté conque apprend qu’un lieu est frayantes car elles accordent à la et des signes visibles de stress. 
Yanxiong, y avait d’ailleurs déjà bureau, dont le fonctionnement à l’égard de Pékin. En outre, selon susceptible d’être lié à une « at­ police des prérogatives normale­ florence de changy

Les grands groupes numériques face aux menaces de censure


Google, Facebook et Twitter ont suspendu leur coopération avec les autorités et pourraient être contraints de quitter le territoire

shanghaï ­ correspondance mes Internet à répondre aux re­ haine vis­à­vis du gouvernement des de données d’utilisateurs de la les activités violeraient la loi de sé­ gais est beaucoup moins impor­
quêtes des autorités pour suppri­ de Chine ou de Hongkong. L’un des part des autorités hongkongaises, curité nationale. Le coût pourrait tant que le marché chinois. Je pense

L a « grande muraille numéri­


que », l’appareil de censure
chinois qui bloque l’essen­
tiel des sites Web occidentaux va­
t­il bientôt couvrir Hongkong ?
mer des contenus ou accéder aux
données des utilisateurs. Contrai­
rement à la Chine continentale, où
ces sites sont bloqués, Hongkong
bénéficiait jusqu’ici d’un accès li­
effets de cette incertitude, c’est l’in­
timidation », explique Séverine Ar­
sène, chercheuse associée au Mé­
dialab de Sciences po.
Pour les entreprises, l’incerti­
mais n’a coopéré que dans 46 %
des cas, d’après un rapport de l’en­
treprise. Google a de son côté re­
fusé plusieurs demandes des
autorités pendant les manifesta­
aussi être élevé en termes d’image.
Le cas de Yahoo! est souvent rap­
pelé : en 2007, le portail Web avait
admis avoir transmis aux autori­
tés chinoises les informations per­
qu’elles vont se retirer et que Pékin
va mettre en place progressive­
ment une muraille numérique »,
avance M. Zaagman, expert du sec­
teur des technologies en Chine
Après l’imposition d’une loi de sé­ bre à l’Internet mondial. tude est aussi forte. Une explica­ tions contre la loi d’extradition sonnelles de deux activistes chi­ La mise en place d’un appareil
curité nationale au territoire semi­ tion de la loi, annoncée par le gou­ en 2019. La police a, par exemple, nois, conduisant à leur arrestation de censure pour Hongkong est in­
autonome par Pékin, le 30 juin, les Détail resté secret vernement de Hongkong lundi demandé au géant chinois pro­ et à leur condamnation à dix ans certaine. La loi de sécurité natio­
géants de la tech Google, Facebook Avant même l’imposition du 6 juillet, stipule que, si la police priétaire de YouTube de suppri­ de prison. « Il y a deux ou trois ans, nale mentionne l’option de
– et son service de messagerie texte, dont le détail est resté secret suspecte qu’un « message électro­ mer plusieurs publications, com­ ces entreprises auraient peut­être s’adresser aux plates­formes
WhatsApp –, Twitter ou la messa­ jusqu’à son adoption le 30 juin, les nique » représente une menace me un manuel de police confiden­ collaboré, parce qu’elles cher­ pour supprimer des contenus ou
gerie russe Telegram, ont annoncé Hongkongais prenaient leurs pré­ pour « la sécurité nationale », les tiel ou des liens donnant accès à chaient encore à pénétrer le mar­ obtenir des informations. Censu­
suspendre leur collaboration avec cautions : beaucoup ont nettoyé autorités peuvent demander à la un site publiant des informations ché chinois. On l’a vu avec le projet rer les principales plates­formes
les autorités hongkongaises pour leurs comptes sur les réseaux so­ plate­forme, à l’éditeur ou au four­ personnelles d’agents de police. Dragonfly de Google [un moteur occidentales aurait un fort im­
la transmission de données per­ ciaux de tout contenu potentielle­ nisseur d’accès de supprimer ou D’après un rapport de Google, l’en­ de recherche intégrant la censure pact sur la réputation de Hon­
sonnelles. La plate­forme vidéo ment sensible. La loi imposée par de restreindre l’accès au contenu, treprise a refusé à chaque fois. chinoise, abandonné sous pres­ gkong comme place financière
TikTok, détenue par l’entreprise Pékin confirme les inquiétudes sous peine de prison pour ses res­ Un aspect de la loi en particulier sion des employés de l’entreprise], ouverte sur le monde, mais le
chinoise ByteDance, a même an­ des habitants. « Il n’est pas évident ponsables. Or, jusqu’ici, les plates­ pose problème pour ces entrepri­ ou Facebook. Mais, depuis que les Parti communiste chinois a mon­
noncé susprendre son application de déterminer où se situe la fron­ formes du Web se permettaient de ses : l’extraterritorialité. Les autori­ tensions entre la Chine et les Etats­ tré qu’il était prêt à sacrifier l’éco­
sur le terrtoire, mardi 7 juillet, « au tière de ce qui peut­être considéré juger de la légitimité des requêtes tés hongkongaises peuvent de­ Unis sont au plus haut, elles savent nomie au nom de la sécurité et de
vu des récents événements ». La loi comme de l’indépendantisme, ou des autorités. Au second semestre mander les données de n’importe que l’accès au marché chinois est l’intégrité territoriale. 
oblige désormais les plates­for­ de l’incitation, ou comme de la 2019, Facebook a reçu 241 deman­ quel compte dans le monde, dont impossible. Et le marché hongkon­ simon leplâtre
0123
JEUDI 9 JUILLET 2020 international | 3

Mexique : identification de
Montée des tensions l’un des 43 disparus d’Ayotzinapa
entre Londres et Pékin La découverte met à mal l’enquête menée sous le mandat de Peña Nieto
L’adoption de la loi de sécurité nationale
mexico ­ correspondance procureur du précédent gouver­ tion forcée. Son enquête a tourné
à Hongkong a redonné de la voix aux nement, Jésus Murillo Karam,
L’enquête de au fiasco : 78 des 142 détenus dans

C’
conservateurs, résolument hostiles à Pékin est une avancée ma­ pour appuyer la version officielle. l’époque a tourné cette affaire ont été relâchés, dont
jeure dans une af­ Mais la nouvelle enquête, menée 24 policiers d’Iguala, libérés mi­
faire qui indigne le par l’administration de l’actuel
au fiasco : 78 des septembre 2019. La justice a rejeté
Mexique depuis président, Andres Manuel Lopez 142 détenus la plupart des preuves présentées
londres ­ correspondante « Si vous voulez près de six ans. Le mystère qui Obrador, dit « AMLO », a permis la
ont été relâchés, par les anciens enquêteurs pour
plane sur le sort des 43 étudiants découverte, en novembre 2019, vices de procédure.
faire de la Chine
L es tensions ne cessent de
monter entre Londres et Pé­
kin. Le gouvernement Joh­
nson avait prévenu en juin : si la
Chine mettait en application son
un Etat hostile,
vous devrez
en assumer les
disparus en 2014 dans le sud­
ouest du Mexique commence en­
fin à être levé : les autorités mexi­
caines ont annoncé, mardi
7 juillet, l’identification des restes
de six morceaux d’os dans un ra­
vin de Cocula, situé à 800 mètres
du rio San Juan. L’un d’eux appar­
tient à Christian Alfonso Rodri­
guez, selon les experts autri­
dont 24 policiers
d’Iguala
Mais l’entrée en fonctions, en
décembre 2018, d’« AMLO » a re­
lancé l’enquête. Le premier prési­
dent de gauche de l’histoire ré­
cente du Mexique a promis de
projet de loi de sécurité nationale d’un élève enseignant, enlevé chiens de renommée mondiale. Commission interaméricaine des faire la lumière sur ce drame de­
à Hongkong, il répliquerait avec
conséquences » avec 42 camarades par des poli­ Cette information prouve que les droits de l’homme (CIDH), mène venu l’emblème des maux de la
une mesure inédite, un « chemin LIU XIAOMING ciers ripoux dans l’Etat de Guer­ 43 disparus n’ont pas été brûlés une enquête indépendante. Cette justice dans un pays qui compte
d’accès à la nationalité britanni­ ambassadeur à Londres rero. Cette découverte met à mal dans la déchetterie de Cocula, du dernière avait contredit le gouver­ 60 000 disparitions entre 2006 et
que » pour près de trois millions la version du précédent gouver­ moins pas tous. nement, mettant en doute la cré­ 2019, la plupart restées impunies.
de Hongkongais. nement sur une tragédie qui mation des 43 corps dans la dé­ AMLO a créé une unité spéciale
Londres a tenu sa promesse, dé­ de premier plan, assure être déte­ avait provoqué une vague d’indi­ Omissions et pistes inexplorées chetterie de Cocula. Selon leur rap­ d’investigation consacrée à l’af­
but juillet, en proposant aux dé­ nue par ses salariés et s’est tou­ gnation au­delà des frontières Pour M. Gomez, « cette identifica­ port, publié en septembre 2015, les faire d’Ayotzinapa, dirigée par
tenteurs hongkongais d’un « pas­ jours défendue d’être contrôlée du Mexique. tion rompt avec le récit mensonger traces de feu repérées dans la dé­ Omar Gomez, proche des experts
seport britannique d’outre­mer » par Pékin ou de poser des risques « Il s’agit de l’étudiant Christian qui avait bloqué les possibilités charge ne correspondaient de la CIDH.
(British National Overseas, BNO) (surveillance, piratage) aux clients Alfonso Rodriguez », a annoncé, d’enquête. Aujourd’hui, nous di­ « même pas à l’incinération d’un Les recherches s’orientent dé­
de pouvoir, à l’avenir, vivre, tra­ qu’elle équipe. Liu Xiaoming s’est, mardi, Omar Gomez, le procureur sons aux familles (des victimes) seul corps ». Les enquêteurs de la sormais vers plusieurs lieux, où
vailler ou étudier au Royaume­ en tout cas, fait menaçant, lundi. chargé de l’enquête, faisant réfé­ que la recherche de leurs enfants CIDH avaient aussi dénoncé une les disparus auraient pu être con­
Uni durant cinq années − contre « J’espère que le gouvernement bri­ rence à l’ADN identifié par l’insti­ va se poursuivre ». Christian Al­ série d’omissions et de pistes inex­ duits en petits groupes par leurs
six mois jusqu’à présent − à l’is­ tannique va prendre sa décision tut de médecine de l’université fonso Rodriguez est le troisième plorées de la part des autorités. agresseurs. Le 30 juin, le procu­
sue desquelles ils obtiendraient dans l’intérêt non seulement de la d’Innsbruck, en Autriche. Cet disparu identifié depuis cinq ans. En ligne de mire : les agisse­ reur général, Alejandro Gertz, a
un statut de résident et pour­ Chine, non seulement de la coopé­ élève de 19 ans faisait partie d’un Les différentes analyses ADN du ments suspects du responsable fait savoir que 46 mandats d’arrêt
raient, douze mois plus tard, de­ ration anglo­chinoise, mais aussi groupe d’étudiants de l’école nor­ même institut d’Innsbruck de l’enquête, Tomas Zeron, chef à avaient été émis contre des fonc­
mander la pleine citoyenneté. dans son propre intérêt. » Rappe­ male d’Ayotzinapa attaqués, dans avaient révélé, en 2014 et 2015, l’époque de l’Agence d’investiga­ tionnaires municipaux de la ré­
Pékin a répliqué sur­le­champ, lant le niveau d’investissement la nuit du 26 au 27 septem­ que les restes découverts dans le tion criminelle. Les experts de la gion. M. Gertz a aussi annoncé
le porte­parole du ministère des des firmes chinoises au Royaume­ bre 2014, par les forces de l’ordre rio San Juan, très proche de la dé­ CIDH l’accusaient dès 2016 de l’arrestation d’autres membres
affaires étrangères assurant que Uni en 2019 − soit 8,3 milliards de dans la ville d’Iguala. Selon la pre­ charge de Cocula, appartenaient à s’être rendu sur les rives du rio des Guerreros Unidos, dont José
« la Chine se réserve le droit de livres sterling (9,2 milliards mière enquête, menée sous le deux autres étudiants d’Ayotzi­ San Juan avec un détenu avant la Angel Casarrubias, alias « El Mo­
prendre des contre­mesures contre d’euros) −, il a ajouté, face à des mandat de l’ancien président, En­ napa, Alexander Mora et Jhosi­ découverte officielle des restes chomo », accusé d’être un des
le Royaume­Uni ». Très mobilisé journalistes britanniques : « Nous rique Peña Nieto (2012­2018), les vani Guerrero. L’enquête avait des disparus, laissant planer le auteurs intellectuels de l’attaque
sur les réseaux sociaux, Liu Xiao­ voulons être vos amis, vos parte­ 43 étudiants auraient été remis conduit à l’arrestation de plus doute sur l’authenticité de la trou­ des élèves enseignants.
ming, l’ambassadeur chinois à naires, mais si vous voulez faire de par des policiers à des tueurs du d’une centaine de suspects, dont vaille. Dans la foulée de ces accu­ Mais, pour l’heure, 40 étudiants
Londres, a, pour sa part, dénoncé la Chine un Etat hostile, vous devrez cartel de la drogue Guerreros Uni­ le maire d’Iguala, accusé d’être le sations, le président Peña Nieto sont toujours introuvables.
une « interférence dans les affaires en assumer les conséquences. » dos, qui les auraient pris pour des commanditaire de l’attaque. n’avait pas renouvelé le mandat D’autres énigmes restent en sus­
intérieures chinoises » : « Le gou­ membres d’un gang concurrent. L’affaire avait choqué l’opinion, des experts de la CIDH. Pis, des ac­ pens. En tête, le rôle joué par l’ar­
vernement britannique ne cesse de Sanction pour Carrie Lam Ces derniers les auraient tués provoquant un mouvement de tes de torture envers de nom­ mée alors que les soldats de la ca­
faire des remarques irresponsa­ « C’est le Royaume­Uni qui a re­ avant de brûler leurs corps sur un contestation d’une ampleur iné­ breux suspects ont été confirmés, serne d’Iguala, qui ne sont pas in­
bles sur les affaires de Hongkong cherché cet âge d’or avec la Chine, bûcher dans la déchetterie de la dite à travers le pays. Les manifes­ en 2018, par le Haut­Commissa­ tervenus, savaient que les jeunes
(…). Les Britanniques savent pour­ mais vous ne pouvez pas le main­ ville voisine de Cocula. Selon cette tants dénonçaient la collusion des riat des Nations unies aux droits se faisaient attaquer par les poli­
tant très bien que Hongkong n’est tenir en traitant la Chine comme version, leurs restes auraient été autorités locales avec le crime or­ de l’homme. ciers. « L’enquête suit son cours », a
plus soumise à ses règles colonia­ une ennemie », a­t­il encore con­ ensuite broyés puis jetés dans des ganisé. A l’instar des proches des Le 30 juin, Interpol a émis un assuré, mardi, Omar Gomez, an­
les et qu’elle est retournée à la fié, faisant allusion à l’offensive sacs­poubelles non loin de là, victimes, ils contestaient aussi la mandat d’arrêt international con­ nonçant que l’institut d’Inns­
Chine », a­t­il asséné sur un ton de charme de l’ex­premier minis­ dans la rivière San Juan. version officielle. La pression po­ tre M. Zeron, qui a fui le Mexique. bruck analysera très bientôt
fort peu diplomatique. tre, David Cameron, et de son « La “vérité historique” est tom­ pulaire était telle que le président Il est accusé de dissimulation de d’autres restes humains décou­
La révision désormais plus que chancelier de l’Echiquier, George bée », a déclaré M. Gomez, en réfé­ Peña Nieto avait accepté qu’un preuves, de modification du lieu verts dans la région. 
probable de la position britanni­ Osborne. Pour des raisons avant rence à l’expression utilisée par le groupe d’experts, mandatés par la du crime, de torture et de dispari­ frédéric saliba
que concernant Huawei n’a fait tout mercantiles, ils avaient beau­
qu’envenimer les choses. En jan­ coup travaillé la relation avec Pé­
vier, Boris Johnson avait proposé kin, à partir de 2015, et ambition­
que le géant chinois des équipe­ naient à l’époque de faire de la
ments de télécommunications
bénéficie d’un accès restreint aux
réseaux mobiles de nouvelle gé­
Chine le deuxième partenaire
commercial du pays en dix ans.
« On s’est trompés avec la
Russie: un ex­journaliste arrêté pour trahison
nération (5G) du pays. Une déci­ Chine », insiste dans le Times le dé­
sion très controversée : à la fois puté Bob Seely, un de ces élus con­
Ivan Safronov est accusé d’avoir transmis des secrets d’Etat à un membre de l’OTAN
par Washington, qui n’avait pour­ servateurs très hostiles à Pékin.
tant pas ménagé ses pressions Ils étaient une quarantaine à
pour convaincre − en vain − Dow­ avoir tenté de bloquer le feu vert à moscou ­ correspondant tout en assurant que l’enquête, moignages se succèdent pour van­ M. Safronov avait été licencié de
ning Street. Et par quelques dizai­ Huawei en janvier, ils seraient dé­ ouverte pour le chef de « trahison ter le professionnalisme du jeune Kommersant deux mois après
nes de « faucons antichinois » sur
les bancs conservateurs à la
Chambre des communes.
Ces derniers jours, après une
deuxième expertise, les officiels
sormais assez nombreux pour
mettre en échec le gouvernement
s’il refusait de bannir l’équipe­
mentier. Certains tournent désor­
mais leur attention sur l’énergéti­
L’ affaire est particulière­
ment mystérieuse et a
toutes les chances de le
rester. Conformément à la tradi­
tion dans les affaires d’espion­
d’Etat », « ne concerne pas son tra­
vail actuel » auprès de Dmitri
Rogozine, emblématique patron
de l’agence. Celui­ci assure
même n’avoir jamais douté de
homme, sa loyauté vis­à­vis de ses
collègues. Plusieurs de ces der­
niers se sont rassemblés à la mi­
journée devant le siège du FSB, sur
la place Loubianka, ce qui a con­
l’affaire des Soukhoï, pour une
tout autre raison. Il avait cosigné
un article évoquant le remplace­
ment programmé de la prési­
dente du Conseil de la Fédération,
du National Cyber Security Centre cien chinois CGN, qui a investi nage, le FSB (les services de rensei­ « l’honnêteté » de son collabora­ duit à une dizaine d’arrestations. Valentina Matvienko, suscitant la
(NCSC, un département des servi­ plus de 3,8 milliards de livres ster­ gnement russes) se montre d’une teur, recruté au mois de mai. Le Le profil du jeune suspect fureur des autorités. L’oligarque
ces de renseignement britanni­ ling dans des réacteurs nucléaires discrétion absolue. Tout juste les mystère ne fait que s’épaissir lors­ contribue à la perplexité géné­ propriétaire du journal avait alors
ques) ont conclu, selon le Sunday britanniques (il est partenaire départements de sécurité ont­ils que le porte­parole du Kremlin, rale. Ivan Safronov est le fils d’un obtenu le départ du journaliste,
Times, que les nouvelles sanctions d’EDF à Hinkley Point). Sir Iain diffusé une déclaration suc­ Dmitri Peskov, assure lors d’un célèbre journaliste spécialisé dont le licenciement avait été
américaines à l’encontre de Duncan Smith, un des meneurs cincte : Ivan Safronov est soup­ briefing, dans la matinée, que l’af­ dans la défense, mort dans des suivi par la démission, en signe de
Huawei auraient un impact « sé­ de la fronde anti­Pékin, réclame çonné d’avoir « collecté et trans­ faire n’a pas non plus à voir avec le conditions douteuses, en 2007, solidarité, de la totalité du service
vère ». Le groupe chinois ne pourra aussi que Londres prononce des mis des secrets d’Etat sur la coopé­ travail de journaliste auparavant alors qu’il enquêtait sur des ven­ politique. Ivan Safronov avait en­
plus utiliser de composants élec­ sanctions à l’égard de Carrie Lam, ration militaire et technique, la dé­ exercé par Safronov. Dans la fou­ tes d’armes suspectes. Le jeune suite rejoint la rédaction du quo­
troniques conçus aux Etats­Unis, la chef de l’exécutif de Hongkong, fense et la sécurité de la Russie » à lée, une autre journaliste, Taisia Ivan a pris très tôt le même che­ tidien économique Vedomosti,
ce qui le contraindra à en utiliser dans le cadre de son tout nouveau « un service de renseignement Bekboulatova, proche d’Ivan Sa­ min ; il a intégré la rédaction du lui­même en passe d’être repris
d’autres, moins fiables, ont jugé régime de sanctions lié aux d’un des pays de l’OTAN ». fronov, est interpellée avec le sta­ très respecté quotidien Kommer­ en main par le Kremlin.
les experts, qui proposent désor­ « droits humains ». Pour le reste, l’affaire est placée tut de témoin. sant avant la fin de ses études et L’émotion est d’autant plus
mais d’interdire complètement la Le Royaume­Uni, qui a quitté sous le sceau du secret. Et si elle de­ Après plusieurs heures de déli­ s’est spécialisé dans la défense et vive, chez les journalistes des mé­
présence de machines Huawei l’Union européenne en début vait aller jusqu’au procès, celui­ci bérations à huis clos mardi soir, le l’armement. dias indépendants du pouvoir,
dans les réseaux 5G britanniques. d’année, a­t­il les moyens de ré­ se tiendrait dans un strict huis tribunal de Lefortovo, à Moscou, a que la profession se sent la cible
Lundi 6 juillet, le ministre de la sister seul si Pékin lance une clos, l’accusation n’étant même décidé de placer Ivan Safronov en Cible d’attaques d’attaques de plus en plus réguliè­
culture et du numérique, Oliver guerre commerciale contre le pas obligée de dévoiler les élé­ détention provisoire pour deux Un épisode retient aujourd’hui res. La veille de l’arrestation de
Dowden, a confirmé que le rap­ pays ? Pour Philip Hammond, ex­ ments sur lesquels elle s’appuie. mois. Son avocat, lui, a assuré que l’attention de ses collègues. En M. Safronov, un tribunal de Pskov,
port du NCSC était sur son bu­ chancelier de l’Echiquier de The­ Autant dire que cette brève décla­ les enquêteurs suspectaient une mars 2019, le jeune journaliste à 600 km au nord­ouest de Mos­
reau, qu’il allait en discuter avec resa May, cette « éruption d’un ration ne fait que renforcer la sidé­ collaboration, entamée en 2012, avait dévoilé l’existence d’un con­ cou, rendait encore un verdict de
Boris Johnson et que la décision sentiment antichinois » au sein ration qui s’est emparée de la com­ avec les services secrets tchèques, trat portant sur la vente à l’Egypte culpabilité à l’encontre de la jour­
de janvier n’était « pas figée dans des tories est « alarmante ». « Ce munauté journalistique depuis lesquels auraient agi en qualité de 20 chasseurs russes Soukhoï naliste Svetlana Prokopieva, qui
le marbre ». Le premier ministre n’est pas le moment d’affaiblir nos l’arrestation, puis le placement en d’intermédiaires pour les Etats­ Su­35. Après la publication de cette avait lu à la radio une chronique
devrait faire une déclaration de­ liens avec la deuxième économie détention provisoire, mardi Unis. Selon l’avocat, tout en niant information, secrète, le départe­ tentant de comprendre les moti­
vant le Parlement avant sa pause de la planète. Nous devons trouver 7 juillet, d’Ivan Safronov, qui fut s’intéresser aux activités de jour­ ment d’Etat américain s’était for­ vations d’un adolescent qui s’était
estivale, le 22 juillet. Le 3 juillet, il a une voie (…) afin de continuer à pendant plusieurs années un jour­ naliste de Safronov, l’un des en­ tement opposé à cette vente, allant fait exploser devant le siège du
pris les devants en faisant une al­ commercer, à investir et à ac­ naliste respecté, avant de devenir quêteurs lui aurait cité plusieurs jusqu’à menacer Le Caire de sanc­ FSB d’Arkhangelsk, en 2018.
lusion à peine voilée à Huawei, cueillir des investissements de le conseiller presse du directeur de de ses articles. tions. Peu après, l’article avait été Mme Prokopieva a été reconnue
expliquant vouloir « protéger les pays avec qui nous avons de francs l’agence spatiale Roskosmos. Du côté des journalistes qui le retiré du site du journal, et une en­ coupable de « justification du ter­
infrastructures critiques du pays désaccords politiques », a jugé ce C’est d’ailleurs Roskosmos qui connaissent ou qui ont travaillé quête administrative fut ouverte rorisme » et condamnée à verser
des vendeurs d’Etat hostiles ». conservateur modéré.  a annoncé la première l’arresta­ avec lui, la consternation est to­ par les autorités pour « abus de la une forte amende. 
Huawei, devenue une entreprise cécile ducourtieux tion du jeune homme de 30 ans, tale. Sur les réseaux sociaux, les té­ liberté de la presse ». benoît vitkine
0123
4 | international JEUDI 9 JUILLET 2020

Le président brésilien a contracté la « grippette »


Après avoir minimisé la gravité du Covid­19, Bolsonaro entend entretenir sa réputation de « mythe » vivant

rio de janeiro ­ correspondant


Bolsonaro a reçu

I
l a finalement fini par l’at­ récemment,
traper. Mardi 7 juillet, Jair
Bolsonaro a annoncé avoir
sans masque,
été testé positif au Covid­19. 55 personnalités,
Le président brésilien d’extrême
droite a annoncé la nouvelle à sa
parfois âgées,
façon : extravagante, inimitable. qu’il a prises
Pour montrer à tous qu’il était au
mieux de sa forme, Jair Bolso­
dans ses bras,
naro n’a pas hésité à retirer son voire embrassées
masque et à interpeller la poi­
gnée de journalistes présents
face à lui à Brasilia. « Comme ça,
vous pouvez voir mon visage, « J’aurais même bien envie de faire
constater que je vais bien, que je une petite balade… mais je ne vais
suis tranquille et en paix ! », pas la faire à cause des recomman­
a lancé le chef de l’Etat, radieux dations médicales. »
mais contagieux, face à une Jair Bolsonaro ambitionne
presse aussi surprise qu’affolée. aussi de profiter de la situation
Les premiers signes d’alerte se pour faire la promotion de son
sont fait sentir dimanche. « Une « remède miracle » : l’hydroxy­
indisposition, qui s’est aggravée chloroquine. Le président, trans­
lundi, avec un mal­être, de la fati­ formé en cobaye d’Etat, a an­
gue, un peu de douleur muscu­ noncé se soigner grâce au très
laire, et une fièvre en fin d’après­ controversé antipaludéen. « La
midi qui a atteint les 38 °C », a dé­ réaction a été quasi immédiate.
taillé Jair Bolsonaro depuis le pa­ Quelques heures plus tard, je
lais de l’Aurore, somptueuse me sentais déjà beaucoup
résidence des chefs de l’Etat bré­ mieux », a­t­il affirmé, soutenant
siliens. Face à l’aggravation des sans crainte, ni preuve aucune,
symptômes, le président a effec­ que « dans la phase initiale » de la
tué en urgence une tomographie maladie, « les chances de succès
et un test de dépistage du Co­ de l’hydroxychloroquine attei­
vid­19. Résultat : positif. gnent les 100 % ».
« Le fait que j’ai été contaminé
Jamais confiné Jair Bolsonaro lors d’une conférence de presse, à Brasilia, le 22 mai. ADRIANO MACHADO/REUTERS montre que je suis un être humain
Dans un pays sous tension, où le comme un autre », a prétendu le
virus a déjà fait plus de président. En vérité, ce dernier
66 000 morts et 1,6 million de dent du Brésil au sujet du Co­ usines, églises et même les pri­ dent de club de foot, parfois âgés, pour une semaine seulement, compte bien entretenir sa lé­
malades, les réactions à l’état de vid­19, cette « grippette », cet évé­ sons surpeuplées… que le chef de l’Etat a rencontrés tous les rendez­vous du chef de gende et sa réputation de « my­
santé du président ont été plus nement « surdimensionné » selon Malgré l’avancée de l’épidémie, démasqué, a embrassés ou pris l’Etat ont été décommandés. the » vivant, survivant à un coup
que partagées. « Il ne reste plus lui ? Depuis quatre mois, Jair Bol­ le leader d’extrême droite ne s’est dans ses bras… Mais en bon politique, Jair Bolso­ de couteau puis à une pandémie
qu’à lui souhaiter une pleine récu­ sonaro n’a eu de cesse de relativi­ jamais confiné. Au contraire : il naro ne compte pas rester au lit mondiale. « Vaincre le Covid­19
pération », a sèchement tweeté ser la pandémie. Cette semaine s’adonne régulièrement à des « Un messie surhumain » pour sa convalescence. Tout l’in­ sans montrer de symptômes gra­
l’ex­ministre de la justice Sergio encore, il a posé son veto à plu­ bains de foule et reçoit du monde. A 65 ans, Jair Bolsonaro, qui est verse : dès l’annonce de sa mala­ ves peut renforcer l’opinion
Moro, aujourd’hui dans l’opposi­ sieurs articles d’une loi relative au Beaucoup de monde, même : au devenu le quatrième chef d’Etat die, le leader d’extrême droite des partisans radicaux de Bolso­
tion. Certains sont allés plus loin port du masque dans l’espace pu­ moins 55 personnalités la se­ ou de gouvernement à contrac­ a montré qu’il souhaitait utiliser naro qu’il est vraiment un messie
encore : « Je suis favorable à ce blic, adoptée par le Congrès. Grâce maine dernière, selon le dé­ ter la maladie – succédant au pre­ à son avantage son état de santé surhumain », a ainsi estimé sur
que sa maladie s’aggrave et qu’il au président, il sera désormais compte du journal Estadão. mier ministre britannique, Boris pour électriser un peu plus le les réseaux sociaux Oliver Stuen­
en meure », est allé jusqu’à écrire possible de se rendre sans protec­ Autant de politiques, chefs d’en­ Johnson, au prince Albert de Mo­ pays et pousser ses pions sur kel, chercheur à la fondation Ge­
l’éditorialiste Hélio Schwarts­ tion aucune dans les commerces, treprise, ambassadeurs ou prési­ naco et au président du Hondu­ l’échiquier brésilien, un œil sur la tulio Vargas.
man, dans une tribune publiée ras, Juan Hernandez –, se consi­ présidentielle de 2022. D’ores et déjà, le leader d’ex­
par la Folha de Sao Paulo. « Dans dère comme un « athlète ». Mais Pas question de modérer son trême droite a remporté la ba­
l’immédiat, l’absence de Bolso­
naro signifierait que nous
Donald Trump formalise son départ de l’OMS il fait pourtant partie des grou­
pes à risque. Sa santé est jugée
discours et de suivre l’exemple
d’un Boris Johnson. Pour Bolso­
taille médiatique : pour plu­
sieurs semaines, le Brésil vivra
n’aurions plus [au Brésil] un diri­ Donald Trump a officiellement lancé, mardi 7 juillet, la procédure de fragile : depuis le début de son naro, la situation appelle au con­ suspendu aux bulletins de santé
geant minimisant l’épidémie et retrait des Etats-Unis de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), mandat, il a été victime de malai­ traire à la fuite en avant. Il s’agit de son président, qui dictera une
sabotant les mesures visant à l’at­ mettant à exécution ses menaces de quitter l’agence onusienne, qu’il ses et opéré à plusieurs reprises, de prouver une bonne fois pour fois de plus son tempo au pays.
ténuer. Est­ce que ça ne pourrait accuse d’avoir tardé à réagir face à la pandémie apparue en Chine. conséquences du coup de cou­ toutes que le Covid­19 n’est « Merci à tous et à dans une se­
pas sauver des vies, ça ? », s’inter­ Tandis que 60 000 nouveaux cas ont été dépistés aux Etats-Unis le même teau reçu à l’abdomen en 2018 en qu’une maladie bénigne. maine ! », a ainsi lancé en direc­
roge le journaliste. Et de con­ jour, sa décision de retirer le plus gros contributeur, à hauteur de pleine campagne présidentielle. Lors de son allocution, le prési­ tion des journalistes un Jair
clure : « En mourant, Bolsonaro 400 millions de dollars (354 millions d’euros) par an, de l’organisation A la mi­mars, de fortes ru­ dent a de nouveau comparé le co­ Bolsonaro visiblement en­
rendrait un service qu’il a été inca­ suscite un tollé. Le candidat démocrate à la Maison Blanche, Joe Biden, meurs, finalement démenties, ronavirus à une simple « pluie ». chanté en concluant sa conféren­
pable d’offrir de son vivant. » a assuré qu’il annulerait cette décision s’il était élu le 3 novembre. « Le avaient circulé, laissant croire « Je vais parfaitement bien, tout ce de presse. Avant d’ajouter : « Si
Faut­il rappeler le nombre de premier jour de ma présidence, je rejoindrai l’OMS et réaffirmerai notre qu’il était déjà atteint du Co­ est normal (…), la vie continue », a Dieu le veut. » 
polémiques lancées par le prési­ leadership mondial », a-t-il écrit sur Twitter. vid­19. Exceptionnellement, et lancé le chef de l’Etat, ajoutant : bruno meyerfeld

En Australie, les 5 millions d’habitants de Melbourne reconfinés


Le regain de l’épidémie surprend, dans un pays qui avait réussi à la contenir en fermant ses frontières, en confinant et en réalisant des tests

sydney ­ correspondance tests massive dans les trois zones habitants de ces bâtiments com­ qui a surpris l’Australie. Jusque­là, Dans l’immédiat, les autres Etats,
les plus touchées de la métropole. parés à des « bateaux de croisière elle avait réussi à contenir l’épidé­
Cette deuxième pour l’instant épargnés et qui

L’ Australie, bonne élève


dans la lutte contre le Co­
vid­19, fait face à son pre­
mier revers de fortune. Mardi
7 juillet, l’Etat de Victoria a enre­
Sur le terrain, huit cents tra­
vailleurs médicaux, secondés par
des soldats chargés de la logisti­
que, ont fait du porte­à­porte
pour prélever plusieurs dizaines
verticaux ». Un message qui a eu
du mal à passer auprès des rési­
dents, stupéfaits de se retrouver
« emprisonnés », et ce sans même
avoir eu le temps d’acheter des
mie grâce à une fermeture rapide
de ses frontières à tous les étran­
gers, à des mesures de confine­
ment et à la multiplication des
tests de dépistage. Depuis le dé­
vague a démarré
dans les hôtels
où sont placés en
poursuivent leur déconfinement,
ont pris des mesures pour proté­
ger leurs citoyens. Dernier en date,
la Nouvelle­Galles du Sud, Etat le
plus peuplé du pays, qui s’est fina­
gistré 191 nouveaux cas de coro­ de milliers d’échantillons. produits de première nécessité. but de la pandémie, elle n’a enre­
quarantaine les lement résolu, tardivement selon
navirus, le nombre le plus impor­ Ne parvenant pas à enrayer la gistré que 8 551 cas et 106 morts. Australiens de plusieurs experts qui redoutent
tant depuis le début de la pandé­ progression, l’exécutif a ensuite « La seule option » Cette deuxième vague, qui pro­ une contagion, à fermer ses fron­
mie. « Un incendie sanitaire », se­ ordonné, mardi 30 juin, le recon­ Ces mesures extraordinaires met déjà de déferler plus violem­
retour de l’étranger tières avec son voisin, le 7 juillet au
lon l’expression du premier finement, pour un mois, de n’ont pas suffi à arrêter le virus, ment que la première, a démarré matin. Ne donnant pas dans la de­
ministre de l’Etat, Daniel An­ 37 quartiers du nord et de l’ouest qui a continué à se propager de dans des hôtels où sont systéma­ mi­mesure, il a expédié des centai­
drews, qui, pour empêcher le feu de la ville, soit quelque 300 000 quartier en quartier. « On est ar­ tiquement placés en quarantaine, former leur personnel aux proto­ nes de policiers et de soldats, équi­
de se propager à l’ensemble du personnes. Enfin, franchissant rivé à un point où il y avait trop de pour quatorze jours, les Austra­ coles sanitaires élémentaires et pés de drones, aux 55 points de
territoire, a décidé, le jour même, une nouvelle étape, le 4 juillet, il a cas pour pouvoir faire baisser la liens de retour de l’étranger. Para­ leur auraient fourni un équipe­ passage. Toute personne entrée il­
de reconfiner, pour six semaines, assigné à résidence et sans préa­ courbe uniquement en testant et doxalement, ce sont ceux qui ment minimal. Plusieurs dizaines légalement sur son territoire s’ex­
Melbourne, la deuxième plus vis les 3 000 habitants de neuf en recherchant les contacts des in­ étaient chargés de leur sur­ de gardes ont été infectés, conta­ pose à une amende de 11 000 dol­
grande ville du pays avec ses cinq tours de logements sociaux où dividus malades afin de les isoler. veillance, des gardes de sécurité, minant ensuite leurs proches. lars australiens (6 750 euros) et à
millions d’habitants. des foyers de contamination La seule option qui restait était qui ont transmis le coronavirus. Contrairement au premier pic, six mois de prison.
Pour éviter d’en arriver là, son avaient été découverts. Les fa­ celle d’un reconfinement », expli­ Tandis que l’Etat de Nouvelle­Gal­ qui avait essentiellement touché Naviguant aujourd’hui en terri­
gouvernement avait pourtant dé­ milles concernées, dont beau­ que Gerry Fitzgerald, professeur les du Sud avait placé des policiers les quartiers les plus favorisés de toire inconnu, l’Australie, qui
ployé les grands moyens. Fin juin, coup de réfugiés originaires de la de santé publique dans le aux commandes du dispositif, la métropole, ce sont, cette fois, avait toujours dit s’attendre à de
dès que la courbe est repartie à la Corne de l’Afrique, l’ont appris en Queensland. Les Melbourniens, à l’Etat de Victoria avait fait con­ les plus déshérités qui se retrou­ nouveaux pics, regarde désor­
hausse, alors que, depuis deux voyant arriver, au pied de leurs partir du mercredi 9 juillet au ma­ fiance à des entreprises privées. vent au cœur de la tempête. Le mais du côté de ses voisins asiati­
mois, les autorités n’enregis­ immeubles, des centaines de poli­ tin, ne sont autorisés à sortir de Selon les témoignages d’em­ gouvernement du Victoria, vive­ ques, qui sont parvenus à juguler
traient que quelques cas de trans­ ciers. « C’est pour votre protec­ chez eux que pour aller travailler, ployés recueillis par les médias lo­ ment critiqué pour ce qui a été des secondes vagues, espérant
mission communautaire par tion », ont martelé les autorités, faire des courses ou du sport. Une caux, certaines d’entre elles surnommé « la débâcle des hô­ suivre leur exemple. 
jour, il a lancé une campagne de qui ont entrepris de tester tous les dégradation rapide de la situation n’auraient pas pris le temps de tels », a diligenté une enquête. isabelle dellerba
6 | planète 0123
JEUDI 9 JUILLET 2020

La baisse des émissions de CO2 reste insuffisante


Le Haut Conseil pour le climat exhorte l’Etat à centrer le plan de relance sur la transition écologique

I
l faut redresser le cap et accé­ c’est au cœur des priorités que le Une décroissance qui n’atteint pas les objectifs Tendance par secteur en millions de tonnes d’équivalent CO2

– 0,9 %
lérer. Voilà l’avertissement président m’a chargé de mettre en
adressé au gouvernement œuvre », a confirmé le nouveau 548 160
par le Haut Conseil pour le premier ministre, Jean Castex, 441 Transport
climat (HCC) dans son deuxième dès le soir de sa nomination, ven­ 140
rapport annuel, publié mercredi dredi 3 juillet, sur TF1. Emissions de gaz
C'est la baisse des émissions en France à effet de serre 120 Industrie
8 juillet. Les treize experts de Malgré tout, « le gouvernement en 2019 par rapport à 2018* alors Bâtiments
de la France, Bâtiments
cette autorité indépendante, lan­ ne fait pas suffisamment de suivi que la baisse annuelle prévue dans 100 corrigés de la météo
cée fin 2018 par Emmanuel Ma­ des politiques climatiques qu’il an­ en Mt éq. CO2
le budget carbone est de 1,5 %.
cron, observent que la France nonce » et son « pilotage manque 1990 2019 80 Agriculture
n’est toujours pas sur la bonne de fermeté », relève Corinne Le
Une baisse des émissions enregistrée surtout 60
trajectoire pour atteindre la neu­ Quéré. Les grandes lois d’orienta­
tralité carbone d’ici à 2050, ju­ tion (EGalim, ELAN, LOM) n’ont dans les secteurs du bâtiment et l’industrie
changement dans les émissions en 2019 par rapport à 2018 40
geant que « les actions climatiques pas été évaluées au regard de leur
en millions de tonnes d’équivalent CO2 Déchets Transformation d’énergie
[du pays] ne sont pas à la hauteur impact sur les émissions, contrai­ 20
des enjeux ni de [ses] objectifs ». rement aux promesses de l’Etat.

18 ure

ts
t
0

rie
or

en

s
20 cult

et
Ils exhortent le nouveau gouver­
sp

gi
st
tim

ch
er
du
an

ri
nement à orienter le futur plan de Tour de passe-passe 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2019


Ag

En
Tr

In
relance de l’économie autour de la Surtout, la stratégie nationale bas Note : dans le secteur de l’agriculture, l’évolution des émissions
transition bas carbone, qu’il carbone (SNBC), l’outil de pilotage – 0,24 – 0,34 – 0,32
est estimée pour 2018 par rapport à 2017, du fait que les données 2019
s’agisse de la rénovation énergéti­ de la politique climatique du pays, – 1,18 ne sont pas estimées pour l’élevage et les cultures.
que des bâtiments, de la décarbo­ dont une version révisée a été pu­ – 1,40
nation des transports ou de l’évo­ bliée en avril, n’est toujours pas – 2,21
lution de l’agriculture et de l’ali­ « le cadre de référence de l’action La crise du Covid-19 entraîne
mentation. « Cette transition éco­ collective », juge le HCC. Elle « enté­ Emissions nationales de gaz à effet de serre en 2019, en % une baisse abrupte mais temporaire
logique est possible, utile et rine les insuffisances passées et Transport Taux de changement annuel dans les émissions de GES nationales
inéluctable », assurent­ils, mais amoindrit les efforts futurs, éloi­ 31 19 Agriculture
aussi « compatible avec les préoc­ gnant la France de son objectif de 10 % Hivers particulièrement doux
cupations légitimes de l’emploi ou neutralité carbone », note sévère­
de la santé », dans un contexte ment l’instance indépendante. Le Déchets 18 Bâtiments 0%
bousculé par la crise sanitaire et gouvernement, faute d’être par­ 3
11
18 − 10 % Post-crise financière
économique liée au Covid­19. venu à respecter ses objectifs Industrie COVID-19
Transformation
« Sur les dernières années, la mo­ pour la période 2015­2018, a en ef­ d’énergie 1990 2000 2010 2020
bilisation des pouvoirs publics est fet relevé les budgets carbone −
visible et croissante, mais elle ne se les plafonds d’émissions − pour la * Selon les données préliminaires produites par le Citepa. Infographie : Le Monde Source : Haut Conseil pour le climat, juillet 2020
traduit pas par des avancées période 2019­2023.
structurelles quant au rythme de En dépit de ce tour de passe­
baisse des émissions », juge Co­ passe, la réduction des émissions afin d’éviter un rebond des émis­ viaire. Et de massifier la rénova­ Enfin, le Haut Conseil pour le cli­
rinne Le Quéré, climatologue à de gaz à effet de serre reste insuffi­
« La baisse liée sions comme ce fut le cas après la tion énergétique, en commen­ mat appelle à revoir la tarification
l’université britannique d’East sante pour respecter les objectifs. au confinement crise de 2008. Or, regrettent les ex­ çant par les secteurs qui sont effective du carbone, actuelle­
Anglia, qui préside le HCC. Au ti­ Certes, les rejets carbonés natio­ perts, les premières mesures de prêts (logement social, entrepri­ ment insuffisante pour atteindre
tre des « progrès », elle note la loi naux ont baissé de 20 % entre
est marginale sortie de crise ont été principale­ ses, etc.), en développant des ré­ les objectifs de la SNBC. Il propose
énergie­climat, adoptée en no­ 1990 et 2019, et de 0,9 % entre par rapport ment tournées vers les « secteurs novations globales (et non plus soit de relancer la croissance de la
vembre 2019, qui grave dans le 2018 et 2019 − soit dans la très émetteurs » de l’automobile et par gestes, comme changer une taxe carbone – gelée après le mou­
marbre l’objectif de neutralité moyenne des cinq dernières an­
à l’ampleur de de l’aviation, « sans conditionnalité fenêtre ou une chaudière). vement des « gilets jaunes » –
carbone d’ici à 2050, notamment. nées. Mais ce rythme est inférieur l’effort à fournir » ferme » avec le respect des objectifs mais en corrigeant ses effets iné­
Depuis le premier rapport du à ce que prévoit la SNBC révisée : il climatiques et sans mesures d’éva­ Tarification du carbone galitaires, soit de renforcer les
CORINNE LE QUÉRÉ
HCC publié en juin 2019, le gou­ faudrait atteindre une diminu­ luation. Si elle note l’annonce Dans l’industrie manufacturière mesures réglementaires (par
climatologue
vernement s’est également en­ tion annuelle de 1,5 %, et de 3,2 % à d’Emmanuel Macron de déblo­ et de la construction, les mesures exemple les normes d’émissions
gagé à réaliser un « budget vert », partir de 2025. quer 15 milliards d’euros sur deux de soutien doivent permettre de CO2 pour l’automobile).
une évaluation de l’ensemble des Dit autrement, la France, au lieu ans pour la transition écologique, d’améliorer l’efficacité énergéti­ Ces recommandations sont pro­
recettes et dépenses budgétaires de rattraper les retards du passé, l’ensemble de l’année 2020. « Mais Corinne Le Quéré souligne qu’il que et l’électrification ou de déve­ ches de celles de la convention ci­
et fiscales au regard de leur im­ en accumule de nouveaux. Des cette baisse est marginale par rap­ faut « un pilotage cohérent » : « On lopper le recyclage des déchets et toyenne pour le climat, que le
pact sur l’environnement, qui de­ quatre principaux secteurs émet­ port à l’ampleur de l’effort à fournir, ne peut pas, d’un côté, mettre de des matériaux. Enfin, concernant HCC qualifie d’« initiative remar­
vrait intervenir à partir de 2021. teurs − le transport, l’agriculture, et elle risque de ne pas durer car l’argent pour la transition écologi­ l’agriculture, le HCC recommande quable à valoriser ». « On attend
Chaque ministère doit en outre le bâtiment et l’industrie − nous n’avons pas changé de façon que et, de l’autre, faire des investis­ de valoriser le stockage de carbone que le gouvernement évalue l’im­
publier sa feuille de route climat « aucun ne marque de baisse subs­ de nous déplacer ou de consom­ sements défavorables au climat. » dans les sols, de développer une pact sur les émissions des proposi­
− un engagement encore attendu. tantielle qui illustrerait une rup­ mer », estime Corinne Le Quéré. Les solutions pour mener une stratégie pour les protéines végé­ tions de la convention et les intè­
Un « agenda écologique » ture structurelle », dit le rapport. D’où l’enjeu stratégique du plan véritable relance verte sont pour­ tales, et des pratiques agroécologi­ gre le plus possible dans sa straté­
qu’Emmanuel Macron a défendu Une lueur d’espoir existe toute­ de relance, attendu à la fin de l’été. tant connues depuis plus de dix ques pour l’élevage. Toutes ces me­ gie », avance Corinne Le Quéré.
devant les membres de la conven­ fois : le confinement lié à la crise Deux mois après la publication de ans, rappelle le Haut Conseil pour sures doivent être adaptées diffé­ Mais l’Etat ne peut pas se dédoua­
tion citoyenne pour le climat qui sanitaire a entraîné une baisse iné­ son rapport spécial sur la sortie de le climat. Il s’agit d’investir dans remment selon les régions, qui de­ ner et reste « le garant de la mise
venaient de lui rendre leurs pro­ dite des émissions en France, avec crise, le HCC réitère son appel les transports publics et les infras­ vraient jouer un rôle de « chef de en œuvre des politiques publiques
positions, le 29 juin. « L’écologie environ − 13 % entre janvier et mai. au gouvernement de bannir tout tructures de mobilité douce (mar­ file » sur le climat afin de coordon­ climatiques et de leur équité ». 
n’est pas une option (…). Accélérer, Elle pourrait s’établir à − 9 % sur soutien aux secteurs carbonés, che, vélo), ainsi que dans le ferro­ ner l’action des collectivités. audrey garric

Des traces du nouveau coronavirus dans les eaux usées à Paris


Les résultats des derniers prélèvements montrent une résurgence du SARS­CoV­2, mais il est trop tôt pour parler de rebond épidémique

F aut­il s’alarmer ? Près de


deux mois après la levée des
principales mesures de con­
finement, la quantité de virus dé­
tectée dans les eaux usées pari­
t­on chez Eau de Paris, et repré­
sentent un indicateur épidémi­
que « avancé » par rapport aux in­
dicateurs « tardifs », comme les
hospitalisations.
Reste à comprendre exactement
le phénomène. « S’agit­il d’un si­
gne qu’avec le déconfinement, l’épi­
démie repart ? s’interroge Anne
Souyris, l’adjointe à la Maire de Pa­
[pour un dépistage gratuit]», énu­
mère M. Rousseau. L’idée serait
de mettre en place des capteurs, à
des points précis, afin de pouvoir
relier le flux d’eaux analysées à
« A ce stade, nous n’avons pas
d’alerte majeure sur une reprise
épidémique », relativise M. Rous­
seau, en précisant que des sou­
bresauts ont déjà été observés,
tique dans les transports en com­
mun, mais se révèle de moins en
moins fréquent dans les rues.
« On traite le virus avec mépris, on
se fera rattraper », déplore le pro­
siennes semble indiquer une lé­ On peut aussi retrouver des tra­ ris chargée de la santé. C’est l’in­ un quartier par exemple. mais jamais une « dégradation fesseur Eric Caumes, chef du ser­
gère reprise de l’épidémie depuis ces du virus dans le réseau d’eau quiétude, mais nous avons besoin Un autre clignotant s’est allumé durable des indicateurs ». vice des maladies infectieuses à la
une quinzaine de jours, indiquent non potable, qui est alimenté par d’éléments complémentaires. » récemment : bien que l’incidence Les autres indicateurs ne tradui­ Pitié­Salpêtrière, dans Le Parisien
des sources concordantes. l’eau de la Seine et du canal de Même prudence au sein de de l’infection soit stable dans la sent pas de véritable rebond de du 7 juillet. Il dit craindre une se­
Depuis le début de la pandé­ l’Ourcq. C’est ce qui s’était produit l’agence régionale de santé (ARS) région, une inflexion de la courbe l’épidémie, plutôt une « circula­ conde vague « dès cet été ».
mie, les eaux usées, puis retrai­ à la mi­avril : des quantités infi­ d’Ile­de­France. « Nous avons pris a été observée dans plusieurs dé­ tion modérée, mais stabilisée du « Le nombre de clusters signalés,
tées dans les usines d’Eau de Pa­ mes de SARS­CoV­2 avaient été re­ connaissance de ces analyses, mais partements. Elle « remonte légère­ virus ». « Nous sommes très vigi­ s’il n’augmente plus, reste néan­
ris, font l’objet d’un suivi, avec levées sur quatre des vingt­ nous devons construire la méthode ment dans les Yvelines, les Hauts­ lants, car, ailleurs, le virus a pu re­ moins significatif, ce qui reflète
l’objectif d’évaluer la circulation sept points de prélèvement tes­ pour les exploiter. Nous ne voulons de­Seine, le Val­de­Marne et le commencer à circuler dans les zo­ une circulation persistante du vi­
du SARS­CoV­2 au sein de la po­ tés. Cela avait conduit la Mairie de pas nous engager sur de fausses Val­d’Oise, sans lien avec une évo­ nes urbanisées », note M. Rous­ rus », relève dans le même docu­
pulation. A partir d’échantillons Paris à arrêter immédiatement pistes », souligne Aurélien Rous­ lution du taux de tests, et poursuit seau, en rappelant que les scienti­ ment de SPF le professeur Pascal
prélevés entre le 5 mars et le d’utiliser cette eau non potable, seau, le directeur de l’ARS. sa baisse dans les autres départe­ fiques sont encore très partagés Astagneau, directeur du Centre
23 avril, dans le cadre d’un projet dans le cadre du « principe de pré­ ments », note l’agence de sécurité sur l’éventualité d’une seconde d’appui pour la prévention des in­
baptisé « Obépine », des cher­ caution ». Un mois plus tard, à la Traquer le virus sanitaire Santé publique France vague. « Nous nous préparons à fections associées aux soins en
cheurs ont en effet montré une mi­mai, plus aucune trace n’était L’agence travaille en ce moment (SPF) dans son dernier point épi­ des opérations de reconfinement Ile­de­France. « Certains de ces
corrélation entre le niveau de vi­ repérable, une indication cohé­ avec Eau de Paris et le Syndicat in­ démiologique régional du 25 juin. ciblées », précise le haut fonction­ nouveaux cas concernent de façon
rus dans les eaux usées et le rente avec la décrue de l’épidémie. terdépartemental pour l’assainis­ naire ajoutant que les critères − inquiétante le personnel soignant
nombre de cas de Covid­19. Les résultats des prélèvements sement de l’agglomération pari­ territoire, population − font l’ob­ à l’hôpital, alors même qu’il s’agit
L’explication ? Quand un ma­ effectués du 22 au 25 juin mar­ sienne à l’élaboration d’une mé­ jet de différents scénarios. d’une population particulière­
lade va aux toilettes, le virus pré­ quent cependant un retourne­ thodologie pour traquer le virus
« Les eaux usées Depuis quelques semaines, la ment informée du risque et sensi­
sent dans ses selles contamine les ment. Selon nos informations, dans les eaux franciliennes. reflètent relance des activités s’accompa­ bilisée au respect des mesures bar­
eaux qui les évacuent. Il est pré­ six des douze analyses réalisées « L’analyse des eaux usées est un gne d’un certain relâchement en rières », ajoute­t­il. Sa conclusion
sent quelques jours après l’infec­ pendant cette période sont positi­ outil intéressant pour déployer des
en partie l’état matière de respect des gestes bar­ constitue un appel à la vigilance :
tion, avant l’apparition des pre­ ves − à des niveaux minimes −, et mesures ciblées : mise en place de de santé de rières, ce qui laisse craindre une « Le virus est encore là, et bien là,
miers symptômes. Les eaux des tests supplémentaires prati­ barnums [où les habitants peu­ reprise de l’épidémie. c’est certain. » 
usées « reflètent en partie l’état de qués la semaine suivante ont con­ vent aller se faire tester], envoi de
la population » A Paris, par exemple, le port du denis cosnard
santé de la population », souligne­ firmé ces résultats. bons par l’Assurance­maladie EAU DE PARIS masque demeure quasi systéma­ et chloé hecketsweiler
FRANCE
0123
8| JEUDI 9 JUILLET 2020

Remaniement : 
Macron place 
les siens dans 
les cabinets
Des fidèles du président sont
nommés à des fonctions­clés de
Matignon, l’intérieur et la justice

I
ls se sont égayés comme l’Elysée sous François Hollande,
une nuée d’alouettes à l’ap­ où il avait côtoyé Emmanuel Ma­
proche de l’hiver. A peine le cron − l’un s’occupait des affaires
remaniement du gouverne­ sociales, l’autre d’économie −, Ni­
ment annoncé, plusieurs pro­ colas Revel est devenu le direc­
ches et membres du cabinet teur de cabinet de Jean Castex. Gérald Darmanin avant sa prise de fonctions, place Beauvau, le 7 juillet. JEAN-CLAUDE COUTAUSSE POUR « LE MONDE »
d’Emmanuel Macron à l’Elysée Un poste stratégique, véritable
ont traversé la Seine et atterri un tour de contrôle de l’action gou­
peu plus au sud, dans le quartier vernementale, occupé jusqu’à
parisien des ministères, pour ces derniers jours par Benoît Ri­ didat du Parti socialiste (PS) en binets de Manuel Valls, de Ber­ tion à un poste très exposé qui
prendre la direction ou la cheffe­ badeau­Dumas. Dès 2017, M. Ma­ Seine­Saint­Denis, qui devient le nard Cazeneuve puis d’Edouard accélère généralement les carriè­
Officiellement,
rie de cabinet des nouveaux cron avait tenté d’y envoyer le pa­ chef de cabinet du premier mi­ Philippe, reste à Matignon, au res. Jusqu’ici, ce discret énarque il s’agit d’une
membres de l’exécutif. Une mi­ tron de la Caisse nationale de l’As­ nistre. Le diplômé de Sciences Po poste de chargée de mission de presque 40 ans s’était surtout
gration qui accrédite un peu plus surance­maladie, mais Edouard Lille, comme Gérald Darmanin et auprès de Nicolas Revel. fait remarquer pour son rôle
rotation classique
l’hypothèse d’une mainmise Philippe avait refusé, par peur Barbara Pompili, avait aupara­ Autre signe d’alignement, c’est dans l’affaire Benalla. A l’Elysée, de conseillers.
du chef de l’Etat sur le nouveau d’une mainmise sur sa maison. vant occupé le même poste la consultante Mayada Boulos il était le supérieur hiérarchique
gouvernement. M. Revel n’arrive pas seul. Il est auprès de Christophe Castaner, à qui a été choisie pour diriger la direct du chargé de mission, dont
Y voir l’œil
Sans surprise, c’est d’abord à accompagné de Mathias Ott, an­ Beauvau. communication de Jean Castex. les violences contre des manifes­ de l’Elysée sur
Matignon que les hommes du cien conseiller cohésion des ter­ Commissaire de police de for­ Jusqu’ici directrice adjointe de tants le 1er mai 2018 place de la
président se sont posés. Ancien ritoires et logement d’Emma­ mation, Nolwenn Chouffot, qui a l’agence Havas Paris, cette ex­ Contrescarpe à Paris, révélées par
des ministères
secrétaire général adjoint de nuel Macron à l’Elysée, et ex­can­ successivement fréquenté les ca­ conseillère de Marisol Touraine Le Monde, avaient déclenché une sensibles serait
au ministère de la santé avait été des plus graves crises du quin­
pressentie en 2019 pour rejoin­ quennat d’Emmanuel Macron.
exagéré, dit-on au
dre l’Elysée et remplacer Sylvain Interrogé dans le cadre de la sein de l’exécutif
Fort, alors directeur de la com­ commission d’enquête parle­
munication d’Emmanuel Ma­ mentaire, M. Lauch avait donné
cron. L’historien Joseph Zimet lui l’impression de n’avoir aucun à la surprise générale garde des
avait été finalement préféré, mal­ contrôle sur Alexandre Benalla, sceaux par le chef de l’Etat. Un
gré le soutien de Philippe Gran­ qui ne rendait compte qu’au chef transfert qui n’aura rien d’une si­
geon, conseiller spécial d’Emma­ de l’Etat. Il avait fini par déposer nécure pour le jeune chef de cabi­
nuel Macron. plainte pour faux et usage de net (il n’a que 26 ans), jusqu’ici
faux, dans le volet des passeports adjoint de François­Xavier Lauch
Essaimage présidentiel diplomatiques que l’ancien à l’Elysée, tant les premiers pas
La liberté commence « Avec Revel et Ott, ça fait trois chargé de mission avait indû­ de M. Dupond­Moretti seront
Léon Bonnat ©RMN (Château de Versailles)/G.Blot

personnalités de gauche qui vont ment obtenus. scrutés. « Cela faisait longtemps
où l’ignorance finit. encadrer Castex », sourit un ma­ François­Xavier Lauch avait que Jean voulait avoir une cheffe­
croniste. « Le président veut une également été entendu sous le rie en propre, on cherchait avec
communication alignée entre statut de témoin assisté dans le lui », sourit une ancienne mem­
Victor Hugo l’Elysée, Matignon et le porte­pa­ cadre de l’enquête sur les failles bre du cabinet présidentiel.
rolat », justifie une familière du de sécurité dans l’attentat de
Château. Nouveau porte­parole Nice, qui avait coûté la vie « Un vivier »
du gouvernement, Gabriel Attal à 86 personnes le 14 juillet 2016. Officiellement, il ne s’agit là que
a connu Mme Boulos au cabinet A l’époque, il était directeur de d’une rotation de conseillers
de Marisol Touraine et les deux cabinet du préfet des Alpes­Mari­ somme toute classique lors d’un
sont des amis proches. times. « L’arrivée de François­Xa­ remaniement. Y voir l’œil de
Même essaimage présidentiel à vier Lauch facilitera les liens entre l’Elysée sur des ministères sensi­
Beauvau. Jusque­là chef de cabi­ l’Elysée et l’intérieur », estime un bles serait exagéré, assure­t­on
net d’Emmanuel Macron à l’Ely­ proche du chef de l’Etat. au sein de l’exécutif.
sée, François­Xavier Lauch a été Si Gérald Darmanin n’a pas pu « Ce n’est pas anormal que l’Ely­
bombardé directeur de cabinet choisir les deux premiers noms sée soit un vivier dans lequel les
adjoint du ministre de l’intérieur de son cabinet, il emmène en re­ nouveaux ministres se servent, ex­
Gérald Darmanin. vanche avec lui le responsable de plique l’entourage d’Emmanuel
Il vient seconder Stéphane la communication du ministère Macron. Pour certains membres
Bouillon, déjà en place sous de l’action et des comptes pu­ du cabinet, c’est aussi une ma­
Christophe Castaner. Ce sera blics, Matthieu Ellerbach, qui oc­ nière de continuer leur carrière.
L’œuvre immortelle et engagée même le troisième ministre cupera les mêmes fonctions à L’Elysée peut être piégeux quand
du plus grand de nos écrivains pour ce haut fonctionnaire à la l’intérieur. Un changement de di­ on est jeune conseiller, il faut voir
compétence reconnue, lui qui mension, tant ce ministère appa­ du pays, faire grandir les petits.
Une luxueuse collection des œuvres complètes avait déjà été directeur de cabi­ raît en première ligne sur la ma­ C’est dans l’ordre des choses. »
de l’édition Hetzel avec les gravures originales et net sous Claude Guéant. Préfet jeure partie des situations de D’autres y voient une nouvelle
les ornementations au fer à dorer, accompagnée du Rhône, des Bouches­du­ crise. Idem pour le chef de cabi­ preuve de l’hyperprésidence
de livrets inédits sur Victor Hugo. Rhône, de Corse­du­Sud, entre net, Mathieu Lefèvre, qui fait le qu’Emmanuel Macron compte
autres affectations prestigieuses, trajet de Bercy à Beauvau, dans mettre en œuvre pour la der­
Stéphane Bouillon incarne une les valises de son ministre. nière partie de son quinquennat,
forme de continuité du pouvoir Plus surprenant, l’actuel persuadé de devoir tenir la bride
au sein de ce ministère qui a conseiller d’Emmanuel Macron courte à son gouvernement s’il
connu une valse de ministres ces chargé de ses déplacements pri­ veut obtenir des résultats et
dernières années. vés, Jean Gaborit, rejoint le cabi­ avoir une chance d’être réélu
Pour François­Xavier Lauch, il net d’Eric Dupond­Moretti, le cé­ en 2022. A l’Elysée, on dément
s’agit en revanche d’une promo­ lèbre avocat pénaliste nommé d’ailleurs mollement la thèse.
« Il y a une frustration managé­
riale du président, qui voudrait
Un gouvernement de « six cents jours » que les choses aillent plus vite,
qu’on soit plus efficace. Laisser
LE VOLUME 1 Emmanuel Macron a réuni, mardi 7 juillet, le premier conseil des partir des conseillers ailleurs est

3 99
LE LIVRET
Une collection ministres du gouvernement de Jean Castex, un gouvernement un moyen d’essaimer cette culture
€ « de six cents jours » et « de combat » avant l’élection présidentielle de l’efficacité. C’est gagnant­ga­
, de 2022, selon son nouveau porte-parole, Gabriel Attal. Appelant gnant pour le président et les mi­
à « un changement profond de méthode », le chef de l’Etat a fixé nistres, qui auront des accès plus
présentée par Érik Orsenna de l’Académie française SEULEMENT
les « quatre grands axes » du nouvel exécutif : « la reconstruction faciles », explique un proche de
de notre pays (…) économique, sociale, environnementale, cultu- M. Macron. L’histoire ne dit pas si
relle et territoriale » ; « le patriotisme républicain » et « l’égalité des les ministres ont la même per­
DÈS LE 8 JUILLET CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX chances » ; une plus grande « politique contractuelle » avec les ter- ception de ce jeu de placement
Et dès maintenant sur www.collection-victorhugo.fr ritoires et les élus locaux ; et l’Europe, « puisque nous ne construi- présidentiel. 
rons pas notre indépendance sans une politique européenne la nicolas chapuis
plus forte qui soit », a souligné M. Attal. et cédric pietralunga
Vous êtes un jeune en formation ou un salarié en mobilité ?
Nous proposons la garantie Visale et une aide de 1 000 euros
pour déménager.

Vous êtes salarié et vos revenus ont diminué pendant la crise ?


– Action Logement Groupe – Siège social : 19/21 quai d’Austerlitz, 75013 Paris – Association déclarée à la préfecture de Paris sous le n° W751236716 – SIRET : 824 581 623 00025 – Crédit Photo : Konstantin Ismuhamedov/EyeEm/Getty Images.

Nous proposons une aide de 150 euros pendant deux mois


pour faire face à vos dépenses de logement.

Vos frais de chauffage pèsent sur votre budget familial ?


Nous proposons une aide jusqu’à 20 000 euros
pour faire des travaux de rénovation énergétique.

Vous êtes à la retraite et vous souhaitez vivre dans un habitat adapté ?


Nous proposons jusqu’à 5 000 euros pour adapter
votre salle de bains et nous finançons la modernisation d’Ehpad.

Et pour tous ceux qui ont besoin d’un logement à loyer abordable
plus proche de leur emploi, nous finançons la construction
de nouveaux logements, sur tous les territoires.

Avec 1 million de logements sociaux et intermédiaires, Action Logement


est le premier bailleur de France. Dans le cadre du Plan d’Investissement
Volontaire, les partenaires sociaux d’Action Logement s’engagent avec l’État,
pour qu’à chaque étape de la vie, le logement ne soit plus un frein à l’emploi.

AGIR POUR
LE LOGEMENT

Voir conditions sur actionlogement.fr


Aides soumises à conditions et plafonds de ressources,
sous réserve de validation de votre dossier.
0123
10 | france JEUDI 9 JUILLET 2020

Nomination de Darmanin: des féministes en colère


Le nouveau ministre de l’intérieur est visé par des investigations concernant une accusation de viol

P
lus qu’un affront, c’est Le porte-parole
une provocation ! » Au
lendemain de l’an­ du gouvernement
nonce, lundi 6 juillet, de a considéré que
la composition du nouveau gou­
vernement, les militantes fémi­ M. Darmanin
nistes n’en reviennent toujours devait pouvoir
pas. Elles se disent « sidérées » par
les nominations de Gérald Dar­ « bénéficier
manin comme ministre de l’inté­ de la présomption
rieur, malgré une enquête en
cours pour viol, et d’Eric Dupond­ d’innocence »
Moretti à la justice.
Après un non­lieu prononcé
en 2018, la cour d’appel de Paris a fait l’objet le nouveau ministre de
en effet ordonné, le 11 juin, la re­ l’intérieur ne constituait « pas un
prise des investigations concer­ obstacle » à sa nomination, préci­
nant une accusation de viol, har­ sant même que la procédure judi­
cèlement sexuel et abus de con­ ciaire évoluait « dans le bon sens ».
fiance visant M. Darmanin, qui Le nouveau porte­parole du gou­
remonte à 2009. Quant au nou­ vernement, Gabriel Attal, a consi­
veau garde des sceaux, il s’est dis­ déré, mardi, que M. Darmanin de­
tingué à plusieurs reprises pour vait pouvoir « bénéficier de la pré­
ses positions défavorables aux somption d’innocence ». « Il y a des
mouvements de libération de la investigations, elles se tiennent, et
parole des victimes, tels que #me­ c’est normal, on est en Etat de droit,
too et #balancetonporc. mais on ne peut pas aller plus loin
Mardi, une vingtaine de fémi­ que ça en considérant que, finale­
nistes qui voulaient manifester ment, parce qu’il y a des investiga­
devant le ministère de l’intérieur, tions, il y aurait des délits, une im­
à l’occasion de la passation des possibilité à exercer dans un gou­
pouvoirs entre Gérald Darmanin vernement », a déclaré M. Attal.
et Christophe Castaner, ont été « J’assume totalement cette dési­
stoppées par les forces de l’ordre. gnation, [Gérald Darmanin] a
Non loin de la place Beauvau, elles droit comme tout le monde à la
ont scandé des slogans : « Darma­ présomption d’innocence », a dit le Une militante Femen protestant à proximité de l’Elysée, à Paris, mardi 7 juillet. JEAN-CLAUDE COUTAUSSE POUR « LE MONDE »
nin démission » et « Darmanin vio­ premier ministre, Jean Castex,
leur », en brandissant des pancar­ mercredi matin sur BFM­TV.
tes : « Darmanin à l’intérieur, vous porte­parole de l’association Osez un désintérêt agressif et militant. très maltraitante dans les prétoires
vous torchez avec nos plaintes ». « Marche à rebours » le féminisme ! Il s’agit des deux re­ Ça faisait longtemps qu’on n’avait
« Ça faisait vis­à­vis de ces dernières, considère
Un rassemblement a ensuite été « Nommer comme premier flic de présentants de la police et de la jus­ pas été face à un gouvernement longtemps la psychiatre Muriel Salmona, pré­
organisé dans l’après­midi de­ France Gérald Darmanin, un tice, deux institutions clés dans le très clairement antiféministe. » sidente de l’association Mémoire
vant l’église de la Madeleine. homme accusé de viol, et comme parcours des victimes de violences Cette double nomination sonne
qu’on n’avait pas traumatique et victimologie, qui
Lundi soir, dans la foulée de l’an­ garde des sceaux Eric Dupond­Mo­ sexuelles. » Céline Piques se sou­ comme un « avertissement », été face à un fut partie civile lors du procès
nonce du gouvernement Castex, retti, un antiféministe notoire, c’est vient avec amertume des propos « une déclaration de guerre », « un Tron. Au­delà de toutes ses sorties
l’entourage d’Emmanuel Macron complètement impensable, réagit d’Emmanuel Macron à son arrivée bras d’honneur », dénoncent les
gouvernement tonitruantes sur l’outrage sexiste,
avait fait savoir que la plainte dont auprès du Monde Céline Piques, au pouvoir, qui appelait de ses militantes, évoquant leur très clairement c’est un homme qui véhicule toute
vœux une « République exem­ « écœurement », comme la co­ la culture du viol. C’est un très mau­
plaire », et de son choix de faire de fondatrice du collectif Les ef­
antiféministe » vais signal envoyé aux victimes. »
Le soutien du ministre aux policiers l’égalité entre les femmes et les fronté⋅es, Fatima Benomar. CAROLINE DE HAAS « Trois ans après #metoo, le gou­
hommes la grande cause du quin­ Depuis lundi soir, nombre d’en­ collectif Nous toutes vernement nous engage sur un che­
Gérald Darmanin s’est employé à rassurer les forces de l’ordre, quennat. Celle qui fut chargée de la tre elles ont publié sur les réseaux min qui nous condamne à une
mardi 7 juillet, lors de la passation des pouvoirs avec Christophe mise en œuvre de la politique de sociaux d’anciennes déclarations marche à rebours », s’indignent,
Castaner. L’institution policière fait face aux accusations de vio- défense des droits des femmes, du célèbre pénaliste devenu le prend le pied », avait notamment dans un communiqué, associa­
lences, de racisme et, plus généralement, à une remise en ques- Marlène Schiappa, devient, à la fa­ nouveau garde des sceaux, qui déclaré l’avocat pénaliste lors du tions féministes et personnalités
tion de leurs pratiques par une partie des Français. « Qu’ils ne veur du remaniement, ministre avait fait connaître son opposition procès de l’ancien secrétaire d’Etat politiques. Elles prennent le soin
doutent jamais que je serai toujours le premier d’entre eux », a dé- déléguée à la citoyenneté, sous la à l’infraction d’outrage sexiste Georges Tron, scandalisant les as­ de rappeler que, en France, « 1 %
claré, mardi, M. Darmanin s’adressant aux forces de l’ordre. « Je houlette de Gérald Darmanin. créée par la loi dite Schiappa du sociations de défense des victi­ des violeurs sont condamnés, 76 %
défendrai tout ce qui peut être défendu, je soutiendrai tout ce qui « Je suis choquée, c’est sidérant 3 août 2018. « Dupond­Moretti, mes, qui travaillent pour la recon­ des plaintes pour viol sont classées
peut être soutenu », a-t-il ajouté. Pressenti avant le remaniement de mépris, estime Caroline c’est la ligne Deneuve, la ligne qui naissance du psychotraumatisme sans suite, 82 % des victimes de viol
pour occuper un ministère élargi des affaires sociales, le nou- De Haas, du collectif Nous toutes. défend le droit d’importuner », dé­ associé aux violences sexuelles. ont mal été accueillies lors du dépôt
veau ministre a indiqué que, pour lui, l’intérieur est « le premier Jusqu’à présent, Macron avait un clare Caroline De Haas. « A 30 ans, « Il s’est illustré par la non­prise en de plainte », et réclament la démis­
des ministères sociaux, car, quand il n’y a pas d’ordre républicain, désintérêt poli et neutre pour les on n’est pas une potiche incapable compte de l’aspect psychotrauma­ sion des deux ministres. 
ce sont les plus faibles d’entre nous qui trinquent ». droits des femmes, là on passe à de dire non à un homme qui vous tique des victimes et son attitude solène cordier

Dupond­Moretti veut être «le garde des sceaux du dialogue» ASSE MB LÉ E


La réforme du CESE
adoptée
La réforme du Conseil écono­
L’ex­avocat a appelé, mardi, à réformer la justice, alors que sa nomination est fraîchement accueillie par les magistrats mique, social et environne­
mental (CESE), destinée à
en faire un « carrefour des
consultations publiques », a été

L e nouveau ministre de la
justice, Eric Dupond­Mo­
retti, « ne fait de guerre à
personne ». Mardi 7 juillet, alors
que l’ancienne locataire de la
« Je souhaite être le garde des
sceaux qui portera enfin, lors d’un
congrès, la réforme du parquet
tant attendue », a­t­il dit concer­
nant la réforme minimale pro­
tes », au cours de laquelle il avait
fait l’objet d’investigations pour
tenter de déterminer si Nicolas
Sarkozy avait été informé que
son téléphone occulte était sur
conformément à son antienne.
« L’honneur des hommes, pas plus
aujourd’hui qu’hier, ne mérite
d’être jeté aux chiens », a­t­il dit,
rappelant les mots qu’avait eus
Un sujet qui lui tient à cœur, no­
tamment depuis que son ami
proche, Thierry Herzog, avocat
historique de Nicolas Sarkozy, a
été placé sur écoutes par des ju­
adoptée, mardi, par le conseil
des ministres. Le 29 juin,
Emmanuel Macron avait
annoncé devant les membres
de la convention citoyenne
place Vendôme, Nicole Bellou­ mise par Emmanuel Macron sur écoute, Eric Dupond­Moretti a François Mitterrand à l’adresse ges d’instruction qui le soupçon­ pour le climat qu’il souhaitait
bet, lui remettait les sceaux de­ le pouvoir de nomination des affirmé qu’il veillerait « à ce que des journalistes après la mort de naient de se livrer à de la corrup­ transformer le CESE en
vant les caméras des chaînes procureurs par le Conseil supé­ les enquêtes préliminaires restent son ancien premier ministre, tion et du trafic d’influence. « chambre des conventions
d’information en continu, l’an­ rieur de la magistrature (CSM). préliminaires et ne soient pas Pierre Bérégovoy, en 1993. Le nouveau ministre a conclu citoyennes ». – (AFP.)
cien avocat s’est voulu rassurant. Celle­ci prévoit qu’ils soient éternelles comme c’est parfois le son discours en adressant un
Non, sa nomination n’est pas nommés, comme les juges, sur cas ». L’avocat avait décidé de « Meilleur accueil des victimes » mot aux « prisonniers » et leurs JUSTICE
« une déclaration de guerre » à la « avis conforme » du CSM, organe porter plainte contre X pour Sans transition, l’ancien péna­ conditions de détention « inhu­ Prison ferme requise
magistrature, comme l’a affirmé indépendant. « violation de l’intimité de la vie liste a assuré qu’il souhaitait maines et dégradantes », avant de en appel contre deux
l’Union syndicale des magistrats privée et du secret des corres­ « mettre en place une justice plus réaffirmer qu’il serait « le garde policiers
(USM), le syndicat majoritaire de Plainte contre X pondances » et « abus d’auto­ proche du citoyen » et un des sceaux du dialogue ». Il a en­ Trois ans et dix­huit mois de
la profession. Il a d’ailleurs des Rendant hommage à « un rité », mais, lundi, l’Elysée a fait « meilleur accueil des victimes ». suite pris la direction de la prison prison ferme ont été requis
amis magistrats, qu’il « respecte » homme courageux, le président savoir que le nouveau garde des « Est­il admissible aujourd’hui de Fresnes pour sa première vi­ lors du procès en appel,
parce qu’ils sont « humains, indé­ de la République, qui veut amélio­ sceaux renonçait à toute forme qu’une victime ne soit pas systé­ site de ministre. mardi, à Aix­en­Provence
pendants et gourmands du rer la justice de notre pays », le de poursuite. matiquement entendue ? », a­t­il Dans un communiqué diffusé (Bouches­du­Rhône), de deux
contradictoire ». nouveau ministre de la justice a Ce dernier a ensuite indiqué demandé alors même qu’il n’a en début de soirée mardi, la policiers jugés pour l’arresta­
Après les seize minutes de dis­ expliqué pourquoi il s’était en­ qu’il demanderait à la direction cessé de dénoncer comme avo­ conférence nationale des procu­ tion illégale et violente d’un
cours de sa prédécesseure et la mi­ gagé, plutôt que de tranquille­ des affaires criminelles et des cat de la défense « l’hégémonie reurs de la République a pris acte réfugié afghan à Marseille, qui
nute trente d’applaudissements ment « attendre l’heure de la re­ grâces de lui faire des proposi­ victimaire » ces dernières an­ de sa nomination et, dans la affirme avoir été frappé. Des
qui ont suivi, Eric Dupond­Mo­ traite ». Il a cité Albert Camus, tions afin « de trouver un juste nées. « Il faut en avaler des cou­ suite des polémiques lancées caméras de vidéosurveillance
retti a assuré qu’il voulait « garder puis Casamayor, pseudonyme équilibre entre l’efficacité de l’en­ leuvres pour faire de la politi­ après les propos de l’ancienne avaient filmé l’interpellation
le meilleur et changer le pire, (…) du magistrat Serge Fuster, mort quête et le principe du contradic­ que », avait­il dit, lucide, en 2018, chef du Parquet national finan­ de l’homme âgé de 27 ans et
bien sûr, dans le dialogue et la en 1988, auteur de nombreux li­ toire, sans lequel la justice n’est à l’occasion d’une émission sur cier, Eliane Houlette, a demandé porteur d’un titre de séjour, le
concertation, faire évoluer la ma­ vres critiques sur le fonctionne­ rien ». Il a indiqué vouloir tra­ LCI au cours de laquelle il avait une « rapide clarification sur les 12 avril, sur le Vieux­Port de
gistrature dans le sens d’une plus ment de la justice, notamment la vailler sur la présomption d’in­ juré qu’il n’accepterait jamais de conditions de la remontée d’infor­ Marseille. A la suite de celle­ci,
grande ouverture sur la société et justice politique, et ancien chro­ nocence et le secret de l’enquête. devenir ministre de la justice. mations dans les affaires indivi­ le jeune réfugié avait été aban­
remettre à plat l’ordonnance de niqueur au Monde. « La justice ne se rend pas dans la Puis, Eric Dupond­Moretti a as­ duelles, de nature à éliminer tout donné 30 km plus loin dans
[19]58 », qui réglemente le fonc­ Dans une allusion à peine voi­ rue, ni sur les réseaux sociaux, ni suré qu’il voulait « restaurer le se­ soupçon de conflits d’intérêts ».  un terrain vague, où il affirme
tionnement du corps judiciaire. lée à l’enquête dite des « fadet­ dans les médias », a­t­il affirmé cret professionnel des avocats ». simon piel avoir été frappé. – (AFP.)
PUBLICITÉ

CULTURE EN
DANGER
Qualifiée de rayonnante, dynamique, avant-
gardiste, prestigieuse… La Culture française
fait figure d’exception dans le monde.

Il est aujourd’hui question de sa survie.

La crise sanitaire frappe de plein fouet le


tissu d’entreprises qui la font vivre. Pas de
véritable reprise avant 2021 ! Il est urgent
d’accompagner dans la durée toutes les
entreprises du secteur culturel pour préserver
l’emploi et relancer l’activité. L’avenir de toute
la filière économique et artistique en dépend.

SEUL UN PLAN DE SOUTIEN NATIONAL AUX


ENTREPRISES SAUVERA LA CULTURE

La FESAC représente les entreprises du spectacle vivant et enregistré (théâtre, musique live et enregistrée, cabaret, humour, cirque, danse, cinéma, audiovisuel, films
d’animation, prestataires techniques, radiodiffusion, télédiffusion)

Organisations professionnelles membres de la FESAC : ACCeS, AFPF, AnimFrance, API, ARENES, CAMULC, CNRA, CSDEM, FICAM, LES FORCES MUSICALES, LOCALES.TV, PRODISS,
PROFEDIM, SATEV, SIRTI, SMSP, SNDTP, SNEP, SNES, SNRC, SNRL, SNSP, SPECT, SPI, SRGP, SRN, SYNDEAC, SYNPASE, SyNTIP, UPC, USPA.
0123
12 | france JEUDI 9 JUILLET 2020

REMANIEMENT

Le premier
ministre,
Jean Castex,
à l’Elysée,
le 7 juillet.
JEAN-CLAUDE COUTAUSSE
POUR « LE MONDE »

Les grands chantiers qui


venir gonfler la facture du « plan massif d’in­
vestissement et de revalorisation » promis du­
rant l’épidémie. Outre les 400 millions
d’euros déjà promis aux médecins hospita­
liers, qui pourraient être à leur tour abondés

attendent le gouvernement
mercredi 8 juillet, Emmanuel Macron a an­
noncé le 2 juillet vouloir dégager « entre
15 milliards et 20 milliards d’euros » pour l’in­
vestissement dans les bâtiments, les équipe­
ments et le numérique. Le chef de l’Etat de­
vrait lui­même présenter les résultats de
Face à la crise sanitaire et à ses conséquences économiques et sociales, cette concertation, d’ici au 14 juillet.

les priorités se multiplient pour le nouveau premier ministre Relancer l’économie


Après deux mois de confinement, dans une
économie attendue en contraction de 11 %
du produit intérieur brut (PIB) en 2020, le

A
u printemps 2019, dans le vision de long terme », a annoncé le premier un grand coup. Mardi 7 juillet, il s’est invité à plan de relance préparé par Bercy est très at­
sillage des révoltes des « gi­ ministre, sans exclure que François Bayrou, TOUT JUSTE NOMMÉ,  la dernière séance des négociations sur les ré­ tendu. Il pourrait être annoncé dès la fin
lets jaunes » et du grand dé­ patron du MoDem, soit nommé à sa tête. JEAN CASTEX S’EST  munérations des personnels hospitaliers août dans un projet de loi dédié, à moins que
bat organisé pour les désa­ (hors médecins) et a ajouté 1,1 milliard le projet de loi de finances (PLF) 2021, tradi­
morcer, Emmanuel Macron ENGAGÉ À BOUCLER  d’euros aux 6,4 milliards mis sur la table par tionnellement présenté fin septembre, ne
théorisait l’entrée dans Refonder le système de santé le ministre de la santé, Olivier Véran, portant soit avancé.
l’acte II de son quinquennat. Après la défla­ C’est le premier défi que doit relever en ur­ D’ICI À LA FIN DE LA  l’enveloppe sur ce seul poste à 7,5 milliards Au programme, la poursuite d’une politi­
gration de l’épidémie de Covid­19, le quin­ gence le nouveau premier ministre. Tout d’euros. Un montant qui pourrait permettre que de l’offre pour encourager l’investisse­
quennat donne tous les signes d’être entré juste nommé, Jean Castex s’est engagé à bou­
SEMAINE LE SÉGUR  une « revalorisation socle » mensuelle de ment dans des secteurs innovants et dans la
dans le troisième, quoique sa dénomination cler d’ici à la fin de semaine le Ségur de la DE LA SANTÉ 175 euros, selon les calculs de la CGT, pour qui transition écologique. Mais aussi un nou­
officielle soit plutôt « nouveau chemin ». Em­ santé, ce processus de concertation lancé le une telle augmentation est encore « nette­ veau coup de pouce fiscal pour les entrepri­
mené par le gouvernement de Jean Castex, 25 mai visant à « refonder le système de ment insuffisante », loin des 300 euros de­ ses, probablement à travers la baisse des im­
ce troisième acte pourrait aussi être le der­ santé » et à revaloriser les salaires des per­ mandés. Jean Castex aurait également pro­ pôts de production, ces taxes sur le chiffre
nier, une sorte de ligne droite jusqu’à 2022. sonnels hospitaliers. posé la création de 8 000 postes supplémen­ d’affaires que Bercy a dans le viseur depuis le
Après trois ans de réformes à un rythme sou­ Pour arracher un accord avec les syndicats, taires à l’hôpital. Un geste là aussi jugé insuf­ début du quinquennat. De quoi impliquer
tenu, le gouvernement Castex est confronté le chef du gouvernement a d’emblée frappé fisant. D’autres mesures devraient encore des dépenses nouvelles, alors que la crise est
à une situation sociale, économique et sani­
taire exceptionnellement dégradée.
Nombre des chantiers des actes I et II ont été
mis en pause : celui des retraites d’abord, sans
Insertion : l’arrivée de Brigitte Klinkert inquiète une partie des associations
doute le plus difficile à relancer politique­
ment. D’autres réformes, comme celle de l’as­ sitôt désignée, sitôt mise en doute. L’entrée au cipe du dispositif, en faisant valoir que des actions cations et la stigmatisation des personnes toujours
surance­chômage, ont été partiellement sus­ gouvernement de Brigitte Klinkert est regardée de bénévolat pouvaient être demandées aux béné­ accusées de ne pas faire d’efforts pour s’en sortir. »
pendues, en attendant une remise à plat. Le avec appréhension par des responsables associa­ ficiaires du RSA. Mais il y avait mis des conditions : Ex­président de l’association alsacienne Espoir et
premier ministre a confirmé, mercredi sur tifs. Ils pointent du doigt les antécédents de la nou­ une telle mesure s’applique aux personnes « dispo­ personnalité toujours très impliquée dans le sou­
BFM­TV, son intention de « décaler la mise en velle ministre déléguée à l’insertion. Au cœur des nibles pour occuper un emploi » ; elle doit concourir tien aux publics fragiles, Bernard Rodenstein pose
œuvre » de cette réforme dont les syndicats griefs, l’un des volets de l’action sociale du conseil à une meilleure insertion professionnelle, tout en un autre regard sur Mme Klinkert : c’est une « huma­
réclament l’abandon. D’autres enjeux encore, départemental du Haut­Rhin, dont elle est la prési­ étant cadrée par un contrat liant l’allocataire à la niste », affirme­t­il, qui « cherche à arrondir les an­
sans être nouveaux, ont été érigés en priori­ dente (divers droite). collectivité. Au fil du temps, les élus haut­rhinois gles » et dont les valeurs sont éloignées du discours
tés avec la crise : la santé et l’hôpital public. En 2016, cette collectivité territoriale, pilotée par avaient amendé le mécanisme, en le basant sur le consistant à dicter des devoirs aux bénéficiaires de
L’exécutif est aussi attendu sur l’écologie, la droite, avait déclenché une vive controverse en volontariat – et non plus sur la contrainte. minimums sociaux. M. Rodenstein se sent d’autant
enjeu majeur dans les préoccupations et les adoptant une délibération qui conditionnait le ver­ plus à l’aise pour le dire qu’il avait vertement criti­
votes des Français. Et de grands chantiers sement du revenu de solidarité active (RSA) à la réa­ « Stigmatisation » qué l’initiative du département du Haut­Rhin
symboliques, comme l’extension de la pro­ lisation de sept heures de bénévolat hebdomadaire. Même si elle n’a pas été l’instigatrice de cette politi­ en 2016. Dans l’entourage de la ministre déléguée,
création médicalement assistée (PMA) à tou­ A l’époque, Mme Klinkert n’était pas à la tête de l’as­ que, Mme Klinkert en est coresponsable, car « elle on fait valoir que Mme Klinkert n’a pas été nommée
tes les femmes, sont à l’arrêt. Pour les deux semblée départementale – le poste étant occupé était membre de la majorité départementale » pour généraliser le dispositif instauré dans le Haut­
années à venir, l’agenda s’annonce donc par Eric Straumann (LR) –, mais elle y siégeait déjà. en 2016, souligne Florent Gueguen, directeur de la Rhin. Il serait par ailleurs « réducteur », ajoute­t­on,
chargé, quoique « sélectif », conformément au La décision du département avait été critiquée par Fédération des acteurs de la solidarité. « Sa nomina­ de juger l’action de cette collectivité et de Mme Klin­
vœu de Jean Castex. La séquence devrait les associations d’aide aux plus démunis. Portée de­ tion est une réelle inquiétude pour les associations de kert à la seule aune de la mesure votée en 2016 – et
même bénéficier d’un haut­commissariat au vant le juge administratif, l’affaire était remontée lutte contre l’exclusion, poursuit­il. Le risque est de modifiée depuis. 
plan, pour « rééclairer l’action publique d’une jusqu’au Conseil d’Etat. Celui­ci avait validé le prin­ voir resurgir les contreparties obligatoires aux allo­ bertrand bissuel
0123
JEUDI 9 JUILLET 2020 france | 13

venue percuter de plein fouet la trajectoire


budgétaire de la France : le déficit public va
exploser à 11,4 % du PIB et la dette devrait frô­
La réforme des retraites, premier dossier
à haut risque pour le premier ministre
ler les 121 % du PIB. Un véritable casse­tête
budgétaire face auquel Bruno Le Maire, dé­
sormais ministre de l’économie, des finan­
ces et de la relance, assure avoir la réponse.
Il a proposé de cantonner la « dette Covid » L’exécutif veut avancer cet été, mais la CFDT et le Medef sont contre un calendrier aussi serré
− quelque 150 milliards d’euros − dans une
structure ad hoc afin de la rembourser sur le
long terme, sur le modèle de la dette de la Sé­
curité sociale, avec une recette dédiée, par
exemple la contribution au remboursement
de la dette sociale, un prélèvement de 0,5 %
s’appliquant à l’essentiel des revenus. Rem­
A peine les nouveaux mi­
nistres nommés, Jean
Castex passe aux tra­
vaux pratiques. Le chef du gou­
« L’ÉCONOMIE RESTE TRÈS 
FRAGILE, CE N’EST PAS 
croit au dialogue social – pour lui,
ce n’est pas juste de la communica­
tion –, et il va essayer de voir si un
compromis est possible. »
sens » : « Ils font n’importe quoi,
tout ça tient de l’improvisation. »
Lors de la passation des pouvoirs
avec Muriel Pénicaud, sa prédéces­
bourser mais quand ? Probablement pas d’ici vernement doit recevoir en tête à LE MOMENT DE REMETTRE  La démarche ne suscite pas un seure au ministère du travail,
à la fin du quinquennat. « Aujourd’hui, la tête, jeudi 9 et vendredi 10 juillet, fol enthousiasme chez les organi­ Mme Borne a confirmé, mardi, que
priorité, c’est la relance. Ce serait une erreur les partenaires sociaux à Mati­ [LE SUJET DES RETRAITES]  sations de salariés mais aussi la réforme des retraites entrerait
d’appuyer sur le frein et sur l’accélérateur en gnon. Les rendez­vous se dérou­ parmi les mouvements d’em­ dans ses attributions. Jusqu’à pré­
même temps », assure le ministre. leront en présence d’Elisabeth
SUR LA TABLE » ployeurs, à la veille de leur ren­ sent, ce chantier relevait du minis­
Borne, qui vient d’être désignée GEOFFROY ROUX DE BÉZIEUX contre avec M. Castex. « On tre des solidarités et de la santé,
ministre du travail, de l’emploi et président du Medef compte bien lui parler de sujets Olivier Véran, et de son secrétaire
Accélérer l’action climatique de l’insertion. plus larges : l’urgence d’annoncer d’Etat, Laurent Pietraszewski.
Après la poussée écologiste aux municipa­ L’ordre du jour est « transverse », le plan de relance, l’emploi des jeu­ Cette redistribution des cartes
les, le nouveau gouvernement devra mon­ indique un collaborateur de Le 3 juillet, dans un entretien ac­ nes, l’assurance­chômage, la suite « représente plutôt une bonne
trer qu’il est prêt à aller plus loin sur les ques­ M. Castex. Les conséquences éco­ cordé à des quotidiens régionaux, du chômage partiel et, s’il reste du chose » car elle permet d’accen­
tions environnementales. Et ce, alors que le nomiques et sociales de la réces­ Emmanuel Macron avait annoncé temps, les retraites, explique Geof­ tuer la réflexion sur les liens en­
Haut Conseil pour le climat (HCC) juge, dans sion induite par l’épidémie de sa volonté de relancer ce chantier, froy Roux de Bézieux, le numéro tre retraite, emploi et conditions
un nouveau rapport, que « les actions clima­ Covid­19 figureront au menu des suspendu au début du confine­ un du Medef. L’économie reste très de travail, d’après M. Chabanier :
tiques de la France ne sont pas à la hauteur échanges. Mais la réforme des re­ ment, tout en y apportant des cor­ fragile, ce n’est pas le moment de « Nous pourrons aller sur des pro­
des enjeux ni de [ses] objectifs ». traites devrait constituer « un thè­ rections : l’idée d’une concerta­ remettre ça sur la table. » « Nous blématiques telles que la prise en
« L’écologie n’est pas une option (…). Accélé­ me­clé de cette rencontre », selon tion, engagée « dès l’été » sur le ne sommes pas très demandeurs compte de la pénibilité, le cumul
rer est au cœur des priorités », a assuré le pre­ Cyril Chabanier, le président de la « volet des équilibres financiers », d’une reprise des hostilités dès entre pension et revenu d’activité,
mier ministre, Jean Castex, dès le soir de sa CFTC. L’exécutif entend ne pas avait alors été évoquée par le chef maintenant, renchérit Eric Che­ l’aménagement des fins de car­
nomination. « Le défi climatique nous im­ perdre de temps sur son projet, de l’Etat. Une préoccupation liée à vée, vice­président de la Confédé­ rière. » Une autre considération a
pose de faire beaucoup plus », a reconnu de bien qu’il inspire une forte dé­ l’augmentation du déficit des ré­ ration des petites et moyennes également joué dans le fait de
son côté Emmanuel Macron le 29 juin, fiance dans une large partie de gimes de pension, pris dans leur entreprises (CPME). Nous avons soustraire le dossier à M. Véran :
s’adressant aux membres de la convention l’opinion et alors même qu’il a dé­ globalité : − 29,4 milliards d’euros d’autres fers au feu. » Sous­en­ sa charge de travail, entre le Sé­
citoyenne pour le climat qui venaient de lui clenché un long conflit social, fin en 2020, selon les projections dif­ tendu : il faut d’abord se focaliser gur de la santé et la dépendance.
rendre leurs quelque 150 propositions. 2019­début 2020. fusées à la mi­juin par le Conseil sur le redémarrage de l’activité et « Vu ce qu’il a déjà à gérer, il ne
L’enjeu, pour le gouvernement, sera de res­ Mercredi sur BFM­TV, M. Castex d’orientation des retraites, soit un le soutien aux entreprises. s’est pas battu pour conserver ce
pecter l’engagement présidentiel de trans­ a annoncé qu’il réunirait ensuite solde négatif sept fois plus élevé qui est typiquement un bâton
mettre « sans filtre » les mesures des conven­ D’AUTRES  syndicats et patronat « tous en­ que ce qui était attendu. « Cela tient de l’improvisation » merdeux », assure un haut fonc­
tionnels. Un projet de loi est attendu à la fin RÉFORMES,  semble avant le 20 juillet », mais « Le président a donné comme Un responsable patronal se mon­ tionnaire, familier du sujet.
de l’été pour intégrer les propositions législa­ après sa déclaration de politique priorité au premier ministre de re­ tre plus que dubitatif : « Reprendre Reste enfin à connaître le sort
tives, mais un référendum pourrait être or­ COMME CELLE  générale. « Tout cela se fait dans le prendre la réforme des retraites, de maintenant cette réforme alors réservé à M. Pietraszewski : son
ganisé en cas de blocage. Les citoyens consul­ dialogue et la main tendue. (…) Ma reprendre contact avec Laurent que la CFDT et le Medef ont dit nom apparaîtra­t­il dans la liste
tés enjoignent le gouvernement d’investir DE L’ASSURANCE­ responsabilité, c’est de rouvrir le Berger [le secrétaire général de la qu’ils y étaient opposés, c’est déli­ des secrétaires d’Etat qui doivent
massivement dans la rénovation énergéti­ dialogue », a­t­il déclaré. Il a ajouté CFDT], confie un proche de rant, d’autant plus que l’on nous ex­ être désignés incessamment ?
que des bâtiments, la décarbonation des
CHÔMAGE,  que « c’est acté : nous allons sépa­ M. Macron. L’idée est de conclure plique que le dialogue social est le Aux yeux de M. Chevée, la « logi­
transports ou l’agroécologie. ONT ÉTÉ  rer ce qui est le futur régime uni­ vite, de boucler la copie dès cet été. pilier de l’acte II du quinquennat. » que » voudrait que Mme Borne
Le troisième projet de loi de finances recti­ versel », qui constitue un « travail C’est au premier ministre de trou­ Un avis partagé par un fin soit épaulée. Mais « si ça va vite, il
ficative, en cours de discussion à l’Assemblée PARTIELLEMENT  de long terme où il faut sans doute ver les voies et les moyens pour le connaisseur de ces questions, n’y a pas forcément besoin d’un se­
nationale, pourrait constituer un premier rouvrir les concertations », de ce faire. » Pour Jean­Claude Mailly, pour qui vouloir assainir les comp­ crétaire d’Etat », considère une
test, notamment en ce qui concerne la con­ SUSPENDUES,  qui relève d’un sujet de « plus l’ex­secrétaire général de FO, qui tes tout de suite, dans un contexte source proche du dossier. 
ditionnalité des aides accordées aux sec­ EN ATTENDANT  court terme », le financement du connaît bien M. Castex, le chef du où personne n’est encore capable raphaëlle besse desmoulières,
teurs polluants, en particulier l’aéronauti­ système actuel, « impacté forte­ gouvernement serait l’homme de de faire des prévisions financières bertrand bissuel
que et l’automobile. UNE REMISE  ment par la crise ». la situation : « C’est un type réglo. Il robustes pour 2021, « n’a aucun et cédric pietralunga
Au­delà de la convention citoyenne, l’enjeu
pour Barbara Pompili sera de pousser pour À PLAT
que la stratégie nationale bas carbone, l’outil
de pilotage de la politique climatique, de­
vienne le cadre de référence de l’ensemble de
l’action du gouvernement. Lors de la passa­
tion des pouvoirs, mardi, la ministre de la
Les territoires réclament « plus de libertés
transition écologique s’est engagée à œuvrer
pour que l’écologie devienne « l’affaire de tous
les membres du gouvernement ».
locales pour plus d’efficacité »
Réformer et revaloriser Territoires unis devait présenter, mercredi, ses propositions en matière de décentralisation
l’enseignement
A l’éducation nationale, Jean­Michel Blanquer
devra continuer à mener de front les chan­
tiers ouverts pendant les trois premières an­
nées du quinquennat. D’abord la réforme du
lycée, fortement contestée cette année lors
des épreuves communes de contrôle continu.
A près le Sénat, jeudi
2 juillet, c’était au tour de
Territoires unis (TU)
– rassemblant l’Association des
maires de France (AMF), l’Assem­
politiques publiques à l’échelon le
plus pertinent] est définitivement
inscrite comme l’une des transfor­
mations nécessaires de notre pays,
que celles­ci soient engagées par
Outre le préambule, le document
présenté mercredi se compose de
la contribution adressée au Ségur
de la santé « pour une rénovation
profonde de notre système de
ont décidé de faire front commun
pour se dresser contre la « volonté
de recentralisation » de l’exécutif.
Mais peut­être ce vide est­il le ré­
sultat de la difficulté de ces mê­
La session 2021, première cuvée du « bac Blan­ blée des départements de France ce gouvernement ou, plus tard, par santé », ainsi que de la contribu­ mes associations à s’accorder en­
quer », fera figure de test après deux années (ADF) et Régions de France – de d’autres », affirme le document. tion que Territoires unis avait ré­ tre elles sur les compétences
ardues : en 2019, la « grève des notes » des op­ présenter, mercredi 8 juillet, ses Une manière à peine dissimulée digée dans le cadre du « grand dé­ qu’elles demandent à exercer.
posants à la réforme, et en 2020, le contrôle propositions en matière de dé­ de laisser poindre le scepticisme bat national », le 13 mars 2019, et Comme le relevait un récent rap­
continu, son taux de réussite record et ses centralisation. Pas tout à fait un de ces associations d’élus locaux d’une simple feuille recto verso port de l’Association des adminis­
nombreux dysfonctionnements. copier­coller du document fourni quant à la « nouvelle donne territo­ dans laquelle il proclame parta­ trateurs territoriaux de France, si
Les enseignants ont aussi de fortes attentes par le président du Sénat, Gérard riale » promise par Emmanuel ger « l’ambition du Sénat et de ses la crise sanitaire a révélé des dys­
sur la revalorisation du métier, tant en ter­ Larcher, mais certaines similitu­ Macron. 50 propositions pour le plein exer­ fonctionnements des adminis­
mes de revenus que d’attractivité. Avec la ré­ des, pour ne pas dire des similitu­ cice des libertés locales ». trations de l’Etat, elle a aussi souli­
forme des retraites, les hausses de salaire en des certaines. D’ailleurs, pour la « A la hauteur des enjeux » « Le Sénat propose un socle so­ gné « une concurrence entre les
discussion sont désormais perçues comme présentation de leurs réflexions, De toute évidence, leurs proposi­ lide de propositions pour action­ collectivités ».
des compensations des pertes à venir, de les présidents des trois associa­ tions sont plus conçues comme ner tous les leviers de transforma­
quoi crisper les organisations syndicales, qui tions, François Baroin, Domini­ un matériau de campagne que tion de la France, qui doivent être S’abriter derrière le Sénat
demandent une véritable revalorisation. Le que Bussereau et Renaud comme une invitation à la co­ aujourd’hui partagés entre l’Etat Par ailleurs, il n’est pas certain
dossier de l’allègement de la charge de tra­ Muselier, avaient pris soin de se construction d’une nouvelle et les collectivités locales », estime qu’au sein de chacune d’entre el­
vail des directeurs d’école devrait faire l’objet placer sous le parrainage de étape de décentralisation. Pour TU. « Le Sénat souligne la nécessité les les positions soient homogè­
de mesures dès la rentrée 2020, après les pis­ M. Larcher, comme ils le font ré­ mettre les points sur les « i », ils de remettre les collectivités au nes quand on entre dans le dur
tes avancées fin juin. gulièrement depuis la création de précisent que, « quels que soient cœur des politiques de santé. » des compétences à décentraliser
Mais le premier défi sera sans doute de TU, en septembre 2018. l’intérêt et la nécessité de renfor­ « Une nouvelle répartition des ou, parfois, à recentraliser. Dans
« réussir » la rentrée scolaire post­Covid. Les Donc, là où le Sénat plaidait cer l’Etat concentré et de faciliter compétences concernant certai­ ces conditions, il est évidemment
différents scénarios sanitaires ne sont tou­ « pour le plein exercice des libertés la pratique de la différenciation, nes politiques publiques de proxi­ plus aisé pour Territoires unis –
jours pas connus, à l’heure où les écoles fer­ locales », TU réclame « plus de li­ déjà possible dans notre droit, ces mité doit être adoptée. […] Dans jusqu’à quel point ? – de s’abriter
ment pour l’été. Après un confinement qui a bertés locales pour plus d’effica­ deux orientations qui fondent ses travaux, le Sénat répond à cette derrière la production du Sénat. A
fragilisé une partie des élèves (4 % ont décro­ cité ». Prenant appui sur la crise aujourd’hui le projet de loi 3D [dé­ préoccupation en proposant par tel point que la volonté exprimée
ché, selon les chiffres officiels), des évalua­ sanitaire que le pays a dû affron­ centralisation, différenciation, exemple de déléguer aux collecti­ par M. Macron dans son entretien
tions sont annoncées en septembre, pour ter, il estime en préambule que déconcentration, mis en chan­ vités, sur la base du volontariat, les à la presse régionale, le 3 juillet, de
« déclencher une aide personnalisée », pro­ « l’Etat n’est plus en capacité d’agir tier par le gouvernement] ne sau­ principales politiques en matière mettre en œuvre « des politiques
met le ministère.  lui­même que dans des missions raient constituer à [leurs] yeux de logement. » concrètes, au cas par cas, de diffé­
françois béguin, spécialisées et dans un mode une réponse à la hauteur des en­ On cherchera en vain quelles renciation, d’association, de clari­
julie carriat, d’intervention très vertical et jeux ». sont les propositions propres à fication », si elle manque peut­
audrey garric, autarcique ». Il faut bien convenir que l’at­ Territoires unis, en quoi leur ré­ être d’ambition, finit par apparaî­
violaine morin et « La mise en œuvre du principe tente suscitée par les proposi­ flexion a évolué depuis que les tre moins « hors­sol ». 
audrey tonnelier de subsidiarité [l’organisation des tions de TU reste insatisfaite. trois grandes associations d’élus patrick roger
0123
14 | france JEUDI 9 JUILLET 2020

Bac 2020 : les résultats n’ont Mises en examen après


l’agression d’un chauffeur
jamais été aussi élevés Le placement en détention provisoire a été
demandé pour deux des quatre suspects
91,5 % des candidats ont été admis à l’issue du premier groupe

A près l’agression de l’un


de leurs collègues, di­
rim est revenu sur le déroulé des
faits. Il a indiqué que trois person­

L
a session 2020 du bacca­ ceptionnellement « pré­harmoni­ annuelle, indique­t­elle. Et, malgré « On observe que manche 5 juillet au soir, nes, dont une avec un chien, sont
lauréat ne ressemblera dé­ ser » les notes de chaque établisse­ cela, nos résultats étaient toujours la colère ne faiblit pas dans les d’abord montées dans le
cidément à aucune autre. ment en fonction de leurs résul­ moins bons que l’année dernière. » la hausse des rangs des quelque 300 salariés de Tram’bus à l’arrêt Gare de
Le taux exceptionnel de tats attendus, pour éviter de péna­ Les jurys ont par ailleurs noté de résultats est Chronoplus, le réseau de trans­ Bayonne. Elles ont ensuite été re­
réussite annoncé par le ministère liser les élèves notés sévèrement nombreux cas de « distorsion » port de la communauté d’agglo­ jointes par un quatrième homme
de l’éducation, mardi 7 juillet, le pendant l’année. Puis, procéder à entre la moyenne annuelle du similaire dans mération du Pays basque, géré plus loin, à l’arrêt Balichon. « Le
confirme : 91,5 % des candidats ont l’étude habituelle des « cas limi­ candidat et celle entrée dans le lo­ toutes les par une filiale du groupe Keolis, chauffeur veut alors contrôler son
été admis à l’issue du premier tes », et attribuer quelques points giciel comme note officielle pour qui dessert les villes de Bayonne, ticket et demande aux trois autres
groupe − avant les épreuves de rat­ supplémentaires pour envoyer tel le relevé du bac.
académies » Anglet, Biarritz et ses environs. de placer un masque sur leur vi­
trapage −, un résultat en hausse de candidat au rattrapage ou donner Ces situations, relativement ré­ ÉDOUARD GEFFRAY Depuis lundi matin, une large sage. Les insultes fusent puis il y a
13,7 points par rapport à 2019. En à tel autre sa mention. Des jurys pandues selon notre enquête, ont directeur général de majorité d’entre eux, principale­ une bousculade. Le chauffeur est
série générale, 94,3 % des bache­ académiques devaient enfin, pour été signalées à l’éducation natio­ l’enseignement scolaire ment des conducteurs de bus, poussé hors du bus. Là, deux des in­
liers ont décroché leur diplôme du chaque filière, s’assurer de la cohé­ nale. La règle était de rectifier les font valoir leur droit de retrait, en­ dividus lui donnent de violents
premier coup. Il s’agit de records rence de l’ensemble. écarts pour délibérer sur la base traînant une très forte perturba­ coups de pied et de poing dans la
absolus dans l’histoire du bac : ces « Il y a eu l’effet de la bien­ du « vrai » livret scolaire de cha­ Lors de cette séance, le jury aca­ tion du trafic. partie haute du corps et notam­
résultats dépassent, avant même veillance des jurys, demandée par que candidat, assurait­on, début démique aurait même affirmé Dimanche, aux alentours de ment vers sa tête. »
le rattrapage, les taux définitifs des l’institution, résume Sophie Vene­ juillet, Rue de Grenelle. Mais, qu’il était de toute façon impos­ 19 h 15, à un arrêt de bus situé dans Choqués et en colère après ce
dernières années. titay, secrétaire générale adjointe parmi les membres de jury con­ sible de regarder « au cas par le quartier populaire de Balichon, qui est arrivé à leur collègue, « qui
Au soir de la communication du SNES­FSU. Mais aussi des re­ tactés, plusieurs assurent n’avoir cas » les « milliers de dossiers » à Bayonne, Philippe Monguillot, n’était plus qu’à quelques mois de
de ces chiffres, l’éducation natio­ montées de notes pas toujours ré­ pas reçu l’ordre de rectifier lors de des candidats. Dans une autre ré­ un chauffeur de 59 ans, a été vio­ la retraite », selon Laurent Weber,
nale s’est voulue rassurante. glementaires dans les établisse­ la phase d’harmonisation des no­ gion, une enseignante prési­ lemment pris à partie et roué de délégué syndical de la CGT, les sa­
« Comme on s’y attendait, il y a ments. » Difficile de départager tes. « La consigne a été passée », as­ dente de jury témoigne de mé­ coups par plusieurs voyageurs, lariés de Chronoplus bénéficient
plus d’admis puisque c’est le con­ avec précision quel rôle a joué la sure formellement Edouard Gef­ thodes similaires. « Le jury aca­ laissant l’homme grièvement de la mise en place d’une cellule
trôle continu, a déclaré le minis­ « bienveillance » réglementaire fray, le directeur général de l’en­ démique n’a fait qu’enregistrer blessé, inconscient et victime d’aide psychologique. « Il n’est pas
tre Jean­Michel Blanquer sur des jurys, dont plusieurs ont re­ seignement scolaire. nos travaux, se souvient­elle. A d’un traumatisme crânien. Trans­ normal d’aller au travail avec une
BFM­TV. Le fait qu’environ neuf connu être allés chercher des élè­ Les membres de jury sont nom­ aucun moment, nous n’avons dis­ porté au centre hospitalier de boule au ventre », s’indigne le syn­
élèves sur dix aient le baccalau­ ves « beaucoup plus loin » qu’à breux à avoir hésité. « Je ne me se­ cuté de quoi que ce soit. » Bayonne, ce père de trois enfants dicaliste. Cela fait des mois qu’on
réat n’est pas choquant en soi. » l’ordinaire pour leur délivrer le rais pas vue baisser une note », té­ Sur ce point, l’éducation natio­ est, depuis, en état de mort céré­ réclame plus de moyens et des me­
Le nombre d’admis ne devrait bac ; et les « coups de pouce » don­ moigne une enseignante de nale refuse de commenter des brale. Le ministre délégué aux sures pour assurer notre sécurité,
plus beaucoup évoluer. D’ordi­ nés aux élèves dans leurs propres sciences économiques et sociales décisions « couvertes par le secret transports, Jean­Baptiste Djeb­ car les agressions, physiques
naire, il augmente d’environ lycées en amont du travail d’har­ (SES) de l’académie de Versailles. des délibérations du jury ». « En bari, s’est rendu sur place mardi. comme verbales, sont de plus en
dix points après le rattrapage. Avec monisation des jurys. « Comment savoir si le lycée a gon­ revanche, on observe que la Lors d’un point presse, mardi plus fréquentes. »
91,5 % d’admis et seulement 2,7 % flé les résultats, ou si l’année est hausse des résultats est similaire soir, le procureur de la République Mardi, en fin de matinée, les ins­
de candidats recalés (en recul de Nombreux cas de « distorsion » particulièrement exceptionnelle dans toutes les académies », dit de Bayonne par intérim, Marc Ma­ tances représentatives du person­
5,2 points par rapport à 2019), les « Dans ma classe de terminale L, chez eux ? » A fortiori lorsque le Edouard Geffray. Nous n’avons riée, a annoncé l’ouverture d’une nel ont été reçues par le directeur
résultats du bac 2020 sont néan­ les trente­cinq élèves ont été re­ même jury a harmonisé tout aucun élément, au vu des résul­ information judiciaire concer­ du délégataire de Chronoplus, la
moins exceptionnels. Comment montés de un à quatre points, l’établissement pour le rappro­ tats, pour dire qu’ils ne seraient nant quatre individus identifiés filiale de Keolis Côte basque­
expliquer une telle envolée ? dans au moins une matière, lors cher de ses résultats des précé­ pas égalitaires. » comme étant impliqués dans Adour, Pierre­Marie Ditte. Les
Dès l’annonce de l’annulation du dernier conseil de classe », té­ dentes sessions… « Il devenait dif­ Que restera­t­il du bac 2020 ? l’agression du chauffeur de bus. trois organisations syndicales
des épreuves et l’attribution du di­ moigne un professeur d’histoire­ ficile de dire si c’était nous qui avi­ « La seule question, c’est de savoir Les suspects doivent être présen­ – Force ouvrière, CGT et CFDT –
plôme au contrôle continu, au géographie du Val­d’Oise, qui ne ons modifié les notes, ou si cela si les candidats qui méritaient tés à un juge d’instruction en vue ont notamment demandé l’aug­
plus fort de la crise sanitaire le souhaite pas être cité. « Nos élèves avait été fait plus tôt », reconnaît d’avoir le bac l’ont eu, et si ceux de leur mise en examen. mentation du nombre d’agents
3 avril, le ministère de l’éducation méritaient un coup de pouce, assu­ un président de jury de l’acadé­ qui devaient être recalés sont re­ de sécurité et le développement
nationale avait réclamé la « bien­ me­t­il. Le problème, c’est qu’en mie de Créteil. calés », résume Bruno Bob­ « Coups de pied et de poing » d’un mode de communication
veillance » des jurys face à des can­ l’absence de consignes claires cha­ Ils ne leur restaient plus qu’à kiewicz, secrétaire national du Pour deux d’entre eux, des jeunes par radio efficace sur toute la zone
didats confrontés à des modalités que établissement a fait un peu consigner leurs remarques, con­ SNPDEN­UNSA et proviseur du âgés de 22 et 23 ans connus des que couvre le réseau de transport.
inédites d’examen. Ils devaient ex­ comme il voulait. » vaincus que les « jurys académi­ lycée Berlioz de Vincennes (Val­ services de police, auteurs présu­ « Encore aujourd’hui, certains en­
Autre exemple, alors que le mi­ ques » − qui devaient veiller à ne de­Marne). « En leur donnant le més des coups portés à la victime, droits ne captent pas du tout »,
nistère avait interdit de prendre pas laisser passer de trop gros diplôme, on leur fait aussi con­ le parquet demande que soit re­ rapporte Laurent Weber.
en compte les notes du troisième écarts − seraient là pour rectifier fiance pour réussir dans le supé­ tenu le chef de tentative d’homi­ La direction s’est engagée à dé­
Difficile de trimestre, des membres d’un jury le tir. Mais ils ont vite déchanté. rieur. » Pour les milliers de bache­ cide volontaire et requiert leur ployer, la journée, deux agents de
parisien assurent en avoir vu « Le jury académique nous a fait liers reçus grâce au contrôle placement en détention provi­ sécurité sur l’ensemble du réseau.
départager avec − toutes excellentes − dans les li­ comprendre qu’il ne baisserait continu, le défi sera de faire leur soire. Pour les deux autres per­ A ce jour, quatre agents assurent
précision quel vrets scolaires de candidats issus pas les notes, même dans les cas chemin dans un monde uni­ sonnes, il demande une mise en déjà la sécurité de celui­ci, mais
de deux établissements privés. où il y avait des choses hors des versitaire aux places par ailleurs examen pour non­assistance à uniquement la nuit. « Vu l’étendue
rôle a joué la Des notes comptées dans la clous », témoigne un enseignant limitées. Les effectifs ne sont pas personne en danger, ajoutant le du réseau, ce n’est pas suffisant »,
« bienveillance » moyenne annuelle… en dehors de de SES, qui se souvient d’une at­ difficiles à estimer : « Il pourrait y chef de soustraction d’un crimi­ tranche le syndicaliste FO.
tout cadre réglementaire. Contac­ mosphère « conflictuelle » dans avoir entre 5 000 et 8 000 bache­ nel à une arrestation et aux re­ Dans l’attente de nouvelles dis­
réglementaire tée par Le Monde, la directrice de cette « grosse réunion » des prési­ liers supplémentaires en Ile­de­ cherches pour l’une d’entre elles. cussions avec la direction, les sala­
des jurys et l’un des établissements assume la dents de jury de la filière ES. « On France, calcule ainsi Bruno Bob­ Mardi, une cinquième personne riés devaient de nouveau exercer,
méthode. « Nous avons attribué nous a dit que ce qui était favora­ kiewicz. Avons­nous de la place interpellée a été relâchée. mercredi 8 juillet, leur droit de
les « coups des notes de motivation qui, de ble aux élèves devait être laissé pour eux ? »  Lors de son point presse, le pro­ retrait. 
de pouce » facto, comptent dans la moyenne comme ça, et tant pis. » violaine morin cureur de la République par inté­ juliette bénézit

Un street­artiste parisien accusé de viols et agressions sexuelles


Les avocates des plaignantes ont reçu des centaines de témoignages sur le profil de « prédateur » de l’auteur du tag « L’amour court les rues »

C’ est devant son lycée du


9e arrondissement de
Paris que Chloé – les pré­
noms des plaignantes ont été mo­
difiés – rencontre Wilfrid A. Nous
génaire la couvre de compliments,
la lycéenne est « flattée qu’il puisse
s’intéresser à [elle] ». « Il savait trou­
ver les mots, il m’a dit que j’étais
magnifique, que je pourrais être
La jeune chorégraphe n’est pas la
seule victime de Wilfrid A. Le
22 juin 2020, le magazine Néon a
publié une enquête sur le street­
artiste parisien, dans laquelle
Dans leur plainte, les avocates
mettent en lumière « un mode
opératoire bien rodé », celui d’un
homme qui passe sa journée à la
recherche de nouvelles conquê­
l’homme prendrait un autre vi­
sage lors des séances photo, criti­
quant son manque d’assurance
et sa frigidité, rapportent les plai­
gnantes. « Il s’est énervé contre
sance » et « un manque de con­
fiance en soi ». Certaines souf­
fraient de troubles alimentaires.
« Cet homme exerçait clairement
une emprise psychologique sur ses
sommes en 2015, elle a 16 ans, lui mannequin, qu’il travaillait dans la seize femmes déroulent un récit tes. Selon les dizaines de témoi­ moi, m’a dit que je n’arrivais pas à victimes, à la fois car il était bien
50. L’homme ne lui est pas com­ mode. » Il l’invite à une séance d’une troublante similarité. gnages recueillis, après avoir poser, qu’il ne reconnaissait pas plus âgé qu’elles, mais aussi car il
plètement inconnu. Dans le quar­ photo chez lui. abordé les femmes dans la rue ou la séductrice qu’il avait repérée en profitait d’une certaine renom­
tier, le personnage a acquis une « Cela se passe mal », résume­t­ « Mode opératoire bien rodé » sur les réseaux sociaux, Wil­ moi dans le métro », raconte en­ mée », constate Me Rebérioux.
certaine notoriété pour son tag elle, évoquant les remarques déso­ Pourtant habituée aux affaires frid A. leur propose de passer core Marie, qui l’a rencontré à Comment le comportement de
« L’amour court les rues », qui bligeantes : « Tu es moche sur la de violences sexuelles, l’avocate chez lui pour prendre un verre l’âge de 17 ans. Toutes assurent Wilfrid A. a­t­il pu ne pas éveiller
s’étale joyeusement sur les murs, photo », « tu as un balai dans le cul des jeunes femmes, Valentine ou les photographier. avoir entendu à plusieurs repri­ le soupçon dans le quartier ? « On
passages piétons… A Montmartre, ou quoi ? », « il faut que tu m’exci­ Rebérioux, assure n’avoir « ja­ « Je ne me suis pas méfiée, sans ses ces mêmes mots : « Détends­ le voyait souvent aux bras de fem­
où il vit, le message romantique tes ». Face à cet homme qu’elle mais vu un dossier d’une telle am­ doute parce qu’il était connu, je toi. » « Il me l’a répété toute la soi­ mes à peine majeures », confirme
fait partie du décor. Mardi 7 juillet, pense être un professionnel, pleur ». « C’était glaçant, coup de trouvais ces tags beaux », admet rée, pendant qu’il passait ses Nicolas, 28 ans, serveur dans un
vingt­cinq femmes, dont Chloé, Chloé s’en veut « de ne pas réussir à téléphone après coup de télé­ Victoria, 25 ans. « Il m’a montré mains partout sur moi, en me ser­ bar de la rue des Trois­Frères,
ont porté plainte au parquet de Pa­ [s]e détendre ». Selon son récit, il phone, on entendait la même his­ son badge de la Fashion Week », vant des verres », commente Ju­ dans le quartier de Montmartre,
ris contre lui, douze pour viols et lui fait consommer de l’alcool et toire, poursuit son associée, rapporte de son côté Marie, qui a lie, qui a porté plainte pour viol. où vit le street­artiste. « C’était
treize pour agressions sexuelles. fumer du cannabis. Me Louise Bouchain. Nous som­ porté plainte pour agression Chez lui, toutes disent avoir subi connu qu’il était louche, tout le
Agées de 16 à 26 ans à l’époque des Après avoir raté le dernier bus la mes face à un profil de prédateur sexuelle. « Il m’a promis un week­ des gestes déplacés non consentis, monde fermait les yeux, il y a une
faits, elles rapportent des agres­ ramenant en banlieue chez ses pa­ méthodique dont les victimes end à Deauville avec d’autres mo­ allant des mains baladeuses à la hypocrisie à Montmartre », relève
sions allant de 2009 à avril 2020. rents, Chloé se résigne à dormir sont toutes très jeunes. » dèles », raconte Elise, qui a ré­ pénétration forcée, ou encore son Kévin, 38 ans, gérant d’un bar à Pi­
Chloé est l’une d’entre elles. A chez lui. « Alors que j’étais dans un L’avocat du graffeur, Me Joseph pondu en 2012 à une fausse an­ sexe en érection collé contre elles. galle, dénonçant la « culture du
l’époque, elle le connaît en tant état second, il s’est allongé sur moi, Cohen­Sabban, affirme que son nonce de recherche de modèles Plusieurs confient que Wilfrid A. viol » favorable à cette « figure du
que photographe ; son seul fait en me disant que c’était normal de client « conteste les faits », recon­ publiée sur Facebook – depuis, les avait pris soin de fermer la porte à quartier ». « Il se débrouillait tou­
d’armes remonte pourtant à 1991, coucher avec son photographe », naissant seulement « être un faits d’agression sexuelle qu’elle clé. D’autres assurent avoir été jours pour être à la limite, il était
lorsqu’il a réalisé la photo de l’al­ racontant avoir été pénétrée sans coureur ». Contacté, Wilfrid A. dé­ rapporte sont prescrits. droguées, n’ayant aucun souvenir dérangeant, mais jamais assez
bum Authentik de NTM. « Deux son consentement, avant de s’en­ ment quant à lui toutes les ac­ Si Wilfrid A. se montre systé­ de certains moments de leur soi­ pour qu’on puisse intervenir »,
amies m’avaient dit qu’il était fuir au petit matin. « Il arrive à cusations : « Je n’ai jamais violé matiquement très flatteur rée. Les plaignantes font part commente André, Montmartrois
connu », se souvient la jeune avoir une emprise psychologique ou agressé quelqu’un, elles quand il aborde une jeune d’une certaine « fragilité », évo­ de 55 ans. 
femme. Alors, quand le quinqua­ pour que la fille ne fasse rien. » étaient toutes consentantes. » femme pour la première fois, quant « un besoin de reconnais­ cécile bouanchaud
0123
JEUDI 9 JUILLET 2020 france | 15

Les passages de migrants depuis l’Italie ont repris


Depuis le déconfinement, la police française refoule chaque jour des dizaines de personnes à la frontière

menton (alpes­maritimes) et
vintimille (italie) ­ envoyée spéciale « Les droits
des personnes

L
e « manège » a très vite re­
pris. Passé la période de ne sont pas
confinement, les gens se
sont remis en mouve­
respectés »,
ment. A la frontière franco­ita­ dénonce
lienne, les personnes migrantes
ont de nouveau entrepris de pas­
l’avocat niçois
ser en France, par le train, en voi­ Ziad Oloumi
ture ou en camion, essayant de
tromper une surveillance poli­
cière rodée au « manège », donc. de camp. Le regard perdu dans le
C’est, avec ironie, le terme que vague, il assure vivre à Vintimille
choisit un militant associatif pour depuis six ans. « Il passe ses jour­
désigner les va­et­vient qu’il ob­ nées au lit », dit Muhammad Sha­
serve ce mardi 7 juillet devant le fiq. Lui se bat pour trouver du tra­
poste de la police aux frontières vail. « On nous propose que des
(PAF) de Menton (Alpes­Mariti­ boulots au noir payé cinq euros de
mes). Il participe à une mission l’heure », s’indigne­t­il. Il a briève­
d’observation menée par plu­ ment cru à une issue lorsque le
sieurs associations (Amnesty In­ gouvernement italien a adopté un
ternational, la Cimade, Médecins décret­loi en mai, dans le contexte
du monde, Médecins sans frontiè­ de crise sanitaire, permettant de
res et le Secours catholique) pour régulariser les personnes présen­
documenter les pratiques des tant un contrat dans l’agriculture
autorités. Chaque jour, des mi­ ou l’aide à domicile. Mais il a rapi­
grants interpellés à leur arrivée en dement été déçu. « Des employeurs
France sont conduits à la PAF puis nous demandent 10 000 euros
refoulés quelques mètres plus Dans les bureaux pour signer un contrat », confie­t­il.
loin, en Italie. Jusqu’à ce qu’ils re­ de l’ONG Caritas, Attirés par ce qu’ils croient pou­
tentent leur chance. qui vient en aide voir être la fin d’une errance, des
Lundi, 38 personnes ont ainsi été aux migrants, migrants viennent en Italie dans
renvoyées en Italie, et 45 le lende­ à Vintimille (Italie), l’espoir d’accéder à une régularisa­
main. Djilani (le prénom a été mo­ le 6 juillet. SINAWI MEDINE tion. C’est le cas de Samir, 25 ans.
difié) a été interpellé vers 17 heures Alors qu’il vit depuis deux ans et
lundi à la gare de Tende. Ce Tuni­ demi en France, il est parti il y a
sien a passé la nuit dans les locaux une semaine chercher du travail à
préfabriqués attenants à la PAF de jusqu’en 2025. Il devrait pouvoir L’époque des arrivées massives contexte de crise sanitaire, le d’accueil des Abbruzzes où l’admi­ Palerme. Croisé à Vintimille, bre­
Menton. Pourtant, jure­t­il à sa circuler dans l’espace Schengen. de migrants et des porte­étendard camp de transit de la ville, ouvert nistration l’avait orienté, Taoufik a douille, il est déjà sur le retour.
sortie, il ne souhaitait pas se ren­ Sollicitée, la préfecture des Alpes­ semble aujourd’hui révolue. Mais par les autorités en 2016, n’accepte perdu le droit à toute aide. Il veut Il manque encore 2 000 euros à
dre en France : « J’avais pris un train Maritimes n’a pas donné suite. les acteurs de terrain continuent plus de nouveaux arrivants. désormais passer en France. « Il y a Younès (le prénom a été modifié)
depuis Turin pour rendre visite à un de dénoncer les refoulements illé­ Sur la plage de galets de la ville, une communauté là­bas, je parle la pour réunir la somme de
cousin à Vintimille. ». Se jouant des Inertie gaux. Saisi en urgence, le Conseil une poignée de mineurs afghans langue, j’aurai des opportunités. J’ai 4 000 euros nécessaire à l’achat
frontières, la voie ferrée serpente « Les droits des personnes ne sont d’Etat doit notamment se pronon­ se rafraîchissent au bord de l’eau. 37 ans, je ne peux plus attendre. » d’un contrat de travail en Sicile.
jusqu’à la côte méditerranéenne pas respectés », dénonce l’avocat cer sous peu sur le cas d’une Arrivés il y a quelques jours, ils at­ Cet homme de 38 ans, originaire
en traversant un bout de territoire niçois Ziad Oloumi, qui a notam­ femme centrafricaine accompa­ tendent une opportunité de pas­ « Boulots au noir » du Maghreb, croit davantage à
français. Djilani a eu beau montrer ment défendu Cédric Herrou, fi­ gnée de son enfant, refoulée en sage. Parmi eux, Hotak Parvez. A A Vintimille, tous les migrants cette chance qu’à celle d’obtenir
son billet de train Turin­Vintimille gure militante de la toute proche Italie le 14 mai, alors qu’elle souhai­ 16 ans, le garçon a déjà travaillé n’ont pas la frontière en ligne de un titre de séjour en France, où il
aux policiers qui l’ont contrôlé, il a vallée de la Roya, qui œuvrait pour tait demander l’asile en France. cinq ans à Istanbul dans une usine mire. Certains espèrent autre vit pourtant depuis 2011 et tra­
dû descendre à quai et s’est vu no­ l’accueil des migrants lorsque Maurizio Marmo ne cache pas textile, avant de prendre, seul, la chose ou n’espèrent plus rien. « Je vaille, sans être déclaré, dans le bâ­
tifier un refus d’entrée sur le terri­ ceux­ci s’enfonçaient dans l’arriè­ son dépit. Le directeur de l’ONG route de l’Europe. Il a mis un an à vais finir par me suicider ici, pré­ timent et la livraison. Après avoir
toire. « Je travaille dans l’agricul­ re­pays pour déjouer les contrôles. Caritas à Vintimille, commune ita­ rejoindre l’Italie. Désormais, il vient Muhammad Shafiq. J’ai cinq scellé un accord de principe en Si­
ture en Calabre depuis un an et A la même époque, Martine Lan­ lienne où les migrants font étape veut se rendre « là où on [lui] don­ enfants et tous les jours ils m’appel­ cile, Younès a voulu rentrer en
demi et j’ai déposé une demande de dry, autre figure locale, bénévole à avant la France, fait un constat nera des papiers ». lent pour que je leur envoie de l’ar­ France. Pour éviter la police, il s’est
régularisation le 2 juillet », protes­ Amnesty International, était pour­ d’inertie depuis que Paris a rétabli Tous les soirs, l’ONG Kesha Niya gent. » Ce Pakistanais de 45 ans a aventuré lundi sur un chemin de
te­t­il, documents à l’appui. suivie pour avoir facilité l’entrée des contrôles aux frontières il y a Kitchen distribue des repas sur un déjà vécu cinq ans en Allemagne montagne au­dessus de Menton,
Kasahuan, un Erythréen de sur le territoire de deux mineurs cinq ans. « Je suis déçu que le gou­ parking et sous la surveillance rap­ mais, débouté de sa demande surnommé « le Pas du diable ». Il a
33 ans, a lui aussi passé la nuit dans guinéens en juillet 2017. Elle expli­ vernement français poursuive une prochée de la police italienne. d’asile, il a déposé une nouvelle de­ glissé sur une paroi rocheuse et
les locaux de la PAF, après avoir été quait les avoir accompagnés une action inefficace. On ralentit le Taoufik, originaire d’Algérie, n’a mande de protection en Italie, en s’est retrouvé suspendu à un ar­
arrêté à la gare de Menton lundi en fois en France pour solliciter la voyage, mais on ne l’empêche cer­ pas d’autre moyen pour se nour­ mars. S’il est à Vintimille, c’est bre pendant plusieurs heures, jus­
fin de soirée. D’après le document protection de l’aide sociale à l’en­ tainement pas », croit­il. rir. Arrivé à Vintimille il y a cinq « parce qu’il y a un endroit où dor­ qu’à ce qu’un hélicoptère le se­
de refus d’entrée que lui a remis la fance. Agée de 76 ans, Martine Depuis que l’Italie se déconfine, mois, il « aurai[t] dû aller en France mir », confie­t­il en désignant, au coure. Après une nuit à l’hôpital
police, il n’était pas détenteur d’un Landry devait être jugée en appel M. Marmo a vu arriver les mi­ direct, explique­t­il. A cause du co­ loin, un bâtiment de bureaux dé­ de Menton, passée sous escorte
document valide pour voyager. mercredi, après avoir bénéficié grants en provenance de Sicile ou, ronavirus, [il est] resté et [a] fini par saffecté, sans eau ni électricité. policière, Younès a été renvoyé en
Pourtant, le jeune homme est ré­ d’une relaxe en première instance. pour ceux ayant emprunté la demander l’asile, mais [va] partir ». A l’intérieur, dans l’une des piè­ Italie dès mardi matin par les
fugié en Italie et a présenté aux po­ La veille du procès, le parquet s’est route des Balkans, de Trieste. En re­ « Il n’y a pas de boulot ici », justifie­ ces occupées, un Nigérian de autorités françaises. 
liciers son titre de séjour, valable finalement désisté. vanche, depuis le 18 avril, dans le t­il. Pour avoir quitté un centre 24 ans demeure allongé sur un lit julia pascual

Immigrés : une mortalité deux fois plus élevée face à la pandémie


Entre mars et avril, la hausse des décès a atteint 48 % pour les personnes nées à l’étranger, contre 22 % pour celles nées en France

L es hommes ne sont pas


égaux devant la mort, et
ceux nés à l’étranger ont
été beaucoup plus vulnérables au
Covid­19. Dans une étude parue
tions similaires. Ainsi, en Suède,
dès le mois d’avril, l’agence de
santé publique du pays avait ré­
vélé que les résidents suédois nés
en Somalie étaient surreprésentés
C’est la première
fois que cette
inégalité face
nes nées en Afrique ou en Asie
peut notamment s’expliquer par
le fait qu’elles résident plus sou­
vent en Ile­de­France, région de
loin la plus fortement touchée par
le métier exercé, qui ont « joué un
rôle dans l’ampleur de la hausse
des décès ».
Dans un département comme
la Seine­Saint­Denis, le nombre
est aussi révélée par l’âge auquel
elles sont mortes. « Parmi les
personnes nées à l’étranger hors
Europe, le nombre de décès de
personnes de moins de 65 ans a
mardi 7 juillet, l’Institut national parmi les personnes nécessitant au virus est mise le Covid­19 », écrivent les auteurs de décès de personnes nées fortement augmenté (+ 30 % pour
de la statistique et des études éco­ des soins face au Covid­19 – suivis en lumière de l’étude, Sylvain Papon et Isa­ en France a augmenté de 95 %, les personnes nées dans un pays
nomiques (Insee) démontre par ceux nés en Irak, en Syrie, belle Robert­Bobée. Un tiers des alors que celui des personnes du Maghreb, + 96 % pour celles
qu’au plus fort de la pandémie, en Finlande ou encore en Turquie. en France personnes nées au Maghreb nées au Maghreb a grimpé nées dans un autre pays d’Afri­
pendant les mois de mars et résident en région parisienne, et de 191 %. « Pour les personnes nées que), alors qu’il est quasiment
d’avril, l’augmentation du nom­ Communes densément peuplées c’est aussi le cas de la moitié des en Afrique hors Maghreb, la stable pour les personnes nées en
bre de décès a été deux fois plus Des études similaires ont été pu­ En France, l’Insee révèle que « la personnes nées dans un autre hausse des décès a été de 368 % », Europe (+ 3 % pour les personnes
forte pour les immigrés que pour bliées au Canada par la ville de To­ hausse [de la mortalité] a été plus pays d’Afrique ou en Asie. révèle l’Insee. nées en France) », révèle l’Insee.
les personnes nées en France. ronto, indiquant que les nou­ forte pour les personnes nées en De même, « si 35 % des person­ On sait que les ressortissants « Faute d’informations suffisan­
Il y a eu 129 000 décès dans tout veaux immigrants étaient plus Afrique ou en Asie » : elle a atteint nes nées en France résident dans de pays d’Afrique (hors Maghreb) tes disponibles sur les personnes
le pays, entre mars et avril, toutes susceptibles d’être atteints par le 54 % pour les personnes nées au les communes les plus densément vivent dans des logements décédées », l’étude est peu diserte
causes confondues, contre virus et hospitalisés. De même, il Maghreb, 91 % pour les person­ peuplées, c’est le cas de 65 % de souvent plus exigus, utilisent sur les facteurs explicatifs de
102 800 à la même période est apparu qu’aux Etats­Unis, se­ nes originaires d’Asie et 114 % celles nées dans un pays du Ma­ davantage les transports en cette surmortalité. Les éléments
en 2019. Cette surmortalité étant lon les données de plusieurs pour les personnes nées en ghreb et de plus de 70 % de celles commun pour aller travailler tels que le lieu de résidence ou la
liée au Covid­19. Pour les person­ Etats, les Noirs sont trois à quatre Afrique (hors Maghreb). A l’in­ nées dans un autre pays d’Afrique (49 % en 2016, contre 15 % pour profession ne permettent pas
nes nées en France, la hausse du fois plus touchés par le virus, et au verse, la hausse des décès des ou en Asie ». ceux nés en France) et sont à eux seuls d’expliquer les
nombre de décès a été de 22 %, Royaume­Uni, selon l’Institute personnes nées en Europe a été surreprésentés parmi les « tra­ différences observées. « D’autres
alors qu’elle a atteint 48 % pour for fiscal studies, spécialisé dans « proche de celle observée pour les Logements plus exigus vailleurs­clés » dans des secteurs facteurs comme l’état de santé ou
celles nées à l’étranger. l’évaluation des politiques publi­ personnes nées en France », Outre le lieu de résidence, c’est tels que le commerce alimen­ l’accès aux soins, non abordés
C’est la première fois que cette ques, le nombre de décès dans la évoque l’Insee. aussi « l’environnement des per­ taire, le nettoyage ou encore la dans cette étude, ont aussi pu
inégalité face au virus est mise en population noire et issue de mi­ Comment expliquer ces inéga­ sonnes », et en particulier les livraison. contribuer aux écarts observés »,
lumière en France alors que plu­ norités est bien plus élevé que lités face au virus ? « Le plus fort conditions de logement, les La vulnérabilité des personnes signalent les auteurs. 
sieurs pays ont révélé des situa­ parmi les Blancs. excédent de décès pour les person­ moyens de transport utilisés ou nées à l’étranger face au Covid­19 j. pa.
ÉCONOMIE & ENTREPRISE
0123
16 | JEUDI 9 JUILLET 2020

EMPLOI

La France face 
à la vague des 
plans sociaux
Malgré les plans d’aide du gouvernement,
les restructurations, et donc les suppressions
d’emplois, se multiplient, provoquant
l’incompréhension des salariés et des élus
locaux. Plus de 27 000 postes sont menacés

M
ise en liquidation », pas moins violents pour ceux qui les vivent :
« redressement judi­ 583 postes en péril chez le voyagiste TUI ; de
ciaire », « accord de per­ 130 à 198 chez Verallia, numéro trois mon­
formance collective » dial des emballages en verre qui pourrait fer­
– par lequel l’entreprise mer un four à Cognac, en Charente. Qui sait
demande à ses salariés qu’Etirex Chromalox veut faire une croix sur
des concessions sur leurs rémunérations –, 35 des 109 postes de son usine de Noyant­et­
« plan de sauvegarde de l’emploi » – syno­ Aconin, dans l’Aisne ? Que le belge Schréder au large en se disant “ni vu ni connu”. » « Le bien, mais ça a été très rapide. Le Covid a peut­
nyme, en fait, de suppressions de postes… Se va supprimer 93 postes dans son usine Co­ « RENAULT  secteur des télécoms n’a pas souffert pendant être précipité, mais il a bon dos », estime une
plonger dans la lecture de la presse quoti­ matelec, à Saint­Florent­sur­Cher (Cher) ? Ou le confinement, c’est le retour des licencie­ salariée de La Halle à Châteauroux. « On se
dienne régionale ces dernières semaines, encore que les restaurants Le Coq au vin, à A BESOIN DU  ments boursiers », pointait sur la même an­ demande s’ils n’ont pas décidé de profiter de la
c’est découvrir cinquante nuances de procé­ Triel (Yvelines), ou L’Orée du bois, à Montbé­ SOUTIEN DE L’ÉTAT,  tenne le secrétaire général de la CGT Philippe situation. C’est curieux d’annoncer les sup­
dures, lesquelles traduisent toutes, à des de­ liard (Doubs), ont mis la clé sous la porte ? Martinez à propos de Nokia. Loin du Co­ pressions de postes avant même qu’Airbus,
grés divers, la tempête que traversent les en­ MAIS IL FAUT DES  vid­19, d’autres entreprises justifient les res­ notre donneur d’ordre, dévoile les siennes… »,
treprises françaises. « NOUS, ON EST PEANUTS » tructurations par les coûts de production. pointe Bertrand Bauny, coordinateur FO
Le président de la République a prévenu Une litanie qui rend peu lisibles les raisons CONTREPARTIES :  « Notre usine française n’est plus assez com­ chez l’équipementier Daher.
que « la rentrée sera très dure ». Mais déjà le de ces restructurations, toutes n’étant pas di­ pétitive face à la concurrence », a confié à Quand la direction d’Hutchinson justifie
nombre de restructurations enfle de se­ rectement liées à la récession « post­Covid ».
QUE LES MILLIARDS  L’Usine nouvelle la direction de Comatelec, son plan par des résultats en baisse de 60 %
maine en semaine, selon un nouveau dé­ « Airbus, Air France, ceux­là sont impactés SERVENT  qui va transférer sa production vers son site en mars et « la situation actuelle dans l’auto­
compte publié par la Dares – la direction des par la crise. Mais d’autres jouent là­dessus ! espagnol. « Nous on est peanuts ! Qui va se mobile », les syndicats dénoncent un pré­
études du ministère du travail – ce mercredi Nokia, Sanofi : ceux­là sont des margou­ À SOUTENIR  soucier du sort de 198 salariés quand au texte pour faire partir les salariés les plus
8 juillet. Quinze plans de sauvegarde de l’em­ lins ! », s’est emporté le secrétaire général de même moment Airbus supprime 5 000 em­ âgés. « Les chiffres annoncés sont réels, notre
ploi (PSE) ont été annoncés dans la semaine la CFDT Laurent Berger sur France Inter, le L’EMPLOI SUR NOS  plois ? Mais Verallia, c’est 100 millions d’euros chiffre d’affaires a diminué, reconnaît Didier
du 1er juin, dix­neuf celle du 8 juin et depuis, 3 juillet, rappelant que le groupe pharmaceu­ TERRITOIRES »  de dividendes cette année », souligne Domi­ Godde, coordinateur CGT. Mais on y voit sur­
c’est une trentaine par semaine. tique venait d’annoncer le versement de nique Spinali, délégué CGT. tout l’opportunité pour le groupe de diminuer
Entre le 1er mars et le 5 juillet, 193 PSE ont été 4 milliards d’euros de dividendes. « Ce n’est GIL AVÉROUS, les effectifs. On profite de la crise, quitte à re­
lancés en France, menaçant 27 053 postes. pas un problème lié au coronavirus ! », s’indi­ maire (LR) de « EFFET D’AUBAINE » prendre des gens en intérim plus tard. »
Soit plus du double que sur la même période gnait­il, appelant à « distinguer ceux qui sont Châteauroux (Indre) Même dans les entreprises touchées par la Même inquiétude à Airbus, où Jean­Fran­
de 2019 (13 033 postes visés). Et c’est compter dans de vraies difficultés économiques » de mise à l’arrêt de l’économie pendant deux çois Knepper, délégué syndical central FO,
sans les 1 672 procédures de « petits » licen­ ceux « qui en ont profité », « comme un pétro­ mois, des salariés s’interrogent sur un « effet a demandé à la direction de « réfléchir à [sa]
ciements collectifs (de moins de dix salariés) lier quand il y a une marée noire vide ses cuves d’aubaine ». « On savait que ça n’allait pas responsabilité sociale » : « Est­ce qu’Airbus, qui
répertoriés par la Dares, ou les centaines de
milliers d’intérimaires dont la mission a pris
fin. La casse à l’œuvre dans l’aéronautique
est sans doute la plus spectaculaire :
Malgré des « airbags économiques », Bercy et la majorité s’attendent au pire
7 580 postes en moins chez Air France et sa
filiale Hop !, 5 000 chez l’avionneur Airbus des couloirs de l’Assemblée nationale aux diffé­ tion de cotisations sociales et fiscales, prêts garan­ treprises qui bénéficient d’aides massives. On ne dé­
dans l’Hexagone. Dans leur sillage, de nom­ rents étages de Bercy, la petite phrase revient, im­ tis par l’Etat (PGE)… « On a mis des airbags économi­ couvre pas les difficultés de Renault ! », souligne­t­
breux sous­traitants du secteur taillent dans placable. Les conséquences pour les entreprises de ques. On fait en sorte qu’il y ait le moins de plans pos­ elle à propos du constructeur qui a bénéficié d’un
leurs effectifs, mettant ainsi en péril l’équili­ la crise sanitaire qui vient de frapper la France ? « On sible », indique M. Saint­Martin. PGE à hauteur de 5 milliards d’euros. « Des plans so­
bre économique de nombreux territoires. n’évitera pas les faillites. » Et après ? « Après les mesures immédiates puis la re­ ciaux, il va y en avoir, Covid ou pas. L’Etat n’est pas là
L’équipementier Daher, par exemple, pré­ « On a le plus dur devant nous. Il va y avoir des diffi­ lance ciblée pour les secteurs les plus sinistrés, le troi­ juste pour combler les trous de trésorerie, mais pour
voit de couper 1 300 postes répartis sur ses cultés sur l’emploi, les entreprises, l’industrie et les sième volet de notre réponse, ce seront des mesures veiller au maintien réel de l’emploi. Des entreprises
sites d’Occitanie, de Loire­Atlantique et de la territoires. On le voit avec la multiplication des an­ ambitieuses pour l’emploi », assure Bruno Le Maire, qui délocalisent, comme Sanofi, ce n’est pas comme
région Centre. nonces [de suppressions de postes] », a admis le mi­ en référence aux annonces attendues la semaine les activités qui se restreignent par manque de dé­
nistre de l’économie, Bruno Le Maire, mardi du 13 juillet, notamment des primes à l’embauche bouchés après la crise », fustige­t­elle.
EFFET DOMINO 7 juillet, en marge de la passation de pouvoir à ou des exonérations de cotisations pour les jeunes. « Aujourd’hui, on est dans le débat et l’échange, pas
Avant Airbus, les 4 600 emplois supprimés Bercy après le remaniement. « Puis, quand on entrera dans le dur de la crise, il fau­ la coercition », euphémise Roland Lescure, prési­
chez Renault avaient déjà frappé les esprits, Préparer au maximum la vague de plans sociaux dra un nouvel élan », indique l’ex­LR. Le plan de re­ dent LRM de la commission des affaires économi­
aux premiers jours du déconfinement, avec qui risque de grossir à l’automne, alors que le pro­ lance doit être annoncé fin août. Bercy plaide plus ques, qui prévoit une mission d’information sur le
le projet de fermeture du petit site de Choisy­ duit intérieur brut (PIB) devrait plonger de 11 % cette que jamais pour une baisse des impôts de produc­ sujet. Face au risque d’attiser la colère sociale en
le­Roi (Val­de­Marne). Là encore, des milliers année et que de nombreux secteurs (tourisme, hô­ tion, ces taxes sur le chiffre d’affaires des entrepri­ égrenant des plans dans des entreprises largement
de licenciements s’annoncent, par effet do­ tellerie, culture…) portent encore les stigmates du ses, collectées majoritairement par les collectivités. aidées par l’Etat, « la variable­clé, c’est la qualité du
mino, en aval. Spectaculaires aussi les 16 000 confinement, c’est le défi auquel va devoir s’atteler « Si on veut arrêter l’hémorragie industrielle, il faut dialogue social. Et se rappeler que l’alternative, pour
emplois menacés dans le secteur de l’habille­ l’exécutif. « Pour les entreprises, cela a été un “blast” s’attaquer aux impôts de production, notamment la ces entreprises, c’est la mort pure et simple : chez Air
ment. Spectaculaires encore les 1 233 licen­ [effet de souffle] de tout arrêter pendant deux mois. cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises France, les avions sont collés au tarmac et la concur­
ciements annoncés chez Nokia (Alcatel­Lu­ On sait que la vague est monumentale. On ne peut (CVAE) », précise le ministre, pour qui le manque à rence n’a pas disparu pour autant ».
cent) et le millier qu’entrevoit le laboratoire pas dire qu’il y aura zéro licenciement. Le risque est gagner pourrait être « pris à leur charge par les ré­ Bruno Le Maire ne dit pas autre chose : « Si nous
pharmaceutique Sanofi. Autant que Hut­ réel à la rentrée, il faut dire la vérité aux Français », gions pour attirer de l’industrie ». apportons des aides, c’est pour que les entreprises ne
chinson, filiale de Total spécialisée dans le abonde Laurent Saint­Martin, député LRM du Val­ ferment pas. Ma responsabilité, c’est d’aider Air
caoutchouc industriel, qui anticipe une ré­ de­Marne et rapporteur général du budget. « La mort pure et simple » France ou Airbus et de sauver le maximum d’emplois,
duction de 10 % de ses effectifs en France. Pour le moment, députés de la majorité et minis­ De son côté, Emilie Cariou, député ex­LRM de la pas d’obliger des entreprises à garder tous leurs em­
Au fil des pages de la presse régionale tres estiment que les dispositifs en place ont porté Meuse désormais membre du nouveau groupe Eco­ plois. La ligne rouge, c’est d’éviter les licenciements
s’égrènent d’autres plans de restructuration leurs fruits. Plan massif de chômage partiel, fonds logie Démocratie Solidarité (EDS), déplore « l’ab­ secs et les départs forcés. » 
qui, bien que moins médiatiques, n’en sont de solidarité pour les petites entreprises, annula­ sence de contreparties demandées par l’Etat aux en­ audrey tonnelier
0123
JEUDI 9 JUILLET 2020 économie & entreprise | 17

Vigilance et soutien aux restructurations :


le « en même temps » de l’Etat
La philosophie n’a pas changé avec le Covid­19, rien ne sert de soutenir les « canards boiteux »

ANALYSE Une accusation circule dans les


syndicats : les dirigeants chargent
« L’Etat sera vigilant sur l’emploi ».
Il l’a utilisé pour Renault, Airbus
aussi un Etat qui restructure et ac­
corde ses aides en échange d’un re­

C es dizaines de milliards
d’euros accordés par le
gouvernement aux entre­
prises en difficulté… pour débou­
cher sur des milliers de suppres­
la barque pour décrocher plus
d’aides de l’Etat. « Rien de plus
faux », s’indigne Guillaume Faury.
Le président exécutif d’Airbus, qui
a dégagé 10 milliards de bénéfices
ou Air France, sans jamais inter­
dire les réductions d’effectifs aux
sociétés bénéficiant des subsides
publics. « On doit, par le dialogue
social et la mobilisation de tous,
tour à la compétitivité ou de la
consolidation d’un secteur. Pour­
quoi octroyer un prêt garanti par
l’Etat à Conforama tant qu’il n’a
pas accepté les avances de rappro­
sions d’emplois chez Renault, Air­ entre 2015 et 2019, assure avoir ca­ réussir à éviter les plans sociaux ou chement avec But – acté mardi –
bus ou Air France ! Depuis quel­ libré au mieux, avec ses clients et les limiter, expliquait Emmanuel pour créer un numéro un français
ques semaines, les syndicats et les ses sous­traitants, les 15 000 sup­ Macron, le 3 juillet, dans une inter­ de l’ameublement capable de ré­
oppositions politiques font le pressions d’emplois annoncées view accordée à plusieurs quoti­ sister à Ikea ? L’Etat s’est fait tirer la
rapprochement et s’indignent début juillet. Même s’il a vite ad­ diens régionaux. On le voit avec le manche par Solocal, les ex­Pages
d’une opération qui leur apparaît mis qu’environ 3 500 d’entre eux plan aéronautique [15 milliards jaunes reconverties dans les servi­
comme un jeu de dupes dont les pourraient être sauvés. « Si nous d’euros d’aides], qui a réduit le ces Internet, qui réclame un prêt
salariés des entreprises concer­ avions suivi la pure logique ma­ plan social chez Airbus. Mais je d’urgence pour pouvoir négocier
nées, l’Etat – et les contribuables – thématique, explique­t­il dans Le veux être très clair : il y a des plans avec ses repreneurs. Pas d’aide
seraient les grands perdants. Figaro du 2 juillet, ce sont 36 000 sociaux, et il y en aura. » sans une restructuration finan­
Est­ce aussi simple ? Et jusqu’où des 90 000 emplois d’Airbus Avia­ cière préalable, a répondu Bercy à
peut aller la puissance publique tion commerciale que nous au­ Etat pompier ses dirigeants. Depuis, ils ont
pour éviter la casse sociale tout en rions dû supprimer ». Soit le Dès l’annonce du plan chez Air­ trouvé un accord de refinance­
préparant l’avenir – sans disposer « quota » pour s’adapter à une bus, le secrétaire d’Etat aux trans­ ment avec leurs créanciers.
d’une grande visibilité ? baisse de 40 % de l’activité. ports, Jean­Baptiste Djebbari, Les aides de l’Etat n’ont jamais
« La question est plus politique Autre accusation : les entreprises avait sorti sa calculette pour esti­ empêché des suppressions d’em­
qu’économique, analyse Mathieu profitent de la crise pour faire des mer le nombre d’emplois qui plois ou des cessions d’actifs. Ni
Plane, économiste à l’Observa­ restructurations qu’elles ont long­ pouvaient être sauvés dans chez Alstom en 2003­2004, sauvé
toire français des conjonctures temps différées, comme chez Air l’Hexagone : 1 500 postes au titre du démembrement grâce à son
économiques (OFCE). L’interven­ France pour des vols dans l’Hexa­ du nouveau dispositif de l’activité entrée au capital ; ni chez PSA, dix
tion de l’Etat était nécessaire. Mais gone. A la demande de l’Etat, la partielle longue durée, 500 em­ ans plus tard, quand il avait dû in­
le choc est structurel. Et des sec­ compagnie doit fermer les plois grâce aux aides d’Etat pour vestir 800 millions pour prendre
teurs comme l’aéronautique et le liaisons intérieures où la durée accélérer les recherches sur une 20 % du groupe en détresse. Le
transport aérien ne retrouveront d’un trajet en TGV n’excède pas nouvelle génération d’avions plus difficile est à venir, si l’on en
peut­être jamais leur niveau d’acti­ 2 h 30, ce qui condamne en partie « verts » attendue à l’horizon croit les résultats alarmants d’une
vité d’avant­crise. L’Etat peut­il les lignes d’Orly vers Bordeaux, 2035­2040. A cela s’ajoutaient, se­ étude du cabinet de conseil PwC
continuer à subventionner ? La Lyon et Nantes. Une aubaine pour lon lui, « les dispositifs d’entre­ pour l’Union des industries et des
question de la rentabilité se pose. » la compagnie, puisque ces desser­ prise », comme les départs volon­ métiers de la métallurgie : selon
Et sans son intervention, l’hé­ tes subissent la concurrence du taires et les congés formation. les scénarios, l’industrie risque de
morragie d’emplois aurait été train. Et que certaines pourront La philosophie du gouverne­ perdre de 180 000 à 463 000 em­
plus forte. La faillite même, être reprises et exploitées à moin­ ment, inspirée par M. Macron, n’a plois directs, ébranlant un peu
comme dans le cas d’Air France, dre coût par sa low cost, Transavia. pas changé avec le Covid­19 : il ne plus une souveraineté industrielle
qui a perdu 90 % de son activité De son côté, le gouvernement sert à rien de soutenir les « canards déjà mal en point. 
au plus fort de la pandémie. n’affiche qu’un seul mantra : boiteux ». L’Etat pompier se veut jean­michel bezat

indubitablement va rebondir après la crise, ne


doit pas protéger l’emploi et les compétences
pour redémarrer plus fort ensuite ? » Et de
Des employés
de Nokia
réunis pour
Les « emplois zombies », un risque pour l’UE
questionner aussi l’ampleur de ces suppres­ protester
sions de postes, malgré les mesures de chô­ contre Selon une étude, 9 millions d’Européens au chômage partiel pourraient perdre leur poste
mage partiel, les prêts colossaux dont l’Etat la suppression en 2021, principalement dans le tourisme, les transports, l’hôtellerie­restauration et la culture
s’est porté garant et les plans d’aide. Soit d’emplois dans
15 milliards d’euros en tout pour l’aéronauti­ l’entreprise,
que, 8 milliards d’euros pour l’automobile. à Nozay
« Je m’interroge toujours sur ces entreprises
qui ont recours aux plans sociaux, alors qu’il y
a des dispositifs alternatifs maintenant, avec
l’activité partielle de longue durée », insistait
(Essonne),
le 30 juin.
BENOIT TESSIER/REUTERS L’ heure est aux « décisions
cruciales ». Dans ses
« Perspectives de l’em­
ploi 2020 » publiées mardi
passé par ces dispositifs. De quoi
amortir une grande partie du
choc de la récession, bien plus
violente qu’en 2008.
« CONSERVER TROP 
LONGTEMPS LE CHÔMAGE 
sociétés participent désormais à
hauteur de 15 % des coûts du chô­
mage partiel, le reste étant tou­
jours pris en charge par l’Etat et
Laurent Berger, le 3 juillet. 7 juillet, l’Organisation de coopé­ « Maintenant que le confine­ PARTIEL POURRAIT  l’Unedic – sauf dans les secteurs
ration et de développement éco­ ment est levé et que l’activité re­ les plus touchés, comme le tou­
« L’ÉTAT DOIT INTERVENIR » nomiques (OCDE) prévient les part, il est important de recalibrer EMPÊCHER CERTAINS  risme. En octobre, le niveau pas­
Dans un texte commun dont Ouest­France gouvernements : pour piloter le ces mécanismes de soutien avec fi­ sera à 40 %.
s’est fait l’écho lundi 6 juillet, douze élus de redémarrage de l’activité tout en nesse », explique Daniela Ordo­
TRAVAILLEURS DE SE  Depuis le 1er juillet, un autre dis­
Loire­Atlantique (Les Républicains, La Répu­ protégeant les secteurs fragilisés, nez, chez économiste à Oxford DÉPLACER VERS DES  positif d’activité partielle de lon­
blique en marche, Parti socialiste et Europe pour réduire les aides d’urgence Economics. D’abord, parce qu’ils gue durée, applicable sur deux
Ecologie­Les Verts) jugeaient aussi la déci­ sans déclencher de faillites mas­ représentent un coût non négli­ ACTIVITÉS PLUS VIABLES » ans au plus, est également acces­
sion prise par Airbus « intolérable et incohé­ sives et, surtout, « pour éviter que geable pour les finances publi­ STEFANO SCARPETTA sible, à condition d’être négocié
rente, compte tenu des efforts menés par la crise de l’emploi ne se mue en ques, ainsi qu’un risque d’abus, spécialiste de l’emploi à l’OCDE dans le cadre d’un accord collectif
l’Etat français spécifiquement pour la filière crise sociale », ils vont devoir pro­ lorsque des entreprises qui n’en d’entreprise. Parmi les nouvelles
aéronautique ». Preuve pour les salariés, céder à des arbitrages difficiles. ont guère besoin en profitent. Se­ surtout, de décaler dans le temps modalités, le temps non travaillé
comme pour nombre d’élus locaux, qui font « Ils seront d’autant plus délicats lon le ministère du travail, 850 cas des licenciements massifs ? Puis­ devra être dévolu à la formation,
partout front commun dans la bataille pour que les incertitudes sont grandes : de fraudes sont ainsi suspectés en que les pays européens ne retrou­ en partie financée par l’Etat. Un
l’emploi, qu’il faut poser davantage de con­ une deuxième vague de l’épidé­ France. « En outre, conserver trop veront pas leur niveau de pro­ bon point.
ditions à l’octroi d’aides publiques. « Re­ mie n’est pas exclue », souligne longtemps le chômage partiel, duction antérieur à la crise avant Encore faut­il que ces forma­
nault a besoin du soutien de l’Etat, mais il Stefano Scarpetta, spécialiste de conçu pour amortir des chocs sur plusieurs mois, voire années, tions contribuent réellement à
faut des contreparties à l’avance financière : l’emploi au sein de l’organisation le court terme, pourrait empêcher une telle probabilité est loin renforcer les qualifications des
que les milliards servent à soutenir l’emploi internationale. certains travailleurs de se déplacer d’être nulle. « Nous estimons que salariés. Et, dans l’idéal, leur per­
sur nos territoires », estime ainsi Gil Avé­ Selon ses dernières prévisions, vers des activités plus viables », 9 millions de travailleurs, parmi mettent de changer de secteur à
rous, maire (LR) de Châteauroux. « Nokia le taux de chômage devrait grim­ ajoute M. Scarpetta. les 20 % de ceux encore en chô­ l’avenir, si le leur se révèle trop si­
touche des aides publiques, avec le crédit im­ per de 8,4 % en mai à 9,4 % fin mage partiel mi­juin, risquent for­ nistré… « La trop rare mobilité in­
pôt recherche, avec le CICE [crédit d’impôt 2020 dans l’ensemble des pays de « Aucune logique économique » tement de se retrouver au chô­ tersectorielle est l’une des faibles­
pour la compétitivité et l’emploi] (…) L’Etat l’OCDE, et de 8,1 % à 12,3 % en Certains économistes redoutent mage en 2021 », expliquent les ses de la France, et cela nécessite
doit intervenir, dire qu’il n’est pas question de France. Dans le scénario sombre, ainsi que ces aides, tout comme économistes du groupe Allianz, de repenser le système de forma­
supprimer des emplois », a martelé sur où une circulation accélérée du les prêts garantis par l’Etat, con­ dans une note sur le sujet. Cela, tion professionnelle », souligne
France Inter, le 23 juin, Philippe Martinez. virus contraindrait les Etats à tribuent à maintenir des entre­ en raison de faiblesse de la re­ Daniela Ordonez.
Du côté de Bercy, priorité est donnée à la prendre de nouvelles mesures prises et des emplois qui auraient prise dans les secteurs les plus Surtout : éviter le chômage de
préservation des sites et à l’empêchement pour la freiner, il flamberait jus­ disparu sans la crise, en raison de fragilisés – tourisme, transport, masse exige également des aides
des licenciements secs. Pas sûr que cette doc­ qu’à 13,7 % dans l’Hexagone. leur retard en matière de progrès hôtellerie­restauration et cul­ ciblées sur les travailleurs ne
trine réponde aux attentes des salariés. Les économistes sont pourtant technique, par exemple. Un scé­ ture. « Nous les appelons les “em­ pouvant pas profiter du chô­
« Toutes aides ou garanties financières appor­ unanimes : « Les mécanismes d’ac­ nario susceptible de pénaliser le plois zombies”, et des politiques mage partiel – indépendants,
tées par l’Etat doivent être accordées en con­ tivité partielle adoptés en Europe dynamisme de la croissance de spécifiques sont nécessaires pour précaires ou encore jeunes diplô­
trepartie du maintien de l’emploi en France », ont efficacement limité l’envolée long terme. « Une telle crainte me éviter un chômage de masse dé­ més. « Entrer sur leur marché du
insistent les syndicats de Daher dans un du taux de chômage », résume semble néanmoins excessive, car calé dans le temps. » travail au milieu d’une telle crise
communiqué, annonçant une manifestation Gilles Moëc, chef économiste du la crise liée à la pandémie, affec­ Tout l’enjeu, pour les gouverne­ aura un impact négatif sur toute
samedi 9 juillet à Montrichard avec les élus groupe Axa. De fait, le contraste tant plus certains secteurs en rai­ ments, est donc de s’assurer que la suite de leur carrière », prévient
du Loir­et­Cher. Ce même jour, la CGT appelle est fort avec les Etats­Unis, où le son des règles de distanciation seules les entreprises qui en ont Stefano Scarpetta de l’OCDE. Il
les salariés de la filière aéronautique à une taux de demandeurs d’emploi a physique, ne suit aucune logique vraiment besoin profitent de ces suggère, notamment, que les
journée de mobilisation en Occitanie pour culminé à 14,7 % en avril, contre économique : si elle dure, elle aides, tout en déterminant la Etats renforcent les dispositifs
« exprimer leur ras­le­bol et leur colère ».  6,6 % dans l’Union européenne pourrait détruire des entreprises bonne durée pour celles­ci. Pour d’accompagnement à l’emploi,
aline leclerc, (UE). Au total, près du tiers de la parfaitement viables », insiste résoudre cette équation parti­ comme la « garantie jeunes », et
audrey sommazi main­d’œuvre dans les cinq pre­ Gilles Moëc. culièrement délicate, la France a ceux facilitant l’apprentissage en
(toulouse ­ correspondance) mières économies européennes, Reste une question­clé : le chô­ commencé à réduire la générosité entreprise. 
et nabil wakim soit 45 millions de personnes, est mage partiel ne risque­t­il pas, de son dispositif : depuis juin, les marie charrel
0123
18 | économie & entreprise JEUDI 9 JUILLET 2020

Airbnb : la Mairie de Paris à l’offensive


Anne Hidalgo entend organiser un référendum à l’automne sur la durée maximale de location

A
vendre, cet apparte­ cialisé dans les locaux commer­ rir ainsi environ 30 000 loge­ des arrondissements centraux. Ce
ment de 59 mètres car­ ciaux chez D.U. Option Immobi­
A Lyon, Bordeaux ments. Sur ce total, « quelques n’est pas le Covid qui va vous forcer LES CHIFFRES
rés dans le 20e arron­ lier, raconte que l’un de ses clients, et ailleurs, les centaines de logements » pour­ à vendre. Elle [Anne Hidalgo] ne va
dissement de Paris, une société foncière possédant raient provenir de propriétaires pas en trouver beaucoup… »
promettant 4 000 euros de reve­ 150 appartements loués sur Air­
nouveaux maires de meublés touristiques re­ En juin, en baissant ses prix, il a
nus mensuels. A vendre, ce rez­ bnb à Paris, « commence à liqui­ écologistes voyant leurs plans à cause de la pu rentrer dans ses frais – charges 7 MILLIONS
de­chaussée place de l’Odéon (6e) der » dans un marché effondré. crise, estime Ian Brossat. Un or­ et remboursement d’emprunt. C’est le nombre de logements
transformé en quatre­pièces, « Ce que l’on vendait en février à
veulent aussi dre de grandeur largement revu à Après le déconfinement, une nou­ que propose Airbnb à travers
« belle rentabilité au rendez­ 20 000 euros le mètre carré avec la œuvrer à une la baisse par rapport à la période velle clientèle – moins rentable, le monde sur son site. La plate-
vous ». A vendre, « un superbe lo­ promesse d’une rentabilité de 10 %, électorale. En mai, dans Challen­ mais de plus long terme – a fait son forme, créée en mars 2008 par
cal commercial transformé en Air­ on a aujourd’hui du mal à le vendre
plus stricte ges, l’élu communiste espérait apparition sur le marché d’Airbnb : Brian Chesky, compte depuis
bnb » à deux pas de Bercy (12 ). De­
e
à 15 000. Si on reprend un confine­ régulation par cette opération « un retour des personnes en quête d’un lieu cette date plus de 750 millions
puis le déconfinement, les locaux ment, beaucoup de propriétaires ne massif de ces logements vers la lo­ de télétravail ou des expatriés de de voyageurs.
commerciaux reconvertis en lo­ s’en sortiront pas. Et le coup de cation traditionnelle ». retour à cause de la crise sanitaire.
cations meublées saisonnières à chaud s’est confirmé, dimanche C’est à l’Etat de décider. « Mais ce Le nombre de logements loués Maxime Leduc, cofondateur de
Paris fleurissent sur les sites de 28 juin, avec la réélection de notre référendum donnera de la force plus de cent vingt nuits par an, Flateo, une agence qui gère cent 600 000
petites annonces. Leurs revenus amie Anne Hidalgo. On va tous pour faire entendre l’avis des Pari­ c’est­à­dire de manière profession­ quarante logements à Paris, cons­ C’est le nombre d’offres (chiffres
ont chuté à zéro durant deux avoir des problèmes ! » siens », estime Mme Hidalgo. nelle, fait l’objet d’une querelle de tate que ses propriétaires, quel que 2019) pour des logements en
mois, et le marché repart très len­ D’autant qu’à Lyon, Bordeaux et chiffres. Airbnb affirmait, en dé­ soit leur profil, gardent une posi­ France présentées sur Airbnb.
tement, en raison de l’absence de « Un peu pris en tenaille » ailleurs, les nouveaux maires éco­ cembre 2019, qu’ils étaient au tion attentiste. « Ils nous posent Il n’y en avait que 7 000 lors
tourisme international : le site Bête noire des spécialistes de la lo­ logistes ont aussi l’intention nombre de 4 080, tandis que les si­ des questions sur ce qu’ils devraient de l’arrivée de la société
spécialisé AirDNA constate une cation touristique, la maire PS de d’œuvrer à une plus stricte régula­ tes d’analyse des données le si­ faire, mais sans effet immédiat. Ils en France, en 2011.
baisse des réservations de 75 % Paris a donné à Airbnb une place tion d’Airbnb. « Entre cette pression tuent bien au­dessus (18 500 loués savent qu’ils en ont tiré des profits
environ pour juillet et août dans centrale dans sa campagne. Ven­ politique accrue et une conjoncture au moins cent vingt jours selon In­ intéressants et sont prêts à attendre
la capitale, par rapport à 2019. dredi 3 juillet, à l’occasion de sa défavorable, Airbnb se trouve un sideAirbnb et 8 700 loués plus de jusqu’à six mois sans rentabilité. » 65 000
Quelques multipropriétaires ayant réélection formelle par le conseil peu pris en tenaille », se réjouit Ian cent quatre­vingts jours, selon Airbnb assure que les annon­ C’est à Paris, selon les chiffres
beaucoup investi dans ce marché municipal, elle en a encore dis­ Brossat, l’adjoint au logement. AirDNA). « Données dénuées de ceurs n’ont pas déserté Paris et re­ communiqués en décem-
spécifique se délestent ainsi de cuté avec son nouvel adjoint au Anne Hidalgo compte se doter toute fiabilité », selon Airbnb ; et vendique, au 1er juillet, 73 500 hé­ bre 2019 par la plate-forme, le
leurs appartements meublés ; tourisme, Frédéric Hocquard. Ha­ d’un autre outil pour réduire conformes à la réalité, selon la bergements actifs, soit davantage nombre d’appartements propo-
mais le phénomène n’est pas sard de l’alphabet, ils siégeaient l’emprise des locations touristi­ Mairie de Paris. Ce chiffre est pour­ qu’avant le confinement et 15 % sés à la location en 2019 dans la
pour autant massif. côte à côte. La maire a confirmé ques de courte durée : la future tant crucial : de la base de loge­ de plus qu’il y a un an. « Nous capitale, dont 52 000 logements
Damien Marcel, directeur de son intention d’organiser un réfé­ « société immobilière pour le lo­ ments loués de façon profession­ sommes convaincus que les gran­ entiers. Un peu plus de 4 000
l’agence de gestion de meublés rendum sur le logement à gement abordable ». Cette entre­ nelle dépendra le nombre de ceux des villes resteront des destina­ d’entre eux étaient loués plus de
GLAM@Paris, constate qu’au lieu l’automne. « En novembre », pro­ prise mixte public­privé a voca­ pouvant être ramenés sur le mar­ tions attrayantes », dit l’entre­ cent vingt jours par an. Des chif-
de voir « un appartement par mois bablement, le temps de mener tion à acheter des logements et ché de la location longue durée. prise, et ce, malgré la baisse im­ fres contestés par la Mairie.
potentiellement intéressant » il en campagne. Airbnb sera au cœur des bureaux dans la capitale, puis Les multipropriétaires contactés médiate du tourisme urbain. En
trouve aujourd’hui « deux ou trois de ce vote des Parisiens. La ques­ à les remettre à la disposition des par Le Monde ne laissent pas sup­ mai, son fondateur, Brian Chesky,
par semaine, particulièrement tion pourrait être : « Etes­vous familles de la classe moyenne, en poser une intention de revendre déclarait : « [Nous voulons] reve­
dans le Marais [centre de Paris] », d’accord pour réduire la durée proposant des locations 20 % en leurs biens, dont ils vivent très nir à nos racines. Des personnes
secteur symbolique. Il nuance : maximale de location autori­ dessous du prix du marché. Du­ confortablement depuis plusieurs comme vous et moi qui ouvrent les
« Avoir un bien louable en local sée ? », par exemple de cent vingt à rant la campagne, Anne Hidalgo années. « Quand vous savez gérer portes de leur logement et propo­
commercial, c’est une chance. Je n’ai trente jours par an. avait annoncé son ambition de vos biens, vous avez un peu de tré­ sent des expériences. » 
pas de propriétaire qui envisage de La Mairie n’a certes pas la res­ mobiliser « jusqu’à 20 milliards sorerie d’avance, assure Pierre Du­ denis cosnard
vendre. » César Cammarata, spé­ ponsabilité de fixer cette durée. d’euros » en six ans, pour acqué­ rand, qui loue trois meublés dans et clément guillou

Plombée par la crise du Covid­19, l’Ile­de­France A Barbès, naufrage du navire


stoppe ses versements à la SNCF et à la RATP amiral de Tati
Les deux opérateurs des transports franciliens sont privés de 200 millions d’euros chacun,
qu’ils auraient dû toucher en juillet, mettant ainsi l’Etat sous pression
P hilippe Ginestet n’aura tenu aucune de ses promesses. En
juin 2017, lors du rachat de Tati à la barre du tribunal de
commerce de Bobigny, le fondateur du groupe Gifi avait
juré aux salariés qu’il ne procéderait à aucun licenciement dans
un délai de deux ans à compter de la reprise des 109 points de

L a présidente de la région
Ile­de­France, Valérie Pé­
cresse, avait alerté, tem­
pêté, averti haut et fort l’Etat et
toutes les parties prenantes de­
Ile-de-France
Mobilités
va subir,
100 % de l’offre avait continué à
circuler. Les experts de l’autorité
organisatrice estiment que
600 millions d’euros d’offre de
transport non réalisée ont été
Djebbari, laissaient entendre que
l’Etat n’avait pas l’intention d’aller
au­delà de l’aide de 425 millions
d’euros déjà budgétée.
L’entourage de Valérie Pécresse
vente et qu’il conserverait le premier magasin de l’enseigne au
vichy rose ouvert en 1948 par Jules Ouaki à Paris, dans le quartier
de Barbès, boulevard Rochechouart, dans le 18e arrondissement.
En juillet 2019, à l’anniversaire du délai des deux ans fixé, Gifi
avait dévoilé la fermeture de 13 magasins, un plan de sauvegarde
puis plusieurs semaines. Elle a cette année, payés. Une façon de rappeler que fait savoir que cette dernière a de l’emploi entraînant la suppression de 89 postes, la transfor­
choisi de passer à l’acte… Mer­ les deux opérateurs ont égale­ saisi le nouveau premier ministre mation de 30 Tati en magasins de déstockage et le transfert de
credi 8 juillet, Ile­de­France Mobi­
2,6 milliards ment leur part à prendre. Jean Castex – qu’elle connaît 50 autres sous sa propre marque, Gifi. Mardi 7 juillet, le groupe
lités (IDFM), l’entité organisatrice d’euros de pertes Face à un tel accident de trésore­ bien – à ce sujet. L’élue de droite Gifi a annoncé la fermeture du premier magasin de l’enseigne :
des transports dans la région ca­ rie, les opérateurs publics seront­ (Libres !, ex­LR) peut en tout cas se ses 34 employés seront licenciés.
pitale, a mis fin aux paiements
de recettes ils amenés à réduire métros, targuer d’avoir le soutien de toute
versés aux deux principaux opé­ trains et bus en circulation ? « La la classe politique de sa région. Des salariés « sous le choc »
rateurs de mobilité en région pa­ RATP maintiendra en juillet son of­ Soixante­quinze communes « Tati n’a pas vu le retour de ses clients vers son centre historique
risienne : la RATP (RER, métros, prises par l’Etat dans le cadre de fre de transport nominale, confor­ d’Ile­de­France de tous bords ont de Barbès. Le magasin a été doublement touché par les grèves de
trams, bus) et Transilien SNCF l’épidémie de Covid­19 pour l’an­ mément aux dispositions de son voté ou vont voter d’ici la se­ décembre 2019 et la crise sanitaire. Il a accusé une baisse de 60 %
(RER, trains de banlieue). née 2020 et un mécanisme de contrat d’exploitation en vigueur, maine prochaine une motion de de ses ventes entre le 1er octobre 2019 et le 31 mai 2020 par rapport
« Le conseil d’administration dé­ compensation pour les années répond la régie parisienne. Les fi­ soutien à IDFM. à la même période l’année précédente », affirme aujourd’hui
cide d’arrêter provisoirement les 2021 et 2022, (…), ainsi qu’un plan nancements levés par l’entreprise Au­delà du cas francilien, ce Thierry Boukhari, directeur général délégué de l’enseigne par
versements des acomptes men­ de relance du secteur industriel des depuis le début de la crise sanitaire sont tous les transports publics communiqué. Quatre autres magasins situés en province se­
suels des contributions de fonc­ transports publics d’une ambition lui permettent, en effet, de conti­ dans l’Hexagone qui sont touchés ront fermés. Un cinquième exploité à Agde (Hérault) sera cédé.
tionnement de la RATP et de la équivalente à ceux élaborés pour nuer de faire face à ses obligations par l’onde de choc de l’épidémie. L’annonce de ces fermetures ainsi que celle de la cession de
SNCF, dès juillet 2020 et jusqu’à ce l’aéronautique et l’automobile ». contractuelles pendant un certain Le président de l’Union des trans­ 18 établissements Tati à KLO, nouvelle enseigne de déstockage
que le budget d’Ile­de­France Mo­ Les attendus de la délibération temps, de façon à laisser un délai ports publics et ferroviaires (UTP), détenue par des anciens dirigeants de Gifi, laissent les salariés
bilités en 2020 soit à nouveau sont limpides sur les raisons de raisonnable pour trouver une is­ Thierry Mallet – par ailleurs PDG « sous le choc », rapporte Céline Car­
équilibré, annonce la délibération cette cessation de paiement : le sue positive aux discussions entre de Transdev –, a une nouvelle fois len, responsable de l’union syndicale
d’IDFM. (…) Cette décision pourra confinement, puis le déconfine­ IDFM et l’Etat. » appelé l’Etat, le 2 juillet, à « un plan CGT du commerce à Paris. Car,
être révisée en fonction de l’évolu­ ment progressif décidés par le de soutien massif » au secteur. Les EN 2017, GIFI S’ÉTAIT  en 2017, devant les juges, Gifi avait
tion du plan d’aide de l’Etat visant gouvernement, combinés à la Au lendemain du remaniement pertes consécutives au coronavi­ précisément obtenu le soutien de la
à rétablir l’équilibre intégral du crise économique qui en résulte, La régie parisienne anticipe un rus sont estimées à 4 milliards POURTANT ENGAGÉ majorité des 1 428 salariés Tati en
budget d’Ile­de­France Mobilités. » vont causer des pertes de recettes impact total net sur le chiffre d’af­ d’euros pour les opérateurs et À CE QUE LE MAGASIN  leur promettant le maintien du ma­
C’est environ 400 millions de 2,6 milliards d’euros en 2020, faires pour le groupe de 380 mil­ autorités organisatrices de la gasin de Barbès auquel ils étaient
d’euros (aux alentours de 1,5 milliard en 2021 et 500 mil­ lions d’euros en 2020, « sous ré­ mobilité, dont plus de la moitié PARISIEN RESTE  « très attachés », rappelle­t­elle. Le
200 millions à chacune des entre­ lions en 2022. Or l’aide de l’Etat de serve de la bonne application du en Ile­de­France. pari était risqué. Car ce magasin exi­
prises) qui ne seront pas payés ce 425 millions, prévue par le nou­ contrat qui nous lie à IDFM sur le « Tout l’ensemble du transport OUVERT geait une coûteuse mise aux normes
mois­ci. La pression monte ainsi veau projet de loi de finances rec­ partage du risque recettes », pré­ est dans une situation critique de sécurité. Maxi Bazar, candidat
de plusieurs crans sur l’Etat, à la tificative (d’ailleurs toujours pas cise la RATP. Sollicitée également aujourd’hui, a alerté M. Mallet sur malheureux à la reprise en 2017 aux côtés de Stokomani, esti­
fois actionnaire unique des deux définitivement adopté) « ne repré­ par Le Monde, la SNCF ne souhaite BFM Business. La crise a un im­ mait alors qu’il exigeait quatre mois de travaux. Pourquoi Gifi
sociétés de transport et garant du sente que 15 % des pertes de recet­ pas faire de commentaire à ce pact très important sur nos entre­ n’a­t­il pas procédé à ces investissements indispensables ?
bon fonctionnement de la mobi­ tes 2020 » et IDFM ne peut légale­ stade. Mais, là aussi, il est peu pro­ prises qui ont continué de fonc­ Interrogé par Le Monde, le groupe n’a pas souhaité répondre à
lité de la nation, et que Mme Pé­ ment se trouver en déficit budgé­ bable que l’offre de transport tionner pendant le confine­ cette question. La crise économique induite par les mesures de
cresse a appelé à l’aide à plusieurs taire de fonctionnement, ce qui le commandée par IDFM ne soit pas ment. Le secteur, c’est 100 000 em­ confinement n’a « rien à voir avec cette fermeture », en déduit
reprises pour combler le trou que contraint, théoriquement, à une réalisée, en tout cas cet été. plois. Si nous devions réduire l’offre Mme Carlen, en jugeant que « sa disparition était prévue dès la re­
va laisser la crise sanitaire. hausse des tarifs de transport Ce coup de tonnerre financier ar­ demain, on parle de 20 000 em­ prise de Tati ». Le groupe de Philippe Ginestet, qui exploite plus
C’est donc logiquement « que tous les administrateurs rive au lendemain du remanie­ plois qui pourraient disparaître en de 800 magasins et revendique 1,4 milliard d’euros de chiffre
qu’IDFM « réitère sa demande d’Ile­de­France Mobilités refusent ment gouvernemental. Cela peut France, et on parle de millions de d’affaires, se défend d’avoir failli, en assurant avoir injecté
auprès de l’Etat d’une compensa­ catégoriquement ». être une occasion de résoudre Français qui dépendent de nous 150 millions d’euros dans l’enseigne et « sauvé un millier d’em­
tion intégrale des pertes de recet­ IDFM souligne aussi que, durant cette crise même si les récentes pour aller travailler et qui ne pour­ plois » depuis 2017 « directement ou indirectement ». Le magasin
tes fiscales et voyageurs d’Ile­de­ la crise, il a versé ses mensualités déclarations du ministre délégué raient plus se déplacer. »  du boulevard Rochechouart devrait fermer ses portes fin 2020. 
France Mobilités liées aux mesures à la RATP et à la SNCF, comme si aux transports, Jean­Baptiste éric béziat juliette garnier
0123
JEUDI 9 JUILLET 2020 économie & entreprise | 19

PERTES & PROFITS | INEOS
Sauvetage de la dernière heure par phili ppe esc ande

pour les théâtres britanniques Un Grenadier


Le plan de 1,57 milliard de livres du gouvernement est un soulagement
en Moselle
L’un des avantages de la richesse tisme qui flirte avec le cynisme.
est de pouvoir aplanir certains Ardent défenseur et financeur du
londres ­ correspondante Stage, le journal de la profession, Le Shakespeare’s Globe et l’Old désagréments de l’existence. Jim Brexit, il a déjà menacé par deux
mobilisé pour sa survie.
« Pour 1 livre Vic de Londres, deux autres scè­ Ratcliffe, première fortune du fois de quitter le Royaume­Uni

T
rès mobilisés depuis la Si près des deux tiers du plan investie dans nes mythiques, se trouvaient Royaume­Uni, dégustait une pour des cieux fiscalement plus
pandémie, mais sans ré­ d’aide (880 millions de livres) dans une situation pire encore, ne pinte de bière dans le célèbre pub cléments, en Suisse ou à Monaco.
ponse jusqu’alors du sont de véritables subventions,
les théâtres, bénéficiant d’aucune subvention. de Londres The Grenadier, non Cette fois, il prépare un nou­
gouvernement de Boris qui soulageront des trésoreries à ce sont 5 livres « L’ironie, c’est que la créativité bri­ loin de Hyde Park. Il se plaignait veau coup de Jarnac pour ses
Johnson, les professionnels du sec, l’argent n’ira pas qu’au spec­ tannique a toujours été plus célé­ de l’abandon par Land Rover de compatriotes. Alors que la pro­
théâtre britannique commen­ tacle vivant. Il devra partager avec
générées brée à l’extérieur que dans le pays. la fabrication de son célébris­ duction du Grenadier était pré­
çaient à désespérer, alors que les les autres institutions culturelles, en retour » Les théâtres, notamment les scè­ sime Defender, depuis soixante­ vue au Portugal pour la carrosse­
mauvaises nouvelles se succé­ notamment les musées et les sal­ nes régionales, constituent pour­ dix ans le 4 × 4 de tous les safaris rie et dans le Pays de Galles pour
ADELE THOMAS
daient. Début juillet, le Nuffield les de concert. Le théâtre occupe tant un vrai réservoir de talents, africains et des gentlemen far­ l’assemblage, sauvant au passage
metteuse en scène d’opéra
Southampton Theatres, une im­ pourtant une place singulière qui alimente la télévision, l’indus­ mers écossais. Qu’à cela ne plus de cinq cents emplois, il
portante scène régionale du sud dans le pays – et au­delà : très dy­ trie du film et la publicité », ajou­ tienne, il construira sa propre vient de tourner casaque en re­
de l’Angleterre, avait confirmé namique, très profitable, il s’était tait M. Morris, soulignant qu’une version du Defender, et l’appel­ connaissant négocier avec le
sa fermeture définitive, tandis trouvé un modèle économique compter sur les subventions et à partie des acteurs de la série The lera, bien sûr, « Grenadier ». groupe allemand Daimler pour
qu’une véritable institution du solide avant le début de la pandé­ essayer de ne vivre qu’avec le box­ Crown (Netflix) vient du théâtre. Ce n’est pas une décision à la lé­ lui racheter son usine française
nord­ouest du pays, le Royal Ex­ mie, et constituait une bonne office [la vente de billets]. Beau­ L’imminence d’une donation gère, quand on est l’un des plus d’Hambach, en Moselle, qui pro­
change Theatre de Manchester, part au soft power du pays. coup y sont parvenus, alors que ce de 500 000 livres annoncée le grands chimistes européens de duit les Smart électriques. Ce site
s’apprêtait à licencier 65 % de son Avec de nombreuses comédies n’est pas naturel dans notre indus­ 6 juillet par Netflix pour les pro­ se lancer dans un métier aussi modèle, « symbole de la relation
personnel. musicales à l’affiche (Matilda, trie. Et maintenant, ils sont pu­ fessionnels en détresse (jusqu’à difficile que l’industrie automo­ industrielle franco­allemande »,
Annoncé dimanche 5 juillet, le Mary Poppins, Les Misérables), le nis ! », enrageait la jeune femme 1 000 livres par travailleur), a­t­ bile. D’autant plus en cette pé­ selon le ministre de l’économie
plan de sauvetage à 1,57 milliard West End – le quartier des théâ­ début juillet, avant cette annonce. elle accéléré les pourparlers à riode de grande difficulté et pour français, Bruno Le Maire, pour­
de livres sterling (1,74 milliard tres londonien – affichait encore Downing Street ? En tous cas, ce fabriquer l’une des voitures les rait ainsi passer directement de
d’euros) du ministre de la culture, des résultats florissants en 2019, Netflix offre 500 000 livres plan intervient plus d’un mois plus polluantes de la planète, en la production de la voiture la
Oliver Dowden, a été accueilli avec 15,3 millions d’entrées ven­ « Un quart de nos revenus provient après les mesures de soutien alle­ pleine mobilisation contre le plus petite et écologique au
avec un énorme soulagement. dues, 1 million de plus qu’à Broad­ de subventions de l’Art Council [le mandes et françaises à la culture. changement climatique. Mais il monde à celle d’un monstre
« Le plan surprend par son ambi­ way, pour un chiffre d’affaires de ministère de la culture] et de la La profession s’inquiète déjà de en faut plus pour ralentir Sir Rat­ d’acier, propulsé par un moteur
tion, ma première réaction est une 800 millions de livres. « Pour une ville de Bristol », confiait fin mai l’allocation des fonds : Oliver cliffe, qui a construit son empire, thermique BMW de six cylindres,
immense gratitude », a salué, dans livre investie dans les théâtres, ce Tom Morris, directeur artistique Dowden a prévenu qu’ils iront en Ineos, en rachetant des actifs chi­ à la consommation d’essence
le Guardian, le dramaturge James sont 5 livres qu’ils génèrent en re­ du Bristol Old Vic. « Cela signifie priorité « aux joyaux de la cou­ miques dont les grands pétroliers stratosphérique. Il faut dire que
Graham (auteur de la pièce This tour pour le Trésor britannique », que nous avons perdu 75 % de nos ronne » – entendez aux grands et chimistes ne voulaient plus. Daimler a investi lourdement,
House et scénariste du film Brexit, insiste Adele Thomas, metteuse revenus, qui provenaient des ven­ musées londoniens – et aux scè­ en 2018, pour convertir l’usine à
the Uncivil War), un des plus vi­ en scène d’opéra. tes de billets. Nous avons stabilisé nes les plus renommées. Elle ne Nouveau coup de Jarnac la production de SUV électriques,
brants avocats du secteur. « J’ai l’impression qu’à Downing nos coûts avec le job retention sait pas non plus combien de Ineos Automotive veut donc res­ ces lointains descendants plus
« Le monde du théâtre va enfin Street on nous prend pour des scheme [le Trésor britannique a temps les mesures d’urgence per­ susciter le Defender, dans sa ver­ urbains et moins sales du Defen­
pouvoir mieux dormir pour la pre­ paresseux, mais les gens du specta­ proposé de payer le chômage par­ mettront de tenir, le gouverne­ sion rustique et traditionnelle. der. Ineos gagnerait ainsi deux
mière fois depuis des mois (…). Le cle vivant sont créatifs, et souvent tiel à hauteur de 80 % jusqu’à fin ment Johnson n’ayant toujours Mais Jim Ratcliffe n’aime pas ans sur ses plans avec un établis­
lobbying a payé, on continue ! », d’incroyables entrepreneurs », juillet]. Mais quand cette aide pas prévu d’agenda pour la réou­ penser comme tout le monde et sement moderne et un person­
s’est enthousiasmé Matt Hemley, ajoute­t­elle. « On les a encouragés aura disparu, nous devrons lutter verture des salles.  ne déteste pas se contredire lui­ nel formé. Cela vaut bien quel­
un des rédacteurs en chef de The ces dernières années à ne plus pour notre survie. » cécile ducourtieux même au nom d’un pragma­ ques renoncements… 

BlackRock : la médiatrice CON JON CT U RE


France : le recul du PIB
Tarifs 01/01/20

Bonnes Adresses
1 parution Professionnels Particuliers
limité à 9 % en 2020, Forfait 5 lignes 65€ HT 65€ TTC

européenne ouvre selon l’Insee


Le recul du produit intérieur
brut en France n’atteindrait
Reproduction interdite
Forfait 10 lignes 110€ HT 110€ TTC
marie-cecile.bernard@mpublicite.fr

une enquête « que » 9 % en 2020, selon la

Un contrat passé entre le fonds américain


note de conjoncture, publiée
par l’Insee, mercredi 8 juillet,
alors que le gouvernement
Antiquités ANTIQUITÉS Suite à mes prestations
télévisées sur le marché
de l’art, je vous propose
DÉBARRAS TOUS LOCAUX,
et la Commission inquiète les eurodéputés table sur un effondrement de CAROLINE PONS successions... Mobilier, vinyles, livres. UN RENDEZ-VOUS
11 % et la Banque de France ALEX TRANSPORT POUR VOS DEMANDES
de 10 %. Après s’être contrac­ d’Affaire Conclue alexandreternane@orange.fr D’ESTIMATIONS,
tée de 5,3 % au premier tri­ Tél. : 06 87 47 60 76 Spécialisé successions
bruxelles ­ bureau européen Commission, chargé de la stabilité mestre, puis de 17 % au J’ACHETE
financière, répondait à cette inter­ deuxième en raison de l’épi­ Meubles Tableaux Pendules

L a médiatrice de l’Union pellation cosignée par 84 eurodé­ démie, l’activité rebondirait Objets d’art & curiosités
européenne (UE), Emily putés. Le contrat a, selon lui, été de 19 % au troisième trimes­ Argenterie Livres anciens
O’Reilly, a décidé, lundi établi en fonction du meilleur rap­ tre, puis de 3 % au quatrième, Violons & Archets anciens
6 juillet, d’ouvrir une enquête sur port qualité­prix. Et le responsa­ précise l’Institut national des “Vu à la télé” Vins,
Art d’Afrique et d’Asie
un contrat conclu par la Commis­ ble letton affirmait que rien ne statistiques. – (AFP.) Art décoratif du XXe s
sion européenne avec la société permettait de remettre en ques­ ACHÈTE Art d’Islam et d’Orient
américaine BlackRock, qui est tion la capacité de BlackRock à A ÉR I EN Photos anciennes et d’artistes
Mobilier de toutes époques
l’institution financière la plus « fournir le service proposé ». La Accord trouvé pour Sérieux et discrétion
puissante au monde – elle pos­ Commission, poursuivait­il, n’a la majorité des plaintes Pianos droits & à queue assurés, déplacements
sède quelque 6 300 milliards de donc « aucune raison valable » liées au crash de Lion Air Manteaux de fourrure Paris et Province.
dollars (5 500 milliards d’euros) d’annuler la procédure d’adjudica­ Boeing a trouvé des accords
Sacs à main & foulards de marques PATRICK MORCOS
d’actifs, dont un tiers en Europe. tion mais « restera vigilante ». Et le pour régler plus de 90 % des EXPERT
Chargée du contrôle du fonc­ rapport final sera rendu public, as­ plaintes déposées contre le Briquets Dupont, Cartier... Affilié à la Compagnie
tionnement de l’Union euro­ surait M. Dombrovskis. groupe auprès de tribunaux Bijoux anciens & contemporains Nationale des Experts
péenne, Emily O’Reilly avait, dès « Ce n’est pas suffisant, cela ne fédéraux américains après
le mois d’avril, reçu une plainte lève pas les inquiétudes quant l’accident d’un 737 MAX de la Services de table 06.07.55.42.30
de députés européens s’inquié­ au flagrant conflit d’intérêts », compagnie indonésienne morcospatrick@orange.fr
Ménagères & argenteries
tant que ce fonds surpuissant, qui souligne l’eurodéputé Damien Lion Air, qui a tué les
avec le respect des mesures sanitaires en vigeur Tableaux anciens & contemporains
est notamment actionnaire ou Carême, du groupe des Verts. 189 personnes à bord de l’ap­
auteur de missions d’audit pour Pour lui, impossible de croire en pareil, en octobre 2018, indi­ Objets asiatiques : vases, assiettes
des banques, se voie confier une la « ségrégation physique » entre que l’agence Reuters, mer­ Bouddhas, corails, ivoires ...
mission portant précisément sur les services d’étude de BlackRock credi 8 juillet. Dans un LIVRES BIJOUX Livres anciens & contemporains
la surveillance bancaire. Et plus et ceux chargés de ses investisse­ document déposé auprès
précisément sur l’incorporation ments, comme le promettait la d’un tribunal fédéral de Chi­ ACHÈTE LIVRES ANCIENS PERRONO-BIJOUX Armes anciennes : sabres, fusils...
dans celle­ci de « facteurs envi­ Commission. cago, l’avionneur indique que --------------
du 15e au 20e, bibliothèques d’érudits, Anciens. Occasions argenteries. Sculptures & horlogerie ACHAT AU DESSUS
ronnementaux, sociaux et de En mai, le collectif de journalis­ des plaintes liées à 171 des vic­ Brillants. Pierres précieuses.
gouvernance ». tes Investigate Europe ajoutait au times ont été totalement ou Création & transformation Montres : Rolex, Cartier, Oméga, DE VOS ESTIMATIONS
livres illustrés, dessins, éditions
trouble en notant que M. Dombro­ partiellement réglées à réparations. Achats ventes. Jaeger LeCoultre, Longines, Lipe... ET EXPERTISES
originales, archives, estampes... Echanges sélectionné par le guide
« Flagrant conflit d’intérêts » vskis, à l’origine d’un produit pa­ l’amiable. Boeing n’a pas pré­ PARIS PAS CHER « ART D’ASIE » :
Vases Gallé, Daum, Lalique...
Le soupçon était renforcé par le neuropéen de retraite indivi­ cisé les montants versés.
hubert.hoppenot@orange.fr
-------------- CHINE, JAPON
fait que BlackRock avait décroché duelle, une nouvelle catégorie OPÉRA : angle bd des Italiens Tapis, tapisseries, lustreries... ET MOYEN-ORIENT
4, rue de la Chaussée d’Antin
ce marché en rentrant une offre d’épargne­retraite pour des sala­ HA BI L LE M EN T Tél. : 06 80 06 54 24 Tél. : 01 47 70 83 61 N’hésitez pas à nous contacter, 06 07 55 42 30
d’un coût très inférieur à celui de riés du public et du privé, avait Les ventes de jeans P. MORCOS
ses huit concurrents. De quoi atti­ confié à la firme américaine la ges­ Levi’s chutent de 62 %, pour tout renseignement.
ser l’idée que « ce n’est pas le gain tion de l’épargne des participants 700 licenciements EXPERT CNE
MAISON CHARLES HEITZMANN ✶ Porcelaines et Bronzes
sur la prestation qui intéresse la so­ impliqués dans une phase de test. Le groupe américain Levi
01 40 55 46 15 ✶ Cristal de Roche
ciété, mais le fait de participer, en Pour Pascal Durand, les ques­ Strauss a indiqué, mardi
✶ Corail et Ivoires Anc.
amont, à la définition des critères tions soulevées par ces affaires in­ 7 juillet, que les ventes
06 19 89 55 28 ✶ Jade blanc et couleurs
de ses futurs investissements », terrogent à la fois sur l’application de ses emblématiques
✶ Cornes et Laques
comme le note l’eurodéputé fran­ effective du Green Deal pour le jeans Levi’s avaient chuté de DÉPLACEMENTS RÉGULIERS
çais Pascal Durand du groupe Re­ secteur financier et sur le rôle 62 % au plus fort du confine­
RUBRIQUE BONNES AFFAIRES ✶ Peintures et Tissus anc.
ET GRATUITS SUR TOUTE LA FRANCE ✶ Manuscrits et Estampes
new Europe et initiateur d’une d’un acteur extra­européen dans ment, poussant l’entreprise POUR VENDRE, VOULEZ-VOUS
DEPLACEMENT
question écrite à la Commission. les orientations politiques défi­ à licencier 15 % de ses LE BON PLAN OU LE MEILLEUR ? charlesheitzmann@free.fr
PARIS – PROVINCE
A la mi­juin, Valdis Dombrovs­ nies à Bruxelles.  effectifs de bureau, marie-cecile.bernard@mpublicite.fr www.antiquaire-heitzmann.fr morcospatrick@orange.fr
kis, vice­président exécutif de la jean­pierre stroobants soit 700 personnes. – (AFP.)
20 | management 0123
JEUDI 9 JUILLET 2020

La semaine de quatre jours testée CARNET DE BUREAU 


CHRONIQUE PAR ANNE RODIER

dans des entreprises aux Etats­Unis Handicap : l’horizon


Une filiale de Microsoft l’a tentée. Des PME high­tech l’ont adoptée et gagnent en productivité
de l’emploi s’assombrit
new york ­ correspondance journées de dix heures d’affilée. est bien supérieur. Les salariés res­
Mme Balliett

L
Pour satisfaire les exigences du tent en moyenne dix­huit mois. » e chômage des personnes en situation de handicap

A
my Balliett, la diri­ client roi, elle a décidé que son a constaté que La qualité du travail s’en ressent. avait enregistré un très léger mieux en 2019, avec un
geante de Killer Visual entreprise de trente personnes « Le vendredi est un jour calme, dit premier retournement de la courbe d’un point de
Strategies, a eu l’idée resterait ouverte toute la se­
ce que l’employé Mme Nagele. Vous revenez reposé pourcentage sur un an, à 18 %, mais le Covid­19 a as­
de changer l’organisa­ maine. La moitié de ses troupes moyen réalise le le lundi, et vous avez la réponse sombri l’horizon.
tion de son entreprise quand elle prennent leur vendredi, l’autre aux problèmes que vous vous po­ En termes quantitatifs, les personnes en situation de handi­
était en France. Et si on passait à moitié le lundi. Les employés qui
lundi se fait en siez. Vous êtes plus créatifs. » Me­ cap ne sont pas épargnées par « la chute historique de l’emploi
quatre jours par semaine plutôt se sont reposés pendant trois deux fois plus de gan Popovitch, 26 ans, la designer salarié au premier trimestre de 485 000 emplois, dont 170 000
que cinq ? Patronne d’une PME de jours ont bien plus d’énergie et la de Killer Visual Strategy, se re­ hors intérim », confirmée le 2 juillet par l’Insee. « Il faudra at­
services en design installée à productivité s’en ressent. Elle a
temps le vendredi trouve dans ce propos. « Avoir tendre les chiffres du deuxième trimestre pour se faire une idée
Seattle (Etat de Washington), elle fait un bond de 20 % par rapport trois jours de suite me permet de de l’impact réel du Covid­19, mais on prévoit une baisse des en­
était entre Paris et Bordeaux, ve­ à l’ancien système. Aux Etats­ nions. Cinq personnes au maxi­ décompresser, dit­elle. Je dors, je trées en emploi », confie Marlène Cappelle, déléguée générale
nait de savourer un long repas et Unis, l’initiative paraît assez sau­ mum seraient conviées et le fais du yoga, je fais du vélo en salle. de Cheops, l’association qui représente Cap emploi (le Pôle
se sentait heureuse. « Cela m’a grenue. En pleine crise due au Co­ temps de discussion serait limité Je marche, je découvre la ville, ou emploi « handicap »). « La dégradation de l’emploi s’est concen­
ouvert les yeux, dit­elle aujour­ vid­19, on devrait plus penser au à trente minutes au lieu de bien je rends visite à ma famille qui trée sur les plus précaires », souligne l’Insee. Or, la population
d’hui. Nous devons améliorer l’é­ besoin ardent de la reprise qu’à la soixante. Les autres sont invités à vit dans le Kentucky. J’aurais du handicapée est majoritairement peu qualifiée et l’intérim,
quilibre entre travail et vie en de­ meilleure gestion de son temps. remplacer les face­à­face par des mal à revenir en arrière. » qui s’est effondré en mars, « est un de nos leviers de retour à
hors du bureau. Dans notre uni­ Mais le passage aux quatre jours dialogues en ligne. Mme Balliett, la dirigeante de l’emploi », précise Mme Cappelle. En revanche, leur présence
vers, les clients nous attendent sur reste d’actualité. Résultat, les ventes par em­ Killer Visual Strategy, avoue qu’il a dans tous les secteurs amortit le choc. Les entreprises adap­
le pont tous les jours. Et c’est assez ployé ont augmenté de 39,3 % en fallu un certain temps pour roder tées, souvent multi­activités ont pu, selon la nature du handi­
courant de travailler quatre­ « Etablir des priorités » moyenne durant cette période. le système. Au début, par exem­ cap, transférer des travailleurs d’une acti­
vingts heures par semaine. » La première ministre de Nouvelle­ Les impressions de papier ont di­ ple, les chefs de service ne profi­ vité sinistrée, comme la sous­traitance de
Mais Mme Balliett a constaté que Zélande, Jacinda Ardern, l’a juste­ minué de 58,7 %, et la consomma­ taient pas des quatre jours. Ils de­ LE COVID­19 A CRÉÉ  l’aéronautique, à une autre comme la pro­
ce que l’employé moyen réalise le ment évoqué pour relancer le tou­ tion d’électricité s’est réduite de vaient être présents toute la se­ DE NOUVEAUX  duction de gel hydroalcoolique.
lundi, juste après le week­end, se risme. La flexibilité du travail est 23,1 %. Microsoft, au Japon, n’a maine pour répondre aux clients. L’Association de gestion du fonds pour
fait en deux fois plus de temps le « source de productivité », a­t­elle pas prolongé l’expérience, mais On a donc compensé en leur don­ BESOINS  l’insertion professionnelle des personnes
vendredi. Les équipes sont fati­ dit. Et un certain nombre d’entre­ ne s’interdit pas de la reprendre. nant plus de jours de vacances. handicapées (Agefiph), qui a fait des pro­
guées et la productivité s’en res­ prises américaines y croient fer­ A Philadelphie, l’éditeur de logi­ Puis l’entreprise s’est agrandie. Un D’ADAPTATION jections par secteur d’activité, estime à
sent. D’où son idée de basculer mement. Un sondage de la So­ ciels Wildbit est passé à la se­ certain nombre de cadres ont été plus de 270 000 le nombre de handicapés
sur une semaine de quarante ciety for Human Resource Mana­ maine de trente­deux heures en embauchés et il y a désormais
AUX POSTES potentiellement en activité partielle en­
heures en quatre jours, avec des gement montre que, en 2017, 13 % quatre jours. Le secret de la mé­ deux responsables pour chaque tre mars et mai, auxquels s’ajoutent
des sociétés proposaient à certains thode de Natalie Nagele, la fonda­ projet. Ceux­ci peuvent alors bé­ 400 000 personnes en arrêt­maladie, dont 250 000 vulnéra­
de leurs employés la semaine de trice et directrice générale de l’en­ néficier d’une journée libre sup­ bles, sur une population totale de 2,8 millions. « On n’a para­
quatre jours. Deux ans plus tard, treprise : « Se concentrer, mieux plémentaire par semaine, car l’un doxalement pas noté de hausse du nombre de demandeurs
LES CHIFFRES ce sont 15 %. Et l’offre ne cesse de planifier, établir des priorités. » des deux est là en cas de besoin. d’emploi fin mars (489 000). Mais on s’y attend pour septem­
grandir. Les petites annonces sur Chez Wildbit, on se réunit très Cette nouvelle approche peut­ bre. Le risque de perte d’emploi sera important ; certains vont
Zip Recruiter indiquant un travail peu. Les équipes réduites à deux elle se généraliser ? Pas si sûr, si s’enkyster dans le chômage de longue durée ; et l’entrée sur le
sur quatre jours ont grimpé de ou trois personnes se retrouvent l’on en croit Dan Schawbel, auteur marché du travail sera plus difficile, note Véronique Bustreel, la
72 % 51 %, en 2017, à 67 %, en 2019. deux fois au maximum trente du livre Back to Human (Hachette directrice innovation, évaluation et stratégie de l’Agefiph. Les
des salariés accepteraient la Les intéressés eux­mêmes pré­ minutes chaque semaine. Et il y a Book Group, 2018, non traduit) et entreprises vont chercher de la mobilité et de la polyvalence, ce
semaine de quatre jours si leur fèrent la semaine raccourcie. De des séances virtuelles de mise au partenaire de l’entreprise consul­ qui peut pénaliser les personnes en situation de handicap. »
fiche de paie ne changeait pas, sondages en enquêtes, la de­ point, le vendredi, par vidéocon­ tante Future Workplace. « L’Améri­ Enfin, le Covid­19 a créé de nouveaux besoins d’adapta­
selon un sondage réalisé en 2018 mande de temps libre se fait de férence. Lorsque la nouvelle orga­ que a la culture du burn­out, cons­ tion aux postes. Et TPE mises à part, les entreprises n’ont
par le Workforce Institute et plus en plus sentir. Et une expé­ nisation a démarré, la première tate­t­il. Nous avons toujours be­ pas vraiment été au rendez­vous. Elles ont été nombreuses
Kronos Incorporated auprès de rience récemment tentée par une année, l’entreprise a sorti davan­ soin d’être occupés. Pour passer à pendant le confinement à contacter les agences Cap emploi
3 000 personnes dans huit pays. filiale de Microsoft au Japon mon­ tage de logiciels et les trente sala­ la semaine de quatre jours, il fau­ afin de se renseigner sur les financements pour adapter les
tre que tout le monde en profite, riés semblent plus heureux. drait que les politiques s’en mêlent postes dans le but de maintenir l’emploi. 23 millions
employeurs et employés. En août, Le roulement du personnel est et que le gouvernement l’impose. » d’euros ont été débloqués par l’Agefiph pour des mesures
35 % cette entreprise de 2 300 person­ bien moindre. « J’ai un employé En attendant, M. Schawbel prône de soutien. Mais, face à l’urgence, l’accompagnement a
des personnes interrogées reste- nes a donné le vendredi à l’ensem­ qui est là depuis quinze ans, et trois davantage de souplesse : des ho­ failli. « Le médecin du travail n’était pas là, le RH quasiment
raient en faveur de la semaine ble de son personnel. autres depuis treize ans, atteste raires flexibles et des vacances… pas, le plus souvent, l’unique lien du salarié a été son mana­
de quatre jours, malgré une Pour faciliter la tâche, il a été dé­ Natalie Nagele. Chez mes concur­ sans téléphone.  geur direct, et le passage en télétravail n’a été étudié que
réduction de salaire de 20 %. cidé qu’il y aurait moins de réu­ rents, le taux de renouvellement caroline talbot pour un cas sur deux », assure Mme Bustreel. 

AVIS D’EXPERT  |  GOUVERNANCE FRAYEUR ET PRISE DE CONSCIENCE


Le luxe, les inégalités et le politiquement correct

A V
lors que se multiplient des manifesta­ térieurs à l’entreprise et forment un casting de oici un sujet auquel sorber et cela accroîtra avec une
tions sous le label Black Lives Matter, stars aux parcours professionnels exception­ vous aurez difficile­ grande certitude la température
que la parité entre les hommes et des nels, tant dans de grandes sociétés que dans ment échappé. Des de l’atmosphère. Au vu du bien
femmes dans les instances économiques est l’entrepreneuriat ou dans la création artistique. étals des librairies aux trop peu de décisions prises à l’is­
devenue une exigence politique, que les enga­ Le conseil d’administration de Kering répond chaînes YouTube, des articles aux sue de la COP25, force est de cons­
gements pour sauver le climat et l’environne­ ainsi à tous les critères de la « bonne gouver­ groupes de réseaux sociaux, votre tater que, malgré ces connaissan­
ment alimentent les causes nobles et les dé­ nance », tels que les codes les formalisent : diver­ œil a sans doute déjà été accroché ces, nous nous évertuons à faire
marches citoyennes ; alors que, dans le même sité, inclusion, ouverture, compétence. Sa com­ par la collapsologie. Difficile de comme si de rien n’était.
temps, les tensions liées aux différences socia­ position traduit aussi l’implication spectacu­ faire plus anxiogène : il s’agit,
les sont exacerbées à l’extrême, que le niveau de laire de l’entreprise dans le développement du­ tout simplement, de l’étude d’un Cheminement singulier
vie des classes moyennes est menacé et que rable et les grandes causes sociétales du effondrement possible de notre Après une analyse sur la façon N’AYEZ PAS PEUR DU COLLAPSE
l’inquiétude sur l’avenir économique des plus moment. Prônant « un luxe durable », Kering pu­ civilisation. dont la collapsologie bouleverse de Pierre-Eric Sutter
pauvres s’accroît, il est instructif de porter le re­ blie chaque année un compte de résultat envi­ Pourquoi, malgré nos savoirs ra­ notre savoir et nos croyances sur et Loïc Steffan, Desclée
gard décalé sur l’actualité du conseil d’adminis­ ronnemental, et sa stratégie lui vaut régulière­ tionnels et intellectuels sur la le lien de notre société thermo­ de Brouwer, 256 p., 18 €
tration du groupe français Kering. ment les applaudisse­ question, accessibles à tous, per­ industrielle avec l’environne­
Kering est une entreprise de luxe qui, par des ments et les distinctions durons­nous dans nos habitudes ment, l’ouvrage considère les mé­
achats successifs, s’est créé un portefeuille de internationales décer­
LE CONSEIL  délétères ? Pourquoi continuons­ canismes mentaux à l’œuvre qui mande de passer à l’action en
marques très haut de gamme, incluant Gucci, nées par des ONG ou des D’ADMINISTRATION  nous à faire allégeance au mythe freinent la prise de conscience s’appuyant sur la nouvelle hiérar­
Saint Laurent, Balenciaga ou Boucheron. Avec agences de notation. capitalisto­consumériste, « cette des effondrements, ainsi que le chie de valeurs, à forte coloration
15 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel, Si on se situe dans le DE KERING fable de la croissance infinie dans passage à l’acte susceptible d’en écologique, qui a ébranlé sa vi­
près de 38 000 collaborateurs et 1 500 maga­ scénario de l’économie un monde aux ressources finies » ? résulter. « Le discours rationnel sion du monde. La patiente opère
sins, c’est un groupe international dont l’acti­ spéculative des trois der­
RÉPOND Autant de questions soulevées sur le collapse peut entraîner une alors une véritable mue, tant ex­
vité se répartit entre l’Asie (42 %), l’Europe (32 %) nières décennies, Kering AUX CRITÈRES par Pierre­Eric Sutter et Loïc Stef­ souffrance, essentiellement men­ térieure qu’intérieure : l’ancienne
et les Amériques (26 %). représente avec brio la fan dans N’ayez pas peur du col­ tale – peur, anxiété ou angoisse, et élégante directrice de musée est
Le 16 juin, l’assemblée générale des actionnai­ grande entreprise globa­ DE BONNE GESTION lapse (Desclée de Brouwer). donc influer sur la conduite à te­ désormais une agricultrice en sa­
res du groupe a approuvé la nomination lisée au succès impecca­ Pour qui s’informe rapidement nir, fort de ces informations », ob­ lopette, cultivant des légumes
comme membre du conseil d’administration ble, capable de refléter jusque dans son conseil sur le sujet, il est aisé de savoir que servent­ils. dans un jardin partagé, prête à
d’Emma Watson, actrice britannique qui fut d’administration les sentiments et les attentes les atteintes à l’environnement Changer de mode de vie pour abandonner son statut de fonc­
l’interprète d’Hermione Granger dans la série politiquement et écologiquement corrects de sont telles « qu’elles menacent que les comportements du quoti­ tionnaire. A partir de là, sa guéri­
cinématographique d’Harry Potter. Militante notre société. En revanche, si on se place hors de l’humanité ; notre civilisation, telle dien soient plus durables et sou­ son est rapide.
engagée pour l’égalité des hommes et des fem­ ce scénario, le succès du groupe apparaît comme qu’elle s’est construite depuis la tenables est possible. C’est ce que Nos frayeurs peuvent être le dé­
mes, elle rejoint un conseil composé de huit fondé sur l’appétit des élites, notamment dans première révolution industrielle, montre le cheminement singu­ but d’une prise de conscience qui
femmes et de cinq hommes, dans un éventail les pays émergents, pour des produits de luxe si­ est potentiellement en train de s’ef­ lier parcouru par les personnes mène à l’action juste pour notre
de six nationalités et de quatre continents. gnalant leur statut privilégié ; il a donc consacré, fondrer », soulignent le psycholo­ interviewées par les cofondateurs avenir, si toutefois nous parve­
L’équilibre des cultures se joue aussi entre le à sa manière, la mise en scène exacerbée des iné­ gue­psychothérapeute et le pro­ de l’Observatoire des vécus du col­ nons à les canaliser en une éner­
capital et le travail, puisqu’une administratrice galités. Cochant toutes les cases de la bonne gou­ fesseur d’écogestion. lapse (Obveco). Ainsi de cette con­ gie constructive, soulignent les
représente les salariés du groupe, tandis qu’une vernance et de l’engagement sociétal, Kering il­ Si nous ne réduisons pas nos dé­ servatrice de musée victime d’un auteurs de l’ouvrage, qui invitent
autre est la déléguée d’Artémis, la holding de la lustre ainsi, par sa réussite même, les contradic­ placements en voiture pour aller burn­out dont l’effarement est en à sortir de la « collapsophobie »
famille Pinault. Equilibre symbolique certes, tions du grand théâtre du monde qui provo­ travailler ou en avion pour partir partie causé par la lecture d’un pour épouser une nouvelle forme
car celle­ci détenant 41 % du capital, son PDG, quent les tremblements sociaux actuels.  en vacances, nous allons rejeter ouvrage sur la collapsologie. d’authenticité et de sagesse : la
François­Henri Pinault, a tout pouvoir. Reste des gigatonnes de gaz à effet de Pierre­Eric Sutter, spécialiste en « collapsosophie ». 
que huit membres du conseil sur treize sont ex­ Pierre­Yves Gomez est professeur à l’EM Lyon. serre. Nos forêts peinent à les ab­ thérapie existentielle, lui recom­ margherita nasi
0123
JEUDI 9 JUILLET 2020 horizons | 21

C
ela n’a pas toujours été un com­
pliment. A une époque, c’était
même le contraire : une consta­
tation navrée, un quasi­repro­
che. On s’en servait pour
moquer les distraits, ceux qui
confondaient les prénoms, oubliaient les
adresses, mélangeaient les horaires. « Com­
plètement à l’ouest », disait­on, en détachant
bien les syllabes avant de souffler en signe de
dépit. Pauvres d’eux… Aujourd’hui, c’est un
éloge, à la limite du dithyrambe. On s’en sert
pour distinguer ceux qui voient loin, pren­
nent un temps d’avance et savent où ils vont.
Et où vont­ils donc, pour les congés, pour la
retraite ou pour la vie ? « Complètement à
l’ouest », dit­on, en opinant du chef, admiratif.
Les veinards !
Et à l’ouest de quoi ? De la France, pardi !
Direction l’Atlantique ou ses marches, quel­
que part entre Brest (Finistère) et Saint­Jean­
de­Luz (Pyrénées­Atlantiques). On n’est pas
bien là, au bord de l’eau ou pas loin ? « Au
début des années 1990, les départements de la MATHILDE AUBIER
façade ouest ont connu un regain démogra­
phique, dû aux migrations internes, explique

A l’ouest,
le démographe Hervé Le Bras, qui a signé Se
sentir mal dans une France qui va bien (L’Aube,
2019). A la délégation interministérielle à affirme le journaliste Pierre Falga, qui fut
l’aménagement du territoire et à l’action régio­ maître d’œuvre de ce classement. La création
nale [Datar], on s’est mis à parler d’“arc atlanti­ de liaisons TGV dédiées et la vogue du télétra­
que”. Personne n’avait vu venir ce phéno­ vail les ont singulièrement rapprochées de Pa­
mène. » Une risée qui a viré lame de fond. ris. Ça rassure les patrons et les familles. Le

du renouveau
En 2011, Didier Vye, enseignant à l’université coût de la vie, immobilier compris, y est encore
de La Rochelle, notait, dans un article de la re­ raisonnable. Sauf exception, la délinquance
vue Espace populations sociétés : « Au tournant est maîtrisée. L’offre scolaire et universitaire
du XXIe siècle, cette tendance s’est accentuée : est complète, et le dispositif de santé à la hau­
les Landes deviennent le département le plus teur. » Modérons toutefois les ardeurs. « Il
attractif de France depuis 1999, avec 1,5 % de faut signaler que Paris est placé hors concours,
croissance démographique annuelle ; les Pyré­ rappelle Pierre Falga. Et ne pas oublier que,
nées­Atlantiques doublent leur rythme de crois­ peu à peu, on voit aussi émerger des villes
sance, dynamique largement enclenchée en Depuis les années 1990, « l’arc atlantique » comme Annecy, Clermont­Ferrand ou Nancy.
Gironde, Vendée ou Finistère. Les progrès sont L’écart n’est pas aussi impressionnant que ça. »
encore plus spectaculaires pour deux des qua­ voit sa population augmenter du fait de migrations Est­ce à dire que l’Ouest, le vrai, pourrait un
tre départements bretons : le Morbihan triple jour perdre son avantage ? Doit­on anticiper
son rythme de croissance pendant que les internes à la France. Un phénomène qui s’est un effet boomerang qui ramènerait les
Côtes­d’Armor le quadruplent ! » migrants déçus de l’autre côté du péage de
encore accéléré avec la pandémie de Covid­19 Saint­Arnoult ? Faut­il préparer les person­
« ZONES PACIFIÉES » nels de la gare de Lyon (Paris 12e) à un sou­
Les accélérations sont parfois fulgurantes. La dain assaut de « déménagés » en partance
dernière en date doit beaucoup à la pandé­ pour un nouvel épisode méridional ? « Non,
mie de Covid­19. Dimanche 15 et lundi daire discrétion girondine, au point de sug­ toral méditerranéen. Cela n’a pas échappé à tranche Hervé Le Bras, il n’y aura pas de mou­
16 mars, à quelques heures de l’allocution gérer le respect de leur anonymat dans les Sylvie Astié. « Les Bretons ont réussi à proté­ vement de balancier. L’héliotropie et l’hydro­
présidentielle officialisant le confinement, colonnes du Monde. « Ici, les gens sont sym­ ger leurs côtes de façon exemplaire. » On tropie ne suffisent plus à expliquer les déplace­
on s’est entassés sur les autoroutes pour fuir pas », « la pression est moins forte » et « la pourrait en dire autant de Fouras (Charente­ ments de populations. » « L’avenir est aux
le virus venu de l’est. Cap inverse. Et fissa ! ville a gardé des dimensions humaines ». Maritime) ou de Bidart (Pyrénées­Atlanti­ villes moyennes, qui sont en croissance démo­
Aux portes de Paris, la barrière de péage de Sur ledit « arc atlantique », aucune cité ne ques). Mais pas de La Baule­Escoublac (Loire­ graphique continue à l’Ouest », ajoute Jean
Saint­Arnoult (Yvelines) ressemblait à la dépasse les 350 000 habitants. Pas plus Atlantique) ou de Saint­Jean­de­Monts (Ven­ Viard. « On ne va pas tarder à les redécouvrir »,
plaine de l’Oklahoma à l’heure de la grande Nantes (309 346, au terme du recensement dée), vous avez raison. N’empêche, les gran­ estime Pierre Falga, qui cite Vannes (Morbi­
ruée de 1889. Nuage de microparticules en 2017) que Bordeaux (254 436), Rennes des villes elles­mêmes soignent leur look. han), Saintes et Rochefort (Charente­Mari­
plus. Trois mois plus tard, certains ont décidé (216 815), Angers (152 960) ou Brest (140 064). « Elles sont plus malignes dans la gestion du time), Cholet ou Saumur (Maine­et­Loire).
de ne pas rebrousser chemin, grossissant un Ne parlons pas de La Flèche, dans la Sarthe territoire. Nantes et Bordeaux, par exemple, Reste à négocier avec la marmaille. Ce n’est
peu plus les rangs des néo­Occidentaux. (15 185). « On est bien loin du vieil axe français inventent des solutions ou adaptent celles pas le plus simple. Notamment en cas de
A 48 ans, Sylvie Astié avait pris les devants. Lille­Paris­Lyon­Marseille, dont les aires qui fonctionnent sans oublier leur passé », puberté. Lucien Berthion, 55 ans, technicien
Voilà trois ans que cette graphiste pari­ urbaines, qui dépassent le million de person­ assure William Aucant, qui est membre de la dans l’agroalimentaire, peut en témoigner :
sienne prépare son installation définitive nes, structurent la vie économique et drai­ convention citoyenne pour le climat. « Quand j’ai annoncé à mon fils Jean que
dans sa maison de Morgat, au cœur du Finis­ nent l’emploi depuis des décennies, remarque « LES VILLES  nous allions habiter vers Thouars, dans les
tère, tout au bout de la Bretagne. « J’y viens le sociologue Jean Viard, récent auteur de DE L’OUEST  « WEST » ANDERSON FAIT SON CINÉMA Deux­Sèvres, il a consulté Internet pour loca­
de plus en plus souvent et j’y reste de plus en L’Implosion démocratique (L’Aube, 2019). Les Vous connaissez Wes Anderson ? Cinéaste liser l’endroit et ensuite pour trouver le
plus longtemps, dit­elle. Un jour, bientôt, je villes de l’Ouest ont longtemps souffert de ne ONT LONGTEMPS  américain plutôt stylé, établi à Paris 14e. Eh numéro de la Ddass. On était à deux doigts
ne repartirai pas. A Paris, les déplacements pas avoir connu la révolution industrielle. bien, quand il s’est agi de trouver un décor du signalement. Il disait : “Vous agissez hors
sont très longs. On gaspille le temps. Le bruit Mais, aujourd’hui, elles n’ont pas à en faire le SOUFFERT DE NE  authentiquement français pour The French de mon consentement. Je ferai tout pour reve­
est aussi pesant que l’indifférence. Ici, pour deuil. Leur mutation est bien plus facile. Dispatch, son dixième long­métrage, retenu nir à Paris !” » Une fois nanti de son bac ES,
rencontrer des gens, il suffit de sortir. La lu­ L’immigration n’est pas vécue de la même
PAS AVOIR CONNU  dans la Sélection officielle du Festival de Jean a choisi d’intégrer une école de com­
mière est formidable. Et il ne pleut pas tant manière. La tradition catholique contribue à LA RÉVOLUTION  Cannes 2020 (qui n’a pas eu lieu), il a choisi, merce. Et où ça ? A Nantes. Deuxième choix :
que ça. » Le ponant serait­il devenu le refuge la cohésion sociale. La culture du consensus roulement de tambour : Angoulême. « Nous Angers. Sinon, Bordeaux. Fin du sketch.
des déçus de la ville­monde ? Le havre des est réelle. Ce sont des zones pacifiées. » INDUSTRIELLE.  avons fait un grand tour de France à la recher­ Il ne faudra pas non plus oublier de préve­
rebelles à l’artificialisation des sols et des Sylvie Astié approuve : « On se sent protégé che d’une ville qui pourrait être un quartier nir le garagiste. Angelica et Jean­Yves, fonc­
relations humaines ? Le sanctuaire des cita­ de la violence sociale, mais aussi un peu loin MAIS, AUJOURD’HUI,  parisien, comme Ménilmontant, Belleville ou tionnaires de haut vol, Parisiens d’adoption,
dins en mal d’horizon ? La nouvelle fron­ des lieux de revendication, ce qui peut être un ELLES N’ONT PAS À  Montmartre. Angoulême a une belle architec­ qui préfèrent rester anonymes, eux aussi,
tière des adeptes de la slow attitude ? problème. » William Aucant, qui poursuit son ture. La vieille ville est préservée. Enfin, ici, c’est s’en sont occupés. Leur retraite, qui appro­
Camille et Olivier, quadragénaires allè­ parcours d’architecte­urbaniste trentenaire à EN FAIRE LE DEUIL » calme, donc idéal pour faire un film », a­t­il che, ils la prendront à Royan (Charente­Mari­
gres, ont atterri à Bègles (Gironde) il y a deux Nantes, après une longue étape à Berlin, a été confié dans un entretien au quotidien La time). Madame a craqué. « C’est une ville qui
JEAN VIARD
ans. Provenance : Nanterre (Hauts­de­ séduit par « la gentillesse de l’accueil » et « la Charente libre. Un de ses acteurs, Bill Murray, me ressemble, confie­t­elle. Elle a dû se
sociologue
Seine). « Si nous avions pu acheter à Paris vigueur du mouvement associatif ». Et à a même prolongé son séjour. « Lost in trans­ reconstruire. Je suis née au Chili, mais j’ai
même, nous y serions restés. Mais avec trois Bègles, Olivier s’est mis au coworking, ce qu’il lation ? » Pas le moins du monde. Il y a quel­ grandi en France, où mes parents se sont exilés
enfants, c’était impossible, reconnaît Olivier. n’aurait pas fait en banlieue parisienne. « On ques années, Hollywood ne jurait pourtant au moment de la dictature… Je rêve d’une mai­
Camille a eu une proposition de boulot à Bor­ ne nous a jamais considérés comme des étran­ que par la tour Eiffel ou la baie des Anges. son des années 1950, en béton. Nous écono­
deaux et moi, qui suis indépendant, je peux gers, insiste William Aucant. Les gens sont très Et voilà comment les villes de l’Ouest figu­ misons pour ça. J’aime la plage de la Grande­
travailler où je veux. Une liaison Wi­Fi et une attentifs aux autres. C’est leur manière de vivre rent sans coup férir en haut du palmarès des Conche et celle de Saint­Georges­de­Didonne.
gare TGV à proximité me suffisent. Nos et, sans doute, une conséquence de leur enga­ villes publié, depuis 2003, par l’hebdoma­ L’eau est aussi froide qu’à Viña del Mar, près de
parents habitent la région parisienne et tous gement au profit de la collectivité. On sent daire L’Express. En 2019, Angers caracole en Valparaiso. » En attendant de s’y baigner,
nos amis s’y trouvent, alors, au moment de quelque chose de sincère. C’est très motivant. » tête des villes où il fait bon vivre. Nantes (1re) Angelica a fait changer les plaques d’imma­
décider, on a tiré à pile ou face. La pièce est Selon Jean Viard, cette authenticité est l’un et Rennes (2e) se distinguent parmi les villes triculation de sa voiture, ornée d’un 17 reven­
tombée du bon côté. » Le hasard fait bien les des atouts de l’Ouest. « C’est même devenu où il fait bon travailler. Et Bordeaux (3e) est dicatif et du logo de la Charente­Maritime.
choses. La petite famille s’est fondue dans le un excellent argument touristique », relève­ reconnue comme une ville où il fait bon Elle est déjà à l’Ouest. Complètement. 
paysage sans problème, adoptant la légen­ t­il. A rebours du bling­bling bétonné du lit­ entreprendre. « Elles sont dans l’air du temps, michel dalloni
CULTURE
0123
22 | JEUDI 9 JUILLET 2020

Roselyne Bachelot, une ministre lyricomane
A la culture, cette passionnée d’opéra prend en charge un secteur gravement touché par la crise liée au Covid­19

PORTRAIT

C’
était le 7 octo­
bre 2018, au Monde
Festival, lors d’une
rencontre intitulée
« Y a­t­il une vie après la politi­
que ? ». A la question « Choisir
de quitter une carrière politique,
est­ce une décision sans retour ? »,
Roselyne Bachelot répond, avec
un grand sourire : « Il y a un poste
qui me ferait renoncer à cet enga­
gement, c’est si on me proposait
d’être ministre de la culture. Là, je
pourrais craquer ! »
Alors, quand le nouveau pre­ Roselyne
mier ministre, Jean Castex, l’a ap­ Bachelot
pelée pour lui proposer la Rue de et Franck
Valois, l’ancienne ministre deve­ Riester,
nue chroniqueuse a confié sur au ministère
France Info avoir répondu la de la culture,
même chose : « Là, tu me fais cra­ rue de Valois,
quer. » Elle arrive pourtant au pire à Paris,
moment à la tête de ce ministère. le 6 juillet.
Le jour de sa nomination, lundi ALAIN JOCARD/AFP
6 juillet, le département études et
statistiques de la Rue de Valois a
publié une enquête évaluant
« L’impact de la crise du Covid­19
sur les secteurs culturels ». Et les
données sont catastrophiques :
« La baisse moyenne de chiffre d’af­
faires atteint 25 % par rapport à
2019 (22,3 milliards d’euros). L’effet
sera le plus important sur le secteur
du spectacle vivant (– 72 %), du pa­
trimoine (− 36 %), des arts visuels
(− 31 %) et de l’architecture (− 28 %). »

Forte personnalité
Est­ce justement parce que la « si­
tuation est apocalyptique »,
comme le résume Olivier Py, di­ personnalité de premier plan », se une fidélité sans faille au monde France pour sa première sortie s’emballe Jean­Michel Ribes, di­
recteur du Festival d’Avignon, que félicitent de « son expérience des lyrique que la future ministre a
« Pour remporter publique et loué un « audiovisuel recteur du Théâtre du Rond­Point.
le milieu culturel semble voir rouages de l’Etat » et rappellent, à accepté, quelques semaines avant les arbitrages, public d’une qualité formidable ». Pour l’heure, Roselyne Bachelot
d’un bon œil l’arrivée d’une forte l’image du Syndicat national de sa nomination, d’être l’un des Mais c’est Laurence Ferrari qui a dit vouloir « mettre la culture au
personnalité ? « Elle a des travaux l’édition phonographique (SNEP), membres d’honneur de l’associa­
elle va devoir été la première à repérer son po­ cœur du plan de reconstruction de
d’Hercule devant elle, poursuit qu’elle est « une femme éprise de tion Unisson, un collectif né du bousculer tentiel télévisuel. En 2012, l’ex­ notre pays », organiser « dans les
Olivier Py, mais c’est une lionne, musique et de culture ». désarroi des artistes lyriques face présentatrice du 20 Heures de TF1 prochains jours » des « états géné­
une battante, une femme de Lyricomane avertie et passion­ aux annulations consécutives à la
l’administration », concocte « Le Grand 8 » sur D8, raux des festivals » et être « la mi­
convictions qui connaît la techno­ nelle, Roselyne Bachelot fait par­ pandémie de Covid­19. Pour Lau­ prévoit une émission de femmes inspi­ nistre des artistes et la ministre des
cratie dure, et il va falloir se battre tie, depuis des décennies, des ra­ rent Brunner, directeur artistique rée de « The View » aux Etats­ territoires ». Une manière de faire
avec les technocrates de Bercy qui res personnalités politiques à du château de Versailles, « Ro­
Stéphane Bern Unis, où officie Whoopi Gold­ la synthèse entre ses deux prédé­
ne sont pas passionnés par l’art et courir tous les soirs de première selyne Bachelot est un être de pas­ berg. « Je voulais faire de Roselyne cesseurs, Franck Riester (qui en­
n’ont pas encore compris qu’il est (ou pas) à l’opéra, que ce soit à Pa­ sions, ce qui est fondamental Bachelot la pierre angulaire de tendait « mettre les artistes au
un gain et rapporte sept fois plus ris ou dans les grands festivals ly­ quand il s’agit de culture. Elle fré­ son franc­parler apportait un l’émission. Pour rigoler, on disait cœur des politiques culturelles ») et
que l’industrie automobile. » riques internationaux comme quente intimement nombre de point de vue différent », se sou­ qu’elle était l’Encyclopedia Univer­ Françoise Nyssen (qui défendait
La nouvelle locataire de la Rue Glyndebourne, Salzbourg ou Bay­ musiciens et chanteurs, et possède vient Lionel Esparza. salis. Tout­terrain, elle pouvait la « culture près de chez vous »).
de Valois s’est rendue, dès mardi reuth, où il n’est pas rare de la voir une profonde connaissance des ré­ D’ailleurs, c’est vers elle que se vraiment parler de tout », se remé­ Mais elle n’a que six cents jours
7 juillet, au Louvre puis au Théâ­ discuter avec Angela Merkel lors seaux et des artistes, pour lesquels tourne Marc Voinchet, nouveau more celle qui officie désormais pour être l’« infirmière en chef »
tre de la Ville, où Télérama organi­ des longs entractes wagnériens. A elle éprouve une réelle empathie ». patron de France Musique, qui sur CNews. « Aux Etats­Unis, de du déconfinement culturel et re­
sait des débats sur l’avenir de la ses premières amours verdien­ entend dépoussiérer la radio pu­ nombreux anciens politiques font mettre la culture au cœur de la po­
culture. « Elle est tout de suite nes, Roselyne Bachelot a consacré Franc-parler blique. Quand il lui propose, des talk­shows. Roselyne Bachelot litique gouvernementale. « Pour
dans le bain, on n’a pas besoin de un ouvrage biographique écrit à Durant le long entracte de sa vie en 2016, de tenir une chronique a cette façon d’intégrer du specta­ remporter les arbitrages, elle va de­
lui expliquer la vie », souffle­t­on à quatre mains avec le baryton fran­ politique, la pasionaria s’est hebdomadaire, Roselyne Bache­ culaire dans ce qu’elle dit. C’est une voir mettre les pieds dans le plat et
l’Elysée. Avant l’annonce de sa no­ çais Jean­Philippe Lafont, Verdi adonnée aux plaisirs d’autres lot accepte avec enthousiasme. femme d’opinion qui veut con­ bousculer l’administration », pré­
mination, Roselyne Bachelot a amoureux (Flammarion, 2013). joutes. Sa verve et son sens de la « En revanche, s’il vous plaît, ne vaincre », raconte Frank Lanoux, voit Stéphane Bern, qui compte
pris soin de prévenir Jack Lang Les trois « hommes de sa vie » se formule en font une chroni­ me payez pas, c’est tellement l’ancien patron de RMC qui l’avait sur le caractère bien trempé de
mais aussi Stéphane Bern, le nomment Verdi, sa première et queuse recherchée, comme en té­ compliqué à Radio France pour recrutée pour piloter l’émission son amie. « Roselyne Bachelot
« Monsieur Patrimoine » d’Em­ définitive idylle, puis Mozart, en­ moignent les critiques et éditos une très petite rémunération », « 100 % Bachelot ». aura à défendre des budgets dans
manuel Macron, qu’elle tutoie. fin Wagner. C’est cependant une publiés depuis 2012 sur le site Fo­ dit­elle en substance, à son inter­ Elle est comme ça, Roselyne Ba­ un contexte très difficile, rappelle
Elle a aussi choisi sa directrice de déclaration d’amour à l’opéra rum Opéra, cofondé par Sylvain locuteur estomaqué. « Evidem­ chelot : ainsi bien sociétaire des Olivier Mantei, patron de l’Opéra­
cabinet : ce sera Sophie­Justine français qu’elle proclame dans Fort, un autre amateur d’art lyri­ ment, je lui ai dit qu’on continue­ « Grosses Têtes » sur RTL que chro­ Comique à Paris. C’est là que la
Lieber. Cette énarque, ancienne l’album discographique Salut à la que proche d’Emmanuel Macron, rait à la payer ! Elle est naturelle, niqueuse sur France Musique. Ce pratique qu’elle a acquise au sein
conseillère au cabinet de la mi­ France !, paru au printemps 2016, et dont elle est présidente d’hon­ provocatrice, elle a des formules. grand écart qui a fait sa popularité de gouvernements précédents sera
nistre socialiste de la culture une playlist en forme de coups de neur. A la radio, elle participe au Elle n’a pas ce surplomb qu’il peut est déploré, en off, par certaines la plus utile et efficace, surtout si
Aurélie Filippetti, était média­ cœur, de Bizet (Carmen) à Offen­ « Club des critiques » animé par le y avoir – de moins en moins, et personnalités de la culture, mais elle a, comme certains le suggè­
trice du livre depuis juillet 2019. bach (La Vie parisienne), de Mas­ producteur Lionel Esparza, sur c’est heureux – dans la musique applaudi par d’autres. « Elle a rent, l’oreille du président. » 
Roselyne Bachelot a beau être de senet (Manon, Le Cid) à Debussy France Musique. « La direction de classique », se réjouit­il. Clin d’œil gardé la capacité d’avoir de l’esprit, sandrine blanchard,
droite dans un milieu réputé de (Pelléas et Mélisande), mêlant l’époque comprenait mal que je appuyé à son passage sur France j’attends d’elle qu’elle envoie au pla­ sandrine cassini,
gauche, les organisations profes­ opéra­comique, opérette et grand fasse appel à elle, pourtant elle Musique, la ministre fraîche­ card, dans l’élan et la joie, les habits marie­aude roux
sionnelles du secteur saluent « une opéra à la française. Et c’est avec aime réellement la musique, et ment nommée a choisi Radio rigides d’une culture formatée », et le service culture

Des micro-organismes aux interactions planétaires entre les écosystèmes,


le vivant forme un tout. Le destin de l’humanité se joue dans ce tissu
d’interdépendances entre les espèces et les milieux naturels. LE GÉNIE
DE LA NATURE
Ce hors-série montre la complexité de cette nature «ordinaire»
qui n’a pas fini de nous étonner. Un hors-série
Isabelle Autissier, Allain Bougrain Dubourg, Peter Wohlleben, 68 pages - 6,90€
des observateurs attentifs, des scientifiques autorisés Chez votre marchand de journaux
et des chercheurs passionnés partagent avec vous leurs découvertes. et sur laboutiquelavie.fr
0123
JEUDI 9 JUILLET 2020 culture | 23

Giacometti
fait bouger Un pied

les statues est relevé,


le talon en l’air,
pour accentuer
La fondation consacrée à l’artiste le dynanisme
étudie la genèse de son œuvre grâce à cette
suggestion de
célèbre, « Homme qui marche » déséquilibre

EXPOSITION Point de départ : la banalité du


sujet. L’histoire de la sculpture est
tres. De même, dans La Place
(1948), Trois hommes qui marchent

H
omme qui marche est peuplée de figures en marche, (1948), Homme traversant une
l’une des œuvres les bas­reliefs et rondes­bosses. Mé­ place par un matin de soleil (1949)
plus célèbres d’Alber­ sopotamie, Egypte, Grèce, Rome… et Moi me hâtant dans une rue
to Giacometti, à tel et ainsi de suite jusqu’au début du sous la pluie (1948), un plateau rec­
point que l’une des trois versions XXe siècle et à l’obsession futu­ tangulaire fait office de trottoir ou
de la figure, Homme qui marche I, riste pour la représentation du de promenade. Il ne s’agit pas de
a orné les billets de 100 francs mouvement, dont témoigne le décrire un paysage urbain, mais
suisses. On ne compte pas les re­ bronze d’Umberto Boccioni d’indiquer la direction de la mar­
productions, reprises et détour­ Formes uniques de la continuité che et la distance à parcourir. Con­
nements de l’œuvre. Elle forme dans l’espace. Une décennie plus cevoir une sculpture sous forme
avec la Grande femme debout le tôt, Rodin a dressé son Homme de plateau et d’architecture n’est
couple fétiche de la sculpture du qui marche. Reproduit dans cependant pas neuf chez lui dans
XXe siècle, depuis qu’ils ont été l’ouvrage de Rainer Maria Rilke les années 1950. Il l’a osé dans ses
exposés ensemble à la Biennale sur Rodin paru en 1920, il est re­ années surréalistes et reprend ce
de Venise en 1962, puis dans la dessiné au crayon dans le livre par principe à des fins réalistes.
plupart des rétrospectives de l’ar­ Giacometti, qui ajoute les deux Le socle cesse alors d’être le vo­
tiste. On le voit posant en leur bras et la tête qui manquent au lume sur lequel la figure statique
compagnie sur la terrasse de la Rodin. Pourquoi les a­t­il omis ? est juchée pour devenir la surface
Fondation Maeght en 1964, deux Vraisemblablement parce que, de qu’elle traverse plus ou moins
ans avant sa mort. la sorte, le regard ne se porte que vite, plus ou moins penchée. Ce
Entre autres effets, cette gloire sur la tension des muscles des surcroît de représentation se re­
tend à concentrer les regards sur membres inférieurs et l’inclinai­ trouve jusque dans Homme qui
cette période de son travail aux son du torse vers l’avant. marche, sous la forme d’un rec­
dépens de ses expériences de l’en­ tangle irrégulier à la surface acci­
tre­deux­guerres, qui ne sont pas Faire ressentir le mouvement dentée, comme prélevée dans un
moins remarquables. Elle éblouit Ainsi Rodin cherche­t­il à son champ ou un chantier. A en juger
aussi, et l’on oublie de se deman­ tour à résoudre la question im­ d’après le succès ultérieur de
der comment elle est née et, si possible : comment faire ressen­ l’œuvre, Giacometti a trouvé là
l’on peut dire, de quels parents. tir le mouvement à travers une une solution efficace à la question
L’exposition présentée à la Fon­ œuvre immobile ? Ce problème, du mouvement en sculpture. 
dation Giacometti, consacrée à Giacometti ne l’esquive pas. philippe dagen
cette œuvre­phare, apporte sur Après quelques brefs essais dans
ces points de nombreux élé­ les années 1930, il s’y confronte « L’Homme qui marche. Une icône
ments. L’étape finale y occupe sérieusement après la guerre et du XXe siècle », à la Fondation
moins de place que ce qui a pré­ ne le lâche plus ensuite. Dès les Giacometti, 5, rue Victor­
cédé. Et la présentation délibéré­ différentes versions de La Nuit, une petite masse oblongue, la riés, du beau papier blanc à la cou­ « Homme qui Schoelcher, Paris, 14e. Jusqu’au
ment non spectaculaire des trois en 1946 et 1947, les deux idées tête. Les bras sont soit absents – verture d’un numéro de la NRF et marche » (1959­1965), 29 novembre. Du mardi au
versions, l’une en bronze et les principales sont en place. La plus solution Rodin –, soit pliés aux des peintures qui semblent stylo­bille sur carnet. dimanche de 10 heures à 18 heures.
deux autres en plâtre, offre l’occa­ visible est qu’il faut alléger la re­ coudes, les mains tournées vers tracées au doigt. SUCCESSION ALBERTO GIACOMETTI Entrée de 3 € à 8,50 €, réservation
sion de les comparer et, grâce à présentation du corps pour ne l’avant, dans une position peu (FONDATION GIACOMETTI + ADAGP) 2020 en ligne obligatoire.
ces comparaisons, de suivre de conserver que les signes du dé­ vraisemblable. Définir l’espace parcouru
près le travail de Giacometti. placement. Deux obliques A de faibles variations près, L’autre idée est que, pour indiquer
Aussi, on conseillerait de ne pas dessinent les jambes, la droite en Giacometti demeure attaché à le déplacement, il faut définir l’es­
s’arrêter d’abord sur les plâtres avant, la gauche en arrière ou in­ cette formule jusqu’aux trois pace parcouru. La Nuit est une fi­
qui sont montrés dans la recons­ versement. Un pied est relevé, le états d’Homme qui marche. L’allé­ gure féminine qui avance sur une
titution de l’atelier, à l’entrée de la talon en l’air, pour accentuer le gement est à son comble quand surface étroite et longue, jetée ou
fondation, mais d’y revenir pour dynanisme grâce à cette les bras ne sont qu’un fil de fer nu passerelle. Figurine entre deux
conclure le parcours, avec, à l’es­ suggestion de déséquilibre. Une ou à peine enrobé d’un peu de maisons (1950) va d’une porte à
CITE DE L’AUTOMOBILE | MULHOUSE
prit, ce qui a précédé. Ainsi le droite légèrement courbée vers plâtre. Aux sculptures correspon­ une autre, à l’intérieur d’une boîte
processus créateur apparaît­il l’avant fait office de torse et de dent des dessins au crayon ou au de bronze piquée sur quatre pieds
plus complètement. cou, au bout duquel est plantée stylo­bille sur des supports va­ étroits. On la voit à travers des vi­

TootArd, les oiseaux musiciens du Golan


Le groupe originaire du plateau occupé par Israël sort un troisième album, « Migrant Birds »

MUSIQUE permettant de jouer les quarts de


ton de la musique arabe. Je me suis
déclarations de Trump ont eu
pour effet d’attirer l’attention sur
« Je vais alors devenir un citoyen
pour la première fois de ma vie ! »,
POP
LAMBORGHINI
V oler comme un oiseau ?
Cette impertinence de
l’imagination anime Ha­
san Nakhleh, guitariste et clavié­
riste, et Rami Nakhleh, batteur et
acheté un modèle similaire. Mi­
grant Birds est né de là », raconte
Hasan Nakhleh.
L’album précédent, paru
en 2017, brassait blues touareg,
notre région, dont on ne parle
plus, car il est dans l’ombre de pro­
blèmes beaucoup plus graves au
Moyen­Orient. Des gens meurent
à Gaza. »
nous déclare­t­il.
Sous la légèreté guillerette de la
musique de Migrant Birds affleu­
rent toutefois des réflexions plus
profondes. Hasan Nakhleh met
9 JUILLET 2020 > 10 JANVIER 2021
percussionniste, de TootArd, ori­ rock, teintes jamaïcaines et mo­ ainsi en lumière de manière allu­
ginaires du plateau du Golan, au des arabes classiques. Il s’intitu­ Pas de dénonciation frontale sive « l’attitude de mâle domi­
Moyen­Orient. Migrant Birds, le lait Laissez passer et faisait direc­ Au Golan, où il est né en 1987, à nant de l’homme dans les sociétés
titre de leur frétillant troisième et tement référence à la situation Majdal Shams, ses parents vivent arabes et les injustices subies par
nouvel album, de la dance orien­ politique complexe de ce terri­ une vie paisible, selon Hasan les femmes », autant de choses
tale gorgée de synthés vintage, toire syrien occupé par Israël de­ Nakhleh, « On n’a pas l’impres­ qu’il a pu constater au sein de la
l’atteste sans conteste. « Cet al­ puis la guerre des Six­Jours, sion d’être dans un pays occupé. » famille, avec son père et son
bum, nous l’avons enregistré au en 1967, et annexé en 1981. Une La situation n’en est pas moins grand­père.
67 Recording Studio, sur le Golan, annexion non reconnue par l’Or­ particulière : « Nous sommes Mais, dans l’album, pas de dé­
avec mon frère, raconte Hasan ganisation des Nations unies ni comme des apatrides, puisque, nonciation frontale : « Je ne peux
Nakhleh, en invitant Hannen par la communauté internatio­ bien que sous administration is­ pas parler librement sans que cela
Ayoub, la chanteuse principale nale, du moins jusqu’en raélienne, nous n’avons pas de ait des conséquences sur ma capa­
d’Hawa Dafi, un groupe égale­ mars 2019, date à laquelle Do­ passeport, juste un “laissez­pas­ cité à me produire au Moyen­
ment du plateau du Golan. » nald Trump a proclamé que le ser”. C’est le nom ( français) du do­ Orient. » Migrant Birds évoque
Sur scène, quand les tournées territoire faisait partie d’Israël. cument qui nous est attribué. surtout des sentiments d’errance
pourront reprendre, après les res­ « Une simple provocation !, Nous sommes officiellement “in­ plus que de déracinement, des
trictions de voyage imposées par commentait dans un sourire définis”. Résidents permanents en désirs d’évasion et d’envol, nour­
le Covid­19, ils seront cinq musi­ Hasan Nakhleh, lorsque nous Israël, mais pas citoyens. » ris par d’autres souvenirs d’en­
ciens. Le son disco de Migrant l’avions rencontré le mois sui­ Si son frère vit toujours sur les fance. « Je regardais passer les
Birds prend sa source dans celui vant à Ramallah, en Cisjordanie, hauteurs du Golan, Hasan oiseaux migrateurs au­dessus du
qu’ils imaginent avoir été le son lors de la troisième édition de Pa­ Nakhleh, lui, est résident, avec un Golan », dit­il. Rêvant, lui aussi,
dominant des soirées et des lestine Music Expo, l’événement permis de séjour renouvelable à de voler un jour. 
En partenariat

clubs, de Beyrouth au Caire, et musical le plus important de Pa­ Berne, en Suisse, où il s’est marié. patrick labesse avec

dans tout le Moyen­Orient, au lestine. Je n’ai pour ma part ja­ Il a l’espoir d’obtenir enfin un
cours des années 1980. « Notre fa­ mais imaginé que le Golan puisse passeport en 2021, en même Migrant Birds, de TootArd,
mille possédait un synthétiseur être un jour restitué à la Syrie. Les temps que la nationalité suisse. 1 CD Glitterbeat/Modulor.
24 | télévision 0123
JEUDI 9 JUILLET 2020

Parler d’amour sur un air léger et divertissant VOTRE


SOIRÉE
TÉLÉ
La série de Paul Feig, « Love Life », portée par Anna Kendrick, met en scène une jeune femme en quête de stabilité

OCS MAX réussis (Mes meilleures amies, The


JEUDI 9 - 20 H 40 Office…), d’autres beaucoup JEUDI  9 JUILLET
SÉRIE moins, Love Life assume la di­
mension archétypale de ses per­ TF1

D
arby Carter n’est pas sonnages pour la mettre au ser­ 21.05 Taxi 4
Carrie Bradshaw ; c’est vice de l’identification. Darby, Film de Gérard Krawczyk. Avec Samy
pourtant à cette der­ c’est nous. Avec nos complexes, Naceri, Emma Sjöberg-Wiklund,
nière que fait irrésisti­ nos ambitions, nos renonce­ Bernard Farcy, François Damiens
blement penser le personnage ments, notre besoin de plaire et (Fr., 2007, 90 min).
interprété par Anna Kendrick dans de réussir, d’être accepté et re­ 22.50 Taxi 3
Love Life, série anthologique pro­ connu. Cette projection (qui vise Film de Gérard Krawczyk. Avec Samy
duite par HBO (à qui l’on doit égale­ de façon évidente un public fémi­ Naceri, Frédéric Diefenthal, Marion
ment Sex and the City), dont la pre­ nin ; mais soyons optimistes et Cotillard (Fr., 2003, 80 min).
mière saison est proposée sur OCS. gageons que la saison 2 aura pour
La référence est implicite dans les figure principale un homme) France 2
premières minutes de l’épisode 1, rend les personnages attachants 21.05 Le Grand Show des duos
qui voit la jeune femme, fille de car proches de nous, ou tout au Divertissement présenté par
parents divorcés, s’installer dans la moins de ce que nous fûmes, à Michel Drucker.
« Grosse Pomme », bien décidée à une certaine période de notre vie. 23.40 Le Grand Show
la croquer. Résolument pas réaliste (un de l’humour
Rajeunie par une frange dans jour, peut­être, les héroïnes cesse­ Divertissement présenté par
les premiers épisodes, l’actrice ront de se réveiller coiffées et ma­ Michel Drucker.
campe une vingtenaire en quête quillées), bourré de clichés qui
d’accomplissement profession­ Sara (Zoe Chao), à gauche, et Darby (Anna Kendrick). MMXX LIONS GATE TELEVISION INC. sont pourtant le prétexte de scè­ France 3
nel et amoureux à New York, nes très drôles, servi par un cas­ 21.05 Disparus
donc, au début des années 2010. ting convaincant et des dialogues Téléfilm de Thierry Binisti.
Epaulée par ses colocataires, Sara fois dédaigner le second. L’appro­ mier met en scène un jeune nel. Guide dans un musée, elle se vitaminés, Love Life est un diver­ Avec Claire Borotra, Vincent Perez
(Zoe Chao), en couple depuis plu­ che n’est pas inintéressante, à homme nommé Augie. Gentil, sé­ rêve en curatrice, tout en prenant tissement certes consensuel mais (Fr., 2014, 90 min).
sieurs années avec Jim (Peter l’heure où le « grand » amour duisant, attentionné, il n’aura que des cours de photographie, pour charmant sur l’amour au temps 22.35 Disparus
Vack), et Sasha (Mallory Moore), reste, à quelques exceptions près le défaut de privilégier une car­ laquelle elle n’est pas très douée… du smartphone, d’Instagram et Téléfilm de Thierry Binisti.
Darby navigue comme elle peut (The Affair, la saison 2 de Fleabag), rière à Washington aux dépens de des applications de rencontres. A Avec Claire Borotra, Vincent Perez
dans cette décennie à la fois exci­ le parent pauvre des séries. sa relation avec Darby. Le Archétype et identification l’approche des vacances, il n’en (Fr., 2014, 90 min).
tante et rugueuse qui sépare Une voix off, qui évoque le per­ deuxième n’est autre que son an­ Le procédé narratif ne fait pas faut pas plus. 
l’adolescence de l’âge adulte. Dif­ sonnage de Darby comme s’il cien patron, plus âgé qu’elle et dans la dentelle, mais il n’empê­ audrey fournier Canal+
férence – de taille – avec la sus­ était un objet d’analyse, détaille fraîchement divorcé. Le troisième che étonnamment pas Love Life 21.10 Homeland
mentionnée Carrie : Darby ne les étapes du parcours amoureux la met aux prises avec un roman­ de se regarder avec plaisir. Pro­ Love Life, créée par Sam Boyd. Série. Avec Claire Danes, Mandy
collectionne pas les Louboutin et de la jeune femme : chaque épi­ tique qu’elle finira par « jeter duite par Paul Feig, artisan de Avec Anna Kendrick, Zoe Chao, Patinkin, Linus Roache, Beau Bridges
s’intéresse plus à l’amour avec un sode est ainsi consacré à une ren­ après usage ». En parallèle, Darby quelques films et séries à l’hu­ Peter Vack, Mallory Moore (EU, 2020, 100 min)
grand A qu’au sexe, sans toute­ contre/histoire d’amour. Le pre­ se cherche un avenir profession­ mour décomplexé, certains très (EU, 2020, 10 × 35 min). 22.50 This Is Us
Série. Avec Mandy Moore,
Justin Hartley (EU, 2019, 120 min).

France 5

L’épopée humaine, géographique et historique de James Gray 20.50 Angkor, les fantômes
de la jungle
Documentaire de Tom Ranson
Le cinéaste américain adapte élégamment « The Lost City of Z », de David Grann, entre quête personnelle et aventures (RU, 2017, 50 min).
21.40 L’Enigme du Taj Mahal
Documentaire de Nathan Budd
(RU, 2017, 55 min).
TCM la Société royale géographique tion n’est sans doute pas tout en­ de faire ressentir les forces contra­ pour la description de mécanis­
JEUDI 9 - 20 H 50 londonienne pour y pratiquer un tière réductible à la psychologie du dictoires qui entraînent le désir mes abstraits qui meuvent les in­ Arte
FILM relevé de frontières. L’expédition personnage central. Car la quête de d’aventure et de savoir de Fawcett dividus, David Lean pour le goût 20.55 The Killing
prend, au terme d’un voyage pé­ Fawcett va se nourrir de la frustra­ et s’y opposent tout autant. L’ex­ de l’épopée, Luchino Visconti Série. Avec Lars Mikkelsen, Bjarne

A dapté d’un ouvrage de Da­


vid Grann, lui­même ins­
piré des exploits de l’ex­
plorateur Percival Fawcett, The
Lost City of Z procède d’un discret
rilleux, une autre dimension.

Récit d’une obsession


Convaincu d’avoir trouvé les ves­
tiges d’une civilisation perdue, se
tion engendrée par l’inaboutisse­
ment autant qu’elle va bousculer
les prescriptions de la société et de
sa vie de famille ; celle­ci étant ré­
duite aux moments que passe
pression rentrée, voire coincée,
des sentiments y souligne parado­
xalement la mégalomanie d’un
personnage espérant conjurer le
sort de sa paternité honteuse et
pour cette intelligence des forces
sociales confrontées à la malédic­
tion des liens du sang. Mais ce se­
rait peut­être passer à côté de la
singularité du travail de Gray, qui
Henriksen (Dan./Nor./Sue./All., 2007).
22.50 The Killing
Série. Avec Sofie Grabol, Bjarne
Henriksen (Dan./Nor./Sue./All., 2007).

mais implacable travail critique de heurtant à l’incrédulité des auto­ chez lui l’homme, entre deux ex­ qui, pour cela, peut­être, entraî­ combine avec une subtilité inouïe M6
ce qui fut, longtemps, l’un des rê­ rités, Fawcett va tenter d’en appor­ péditions, découvrant ses enfants nera son fils dans ce qui n’aura toutes ces préoccupations.  21.05 This Is Us
ves de l’homme blanc occidental. ter la preuve au cours d’une se­ grandis, se heurtant à l’insatisfac­ sans doute été (le doute demeu­ jean­françois rauger Série. Avec Mandy Moore,
Officier déclassé en raison d’une conde expédition qui, là encore, tion d’une épouse cantonnée à la rera) qu’un songe fatal. Milo Ventimiglia (EU, 2018).
généalogie imparfaite (son père ne comblera pas ses attentes. place que la société lui impose. On pourrait citer une lignée The Lost City of Z, de James Gray. 22.40 This Is Us
était joueur et alcoolique), Percy The Lost City of Z devient le récit L’élégance du film de James Gray cinématographique pour définir Avec Charlie Hunnam, Robert Série. Avec Mandy Moore,
Fawcett est envoyé en Bolivie par d’une obsession dont la significa­ réside dans cette manière, unique, The Lost City of Z : Stanley Kubrick Pattinson (EU, 2016, 140 min). Justin Hartley (EU, 2018,).

0123 est édité par la Société éditrice


HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société :

I. Court avant de s’envoyer dans les


SUDOKU 99 ans à compter du 15 décembre 2000.
Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 20 - 159
PAR PHILIPPE DUPUIS
airs. II. Facilite les déplacements de N°20­159 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Tarzan. Son coup permet un bon dé- Rédaction 67-69, avenue Pierre-Mendès-France,
75013 Paris. Tél. : 01-57-28-20-00
part. III. Piège le pigeon de client. 3 5 7 2 4 9 8 1 6

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 1 2 6 7 3 8 9 5 4 Abonnements par téléphone au 03 28 25 71 71


Renvoie vers les corniauds et les bâ-
4 9 8 6 5 1 3 7 2 (prix d’un appel local) de 9 heures à 18 heures.
I
tards. IV. Un peu de fantaisie. Les 8 7 4 2 8 9 5 7 3 6 4 1 Depuis l’étranger au : 00 33 3 28 25 71 71.
grands sortent la nuit. En feu. V. Va 7 3 1 4 8 6 5 2 9 Par courrier électronique :
abojournalpapier@lemonde.fr.
II se faire voir ailleurs. Assure la liaison. 7 5 2 5 6 4 9 1 2 7 8 3
Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
6 1 2 8 9 5 4 3 7
VI. Cours du Nord. Détruire lente- 9 7 5 3 2 4 1 6 8 Courrier des lecteurs
III
ment. VII. Pointe au sommet. Bonne
9 8 4 3 1 6 7 2 9 5 Par courrier électronique :
courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
combine. Démonstratif. VIII. Se lan- 4 1
IV Moyen
çait. Métaux quand elles sont rares. Médiateur : mediateur@lemonde.fr
Complétez toute la
V IX. Rapprocheras. Contestera. X. Qui 1 8 6 3 4 grille avec des chiffres
Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
Emploi : www.talents.fr/
fera grand bruit. allant de 1 à 9.
VI 3 9 7 Chaque chiffre ne doit Collection : Le Monde sur CD-ROM :
VERTICALEMENT CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
être utilisé qu’une
VII 1. Grand coup de pompe. Faite pour 8 6 1 4 seule fois par ligne,
Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60

plaire. 2. Pli confidentiel. Affluent de 5 2 6 3 par colonne et par La reproduction de tout article est interdite
VIII carré de neuf cases. sans l’accord de l’administration. Commission
l’Oise, né dans l’Argone. 3. Se dé- paritaire des publications et agences de presse
Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget)
brouille pour ne pas être le dernier. n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX
Préparait la piste. 4. Reliée à la borne
X positive. L’Irlande libre. 5. Emballe
fruits et légumes. Poudre d’écorce.
6. Grand chez les petits rats. Ouvre
0123
HORS-SÉRIE
Présidente :
Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE

1940
SOLUTION DE LA GRILLE N° 20 - 158 le store. 7. Négation. Développe le

1940
67-69, avenue
corps et l’esprit. 8. Avec la part de Ber- Pierre-Mendès-France
75013 PARIS
HORIZONTALEMENT I. Condoléances. II. Orée. Acidité. III. Mis. Dior. Tar. cy. Gaulois alliés aux Romains. 9. Me DE GAULLE Tél : 01-57-28-39-00
LA RÉSISTANCE
Fax : 01-57-28-39-26
IV. Pestent. Tait. V. Li. Ame. Saisi. VI. Tri. Ours. VII. Tira. Lune. Cs. rendrai. Laisse des traces. 10. Repro- PÉTAIN
LA COLLABORATIO
N

L’Imprimerie, 79, rue de Roissy,


VIII. Elu. Pied. Are. IX. Ulcérés. Plan. X. Ressentiment. duire de façon ridicule. Mobile dans 93290 Tremblay-en-France
Un hors-série du « Monde »
VERTICALEMENT 1. Comploteur. 2. Oriel. Ille. 3. Ness. Trucs. 4. Dé. Tara.
la moufle. 11. Apporte des couleurs. 100 pages - 8,50 €
Montpellier (« Midi Libre »)
Suit les particules pour les Européens. Chez votre marchand de journaux Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
Es. 5. Demi. Pré. 6. Laine. Lien. 7. Ecot. Ouest. 8. Air. Sund. 9. Nd. Tare. Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
12. Cours d’Irlande. Fixât avec et sur lemonde.fr/boutique
durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
PM. 10. Citais. Ale. 11. Etais. Cran. 12. Sertissent.
attention. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
0123
JEUDI 9 JUILLET 2020 carnet | 25
Melissa Brown, Viroflay (Yvelines) . Christian Puech,

Semyon Mirsky Le Carnet


sa compagne,
Marcel Deneux,
son père,
Françoise Deneux,
Emmanuel, Anne-Claire, Jean,
Jacques, Guillaume, Elie, Marguerite,
son époux,
Hannah et Matthias Puech,
ses enfants,
Elise et Franck,

Editeur et journaliste Merci de nous adresser


vos demandes par mail
sa belle-mère,
Florence Belloc-Deneux, François
Deneux, Catherine Deneux,
ses sept enfants
et leurs conjoints,
Ses vingt-cinq petits-enfants,
ses beaux-enfants,
les familles Puech et Cersoy,
Ses amis, collègues, élèves,
ses sœurs et son frère,
en précisant impérativement Christophe Belloc, Anne Deneux ont la douleur de faire part du décès ont la très grande tristesse de faire
votre numéro et Elie Azria, de part du décès de
de téléphone personnel, sa belle-sœur et ses beaux-frères,
votre nom et prénom, Alice, Julie, Camille, Simon,
M. Alain MONNIER, Mme Véronique
adresse postale et votre Margaux, Paul, Lucien, Julien, PETIT- GEITHEIM,
ancien chef de l’Inspection générale
Capucine, épouse PUECH
éventuelle référence ses nièces et ses neveux, de l’aviation civile, (1954-2020),
d’abonnement. ancien administrateur
ont la grande tristesse de faire part d’Air France et d’ADP, agrégée de Lettres (Lycée Arago),
L’équipe du Carnet du décès de ancien président de l’Association chevalier
reviendra vers vous pour le développement dans l’ordre des Palmes académiques,
dans les meilleurs délais. Philippe DENEUX des soins palliatifs (ASP),
(1964-2020), survenu le 29 juin 2020,
à son domicile.
carnet@mpublicite.fr survenu à Corbara (Corse), le 4 juillet. survenu le 4 juillet 2020, à Lyon.
Merci aux équipes d’oncologie de
Ses obsèques auront lieu en l’église La cérémonie religieuse sera célébrée l’hôpital Henri Mondor, de soins
de Beaucamps-le-Vieux (Somme), le en l’église de Tréflez (Finistère), le palliatifs à domicile de l’hôpital
AU CARNET DU «MONDE» samedi 11 juillet, à 15 heures. samedi 11 juillet, à 10 h 30. Albert Chenevier. Merci à Michèle.

Naissance familledeneuxbrown@gmail.com
jeancatherinemonnier@gmail.com Un hommage lui a été rendu au
crématorium du cimetière du Père
Annick et Jean Besson, 155 Riverside drive, apt 12E, Lachaise, Paris 20e, le vendredi 3 juillet.
Christine Mengin 10024 New York. C’est avec une immense tristesse
et Pierre Duquesne, 18, rue Raymond Bouteille, que le CNRS a appris le décès brutal,
partagent avec On se réunira chez nous dans le
80430 Beaucamps-le-Vieux. de souvenir et l’amitié lorsque les
Auriane Besson conditions sanitaires seront réunies.
et Fabien Duquesne, La famille de
la joie d’annoncer la naissance de Hervé MOREAU, Christian.puech@univ-paris3.fr
M. Jean KILEDJIAN, biologiste, hannah.puech@gmail.com
Léon,
docteur, membre de l’équipe de direction Matthias.puech@gmail.com
le 4 juillet 2020. de l’INSB,
a la douleur d’annoncer son décès. Renée,
En septembre 2019. ARCHIVE FAMILIALE
naissance.leon2020@gmail.com son épouse
La célébration religieuse de ses survenu le 5 juillet 2020. Dominique, Jean-Philippe et Claire
funérailles a eu lieu le mercredi ses enfants,

L’
éditeur et journaliste 28 JANVIER 1939 Naissance Norah 8 juillet 2020, à 11 heures, en
Le CNRS souhaite rendre hommage Marie, Théa,
Semyon Mirsky est à Stolbtsy (aujourd’hui l’église arménienne de Paris, rue Jean-Baptiste et Flora, Romain, Julia,
mort d’une défaillance en Biélorussie) est arrivée, le 28 juin 2020, chez Jean-Goujon. à un chercheur brillant, à un collègue
Marion et Arthur,
cardiaque, le 30 juin, 1977-1992 Rédacteur en chef dévoué et précieux.
Lucas,
dans sa maison de Meaucé, près de du bureau parisien de Radio David et Laetitia,
ses parents, Marie-Claude Henrotin Le Floc’h, Martin,
La Loupe (Eure­et­Loir). Il avait Free Europe/Radio Liberty sa mère, Antoine Petit, ses chers petits-enfants
Célène et Sacha,
81 ans. Passeur de culture, poly­ 1990 Conseiller éditorial ses sœurs. Hervé Le Floc’h Louboutin et président directeur général du CNRS et arrière-petits-enfants
glotte, passionné de littérature de la collection « Du monde Robert et Mireille, Sandra Lhéraud Le Floc’h, Et l’ensemble du collège de direction,
comme de politique, il était depuis entier » chez Gallimard Laurent et Danièle, son père et sa belle-mère, ont la douleur de faire part du décès
ses grands-parents, Cédric Le Floc’h et Emma Vellay, adressent leurs plus sincères de
1990 conseiller éditorial de la col­ 30 JUIN 2020 Mort à Meaucé Lilise,
lection « Du monde entier », chez (Eure-et-Loir) son frère et sa sœur, condoléances à sa famille.
son arrière-grand-mère.
Gallimard, pour les littératures
Ses oncles et tantes, M. Jean-Marie RICHARDET,
Tous ont été heureux de faire sa Ses cousins et cousines, Paris. professeur des Universités,
russe et israélienne. Il a ainsi con­ Ses amis
connaissance. médecin des Hôpitaux,
tribué à faire connaître, ou retrou­ Et tous ceux qui l’ont aimée, ancien chef de service
ver, de nombreux auteurs, avec croisement vertigineux de ses réfé­ Norah connaîtra bientôt toute sa Yves, Anne et Marc,
à l’hôpital Trousseau,
lesquels il entretenait souvent un rences intellectuelles, par ses idées famille, en particulier ont l’immense chagrin de faire part ses enfants
lien d’amitié, parmi lesquels philosophiques, par l’intelligence du décès, survenu le 1er juillet 2020, Et ses petits-enfants, survenu à son domicile parisien,
Chloé, Oràn et Tili,
Amos Oz (1939­2018), Zeruya Sha­ de son regard, son empathie, voisi­ Nathan, Jeanne et Noé. de le 2 juillet 2020,
lev, Alona Kimhi, Yehoshua Kenaz, nant avec un sens aigu et rayon­ ses cousins et cousines, ont la tristesse de faire part du décès à l’âge de quatre-vingt-neuf ans.
Meir Shalev, mais aussi Lioudmila nant de l’humour. » Sterenn de
Oulitskaïa, Iouri Bouïda, Vladimir Son statut de vigie littéraire doit Robert et Mireille Nathanson. LE FLOC’H LOUBOUTIN, L’inhumation a eu lieu au
Makanine, Olga Slavnikova et beaucoup aux tribulations de son M. Bernard MORTUREUX, cimetière de Vauvillers (Haute-Saône)
Décès à l’âge de trente-six ans. maître de conférence en présence des siens.
Alexander Ilichevsky. Marié existence. Né le 28 janvier 1939 à
d’abord en 1962 à la traductrice is­ Stolbtsy (à l’époque située en Po­ à l’université de Nanterre,
Pierre Ardouin, La cérémonie religieuse sera Les familles Wahl, Galian, Weiss,
raélienne Nili Mirsky (née Boles­ logne, aujourd’hui en Biélorus­ son époux, célébrée par Mgr Matthieu Rouge, en
lawsky ; 1943­2018), puis à l’Alle­ sie), il a eu, enfant, pour décor une survenu à Saint-Mandé, le lundi Les familles Deffarges et Georges,
Perrine et Kean Ardouin-Foo, l’église Saint-Pierre, de Neuilly-sur-
mande Linda Robbins depuis 1974, région de confins, au carrefour de Blaise et Catherine Ardouin, Seine, le jeudi 9 juillet, à 15 heures, 6 juillet 2020, à l’âge de quatre-vingt-
ses enfants, douze ans. ont la tristesse de faire part du décès,
il était père de cinq enfants. plusieurs langues et cultures, suivie de l’inhumation, au cimetière
Adelaïde, Maxence et Théophile, survenu le 20 juin 2020, en sa quatre-
Sous une apparence contrôlée, dont les paysages ont marqué sa ses petits-enfants, ancien, de Neuilly-sur-Seine.
vingt-quatorzième année, de
parfois mystérieuse, se dissimu­ petite enfance. « On y entendait Les obsèques auront lieu le jeudi
laient une profonde aménité et parler, précise son fils, le traduc­ ont la tristesse de faire part du décès Sterenn était une amoureuse des 9 juillet, à 10 h 15, en l’église Notre-
Marie-Suzanne WAHL,
un grand esprit d’ouverture. Il teur Daniel Mirsky, le yiddish, le de mots. Pensez à ceux que vous Dame de Saint-Mandé (Val-de-Marne). dite Pia,
aimeriez lui dédier. Un temps sera
possédait le don rare de savoir russe, le biélorusse, le polonais ou Mme Anne-Marie ARDOUIN, psychologue,
pris ensemble avant et après la Pierre Nicolas, François Nicolas et
donner leur chance aux obscurs l’ukrainien, qui parfois se mélan­
cérémonie pour les écrire, les
comme aux débutants. Aurore geaient dans une même discus­ survenu dans sa quatre-vingt- Marie-Odile Lafont, Elle a été inhumée, à Guerchy
dessiner, les graver sur sa dernière
Touya, éditrice pour le domaine sion ou une même phrase »… septième année. ses enfants, (Yonne).
demeure. Si vous ne pouvez être
étranger chez Gallimard, se sou­ Issu d’une famille juive assimi­ présent, n’hésitez pas à nous les Françoise Mory,
La cérémonie d’obsèques se
vient de son incroyable capacité à lée et assez peu pratiquante, il tiendra dans la plus stricte intimité envoyer à mc.lefloch@aroa.fr, nous sa sœur Remerciements
s’intéresser à des romans ou des parle le russe, qui restera la langue familiale. les lui confierons pour vous. et Vincent Lenhardt,
auteurs excédant son « périmè­ de sa scolarité et de sa culture. A son frère, Anne-Lise Nallet,
38, boulevard d’Inkermann, Ses douze petits-enfants Frédéric, Maria et Jean Nallet,
tre » et à créer des liens avec des 18 ans, en 1957, il quitte Vilnius (Li­ Yvonne Beyneix,
son épouse, 92200 Neuilly-sur-Seine. Ses dix-sept arrière-petits-enfants, Catherine et Yves Lugaz,
personnes séparées de lui par une tuanie), où sa famille s’était instal­
Isabelle et Florence, Chalet Céline, La Mazure, ses enfants et petit-fils,
ou deux générations. lée en 1946, pour Israël. Après un ses filles, 73640 Sainte-Foy-Tarentaise. ont la tristesse de faire part du décès
séjour dans un kibboutz et près de Jacques Vacher, Francine Chastrette, née Janin
Vigie littéraire trois années de service militaire, il son gendre, survenu le 6 juillet 2020, dans sa et Maurice,
« Je lui dois beaucoup, écrit aussi la opte pour les sciences politiques à Valentine et Flavie, Bordeaux. Pessac. quatre-vingt-dix-septième année, de Anne-Marie Janin,
ses petites-filles,
romancière russe Lioudmila l’Université hébraïque de Jérusa­
Eric Beyneix, Pierre Janin et Michèle,
Jean-Pascal, Véronique et Benoît,
Oulitskaïa. Il a été celui qui a déter­ lem, tout en étudiant la philoso­ son frère ainsi que son épouse, Mme Geneviève NICOLAS, Marie-Ange Frappé,
ses enfants
miné mon succès en tant qu’écri­ phie et l’histoire de l’art. Michèle et Philippe Senez, Hélène née LENHARDT, Hélène Veit, née Janin,
et leurs conjoints,
vaine. Et cela n’a pas été le cas uni­ C’est en Israël qu’il commence Rovinski, Jean et Christine Rovinski, Jean-Louis Janin,
Jean-Paul, Jean-Pierre,
quement pour moi. Mon premier également une carrière de journa­ ses belles-sœurs et beaux-frères veuve de et leurs enfants et petits-enfants,
Ainsi que ses neveux et nièces, ses frères,
livre a été publié en France alors liste radiophonique, d’abord pour Jules, Emilien, Louis, Anna, Henri NICOLAS
Lucien et Valentine, (1915-1989), adressent tous leurs remerciements
qu’aucun de mes livres n’était en­ le service russe de la radio israé­ ont l’immense tristesse d’annoncer
le décès du ses petits-enfants, ingénieur général des Mines. à celles et ceux qui ont manifesté
core paru en Russie. » « Semyon a lienne publique, Kol Israel. Cette
Ses belles-sœurs, leur affection à l’occasion du décès
été pour moi l’occasion de profession le conduit à de multi­
docteur Ses neveux et nièces, La cérémonie religieuse aura lieu le
de leur mère, grand-mère, sœur,
commettre une magnifique erreur ples allers­retours. En 1964, à Mu­ Alain BEYNEIX, belle-sœur, tante et grand-tante,
d’appréciation, ajoute­t­elle. Lors­ nich (Allemagne), il commence à Les familles Poublan, Gerbeaud, 10 juillet, à 14 h 30, en l’église Notre-
survenu à Nice, le 4 juillet 2020. Belissen, Corsan, Maire, Dame-des-Champs, 91, boulevard du
que j’ai fait sa connaissance à Mos­ travailler pour Radio Svoboda Colette NALLET,
cou, au début des années 1990, cet (Radio Liberté, ou, en anglais, Ra­ Montparnasse, Paris 6e. née JANIN,
Les obsèques auront lieu dans ont la tristesse de faire part du décès
homme grand et beau, vêtu d’un dio Free Europe/Radio Liberty, l’intimité familiale. de
manteau beige d’une incroyable RFE/RL). De 1977 à 1992, il est ré­ L’inhumation aura lieu le 11 juillet, survenu le 24 juin 2020, à Paris,
élégance m’a paru être un mon­ dacteur en chef du bureau de RFE/ « Ni le soleil ni la mort Mme Marie, Bernadette MAIRE, au cimetière d’Obernai (Bas-Rhin). dans sa quatre-vingt-dixième année.
sieur imposant et froid, mais je l’ai RL à Paris, puis, après trois nou­ ne peuvent se regarder en face ». née POUBLAN,
Héraclite.
très vite vu tel qu’il était réellement velles années à Munich, corres­ Société éditrice du « Monde » SA
– un homme d’une intelligence pé­ pondant du service russe de la ra­ des suites d’une longue maladie. Président du directoire, directeur de la publication Louis Dreyfus
Laurent Fabius, Directeur du « Monde », directeur délégué de la publication, membre du directoire Jérôme Fenoglio
nétrante, plein d’esprit et d’une ex­ dio en France, activité qu’il a président Directeur de la rédaction Luc Bronner
traordinaire bienveillance. » poursuivie jusqu’à la fin de sa vie. La cérémonie religieuse est
Et les membres Directrice déléguée à l’organisation des rédactions Françoise Tovo
La romancière israélienne Ze­ Car, loin de se complaire dans une du Conseil constitutionnel, célébrée ce jeudi 9 juillet 2020, Direction adjointe de la rédaction Grégoire Allix, Philippe Broussard, Emmanuelle Chevallereau, Alexis Delcambre,
à 10 heures, en l’église Notre-Dame- Benoît Hopquin, Marie-Pierre Lannelongue, Caroline Monnot, Cécile Prieur, Emmanuel Davidenkoff (Evénements)
ruya Shalev en parle comme d’un posture d’« homme de l’ombre », Directrice éditoriale Sylvie Kauffmann
ont la tristesse de faire part du décès des-Anges, à Bordeaux, suivie de la Rédaction en chef numérique Hélène Bekmezian
« homme de la Renaissance ». « La ce lecteur infatigable ne cessait de crémation à Mérignac. Rédaction en chef quotidien Michel Guerrin, Christian Massol, Camille Seeuws, Franck Nouchi (Débats et Idées)
première fois que je l’ai vu, confie­ d’intervenir à la radio, pour dé­ Directeur délégué aux relations avec les lecteurs Gilles van Kote
Directeur du numérique Julien Laroche-Joubert
t­elle au Monde, c’était à Paris, il y fendre des écrivains, comme son La famille tient à remercier Chef d’édition Sabine Ledoux
a vingt ans de cela, lors de la tra­ ami l’Israélien Amir Gutfreund Jean CABANNES, l’équipe soignante de Cos Villa Pia et Directrice du design Mélina Zerbib
ancien membre Direction artistique du quotidien Sylvain Peirani
duction française de mon premier (1963­2015), ou livrer des chroni­ du Conseil constitutionnel, le réseau Estey. Photographie Nicolas Jimenez
roman. Je m’en souviens encore ques culturelles, et sa dernière Infographie Delphine Papin
Cet avis tient lieu de faire-part et Directrice des ressources humaines du groupe Emilie Conte
avec émotion et admiration. émission a eu lieu le 12 juin.  Secrétaire générale de la rédaction Christine Laget
Comme il m’a épatée par l’entre­ nicolas weill survenu le 1er juillet 2020. de remerciements. Conseil de surveillance Jean-Louis Beffa, président, Sébastien Carganico, vice-président
0123
26 | 0123 JEUDI 9 JUILLET 2020

ACTIF
Groupe Le Monde : 2019 en en milliers d’euros

MONTANTS
au 31 décembre

croissance et un début 2020 ACTIF IMMOBILISÉ


Ecarts d’acquisition
2018

14 902
2019

11 266

marqué par la crise du Covid­19 Autres immobilisations incorporelles


Immobilisations corporelles
Immobilisations financières
127 477

10 884
6 291
128 696

15 043
6 730

L
es dix­huit derniers mois sieurs centaines de suppressions de TOTAL ACTIF IMMOBILISÉ 159 555 161 736
ont été particulièrement COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ postes. A l’issue du confinement,
intenses pour le Groupe Le en millions d’euros après ce dépôt de bilan et plusieurs ACTIF CIRCULANT
Monde. En ce début d’été, blocages de la distribution, ce sont
31 décembre
comme c’est l’usage depuis plu­ plus de 700 points de vente qui ont Stocks et en-cours 2 035 1 894
sieurs années, nous souhaitons par­ 2018 2019 fermé en quelques semaines.
Impôts différés actifs 1 035 1 014
tager avec vous les principaux élé­ Chiffre d’affaires 305,1 302,7 Avec l’objectif de sauvegarder un
ments qui composent notre modèle maximum d’emplois ainsi que le ré­ Créances d’exploitation 92 335 87 305
économique, mais aussi, pour ce dé­ Ebitda + 12,1 + 13,8 seau de diffuseurs, la Coopérative de
but d’année 2020 très particulier, distribution des quotidiens, qui re­ Créances diverses 10 717 9 658
Résultat opérationnel + 6,9 + 8,0
détailler l’impact de la crise sanitaire groupe l’ensemble des éditeurs de Disponibilités et valeurs mobilières 22 242 19 209
liée au Covid­19 sur l’exploitation de Résultat financier – 2,0 – 1,4 presse quotidienne nationale, a pris de placement
nos titres. ses responsabilités et a déposé une
Résultat exceptionnel + 10,4 – 3,2 Comptes de régularisation 4 208 3 487
D’abord une bonne nouvelle, qui offre de reprise, retenue le 1er juillet
témoigne de la solidité de notre re­ Résultat net avant IS et impôts différés + 15,3 + 3,4 par le tribunal de commerce de Paris. TOTAL ACTIF CIRCULANT 132 571 122 567
dressement mais aussi et surtout de A la suite de ce jugement, une nou­
IS et impôts différés – 0,7 – 0,7
votre fidélité et de votre confiance velle messagerie, France Messagerie,
TOTAL ACTIF 292 125 284 303
dans la qualité de nos contenus édi­ Résultat net des sociétés intégrées + 14,6 + 2,6 a vu le jour. Elle a pour vocation de
toriaux : les comptes 2019 du Groupe distribuer l’ensemble de la presse
Le Monde, approuvés par le conseil Amortissement des écarts d’acquisition – 3,6 – 3,6 quotidienne nationale, mais aussi
de surveillance et présentés à l’as­ Résultat net de l’ensemble consolidé + 11,0 – 1,0 les éditeurs de magazines, dont plu­
semblée générale des actionnaires le sieurs (Bayard, Le Canard enchaîné, PASSIF
22 juin, affichent une nouvelle fois Résultat net - minoritaires + 1,0 + 0,9 Lagardère News) ont d’ores et déjà en milliers d’euros
un cash­flow opérationnel (Ebitda) Résultat net - part du groupe + 10,0 – 1,9 apporté leur soutien. Nous veille­
positif de + 13,8 millions d’euros. Sur rons à ce que toutes les conditions MONTANTS
ce total, les subventions publiques soient réunies pour que France Mes­ au 31 décembre
Source : Le Monde
directes reçues par le groupe s’éle­ sagerie offre aux éditeurs et aux dif­ 2018 2019
CAPITAUX PROPRES
vaient sur l’exercice à 3,1 millions fuseurs une parfaite transparence et
d’euros, soit 1 % de nos recettes. En­ un service de qualité. Capital social 124 610 124 610
fin, pour la troisième année d’affilée, « étoiles de l’OJD », qui récompen­ progressivement pris possession de Le refinancement Au cours des der­
le résultat net a été positif, à hauteur sent la progression de nos diffu­ cet immeuble, qui s’étale sur plus de nières semaines, comme nombre Réserves consolidées – 113 994 – 103 978
de + 2,6 millions d’euros. sions à la fois en 2019 et sur les cinq 23 000 m2 et dont l’architecture a été d’entreprises, le Groupe Le Monde a Résultat consolidé 10 018 – 1 928
dernières années. dessinée par le cabinet norvégien longuement négocié avec l’ensem­
Le chiffre d’affaires porté par la Les magazines Le pôle magazine Snohetta. Dans les mois qui vien­ ble de ses interlocuteurs bancaires TOTAL DES CAPITAUX PROPRES 20 634 18 705
croissance des abonnés numéri­ du Groupe Le Monde, composé de nent, et dès que les règles de distan­ afin d’assurer son refinancement. (part du groupe)
ques Pour la première fois depuis de Courrier international, La Vie, Télé­ ciation le permettront, nous serons Signé le 19 juin, ce plan s’étalera jus­
INTÉRÊTS HORS GROUPE
longues années, le Groupe Le rama et Le Monde diplomatique, a heureux d’inviter nos lecteurs à dé­ qu’à la fin septembre et s’articulera
Monde aura réussi en 2019 à stabili­ démontré encore sa solidité, en at­ couvrir ce siège et à rencontrer nos autour d’un prêt garanti par l’Etat Réserves 7 342 8 316
ser son chiffre d’affaires à 302,7 mil­ teignant, pour la quatrième année rédactions. Le déménagement au (PGE) de 17 millions d’euros, d’un
lions d’euros (– 0,8 % par rapport à d’affilée, un résultat opérationnel centre de Paris, en bord de Seine, autre prêt bancaire de 5 millions Résultat 974 927
2018) grâce à l’essor très marqué du supérieur à + 10 millions d’euros dans un immeuble neuf, construit d’euros et d’un apport des action­
portefeuille d’abonnés numériques en 2019. L’année aura aussi été mar­ pour nous et dont le groupe est pro­ naires pour un montant de 5 mil­ TOTAL INTÉRÊTS MINORITAIRES 8 316 9 243
du Monde. Celui­ci, qui atteignait, quée par la poursuite de la transi­ priétaire, est une chance rare en ce lions d’euros. Ces nouveaux finan­
fin 2019, 220 000 abonnés purs nu­ tion numérique de Courrier inter­ début d’année, où chacun a cherché cements, associés à la renégociation AUTRES FONDS PROPRES - -
mériques, est en hausse de + 29 % national et le lancement d’une stra­ des éléments de réassurance face à de notre crédit­bail immobilier,
par rapport à l’année précédente. tégie tout aussi ambitieuse pour Té­ un contexte inquiétant. nous donnent les moyens nécessai­ TOTAL DES CAPITAUX PROPRES, 28 950 27 948
Nos magazines présentent égale­ lérama, qui a commencé par la mise Le premier semestre 2020 et la res pour relancer notre exploitation INTÉRÊTS MINORITAIRES
ment des progressions de leur diffu­ à disposition d’une nouvelle appli­ crise sanitaire Si les résultats de et traverser le trou d’air de ce pre­ ET AUTRES FONDS PROPRES
sion numérique. Leurs portefeuilles cation. La solidité du modèle éco­ 2019 étaient rassurants et confir­ mier semestre.
d’abonnés atteignaient en fin nomique de nos magazines de­ maient le redressement de nos Un nombre de lecteurs en forte PROVISIONS POUR RISQUES 28 529 28 197
d’exercice des niveaux significatifs : meure un pilier particulièrement comptes, la crise du Covid­19 a dure­ croissance Après la croissance de ET CHARGES
avec 55 000 abonnés numériques en robuste pour notre groupe, cons­ ment secoué cette dynamique, en 2019, ce début 2020 n’a pas apporté
juin 2020, Courrier international se truit pour consolider et défendre effaçant temporairement une partie que des turbulences à notre groupe. DETTES
classe désormais en tête des hebdo­ l’identité et la liberté éditoriale de de nos recettes. En dépit de ces diffi­ Inquiets d’une crise qui déborde lar­
madaires d’actualité, selon ce cri­ chacun de ses titres. cultés inédites, et dans un contexte gement du domaine sanitaire, les
Emprunts et dettes financières diverses 33 690 31 310
tère. Fin 2019, Le Monde diplomati­ Un actionnariat stabilisé L’année de télétravail étendu à l’ensemble lecteurs se sont tournés massive­
que et Télérama comptaient respec­ 2019 aura également été marquée des personnels à partir du 13 mars, ment vers nos publications. Pour Le Dettes d’exploitation 141 668 138 466
tivement 21 000 et 10 000 abonnés par une nouvelle avancée des pro­ les équipes du groupe se sont remar­ Monde, ce besoin d’une information
purs numériques. Cette évolution a tections de la liberté éditoriale de quablement mobilisées pour que de grande qualité, fiable et mise en Dettes diverses 29 911 27 631
deux effets dans la composition de nos rédactions, grâce à un nouvel ac­ chacun de nos supports, papier et perspective, s’est traduit par une fré­ Provisions pour impôts différés 121 106
notre chiffre d’affaires. Les recettes cord entre le Pôle d’indépendance numérique, soit à la hauteur de vos quentation sans précédent de notre
provenant de nos lecteurs consti­ (qui rassemble les sociétés de jour­ exigences et justifie votre confiance. site et de nos applications d’actua­ Comptes de régularisation 29 256 30 644
tuent désormais l’essentiel de ce nalistes, de personnels, de lecteurs Ce fut le cas, comme le démontrent lité : mars, avril et mai sont devenus,
chiffre : 69 % du total en 2019. La et de fondateurs), Xavier Niel et Mat­ nos chiffres de ventes et notre de très loin, les trois premiers mois TOTAL DES DETTES 234 646 228 158
part du numérique ne cesse de se thieu Pigasse, les principaux action­ audience numérique, et nous adres­ de notre histoire numérique par
renforcer : elle aura constitué 27 % naires du groupe. La signature de ce sons notre reconnaissance aux leur nombre de visites.
des recettes du Monde, contre 15 % texte s’est traduite par la reconnais­ nombreux lecteurs qui se sont tour­ Nos lecteurs nous ont également TOTAL PASSIF 292 125 284 303
en 2014. sance d’un droit d’agrément conféré nés vers nous dans cette période où apporté leur soutien en s’abonnant
La publicité L’activité publicitaire au pôle et préalable à toute montée l’épidémie a eu un impact direct sur à nos offres numériques dans des
du groupe a été notamment portée au capital de la holding de contrôle nos vies quotidiennes. proportions inédites. Jamais, au
en 2019 par les achats automatisés Le Monde libre (LML), dans laquelle Dès le début de la crise sanitaire, cours de ses soixante­quinze ans
(programmatique) qui correspon­ sont associés Xavier Niel, Matthieu comme partout, la publicité s’est ar­ d’existence, Le Monde n’avait
dent désormais à 45 % de la publicité Pigasse, Madison Cox et le groupe rêtée et nos équipes de M Publicité compté autant d’abonnés : nette­
ABONNÉS
Evolution du nombre d’abonnés depuis 2010
numérique, en progression de 20 % Prisa. Cet accord, trouvé après plu­ ont dû faire face à une baisse de 50 % ment plus de 400 000 en cumulant
sur l’année précédente. En tout, sieurs mois d’intenses discussions, des recettes publicitaires. Au même papier et numérique, plus de
(moyenne mensuelle)
1 606 annonceurs se sont tournés a été signé le 23 septembre 2019. A la moment, la fermeture des gares et 300 000 désormais – seuil franchi
vers l’un de nos titres au cours de suite de cette avancée, et à l’initia­ des aéroports a compliqué notre dif­ en mai – sur le seul numérique. En
cette année, dont 60 % étaient déjà tive des actionnaires du Monde, le fusion papier. Au total, le groupe mai, cet essor a porté notre diffu­ 415 117
présents en 2018. Cet essor, et le dé­ directoire, en concertation avec le aura enregistré, du fait de cette crise, sion payée en France (DFP) à un 400 000
veloppement de notre activité évé­ Pôle d’indépendance, a commencé à un recul de son chiffre d’affaires de sommet qui n’avait été atteint
nementielle, a permis de limiter le travailler sur la constitution d’un 18 millions d’euros. qu’une seule fois dans le passé, pour Print Numérique
recul de nos revenus publicitaires. fonds de dotation afin d’adapter no­ La crise de Presstalis Accélérées le premier tour de la présidentielle
La diffusion du « Monde » Portées tre structure juridique avec un uni­ par la crise sanitaire, les difficultés d’avril 2002 : à plus de 390 000 300 000
par ces projets et cette dynamique, que objectif : que Le Monde soit re­ de la messagerie Presstalis sont de­ exemplaires par jour. Ce succès a été 285 477
les diffusions certifiées OJD 2019 du connu comme un bien commun venues insurmontables durant renforcé par la mise en place d’opé­
quotidien et de « M Le magazine du dont personne ne puisse revendi­ cette période, et elles ont conduit au rations éditoriales de grande enver­
Monde » ont progressé en 2019 de quer la propriété exclusive. dépôt de bilan de la société, ce qui re­ gure, comme, par exemple, le travail 200 000
171 815
respectivement + 12,2 % et + 13,6 %. Un nouveau siège pour le groupe présentera un coût de 14 millions effectué durant une année par notre
Cette forte hausse provient essen­ Les premiers mois de 2020 ont vu d’euros pour le groupe. Faute de mo­ cellule d’enquête sur les féminici­
tiellement des ventes numériques l’ensemble des postes de travail des dèle économique, faute du concours des, qui a débouché à la fois sur de
(+ 46 744 abonnés, + 34 %), compen­ équipes de chaque titre être démé­ de certains grands groupes magazi­ nombreux articles et sur un docu­ 100 000
sant largement la baisse prononcée nagé dans le nouveau siège social du nes, et en dépit d’un soutien actif mentaire de 95 minutes diffusé sur
des ventes du journal papier au nu­ Groupe Le Monde, construit au 67, des pouvoirs publics et du tribunal France 2.
méro. Les abonnements au quoti­ avenue Pierre­Mendès­France, à Pa­ de commerce, Presstalis, la princi­ Dans les mois qui viennent, de 0
dien papier ont connu un déclin très ris. Ce chantier, lancé en 2016, a re­ pale messagerie de presse responsa­ nombreux autres projets prendront
modéré. La diffusion payante du présenté un investissement total de ble de la diffusion de la presse quoti­ forme pour raffermir ce lien et méri­ 2010 2012 2014 2016 2018 Mi-juin
quotidien ressort en 2019 à 203 millions d’euros. Il aboutit à la dienne et magazine, a déposé son bi­ ter, encore plus, une fidélité et une 2020
323 565 exemplaires et celle de « M » création d’un actif important pour lan, le 15 mai 2020. Cela a mis en pé­ confiance dont nous vous sommes Source : Le Monde
à 316 870 exemplaires. Ces succès consolider l’indépendance des ré­ ril beaucoup d’éditeurs, qui ont profondément reconnaissants. 
ont été salués par notre profession, dactions, comme l’ont souhaité ses abandonné collectivement 118 mil­ louis dreyfus (président
qui a décerné au Monde et à « M Le actionnaires. Depuis la mi­février, lions d’euros de recettes, mais égale­ du directoire du « monde »)
magazine du Monde », ainsi qu’à avant et après le confinement, les ment fragilisé notre réseau de et jérôme fenoglio
notre application numérique, cinq 1 600 collaborateurs du groupe ont 23 000 diffuseurs et conduit à plu­ (directeur du « monde »)
IDÉES
0123
JEUDI 9 JUILLET 2020 | 27

Notre résistance à Donald Trump


ne doit pas conduire au dogmatisme
ou à la coercition
Les mouvements en faveur de la justice sociale posent
des interdits qui menacent le débat public, s’inquiète
Parmi les signataires de cette tribune :
un collectif d’écrivains, artistes et journalistes de divers Martin Amis, écrivain britannique ;
Anne Applebaum, historienne
horizons politiques, parmi lesquels Mark Lilla, américaine ; Marie Arana, essayiste
Wynton Marsalis, Salman Rushdie et J. K. Rowling et éditrice américaine ; Margaret Atwood,
romancière canadienne ; John Banville,
romancier irlandais ; Jennifer Finney
Boylan, auteure, professeure à l’université
Columbia (New York) ; David Brooks,
chroniqueur américain ; Ian Buruma,

N
journaliste et essayiste néerlandais ;
Noam Chomsky, professeur émérite
os institutions culturelles sont tance ne devrait pas conduire au dogma­ moge des dirigeants d’organisation pour de linguistique, Massachusetts Institute
aujourd’hui à l’épreuve. Les tisme ou à la coercition. L’inclusion dé­ des erreurs qui ne sont parfois que des of Technology ; Roger Cohen, chroniqueur
puissantes manifestations en mocratique que nous appelons de nos maladresses. américain ; Kamel Daoud, écrivain
faveur de la justice raciale et so­ vœux ne peut advenir que si nous refu­ Quelles que soient les raisons invo­ algérien ; Gerald Early, professeur
ciale revendiquent une réforme sons le climat d’intolérance général qui quées, la conséquence en est qu’il est de de lettres modernes, d’anglais, d’études
de la police trop longtemps dif­ s’est installé de part et d’autre. plus en plus difficile de prendre la parole africaines et d’études afro-américaines,
férée et font plus largement entendre des L’échange libre des informations et des sans craindre des représailles. Nous en université Washington de Saint-Louis
appels pour davantage d’égalité et d’in­ idées, qui est le moteur même des socié­ faisons déjà les frais, à en juger par l’aver­ (Missouri) ; Jeffrey Eugenides, romancier
clusion dans notre société, notamment tés libérales, devient chaque jour plus li­ sion au risque qui se développe parmi américain ; Richard T. Ford, professeur
dans l’enseignement supérieur, le jour­ mité. La censure, que l’on s’attendait plu­ les écrivains, les artistes et les journalis­ de droit à l’université Stanford (Californie)
nalisme, la philanthropie et les arts. tôt à voir surgir du côté de la droite radi­ tes, inhibés par la peur de perdre leur ga­ et spécialiste des discriminations ;
Mais cette nécessaire prise en compte cale, se répand largement aussi dans gne­pain s’ils s’écartent du consensus ou Francis Fukuyama, politiste américain ;
a aussi renforcé tout un ensemble de notre culture : intolérance à l’égard des même s’ils ne font pas preuve du zèle at­ David Greenberg, professeur d’histoire,
postures morales et d’engagements opinions divergentes, goût pour l’humi­ tendu pour se conformer. université Rutgers (New Jersey) ;
politiques qui risquent d’affaiblir les rè­ liation publique et l’ostracisme, tendance Cette atmosphère étouffante va finir Bill T. Jones, danseur et chorégraphe
gles du débat public et l’acceptation des à dissoudre des questions politiques par nuire aux causes les plus vitales de américain ; Joy Ladin, poète américaine ;
différences au profit d’un conformisme complexes dans une certitude morale notre époque. Restreindre le débat, que Mark Lilla, essayiste et professeur
idéologique. Autant nous avons salué la aveuglante. Nous défendons le principe ce soit le fait d’un gouvernement répres­ de sciences humaines à l’université
première phase de ce mouvement, d’un contre­discours solide et même sif ou d’une société intolérante, nuit im­ de Columbia (New York) ; Greil Marcus,
autant nous voulons nous élever contre caustique de toutes parts. manquablement à ceux qui ne détien­ essayiste et critique musical américain ;
la seconde. Les forces illibérales gagnent nent pas le pouvoir et nous rend tous Wynton Marsalis, musicien américain ;
du terrain partout dans le monde et LA JUSTICE N’EXISTE PAS SANS LIBERTÉ moins aptes à participer à la vie démo­ Mark Oppenheimer, essayiste américain ;
trouvent un puissant allié en Donald Or, les appels à sanctionner rapidement cratique. Pour vaincre de mauvaises George Packer, journaliste et essayiste
Trump, qui représente une réelle me­ et sévèrement tout ce qui est perçu idées, il faut les exposer, argumenter et américain ; Nell Irvin Painter, historienne,
nace contre la démocratie. Notre résis­ comme une transgression langagière et convaincre, et non pas essayer de les spécialiste de l’histoire du sud des Etats-
idéologique sont devenus monnaie cou­ taire ou espérer qu’elles disparaissent. Unis et des Afro-Américains au XIXe siècle ;
rante. Plus inquiétant encore, des diri­ Nous rejetons les faux choix qu’on Steven Pinker, professeur de psychologie
geants institutionnels, ne sachant plus nous présente entre la justice et la li­ cognitive, université Harvard
où donner de la tête pour limiter les dé­ berté : l’une n’existe pas sans l’autre. En (Massachusetts) ; J.K. Rowling,
gâts, optent pour des sanctions hâtives tant qu’écrivains, notre métier repose romancière britannique ; Salman
et disproportionnées plutôt que pour sur la marge que la société nous accorde Rushdie, écrivain britannique ; Gloria
LA CENSURE, QUE des réformes réfléchies. pour l’expérimentation, la prise de ris­ Steinem, essayiste et militante féministe
On renvoie des rédacteurs en chef pour que et même l’erreur. Nous avons besoin américaine ; Michael Walzer, professeur
L’ON S’ATTENDAIT avoir publié des articles controversés ; de préserver la possibilité d’un émérite de sciences sociales à Princeton
À VOIR SURGIR DU on retire des livres sous le prétexte d’un désaccord de bonne foi sans conséquen­ (New Jersey) ; Thomas Chatterton
manque d’authenticité ; on empêche des ces professionnelles désastreuses. Si Williams, essayiste et journaliste
CÔTÉ DE LA DROITE journalistes d’écrire sur certains sujets ; nous ne défendons pas ce qui est la con­ américain ; Robert F. Worth, journaliste
on enquête sur des professeurs à cause dition même de notre travail, nous ne américain ; Fareed Zakaria, journaliste
RADICALE, SE RÉPAND des œuvres littéraires qu’ils citent en pouvons pas nous attendre à ce que le américain, spécialiste des relations
AUSSI DANS NOTRE classe ; un chercheur est renvoyé pour public ou l’Etat le fasse pour nous.  internationales
avoir fait circuler un article scientifique Traduit de l’anglais par Liste complète des signataires
CULTURE dûment examiné par des pairs ; et on li­ Pauline Colonna d’Istria sur Lemonde.fr

La querelle de la « cancel culture » oppose de nombreux intellectuels aux Etats-Unis


outre­atlantique, la nouvelle gauche, née forme de censure. Publié sur le site du mensuel satisfaction aux internautes en colère. Parmi une manière de faire taire la colère des popula­
des mouvements #metoo et Black Lives Matter, américain Harper’s, ce texte devrait l’être aussi les signataires de la présente tribune se trou­ tions noires aux Etats­Unis.
serait à l’origine d’un phénomène qui inquiète en Allemagne, en Espagne et au Japon. vent d’ailleurs plusieurs grandes signatures du D’autres intellectuels ne partagent pas cette
de nombreux intellectuels américains, la « can­ Plusieurs événements récents témoignent New York Times. vision du débat sur la « cancel culture ». Ils
cel culture », autrement dit une tendance à vou­ de ces nouvelles tensions. Début juin, le direc­ Autre renvoi ayant suscité l’indignation, celui estiment au contraire qu’il va permettre de
loir faire taire des voix jugées dissonantes, dan­ teur des pages « Opinion » du New York Times, de David Shor, un analyste de données qui a été donner davantage la parole aux minorités
gereuses ou haineuses. Né sur les réseaux so­ James Bennet, a été licencié après la parution licencié début juin par son employeur, Civis généralement moins ou peu entendues.
ciaux, ce phénomène se traduit par des mobili­ d’une tribune signée par un sénateur républi­ Analytics, une société de conseil politique pro­ D’autres encore jugent que les dénonciateurs
sations qui ont fini par provoquer des cain appelant à l’envoi de l’armée contre les che des démocrates. Il était reproché à M. Shor de la « cancel culture » font fausse route : selon
démissions, renvois, annulations de confé­ manifestations violentes. Tant au sein de la ré­ d’avoir retweeté l’étude d’un chercheur, de eux, les menaces sur la liberté d’expression
rence, etc. Cinq des auteurs de la tribune que daction du quotidien new­yorkais que sur les l’université de Princeton (New Jersey), qui ten­ viendraient bien davantage de l’extrême
nous publions (Mark Lilla, Thomas Chatterton réseaux sociaux, ce texte a suscité une vive dait à démontrer que les manifestations vio­ droite que de la gauche radicale. Ils ajoutent
Williams, George Packer, David Greenberg et émotion, certains estimant qu’il pouvait por­ lentes, comme il a pu y en avoir récemment que le recours à l’intimidation et à la violence
Robert Worth) sont des intellectuels engagés ter atteinte à la sécurité des personnes noires. aux Etats­Unis pour dénoncer les violences po­ pour faire taire ses opposants serait d’abord et
dans la défense de la liberté d’expression. Avec Sans soutenir le contenu de cet article, d’autres licières, ont un impact positif sur le vote répu­ avant tout, aux Etats­Unis, le fait des supréma­
les 150 personnalités qui se sont jointes à leur personnalités ont estimé que James Bennet blicain. Cette attention portée aux conséquen­ cistes blancs. Ils rappellent également que
appel, ils estiment qu’une frange de la gauche avait été limogé avec un empressement dou­ ces néfastes des manifestations violentes avait Donald Trump a, lui aussi, durement attaqué la
radicale américaine pratiquerait ainsi une teux, comme s’il fallait au plus vite donner été considérée, par certains militants, comme « cancel culture » le 4 juillet. 
0123
28 | idées JEUDI 9 JUILLET 2020

Ester Capella
La loi catalane garantit aux femmes le droit
de recevoir une protection intégrale et réelle
La ministre de la justice du gouvernement Par ailleurs, la loi catalane sur le droit catalan a été révisé afin de supprimer les
de Catalogne revient sur quinze ans des femmes et pour l’éradication de la expressions sexistes et de les remplacer
violence sexiste garantit le droit de rece­ par d’autres qui mettent fin à l’invisibi­
d’expérience pionnière dans la lutte contre voir immédiatement une protection in­ lité des femmes.
les violences faites aux femmes, par la mise tégrale, réelle et effective. La prévention Enfin, un troisième domaine d’action
des attaques faites aux femmes, la pro­ prioritaire concerne le domaine péniten­
en place de tribunaux spécialisés tection des victimes, mais aussi la fémi­ tiaire afin de réduire les taux de récidive.
nisation de la justice constituent une po­ D’une part, nous avons mis en place un
litique publique centrale, décidée par le plan pilote de formation dans le milieu

N
gouvernement de Catalogne et suivie carcéral, pour que les détenus masculins
ous vivons dans une société pa­ domaine pénal, de la prise en charge de par son ministère de la justice. prennent conscience de leurs attitudes
triarcale qui discrimine 50 % de la l’instruction des crimes, délits et contra­ sexistes. D’autre part, un plan de forma­
population pour le simple fait ventions, mais aussi dans le domaine ci­ Réduire les taux de récidive tion sur les questions de genre est consa­
d’être femme. Malheureusement, vil, des questions relatives au droit de la C’est pour cela que l’Observatoire catalan cré aux femmes pour leur fournir les
cette discrimination trouve son expres­ famille. En quinze ans, on peut constater de la justice en matière de violence moyens d’autonomisation, sachant que
sion la plus cruelle dans la violence que cette expérience pionnière est claire­ sexiste a été créé. Il examine le fonction­ plus de la moitié d’entre elles ont subi
sexiste et le meurtre de centaines de ment positive, mais nous devons conti­ nement et la réponse des instances judi­ des violences de ce type.
femmes simplement parce qu’elles sont nuer d’avancer et non reculer. ciaires, pénitentiaires et de la justice Nous sommes pleinement déterminés
nées femmes. Le gouvernement catalan défend qua­ pour mineurs, les mesures alternatives à surmonter tous les obstacles pour que
Il y a quinze ans, le 29 juin 2005, afin de tre axes d’amélioration pour actualiser la aux poursuites pénales et le service les femmes puissent acquérir la pleine ci­
répondre à ce fléau, les premiers tribu­ réglementation de l’Etat. Tout d’abord, il d’aide aux victimes, pour améliorer l’ef­ toyenneté, l’autonomie et la liberté. C’est
naux consacrés aux violences faites aux s’agit de recenser toutes les attaques fai­ ficacité de son action. En même temps, il pourquoi le gouvernement de Catalogne
femmes ont été créés en Catalogne, dans tes aux femmes simplement parce qu’el­ offre une formation spécifique aux pro­ propose de partager ses connaissances
le but de faciliter la proximité dans le les sont des femmes, et pas seulement les fessionnels des tribunaux et des services et d’initier une collaboration avec la
processus de signalement et d’améliorer violences commises par leurs partenai­ d’exécution des peines, avec 1 500 forma­ France, afin de développer des mécanis­
la spécialisation et la sensibilisation des res ou ex­partenaires. Deuxièmement, tions prévues au cours des deux prochai­ mes qui contribuent à garantir le droit
juges et des auxiliaires de justice. les statistiques officielles doivent inclure nes années (2020­2022). fondamental des femmes à vivre sans
tous les assassinats, et les tribunaux doi­ Trois autres mesures prises par l’admi­ crainte et sans avoir peur des violences
DIX-HUIT TRIBUNAUX Insuffisance de la prévention vent aborder les différentes formes de nistration catalane méritent d’être parta­ masculines. Les tribunaux chargés de ré­
Ces tribunaux ont constitué un grand violences. Pour cela, il est indispensable gées et connues hors de la Catalogne. primer les violences faites aux femmes,
EXISTENT, pas en avant dans la lutte contre les vio­ que le budget alloué par le gouverne­ Premièrement, un nouveau système a créés il y a quinze ans, et tous les moyens
lences sexistes, car ils ont surmonté cer­ ment de l’Etat soit fortement augmenté. été mis en place devant les tribunaux de prévention mis à leur disposition sont
COMPÉTENTS DANS taines des lacunes du système judiciaire, Troisièmement, il est nécessaire de re­ pour signaler les atteintes physiques et sans doute l’une des voies à suivre. 
LE DOMAINE PÉNAL, tout en adoptant une réglementation in­ médier à l’insuffisance de la prévention psychologiques faites aux victimes. Une
tégrale et multidisciplinaire sur la pro­ des violences faites aux femmes, en par­ équipe spécifique de médecins, de psy­
MAIS AUSSI CIVIL, tection, intégrant d’autres administra­ ticulier par une éducation sexuelle effi­ chologues et de travailleurs sociaux ré­
tions concernées comme l’éducation, la cace. Enfin, nous devons améliorer la for­ dige un rapport d’expertise unique, ce
SUR LES QUESTIONS santé ou les services sociaux. mation sur les questions de genre pour qui réduit de moitié le temps de son éla­
RELATIVES AU DROIT Il existe actuellement 18 tribunaux toutes les personnes chargées de la détec­ boration et facilite ainsi l’adoption de Ester Capella est ministre
pour les violences faites aux femmes en tion, de l’évaluation et de la lutte contre mesures provisoires et les condamna­ de la justice du gouvernement
DE LA FAMILLE Catalogne. Ils sont compétents dans le les violences faites aux femmes. tions. Deuxièmement, tout le code civil de Catalogne

Laurent Berger et Louis Gallois L’emploi solidaire apporte


une solution au chômage de longue durée
Avec des outils comme l’insertion par l’activité économique ou le dispositif expérimental Territoires zéro chômeur de longue durée, l’emploi solidaire
permet de sortir de la crise économique, rappellent le secrétaire général de la CFDT et le président de la Fédération des acteurs de la solidarité

L
e chômage de longue durée l’économie sociale et solidaire Enfin, ces structures dévelop­ sonnes dépendantes… Il y a, dans Donner une dimension nou­ rection régionale des entreprises,
est massif depuis vingt­ (ESS), structures de l’insertion pent des activités utiles, à fort l’économie solidaire, un poten­ velle à l’insertion par l’activité de la concurrence, de la consom­
cinq ans en France. Il tou­ par l’activité économique, entre­ impact sociétal et environne­ tiel considérable de création économique, qui est reconnue, y mation, du travail et de l’emploi
che près de 2,5 millions de prises adaptées, Parcours emploi mental. Mais les entreprises de d’emplois utiles et adaptés aux compris par la Cour des comptes, (Direccte) – et privés, les partenai­
nos concitoyens. C’est la gan­ compétences (PEC, qui a succédé droit commun ne peuvent pas chômeurs de longue durée avec comme un outil puissant de réin­ res sociaux pourraient se réunir
grène du corps social ; il débou­ aux emplois aidés), dispositif ex­ les prendre en charge parce les formations et l’accompagne­ sertion dans l’emploi de droit pour définir des activités utiles,
che sur la pauvreté ; taraude les périmental Territoires zéro chô­ qu’elles sont déficitaires et les ment qui permettront à ces per­ commun ; le nombre de places identifier les chômeurs de longue
familles ; engendre la désespé­ meur de longue durée (TZCLD)… collectivités publiques ne peu­ sonnes de reprendre pied, de re­ ouvertes devrait être porté de durée, prendre contact avec eux et
rance ; il est au fondement du L’emploi solidaire apporte une vent à elles seules les assumer : trouver l’espoir et la capacité à 150 000 à 500 000 en deux ans, leur proposer les solutions les
pessimisme et de la défiance des solution au chômage de longue développement durable, lutte former des projets. ouvrant droit à des CDI « de chan­ mieux adaptées : emplois solidai­
Français. durée pour au moins trois rai­ contre les gaspillages, économie Cela a un coût. Mais il est certai­ tier » valables jusqu’à la reprise res et aussi, bien sûr, emplois de
Et pourtant, le nombre de chô­ sons. Situées sur des créneaux re­ circulaire, circuits courts, protec­ nement inférieur au vrai coût du effective d’emploi. Etendre pro­ droit commun disponibles.
meurs de longue durée devrait lativement peu exposés à la con­ tion et entretien de l’environne­ chômage de longue durée : coûts gressivement l’expérimentation Tous les acteurs économiques et
mécaniquement progresser dans currence internationale directe, ment, lien social, aides aux per­ directs des prestations sociales et Zéro chômeur de dix territoires à sociaux sont appelés à s’engager
les prochains mois. A chaque régies par des règles de gouver­ des pertes de recettes fiscales, une centaine. dans cette lutte contre le fléau du
crise, les chômeurs de longue du­ nance et de financement spécifi­ mais aussi coûts indirects liés à chômage de longue durée. Nous
rée sont, pour une large part, re­ ques, les structures solidaires l’incapacité à payer son loyer, à la Dimension territoriale avons besoin d’une véritable mo­
poussés hors du marché du tra­ n’ont pas les mêmes contraintes santé, aux addictions, à la dégra­ Une telle impulsion nécessite la bilisation nationale pour gagner
vail ; les entreprises embauchent de compétitivité, de rentabilité et dation de la vie familiale, à la participation active des acteurs une bataille décisive, profondé­
moins et s’adressent d’abord aux de productivité que l’économie perte d’estime de soi, à la repro­ de l’économie sociale et solidaire ment transformatrice : celle qui
chômeurs « récents », à ceux marchande. Elles peuvent donc duction de la pauvreté… Tant l’em­ mais aussi des entreprises de donnera corps au « droit à l’em­
qu’elles jugent immédiatement privilégier la création d’emplois. L’ÉCONOMIE ploi est – avec le logement – un droit commun pour créer en par­ ploi » qui figure dans le préambule
productifs car plus qualifiés, plus des piliers de l’inclusion sociale. tenariat de nouvelles structures de notre Constitution et que nous
expérimentés, moins fragiles. Pilier de l’inclusion sociale SOLIDAIRE A Chacun a ses responsabilités à d’insertion. La dimension territo­ avons tant de mal à faire vivre. 
Les jeunes, les non­qualifiés, les Ensuite, pour une part significa­ prendre dans cette affaire ma­ riale jouera également un rôle es­
seniors, les précaires risquent tive, ces structures bénéficient
UN COÛT, MAIS IL jeure. Les employeurs, bien sûr, sentiel ; c’est une des leçons les
fort de « passer à la trappe ». de concours publics parce qu’el­ EST CERTAINEMENT qui pendant la crise sanitaire ont plus fortes de Zéro chômeur : les
L’emploi solidaire représente les aident à la formation, à la été soutenus par la puissance régions, les départements, les
plusieurs millions d’emplois ; il a réinsertion ou à la création INFÉRIEUR publique, l’Etat et les collectivi­ échelons communaux doivent
été créateur net d’emplois sur la d’emplois durables (zéro chô­ tés publiques. Porter le Parcours prendre la responsabilité de cet Laurent Berger est secrétaire
dernière décennie. Il regroupe meur) de personnes éloignées de AU VRAI COÛT emploi compétences de enracinement territorial. général de la CFDT
les emplois créés par les multi­ l’emploi. L’Etat peut donc accroî­ DU CHÔMAGE 100 000 à 300 000 en 2021 ; les Des comités locaux rassemblant Louis Gallois est président
ples facettes de l’économie so­ tre le nombre d’emplois ainsi associations savent en faire un les collectivités territoriales, les ac­ de la Fédération des acteurs
ciale et solidaire : entreprises de soutenus. DE LONGUE DURÉE outil d’insertion. teurs publics – Pôle emploi, la di­ de la solidarité
0123
JEUDI 9 JUILLET 2020 0123 | 29

GÉOPOLITIQUE | CHRONIQUE L’UNION 


par sylv i e kauf fmann
EUROPÉENNE 
qu’elle doit « apprendre à parler le langage de avec Pékin au moment où il faut relancer la
ET LE DÉFI 
Qui a perdu DE HONGKONG
la puissance » pour défendre « ses valeurs et
ses intérêts », c’est un vrai défi : ce sont bien
ces mêmes valeurs qui sont ici piétinées.
machine en sortant de la pandémie.
Il ne s’agit pas pour l’UE d’entrer dans une
confrontation avec la Chine, ni de faire
la Turquie ? Mais, au lieu de la fermeté qui s’impose,
c’est la faiblesse de la réaction de Bruxelles
qui frappe. Washington s’est dit prêt à s’op­
cause commune avec les Etats­Unis dans
leur volonté de régler leur différend avec
Pékin par un unilatéralisme qui s’est révélé
poser à l’exportation d’armes et de techno­ jusqu’à présent peu efficace. Mais, si les
logies sensibles vers Hongkong et à révo­ Vingt­Sept savent à peu près ce qu’ils ne

C POUTINE ET ERDOGAN 
e fut une question lanci­ quer le statut commercial spécial du terri­ sont pas prêts à faire, ils doivent s’accorder
nante, qui a hanté les toire. Le Canada a suspendu son traité sur ce qu’ils veulent réellement entrepren­
experts de l’après­ RÊVENT DE  d’extradition. Le Royaume­Uni a promis dre pour se faire entendre.
guerre froide : qui a d’ouvrir la voie à la citoyenneté britanni­ L’illusion selon laquelle la Chine resterait
perdu la Russie ? L’interrogation RECONSTITUER UN  que à près de trois millions de Hongkon­ une puissance du statu quo a fait long feu.
résumait les regrets des Occiden­ gais. Pris au piège de leur interdépendance Avec la pandémie, les masques sont tom­
EMPIRE PERDU ET 
taux de n’avoir pas pu, ou pas su,
arrimer la Russie postsoviétique à
la communauté des démocraties,
ni contenir les visées expansion­
nistes de son maître, Vladimir
CONJUGUENT UNE 
FÂCHEUSE TENDANCE À 
D epuis que Pékin a imposé à Hong­
kong sa loi dite « sur la sécurité na­
tionale », le 30 juin, pour mater
l’opposition démocratique, l’Union euro­
péenne (UE) ne cesse de faire part de sa
asymétrique avec la Chine sur le plan éco­
nomique, les Vingt­Sept condamnent, eux,
l’initiative de Pékin du bout des lèvres.
Certains Etats membres ont, ces derniè­
res années, cédé aux sirènes de Pékin en ac­
bés. La Chine de Xi Jinping s’est désinhibée,
multipliant les démonstrations de force
tous azimuts, usant d’une rhétorique
agressive pour appuyer sa politique et dis­
créditer le modèle européen, justifiant la
Poutine. A qui la faute ? Aurait­on RÉÉCRIRE L’HISTOIRE « préoccupation » sur tous les tons, qu’elle ceptant des partenariats économiques. définition de « rivale systémique » adoptée
pu s’y prendre autrement ? soit « vive », « grave » ou « profonde ». Ces Moins vulnérable, l’Allemagne, qui a pris le par Bruxelles en 2019.
La même question menace de se avec une frégate turque. L’inci­ formulations diplomatiques convenues 1er juillet la présidence tournante de l’UE, La brutalité de la mainmise de Pékin sur
poser aux Européens, cette fois au dent, sur lequel les versions fran­ masquent mal la gêne des Vingt­Sept sur peine pourtant à dépasser une relation éco­ Hongkong constitue un crash test pour la
sujet de la Turquie. De manière çaise et turque diffèrent, a fait l’attitude à adopter face au coup de force du nomique patiemment tissée avec la Chine « Commission géopolitique » chère à sa pré­
plus douloureuse encore, car, con­ l’objet d’une enquête, puis d’un régime de Xi Jinping. depuis quinze ans, qui permet à Berlin sidente, Ursula von der Leyen. L’Europe
trairement à la Russie, la Turquie, rapport « hautement classifié » à Pékin bafoue ses engagements internatio­ d’échanger plus de 200 milliards d’euros de pourrait au minimum proposer d’accueillir
dans ce qu’il reste d’ordre interna­ l’OTAN, actuellement examiné naux en enterrant le principe « un pays, biens et de services par an. La chancelière les Hongkongais désireux de fuir le régime
tional, fait partie du bloc occiden­ par le comité militaire de l’organi­ deux systèmes », qui garantissait aux habi­ Angela Merkel, qui sait que le socle de l’éco­ autoritaire de Pékin. Si elle veut être un ac­
tal ; elle est un membre important sation. La France a, depuis, sus­ tants de Hongkong la liberté d’expression et nomie allemande repose sur l’excédent de teur mondial et se faire respecter, l’UE n’a
de l’OTAN, alliance militaire tran­ pendu sa participation à l’opéra­ un système judiciaire indépendant jusqu’à sa balance commerciale, brille par son si­ d’autre choix que celui d’élever la voix face
satlantique de trente Etats, fondée tion de l’OTAN « Sea Guardian ». 2047. Pour l’Europe, dont le chef de la diplo­ lence sur Hongkong – comme l’Elysée, à la Chine et de se mettre d’accord sur une
et dominée par les Etats­Unis. Il a Cette poussée de fièvre en Médi­ matie, Josep Borrell, affirme régulièrement d’ailleurs –, craignant d’altérer sa relation série de mesures communes et crédibles. 
même été envisagé de l’intégrer à terranée fait ressurgir des problè­
l’Union européenne. Politique­ mes de fond au sein de l’Alliance
ment, géographiquement et hu­ atlantique, et c’est de nouveau la
mainement, la Turquie est plus France qui met les pieds dans le
imbriquée dans l’Europe que ne plat. Comment prétendre que
l’est la Russie. La laisser dériver tout va bien lorsque les princi­
ou, dans le jargon géopolitique, la paux acteurs – ici, les Etats­Unis et
perdre, aurait donc des consé­ la Turquie – ne tiennent plus leur
quences plus graves. rôle dans l’ordre international ?
Ironiquement, ces deux leaders En novembre 2019, juste avant le

Retrouvez
que l’on compare souvent, le sommet de l’OTAN à Londres, le
Russe Vladimir Poutine et le Turc président Emmanuel Macron
Recep Tayyip Erdogan, « le tsar et avait beaucoup choqué en affir­

notre
le sultan », reproduisent les mê­ mant à The Economist que l’OTAN
mes défis – et les mêmes travers. était en état de « mort cérébrale ».
Ils rêvent de reconstituer un em­ C’était, à l’époque, l’attitude de

conversation
pire perdu et conjuguent une fâ­ franc­tireur de la Turquie en Syrie
cheuse tendance à réécrire l’his­ qui lui avait inspiré cette ré­
toire. Ils comptent sur leurs ambi­ flexion. La mort cérébrale étant
tions de reconquête à l’extérieur visiblement un état sujet à re­
pour masquer des économies en chute, du moins en diplomatie,
difficulté à l’intérieur. Ils s’ap­ M. Macron a réitéré ses critiques
puient sur les mêmes armes : le après l’incident de la frégate Cour­
pouvoir personnel, sans cesse bet, avec des mots très durs pour
étendu, la religion et la force mili­ la Turquie, auxquels Ankara a ré­
taire. Des tactiques, somme toute, pondu sur le même ton.
assez classiques, mais face aux­ Embarrassée, l’OTAN aimerait

avec
quelles les Européens sont désar­ éviter d’avoir à départager ces
més, pétris de règles, de droit et « deux alliés­clés ». Mais, outre son

jeanviard
des leçons de l’histoire. intervention en Libye, la Turquie
est aussi mise en cause pour avoir
Nouvelles tensions acquis les systèmes russes de dé­
Après avoir assisté en spectatrice fense antiaérienne S­400, incom­
aux interventions militaires patibles avec les équipements
russe, puis turque, en Syrie, l’Eu­ otaniens, et pour tenter de se
rope voit aujourd’hui un scénario réapproprier en Méditerranée
similaire se répéter en Libye, li­ une zone attribuée par le droit in­
vrée aux milices depuis 2011. Mos­ ternational à la Grèce et à Chypre,
cou et Ankara ont fini par y éta­ dans laquelle elle opère des fora­
blir, en mai et juin, une sorte de ges gaziers. Jusqu’où laissera­t­on
condominium : à Tripoli, le gou­ aller Erdogan ? L’administration
vernement d’accord national Trump, dont la préservation de
(GAN) de Faïez Sarraj, reconnu par
l’ONU, a repoussé l’offensive de
l’OTAN n’est pas le premier souci,
ne prend aucun risque : pour elle, en vidéo sur le site
www.nouvelobs.com
son rival, le maréchal Khalifa Haf­ le problème libyen est russe, bien
tar, grâce à l’aide militaire de la plus que turc. A front renversé
Turquie, tandis qu’Haftar, ren­ avec Washington sur la hiérarchie
voyé dans sa Cyrénaïque, dans la de la menace, l’Elysée fait valoir
partie est de la Libye, s’y main­ que la Turquie intervient en Libye
tient grâce au soutien des Russes. de façon « beaucoup plus mas­
Il est aussi soutenu par les Emirats sive » que la Russie, et dans des
arabes unis et l’Egypte, cette der­ conditions « beaucoup plus dan­
nière menaçant d’intervenir à son gereuses ».
tour si les forces du GAN poussent La France serait plus convain­
leur avantage jusqu’à attaquer la cante si elle n’oubliait pas de men­
ville stratégique de Syrte. tionner la Russie (et non pas seu­ ROMANS, ESSAIS, SÉRIES : NOS COUPS DE CŒUR DE L’ÉTÉ
Mais, au Moyen­Orient, un con­ lement les mercenaires du
flit peut en cacher un autre. Et la Groupe Wagner, comme s’ils
o
Méditerranée orientale est à pré­ étaient indépendants de Moscou), Numér
double
sent le théâtre de nouvelles ten­ les Emirats et l’Egypte lorsqu’elle
sions qui opposent, en particulier, dénonce les ingérences étrangè­
la Turquie et la France. Le 10 juin, res en Libye. Et si elle ne s’était pas Nature, patrimoine, saveurs...

LaFrance
la frégate française Courbet, qui lancée sabre au clair, sans allié SPÉCIAL
cherchait à appliquer l’embargo européen, dans une aventure po­ TOURISME
sur les armes à destination de la litique libyenne en se rappro­ 70
PAGES

retroUvee
Libye, dans le cadre d’une mission chant d’Haftar, même si M. Ma­

En vEntE
de l’OTAN, a frisé l’affrontement cron s’en défend désormais.
Aujourd’hui, elle ne trouve guère
que huit pays au sein de l’OTAN,

chEz votrE
sur trente, pour la soutenir face à
L’ADMINISTRATION  la Turquie. Pour les autres, le réa­
TRUMP, DONT LA  lisme prévaut : entre les précieu­

marchand
ses bases militaires qu’elle offre à
PRÉSERVATION DE  l’OTAN et le levier des millions de
réfugiés qu’elle peut laisser partir
L’OTAN N’EST PAS LE  vers l’Europe à tout moment, la

dE journaux
Avec

PREMIER SOUCI, NE  Turquie d’Erdogan garde des argu­


ments imparables, à Washington Cahier numéro un de l’édition n° 2904-2905 du 2 au 8 juillet 2020

PREND AUCUN RISQUE et à Bruxelles. 

Tirage du Monde daté mercredi 8 juillet : 149 737 exemplaires