Vous êtes sur la page 1sur 45

TP Fluent

Ecole Nationale d’Ingénieurs Département de Génie


de Monastir Université de Monastir Energétique

Travaux Pratiques du Logiciel Énergétique:


Logiciel Fluent
(2ème Année Génie Énergétique)

Elaborée par:

Sonia BEN HAMZA

Amani AMAMOU

Walid HASSEN

Année Universitaire 2015/2016

A.U. 2015/2016 1
TP Fluent

Table de matières

Généralités sur le logiciel Fluent ............................................................................................. 4


Guide tutoriel de l'utilisation des logiciels Gambit et Fluent ............................................... 5
A. Gambit .................................................................................................................................. 5
1. Définition ........................................................................................................................... 5
2. Description détaillée du menu géométrie .......................................................................... 6
3. Description détaillée du menu maillage ............................................................................ 8
4. Description détaillée du menu conditions aux limites ..................................................... 10
B. Fluent .................................................................................................................................. 11
1. Définition ......................................................................................................................... 11
2. Etapes à suivre pour l’utilisation du logiciel Fluent ........................................................ 11
Applications sur le logiciel Fluent ......................................................................................... 13
Application N°1 : Ecoulement autour d’un cylindre ................................................. 13
A. Description du problème................................................................................................... 13
B. Procédure dans Gambit .................................................................................................... 13
C. Procédure dans Fluent ...................................................................................................... 19
Application N°2 : Mélange de deux écoulements à travers un coude ...................... 25
A. Description du problème................................................................................................... 25
B. Procédure dans Gambit .................................................................................................... 26
C. Procédure dans Fluent ...................................................................................................... 30
Application N°3 : Écoulement sur une marche descendante .................................... 33
A. Description du problème................................................................................................... 33
B. Indication pour Gambit .................................................................................................... 34
C. Indication pour Fluent ...................................................................................................... 35
D. Exploitation des résultats par Fluent............................................................................... 37
Application N°4 : Perte de charge dans une conduite horizontale ........................... 37
1. Objectif ............................................................................................................................ 37
2. Description du problème ................................................................................................. 37
3. Maillage et conditions aux limites ................................................................................... 38
4. Simulation avec Fluent .................................................................................................... 38
5. Travail demandé .............................................................................................................. 38
Application N°5 : Ecoulement diphasique dans une jonction en T .......................... 39
1. Objectif ............................................................................................................................ 39
2. Description du problème ................................................................................................. 39
3. Maillage et conditions aux limites ................................................................................... 40
4. Simulation avec Fluent .................................................................................................... 40
5. Travail demandé .............................................................................................................. 40

A.U. 2015/2016 2
TP Fluent

Application 6 : Rupture d’un barrage ........................................................................ 40


1. Objectif ............................................................................................................................ 40
2. Description du problème ................................................................................................. 41
3. Maillage et conditions aux limites ................................................................................... 41
4. Simulation avec Fluent .................................................................................................... 41
5. Travail demandé .............................................................................................................. 42
Application N°7 : Étude de la convection naturelle et du rayonnement ................. 42
1. Objectif ............................................................................................................................ 42
2. Description du problème ................................................................................................. 42
3. Maillage et conditions aux limites ................................................................................... 43
4. Simulation avec Fluent .................................................................................................... 43
5. Travail demandé .............................................................................................................. 43
Application N°8 : Transport et mélange des espèces chimiques .............................. 43
1. Objectif ............................................................................................................................ 43
2. Description du problème ................................................................................................. 43
3. Maillage et conditions aux limites ................................................................................... 44
4. Simulation avec Fluent .................................................................................................... 44
5. Travail demandé .............................................................................................................. 45

A.U. 2015/2016 3
TP Fluent

Généralités sur le logiciel Fluent

"Fluent" est un logiciel qui permet d'effectuer la modélisation et la simulation en matière de la


mécanique des fluides. Il dispose d'un nombre important de modèles qui lui permet de
résoudre divers problèmes de la mécanique des fluides: comme la turbulence, les réactions
chimiques, la combustion, le transfert de chaleur, les écoulements diphasiques, etc...

Fluent est un solveur qui ne comporte pas de mailleur, donc le maillage doit être réalisé avec
un logiciel de maillage, par exemple "Gambit".

Le logiciel Gambit permet de créer sa propre géométrie avec un grand degré de liberté et une
grande précision. Il permet aussi de subdiviser le domaine de calcul en petits volumes de
contrôle ou cellules de calcul. L'ensemble de ces volumes élémentaires constitue le maillage.

Les deux logiciels Fluent et Gambit disposent d'une interface graphique qui permet la
communication avec l'utilisateur.

A.U. 2015/2016 4
TP Fluent

Guide tutoriel de l'utilisation des logiciels Gambit et


Fluent

Objectifs :

L'objectif de ce TP est de se familiariser avec l'utilisation du logiciel Gambit: être capable de


créer des géométries, mailler et imposer les conditions aux limites, d’une part. Et de présenter,
d’autre part, le menu Fluent.

A. Gambit

1. Définition

Gambit est un logiciel de maillage pour les codes de calcul en mécanique des fluides.
Ce mailleur permet de créer la géométrie du problème, mailler le domaine de calcul et
introduire les conditions aux limites appropriées. Gambit est souvent utilisé comme un
préprocesseur pour les problèmes résolus avec le solveur Fluent.

Astuces de la souris :

 Clic gauche maintenu : permet de faire tourner l’objet dans toutes les directions.
 Clic droit maintenu : permet de zoomer en avant ou en arrière.
 Clic du milieu : permet de translater la vue horizontalement ou verticalement.

Enregistrement de fichier Gambit :

On a deux façons de sauvegarder le fichier Gambit :

 L’enregistrement se fait avant de démarrer Gambit : on choisit le chemin de travail


puis on nomme la session à sauvegarder.
 L’enregistrement se fait après le démarrage de Gambit : File  Save as pour
enregistrer la session en cours sous un nouveau nom.

Présentation des menus de Gambit :

Dans le coin en bas à droite, on retrouve les outils de contrôle global (Global Control) qui

permettent de vérifier le maillage à travers le bouton , d’annuler ou répéter la frappe à

A.U. 2015/2016 5
TP Fluent

travers les boutons et , respectivement et de contrôler l’affichage à travers les

options d’affichage .

A droite en haut de la fenêtre, on retrouve les différentes opérations qu’on peut réaliser sur
Gambit, regroupées dans le tableau suivant :

Symbole Menu

Géométrie

Maillage

Conditions aux limites

outils

Par la suite, on va détailler chaque menu à part.

2. Description détaillée du menu géométrie

On commence par la présentation des différents objets géométriques.

A.U. 2015/2016 6
TP Fluent

Symbole Commande Description


Permet la création
Point (vertex)
d’un point

Permet la création
Ligne (edge)
d’une ligne

Permet la création
Surface (face)
d’une face

Permet la création
Volume
d’un volume
Permet la
manipulation des
Groupe
objets
(groupement)

Chacun des boutons de commande, énumérés ci-dessus, vous permet d'effectuer des
opérations liées à la construction de la géométrie. Le clic sur l’un des boutons de commande
vous amène à des sous-commandes relatives au bouton approprié.

Tous les boutons contiennent des symboles représentant leurs fonctions. Les boutons qui
assurent plusieurs fonctions contiennent de petites pointes de flèche, pointant vers le bas dans
leurs coins inférieurs à gauche. Le clic sur ce pointe de flèche par le bouton droit de la souris
ouvre une liste des fonctions (ou des formes) dans laquelle vous pouvez sélectionner la
fonction choisie.

Géométrie/point Géométrie/ligne Géométrie/surface Géométrie/volume

A.U. 2015/2016 7
TP Fluent

Dans le tableau qui suit, on va décrire quelques menus couramment utilisés :

Symbole Commande Description


Connecte des points/des segments/des
faces réels ou virtuels ou sépare des
Connecter/séparer points/des segments/des faces qui
sont communs à deux ou plus d’une
entité
Récapituler/contrôler/ Affiche des informations sur le
rechercher point/la ligne/la face/le volume
Supprime un point/une ligne/une
Supprimer
face/un volume réel ou virtuel
Déplace et/ou copie un point/une
Déplacer/copier
ligne/une face/un volume
Crée un segment réel à partir des
Créer un segment
points existants
Crée une face réelle à partir des
Former une face
lignes existantes
Crée un volume réel à partir des faces
Former un volume
existantes
Crée directement une face à partir
Créer une face
d’une forme primitive
Crée directement un volume à partir
Créer un volume
d’une forme primitive
Effectue des opérations (union,
Opérations booléennes soustraction et intersection) sur les
faces/les volumes

3. Description détaillée du menu maillage

Symbole Commande Description


Crée un maillage
spécifique à la couche
Couches limites
limite sur une ligne ou
sur une face
Permet le maillage d’une
Segment
ligne
Permet le maillage d’une
Face
face
Permet le maillage d’un
Volume
volume
Permet la manipulation
Groupe
des objets (groupement)

A.U. 2015/2016 8
TP Fluent

2
4

Maillage/ligne Maillage/surface Maillage/volume

1  Utilisation d’un ratio pour le maillage.


2  Application d’un double ratio qui augmente la densité de points soit sur les côtés soit au
centre des lignes.
3  Choix de type de maillage : quad/hex est un maillage structuré (rectangles), tri/tetra
correspond à un maillage non structuré (triangles).
4  Si l’option (Apply) est cochée, on va aboutir à la création d'un maillage régulier selon les
paramètres au-dessous ; sinon on a la création d'un maillage à partir des nœuds définis sur les
arêtes.
Les différentes commandes les plus utilisées sont récapitulées dans le tableau suivant :

Symbole Commande Description


Crée ou modifie l'espacement des
Maillage d’une ligne
nœuds du maillage sur une ligne
Crée ou modifie le maillage sur une
Maillage d’une face
face
Crée ou modifie le maillage sur un ou
Maillage d’un volume
plusieurs volumes
Lissage des maillages Lisse le maillage sur un ou plusieurs
déformés volumes

A.U. 2015/2016 9
TP Fluent

4. Description détaillée du menu conditions aux limites

Spécifier les types des limites Spécifier les types de contenu

1 Ensembles des limites définies

2 Nom donné à la limite en cours de définition

3 Type de limite choisi

4 Faces ou lignes définissant la limite

Ensembles des faces ou lignes que comprend


5 la limite

Les conditions aux limites usuelles et qui sont présentes dans la base de données de Gambit
sont :

 Velocity inlet: est utilisée pour les écoulements incompressibles ou moyennement


compressibles, lorsque la vitesse d’entrée est connue.

 Pressure Inlet: est utilisée pour les écoulements compressibles et incompressibles.

 Pressure Outlet: son utilisation sert à définir la pression statique à la sortie.

A.U. 2015/2016 10
TP Fluent

 Outflow: est utilisée pour modéliser les sorties de fluide dont on ne connaît par à priori
les détails de la vitesse et de la pression à la sortie. Il n’est pas approprié pour les
calculs suivants :

- Si le problème possède une condition de pressure inlet.

- Si vous modélisez un écoulement compressible.

- Si vous modélisez un écoulement instationnaire avec variation de la densité.

 Wall: est utilisé pour délimiter les régions solides des régions fluides.

Exportation du maillage : Une fois la création de la géométrie est achevée et les conditions
aux limites sont définies, il faut exporter le maillage. File  Export  Mesh : permet
l’exportation du maillage (en *.msh) pour que Fluent soit capable de le lire et de l’utiliser.

Maintenant, on peut fermer Gambit en sauvegardant la session et on lance Fluent.

B. Fluent

1. Définition

Fluent comporte deux fonctions :

Solveur : permet de définir numériquement les conditions opératoires (gravité, pression…)


dans lesquelles, est effectuée la simulation, ainsi que la spécification des conditions aux
limites, il permet de choisir le processus itératif, en proposant plusieurs schémas numériques
pour la discrétisation spatiale et temporelle, et pour le couplage de vitesse et de pression.

Post-processeur : permet de visualiser la géométrie et le maillage du domaine mais surtout


d’afficher les résultats obtenus. Il est ainsi possible de visualiser les champs (pression, vitesse,
température …) ainsi que toutes les grandeurs calculées. Il offre aussi la possibilité de tracer
et visualiser les lignes de courants.

2. Etapes à suivre pour l’utilisation du logiciel Fluent

Préparation du modèle :

1- Chargement de Fluent

2- Ouverture de fichier

File Read  Case  " fichier "

A.U. 2015/2016 11
TP Fluent

3- Vérification de l’espace de travail


Grid  Check
Grid  Scale
Display  Grid
4- Définition de la modélisation
Define  Models  Solver
Define  Models  Viscous
Define  Materials
Define  Boundary Conditions

Paramétrage de la solution :

1- Paramétrage des équations

Solve  Controls  Solution


Solve  Monitors  Residual
2- Initialisation du solveur

Solve  Initialize  Initialize


Solve  Iterate

Exploitation des résultats :

Display  Contours
Display  Vectors
Plot  XY Plot

A.U. 2015/2016 12
TP Fluent

Applications sur le logiciel Fluent

Application N°1 : Ecoulement autour d’un cylindre

A. Description du problème

L’objectif de ce travail est de produire une solution numérique pour un écoulement laminaire
autour d’un cylindre. Les outils utilisés pour réaliser ce travail sont Gambit et Fluent. La
géométrie de ce problème est décrite sur la figure 1.

Figure 1 : Schéma du problème.

B. Procédure dans Gambit

Etape 1 : Lancez Gambit : Cela devrait ouvrir la fenêtre suivante :

A.U. 2015/2016 13
TP Fluent

Etape 2 : Création du domaine :

1. Créez le domaine externe en dessinant un rectangle

Geometry : Face : Create Real Rectangular Face :

Cette commande ouvre le dialogue suivant:

Entrez la hauteur et la largeur du rectangle comme suit : W = 50, H = 20 et cliquez sur Apply.

Si vous ne voyez pas le rectangle, adaptez l'affichage à l'écran en utilisant le bouton de

commande suivant :

2. De la même manière créez le cercle :

Clic droit sur puis choisissez l’option cercle afin de définir le rayon du cercle (r
= 0.5).

3. Déplacez le cercle de 10 unités vers la gauche en utilisant la commande de

mouvement suivante : . Pour sélectionner le cercle appuyez sur shift + clic


gauche sur le cercle. Ecrire -10 sur la valeur de x comme mentionné sur la fenêtre si
dessous :

A.U. 2015/2016 14
TP Fluent

4. Puisque nous avons seulement besoin de la région du domaine où l'écoulement se


produit, nous pouvons soustraire le cercle du rectangle.

Clic droit sur et choisissez l’option « substruct » , cela permettra d'ouvrir la


fenêtre suivante :

Pour la première sélection, choisissez le rectangle en utilisant shift + clic gauche sur l'une des
limites du rectangle. Une fois le rectangle est sélectionné, il sera affiché en rouge. Maintenant,
cliquez dans la case «substract faces» et choisissez le cercle en suivant la même procédure
que précédemment. Cliquez sur Apply.

Etape 3 : Maillage du domaine :

A.U. 2015/2016 15
TP Fluent

1. Divisez les segments en nœuds

Mesh : Edge : Mesh Edges :

Cela permettra d’ouvrir la fenêtre suivante :

Sélectionnez le cercle en utilisant la même procédure décrite précédemment. Laissez la valeur


du « Ratio » par défaut égale à 1.

Faites un clic droit sur le bouton « Interval size » et choisissez l'option « Interval count ».
Cela vous permettra de spécifier le nombre de nœuds que vous voulez sur la surface du cercle.
Entrez une valeur de 50 dans la case correspondante et cliquez sur Apply.

Sélectionnez tous les autres segments du rectangle. Faites un clic droit sur le bouton « Interval
count » et le ramenez à « Interval size » puis entrez 1 dans la case. Cliquez sur Apply. Cela va
créer un maillage pour toutes les lignes. Maintenant, nous sommes prêts pour le maillage de la
face.

2. Maillage de la face :

Mesh : Face : Mesh Faces :

Cela permettra d’ouvrir la fenêtre suivante :

A.U. 2015/2016 16
TP Fluent

Sélectionnez la face du domaine. Dans l'option « Elements », faites un clic droit sur l'option
« Quad » et choisissez « Tri ». Le type sera défini « Pave » par défaut. Cliquez sur Apply. La
face sera maillée avec des éléments triangulaires comme montré sur la figure 2.

Figure 2 : Maillage du domaine.

Ainsi, nous avons créé un maillage plus fin sur la surface du cylindre et il devient de plus en
plus lâche en s’éloignant de la surface.

Etape 4 : Appliquez les conditions aux limites :

Zones : Specify Boundary Types :

Cette commande ouvre le dialogue suivant :

A.U. 2015/2016 17
TP Fluent

1. Sous « Entity » modifiez l'option « Faces » à « Edges » par un clic droit.


2. Sélectionnez la ligne du cylindre et choisissez « Wall » dans « Type ». Puis, dans la
case « Name » écrivez «Cylindre» pour spécifier le nom de cette ligne puis cliquez sur
Apply.
3. De la même manière, sélectionnez la ligne supérieure du rectangle et écrivez « Top
Wall ». Ensuite, nommez la ligne inférieure « Bottom Wall ».
4. Sélectionnez la ligne gauche du rectangle et choisissez « Velocity Inlet » dans
« Type ». Ecrivez «Inlet» puis cliquez sur Apply.
5. Sélectionnez la ligne droite du rectangle et choisissez « Outflow » dans « Type ».
Ecrivez «Outlet» puis cliquez sur Apply.

Etape 5 : Exportez le maillage :

Finalement on exporte le maillage dans un fichier qu’on pourra lire avec Fluent.

File Export Mesh

Donnez le nom « Cylinde.msh » au fichier et sélectionnez « Export 2D mesh». Puis cliquez


sur Apply. Le maillage va être exporté dans un format qui se lit sur Fluent.

Enregistrez le fichier Gambit : File Save as

Quittez le Gambit par : File Exit

A.U. 2015/2016 18
TP Fluent

C. Procédure dans Fluent

Etape 1 : Lancez Fluent : sélectionnez 2D puis « Run ».

Etape 2 : Lire le fichier .msh :

File Read Case

Allez dans le répertoire où vous avez enregistré votre fichier Gambit et ouvrez ce dernier avec
l'extension .msh.

Grid Check : permet d’examiner le minimum et le maximum des valeurs de x et y dans


la grille.

Etape 3 : Modifiez l’unité :

Grid Scale

1. Sélectionnez (cm) dans « Units Conversion » pour changer l’unité de (m) en (cm).
2. Cliquez sur « scale » puis « close ».

Etape 4 : Affichez la grille :

Display Grid

Etape 5 : Sélectionnez « Solver »:

Define Models Solver

Changez l'option de « Steady » à « Unsteady » dans « Time » puisque nous allons résoudre un
problème instationnaire.

A.U. 2015/2016 19
TP Fluent

Define Models Viscous

Laissez l’option « Laminar » puisqu’on travail dans un régime laminaire (Le nombre de
Reynolds est égale à 700).

Etape 6 : Définissez les matériaux :

Define Materiels

Utilisez l'air comme matériau. Les propriétés du chaque matériau sont prédéfinies et peuvent
être modifiés si nécessaire.

Etape 7 : Définissez les conditions aux limites :

Define Boundary Conditions

1. Cliquez sur « Inlet » dans la « Zone » de « Boundary Conditions » puis cliquez sur
« Set » pour fixer les conditions.

A.U. 2015/2016 20
TP Fluent

2. Entrez la valeur de 1 m/s pour la vitesse d’entrée.

3. Laissez les autres zones à leurs valeurs par défaut. Les conditions peuvent être
contrôlés (et modifiés si nécessaire) en cliquant sur chacune des limites séparément.

Etape 8 : Solution :

Solve Initialize Initialize

1. Choisissez « Inlet » dans « Compute Form ».


2. Cliquez sur « init » puis fermez la fenêtre.

Solve Monitors Residuals

Crochez l’option « Plot » afin de tracer les résidus qui nous permet de savoir si la solution
progresse vers la convergence ou non.

Etape 9 : Enregistrez le cas en tant que « Cylindre.cas »

File Write Case

Etape 10 : Solve

A.U. 2015/2016 21
TP Fluent

Solve Iterate

Entrez une valeur de 0.025 dans « Time Step size » puis entrez 1 dans « Number of Time
Steps ». Il est toujours préférable de vérifier d'abord la convergence pour 1 pas de temps avant
de procéder à la solution complète. Cela vous donnera une chance de changer par exemple, le
pas de temps si nécessaire. Augmentez les itérations dans « Max Iterations per Time Step » à
100. Cliquez sur « Iterate ».

Fluent affichera les résidus dans la fenêtre d'affichage. Il imprime également les valeurs des
résidus dans cette fenêtre. Ce logiciel affiche le message "! Solution is converged" à la fin des
itérations.

Après ce test de convergence, augmentez le nombre de pas de temps à 50 puis cliquez sur
« Iterate ».

A.U. 2015/2016 22
TP Fluent

Etape 11 : Visualisation des résultats

Display Vectors

Augmentez « Scale » à 5 et cliquez sur « Display ». Vous pouvez zoomer sur une partie de
l'écran en utilisant le bouton central de la souris pour faire glisser la fenêtre. Pour effectuer un
zoom arrière, cliquez et faites glisser la fenêtre de droite à gauche.

On observe une zone de sillage derrière le cylindre où les vitesses deviennent très faibles.

Pour visualiser les contours, Display Contours ….. puis sélectionnez une option du menu
« Contours of ».

Pour tracer des lignes, Surface Line/Rake :

A.U. 2015/2016 23
TP Fluent

Choisissez une première ligne (line 1) avant le cylindre de cordonnée (-0.11 ; -0.10) et (-0.11 ;
0.10) puis une deuxième ligne (line 2) après le cylindre de cordonnée (-0.08 ; 0.10) et (-0.08 ;
-0.10)

Pour tracer des courbes, Plot XY Plot :

Crochez « Position on Y Axis » dans « Options » puis entez 1 dans Y de « Plot Direction »
puis sélectionnez « Velocity » dans « X Axis Function », ensuite sélectionnez « line 1 » et
« line 2 » dans « Surfaces », et cliquez sur « Plot ». Fluent affiche la fenêtre ci-dessous :

A.U. 2015/2016 24
TP Fluent

La première courbe présente la courbe de vitesse avant le cylindre. La deuxième courbe


présente la courbe de vitesse après le cylindre.

Etape 9 : Enregistrez la solution en tant que « Cylindre.dat »:

File Write Case & Data

File Exit : Pour quitter Fluent.

Application N°2 : Mélange de deux écoulements à travers un coude

A. Description du problème

Le problème à étudier est schématisé sur la figure 1. Un fluide froid entre à travers le grand
tube et un fluide chaud entre à travers le petit tube. Les deux fluides se mélangent dans le
coude.

Figure 1 : Schéma du problème.

A.U. 2015/2016 25
TP Fluent

B. Procédure dans Gambit

Etape 1 : Création du domaine :

1. Créez les points du grand tube :

Geometry : Vertex : Create Real Vertex :

2. Créez les arcs du grand tube :

Geometry : Edge : Create Straight Edge : puis clic droit et

sélectionnez :

Cette commande ouvre la fenêtre suivante:

Sélectionnez le centre de l’arc ensuite les deux points voisins et appuyez sur « Apply »:

Figure 2 : Création des points et arcs.

A.U. 2015/2016 26
TP Fluent

3. Créez les segments du grand tube :

Geometry : Edge : Create Straight Edge :

Cette commande ouvre la fenêtre suivante:

Sélectionnez tous les points dans l’ordre puis appuyez sur « Apply », on devrait obtenir :

Figure 3 : Création du grand tube.

4. Créez le petit tube :

Devisez le grand arc en deux portions :

Geometry : Edge : Split Edge :

Cette commande ouvre la fenêtre suivante:

A.U. 2015/2016 27
TP Fluent

Sélectionnez le grand arc puis choisissez « Real connected », ensuite « Cylindrical » dans
« Type ». Entez la valeur -39.93 dans t sous « Local » afin d’avoir une déviation de -39.39°
par rapport à l’axe horizontal. Cliquez sur « Apply ».

Ensuite, sélectionnez l’arc qui vient d’êtres créés et de la même manière on crée le deuxième
point avec t=-50.07 (-90°+39.93°), et appuyez sur « Apply ». On devrait obtenir :

Figure 4 : Création de deux points sur le grand arc.

Copiez le point qui vient d’être créé à une distance de -12 suivant y, ensuite copiez ce dernier
à une distance de 4 suivant x, puis reliez les quatre points afin d’obtenir le petit tube:

A.U. 2015/2016 28
TP Fluent

Figure 5 : Création de petit tube.

5. Créez la face du grand tube :

Geometry : Face : Create Face from wireframe:

Cette commande ouvre le dialogue suivant:

Sélectionnez les lignes du grand tube et appuyez sur « Apply ». Une première face est créée.

6. Créez la face du petit tube :

De la même manière on sélectionne les lignes formant le petit tube afin de créer une deuxième
face.

Etape 2 : Maillage du domaine :

1. Maillage des lignes :

Sélectionnez toutes les lignes et choisissez « Interval size » égale à 1 puis cliquez sur
« Apply ».

A.U. 2015/2016 29
TP Fluent

2. Maillage des faces :

Choisissez un maillage tétraédrique pour tout le domaine. Finalement, on obtient :

Figure 6 : Maillage du domaine.

Etape 3 : Définissez les conditions aux limites :

1. Entrée du grand tube : Sélectionnez « Velocity Inlet » dans « Type » et écrivez


« Entrée 1 » dans « Name ».
2. Entrée du petit tube : Sélectionnez « Velocity Inlet » dans « Type » et écrivez
« Entrée 2 » dans « Name ».
3. Sortie du grand tube : Sélectionnez « Pressure Outlet » dans « Type » et écrivez
« Sortie » dans « Name ».

Etape 5 : Exportez le maillage :

File Export Mesh

Donnez le nom « Pipe.msh » au fichier et sélectionnez « Export 2D mesh».

Enregistrez le fichier Gambit : File Save as

Quittez le Gambit : File Exit

C. Procédure dans Fluent

File Read Case : Ouvrir le fichier « Pipe.msh ».

Grid Check : Examinez le minimum et le maximum des valeurs de x et y dans la grille.

Grid Scale : Modifiez l’unité en cm.

A.U. 2015/2016 30
TP Fluent

Define Models Slover Steady : Choisissez un régime stationnaire.

Define Models Energy : Crochez « Energy Equation » pour introduire l’équation


d’énergie dans le problème.

Define Models Viscous Laminar : Choisissez un écoulement laminaire.

Define Materials Fluent Database : Sélectionnez « water-liquid (H2O<l>) » dans


«Fluent Fluid Materials» et cliquez sur «Copie» ensuite sur «Change/Create» puis « Close ».

Boundary Conditions Fluid Set : Remplacez « Air » par « water-liquid » dans «


Material Name » et cliquez sur « OK ».

Boundary Conditions Entrée 1 Set : Entrez 0.4 dans « X-Velocity » de


« momentum » puis entrez 293.15 dans « Temperature » de « Thermal ».

Boundary Conditions Entrée 2 Set : Entrez 1.2 dans « Y-Velocity » de


« momentum » puis entrez 313.15 dans « Temperature » de « Thermal ».

Solve Initialize Initialize : Choisissez « Entrée 2 » dans « Compute From » puis


appuyez sur « init ».

Solve Monitors Residual : Crochez « Plot » dans « Options » puis appuyez sur
«OK».

File Write Case : Enregistez le cas sous le nom « Pipe.cas ».

Solve Iterate : Entez 150 dans « Number of iterations » puis cliquez sur « iterate ».

La solution atteint la convergence après 85 itérations. Les résidus sont affichés sur la fenêtre
suivante :

Display Contours Velocity Display : Affichez les contours de vitesse :

A.U. 2015/2016 31
TP Fluent

Display Contours Temperature Display : Affichez les contours de


température :

Display Vectors Velocity Display : Affichez les vecteurs de vitesse :

Pour agrandir la fenêtre des vecteurs de vitesse :

A.U. 2015/2016 32
TP Fluent

Surface Line/Rake : Créez une ligne à la sortie du grand tube (x0=0.16 ; y0=0.32) et
(x1=0.32 ; y1=0.32)

Plot XY Plot: Affichez la courbe de température à la sortie du grand tube :

File Write Case & Data : Enregistrez le cas sous le nom « Pipe.dat ».

File Exit : Pour quitter Fluent.

Application N°3 : Écoulement sur une marche descendante

A. Description du problème

L’objectif de ce travail est de produire une solution numérique pour un écoulement


incompressible laminaire le long d’une marche descendante. Dans cette configuration le profil
de la vitesse d’écoulement est considéré comme parabolique et non constant. La géométrie de
notre configuration d’étude est décrite sur la figure 1.

A.U. 2015/2016 33
TP Fluent

Figure 1 : Marche descendante.

Quatre paramètres géométriques définissent le domaine, ils sont fixés comme suit:

L l H h

6m 1.5 m 1.5 m 1m

A l’entrée du domaine, le profil de la vitesse est parabolique, soit :

La composante de vitesse (selon x) : U  4 y 1  y 

Un polynôme du deuxième degré avec un maximum à la demi-hauteur de l’entrée du canal et


des zéros aux extrémités du canal. Pour une hauteur comprise entre 0 et 1 une valeur
maximale de Umax = 1.

La composante de vitesse (selon y) : V 0

B. Indication pour Gambit

Une fois le domaine est mis au point, sélectionnez pour le maillage "Interval count" au lieu de
"Interval size" et prenez 20 nœuds par distance de 0.5 m ce qui donne :

Figure 2 : choix du maillage sur les limites du domaine.

A.U. 2015/2016 34
TP Fluent

Pour tout le domaine on optera a un maillage dont les éléments sont quadratiques " Quad" et
de type "Map".

Concernant les conditions aux limites :

1- Entrée de la conduite : Sélectionnez "Velocity_inlet" dans "Type", et donnez "Entrée"


dans "Name"
2- Sortie de la conduite : Sélectionnez "Pressure_outlet" dans "Type", et donnez "Sortie"
dans "Name".
3- Autres frontières : Sélectionnez "Wall" dans "Type", et donnez "Mur" dans "Name"

C. Indication pour Fluent

Une fois que vous avez paramétré Fluent (Grid check, Grid scale, model viscous,…), passez à
définir les conditions aux limites de ce problème :
 Le fluide en question est de l’air avec une densité de 1 kg/m3 et une viscosité de 0.01
kg/m.s
 Avant d’insérer la condition aux limites concernant la vitesse parabolique, il faut créer
une fonction UDF (User defined function) :

On doit écrire un fichier contenant un code qui sera interprété par Fluent pour appliquer cette
équation à l’entrée de la conduite. On utilise un simple logiciel texte comme Wordpad ou bloc
note pour écrire le code suivant :
/**********************************************************************
UDF pour un profil de vitesse à l’entrée
**********************************************************************/
#include "udf.h" /* obligatoire pour les UDF */
DEFINE_PROFILE(x_velocity,thread,index)
{
real x[ND_ND]; /* coordonnée x */
real y;
face_t f;

A.U. 2015/2016 35
TP Fluent

begin_f_loop(f,thread) /* loops sur toute les faces */


{
F_CENTROID(x,f,thread);
y = x[1];
F_PROFILE(f,thread,index) = 4.*y*(1.-y);
}
end_f_loop(f,thread)
}
***************************************************************************
Ce fichier sera sauvegardé sous le nom de « udf.c ».
Pour définir un UDF :
Define → User-Defined → Functions → Interpreted :
Choisissez le fichier « udf.c »

Maintenant on peut définir les conditions aux limites :


Define → Boundary Conditions :

A.U. 2015/2016 36
TP Fluent

Pour la composante de vitesse en x, choisissez la fonction qu’on a préalablement interprétée.

D. Exploitation des résultats par Fluent

Une fois la convergence est atteinte, visualisez les vecteurs vitesses dans différentes coupes
longitudinales.

On obtient finalement des résultats de ce genre :

Application N°4 : Perte de charge dans une conduite horizontale

1. Objectif

Le but de ce TP est d'évaluer la perte de charge dans une conduite horizontale subissant un
élargissement brusque, à travers la simulation numérique réalisée avec Fluent, en passant du
cas laminaire jusqu’au turbulent.

2. Description du problème

On considère une conduite horizontale de longueur totale 4 m subissant un élargissement


brusque en x = 2. Sa moitié gauche se caractérise d’un diamètre de 0.4 m et sa moitié droite a

A.U. 2015/2016 37
TP Fluent

un diamètre de 0.6 m. Un écoulement d’eau traverse la conduite de gauche à droite à une


vitesse de 1 m/s.

Figure 1. Géométrie du problème.

3. Maillage et conditions aux limites

Un maillage quadratique raffiné près des parois de la conduite à l’entrée de la section 2. Pour
les conditions aux limites, on impose une vitesse à l’entrée de la conduite (en x = 0), et à la
sortie, on impose une condition « outflow ». Sur les autres frontières du domaine, on applique
la condition « wall ».

4. Simulation avec Fluent

La simulation numérique est effectuée à travers l'algorithme SIMPLE pour le couplage


pression-vitesse et les schémas de discrétisation du premier ordre. On conserve les facteurs de
relaxation par défaut.

5. Travail demandé

Dans ce problème, on commence par tester le cas où l’écoulement est supposé laminaire. On
applique simplement une vitesse d’entrée de 1 m/s. Ensuite, on passe au cas turbulent en
utilisant différents modèles de turbulence disponible sous Fluent (k-ε standard, k-ε RNG, k-ε
réalisable, Reynold Stress Model…).

- Déterminez les contours et les vecteurs de vitesse axiale et les champs de pression
statique et totale pour le cas laminaire.
- Déterminez les contours et les vecteurs de vitesse axiale et les champs de pression
statique et totale pour le cas turbulent (pour chaque modèle de turbulence testé).
- Déterminez les profils de la pression totale sur l’axe de symétrie pour tous les cas
étudiés et comparez.
- Interprétez les résultats.

A.U. 2015/2016 38
TP Fluent

Application N°5 : Ecoulement diphasique dans une jonction en T

1. Objectif

A travers la simulation numérique réalisée avec Fluent, on étudie le mélange air-eau dans une
jonction en T. D’abord, on cherche à résoudre ce problème en utilisant le modèle de mélange
«Mixture model», ensuite le modèle eulérien «Eulerian model». Les résultats de ces deux
approches peuvent être alors comparés.

2. Description du problème

On considère un mélange air-eau qui s’écoule du bas vers le haut dans une jonction tubulaire
de forme T et de diamètre 25 mm. La longueur de la partie inférieure de tube est de 125 mm.
Les parties supérieures et latérales ont une longueur de 250 mm. Le schéma de ce problème
est représenté sur la figure 1.

Figure 1. Géométrie du problème.

A.U. 2015/2016 39
TP Fluent

3. Maillage et conditions aux limites

Un maillage quadratique raffiné au niveau du croisement de tube est utilisé dans ce travail.
A l’entrée, un mélange contenant 2% d’air et 98% d’eau traverse la jonction en T avec Vair =
1.6 m/s et Veau = 1.53 m/s. A la sortie, on impose une condition « outflow » : 62% dans la
partie supérieure et 38% dans la partie droite du tube. Sur les parois, on applique la condition
« wall ».

4. Simulation avec Fluent

L’écoulement est diphasique (air/eau), stationnaire et turbulent (avec une intensité de


turbulence égale à 10%). Le modèle de turbulence choisi dans ce travail est le k-ε standard.
L’interaction entre les phases est de type « schiller-naumann ». La simulation numérique est
effectuée à travers l'algorithme « SIMPLE » pour le couplage pression-vitesse, le schéma
« PRESTO » pour l’interpolation de la pression et les schémas de discrétisation du premier
ordre pour le reste des paramètres. On conserve les facteurs de relaxation par défaut.

5. Travail demandé

Dans ce problème, on commence par tester le modèle « Mixture » ensuite on passe au modèle
« Eulerian ». On se propose de :

- Déterminer les contours de vitesse, les champs de pression statique et la fraction


volumique de l’air pour le cas « Mixture ».
- Déterminer les contours de vitesse, les champs de pression statique et la fraction
volumique de l’air pour le cas « Eulerian ».
- Comparer les deux approches et interpréter les résultats.

Application 6 : Rupture d’un barrage

1. Objectif

Dans ce TP, nous allons poursuivre notre étude sur les écoulements multiphasiques. Pour cela,
nous verrons le comportement et l’évolution d’un écoulement d’eau lors de la rupture d’un
barrage.

A.U. 2015/2016 40
TP Fluent

2. Description du problème

On considère une boite de 1 m de côté dans laquelle on va définir deux domaines


correspondant aux fluides, l’eau étant contenu dans un carré de 0.5 m de côté. Il est retenu par
une plaque. A l’instant t = 0, on retire la plaque et on assiste à l’écoulement du fluide.
Le schéma de ce problème est représenté sur la figure 1.

Figure 1. Géométrie du problème.

3. Maillage et conditions aux limites

On définit un maillage raffiné (taille de maille de 0.03) permettant d’avoir une bonne
précision dans le calcul de l’écoulement. Le contour de la boite principale est défini comme
étant des « wall ».

4. Simulation avec Fluent

On choisit d’utiliser un solveur instationnaire implicite, ce qui nous permettra d’observer le


régime transitoire. L’écoulement est modélisé en utilisant la méthode Volume Of Fluid (VOF)
en 3D. Les forces dues à la gravité sont prises en compte, pour cela l’option « Implicit Body
Force » est utilisée dans ce problème.
On utilise la méthode « SIMPLE » pour le couplage vitesse-pression, et une discrétisation du
1er ordre. On conserve les valeurs par défaut des coefficients de sous-relaxation.
Le nombre de courant choisi par défaut dans Fluent est égal à 0.25. On effectue une
simulation sur 10 s, avec un nombre de pas de temps de 1000, ce qui correspond à un pas de
temps de 0.01 s. Le nombre maximal d’itérations par pas de temps est fixé à 50.

A.U. 2015/2016 41
TP Fluent

5. Travail demandé

Dans ce problème, on commence par tester le cas où l’écoulement est supposé laminaire.
Ensuite, on passe au cas turbulent en utilisant le modèle de turbulence k-ε standard. On se
propose de :

- Déterminer l’évolution de la surface libre au cours de temps (t = 0 s, t = 0.3 s, t = 0.6 s, t


= 0.9 s, …..), pour le cas laminaire puis turbulent.
- Interpréter les résultats.

Application N°7 : Étude de la convection naturelle et du rayonnement

1. Objectif

Dans ce TP, nous allons étudier dans un premier temps le phénomène de convection naturelle
qui a lieu dans une cavité différentiellement chauffée, puis dans un second temps le couplage
rayonnement convection naturelle en comparant les résultats obtenus par plusieurs modèles de
rayonnement (Rosseland, P1, DTRM).

2. Description du problème

On considère une cavité carrée de 1 m de côté. La paroi verticale droite est portée à la
température T = 2000 K alors que celle gauche à T = 1000 K, les autres parois sont
considérées comme adiabatique. Le schéma de ce problème est représenté sur la figure 1.
On note que les valeurs des propriétés physiques et des conditions de fonctionnement (par
exemple l'accélération gravitationnelle) ont été ajustées pour obtenir les nombres de Prandtl,
de Rayleigh, et de Planck souhaités.

Figure 1. Géométrie du problème.

A.U. 2015/2016 42
TP Fluent

3. Maillage et conditions aux limites

On définit un maillage quadratique en choisissant d’abord au niveau des arrêtes un intervalle


de taille 0.015 entre les nœuds. Ensuite pour améliorer la précision, le maillage sera raffiné
près des parois avec un ratio de 1.04. Le contour de notre cavité est défini comme étant des
«wall».

4. Simulation avec Fluent

On choisit d’utiliser un solveur stationnaire implicite avec un écoulement laminaire. Dans un


premier temps le modèle de rayonnement est désactivé (off) puis sera varié ultérieurement.
On utilise la méthode « SIMPLE » pour le couplage vitesse-pression, le schéma « PRESTO »
pour l’interpolation de la pression et les schémas de discrétisation du second ordre pour le
reste des paramètres. On conserve les facteurs de relaxation par défaut.

5. Travail demandé

Dans ce problème, on commence par tester le cas de la convection naturelle pure. Ensuite, on
passe au couplage rayonnement convection naturelle en utilisant différents modèles de
rayonnement disponible sous Fluent ((Rosseland, P1, DTRM)

Déterminez (pour chaque modèle de rayonnement testé) :

- les contours des lignes de courant


- les contours des isothermes
- le profile de la vitesse verticale au centre de la cavité (y = 0.5)
- interprétez et comparez les résultats.

Application N°8 : Transport et mélange des espèces chimiques

1. Objectif

Le but de ce TP est de modéliser le transport et le mélange des espèces chimiques sous fluent
et d'examiner la combustion d'un combustible gazeux.

2. Description du problème

On considère une chambre de combustion cylindrique brûlant du méthane (CH4) dans l'air
(figure 1). La flamme est considérée comme une flamme de diffusion turbulente. Au centre de
la chambre de combustion, une petite buse introduit du méthane à une vitesse de 80 m/s. L'air

A.U. 2015/2016 43
TP Fluent

ambiant en excès pénètre dans la chambre de combustion à une vitesse de 0.5 m/s. Le jet de
méthane à grande vitesse entraîne et se mélange avec l'air à faible vitesse.

Figure 1. Géométrie du problème.

3. Maillage et conditions aux limites

Un maillage quadratique resserré au sein du brûleur est utilisé dans ce problème. On met à
profit la symétrie du problème en ne modélisant que la moitié du domaine.
Pour les conditions aux limites :
 En entrée : « velocity_inlet »
 En sortie : « pressure_outlet »
 Axe de symétrie : « axis »

4. Simulation avec Fluent

Le domaine de calcul est définit comme axisymétrique. On suppose que la combustion du


méthane est complète et stœchiométrique selon l'équation chimique suivante :

CH4 + 2O2 CO2 + 2H2O

Pour analyser la combustion du méthane-air, on va utiliser le modèle « Eddy dissipation


Model » implanté sous fluent. La simulation numérique est effectuée à travers l'algorithme
SIMPLE pour le couplage pression-vitesse et les schémas de discrétisation du premier ordre.
On conserve les facteurs de sous-relaxation par défaut, sauf pour les espèces : CH4, O2, CO2,
et H2O, on introduit une valeur de 0.95 pour chacune. Le calcul numérique sera réalisé à
l’aide du modèle de turbulence k-ε standard, en supposant que la chaleur spécifique du
mélange est constante et égale à Cp = 1000 J/kg.K.

A.U. 2015/2016 44
TP Fluent

5. Travail demandé

Dans ce problème, on se propose de :

- Déterminer les contours de la température statique, de la vitesse axiale et de la fraction


massique de CH4 et O2.
- Déterminer les profils de la vitesse axiale et de la fraction massique des différentes
espèces chimiques (CH4, O2, CO2, et H2O) au niveau de l’axe de symétrie.
- Interpréter les résultats.

A.U. 2015/2016 45