Vous êtes sur la page 1sur 2

.' ",.

.. . JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE TUNISIENm: - 1er - -5 Aoflt 1975 .. 1637

Q : Situé à. l'intersection de la piste du cimetière avec la et toutes les indications et les règles de bon usage techniqu
vole terrée TGM. . pour prémunir le:; tra?ailleurs contre. les dan.gers d'originE
On sult la vole terrée du TGM jusqu'au point R. électrique notamment:
R : Situé à. l'intersection de la vole terrée Tunls-Goulette- 1) Le danger d'électrOCution provoqué soit par le contact d'un
Uarsa avec le Canal de la Pêcherie n° 1l~ travailleur avec un ou plusieurs condùcteurs mis sous tension en
Du point R,la limite suit le Canal de la Pêcherie n° 11 jus- exploitation normale, soit par le contact d'un tra?a1Ï1eur avec
qu'au point S,. une structure conductrice normalement hors tension mals se
S : Situé au débouché du Canal de la Pêcherie n° 11 dans le trouvant accidentellement pcjrtée à un potentiel dangereux par
Lac de Tunis, suite de défauts d'Isolement;
Du point S, la limite rejoint le point de départ A, en sui1t'ant 2) Les accidents mécaniques cobsécutifs à. des brûlures graves
les berges du Lac de Tunis, ou des mouvemen.ts réflexes que peut provoquer, dans certaines
circonstances, le passage d'un courant électrique à travers le
ART. 3, - Les Ministres intéressés sont chargés, chacun en corps humain;
ce qui le concerne, de l'exêcution du présent décret qui sera 3) Les dangers consécut1!s aux échauffements excessifs, aux
publlé au Journal Officiel de la République. Tunisienne, incendies et aux explosions, spécialement dans les locaux où ces
Fait à Tunis, le 28 juillet 1975 risques sont importants en raison soit de leur nature même,
soit des matières qui y sont entreposées, manipulées ou traitées;
p, le Pré,idenr de la République Tunisienne:
et pu déléptinn 4) Les décharges atmosphériques, directes ou induites, véhi-
Le Premier MInistre culées par les conducteurs des installations électriques, pouvant
HEDT NOUIRA
également provoquer électrocution, brûlures, incendies ou explo-
sions.
}
ART, 3, - Les chefs des établissements intéressés sont tenus
NOl\HNATIONS ' d'assurer un entretien soigné du matériel en exploitation et de
1 mettre en oeuvre des techniques adéquates lors de la réalisation
Par décret N° 75-515 du 1er Mût 1975 : ou de la rénovation des installations électriques et d'observer,
continuellement, les principes généra1.L"IC de sécurité qui doivent
Monsieur Moncef Mouelhl, ingénieur en chef, est chargé des être appliqués dans la réalisation, l'exploitation et l'entretien de
fonctions de directeur des Grands Travaux Hydrauliques, au ces installations.
Ministère de l'Equipement,
ART. 4. - Le matériel ne peut être soumis qu'à une utili-
sation normale dans les limites d'emploi pour lesquelles il a
Par décret N° 75-516 du 1er août 1975 : été conçu.
Monsieur Moncef Achour, ingénieur principal, est chargé des Toute utilisation anormale du matériel, susceptible d'entrai-
fonctior.s de sous-directeur de l'Organisation et de la Program- ner un abaissement d'un niveau d'Isolement ou un échauffement
mation <Direction des Ponts' et Chaussées) au Ministère de préjudiciable à la sécurité des travailleurs, est interdite.
. l'Equipement. Doi1t'ent être respectées notamment les obligations suivantes:
-..--..------- a) Choisir un matériel convenant parfaitement à l'usage au-
Par dé-cret N° 75-517 du 1er août 1975 : quel on le destine, tant au point de vue Isolement que dimension-
nement mécanique ou électrique en fonction du travail qui lui
Monsie;.I~Abdellaziz Sellami, ingénieur principal, est chargé. sera demandé; . -
des fonctions de sous-directeur de la programmation et du b) Ne jamais dépasser les possibilités du matériel, en tout
Contrôle de l'Habitat (direction de l'Habitat) au Ministère de domaine, telles qu'elles ont été définies par le constructeur.
l'Equipe=:ent. .
ART, 5, - Toutes dispositions doivent être prises pour éviter
tout contact direct avec les conducteurs mis sous tension, en
mettant ceux-ci hors de portée des traval11eurs soit pa~ éloi-
M~lSTERE DES AFFAIRES SOCIALES gnement, soit au moyen d'obstacle, soit par isolation dans les
conditions suivantes:
a) Lorsque la mise hors de portée est assurée par le seul
l'rIESURES 'DE PROTECTION
éloignement, celui-ci doit être suffisant pour prévenir le risque
Décret N' 75-503 du 28 juillet lS75, ]X)rtant règlementation .des d'accident par contact ou rapprochement, soit avec des travail-
mesures de protection des travailleurs dans les établissements leurs, soit avec des objets qu'ils manipulent ou transportent ha-
qui mettent en oeuvre des courants électriques, bituellement; la permanence de cet éloignement doit être ga-
rantie contre le risque de relâchement ou de chute par la résis-
tance mécanique des pièces ou de leurs supports correspondant
NOU3. Habib Bourguiba, PréSi<1?nt de la République aux contraintes auxquelles iIs sont normalement exposés;
Tunisien:-.:;: . b) Lorsque la mise hors de portée est réalisée au moyen d'obs-
Vu k c ~ du Travail et not2.m:nent son articl~ 152; tacles, l'efficacité permanente de ceux-ci doit être assu~ée par~
Vu l'avis ~=s Ministres de l'Economie l'ationaJe. de la Sante Publique. leur nature, leur étendue, leur disposition, leur stabilit€, leu~
Qe l'Equiç~:::e,.,t, des Affaires SociaIe.; et des Transports et des Commu-
nIcations; solidité et leur isolation, compte tenu des contraintes auxquelles
î ils sont normalement exposés.
DZDP.ETONS :
Il est interdit, de faire cesser pour une cause quelconque et
ARTICT.:.zPREMIER, - Sont soumis aux dispositions du d'une manière quelconque la protection par les obstacles ainsi
présent d&:::-et,dans le but d'assurer la sécurité des travailleurs établis sans avoir au préalable mis hors tension les conducteurs
coz:tre les risques de l'usage de l'électricité, les établissements et les pièces conductrices qu'ils ont pour objet de mettre hors
qw mette!:~ en oeuvre des courants électriques continus ou alter- de portée des travaiIleurs,
natifs de fréquences industrielles usuelles, c) Lorsque la mise hors de portée est assurée par isolation,
Sont exc:Ugdu champ d'application du présent décret: le recou1t'rement des conducteurs et pièces sous tension doit être
1) Les c::-.,ragesde production d'énergie électrique et les ou- adapté à la tension de l'installation et conserver ses propriétés
v~age~ de transformation qui leur sont annexés et soumis. au à l'usage en tenant compte des risques de détérioration auxquels
iIs sont exposés, .
controle ~:mlque du Ministère chargé de l'énergie électrique;
. 2) Les Ol:7rages de distribution d'énergie électrique soumis au Toute canalisation souple doit être pourvue d'une gaine lui
contrôle te-:hnique des services précités; permettant de résister aux actions extérieures et spécialement
à rusure et aux contraintes de traction, de flexion, de torsion
~3) Les ~.:al1atlons de traction électrique soumises au contrôle. i; et de frottement auxquelles elle peut être soumise en service,
/ echnique é!l MInistère qui en a la charge. 1
Dans le cas de canalisations enterrées, les conducteurs isolés
ART, 2, - Les responsables des établissements . doivent être protégés contre les dégradations résultant du tasse-
; vent obse!7::r toutes les prescriptions légales et intéressés doi-
règlementaires Il
ment des terres, du contact avec les corps durs, çlu choc des outils

- -----------
/
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE TUNISIENNE - 1er - 5 Août 1975

métalliques à main en cas de foullle et s'n y a lieu, de l'actIon ART. 15. -= Les Ministres de l'Economie Nationale, de la Santé
chImIque des couches de terre traversées. Tout câble ou ensemble 1/ Publique, de l'EquIpement, des Af!aires Sociales et des Transports
de câQles doIt être sIgnalé par un dispositif avertisseur placé et des Communications sont chargés, chacun en ce qÙi le con-
au minimum 10 cm. au dessus de lui. cerne, de l'exécution du présent décret qui ser~ publIé au Journal
Le tracé des canalisatIons. crans le sol doIt être relevé sur un Officiel de la Répub1!que Tunisienne.
plan qui permet de connaître leur emplacement sans avoIT à. FaIt à Tunis, le 28 julllet 1975
recourIr à. une fouille. Ce plan doIt être tenu à. la disposItion des
agents chargés de l'inspection du travail. P. le Pré,ident de la République Tunisienne:
ART. 6. - Les installations doivent comporter des dIsposIt!!s et par déJé~ati"n
Le Premier Mini.,tre
particuliers de protection automatique permettant de pallier les HEDI NOUTRA
conséquences de dé!alllances accidentelles du matériel. .
DoIvent être observées nota=ent les règles technIques suI-
vantes: NOMINAT.WN
a) Ne pas compromettre l'isolation du matériel éléctrique par Par décret N' 75-521 du 1er août 1975 :
la température atteinte en sel>'Ice normal. Toutes dIspositIons
doivent être prises pour éviter que le matériel électrique du fait MonsIeur Naceur Gharbi, administrateur conseiller au Minis-
de son élévatIon normale de température, nuisse aUx objets qui . tère d.esAffaires SocIales est chargé des fonctions de chef du
sont dans son voisinage et notammentè. ceux sur lesquels il prend servIce financier au MinIstère des AffaIres Sociales.
appui ou encore rIsque de provoquer des bI'1llures aux travailleurs;
b) Etablir les raccordements des cana1Isation; entre elles et
avec les appareils de manIère à. ne provoquer aucun excès d'échauf- LISTE D'APITUDE
fement local des dites can~a.tions; ,
c) Installer les dispositifs permettant de protéger les appa- A Il gl'ade d'assistante sociale
reIls et les canalisations contre les effets des surtensIons, surin- Mesdames:
tensités et court-circuIts, sauf pour les machines-outIls portatives
à maIn dont la puissance n'excooe pas 750 Watts; Jalila Ben Mustapha
d) Prendre des mesures adéquates permettant de parer aUx Zohra Labbène L
conséquences des défauts éventuels d'isolement; Essia Kandara
Radhia Hichri
e) Protéger les installations contre les décharges atmosphé- Arbia Gaiess
riques dans les zones qui y sont partIculièrement exposées;
Halima Chaabouni
f) Prendre des dispositions pour parer aux dangers de brû- . Khedija Temimi
lurès, d'incendie et d'explosions d'origIne électrique. Zohra Gard
ART. 7. - DoIvent être placés à des endroits accessibles des Saadia Zriba
dispositifs à action manuelle permettant de mettre hors tension Kmar Maaouia
la totalité de l'installation ou l'une quelconque de ses parties Aziza Mechergui
lorsque cette manoeuvre est nécessaire pour prévenIr tout dan- Lilia Sayah
ger.
ART. 8. - Les InstallatIons doIvent être soumIses à une surveil-
lance stricte afin de déceler les défa!l\ances pouvant être à l'ori- MINISTERE DES TRANSPORTS
gine de phénomènes entraînant un risque pour les travailleurs.
ET DES COMMUNICATIO?,;,S
ART. 9. - Les conditions techniques plus détaillées auxquel-
les devront satisfaire les installations électriques en application --
des princip~s généraux prévus par le présent décret seront pré- NO}IINATIO:-<
cisées par voie d'arrêté dans un règlement de sécurité qui tieudra
compte en particulier des tensions mises en jeu, de la nature des Ii Par décret N' 75-522 du 1er août 1975 :
tocauxet des conditions d'exploitation.
Le Ministre des Affaires SocIales peut par décision prise s'ur Monsieur Ouahid Hariz, administrateur conseiller, est chargé
rapport de l'inspecteur du travaIl, après avis circonstancié de des fonctions de chef du service des Etudes Economiques et
l'organisme agréé chargé de la vérification de l'établissement Statistiques, à la Direction des Transports àu :Ministère des ~
3.ccorder au chef d'établissement dérogation à certaines dispo- Transports et des Communications.
sitions du règlement de sécurité.
Chaque décision fixe les mesures compensatrices de sécurité
auxquelles la dérogation est subordonnée ainsi que la durée pour DECLARATION DE PARTA:-<CE DES NAVIRES
l3.quelleelle est accordée. DE CO}DrERCE
ART. 10. - Les installations doivent être vérifiées lors de leur
Arrêté du l'Iinistre de~ Transports et des Co=unications du 28
mise en service ou après avoIr subi une modification Importante,
puis périodiquement tous les sIx mois. Ces vérifications ont pour
juillet 1975, fixant la procédure des déclarations de partance i
des ports tunisiens des navires de commerce tunisiens et étran-
objet de rechercher si les installatIons sont conçues et entrete- gers.
nues conformément atLx disposItions du présent décret et du
règlement de sécurité correspondant.
1

ART. 11. - Les l'érifications feront l'objet de rapports dé- le Ministre des Transports et des Communications, 1
taillés qui devront être tenus à la dIsposition de l'inspecteur du
travail et dont les conclusIons devront préciser nettement les V1\ Jo. loi No 62.13 du 24 avril 1<;62.portant promul,ption du code de
CO"11m~reOm,htime et not,,:nment son article Il; '.1
points où les Installations diffèrent des prescriptIons règlemen-
taires. VU ]P. loi No ; 1.32 du 28 juillet )971. portant ratification do la Con. :.1
yention Int.~.rnl\tiona!e sur la s'1.uvegarde de la "ie humaine en roer;
ART. 12. - Les chefs d'établissement intéressés doivent faire Vu Jo. loi Nu 73.3 d'J 3t ia:\vier 1973. portant ratification de la
effectuer ces vérifications par un organIsme de contrôle dûment Convention internationale sur les lignes de charge; .
agréé par la direction des mines et de l'énergie. Vu le decret du 15 décem!:>re 1906. modifié par le décret d.u Il mai
1960 sur la police !l.dministrative de la navigatlon et notamment ses
ART. 13. - Les délaIs de mise en conformité des installations
électriques avec les prescriptions règlementaires seront fixés par
articles S9 et S9 bis;

Arrête:
J
);'
un arrêté qui distInguera les installations nouvelles d'une- part,
et les installatIons existantes d'autre part,
Article Premier. - les capitaines de tout navire de com-
ART. 14. - Tout chef d'établissement, directeur ou gérant qui merce. d~ charge ou à passagers. tunisien et étranger, doi-
contrevient atLxdispositIons du présent décret et des arrêtés pris vent déposer au moin" 24 heures avant leur appareillage d'un
pour son applIcation est passIble des pénalltés prévues 'lUX ar- port tuni~ien. une d~c1aration de partance auprès de l'autorité
ticles 235 et suIvants du code du travail. maritime.
.~