Vous êtes sur la page 1sur 17

UNIVERSITE  DE TLEMCEN

Faculté de Technologie ‐ Département de Génie Civil

LES ETAPES DE REDACTION D’UNE THESE


OU D’UN MÉMOIRE

MR BEZZAR A,
Mme BENDIOUIS A,
INTRODUCTION

Au cours de la réalisation d’un mémoire, d’une thèse ou d’un autre


type de travail scientifique long, tout étudiant apprend à effectuer des
tâches diverses et cela, indépendamment du sujet de son travail. Par
exemple (Fragnière, 1996) :

 chacun apprend à circonscrire un problème,


 à découvrir et rassembler de la documentation à son sujet,
 à ordonner les éléments d’information,
 à réfléchir sur le problème choisi,
 à communiquer directement avec des personnes ressources ou des
institutions,
 à analyser l’information, à développer son jugement et, bien sûr, à
communiquer par écrit les résultats de ce long travail de
recherche.

2
MODE DE PRÉSENTATION DU MÉMOIRE OU THÈSE

Le modes de présentation du mémoire (ou de la thèse) doit


comporter les éléments suivants:

1. Le résumé
2. L’introduction
3, La revue de la littérature (bibliographie ou état de l’art )
4, Le développement (la méthodologie ; la présentation des 
données, des résultats, des analyses, des modèles ; l’analyse 
des résultats ; la discussion générale) ; 
5, La conclusion générale 
6,La bibliographie.

3
LE RÉSUMÉ

Dans le cadre d’un mémoire ou d’une thèse, le résumé 
consiste à :
 présenter le sujet et le but de l’étude,
 brièvement, la méthode adoptée, 
 ainsi que les mots clés. 

Le résumé doit donc être rédigé une fois que la rédaction 
du mémoire est terminée.

4
L’INTRODUCTION

L’introduction doit éveiller l'intérêt du lecteur et l'inviter à 
prendre connaissance de la suite du document. Dans cette 
partie, le travail du chercheur est : 

 de formuler un préambule qui situe le sujet et le place 
dans son contexte général ;
 d’énoncer la problématique de laquelle émerge la 
question centrale guidant le travail de recherche ;
 de formuler une hypothèse au problème posée, laquelle 
hypothèse sera confirmée ou abandonnée à la lumière 
des résultats de la recherche ;

5
L’INTRODUCTION (1/2)

L’introduction doit éveiller l'intérêt du lecteur et l'inviter à 
prendre connaissance de la suite du document. Dans cette 
partie, le travail du chercheur est : 

 de formuler un préambule qui situe le sujet et le place 
dans son contexte général ;
 d’énoncer la problématique de laquelle émerge la 
question centrale guidant le travail de recherche ;
 de formuler une hypothèse au problème posée, laquelle 
hypothèse sera confirmée ou abandonnée à la lumière 
des résultats de la recherche ;

6
L’INTRODUCTION(2/2)

 de mettre en relief l’intérêt et l’originalité de la 
recherche ;
 d’annoncer la méthodologie adoptée ;
 de présenter les grandes parties du document et sa 
structure.

En général, les premiers éléments de l’introduction sont 
ébauchés au début du travail de recherche, après que 
l’auteur a élaboré le plan détaillé; ces éléments seront 
récrits à la fin, en même temps que seront rédigés les 
derniers éléments. La rédaction finale de l’introduction se 
fait parallèlement à celle de la conclusion.

7
LA RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE (1/4)

Dans le cadre de la revue de la littérature, le chercheur ne 
se limite pas à passer en revue les principaux articles, 
ouvrages ou chapitres d’ouvrages traitant du sujet de son 
travail. Il doit :

 présenter et expliquer clairement et succinctement les 
principaux résultats de ces textes de référence (choisir 
une structure chronologique ou logique) ;
 présenter et décrire les principales approches théoriques 
et les principaux modèles théoriques de base relatifs au 
sujet ou choisir ceux qui permettent de mieux répondre 
à la question centrale du travail de recherche ; 
8
LA RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE (2/4)

 définir les concepts de base ; 
 établir des liens entre certains articles, les comparer : 
faire mention des forces et des faiblesses des résultats, 
de leur importance relative, etc. 
 Au besoin, on y trouvera des tableaux et des schémas 
généraux.

9
LA RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE (3/4)

Pourquoi une recherche bibliographique 

• Vérifier l’originalité de votre idée : a‐t‐elle déjà été


envisagée, proposée, mise en œuvre par quelqu’un
d’autre ?

• Connaître l’exploitabilité de votre idée : appartient‐elle


au domaine public ou bénéficie‐t‐elle d’une propriété
intellectuelle?

• Détecter des difficultés potentielles, des voies de


développement à éviter.
10
LA RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE (3/4)

Pourquoi une recherche bibliographique 
• Identifier des partenaires potentiels ainsi que des
concurrents.

• Réaliser un état de l'art est fastidieux, il est nécessaire de :

• Trouver les sources pertinentes d’information à consulter.

• Les sources d’informations à consulter pour effectuer un


état de l'art sont notamment les brevets et les publications
scientifiques.

• Trouver les bons « mots‐clés ».


11
DÉVELOPPEMENT(1/2)

Dans cette partie, on retrouve plusieurs sections qui 
peuvent varier selon le domaine d’étude et selon la 
méthode de recherche adoptée. Le travail du chercheur 
dans cette partie consiste :

 à développer le cadre conceptuel, et, s’il y a lieu, à 
formuler des hypothèses de travail.
 À présenter la méthodologie adoptée ;
 À exposer les principaux résultats de l’étude ;
 À analyser et à discuter les résultats en lien avec 
l’hypothèse de départ. 

12
DÉVELOPPEMENT (2/2)

Il importe de donner à chacune des divisions et des 
subdivisions des longueurs à peu près identiques. 

On ne peut développer de façon très détaillée certaines 
parties du texte et traiter rapidement d'autres parties de 
semblable importance. 

La longueur du développement doit toujours être fonction 
de l'importance de l'idée exposée.

13
CONCLUSION (1/2)

De manière générale, dans la conclusion, le chercheur doit :

 effectuer un rappel de la problématique ou de la 
question centrale ;
 faire une synthèse des thèmes du document et une 
récapitulation concise de la démarche (démonstration) ;
 présenter le résultat final de l’étude et proposer des 
réponses aux problèmes soulevés ;
 souligner les apports théoriques de l’étude ainsi que ses 
limites au point de vue théorique, empirique et 
méthodologique ;
 proposer de nouvelles axes de recherche.
14
CONCLUSION (2/2)

En fait, la conclusion resitue le document dans son contexte 
particulier tout en ouvrant à d'autres perspectives :

Elle doit boucler la boucle, c'est‐à‐dire proposer une 
solution à la problématique énoncée dans l'introduction. 

Elle reprend les propositions, les recommandations qui 
constituent la réponse à la question posée lors de l'exposé 
du problème. 
La conclusion constitue un résumé de l’ensemble de la 
démonstration. Elle ne contient pas de données nouvelles.
15
POUR RÉSUMER, LE MÉMOIRE OU LA THÈSE DOIT CONTENIR:

1. Page de garde,
2. Résumé avec mots clés: en français, anglais et arabe,
3. Sommaire,
4. Liste des figures,
5. Liste des tableaux,
6. Introduction générale,
7. Partie bibliographiques,
8. Partie développement,
9. Conclusion générale,
10. Références bibliographiques,
11. Annexes.
16
MERCI POUR VOTRE ATTENTION

17

Vous aimerez peut-être aussi