Vous êtes sur la page 1sur 28

Epreuve n°1

Cas 1:

Votre maître de stage vous a soumis pour révision le projet des états de synthèse préparés par votre cliente, la société METAP, au titre de
l'exercice clos le 31/12/2005.
Cette révision vous a permis de relever quelques anomalies ou erreurs dans les enregistrements comptables suivants:
1. Des véhicules sont pris en crédit bail. Les loyers du mois de décembre 2005 ne figurent pas dans les comptes de charges, faute d'avoir
reçu la facture qui s'élève à 120 000 DH HT.
2. Les charges comprennent des fournitures non stockables qui ont été livrées et facturées en 2005 mais une fraction d'entre elles n'a pas
encore été utilisée au 31/12/2005 pour une valeur de 123 000 DH HT.

3. Des cessions d'immobilisations ont été réalisées pendant l'exercice 2005. Du matériel inscrit dans le poste Installations techniques,
matériel et outillage a été vendu le 1/7/2005 pour une valeur de 540 000 DH figurant au crédit du compte Créance sur cession
d'immobilisations. La contrepartie a été le compte banque. Le compte afférent à cette immobilisation est débiteur est débiteur de 3 360 000
DH correspondant à son coût d'acquisition hors taxes à la date d'entrée dans le patrimoine, soit le 10/04/2001. Le compte d'amortissement
est créditeur du montant des amortissements pratiqués au 31/12/2004. La société pratique le mode dégressif sur une durée de 5ans.
4. La société a reçu de l'Etat une subvention d'investissement de 1 000 000 le 1/7/2005 pour le financement partiel d'une installation
technique d'une valeur de 1 600 000 DH hors taxes achetée à la même date. Cette machine a une durée de vie de 5 ans, amortie selon un
système degressif (coefficient = 2). Seule l'écriture d'encaissement de la subvention a été constatée.

5. La société avait facturé le 5 décembre 2005 à la société FASHION USA, 150 000 dollars de marchandises au cours de 9,2 DH payable à
30 jours. Elle a également facturé le 1er septembre 2005 à la société NY USA, 75 000 Dollars de marchandises au cours de 9,36 DH. Ces
marchandises ne seront payables qu'en mai 2006, aucune écriture de clôture n'a été constatée par la société, sachant que le cours du dollar
au 31/12/2005 est de 9,3 DH.
6. Le stock de marchandise en dépôt chez les consignataires au 31/12/2005 est de 960 000 DH TTC, d'après les bons de livraison et
surlequel la société réalise une marge de 15%.
7. La société reçoit des marchandises contenues dans les emballages consignés. En procédant à l'inventaire, on s'aperçoit que certains de
ces emballages ne pourront pas être restitués. Ils ont été perdus ou détruits. Leur consignation s'élève à 139 500 DH hors taxes. Ils avaient
fait l'objet d'une facturation, de 139 500 DH hors taxes ou 167 400 DH TTC.
8. Sur ce stock, il existe une faction en mauvais évaluée à 68 000 DH hors taxes qui est appelée à être vendue à une société au sud. Il est
prévu de vendre ce lot de stock à 65% de sa valeur. Les frais de transport à la charge de la société, sont de 2 000 DH HT.
9. Un lot de stocks de produits semi finis est en cours de fabrication. Il est destiné à son client avec lequel un contrat ferme a été signé pour
une valeur de 885 000 DHS.
Les dépenses entrainées par cette production comprennent:
- Des frais d'étude de documentation sur les nouvelles technologies utilisées pour de telles fabrication pour 25 500 DH.
- Les frais de matières et de main d'œuvre pour 899 625 DH.
Il reste à dépenser en 2006 :
- Des frais directs de matières pour 52 500 DH.
- Des frais de commercialisation pour 21 000 DH.
10. Il reste en stock à la date d'inventaire diverses fournitures de bureau estimées au 52 000 DH hors taxes (TVA 20%).
11. Le relevé de la banque au 31.12.2005 que la société vient de revevoir fait état des opérations suivantes dont la société n'avait pas eu
connaissance :
Virement du client BETA 109 000 DH
Commissions et frais de compte TTC 535 DH
La banque n'a pas crédité au 31/12 un ensemble de chèques clients pour un total de 165 700 DH et que le service comptable a constaté
comme étant encaissés.
12. Le trésorier de la société place régulièrement les liquidités disponibles sur des comptes portant intérêts. Le revenu brut de ces placements
à court terme pour le dernier trimestre 2005 ne figure pas dans les comptes. Il s'élève à 67 000 hors taxes.

Travail à faire :
Enregistrer les écritures relatives aux opérations décrites ci-dessus en justifiant, le cas échéant, vos réponses.

* Solution cas n°1:


1/
12/31/2005
6132 Redevances de crédit bail 120,000
3458 Etat, autres comptes débiteurs 24,000
4417 Fournisseurs, factures non parvenues 144,000

2/
CGNC P 144 :
Le compte 6125 regroupe tous les achats non stockables (eau, électricité...) ou non stockés par l'entreprise tels que ceux afférents à des
fournitures qui ne passent pas par un compte d'une unité de stockage, et dont les existants, en fin d'exercice, sont inscrits en tant que
charges constatées d'avance au débit du compte 3491.

12/31/2005
3491 Charges constatées d'avance 123,000
6125 Achats non stockés de matières et fournitures 123,000

3/
L'amortissement est calculé dès le 1er jour du mois d'acquisition (note circulaire relative à l'IS P64).
Taux d'amortissement : 1/5 * 2 = 40%

Dotation/
Valeur début Amortisseme
Année Taux
de période
Dotation
nt linéaire
Reprise
dérogatoire
01/04/2001 (9 mois) 40% 540,000 162,000 81,000 81,000
2002 40% 378,000 151,200 108,000 43,200
2003 40% 226,800 90,720 108,000 -17,280
2004 50% 136,080 60,480 108,000 -47,520
2005 50% 136,080 60,480 108,000 -47,520
2006 (3 mois) 50% 136,080 15,120 27,000 -11,880
Total 540,000 540,000 0

Dotation/
Valeur début Amortisseme
Année Taux
de période
Dotation
nt linéaire
Reprise
dérogatoire
01/04/2001 (9 mois) 40% 540,000 162,000 81,000 81,000
2002 40% 378,000 151,200 108,000 43,200
2003 40% 226,800 90,720 108,000 -17,280
2004 50% 136,080 60,480 108,000 -47,520
2005 (6 mois) 50% 136,080 30,240 54,000 -23,760
Total 494,640 459,000 35,640

12/31/2005
61933 DEA des ITM&O 54,000
2833 Amortissement des ITM&O 54,000

12/31/2005
1351 Provision pour amortissement dérgatoire 23,760
7193 Reprise sur amortissement des immobilisations corporelles 23,760

12/31/2005
3481 Créances sur cession d'immobilisation 540,000
7513 PC des immobilisations corporelles cédées 540,000

12/31/2005
6513 VNA des immobilisations corporelles cédées 81,000
2833 Amortissement des ITM&O 459,000
2331 Installations techniques 540,000

12/31/2005
1351 Provision pour amortissement dérogatoire 35,640
7193 Reprise sur amortissement des immobilisations corporelles 35,640

4/
Amortissement de ITM&O: 1 600 000 * 40% * 6/12 = 320 000 DH
Part de la subvention à reprendre en 2005 :
1 000 000 * 320 000 / 1 600 000 = 200 000 DH

12/31/2005
1319 Subventions d'investissement inscrites au compte de produits et charges 200,000
7577 Reprise sur subvention d'investissement de l'exercice 200,000

5/
La compensation est acceptée si des dettes et créances sont rattachés dans leur échéance et sont libellés dans la même monnaie étrangère.

12/31/2005
3421 Clients 15,000
4701 Augmentation des créances circulantes 15,000

12/31/2005
3701 Diminution des créances circulantes 4,500
3421 Clients 4,500

6393 Dotation aux provisions pour risques et charges financiers 4,500


4506 Provision pour perte de change 4,500

6/

12/31/2005
3111 Marchandises 15,000
6114 Variation des stocks de marchandises 15,000

7/

6 Autres charges NC 800,000


3413 Fournisseur, créance pour emballage et matériel à rendre 800,000
8/
Valeur nette de réalisation : 68 000 * 65% - 2000 = 42 200 DH
Provision pour dépréciation de stock : 68 000 - 42 200 = 25 800 DH

12/31/2005
619641 DEP pour dépréciation de stock 25,800
3911 Provision pour dépréciation des marchandises 25,800

9/ Calcul coût encours de production : Oui


- Des frais d'étude de documentation Charges d'administration
- Les frais de matières et de main d'œuvre pour 899 625 DH.

Coût encours de production : 899 625 DH


Valeur nette de réalisation : 885 000 - 52 500 - 21 000 = 811 500 DH
Perte à terminaison : 899 625 - 811 500 = 88 125 DH
Provision pour dépréciation de stock : 14 000 * 899 625/(899 625 + 52 500)=13228,04
Provision pour risque : 14 000 - 13 228,04 =771,96

12/31/2005
619641 DEP pour dépréciation de stock 13,228
6195 DEP pour risques et charges 772
3911 Provision pour dépréciation des marchandises 13,228
4508 Autres provisions pour risques et charges 772

10/

12/31/2005
3122 Matières et fournitures consommables 52,000
61242 Variation de stock de matières et fournitures consommables 52,000

11/

12/31/2005
5141 Banque 51,465
6147 Services bancaires 486
34552 Etat, TVA récupérables sur charges 49
3421 Clients 52,000

NB: Taux de TVA sur les opérations de banque : 10%

12/31/2005
51112 Chèques à l'encaissement 52,000
5141 Banque 52,000

12/

12/31/2005
3493 Intérêts courus et non échus à percevoir 67,000
7381 Intérêts et produits assimilés 67,000

Cas 2:
La société DATCO au capital de 2 500 000 DH (actions de 200 DH) a réalisé le 1/4/2005 une double augmentation de capital en portant celui-
ci de 1 500 000 DH à 2 500 000 DH par émission de 2 500 actions en numéraire (libérées de moitié, l'appel des deux quarts restants sera
effectué en 2006 et 2007) et incorporation de réserves pour le surplus.
Les statuts de la société prévoient l'attribution d'un premier dividende calculé sur le capital appelé et non amorti au taux de 6% ainsi que la
contitution d'une réserve de 15% du résultat distribuable.
L'assemblée tenue le 30 juin 2006 a décidé d'attribuer aux actionnaires anciens un dividende total de 20 DH et de constituer une réserve
supplémentaire égale à 3/4 du superdividende.
Le report à nouveau créditeur de 2004 est de 10 460 DH, alors que celui de l'exercice 2005 sera de 9 000 DH; la société a réalisé au cours de
l'exercice 2005 des investissements qui lui ont permis de procéder à une reprise partielle de la provision pour investissement pour un montant
de 84 000 DH.
Travail à faire
1. Reconstituer le tableau de répartition des résultats
2. Reconstituer les écritures de répartition

* Solution cas n°2:


Non traité provision pour investissement
1/
Hypothèse : Nous supposons que la société a réalisé un bénéfice net correspondant à la reprise de la provision pour investissement de 84
000 DH
Montant augmentation de capital par apports en numéraire : 2 500 000 * 200 = 500 000 DH
Montant du capital non appelé et non libéré : 500 000 /2 = 250 000 DH
1.1/ Intérêt statutaire (premier dividende):
Le premier dividende est calculé par l'application du taux prévu au montant du capital libéré et non remboursé (capital versé et non amorti)
aux actionnaires; l'intérêt statutaire est à calculer à compter de la date de libération du capital jusqu'à la fin de l'exercice où la libération a eu
lieu (calcul au prorata temporis).
Capital appelé et libéré : 2 500 000 - 250 000 = 2 250 000 DH
Calcul 1er dividende : 1 500 000 * 6% + ((2 250 000 - 1 500 000)* 6% * 9/12) = 123 750 DH

1.2/ Superdividende :
Le 1er dividende accordé aux anciennes actions est de : 1 500 000 * 6% / (1 500 000/200) = 12 DH
Le superdividende est de 8 DH (20 - 12)
Calcul superdividende : 8 * ( 2 500 000 / 200) = 100 000 DH
NB: Le superdividende est octroyé à toutes les actions mêmes celles qui n'ont pas été entièrement libérées

1.3/ Réserve facultative :


100 000 * 75% = 75 000 DH

1.4/ Réserve statutaire :


Calcul résultat distribuable : 123 750 + 100 000 + 75 000 + 9 000 = 307 750 DH
Réserve statutaire : 15% * 307 750 DH = 46 162,5 DH

1.5 Réserve légale :


La réserve légale est constituée par une dotation annuelle est de 5% prélevés sur le bénéfice net à répartir. Elle cesse d'être obligatoire
lorsque son montant devient égal à 10% du capital social.
* Calcul résultat net comptable :
(307 750 + 46 162,5 - 10 460)/ 95% = 361 529 DH
* Réserve légale :
361 529 * 5% = 18 076,5 DH

2/

6/30/2006
1191 Résultat net de l'exercice 361,529
1161 Report à nouveau SC 10,460
1140 Réserve légale 18,076.5
1151 Réserve statutaire 46,163
1152 Réserve facultatives 75,000
1161 Report à nouveau (SC) 9,000
4465 Associés dividendes à payer 201,375
4452 Etat, impôts, taxes et assimilées 22,375

NB:
Calcul de la retenue à la source : (123 750+100 000) * 10% = 22 375 DH

Cas 3:
La société CYRNOS SA d'un capital de 5 000 000 DH (actions de 200 DH) décide le 1/1/2005 d'effectuer une triple augmentation de capital :
- Augmentation de capital par souscription de 10 000 actions de dividendes prioritaires sans droit de vote émises à 280 DH libérées
totalement.
- Augmentation de capital par apports nouveaux en espèces de 10 000 actions ordinaires libérées de moitié et émises à 260 DH (la libération
de la seconde moitié est réalisée en mai 2005).
- Augmentation de capital à 10 000 actions par incorporation de réserves.
La valeur marchande du droit d'attribution attaché à cette dernière augmentation de capital s'est élevée à 128 DH.
Les frais de sont élevés à 2% de l'augmentation de capital par apports nouveaux.
Travail à faire
1. Déterminer la valeur marchande de l'action CYRNOS SA avant la triple augmentation de capital.
2. Présenter les écritures d'augmentation de capital au 1/1/2005.
3. Présenter les écritures d'appel et de libération de la seconde moitié de l'apport en numéraire en Mai 2005, sachant que les porteurs de 500
actions se sont montrés défaillants.

* Solution cas n°3:

1/
Nombre d'actions avant augmentation de capital : 5 000 000 / 200 = 25 000
Soit X valeur de l'action avant augmentation de capital

Nombre d'actions après augmentation de capital : 25 000 + 10 000 + 10 000 + 10 000 = 55 000 actions

Nombre d'actions Valeur ANCC


Actif net avant les augmentations de capital 25,000 X 25 000 X
Emission d'actions en numéraire 10,000 280 2,800,000
Emission d'actions en numéraire 10,000 260 2,600,000
Emission d'action par incorporation de reserve 10,000 - -
Actif net après augmentation de capital 55,000 Z 25 000 X + 5 400 000

Nous avons 25 000 DA pour 11 000 actions gratuites :


25 000 DA = 11 000 * Z
Z = DA * 25 000 / 11 000
Z = 128*25000/11000
Z = 290,9091

(25 000 X + 5 400 000)/55 000 = 290,9091


X = 424 DH
Nombre d'actions Valeur ANCC
Actif net avant les augmentations de capital 25,000 424 10,600,000
Emission d'actions en numéraire 10,000 280 2,800,000
Emission d'actions en numéraire 10,000 260 2,600,000
Emission d'action par incorporation de reserve 10,000 - -
Actif net après augmentation de capital 55,000 290.909090909091 16,000,000

2/

1/1/2005

3462 Actionnaires, capital souscrit et appelé non versé


4,400,000
1119 Actionnaires, capital souscrit non appelé 1,000,000
1111 Capital social 4,000,000
1121 Primes d'émission 1,400,000

1/1/2005
2213 Frais d'augmentation de capital 108,000
5141 Banque 108,000

1/1/2005
1151 Réserves statutaires ou contractuelles 2,000,000
1111 Capital social 2,000,000

3/

5/1/2005
3462 Actionnaires, capital souscrit et appelé non versé 1,000,000
1119 Actionnaires, capital souscrit non appelé 1,000,000

5141 Banque 950,000


Actionnaires, capital souscrit et appelé 950,000
3462
non versé
Epreuve n°2

Traitez les dossiers suivants concernant la société LATRAM d'un capital de 10 000 000 DH (100 000 actions de 100 DH de valeur
nominale), dont l'exercice coincide avec l'année civile.

Dossier 1 : 5 points
La société LATRAM a acquis le 1/7/N un matériel spécifique pour la réalisation de travaux particuliers pour une valeur de 3 000 000 DH.
Sa durée normale d'utilisation est de 5 ans.
A l'achèvement des travaux, 30 mois à partir du 1/7/N, ce matériel doit faire l'objet d'une cession au prix estimé de 1 500 000 DH.
La société LATRAM envisage d'utiliser l'amortissement dégressif (coefficient 2) alors que sur le plan économique, le rythme de
dépréciation du matériel semble devoir être régulier.
Travail à faire :
1. Présenter le plan d'amortissement du matériel jusqu'à sa date de cession par la société LATRAM.
2. Enregistrer au journal les différentes écritures comptables :
1. Lors de l'acquisition du bien ;
2. Au 31//12/N;
3. Le 2/1/N+3, lors de la cession du bien à la société RAKAS pour la somme de 1 450 000 DH.
3. Calculer le résultat comptable de la cession.
(faire abstraction de la TVA)

* Solution Dossier 1:
1/
Lorsque le valeur résiduelle prévisionnelle est relativement importante; elle doit faire l'objet d'une estimation raisonnable en fonction du
prix de cession probable.
La valeur amortissable est alors égal à la différence entre la valeur d'entrée et la valeur résiduelle.
Valeur amortissable : 1 500 000 DH - La durée d'utilisation est de 2,5 ans.
Dotation de l'amortisement comptable annuelle : 1 500 000 /2,5 = 600 000 DH
Taux d'amortissement dégressif: 1/5 * 2 = 40%

Dotation/
Valeur début Amortisseme
Année Taux
de période
Dotation
nt comptable
Reprise
dérogatoire
01/07/N (6 mois) 40% 3,000,000 600,000 300,000 300,000
N+1 40% 2,400,000 960,000 600,000 360,000
N+2 40% 1,440,000 576,000 600,000 -24,000
Total 2,136,000 1,500,000 636,000

2/

1/7/N
2332 Matériel & outillage 3,000,000
4481 Dettes sur acquisition d'immobilisation

31/12/N
6193 Dotation aux amortissements des immobilisations corporelles 300,000
6594 DNC aux provisions réglementées 300,000
2833 Amortissement des ITM&O 300,000
1351 Provision pour amortissements dérogatoires 300,000

2/1/N+3
3481 Créances sur cessions d'immobilisations 1,450,000
7513 PC des immobilisations corporelles 1,450,000

2833 Amortissement des ITM&O 1,500,000


6513 VNA des immobilisations corporelles cédées 1,500,000
2332 Matériel & outillage 3,000,000

1551 Provision pour amortissements dérogatoires 636,000


7594 Reprises NC sur provisions réglementées 636,000

3/
Résultat comptable de la cession : 1 450 000 - 1 500 -50000

Dossier 2:
La société réalise beaucoup d'opérations avec l'étranger. Aussi est elle très sensible aux différents types de risques et notamment au
risque de change. Les dirigeants de la société vous soumettent ci après un certain nombre de situtations qu'ils vous demandent de
traduire en écritures comptables, sachant qu'ils veulent limiter les provisions pour perte de change à constituer.
Par hypothèse, les différents cours du dollar américain par rapport au dirham sont les suivants pour la période.

2/1/N 1/9/N 2/11/N 15/11/N 1/12/N 31/12/N 1/9/N+1 31/12/N+1


1 dollar 9,663 9,469 9,754 9,643 9,422 9,532 9,423 9,515

1. La société a vendu le 1/12/N des marchandises pour 50 000 dollars payables le 31/3/N+1.
Pour se couvrir, elle a souscrit à la même date, le 1/12/N, un emprunt de 40 000 dollars.
2. La société a acquis aux USA un matériel industriel le 1/9/N pour une valeur de 100 000 dollars amortissables en 5 ans en linéaire,
réglé pour partie au comptant. Pour le reste, la société a contracté à la même date, aux USA, un emprunt de 72 000 dollars
remboursables par amortissements constants sur 3 ans à compter du 1/9/N+1. Les intérêts à 6% sont payables à chaque échéance.

3. La société constate la situtation suivante parmi ses clients et fournisseurs au 31/12/N (toutes les échéances de ces dettes et créances
sont très proches) :
- Client suisse 150 000 francs suisses (cours à la date de la facturation 1dh = 0,1524 francs suisses)
- Fournisseur suisse : 75 000 francs suisses (cours à la date de la facturation 1 dh = 0,1548 francs suisses)
- Client allemand : 29 000 euros (cours à la date de la facturation 1 dh = 0,1046 euros)
- Cours au 31/12/N : 1dh = 0,1465 frances suisses, 1dh = 0,1039 euros.
Travail à faire :
1. Passer les écritures nécessaires au cours du mois de décembre pour la première opération.
2. Présenter les écritures enregistrées en N et N+1 pour la 2ème opération.
3. Déterminer pour la troisième opération, la position globale de change et en déduire les écritures comptables à passer au 31/12/N.
NB: arrondir les montants à deux chiffres après la virgule.

* Solution Dossier 2:

1/

31/12/N
3421 Clients 5,500
4701 Augmentation des créances circulantes 5,500

31/12/N
2720 Augmentation des dettes de financement 4,400
1481 Emprunts auprès des établissements de crédit 4,400

NB: Quasi couverture de change résultant d'une position globale de change: lorsque les pertes et gains latents de change concernent des
créances et des dettes dont les échéances sont suffisamment rapprochées pour constituer une position globale de change, les unes des
autres le montant de la dotation aux provisions peut être limité à l' excédent des pertes sur les gains
NB: Aucune provision n'est à passer.

2/

Capital placé
Année au début de Intérêt produit Amortissement Annuités
l'année
1 72,000.00 4,320.00 24,000.00 28,320.00
2 48,000.00 2,880.00 24,000.00 26,880.00
3 24,000.00 1,440.00 24,000.00 25,440.00
TOTAL 8,640.00 72,000.00 80,640.00

1/9/N
2332 Matériel & outillage 946,900.00
1488 Dettes de financement diverses 681,768.00
5141 Banque 265,132.00

31/12/N
6193 Dotation aux amortissements des immobilisations corporelles 63,126.67
2833 Amortissement des ITM&O 63,126.67

31/12/N
2720 Augmentation des dettes de financement 4,536.00
1488 Dettes de financement diverses 4,536.00

31/12/N
6311 Intérêt des emprunts et dettes 13,726.08
4493 Intérêts courus et non échus à payer 13,726.08

31/12/N
6393 Dotation aux provisions pour risques et charges financiers 4,536.00
4506 Provision pour perte de change 4,536.00

1/1/N+1
1488 Dettes de financement diverses 4,536.00
2720 Augmentation des dettes de financement 4,536.00

1/1/N+1
4493 Intérêts courus et non échus à payer 13,726.08
6311 Intérêt des emprunts et dettes 13,726.08

1/1/N+1
4506 Provision pour perte de change 4,536.00
6393 Dotation aux provisions pour risques et charges financiers 4,536.00
1/9/N+1
6311 Intérêt des emprunts et dettes 40,707.36
1488 Dettes de financement diverses 227,256.00
7331 Gains de change propres à l'exercice 1,104.00
5141 Banque 266,859.36

31/12/N+1
6193 Dotation aux amortissements des immobilisations corporelles 189,380.00
2833 Amortissement des ITM&O 189,380.00

31/12/N+1
2720 Augmentation des dettes de financement 2,208.00
1488 Dettes de financement diverses 2,208.00

31/12/N+1
6311 Intérêt des emprunts et dettes 9,134.40
4493 Intérêts courus et non échus à payer 9,134.40

31/12/N+1
6393 Dotation aux provisions pour risques et charges financiers 2,208.00
4506 Provision pour perte de change 2,208.00

3/

31/12/N
3701 Diminutation des créances circulantes 885.00
3421 Clients & CR 885.00

31/12/N
4411 Fournisseur 622.50
4702 Diminution des dettes circulantes 622.50

31/12/N
6393 Dotation aux provisions pour risques et charges financiers 262.50
4506 Provision pour perte de change 262.50

NB: Quasi couverture de change résultant d'une position globale de change: lorsque les pertes et gains latents de change concernent des
créances et des dettes dont les échéances sont suffisamment rapprochées pour constituer une position globale de change, les unes des
autres le montant de la dotation aux provisions peut être limité à l' excédent des pertes sur les gains

31/12/N
3701 Diminutation des créances circulantes 2,100.00
3421 Clients & CR 2,100.00

31/12/N
3702 Augmentation des dettes circulantes 6,960.00
4411 Fournisseur 6,960.00

31/12/N
6393 Dotation aux provisions pour risques et charges financiers 9,060.00
4506 Provision pour perte de change 9,060.00

Dossier 3:

Le 1/6/N, la société LATRAM procède à une augmentation de capital par émission de 50 000 actions de 100 DH au prix de 140 DH, avec
libération de moitié à la souscription. Le montant des capitaux propres figurant au bilan établi en date du 31/12/N-1 s'élevait à 16 500 DH.
A la même date, l'actif net comptable corrigé était éva 18290000
Parmi les actionnaires de la société, figure la société LATADIS, société anonyme au capital de 12 000 DH. Cette société détient 16 000
actions de LATRAM, acquises en N-5 au prix unitaire de 110 DH.

Compte-tenu de sa situation financière, la société LATADIS n'envisage pas de participer à l'augmentation de capital et hésite entre deux
solutions :
- Céder la totalité des droits de souscription qui lui appartiennent ;
- Céder une partie seulement des droits de souscription qu'elle détient, de façon à ce que le produit dégagé par la vente couvre
exactement le décaissement occasionné, lors de la souscription, par l'acquisition des titres qu'elle pourrait effectuer à l'aide des droits de
souscription conservés.
Depuis quelques mois, la société LATRAM a noué des relations avec la société LAMARIS.
Cette société qui n'est pas encore actionnaire de LATRAM souhaite profiter de l'augmentation de capital pour le devenir. Elle a donc
acquis le 25/5/N auprès de différents actionnaires 6 000 droits de souscription, au prix unitaire de 15 DH et les a utilisés le 2/6/N pour
participer à l'opération.

Travail à faire :
1. Déterminer la valeur de l'action à retenir pour les différents calculs liés à l'augmentation du capital de la société LATRAM.
2. Calculer la valeur théorique du droit de souscription et vérifier cette valeur.
3. Proposer les écritures qui seront enregistrées dans les livres de LATRAM au titre de l'augmentation de capital.
4. Après avoir déterminé la valeur pour la société LATADIS des droits de souscription cédés, proposer les écritures qui seront
enregistrées par cette société au titre de chacun des solutions envisagées. Les cessions des droits de souscription ont été effectuées au
prix unitaire de 15 DH. Indiquer les avantages et les inconvénients de chaque solution.
5. Présenter les écritures enregistrées par la LAMARIS:
• Lors de l'acquisition des droits de souscription ;
• Lors de la souscription à l'augmentation de capital.

* Solution dossier 3:

1.
Valeur de l'action avant l'augmentation de capital : 18 290 000 / (10 000 000 / 100) = 182,9
NB: Voir le début de l'énoncé

2.
Valeur de l'action après l'augmentation de capital : (18 290 000 +140 * 50 000) / (150 000) = 168,6 DH
DPS = 182,9 - 168,6 = 14,3 DH

Nombre d'actions anciennes / Nombre de nouvelles actions : 100 000 / 50 000 = 2


Pour avoir une nouvelle action il faut disposer de 2 DPS

Vérification :
2 DPS + 140 = 2 * 14,3 + 140 = 168,8 DH

3.
* Réalisation de l'augmentation de capital :

1/6/N
3462 Actionnaires, capital souscrit et appelé non versé 4,500,000
1119 Actionnaires, capital souscrit non appelé 2,500,000
1121 Prime d'émission 2,000,000
1111 Capital social 5,000,000

1/6/N
5141 Banque 4,500,000
3462 Actionnaires, capital souscrit et appelé non versé 4,500,000

4.
1ère option :

1/6/N
5141 Banque 228,800
7514 PC des immobilisations financières 228,800

1/6/N
6514 VNA des immobilisations financières cédées 228,800
2588 Actions 228,800

2ème option :

Valeur des DPS détenus : 16 000 * 15 = 240 000 DH


Valeur de l'action : 2 DPS + 140 = 2*15 + 140 = 170 DH
Nombre d'actions : 240 000 / 170 = 1 411 actions

1411 actions nécessitent 2 822 DPS


16 000 - 2822 = 13 178 DPS vendus
13 178 * 15 = 197 670 DH

1/6/N
5141 Banque 197,670
7514 PC des immobilisations financières 197,670

1/6/N
6514 VNA des immobilisations financières cédées 197,670
2581 Actions 197,670

1/6/N
2581 Actions 197,540
5141 Banque 197,540

5.

25/5/N
2588 Titres divers 90,000
5141 Banque 90,000

2/6/N
2581 Actions 510,000
2588 Titres divers 90,000
5141 Banque 270,000
1483 Dettes rattachées à des participations 150,000
Epreuve n°3

Cas 1:

Opération 1 :

Au 1/1/2001, la société a réévalué l'ensemble de ses immobilisations. Parmi celles-ci, un ensemble immobilier acheté le 1/1/1991 à
4 750 000 DH (dont 1 000 000 pour le terrain) et amortissable en 20 ans, est réévalué. La valeur actuelle est fixée à 5 000 000 DH dont
1 550 000 DH pour le terrain.
Cet ensemble a été cédé le 25/7/2002 à 4 900 000 DH.
1. Constater les écritures de réévaluation.
2. Constater les écritures d'amortissement au 31/12/2001.
3. Constater les écritures de cession.

* Solution opération n°1:

1/
Avant réévalutation Après réévalutation Ecart de réévaluation
Terrain 1,000,000 1,550,000 550,000
Construction 3,750,000 5,325,000
Amortissement 1,875,000 1,875,000
VCN 1,875,000 3,450,000 1,575,000

2/

1/1/2001
2313 Terrains bâtis 550,000
2321 Construction 1,575,000
1130 Ecart de réévaluation 2,125,000

12/31/2001
6193 DEA des amortissements des immobilisations corporelles 345,000
2832 Amortissement des constructions 345,000

3/

7/25/2001
6193 DEA des amortissements des immobilisations corporelles 201,250
2832 Amortissement des constructions 201,250

7/25/2001
5141 PC des immobilisations 4,900,000
5141 Banque 4,900,000

7/25/2001
2832 Amortissement des constructions 2,421,250
6513 VNA des immobilisations corporelles cédées 4,453,750
2313 Terrains bâtis 1,550,000
2321 Construction 5,325,000

Opération 2 :

La société METAP a fabriqué par elle-même un entrepôt de stockage à proximité de son usine. L'ensemble des coûts directs a été suivi
par la comptabilité analytique. Il en ressort :
Coût des matières premières et approvisionnements utilisés 120 000 DH
Coût des services extérieurs (a) 110 000 DH
Coût du personnel :
Salaires 70 000 DH
Charges sociales et fiscales 32 000 DH
Total des coûts directs 332 000 DH
Au niveau des coûts indirects, calculés par le chef comptable, l'analyse fait ressortir pour cette réalisation :
Coût d'administration générale 50 000 DH
Coût d'études et techniques d'organisation 5 000 DH
Coût financier (b) 20 000 DH
Total des coûts indirects 75 000 DH

En outre, pour assurer la protection de cet entrepôt, il a été prévu :


- La mise en place d'un grillage électrifié, compris dans les coûts directs (pour 12 000 DH).
- L'acquisition d'un chien de garde spécialement dressé à cet effet pour 6 500 DH compris dans les coûts directs visés (c ).
- La construction d'une niche pour le chien de garde (coût 1 500 DH compris dans les coûts directs).

La construction a commencé à être réalisée le 15/7/2001 et a été achevée le 30/9/2001; elle a été utilisée à compter du 20/10/2001.
Au niveau de la comptabilité générale, le suivi a été opéré comme suit :
- L'ensemble des charges visées précédemment a été imputé dans les comptes de charges par nature (la TVA ayant été dûment
récupéré).
- Au 31/12/2002, il a été enregistré un complément de la valorisation des accumulateurs alcalains en stocks à cette date dans le nouvel
entrepôt, pour une quote part déterminée par la comptabilité analytique au titre de frais supplémentaires de stockage (issus de la
nouvelle construction):

3151 Produits finis 55,000


71321 variation de stock de produits finis 55,000

(a) il s'agit notamment des honoraires d'un architecte pour 90 000 DH


(b) ce coût correspond à un calcul de financement de la construction par emprunt

Charges réellement Charges prévisionnelles à


décaissées payer
Pendant la période d'étude du projet de construction (plan, autorisation
2,000
administrative, etc)
Pendant la période de construction 5,000 4,000
Après l'achevement de la construction, jusqu'à la date de mise en service 3,000 6,000

( c) dépenses enresgitrées en charges le 15/10/2001

TRAVAIL A FAIRE :
Enregistrer les écritures de régularisation nécessaires au 31/3/2002.

* Solution opération n°2:

Coût de production entrepôt de stockage :


Coût des matières premières et approvisionnements utilisés 120,000
Coût des services extérieurs (*) 110,000
Charges directes à déduire (**) -20,000
Salaires 70,000
Charges sociales et fiscales 32,000
Coût d'études et techniques d'organisation 5,000
Coût financier (***) 7,000
Total 324,000

NB: Les charges d'administration du personnel ne sont pas incluses dans le coût de production
(*) Les charges d'honoraires sont inclus dans le coût de production (mais pas dans le coût d'acquistion des immobilisations)
(**) 12 000 + 6 500 + 1 500
(***) Dans le cas exceptionnel d'un délai d'acquisition supérieur à un an, les frais financiers spécifiques de préfinancement se rapportant
à cette période peuvent être inclus dans le coût d'acquisition de ces immobilisations ; avec mention expresse dans l' ETIC (AI).

9/30/2001
2380 autres immoblisations corpor 6000
2321 Construction 324,000
2327 Agencements et aménagements des constructions 13,500
34553 Etat TVA récupérable sur les immobilisations 66,100
7143 Immobilisations produites par l'ese pour elle-même 330,500
7397 Transferts de charges financières 7,000
4456 Etat, TVA due 66,100
7597 Transferts de charges non courantes

Calcul TVA : (337 500 - 7 000) * 20%


Chien à intégrer dans les immobilisations ? oui en le considerant comme une immobilisation par le credit d'un compte de transfert non courant
Annulation écriture de variation de stock (car les coût de stockage n'entrent pas dans les coût de production des stocks)

3/31/2001
71321 Variation de stock de produits finis 55,000
3151 Produits finis 55,000

Opération 3 :
1. La société METAP a facturé le 5 décembre 2001 à la société "France Import" 15 000 Euro de marchandises payables à 45 jours. Le
cours de l'Euro au moment de la vente est de 10,20 DH. Elle a également facturé le 15 novembre 2001 à la société espagnole "CATIS",
7 500 Euros de marchandises au cours de 10,36 DH. Ces marchandises sont payables en mai 2002.
2. La société METAP a prêté à sa maison mère basée en Allemagne un montant de 1 200 000 Euros au cours de 10,64 DH en avril
2001, remboursables en avril 2002. Pour se couvrir, la société METAP a emprunté à une banque allemande 1 000 000 Euros au même
cours et remboursables à la même date.
3. Elle a emprunté en France le 1/8/2001, au cours de 9,8 Euros une somme de 55 000 Euros au taux de 7% alors que cet emprunt
pouvait être obtenu au Maroc avec un taux de 9%.
4. Des opérations effectuées en fin d'exercice 2001 font ressortir des gains de change latents sur fournisseurs de 63 350 DH et des
pertes latentes sur clients de 86 700 DH. Ces opérations se dénoueront en mars 2002.
Constater au 31/12/2001 les écarts de conversion et provisions sur dettes et créances en devises sachant que le cours de l'Euro à cette
date est de 10,30 DH.

* Solution opération n°3:


1/

12/31/2001
3421 Clients et comptes rattachés 1,500
4701 Augmentationdes créances circulantes 1,500

12/31/2001
3701 Diminution des créances circulantes 450
3421 Clients et comptes rattachés 450

12/31/2001
6393 Dotation aux provisions pour risques et charges financiers 450
4506 Provision pour pertes de change 450

2/

12/31/2001
2710 Diminution des créances immobilisées 408,000
2418 Autres prêts 408,000

12/31/2001
1481 Emprunt auprès des établissements de crédit 340,000
1720 Dettes de financement diverses 340,000

12/31/2001
6393 Dotation aux provisions pour risques et charges financiers 68,000
4506 Provision pour pertes de change 68,000

3/

12/31/2001
2720 Augmentation des dettes de financement 27,500
1481 Emprunt auprès des établissements de crédit 27,500

12/31/2001
6311 Intérêts des emprunts et dettes 16,523
4493 Intérêts courus et non échus à payer 16,523

12/31/2001
6393 Dotation aux provisions pour risques et charges financiers 23,810
4506 Provision pour pertes de change 23,810

Calcul provision pour perte de change :


27 500 + économie sur charges financières résultant de l'emprunt contracté en France par rapport au Maroc
Economie sur charges financières : (55 000 * 9,8 * 9% * 5/12)- (55 000 * 10,3 * 7% * 5/12) = 3 689,58 DH

4/
Nous supposons que les écritures d'écart de conversion ont été enregistrés en comptabilité

Etant donné que les pertes et gains latents de change concernent des créances et des dettes dont les échéances sont suffisamment
rapprochées pour constituer une position globale de change, les unes des autres le montant de la dotation aux provisions peut être limité
à l' excédent des pertes sur les gains

12/31/2001
6393 Dotation aux provisions pour risques et charges financiers 23,350
4506 Provision pour pertes de change 23,350

Cas 2:

La société AUGECAP SA d'un capital de 1 000 000 DH (actions de 200 DH) décide le 1/1/2001 d'effectuer simultanément une triple
augmentation de capital :
- Augmentation de capital par souscription de 2 000 actions à dividendes prioritaires sans droit de vote émises à 280 DH libérées
totalement.
- Augmentation de capital par apports nouveaux en espèce de 2 000 actions ordinaires libérées et émises à 260 DH (la libération de la
seconde moitié est réalisée en septembre 2001).
-Augmentation de capital de 2 000 actions par incorporation de réserves.
La valeur marchande du droit d'attribution attaché à cette dernière augmentation de capital s'est élevé à 128 DH.
Les frais se sont élevées à 3% de l'augmentation de capital par apports nouveaux.
Travail à faire :
1. Déterminer la valeur marchande de l'action AUGECAP SA avant la triple augmentation de capital.
2. Présenter les écritures d'augmentation de capital 1/1/2001.
3. Présenter les écritures d'appel et de libération de la seconde moitié de l'apport en numéraire en septembre 2001, sachant que les
porteurs de 100 actions se sont montrés défaillants.

Solution cas 2:

1/
Nombre d'actions avant augmentation de capital : 1 000 000 / 200 = 5 000
Soit X valeur de l'action avant augmentation de capital

Nombre d'actions après augmentation de capital :5 000 + 2 000 + 2 000 + 2 000 = 11 000 actions

Nombre d'actions Valeur ANCC


Actif net avant les augmentations de capital 5,000 X 5 000 X
Emission d'actions en numéraire 2,000 280 560,000
Emission d'actions en numéraire 2,000 260 520,000
Emission d'action par incorporation de reserve 2,000 - -
Actif net après augmentation de capital 11,000 Z 5 000 X + 1 080 000

Nous avons 5 000 DA pour 2 000 actions gratuites :


5 000 DA = 11 000 * Z
Z = DA * 5 000 / 2 000
Z = 128*5 000 / 2 000
Z = 320 DH

Z= (5 000 X + 1 080 000)/11 000 = 320

Nombre d'actions Valeur ANCC


Actif net avant les augmentations de capital 5,000 488 2,440,000
Emission d'actions en numéraire 2,000 280 560,000
Emission d'actions en numéraire 2,000 260 520,000
Emission d'action par incorporation de reserve 2,000 - -
Actif net après augmentation de capital 11,000 320 3,520,000

2/

1/1/2001

3462 Actionnaires, capital souscrit et appelé non versé 880,000


1119 Actionnaires, capital souscrit non appelé 200,000
1111 Capital social 800,000
1121 Primes d'émission 280,000

1/1/2005
2213 Frais d'augmentation de capital 32,400
5141 Banque 32,400

1/1/2005
1151 Réserves statutaires ou contractuelles 400,000
1111 Capital social 400,000

3/

5/1/2005
3462 Actionnaires, capital souscrit et appelé non versé 1,000,000
1119 Actionnaires, capital souscrit non appelé 1,000,000

5141 Banque 950,000


Actionnaires, capital souscrit et appelé 950,000
3462
non versé

Cas 3:

La société BEFIN au capital de 625 000 DH (action de 100 DH) a réalisé le 1/4/2001 une double augmentation de capital en portant
celui-ci de 375 000 DH à 625 000 DH par émission de 625 actions libérées de moitié, l'appel des 2/4 restants sera effectué en 2002 et
2003) et incorporation de réserves pour le surplus.
Les statuts de la société prévoient l'attribution d'un 1er dividende calculé sur le capital appelé et non amorti au taux de 6% ainsi que la
constitution d'une réserve de 15% sur le résultat distribuable.
L'assemblée générale tenue le 30 juin 2002 a décidé d'attribuer aux actionnaires anciens un dividende total de 20 DH et de constituer
une réserve supplémentaire égale à 3/4 du dividende.
Le report à nouveau créditeur de 2 000 est de 2 615 DH, alors que celui de l'exercice 2001 sera de 2 250 DH; la société a réalisé au
cours de l'exercice 2001 des investissements qui lui sont permis de procéder à une reprise partielle de la provision pour investissement
pour un montant de 21 000 DH.
Travail à faire
1. Reconstituer le tableau de répartition des résultats
2. Reconstituer les écritures de répartition

Solution cas 3:
Non traité provision pour investissement
1/
Nombre d'actions avant augmentation de capital : 375 000/100 = 3 750 actions
Nombre d'actions après augmentation de capital : 625 000/100 = 6 250 actions
Montant augmentation de capital par apports en numéraire : 625 * 100 = 62 500
Montant du capital non appelé et non libéré : 62 500 /2 = 31 250 DH

1.1/ Intérêt statutaire (premier dividende):


Le premier dividende est calculé par l'application du taux prévu au montant du capital libéré et non remboursé (capital versé et non
amorti) aux actionnaires; l'intérêt statutaire est à calculer à compter de la date de libération du capital jusqu'à la fin de l'exercice où la
libération a eu lieu (calcul au prorata temporis).
Capital appelé et libéré : 625 000 - 31 250 = 593 750 DH
Calcul 1er dividende : (375 000 * 6%) + (625 0006- 31 250 - 375 000)* (6% * 9/12) = 32 343,75 DH

1.2/ Superdividende :
Calcul 1er dividende octroyé aux anciennes actions 375 000 * 6% / 3 750 = 6 DH
Le superdividende est de 14 DH (20 - 6)
Calcul superdividende : 14 * 6 250 = 87 500 DH
NB: Le superdividende est octroyé à toutes les actions mêmes celles qui n'ont pas été entièrement libérées

1.3/ Réserve facultative :


87 500 * 75% = 65 625 DH

1.4/ Réserve statutaire :


Calcul résultat distribuable : 32 343,75 + 87 500 + 65 625 + 2 250 = 187 718,75 DH
Réserve statutaire : 15% * 187 718,75 = 28 157,8125 DH

1.5 Réserve légale :


La réserve légale est constituée par une dotation annuelle est de 5% prélevés sur le bénéfice net à répartir. Elle cesse d'être obligatoire
lorsque son montant devient égal à 10% du capital social.
* Calcul résultat net comptable :
(187 718,75 + 28 157,8125 - 2 615)/ 95% = 224 485,85 DH
* Réserve légale :
224 485,85 * 5% = 11 224,29 DH

2/

6/30/2006
1191 Résultat net de l'exercice 224,485.86
1161 Report à nouveau SC 2,615.00
1140 Réserve légale 11,224.29
1151 Réserve statutaire 28,157.81
1152 Réserve facultatives 65,625.00
1161 Report à nouveau (SC) 2,250.00
4465 Associés dividendes à payer 107,859.38
4452 Etat, impôts, taxes et assimilées 11,984.38

NB:
Calcul de la retenue à la source : (123 750+100 000) * 10% = 22 375 DH
Epreuve n°4

Cas 1:
Vous avez effectué un examen du projet des comptes arrêtés au titre de l'exercice clos le 31/12/2000 de la société ORASOL qui vous a
révélé quelques omissions ou erreurs dans les enregistrements comptables suivants :
1. Le trésorier de la société a pour objectifs de virer les liquidités disponibles sur des comptes portant intérêts. Le revenu de ces
placements à court terme pour le dernier trimestre ne figure pas dans les comptes. Il s'élève à 410 000 DH HT.
2. La fermeture de certains magasins a entraîné le licenciement d'une partie du personnel. De ce fait, les indemnités de congés payés
acquises par les salariés au 31/12/2000 ont été mal calculés. Leur montant exact est de 8 500 000 DH dont 1 400 000 DH de charges
sociales. Elles ont été enregistrées pour 9 000 000 DH dont 1 500 000 DH de charges sociales.
3. Du matériel est régulièrement pris en crédit bail. Les loyers du mois de décembre 2000 ne figurent pas dans les comptes de charges,
faute d'avoir reçu la facture qui s'élève à 45 000 DH HT ou 48 150 DH TTC.
4. Les charges comprennent des fournitures non stockables qui ont été livrées et facturées en 2000 mais une fraction n'a pas encore été
utilisées au 31/12/2000, représentant un montant de 50 000 DH HT ou 60 000 DH TTC.

5. L'ouverture d'un important entrepôt le 1/7/2000 a entraîné divers frais qui ont été inscrits au fur et à mesure de leur survenance dans les
comptes de charges. Ils représentent un montant global de 3 000 000 DH HT. Vous ne disposez pas de plus d'informations en raison de
l'absence de la direction générale de la société.

6. Des cessions d'immobilisations ont été réalisées pendant l'exercice 2000. Du matériel inscrit dans le poste Installations techniques,
matériel et outillage, a été vendu le 1/7/2000 pour une valeur de 180 000 DH figurant au crédit du compte Créances sur cession
d'immobilisation. La contrepartie a été le compte banque. Le compte afférent à cette immobilisation est débiteur de 1 120 000 DH
correspondant à son coût d'acquisition hors taxes à la date d'entrée dans le patrimoine, soit le 24/4/1996. Le compte d'amortissement est
créditeur du montant des amortissements pratiqués au 31/12/1999. La société pratique le mode dégressif sur une durée de 5 ans.
7. Le montant de stocks de marchandises existant dans le nouvel entrepôt au 31/12/2000 n'est pas parvenu au service comptable. Il est
de 4 000 000 DH HT et de 4 800 000 DH TTC.
8. Sur ce stock, il existe une fraction en mauvais état acquise à 76 400 DH HT qui est appelée à être vendue à une société de recyclage. Il
est prévu de vendre ce stock à 60% de sa valeur. Les frais de vente sont de 1 500 DH HT.
9. Un lot de stocks de produits semi finis est en cours de fabrication. Il est destiné à son client avec lequel un contrat ferme a été signé
pour une valeur de 295 000 DH.
Les dépenses entraînées par cette production comprennent :
- Des frais d'étude de documentation sur les nouvelles technologies utilisées pour de telles fabrications pour 8 500 DH.
- Le frais de matières et de main-d'œuvre pour 299 875.
Il reste à dépenser en 2001 :
- Des frais directs de matières premières pour 17 500 DH.
- Des frais de commercialisation pour 7 000 DH.

10. La société reçoit des marchandises contenues dans des emballages consignés. En procédant à l'inventaire, on s'aperçoit que certains
emballages ne pourront pas être restitués. Ils ont été perdus ou détruits. Leur consignation s'élève à 9 300 DH HT ou 11 160 DH TTC.
11. La société est membre d'un GIE. Au 31/12/2000, le GIE n'a pas encore adressé la facture correspondant aux opérations de décembre
2000, soit un montant de commissions incombant à la société de 117 600 DH TTC dont 19 600 DH de TVA.
12. La société a démarré au cours de l'exercice 2000 deux opérations à long terme.
Opération 1 :
Démarrée le 15 avril 2000
Fin prévue le 1er Novembre 2001.
Dépenses déjà effectuées : 150 000 DH
Reste à dépenser : 195 000 (dont 7 500 DH de frais de distribution)
Prix de cession : 400 000 DH.
Opération 2 :
Démarrée le 1 juillet 2000
Fin prévue le 15 Décembre 2001.
Dépenses déjà effectuées : 160 000 DH
Reste à dépenser : 452 000 (dont 12 000 DH de frais de distribution)
Prix de cession : 580 000 DH.
La société enregistre les opérations selon la méthode des produits nets partiels.

Travail à faire :
Enregistrer les écritures relatives aux opérations décrites ci-dessus en justifiant, le cas échéant, vos réponses.

* Solution cas n°1:


1/
12/31/2000
6311 Intérêts des emprunts et dettes 410,000
4493 Intérêts courus et non échus à payer 410,000

2/
12/31/2000
6171 Rémunération du personnel 7,100,000
6174 Charges sociales 1,400,000
4437 Charges de personnel à payer 7,100,000
4447 Charges sociales à payer 1,400,000

12/31/2000
4437 Charges de personnel à payer 7,500,000
4447 Charges sociales à payer 1,500,000
6171 Rémunération du personnel 7,500,000
6174 Charges sociales 1,500,000

3/
12/31/2000
6132 Redevances de crédit-bail 45,000
3458 Etat, autres comptes débiteurs 3,150
4417 Fournisseurs, factures non parvenues 48,150

5/
12/31/2000
2321 Bâtiments 3,000,000
34551 Etat, TVA récupérable sur les immobilisations 600,000
7143 Production immobilisée 3,000,000
4456 Etat, TVA due 600,000

12/31/2000
6193 DEA des immobilisations corporelles 75,000
2832 Amortissement des constructions 75,000

4/
12/31/2000
3491 Charges constatées d'avance 50,000
6125 Achats non stockés de matières et fournitures 50,000

6/
7/1/2000
3481 Créances sur cession d'immobilisation 180,000
5141 Banque 180,000

7/1/2000
5141 Banque 180,000
7513 PC des immobilisations corporelles 180,000

Dotation/
Valeur début Amortisseme
Année Taux
de période
Dotation
nt linéaire
Reprise
dérogatoire
1996 (9 Mois) 40% 1,120,000 336,000 168,000 168,000
1997 40% 784,000 313,600 224,000 89,600
1998 40% 470,400 188,160 224,000 -35,840
1999 50% 282,240 125,440 224,000 -98,560
2000 50% 282,240 125,440 224,000 -98,560
2001 (3 mois) 50% 282,240 31,360 56,000 -24,640
Total 1,120,000 1,120,000 0
NB: L'amortissement est calculé dès le 1er jour du mois d'acquisition (note circulaire relative à l'IS P64).

Dotation/
Valeur début Amortisseme
Année Taux
de période
Dotation
nt linéaire
Reprise
dérogatoire
(9 Mois) 40% 1,120,000 336,000 168,000 168,000
1997 40% 784,000 313,600 224,000 89,600
1998 40% 470,400 188,160 224,000 -35,840
1999 50% 282,240 125,440 224,000 -98,560
2000 (6 mois) 50% 291,204 62,720 112,000 -49,280
Total 1,025,920 952,000 73,920

7/1/2000
6193 DEA des immobilisations corporelles 112,000
1351 Provisions pour amortissements dérogatoires 49,280
2833 Amortissement des ITM&O 112,000
7594 RNC sur provisions réglementées 49,280

7/1/2000
1351 Provisions pour amortissements dérogatoires 73,920
7594 RNC sur provisions réglementées 73,920

7/1/2000
6513 VNA des immobilisations corporelles cédées 168,000
2833 Amortissement des ITM&O 952,000
2332 Matériel & outillage 1,120,000

7/
12/31/2000
3111 Marchandises 4,000,000
6114 Variation de stock de marchandises 4,000,000

8/
Valeur nette de réalisation: 76 400 * 60% - 1 500 = 44 340 DH
Montant dépréciation de stock : 76 400 - 44 340 = 32 060 DH

12/31/2000
6196 DEP pour dépréciation de l'actif circulant 32,060
3911 Provision pour dépréciation de stock de marchandises 32,060

9/
Coût encours de production: 299 875 D NB: Ne sont pas inclus les frais d'études de documentation sur les nouvelles technologies
Perte à terminaison : 295 000 - 299 875 - 17 500 - 7000 = 29 375 DH
Provision pour dépréciation de stock : 29 375 * 299 875 / (299 875 + 17 500) = 27 755 DH
Provision pour risque : 29 375 - 27 755 = 1 620 DH

12/31/2000
6196 DEP pour dépréciation de l'actif circulant 27,755.00
6195 DEP pour risques et charges 1,620.00
3911 Provision pour dépréciation de stock de marchandises 27,755.00
4508 Autres provisions pour risques et charges 1,620.00

10/
12/31/2000
6587 Autres charges NC de l'exercice 9,300.00
3413 Fournisseurs, créances pour emballage et matériel à rendre 9,300.00

11/
12/31/2000
6185 Opérations faites en commun 98,000.00
3458 Etat, autres comptes débiteurs 19,600.00
4464 Associés, opérations faites en commun 117,600.00

12/
12/31/2000
34272 Créances sur travaux non encore facturables 177,776
7121 Vente de biens produits au Maroc 177,776

* Coût global opération 1 : 195 000 + 150 000 = 345 000 DH


% Avancement des travaux : 150 000 / (345 000 - 7 500) = 44,444%
Chiffre d'affaire relatif à la période : 400 000 * 44,444% = 177 776 DH

154667
34272 Créances sur travaux non encore facturables 154667
7121 Vente de biens produits au Maroc

* Coût global opération 2 : 160 000 + 452 000 = 612 000 DH


% Avancement des travaux : 160 000 / (612 000 - 12 000 ) = 26,66667%
Chiffre d'affaire relatif à la période : 580 000 * 26,66667% = 154 667 DH

Cas n° 2:
La société MISBAH qui effectue des travaux de terrassement a pris une participation de 15% du capital de la société FORSYS en juillet
1999 et racheté 2 500 obligations émises par cette société en 1996 (obligations de 1 250 DH de nominal, intérêt 12% payable le 31
décembre).
Prix d'acquisition des actions 37 500* 425 = 15 937 500 DH
Valeur nominale des actions : 250 DH
Prix d'acquisition des obligations 2 500 * 1 320 = 3 300 000 DH
Frais d'acquisition (dont TVA : 3 975) : 60 750 DH
Au 31 décembre 1999, la valeur de l'action FORSYS est de 420 DH et celle de l'obligation après paiement de l'intérêt 1 238 DH.
Le 1er avril 2000, la société FORSYS décide d'augmenter son capital par émission de 125 000 actions nouvelles au prix de 350 DH
libérées de moitié à la souscription. La société MISBAH décide de ne souscrire que 10 000 actions nouvelles et de vendre les droits de
souscription restants. Ces droits sont vendus pour une valeur de 525 000 DH (pour 17 500 droits) les frais s'élevant à 2 300 DH dont TVA
150 DH. La valeur du titre au moment de l'augmentation du capital est de 440 DH.
Au 31/12/2000, la valeur de l'action FORSYS est de 398 DH pour les actions totalement libérées, 273 DH pour celles libérées de moitié et
la valeur de l'obligation après paiement de l'intérêt de 1 240 DH;

Travail à faire :
Enregistrer les opérations de l'exercice 1999 et 2000 dans le journal de la société MISBAH.
NB: Arrondir les montants à deux chiffres après la virgule.

* Solution cas n° 2:

7/1/1999
2510 Titres de participation 15,937,500
24811 Obligations 3,112,500
3493 Intérêts courus et non échus à percevoir 187,500
6147 Services bancaires 56,775
3455 Etat, TVA récupérable sur les charges 3,975
5141 Banque 19,298,250

Intérêts à recevoir : 2 500 * 1 250 * 12% * 6/12 = 187 500 DH

Valeur unitaire de l'action : 425 DH


Valeur unitaire de l'obligation : 1245 DH

12/31/1999
6392 DEP pour dépréciation des immobilisations financières 205,000
2951 Provisions pour dépréciation des titres de participation 187,500
2948 Provision pour dépréciation des créances financières 17,500

12/31/1999
5151 Banque 375,000
7381 Intérêts et produits assimilés 187,500
3493 Intérêts courus et non échus à percevoir 187,500

1/1/2000
1/1/2000
2951 Provisions pour dépréciation des titres de participation 187,500
2948 Provision pour dépréciation des créances financières 17,500
7392 Reprise sur provision pour dépréciation des immobilisations financières 205,000

4/1/2000
2510 Titres de participation 3,500,000
1483 Dettes rattachées à des participation 1,250,000
5141 Banque 2,250,000

4/1/2000
5141 Banque 522,700
6147 Services bancaires 2,150
3455 Etat, TVA récupérable sur les charges 150
7514 PC des immobilisations financières 525,000

4/1/2000
6514 VNA des immobilisations financières cédées 525,000
2510 Titres de participation 525,000

12/31/2000
5151 Banque 375,000
7381 Intérêts et produits assimilés 375,000

12/31/2000
2951 Provisions pour dépréciation des titres de participation 187,500
2948 Provision pour dépréciation des créances financières 17,500
7392 Reprise sur provision pour dépréciation des immobilisations financières 205,000

6392 DEP pour dépréciation des immobilisations financières 12,500


2948 Provision pour dépréciation des créances financières 12,500

Valeur d'entrée des actions : (15 937 500 + 3 500 000 - 525 000) / (37 500 + 10 000) = 398,16 DH
Il n'y a donc pas de provision à passer

Cas 3:
Le 1er janvier 2000, la société PALEM a augmenté son capital par incorporation de réserves au capital et apports nouveaux en numéraires.
Avant cette double augmentation simultanée, le capital de la société était de 3 000 000 DH (actions de 100 DH) et la valeur des actions
pouvait s'élever à 210 DH.
Après cette double augmentation, le capital est passé à 72 000 actions et les valeurs théoriques des droits de souscription et d'attribution
sont montées respectivement à 6 DH et 7,65 DH.
Seuls 50% de l'augmentation de capital par apports nouveaux ont été appelés et libérés, l'appel du solde étant effectué en 2001.
Travail à faire :
1. Reconstituer les écritures d'augmentation de capital du 1 er janvier 2000.
2. Reconstituer et comptabiliser la répartition des bénéfices de 2000 sachant que :
- Le bénéfice de 2000 est de 1 680 000 DH
- Le taux d'intérêt statutaire est de 6%.
- Il est prévu une réserve de 20% du revenu distribuable.
- Les produits non courants de l'exercice 2000 comprennent une reprise de provision pour investissement ayant rempli son objet pour
600 000 DH.
- Le compte de report à nouveau après affectation du résultat de 1999 était créditeur de 24 000 DH.
- Le superdividende alloué aux actionnaires (arrondi au décime inférieur pour chacune des actions) sera égal aux trois quarts d'une
réserve dotée par l'assemblée générale.

* Solution cas n° 3:
1-
Nombre d'actions Valeur ANCC
Actif net avant les augmentations de capital 30,000 210 6,300,000
Emission d'actions en numéraire 24,000 120 2,880,000
Emission d'action par incorporation de réserve 18,000 - -
Actif net après augmentation de capital 72,000 127.5 9,180,000

Valeur de l'action après augmentation de capital : 210 - 6 - 76,5 = 127,5 DH


30 000 DA = Y * 127,5
30 000 * 76,5 = Y * 127,5
Y = 30 000 * 76,5 / 127,5 = 18 000 DH

1/1/2000
3462 Actionnaires, capital souscrit et appelé non versé 1,680,000
1119 Actionnaires, capital souscrit non appelé 1,200,000
1111 Capital social 2,400,000
1121 Primes d'émission 480,000

1/1/2000
1151 Réserves statutaires ou contractuelles 1,800,000
1111 Capital social 1,800,000

1/1/2000
5141 Banque 1,680,000
3462 Actionnaires, capital souscrit et appelé non versé 1,680,000

2-
1.1 Réserve légale :
La réserve légale est constituée par une dotation annuelle est de 5% prélevés sur le bénéfice net à répartir. Elle cesse d'être obligatoire
lorsque son montant devient égal à 10% du capital social.
* Réserve légale :
1 680 000 * 5% = 84 000 DH

1.2/ Intérêt statutaire (premier dividende):


Le premier dividende est calculé par l'application du taux prévu au montant du capital libéré et non remboursé (capital versé et non amorti)
aux actionnaires; l'intérêt statutaire est à calculer à compter de la date de libération du capital jusqu'à la fin de l'exercice où la libération a
eu lieu (calcul au prorata temporis).
Capital appelé et libéré : 48 000 * 100 + 24 000 * 100/2 = 6 000 000 DH
Calcul 1er dividende : 6 000 000 * 6% = 360 000 DH

1.3/ Réserve statutaire :


20% du bénéfice distribuable
Bénéfice distribuable = Résultat net de l'exercice + report à nouveau - Réserve légale - Réserve statutaire
1,2 Bénéfice distribuable = 1 020 000 DH
Bénéfice distribuable = 850 000 DH
Réserve statutaire = 20% * 850 000 = 170 000 DH

1.4/ Superdividende :
3/4*Réserve facultative
NB: Le superdividende est octroyé à toutes les actions mêmes celles qui n'ont pas été entièrement libérées
3/4 * Réserve facultative+ Réserve facultative = 1 680 000 + 24 000 - 600 000 - 84 000 - 170 000 - 360 000
Réserve facultative = 280 000
Superdividende = 3/4 * 280 000 = 210 000
Or 210 000 / 72 000 = 2,92 ≈ 2,90 2,90*72 000 = 208 880
Montant report à nouveau : 210 000 - 208 800 = 1 200 DH
2/

1191 Résultat net de l'exercice ###


1161 Report à nouveau SC 24,000.00
1155 Réserves réglementées 600,000.00
1140 Réserve légale 84,000.00
1151 Réserve statutaire 170,000.00
1152 Réserve facultatives 280,000.00
4465 Associés dividendes à payer 511,920.00
4452 Etat, impôts, taxes et assimilées 56,880.00
1161 Report à nouveau SC 1,200.00
Epreuve n°5

Traitez les deux questions indépendantes suivantes :

Question 1 : 4 Points
A lacours
Au clôturededes comptes
l'année au 31/12/2000
2000, un incendiedea ladétruit
sociétéenMTR,
partiesociété spécialisée
un hangar de la en génie
MTR. Lacivile, vous passez
compagnie en revue
d'assurance l'opération
a estimé suivante:
le coût de la
réparation des dégâts à 1 275 000 DH. Dans ce contexte, la MTR a décidé de procéder à des travaux de réparation et d'extension du
hangar.
Ces travaux ont été effectués et achevés fin décembre 2000. Leur coût total (réparation et extension) s'élève à 3 900 000 DH et a été
comptabilisé dans un compte d'immobilisation en cours.
Par ailleurs, à l'occasion de ce même sinistre, des stocks ont été détruits pour une valeur estimée par la MTR à 450 000 DH.
Le sinistre a également provoqué des arrêts de chantier créant un manque à gagner d'exploitation évalué à 2 250 000 DH par la MTR.
Le 15/2/2001 et à la veille de l'arrêté des comptes, la compagnie d'assurance a indemnisé la MTR de la façon suivante :
Hangar : 1 275 000 DH
Stocks : 450 000 DH
Perte d'exploitation : 1 800 000 DH
La MTR accepte cette base d'indemnisation.
La partie de l'immeuble détruite figurait en comptabilité de la façon suivante :
Valeur brute Amortissements
Construction 795,000 375,000
Agencements 255,000 150,000
Total 1,050,000 525,000

Travail à faire :
1. Il vous est demandé d'analyser et de commenter le problème posé.
2. Justifier la solution choisie et constater les écritures comptables correspondantes.

* Solution question n°1:

1/Etant donné que l'assurance a indemnisé l'entreprise le 5/2/2001, si l'entreprise n'a pas à cette date clôturé l'exercice 2000, les
indemnités reçues de l'assurance pourront être enregistrées dans les produits de l'exercice au cours duquel le sinistre est survenu à
savoir 2000.
Ainsi seront rattachés au résultat de cet exercice, les pertes occasionnées par le sinistre et les pertes d'exploitation consécutives au
sinistre.
NB : Lorsque l'indemnité d'assurance couvre la destruction totale ou le vol d'une immobilisation, elle est considérée comme constituant le
prix de cession de l'immobilisation.

2/
* Enregistrement concernant les stocks :

12/31/2000
3488 Autres débiteurs 450,000
7197 Transferts de charge d'exploitation 450,000

* Enregistrement concernant la perte d'exploitation :

12/31/2000
3488 Autres débiteurs 1,800,000
7197 Transferts de charge d'exploitation 1,800,000

* Enregistrements concernant l'immobilisation :

12/31/2000
3488 Autres débiteurs 1,275,000
7197 Transferts de charge d'exploitation 1,275,000

12/31/2000
6133 Entretien et réparation 1,275,000
2392 Immobilisations en cours 1,275,000

12/31/2000
2321 Bâtiments 2,625,000
2392 Immobilisations en cours 2,625,000

Question 2 : 16 Points

La MTR a répondu à un appel d'offres portant sur l'exécution partielle d’un ouvrage souterrain. Sa candidature ayant été retenue, elle a
dû, pour mener à bien ce chantier, acquérir en 1997 un outillage d'une durée de vie de 10 ans dont elle n'aura plus d'usage à l'issue de
l'achèvement des travaux prévu pour le 1er octobre 2001. A cette date la valeur vénale résiduelle est estimée à 350 000 DH.
Cet outillage a été acquis auprès de la société allemande Germany Automatismes pour un prix hors taxes de 184 000 deutch mark. Les
taxes sont constituées des droits de douane acquittés en sus par l'entreprise de 149 000 DH. La facturation et la livraison ont eu lieu le
1er mars 1997, de même que le réglement des taxes.
L'entreprise a immédiatement engagé un certain nombre de dépenses indispensables à la mise en route de cet outillage, à savoir :
- Des frais de déchargement pour 8 800 DH HT, plus TVA de 20%. Intervention le 1er mars 1997, facturés le 8 mars et réglés par
banque le 15 mars.
- Des frais de montage : 4 000 DH, plus TVA de 20%. Le montage a eu lieu du 1er au 8 mars et a été facturé le 14 mars et réglé par
banque le 20 mars. A cette dépense s'ajoute le travail d'un technicien de l'entreprise pendant deux semaines et dont le coût est estimé à
8 540 DH (à comptabiliser le 22 mars).
- Des frais d'essais intervenus du 10 au 17 mars 1997 et facturés 68 700 DH HT plus TVA à 20%, par un prestataire de services le 24
mars 1997.
- Un stage de formation de 5 jours de 8 personnes de l'entreprise, pour la conduite de cet outillage. Cette formation, assurée par un
organisme spécialisé, a été facturée 54 000 DH TTC (TVA 20%) le 4 avril 1997.
- La mise en service de l'outillage est intervenue le 1 avril 1997. La MTR décide d'étaler les charges afférentes au matériel sur 2 exercices.

La valeur du deutch mark en 1997 :


1/1/1997 au 28/2/1997 5,10 DH
1/3/1997 au 31/3/1997 5,00 DH
1/4/1997 au 31/10/1997 5,18 DH
1/11/1997 au 31/12/1997 5,35 DH

L'entreprise a bénéficié de la part des pouvoirs publics d'une subvention pour l'acquisition de l'outillage de 441 000 DH, octroyée le
15/1/1997 et versée à l'entreprise le 15/6/1997.
Le solde du prix a été financé pour partir sur les fonds propres de l'entreprise et à raison de 16 000 deutch mark par un emprunt sur cinq
ans auprès d'une banque allemande au taux de 7% l'an. Le prêt a été mis en place le 15 février 1997 et les remboursements constants
et les paiements d'intérêts ont lieu chaque année au 15/2.
Le fournisseur de l'outillage a été réglé par banque le 20/6/1997.
L'entreprise clôture son bilan chaque année au 31/12.
Des déboires importants avec cet outillage ont conduit l'entreprise à abandonner, en accord avec le maître d'œuvre le nouveau procédé.
L'entreprise a donc cédé l'outillage le 1er mai 2000 pour un prix de 600 000 DH. Le règlement est prévu à raison de 80% en dirhams et
20% en deutch mark le 15/6/2000.

Cours du deutch mark


1/1/2000 au 31/5/2000 6,00 DH
1/6/2000 au 31/7/2000 6,28 DH

Travail à faire
1. Déterminer la valeur d'entrée des immobilisations dans le patrimoine de la société MTR et justifier votre réponse (2 points).
2. Présenter le tableau d'amortissement linéaire de l'outillage (2 points).
3. Comptabiliser dans l'ordre chronologique (depuis 1997) les opérations d'acquisitions de l'outillage, les faits divers et les réglements
intervenus au cours de 1997 (5 points).
4. Comptabiliser les opérations relatives (1,5 points) :
- La subvention reçue au cours de 1997.
- L'emprunt en deutch mark reçu au cours de l'exercice 1997.
- La règlement du fournisseur allemand.
5. Comptabiliser les écritures de régularisation au 31/12/1997. Il est précisé que le taux du crédit sur le marché marocain est de 10% (3,5
points).
6. Présenter les calculs et comptabiliser au journal la cession de l'outillage en 2000 et l'encaissement des fonds par l'entreprise (2 points).
Faire abstraction de la régularisation de la TVA.

* Solution question n°2:

1/
Calcul valeur d'acquisition de l'outillage :
Prix d'achat : (184 000 * 5) 920,000
Droits de douane : 149,000
Frais de déchargement : 8,800
Frais de montage : 4,000
Salaire du technicien : 8,540
Total 1,090,340
NB: Les frais d'essai n'entrent pas pas dans le coût d'acquisition des immobilisations.

Charges à répartir (amortissement sur 2 ans) :


Frais d'essais : 68,700
Frais de formation : 45,000
Total 113,700

2/
Valeur d'acquisition : 1,090,340
Valeur résiduelle : 350,000
Montant amortissable : 740,340
Durée d'amortissement : 4.5 (du 1/4/97 au 1/10/01)
Dotation annuelle : 164,520
Date de mise en service : 4/1/1997

Année Dotation
1997 (9 mois) 123,390
1998 164,520
1999 164,520
2000 164,520
2001 (9 mois) 123,390
Total 740,340

3/

3/1/1997
2332 Matériel et outillage 920,000.00
4481 Dettes sur acquisition d'immobilisation 920,000.00

3/1/1997
2332 Matériel et outillage 149,000.00
5141 Banque 149,000.00

3/8/1997
2332 Matériel et outillage 8,800.00
34551 Etat, TVA récupérable sur les immobilisations 1,760.00
4411 Fournisseur 10,560.00

3/14/1997
2332 Matériel et outillage 4,000.00
34551 Etat, TVA récupérable sur les immobilisations 800.00
5141 Banque 4,800.00

3/24/1997
6126 Achat de travaux, études et prestations de service ( les essais 68,700.00
34552 Etat, TVA récupérable sur les charges 13,740.00
4411 Fournisseur 82,440.00

3/22/1997
2332 Matériel et outillage 8,540.00
34553 Etat TVA récupérable sur les immobilisations 1,708.00
7143 Immobilisations corporelles produites 8,540.00
4456 Etat, TVA due 1,708.00

4/4/1997
6176 Charges sociales diverses - formation 45,000.00
34552 Etat, TVA récupérable sur les charges 9,000.00
4411 Fournisseur 54,000.00

4/1/1997
2128 Autres charges à répartir 113,700.00
7141 Immobilisations en non valeur produites 113,700.00

4/
Subvention reçue :

1/15/1997
3451 Subvention à recevoir 441,000.00
1311 Subvention d'investissement reçue 441,000.00

6/15/1997
5141 Banque 441,000.00
3451 Subvention à recevoir 441,000.00

Emprunt :

10/15/1997
5141 Banque 81,600.00
1481 Emprunt auprès des établissements de crédit 81,600.00

a = Co * (i)
(1 - (1 + i) -n )
a = 16 000 * 7%/ (1 - (1,07)-5) = 3902,251

Capital placé
Année au début de Intérêt produit Amortissement Annuités
l'année
1 16,000.00 1,120.00 2,782.25 3,902.25
2 13,217.75 925.24 2,977.01 3,902.25
3 10,240.74 716.85 3,185.40 3,902.25
4 7,055.34 493.87 3,408.38 3,902.25
5 3,646.96 255.29 3,646.96 3,902.25
Total 3,511.26 16,000.00 19,511.26

Règlement du fournisseur allemand :

6/20/1997
4481 Dettes sur acquisition d'immobilisation 920,000.00
6331 Pertes de change propre à l'exercice 33,120.00
5141 Banque 953,120.00

5/

12/31/1997
6193 DEA des immobilisations corporelles 123,390.00
2833 Amortissement des ITM&O 123,390.00

12/31/1997
1319 Subvention d'investissement inscrites au compte de produits & charges 73,500.00
7577 Reprise sur subvention d'investissement de l'exercice 73,500.00
on prend la date de mise en service du matériel comme base de calcul de la reprise

12/31/1997
6193 DEA des immobilisations en NV 56,850.00
2812 Amortissement des charges à répartir 56,850.00

NB: Les charges à répartir sont amortis à partir du 1er exercice (12 mois).

12/31/1997
6311 Intérêts des emprunts et dettes 5,243.00
4493 Intérêts courus et non échus à payer 5,243.00

12/31/1997
2720 Augmentation des dettes de financement 4,000.00
1481 Emprunt auprès des ets de crédit 4,000.00

12/31/1997
6195 Dotation aux provisions pour risques et charges 2,103.00
4506 Provision pour perte de change 2,103.00

Economie réalisée sur intérêt :


Intérêt qui auraient été dûs si l'emprunt était contracté au Maroc : 81 600 * 10% * 10,5/12 = 7 140 DH
Montant économie sur intérêt = 7 140 - 5 243 = 1 897 DH

6/

5/1/2000
3481 Créances sur cession d'immobilisation 600,000.00
7513 PC des immobilisations corporelles cédées 600,000.00

5/1/2000
6193 DEA des immobilisations corporelles 54,840.00
2833 Amortissement des ITM&O 54,840.00

5/1/2000
6513 VNA des immobilisations corporelles cédées 583,070
2833 Amortissement des ITM&O 507,270
2332 Matériel et outillage 1,090,340

5/15/2000
5141 Banque 605,600.00
7331 Gain de change propre à l'exercice 5,600.00
3481 Créances sur cession d'immobilisation 600,000.00

Montant du règlement en deutch mark la 01/05/00 : 600 000 * 20% / 6 = 20 000 Deutch mark
Montant du règlement effectué en DH le 15/05/00 : 20 000 * 6,28 = 125 600 DH
Epreuve n°6

Cas 1:
La société Logix a fait l'acquisition le 1er octobre N d'un micro-ordinateur équipé de logiciels divers; la facture comprend les informations
suivantes :
Micro-ordinateur Compaq 14 980 DH
Logiciels installés windows 1998 (valeur pour mémoire ):3 000 DH HT
Logiciels supplémentaires WORD, EXCEL 3 590 DH
Imprimante laser 12 345 DH
TVA 20% 6 183 DH
Par ailleurs, la société LOGIX a mis en fabrication un logiciel d'application de comptabilité pour lequel les dépenses suivantes ont déjà
été engagées (ce logiciel n'est pas encore opérationnel) :
Analyse préalable : 2 500 DH
Analyse dite organique : 3 600 DH
Programmation : 4 900 DH
La durée d'utilisation du matériel et des logiciels est estimée à 4 ans.
Travail à faire :
1. Enregistrer la facture du 1er octobre N (1 point)
2. Quelle écriture relative à la mise en fabrication faut-il comptabiliser au 31/12/N? (1 point)
3. Comptabiliser l'amortissement des matériels et des logiciels au 31/12/N (1 point )

* Solution Cas n°1:


1/

01/10/N
2355 Matériel informatique 27,325.00
2220 Brevets, marques, droits et valeurs similaires 3,590.00
34551 Etat, TVA récupérable sur les immobilisations 6,183.00
4481 Dettes sur acquisition d'immobilisations 37,098.00

2/

31/12/N
2285 Immobilisations incorporelles en cours 8,500.00
7142 Immobilisations incorporelles produites 8,500.00

NB: Les frais d'analyse préalable ne sont pas inclus dans le coût de l'immobilisation incorporelle en cours.

3/

31/12/N
6192 DEA des immobilisations incorporelles 224.38
6193 DEA des immobilisations corporelles 1,707.81
2822 Amortissement des brevets 224.38
2835 Amortissement du mobilier, matériel de bureau et aménagement divers 1,707.81

Attention, seule le logiciel achété est amortissable au 31-12/N, le second logiciel est en cours de production, lorsque la production est achevée,
on debite les compte 2220, 44551, et on credite les comptes 2280 et 4456,
Cas 2:
La société Roux utilise des emballages de différents types :
Des sacs qu'elle vend avec la marchandises 9 DH
Des fûts Qu'elle consigne 10 DH
Qu'elle reprend 8 DH
Qu'elle vend 15 DH
Des bidons Qu'elle consigne 15 DH
Qu'elle reprend 12 DH
Qu'elle vend 18 DH
Enregistrer les opérations suivantes au journal de la société ROUX (4 points ) :
03/09 Achat de 1 000 sacs facturés 3,5 DH HT ; TVA 20% réglé par chèque
04/09 Consignation à la société BNC de 50 fûts et de 100 bidons
05/09 Vendu au comptant des marchandises pour HT 5 380 DH plus 12 sacs ; TVA 20%
07/09 Achat de 500 bidons ; prix unitaire de 8 DH ; TVA 20% contre effet de commerce
09/09 Reçu chèque de BNC en règlement de la consignation du 04/09
10/09 Consignation à GRC de 200 bidons et de 100 fûts, réglée espèce.
12/09 BNC ramène les fûts
15/09 GRC avise la société ROUX qu'il garde les 100 fûts
16/09 AMT achète à crédit des marchandises 9 800 DH HT, TVA 20% plus 5 sacs. La société Roux lui consigne 50 bidons
20/09 BNC ramène les bidons et garde les 50 autres
22/09 AMT retourne les 50 bidons

* Solution cas 2:

03/09/N
61231 Achat d'emballage perdu 3,300.00
34552 Etat, TVA récupérable sur les charges 660.00
5141 Banque 3,960.00

04/09/N
3421 Clients BNC 2,000.00
4425 Clients, dettes pour emballages et matériels consignés BNC 2,000.00
05/09/N
5161 Caisse 6,585.60
7111 Vente de marchandises au Maroc 5,488.00
4455 Etat, TVA facturée 1,097.60

07/09/N
61232 Achat d'emballage récupérable non identifiable 4,000.00
34552 Etat, TVA récupérable sur les charges 800.00
4415 Fournisseur, effet à payer 4,800.00

09/09/N
5141 Banque 2,000.00
3421 Clients BNC 2,000.00

10/09/N
5161 Caisse 4,000.00
4425 Clients, dettes pour emballages et matériels consignés GRC 4,000.00

12/09/N
4425 Clients, dettes pour emballages et matériels consignés BNC 500.00
71275 Bonis sur reprise d'emballage consignés 250.00
4455 Etat, TVA facturée 50.00
5161 Caisse 200.00

15/09/N
4425 Clients, dettes pour emballages et matériels consignés GRC 1,000.00
3421 Clients GRC 800.00
7127 Vente de produits accessoires 1,500.00
4455 Etat, TVA facturée 300.00

16/09/N
3421 Clients AMT 12,564.00
4425 Clients, dettes pour emballages et matériels consignés AMT 750.00
7111 Vente de marchandises au Maroc 9,845.00
4455 Etat, TVA facturée 1,969.00

20/09/N
4425 Clients, dettes pour emballages et matériels consignés BNC 1,500.00
3421 Clients BNC 240.00
7127 Vente et produits accessoires 900.00
71275 Bonis sur reprise d'emballage consignés 150.00
4455 Etat, TVA facturée 210.00

22/09/N
4425 Clients, dettes pour emballages et matériels consignés AMT 750.00
71275 Bonis sur reprise d'emballage consignés 150.00
4455 Etat, TVA facturée 30.00
3421 Clients AMT 570.00

Cas 3:
L'état des créances et dettes en devises, au 31/12/N, de la société DORAN se présente comme suit :
DATES MONTANT MONTANT DATE
FACTURES EN DEVISES EN DH D'ECHEANCES
Clients
A 2.11.N 10 000 $ 86,500 31.01.N+1
B 19.12.N 120 000 Y 7,380 28.02.N+1
Fournisseurs
C 25.11.N 50 000 DM 270,000 31.01.N+1
D 15.11.N 7 500 $ 63,750 31.01.N+1
E 8.12.N 200 000 Y 12,120 28.02.N+1

Le 25 Novembre N, la société DORAN a effectué une opération de couverture de change à concurrence de la moitie de sa dette envers
la société C, en achetant à terme 25 000 deutch mark au cours de 5,35 DH pour un deutch mark. L'échéance de cette opération est fixée
au 31/12/N+1. L'opération de couverture n'est pas comptabilisée.
A la date du 31/12/N, le solde créditeur du compte Provision pour perte de changes d'un montant de 1 500 DH correspond à la dotation
à la clôture de l'exercice précédent.
Au 31/12/N, les cours des devises sont les suivants :
1 DM 5,42 DH
1$ 8,40 DH
100 Y 6.375
1. Rappeler les règles générales d'évaluation et de comptabilisation applicables aux créances et dettes en devises (2 points):
- A la date d'inscription dans les comptes ;
- A l'arrêté des comptes ;
2. Déterminer le montant global de la provision pour pertes de change à constituer à la date du 31/12/N, en prenant soin d'expliquer
précisément votre raisonnement (1,5 points).
3. Présenter les écritures de régularisation nécessaires à la date du 31/12/N (1,5 points)

* Solution cas 3:
1. A la date d'inscription en comptes : les créances et les dettes en monnaie étrangère sont converties en DH.
A l'arrêté des comptes : les écarts de conversion actifs et passifs qui correspondent à l'écart entre la créance/dette au moment de son
inscription en compte et sa valeur en DH lors de l'arrêté des comptes sont constatées.
Les pertes latentes font l'objet d'une provision pour risque de change. La compensation entre perte latente et gain latent n'est pas
autorisée mais lorsque les pertes et gains latents de change concernent des créances et des dettes dont les échéances sont
suffisamment rapprochées pour constituer une position globale de change, les unes des autres le montant de la dotation aux provisions
peut être limité à l' excédent des pertes sur les gains

2.

MONTANT MONTANT DATE MONTANT EN DH ECART


EN DEVISES EN DH D'ECHEANCES AU 31.12.N
Clients
A 10 000 $ 86,500 31.01.N+1 84,000 -2,500
B 120 000 Y 7,380 28.02.N+1 7,650 270
Fournisseurs
C 50 000 DM 270,000 31.01.N+1 271,000 -1,000
D 7 500 $ 63,750 31.01.N+1 63,000 750
E 200 000 Y 12,120 28.02.N+1 12,750 -630

* Provision concernant la dette en DM : 1 000 /2 = 500


En effet, la société a effectuée une couverture de la perte de change à hauteur de la moitié de la dette
* Provision concernant les dettes/créances en $ : 2 500 - 750 = 1 750 DH
Nous avons déduit le gain latent de la perte latente car l'échéance de la dette et de la créance est la même.
* Provision concernant les dettes/créances en Y : 630 - 270 = 360 DH
Nous avons déduit le gain latent de la perte latente car l'échéance de la dette et de la créance est la même.
Total de la provision pour risque et charge : 2 610 DH

3.

3701 Diminution des créances circulantes 2,500.00


3421 Clients A 2,500.00

3421 Clients B 270.00


4701 Augmentation des créances circulantes 270.00

3702 Augmentation des dettes circulantes 1,000.00


4411 Fournisseur C 1,000.00

4411 Fournisseur D 750.00


4702 Diminution des dettes circulantes 750.00

3702 Augmentation des dettes circulantes 630.00


4411 Fournisseur E 630.00

6393 DE aux provisions pour risques et charges financiers 2,610.00


4506 Provision pour perte de change 2,610.00

Cas 4:
Le 1er janvier N, la société FOREX a augmenté son capital par incorporation de réserves au capital et apports nouveaux en espèces.
Avant cette double augmentation simultanée, le capital de la société était de 500 000 DH (actions de 100 DH) et la valeur des actions
pouvait s'élever à 210 DH.
Après cette double augmentation, le capital est passé à 12 000 actions et les valeurs théoriques des droits de souscription et d'attribution
sont montées respectivement à 6 DH et 76,5 DH.
Seuls 50% de l'augmentation de capital par apports nouveaux ont été appelés, l'appel du solde étant effectué en N+1.
Travail à faire :
1. Reconstituer les écritures d'augmentation de capital au 1er Janvier N (2 points).
2. Reconstituer et comptabiliser la répartition des bénéfices N sachant que:
(2 points)
- le bénéfice N est de 280 000 DH;
- le taux d'intérêt statutaire est de 6%;
- il est prévu une réserve statutaire égale à 20% du bénéfice distribuable;
- le compte report à nouveaux après affectation du résultat N-1 était créditeur de 4 000 DH;
- le superdividende alloué aux actionnaires (arrondi du décime inférieur pour chacune des actions) sera égal aux 3/4 de la réserve
facultative dotée par l'assemblée générale.

Solution cas 4:
1.
Nombre actions Valeur ANCC
Avant augmentation du capital 5,000 210 1,050,000
Augmentation de capital en numéraire 4,000 120 480,000
Incorporation de réserve 3,000 -
Après augmentation de capital 12,000 127.5 1,530,000

Valeur de l'action après augmentation de capital : 210 - 6 - 76,5 = 127,5


5 000 actions * DA = Nombre nouvelles actions * 127,5
Nombre nouvelles actions par incorporation de réserve: 3 000

1 DPS par ancienne action


Valeur de l'ancienne action + DPS = Valeur action nouvelle
Nouvel actionnaire : 120 + Nombre d'actions anciennes / nombre action nouvelles * DPS = 127,5 DH
Nombre d'actions nouvelles : 6 / 7,5*actions anciennes = 4 000 DH

01/01/N
3462 Actionnaires, capital souscrit et appelé non versé 280,000
1119 Actionnaires, capital souscrit non appelé 200,000
1111 Capital social 400,000
1121 Primes d'émission 80,000

01/01/N
1151 Réserves statutaires ou contractuelles 300,000
1111 Capital social 300,000

2.
1.1 Réserve légale :
La réserve légale est constituée par une dotation annuelle est de 5% prélevés sur le bénéfice net à répartir. Elle cesse d'être obligatoire
lorsque son montant devient égal à 10% du capital social.
* Réserve légale :
280 000 * 5% = 14 000 DH

1.2/ Intérêt statutaire (premier dividende):


Le premier dividende est calculé par l'application du taux prévu au montant du capital libéré et non remboursé (capital versé et non
amorti) aux actionnaires; l'intérêt statutaire est à calculer à compter de la date de libération du capital jusqu'à la fin de l'exercice où la
libération a eu lieu (calcul au prorata temporis).
Capital appelé et libéré : 8 000 * 100 + 4 000 * 100/2 = 1 000 000 DH
Calcul 1er dividende : 1 000 000 * 6% = 60 000 DH

1.3/ Réserve statutaire :


20% du bénéfice distribuable
Bénéfice distribuable = Résultat net de l'exercice + report à nouveau - Réserve légale - Réserve statutaire
1,2 Bénéfice distribuable = 270 000 DH
Bénéfice distribuable = 225 000 DH
Réserve statutaire = 20% * 225 000 = 45 000 DH

1.4/ Superdividende :
NB: Le superdividende est octroyé à toutes les actions mêmes celles qui n'ont pas été entièrement libérées
3/4 * Réserve facultative+ Réserve facultative = 280 000 + 4 000 - 14 000 - 45 000 - 60 000
Superdividende = 3/7* 165 000 = 70 714 DH
70 714 / 12 000 = 5,89 DH ≈ 5,80 DH
Superdividende corrigé : 5,80 * 12 000 = 69 600 DH
Valeur réserve facultative : 69 600 * 4/3 = 92 800
Valeur report à nouveau : 165 000 - 69 600 - 92 800 = 2 600 DH

2/

1191 Résultat net de l'exercice 280,000.00


1161 Report à nouveau SC 4,000.00
1140 Réserve légale 14,000.00
1151 Réserve statutaire 45,000.00
1152 Réserve facultatives 92,800.00
4465 Associés dividendes à payer 116,640.00
4452 Etat, impôts, taxes et assimilées 12,960.00
1161 Report à nouveau SC 2,600.00

Cas 5:
Le 1er avril N-2, la société FCA avait émis un emprunt de 1 000 obligations de 1 000 DH (émises à 990 DH) au taux de 12% et
amortissables en 10 ans (par annuités constantes).
Après le service de l'emprunt du 1er Avril N, la société FCA décide de convertir les obligations vivantes en obligations de 1 000 DH au
taux de 9% et amortissables en 8 ans (par annuités constantes).
7 000 obligataires acceptent la conversion, les autres sont remboursés et remplacées par de nouvelles obligations émises au pair.
Les frais relatifs à la conversion s'élèvent à 4 500 DH HT.
Travail à faire :
1. Présenter le tableau d'amortissement du premier emprunt pour les années N-1 et N (1 point).
2. Présenter les écritures du service d'emprunt au 31 Mars N (1 point).
3. Présenter les écritures de conversion au 1er avril N (1 point).
4. Présenter les écritures relatives à cet emprunt qui vous semblent nécessaires au 31/12/N, les frais de conversion étant amortis sur 5
ans (1 point).

Solution cas 5:
1.
a = Co * (i) NB: Distinguer emprunt à amortissement constant de l'emprunt à annuités constantes
(1 - (1 + i) -n )

a = 1 000 000 * 12% / (1 - (1+12%)-10) = 176 984,17

Capital placé
Année au début de Intérêt produit Amortissement Annuités
l'année
1 1,000,000.00 120,000.00 57,000.00 177,000.00
2 943,000.00 113,160.00 64,000.00 177,160.00
3 879,000.00 105,480.00 72,000.00 177,480.00
NB: L'amortissement se fait par obligation donc par millier de DH, Tès important,

2.
31/03/N-1
6311 Intérêts des emprunts et dettes 120,000.00
4485 Obligations, coupon à payer 120,000.00

31/03/N-1
1410 Emprunt obligataire 57,000.00
4484 Obligations échues à rembourser 57,000.00

31/03/N
6311 Intérêts des emprunts et dettes 113,160.00
4485 Obligations, coupon à payer 113,160.00

31/03/N
1410 Emprunt obligataire 64,000.00
4484 Obligations échues à rembourser 64,000.00

3.
01/04/N
1410 Emprunt obligataire (1er emprunt) 879,000.00
473 Obligataires, obligation à remplacer 700,000.00
474 Obligataires, obligation à rembourser 179,000.00

01/04/N
474 Obligataires, obligation à rembourser 179,000.00
5141 Banque 179,000.00

01/04/N
473 Obligataires, obligation à remplacer 700,000.00
471 Obligataires, compte d'émission 179,000.00
1410 Emprunt obligataire (2ème emprunt) 879,000.00

01/04/N
2125 Frais d'émission des emprunts 4,500.00
34552 Etat, TVA récupérable sur les immobilisations 450.00
5141 Banque 4,950.00

01/04/N
5141 Banque 179,000.00
471 Obligataires, compte d'émission 179,000.00

01/04/N
6391 Dotations aux amortissements des primes de remboursement des obligations 8,000
2813 Amortissement prime de remboursement des obligations 8,000.00

01/04/N
2813 Amortissement prime de remboursement des obligations 10,000.00
2130 Prime de remboursement des obligations 10,000.00

Au fait il s'agit de convertir les prime de remboursement initial( 8000) en frais d'emission des emprunts, du fait que les obligations sont émises au
2125 Frais d'émission des emprunts 8,000.00
7397 Transfert de charges financières 8,000.00

NB: Le compte 471 enregistre la souscription des nouveaux obligataires.


NB: La partie de la prime de remboursement des obligations non amortie doit être amortie. Le montant de l'amortissement fait partie des
frais d'émission du nouvel emprunt.
Les primes de remboursement des obligations sont, en principe, amorties au prorata des intérêts courus. Elles peuvent l'être également
par fractions égales au prorata de la durée de l'emprunt quelle que soit la cadence de remboursement des obligations. Mais, en aucun
cas, ne peuvent être maintenues à l'actif des primes afférentes à des obligations remboursées (P109).
4.
a = Co * (i) NB: Distinguer emprunt à amortissement constant de l'emprunt à annuités constantes
(1 - (1 + i) -n )

a = 879 000 * 9% / (1 - (1+9%)-8) = 176 984,17

Capital placé
Année au début de Intérêt produit Amortissement Annuités
l'année
1 879,000.00 79,110.00 80,000.00 159,110.00

NB: L'amortissement se fait par obligation donc par millier de DH

31/12/N
6311 Intérêts des emprunts et dettes 59,332.50
4493 Intérêts courus non échus 59,332.50
79110*9/12

6191 DEA des immobilisations en NV 2,500.00


2812 Amortissement des charges à répartir 2,500.00