Vous êtes sur la page 1sur 6

Azərbaycan Dövlət Pedaqoji Universiteti

Filologiya fakültəsi

Xarici dil (fransız) müəllimliyi ixtisasının

307 FRD tələbəsi

Mürsəlova Esmira Hakim qızının

2019-2020-ci tədris ilinin II yarımili

Nəzəri fonetika fənni üzrə


İmtahan referatı
Xarici Dillər Mərkəzinin 27 may, Microsoft teams də keçirilmiş iclasının, 12 saylı
protokolu əsasında təsdiq edilmişdir.

Groupe rythmique ou accentuel du français

Un groupe rythmique est un groupe de mots prononcé dans un seul souffle, on ne


fait pas de pause entre les mots.

Exemples:

une amie

un bel arbre

Vous allez à Paris

En français, les mots ne sont pas prononcés séparément. Ils forment des suites
appelées groupes rythmiques (ou mots phonétiques, ou encore mots phoniques).
Comme son nom l'indique, le groupe rythmique crée une unité de rythme. Par
exemple, Comment allez-vous ? est composé de trois mots et de cinq syllabes, mais
d’un seul groupe rythmique (commentallezvous ?). En français parlé, il n'y a pas
de pause entre les trois mots.
S’il vous plait, vous avez l’heure ? forme deux groupes rythmiques séparés par
une pause signalée dans la transcription par une virgule (silvousplait et
vousavezlheure ?).

Parler en français, c’est parler en groupes rythmiques. Un groupe rythmique est


généralement composé de 1 à 7 syllabes. Mais ce nombre peut varier entre les
locuteurs.

En français l’idée, l’image, sont exprimées par un ou plusieurs mots, intimement


liés par le sens, la grammaire et la prononciation. C’est le group rythmique dont
la dernière syllabe porte un accent plus marqué que les autres syllabes du group.

En français, quand on parle, on ne sépare pas tous les mots : on groupe les mots et
on les lie. On prononce un groupe de mots comme si on prononçait un très long
mot : c’est le groupe rythmique.

Le groupe rythmique est le groupe de mots qui se prononce d’un seul souffle. Un
groupe rythmique correspond souvent à une idée.

Exemple :

« toutes les occasions sont propices » = ti-ti-ti-ti-ti-ti-ti-ta ( = un mot de 8


syllabes).
En général, il ne dépasse pas sept syllabes.

Seul le mot à la fin du groupe rythmique comporte une syllabe remarquable ou


tonique. On parle d’accent remarquable ou d’accent tonique. Cette syllabe a une
durée un peu plus longue.

Si la fin du groupe n’est pas la fin de la phrase, on monte la voix sur la dernière
syllabe de ce groupe, pour signifier que nous n’avons pas fini de parler.

Exemples :

« une bière ↑, ou un cognac ↓ »

« il est même inconcevable ↑ »

« toutes les occasions sont propices ↑ » à manger et à boire.

« de bavarder avec quelqu’un ↑ »

Le mot n’a pas de syllabe remarquable quand il est à l’intérieur d’un groupe
rythmique.

Exemple :

« occasions » dans « toutes les occasions sont propices »

À la fin d’une phrase, la voix descend.


Exemple :

« à manger ou à boire ↓ »

Note : pour illustrer la différence de durée dans les exercices, la syllabe finale se
dit « ta » tandis que les autres syllabes sont dites « ti », perçu habituellement
comme un son plus bref.

En français, on ne fait pas de pause entre tous les mots. Les francophones
prononcent aisément 6 syllabes de suite sans faire de pause entre les syllabes.

Quand on parle en français, on donne de l’énergie sur la voyelle de la dernière


syllabe prononcée du mot ou du groupe de mots. On appelle ce groupe de mots :
groupe rythmique. L'énergie sur la dernière syllabe permet de repérer la fin du
mot ou du groupe et ainsi, de repérer les différents groupes rythmiques.

Exemples :

Bonjour, je m'appelle Paulina (la la / la la la / la la la)

Je suis espagnole (la la / la la la)

L’allongement de la dernière syllabe du groupe rythmique est très présent dans :

- les listes et les énumérations

une feuille, deux stylos, trois documents, …

- les hésitations
celui-ci… ou celui-là

- la voix criée

Comment ? Je n’entends rien !

- ou la voix chuchotée

C’est important.

- et aussi en parole naturelle, en particulier dans les récits

Et alors…

Le français est donc spécifique, car il n’y a pas un accent par mot. Il faut déplacer
l’accent selon la place que le mot occupera dans la phrase.

Les étrangers ont tendance à mettre trop d’accents dans une phrase en français.
Ils peuvent se repérer à l’intonation qui s’ajuste au groupe rythmique.

Biographie

Léon P. Essais de phonostylistique, Montréal-Bruxelles, Didier, Studia


Phonetica 4, 1971.

Выгонная Л.Ц. Інтанацыя. Націск. Арфаэпія. Мн.: Навука і тэхніка, 1991.

Chigarevskaïa N.A. Traité de phonétique française, 1982

Fənn müəllimi: Cəfərova Aytən Gülşan qızı


E mail: djafarova_ayten@yahoo.fr

Qiymət:

Vous aimerez peut-être aussi