Vous êtes sur la page 1sur 4

Devoir maison: "Comparaison de deux allèles"

Etude des allèles d’un même gène

Deux séquences d’ADN ont été étudiées sur Anagène :

 la séquence de l’allèle « acod » du gène ABO


 la séquence de l’allèle « bcod » du gène ABO

Voici les résultats de la comparaison des deux séquences (alignement par discontinuité)  :

Comparaison_des_deux_sequences.P
NG, oct. 2017

Voici les informations obtenues sur les deux séquences :

Informations_sur_les_deux_sequences
.PNG, oct. 2017

Voir la fiche d’identité du gène ABO et des allèles A et B (billet de la séance 6)

Consignes :

Remplir le tableau :

Différences de Composition en A,
  Taille de l’allèle Rôle de l’allèle
séquence T, C, G
« acod »
       
 
« bcod »
       
 
A partir du tableau, expliquer qu’un gène peut exister sous différentes versions et que cela s’explique par
sa séquence en nucléotides.

Vous utiliserez pour cela les mots mutation, allèles, génotype et phénotype tout en les définissant.

Vous répondrez au problème en suivant une démarche scientifique qui part toujours de l’observation (« je vois
que… or je sais que… donc je peux conclure…).

 
CORRECTION:

tableau_correction_DM2.PNG, déc.
2017

Nous observons que les deux séquences sont très semblables :

 même nombre de nucléotides


 compositions en A, T, C, G très proches
 (elles présentent 99,6% d'identité).

Nous voyons néanmoins qu'il existe des différences dans les séquences : 4 nucléotides sont différents et la
protéine codée n'est pas la même bien que leur rôle soit similaire (marqueur à la surface des globules rouges).

Or nous savons qu’un allèle est une version différente d'un gène. Ici, « acod » code pour le marqueur A, « bcod »
pour le marqueur B. Cela peut être mis en lien avec les 4 différences dans les deux séquences en nucléotides
que l'on peut qualifier de mutations.

Donc, nous pouvons conclure que l’information portée par un allèle est bel et bien due à sa séquence en
nucléotides. Le génotype qui regroupe l'ensemble des allèles d'un individu est donc propre à cet individu et est
en lien avec son phénotype (ensemble des caractères observables de l'individu).

BILAN

La molécule d’ADN contient une information génétique codée dans un langage universel : la séquence en


nucléotides dont les bases azotées varient. Un gène est un fragment d’ADN qui porte une information
génétique, responsable d’un caractère phénotypique.

L’universalité de la molécule d’ADN est un indice de la parenté des êtres vivants.


Les mutations sont des modifications de séquence en nucléotides, l’ADN est donc une molécule variable à
l’origine de la variabilité génétique observée entre les êtres vivants.

En effet, les mutations sont à l’origine de la diversification des gènes qui se trouvent alors sous différentes
versions ou allèles.

Vous aimerez peut-être aussi