Vous êtes sur la page 1sur 45

GESTION DE PRODUCTION

Master Génie Logistique – S7


2019/2020

Pr. Najat MESSAOUDI


najatm2013@gmail.com
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
■ Différentes organisations de la production
■ Conception d’une unité de production
■ Méthodes d’analyse
■ Méthodes de résolution
■ Technologie de groupe
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
I. Différentes organisations de la production
1. Implantation en sections homogènes
2. Implantation en lignes de fabrication
3. Implantation en cellules de fabrication
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
I. Différentes organisations de la production
1. Implantation en sections homogènes
– Rencontrée le plus dans le cas des processus discontinus

– On regroupe les machines ayant la même technique, ou les mêmes fonctions.


Chapitre IV: Implantation des unités de
production
I. Différentes organisations de la production
1. Implantation en sections homogènes
– Avantages:
• Regroupement des métiers:
o les personnes par section sont des professionnels de ce type de machine et peuvent
facilement passer d’une machine à l’autre.
• Flexibilité:
o l’implantation est indépendante des gammes de fabrication, il est possible de fabriquer tous
les types de produits utilisant les moyens de l’atelier sans perturber le flux.

– Inconvénients:
• Flux complexes:
o de nombreux points de rebroussement, d’accumulation.
• En-cours importants:
o conséquence logique de la complexité des flux.
o se transforment en délais de production importants.
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
I. Différentes organisations de la production
2. Implantation en lignes de fabrication
– Rencontrée le plus dans le cas des processus continus

– Les machines sont placées en ligne dans l’ordre de fabrication


Chapitre IV: Implantation des unités de
production
I. Différentes organisations de la production
2. Implantation en lignes de fabrication
– Avantages:
• Pas de point de rebroussement
• Flux faciles à identifier

– Inconvénients:
• Implantation spécialisée pour un produit ou une famille de produits
• Flexibilité extrêmement limitée
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
I. Différentes organisations de la production
3. Implantation en cellules de fabrication ou îlots de production
– constituée de petits ateliers de production spécialisés de façon à réaliser entièrement
un ensemble de pièces
– C’est un compromis entre la ligne et l’implantation fonctionnelle.
– permet de diminuer considérablement les stocks et le délai dans le cas des processus
discontinus.
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
I. Différentes organisations de la production
3. Implantation en cellules de fabrication ou îlots de production
– Principaux aménagements de cellules
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Principes de base d’une bonne implantation
– Tout déplacement qui n’amène pas de valeur ajoutée à une pièce est un gaspillage ;
– Une pièce ne devrait jamais être déplacée deux fois sans apport de valeur ajoutée entre
les déplacements.
– Une bonne implantation est une implantation dans laquelle le cheminement des pièces
est évident.

Il faut fluidifier le trafic des pièces dans l’atelier


Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Principes de base d’une bonne implantation
– Pour fluidifier ce trafic, il faut:
■ Enchainer les opérations
■ Supprimer les stocks intermédiaires
■ Réduire au strict minimum les opérations de manutentions
■ Simplifier le flux des pièces
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Principes de base d’une bonne implantation
– Les grandes orientations sont:
a. La séparation des usines
b. La séparation géographiques des fabrications de produits différents
c. La décentralisation des activités de stockage et d’expédition
d. Le dédoublement de certaines machines
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Principes de base d’une bonne implantation
– Les grandes orientations sont:
a. La séparation des usines
– Ne pas hésiter à créer au sein d’une même usine
plusieurs micro-usines de façon que:
■ Produits fabriqués en grandes séries: implantation en
ligne de fabrication

■ Séries moyennes : implantation en cellules

■ Petites séries: implantation fonctionnelle


Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Principes de base d’une bonne implantation
– Les grandes orientations sont:
b. La séparation géographiques des fabrications de produits différents
– Cette méthode est couramment employée dans les entreprises qui font un type de produit
unique dans des versions différentes.

- séparer les différents types de produits en


créant trois sous-ensembles indépendants
dans lesquels les machines sont mises en
ligne.

- supprimer la traditionnelle séparation entre


fabrication et montage. Le montage doit être
en prise directe avec la fabrication.
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Principes de base d’une bonne implantation
– Les grandes orientations sont:
c. La décentralisation des activités de stockage et d’expédition
– La centralisation des activités de stockage, réception et expédition conduit souvent
à des déplacements inutiles
– Un déplacement est une dépense d’argent qui n’apporte aucune valeur ajoutée au
produit.

– Opter pour une réception des produits directement dans l’atelier de fabrication
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Principes de base d’une bonne implantation
– Les grandes orientations sont:
c. La décentralisation des activités de stockage et d’expédition: Exemple
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Principes de base d’une bonne implantation
– Les grandes orientations sont:
d. Le dédoublement de certaines machines
– Cas d’un passage obligatoire d’un flux important de pièces par une machine
donnée, il est plus intéressant de dédoubler cette machine
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
2. Méthodes d’analyse
Documents à réunir
– Un problème d’implantation est un problème complexe qui nécessite un grand nombre
de données à réunir et à analyser, principalement:
• Les plans à l’échelle des locaux et des installations ;
• Le catalogue des objets fabriqués dans l’entreprise ;
• Les nomenclatures des produits ;
• Les gammes de fabrication des produits ;
• Le programme de fabrication de l’entreprise (quantités, cadences) ;
• Les caractéristiques des machines et des postes de fabrication ;
• Les caractéristiques des moyens de manutention.
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production

1. Méthodes d’analyse

– La partie analyse d’un projet d’implantation consiste à mettre en forme ces


informations pour bien comprendre les différentes contraintes relatives au
projet.
– Plusieurs méthodes sont utilisées pour objectif de synthétiser les informations.
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Méthodes d’analyse
a. Le graphique de circulation
– Consiste à représenter sur un plan les différents flux des pièces
par différentes couleurs:
• Plan papier avec flux au crayon ;
• Plan mural avec flux représentés par des ficelles de différentes couleurs
fixées par des épingles ;
• Plan informatique CAO Multicouche ou logiciel spécifique à l’implantation.
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Méthodes d’analyse: Le graphique de circulation
Il permet de visualiser:
• la longueur des circuits ;
• la complexité des flux ;
• la logique de l’implantation ;
• les lieux de stockage ;
• les points de rebroussement ;
• les déplacements inutiles ou trop
longs ;
• l’importance des manutentions.
Le graphique de circulation est à la base de toute démarche d’implantation.
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Méthodes d’analyse
b. Le schéma opératoire
– Il permet de schématiser la suite des opérations nécessaires pour fabriquer un
produit.
– Ce schéma a pour principe de décomposer les processus opératoires en cinq
éléments :
• Opération ou transformation qui apporte de la valeur ajoutée
• Transport ou manutention
• Stockage avec opération d’entrée/sortie
• Stocks tampons
• Contrôles
– Un sixième élément peut apparaître, en combinant production de valeur ajoutée et
contrôle pour schématiser les opérations en autocontrôle..
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Méthodes d’analyse: Le schéma opératoire
• 10 opérations/22:
– Ce schéma n’indique pas d’informations quantitatives de transport
type distance, quantité, temps. • 5/24: valeur
ajoutée
• 5/24: stock
– Il synthétise les trajets et permet de visualiser
l’importance des opérations sans valeur ajoutée par
rapport aux opérations avec valeur ajoutée
– Toutes les opérations sans valeur ajoutée sont parfois
représentées en rouge. Elles représentent des sources de
productivité si on arrive à les supprimer.
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Méthodes d’analyse:
c. Analyse de déroulement
– Se focalise sur la fabrication d’un produit

– Décrit les opérations, la distance, le temps, la quantité et le poids des


opérations

– Plus précis que le schéma opératoire

– Utilisé pour comparer plusieurs solutions


Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Méthodes d’analyse:
c. Analyse de déroulement

Cas de la fabrication du plat


Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Méthodes d’analyse:
d. Le plan coloré
– Consiste à représenter sur un plan les différentes zones de l’entreprise pour montrer
leurs importances. On différencie quatre types de zone :
• En vert, les zones où il y a apport de valeur ajoutée, c’est-à-dire principalement les
zones de production ;
• En orange, les zones de stockage, magasins et en-cours ;
• En bleu, les zones de transport, allées, quai de chargement ;
• En rouge, les zones de non-qualité, zone de rebut, attente pour retouche.
– Ce schéma, montre clairement le ratio entre les zones apportant de la valeur ajoutée
et les autres. Les améliorations à apporter apparaissent clairement.
– Ce plan est parfois astucieusement appelé le plan « VOIR » à cause des quatre
couleurs utilisées (Vert, Orange, Indigo, Rouge)
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
1. Méthodes d’analyse:
d. Le plan coloré
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production: 4 Méthodes d’analyse:
Graphique de circulation

Schéma opératoire

Analyse de déroulement

Plan coloré
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
2. Méthodes de résolution:
– L’implantation des moyens de production se fait en trois étapes:
1. Identifier parmi l’ensemble des moyens de production des îlots de production les
plus indépendants possibles
a. Méthode de Kuziack
b. Méthode de King
2. Implanter chaque îlot repéré, en suivant la démarche suivante :
• rechercher une implantation linéaire ;
• à défaut, rapprocher les machines entre lesquelles circule un trafic important ;
• à défaut, implanter l’îlot en section homogène.
a. Méthode des antériorités
b. Méthode des rangs moyens
3. Optimiser:
a. Méthode des chainons
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
II. Conception d’une unité de la production
2. Méthodes de résolution:
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de Kuziack et méthode de King
a. Méthode de Kuziak:
▪ Basée sur un tableau regroupant les gammes de fabrication de chaque pièce
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de Kuziack
Étape 1: On sélectionne la première ligne et les colonnes attachées à cette ligne.
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de Kuziack
Étape 2: On sélectionne les lignes attachées aux colonnes sélectionnées. on ne prend dans
un îlot que les pièces qui ont au moins 50 % des machines déjà rattachées à celui-ci.

on intègre:
- La pièce P5 (2 machines sur 2)
- La pièce P7 (1 machine sur 2),
- mais pas la pièce P3 (1 machine
sur 3).
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de Kuziack
Étape 3: On recommence l’étape 1 en sélectionnant les colonnes attachées à l’îlot.
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de Kuziack
Étape 4: On arrête lorsque la ligne (ou la colonne) ne comporte plus d’éléments. Dans le
tableau ci-après, on ne regroupe pas M4 car cette machine concerne 1 pièce de cet îlot
pour 2 pièces hors îlot.

- Le premier regroupement est


alors réalisé (M2, M3, M5).
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de Kuziack
Étape 5: On retranche les pièces et les machines déjà regroupées

- Le premier regroupement est


alors réalisé (M2, M3, M5).
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de Kuziack
Étape 5: On retranche les pièces et les machines déjà regroupées

- Le premier regroupement est


alors réalisé (M2, M3, M5).
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de Kuziack
En réitérant le même processus que précédemment, on identifie deux nouveaux îlots
indépendants. La répartition est alors la suivante :

- La machine M4 doit être dédoublée si


on veut rendre les îlots indépendants
- Le critère de choix pour ce
dédoublement reste la charge de
cette machine.
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de Kuziack
EXERCICES
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de King
■ Pus rigoureuse que la méthode de Kuziack.
■ indispensable de disposer d’un tableur ou un logiciel spécifique
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de King
Étape 1: On traduit la matrice en écriture binaire en affectant un poids en puissance de 2 à chacune
des pièces. L’équivalent décimal pour chaque machine est calculé en sommant les poids des pièces
l’utilisant. Exemple, l’équivalent décimal de M4 = 25 + 24 + 21 = 32 + 16 +2 = 50.
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de King
Étape 2: On ordonne les colonnes dans l’ordre décroissant de l’équivalent décimal. En cas
d’égalité, on respecte l’ordre des machines. On suit alors le même processus, mais sur les
colonnes.

Etape1

Etape 2
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de King
Étape 3: On recommence le même processus sur les lignes

Etape 2

Etape 3
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de King
■ Étape 4: On ordonne M5, M2, M3, M4, M6, M1, M7, ce qui donne le tableau suivant :

- On arrête le processus lorsqu’il


n’y a plus d’inversion à faire.
- On retrouve ici le même
regroupement que celui donné
par la méthode de Kuziack.
- Cependant, les regroupements
occasionnés par les deux
méthodes ne sont pas toujours
identiques.
Chapitre IV: Implantation des unités de
production
2.1.: Méthodes de recherche des îlots: Méthode de King
■ Exercices

Vous aimerez peut-être aussi