Vous êtes sur la page 1sur 3

Diocèse de Daloa

Paroisse Sacré Cœur de Vavoua

LES BLESSURES
INTERIEURES

Plan général
I- L’HOMME
II- LES BLESSURES INTERIEURES
III- COMMENT GUERIR DE SES
BLESSURES ?
Introduction
Quest-ce qu’une blessure intérieure ?
Une blessure est une perte de substance i.e un manque ou une soif et l’adjectif intérieure
indique la composante de l’homme qui est en souffrance : son âme, précisément sur sa
dimension émotionnelle ou corps émotionnel. La BI exprime donc un manque d’une
substance, une réalité intérieure qui est révélée par les circonstances extérieures. On
comprend donc que le manque porte sur l’amour, la joie, la paix.
Autres appellations :

 La souffrnce intérireure
 La soif intérirue
 La déchirure intérierue
 La disharmonie interieure
 Le tremblment inteireur.
L’homme pleinement accompli, mature, parvenu à la stature de l'homme parfait est appelé
un homme spirituel avec deux caractéristiques fondamentales : l’humilité et la douceur. Ce
sont deux 2 clés qui font entrer dans la béatitude de DIEU. Mt 5, 1-3 nous aide à comprendre
qu’un tel homme possède le royaume des cieux et la terre i.e qu’il est maitre dans le spirituel
et le matériel. En d’autres termes, il est maitre de lui-même, de toutes les dimensions de son
être. Ses passions sont soumises à sa volonté, qui est elle-même obéit à son esprit. Celle-ci
découle de la plénitude de l'Amour agapè que répand l'Esprit saint dans nos coeurs. Ep5.19.
Lorsque notre coeur est rempli de l'Amour divin, il ne peut y avoir de place pour la violence et
l'orgueil. Il convient de souligner que le coeur de l'homme est fait pour etre satisfait par 1
seul type d'amour: l'Amour divin. Tout autre forme d'amour ne saurait lui suffire car ce qui est
fait pour contenir le divin ne peut se satisfaire de la créature. Cela nous aide a comprendre le
mécanisme de la blessure intérieure.
C'est l'Amour divin.
Dans notre cheminement, nous essayons de satisfaire cette soif, ce manque d'Amour divin,
auprès des humains (nos parents, nos fr/sr, no formateurs, no guides religieux, no
copains/copines), des choses (plaisir sexuel, argent, autres richesses kom diplôme, lois
morales, pouvoir, honneur, alcool, tabac, drogue, nourriture), animaux etc. Hélas! Nous n'en
sommes pas satisfait. Et comme Adam e Eve, nous accusons les autres d'être a la base de
notre insatisfaction. Ns cherchons d1 manière ou 1 autre à les obliger à nous donner ce
qu'ils semblent posséder, qui nous appartiendrait. Les facteurs ou révélateurs habituels sont:
rejet, abandon, humiliation, trahison, injustice. Ces facteurs sont comme une coignée sur
une plaie putréfiée recouverte d'une croûte. Une souffrance intérieure dont on cherchera la
cause hors de soi. D'où la grande difficulté à guérir des blessures. Pcq la fuite de
responsabilité est ce qui a valu à l'homme Adam et sa descendance d'errer de ci de là sans
trouver le repos. En réalité, toute blessure prend sa source dans le péché d'Adam et Eve.

Celui ci a eu pour consrauences immédiates le retrait de Dieu dont la Présence


assurait à l'homme un bonheur relatif par l'écoulement en ses 4 dimensions de
l'Amour divin symbolisé par les 4 fleuves qui jaillissaient en Eden. Ils irriguaient son
coeur, son esprit, son âme et son corps. Le retrait de Dieu crée un vide source de
souffrance que l'homme va essayer de combler de son mieux. Par ailleurs, cette
absence rend l'homme incapable de donner cet Amour à son prochain. Au contraire,
il devient maladroit et blesse l'autre, l'accuse voir le tue. Un coeur blessé devient
blessant. Pour se protéger, l'homme développe des mécanismes de défense
notamment l'endurcissement dans le péché qui le rend insensible, la rébellion et
l'opposition à DIEU qui lui a "retiré" son Amour (en réalité, c'est lhoe qui a rejeté
DIEU); colère avec agressivité (la meilleure façon de se défendre est d'attaquer) csq:
humiliation, injustice. peur avec fuite et csq: l'abandon, trahison. Tristesse avec
découragement csq: rejet, tendance suicidaire, repli sur soi. Toutes les blessures ont
donc une mm racine: le manque d'amour.
RépondreTransférer
Thomas Hobbes dit homo homini lupus. L'homme voit en son semblable une menace dont il
faut se protéger. Or autrui c'est d'abord soi-même. Car chacun de nous a un rapport avec
soi-même. Malheureusement l'harmonie quadridimendisionnelle est brisée: harmonie avec
DIEU, soi-même, le prochain et mm la création. I-Toute guérison intérieure doit donc partir
de soi-même, de l'intérieur vers l'extérieur. Par une prise de conscience sur le fait que la
racine de ma souffrance est en moi. II- Et que la clé de ma guérison se trouve dans ma
main. Ap 3.20. Il s'agit d'abord de laisser entrer le Créateur dans mon coeur i.e me
réconcilier avec DIEU qui possède LA solution à ma guérison: l'Amour divin. Cela s'appelle
se convertir. Se réconcilier avec DIEU c'est accueillir sa miséricorde par la Confession. Mais
aussi donner notre pardon à DIEU pcq nous nous sommes senti blessé par sa façon de
faire. Dieu n'a certes pas pécher contre nous mais mon coeur d'enfant était incapable de
comprendre ses voies et méthodes. J'avais donc des raisons de lui en vouloir bien fondé ou
pas. III- Ensuite csq pardon recu de DIEU Mt2 vivre la réconciliation par rapport à soi-même.
Réaliser la merveille que je suis Ps139. Jr1,5. Me recevoir avec reconnaissance. Se
réconcilier avec autrui. Mc11.25; Mt 5.23-24. IV- demander la guérison de son coeur par la
prière.2.