Vous êtes sur la page 1sur 4

Moyens de lutte 3 éme année LMDla responsable du module : Même S .

Zaidi

Chapitre III : les stations de recherches contre les ennemis des


cultures
1 / station de recherches :
Les services de l’institut national de la recherche agronomique (INRA) étudient dans
les stations de recherches tous les nouveaux problèmes dont la solution serait capable de
contribuer à l’amélioration de la production agricole en matière de protection des végétaux,
leur activités sont variées, elles sont principalement orientée vers :
 L’étude de la résistance naturelle des variétés en préinscription.
 La recherche de souche saine dans les variétés cultivées.
 La création puis la multiplication première des nouveaux porte-greffes, des nouvelles
variétés dont la résistance naturelle semble présenter un intérêt certain.
 Les essais biologiques au laboratoire concernant les produits de traitement à
homologuer.
 Les études sur les nouveaux ennemis des cultures .Cette dernière mission sont plus
particulièrement remplie par un service spéciale attaché à la station de recherche.
2/Groupement de défense contre les ennemis des cultures :
Ce sont des organismes professionnels qui ont pour mission d’activer la protection des
façons permanentes, exemple : le charbon des céréales.
En résume : La lutte collective est organisée comme suit :
- Décision prise par le service de la protection des végétaux :
 Opportunité de la lutte collective.
 Technique à utiliser.
- Information à l’aide des arrêtés largement diffusés.
- Exécution des instructions figurant sur les arrêtés par les groupements de défense et
les agricultures.
- Contrôler quand on respecte les décisions prises et sanctions éventuelles.
3/ Présentation de la direction de la protection des
végétaux :
Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural exerce l’Autorité Phytosanitaire
Nationale et les missions sont assurées par la Direction de la Protection des Végétaux et des
Contrôles Techniques (DPVCT). Elle a trois principaux objectifs :
Moyens de lutte 3 éme année LMDla responsable du module : Même S .Zaidi

 Initier et veiller à l’application de la législation et de la réglementation dans le


domaine de l’exercice de l’autorité phytosanitaire ;
 Analyser et évaluer les risques phytosanitaires et phytotechniques ainsi que la gestion
de leur incidence sur l’économie agricole nationale ;
 Définir et mettre en œuvre des politiques de soutien pour la protection et la
préservation des ressources végétales.
 La Direction de la Protection des Végétaux et des Contrôles Techniques est
composée de trois sous directions  et chargées de :
Sous direction des Contrôles techniques chargée :
- De coordonner, d’animer, d’analyser, d’évaluer et de gérer les risques liés aux activités de
contrôles phytosanitaires et phytotechniques aux frontières et à l’intérieur et de la quarantaine.
Sous direction des homologations chargée :
- De gérer, d’animer et de valoriser les activités des homologations des variétés et des produits
phytosanitaires à usage agricole ;
- De contrôler l’utilisation des pesticides ;
- De gérer les catalogues officiels des pesticides et des variétés autorisés à la
commercialisation en Algérie.
Sous direction de la veille phytosanitaire chargée :
- De la coordination nationale, de l’animation, de l’analyse et de l’évaluation des activités du
dispositif de surveillance et de lutte contre les fléaux agricoles ;
- De la coopération phytosanitaire et phytotechnique.
Les missions de contrôle sont exercées sur tout le territoire national et au niveau de tous les
postes frontières (portuaires, aéroportuaires et terrestres) par des Agents qualifiés de
l’inspection Phytosanitaire assermentés et commissionnés placées sous l’Autorité
administrative de la Direction des Services Agricoles de Wilaya.
En vue de renforcer la crédibilité scientifique et technique des décisions et actes
réglementaires pris par l’Administration centrale, La Direction de la Protection des Végétaux
et des Contrôles Techniques a pour support deux organes opérationnels :
L’InstitutNational de la Protection desVégétaux (INPV), il est chargé :  
 de développer les techniques de lutte dans le domaine de la protection des végétaux ;
 de contribuer à la mise en œuvre du dispositif d’alerte préventive par la diffusion des
bulletins d’avertissements agricoles ;
Moyens de lutte 3 éme année LMDla responsable du module : Même S .Zaidi

 d’élaborer, de coordonner et de participer, en période d’invasion, à la mise en œuvre des


programmes de la lutte contre le criquet pèlerin ;
 de conduire les opérations de lutte contre les fléaux agricoles à caractère régional et
national ;
 de contribuer à la réalisation des programmes nationaux d’évaluation biologique des
pesticides pour homologation ;
 de réaliser les opérations de diagnostic et d’expertise pour le compte de l’autorité
phytosanitaire nationale, des stations régionales de la protection des végétaux et à des tiers
lorsqu’ils en font la demande ;
 de réaliser des enquêtes et des études bio-écologiques sur les ennemis des cultures qui
ont une incidence sur la productivité.
Le Centre National de Contrôle et de Certification (CNCC), il est chargé :
 Du contrôle et de la certification des semences et plants (contrôle en végétation de la
production, contrôle en laboratoire, contrôle des conditions de stockage et de conservation des
semences et plants et certification préalable à toute commercialisation des semences et plants
et de  proposer toute réglementation en la matière) ;
 De la gestion du catalogue officiel des espèces et variétés des plantes cultivées (réalise
les essais d’homologation des variétés préalablement à leur inscription, conserver les
échantillons de référence ou témoins des variétés inscrites et de constituer et conserver des
dossiers complets pour chaque variété cataloguée et d’élaborer la réglementation technique
régissant les procédures d’inscription et/ou de radiation des espèces et variétés des plantes
cultivées);
 D’organiser et de fournir l’assistance technique aux producteurs et aux organismes
stockeurs concernés par son activité ;
 De participer à l’élaboration de programmes d’enseignement et de formation
professionnelle ainsi qu’à l’organisation de stages de recyclage et de perfectionnement en
faveur des producteurs semenciers et de l’encadrement technique des structures chargées de la
production, de la conservation et de la commercialisation des semences et plants ;
 D’entreprendre tous travaux de recherche et d’expérimentation ayant trait au contrôle et à
la certification des semences et plants et à l’homologation des espèces et variétés des plantes
cultivées ; D’entreprendre, pour le compte de tiers des expertises liées à la qualité des
semences et plants de production nationale et/ou d’importation.
Moyens de lutte 3 éme année LMDla responsable du module : Même S .Zaidi

Organisation des services de l’autorité phytosanitaire

Vous aimerez peut-être aussi