Vous êtes sur la page 1sur 7

La réalisation

Réaliser c’est raconter une histoire par l’image et/ou le son. La


réalisation peut donc être radiophonique ou audiovisuelle. La réalisation
audiovisuelle est quand à elle soit télévisuelle ou cinématographique.

A. Le cinéma

C’est une forme d’expression artistique consistant à projeter devant un


public une œuvre audiovisuelle appelé film. Qualifié de 7 ème art, on
considère généralement que le cinéma est né en 1895 avec la projection
des prises de vues des frères lumière.

Le cinéma est né muet et noir et blanc. Le son, la couleur, tout comme le


montage et les performances des narrations et de mis en chaine sont
venues progressivement au gré de l’évolution technologique.

B. Le film

C’est un œuvre audiovisuelle caractérisée par sa durée, son genre et


son temps. Le genre cinématographique permet de classifier des films
en fonction de la thématique du scénario. Exemple : film d’action, film
d’horreur, film policier, la romance…

Le courant cinématographique renvoie à l’aspect formel qui lui est


relative aux parties plus artistiques de réalisateur. Exemples : le
néoréalisme italien, l’expressionnisme allemand, le dogme 95, la
nouvelle vague, le blockbuster, le cinéma indépendant etc.

Le voleur de bicyclette, C’est la vie

En fonction de la durée, nous avons le court métrage (qui dure de 0 à 59


minutes) et le long métrage (durée supérieure ou égale à 1h).

C. Les métiers du cinéma

Ils sont multiples. Depuis l’écriture jusqu’à la post prod, en passant par la
préparation du tournage, le film draine des professionnels aux spécialités
diverses. On a donc entre autre, le producteur, le scénariste, le
réalisateur, le directeur de la photo (chef opérateur image), cadreur,
assistant camera, l’ingénieur du son, perchman, accessoiriste, monteur
son, monteur image, étalonneur, mixeur…
L’ENFANT PERDU
Un film de
Rassoul SOW

Rue 10, Cité Technopôle,


Pikine-Ouest, DAKAR
Sowrassoul8@gmail.com
77 169 50 48

Synopsis
Kani est une très bonne élève, âgée de 14 ans, teint claire, avec des rondeurs. Elle
vit avec sa mère, Astou et son beau père, Momar. Victime d’un abus sexuel répétitif
par l’époux de sa maman, elle tombe enceinte de lui. Ses études tournent au pire et
son rêve de devenir médecin tombe à l’eau. N’ayant personne à qui parler de son
calvaire, elle décide de se donner la mort.
CHAPITRE 2 : LE TOURNAGE

Au terme de la préparation, un plan de travail (PDT) est proposé par le premier


assistant et validé par la production. Le PDT tient compte de la disponibilité de décor
et des comédiens. Il se présente généralement sous la forme d’un tableau qui
concentre jour après jour les séquences à tourner. Pendant le tournage, deux
chantiers essentiels attendent le réalisateur : le découpage technique et la direction
d’acteur.

I. LE DECOUPAGE TECHNIQUE
Il consiste à morceler la séquence en diverses valeurs de plans. Avec l’aide du chef
opérateur, le réalisateur a l’obligation de proposer un découpage avant ou pendant
même le tournage. Pour cela il doit parfaitement maîtriser les valeurs de plans et leur
incidence sur le récit, les mouvements de caméra, les angles de prise de vue, la
composition du cadre.

II. LAREACTION D’ACTEUR

Pour aider le comédien à rentrer dans la peau de son personnage, à se libérer


totalement, le réalisateur a le devoir de fluidifier la communication entre lui et l’acteur.
Il doit avoir des astuces pour l’aider et il doit avoir la patience de l’écouter afin de se
rendre compte que le comédien a bien compris l’histoire et bien cerné son
personnage. Sur le plateau, la direction d’acteur incombe exclusivement au
réalisateur.

Tant que la scène n’est pas bien interprétée, le réalisateur a la latitude de la


reprendre autant de fois que possible.