Vous êtes sur la page 1sur 12

FA045756 ISSN 0335-3931

NF B 50-105-3
Juillet 1998

Indice de classement : B 50-105-3

ICS : 71.100.50 ; 79.040

Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois


Bois massif traité
avec produit de préservation
Partie 3 : Performances de préservation des bois et attestation de
traitement — Adaptation à la France métropolitaine

E : Durability of wood and wood-based products — Preservative-treated solid


wood — Part 3 : Wood preservation performance and treatment certificate —
Adaptation to metropolitan France
D : Dauerhaftigkeit von Holz und Holzprodukten — Mit Holzschutzmitteln
behandeltes Vollholz — Teil 3 : Holzschutzleistungen und
© AFNOR 1998 — Tous droits réservés

Behandlungsbescheinigung — Anpassung ans französische Mutterland

Norme française homologuée


par décision du Directeur Général de l'AFNOR le 5 juin 1998 pour prendre effet
le 5 juillet 1998.
Remplace, avec la norme homologuée NF B 50-105-1, la norme homologuée
NF B 50-102 de mars 1986, et l'article 6 de la norme homologuée NF B 50-100 de
mars 1986.

Correspondance À la date de publication du présent document, il n'existe pas de travaux européens


ou internationaux traitant du même sujet.

Analyse Ce document s'inscrit dans un ensemble de textes normatifs relatifs à la préservation


du bois et des ouvrages en bois.
Le présent document définit divers niveaux de performance de préservation des bois
pour la France métropolitaine. Il définit aussi les mentions que doit comporter une
attestation de traitement et indique la correspondance entre ces niveaux et les clas-
ses de risque dans lesquels les bois sont mis en service.

Descripteurs Thésaurus International Technique : bois, bois massif, produit de protection du


bois, traitement préventif, traitement anticryptogamique, danger, marquage, attes-
tation.

Modifications Par rapport aux documents remplacés, modifications d'ordre technique et


rédactionnel.

Corrections
Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR), Tour Europe 92049 Paris La Défense Cedex
Tél. : 01 42 91 55 55 — Tél. international : + 33 1 42 91 55 55

© AFNOR 1998 AFNOR 1998 1er tirage 98-07-F


Préservation du bois et ouvrages en bois BNBA BF4.10

Membres de la commission de normalisation


Président : M OZANNE
Secrétariat : MME SHEAHAN — BNBA

MME AVAT-LOW CTBA


M CASTAN INGÉNIEUR CONSEIL
M CHEVALDONNET SYNDICAT GÉNÉRAL FAB. PANN.
M DEMANGE BNBA
M DESCHAMPS MINISTÈRE DE l'AMÉNAGEMENT
DU TERRITOIRE ET DE L'ENVIRONNEMENT —
DEPPR MISSION CONTRÔLE
MME DIROL CTBA
M HÜE AFNOR
M de LASSAT SCIERIE PIVETEAU
M LIEU CECIL
MME MAUGENEST AFNOR
M NEURISSE NEURISSE SA
M NEVERS SARPAP SA
M OZANNE AFPB/CTBA
M PAULMIER CTBA
M RAYZAL CTBA
M STIEFBOLD SEPAM
M TARK STE BUCKMAN
M VAILLANT ISOROY SA
M VASSELIN STE HICKSON
M WOEHLING XYLOCHIMIE SA
M WOZNIAK XYLOCHIMIE SA
—3— NF B 50-105-3

Sommaire
Page
1 Domaine d’application ....................................................................................................................... 4

2 Références normatives ..................................................................................................................... 4

3 Principe ............................................................................................................................................... 4

4 Niveaux de performance pour le bois traité avec le produit de traitement


et ses caractéristiques ...................................................................................................................... 5

5 Correspondance avec les classes de risque des bois en service ................................................ 6

6 Identification des bois traités ........................................................................................................... 6

7 Attestation de traitement .................................................................................................................. 7

Annexe A (informative) Exemple de modèle d’attestation avec indications minimales ............................... 8

Annexe B (informative) Extrait de la NF EN 351-1 ............................................................................................ 9


NF B 50-105-3 —4—

1 Domaine d’application
Le présent document précise pour la France métropolitaine divers niveaux de performance de préservation des
bois sur la base d'exigences de rétention et de pénétration et indique, avec les caractéristiques du produit utilisé,
les mentions que doit comporter une attestation de traitement de préservation du bois.
Le présent document indique également une (ou la) correspondance entre ces niveaux et les classes de risque
(voir NF EN 335-2) dans lesquelles les bois sont mis en service.

NOTE : Si des normes particulières fixent des exigences de rétention-pénétration différentes et mieux
adaptées, ces exigences s’imposent.

2 Références normatives
Ce document comporte par référence datée ou non datée des dispositions d'autres publications. Ces références
normatives sont citées aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont énumérées ci-après. Pour les
références datées, les amendements ou révisions ultérieures de l'une quelconque de ces publications ne s'appli-
quent à ce document que s'ils y ont été incorporés par amendement ou par révision. Pour les références non
datées, la dernière édition de la publication à laquelle il est fait référence s'applique.

NF B 50-100-4 Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois — Définition des classes de risque d’attaque
biologique — Partie 4 : Déclaration nationale sur la situation des agents biologiques.
NF EN 84 Produits de préservation du bois — Épreuves de vieillissement accéléré des bois traités avant
essais biologiques — Épreuves de délavage (indice de classement : X 41-570).
NF EN 335-2 Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois — Définition des classes de risque d’attaque
biologique — Partie 2 : Application au bois massif (indice de classement : B 50-100-2).
NF EN 350-2 Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois — Durabilité naturelle du bois massif —
Partie 2 : Guide de la durabilité naturelle du bois et de l’imprégnabilité d’essences de bois
choisies pour leur importance en Europe (indice de classement : B 50-103-2).
NF EN 351-1 Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois — Bois massif traité avec produit de préser-
vation — Partie 1 : Classification des pénétrations et rétentions des produits de préservation
(indice de classement : B 50-105-1).
NF EN 599-1 Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois — Performances des produits préventifs de
préservation du bois établies par des essais biologiques — Partie 1 : Spécifications par classe
de risque (indice de classement : X 40-100-1).
NF EN 460 Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois — Durabilité naturelle du bois massif —
Guide d’exigence de durabilité du bois pour son utilisation selon les classes de risque (indice
de classement : B 50-104).

3 Principe
Les spécificités des essences de bois, en termes de durabilité, puis en termes de capacité à recevoir un produit
de préservation, sont à prendre en compte pour que le traitement effectué confère la bonne protection au bois en
service.
—5— NF B 50-105-3

4 Niveaux de performance pour le bois traité avec le produit de traitement et ses


caractéristiques
Cette série doit se lire horizontalement et indique, conformément à la norme NF EN 351-1, des associations
rétention-pénétration adaptées à la plupart des besoins nationaux français (voir tableau 1).

NOTE : Les produits de préservation sont qualifiés pour la France, selon ce qui est précisé dans
la NF B 50-100-4 :

— pour insectes à présence nationale générale ou régionale (t = termites) ;


— pour les champignons dont la liste est précisée comme générale avec une option (b = bleu) ou non ;
— pour éventuellement vérifier sa résistance au délavage (testée selon la norme NF EN 84).
Cette qualification se traduit par la valeur critique qui garantit ainsi l'efficacité du produit de préservation vis-à-vis
des agents biologiques considérés, ainsi que son aptitude à résister aux usures liées à la situation des bois en
service.

Tableau 1

Exigences de rétention Classes de pénétration *)

Valeur critique 1) % de la valeur critique Essences imprégnables 2) 3) Essences autres 2) 3)


dans la zone analytique

R1 50 % 4) P1 P1

R2 50 % 4) P1 P1

R3 50 % 4) P4 P1

R3 100 % P8 5) P5 5)

R4 100 % P8 5) P7 5) 6)

R5 100 % P9 5) Essences non adaptées

1) R1 à R5 sont les valeurs critiques par classe de risque biologique, définies par la norme NF EN 599-1. Dans
les zones concernées par les termites, elles doivent prendre en compte l’efficacité anti-termites du produit.
2) Sont réputées imprégnables les essences dont l'aubier au moins est classé «1» dans la norme NF EN 350-2.
Toutes les essences classées différemment sont considérées comme réfractaires.
3) Pour les essences à cœur et aubier distincts, l'exigence pénétration/rétention ne porte que sur les zones
d'aubier, mais les zones de cœur apparent doivent : soit ne pas avoir été usinées après traitement, soit être d'une
essence à durabilité naturelle satisfaisante dans la classe considérée (voir NF EN 350-2 et NF EN 460).
4) 50 % lorsque la valeur critique est exprimée en g/m2 (trempage, pulvérisation, etc.) et 100 % lorsqu'elle est
exprimée en litres ou kg/m3 (autoclave).
5) Ces performances ne sont accessibles que par imprégnation profonde, en autoclave.
6) Sur bois ronds uniquement (voir NF EN 351-1). Dans les autres cas, ces essences ne conviennent pas. En
outre, cette pénétration implique généralement une préparation mécanique spécifique, de type incision ou
perforation.
*) Voir en annexe B (Tableau des classes «extrait de la norme NF EN 351-1»).
NF B 50-105-3 —6—

5 Correspondance avec les classes de risque des bois en service


Le tableau 2 ci-après donne les correspondances entre les niveaux de protection à conférer au bois, résultant de
sa situation en service et les classes de risque.

NOTE : La destination finale d’un bois traité (classe de risque) n’est pas du domaine de celui qui traite le
bois, et indique le niveau de performance conféré au bois.

Tableau 2 : Correspondances avec les classes de risque

Correspondance
Évaluation de l’exposition
Niveau de performance avec les classes de risque
aux intempéries
du bois traité pour le bois selon la norme
ou à l’humidification
NF EN 335-2

R1P1 Nulle 1

R2P1 Très faible 2

R3P4 ou P1 Faible 1)
Choix
------------------ ----------- 3
de l’utilisateur
R3P8 ou P5 Forte 1)

R4P8 ou R4P7 Forte 1) 4

R5P9 Forte 5

1) Le niveau de traitement nécessaire peut être choisi en fonction de la sévérité de l’exposition et de la


section des pièces :
— sous faible exposition et faible section : traitement superficiel pour bois faiblement sollicités et risques
réduits (accessible par tous procédés) ;
— sous forte exposition : traitement en profondeur pour bois fortement sollicités et risques notables
(accessible par autoclave).

6 Identification des bois traités


En application de la norme NF EN 351-1, les bois traités avec des produits eux-mêmes qualifiés doivent comporter
une identification telle qu’elle résulte d’une application horizontale du Tableau 1.
L’identification doit mentionner la classe de rétention R de 1 à 5 du produit pour la France :
EXEMPLE 1 : R3F (R = Rétention, F = France) suivi de la qualification t (termite) et/ou b (bleu) si cela est le cas.

Elle est complétée par la classe de pénétration P de 1 à 9. Si le produit a été testé avec ou sans délavage, l’indi-
cation est également donnée.
EXEMPLE 2 : R1FtP1
R2FP1 (testé avec délavage)
R3FbP4
R3FP1
Cette identification peut être réalisée par tout moyen permettant d’assurer la «traçabilité».
—7— NF B 50-105-3

7 Attestation de traitement
À défaut d'attestation séparée, les mentions obligatoires doivent figurer sur les documents commerciaux du four-
nisseur du bois traité (facture par exemple).
L'attestation doit porter en clair les mentions obligatoires suivantes :
— la mention : «Attestation de traitement préventif pour bois traité à utiliser en France métropolitaine» ;
— le nom et l'adresse de l'entreprise qui a effectué l'application du produit de préservation ;
— la date du traitement et le numéro de la facture ;
— le nom du client ;
— l'essence de bois et l'identification de celles-ci (traçabilité) ;
— la classe de rétention R du produit et sa validité pour la France F.

EXEMPLE 3 : R2F
— si le produit est qualifié pour les termites :
- indication t

— si le produit est qualité anti-bleu :


- indication b

— la classe de pénétration P dans le bois ;


— si le produit a été testé ou non au délavage ;
— mentionner la correspondance entre les performances R et P et la classe d’emploi en mentionnant par un
nota :
- de P1 à P4 (pour faible exposition aux intempéries) ;
- et pour P4 (pour faible section de bois).

— la désignation commerciale complète du produit de préservation ;


— le procédé d'application ;
— les précautions d’emploi ;

EXEMPLE 4 :
— aucun usinage possible ;
— découpes : badigonner obligatoirement les coupes avec un produit de performance au moins équivalente ;
— si produit délavable : cette notion entraîne des précautions spéciales sur chantier ;
— l’attestation peut également comporter des informations complémentaires.

EXEMPLE 5 :
CLIENT : Ets Dubois
N° ET DATE DE FACTURE : N° 10527 — 29 février 1996
IDENTIFICATION : Étiquette (N° de lot)
ESSENCE : ÉPICÉA
NIVEAU DE RÉTENTION DU PRODUIT : R2 F
NIVEAU DE PÉNÉTRATION : P1
CORRESPONDANCE AVEC LA CLASSE
DE RISQUE DU BOIS EN SERVICE : CLASSE 2
PROCÉDÉ DE TRAITEMENT : Trempage court
PRODUIT UTILISÉ : XYZ , testé sans délavage
PRÉCAUTION : À protéger de la pluie
NF B 50-105-3 —8—

Annexe A
(informative)
Exemple de modèle d’attestation avec indications minimales

Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [A]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [A]!!!

NOM ET ADRESSE DE LA SOCIÉTÉ


AYANT EFFECTUÉ LE TRAITEMENT
ATTESTATION DE TRAITEMENT
PRÉVENTIF N° ............
POUR BOIS TRAITÉS À UTILISER EN FRANCE MÉTROPOLITAINE (F)

NOM DU CLIENT : .................................................................................................

N° ET DATE DE FACTURE : .........................................................................

ESSENCE DE BOIS : ............................................................................................

t b
CLASSE DE RÉTENTION R 1 2 3 4 5 Termite bleu F
DU PRODUIT (NF EN 599) ❑ ❑ ❑ ❑ ❑ ❑ ❑

PÉNÉTRATION P 1 4 5 7 8 9 Autre
DU PRODUIT (NF EN 351) ❑ ❑ ❑ ❑ ❑ ❑ ❑

-------------------------------------------------------------------------------
CORRESPONDANCE 1 2 3* 4 5
AVEC CLASSE D’EMPLOI ❑ ❑ ❑ ❑ ❑
DU BOIS (NF EN 335)
-------------------------------------------------------------------------------
PROCÉDÉ DE TRAITEMENT : ......................................................................................................

DÉNOMINATION COMPLÈTE DU PRODUIT : ................................................................

PRODUIT UTILISÉ TESTÉ APRÈS DÉLAVAGE : OUI ❑ NON ❑

PRÉCAUTIONS D’EMPLOI

* Sous faibles expositions aux intempéries, et faibles sections : P1 ou P4.


* Autres cas : P5 ou P8.
—9— NF B 50-105-3

Annexe B
(informative)
Extrait de la NF EN 351-1

Init numérotation des tableaux d’annexe [B]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [B]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [B]!!!

Tableau 1 : Classes de pénétration avec les exigences de pénétration


et les zones d’analyse correspondantes pour les mesures de rétention

Classes Exigences
Zone
de de Illustration stylisée de l'exigence de pénétration
d'analyse
pénétration pénétration

P1 Aucune 3 mm sous les


faces latérales

P2 Au moins 3 mm 3 mm en latéral
en latéral et 40 mm dans l'aubier
en axial dans l'aubier

Si la distinction entre aubier et bois parfait est impossible

P3 Au moins 4 mm 4 mm en latéral
en latéral dans l'aubier dans l'aubier

Si la distinction entre aubier et bois parfait est impossible

P4 Au moins 6 mm 6 mm en latéral Voir P3


en latéral dans l'aubier

P5 Au moins 6 mm 6 mm en latéral Voir P2


en latéral et 50 mm dans l'aubier
en axial dans l'aubier

P6 Au moins 12 mm 12 mm en latéral Voir P3


en latéral dans l'aubier dans l'aubier

P7 Bois rond seulement. 20 mm dans


Au moins 20 mm l'aubier
dans l'aubier

épaisseur de l'aubier > 20 mm

(à suivre)
NF B 50-105-3 — 10 —

Tableau 1 : Classes de pénétration avec les exigences de pénétration


et les zones d’analyse correspondantes pour les mesures de rétention (fin)

Classes Exigences
Zone
de de Illustration stylisée de l'exigence de pénétration
d'analyse
pénétration pénétration

P8 Tout l’aubier Aubier

Si la distinction entre aubier et bois parfait est impossible

P9 Tout l’aubier et Aubier et 6 mm


au moins 6 mm dans le bois
dans le bois parfait parfait exposé
exposé

Si seulement le bois parfait est présent

Légendes des schémas :


____ limite de l'aubier quand il est distingué du bois parfait.
------- limite de l'aubier quand il ne peut être distingué du bois parfait.

Vous aimerez peut-être aussi