Vous êtes sur la page 1sur 45

PROJET DE FIN DU CYCLE BACHELOR

Réalisé par : Sous l’encadrement de :

SOW Souleymane Mr. OUEDRAOGO Bèga

TIDJANI.O.Hamza et de Mr. OUEDRAOGO Moussa

YAYA Saleh. B

Année académique 2007 - 2008


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

SOMMAIRE

SOMMAIRE................................................................................................................ 1
INTRODUCTION................................................................................................................................................. 3

I. PRESENTATION DE LA ZONE DU PROJET .................................................... 4


1) La Situation géographique.......................................................................................................................... 4

2) Le Relief........................................................................................................................................................ 4

3) Les sols.......................................................................................................................................................... 4

4) Le réseau hydrographique.......................................................................................................................... 5

5) Le Climat...................................................................................................................................................... 5

II. ETUDE D’ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA VILLE KOUPELA....... 6


1. Evaluation de la population ........................................................................................................................ 6

2. Evaluation du besoin en Eau ...................................................................................................................... 6

3. Calcul de Débits ........................................................................................................................................... 7

4. Dimensionnement du réseau de distribution........................................................................................... 11

III. DIMENSIONNEMENT DE CONDUITES DE REFOULEMENT ..................... 13


1. Diamètres de conduites ............................................................................................................................. 13

2. Diamètres de colonnes montantes ............................................................................................................ 14

3. Colonne montante du château .................................................................................................................. 14

IV. FORAGE : ..................................................................................................... 14


1. Caractéristiques du forage : ..................................................................................................................... 14

V. POMPES ........................................................................................................... 16
1. Choix des électropompes........................................................................................................................... 16

2. Pompes immergées .................................................................................................................................... 16

3. Pompe de surface....................................................................................................................................... 20

4. Pompe doseuse ........................................................................................................................................... 22

VI. DIMENSIONNEMENT DE LA BACHE .......................................................... 23

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 1 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

VII. DIMENSIONNEMENT DU RESERVOIR ....................................................... 24

VIII. SOURCE D’ENERGIE................................................................................... 25


1. Groupe électrogène.................................................................................................................................... 25

2. Energie photovoltaïque ............................................................................................................................. 26

IX. SPECIFICATIONS TECHNIQUES ................................................................ 27


1. Terrassement et pose de canalisation....................................................................................................... 27

2. Exécution des travaux ............................................................................................................................... 27

3. Pose des tuyaux .......................................................................................................................................... 27

4. Construction du réservoir métallique ...................................................................................................... 28

5. Travaux de génie civil................................................................................................................................ 28

X. MODE D’EXPLOITATION DES INSTALLATIONS........................................... 29


1. Principaux modes de gestion envisageables............................................................................................. 29

XI. ETUDE ECONOMIQUE................................................................................. 31


1. Devis estimatif de l'AEP de Koupéla ....................................................................................................... 31

CHARGES D'EXPLOITATION MENSUEL .................................................................................................. 32

CONCLUSION GENERALE..................................................................................... 33

BIBLIOGRAPHIES................................................................................................... 34

ANNEXES ................................................................................................................ 35

• ANNEXE 1 : Terme de référence............................................................................................................. 35

• ANNEXE 2 : Plan de station de pompage ............................................................................................... 35

• ANNEXE 3 : Carnet de nœuds ................................................................................................................. 35

• ANNEXE 4 : Extrait du Rapport complet d’Epanet.............................................................................. 35

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 2 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

INTRODUCTION

Dans le cadre de la formation en Master d’ingénierie, l’Institut International d’Ingénierie de


l’Eau et de l’Environnement (ex Groupe EIER-ETSHER), prévoit chaque année pour les
étudiants en fin du cycle Bachelor des projets intitulés «Projets de fin du cycle » qui
préparent les futurs ingénieurs à être opérationnels dès leur sorti.
Pour atteindre cet objectif, l’Institut a mis en place des méthodes pédagogiques qui
privilégient les stages de terrain, les mises en situations professionnelles et projets réels sur la
base des enseignements théoriques reçus. Cette jonction entre la théorie et la pratique permet
de mesurer la complexité des situations et de trouver des voies et moyens pour aboutir à des
solutions optimales.
La présente étude a pour objectif la conception d’un système d’Adduction d’Eau Potable et la
production d’un Avant Projet Sommaire. Le projet a pour but d’alimenter la population de la
ville de Koupéla en eau potable à partir d’eau souterraine.
Le système est constitué de la façon suivante :
• Trois (3) forages équipés de pompes immergées de débits 22 m3/h seront les sources
d’alimentation de la ville ;
• Une bâche de reprise de 350 m3 recevra les eaux des forages ;
• Le fonctionnement par intermittence de deux pompes de surface, aspirant dans la bâche,
permettra d’alimenter un réservoir métallique de 150 m3 qui distribuera dans la ville;
• Au centre ville, la distribution de l’eau se fera à partir de réseaux maillés avec des
branchements privés ;
• Dans les quartiers périphériques, la distribution se fera à partir des bornes fontaines.

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 3 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

I. PRESENTATION DE LA ZONE DU PROJET

1) La Situation géographique

La commune de Koupéla est de 0° 26’ de longitude Ouest et de 12° 11’ de latitude Nord. Au
Centre-Est du Burkina Faso, Chef-lieu de la province du Kourittenga, Koupéla est localisée
dans la portion Nord de la province a l'intersection des axes routiers internationaux R.N. 16
Koupéla - frontière du Togo à 149 km de la frontière et R.N. 04 Ouaga - frontière du Niger à
140 km de la Capitale Ouagadougou. Koupéla est ainsi un carrefour important et un point de
passage obligé des frets destinés au Mali, au Niger et au Burkina Faso

2) Le Relief

Dans l'ensemble, la ville de Koupela est un terrain relativement plat. Elle présente cependant,
un relief assez accidenté avec de nombreux affleurements granitiques d'où la ville tire son
nom surtout dans les secteurs N°3 et N°4.

3) Les sols

La ville repose sur un socle ancien granité recouverte par un sol généralement érodé et peu
fertile en raison de la présence par endroits de la cuirasse latéritique. Les sols sont
essentiellement de trois types:

• A l'Ouest ce sont des sols peu évolués hydromorphes sur matériau polyphasé graveleux et
argilo -graveleux dérivé de granités et sur matériau gravillonnaire.

• A l'Est on a des sols ferrugineux tropicaux remaniés à tache et concrétion sur matériau
argileux -sableux parfois gravillonnaire et parfois calcaire en profondeur associé à sols peu
évolués hydromorphe sur matériau gravillonnaire,

• et des sols à pseudogley structurés sur matériau argileux d'origine diverse.

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 4 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

4) Le réseau hydrographique

Du point de vue hydrographique la zone de Koupela constitue le point de rupture entre les
eaux du bassin du Nakambé et les eaux du bassin du Niger. De nombreux affluents de
moindre importance du principal cours d'eau, Dougouda Moumdi sillonnent la commune de
Koupela et collectent les eaux de pluies. Des plus larges lits de rivière avec des plaines
d'inondation encadrent la ville donnant lieu à des bas-fonds aménageables de 3 à 30 ha. Les
rivières Rombila et Rom-kassinga sont les plus importantes Elles forment une limite naturelle
de la zone urbaine.

Les retenues d'eau au nombre de 6 favorisent à la fois l'activité d'élevage et la production


maraîchère. Ce sont

• Tambella Nord et Yitenga (Kolas) situées à l'Ouest de Koupela au Secteur NC5 en


amont de la plaine irriguée de Yitenga ;

• Tambella Sud au Secteur N°3 ;

• Wiidi ou barrage N° 1 localisé dans le Secteur N°l au Sud de la ville ;

• Gambaga situé à l'Est dans le secteur N°2 ;

• Gorbokin situé au secteur N°4 au Nord Est résiste à la sécheresse et ne tarie pas.

5) Le Climat

Le climat est du type soudanien caractérisé par une courte saison pluvieuse de Mai à
Septembre, dominé par des vents de mousson et une longue saison sèche d'Octobre à Avril
balayée par les vents d'Est chargé de poussières ou harmattan. Les températures sont très
variables. En saison de pluies, elles oscillent entre 24° et 34°. Par contre en saison sèche, on
obtient de Décembre à mi - Février des températures variant entre 15° et 24°, de mi - Février à
fin Avril des journées très chaudes avec des maxima de 41° Les hauteurs d'eaux recueillies
varient de 700 à 821 mm par an, soit une moyenne de 760 mm par an. La végétation peut être
caractérisée de savane arbustive fortement dégradée et faiblement boisée.

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 5 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

II. ETUDE D’ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA VILLE KOUPELA

1. Evaluation de la population
La recherche documentaire et les différents entretiens que nous avons effectués, nous
permirent de retenir les critères suivants.
Un branchement particulier peut alimenter dix (10) personnes ;
On considère un branchement privé par concession (au centre ville) qui
correspond à un parcelle sur le plan.
Tous les quartiers périphériques de la ville seront desservis par bornes
fontaines.
Ainsi dans la zone correspondant au projet, nous recensons 1604 concessions ce qui équivaut
à une population de 16040 habitants.

Population à l’échéance du projet


Le projet est élaboré à long terme, pour une échéance de dix (10) ans. La population à cette
échéance est obtenue par la formule :

Pn = P0 × (1 + a ) n tirée du polycopier de cours de l’ETSHER : (Qualité des eaux


naturelles et des eaux de consommation : besoin et demande en eau, page ☺
P0 est la population initiale ou de référence
Pn est la population à l’échéance du projet
n est le nombre d’années
a le taux d’accroissement de la population
le taux d’accroissement est prix égal à 2,3% ce qui correspond au taux d’accroissement du
Burkina Faso.

P2008 = 16040
P2018 = 16040 × (1 + 0,023)10 = 20135 Soit P2018 = 20135 habitants.

2. Evaluation du besoin en Eau


La consommation spécifique est évaluée en tenant compte des consommations des années
2003 et 2004 fournies par le rapport techniques d’exploitations de l’ONEA mis à notre
disposition.

Années 2003 2004


Cs (l/ab/j) 353 362
Cs (l/habt/j) 35,3 36,2
De tableau nous déduisons la consommation spécifique moyenne de 35,75l/habt/j.
Dans le cas de notre présent projet nous retiendrons une consommation spécifique de
30l/habt/j avec un besoin annexe de 5%.

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 6 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

Cœfficient de pointe mensuel

C mmax
Ce coefficient est donné par C pm =
C mm

16095
C pm = = 1,25
12885
Besoin moyen journalier du mois le plus contraignant
Bmj = 20135 × 30 × 1,05 × 1,25 = 792,82 m³/j

3. Calcul de Débits

Coefficient de pointe journalier


C jmax
On le calcul comme suit : C pj =
C jm
390
C pj = = 1,23
320
Débit moyen horaire du jour le plus contraignant

Bmj (m 3 / j ) 792,82
Qmh = = × 1,23 = 40,63 m³/h
24h 24
Coefficient de pointe horaire (C ph )

Il est déterminé par la formule empirique suivante :


2,5 2,5
C ph = 1,5 + = 1,5 + = 1,89
Qmh 40,63

Débit de pointe horaire

En calculant le débit de pointe horaire on prend en compte les pertes d’eau sur le réseau qui
sont évalués à 5% du débit ( C p = 1,05 ).

Ainsi on a : Q ph = Qmh × C ph × C p = 40,63 × 1,89 × 1,05 = 80,63 m³/h

Soit Q ph = 22,40 l / s

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 7 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

Proportion de branchements privés et bornes fontaines


On suppose que le centre ville sera alimenter en branchement privé et les restes par de bornes
fontaines.
Dans le rapport de l’ONEA on déduit la proportion de bornes fontaines qui est de 67% et
celui de branchement privé à 33%.

Débits de route
Le débit de route que nous notons Qr représente le débit desservi par un tronçon de conduite
pendant la distribution.
Pour le déterminer nous considérons que la desserte qui se fait linéairement est
proportionnelle à la longueur du tronçon. Ainsi nous ressortons un facteur de proportionnalité
noté q r qui désigne le débit desservi par mètre linéaire de conduite.
Son expression est :
Q ph
qr = n
(l / s / ml)
∑ Li
1
Q ph : Débit de pointe horaire (ℓ/s)
n
∑ Li : Somme des longueurs ayant des dessertes en cours de route (mℓ).
1
Dans le cas précis sauf les tronçons maillés desservent en route donc 33% de Q ph
seulement sera desservis en route sur une longueur totale de 2898 m.
26,61
qr = = 9,18 × 10 −3 m 3 / s / ml ≈ 6,4 × 10 −3 m 3 / s / ml
2898

Le débit de route Qr est donc obtenu par la relation :

Qr = q r × l i ( l i étant la longueur du tronçon de conduite concerné et q r le débit


unitaire).

Cas du réseau maillé


Répartition des débits
Tronçons appartenant à une maille
On procède comme suit
Etablir les consommations linéaires sur les tronçons et les
consommations ponctuelles aux nœuds
Ramener les consommations linéaires en consommations ponctuelles à
qr
raison de (le sens d’écoulement n’étant pas à priori connu) à
2
chaque extrémité du tronçon
Ramener les consommations dans les ramifications en consommation
ponctuelle aux nœuds de départ de la ramification
Une fois les consommations ramenées aux nœuds on procède encore comme suit :

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 8 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

Effectuer une répartition provisoire et arbitraire des débits dans les tronçons en
respectant la loi d’équilibre des nœuds : la somme des débits qui arrive à un nœud
= somme des débits qui partent + somme des débits prélevés à ce nœud.
Calculer les diamètres des tronçons en fonction de la répartition arbitraire
effectuée
Donner un sens de circulation dans les mailles (garder le sens choisi au niveau de
toutes les mailles).
Référence : polycopier du cours de l’ETSHER Adduction-Réservoir-Réseaux de
distribution et polycopier du cours de l’ETSHER Hydraulique Générale.
k
Si ∑ J i = 0 alors la répartition des débits est correcte ainsi que le sens de circulation (ce
1
qui est presque impossible en réalité)
k
Mais si ∑ J i ≠ 0 , il faut rechercher une correction de débit ∆q unique pour tous les
1
tronçons de la maille qui permettent de respecter la loi des mailles (la perte de charge est nulle
le long d’une maille).
k
∑ Ji
∆q est donné par formule suivante: ∆q = 1
k Ji
n×∑
1 Qi
On calcule les débits corrigés Qc = Qi + ∆q
A partir de la nouvelle répartition des débits on calcule un nouveau ∆q.
k
Le calcul s’arrête lorsque ∆q est trop petit c'est-à-dire quand ∑ J i tend vers 0 (voir le
1
tableau de dimensionnement).
k = nombre de tronçons (k ≥ 2)
n = exposant de débit (dans notre cas n=2, car on a utilisé la formule de Manning-
STRICKLER).

Grâce à l’Epanet qui est un logiciel de simulation du comportement hydraulique et


quantitatif de l’eau sur de longues durées dans les réseaux sous pression.
Nous avons pu simuler tous les éléments nécessaires pour le dimensionnement, une fois la
simulation lancée, Epanet calcule le débit dans chaque tuyau, la pression à chaque nœud,
le niveau de l’eau dans les réservoirs au cours d’une durée de simulation divisée en
plusieurs étapes.
Pour la simulation, il suffit de faire rentrer les données suivantes :
Numéro des nœuds considérés pour le réseau ( N 1 , N 2 ,... N n )
Tronçons entre les nœuds ( N 1 − N 2 ,... N n −1 − N n )
Consommation en eau au droit de nœuds (ℓ/s ou m³/h)
Altitudes du terrain naturel au droit de nœuds (m)
Côte imposée en tête du réseau (hauteur sous radier du château d’eau en mètre)
Diamètres de conduites (diamètre intérieur en mm)
Longueurs des tronçons (m)

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 9 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

1
Coefficient de rugosité (Manning Strickler n = ).
KS
La charge hydraulique perdue à cause du frottement de l’eau avec les parois du tuyau peut
être calculée en utilisant une de formules suivantes :
Hazen –William
Darcy –Weisbach
Chezy –Manning.
Pour être en conformité avec notre dimensionnement, nous avons choisi la formule de Chezy-
Manning
J L = 10,3 × n 2 × d −5,33 × L × q 2
1
n : coefficient de rugosité de Manning ( n = )
KS
d : diamètre du tuyau (m)
L : longueur du tuyau (m)
q : débit (m³/s).

Epanet peut inclure les pertes de charges singulières aux coudes, aux joints et cet..., mais dans
notre cas nous avons estimé J S = 10% × J L ⇒ J T = 1,1 × J L .
Il faut aussi noter que la taille du réseau à étudier avec Epanet est illimitée.
A la fin de la simulation, Epanet établit un rapport des résultats calculés en tous les nœuds,
arcs et intervalle de temps appelé "Rapport complet " (Voir ANNEXE).
Il contient les informations suivantes :
Titre du projet et notes
Un tableau dans lequel figurent les extrémités, la longueur et le diamètre de chaque arc
Un tableau comprenant les statistiques de consommation de l’énergie de chaque
pompe
Deux tableaux pour chaque pas de temps qui contiennent les valeurs calculées en
chaque nœud (demande, charge, pression et qualité) et en chaque arc (débit, vitesse,
perte de charge en m/Km et état).

Carnet de nœuds
Le carnet de nœud est un élément constitutif d’un dossier d’exécution d’extension de réseau
qui renseigne sur les différents assemblages de pièces au niveau d’un nœud. Il constitue ainsi
un élément essentiel dans le devis estimatif d’un tracé de réseau et représente. C’est surtout un
outil clé de repérage lors de l’exécution d’un nœud (il donne l’ordre d’assemblage des
différents pièces du nœud).
Sur le tracé du réseau que, nous avons étudié, nous dénombrons quinze (15) nœuds (voir
ANNEXE 3).

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 10 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

4. Dimensionnement du réseau de distribution

Hypothèse de calcul
Les diamètres théoriques sont calculés par la relation :

Q
Dth = 2 ×
U ×π
Q : est le débit qui transite la conduite (m³/s)
U : est la vitesse d’écoulement (m/s)
Dth : est le diamètre théorique de la conduite (m)
Condition de vitesse : 0,3 ≤ U ≤ 1,5 m/s

La formule de Manning STRICKLER sera utilisée pour le calcul des pertes de


charges.

10
4 × Q2
3
J = 1,1 × 16
π × KS × Φ
2 3

Les pertes charges singulières sont égales à 10% de pertes de charges linéaires.
K S = 120 pour le PEHD ,75 pour la fonte et 80 pour Acier galvanisé
La pression de service est égale à 1,00 bars soit PS = 10mCE en tout point du
réseau.

Le plus petit diamètre nominal disponible est égal à 75 mm.

Calcul de la côte radier minimale du réservoir Z min R

R
Z min x = Z x + Ps + ∑ ji
x
R
Z min R = Max( Z min x ) ⇒ Px = Z min R − Z x − ∑ ji
x

Voir les tableaux de dimensionnement ci-dessous

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 11 sur 35


tronçons Côtes (m) L(m) Qav Dth (mm) Dint/DN (mm) Pdc(m) ∑ Pdc de X à Ps (mCE) Côte min en P min en X(m) V (m/s)
R X(m)
Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008
RA 304,5 620 22,40 168,91 176,2/200 2,33 2,33 10,0000 316,83 15,84 0,92
HK 305,2 318 3,00 61,82 96,8/110 0,52 4,14 10,0000 319,34 13,34 0,41
CI 300,8 108 4,50 75,71 96,8/110 0,40 7,21 10,0000 318,01 14,67 0,61
IJ 301,1 356 3,00 61,82 96,8/110 0,59 7,80 10,0000 318,90 13,78 0,41
JBf1 303,5 435 1,50 43,71 66/75 1,38 9,18 10,0000 322,68 10,00 0,44
JBf2 300 120 1,50 43,71 66/75 0,38 8,18 10,0000 318,18 13,74 0,44
IBf3 298,3 258 1,50 43,71 66/75 0,82 8,03 10,0000 316,33 15,59 0,44
DBf4 299,1 250 1,50 43,71 66/75 0,79 9,11 10,0000 318,21 13,71 0,44
DBf5 298,25 200 1,50 43,71 66/75 0,64 8,95 10,0000 317,20 14,72 0,44
EBf6 298,7 200 1,50 43,71 66/75 0,64 12,17 10,0000 320,87 11,05 0,44
GBf7 300,2 200 1,50 43,71 66/75 0,64 11,72 10,0000 321,92 10,00 0,44
HBf8 300,1 360 1,50 43,71 66/75 1,14 4,76 10,0000 314,86 16,32 0,44
KBf9 303,4 240 1,50 43,71 66/75 0,76 4,90 10,0000 318,30 12,87 0,44
KBf10 306,4 200 1,50 43,71 66/75 0,64 4,78 10,0000 321,18 10,00 0,44

∑ Côte
Pdc min P min
qr Qr Dth Dint/DN ∆q Qc 7 ∑Pdc Côtes de X Ps en en V
Mailles tronçons L(m) (m3/s/ml) (m3/s) Q (ℓ/s) (mm) (mm) (ℓ/s) (ℓ/s) Pdc(m) (m) (m) à R (mCE) X(m) X(m) (m/s)
1 AB 138 0,0092 1,267 11,54 249,10 123,4/140 0,00 11,15 0,86 ≈ 0,00 305,1 3,20 10 318,30 14,38 0,93
BF 530 0,0092 4,866 3,02 111,05 66/75 2,92 6,40 300,3 9,59 10 319,89 12,79 0,85
FG 212 0,0092 1,946 2,62 65,60 66/75 2,23 1,49 300,5 11,09 10 321,59 11,09 0,65
GH 482 0,0092 4,425 -5,00 73,51 79,2/90 -5,39 -7,47 302 3,25 10 315,25 17,43 1,09
HA 220 0,0092 2,020 -10,40 170,01 123,4/140 -10,78 -1,28 302 3,62 10 315,62 17,06 0,90

2 BC 372 0,0092 3,416 7,19 213,26 96,8/110 0,00 7,28 3,61 ≈ 301,15 6,81 10 317,96 14,72 0,99
CD 280 0,0092 2,571 1,86 148,95 66/75 1,95 1,51 0,00 300,9 8,32 10 319,22 13,46 0,57
DE 472 0,0092 4,334 2,10 73,23 66/75 2,20 3,22 300,45 11,54 10 321,99 10,69 0,64
EF 192 0,0092 1,763 -4,45 64,98 79,2/90 -4,35 -1,94 300,3 11,54 10 321,84 10,84 0,88
BF 530 0,0092 4,866 -3,02 111,05 66/75 -2,92 -6,40 300,3 9,59 10 319,89 12,79 0,85

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 12 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

III. DIMENSIONNEMENT DE CONDUITES DE REFOULEMENT

1. Diamètres de conduites

Les trois forages ont même débit, ainsi on déterminera un diamètre commun à tous les orages.
Le dimensionnement de conduites de refoulement reviendra à déterminer les diamètres de
tronçons par les formules empiriques puis on vérifie la condition de Flamant.
Les formules utilisées sont celles de Bresse, de Bresse Modifié et de Munier.

Formule de BRESSE : D (m) =1,5 × Q


Formule de BRESSE modifié : D (m) = 0,8 × 3 Q
1
Formule de Munier D (m) = (1 + 0,02 × n) × Q 2
Condition de Flamant V (m/s) ≤ 0,6+ D (m)
Avec :
D : diamètre
Q : débit (m³/s)
V : vitesse (m/s)
n : nombre d’heures de pompage
On obtient le tableau suivant :
Débit
(m³/h) D D / Dint Vitesse Condition de
th N
(m/s) Flamant 0,6+D(m)
(mm) (mm)
Conduite Bresse 117,26 140/123,4 0,51 0,72
de
refoulement 22 Bresse
de Forage Modifié 146,26 180/156,8 0,32 0,76
Munier
103,19 140/123,4 0,51 0,72

Bresse
188,75 200 0,50 0,70
Conduite
de 57 Bresse 200,88
refoulement Modifié 200 0,50 0,70
de pompe Munier
de surface 166,10 200 0,50 0,70

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 13 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

Comparaison des formules de Bresse, Bresse modifié et Munier et vérification de la condition


Flamant nous permet de retenir :
une conduite de 140 mm PEHD pour les conduites de refoulement de Forages ;
une conduite de 200 mm en Fonte pour la conduite de refoulement de pompe
de surface.

2. Diamètres de colonnes montantes


Nous avons fixé la vitesse limite dans les colonnes montantes à 1.5m/s et choisi des colonnes
montantes en acier galvanisé D N 80 pour les 3 forages. Nous vérifierons avec ce diamètre et
le débit d’exploitation si la vitesse restera inférieure à 1.5m/s.
4×Q
La formule de calcul de vitesse est : V =
π × D2

Forage F1, F2 et F3
Débit (m³/s) 22
Diamètre (mm) 80
Vitesse (m/s) 1,2

3. Colonne montante du château

Cette colonne est en acier, nous avons fixé la vitesse limite dans la colonne à 1m/s.
4×Q
La formule de calcul de diamètre est : D =
π ×V

Q (m³/h) 57
Dth (mm) 141,98
D N (mm) 200
V (m/s) 0.50

IV. FORAGE :
L’exhaure du système sera assurée par 3 forages de 100 m profondeur, équipé chacun d’une
pompe immergée susceptible de fournir, chacune, un débit de 22m3/h pendant 16 heure par
jour.

1. Caractéristiques du forage :

Hauteur de captage Tube d’exhaure Niveau dynamique


20 m 15 m 55 m

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 14 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

(Schéma Coupe de forage)

C im e n ta tio n

Chambre de pompage

N iv e a u d in a m y q u e

T o u t v e n a n t

P o m p e
Tube d'exhaure

M a s s if filtr a n t
Captage

C r é p in e

P iè g e à s a b le

Equipements de forage :

La tête de chaque forage sera équipée des éléments suivants :


Une ventouse
Une vanne
Un filtre
Un compteur
Un clapet anti retour
Un pressostat

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 15 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

V. POMPES

1. Choix des électropompes

Il faut que la pompe que l’on choisit réponde à nos exigences à savoir :

au débit souhaité
le point de fonctionnement se trouve en milieu de la courbe de pompe.
Le choix se fera à la vitesse moyenne car c’est à ce moment que le rendement est le
meilleur

Le choix de la pompe se fait dans le courbier général de pompes immergées GRUNDFOS


(SPA et SP) avec le débit et la hauteur manométrique totale.
Courbe caractéristique d’une pompe
La courbe caractéristique d’une pompe représente le rapport entre la charge et le débit qu’une
pompe peut fournir à sa vitesse nominale. La charge est le gain de charge que la pompe
fournit à chaque unité d’eau, ce qui est approximativement la différence entre la pression à
l’entrée et à la sortie de la pompe. Elle est représentée sur l’axe vertical (Y) de la courbe en
(m). Le débit est représenté par l’axe horizontal (X) en (m³/h).
Pour être valable (lors de la simulation avec Epanet), la charge de la courbe caractéristique
d’une pompe doit diminuer que le débit augmente.
Elle est d’allure parabolique, de concavité tournée vers le bas, avec deux points
caractéristique le point à débit nul et le point nominal. Le point nominal correspond au débit
pour le quel le rendement passe par son maximum.
Le point de fonctionnement du réseau est le point d’intersection entre la courbe du réseau et
la courbe de la pompe.

2. Pompes immergées

Hauteur Manométrique Totale:


La hauteur manométrique totale (HMT) est donnée par :
HMT = HGT + ∆HPEHD + ∆Hf
Avec
- HGT : Hauteur Géométrique Total donnée par HGT = Zb – Zf + Pf + Hb
- ∆HPEHD : perte de charges linéaires et singulières sur la conduite PVC
- ∆Hf : perte de charges linéaires et singulières sur la conduite acier galvanisé (forage)
- Zb : cote TN bâche
- Zf : cote TN forage
- Pf : profondeur de calage de la pompe
- Hb : hauteur hors sol de la bâche
- Ks : coefficient de rugosité de Manning Strickler (Kspvc = 120 ; Ksgalva = 80)

Forage Zb (m) Zf (m) Hb (m) Pf (m) HGT (m)


1 306,4 305,7 3,5 55 59,2
2 306,4 306,4 3,5 55 58,5
3 306,4 301,4 3,5 55 63,5

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 16 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

• Les pertes de linéaires sont calculées avec la formule de Manning Strickler :


10
( )
4 3 × Q2 10,29 × Q 2
J = 1,1 × L × 16
≈ 1,1 × L × 16
( ) ( )
2
π × K s2 ×D 3 2
K s xD 3

Forage Longueur Longueur Diamètre Diamètre Ks PEHD Ks galva


PEHD (m) galva (m) PEHD (mm) galva (mm)
1 500 59 120/115,4 76 120 80
2 20 59 120/115,4 76 120 80
3 500 59 120/115,4 76 120 80

• Perte de charge singulière est prise = à 10 % des pertes de charge linéaire au niveau des
conduites
• Les pertes de charge singulière des éléments de la tête des forages sont évaluées en
longueur équivalente

Elément Nombre Longueur équivalente (m)


Unitaire Totale
Compteur 1 1,5 1,5
Coudes 3 1,7 5,1
Vanne 1 0,6 0,6
Filtre 1 9 9
Un clapet anti retour 1 9 9
25,2

Equation de résistance des conduites de refoulement HMT =f(Q)

• Forage 1 : HMT = 59,20 + 0,013455808Q2


• Forage 2 : HMT = 58,50 + 0,010532986Q2
• Forage 2 : HMT = 63,50 + 0,013455808Q2

Pompe choisie
En fonction du débit souhaité et de la HMT correspondante, une pompe immergée est choisie.
Avec un débit minimal de 22 m3/h et une HMT correspondante de 70 m, on choisit la
pompe suivante :
GRUNFOS SP 30-8 de 6’’ dont une équation de tendance de la courbe hauteur débit est
Hp = -0,031Q2 - 0,196Q + 92,61

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 17 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

Point de fonctionnement :
Le point de fonctionnement de la pompe est le point d’intersection de la courbe hauteur débit
Hp=f(Q) de la pompe et de la courbe résistance de la conduite de refoulement HMT=f(Q).
Il peut être obtenu en résolvant l’équation HMT=Hp. Ainsi les équations suivantes ont été
obtenues :
• Forage 1 : 59,20 + 0,013455808Q2 = -0,031Q2 – 0,196Q + 92,61
• Forage 2 : 58,50 + 0,010532986Q2 = -0,031Q2 – 0,196Q + 92,61
• Forage 3 : 63,50 + 0,013455808Q2 = -0,031Q2 – 0,196Q + 92,61

Puissance utile (Pu)


La puissance utile d’une pompe est puissance qu’elle doit fournir à sont point de
fonctionnement. Elle s’exprime par pu = ρ × g × Q × H avec
- ρ : la masse volumique de l’eau (1000 kg/l)
- g : accélération de la pesanteur (9,81m/s²)
- Q : débit au point de fonctionnement
- H : hauteur manométrique totale au point de fonctionnement

Puissance absorbée (Pa)


La puissance absorbée est la puissance nécessaire pour actionner la pompe. Elle est fonction
du rendement de la pompe au point de fonctionnement. Elle s’exprime par :
pu
pa = avec
ηp
ηp : rendement de la pompe

Rendement de la pompe (ηp)


C’est le rapport de la puissance utile à la puissance absorbée. Il est fourni par le constructeur
pu
de la pompe en fonction de débit : ηp = .
pa
Puissance utile de la pompe : pu
pu
Puissance absorbée par la pompe pa =
ηp
Caractéristique des pompes immergées :

Forage Pompe Point de ηp (%) Pu (kW) Pa (kW)


fonctionnement
Q (m³/h) H (m)
1 GRUNDFOS SP 30-8 25,30 67,81 77% 4,76 6,18
2 GRUNDFOS SP 30-8 26,40 65,84 78% 4,82 6,18
3 GRUNDFOS SP 30-8 23,48 70,92 75% 4,62 6,15

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 18 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

Courbes débit-hauteur des forages

Q (m³/h) 0 2 4 8 12 16 20 24 28 32 36
HMT 1 (m) 59,20 59,25 59,42 60,06 61,14 62,64 64,58 66,95 69,75 72,98 76,64
HMT 2(m) 58,50 58,54 58,67 59,17 60,02 61,20 62,71 64,57 66,76 69,29 72,15
HMT 3 (m) 63,50 63,55 63,72 64,36 65,44 66,94 68,88 71,25 74,05 77,28 80,94
H pompe (m) 92 93 92 89 85 80 76 71 64 55 44

Courbes - Forage
100,00

90,00

80,00

70,00

60,00 HMT 1 (m)

HMT 2(m)
H (m)

50,00
HMT 3 (m)
H = -0,031Q2 - 0,196Q + 92,61
H pompe
40,00

30,00

20,00

10,00

0,00
0 5 10 15 20 25 30 35 40
Debit (m3/h)

Moteur de la pompe

Les caractéristiques du moteur de la pompe GRUNFOS SP 30-8 est :

Type Puissance Rendement Facteur Intensité nominale Puissance


P (kW) (%) puissance Cosphi In (A) apparente S(kVA)
MS6000 7,5 82 0,77 32 9,7

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 19 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

3. Pompe de surface

Hauteur manométrique :

La hauteur manométrique (HMT) est donnée par :


HMT = HGT + ∆Hasp + ∆Href
Avec
- HGT : Hauteur Géométrique Total donnée par HGT=(Zr+Hr+her) – (Zb+heb)
- Zb : cote TN bâche
- Zr : cote TN réservoir
- Hr : hauteur réservoir
- her : hauteur d’eau dans le réservoir
- heb : hauteur d’eau dans la bâche sur la partie hors sol
- ∆Hasp : perte de charges linéaires et singulières à l’aspiration
- ∆Href : perte de charges linéaires et singulières au refoulement

Zr (m) Zb (m) Hr (m) her (m) heb (m) HGT (m)


306,7 306,4 16,5 5,5 1 21,3

• Les pertes de linéaires sont calculées avec la formule de Manning Strickler .


La distance entre la bâche et le château étant petite, la conduite de refoulement sera en fonte.

Longueur (m) Diamètre (mm) Ks fonte


Aspiration 2 200 75
Refoulement 42 200 75

• Perte de charge singulière est prise = à 10 % des pertes de charge linéaire au niveau des
conduites

Equation de résistance des conduites de refoulement HMT =f(Q)

HMT = 21,3 + 0.00004331Q2

En fonction du débit souhaité et de la HMT correspondante, une pompe de surface est choisie.
Avec un débit minimal de 56,89 m3/h et une HMT correspondante de 21.44 m, on choisit la
pompe suivante :
GRUNFOS NB 50-125/135, 2 pôles, 50 Hz dont une équation de tendance de la courbe
hauteur débit est Hp = H = -0.0014Q² + 0.0432Q + 23.519

Point de fonctionnement :
Le point de fonctionnement de la pompe est le point d’intersection de la courbe hauteur débit
Hp=f(Q) de la pompe et de la courbe résistance de la conduite de refoulement HMT=f(Q).
Il peut être obtenu en résolvant l’équation HMT=Hp. Ainsi l’équation suivante est obtenue :

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 20 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

21,3 + 0.00004331Q2 = -0.0014Q² + 0.0432Q + 23.519

Puissances utile ( u )
p
La puissance utile d’une pompe est puissance qu’elle doit fournir à sont point de
fonctionnement. Elle s’exprime par pu = ρ × g × Q × H avec
- ρ : la masse volumique de l’eau (1000 kg/l),
- g : accélération de la pesanteur (9,81m/s²)
- Q : débit au point de fonctionnement
- H : hauteur manométrique totale au point de fonctionnement

Puissances absorbée ( a )
p
La puissance absorbée est la puissance nécessaire pour actionner la pompe. Elle est fonction
du rendement de la pompe au point de fonctionnement. Elle s’exprime par :
pu
pa = avec
ηp
ηp : rendement de la pompe

η
Rendement de la pompe ( p )
C’est le rapport de la puissance utile à la puissance absorbée. Il est fourni par le constructeur
pu
de la pompe en fonction de débit : ηp = .
pa
Puissance utile de la pompe : pu
pu
Puissance absorbée par la pompe pa =
ηp
Caractéristique de la pompe :

Type
Point de fonctionnement ηp (%) Pu (kW) Pa (kW)
Q (m3/h) H (m)
GRUNFOS NB 50-125/135, 2 pôles 56,93 21,44 73% 3,35 4,58

Courbe hauteur débit de la pompe de surface

Q (m³/h) 0,00 10,00 20,00 30,00 40,00 50,00 60,00 70,00 80,00 90,00
HMT (m) 21,30 21,30 21,32 21,34 21,37 21,41 21,46 21,51 21,58 21,65
H pompe (m) 23,3 23,9 24 23,8 23 22 21 19,7 18 16,3

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 21 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

Courbes -Surface
30

25

20

H pompe (m)
2
H = -0.0014Q + 0.0432Q + 23.519
H (m)

HMT (m)
15
Polynomial (H pompe
(m))

10

0
0,00 10,00 20,00 30,00 40,00 50,00 60,00 70,00 80,00 90,00 100,00
Debit (m/h)

Moteur de la pompe
Les caractéristiques du moteur de la pompe GRUNFOS NB 50-125/135, 2 pôles :

Type Puissance Rendement Facteur Intensité Puissance


P (kW) (%) puissance nominale apparente
Cosphi In (A) S (kVA)
MG-132SB-C 5,5 87,5 0,89 11 6,18

4. Pompe doseuse

L’ONEA Koupéla traite l’eau de forage uniquement par désinfection au chlore. On déduit que
l’eau souterraine de la zone n’est pas très chargée. En considérant qu’il n’y a pas une
demande en chlore, la pompe doit apporter une dose en chlore résiduel de 0,4 mg/l.

Débit pompe de refoulement = 56,89m3/h = 15,8 l/s


La pompe doit injecter 15,8 x 0,4 = 6,32mg/s = 22,752 g/h
Avec une solution de 7 g/l de chlore, le débit de la pompe doseuse est de
22,752/7 = 3,25 l/h.
C’est le débit minimal de la pompe doseuse.
Le point de fonctionnement de la pompe de refoulement est à H= 21,44 m = 2,14 bar. La
pression de la pompe doseuse doit être supérieure à 2,14 bars.

Pompe doseuse à choisir : débit > 3,25 l/h et pression > 2,14 bars.

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 22 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

Pour cela nous choisissons la pompe DMS 4-7 GRUNDFOS de caractéristiques suivants :

Débit max Pression Hauteur Tension Intensité Consommation


(l/h) max (bar) d’aspiration d’alimentation (A) (W)
max (m)
4 7 6 1 x 230V-50Hz 0,09 20 W

VI. DIMENSIONNEMENT DE LA BACHE


C PJ
La bâche est alimentée en continu avec un débit Qa =
24
Débit de pompage de bâche vers le réservoir.
Le pompage se fait en 18 heures, afin de minimiser le volume du réservoir, le pompage se fera
pendant les heures où les consommations sont les plus élevées.

Capacité de la bâche
Période 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22
Qa (1) 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67
Va par
tranche
(2) 85,34 85,34 85,34 85,34 85,34 85,34 85,34 85,34 85,34 85,34 85,34 85,34
Va
cumulé
(3) 85,34 170,68 256,02 341,36 426,7 512,04 597,38 682,72 768,06 853,4 938,74 1024,08
Qs(4) 57 57 57 57 57 57 57 57 57
Vs par
tranche
(5) 0 0 114 114 114 114 114 114 114 114 114 0
Vs
cumulé
(6) 0 0 114 228 342 456 570 684 798 912 1026 1026
Contenan
ce
réservoir
(7)= (3) -
(6) 85,34 170,68 142,02 113,36 84,7 56,04 27,38 -1,28 -29,94 -58,6 -87,26 -1,92

Capacité utile CU

CU =170, 68 + |-87, 26 | =257, 94 m³.

Plan q’équipement
bâche de réprise

Un hydrobloc DN100 au niveau de l’arrivée de chaque forage qui servira de vanne d’arrêt
de pompage ;
Une conduite en fonte DN150 pour trop plein.

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 23 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

VII. DIMENSIONNEMENT DU RESERVOIR

Période 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22

Qa (1)
57 57 57 57 57 57 57 57 57
Va par
tranche (2)
0 0 114 114 114 114 114 114 114 114 114 0
Va cumulé
(3)
0 0 114 228 342 456 570 684 798 912 1026 1026

Qs(4)
42,67 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67 42,67

Coefficient
0,10 0,10 1,00 1,00 0,80 1,89 1,89 1,89 1,33 1,00 0,50 0,50
Vs par
tranche (5)
8,53 8,53 85,34 85,34 68,27 161,29 161,29 161,29 113,50 85,34 42,67 42,67
Vs cumulé
(6)
8,53 17,07 102,41 187,75 256,02 417,31 578,61 739,90 853,40 938,74 981,41 1024,08
Contenance
réservoir
(7)= (3) - (6) -8,53 -17,07 11,59 40,25 85,98 38,69 -8,61 -55,90 -55,40 -26,74 44,59 1,92

Capacité utile CU

CU =85, 98 + |-55, 90 | =141, 88 m³.

Plan d’equipement
Le réservoir sera métallique et de capacité 150 m3 ;
Une conduite d’alimentation en fonte DN200 comportant un hydrobloc DN150 servant de
fermeture en cas de dépassement du niveau d’arrêt de la pompe de refoulement.
Une conduite pour vidange en fonte DN150 ;
Une conduite de distribution en fonte DN200 vers le réseau ;
Une conduite pour le trop plein en fonte DN150

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 24 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

VIII. SOURCE D’ENERGIE

1. Groupe électrogène

Rappelons que « au démarrage d’un moteur, l’intensité de démarrage Id peut atteindre 2 à 6


fois le courant nominal In du moteur en fonction du type démarrage utilisé. Dans la plage
d’utilisation des moteurs pour système autonome, le courant de démarrage dépasse rarement
le double du courant nominal In ».
Par conséquent, nous multiplierons les puissances absorbées par 2 pour éviter de casser au
démarrage le moteur diesel.

Le forage N°2 et la bâche étant proche, un groupe électrogène peut alimenter la pompe
immergée du forage 2, la pompe de refoulement dans la bâche, la pompe doseuse et
les petits équipements du local tel éclairage.
Les puissances des moteurs des pompes étant multipliées par 2, la pompe doseuse et
les équipements d’éclairage seront supposés prix en compte.
Les deux autres forages auront chacun un groupe électrogène

Charges des groupes :

Groupe Eléments desservis Charge unitaire Charge totale


1 Pompe immergée 1 2 x 9,7 = 19,4 KVA 19,4 KVA
Pompe immergée 2 2 x 9,7 = 19,4 KVA
2 Pompe de surface 2 x 6,18 = 19,4 KVA 31,76
Pompe doseuse 20 W
3 Pompe doseuse 3 2 x 9,7 = 19,4 KVA 19,4 KVA

Caractéristiques des groupes :

Les groupes choisis sont de marque AQUITAINE ENERGIE

Tarifs
Dimensions kg
Groupe Référence Type KVA kW publics €
L x l x H (mm) Net
TTC
4 cylindres en
1 DG25SA ligne / démarrage 25 20 2050/1020/1160 970 6708.36
automatique
4 cylindres en
ligne / démarrage
2 DG38SA
automatique
38 30 2150/1030/1330 1100 7297.99
TURBOCOMPRESSE
4 cylindres en
3 DG25SA ligne / démarrage 25 20 2050/1020/1160 970 6708.36
automatique

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 25 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

2. Energie photovoltaïque
Pour dimensionner les panneaux solaires nécessaires au fonctionnement des
différentes pompes, il faudra déterminer le besoin quotidien en énergie (Ej) des différentes
pompes et la puissance crête (Pc) du système photovoltaïque capable de fournir l’énergie
électrique journalière (Ej) nécessaire.

Energie nécessaire pour la pompe

ρ × g × Qj × Hmt
Ej =
3600 × Rond × Rmp
Qj : débit journalier (m3/j)
Hmt : Hauteur manométrique totale (m)
Rond : Rendement de l’onduleur (Rond = 0,60)
Rmp : rendement moteur pompe = rendement pompe x rendement moteur
ρ : masse volumique de l’eau (g/l)
g: accélération de la pesanteur (m/s2)

Energie du générateur photovoltaïque

Ej = Rg × Pc × Ei
Rg : rendement du générateur photovoltaïque (Rg = 0,55)
Ei : rayonnement total journalier moyen en kW/m²/j (7 kW/m²/j au Burkina en décembre)

Résultat :

Element Debit (m3/j) HMT Rp Rm Rmp Rond Epj (kW/j) Rg Ei (kWh/m2/j) Pc (kWc)
Forage 1 342 67,81 77% 82% 63% 60% 166,81 55% 7 43
Forage 2 342 65,84 78% 82% 64% 60% 159,89 55% 7 42
Forage 3 342 70,92 75% 82% 62% 60% 179,12 55% 7 47
Pompe de surface 1024 21,44 73% 88% 64% 60% 156,10 55% 7 41

Surface des panneaux solaires :

Element Epj (kW/j) Ei (kWh/m2/j) Surface (m²)


Forage 1 166,81 7 24
Forage 2 159,89 7 23
Forage 3 179,12 7 26
Pompe de surface 156,10 7 22

Coût des installations

D’après le document technique d’énergie photovoltaïque FNDAE n° 12, réédition 2003 on a :


« Le coût d’investissement de l’installation photovoltaïque est de : 40 Euro HT/Wc jusqu’à
400 Wc ; 25 Euro HT/Wc jusqu’à 1 500 Wc et 20 Euro HT/Wc au delà ».

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 26 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

Par conséquent, nous considérons un ration de 20 Euro hors taxe / Wc pour des besoin de plus
de 1 500 Wc.

Ainsi on a :

Prix unitaire Coût total HT


Element Pc (kWc) (Euro/Wc) (F CFA)
Forage 1 43 20 568 427 612
Forage 2 42 20 544 837 971
Forage 3 47 20 610 350 930
Pompe de surface 41 20 531 929 061

On constate que pour un seul forage, le coût d’installation du système photovoltaïque, dépasse
largement le coût total du projet. Par conséquent, l’option énergie photovoltaïque ne sera
considérée. Le projet sera donc alimenté par énergie.

IX. SPECIFICATIONS TECHNIQUES

La présente spécification technique définit la méthodologie pour la réalisation de travaux


correspondants :
• à toutes interventions sur les réseaux d'alimentation en eau potable situées sous
domaine public et domaine privé ;
• à la réalisation de tous travaux de génie civile.

1. Terrassement et pose de canalisation

Alors que toutes les démarches administratives auront été satisfaites auprès des services
concernés et que l'implantation, piquetage et accord sur les matériaux auront été donnés par
l’ONEA, et les services techniques de la municipalité, les travaux d'exécution des tranchées
devront se dérouler de la manière suivante :

2. Exécution des travaux


La profondeur des tranchées du niveau du sol au niveau de la génératrice supérieure
extérieure des canalisations sera de 1 mètre.
Les matériaux constituant le revêtement et la fondation seront triés.
Le fond des tranchées est dressé soigneusement ou corrigé à l'aide de terre fine damée de
façon à ce qu'il n'y ait ni ondulation ni irrégularités et que les canalisations reposent sur le sol
sur toute leur longueur.
Si le fond de fouille était noyé, les canalisations ne pourront pas être posées avant épuisement
total de l'eau.

3. Pose des tuyaux


Les tuyaux doivent être posés en files bien alignées et bien nivelées ; la pente doit être
constante entre les points de changement de pente prévus. Une légère pente est indispensable
en terrain horizontal.
Les tuyaux ne devront pas être posés sur des tasseaux, sauf si la conduite suit un tracé aérien ;
ils seront calés uniquement à l'aide de terre meuble ou de sable.

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 27 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

Le remblaiement se fera au moyen de terre épierrée et damée par petites couches jusqu'à une
hauteur de 0.20 m au-dessus de la génératrice supérieure du tuyau.
Au cas où le sol contient beaucoup de pierre, un lit de pose en sable d’une épaisseur de 0,10 m
sous tulipe sera effectué ainsi qu’un enrobage complet de la conduite jusqu’à 0,10 m au-
dessus de la génératrice supérieure de la tulipe. Ce sable pourra éventuellement être remplacé
par un matériau de caractéristiques mécaniques identiques ou supérieures. Ce matériau devra
recevoir l’approbation du maître d’ouvrage ou son représentant.
Les changements de direction ne peuvent être réalisés qu'au moyen de coudes ou pièces
spéciales à l'exclusion de tout autre procédé.
Dans le cas particulier des conduites en polyéthylène, l'Entrepreneur devra tenir compte de la
dilatation linéaire très élevée pour ces matériaux et éviter de procéder au raccordement des
tronçons de conduite à des températures élevées.
Les pièces de raccord doivent être butées par des massifs de béton capables de résister aux
efforts qui s'exercent sur les coudes et toutes les pièces ou appareils qui subissent des efforts
tendant à les déboîter.
Dans tous les cas, les tuyaux devront être transportés, déchargés, stockés et posés
conformément aux directives du fabricant.
CANALISATIONS
Dans ce projet, les conduites utilisées seront essentiellement du PEHD 100 sauf aux endroits
où les conduites seront aériennes.
Les spécifications des matériaux à utiliser pour les canalisations d'eau potable sous pression
sont les suivantes :
• tuyaux en fonte ductile 2 GS (ou similaire) à joint automatique flexible avec
revêtement intérieur centrifugé à base de ciment. Les raccords à utiliser avec ces
tuyaux seront du type EXPRESS 2 GS ou autre type agréé.
• tuyaux en PEHD. L'ensemble de ces tuyaux devront répondre à la qualité NF T
54.063 pour les polyéthylènes dit haute densité. Ils devront obligatoirement présenter
des bandes bleues dans le linéaire du tuyau.
• sur toutes canalisations, un grillage avertisseur de couleur bleue sera déroulé dans le
sens longitudinal, à une hauteur de 0.10 m au-dessus de la génératrice supérieure de la
canalisation.

D'une manière générale ces canalisations devront avoir été éprouvées afin de répondre à
un besoin au minimum de 10 bars de pression.

4. Construction du réservoir métallique

Le réservoir est constitué d’une cuve métallique de capacité 150 m3, il sera monté
horizontalement sur un pylône constitué de profilés métalliques. Les fondations sont en
massif de béton armé relié par une longrine. Le château recevra deux (02) couches de
peinture à huile après application de la couche d'antirouille. L'intérieur sera traité avec de la
peinture alimentaire.

5. Travaux de génie civil

Les prestations à réaliser dans le cadre de ce projet sont les suivantes :

• une bâche de 350 m3 béton armé

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 28 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

Le béton armé servant à la construction de la bâche sera à dosé à 350 kg/m3 et les parois
intérieures feront l’objet d’un traitement spécial avec un revêtement d’imperméabilisation
destiné à étancher l’ouvrage. L’épaisseur minimale des parois serait de 15 cm.

• Des massifs de butées en béton


Ces massifs seront réalisés au droit des singularités (tés, coudes et plaques pleines) pour
assurer la stabilité des conduites en cas de surpression et seront dosé à 250 kg/m3

• Des massifs en béton pour support


Les embases du pylône supportant le réservoir seront encrées dans des massifs de béton
armés dosé à 350 kg/m

X. MODE D’EXPLOITATION DES INSTALLATIONS

1. Principaux modes de gestion envisageables

MODE DE GESTION AVANTAGES INCONVENIENTS

• Gestion saine ;
• Coût élevé du m3 de l’eau ;
• Services de qualité ;
• Lenteur des investissements ;
Affermage • Moins de risque de perte
• Peu d’entretien des
pour la commune
équipements.
• Coût élevé du m3 de l’eau ;
• Investissements
importants ; • Faible implication de la
commune dans la gestion des
• Gestion saine ;
Concession ouvrages ;
• Services de qualité ;
• Durée de concession souvent
• Entretien régulier des
trop longue.
équipements.
• Coût moins élevé du m3
de l’eau ; • Risque de mauvaise gestion ;
Gérance • Large marge de • Risque de conflit entre la
manœuvre de la commune et le gérant.
commune;
• Coût moins élevé du m3
• Risque de mauvaise gestion ;
de l’eau ;
• Lenteur des investissements ;
Régie • Large marge de
• Peu d’entretien des
manœuvre de la
équipements.
commune;
• Coût moins élevé du m3
• Risque de mauvaise gestion ;
de l’eau ;
Gestion • Risque de conflit d’intérêt ;
• Large marge de
communautaire • Risque de mauvaise
manœuvre des
organisation.
bénéficiaires.

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 29 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

La concession comme de gestion pour l’Adduction d’Eau Potable de Koupéla serait la mieux
adaptée compte tenu de certains paramètres tel que :
• le coût élevé du projet ;
• le manque d’expérience de la commune en matière d’Adduction d’Eau Potable ;
• l’insuffisance de mains d’œuvre qualifié pour l’AEP.

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 30 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

XI. ETUDE ECONOMIQUE

1. Devis estimatif de l'AEP de Koupéla

Désignation Unité Quantité PU Montant


1. Réservoir
1.1 Génie Civile u 1 25 800 000
Total 1.1 , 25 800 000
1.2. Robinetterie
1.2.1. Hydrobloc DN150 u 1 1 356 000 1 356 000
1.2.2. Vanne à opercule caoutchouc DN200 u 1 344 300 344 300
1.2.3. Vanne DN150 u 3 205 100 615 300
Total 1.2. , 2 315 600
1.3. Canalisation et accessoires
1.3.1. Conduite Fonte DN200 ml 51 39 500 2 014 500
1.3.2. Conduite Fonte DN150 ml 40 22 700 908 000
1.3.3. Manchette BB L = 0.50 m DN200 u 1 94 500 94 500
1.3.4. Coude 1/2 BB DN200 u 4 169 700 678 800
1.3.5. Coude BB 1/2 DN150 u 2 74 200 148 400
1.3.6. Crépine DN200 u 1 77 000 77 000
1.3.7. Crépine DN150 u 1 52 000 52 000
1.3.8. Té 3 B DN200x150 u 1 162 700 162 700
Total 1.3. 4 135 900
Total 1 32 251 500
2. Réseau de distribution
2.1. Canalisations ml 6763 6 006 40 618 578
2.2. Accessoires FF 15% de 2.1 6 092 787
2.3. Terrassement ml 6763 3 000 913 918
Total 2 47 625 283
3. Réseau de refoulement
3.1. Canalisation PEHD 125 ml 1015 8 900 9 033 500
3.2. Accessoires FF 15% de 3.1 1 355 025
3.3. Terrassement ml 1015 3 000 203 254
Total 3 10 591 779
4. Construction de borne fontaine u 10 1 300 000 13 000 000
5. Forages équipés u 3 25 000 000 75 000 000
6. Bâche de reprise FF 1 40 000 000 40 000 000
7. Groupe électropompe u 2 11 500 000 23 000 000
8. Pompe doseuse Q=2.5 l/h; P=11 bars u 1 1 805 000 1 805 000
9. Groupe électrogène 25 Kva u 2 4 400 684 8 801 368
10. groupe électrogène 38 Kva u 1 4 787 481 4 787 481
11. Matériel de laboratoire FF 1 246 144 1 246 144
12. Local pour agent de quart FF 5 000 000 5 000 000

Total 258 321 074


Divers (10 %) 25 832 107
TOTAL Général 284 153 181

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 31 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

Le présent devis est estime à Deux Cent Quatre Vingt Quatre Million Cent Cinquante Trois
Mille Cent Quatre Vingt Un (284 153 181) francs CFA

CHARGES D'EXPLOITATION MENSUEL

Rubriques Montant
Charges du personnel 660 000
Consommation carburant des groupes 2 700 000
Entretien des groupes 405 000
Consommation de chlore 76 752
Téléphone 80 000
Consommable de bureau 40 000
Dotation aux amortissement 876 671
Total charges 4 838 423

Production mensuelle (m3) 30 720


Coût de production du m3 d'eau 158
Marge bénéficiaire (5%) 8
Prix HT de vente du m3 de l'eau 165

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 32 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

CONCLUSION GENERALE

Ce projet a pour but principal, la conception d’un système d’alimentation en eau potable de la
ville de Koupéla et l’élaboration d’un avant projet sommaire.
La ville n’étant pas un grand centre urbain et en vue de minimiser le coût du projet, nous
avons opté pour un système d’exploitation qui n’est pas totalement automatisé. Ce qui
nécessite un suivi permanent pour le fonctionnement des installations.
Un accent particulier a été mis sur le suivi de la qualité de l’eau en introduisant dans le projet
l’acquisition des équipements de laboratoire.
Les études menées dans le cadre de ce projet ont été effectuées sur la base des hypothèses qui
peuvent ne pas correspondre aux réalités du terrain. Une étude technique détaillée du projet
déterminera les caractéristiques techniques et les dimensions des différents ouvrages et
équipements du projet. Ainsi les travaux seront exécutés dans le respect des règles de l’art.

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 33 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

BIBLIOGRAPHIES

Alimentation en eau potable des petites collectivités

Grundfos livret technique

Rapport technique d’exploitation/ONEA EXERCICE 2004

Polycopier du cours de l’ETSHER Hydraulique Générale

Polycopier de cours de l’ETSHER Qualité des eaux naturelles et des eaux


de consommation Besoin et demande en eau.

Polycopier de cours de l’ETSHER Adduction-Réservoir-Réseaux de


distribution (tirage février2004).

Polycopier du cours de l’ETSHER Traitements de production d’eau de


consommation.

Polycopier du cours de l’ETSHER POMPES ET STATIONS DE


POMPAGE

Cours d’hydraulique Tome1 : écoulement en charge (A.Lamine. MAR ;


Avril 2003)

COURS DES POMPES (enseigné dans le " Lycée René Caillé " en
France)

Les pompes et les stations de pompage, Collection « technique rurales en


Afrique »

Memento technique de l’eau, Edition du cinquantenaire TOME 2

Alimentation en eau des petites collectivités, Centre International de


Référence pour l’approvisionnement en eau collective et assainissement

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 34 sur 35


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

ANNEXES

ANNEXE 1 : Terme de référence

ANNEXE 2 : Plan de station de pompage

ANNEXE 3 : Carnet de nœuds

ANNEXE 4 : Extrait du Rapport complet d’Epanet.

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 35 sur 35


KOUPELA

KOUPELA

!
"# $%

!
"!#
$
#
$&&' ( )

* + ! *
,-

% & ' $ $!
# *
./" 0%%1
" .23 0%

% ( !
% $) !) $!
*
4
* $% $, 5
) 6 7

$%%%
8 ) ) *
)
* !
( ) 9 "* !
)
*
:
: ;
: (

*
%% ) $! + + )&!
+ *7 4!
< 6

+
+

8 ) <
) 7 #"= $%%6 )
) #/

8 6

>

6
?$ 0%%4 2 7 <

%, ) )
- )
* 01

: ) @
: ) A * 00!@
: 8 ) ) @
: 8 ) +

, !) + )
.
B + ) 8 )
: *
>

) )

/ + + "# $

)
# )
* 8 )
8 ) *

01 !+ !
8 ) *
4

) *
./"
Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

P L A N S T A T IO N D E P O M P A G E

S a l le d e p o m p a g e
A r r iv é e fo r a g e 1 Pom pe
C r é p in e
d 'a s p ir a tio n
B âche Pom pe
d 'a s p i r a t io n d e s d 'o s e u s e
pom pes v e rs
C o m p ta g e r é s e r v o ir

Pom pe
A r r iv é e fo r a g e 2 C r é p in e
d 'a s p ir a tio n

A r r iv é e f o r a g e 3
A r m o ir e é le c t r iq u e
de com m ande

A r r iv é e fo r a g e 2

S a lle d e
pom page
V id a n g e
H y d r o b lo c
B âche
D is tr ib u t io n
d 'a s p i r a t i o n d e s
pom pes Pom pe
C r é p in e
d 'a s p ir a tio n H y d r o b lo c

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 1 sur 7


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

CARNET DE NOEUDS

1 TE 3B 160x225
N oeud A

PEHD 225
1 Vanne D N 225

2 Vannes D N 160

PEH D 160 PEH D 160


1 BE D N 225

2 BE D N 160

1 T E 3B 160x90

N oeud B
1 V anne D N 90

2 V annes D N 150
P E H D 160 P E H D 125

1 B E D N 90

1 B E D N 160
PEHD 90

1 B E D N 125

1 C ône B B 160x125
PEHD 125

N oeud C 1 TE 3B 125

3 Vannes D N 125

PEH D 125
1 BE DN90

2 BE D N125

1 C ône B B 125x90
PEHD 90

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 2 sur 7


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

N oeud D
2 TE 3B 90

PEHD 90
5 V anne D N 90

4 B E D N 90

P E H D 90 P E H D 90

PEHD 90

N oeud E 1 TE 3B 90

3 Vannes D N 90

P EH D 110 PE H D 90
2 BE D N 90

1 BE D N 110

1 C ône B B 110x90
PEHD 90

N oeud F 1 TE 3B 90
PEHD 90

3 V annes D N 90

2 B E D N 90

P E H D 90 P E H D 110 1 B E D N 110

1 C ône B B 110x90

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 3 sur 7


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

N oeud G 1 TE 3B 90

PEHD 110
3 V annes D N 90

2 B E D N 90

P E H D 90 P E H D 90 1 B E D N 110

1 C ône B B 110x90

N oeud H 1 T E 3B 125x110
PEHD 125

1 T E 3B 125

1 V anne D N 160
1 V anne D N 110
3 V annes D N 125
P E H D 90 P E H D 160
1 B E D N 160

1 B E D N 125

1 B E D N 110
PEHD 110

1 B E D N 90

1 C ône B B 160x125

1 C ône B B 125x90

N oeud I
1 T E 3B 125x90
PEHD 125

1 V anne D N 90

2 V annes D N 125

P E H D 90

1 B E D N 90

2 B E D N 125
PEHD 125

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 4 sur 7


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

N oeud J
1 TE 3B 90x125

1 V anne D N 125
P E H D 90 P E H D 90

2 V annes D N 90

1 B E D N 125
PEHD 125

2 B E D N 90

N oeud K
1 TE 3B 90
PEHD 90

3 V annes D N 90

P E H D 90 2 B E D N 90

1 B E D N 125

1 C ône B B 125x90
PEHD 125

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 5 sur 7


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

EXTRAIT DU RAPPORT COMPLET D’EPANET

Résultats aux noeuds à 13:00 Heures:


----------------------------------------------------------------------
ID Demande Charge Pression Qualité
Noeud LPS m m
----------------------------------------------------------------------
A 0,00 326,75 22,25 0,00
B 0,25 325,28 20,18 0,00
H 0,74 325,17 23,17 0,00
K 0,00 322,10 16,90 0,00
BF9 1,49 321,52 18,12 0,00
BF10 1,49 321,62 15,22 0,00
BF8 1,49 324,30 24,20 0,00
G 2,08 320,51 20,01 0,00
F 0,94 320,12 19,82 0,00
C 0,62 322,17 21,02 0,00
D 2,83 317,45 16,55 0,00
BF4 1,49 316,85 17,75 0,00
BF5 1,49 316,97 18,72 0,00
I 0,00 321,29 20,49 0,00
BF3 1,49 320,67 22,37 0,00
J 0,00 317,86 16,76 0,00
BF2 1,49 317,57 17,57 0,00
BF1 1,49 316,81 13,31 0,00
E 0,00 319,24 18,79 0,00
BF6 1,49 318,76 20,06 0,00
BF7 1,49 320,03 19,83 0,00
2 0,00 328,66 25,26 0,00
1 -17,52 306,90 0,00 0,00 Bâche
R -4,87 328,55 2,37 0,00 Réservoir

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 6 sur 7


Projet de Fin du Cycle Bachelor 2007/2008 2iE /L3S 22/05/2008

Page 20

Résultats aux arcs à 13:00 Heures:


----------------------------------------------------------------------
ID Débit Vitesse P.Charge U. État
Arc LPS m/s m/km
----------------------------------------------------------------------
RA 22,40 0,84 2,90 Ouvert
AB 12,30 1,18 10,69 Ouvert
BC 9,05 1,12 11,43 Ouvert
CI 4,48 0,82 8,12 Ouvert
IBF3 1,49 0,40 2,41 Ouvert
IJ 2,99 0,79 9,64 Ouvert
JBF2 1,49 0,40 2,41 Ouvert
JBF1 1,49 0,40 2,41 Ouvert
AH 10,10 0,97 7,21 Ouvert
HBF8 1,49 0,40 2,41 Ouvert
HK 2,99 0,79 9,64 Ouvert
KBF9 1,49 0,40 2,41 Ouvert
KBF10 1,49 0,40 2,41 Ouvert
HG 4,88 0,90 9,65 Ouvert
BF 3,00 0,80 9,73 Ouvert
CD 3,95 1,05 16,86 Ouvert
DBF4 1,49 0,40 2,41 Ouvert
DBF5 1,49 0,40 2,41 Ouvert
DE -1,87 0,50 3,79 Ouvert
EBF6 1,49 0,40 2,41 Ouvert
FE -3,37 0,62 4,59 Ouvert
FG -1,31 0,35 1,86 Ouvert
GBF7 1,49 0,40 2,41 Ouvert
1 17,52 0,56 2,84 Ouvert
2 17,52 0,00 -21,76 Marche Pompe

SOW.S – TIDJANI.O.Hamza- YAYA.S.B Page 7 sur 7