Vous êtes sur la page 1sur 9

République du Cameroun Republic of Cameroon

Paix-Travail-Patrie Peace-Work-Fatherland

UNIVERSITE DE DOUALA THE UNIVERSITY OF DOUALA

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE NATIONAL HIGHER POLYTECHNIC SCHOOL


POLYTECHNIQUE DE DOUALA OF DOUALA

Tel : 237) 33 01 41 30 B.P: 2701 DOUALA, Cameroun

www.fgi-ud.org

sujet :

MINI PROJET D’ANALYSE NUMERIQUE

Département : Télécommunications et Techniques de l’Information et de


la Communication

Niveau : Licence 3

Sous la supervision de : Pr. NJIFENJOU A.

8/2019
Mini projet d’analyse Numérique

PARTICIPANTS

Noms et prénoms Matricule


1 FOBASSO FOKOU CAROLE MAHEVA 17G97372
2 FOTSING NOSSI MASCIME FRANCK 19G00357
3 FOWE TABEUTSING JOCELIN LA ROCH 17G97384
4 KONLACK TANKUE MERVEILLES BRUNELLE 17G97418
5 MBESSE EHODE GILLES 17G97443
6 MPOAMZE SINGA DAVY KEVIN 17G97484
7 NKETCHEMEN HERMAN KEVIN 19G00315
8 NKONDOG THERESE ELODIE 19G00313
9 NZILLE MBOUKAM ORNELLA SIDOINE 18G00454
10 YOUDA MARTIN 19G00647

GROUPE 4

TTIC 3 2
Mini projet d’analyse Numérique

1- Trouvons les équations des droites (D) et (∆) en fonction des coordonnées (𝒙𝒃 , 𝒚𝒃)
et (0, 𝒚𝟎) et des angles ϴ et α

• Equation de (D)
Suivant le graphe l’équation de (D) est sous la forme (D) : 𝑦 = a* 𝑥 + b (1)

Pour 𝑥 =0, 𝑦 = 𝑦0 → b = 𝑦0 (2)

(2) dans (1)

(D) : 𝑦 = a* 𝑥 + 𝑦0 (3)

De plus, a = -tan(π/2 - ϴ)

→ a = -1/tanϴ (4)

(4) dans (3)

→ (D) : 𝑦 = -(cotan ϴ) *𝑥+ 𝑦0

• Equation de (∆)
Suivant le graphe l’équation de (∆) est sous la forme (∆) : 𝑦 = a* 𝑥 + b (1) où a est la pente

et b l’ordonné à l’origine

On a : a= tan(π/2 - α) → a = 1 / tanα (2)

De plus, B (𝑥 𝐵 , 𝑦𝐵 ) ϵ (∆)

→ 𝑦𝐵 = a*𝑥 𝐵 + b

→ b = 𝑦𝐵 - a*𝑥 𝐵 (3)

(2) et (3) dans (1)

→ (∆) : 𝑦 = (cotan α)* 𝑥 + 𝑦𝐵 -𝑥 𝐵 *(cotg α)

→ (∆) : 𝑦 = (cotan α)*( 𝑥 -𝑥 𝐵 ) +


𝑦𝐵

TTIC 3 3
Mini projet d’analyse Numérique

2- Expression de la fonction f sur [0,𝒙𝑪 ]

D’après le graphe d la fonction nous pouvons observer que sur l’intervalle [0, 𝑥 𝐵 ] f est

confondue à la droite (D) et sur l’intervalle [𝑥 𝐵 , 𝑥 𝐶] elle est confondue a la droite (∆).

En résumé :

𝟏
− 𝒕𝒂𝒏𝜽 𝒙 + 𝒚𝟎 𝒔𝒊 𝒙 ∈ [𝟎, 𝒙𝑩 [
f(x)= { 𝒚𝑩 𝒔𝒊 𝒙 = 𝒙𝑩
𝟏 𝟏
𝒙 + 𝒚𝑩 − 𝒙𝑩 𝒔𝒊 𝒙 ∈]𝒙𝑩 , 𝒙𝑪 ]
𝒕𝒂𝒏𝜶 𝒕𝒂𝒏𝜶

3- On considère sur [𝒙𝑪 , 𝒙𝑯 ] une subdivision 𝐓 𝐡 définie par la suite


strictement croissante suivante : 𝒙𝑪 = 𝒙𝟎 < 𝒙𝟏 < … < 𝒙𝒏−𝟏 < 𝒙𝒏 = 𝒙𝑯

1- Générons un tableau de points {(𝑥 𝑖 , 𝑦𝑖 )}𝑛𝑖=0 situés sur le graphe de :


f(x) : [𝑥 𝐶 , 𝑥 𝐻 ] x → y = f(x)

D’après les données du graphe de la figure ¼ et pour n=17 nœuds d’interpolation, on a le tableau
suivant :

no 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

x 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

y 6.3 6.65 6.92 6.95 6.95 6.75 6.2 5.4 4.2 3.3 2.6 2.31 1.6 1.3 1.1 0.8 0.8

Sur chaque sous-intervalle [𝑥 𝑖 , 𝑥 𝑖+1 ] écrivons explicitement l’expression de la


fonction spline cubique qui interpole f

𝑀𝑖 𝑀
[𝑠3,𝑘 1
] (𝑓, 𝑥 ) = (𝑥 𝑖+1 − 𝑥 )3 + 𝑖+1 (𝑥 − 𝑥 𝑖 )3 + 𝑎 1 (𝑥 − 𝑥 𝑖 ) + 𝑏 1
𝑖+
2
6ℎ𝑖+1 6ℎ𝑖+1 𝑖+
2
𝑖+
2
2 2

ℎ 1
𝑓𝑖 +1 −𝑓𝑖 𝑖+ 𝑀𝑖
Où 𝑎𝑖+1 = + [𝑀𝑖 − 𝑀𝑖+1 ] 2
et 𝑏𝑖+ 1 = 𝑓𝑖 − ℎ2 𝑖+1
2 ℎ 1 6 2 6 2
𝑖+
2
Avec 𝑓𝑘 = 𝑓 (𝑥 𝑘 ) ∀0 ≤ 𝑘 ≤ 𝑛.

Les 𝑀𝑖 sont obtenus à partir du système suivant :


ℎ 1 ℎ 1 +ℎ 1 ℎ 1
𝑖− 𝑖− 𝑖+ 𝑖+ 𝑓𝑖+1 −𝑓𝑖 𝑓𝑖 −𝑓𝑖 −1
2 2 2 2
𝑀𝑖−1 + 𝑀𝑖 + 𝑀𝑖+1 = − ∀1 ≤ 𝑖 ≤ 𝑛 − 1.
6 3 6 ℎ 1 ℎ 1
𝑖+ 𝑖−
2 2

TTIC 3 4
Mini projet d’analyse Numérique

Or ∀1 ≤ 𝑖 ≤ 𝑛 − 1, ℎ𝑖−1 = ℎ𝑖 +1 = 1.
2 2
Ainsi on aura :

1 2 1
𝑀𝑖−1 + 3 𝑀𝑖 + 6 𝑀𝑖+1 = 𝑓𝑖+1 − 2𝑓𝑖 + 𝑓𝑖−1 ∀1 ≤ 𝑖 ≤ 𝑛 − 1.
6
⇒ 𝑀𝑖−1 + 4𝑀𝑖 + 𝑀𝑖 +1 = 6(𝑓𝑖+1 − 2𝑓𝑖 + 𝑓𝑖−1 ).

Pour i=1 𝑀0 + 4𝑀1 + 𝑀2 = 6(𝑓2 − 2𝑓1 + 𝑓0 ) = −0.48


Pour i=2 𝑀1 + 4𝑀2 + 𝑀3 = 6(𝑓3 − 2𝑓2 + 𝑓1 ) = −1.44
Pour i=3 𝑀2 + 4𝑀3 + 𝑀4 = 6(𝑓4 − 2𝑓3 + 𝑓2 ) = −0.18
Pour i=4 𝑀3 + 4𝑀4 + 𝑀5 = 6(𝑓5 − 2𝑓4 + 𝑓3 ) = −1.2
Pour i=5 𝑀4 + 4𝑀5 + 𝑀6 = 6(𝑓6 − 2𝑓5 + 𝑓4 ) = −2.1
Pour i=6 𝑀5 + 4𝑀6 + 𝑀7 = 6(𝑓7 − 2𝑓6 + 𝑓5 ) = −1.5
Pour i=7 𝑀6 + 4𝑀7 + 𝑀8 = 6(𝑓8 − 2𝑓7 + 𝑓6 ) = −2.4
Pour i=8 𝑀7 + 4𝑀8 + 𝑀9 = 6(𝑓9 − 2𝑓8 + 𝑓7 ) = 1.80
Pour i=9 𝑀8 + 4𝑀9 + 𝑀10 = 6(𝑓10 − 2𝑓9 + 𝑓8 ) = 1.2
Pour i = 10 𝑀9 + 4𝑀10 + 𝑀11 = 6(𝑓11 − 2𝑓10 + 𝑓9 ) = 2.46
Pour i = 11 𝑀10 + 4𝑀11 + 𝑀12 = 6(𝑓12 − 2𝑓11 + 𝑓10 ) = −2.52
Pour i = 12 𝑀11 + 4𝑀12 + 𝑀13 = 6(𝑓13 − 2𝑓12 + 𝑓11 ) = 2.46
Pour i = 13 𝑀12 + 4𝑀13 + 𝑀14 = 6(𝑓14 − 2𝑓13 + 𝑓12 ) = 0.6
Pour i = 14 𝑀13 + 4𝑀14 + 𝑀15 = 6(𝑓15 − 2𝑓14 + 𝑓13 ) = −0.6
Pour i = 15 𝑀14 + 4𝑀15 + 𝑀16 = 6(𝑓16 − 2𝑓15 + 𝑓14 ) = 1.8

En choisissant les conditions aux limites suivantes : 𝑀0 = 𝑀16 = 0 On obtient alors


le système suivant :

𝑀1
4 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 −0.48
𝑀2
1 4 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 −1.44
𝑀3
0 1 4 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 −0.18
0 0 1 4 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 𝑀4 −1.20
0 0 0 1 4 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 𝑀5 −2.10
0 0 0 0 1 4 1 0 0 0 0 0 0 0 0 𝑀 6 −1.50
0 0 0 0 0 1 4 1 0 0 0 0 0 0 0 𝑀7 −2.40
0 0 0 0 0 0 1 4 1 0 0 0 0 0 0 𝑀8 = 1.80
0 0 0 0 0 0 0 1 4 1 0 0 0 0 0 𝑀9 1.20
0 0 0 0 0 0 0 0 1 4 1 0 0 0 0 𝑀10 2.46
0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 4 1 0 0 0 𝑀11 −2.52
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 4 1 0 0 𝑀12 2.46
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 4 1 0 𝑀 0.60
13 −0.6
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 4 1 𝑀
4] [𝑀 ] [ 1.80 ]
14
[0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1
15
𝐴𝑀 = 𝑏

Où 𝐴 est le matrice tridiagonale et 𝑀 = {𝑀𝑖 }1≤𝑖≤15 .

TTIC 3 5
Mini projet d’analyse Numérique

D’après Cholesky, ∃𝐿 = {𝐿 𝑖𝑗 }1≤𝑖,𝑗 ≤15 ∈ 𝑀15 (ℝ) triangulaire inferieure telle que 𝐴 = 𝐿(𝐿)𝑡
où (𝐿)𝑡 est la transposée de 𝐿.
En posant 𝑦 = (𝐿)𝑡 𝑀, on obtient le système suivant :
𝐿𝑦 =𝑏
{ (𝐿)𝑡 𝑀=𝑦
Les {𝐿 𝑖𝑗 }1≤𝑖,𝑗 ≤15 sont obtenus de la façon suivante :

1
𝐿 𝑖𝑖 = [𝐴𝑖𝑖 − ∑𝑖𝑘−1 2 2
=1 (𝐿 𝑖𝑘 ) ] ∀ 1 ≤ 𝑖 ≤ 15.

1
𝐿 𝑖𝑗 = [𝐴𝑖𝑗 − ∑𝑗−1
𝑘 =1 𝐿 𝑖𝑘 𝐿𝑗𝑘 ] ∀ 1 ≤ 𝑗 < 𝑖 ≤ 15.
𝐿𝑗𝑗

Après calcul des coefficients, on obtient L =

2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0.5 1.9365 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0.5164 1.9322 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0 0.5175 1.9319 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0 0 0.5176 1.9319 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0 0 0 0.5176 1.9319 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0 0 0 0 0.5176 1.9319 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0 0 0 0 0 0.5176 1.9319 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0 0 0 0 0 0 0.5176 1.9319 0 0 0 0 0 0 0
0 0 0 0 0 0 0 0 0.5176 1.9319 0 0 0 0 0 0
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0.5176 1.9319 0 0 0 0 0
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0.5176 1.9319 0 0 0 0
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0.5176 1.9319 0 0 0
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0.5176 1.9319 0 0
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0.5176 1.9319 0
[ 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0.5176 1.9319]

En résolvant le système 𝐿𝑦 = 𝑏 par la méthode de descente, on obtient


y = [-0.2400 -0.6816 0.0890 -0.7382 -0.8892 -0.5382 -1.0981 0.4495 0.5007 1.1392 -1.6097 1.7047
-0.1462 -0.2714 -0.2714 1.0045]

En résolvant le système (𝑳)𝒕 𝑴 = 𝒚 par la méthode de remontée, on obtient


𝑀 = [ -0.0251 -0.3795 0.1030 -0.2125 -0.4531 -0.0752 -0.7461 0.6594 0.0917 0.9074 -1.0781
0.8848 -0.0013 -0.2797 0.5199].

On obtient les splines cubique suivantes :

[𝑠3,𝑘 1 ] (𝑓, 𝑥) = −0.0042(𝑥 − 4) 3 + 0.3542 (𝑥 − 4) + 6.3 Pour 4 ≤ 𝑥 ≤ 5


1+
2

[𝑠3,𝑘 1 ] (𝑓, 𝑥) = −0.0042(6 − 𝑥) 3 − 0.0632(𝑥 − 5)3 + 0.3291 (𝑥 − 5) + 6.6542 Pour 5 ≤ 𝑥 ≤ 6


2+
2

[𝑠3,𝑘 1 ] (𝑓, 𝑥) = −0.0632(7 − 𝑥) 3 + 0.0172(𝑥 − 6)3 − 0.0504 (𝑥 − 6) + 6.9832 Pour 6 ≤ 𝑥 ≤ 7


3+
2

TTIC 3 6
Mini projet d’analyse Numérique

[𝑠3,𝑘 1 ] (𝑓, 𝑥) = 0.0172(8 − 𝑥) 3 − 0.0354(𝑥 − 7)3 + 0.0526 (𝑥 − 7) + 6.9328 Pour 7 ≤ 𝑥 ≤ 8


4+
2

[𝑠3,𝑘 1
] (𝑓, 𝑥) = −0.0354(9 − 𝑥) 3 − 0.0755(𝑥 − 8)3 − 0.1599 (𝑥 − 8) + 6.9854 Pour 8 ≤ 𝑥 ≤ 9
5+
2

[𝑠3,𝑘 1 ] (𝑓, 𝑥) = −0.0755(10 − 𝑥)3 − 0.0125 (𝑥 − 9)3 − 0.6130 (𝑥 − 9) + 6.8255 Pour 9 ≤ 𝑥 ≤ 10


6+
2

[𝑠3,𝑘 1 ] (𝑓, 𝑥) = −0.0125(11 − 𝑥)3 − 0.1243 (𝑥 − 10) 3 − 0.6882 (𝑥 − 10) + 6.2125 Pour 10 ≤ 𝑥 ≤ 11
7+
2

[𝑠3,𝑘 1 ] (𝑓, 𝑥) = −0.1243(12 − 𝑥)3 + 0.1099 (𝑥 − 11) 3 − 1.4343 (𝑥 − 11) + 5.5243 Pour 11 ≤ 𝑥 ≤ 12
8+
2

[𝑠3,𝑘 1 ] (𝑓, 𝑥) = 0.1099(13 − 𝑥)3 − 0.0153 (𝑥 − 12) 3 − 0.7748 (𝑥 − 12) + 4.0901 Pour 12 ≤ 𝑥 ≤ 13
9+
2

[𝑠3,𝑘 1 ] (𝑓 , 𝑥) = −0.0153 (14 − 𝑥) 3 + 0.1512(𝑥 − 13) 3 − 0.8665 (𝑥 − 13) + 3.3153 Pour 13 ≤ 𝑥 ≤ 14


10+
2

[𝑠3,𝑘 1 ] (𝑓 , 𝑥) = 0.1512 (15 − 𝑥) 3 − 0.1797(𝑥 − 14) 3 + 0.0409 (𝑥 − 14) + 2.4488 Pour 14 ≤ 𝑥 ≤ 15


11+
2

[𝑠3,𝑘 1
] (𝑓 , 𝑥) = −0.1797 (16 − 𝑥) 3 + 0.1475(𝑥 − 15) 3 − 1.0372 (𝑥 − 15) + 2.4897 Pour 15 ≤ 𝑥 ≤ 16
12+
2

[𝑠3,𝑘 1 ] (𝑓 , 𝑥) = 0.1475 (17 − 𝑥) 3 − 0.0002(𝑥 − 16) 3 − 0.1523 (𝑥 − 16) + 1.4525 Pour 16 ≤ 𝑥 ≤ 17


13+
2

[𝑠3,𝑘 1 ] (𝑓 , 𝑥) = −0.0002 (18 − 𝑥) 3 − 0.0466(𝑥 − 17) 3 − 0.1536 (𝑥 − 17) + 1.3002 Pour 17 ≤ 𝑥 ≤ 18


14+
2

[𝑠3,𝑘 1 ] (𝑓 , 𝑥) = −0.0466 (19 − 𝑥) 3 + 0.0867(𝑥 − 18) 3 − 0.4333 (𝑥 − 18) + 1.1466 Pour 18 ≤ 𝑥 ≤ 19


15+
2

[𝑠3,𝑘 1
] (𝑓 , 𝑥) = 0.0867 (20 − 𝑥) 3 − 0.0867 (𝑥 − 19) + 0.7133 Pour 19 ≤ 𝑥 ≤ 20.
16+
2

4- La bouteille étudiée est constituée de deux parties :


Une base trapézoïdale sur fond gris et un tronc (zone hachurée)

1- Calculons de façon exacte le volume de sable nécessaire pour fabriquer cette


base trapézoïdale.
Soit 𝑉𝑠𝑎𝑏𝑙𝑒 ce volume.
𝑥 𝟏 𝟐
Alors , 𝑉𝑠𝑎𝑏𝑙𝑒 = ∫0 𝐵 [𝜋 (− 𝒙 + 𝒚𝟎 ) ]𝒅𝒙
𝒕𝒂𝒏𝜽
1 𝟏 𝟑
= −𝜋 ∗ 𝑡𝑎𝑛𝜃[3 (− 𝒕𝒂𝒏𝜽 𝒙 + 𝒚𝟎 ) ]𝑥𝟎𝐵
−𝜋∗𝑡𝑎𝑛𝜃 𝟏
= [(− 𝒕𝒂𝒏𝜽 𝑥 𝐵 + 𝒚𝟎 )3 -(𝒚𝟎 )3 ]
3

TTIC 3 7
Mini projet d’analyse Numérique

Donc
−𝝅∗𝒕𝒂𝒏𝜽 𝟏
𝑽𝒔𝒂𝒃𝒍𝒆 = [(− 𝒙𝑩 + 𝒚𝟎 )𝟑-(𝒚𝟎 )𝟑 ] uv
𝟑 𝒕𝒂𝒏𝜽

𝟎.𝟗 𝟑
−𝟑.𝟏𝟒∗ 𝟓.𝟒−𝟒.𝟕
A.N : 𝑽𝒔𝒂𝒃𝒍𝒆 = 𝟓.𝟒−𝟒.𝟕
[(− ∗ 𝟎. 𝟗 + 𝟓. 𝟒) -(𝟓. 𝟒)𝟑 ]
𝟑 𝟎.𝟗

𝑽𝒔𝒂𝒃𝒍𝒆 = 𝟕𝟐. 𝟏𝟖 𝒖𝒗

2- Calculons le volume de vin nécessaire pour remplir la bouteille jusqu’au niveau 𝑥 𝑐


On a :
Soit 𝑉𝑣𝑖𝑛 ce volume.

𝑥 𝟏 𝟏 𝟐
Alors, 𝑉𝑣𝑖𝑛 = ∫𝑥 𝐶 [𝜋 ( 𝒙 + 𝒚𝑩 − 𝒙 ) ]𝒅𝒙
𝐵 𝒕𝒂𝒏𝜶 𝒕𝒂𝒏𝜶 𝑩
1 𝟏 𝟏 𝟑
= 𝜋 ∗ 𝑡𝑎𝑛𝛼[ ( 𝒙 + 𝒚𝑩 − 𝒙𝑩 ) ]𝑥𝑥𝐶𝐵
3 𝒕𝒂𝒏𝜶 𝒕𝒂𝒏𝜶
𝜋∗𝑡𝑎𝑛𝛼 𝟏 𝟏
= [(𝒕𝒂𝒏𝜶 𝒙𝑪 + 𝒚𝑩 − 𝒕𝒂𝒏𝜶 𝒙𝑩 )3 -(𝒚𝑩 )3 ]
3
Donc

𝝅∗𝒕𝒂𝒏𝜶 𝟏 𝟏
𝑽𝒗𝒊𝒏 = [( 𝒙𝑪 + 𝒚𝑩 − 𝒙𝑩 )𝟑-(𝒚𝑩 )𝟑 ] uv
𝟑 𝒕𝒂𝒏𝜶 𝒕𝒂𝒏𝜶

𝟒−𝟎.𝟗
𝟑.𝟏𝟒∗ 𝟔.𝟑−𝟒.𝟕 𝟔.𝟑−𝟒.𝟕
A.N : 𝑽𝒗𝒊𝒏 = 𝟔.𝟑−𝟒.𝟕
[( ∗ 𝟒 + 𝟒. 𝟕 − ∗ 𝟎. 𝟗)𝟑 -(𝟒. 𝟕)𝟑 ]
𝟑 𝟒−𝟎.𝟗 𝟒−𝟎.𝟗

𝑽𝒗𝒊𝒏 = 𝟐𝟗𝟓. 𝟒𝟔 𝒖𝒗

3- Soit 𝑥 𝑐 ≤ 𝑥 𝑠 ≤ 𝑥 𝐻 . Calculer de façon approchée le volume V de vin


nécessaire pour remplir la bouteille jusqu’au niveau 𝑥 𝑠 . (on proposera deux
méthodes au moins)

Méthode 1 : Approximation par la méthode de Simpson


On a :
V = 𝑽𝒗𝒊𝒏 + 𝑽𝟏
Où 𝑽𝟏 est le volume d’un remplissage de [ 𝑥 𝑐 , 𝑥 𝑠 ]

TTIC 3 8
Mini projet d’analyse Numérique

𝑥
C’est-à-dire que : 𝑽𝟏 = 𝜋 ∫𝑥 𝑠 𝜋 [𝑓(𝑥)]2 𝑑𝑥
𝑐

Or Ɐ x ϵ [𝑥 𝑖 , 𝑥 𝑖+1 ] on a l’approximation de f(x) par s(x), alors 𝑽𝟏 = ∑𝒌𝒊=𝟎 𝑽𝒊 + 𝑽𝒌


𝑥 2 𝑥
Avec 𝑽𝒊 = ∫𝑥𝑖𝑖+1 𝜋[𝑓𝑖 (𝑥)] 𝑑𝑥 = 𝜋 ∫𝑥 𝑖+1 [𝑆𝑖 (𝑥)]2 𝑑𝑥
𝑖

Et k un entier tel que 𝑥 𝑘 ≤ 𝑥 𝑠 ≤ 𝑥 𝑘+1


𝑥
𝑉𝑘 = 𝜋 ∫𝑥 𝑠 [𝑆𝑘 (𝑥)]2 𝑑𝑥
𝑘

• Déterminons l’expression de k
On a 𝑥 𝑘 ≤ 𝑥 𝑠 ≤ 𝑥 𝑘+1
Or 𝑥 𝑘 = 𝑥 0 = kh → 𝑥 𝑘+1 = 𝑥 0 + (𝑥 + 1)ℎ
→ 𝑥 0 + kh ≤ 𝑥 𝑠 ≤ 𝑥 0 + (k+1)h
𝑥𝑠 − 𝑥0
→ k≤ ≤ k+1

𝑥𝑠 − 𝑥0
→ k=E[ ] ou E est la fonction partie entière

D’où

𝒙 𝒙
V = [𝑽𝒗𝒊𝒏 + (∑𝒌𝒊=𝟎 ∫𝒙 𝒊+𝟏 [𝑺𝒌 (𝒙)]𝟐 𝒅𝒙) + 𝝅 ∫𝒙 𝒔 [𝑺𝒌 (𝒙)]𝟐 𝒅𝒙 ] U .V
𝒊 𝒌

Avec :
𝑚 2
𝑥𝑖+1
2
(𝑥 𝑖+1 − 𝑥 𝑖 ) ′ )2
𝑗ℎ′
∫ 𝑆𝑖 (𝑥) 𝑑𝑥 = [ ∑ 𝑓 (𝑥 𝑖 + 𝑗ℎ + 𝑓 (𝑥 𝑖 + ) + 𝑓(𝑥 𝑖 + (𝑗 + 1)ℎ′ )2 ]
𝑥𝑖 6𝑚 2
𝑗=1

(𝑥 𝑖+1 − 𝑥 𝑖 )
𝑜𝑢 ℎ′ = 𝑒𝑡 𝑚 = 10 𝑝𝑎𝑟 𝑒𝑥𝑒𝑚𝑝𝑙𝑒
𝑚
Méthode 2 : Approximation par la méthode de Trapèze
Etant donné 𝑓 une fonction, [𝑎, 𝑏] un intervalle et 𝑛 le nombre de sous intervalles de [𝑎, 𝑏],
on a pose
𝑏−𝑎
ℎ= 𝑒𝑡 𝑥𝑖 = 𝑎 + 𝑖ℎ ∀ 0 ≤ 𝑖 ≤ 𝑛
𝑛
𝑏 ℎ
Alors ∫𝑎 𝑓(𝑥 )𝑑𝑥 ≈ [𝑓(𝑥0 ) + 𝑓(𝑥𝑛 ) + 2 ∑𝑛−1
𝑘=1 𝑓( 𝑥𝑘 )
2

TTIC 3 9