Vous êtes sur la page 1sur 65

LE PHYTOPLANCTON et la CHLOROPHYLLE

1- Le phytoplancton… cc’est
est quoi ?
2- Du phytoplancton partout?
3- La chlorophylle, c’est quoi ?
4- Pourquoi
q étudier la biomasse p
phytoplanctonique?
phytoplanctonique
y p q ?
5- Prélever et doser la chlorophylle a…
(protocole
( t l actuel
t l ett points
i t sensibles)
ibl )
6- Qualification des données

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Classification basée sur
leur niche écologique et leur fonction (photosynthèse
photosynthèse))

 PHYTOPLANCTON
Micro-organismes photosynthétiques (« végétaux ») des communautés planctoniques
: organismes dérivant, vivant dans la zone pélagique des océans, mers, ou eaux
douces.

 et le PHYTOBENTHOS ?
Composante photosynthétique des communautés benthiques : organismes vivant sur
ou proche
h du
d sédiment.
édi t
 macrophytobenthos : grands végétaux (algues et phanérogames) vivant
dans le milieu aquatique.
 microphytobenthos : micro-organismes photosynthetiques vivant à
l’interface eau-sédiment ou sur des substrats vivants
 Certains sont tychopélagiques
y p gq après
p remise
m en suspension
p dans la colonne
d’eau – et donc planctoniques parfois aussi!

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Groupe très hétérogène !!

1 Bactéries (=
1. ( cellules procaryotes)
 Eubactéries (hétérotrophes)
 Archebactéries or Archaea (hétérotrophes)
 Cyanobactéries (phototrophes,
(phototrophes  phytoplancton)
 « vraies Cyanobactéries »
 Prochlorophytes

2. Algues (= cellules eucaryotes)


 Chromophytes (algues brunes, chlorophylles a et c)
 Cryptophyceae
yp p y
 Dinophyceae
 Chrysophyceae
 Prymnesiophyceae
 Bacillariophyceae
B ill i h (di t
(diatoms)
)
 Chlorophytes (algues vertes, chlorophylles a et b)
 Chlorophyceae
 Prasinophyceae
 Euglenophyceae

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Arbre phylogénétique du vivant : les 3 empires

Wikipedia. Phylogenetic tree-fr.svg (sept 2006)

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
http://itol.embl.de/itol.cgi#

Eucaryotes
les autres…

Archées

Bactéries cyanobactéries

Wikipedia. Tree of life SVG.svg (fevr 2008)

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Parmi les 6 règnes d’Eucaryotes…

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
http://tolweb.org/Eukaryotes
…4 règnes concernés par le phytoplancton

http://tolweb.org/Eukaryotes Lignée verte


(chlorophyceae, prasinophytes)

Alveolés
(dinoflagellés,
g ciliés))
ciliés

Stramenopiles
(diatomées,
chrysophytes)
haptophytes
cryptobiontes
chlorarachniophytes

euglenophytes

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
échelle de taille des organismes PLANCTONiques

(Nowaczyk et al., J. portes ouvertes SMA 2013)

Classes de taille dans le domaine pélagique (d'après Sieburth et al., 1978)

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Micro
plancton
Méso
plancton Nano
plancton
p

Pico
plancton
Femto
plancton
…Macro
Macro et Méga
plancton
Les microorganismes aquatiques ou la vie à l’échelle d’une tête d’épingle…
(selon Finlay, 2002)

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
échelle de taille des organismes PHYTOplanctoniques

Microplancton
(eucaryotes unicell.
unicell. >20
>20µm)
µm)
Nanoplancton
(nano--eucaryotes)
(nano > 200 µm

Picoplancton 20 µm
(cyanobactéries,
(cyanobactéries pico-
pico-eucaryotes…)
eucaryotes )

0,2 µm 2 µm

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Diatomées
 DIATOMEES (Straménopiles)
(St mén pil s)
 Division : Chromophytes (algues « brunes », caroténoïdes)
 Classe : Bacillariophycées
 12 000 à 60.000
12.000 60 000 espèces
pè dont
d t ~ 2000 marines
m i
 Taille : de 2 µm à 2 mm
 Unicellulaires, solitaires ou en colonies
 Pas de flagelles,
flagelles immobiles (ou presque…)
presque )
 Nutrition : autotrophes (parfois mixotrophes)
 Squelette externe siliceux = frustule (cycle du Si)
 Dominance (75%) dans syst.
syst Eutrophes (35% oligotrophes)
 Biotopes : eaux douces, eaux marines
plancton, benthos, glace
épiphitiques épizoïques,
épiphitiques, épizoïques endozoïques,
endozoïques endophytiques

 Les diatomées
d atomées seraient
sera ent apparues ill y a ~ 185
85 m
millions
ll ons d
d'années
années
 Récentes études génétiques et sédimentaires suggèrent une origine plus
ancienne (> 200 MA?)
Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
 assurent l’essentiel de la production primaire dans l’océan mondial, donc
maillon incontournable des réseaux trophiques Mann (1999) ; http://tolweb.org

105 Pg C / an (Field et al. 1998)

46%
46% oceans 54%
54% land

Contribution totale des diatomées = 23,3 Pg C / an (23


23,,5% du C total
total)
forêts tropicales : 17,8 Pg
savanes : 16,8 Pg
cultures : 8 Pg

(et 1 bouffée d’O2 sur 5 est produite par les diatomées !)

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Diatomées

Centriques Pennées
(biddulphiales) (bacillariales)
Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Diatomées
Centriques (surtout planctoniques)
Ordre : biddulphiales

Melosira sp.

Chaetoceros sp.

Coscinodiscus radiatus

Pennées (surtout benthiques)


Ordre : Bacillariales
Navicula sp.

Pleurosigma sp.

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Diatomées

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
 DINOFLAGELLES (ou Péridiniens, Dinobiontes)
 Division : Chromophytes (caroténoïdes) Dinoflagellés
 Classe : Dinophycées
 Parmi les ~ 2000 marines (60 toxiques)
 Taille : de 10 µm à 1 mm
 Présence de flagelles
 Unicellulaires, plutôt solitaires, quelques coloniaux
 Nutrition : autotrophes, 50% mixotrophes et hétérotrophes
 Nus ou armés de plaques cellulosiques = thèques
 Dominance en été
 Biotopes : eaux douces, eaux marines
pl n t n b
plancton, benthos,
nth glace
l
symbiotiques ou parasites (de zooplancton ou diatomées)

 Le règne des Alvéolés illustre bien la relativité de la notion de végétal :


certaines dinobiontes ont acquis la photosynthèse,
d’autres l’ont eu puis l’ont perdu…

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Dinophysis sp. (collerette et ailerons caractéristiques)

Dinoflagellés

Noctiluca sp. (zooplancton ? Phagotrophie, ) bioluminescent, eaux rouges

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
 PRYMNESIOPHYCEES,, HAPTOPHYTES
 Division : Chromophytes Prymnésiophycées
é h é
 Taille : de 2 µm à 25 µm (pico à nanoplancton) Haptophycées
 2 flagelles, mobiles
 Unicellulaires, plutôt solitaires, ou en colonies
 Présence de plaques calcaires (Coccolithes) ou non
 Biotopes : surtout marines
Phaeocystis
h , Coccolithus
l h (hte réflectance mer)

 DICTYOCHOPHYCEES (Silicoflagellés)
 Division : Chromophytes Dictyochophycées
 Taille : de 6 µµm à 60 µ µm
 1 flagelle
 Unicellulaires solitaires
 Présence d’une structure siliceuse
Dictyocha

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
 CRYPTOPHYCEES (Cryptobiontes)
 Division : Chromophytes Cryptophycées
 Taille : de 2,5 µm à 30 µm (pico à nano)
 2 flagelles
 Unicellulaires solitaires
Hemiselmis, Plagioselmis, Rhodomonas

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
- Autres NANOFLAGELLES AUTOTROPHES
 Prasinophycées, Chlorophycées, Euglènophycées
 Division
Di i i : Chlorophytes
Chl h ( hl
(chlorophylle
h ll b)
 Taille : de 5 µm à 60 µm (pico à nanoplancton)
 de 1 à 16 flagelles
 Unicellulaires solitaires
Unicellulaires, solitaires, quelques rares coloniaux
 Biotopes : surtout eaux douces

Prasinophycées coloniales
Euglenophycées
Eutreptia, Eutreptiella, Euglena
Chlorophycées
Dunaliella

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
 CYANOPHYTES (bactérioplancton photosynthétique)
 Procaryotes (Bactéries)
CYANOBACTERIES
 Taille : picoplancton < 2 µm
 eaux douces et marines / conditions oligotrophes
 seuls capables de fixer N2 atmosphérique
 divinyl-chlorophylle a !
 longtemps négligés car difficilement mis en évidence (taille)
Prochlorococcus, Synechococcus

 Etres vivants les plus anciens (avec les archées), il y a 3,8 milliards d'années.
A l'origine
l origine de la modification de l'atmosphère
l atmosphère terrestre avec ll'enrichissement
enrichissement en O2
 apparition de la couche d'ozone protectrice et développement de la vie sur Terre
 apparition du 1er grand puits de C qui a diminué l'effet de serre

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
et du microzooplancton aussi ?
Eucaryotes Chromoalvéolés
Eucaryotes, Chromoalvéolés,, Ciliés

 Les ciliés sont généralement hétérotrophes (utilisant la matière organique


dissoute ou particulaire, ou prédateurs)
… mais beaucoup d’espèces sont mixotrophes grâce à la keptoplastie !

Keptoplastie = ils pratiquent la photosynthèse grâce aux chloroplastes récupérés


chez leurs proies ! (= voleurs de chloroplastes!)

 D’autres sont autotrophes par endosymbiose


avec un organisme photosynthétique
ici Myrionecta rubra et une cryptophyte
symbiotique

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
LE MICROPHYTOBENTHOS (MPB)
• Important dans les écosystèmes peu profonds et en zone intertidale
• Peut
P t représenter
és t jusqu’à
j s ’à 75% de
d lla production
d ti primaire
i i d danss certains
t i s
estuaires
• Peut contribuer jjusqu’à
q 40 % des besoins nutritionnels de la faune
benthique [praires, coquille Saint Jacques, huîtres…]

 variations importantes selon le moment de la journée lié à la disponibilité de


lumière / migration du MPB dans le sédiment

Biofilms de
microphytobenthos (MPB)
en zone intertidale
http://la.cesam.ua.pt/highlights/2007/EMM_v1_JoaoSerdio.htm

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Gomphonema sp.
sp.
-> diatomées épiphytiques sur
trichomes de Oedogonium sp.
(Chlorophycées
Chlorophycées))

http://cfb.unh.edu/phycokey/phycokey.htm
Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
LE PHYTOPLANCTON et la CHLOROPHYLLE

1- Le p
phytoplancton…
y p c’est qquoi ?
2- Du phytoplancton partout?
3- La chlorophylle, c’est quoi ?
4- Pourquoi
q étudier la biomasse p
phytoplanctonique?
phytoplanctonique
y p q ?
5- Prélever et doser la chlorophylle a…
(protocole
( t l actuel
t l ett points
i t sensibles)
ibl )
6- Qualification des données

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Variations spatiales

This SeaWiFS image of our world depicts the Global Biosphere - the
ocean's long-term average phytoplankton chlorophyll concentration acquired
between September 1997 and August 2000 combined with the SeaWiFSSeaWiFS-
derived Normalized Difference Vegetation Index over land.
http://oceancolor.gsfc.nasa.gov

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Variations spatio-temporelles

http://svs gsfc nasa gov/search/Instrument/SeaWiFS html


http://svs.gsfc.nasa.gov/search/Instrument/SeaWiFS.html

32-day moving average of global SeaWiFS data


from August 29, 1997 to October 23, 2006.

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Variations quantitatives / spatiales et temporelles
Cycles saisonniers différents selon zones

Celll/L ou [chl. a]
J A D J Av O D
Arctique / Antarctique Atlantique Nord
htes latitudes z. tempérées

Variations qualitatives / temporelles


Successi ns d’espèces
Successions d espèces
Espèces dominantes
récurrentes d’années en années

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Variations qualitatives / spatiales verticales
Intensités d
d’éclairement
éclairement variables en profondeur,
profondeur et photoinhibition en surface
Sédimentation

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Variations (qualitatives et quantitatives) inter-annuelles

Concentrations en chlorophylle a (biomasse phytoplanctonique) dans les eaux de surface en Rade de Brest.

 cycles saisonniers récurrents


 MAIS… variations inter-annuelles

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
LE PHYTOPLANCTON et la CHLOROPHYLLE

1- Le p
phytoplancton…
y p c’est qquoi ?
2- Du phytoplancton partout?
3- La
L chlorophylle,
hl h ll c’est
’ quoii ?
4- Pourquoi
q étudier la biomasse p
phytoplanctonique?
phytoplanctonique
y p q ?
5- Prélever et doser la chlorophylle a…
(protocole
( t l actuel
t l ett points
i t sensibles)
ibl )
6- Qualification des données

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
L’énergie lumineuse capturée est
t
transformée
f é en é
énergie
i chimique
hi i
dans les chloroplastes
grâce aux pigments

h. 

CO2 + H2O matière organique (biomasse) + O2


Sels
S l minéraux
i é
N, P, Si

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
pigments actifs principaux…

+ pigments accessoires…
accessoires

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Chaque groupe phytoplanctonique a un pannel de pigments caractéristiques

= signature pigmentaire

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Principaux pigments caractéristiques de groupes
phytoplanctoniques
p y p q
Chlorophylle a
pigment photosynthétique le plus commun du règne végétal ;
il est présent chez tous les végétaux
Chlorophylle b
pigment présent chez les végétaux supérieurs et les chlorophycées
Chlorophylles c1, c2
c2
pigment présent chez les phéophycées
Chlorophylles c3
pigment présent chez les prymnesiophycées
Phycocyanine
pigment présent chez les cyanobactéries
Phycoérythrine
pigment présent chez Synechococcus (cyanobactéries), cryptophycées, rhodophycées
Péridinine ((caroténoïde))
pigment présent chez les dinoflagellés
Fucoxanthine (caroténoïde)
pigment présent chez les diatomées et chrysophycées


Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Chaque pigment absorbe
des longueurs d’onde différentes

Chaque classe phytoplanctonique


est efficace à des longueurs d’onde
différentes
Spectres schématiques
des 3 classes principales

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Rôles des pigments
utilisation de toutes les longueurs d’onde du PAR
Spectre visible ~ PAR (400 à 700 nm)
Rayonnement Actif pour la Photosynthèse
UV IR

400 500 600 700


Longueur d’onde (nm)

h
h.  h
h.  h
h.  h
h. 

Pigments principaux Pigments accessoires


chlorophylles

Energie
g chimique
q
ATP, NADPH….

2 rôles principaux 2 rôles principaux


• collecteur de lumière • collecteur de lumière
• transformation de ll’E
E. lumineuse • photoprotecteur
en E. chimique

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
De plus…
L’eau absorbe les rayonnements lumineux

Dans la colonne d’eau, atténuation de la lumière


de façon
ç exponentielle
p : Ez = Eo. e-Kz

et k varie selon la longueur d’onde


E ((énergie
g lumineuse))

UV Bleu Vert Rouge IR

Chaque longueur d’onde


d onde
est absorbée par l’eau
à différentes profondeurs

z (profondeur)

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
En bref, et pour revenir à la chlorophylle…
la mesure des concentrations de chlorophylles dans l’eau
nous renseigne sur la BIOMASSE PHYTOPLANCTONIQUE

 BIOMASSE = STOCK
 Abondance cellulaire (cell/L)
 Masse en termes de C, Chl. a, N, P, Si… ou poids sec ou frais…

o 100 000 cell


cell.ll-11
o 3 µg chl. a.l-1
o 1,5 µmol C.l-1

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Autres utilisations des pigments phytoplanctoniques
État physiologique des algues : indice de l’action des
brouteurs

Chlorophyll a

Grazing Chlorophyllase
-Mg++
g -p
phytol
y

PIGMENT MESSAGE
Phaeophytin a Chlorophyllide a Pheophorbides a –like Broutage du phyto par le zooplancton
(Zooplankton) (Senescent diatoms) Phéophorbide b Broutage des algues vertes par le zooplancton

Pyrophéophorbide a Broutage du phyto par le microzooplancton ?


Grazing
-phytol hydroxy-méthyl-phéophorbide a Broutage du phyto par le zooplancton ?
Grazing -Mg++
Phéophytine a Environnement acide pour le phyto

Phaeophorbide a Chlorophyllide a Algues sénescentes


(zooplankton)
Chlorophyllide b Algues vertes sénescentes ?

Fucoxanthinole Broutage des diatomées par le zooplancton


photo-oxydation
Phaeophorbide a Colorless products Peridinole Broutage des dinoflagellés par le zooplancton
(fecal pellets)

Sinking

Microbial Phaeophorbide a
Phaeophorbide a
(sediments) alteration products
degradation (sediments)

C’est la chémotaxonomie
S l Bidi
Selon Bidigare ett al.,
l 1986
ou chimiotaxonomie
Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Chémotaxonomie : Distribution des groupes
phytoplanctoniques par l’étude
l étude de leurs
pigments biomarqueurs

Définition des biomarqueurs, capables de représenter


des classes p
phytoplanctoniques
y p q et des p
processus

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Biomarqueurs couramment utilisés

Biomarqueur Chla:biomarqueur Classe algale Références

1, 2, 3, 4, 6, 7, 9, 10,
Chlorophylle b 07 – 3 Algues vertes 11
19'Hexanoyloxyfucoxanthine 0.7 – 5.1 Prymnésiophycées 1, 2, 3, 7, 9, 10, 11
Pélagophycées
19’Butanoyloxyfucoxanthine 0.9 – 3.9 1, 11
chrysophycées
Alloxanthine 1.8 – 4.2 Cryptophycées
yp p y 3,, 4,, 5,, 6,, 7,, 8,, 10,, 11
2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9,
Fucoxanthine 1.2 – 2.3 Diatomées 10, 11
Péridinine 1.4 – 2.5 Dinoflagellés 1, 2, 3, 4,5 ,6,
Zéaxanthine 0.7 – 3.34 Cynaophycées 4, 5, 6, 9
Prasinoxanthine 2.3 – 4.3 Prasinophycées 7, 11
1 : Andersen et al. (1996), 2 : Barlow et al. (1993), 3 : Barlow et al. (1998), 4 : Bustillos-Guzman (1996), 5 : Cailliau
(1996), 6 : Claustre et al. (1994), 7 : Everitt et al. (1990), 8 : Gieskes et Kraay (1983b), 9 : Gieskes et al. (1988), 10 :
Letelier et al. (1997), 11 : Peeken (1997).

attention, les pigments ne sont toujours pas exclusifs d’une seule classe algale

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
PIGMENT MESSAGE TAXONOMIQUE

Chlorophylles

Chla Biomasse autotrophe totale moins prochlorophycées


DV-chla Prochlorophycées
Chlb Algues vertes : chlorophycées, prasinophycées, euglénophycées
DV hlb
DV-chlb P hl
Prochlorophycées
h é
Chlc totale Chromophycées

Chlc1 Diatomées, quelques prymnésiophycées, raphidophycées


Chlc2 Diatomées, dinoflagellés, prymnésiophycées, raphidophycées, cryptophycées
Chlc3 Quelques prymnésiophycées, une chrysophycée, plusieurs dinoflagellés et
diatomées

Caroténoïdes

Allo Cryptophycées
19BF Qqs. prymnésiophycées, pélagophycées, chrysophycées, dinoflagellés
Fuco Diatomées, prymnésiophycées, chrysophycées, raphidophycées, qqs. dinoflagellés
19HF Prymnésiophycées, dinoflagellés
Lut Algues vertes : chlorophycées,
chlorophycées prasinophycées
Neo Algues vertes : chlorophycées, prasinophycées, euglénophycées
Peri Dinoflagellés
Prasi Quelques prasinophycées
Sipho Plusieurs prasinophycées
prasinophycées, une euglénophycée
Viola Algues vertes : chlorophycées, prasinophycées, eustigmatophycées
Zea Cyanophycées, prochlorophycées, rhodophycées, chlorophycées,
eustigmatophycées
Dino Dinoflagellés
g
DDX Diatomées, dinoflagellés, prymnésiophycées, chrysophycées, raphidophycées,
euglénophycées

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
LE PHYTOPLANCTON et la CHLOROPHYLLE

1- Le p
phytoplancton…
y p c’est qquoi ?
2- Du phytoplancton partout?
3- La
L chlorophylle,
hl h ll c’est
’ t quoii ?
4- Pourquoi
q étudier la biomasse p
phytoplanctonique
phytoplanctonique?
y p q ?
5- Prélever et doser la chlorophylle a…
(protocole
( t l actuel
t l ett points
i t sensibles)
ibl )
6- Qualification des données

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Pourquoi étudier le phytoplancton ?
Écosystèmes aquatiques :
70% de la surface de la terre
46% de la PP globale

“Phytoplancton” :
1-2% de la biomasse photo-autotrophe totale
35 à 45 Pg de C.an-1 = 30 à 60% du C annuel global
(Pg = petagrammes = 1015 g = gigatonnes)

 Début de la chaîne trophique

 Le phytoplancton et la pompe biologique de C


(CO2 atmosph vers C organique piégé au fond)

 Rôle du phytoplancton dans le “changement climatique”

 Conséquences du changement climatique sur le phytoplancton et les réseaux


trophiques

 Phénomènes d’eutrophisation...

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Fonctionnement de la pompe biologique de carbone

Chisholm, Nature 2000

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
LE PHYTOPLANCTON et la CHLOROPHYLLE

1- Le p
phytoplancton…
y p c’est qquoi ?
2- Du phytoplancton partout?
3- La
L chlorophylle,
hl h ll c’est
’ t quoii ?
4- Pourquoi étudier la biomasse phytoplanctonique?
phytoplanctonique?
5- Prélever et doser la chlorophylle a…
(protocole
p actuel et points
p sensibles)
6- Qualification des données

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
ECHANTILLONNAGE
les bouteilles de prélèvement hydrologique

 Les pigments sont thermo-photo sensibles


 Les organismes
g sont vivants:
le phytoplancton se multiplie !
Le zooplancton et les bactéries mangent !

 au frais,
frais à l’abri de la lumière directe,
directe rapidement

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Filtrations au laboratoire

Filtre

 Les pigments sont thermo-photo sensibles


 Le phytoplancton = particules !
 au frais,
frais à l’abri
l abri de la lumière directe,
directe rapidement
 HOMOGENEISER systématiquement flacons, éprouvettes…

Extraction dans
solvant organique
Stockage
(congélation < 3 mois)

E t it
Extrait

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
LA MESURE
Principe
p de la fluorescence

exc=440 nm (bleu) em=680 nm (rouge)

Excitation des pigments chlorophylliens


à une longueur d’onde exc

Emission de lumière (par les pigments)


à une longueur d’onde différente em
mesure à em

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Principe des mesures de fluorescence
avant et après acidification des extraits

Fo‐Fa
Fchl.
hl FphChl.

Fo : fluorescence initiale
Fph. Fph. Fa : fluorescence après acidification

Fo + HCl  Fa
Solutions pures :
-chlorophylle a  Fo/Fa = Rmax (pour 1 appareil et 1 protocole donnés)
-phéophytine a  Fo/Fa = 1

Fo = Fchl. + Fph. Fchl. = (Fo-Fa) Rmax/(Rmax –1)


Fa = Fchl. / Rmax + Fph.
Fph. = [(Fa x Rmax) –Fo]/(Rmax –1)

Fluorimétrie avec acidification


chlorophylles et phéopigments
inconvénients : interférences des  pics de pigments
avantages : rapidité, estimation dégradée / non dégradée
Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
LA MESURE
Le détail des calculs
Solutions pures :
-chlorophylle a  Fo/Fa = Rmax (pour 1 appareil et 1 protocole donnés)
phéophyt ne a  Fo/Fa = 1
-phéophytine

Fo = Fchl. + Fph  Fchl. = Fo - Fph (1)


Fa = Fchl.
chl / Rmax + Fph  Fph = Fa - Fchl.
chl / Rmax = (
(Rmax.Fa - Fchl.
chl ) / Rmax ((2))

donc (1) et (2) Fchl. = Fo - (Rmax.Fa - Fchl.) / Rmax

= [Rmax.Fo - (Rmax.Fa - Fchl.)] / Rmax

 Rmax.Fchl. = Rmax.Fo - (Rmax.Fa - Fchl.) = Rmax.Fo - Rmax.Fa + Fchl.

 Rmax.Fchl. - Fchl. = Rmax.Fo - Rmax.Fa

 Fchl. (Rmax- 1) = Rmax (Fo - Fa)

et donc Fchl Fchl. = (Fo-Fa) Rmax/(Rmax –1)


chl..
(idem pour Fph) Fph. = [(Fa x Rmax) –F
Fo]/(Rmax –1)
1)

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
LE PHYTOPLANCTON et la CHLOROPHYLLE

1- Le p
phytoplancton…
y p c’est qquoi ?
2- Du phytoplancton partout?
3- La
L chlorophylle,
hl h ll c’est
’ t quoii ?
4- Pourquoi étudier la biomasse phytoplanctonique?
phytoplanctonique?
5- Prélever et doser la chlorophylle a…
(protocole actuel et points sensibles)
6- Qualification des données

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
SOMLIT et le bassin d’Arcachon, SoARC
« COMPRIAN »
7 m, =13-20 j
B
Bassin
i
d’Arcachon
156 km
k 2
N

« BOUEE 13 » « TES »
17 m, =4-5 j Bay of
Biscay

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Bassin d’Arcachon…

3,5.106 m3 / jour
150–400.106 m3
chaque marée
NO3, NO2, NH4, PO4,
Si(OH)4
salinité
h
v
n
i r

n x er
i n
e

d_
p
er
er
e
er
er
e

Leyre

 Variabilité spatiale et temporelle

à prendre en compte pour la qualification

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
 Qualification des données
Les codes QUALITE

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
 Qualification des données
…des fichiers « hydrobio » vers excel
excel……

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
 Qualification des données
…observer les évolutions temporelles…

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
 Qualification des données
…comparer les 3 stations entre elles…

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
 Qualification des données
…ou seules…

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
 Qualification des données
…comparer l’ensemble des paramètres particulaires…

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
 Qualification des données
…annotations selon commentaires des opérateurs…
…et
et des informations de l’onglet
l onglet « REC »

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
 Qualification des données
…retour d’d’excel
excel vers les fichiers « hydrobio »…

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo
LE PHYTOPLANCTON et la CHLOROPHYLLE

1- Le p
phytoplancton…
y p c’est qquoi ?
2- Du phytoplancton partout?
3- La
L chlorophylle,
hl h ll c’est
’ t quoii ?
4- Pourquoi étudier la biomasse phytoplanctonique?
phytoplanctonique?
5- Prélever et doser la chlorophylle a…
(protocole actuel et points sensibles)
6- Qualification des données

Intercomparaison SOMLIT 2014 – La Rochelle, 30 sept au 02 oct 2014 - atelier « chlorophylle » Y. del Amo