Vous êtes sur la page 1sur 40

VARICELLE ET ZONA

DE L’ADULTE

ETIOLOGIES DES
EXANTHEMES FEBRILES

22 Février 2006 - IFSI – Croix Rouge Française


Dr Sarah KHATIBI
SMIT- PURPAN - CHU TOULOUSE
Varicelle

• Epidémiologie
– Due à un herpes virus : VZV
– Contagiosité élevée
– Réservoir humain
– Transmission respiratoire (rarement cutanéo-
muqueuse, exceptionnellement transplacentaire)
– Gravité en cas de :
• Immunodépression
• Grossesse
• Nouveau né
• Physiopathologie
Varicelle

• Clinique
– Forme typique
• Eruption : maculo-papule, vésicule en
« goutte de rosée », croûte; Plusieurs
phases, respect palmo-plantaire
• Fièvre modérée
• Micropolyadénopathie cervicale
• Guérison spontanée en 10 à 15 j
• Mortalité : 1,4/100000
Varicelle
Varicelle
Varicelle

• Clinique
– Complications :
• Surinfections cutanées
• Neurologiques
– Ataxie cérébelleuse
– Convulsions
– Encéphalite, méningite
– Myélite, polyradiculonévrite …
• Respiratoires : surinfections
• Autres
– Purpura thrombopénique …
Varicelle
• Clinique
– Formes de l’adulte
• Sévères
– Formes de l’immunodéprimé
• Etat infectieux sévère, localisations viscérales
• Syndrome hémorragiques diffus, CIVD
– Varicelle néonatale
• Mortalité élevée : 30 %
– Varicelle congénitale
• < 20 semaines d’aménorrhée
• Cicatrices cutanées, atteintes oculaire, neurologiques
• …
Varicelle
• Traitement
– Symptomatique
• Aspirine et AINS sont contre-indiqués
• Ongles courts et propres
• Douches
– Antiviral
• Acyclovir IV si sujet à risque : 10 à 15 mg/kg/8h
– Prévention
• Eviction
• Ig IV spécifiques en ATU
• Vaccin anti varicelleux
Zona

• Epidémiologie

– Réactivation de VZV
– Nette prédominance adulte > 50 ans
– Zona ophtalmique
Zona
• Physiopathologie
– Réactivation du VZV
• Migration du VZV des ganglions des racines
sensitives vers la peau
• Topographie radiculaire et unilatérale
– Douleurs aigues
• Inflammation aigue du nerf et du ganglion
• Altération directe des neurones
– Douleurs post-zostériennes = névralgies
post herpétiques
• Lésions de démyélinisation
• Fibrose cicatricielle des axones
Zona
• Clinique
– Phase de prodromes
– Eruption douloureuse
– Formes topographiques
• Zona thoracique
• Zona ophtalmique :
– trajet du nerf ophtalmique
– Risque de kératite, d’algies post zostériennes, paralysies
oculomotrices
• Zona du ganglion géniculé
– Eruption tympan et CAE, PF périphérique, éruption des 2/3
antérieures de la langue homolatérale,
• Zona céphalique
Zona thoracique
Zona ophtalmique
Zona
• Traitement
– Symptomatique
• Douches
• Ongles courts et propres
– De la douleur
• Antalgiques usuels
• Autres : sur la composante neurologique
– Antiviral
• Chez l’immunocompétent : prévention des
algies zostériennes et des complications
oculaires : valaciclovir : 3 gr/j 7 j
• Chez l’immunodéprimé : Acyclovir IV
CAT devant un exanthème
fébrile

• Analyse sémiologique

• Histoire de la maladie

• Autres signes cliniques

• Examens biologiques
Exanthèmes maculo-papuleux
• Scarlatine
– Diagnostic clinique
– Age
– Angine aigue préalable, glossite
– Pas d’intervalle de peau saine
– Prédominant aux plis
– Desquamation post éruptive des
extrémités

– Syndrome de choc toxique streptococcique


Exanthème maculeux
scarlatiniforme
Exanthèmes maculo-papuleux
• Rougeole
– Age (3 à 7 ans), contage et absence de vaccination
– 14 jours après le contage
– Fièvre
– Catarrhe oculo-respiratoire pré-éruptif
– Faciès bouffi
– Signe de Köplik
– Eruption descendante en 1 seule poussée
– Intervalle de peau saine, purpura

– Sérologie (Ig M)
Rougeole
Exanthèmes maculo-papuleux
• Rubéole
– Age
– Eruption maculeuse fugace
– Fièvre modérée et transitoire
– Adénopathies cervicales postérieures
– Arthralgies
– Enanthème discret

– Plasmocytose
– Sérologie (Ig M)
Rubéole
Exanthèmes maculo-papuleux
• Mégalérythème épidémique = 5 ième maladie

– Parvovirus B19 = Erythrovirus B19


– Age : 5 à 10 ans
– Epidémies familiales et collectives
– Exanthème de la face et des MS
– Peu fébrile
– Agent de crises érythroblastopéniques

– Sérologie (Ig M) et Virémie


Mégalérythème épidémique
Exanthèmes maculo-papuleux

• Exanthème subit = Roséole infantile =


6 ième maladie

– HHV6
– Age : 6 mois à 3 ans
– Fièvre : 3 jours
– A la disparition de la fièvre : exanthème
maculeux , fugace, de la nuque et du tronc,
de 12 à 24 h
Roséole
Exanthèmes maculo-papuleux

• Primo-infection VIH
– 60% des formes symptomatiques
– 10 j
– Signes associés :
• Fièvre
• Arthromyalgies
• Ulcérations génito-buccales
• Adénopathies
• Diarrhées
• Méningite …
Exanthèmes maculo-papuleux

• Primo-infection EBV
– 5 à 10% des mononucléoses infectieuses
– Constant après prise d’amino-pénicilline

• Exanthèmes des entéroviroses


– Echovirus/Coxsakievirus
– Epidémies estivales
– Signes associés :
• Fièvre, syndrome grippal
• Diarrhées
• Céphalées
Exanthèmes maculo-papuleux

• Toxidermies = effets indésirables cutanés


des médicaments

– B- lactamines
– Sulfamides
– AINS
– Antiépileptiques
– …
Exanthèmes maculo-papuleux
• Maladie de Kawasaki = syndrome
adénocutané fébrile

– Etiologie imprécise : infectieuse, probable


– Enfants jeunes, épidémies hivernales
– 3 Phases :
• Fièvre, exanthème bucco pharyngé, chéilite, glossite,
signes cutanés, adénopathies, signes viscéraux, syndrome
inflammatoire bio…
• Phase tardive : desquamation des extrémités, arthrites,
atteintes cardiaques
• Convalescence : 3 à 6 semaines
– TTT : Ig IV et aspirine
Maladie de Kawasaki
Exanthèmes maculo-papuleux
• Autres étiologies virales
– VHB
– Adénovirus, Grippe et myxovirus
– Arbovirus…
• Exanthèmes bactériens
– Staphylococcie, streptococcie, méningococcie
– F. Typhoïde
– Spirochétoses
– BK, lèpre
– Rickettsiose
– Bartonellose …
• Exanthèmes parasitaires
– Helminthiases
– Toxoplasmose
– Hydatitose…
Syphilis secondaire
Exanthèmes vésiculopustuleux
• Origine virale
– Varicelle, zona, herpès
– « Pustulose varioliforme de Kaposi-Juliusberg » :
vaccinale ou herpétique
– Entéroviroses : « Syndrome pied, main, bouche »
– VIH
– ORF, Variole…

• Origine bactérienne : rare


– Staphylococcie, méningococcie…
Vésicules herpétiques
Vésicules à VZV
Syndrome de Kaposi
Juliusberg herpétique
Orf : Ecthyma contagiosum
Variole
Exanthèmes bulleux
• Erythème polymorphe
– Lésion en cocarde
– Enanthème
– Post herpétique le plus souvent
• Toxidermies bulleuses
– Signe de gravité
– Décollement : Syndrome de SJ ou de Lyell
• Syndrome de Stevens- Johnson
– Médicament
– Infection à M. Pneumoniae
• Staphylococcie exfoliante
Syndrome de
Stevens Johnson