Vous êtes sur la page 1sur 13

TotalFinaElf E & P Angola

DB3 / EXP / FORM


FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE
Sujet : DESHYDRATATION DESSALAGE DU BRUT
- Objectifs du Dessalage
- Emulsions EAU-BRUT
- Propriété des émulsions
- stabilité
- viscosité
- Actions des paramètres
- Température
- temps de décantation
- agitation
- produits chimiques
- champ électrique
- Chaîne de deshydratation-dessalage
- principe général
- dessaleur électrique
- paramètres de fonctionnement
- calculs
- chaînes de traitement PALP1/P2

- OBJECTIFS DU DESSALAGE
- Eliminer
- L'eau (déshydratation)
- Le sel (dessalage)
contenus dans le brut de production
- pour
- satisfaire aux spécifications commerciales
BSW < 1%
Salinité < 60 mg/l
- Limiter le transport de l'eau dans les pipes(pertes de charge, corrosion).

- EMULSIONS EAU-BRUT

- Origines de l'eau
- Eau de gisement : 170 g/l de sel
- Eau d'injection : 35 g/l de sel
- Eau de lavage : 35 g/l de sel

- Mélanges eau-brut
- Suivant :
- les proportions eau / brut
- le degré d'agitation
- on obtient :
- une DISPERSION (instable,EAU LIBRE)
- une EMULSION (stable)
EAU dans HUILE ou HUILE dans EAU.

PROPRIETE DES EMULSIONS

- Stabilité
- caractérisée par le TEMPS nécessaire à la séparation des PHASES
- dépend:
- des interactions EAU/BRUT
- des paramètres PHYSIQUES (température, agitation)
- cas des émulsions stables: présence de MOLECULES TENSIOACTIVES naturelles autour des gouttes d'eau
- PARAFFINES
- ASPHALTENES
- SILTS ARGILEUX

TotalFinaElf E & P Angola


DB3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE

39
Sujet : DESHYDRATATION DESSALAGE DU BRUT

Emulsion HUILE dans EAU


Traitement des eaux de rejet.

Emulsion EAU dans HUILE


Dessalage du brut

Gouttes
d’eau

Molécules
polaires

Représentation d’une émulsion EAU / HUILE


Gouttes d’eau entourées de stabilisants naturels.

TotalFinaElf E & P Angola


DB3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE
Sujet : DESHYDRATATION DESSALAGE DU BRUT
PRINCIPE

40
Deux forces s'opposent: les tensions inter faciales des deux liquides
qui tendent à faire s'homogénéiser chaque phase, et, la résistance du
film inter facial qui s'oppose à cette fusion dans la phase dispersée.

Réduire une émulsion se ramène donc à briser les films inter faciaux
par une action chimique ou électrique.

Ainsi les gouttes dispersées peuvent fusionner. On dispose pour cela de


moyens chimiques, électriques et mécaniques.

Une fois que les gouttes d’eau se sont rapprochées,


ont fusionné la séparation par gravité peut effectuer.

41
TotalFinaElf E & P Angola
DB3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE
Sujet : DESHYDRATATION DESSALAGE DU BRUT

FLOCULATION

COALESCENCE

DECANTATION

TotalFinaElf E & P Angola

42
DB3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE
Sujet : DESHYDRATATION DESSALAGE DU BRUT
RUPTURE D'UNE EMULSION
Deux étapes: * FLOCULATION
* COALESCENCE

FLOCULATION Vitesse de sédimentation d'une gouttelette

Loi de STOKES

2 ( p eau  p huile)
V  . g. r 2 
9  huile
V : vitesse de décantation
g : 9,81 accélération de la pesanteur
r : rayon de la goutte
p eau - p huile : différence de masse volumique
entre l'eau et le brut
µ huile : viscosité dynamique du brut

COALESCENCE V
Dépend des forces d'interaction entre gouttelettes
- DES FORCES D'ATTRACTION (champ électrique)
- DE L'APTITUDE DES INTERFACES A SE DEFORMER
t : TENSION INTERFACIALE (plus elle est grande, moins les
gouttes se déforment, plus est difficile la coalescence).

LA TENSION INTERFACIALE DEPEND DES MOLECULES PRESENTES A LA SURFACE DES GOUTTES.

VISCOSITE DES EMULSIONS

- Dépend des paramètres:


- PROPORTION EAU- HUILE
- VISCOSITE de L'HUILE (fonction de la température)
- ENERGIE d'AGITATION
- STABILITE de l'EMULSION (pas de formule universelle pour la calculer.

En cas de TRES FORTE AGITATION l’EMULSION EAU / HUILE est STABLE.

Viscosité
de
l’émulsion

BSW de
l’émulsion

La viscosité de l’émulsion augmente très vite lorsque la proportion d’eau augmente.

43
TotalFinaElf E & P Angola
DB3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE
Sujet : DESHYDRATATION DESSALAGE DU BRUT
Agitation
Une énergie d’agitation importante diminue le diamètre des gouttes et tend à stabiliser l’émulsion. (Ex: Pompes centrifuges, DP
trop forte.
Une agitation peu violente facilite la rencontre entre les gouttes et améliore la coalescence. (Ex: Turbulences dans les pipes, DP
vanne de mixage.
Produits chimiques
Produits commerciaux dits DESEMULSIFIANT (ex: GR88).
Comme leur nom l’indique se sont des briseurs d’émulsion. Ces briseurs d’émulsion sont des produits chimiques souvent à
base de macromolécules organiques sulfonées ou aminées qui ont la propriété de briser le film de stabilisants naturels entourent les
gouttelettes d’eau et d’en favoriser la coalescence, ce qui a pour effet de séparer l’eau du brut.
Tête polaire aquaphile
( affinité pour l’eau ) EAU

Queue hydrocarbonée
lipophile
( affinité pour l’huile )
HUILE

En général non-ionique
Action des paramètres
Température
L’augmentation de la température
Diminue la viscosité du brut
Augmente la probabilité de rencontre entre les gouttelettes
Facilite l’élimination de la gangue autour des gouttes d’eau
Temps de décantation
Temps trop court
Seules les grosses gouttes peuvent se séparer
Les gouttelettes restent dans l’émulsion

100%

Proportion
d’eau
décantée

Temps Temps
minimum
nécessaire

TotalFinaElf E & P Angola


DB3 / EXP / FORM

44
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE
Sujet : DESHYDRATATION DESSALAGE DU BRUT

Action
Les molécules viennent occuper la surface des gouttes en chassant les molécules stabilisatrices naturelles, elles abaissent la tension
inter faciale et facilitent la coalescence.

Dosage
Dépend du brut
En général entre 5 et 50 ppm
Un surdosage est inutile et peut dégrader les performances

Point d’injection
Plus il est en amont plus son action est efficace grâce aux turbulences (pompes, DP, pipe….)

100%
Brut + 300 ppm X

Brut + 200 ppm X


Proportion
d’eau Brut + 100 ppm Y
décantée
Brut vierge

Choix et efficacité des produits désémulsifiants Temps

TotalFinaElf E & P Angola


DB3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE
Sujet : DESHYDRATATION DESSALAGE DU BRUT
Champ électrique

45
L’application une haute tension entre deux électrode dans une émulsion
Crée un champ électrique important
Polarise les gouttes d’eau
Augmente l’attraction entre ces gouttes
Ce qui favorise la coalescence
L’application d’un champ électrique trop élevé
Polarise trop fortement les gouttes
Entrainant une rupture des gouttes d’eau
Ce qui est défavorable à la coalescence

+++++++++++

----------------
Attraction et déformation des gouttes d’eau sous l’effet d’un champ électrique
Compromis pratique: exemple du dessaleur UA 301 de PAL P1
Champ électrique 2000 à 3000 V / cm
Tension électrique 16000 V / 17600 V / 19200 V
Transformateur monophasé
Tension primaire 380 V
Puissance 60 kVA

TotalFinaElf E & P Angola


DB3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE
Sujet : DESHYDRATATION DESSALAGE DU BRUT

Principe de la chaîne de éshydratation / dessalage

Brut + eau de
production
DECANTATION
STOKAGE
DECANTATION
SECONDAIRE
DECANTATION
DESSALAGE SEPARATION
SEPARATIONEAU
EAU
COMPLEMENTAIRE
SEPARATEUR/FWKO SEPARATION
SEPARATIONEAU
EAU
Injection desemulsifiant ELECTRIQUE
PRIMAIRE46 RESIDUELLE
LIBRE
EMUSIONEE
LIBRE
POSSIBLE PDCV (vanne de mixage)
SEPARATEUR RECHAUFFAGE
DESSALEUR LOW VELOCITY

Niveau interface
Injection eau moyen
de mer

Distributeur d’entrée INVERTED PAN

DESSALEUR BILECTRIC
TotalFinaElf E & P Angola
DB3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE
Distributeur d’entrée BILECTRIC
Sujet : DESHYDRATATION DESSALAGE DU BRUT

Niveau interface moyen

47
TotalFinaElf E & P Angola
DB3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE
Sujet : DESHYDRATATION DESSALAGE DU BRUT

48
TotalFinaElf E & P Angola
DB3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE
Sujet : DESHYDRATATION DESSALAGE DU BRUT

PARAMETRES DE FONCTIONNEMENT

BSW entrée du brut: BSW résiduel à maintenir BSWe < 5%

Taux de lavage: t = Débit eau de lavage généralement 5 % < t < 12 %


Débit de brut à traiter
t: valeur à ajuster en fonction de la salinité du brut de sortie, globalement, il faut à l’entrée du dessaleur une teneur
en eau inférieure à 15 % (eau émulsionnée / eau de lavage).

DP vanne de mixage: Une différence de pression trop forte risque de créer une émulsion trop stable, difficile à traiter. La valeur de
DP optimum est généralement comprise entre 0,5 et 1 bar.

Champ électrique: Réglage avec trois positions, mais en général maintenu à la valeur maxi (2000 à 3000 V/cm). Si le champ est
instable il y a augmentation du courant de fuite signe que l’émulsion n’est pas correctement déstabilisée ( il reste trop d’eau dans le
champ primaire ) cas extrême les électrodes sont en court-circuit.

Actions: Augmenter le débit de désemulsifiant


Vérifier la décantation en amont du dessaleur

49
Vérifier la position de l’interface eau / brut dans le dessaleur
Vérifier le débit d’eau de lavage
Vérifier la DP vanne de mixage

Position de l’interface eau / brut:


Position trop basse: Réduction du temps de séjour de l’eau
Mauvais effet de lavage du brut dans le pied d’eau
Diminution du champ primaire
Dégradation de la qualité de l’eau purgée

Position trop haute: Augmentation du champ primaire


Risque de court-circuit
Instabilité du champ électrique

Stabilité à contrôler par la prise d’échantillons

Débit de brut à traiter:


Débit trop haut par rapport à la valeur nominale:
Diminution du temps de séjour dans le dessaleur doit être de 15 à 30 minutes
Diminution des performances du dessaleur
Augmentation du BSW à la sortie du dessaleur
Débit à la valeur nominale:
Favorise une bonne déshydratation
Dans les deux cas régler les débit de désémulsifiant

Performances: Eau teneur en eau du brut entrée <5%


Sortie < 0,1 %

Exemple: Eau de production salinité Se = 180 gr / l


Eau de lavage salinité SL = 40 gr / l
Taux de lavage tL = 10 %
Rendement de lavage rL = 90 %
Brut teneur en eau entrée BSWe = 2 %
Brut teneur en eau sortie BSWs = 0,1 %

Salinité théorique Sth = 2 x 180 + 10 x 40 = 63 gr / l


2 + 10
Salinité réelle Sr = 180 – 90 x (180 – 63) = 75 gr / l
100
Salinité résiduelle du brut sortie Sbrut = 0,001 x 75 = 0,075 gr / l = 75 mgr / l

Même calcul avec BSW = 5% Sth = 5 x 180 + 10 x 40 = 87 gr / l


5 + 10
Sr = 180 – 90 x (180 – 87) = 96 gr / l
100
Sbrut = 0,001 x 96 = 0,096 gr / l = 96 mgr / l

TotalFinaElf E & P Angola


DB3 / EXP / FORM
FORMATION OPERATEUR PRODUCTION SURFACE
Sujet : DESHYDRATATION DESSALAGE DU BRUT

Salinité: elle dépend de La salinité de l’eau de production Se gr / l


La teneur en eau du brut à l’entrée BSWe %
Le taux de lavage tL
Le rendement de lavage rL
La salinité de l’eau de lavage SL gr / l
La teneur en eau du brut sortie dessaleur BSWs %

Calcul: Au premier étage de dessalage le sel est contenu dans l’eau de production ou cas exeptionnels, les
critaux de sel se trouvent dans le brut quand l’eau est saturée ( salinité supérieure à 300 gr / l )

Salinité théorique Sth de l’eau résiduelle Sth = Se x BSWe + SL x tL


BSWe + tL

Salinité reelle Sr de l’eau résiduelle Sr = Se – rL x ( Se – Sth )

Salinité du brut sortie dessaleur Sbrut = BSWs x Sr

Sbrut mgr / l
BSWs % du volume
Sr gr / l

50
Conclusion: Avec le vieillissement des champs le BSW augmente donc il faut obtimiser le procédé de déshydratation /
dessalage en contrôlant

La décantation de l’eau dans les séparateurs triphasiques

Les injections de désémulsifiant

Le fonctionnement des dessaleurs (niveaux, débits, température…..)

51