Vous êtes sur la page 1sur 2

La langue anglaise regorge de figures de style, c’est-à-dire d’expressions où les mots

sont employés d’une certaine particulière afin d’obtenir un effet particulier. Si le langage
figuré (qui utilise beaucoup ce type de tournures) est très souvent associé aux romans,
à la littérature et à la poésie, le fait est nous utilisons tous des figures de style dans nos
conversations, nos messages ou nos mails, sans même nous en rendre compte !

Ce petit guide explore les principaux types de figures de style qui existent en anglais.
Ces tournures vous offrent des façons originales de jouer avec les mots, les
expressions et les sons, n’hésitez donc pas à les adopter pour améliorer votre
anglais et vos compétences linguistiques !
Allitération
Une altération est une figure de style très souvent employée en poésie. Ce terme fait
référence à la répétition du même son ou d’une même lettre au début de chaque mot
composant une phrase. Dans l’exemple suivant :

“Peter picked a peck of pickled peppers” c’est la lettre « p » qui est répétée


Mais l’allitération ne se limite pas à la première lettre, comme on peut le voir dans cet
extrait d’un poème de James Thomson :

“Come…dragging the lazy languid line along”


Le célèbre verset d’Edgar Allan Poe, The Raven, lui aussi fortement allitératif, contient
plutôt des sons répétés intentionnellement :
“And the silken sad uncertain rustling of each purple curtain”
Tous ces effets sont obtenus par allitération. Pour comprendre l’effet produit, il suffit de
prêter une oreille attentive en se posant la question suivante : quels sentiments
éprouve-t-on en entendant ces sons ?

Les poètes emploient l’allitération pour attirer l’attention sur certains mots dans un vers
ou créer un rythme agréable.

L’allitération permet également d’ajouter une nuance aux sentiments qu’évoque un


poème ou de créer une ambiance dramatique. Le fait de répéter des sons doux et
mélodieux permet, par exemple, d’obtenir un effet calme ou sombre. Pour créer un effet
soudain, rapide ou saccadé ou rendre son texte plus tendu ou plus dramatique, on
répétera des sons durs comme ck ou ot. En revanche, le fait d’employer des sons
feutrés comme s, l et f, permet de créer un sentiment de calme et de tranquillité, comme
dans cet extrait du poème All in Green Went My Love Riding d’E.E. Cummings :
“Softer be they than slippered sleep the lean lithe deer the fleet flown deer”
Assonance
Cette figure de style ressemble beaucoup à l’allitération dans la mesure où elle implique
aussi la répétition de certains sons. Mais dans ce cas précis, ce sont les voyelles que
l’on répète. L’assonance crée un rythme interne dans des expressions ou des phrases
en répétant les sons de voyelles identiques. Voici un autre exemple écrit par E.E.
Cummings :

“On a proud round cloud in white high night”


Étant donné que le but principal de l’assonance consiste à créer des rimes dans les
mots, il n’est pas étonnant que cette figure de style soit beaucoup plus souvent
employée en poésie qu’en prose. Avec l’allitération et la consonance, l’assonance
constitue en effet l’une des pierres angulaires de la poésie. Ce style peut toutefois
apparaître dans d’autres types de contenus lorsque l’auteur souhaite créer une rime
puissante, comme notamment, dans les paroles de chansons. Le hip hop et le rap
emploient beaucoup l’assonance, comme le montre cet extrait d’une chanson
d’Eminem :

“Fire at the private eye hired to pry in my business”


Anaphore
L’anaphore consiste à répéter des mots entiers dans une phrase ou dans un
paragraphe afin de créer différents effets. Les mots répétés se placent généralement en
début de versets, clauses ou paragraphes successifs. Là encore, c’est un style très
fréquemment utilisé en poésie, mais que l’on trouve aussi dans des discours politiques
pour susciter l’émotion, comme dans le célèbre discours de Winston Churchill :

“We shall fight on the beaches, we shall fight on the landing grounds, we shall fight in
the fields and in the streets, we shall fight in the hills”
Martin Luther King utilisa également l’anaphore dans son célèbre I Have a Dream.
Antithèse
Le mot « antithèse » vient du latin et du grec : « anti » signifie « contre » tandis que
« tithenai » signifie « définir ». Autrement dit, antithèse signifie « définir un opposé », ou
« créer un contraste ». Cette figure de style s’emploie essentiellement pour créer un
effet de contraste en introduisant deux opposés dans une même phrase, comme dans
l’exemple suivant :
“Many are called but few are chosen”
Il s’agit d’une figure de style très souvent utilisée dans les discours et en rhétorique car
elle permet de renforcer un argument en citant son exact opposé ou en présentant des
idées contrastantes. L’antithèse rend également une phrase plus mémorable comme
dans la célèbre phrase de John F. Kennedy :

“Ask not what your country can do for you, ask what you can do for your country