Vous êtes sur la page 1sur 4

Soudage MAG

d'aciers non alliés


Procédés et choix du gaz de protection
Gaz de protection :
Les classiques et les tendances

Gaz de protection pour le soudage MAG Pour le soudage MAG, de nombreux mélanges
de gaz à base d’argon sont disponibles dans
notre gamme de produit.
Groupe
Composition
selon
Les mélanges de gaz classiques
EN 439 Ar CO2 O2 He Le Ferromix C18 avec 18% de CO2, le Ferromix X8
avec 8% d’oxygèné et le Ferromix C5X5, mélange à
Ferromix C18 M 21 x x - -
trois constituants, sont des mélanges standard
Ferromix X8 M 22 x - x - ayant fait leur preuve. L’oxygène réduit de manière
Ferromix C5X5 M 23 x x x - très efficace la formation de projections, tandis que
Ferromix C8 M 21 x x - - des teneurs plus élevées en CO2 peuvent être
avantageuses pour les opérations de soudage en
Ferromix X4 M 22 x - x - position. Dans certains cas, on utilise aussi du CO2
Kohlendioxid C1 - x - - pur, par exemple avec des fils fourrés rutiles ou
basiques.

Gaz faiblement actifs


Plages de performance La tendance vers les gaz faiblement actifs a débuté
avec le Ferromix C8 et le Ferromix X4. En réduisant
la formation de silicates et en évitant les projections
de soudage, il est possible d’obtenir des gains de
coûts décisifs. De plus, les caractéristiques
mécaniques peuvent être améliorées. Les chemins
Tension Arc électrique de fer allemands, particulièrement reconnus pour
d'arc tournant leurs exigences, ont agréé le Ferromix X4 pour la
Arc avec construction de leurs ponts, gage de la grande
pulvérisation axiale qualité de nos gaz faiblement actifs.
Arc court
Soudage de haute performance
Pour des intensités de courant très élevées, on
Plage classique Plage de haute passe du transfert par pulvérisation axiale au
performance transfert par veine liquide tournante. D’une manière
générale, tous les mélanges de gaz à base d’argon
sont adaptés pour ce type de transfert. Il est
particulièrement facile de souder aux fortes
100A 200A 300A 400A 500A intensités avec le gaz faiblement actif Ferromix X4.
Intensité de soudage (fil ∅ 1,2 mm) Dans certains cas, on utilise des mélanges avec de
l’hélium comme par exemple dans le gaz TIME.
Ceux-ci exigent une tension de soudage plus élevée.
Procédés de soudage MAG

Diamètre du fil 1,0 ou 1,2 mm ?


La plupart du temps, on utilise des fils massifs de diamètre 1,2 mm. Ils
permettent d’atteindre de hautes performances de fusion en soudage à plat et se
prêtent également bien pour le soudage de tôles fines en position. Lorsqu’il y a
une majorité de tôles fines à souder en position, il est plus avantageux d’utiliser
un fil de diamètre 1,0 mm qui permet également une bonne performance en
soudage à plat. Pour travailler uniquement sur de la tôle fine, on utilise un fil de
diamètre 0,8 mm. Le fil de diamètre 1,6 mm est préconisé pour le travail des
tôles épaisses en soudage à plat, mais il connaît une nette régression à cause du
soudage de haute performance.

Quand faut-il utiliser les gaz de protection et en quelle quantité ?


Pour les arcs courts, à 150 A par exemple, on règle généralement le gaz de
protection entre 12 et 15 l/min.. On règle le débit de gaz entre 15 et 18 l/min. pour
les transferts par pulvérisation axiale obtenus par exemple à 300 A. Au-dessus de
350 A (arc de haute performance), on atteint 20 à 25 l/min. Ces valeurs se
rapportent aux valeurs habituelles de stickout. Si l’utilisation nécessite une valeur
de stickout plus élevée, il faut augmenter les débits de gaz de manière
appropriée. Cependant, il ne faut pas mettre trop de gaz pour éviter
l’entraînement de l’air et la formation de porosités. Pour optimiser le réglage du
gaz, un détendeur équipé d’un débitmètre à flotteur est recommandé.

Taux de dépôt - possibilités et limites


En ce qui concerne le taux de dépôt, le soudage MAG atteint désormais de
nouveaux sommets. Avec du fil de diamètre 1,2 mm, on peut arriver sans
problème à 380 A en mode manuel et à 420 A en mode automatique. Ainsi, on
obtient des taux de dépôt de 10 à 12 kg/h. Des performances encore plus élevées
sont possibles avec un transfert par veine liquide tournante. Ce procédé est
également appelé soudage TIME. D’un point de vue purement métallurgique, le
soudage MAG permet d’atteindre des taux de dépôt de plus de 20 kg/h.

La torche : refroidie par air ou par eau ?


Lorsqu’il s’agit de travaux sur des tôles fines exclusivement et en plus avec un
arc court, c’est-à-dire jusqu’à 220 A, les installations refroidies par air apportent la
meilleure solution. Par contre, à partir d’un courant de 250 A avec un fil métallique
de 1,0 mm, il est conseillé d’utiliser un refroidissement par eau. D’autre part, les
torches de haute performance sont beaucoup plus légères et maniables lorsqu’il
s’agit de la version refroidie par eau. De plus, le refroidissement par eau offre
toujours une marge lorsqu’on dépasse la puissance initialement prévue.

Peu de silicates, pas de projections


Des cordons de soudure sans retouche : Pour y parvenir, tout doit être optimum.
Des sources de courant de bonne qualité, des fils avec de faibles tolérances de
fabrication et bien évidemment de bons paramètres de réglage. La zone de
transfert d’arc transitoire connu pour provoquer de nombreuses projections peut
être entièrement évitée si l’on choisit le diamètre de fil adapté. Lorsque les
projections représentent une exigence forte, on peut utiliser la technique
« pulsée ». Les gaz faiblement actifs offrent la meilleure solution pour minimiser
les silicates et les projections.

Tôles galvanisées : brasage MIG


L’évolution technique peut engendrer de nouvelles questions. La
galvanisation, signe de qualité et de longévité croissantes, en particulier dans
la construction automobile, provoque, lors du soudage MAG, d’importantes
formations de porosités et de projections liées à l’évaporation du zinc. Pour
des galvanisations jusqu’à une épaisseur de 20 mm, le brasage MIG est alors
une bonne alternative. On utilise un bronze (par ex. CuSi3) comme métal
d’apport. Pour des applications typiques avec de la tôle fine, en dessous de
100 A, on choisit soit le soudage pulsé, soit le brasage. Effet secondaire
avantageux : pas besoin de galvanisation en finition, le cordon de brasage
MIG résiste à la corrosion.
Conseil, livraison, services
MESSER offre une vaste gamme de gaz, mais ce
n’est pas tout !

Nous vous conseillerons aussi lors de votre choix


du procédé de soudage ou pour toute question de
mise en oeuvre ; nous vous proposerons le type
d’approvisionnement le plus adapté à vos besoins, à
savoir bouteille, cadre ou approvisionnement en vrac
avec évaporateur atmosphérique. Nous sommes
également à votre disposition pour discuter des
possibilités de réduction de coûts dans votre
entreprise concernant le soudage, le coupage et les
autres procédés similaires.

Bien évidemment, notre service comprend aussi la


mise à votre disposition de matériel d’information
et de formation, tel que des films spécialisés que
vous pouvez emprunter gratuitement, des articles
de presse spécialisée, des brochures et des
réponses aux différentes questions qui se posent
quotidiennement dans le secteur du
soudage/coupage.

N'hésitez pas à nous contacter au :


Tél. : +33 (0) 1 40 80 33 00
Tél. : +33 (0) 1 40 80 33 52

Management Nos centres techniques :


Holding 1) Krefeld
2) Dällikon
3) Budapest
4) Shanghai
Messer France S.A.S.
25, rue Auguste Blanche
92816 Puteaux Cedex
Tel. +33 1 40 80 33 00
Fax +33 1 40 80 33 99
www.messer.fr
info@messer.fr

Réf. : 1.FR1.204 - 8500 4065