Vous êtes sur la page 1sur 52

SYS867 SUJETS SPÉCIAUX I:

TRAITEMENT DES SIGNAUX BIOMÉDICAUX

Méthodologie de la recherche

https://cours.ele.etsmtl.ca/academique/sys867/
Retour sur le codage de la direction
et de l’amplitude

Cerveau – Robot

http://www.silicon.fr/articles/15343/Honda-connecte-le-cerveau-au-robot.html
La Science

« Le jeu de la Science est en principe


sans fin. Celui-là se retire du jeu qui
décide un jour que les énoncés
scientifiques ne requièrent pas de test
ultérieur et peuvent être considérés
comme définitivement vérifiés » (Popper,
1978, p. 51).
Les étapes du processus de
recherche
1. Trouver une idée de recherche
2. Transformer l’idée en hypothèse
3. Définir les variables
4. Identifier les participants
5. Sélectionner une stratégie de recherche
6. Sélectionner le design expérimental
7. Effectuer l’étude
8. Évaluer les résultats
9. Présenter les résultats
10. Raffiner ou reformuler l’idée de recherche
Étapes du processus de recherche
1. Trouver une idée de recherche
Déterminer un sujet à explorer et consulter la littérature pour
trouver une approche nouvelle

2. Transformer l’idée en hypothèse


Utiliser l’idée pour formuler des hypothèses spécifiques et
testables

3. Définir les variables


Définir ce qui sera mesuré et manipulé

4. Identifier les participants


Définir qui sera testé et combien de participants seront
nécessaires.

5. Sélectionner une stratégie de recherche


Choisir une stratégie sur la base des hypothèses (descriptive,
corrélationnelle, expérimentale,…)
Les étapes du processus de
recherche
6. Sélectionner le design expérimental
Mesure indépendante (between-participants), Mesure répétée
(within-participants), plan factoriel

7. Effectuer l’étude
Collecte des données. Attention à la validité interne !

8. Évaluer les résultats


Effectuer les analyses statistiques

9. Présenter les résultats


Présenter les résultats en utilisant les normes reconnues

10. Raffiner ou reformuler l’idée de recherche


Utiliser les résultats pour modifier ou étendre l’idée originale pour
générer de nouvelles idées.
1. Trouver une idée de recherche

• Choisir un sujet, une population qui vous intéresse

• Garder un esprit ouvert


– Commencer par une approche globale
– Éviter d’avoir des idées préconçues
– Remettre en question ce que vous lisez

• Bien se préparer
– Lire, lire, lire
– Qu’est-ce qui a été fait?
– Que reste-t-il à faire?
– Cibler le sujet de recherche.

• Éviter de s’éparpiller. Trouver une ou deux questions de


recherche et les exploiter à fond.
1. Trouver une idée de recherche

2 qualités d’un problème de recherche:

1. On doit pouvoir le résoudre par des moyens scientifiques.

2. Le problème doit déboucher sur une réponse qui contribue


de façon significative à l’avancement des connaissances.
1. Trouver une idée de recherche
3 difficultés associées à un problème de recherche inadéquat:

1. Problème trop vague

2. Questions trop générales

3. Impossibilité de recueillir l’information pertinente pour des


raisons technologiques ou déontologiques
1. Trouver une idée de recherche
À éviter:

– Collecte de données sans avoir défini le plan, les objectifs

– Recherche menant à des conclusions ne pouvant pas être


généralisées

– Attention aux prémisses, aux croyances, aux jugements de


valeurs

– Répéter ce qui a déjà été fait


1. Trouver une idée de recherche

• Recension des travaux antérieurs

– le chercheur doit consacrer le maximum d’effort à formuler


un projet de recherche basé sur un inventaire exhaustif des
connaissances déjà accumulées en la matière.

– Comment? Bases de données

http://opurl.bib.umontreal.ca:8331/V/H3Q31RTTSH2AXEFIC3GJPKSYUCGDXP3P83PQFMJPQHAG
7NLJGT-10443?&pds_handle=GUEST
2. Transformer l’idée en hypothèse
• Qualités d’une hypothèse:

– Opérationnelle

– Rigueur. Cohérente avec la littérature. Logique.

– Fécondité théorique (dimension nouvelle aux


connaissances)

– Vérifiable (éprouver sa validité)


2. Transformer l’idée en hypothèse

• Hypothèse théorique: affirmation, suggestion de réponse à la


réponse théorique que pose la recherche

• Types d’hypothèses
– Hypothèse générale: orientation de la recherche. Sert à guider la
réflexion

– Hypothèse de recherche: plus précise que l’hypothèse générale. Les


variables sont définies. Précise la direction des comportements

– Hypothèse statistique
2. Transformer l’idée en hypothèse
• Hypothèse statistique
– Hypothèse nulle (Ho): présume que la relation entre les variables est
nulle. Modification reliée à la chance, au hasard.
– Hypothèse de recherche (H1): différences significatives entre les
variables étudiées.
– Lorsque p<0.05.
• Ho est réfutée
• H1 est acceptée.

• Erreur
– Erreur de type I: rejeter Ho lorsqu’elle est vraie (p. ex. plusieurs test-t)
– Erreur de type II: accepter Ho lorsqu’elle est fausse

La recherche scientifique concerne des probabilités et non des certitudes.


3. Définir les variables
• Variable: toute caractéristique de l’environnement ou tout
comportement dont les manifestations peuvent être classifiées
selon des catégories ou plus.

• Variable dépendante: variable mesurée. Utilisée afin de


déterminer la présence ou non de changement relié à la variable
indépendante.

• Variable indépendante: variable manipulée par le chercheur.


Conditions auxquelles le participant est exposé.
– Présente chez le sujet
– Variation de l’environnement

• Variable confondante: une variable externe (habituellement non


mesurée) qui modifie la performance dans le même sens que les
variables indépendantes.
3. Définir les variables
• Mesures de contrôle
– Prévoir toute les mesures de contrôle nécessaire pour
maximiser la validité interne.

– But: neutraliser l’effet possible de variables parasites. La


variable indépendante doit être la seule responsable de la
fluctuation de la variable dépendante.

– Éléments à contrôler:
• Variables de l’environnement (p.ex., son, lumière,
température,…)
• Variables reliées au sujet lui-même (éveil, motivation,…)

– Moyens:
• Maintien des variables à un niveau constant (un seul sexe)
• Variation systématique
• Variation au hasard
4. Identifier les participants
• Population (N) : l’ensemble des individus composant un groupe.
Les données doivent pouvoir être généralisées à l’ensemble de la
population.

• Échantillon (n): un sous-ensemble représentatif de la population


– est-ce qu’un étudiant universitaire représente adéquatement la
population de « jeunes adultes »?

• Doivent être choisis en fonction des variables indépendantes et


les mesures de contrôles. Identifier les critères d’exclusion.

• Prévoir une puissance statistique suffisante.


4. Identifier les participants
Depuis 1994, l’APA recommande d’utiliser le terme
« participants » pour désigner des humains participants à une
étude et « sujet » pour désigner des animaux
5. Sélectionner
une stratégie de recherche
• Méthodes pré-scientifiques: surtout reliées à l’acquisition de
connaissances
– Méthode d’obstination
– Méthode d’intuition
– Méthode d’autorité
– Méthode de raisonnement
– Méthode empirique

• Méthodes scientifiques
– Le but est la compréhension de l’univers dans lequel
nous vivons
5. Sélectionner
une stratégie de recherche
Méthodes scientifiques:

1. Méthodes historiques
- Recherche historique
- Étude de cas

2. Méthodes descriptives: décrit la relation qui existe entre des


variables (sans tentative d’expliquer une relation causale)
- Observation systématique: étudier le comportement sans tenter
de l’influencer
- Méthode corrélationnelle: mesurer des relations entre
différentes variables
- Étude génétique: suivre un sujet à différents âges
(longitudinale) ou différents sujets à un même âge
(transversale). Effet de cohorte.
- Étude ex post facto: regrouper des sujets a posteriori.
5. Sélectionner
une stratégie de recherche
3. Méthodes expérimentales
- Permet des relations de causalité
- Il s’agit de faire varier une variable et d’en observer les
effets

4. Méthodes quasi-expérimentale
- Similaire à la méthode expérimentale, mais aucun
contrôle ou manipulation n’est effectué sur les groupes
- Des groupes prédéterminés sont utilisés. Exemple: deux
groupes d’âge (on ne manipule pas l’âge).
6. Sélection du design expérimental
• Design à mesure indépendante (between-subject)
– Comparaison de différents groupes d’individus

• Design à mesure répétée (within-subject)


– Comparaison d’un minimum de deux conditions sur un
même groupe
6. Sélection du design expérimental
Design à mesure indépendante (between-subject)

• Groupes équivalents
– Chaque groupe doit
• Être créé équivalent (processus de recrutement)
• Testé de façon équivalente
• Composé d’individus équivalents

• Groupes non équivalents (étude génétique, cross-sectional)


Exemples:
– Effet de l’âge
– Effet du niveau d’expertise
6. Sélection du design expérimental
Design à mesure indépendante (between-subject)

Design à mesure indépendante (groupes équivalents)


• Avantages
– Chaque score est indépendant des autres (aucune
contamination)
– Pas d’effet de pratique ou de fatigue
– Utile pour déterminer l’efficacité de deux traitements, deux
méthodes

• Inconvénients
– Différences individuelles
• Effet confondant
• Augmentation de la variabilité
6. Sélection du design expérimental
Design à mesure indépendante (between-subject)

• Assignation
– Assignation aléatoire
• Juste et sans biais
• Dépend du nombre de participants

– Assignation contrôlée
• Lorsque que certains facteurs pouvant affecter la
performance sont connus (par ex. IQ), il est alors
possible de distribuer les participants en fonction de ces
facteurs
• Difficile d’identifier a priori les variables pouvant affecter
les mesures
6. Sélection du design expérimental
Design à mesure indépendante (between-subject)

• Dangers reliés à l’assignation


– Biais de l’expérimentateur
– Perte différentielle (si un groupe perd plus de participants qu’un
autre)
– Les participants se parlent entre eux
• Diffusion (du traitement)
• Demande de compensation (surtout de la part du groupe
contrôle)
• Rivalité entre les groupes
6. Sélection du design expérimental
Design à mesure répétée (within-subject)

Design à mesure répétée


• Avantages
– Nécessite moins de participants
– Élimine le problème des différences individuelles

• Inconvénients
– Perte de participants (pouvant causer des biais).
– Durée de l’expérience
– Facteurs externes affectant le participant entre les séances
– Effet de pratique ou de séquence
6. Sélection du design expérimental
Design à mesure répétée (within-subject)

• Contre-balancement
– Implique de changer l’ordre de présentation des conditions d’un
participant à l’autre

– Idéalement, il faut présenter l’ensemble des combinaisons de


séquences à un nombre égal de participants

– Limite du contre-balancement
• N’élimine pas l’effet d’ordre (mais le contrôle)
• Augmente la variabilité
• Certaines séquences peuvent créer des effets plus importants que
d’autres
• Pas toujours possible d’effectuer un contre-balancement complet
(lorsqu’il y a plusieurs conditions)
– Contre-balancement partiel: chaque condition débute la
séquence
6. Sélection du design expérimental
Design à mesure répétée (within-subject)

• Contre-balancement partiel. Technique des carrés latins (matrice


de n éléments où chaque élément apparaît une seule fois dans
chaque colonne et rangée).

A B C D
D A B C
C D A B
B C D A
6. Sélection du design expérimental
Design factoriel

• Design factoriel: design qui inclut au moins deux facteurs


(niveaux de la variable indépendante).

• Exemple. Effet de la vitesse et de la précision d’un mouvement


sur l’irrégularité d’un mouvement (variable dépendante)

• Design: 2 x 2 avec mesure répétée sur les deux facteurs (A X


B)
A Vitesse Vitesse
B lente rapide
Précision 15 cm/s 30 cm/s
faible Cible: 20 cm Cible: 20 cm

Précision 15 cm/s 30 cm/s


élevée Cible: 2 cm Cible: 2 cm
6. Sélection du design expérimental
Design factoriel

Précision élevée
• Effet principal vs. effet d’interaction Précision faible
0.14

0.12
A Vitesse lente Vitesse rapide
0.10
B

Irrégularité (%)
Précision 15 cm/s Cible: 30 cm/s 0.08

faible 20 cm Cible: 20 cm
0.06
Précision 15 cm/s Cible: 30 cm/s
élevée 2 cm Cible: 2 cm 0.04

0.02

0.00
Faible Élevée
Vitesse
7. Effectuer l’étude
Importance de préserver la validité interne de l’étude
– Limiter les fluctuations de l’instrument
– Se méfier des attentes des participants
– Se méfier des attentes du chercheur
– Limiter la perte de participants
8. Évaluer les résultats
Est-ce que les hypothèses de recherche sont
confirmées ou infirmées?

• Analyse descriptive
– Structurer les données
– Tracer un portrait des populations étudiées
– Analyse trop descriptive: trop détaillée (convient aux études
cliniques)
– Analyse peu descriptive: trop abstraite, trop vague

• Analyse inférentielle (statistique)


– Est-ce que des différences significatives sont observées
entre les différents niveaux de la variable indépendante?
– r (corrélation entre deux variables), Χ2 (comparaison de deux
moyennes qualitatives), t (comparaison de deux moyennes
quantitatives), F (utilisé avec un plan factoriel, pour tester
l’effet d’interaction entre les variables indépendantes),…
9. Présenter les résultats
Écrire un article scientifique

• Les règles de l’APA sont les plus communes.

• Toutefois, chaque revue scientifique possède ses propres normes


(instructions for authors)

Exemple de consignes

http://www.springer.com/cda/content/document/cda_downloaddocument/Instr_Print_00221.050523.pdf?SGWID
=0-0-45-95408-p1166829

Exemple d'un article


9. Présenter les résultats
Choisir un journal
• Le choix du journal dépend:
– thème central de l’article
– format (synthèse, article court,…)
– langue
– qualité de l’article
• Psychological Review, Journal of Applied Psychology et
Developmental Psychology refusent respectivement 89%,
87% et 83% des articles soumis.
9. Présenter les résultats
Choisir un journal
Journal Impact factor
ANNU REV IMMUNOL 52.431
Impact factor
CA-CANCER J CLIN 44.5153
• Mesure de l’importance du
journal. NEW ENGL J MED 38.5704

NAT REV CANCER 36.5575

• Dépend du nombre de PHYSIOL REV 33.9186


citations des papiers publiés NAT REV MOL CELL BIO 33.1707
dans le journal pour une année REV MOD PHYS 32.7718
donnée.
NAT REV IMMUNOL 32.6959

NATURE 32.18210
• Impact important mais
controversé. SCIENCE 31.85311

EXPERIMENT BRAIN 2.3


RESEARCH
• La cote varie selon les HUMAN MOVEMENT 0.987
disciplines. SCIENCE
JOURNAL OF NEURAL NA
ENGINEERING
9. Présenter les résultats
Présentation graphique

• Objectif clair:
– le thème principal de l’image doit être évident

• Compréhensible rapidement
– le point principal doit capter l’attention et être compris rapidement

• Format simple et aéré


– plus facile de repérer l’information importante

• Axes, variables, légendes


– bien spécifier à quoi réfèrent les différents éléments d’une figure ou d’une
table

• Information essentielle seulement


– information abordée par le présentateur seulement

Society for neuroscience


9. Présenter les résultats
Présentation graphique

• Assimilable
– il y a une limite à la quantité d’information pouvant être assimilée.
Préférable de limiter l’information présentée.

• Unité
– l’information doit être organisée autour d’un thème central.

• Présentation graphique (Figure vs. Table)


– une figure permet d’illustrer des relations entre différentes variables alors
qu’une table indique les valeurs exactes. Quel est le but de la diapo?

• Aspects techniques
– se limiter à une description générale de l’appareillage (surtout lorsque
l’appareillage est standard).

Society for neuroscience


9. Présenter les résultats
Présentation graphique

• Intégration présentation-image
– les images doivent supporter la présentation
verbale.

• Pertinence
– l’image doit être intégrée de façon fluide et
logique dans la présentation. Éviter les
détails redondants ou inutiles. L’image doit
supporter les idées proposées.

• Copyright Society for neuroscience


9. Présenter les résultats
Présentations PowerPoint

• Police. Utiliser des polices standards comme Times, Helvetica,


ou Arial.

• Attention à la lisibilité du texte et des images. Utiliser des


contrastes de couleur (p.ex. Utiliser blanc sur noir et éviter jaune
sur blanc). Les projecteurs LCD ont une palette de couleurs
limitée.

• Il est toujours utile de tester la présentation sur un autre


ordinateur pour vérifier la compatibilité (par exemple, police) et
que toutes les composantes sont incluses (film en lien
seulement).
9. Présenter les résultats
Préparation d’une affiche

• L’information contenue sur une affiche doit être suffisante pour en


comprendre les points principaux (afin que plusieurs personnes puissent
le lire en même temps). Le rôle de l’auteur est de répondre aux
questions et discuter certains points en profondeur sur demande.

• L’avantage de l’affiche est de permettre une discussion plus intime (d’où


l’importance d’éviter de perdre trop de temps à expliquer l’affiche de
façon répétitive, à plusieurs personnes).

• Important: le temps dévoué à la discussion est déterminé par la personne


lisant l’affiche et non le présentateur (comme une présentation orale).

• Une affiche efficace n’est pas la représentation page-par-page du papier


ni une représentation graphique d’une présentation orale. C’est plutôt un
équilibre entre les figures et le texte.
9. Présenter les résultats
Préparation d’une affiche

• Les panneaux d’affiche sont habituellement de 5'8" (1.7 m) de large et


3'8" (1.1 m) de haut. Une présentation par colonne (5) est donc
préférable.

• Texte
– Grandeur minimale de la police: 16 points
– Se limiter à l’essentiel
– Éviter le texte continu. Énumérer.
– Éviter de présenter le résumé
– Si possible, illustrer plutôt que décrire textuellement
9. Présenter les résultats
Préparation d’une affiche
• S’assurer que l’ordre des différentes sections est bien établi (numéroter
les sections). Utiliser des lignes ou des boîtes pour délimiter les
sections.
– Introduction: présentation par points
– Méthode: utiliser des figures ou photos
– Résultats: placer les résultats les plus importants à la hauteur des
yeux
– Discussion et conclusion: présentation par points. Inclure un
message-clé (« take-home »).

• Affiche couleur: 200$


• Affiche noir et blanc: 5$

• Figure
– Visible de loin
– Le point principal de la figure doit pouvoir être identifié rapidement
– Les détails peuvent être ajoutés dans le texte.
Exemple 1
Exemple 2
Exemple 3
Exemple de présentation de résultats de
recherche
Éthique en recherche
Responsabilités du chercheur:
1. Envers les participants humains et non-humains
2. Envers la Science
Éthique: historique
• Deuxième guerre mondiale: abus sur des prisonniers détenus
par des Nazis. Le code de Nuremberg

Exemples d’abus:
• 1963: injection de cellules cancéreuses à des sujets sains

• 1963: étude de Milgram (choc électrique)

• 1972: personne atteinte de la syphilis laissée sans traitement


pour observer les derniers stades de la maladie

• En 1972, l’APA publie un guide de règles à suivre


Éthique:
Formulaire de consentement
• Consentement éclairé
• Possibilité de se retirer à tout moment. Participation volontaire.
• Risques (physique, psychologique) et bénéfices
• Confidentialité

Exemple
Lire un article scientifique
Introduction
1. Qu’est-ce que les auteurs proposent?
2. Est-ce que les auteurs ont des biais?
3. Est-ce des approches différentes sont possibles?
4. Quelles sont les hypothèses testées?
5. Selon moi, comment devraient être testées les hypothèses?

Méthode
6. Est-ce que la réponse à la question 5 est différente de la
méthode utilisée par les auteurs?
7. Est-ce que la méthode choisie permet vraiment de répondre
aux hypothèses ?
8. Quelles sont les variables dépendantes, indépendantes,
contrôles (s’il y a lieu)? Qui sont les participants?
9. Est-ce que les mesures et instruments utilisés sont adéquats
en regard des hypothèses de recherche?
10. Sur la base de la méthode utilisée, quelles sont mes
prédictions en regard aux résultats obtenus?
Lire un article scientifique
Résultats
11. Est-ce que les auteurs obtiennent des résultats inattendus
(versus vos attentes (#10) et leurs attentes). Pourquoi?
(problème de méthode, hypothèses incompatibles avec la
littérature,…)
12. Comment interpréteriez-vous les résultats? (réorganisation des
données)

Discussion
13. Pourquoi je n’y avait pas pensé? (les auteurs gagnent!)
14. Pourquoi les auteurs n’y ont pas pensé? (vous gagnez!)