Vous êtes sur la page 1sur 8

‫ב״ה‬

Les lois Noahides d'après le Ramba''m

Troisième Partie

Comme cela a été dit en introduction de la première partie, les lois relatives aux
Bané Nôah sont énoncées par le Ramba''m ‫ ז״ל‬dans son Mishnéh Tôroh aux
chapitres 8 à 10 des Hilkôth Malokhim Oumilhomôth. Nous allons poursuivre
l'analyse du chapitre 9 que nous avions commencé dans la deuxième partie.
Dans cette partie-ci, nous parlerons des commandements noahides relatifs aux
relations sexuelles illicites, le vol et les jugements. Nous avions déjà traité du
commandement noahide relatif à la consommation d'un membre ou de la chair
arrachée d'un animal encore en vie dans l'article intitulé « Les lois alimentaires
et les Noahides ». Par conséquent, nous n'y reviendrons pas ici.

 Chapitre 9

E) L'interdiction des relations sexuelles illicites


7. Six relations sexuelles sont interdites -- ַ‫ז שֵׁ ש ע ֲָריֹות אֲסּורֹות עַ ל ְּבנֵׁי נֹוח‬
aux Bané Nôah : la mère, l'épouse du
père, l'épouse d'un homme, sa sœur du ‫ ַואֲחֹותֹו‬,‫ וְּ אֵׁ שֶׁ ת ִאיש‬,‫ וְּ אֵׁ שֶׁ ת הָ אָ ב‬,‫הָ אֵׁ ם‬
côté maternel, quelqu'un de sexe
masculin, et un animal, car il est dit1 :
,‫כֵׁ ן‬-‫ שֶׁ ֶׁנאֱמָ ר "עַ ל‬:‫ּובהֵׁ מָ ה‬
ְּ ,‫ וְּ זָכּור‬,‫מֵׁ ִאּמֹו‬
« C'est pourquoi, un homme ;‫ זֹו אֵׁ שֶׁ ת אָ ִביו‬,"‫אָ ִביו‬-‫ אֶׁ ת‬,‫ ִאיש‬-‫עזָב‬ ֲ ‫ַי‬
abandonnera son père », il s'agit de

1 Baré`shith 2:24

1
l'épouse de son père ; « et sa mère », ce ,"‫שּתֹו‬ ְּ ‫ ְּכמַ ְּשמָ עָ ּה; "וְּ ָדבַ ק ְּב ִא‬,"‫ ִאּמֹו‬-‫"וְּ אֶׁ ת‬
qui se comprend tel quel ; « et doit
s'attacher à son épouse », et non ‫ ל ֹא‬,"‫וְּ ל ֹא ְּבאֵׁ שֶׁ ת חֲבֵׁ רֹו; "וְּ ָדבַ ק ְּב ִא ְּשּתֹו‬
l'épouse de son prochain ; « et doit
s'attacher à son épouse », et non à
‫הֹוציא‬ִ ‫ ְּל‬,"‫ְּבזָכּור; "וְּ הָ יּו ְּלבָ שָ ר אֶׁ חָ ד‬
quelque de sexe masculin ; « et ils ‫ְּבהֵׁ מָ ה חַ יָה וָעֹוף ְּשאֵׁ ין הּוא וְּ הֶׁ ם בָ שָ ר‬
deviendront une seule chair », ce qui
exclut un animal domestique, un animal ,‫אַ ְך‬--‫היא‬ ִ ‫אָ ִבי‬-‫אח ִֹתי בַ ת‬ ֲ :‫אֶׁ חָ ד; וְּ ֶׁנאֱמָ ר‬
sauvage et une volaille, car lui et eux ne ‫ ְּל ִאשָ ה‬,‫ ִלי‬-‫ ִא ִּמי; ו ְַּּת ִהי‬-‫ל ֹא בַ ת‬
peuvent être « une seule chair ». Et il est
dit2 : « Elle est ma sœur, la fille de
mon père, cependant pas la fille de
ma mère, et elle est devenue mon
épouse ».
quelqu'un de sexe masculin : On parle d'une relation homosexuelle, un homme
avec un homme.

car il est dit : « C'est pourquoi, un homme abandonnera son père », il s'agit
de l'épouse de son père ; « et sa mère », ce qui se comprend tel quel ; « et
doit s'attacher à son épouse », et non l'épouse de son prochain ; « et doit
s'attacher à son épouse », et non à quelque de sexe masculin ; « et ils
deviendront une seule chair », ce qui exclut un animal domestique, un
animal sauvage et une volaille, car lui et eux ne peuvent être « une seule
chair » : En d'autres mots, du verset même de Baré`shith 2:24, qui fut révélé
avant le don de la Tôroh et s'applique donc aux Noahides, nous pouvons déduire
qu'un Noahide a l'interdiction d'avoir des rapports avec sa mère, l'épouse de son
père (sa belle-mère), une femme appartenant déjà à un autre homme, une
personne du même sexe ou un animal de quelque sorte que ce soit.

Et il est dit : « Elle est ma sœur, la fille de mon père, cependant pas la
fille de ma mère, et elle est devenue mon épouse » : En d'autres mots, de ce
verset, qui fut révélé avant le don de la Tôroh et concerne donc les Noahides (il
convient d'effectivement rappeler que `avrohom `ovinou n'était pas Israélite en
tant que tel, mais Noahide, puisque la communauté israélite ne vit le jour que le
jour où nous nous sommes tenus au Mont Sinaï pour recevoir la Tôroh ainsi
qu'il est écrit3 : ‫ ִּכי‬,‫יד ְעתֶ ם‬
ַ ִּ‫אֹלהים; ו‬
ִּ ֵ‫יתי לָ כֶ ם ל‬ִּ ִּ‫ וְ הָ י‬,‫וְ לָ קַ ְח ִּתי אֶ ְתכֶ ם ִּלי ְלעָ ם‬
‫ ִּמתַ חַ ת ִּס ְבלֹות ִּמ ְצ ָריִּ ם‬,‫ּמֹוציא אֶ ְתכֶ ם‬
ִּ ַ‫ ה‬,‫ « אֲנִּ י יְ הוָה אֱֹלהֵ יכֶ ם‬Je vous
adopterai pour peuple, je deviendrai votre Dieu; et vous reconnaîtrez que moi,
`adhônoy, Je suis votre Dieu, Moi qui vous aurai soustraits aux tribulations de
l'Égypte »), nous voyons qu'un Noahide n'a seulement que l'interdiction d'épouser
sa sœur maternelle mais pas sa sœur paternelle.

8. Un Noahide est coupable [s'il a eu des ,‫ח בֶׁ ן נֹוחַ חַ יָב עַ ל ְּמפֻ ּתַ ת אָ ִביו‬
relations avec la femme] séduite par son
père ou violée par son père ; voici, elle ‫ה ֲֵׁרי ִהיא ִאּמֹו ִמכָ ל‬--‫ַואֲנּוסַ ת אָ ִביו‬

2 Ibid., 20:13
3 Shamôth 6:7

2
est sa mère en tous les cas. Et il est ‫ אַ ִפּלּו‬,‫ וְּ חַ יָב עַ ל אֵׁ שֶׁ ת אָ ִביו‬.‫מָ קֹום‬
coupable pour [une relation avec]
l'épouse de son père, même [si la ,‫ וְּ חַ יָב עַ ל הַ זָכּור‬.‫ְּלאַ חַ ר ִמיתַ ת אָ ִביו‬
relation a eu lieu] après le décès de son
père. Il est coupable pour [une relation
‫ בֵׁ ין‬,‫בֵׁ ין קָ טָ ן בֵׁ ין גָדֹול; וְּ עַ ל הַ ְּבהֵׁ מָ ה‬
avec] quelqu'un de sexe masculin, qu'il ,‫ וְּ הּוא נ ְֶּׁה ָרג ְּלבַ ּדֹו‬.‫ְּקטַ נָה בֵׁ ין גְּ דֹולָ ה‬
soit mineur ou majeur, ainsi que pour
[une relation avec] un animal, qu'il soit ‫שֶׁ ּל ֹא נִ ְּצטַ ּוּו‬--‫הֹורגִ ין אֶׁ ת הַ ְּבהֵׁ מָ ה‬
ְּ ‫וְּ אֵׁ ין‬
petit ou grand. Seul lui peut être ‫ אֵׁ לָ א יִ ְּש ָראֵׁ ל‬,‫בַ ה ֲִריגַת ְּבהֵׁ מָ ה‬
exécuté, mais on n'exécute pas l'animal,
car on s'est vu ordonner de n'exécuter
l'animal que [dans le cas d']un Israélite.
Un Noahide est coupable [s'il a eu des relations avec la femme] séduite par
son père ou violée par son père ; voici, elle est sa mère en tous les cas : On
parle ici du cas d'un Noahide né d'un viol ou de la relation entre son père et une
femme séduite (une femme avec laquelle son père n'était pas marié), et qui,
parce qu'il s'estime être un fils illégitime, ne considère pas sa mère comme sa
mère. Ainsi, bien qu'il puisse ne pas la considérer comme sa mère, elle l'est bel
et bien et il lui est interdit d'avoir des relations intimes avec elle.

Seul lui peut être exécuté, mais on n'exécute pas l'animal, car on s'est vu
ordonner de n'exécuter l'animal que [dans le cas d']un Israélite : Ce qui est
donc une différence entre les lois noahides et les lois israélites.

9. Un Noahide n'est pas coupable pour ,‫ט אֵׁ ין בֶׁ ן נֹוחַ חַ יָב עַ ל אֵׁ שֶׁ ת חֲבֵׁ רֹו‬
[des relations avec] l'épouse de son
prochain, à moins qu'il ait couché avec ‫עַ ד שֶׁ יָבֹוא עָ לֶׁ יהָ ְּכ ַד ְּרכָ ּה אַ חַ ר‬
elle de la façon ordinaire après qu'elle ait
couché [au moins une fois] avec son
‫ אֹו‬,‫ אֲבָ ל ְּמא ָֹרסָ ה‬.‫שֶׁ נִ ְּבעֲלָ ה ְּלבַ ְּעלָ ּה‬
mari. Mais [s'il a eu une relation avec] ‫אֵׁ ין‬--‫שֶׁ נִ ְּכנְּ סָ ה לַ חֻ פָ ה ַוע ֲַדיִ ן ל ֹא נִ ְּבעֲלָ ה‬
une fiancée ou [une femme] qui est
passée à la Houppoh, mais qui n'a pas ‫ ְּבעֻ לַ ת‬,‫ וְּ ִהיא‬:‫ שֶׁ ֶׁנאֱמָ ר‬, ָ‫חַ י ִָבין עָ לֶׁ יה‬
encore été possédée [par son mari], il ‫בָ עַ ל‬
n'est pas coupable pour cela, car il est
dit4 : « et elle est la possession du
mari ».
Un Noahide n'est pas coupable pour [des relations avec] l'épouse de son
prochain, à moins qu'il ait couché avec elle de la façon ordinaire : Cette
expression désigne une relation sexuelle avec pénétration vaginale du pénis. En
d'autres mots, un Noahide ne peut pas être exécuté pour une relation anale avec
la femme de son prochain, mais uniquement si la relation avec cette femme
mariée a été vaginale.

Mais [s'il a eu une relation avec] une fiancée ou [une femme] qui est passée
à la Houppoh : C'est-à-dire qu'elle s'est isolée avec son mari après le mariage.

mais qui n'a pas encore été possédée [par son mari] : C'est-à-dire que bien

4 Baré`shith 20:3

3
qu'elle et son mari se soient isolés pour consommer leur union après le mariage,
son mari, pour une raison ou une autre, n'a pas eu de rapport sexuel avec elle
durant cet isolement.

Pour de plus amples informations sur le terme ‫חֻ פָ ה‬ « Houppoh » voir l'article
intitulé « Qu'est-ce qu'une Houppoh ? ».

il n'est pas coupable pour cela, car il est dit : « et elle est la possession du
mari » : De ce verset, qui précède le don de la Tôroh et s'applique donc aux
Noahides, nous voyons que Dieu n'était prêt à tuer `avimalakh que parce que
Soroh `imménou ‫ ע״ה‬avait déjà été possédée par `avrohom `ovinou ‫ע״ה‬. Si cela
n'avait pas été le cas, Dieu n'aurait jamais songé à tuer `avimalakh. Ainsi, un
Noahide n'est passible de la mort que pour une relation avec une femme fiancée
ou mariée ayant déjà eu des relations avec son mari.

10. Dans quel cas les paroles ַ‫ ְּבבֶׁ ן נֹוח‬,‫ֲמּורים‬ ִ ‫י בַ ּמֶׁ ה ְּּדבָ ִרים א‬
susmentionnées [s'appliquent-elles] ?
Dans le cas d'un Noahide [ayant eu une ‫ אֲבָ ל גֹוי שֶׁ בָ א עַ ל‬. ַ‫שֶׁ בָ א עַ ל בַ ת נֹוח‬
relation avec] une Noahide. Mais un Gôy
qui a couché avec une Israélite, que ce
‫ בֵׁ ין ְּכ ַד ְּרכָ ּה בֵׁ ין שֶׁ ּל ֹא‬,‫הַ יִ ְּש ְּראֵׁ ִלית‬
soit de façon ordinaire ou d'une façon ‫ וְּ ִאם הָ יְּ תָ ה ַנע ֲָרה‬.‫חַ יָב‬--‫ְּכ ַד ְּרכָ ּה‬
pas ordinaire, il est coupable. Et s'il
s'agissait d'une jeune femme fiancée, on ;‫ ְּכ ִדינֵׁי יִ ְּש ָראֵׁ ל‬, ָ‫נִ ְּסקָ ל עָ לֶׁ יה‬--‫ְּמא ָֹרסָ ה‬
peut le lapider pour cela, conformément ‫ וְּ ל ֹא‬,‫בָ א עָ לֶׁ יהָ אַ חַ ר שֶׁ נִ ְּכנְּ סָ ה לַ חֻ פָ ה‬
aux lois israélites. S'il a couché avec elle
après qu'elle soit passée à la Houppoh .‫ ְּכ ִדי ֵׁני יִ ְּש ָראֵׁ ל‬,‫ה ֲֵׁרי זֶׁה ְּבחָ נֵׁק‬--‫נִ ְּבעֲלָ ה‬
mais n'a pas été [encore] possédée, ‫אֲבָ ל ִאם בָ א עַ ל אֵׁ שֶׁ ת יִ ְּש ָראֵׁ ל אַ חַ ר‬
celui-là peut être [exécuté] par
strangulation conformément aux lois ‫ה ֲֵׁרי זֶׁה ְּכ ִמי שֶׁ בָ א עַ ל אֵׁ שֶׁ ת‬--‫שֶׁ נִ ְּבעֲלָ ה‬
israélites. Mais s'il a couché avec
l'épouse d'un Israélite après qu'elle eut
‫ וְּ יֵׁהָ ֵׁרג ְּבסַ יִ ף‬,‫גֹוי חֲבֵׁ רֹו‬
été possédée [au moins une fois par son
mari], c'est semblable au cas de
quelqu'un qui a couché avec l'épouse
d'un Gôy, son prochain, et on peut
l'exécuter par décapitation.
Dans quel cas les paroles susmentionnées [s'appliquent-elles] : C'est-à-dire,
dans quel cas un Noahide n'est-il pas exécuté pour une relation avec une femme
fiancée ou mariée n'ayant pas encore eu des relations avec son mari ?

Mais un Gôy qui a couché avec une Israélite, que ce soit de façon ordinaire
ou d'une façon pas ordinaire : L'expression ‫כ ַד ְּרכָ ּה‬
ְּ ‫ « שֶׁ ּל ֹא‬de façon pas
ordinaire » désigne toute forme de relation sexuelle autre qu'une pénétration
vaginale du pénis.

11. Un Noahide qui a réservé une ‫ה ֲֵׁרי‬--‫יא בֶׁ ן נֹוחַ שֶׁ יֵׁחַ ד ִש ְּפחָ ה ְּלעַ ְּבדֹו‬
servante à son esclave, [s'il a eu des

4
relations avec elle], on peut exécuter .‫ ִמשֹום אֵׁ שֶׁ ת חֲבֵׁ רֹו‬, ָ‫זֶׁה נ ְֶּׁה ָרג עָ לֶׁ יה‬
celui-ci pour cela, parce que c'est
l'épouse de son prochain. Mais il n'est ‫ עַ ד שֶׁ יִ ְּפשֹט הַ ָּדבָ ר‬, ָ‫וְּ אֵׁ ינּו חַ יָב עָ לֶׁ יה‬
pas coupable pour cela, jusqu'à ce que
l'affaire soit publique et que les gens
.‫ זֹו ִר ְּביַת עֶׁ בֶׁ ד ְּפלֹונִ י‬,‫ֹאמרּו לָ ּה הָ עָ ם‬ ְּ ‫וְּ י‬
disent d'elle « Celle-ci appartient à ‫ ִמשֶׁ י ְַּפ ִרישֶׁ נָה‬--‫ּומֵׁ אֵׁ ימָ תַ י ּתַ ְּחזֹר ְּלהֶׁ ּתֵׁ ָרּה‬
l'esclave untel ». Et à partir de quand
redevient-elle permise ? Dès qu'il l'a ‫ וְּ יִ פָ ַרע ר ֹאשָ ּה בַ שּוק‬,‫מֵׁ עַ ְּבּדֹו‬
séparée de son esclave et qu'elle a
découvert sa tête sur la place du
marché.
Un Noahide qui a réservé une servante à son esclave, [s'il a eu des relations
avec elle], on peut exécuter celui-ci pour cela, parce que c'est l'épouse de
son prochain. Mais il n'est pas coupable pour cela, jusqu'à ce que l'affaire
soit publique et que les gens disent d'elle « Celle-ci appartient à l'esclave
untel » : C'est-à-dire que non seulement la relation qu'il a eu avec la femme de
son esclave doit être de notoriété publique mais il faut aussi que les gens ayant
entendu parler de l'affaire sache de qui elle était l'épouse.

Et à partir de quand redevient-elle permise : C'est-à-dire, après avoir eu une


première relation avec l'épouse de son esclave, quand pourrait-il à nouveau avoir
des relations avec elle ?

Dès qu'il l'a séparée de son esclave et qu'elle a découvert sa tête sur la
place du marché : Puisque découvrir sa tête en public fait normalement partie
des transgressions pour lesquelles un divorce peut être prononcé.

12. Et à partir de quand l'épouse de son ‫יב ּומֵׁ אֵׁ ימָ תַ י ִּת ְּהיֶׁה אֵׁ שֶׁ ת חֲבֵׁ רֹו‬
prochain est-elle considérée comme
l'une de nos divorcées ? Dès qu'il l'a fait ‫יֹוציאָ ּה ִמבֵׁ יתֹו‬
ִ ֶׁ‫ ִמש‬--‫ִכגְּ רּושָ ה שֶׁ ּלָ נּו‬
sortir de sa maison et l'a envoyé de son
côté ou lorsqu'elle se retire de son
‫ אֹו ִמשֶׁ ּתֵׁ צֵׁ א ִהיא‬,‫וִ ישַ ְּּלחֶׁ נָה ְּלעַ ְּצמָ ּה‬
autorité et s'en va d'elle-même, car il n'y ‫ ְּשאֵׁ ין לָ ּה‬:‫ִמּתַ חַ ת ְּרשּותֹו וְּ תֵׁ לֵׁ ְך לָ ּה‬
a pas pour elle de divorce écrit. Et
l'affaire ne dépend pas uniquement de ‫ֵׁרּושין ִב ְּכתָ ב; וְּ אֵׁ ין הַ ָּדבָ ר ּתָ לּוי בֹו‬ ִ ‫ג‬
lui. Plutôt, chaque fois qu'il ou elle ‫ אֵׁ לָ א כָ ל זְּמָ ן שֶׁ יִ ְּרצֶׁ ה הּוא אֹו‬,‫ִב ְּלבָ ד‬
désire se séparer de l'autre, ils sont
séparés. ‫פֹור ִשין‬
ְּ --‫ִהיא ִל ְּפרֹש זֶׁה ִמזֶׁה‬
Et à partir de quand l'épouse de son prochain est-elle considérée comme
l'une de nos divorcées ? Dès qu'il l'a fait sortir de sa maison et l'a envoyé de
son côté ou lorsqu'elle se retire de son autorité et s'en va d'elle-même, car
il n'y a pas pour elle de divorce écrit : En d'autres mots, contrairement aux
Israélites, les Noahides n'ont pas l'obligation d'avoir un document écrit attestant
qu'ils sont divorcés. Dès lors que l'homme renvoie sa femme ou que sa femme
s'en va d'elle-même du domicile conjugal pour mener sa vie de son côté ils sont
considérés divorcés d'après les lois noahides.

5
Et l'affaire ne dépend pas uniquement de lui. Plutôt, chaque fois qu'il ou
elle désire se séparer de l'autre, ils sont séparés : Contrairement aux
Israélites, où tant que la femme n'a pas de document de divorce et tant qu'il n'y
a pas de consentement mutuel pour divorcer, elle n'est pas considérée comme
étant séparée de son mari quand bien même ils ne vivraient plus sous le même
toit.

Ce sont donc des cas où les lois noahides sont plus indulgentes que les lois
israélites.

F) L'interdiction du vol
13. Un Noahide est coupable de vol, qu'il ‫ בֵׁ ין שֶׁ ָגזַל גֹוי‬,‫יג בֶׁ ן נֹוחַ חַ יָב עַ ל הַ ָגזֵׁל‬
ait volé un Gôy ou un Israélite, et cela
s'applique qu'il soit un brigand ou un ‫ אֹו‬,‫ וְּ אֶׁ חָ ד הַ גֹוזֵׁל‬.‫בֵׁ ין שֶׁ ָגזַל יִ ְּש ָראֵׁ ל‬
voleur d'argent ou un kidnappeur ou
qu'il retienne le salaire d'un employé et
‫ אֹו הַ כֹובֵׁ ש‬,‫ אֹו גֹונֵׁב נֶׁפֶׁ ש‬,‫הַ גֹונֵׁב מָ מֹון‬
tout cas semblable, même un ouvrier qui ‫אַ ִפּלּו פֹועֵׁ ל‬--‫ְּשכַ ר שָ ִכיר וְּ כַ יֹוצֶׁ א בֹו‬
mange à un moment où il ne travaille
pas. Dans tous ces cas, il est coupable ; ‫עַ ל הַ כֹל‬--‫שֶׁ אָ כַ ל שֶׁ ּל ֹא ְּבשָ עַ ת ְּמלָ אכָ ה‬
celui-là est inclus dans la catégorie des ‫ מַ ה‬:‫ ַוה ֲֵׁרי הּוא ִב ְּכלַ ל גַזְּ לָ ן‬,‫הּוא חַ יָב‬
voleurs, ce qui n'est pas le cas pour un
Israélite. Il est également coupable pour ‫ עַ ל פָ חּות‬,‫ וְּ כֵׁ ן חַ יָב‬.‫ש ָראֵׁ ל‬ ְּ ִ‫ְּשאֵׁ ין כֵׁ ן ְּבי‬
[le vol] d'un bien valant moins d'une ‫ִמשֹוווֶׁה ְּפרּוטָ ה; ּובֶׁ ן נֹוחַ שֶׁ ָגזַל פָ חּות‬
Paroutoh. Si un Noahide a volé un bien
valant moins d'une Paroutoh et qu'un -‫ ּובָ א אַ חֵׁ ר ּוגְּ זָלָ ּה ִמּמֶׁ נּו‬,‫ִמשֹוווֶׁה ְּפרּוטָ ה‬
autre [Noahide] arrive et le lui vole, les
deux peuvent être exécutés pour cela.
ָ‫ ְּשנֵׁיהֶׁ ן נ ְֶּׁה ָרגִ ין עָ לֶׁ יה‬-
même un ouvrier qui mange à un moment où il ne travaille pas : On parle ici
d'un ouvrier qui, lorsqu'il travaille chez son employeur, a le droit de manger des
produits de son employeur. Mais là, alors qu'il n'est pas de service, il va se servir
dans les produits de son employeur. C'est du vol.

Dans tous ces cas, il est coupable ; celui-là est inclus dans la catégorie des
voleurs, ce qui n'est pas le cas pour un Israélite : C'est-à-dire, bien qu'un
Noahide pourrait être exécuté pour un vol, la Tôroh ne prévoit pas de peine de
mort pour un Israélite ayant commis un vol. C'est donc un cas où les lois
noahides sont plus strictes que les lois israélites.

Il est également coupable pour [le vol] d'un bien valant moins d'une
Paroutoh : Une somme d'argent très minime, comme un centime.

Si un Noahide a volé un bien valant moins d'une Paroutoh et qu'un autre


[Noahide] arrive et le lui vole, les deux peuvent être exécutés pour cela :
Chaque fois que l'on dit qu'un Noahide peut être exécuté pour la transgression
d'un commandement noahide, cela ne veut pas dire que l'exécution est
automatique, mais plutôt que la sanction maximale est la peine de mort.

6
G) L'obligation des jugements
17. Comment se présentent les ‫ חַ י ִָבין‬:‫יז וְּ כֵׁ יצַ ד הֶׁ ן ְּמצֻ ּוִ ין עַ ל הַ ִּדינִ ים‬
commandements relatifs aux
jugements ? Ils5 ont l'obligation d'établir ‫שֹופ ִטים ְּבכָ ל פֶׁ לֶׁ ְך‬ ְּ ְּ‫הֹושיב ַּדיָנִ ין ו‬
ִ ‫ְּל‬
des juges et des magistrats dans chaque
ville majeure afin de juger [les affaires
,‫ּופֶׁ לֶׁ ְך לָ דּון ְּבשֵׁ ש ִמ ְּצוֹות אֵׁ ּלּו‬
qui entrent] dans ces six Miswôth et ‫ּולהַ זְּ ִהיר אֶׁ ת הָ עָ ם; ּובֶׁ ן נֹוחַ שֶׁ עָ בַ ר עַ ל‬ ְּ
pour mettre en garde les gens, et un
Noahide qui transgresserait l'une de ces ‫ יֵׁהָ ֵׁרג ְּבסַ יִ ף‬,‫אַ חַ ת ִמשֶׁ בַ ע ִמ ְּצוֹות אֵׁ ּלּו‬
sept Miswôth pourrait être exécuté par
décapitation.
et pour mettre en garde les gens : Concernant le respect de ces Miswôth et
leur informer sur la manière de les appliquer et les sanctions auxquelles ils
s'exposent en cas de transgression.

et un Noahide qui transgresserait l'une de ces sept Miswôth pourrait être


exécuté par décapitation : Il convient d'insister sur le fait que l'on ne parle pas
du tout des tribunaux existant actuellement dans chaque ville majeure, puisque
ces tribunaux ne jugent pas conformément aux lois noahides et ne les
reconnaissent pas. Par conséquent, il est en fait un devoir pour les Noahides de
chaque ville de se rassembler et mettre en place leurs propres tribunaux, avec
leurs propres juges et magistrats, et trancher entre eux les sujets et différents
relatifs aux six autres lois Noahides. Ce sont eux qui détermineront les peines
qu'encourent les transgresseurs, en sachant que la peine maximale est la
condamnation à mort par décapitation. Les tribunaux Bané Nôah pourront
également travailler avec des Israélites qui les assisteront et les éclaireront sur
tous les commandements qui sont inclus dans les sept catégories des lois
Noahides. Ainsi, les Noahides doivent mettre en place des tribunaux ressemblant
aux Bathé Dinim des Israélites.

C'est le commandement noahide qui est le plus négligé et qui, à la connaissance,


n'a jamais été appliquée par la moindre communauté noahide existante.

18. Comment ça ? Quelqu'un qui a ,‫ֲבֹודה ז ָָרה‬ָ ‫ אֶׁ חָ ד הָ עֹובֵׁ ד ע‬:‫יח כֵׁ יצַ ד‬
transgressé [l'interdiction de] l’idolâtrie,
ou qui a maudit HaShem, ou qui a versé ‫ אֹו‬,‫ אֹו שֶׁ שָ פַ ְך ָּדם‬,‫אֹו שֶׁ בֵׁ ַרְך אֶׁ ת הַ שֵׁ ם‬
du sang, ou qui a eu des relations
sexuelles avec l'une des six personnes
‫ אֹו‬,‫שֶׁ בָ עַ ל אַ חַ ת ִמשֵׁ ש ע ֲָריֹות שֶׁ ּלָ הֶׁ ם‬
qui leur sont interdites, ou qui a volé ‫ אֹו‬,‫שֶׁ ָגזַל אַ ִפּלּו פָ חּות ִמשֹוווֶׁה ְּפרּוטָ ה‬
même un objet d'une valeur inférieure à
une Paroutoh, ou qui a mangé quelque ‫שֶׁ אָ כַ ל כָ ל ְּשהּוא מֵׁ אֵׁ בֶׁ ר ִמן הַ חַ י אֹו‬
quantité que ce soit d'un membre ‫ אֹו שֶׁ ָראָ ה אֶׁ חָ ד שֶׁ עָ בַ ר‬,‫בָ שָ ר ִמן הַ חַ י‬
[séparé] d'un [animal] vivant ou de la
chair [séparée] d'un [animal] vivant, ou ‫ה ֲֵׁרי‬--‫עַ ל אַ חַ ת מֵׁ אֵׁ ּלּו וְּ ל ֹא ָּדנֹו ַוה ֲָרגֹו‬
qui a vu quelqu'un transgresser l'une de ‫זֶׁה יֵׁהָ ֵׁרג ְּבסַ יִ ף‬
ces [interdictions] mais ne le juge pas et

5 Les Noahides eux-mêmes

7
ne l'exécute pas, celui-là peut être
exécuté par décapitation.
mais ne le juge pas et ne l'exécute pas : S'il fallait l'exécuter.

celui-là peut être exécuté par décapitation : Puisqu'en ne jugeant pas un


Noahide transgresseur des lois noahides et en ne l'exécutant pas s'il le fallait il
contrevient lui-même à l'obligation noahide de juger.

19. C'est en raison de cela que tous les ‫ּומ ְּפנֵׁי זֶׁה נִ ְּתחַ יְּ בּו כָ ל בַ עֲלֵׁ י ְּשכֶׁ ם‬
ִ ‫יט‬
résidents de Shakham devaient être
exécutés, car Shakham avait kidnappé ,‫ וְּ הֶׁ ם ָראּו‬,‫שֶׁ ה ֲֵׁרי ְּשכֶׁ ם ָגזַל‬--‫ה ֲִריגָה‬
[Dinoh], et ils l'ont vu, le savaient, mais
ne l'ont pas jugé. Un Noahide peut être
‫ ּובֶׁ ן נֹוחַ נ ְֶּׁה ָרג ְּבעֵׁ ד‬.‫ וְּ ל ֹא ָּדנּוהּו‬,‫וְּ י ְָּדעּו‬
exécuté sur [la base des dires d']un seul ‫ וְּ עַ ל‬,‫ ְּבל ֹא הַ ְּת ָראָ ה‬,‫ּוב ַדיָן אֶׁ חָ ד‬ ְּ ,‫אֶׁ חָ ד‬
témoin et sur [le verdict d']un seul juge,
sans avertissement, et sur les dires de ,‫רֹובים; אֲבָ ל ל ֹא ְּבעֵׁ דּות ִאשָ ה‬ ִ ‫ִפי ְּק‬
proches, mais pas sur le témoignage ‫וְּ ל ֹא ּתָ דּון ִאשָ ה לָ הֶׁ ם‬
d'une femme. Et une femme ne peut pas
leur servir de juge.
C'est en raison de cela que tous les résidents de Shakham devaient être
exécutés, car Shakham avait kidnappé [Dinoh], et ils l'ont vu, le savaient,
mais ne l'ont pas jugé : Voir dans la Tôroh, à Baré`shith Chapitre 34.

Un Noahide peut être exécuté sur [la base des dires d']un seul témoin et sur
[le verdict d']un seul juge, sans avertissement, et sur les dires de proches :
Alors qu'un Israélite ne peut être exécuté que sur base des dires d'au moins
deux ou trois témoins, sur le verdict d'au moins vingt-trois juges et doit avoir été
averti qu'il risquait la mort s'il poursuivait l'acte qu'on l'a surpris en train de
commettre. En outre, un Israélite ne peut être exécuté sur base des dires d'un
proche, puisque les proches ne peuvent témoigner lors d'affaires jugées devant
un Béth Din israélite.

C'est donc un cas où les lois israélites sont plus strictes que les lois noahides, de
sorte qu'il est plus facile d'exécuter un Noahide qu'un Israélite.

mais pas sur le témoignage d'une femme. Et une femme ne peut pas leur
servir de juge : Exactement comme pour les lois israélites, où une femme ne
peut témoigner devant un Béth Din (sauf pour des cas exceptionnels et
spécifiques) ni servir de juge dans la constitution d'un Béth Din.

Ce sont là les règles générales relatives aux sept lois noahides. Nous voyons à
travers ces trois parties que certaines règles dans les lois noahides sont plus
strictes que dans les lois israélites alors que d'autres règles dans les lois noahides
sont moins strictes que dans les lois israélites.