Vous êtes sur la page 1sur 26

Les

groupes d’intérêt
Cours du Pr. Abdou Salam Fall, Sociologue
Novembre 2017
Objectifs du cours

• Renforcer les connaissances des participants sur le rôle des groupes


d’intérêt dans la définition des politiques publiques.

• Comprendre le sens de l’action collective ou militante et les modes


d’actions des groupes.
Plan du cours

• Leçon 1: Définition, origines et typologie des groupes d’intérêt

• Leçon 2: Diversité des modes d’action des groupes d’intérêt

• Leçon 3: Utilité des groupes d’intérêt dans le contexte africain.


Accroche

• Dans un pays, des avancées significatives ont été réalisées pour un


code civil moins inique aux femmes qui peuvent désormais,
• être propriétaires de terre,
• prendre en charge époux quand elles sont fonctionnaires,
grâce à un combat des acteurs politiques et de la société civile.
Leçon 1:

•Définition, origines et typologie des groupes


d’intérêt
Eléments de définition

• Structure défendant des intérêts spécifiques auprès du pouvoir


politique.

• Accent mis sur l’action organisée pour satisfaire un intérêt spécifique


par l’influence.

• Développement de la gouvernance multi-niveaux


Eléments de définition

• Représentation des intérêts d’une section spécifique de la société


dans l’espace public.

• Non participation directe au jeu politique partisan.

• Exercice d’influence sur l’Etat.

• Définition incluant aussi bien les associations, les syndicats que les
mouvements sociaux.
Origines des groupes d’intérêt

• Un paysage politique particulièrement favorable aux groupes


d’intérêt.

• Le modèle pluraliste (qui s’oppose au centralisme) est


particulièrement favorable aux groupes d’intérêt.

• La mise en concurrence des intérêts constitue un moyen pour


équilibrer les différents intérêts dans le pluralisme.
Trois Types de groupes d’intérêt

• Le modèle pluraliste

• Le modèle néo-corporatiste

• Le modèle protestataire.
Le modèle pluraliste:

qRegroupement des intérêts, en nombres non spécifiques et non


hiérarchisés.

qMise en concurrence des intérêts.

qAutonomie des organisations.

Ce modèle est plus présent aux USA où l’Etat est moins jacobin.
Le modèle néo-corporatiste :

qsystème dans lequel des unités sont constituées en nombre défini,


reconnues, encadrées et hiérarchisées.

qLes intérêts ne sont pas forcément en concurrence.

qL’Etat leur concède le monopole de représentation dans un domaine.


les agences de régulation dans certains domaines.
Le modèle protestataire:

qMobilisation/conflit pour contrer les propositions gouvernementales

qAbsence de lien avec les autorités et gouvernants.

Exemples: le mouvement Y en a marre au Sénégal/ Le balai citoyen au


Burkina/ Tourner la page au Tchad/ Le mouvement altermondialiste
(FSM, le CADTM etc.).
Leçon 2 :

•Diversité des modes d’actions des groupes


d’intérêt.
Définir un mode d’action

• Par modes d’actions, il faut entendre l’ensemble des moyens utilisés


par les groupes d’intérêt pour atteindre leurs objectifs de
publicisation et de mise à l’agenda.
Les différents modes d’actions des groupes
d’intérêt
1. Les manifestations qui sont un moyen de démonstration de force
par les groupes protestataires (syndicats, mouvements sociaux).

• Exemple : y en a marre au Sénégal qui mise sur le nombre de


manifestants pour faire reculer le gouvernement.

• Exemple 2 : Balai citoyen au Burkina Faso.


Les différents modes d’actions des groupes
d’intérêt
2. Les Financements de recherches qui sont fréquents chez les ONG en
Afrique
• Fonder leurs légitimités sur la science et l’expertise

• Exemple : Financement de recherches par l’ONG 3 D sur la


gouvernance influencer l’action de l’Etat.
Les différents modes d’actions des groupes
d’intérêt
3. La consultation – Négociations- Dialogue / Gestion directe d’une
mission de service public) :

• Si la négociation et le dialogue peuvent être le mode d’action de


mouvement sociaux ou féministes, la gestion d’une mission de service
public est le fait de groupes néo corporatistes.

• Exemple : observatoire de l’égalité de genre, composé de militantes


féministes cooptées pour représenter l’Etat dans le respect de
l’égalité de genre.
EXEMPLE DE NEGOCIATION

• En 2010, avant l’inscription à l’agenda de la question de la parité. Les


femmes du COSEF et de l’AFARD sont allées voir le Khalife général des
mourides pour le convaincre de l’intérêt général de la loi. Une telle
approche était justifiée par l’influence considérable des confréries
religieuses sur l’opinion publique sénégalaise.
Les différents modes d’actions des groupes
d’intérêt
4. Politisation : certains groupes d’intérêt peuvent se convertir en
partis politiques intervenant dans le jeu politique partisan.

• Exemple: Njongan membre de l’ACDIC au Cameroun et actif sur le


champ politique partisan.
Les différents modes d’actions des groupes
d’intérêt
• 5. Les modes d’actions symboliques peuvent être choquants mais ont
vocation à alerter.

• Exemple des FEMEN en France ou Cheikh Bamba Dièye qui s’enchaîne


sur les grilles de l’Assemblée nationale pour protester.
Image de Bamba Dièye
Les différents modes d’actions des groupes
d’intérêt
• 6. Le lobbying est aussi une forme d’influence de l’action des
gouvernants pour modifier une réglementation ou pour réglementer
un secteur.
Leçon 3

Utilité des groupes d’intérêt


Quelles utilités des groupes d’intérêt en
Afrique

• Un Etat moins central dans son action

• développement de la capacité d’écoute de l’Etat

• Recours aux instruments à usage public qui facilitent le dialogue

• Exemple: Intranet du gouvernement, site où sont accessibles les


rapports de la Cour des comptes etc.
Quelles utilités des groupes d’intérêt en
Afrique

• Développement du modèle de l’agenciation puis de l’ONGisation.

• Mise en place d’un dispositif parallèle à celui de l’appareil classique


de l’État.

• Emergence de programmes non dilués dans les ministères et des


actions visibles et déconcentrées aux échelles régionales,
départementales et dans toutes les collectivités locales.
Quelles utilités des groupes d’intérêt en
Afrique
• Le succès des groupes d’intérêt comme facteur de transformations
dans la production de l’action publique

• Leur succès s’explique aussi par leur capacité de définition des


problèmes publics et d’influences.

• Les TIC comme moyen d’internationalisation les problèmes et de


diffusion rapide de l’information.
Merci.