Vous êtes sur la page 1sur 3

c 

  

      


 

Au Maroc, l'assurance n'a pas été toujours une culture de nos ancêtres. Pendant
longtemps, l'opération d'assurance a été considérée comme immorale car elle développait la
négligence et la notion de pari. Elle a été rejetée par le système juridique islamique, hormis
les impératifs du développement économique. De même que, le pouvoir d'achat limité de
certaines couches de la population qui considèrent l'assurance comme un produit de luxe,
réservé aux marocains issus de la classe à revenu élevé, constituait en partie un véritable
handicap au développement naturel du secteur.
Pour toutes ces raisons, l'assurance, toutes branches confondues, totalement étrangère à la
tradition juridique du pays, n'a pu voir le jour qu'après l'avènement du protectorat, d¶une part
par l¶élimination des sociétés façades qui n¶avaient de sociétés que le nom et qui en fait ne
constituaient que de simples agences, et d¶autres part par la marocanisation entamée à partir
de 1974.

  !

En se référent a la définition qu¶en donne le Ñ   


 
 » publié par
Dalloz (édition 2007) l¶assurance, serait Ñ  
    
  

 
    

      
   
 
  
     
  
      
    
   
   
  
 

Cette définition est incomplète étant donné qu¶elle ne fait ressortie que les liens juridiques
que dégage la souscription d¶un contrat d¶assurance entre l¶assureur, l¶assuré et le tiers
bénéficiaire.

Pour se rendre compte de l¶aspect technique de l¶assurance il conviendrait de se rapprocher


de la définition qu¶en a donné le professeur "    pour qui « l¶assurance est une
opération par laquelle une partie ,lµassuré, se fait promettre moyennant une rémunération, la
prime ,pour lui ou pour un tiers en cas de réalisation d¶un risque, une prestation par une autre
partie ,lµassureur, qui prenant en charge un ensemble de risques les compense conformément
à la loi de la statistique » .
 
1
Un écrivain contemporain
u  u 
    

   # $! # ! %   !    #$  #  
 ! #   !&!  ! !   ' ! (! )*! !
 ! + ,# ! !  & #  $ - $ ! #     ,
  - $ !     $    - &&! ! !,#   !
& -     & ! ! - !

      '                !.!       



 

   !  $  !   ! 


  

      
       $  ! !       !  &    
&  %  #      !!!     !  ,
  !
!
& !

   !  !


  !
   !    ! !   

 !  ! !!$ !

     '     $    ! ! /!  !  
!0 
 

     ! !!-  1


!  
  2 !  
   
$ ! 

           ! !     2  ! !  & !      
  2
 $  !!  ! ! !
3 !  &  % 



      !     !&  #3 ! ! !#  .

   
  !1    !3$-   !# .

 ! ! !  !- &   ' !&    !

  !     &   #   ! 3  !  ! !


  ! *  -  #   &!.
 "         !  
 ! ! 
   ! !   $  ! 
  
 

#    &  #&!&    ! !#  

# 
       '   ! !     
 !      ! 
!  !     !2
$ $ & 
    
 ! 

$%
! 
   !  !