Vous êtes sur la page 1sur 4

Année universitaire : 2019/2020

Sommaire

I. Introduction
II. Maladie ; symptômes; agent causale ; moyen de lutte.
I. Introduction :
 La Pathologie forestière s'intéresse aux maladies de la forêt ; au sens le
plus communément admis, elle ne concerne que les affections d'origine
biotique, provoquées par les microorganismes inférieurs du règne végétal
(champignons, bactéries, mycoplasmes, virus). Il est clair cependant que
les affections d'origine abiotique peuvent intéresser également le
pathologiste, problèmes carrefour où de nombreuses disciplines peuvent
se rencontrer. Les maladies de la forêt sont l'objet d'un intérêt grandissant
de la part d'un public très varié ; on parle d'une « montée des périls » et,
ce faisant, on ne pense qu'aux événements spectaculaires, vedettes
momentanées de la Pathologie forestière.

 Le pin est le plus important représentant des conifères. Il s'agit d'un arbre


résineux appartenant à la famille des Pinaceae et au genre Pinus. Son
fruit, le cône, renferme des graines. Selon son espèce, le pin peut vivre
entre 1 000 et 5 000 ans. Pour lui permettre de rester en bonne santé, il est
bien entendu indispensable de le protéger contre les maladies, dont
certaines peuvent s'avérer désastreuses.

II. Les différentes maladies, leurs symptômes, agents causaux et


moyens de lutte :
Plante Maladie Symptômes Agent causale Moyen de lutte

dépérissement -Dessèchements -Sphaeropsis -il est nécessaire de


de la pousse du des pousses de sapinea : procéder à un
pin l'année. Ce champignon élagage sérieux.
-Infection sur phytopathogène - de favoriser
cônes.  microscopique, l'ensoleillement des
-Chancres sur découvert en pins sans toutefois
rameaux et 1969, est les surexposer.
troncs. responsable -utiliser des
-Bleuissement du d’une maladie du fongicides
bois. pin, le réglementés car il
-Nécroses des « dépérissement s'agit de produits
racines et du des pousses du toxiques pour
collet. pin », qui se l'homme et
développe dans l'environnement.
toute la planète.

La tumeur - Excroissances - - L’ablation des


bactérienne du globuleuses Corynebacterium rameaux porteurs
pin situées halepensoides : des tumeurs, voire
latéralement sur sont des bacilles l’abattage et la
les rameaux. immobiles à Gram destruction des
- Dessèchement positif disposés en jeunes arbres
des rameaux ou palissades et en atteints, sont les
descente de cimes lettres V, Ces seules mesures de
sur les jeunes bactéries sont très lutte.
sujets dus à la répandues dans
présence de l'environnement
tumeurs (air, sol, eau
bactériennes qui douce), chez
limitent la l'animal (volailles,
circulation de la poissons) et
sève. l'Homme où elles
abondent dans le
microbiote cutané
et dans certaines
muqueuses.

nouveau virus - leur présence n'a -nous suggérons - ils n’ont pas
cryptique été associée à que les ARNdb de encore trouvé le
putatif aucun symptôme, 1,5 et 1,58 kpb moyen de lutte vue
mais les ARN chez P. sylvestris que le virus est
double brin puissent putatif, et Il n'a pas
(ARNdb) ont été représenter les encore été signalé.
détectés dans segments
différentes génomiques d’un
populations de nouveau virus
pins en cryptique végétal.
Allemagne et en Aucun cas de
Hongrie. Deux cryptovirus n’a
espèces d'ARNdb encore été signalé
de 1,5 et 1,58 dans les
kpb, gymnospermes.
respectivement,
ont persisté dans
les mêmes arbres
pendant au moins
2 ans.