Vous êtes sur la page 1sur 57

GEL-3630

MACHINES ÉLECTRIQUES
Chapitre 4

MACHINES À
COURANT CONTINU
Cycle Ingénieur
Printemps 2020 Filières : MSEI & GEM

Dr. Mourad ZEGRARI


Département Génie Électrique
Plan du chapitre 4

 Principe et constitution des machines CC

 Production de la force électromotrice

 Caractéristiques de la génératrice CC

 Caractéristiques du moteur CC

 Marche industrielle des moteurs CC

Machines à 2
© M. ZEGRARI Courant Continu
Plan

Principe et constitution des machines CC

Production de la force électromotrice

Caractéristiques de la génératrice CC

Caractéristiques du moteur CC

Marche industrielle des moteurs CC

Machines à 3
© M. ZEGRARI Courant Continu
Présentation

La Machine à Courant Continu (MCC) est un convertisseur électromécanique réversible :


Moteur

Énergie Énergie
Électrique Mécanique

Génératrice

 Génératrice CC : pratiquement elle n’est plus utilisée pour la production de l’énergie


électrique. Cependant, on l’utilise encore comme excitatrice des alternateurs des
centrales, ou pour un freinage par récupération.
 Moteur CC : utilisé à grande échelle dans les entraînement à vitesse variable en raison
de sa souplesse de commande. Il est très utilisé dans la traction électrique.
Machines à 4
© M. ZEGRARI Courant Continu
Applications industrielles

Motorisation à faible puissance


 Moteurs cc à aimants permanents alimentés par des batteries :

Accessoires automobile Outillage portable

 Robotique, mécatronique :

Servomoteurs Positionneurs
Machines à 5
© M. ZEGRARI Courant Continu
Applications industrielles

Motorisation à forte puissance


 Traction électrique :

Moteurs pour traction Moteurs pour bateaux Ascenseurs (mines)


 Entraînements industriels

Laminoirs 13 MW - 80 tr/min Translation portique Métallurgie


Machines à 6
© M. ZEGRARI Courant Continu
Applications spatiales

Mars Rovers - NASA


46 Moteurs cc sans fer :
 16 moteurs : systèmes rétraction à airbag sur système
"aMarsissage“.
 4 moteurs : déplier le panneau solaire.
 4 moteurs : déplier le robot et les roues.
 6 moteurs : traction des six roues.
 5 moteurs : conduite et direction.
 7 moteurs : bras robotique (abrasion des roches, perçage
10.000 tr/min, 2 spectromètres, caméra-microscope).
 1 moteur : spectromètre infrarouge.
 3 moteurs : caméras.

Machines à 7
© M. ZEGRARI Courant Continu
Éléments constitutifs

Machine à Courant Continu à Machine Synchrone avec


collecteur et balais Convertisseur CC-CA

 Inducteur (fixe) : placé au stator, il permet de produire une f.m.m. constante.


 Induit (mobile) : enroulement placé au rotor et siège des f.é.m. induites.
Induit Inducteur
Collecteur

Balais
 Collecteur : solidaire au rotor avec des lames en cuivre reliées au bobinage de l’induit.
 Balais : fixes au stator et frottant contre le collecteur, conversion CA-CC des tensions.

Machines à 8
© M. ZEGRARI Courant Continu
Éléments de base

Exemple : Machine Bipolaire

Flux créé par


Rotor : Induit
l’inducteur

e A
N S AB : Spire de l’induit
B

X
Lames

Stator : Inducteur
Collecteur Y

Balais

Machines à 9
© M. ZEGRARI Courant Continu
Génératrice CC : Principe

Une spire conductrice AB est placée dans un champ magnétique d’induction B fixe.
On entraîne la spire en rotation à une vitesse constante .
 

A A
N S N S
B
B
X Y
eAB VXY
Ligne neutre

N
Loi de t t
Faraday
S VXY = eAB VXY = - eAB

 Création d’une force électromotrice induite eAB alternative : eAB(t) = Em sin(t)


 Tension entre balais VXY unidirectionnelle (redressée) : VXY = eAB(t)
Machines à 10
© M. ZEGRARI Courant Continu
Moteur CC : Principe

Une spire conductrice AB est placée dans un champ magnétique d’induction B fixe.
Nous faisons parcourir la spire par un courant constant Ia.

Ia Ia
Be F2

Loi de F1
Va
N Ia S F
Laplace A B

 Chaque conducteur de la spire subit une force magnétique F.


 Les forces F1 et F2 appliquées de chaque côté font tourner la spire.

Machines à 11
© M. ZEGRARI Courant Continu
Stator : Circuit inducteur

Le flux d’excitation e peut être créé par :

 Aimants permanents : champ fixe


Les pertes joules dans l’inducteur sont supprimées
mais l’excitation magnétique est fixe.
Dans les grosses machines, le coût des aimants
pénalise cette solution.

 Enroulements polaires : champ réglable


L’inducteur est bobiné sur les pièces polaires et
parcouru par un courant d’excitation Ie réglable afin
de modifier le flux inducteur e. Pour les machines
de fortes puissances, on place des pôles auxiliaires
pour améliorer la commutation du courant dans les
conducteurs de l’induit.

Machines à 12
© M. ZEGRARI Courant Continu
Couplage des enroulements inducteurs

ns
Fe = ns Ia
Source ne ne
MCC MCC MCC
Externe
Fe = ne Ie Fe = ne Ie

Excitation Séparée Excitation Shunt Excitation Série


(Indépendante) (Parallèle)

ns
ns
Excitation Composée n ne
(Compound)
e MCC
MCC
Fe = ne Ie ± ns Ia

Longue dérivation Courte dérivation


Machines à 13
© M. ZEGRARI Courant Continu
Rotor : Circuit induit

Circuit magnétique

Lames du
collecteur Capot de
ventilation
Arbre

Collecteur

Circuit électrique

Machines à 14
© M. ZEGRARI Courant Continu
Collecteur

Le collecteur permet d’assurer la commutation du


courant d’alimentation dans les conducteurs de
l’induit. C’est un convertisseur mécanique CA-CC en
génératrice et CC-CA en moteur.
Le montage est réalisé par une juxtaposition des
lames de cuivre séparées par des lames isolantes.
Chaque lame est connectée au bobinage induit.

C’est le constituant critique des machines cc :


 Ses lames sont soumises à des forces centrifuges
considérables.
 Son usure due au frottement des balais nécessite
une maintenance régulière.
 Il accroît de 25% la longueur de la machine.

Machines à 15
© M. ZEGRARI Courant Continu
Balais

Présentation
Les balais assurent la liaison électrique (contact glissant)
entre la partie fixe et la partie tournante.
Pour des machines de forte puissance, la mise en
parallèle des balais est alors nécessaire (multiplication
des voies des enroulements).

Performances
Les balais doivent avoir une durée de vie aussi longue
que possible et assurer un bon contact électrique.
On estime les pertes dans les machines tournantes :
 Pertes de nature mécanique à 35% ;
 Pertes de nature électrique à 65%

Machines à 16
© M. ZEGRARI Courant Continu
Plan

Principe et constitution des machines CC

Production de la force électromotrice

Caractéristiques de la génératrice CC

Caractéristiques du moteur CC

Marche industrielle des moteurs CC

Machines à 17
© M. ZEGRARI Courant Continu
Production de la f.é.m. : induit à une spire

On considère une structure bipolaire, comportant une spire entraînée à la vitesse .


La disposition de la spire dans l’entrefer est repérée par l’angle  = t.

n : normale à la
A spire
θ
N S Axe polaire
B
B
X Y

 Flux engendré de la forme : (t) = m cos = m cos(t)


 Création d’une f.é.m. : eAB(t) = es(t) = m  sin(t)
 Tension redressée : e(t) = es(t) eXY
es

 = t t
 2  2

Machines à 18
© M. ZEGRARI Courant Continu
Production de la f.é.m. : induit à quatre spires

Associons quatre spires identiques placées dans quatre encoches décalées de 90°.
Ces spires sont connectées comme le montre la figure suivante :

A C + + +
e1 e’1
- -
+ + e
N S e2 e’2
- - -

D B

 L’induit
possède deux voies d’enroulement constituée chacune de deux spires.
 Chaque voie regroupe deux spires dont les f.é.m. sont déphasées de (/2) entre elles.
e
e
 Tension résultante périodique de (T/4).
e1 e2
 Ondulations diminuées par augmentation du

nombre de spires en série.
0   3 2
2 2
Machines à 19
© M. ZEGRARI Courant Continu
Production de la f.é.m. : induit à plusieurs spires

Associons Z conducteurs afin de former Zs = (Z / 2) spires.


Les sections des spires sont logées dans des paires d’encoches diamétralement opposées.

e1 e’1 +

e2 e’2
e
N S ek e’k -

 L’induit possède deux voies d’enroulement constituée chacune de (Zs / 2) spires.


k
 La f.é.m. totale e pour chaque voie est : Zs Z
e= ej avec ∶ k= =
ek 2 4
j=1

 Les tensions ei ont la même amplitude : ei = 


Z
E E=  
2 m
 La f.é.m. résultante est assimilable à un demi-
cercle de diamètre E.
e1
e1 e1
Machines à 20
© M. ZEGRARI Courant Continu
Expression de la force électromotrice

La force électromotrice à vide peut s’exprimer sous la forme généralisée suivante :

p Z
Ev = . e  = ke 
a 2

Ev : Force électromotrice à vide (V)


K = 2  Z  (p/a) : Constante de machine telle que :
Z : Nombre de conducteurs dans l’induit.
p : Nombre de paires de pôles.
a : Nombre de paires de voies d’enroulements.
e : Flux inducteur (Wb)
 : Vitesse de rotation (rad/s)

Machines à 21
© M. ZEGRARI Courant Continu
Fonctionnement à vide

On relève, pour une vitesse  constante, l’évolution de la tension à vide Ev aux bornes de
l’induit, en fonction du courant Ie d’excitation :

Ev = ke 

Ev
 La caractéristique Ev (Ie) est similaire à la
caractéristique magnétique e(Ie) ou A
Ev = Van
encore B(H) de la machine.
 La tension nominale Van est en général
située dans le coude de la caractéristique.
 Le flux rémanent r induit une f.é.m. Er
rémanente Er non nulle même si Ie = 0. Ie
O Ien

Machines à 22
© M. ZEGRARI Courant Continu
Fonctionnement en charge

La génératrice débite un courant Ia dans une charge.


 Superposition de deux force magnétomotrices :
 Force magnétomotrice de l’inducteur : Fe = neIe (ne : nombre de spires de l’inducteur)

 Force magnétomotrice de l’induit : Fa = kaIa (ka : coefficient de la machine)

Force magnétomotrice résultante : F = Fe + Fa


Flux résultant  en charge :  = e + a
Force électromotrice en charge : E = k
Phénomène
Réaction Magnétique de l’Induit (RMI).
Conséquence
Atténuation du flux utile.

Machines à 23
© M. ZEGRARI Courant Continu
Réaction Magnétique de l’Induit

Réaction de l’induit : Calage des balais :


 Fa dans l’axe de la ligne neutre  Calage des balais d’un l’angle
et fixe par rapport au stator.  par rapport à l’axe d.
 La position des balais impose
la position de Fa.

Fe Fe
Axe d N S Axe d N S

Fa 
Fa

Axe q Axe q
 = 0 : Balais sur l’axe d.   0 : Ligne neutre décalée.
 Fe et Fa perpendiculaires.  Composante longitudinale de Fa.

Machines à 24
© M. ZEGRARI Courant Continu
Correction de la RMI

La réaction magnétique de l’induit peut être corrigée par :

 Des pôles de compensation, montés sur des machines de


puissance P > 150 kW

 Des enroulements de stabilisation, montés sur des machines de


puissance 10 kW < P < 150 kW

 Des pôles de commutation, montés sur des machines de


puissance 1 kW < P < 10 kW

Machines à 25
© M. ZEGRARI Courant Continu
Puissance et couple électromagnétique

Si l’induit de la machine tourne à la vitesse angulaire , il développe une puissance


électromagnétique Pem telle que :

Pem = Tem 

D’après le principe de conservation d’énergie, cette puissance correspond à la conversion


électromécanique de l’énergie obtenue par la force électromotrice :

Pem = EIa = Tem 

L’analyse inverse peut être menée pour retrouver le couple électromagnétique :

Pem EIa k × Ia


Tem = = = = k Ia
  

Machines à 26
© M. ZEGRARI Courant Continu
Plan

Principe et constitution des machines CC

Production de la force électromotrice

Caractéristiques de la génératrice CC

Caractéristiques du moteur CC

Marche industrielle des moteurs CC

Machines à 27
© M. ZEGRARI Courant Continu
Génératrice CC Séparée : Modèle équivalent

Le système inducteur est alimenté par une source continue extérieure :

Ie e Ia Ie La Ra Ia

+ + Schéma électrique + +
Ve ne G Va Ve Re E Va
- - - -

Modèle d’induit
Le circuit équivalent de l’induit peut être modélisé par :
 Une source de tension de force électromotrice E.
 Une inductance La du bobinage induit.
 Une résistance Ra de l’enroulement induit.
Le circuit d’excitation est modélisé par une résistance Re de l’enroulement inducteur.

Machines à 28
© M. ZEGRARI Courant Continu
Génératrice CC Séparée : Caractéristique à vide

Équation
Ev = ke  = k k e Ie 
Hypothèses
 On suppose que la saturation n’est pas atteinte. Caractéristique à
vide réelle
Ev
 On néglige également le flux rémanent r.

Conséquences A
Ev = Van
 Caractéristique magnétique du flux linéaire :
e = k e Ie Caractéristique à
vide linéaire
 Caractéristique à vide linéaire :
Er
Ev = ke  = k k e Ie  Ie
O Ien
 Pour une vitesse constante, la f.é.m. s’écrit :
Ev = kk e  Ie = k v Ie

Machines à 29
© M. ZEGRARI Courant Continu
Génératrice CC Séparée : Tension de sortie

En convention générateur, la tensions Va aux bornes de l’induit s’écrit :


dIa
Va = E − R a Ia − La avec ∶ E = Ev − eb − eRMI
dt
Hypothèses simplificatrices
 La chute de tension eb dans les balais est négligeable devant les tensions de service.
 La saturation du circuit magnétique n’est pas atteinte.
 En régime permanent, le courant induit Ia est quasiment constant  L(dIa/dt)  0

Circuit équivalent
Ie e Ra Ia

+ Va = E − eRMI − R a Ia
+
Ve Re E Va
-
- E = k

Machines à 30
© M. ZEGRARI Courant Continu
Génératrice CC Séparée : Caractéristique de sortie

L’expression de la tension de sortie est : Va = E − eRMI − R a Ia ≈ Ev − R a Ia

Va (V)

Ev
Va RaIa
Van

Ia (A)
0 Ian

La chute de tension est : Va = Ev − Va = R a Ia + eRMI

Machines à 31
© M. ZEGRARI Courant Continu
Génératrice CC Séparée : Rendement

Le rendement de la génératrice à courant continu s’écrit :

Pe Pe Va Ia
= = =
Pm Pe + pertes Va Ia + pméc + pfer + pcu
 [%]

Pour des raisons d’exploitation : 100

 Le rendement est généralement max


n
maximal pour la moitié de la
puissance nominale.
50

 À la puissance nominale Pen, le


niveau de rendement reste très
satisfaisant. Pe
0 Pen/2 Pen

Machines à 32
© M. ZEGRARI Courant Continu
Génératrice CC Shunt : Modèle équivalent

Le circuit inducteur est alimenté par l’induit de la génératrice : auto-excitation.

Ie Ia Ie Ia

Ig Ig
+ + Rh +
Ra
ne Ve G Va Schéma électrique
Va
- - E
Re
-

Inducteur Induit

Courant Ig fourni par la génératrice : Ig = Ie + Ia

Tension Va aux bornes de l’induit : Va = E − R a Ig = R h + R e Ie

Force électromotrice en charge : E = k

Machines à 33
© M. ZEGRARI Courant Continu
Génératrice CC Shunt : Amorçage

La f.é.m. rémanente Er permet d’alimenter le circuit inducteur par un courant Ie.


 Création d’un flux inducteur qui augmente la f.é.m. E  Amorçage de la génératrice.

Ev RT (Ie)
Ie Ia = 0
Ig = Ie A Ev (Ie)
+ Ev = Van
Rh Ra
Va
Re E
-

Ev = R h + R e + R a Ie = R T Ie Er
Ie
O Ien
Le point de fonctionnement converge vers A qui est un point d’équilibre stable.

Machines à 34
© M. ZEGRARI Courant Continu
Génératrice CC Shunt : Amorçage

Le flux produit par le courant inducteur doit renforcer le flux rémanent.


Nous devons satisfaire les deux conditions suivantes :

1. Courant inducteur initial suffisant. Ev RT (Ie)


Pente
Condition : R h + R e + R a = R T < R c critique Rc
A
Ev = Van Ev (Ie)
Rc : Résistance d’amorçage.
Solution :
Régler le rhéostat de champ Rh.

2. Flux produit additif avec le flux rémanent.


Sinon, démagnétiser la machine. Er
Ie
Solution : O Ien

Croiser les connexions du circuit inducteur.

Machines à 35
© M. ZEGRARI Courant Continu
Génératrice CC Shunt : Caractéristique de sortie

L’expression de la tension de sortie est : Va = Ev − R a Ig = R h + R e Ie

Comportement en charge Va
 (RaIa) augmente  Va diminue.
Ev
 Ie diminue  (e , Ev diminuent).
Va
 Chute de tension importante. Van Séparée
Shunt

Auto-limitation en puissance
 Courant maximal : Ia(max)
Er
 Court-circuit : Iacc = Ia
Ra 0 Iacc Ian Ia(max)

Machines à 36
© M. ZEGRARI Courant Continu
Génératrice CC Série : Modèle équivalent

Le circuit inducteur est connecté en série avec l’enroulement induit.

ns Ia Ie = Ia Rs Ia

+ Ra +
Schéma électrique
G Va Va Rch
E
- Charge -

Génératrice Série

Tension Va aux bornes de l’induit : Va = E − R a + R s Ia = R ch Ia

Force électromotrice en charge : E = k = kk e Ia  (saturation négligée)


Pem EIa
T
Couple électromagnétique résistant : em = = = kk e Ia2
 
Machines à 37
© M. ZEGRARI Courant Continu
Génératrice CC Compound : Modèle équivalent

Le flux inducteur est créé à la fois par :


 Un enroulement série (S1-S2) connecté en série avec l’induit.
 Un enroulement shunt (E1-E2) connecté en parallèle avec l’induit.

E1 Ie S1 S2 Ia E1 Ie Ia
ns S1 S2
Ig
+ +
Ig
G Va ne Va
ne
G ns
- -
E2 E2

Montage “courte dérivation" Montage “longue dérivation"

La caractéristique à vide et les conditions d’amorçage sont identiques à ceux de la


génératrice à excitation shunt.

Machines à 38
© M. ZEGRARI Courant Continu
Génératrices CC : Synthèse

On présente les caractéristiques de sortie Va (Ia) des quatre types de génératrices cc :

Va

Additif
Ev
Van
Séparée

Shunt
Soustractif

Ia
0 Ian

Machines à 39
© M. ZEGRARI Courant Continu
Plan

Principe et constitution des machines CC

Production de la force électromotrice

Caractéristiques de la génératrice CC

Caractéristiques du moteur CC

Marche industrielle des moteurs CC

Machines à 40
© M. ZEGRARI Courant Continu
Principe général du moteur CC

L’enroulement induit est alimenté par une source continue Va extérieure : le courant Ia dans
l'induit se répartit également dans les voies d'enroulements, son inducteur.

Tem

A
Be
F2
N F1 S
B
Ia Be
Va

 Sous l’action du champ inducteur : création des forces de Laplace F1 et F2.


 Apparition d’un couple électromagnétique moteur Tem qui entraîne le moteur à la vitesse .
Pem EIa
Tem = = = kIa = kk e Ie Ia
 

Machines à 41
© M. ZEGRARI Courant Continu
Moteur CC Séparée : Modèle équivalent

Le circuit inducteur est alimenté par une source continue Ve externe :

Ie e Ia Ie Ia

+ + + Ra +

Ve ne MCC Va Ve Re Va
E
- - - -

Inducteur Induit

Expression de la tension en convention récepteur :

Va = E + R a Ia

Force contre électromotrice en charge :

E = k = ke  ≈ kk e Ie 

Machines à 42
© M. ZEGRARI Courant Continu
Moteur CC Séparé : Caractéristique de couple

Mise en équation
 Expression de la puissance électromagnétique : Pem = EIa = Tem 
Pem
 Formulation du couple électromagnétique : Tem = = kIa ≈ k k e Ie Ia

Tem
Comportement en charge
B
 Zone Linéaire OA :
Temn A
Le flux  est constant (RMI compensée).
Effet de
 Tem proportionnel à Ia. la RMI

 Coude de la courbe AB :
Diminution du flux suite à la RMI.
 Pente de la caractéristique modifiée.
Ia
O Ian

Machines à 43
© M. ZEGRARI Courant Continu
Moteur CC Séparé : Caractéristique de vitesse

Mise en équation
 Force contre électromotrice du moteur : E = k = Va − R a Ia
Va − R a Ia
 Formulation de la vitesse de rotation :  =
k

Comportement en charge :
 Chute de tension ohmique augmente.
v
 Terme (Va – Ra Ia) diminue. 
n
 Réduction du flux  à cause de la RMI.
 Terme (k) diminue aussi.

Conséquence Ia
0 Ian
Faible chute de vitesse ( 10%)
Machines à 44
© M. ZEGRARI Courant Continu
Moteur CC Séparé : Caractéristique mécanique

Mise en équation
Va − R a Ia
 Expressions du couple et de la vitesse : Tem = kIa et  =
k
k 2 k
 Formulation de la loi couple-vitesse : Tem = − + V
Ra Ra a
Tem
Comportement en charge :
 Évolution linéaire à forte pente :
Temn
(légère chute de la vitesse).
 Caractéristiqueutile similaire à celle
d’un moteur asynchrone à cage.


n v

Machines à 45
© M. ZEGRARI Courant Continu
Moteur CC Shunt

Les enroulements de l’induit et de l’inducteur sont est connectés en parallèle :

Ie Ia Ie Ia
Im Im
+ Schéma électrique +
Ra
ne M Va Re Va
E -
-

Inducteur Induit

Tension et courant dans l’induit en convention récepteur :

Va = E + R a Im = R e Ie
Ia = Im + Ie
Les caractéristiques sont identiques à celles d’un moteur cc à excitation séparée.

Machines à 46
© M. ZEGRARI Courant Continu
Moteur CC Série

Le circuit inducteur est connecté en série avec l’enroulement induit.


ns Rs
Ia Ia

+ Ra +
Schéma électrique Va
M Va
E
- -

Moteur Série

Tension Va aux bornes de l’induit : Couple électromagnétique


Va = E + R s + R a Ia Pem
Tem = = kIa ≈ kk e Ia2
Force contre électromotrice en charge : 
E = k ≈ k k e Ia 
Machines à 47
© M. ZEGRARI Courant Continu
Moteur Universel

Principe
 Moteur cc à excitation série pouvant être alimenté en alternatif.
2
 Couple électromagnétique : Tem = kk e ia t > 0 soit ∶ Tem moy = kk e Ia2 eff
Présentation
ia
ns
+

va M

Applications
 Moteur à grande vitesse alimenté en alternatif monophasé (10.000 à 20.000 tr/min)
 Systèmes électrodomestiques, outillages.

Machines à 48
© M. ZEGRARI Courant Continu
Moteur CC Compound

Nous considérons un moteur cc à excitation compound courte dérivation :

Ie Rs Ia
Tension et courant dans l’induit :
Im
Va = E + R a Im + R s Ia + +
Ra
Ia = Im + Ie Ve Re Va
E
Tension dans l’inducteur : - -

Ve = R e Ie = Va − R s Ia
Flux d’excitation équivalent :
eq = k e Ie eq = k e Ie ± Ia (saturation négligée)
Force contre électromotrice :

E = keq  = kk e Ie eq 

Machines à 49
© M. ZEGRARI Courant Continu
Moteurs CC : Comparaison

Caractéristiques de vitesse Caractéristiques mécaniques


 Tem

Indépendant Soustractif
Série Additif / Shunt
Soustractif
v Temn
Indépendant
/ Shunt

Additif

Série

Ia 
Ian v

Le moteur type shunt réalise la meilleure Le moteur “à flux additif“ assure une bonne
performance en stabilité de vitesse. marge de stabilité (adapté aux charges dont
les variations de couple sont importantes).

Machines à 50
© M. ZEGRARI Courant Continu
Moteur CC : Rendement

Le rendement d’un moteur à courant continu s’écrit :

Pm Pm Tm 
= = =
Pe Pm + pméc + pfer + pcu Va Ia
%

Méthode directe 100

 On mesure le couple Tm
(génératrice balance, capteur). n

 On calcule la puissance Pm.


50

Méthode des pertes séparées


 On calcule les pertes constantes pc.
(à partir de l’essai à vide). Pe
0 Pen/2 Pen
 On déduit la puissance mécanique Pm.
Machines à 51
© M. ZEGRARI Courant Continu
Plan

Principe et constitution des machines CC

Production de la force électromotrice

Caractéristiques de la génératrice CC

Caractéristiques du moteur CC

Marche industrielle des moteurs CC

Machines à 52
© M. ZEGRARI Courant Continu
Démarrage des Moteurs CC

Problème de démarrage
Va − kn
 Intensité du courant induit nominal : Ian =
Ra
Va
 Intensité du courant au démarrage : Iad = ≫ Ian
Ra
Solutions
Va
 Ajouter un rhéostat de démarrage Rd en série : Iad1 =
Ra + Rd
Vad
 Augmenter progressivement la tension d’induit : Iad2 =
Ra
Contraintes
 Dimensionner le dispositif de démarrage : Id(max) = 1.5 à 2 Ian

Courant de seuil Trd Courant maximal


de démarrage Iad(min) = < Iad < Iad(max) = 2Ian admissible par le moteur.
k
 Démarrer le moteur à flux maximal pour un bon couple de démarrage : Temd = kk e Ie Iad

Machines à 53
© M. ZEGRARI Courant Continu
Variation de la vitesse

Moteur d’étude
Moteur à courant continu à excitation séparée.

Équations simplifiés
Va − R a Ia Va Ra
 Expression de la vitesse : = = − T
k k k 2 em
Va Ra
 Caractéristique mécanique : = v − mTem avec ∶ v = et m =
k k 2
Paramètres de variation de la vitesse :
 Résistance d’induit : Ra
 Flux inducteur : 
 Tension d’alimentation : Va

Machines à 54
© M. ZEGRARI Courant Continu
Action combinée : excitation-tension

Intérêt

 Large plage de variation de vitesse.
 Pas de dépassement de la tension nominale.
 Pas de saturation du circuit magnétique.
max Tension constante
Procédure
 Petites vitesses ( < n) :
Agir sur la tension d’induit. n Ie
Ien
 Grandes vitesses ( > n) :
Agir sur le flux inducteur.
Flux constant

0 Va
0 Van

Machines à 55
© M. ZEGRARI Courant Continu
Variateurs de vitesse industriels pour moteurs cc

Présentation
Ce sont des systèmes évolués permettant de réaliser la variation et la régulation de
vitesse, ils comportent également des fonctions de surveillance et de contrôle.

Structure
Les paramètres de sélection des variateurs sont :
 Nature de la source d’entrée (alternative ou continue).
 Puissance nominale du moteur.
 Types de réversibilités (quadrants de fonctionnement).
 Type de la commande (en couple, en vitesse)

Variateur Leroy Somer

Machines à 56
© M. ZEGRARI Courant Continu
Structures des variateurs de tension

Convertisseur Direct

Réseau Charge
Hacheur Dévolteur MCC
Continu CC mécanique

Convertisseur Indirect

Réseau Redresseur Charge
Hacheur MCC
Alternatif CA À Diodes mécanique

Convertisseur Direct


Réseau Redresseur Commandé Charge
MCC
Alternatif CA À Thyristors mécanique

Machines à 57
© M. ZEGRARI Courant Continu