Vous êtes sur la page 1sur 86

Multicast

Les Communications de Groupe

Prof. Noureddine Idboufker


n_idboufker@yahoo.fr
GRT2, 2015-2016
Plan du cours

 Terminologies  Communication de groupe


 Réseau  Applications Multicast
 Pourquoi le Multicast ?
 Service
 Définition du Multicast
 Instance
 Modèle Multicast ASM
 Media
 Les arbres de diffusion
 Session  Le routage Multicast
 Connexion
 Contexte
 Systèmes Statefull
 Systèmes Stateless

GRT5-M3.4-ASC-1 2
Les communications de groupe

 L’utilisation des réseaux IP comme plate-forme commerciale, et le développement de


services IP à valeur ajoutée tels que :

 la diffusion audiovisuelle...
 Broadcast audio/video
 la télédistribution de logiciels
 Push-based systems
 Web-cache updates
 Teleconferencing (audio, video, shared whiteboard, text editor)
 Multi-player games
 Server/service location

GRT5-M3.4-ASC-1 3
Les communications de groupe

GRT5-M3.4-ASC-1 4
Les communications de groupe

Communication de groupe via unicast


 source envoie N datagrammes unicast, chaque datagramme est adressé à un
receivers
GRT5-M3.4-ASC-1 5
Les communications de groupe : exemple

 File replication
 10 MBytes file
 1 source, n receivers (replication sites)
 512KBits/s upstream access
 n=100
 Tx= 4.55 hours

 n = 1000
 Tx= 1 day 21 hours 30 mins!

GRT5-M3.4-ASC-1 6
Les communications de groupe

 le coût de transport d'informations systématiquement répliquées en


autant de datagrammes qu'il y aura de destinataires, devient d'autant
plus rédhibitoire que la bande passante mise en jeu devient importante
en plus des niveaux de service non adaptés à la nature et aux
exigences des flux transportés.
 Nécessité de déploiement massif de fonctions de traitement des
communications de groupe via un processus autre que le traditionnel
mode Unicast.

GRT5-M3.4-ASC-1 7
Les communications de groupe

 Pour résoudre le problème le mode de transmission dit Multicast fut


developpé et dont les expérimentations commencèrent sur le réseau DARTNET
 DARTNET est un petit réseau expérimental financé par DARPA dans les années
1980.

GRT5-M3.4-ASC-1 8
Définition
 Multicast :
 Action d’émettre un message à plusieurs récepteurs en utilisant une
opération unique et locale de transmission
 Analogie : un prof et une assistance constituée de plusieurs étudiants

 Spectrum des Paradigmes


Unicast Broadcast

Multicast

Envoie Envoie à Envoie à


à un seul quelques uns tout le monde

GRT5-M3.4-ASC-1 9
Principe du Multicast
Network multicast
 Routeurs participent activement au processus de diffusion, fabriquent des copies des
packets en fonction des besoins et les routent vers les récepteurs

GRT5-M3.4-ASC-1 10
Exemple Services Multicast : IPtV

GRT5-M3.4-ASC-1 11
Multicasting et MBone

 Stephen Deering, un des premiers architectes de réseaux Multicast sur Internet.


 Deering commença à travailler sur le Multicast IP en 1988 pour soutenir sa thèse
sur le même sujet en 1991 élaborant le très populaire modèle Multicast dit ASM
‘Any Source Multicast’.
 Tout changea à partir de 1992, date de la conception et de la mise en œuvre du
réseau Mbone ‘Multicasting Backbone’.

GRT5-M3.4-ASC-1 12
MBONE (Multicast Backbone)

 Le réseau de base s’appelle le MBONE (Multicast Backbone).


 Les utilisateurs du MBONE peuvent envoyer et recevoir des paquets provenant
d’applications multipoint.
 Le MBONE s’intéresse plus particulièrement aux applications de téléconférence
interactive.
 Intégré dans Internet, le MBONE est un réseau architecturé pour supporter les
applications multipoint.
 Le service rendu est de type best-effort en temps réel et en multipoint entre les
hôtes du réseau.

GRT5-M3.4-ASC-1 13
MBone

 Le MBONE a démarré en 1992 avec 20 noeuds et des routeurs capables de gérer


le multicast.
 La connectivité des routeurs du MBONE est assurée par des tunnels implémentés
entre les stations.
 Le routage entre les routeurs multicast est pris en charge par le protocole DVMRP
(Distance-Vector Multicast Routing Protocol).
 De nouveaux protocoles sont apparus pour améliorer la gestion du multipoint, en
particulier PIM (Protocol-Independent Multicast), qui gère le routage, mais aussi
des protocoles applicatifs, comme RTP (Real-time Transport Protocol.

GRT5-M3.4-ASC-1 14
MBONE (Multicast Backbone)

 Mbone peut être utilisé, entre autres, pour les :


 conférences,
 séminaires
 groupes de travail,
 pour les logiciels de jeu distribué
 pour la gestion de groupe
 la diffusion de programmes audio.

 Un annuaire des sessions en cours est maintenu à jour pour permettre aux
utilisateurs potentiels de se joindre au multipoint.
 La difficulté vient de la gestion des applications, qui doit tenir compte du débit
des participants et de leur localisation géographique.

GRT5-M3.4-ASC-1 15
Réseau MBone

GRT5-M3.4-ASC-1 16
En image cela donne…

INTERNET AS Multicast
AS Unicast
GRT5-M3.4-ASC-1 17
Routage MBONE

Multicast message encapsulation


Multicast
Multicast Router
Router
IP-in-IP Tunnel
128.1.2.3 192.3.4.5

IP Header
IP Multicast
17 Datagram
192.3.4.4 224.2.2.2 (UDP) UDP UDP payload
IP Header
192.3.4.5 4
128.1.2.3 (IP) IP payload IP Datagram

GRT5-M3.4-ASC-1 18
MBone Tunnels

 Le tunneling est un mécanisme utilisé par le MBone pour transporter des paquets multicast à
travers des routeurs ne supportant pas les fonctionnalités multicast
 Les paquets IP multicast sont encapsulés dans des paquets unicast adressés à l’extremité distante du
tunnel

IP header, IP header, Transport header


dest = unicast dest = multicast et data…
 Tunnels agissent comme une sorte de lien virtuel point-à-point
 Chaque extrémité du tunnel est manuellement configurée avec une/des adresse (s) unicast

GRT5-M3.4-ASC-1 19
Multicast Vs Unicast approches

Station TV
Station TV

Client Client

Client
Client

Client Client
Client
Client

Diffusion en Unicast Diffusion en Multicast

GRT5-M3.4-ASC-1 20
The Hype Cycle

Do not join in just because it is "in"

Positive
Hype
Reaction

Adoption

Negative
Hype

Do not miss out just because it is "out"


Peak of
Technology Inflated Trough of Slope of Plateau of
Trigger Expectations Disillusionment Enlightenment Productivity

Maturity
Invention Source : gartner
Contre-réaction

GRT5-M3.4-ASC-1 21
Multicast Hype Cycle

Vente de broadcast.com

MBone PIM-SM

Bulle internet

Video-services
DVMRP SSM MPEG-4

RFC1112

1991 1999 2002

Source : Internet2 Workshops

GRT5-M3.4-ASC-1 22
Sommaire

 Pourquoi le Multicast ?
 Définition du Multicast
 Le modèle Multicast
 Les contraintes techniques
 Les arbres de diffusion
 Les arbres spécifiques
 Les arbres partagés

 Le routage Multicast

 Applications Multicast

GRT5-M3.4-ASC-1 23
Le modèle de service

1. Identification des groupes et de leurs membres


 Groupe
 Adresse de Classe D

2. Signalisation d’adhésion d’un host à un ou plusieurs groupes


Multicast,
3. Signalisation améliorant la précision du processus de routage,
4. Duplication et transfert des datagrammes vers les destinations,

GRT5-M3.4-ASC-1 24
Le modèle de service Multicast

hosts
Appartenance
Interraction host-routeur

routeurs
Routage intra-domaine

Routage inter-domaine

GRT5-M3.4-ASC-1 25
Le modèle de service
 Le Multicast est indissociablement lié à la notion de communication de groupe.
 C’est une technique qui a été introduite afin de réduire les coûts de communications pour les
applications multipartites et qui se base sur l’interconnexion de N points sources avec M points
récepteurs.

 C’est donc une technique de diffusion restreinte à un ensemble de points qui font partie
d’une organisation logique dite Groupe.
 Un groupe Multicast est un ensemble de machines identifiées par une adresse unique et
spécifique et la communication au sein du même groupe, est effectuée localement par une
seule opération d’envoi.

 La composition et la taille du groupe sont dynamiques, seule


l’adresse du groupe peut être permanente

GRT5-M3.4-ASC-1 26
Le groupe Multicast

 Un groupe Multicast est un ensemble de nœuds du réseau participant à une même


session Multicast.
 Tout groupe Multicast peut être caractérisé par des paramètres spatio-temporels, à
savoir :
1. sa taille,
2. sa constitution,
3. son dynamisme,
4. sa durée de vie,
5. ses besoins QoS,
6. le type de session Multicast .

GRT5-M3.4-ASC-1 27
Le groupe Multicast

 Taille du groupe
 La propriété taille du groupe définit le degré de résistance au facteur d’échelle de
l’algorithme de routage.
 La spécification de la taille du groupe en nombre de nœuds membres de la session.
 Constitution du groupe
 La propriété constitution du groupe permet la caractérisation du comportement temporel des
nœuds formant le groupe Multicast et ce pendant toute la durée de la session. Un nœud peut
se comporter comme :
 Emetteur ;
 Récepteur ;
 Emetteur et Récepteur.

GRT5-M3.4-ASC-1 28
Le groupe Multicast

 Dynamisme du groupe
 Cette propriété permet la caractérisation pendant toute la durée de la session du comportement
d’appartenance spatial des nœuds au groupe Multicast.
 En effet, un groupe peut compter, parmi les participants à la session, un nombre défini de nœuds dont
l’appartenance au groupe n’est pas permanente.
 Durée de vie du groupe
 La durée de vie du groupe est une propriété qui permet la caractérisation du comportement global du
groupe à l’échelle du temps. Ainsi, un groupe peut avoir l’une des propriétés suivantes à savoir :
 Permanent ;
 Périodique;
 Temporaire ;

GRT5-M3.4-ASC-1 29
L’adresse de groupe

128.59.16.12

128.119.40.186

multicast 128.34.108.63
group
226.17.30.197
128.34.108.60

Concept du groupe multicast :


1. Les hosts adressent les datagrammes IP vers le groupe multicast
2. Les routeurs forwardent ces datagrammes multicast datagrames vers les hosts qui ont
rejoignent le groupe multicast

GRT5-M3.4-ASC-1 30
L’adresse de groupe
1 1 1 0 group ID

En représentation décimale : 224.0.0.0 — 239.255.255.255

A chaque groupe Multicast est associée une adresse IP classe D :


 Les machines désirant participer à une session Multicast doivent tout simplement
émettre les datagrammes en destination de l’adresse Multicast identifiant cette session.
 Les adresses Multicast sont utilisées uniquement comme adresse de destination
 Une adresse Multicast correspond à un multicast group

GRT5-M3.4-ASC-1 31
Les addresses spéciales Multicast
RFC 1700, 2365 et 2770 (iana.org/assignements/multicast-addresses
1. @ globale range
 224.0.1.0-238.255.255.255
 224.2.X.X MBONE

2. GLOP (http://gigapop.uoregon.edu/glop)
 233.X.Y.0 – 233.X.Y.255
 X.Y Numéro de système autonome à partir de 2009

3. @ Organisation local scope


 239.192.0.0/14

4. @ Site local scope


 239.253.0.0/16

5. @ local scope TTL = 1


 224.0.0.0 — reserved
 224.0.0.1 — all hosts group, all multicast capable hosts & routers
 224.0.0.2 — all routers group, multicast capable routers only
 224.0.0.5 - all ospf routers
 224.0.0.6 - all ospf DR routers
 224.0.0.255
GRT5-M3.4-ASC-1 32
Les addresses spéciales Multicast

 232.0.0.0 – 232.255.255.255 : PIM-SM

GRT5-M3.4-ASC-1 33
Allocation d’adresses

 Initialement choix manuel


 la probabilité d’utiliser une même adresse de classe D pour deux, voire plus, applications distinctes est
d'autant plus grande qu'il n'y aura plus de maîtrise de l’adressage à l'extérieur d'un domaine de routage.
 L’unicité de l'adressage Multicast est vite devenue un facteur de préoccupation majeur,

 Utilisation du protocole SAP (Session Announcement protocol)


 Mise en œuvre d’un mécanisme robuste pour la gestion de l’adressage Multicast
dite Multicast Address Allocation Architecture`(MALLOC) RFC 2908 et 2909

GRT5-M3.4-ASC-1 34
Adressage MALLOC

 Gestion efficace de l’espace Multicast


 Trois niveaux
1. Protocole MASC : hiérarchie de domaines
2. Protocole AAP : obtention de la liste d’adresses utilisées dans un domaine
3. Protocole MADCAP : allocation d’@ aux machines clientes

GRT5-M3.4-ASC-1 35
L’adressage IP Multicast

01 234 8 16 24 31
1 1 1 0 multicast address

(IP addresses 224.0.0.0 jusqu’à 239.255.255.255)


Class D addresses
• 28-bit multicast addresses
• no origin or network information is encoded
IP v4 multicast adresses assignées par l’IANA

Start Range End Range Description


224.0.0.0 - 224.2.255.255 Assigned
224.252.0.0 - 224.255.255.255 Assigned
225.0.0.0 - 231.255.255.255 RESERVED
232.0.0.0 - 232.255.255.255 Source Specific Multicast Block
233.0.0.0 - 233.255.255.255 GLOP Block
234.0.0.0 - 238.255.255.255 RESERVED
239.0.0.0 - 239.255.255.255 Administratively Scoped Block

GRT5-M3.4-ASC-1 36
Multicast sur LAN

GRT5-M3.4-ASC-1 37
Multicast sur LAN

 Sur le plan Virtuel toutes les technologies LAN supportent le multicast au niveau
hardware
 Un mécanisme simple de mapping des IP address (32 bits) vers les adresses
Ethernet (48 bits) est utilisé

01234 8 16 24 31
IP
Address 1 1 1 0 low order 23 bits

0 8 16 24 32 47
Ethernet
Address 016 116 016 016 516 E 016 016 0 low order 23 bits

GRT5-M3.4-ASC-1 38
Multicast sur LAN

 Les adresses Multicast de groupe Ethernet peuvent se déduire des adresses


Multicast IP.
 On fait l'extraction des 23 derniers bits de l'adresse IP pour former cette adresse
Ethernet.
 Soit l'adresse IP Multicast privée 239.0.0.5, ou encore EF.0.0.5 en hexadécimal ou encore
11101111.00000000.00000000.00000101 en binaire.
 Déterminez l'adresse Ethernet Multicast de groupe correspondante.
 On extrait les 23 bits de fin de l'adresse IP Multicast soit "0000000.00000000.00000101", on
les colle à 01:00:5E en héxadécimal suivi d'un bit à 0, ce qui donne l'adresse de Ethernet
Multicast:
 01:00:5E:00:00:05

GRT5-M3.4-ASC-1 39
Multicast sur LAN

 Déterminer les @ multicast LAN correspondantes aux @ suivantes :


1. 224.1.1.1
2. 224.129.1.1
3. 225.1.1.1
4. 225.129.1.1

GRT5-M3.4-ASC-1 40
Multicast sur LAN

 Plusieurs @ multicast de niveau 3 peuvent correspondre à la même adresse de


niveau 2

224.1.1.1
224.129.1.1
225.1.1.1
225.129.1.1
... 0x0100.5E01.0101
238.1.1.1
238.129.1.1
239.1.1.1
239.129.1.1

GRT5-M3.4-ASC-1 41
Sommaire

 Pourquoi le Multicast ?
 Définition du Multicast
 Le modèle Multicast
 Les contraintes techniques
 Les arbres de diffusion
 Les arbres spécifiques
 Les arbres partagés

 Le routage Multicast

 Applications Multicast

GRT5-M3.4-ASC-1 42
Le modèle de service

hosts
Appartenance
Interraction host-routeur

routeurs
Routage intra-domaine

Routage inter-domaine

GRT5-M3.4-ASC-1 43
Gestion des adhésions au groupe

 Pourquoi
 Gèrer les adhésions, les retraits aux groupes ?
 est ce qu’un host adhére à une session Multcast donnée ?
 C’est en utilisant le protocole ‘Internet Group Management Protocol’ (IGMP)
que les stations clientes émettent la requête de demande d’adhésion à un groupe
Multicast.

GRT5-M3.4-ASC-1 44
Gestion des adhésions au groupe

 Comment les ordinateurs rendent compte aux routeurs de leur appartenance à un


groupe
 Les routeurs utilisent IGMP pour l’envoi de sollicitations périodiques pour acquérir
des informations d’appartenance aux groupes existants dans leur LAN.
 IGMP compte trois versions d’implémentation
1. Version 1 : RFC 1112
2. Version 2 : RFC 2236
3. Version 3 : RFC 3376

GRT5-M3.4-ASC-1 45
Le protocole IGMPv1 : RFC 1112
 IGMP.v1 repose sur un mécanisme simple et efficace pour établir l’existence d’un
membre à un groupe Multicast au sein d’un LAN.
 un groupe est actif localement à un réseau IP si au moins une station de ce réseau IP
appartient au groupe.
 IGMP est basé sur le principe de Requête-Réponse
 Ceci permet à un routeur Multicast élu DR ‘Designated Router’ de sonder
l’existence d’une station appartenant ou désirant appartenir à un groupe Multicast
et ce, grâce aux :
 requêtes périodiques de type IGMP_Host_Membreship_Query
 réponses IGMP_Host_Membreship_Report.

GRT5-M3.4-ASC-1 46
Le protocole IGMPv1 : RFC 1112

routeur

hosts: H1 H2 H3 H4 H5 H6 H7

Un membre envoie une requête générale


pour demander l’appartenance à un
groupe

GRT5-M3.4-ASC-1 47
Le protocole IGMPv1 : RFC 1112

routeur

hosts: H1 H2 H3 H4 H5 H6 H7

Un membre envoie un rapport pour


rejoindre immédiatement un groupe

GRT5-M3.4-ASC-1 48
IGMP-V1

 IGMPV1 ne se base que sur des demandes émanant des routeurs


 souffre d’une latence entre le moment où un hôte décide de quitter le groupe et le moment où
il le quitte effectivement.

GRT5-M3.4-ASC-1 49
IGMPv1

 Message de taille fixe : 8 octets


 Version courante = 1 : rfc 1112 (1989) (version = 0 : rfc 988)
 2 types de messages IGMP :
 “Host membership query” =1
 “Host membership report” = 2
 Calcul du checksum :
 complément à 1 de la somme de mots de 16 bits en complément à 1
 même procédé que TCP, UDP ou IP.
 Group address :
 L’adresse IP multicast identifiant le groupe

GRT5-M3.4-ASC-1 50
Le protocole IGMPv1 : RFC 1112

Maintenir un groupe
 Le routeur envoie des requêtes périodiques
 Un membre par groupe par sous-réseau rapporte
 Les autres membres annulent leurs rapports

IGMP v1 : quitter un groupe


 Le routeur envoie des requêtes périodiques
 Les stations quittent le groupe sans en référer au routeur
 Le routeur continue d’envoyer des requêtes périodiques
 Pas de rapports pour le groupe reçu par le routeur
 Le groupe disparaît par temporisation

GRT5-M3.4-ASC-1 51
Le protocole IGMPv1 : RFC 1112

routeur

hosts: H1 H2 H3 H4 H5 H6 H7

 des requetes periodiques sont émises ‘Membership Query message’ par le routeur, par défaut 125s, vers tous les systèmes avec TTL = 1
 La requete IGMP est encapsulée dans un datagramme dont le champ “Destination address” = 224.0.0.1 et le champ TTL = 1.
 Toute machine multicast est abonnée au groupe 224.0.0.1. Ce groupe est considéré comme toujours actif. Aucune action de
surveillance n’est nécessaire pour ce groupe.
 à la réception, les hosts active un random timers (entre 0 et 10 seconds) pour chaque groupe multicast group auquel ils désirent appartenir

GRT5-M3.4-ASC-1 52
Le protocole IGMPv1 : RFC 1112

X X X
G G G G

 Au niveau d’un host : Lorsque le timer relatif à un groupe G expire, il envoie un message
‘Membership Report’ vers le G, avec TTL = 1
 Les autres membres de G écoutent le rapport et stoppent leurs timers
 Les routeurs écoutent tous les rapports, ainsi que les time out de non réponse des groupes

GRT5-M3.4-ASC-1 53
Le protocole IGMPv1 : RFC 1112

 Les routeurs n’ont pas besoin de connaittre la présence de l’ensemble


des membres d’un groupe et qui sont ils.
 Les routeurs s’interessent uniquement à la présence de membres
relatifs à un groupe
 Dans le cas normal, un seul et unique message rapport par groupe est
émis en réponse au message query

 Note : Un host peut aussi envoyer, pour declarer son adhésion à un groupe, un
message report immédiat sans attendre un message query

GRT5-M3.4-ASC-1 54
IGMPv1 : Exemple

Host Membership Report, TTL = 1 A


Group address = <group addr 1> Host Membership Query, TTL = 1
Dest IP address = < 224.0.0.1 > Group address = 0
Src IP address = <A’s addr> Dest IP address = 224.0.0.1
Src IP address = <R’s addr>

Host Membership Report, TTL = 1 B


Group address = <group addr 2>
Dest IP address = < 224.0.0.1 >
Src IP address = <B’s addr>

R
Host Membership Report, TTL = 1
Group address = <group addr 1>
Dest IP address = < 224.0.0.1 > C
Src IP address = <C’s addr> 224.0.0.1 : every multicast hosts on the

Host Membership Report, TTL = 1


X local subnet
224.0.0.2 : every multicast routers on
Group address = <group addr 2> the local subnet
Dest IP address = < 224.0.0.1 >
Src IP address = <C’s addr>
GRT5-M3.4-ASC-1 55
IGMPv1

 Fin d’activité d’un groupe


 Une station quitte un groupe :
 simplement en cessant tout échange

 si cette station est la dernière du groupe, lors de la prochaine interrogation le


routeur ne recevra aucun rapport concernant ce groupe.
 => le routage peut ne pas être optimal pendant quelques instants

GRT5-M3.4-ASC-1 56
IGMPv1 : machine d’états selon RFC1112
Un autre host répond/
Arreter timer

Adhésion au groupe Expiration timer/


(armer timer) Envoyer la réponse

Membre
Non Membre
du
Membre Probatoire
groupe

Quitter le groupe query arrives/


(stopper timer ) ! armer timer

Quitter le groupe

( cesser l’activité 3 consecutives


GRT5-M3.4-ASC-1 query sans réponse ) 57
Le protocole IGMPv2 : RFC 2236

 IGMPV2 est Basé sur le même principe que V1


 IGMPv2 implémente trois autres fonctions supplémentaires :
1. Un hôte peut signaler son retrait à travers un message IGMP_Leave :
1. Réduit le temps de latence de disparition d’un groupe en comparaison à IGMPv1.
2. Explicit_Group_Message : une station annonce qu’elle désire quitter un groupe donné : la
mise à jour de la table des membres des groupes est plus fidèle et diminue le temps de latence.
 La fonction qui permet à un routeur Multicast de diffuser les requêtes vers un groupe Multicast
bien précis, grâce au message Group_Specific_Query.
 Mécanisme d’élection du routeur requérant
 Dans le cas où plusieurs routeurs existeraient au sein d’un même sous réseau : IGMPv2 utilise une fonction
permettant d’en sélectionner un, IP est la plus petite, qui prendra en charge de sonder les membres de groupe.
1. Requester
2. Forwarder

GRT5-M3.4-ASC-1 58
IGMP v2 : rejoindre un groupe

 Un membre envoie un rapport pour rejoindre le groupe 224.1.1.1

GRT5-M3.4-ASC-1 59
IGMP v2 : rejoindre un groupe

GRT5-M3.4-ASC-1 60
IGMP v2 : élection du requérant

 Initialement tous les routeurs envoient une requête


 Le routeur avec l’adresse IP la plus basse est élu
 Les autres routeurs deviennent “non-requérant”

GRT5-M3.4-ASC-1 61
IGMP v2 : élection du requérant

GRT5-M3.4-ASC-1 62
IGMP v2 : maintenir un groupe

 Le routeur envoie des requêtes périodiques


 Un membre par groupe et par sous réseau rapporte
 Les autres membres annulent leur rapport

GRT5-M3.4-ASC-1 63
IGMP v2 : quitter un groupe

GRT5-M3.4-ASC-1 64
IGMP v2 : quitter un groupe

 H2 quitte le groupe, il envoie un message pour quitter


 Le routeur envoie une requête spécifique au groupe
 H3 veut rester dans le groupe, il envoie un rapport
 Le groupe reste actif sur ce sous-réseau

GRT5-M3.4-ASC-1 65
IGMP v2 : quitter un groupe

GRT5-M3.4-ASC-1 66
IGMP v2 : quitter un groupe

 La dernière station quitte le groupe, il envoie un message


 Le routeur envoie une requête spécifique pour le groupe
Aucun rapport n’est reçu
 Le groupe devient inactif sur temporisation

GRT5-M3.4-ASC-1 67
IGMP v2 : quitter un groupe

GRT5-M3.4-ASC-1 68
Message IGMP v2

GRT5-M3.4-ASC-1 69
IGMPv2 : machine d’états selon RFC2236
Un autre host répond/
(Arreter timer)

Adhésion au groupe
(envoi Explicit_Group_Message Expiration timer/
Armer timer) Envoyer la réponse

Membre
Non Membre
du
Membre Probatoire
groupe

Quitter le groupe query arrives/


(stopper timer et envoi leave ) ! (armer timer)

Quitter le groupe

( envoyer message Leave )


GRT5-M3.4-ASC-1 70
IGMP.v3

 Cette version est encore plus granulaire dans la gestion de l’appartenance aux
groupes.
 Dans un but d’optimisation des ressources, IGMPv3 implémente une fonction permettant à
une station membre d’un groupe de spécifier avec exactitude la source à partir de laquelle elle
désire recevoir du trafic Multicast.

GRT5-M3.4-ASC-1 71
IGMPv3 : rfc 3376 (oct 2002)
 Une station peut préciser qu’elle n’est intéressée que par les paquets multicasts venant d’une
source spécifique.
 "include S to G" : acceptation des paquets du groupe multicast G émis par la station S
 "exclude S from G" : refus des paquets du groupe multicast G émis par la station S
 Cette fonctionnalité est rendue possible grâce aux messages :
1. Group_Source_Report
2. Exclusion_Group_Source
 Les messages IGMP sont étendus :
 une liste de sources
 quelques valeurs de paramètres :
 valeurs des temporisateurs
 nombre de retransmission

GRT5-M3.4-ASC-1 72
IGMP Report V3

 Un message IGMP "report v3" utilisé par une station peut porter sur un ensemble
de groupes
 "IGMPv3 report" : 0x22
 ce type de message "IGMP report" est diffusé dans un datagramme ayant pour adresse de
destination : 224.0.0.22.

GRT5-M3.4-ASC-1 73
Message IGMP v3

GRT5-M3.4-ASC-1 74
Commutateur sans contrôle du multicast

 Problème: inondation des trames multicast


 Certains commutateurs traitent le trafic multicast comme inconnu ou comme broadcast
et envoie la trame sur tous les ports
 Des stations non intéressées reçoivent les flux multicast

GRT5-M3.4-ASC-1 75
Commutateur sans contrôle du multicast

 Solution: IGMP Snooping


 Seules les stations interessées reçoivent le flux multicast

GRT5-M3.4-ASC-1 76
IGMP Snooping

 Donne au commutateur une capacité de niveau3


 Permet de limiter la diffusion multicast sur les commutateurs de niveau 2
 Les paquets IGMP sont interceptés par le processeur du commutateur ou par un ASIC
spécifique
 Le commutateur examine chaque paquet pour savoir si c’est un message IGMP
(rejoindre ou quitter)
 Le commutateur examine le contenu de ces paquets pour déterminer quels ports veulent
quels trafics
 Impact sur les commutateurs
 La charge de traitement augmente avec le trafic multicast
 IGMP Snooping traité par le hardware sur certains commutateurs.
 Les opérateurs effectués en hardware n’altèrent pas les performances

GRT5-M3.4-ASC-1 77
IGMP Snooping

GRT5-M3.4-ASC-1 78
Sommaire

 Pourquoi le Multicast ?
 Définition du Multicast
 Le modèle Multicast
 Les contraintes techniques
 Les arbres de diffusion
 Les arbres spécifiques
 Les arbres partagés

 Le routage Multicast

 Applications Multicast

GRT5-M3.4-ASC-1 79
Le modèle de service

hosts
Appartenance
Interraction host-routeur

routeurs
Routage intra-domaine

Routage inter-domaine

GRT5-M3.4-ASC-1 80
Le routage intra-domaine

 Niveau protocolaire
 Collecte de la topologie Multicast

 Aspect algorithmique
 Calcul de l’arbre de diffusion

 Diffusion multicast
 Réplication au niveau des nœuds multicast

GRT5-M3.4-ASC-1 81
Les arbres Multicast

 Construction d’un arbre de diffusion


1. Spécifique
 L’arbre au plus courts chemins (SPT)

2. Partagé
 Core Based Tree (CBT)

 Minimum Steiner Tree (MST)


Partagé Spécifique
M2 R3

M5 R4
M1 S

M3 M4 R1 R2

GRT5-M3.4-ASC-1 82
Arbre spécifique

 C’est un arbre dédié à un groupe et qui est unidirectionnel allant


d’une source vers l’ensemble des récepteurs du groupe.
 pour un groupe Multicast comprenant plusieurs émetteurs, il
est impératif de construire plusieurs arbres spécifiques.
 Il est clair que les arbres spécifiques utilisent les ressources
réseaux d’une manière non optimale.
 pour la maintenance de ce type d’arbre de diffusion il
devient nécessaire de procéder au stockage d’états par
source et par groupe au niveau de chaque routeur ce
qui rend cette approche de faible résistance au facteur
d’échelle.

GRT5-M3.4-ASC-1 83
Arbre Partagé

 Un arbre partagé ‘Shared Tree’ est construit une fois pour


toutes pour interconnecter la totalité des membres du groupe
Multicast.
 C’est un arbre bidirectionnel dans lequel il n’y a pas de
distinction entre émetteurs et récepteurs.
 l’utilisation de ce type d’arbres conduit à une optimisation de
l’utilisation des ressources
 mauvaise répartition de la charge réseau au niveau de l’arbre
en plus d’un processus de calcul relativement coûteux.

GRT5-M3.4-ASC-1 84
Arbre Minimum Steiner Tree

 ‘Minimum Steiner Tree’ (MST) est un cas particulier de la famille


d’arbres partagés permettant de joindre la totalité des membres
Multicast avec un coût minimal.
 Il a été démontré que la construction d’un tel arbre est un
problème NP-Complete rendant difficile son implémentation au
niveau des réseaux à grandes échelles et nécessitant par suite
l’utilisation d’un certain nombre d’approximations et
d’heuristiques.
 Ces heuristiques restent relativement complexes et nécessitent
en plus une mise à jour globale de l’arbre à chaque changement
topologique du groupe.

GRT5-M3.4-ASC-1 85
L’arbre au plus courts chemins (SPT)

 La construction se base sur l’algorithme ‘Shortest Path’.


 construction d’un arbre composé d’une séquence de chemins optimaux
menant d’une source S en direction de toutes les destinations possibles.
 La construction de ce type d’arbres dépend fortement du protocole de
routage Unicast utilisé dans la mesure où chaque branche de l’arbre est
connectée à la source via le chemin le plus court défini par la table de
routage Unicast.

 les arbres SPT peuvent être construits par utilisation des


algorithmes Bellman-Ford, Dijkstra ou de leurs variantes.

GRT5-M3.4-ASC-1 86

Vous aimerez peut-être aussi