Vous êtes sur la page 1sur 8

Ministèredes Finances

C o n se i lN ationalde la Comptabilité

Avis de la commission de normalisationdes pratiquescomptableset des diligences


professionnelles

A V | S0 ' l / 2 0 ' 1 5

destitresde transportnon utilisés


Comptabilisation

La commissiona examinéune demanded'unecompagniede transportaérien


des titresde transportaériensnon utiliséset dont
relativeà la comptabilisation
la duréede validitéa expiréà la clôturede I'exercice.

La commissionrappelleque le chiffred'affairesdes compagniesaériennesest


constituépar la valeurdes titresémis et réellementutilisés.lls constituent
des
recettescertaineset sont comptabilisésen produitsd'exploitation.

S'agissantdes encaissementssur titresde transport émis et non utilisés,ils


sont considéréscomme avances reçuesdes clients,tant que la prestation
n'estpas renduepar la compagnieémettrice.

Lorsque les titres de transport émis et non transportés sont non


remboursables ou atteignentleur date limitede validité,la commissionestime
que les produitscorrespondants sont comptabilisésen chiffred'affairesde
au coursduquella non-validitéde ces titresde transportest établie.
I'exercice
Mi nistèr edes Finances

C o n se i lN ationalde la Comptabilité

Avis de la commission de normalisationdes pratiquescomptableset des


diligences professionnelles

AV|S0212015

Correctionsd'erreurs- révisiondu tauxd'amortissement

La commissiona examiné une demande d'avis relative aux corrections


d'erreurset qui consisteen I'annulationdes amortissementsconstatés et
l'enregistrement des amortissementsavec un taux révisétenantcomptede la
d u r é ed 'u ti l i téd e I'a ctiqf u i a été sousestiméà I' or igine.

L a co mmi ssi o n ra p p e l leque I' annexede I' ar r êtédu SCF, dans s es


dispositions121-8préciseque le mode d'amortissement, la duréed'utilitéet la
v a l eu rré si d u e l l eà l 'i ssu ede la dur éed' utilitéappliquéeaux imm obilisati ons
corporellesdoiventêtre réexaminéspériodiquement en cas de modification
importantedu rythme attendu d'avantageséconomiquesdécoulantde ces
actifs.
L o r sq u 'iyl a ch a n g e me ndans t la dur ée d' utilité,ceci est considér écomm e
étant un changementd'estimationdont les effets portent sur I'exercice
concernéet les exercicesfuturs.En conséquence, il ne s'agiten aucuncas de
porter des ajustements en capitaux propres ni de revenir sur les
amortissements déjà pratiqués.
Ministèredes Finances

C o n se i lN ationalde la Com ptabilité

Avis de la commission de normalisationdes pratiquescomptableset des


d i l i g e ncespr ofessionnelles

AVIS03 12015

descomptesannuels
Consolidation

La commissiona examinéune demanderelativeà I'obligation d'établiret


de présenter
lescomptesconsolidés d'ungroupedontla sociétémèreest un
publicindustriel
établissement et commercial.

La commission préciseque la Loi 07-11du 25 novembre2007relativeau


SystèmeComptable Financier stipuleen son article31 que : < Touteentité
qui a sonsiègesocialou sonactivitéprincipale sur le territoire et qui
national
contrôleune ou plusieursentités,établitet publiechaqueannéeles états
financiersconsolidés de I'ensemble constituépar toutesces entités>. Les
dispositionsde la section2 du chapitre3 de l'annexede I'arrêtédu 26 juillet
2008fixantles règlesd'évaluation et de comptabilisation, le contenuet la
présentation des étatsfinanciers ainsique la nomenclature des comptes,
la méthode.
explicitent
Ministèredes Finances

C o n se i lN ationalde la Comptabilité

Avis de la commission de normalisationdes pratiquescomptableset des


diligences professionnelles

AV|S 04/2015

tion dans

La commission a examinéune demanded'avis relativeaux modalitésde


comptabilisationdans les comptes de I'entreprisemère des titres de
détenuespar le groupesur ses filiales,dans laquelleil ressort
participation
que jusqu'à 2011, les titres et les dividendesperçus étaientcomptabilisés
dans le compte 451 <<valeursmobilièresgérées pour compte>, alors que
n'étaientpas constatées.
les pertesde valeurssur ces titresde participation

La commission estime que les titres de participationdétenus par les


sociétéscommercialessont régis par les dispositionsde la section2 du
chapitre 2 de l'annexe de I'arrêté du 26 juillet 2008 fixant les règles
d'évaluationet de comptabilisation, le contenuet la présentationdes états
financiersainsi que la nomenclaturedes comptes et en particulierle
paragraphe122.1qui traite,notamment,de la comptabilisation des titresde
participation et créancesrattachéesdont la possessionest estiméeutile à
l'activitéde l'entitéet du paragraphe 122.3qui préciseque ces titressont
soumisà des testsde dépréciation en vue de constaterune éventuelleperte
de valeur,conformément aux règlesgénéralesd'évaluationdes actifs.

S'agissantde la comptabilisation des dividendes,ceux-ci sont considérés


commedes produitsprovenantde I'utilisation par des tiers d'actifsde l'entité
à la juste valeurde la
et doivent,à ce titre, être évaluéset comptabilisés,
contrepartiereçuesou à recevoirà la date de la transaction(paragraphe
111-3de I'arrêtésus cité).
Ministèredes Finances
C o n se i lN ationalde la Comptabilité

Avis de la commission de normalisationdes pratiquescomptableset des


d iligences professionnelles

AVtS05/2015

La commissiona examinéune demanded'avisrelativeà I'assainissement des


comptesconcernantles impôtsdifférés.
La commission rappelle qu'en vertu des règles du Système comptable
Financier,ne sont enregistréesau bilan,que les impôts différésrésultantde
déficit,dans la mesureoù peuventêtre recouvrésdes bénéficesprévisibles.
Dans le cas considéréet s'agissant d'une entitéstructurellement déficitaire.il
n'y a pas lieude constaterun impôtdifféréactif.
Aussi, I'entreprise se doit d'annulerI'impôtdifféréen contrepartie
du compte
< 11x - R e p o rtà n o u ve a u>.
Ministèredes Finances
C o n se i lN ationalde la Com ptabilité

Avis de la commission de normalisationdes pratiquescomptableset des


diligences professionnelles

AV|S 06/20'15

Traitement du personnelappartenant
comptablede la rémunération à
l'entreprisemère, détachéeauprèsd'unede sesfiliales

La commissiona examinéune demanded'avisrelativeau traitementcomptable


de la rémunérationdu personnelappartenantà I'entreprisemère, détachée
a u p rè sd 'u n ed e se s fi l i a l e s.
Considérantque le personneldétachérend des servicesen contrepartie d'un
salaire,il est évident qu'il doit être rémunéré par qui
I'entreprise en tire des
avantageséconomiques.En conséquence,c'est à la filiale de supporterla
chargenetterelativeaux rémunérations de ce personnel.
L'entreprise mère,quandà elle peut,soit constaterla chargesalarialetotaleen
inscrivanttoutefois,dans le compte708 ( produitsdes activitésannexes>>,le
montantrefacturéà la filiale,soit constaterla chargesalarialenettesupportée.
Ministèredes Finances
Go n se i lNationalde la Com ptabilité

Avis de la commission de normalisationdes pratiquescomptableset des diligences


professionnelles

A V | S0 7 / 2 0 1 5

Financementd'un actif en concoursdéfinitifde l'Etat par le biaisd'un fonds


spécial

a examinéune demanderelative
La commission à la transcription du
comptable
définitif
d'unactifen concours
financement de I'Etat.
La problématique
posée,est de savoirs'il s'agitd'uneopérationd'augmentation
propresou d'unesubvention.
descapitaux

En général,il y a augmentation des capitauxpropres,lorsquel'opération


est
financéepar l'Etaten tant qu'actionnaire.
Dans le cas où le financementest
assurépar une entitéautreque l'actionnaire
ou lorsquecelui-ciprécise
dansla
décision d'octroi, qu'il s'agit d'une subvention,l'opérationest transcrit
comptablement en tantquesubvention.

Dansle cas posé,la commission pourfinancerune


estimeque I'Etatintervient
opération de rénovation et que celui-ci n'intervient pas en tant
qu'actionnaire,
parconséquent, d'équipement.
il s'agitd'unesubvention
Mi nistèr edes Finances

C o n se i lN ationalde la Comptabilité

Avis de la commission de normalisationdes pratiquescomptableset des


d i l i g e ncespr ofessionnelles

AVtS08/2015

Réévaluation
des biens

La commission a examinéune demande, par laquelle une entreprise sollicite


un avisconcernant la possibilité
de procéderà la réévaluation
seulement d'une
partiedesterrainspourvous permettrede reconstituer
le capitalde l'entreprise.

La commission préciseque la réévaluation constitue


un autretraitement autorisé
dansl'évaluationdes biens- le traitementde référenceétantle coûthistorique -
et que dansle cas où une entitéoptepourla méthodede réévaluation, elledoit
réévaluerl'ensemble de la catégorie
à laquelle
appartientle bienà réévaluer.
La réévaluationdoit être effectuéeavec une régularitésuffisantede telle sorte
que la valeurcomptable des biensobjetde cetteréévaluation ne diffèrepas de
de cellequi auraitété déterminée
manièresignificative la justevaleur,
en utilisant
à la datede clôture,et ce conformément aux dispositionsdu SCF,paragraphes
121.20 à 121.27.