Vous êtes sur la page 1sur 10

République du bénin

Ministère de l’enseignement supérieur et de la


recherche scientifique

ECOLE SUPERIEURE DE GENIE CIVIL


VERECHAGUINE AK

DIAGNOSTIC BATIMENT

MASTER 1 GENIE CIVIL

Présenté par : Sous la supervision de :


TOHOUN M. Auguste M. MITCHOZOUNOU Robert
Madel Ing. Génie civil

…………ANNEE SCOLAIRE 2018 / 2019………...


PLAN

Introduction

1- Rappels

2- Options pour ériger ce bâtiment

3- Type de fondation

4- Les étapes de réalisation d’un pieux

Conclusion

DIAGNOSTIC BATIMENT
MASTER GC Page 2
INTRODUCTION
Comme tout corps, le bâtiment a un poids qui n’est pas

négligeable, et pour qu’il n’y ai pas ruine, ce bâtiment dont la

charge qui assez grande doit poser sur un sol dont les

caractéristiques sont assez pour supporter ces charges

C’est dans cet optique qu’il faut nécessairement faire une étude de

sol pour vérifier si le sol est capable de supporter les différentes

charges du bâtiment.

DIAGNOSTIC BATIMENT
MASTER GC Page 3
1- RAPPEL

La fondation est la partie d’un ouvrage de travaux publics qui

assure la transmission dans le sol des charges et surcharges

Ces fondations représentent l’enjeu essentiel de la construction du

bâtiment, car elles forment la partie structurelle qui assure la

portance et permet de contrôler les tassements

Avant la construction de toute type d’ouvrage, on doit vérifier si le

sol qui aura pour rôle de supporter les différentes charges de

l’ouvrage est assez assez résistant pour assurer le travail

Tout sol a une contrainte admissible, et il est obligatoire de vérifier

si cette contrainte admissible est supérieur a la contrainte induite

par le bâtiment sur le sol

C’est en fonction de toutes ces facteurs que l’altitude du bon sol

par rapport a la surface est déterminée

Celons la capacité portante du sol, les forces mis en jeu et les

tassements admissibles, trois types de fondations sont

envisageables

- Fondation superficielle : 0 a 3m

 Semelles isoles

DIAGNOSTIC BATIMENT
MASTER GC Page 4
 Semelles filante sous mur

 Radier général

- Fondation semi profonde : 3m a 8m

 Puit

- Fondation profonde : Plus de 8m

 Pieux

Semelle filante

Semelle isolée
DIAGNOSTIC BATIMENT
MASTER GC Page 5
Rappelons que dans notre cas actuel, le bon sol se trouve a une

profondeur de 28m

2- Options pour ériger ce bâtiment

Pour ériger le bâtiment, plusieurs options sont possibles

Vu la profondeur du bon sol, on peut choisir réaliser un radier

général qui est une fondation superficielle de type plateforme

maçonnée qui est la base de départ d’un bâtiment

On peut aussi choisir de faire une fondation sur pieux qui est une

fondation profonde

3- Type de fondation

Pour la réalisation de ce bâtiment sur un bon sol situé a 28m, il

serait préférable d’adopter une fondation sur pieux

En effet, la fondation sur pieux fait partie des fondations

profondes qui est un élément de construction en béton arme,

permettant de fonder un bâtiment a une profondeur donnée

Les pieux sont utilisés lorsque le terrain ne peut pas supporter

superficiellement les contraintes dues à la masse de l’ouvrage.

DIAGNOSTIC BATIMENT
MASTER GC Page 6
Il est également possible d’utiliser des pieux pour renforcer des

fondations existantes

4- Les étapes de réalisation d’un pieux

Il y a plusieurs façons de mettre en œuvre un pieu, mais le choix

doit se faire en fonction des caractéristiques attendues du pieu en

question. Ici, nous comptant deux différents types de mise en

œuvre qui sont :

 Les pieux préfabriqués

 Les pieuses coules sur place

- Les pieux préfabriqués

Les pieux préfabriqués sont des pieux prêts a l’emploi constitues

d’un seul ou de plusieurs blocs que l’on assemblera au fur et a

mesuré qu’on les enfonce.

Ces pieux sont généralement mis en place par la technique de

battage, par vibration ou par enfoncement hydraulique

Leur mise en œuvre est effectuée à l’aide d’un engin de battage

qui enfoncera le pieu jusqu’à l’obtention d’un refus

DIAGNOSTIC BATIMENT
MASTER GC Page 7
Afin de protéger les pieux contre l’émoussement ou d’éventuelles

endommagements, on enveloppe la tête d’une pointe en acier et

le bout d’une ceinture en acier que l’on appelle casque de battage

que l’on retirera après le battage

Pour ce qui concerne la technique d’enfoncement par vibration, on

utilise généralement les pieux en acier pour avoir une bonne

réaction. Ces réactions font dissiper la terre sur la pointe des

pieux en facilitent l’enfoncement sans aucune force de battage.

On arrête lorsqu’on obtient un refus prématuré

Une fois que le pieu est mise en place, on casse la tête. C’est ce

qu’on appelle recepage

- Les pieux coulés sur place

Les pieux coulés sur place sont exécutés directement sur le

chantier. Ils sont en béton armé. Cette technique part du principe

qu’il faut creuser un trou puis couler le béton à l’intérieur. On

peut procéder de deux façons différentes :

 Soit on fait le coulage avec maintien des parois,

 Soit on le fait sans maintien des parois.

DIAGNOSTIC BATIMENT
MASTER GC Page 8
A l’aide d’un engin d’excavation, on creuse le trou puis on met en

place les armatures et ensuite on coule le béton.

On peut aussi introduire des buses en béton ou bien des tubes en

acier pour soutenir les parois de l’excavation. Puis, on pose les

armatures et on effectue le coulage.

Il existe un autre procédé qui consiste à réaliser le coulage en

même temps que l’excavation. On extrait la terre à l’aide d’une vis

géante que l’on fait ensuite remonter à la surface et

simultanément, on injecte un coulis de béton avec les petits ports

qui se trouvent sur la vis.

L’injection peut être effectuée par un tube métallique que l’on

enfonce par battage. Le béton est alors coulé en même temps que

l’enfoncement du tube. Celui-ci est ensuite retiré.

On peut toutefois faire un pieu enrobé. On réalise une fosse puis

on y introduit un tube métallique et pour finir, on remplit les vides

avec du béton.

DIAGNOSTIC BATIMENT
MASTER GC Page 9
Conclusion
Le contrôle permanant d’un bâtiment est très nécessaire pour un

bon diagnostic, car il faudrait avoir des informations spécifiques

sur la vie du bâtiment, sur les différentes modifications qui ont

été faites afin de savoir de quoi souffre le bâtiment

DIAGNOSTIC BATIMENT
MASTER GC Page 10

Vous aimerez peut-être aussi