Vous êtes sur la page 1sur 469

Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise

Communication Server
Services système

Version 12 - Mai 2017


8AL91000FRAG Ed. 01
Mentions légales
Les informations de cette publication sont sujettes à modification sans préavis.
ALE International ne peut être tenu responsable des inexactitudes contenues dans cette publication.
Copyright © ALE International, 2017

Avertissement
Bien que des efforts aient été faits pour vérifier l'exhaustivité et l'exactitude des informations contenues
dans cette documentation, ce document est fourni « tel quel ». Pour obtenir des informations plus
précises sur l'intercompatibilité, les limites du produit, la politique logicielle et la liste des fonction,
veuillez vous référer aux documents précis publiés sur le site web Business Partner.
Dans l'intérêt du développement continu des produits, ALE International se réserve le droit d'apporter
des améliorations à ce document et aux produits qu'il décrit, à tout moment et sans préavis ni
obligation.

Le marquage CE indique que ce produit est conforme aux Directives du Conseil suivantes :
• 2014/53/EU pour équipement radio
• 2014/35/EU et 2014/30/EU pour équipement autre que équipement radio (y compris les
équipements de terminaux de télécommunication câblés)
• 2014/34/EU pour équipement ATEX
• 2011/65/EU (RoHS)
Sommaire
Services système

Chapitre 1
Documents de référence

Chapitre 2
Présentation de l'Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise Communication Server

2.1 Présentation....................................................................................................................................28
2.1.1 Présentation...........................................................................................................................................28
2.1.2 Principe de fonctionnement........................................................................................................... 29
2.1.3 Exemple de mise en place............................................................................................................. 30
2.1.4 Présentation des différents éléments........................................................................................31
2.1.5 L'offre ALE International.................................................................................................................. 34
2.1.6 Présentation du logiciel....................................................................................................................36
2.1.7 Sécurité....................................................................................................................................................36

Chapitre 3
Conformité aux normes

3.1 Présentation....................................................................................................................................38

Chapitre 4
Duplication de serveur de communication

4.1 Introduction.....................................................................................................................................46
4.1.1 Généralités............................................................................................................................................. 46
4.2 Description simplifiée........................................................................................................... 46
4.2.1 Principe.................................................................................................................................................... 46

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 3/469


Sommaire
Services système

4.2.2 Duplication sur hardware commun et Appliance Server..................................................46


4.2.3 Duplication sur hardware Crystal................................................................................................ 47
4.2.4 Restrictions............................................................................................................................................ 49
4.3 Description détaillée...............................................................................................................49
4.3.1 Démarrage..............................................................................................................................................49
4.3.2 Duplication des données................................................................................................................. 50
4.3.3 Cohérence de la base de données............................................................................................ 50
4.3.4 Cas particulier du double Main (hardware commun et Appliance Server
uniquement)...........................................................................................................................................51
4.3.5 Adressage par rôle............................................................................................................................. 53
4.4 Transfert..............................................................................................................................................53
4.4.1 Communications sur des liaisons logiques hybrides.........................................................54
4.5 Procédure d'installation...................................................................................................... 59
4.5.1 Hardware commun et Appliance Server..................................................................................59
4.5.2 Hardware Crystal................................................................................................................................ 60
4.6 Procédure de configuration............................................................................................ 62
4.6.1 Vérification des verrous logiciels................................................................................................. 62
4.6.2 Configuration des adresses IP sur les Com Server...........................................................63
4.6.3 Paramètres de configuration......................................................................................................... 64
4.6.4 Sélection du type de liaison pour les transferts de données de duplication.......... 66
4.6.5 Définition de la Media Gateway de référence.......................................................................66
4.6.6 Configuration forcée.......................................................................................................................... 66
4.6.7 Assurer la cohérence des bases de données Com Server............................................67
4.6.8 Mise en place d'un couple de Com Server dupliqués.......................................................68
4.6.9 Création d'un Com Server stand-by.......................................................................................... 68
4.6.10 Mise à jour d'un patch dynamique ou statique sans interruption de service......... 68
4.6.11 Configuration des communication par artère hybride lors du basculement...........69
4.7 Maintenance....................................................................................................................................70
4.7.1 Commande bascul............................................................................................................................. 70
4.7.2 Commande twin..................................................................................................................................70
4.7.3 Commande role..................................................................................................................................71
4.7.4 Incidents sur le Server Com de secours..................................................................................71
4.7.5 Fichier journal lié au stockage des commandes MAO..................................................... 72
4.7.6 Incidents liés au stockage des commandes MAO..............................................................72

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 4/469


Sommaire
Services système

Chapitre 5
Serveur de communication passif (PCS)

5.1 Introduction.....................................................................................................................................73
5.2 Description simplifiée........................................................................................................... 73
5.2.1 Topologie................................................................................................................................................. 73
5.2.2 Capacités et configuration du PCS............................................................................................ 74
5.2.3 Services PCS........................................................................................................................................74
5.2.4 Restrictions PCS................................................................................................................................. 75
5.3 Description détaillée...............................................................................................................75
5.3.1 Mise en service.................................................................................................................................... 75
5.3.2 Perte de la liaison de signalisation entre le PCS et le Communication Server.... 77
5.3.3 Secours des équipements.............................................................................................................. 78
5.3.4 Rétablissement de la liaison de signalisation....................................................................... 83
5.3.5 Modes PCS............................................................................................................................................84
5.3.6 Accès à un opérateur SIP...............................................................................................................85
5.3.7 Services................................................................................................................................................... 87
5.4 Procédure de configuration............................................................................................ 88
5.4.1 Conditions préalables....................................................................................................................... 88
5.4.2 Ports IP.................................................................................................................................................... 88
5.4.3 Configuration d'un PCS sur le Communication Server.................................................... 89
5.4.4 Déclaration des adresses du PCS sur le Communication Server.............................. 90
5.4.5 Configuration d'une passerelle externe SIP pour le Communication Server et le
PCS............................................................................................................................................................91
5.4.6 Déclaration du domaine IP sur le Communication Server..............................................91
5.4.7 Configuration de l'adresse du PCS sur une carte GD...................................................... 91
5.4.8 Configuration de l'adresse du PCS sur les cartes INTIP.................................................92
5.4.9 Configuration de l'adresse du PCS sur un équipement SIP.......................................... 92
5.4.10 Mise en service du PCS.................................................................................................................. 92
5.4.11 Recommandations pour un PCS en fonctionnement........................................................ 93
5.5 Maintenance....................................................................................................................................94
5.5.1 Traces....................................................................................................................................................... 94
5.5.2 Outils de maintenance......................................................................................................................95
5.5.3 Alarmes....................................................................................................................................................96

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 5/469


Sommaire
Services système

Chapitre 6
Topologie

6.1 Introduction...................................................................................................................................100
6.1.1 Introduction.......................................................................................................................................... 100
6.1.2 Zone principale à base d'OmniPCX Media Gateway...................................................... 100
6.1.3 Zone principale à base d'ACT Media Gateway..................................................................102
6.1.4 Mise en oeuvre des Media Gateways.....................................................................................104

Chapitre 7
Allocation de ressources en architecture distribuée IP

7.1 Description détaillée.............................................................................................................106


7.1.1 Introduction.......................................................................................................................................... 106
7.1.2 Exemple d'architecture IP distribuée.......................................................................................106
7.1.3 Description de l'allocation de ressources..............................................................................107

Chapitre 8
Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

8.1 Introduction................................................................................................................................... 110


8.1.1 Généralités........................................................................................................................................... 110
8.2 Mise en service.......................................................................................................................... 110
8.2.1 Mise en service d'une passerelle média................................................................................ 110
8.2.2 Gérer les numéros de rack...........................................................................................................120
8.3 Maintenance..................................................................................................................................120
8.3.1 Connexion d'une Media Gateway............................................................................................. 120
8.3.2 Remplacement d'une carte GD ou GD-3.............................................................................. 124
8.3.3 Communication entre la carte GD ou GD-3 et le serveur d'appel............................ 124

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 6/469


Sommaire
Services système

8.4 Instructions de câblage..................................................................................................... 125


8.4.1 Configurations traditionnelles......................................................................................................125
8.4.2 Configurations IP...............................................................................................................................131
8.5 Rechargement de la carte GD/GA ou GD3/GA3......................................... 132
8.5.1 Présentation.........................................................................................................................................132
8.5.2 Rechargement de la carte GD ou GA.....................................................................................133
8.5.3 Effacement et rechargement d'une GD-3 carte ou GA-3 carte.................................. 134
8.6 Protocole STP............................................................................................................................. 137
8.6.1 Présentation du problème.............................................................................................................137
8.6.2 Spanning Tree Protocol................................................................................................................. 137

Chapitre 9
Passerelles multimédia avec matériel Crystal

9.1 Introduction...................................................................................................................................140
9.1.1 Présentation.........................................................................................................................................140
9.2 Architecture...................................................................................................................................140
9.2.1 Configuration 1................................................................................................................................... 140
9.2.2 Configuration 2................................................................................................................................... 141
9.2.3 Configuration 3................................................................................................................................... 142
9.2.4 Restriction.............................................................................................................................................144
9.3 Mise en service.......................................................................................................................... 144
9.3.1 Généralités........................................................................................................................................... 144
9.3.2 Principe.................................................................................................................................................. 144
9.3.3 Déclaration de la carte INT-IP A................................................................................................ 144
9.3.4 Déclaration de la passerelle média ACT............................................................................... 144
9.3.5 Installer et connecter la carte INT-IP B (ou IOIP) dans la passerelle média ACT
....................................................................................................................................................................146
9.3.6 Installation et connexion de la carte INT-IP3 à la passerelle média ACT............. 147
9.3.7 Démarrage de la passerelle média ACT............................................................................... 147
9.3.8 Configuration de l'adresse du PCS sur la carte INTIP................................................... 151
9.4 Maintenance..................................................................................................................................151

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 7/469


Sommaire
Services système

9.4.1 Connexion à une passerelle média..........................................................................................151


9.4.2 Codes d'erreur.................................................................................................................................... 152
9.4.3 Traces du boot de la carte............................................................................................................ 152
9.5 Rechargement de la carte INT-IP3 ou IOIP3...................................................153
9.5.1 Présentation générale.....................................................................................................................153
9.5.2 Effacement et rechargement d'une carte INT-IP3 ou d'une carte IOIP3............... 154

Chapitre 10
Raccordements INTOF

10.1 Introduction...................................................................................................................................157
10.2 Description détaillée.............................................................................................................157
10.2.1 Raccordement d'un ACT périphérique par cartes INTOF2.......................................... 157
10.2.2 Mise en service.................................................................................................................................. 158
10.2.3 Duplication de la liaison Inter-ACT........................................................................................... 159
10.2.4 Réservation de canal B..................................................................................................................159
10.2.5 Synchronisation de la carte INTOF2....................................................................................... 159
10.2.6 Tonalités, guides vocaux et musique de garde.................................................................. 160
10.2.7 Faisceaux..............................................................................................................................................160
10.2.8 Opérateur..............................................................................................................................................160
10.2.9 Messagerie vocale............................................................................................................................160
10.2.10 Rappels..................................................................................................................................................160
10.3 Procédure d'installation.................................................................................................... 160
10.3.1 Procédure d'installation..................................................................................................................160
10.4 Procédure de configuration.......................................................................................... 161
10.4.1 Principe.................................................................................................................................................. 161
10.4.2 Réservation de canal B..................................................................................................................161
10.4.3 Déclaration de l'ACT périphérique sur INTOF.................................................................... 161
10.4.4 Déclaration d'une carte INTOF sur ACT principal.............................................................162
10.4.5 Déclaration d'une carte INTOF2 sur ACT périphérique................................................. 162
10.4.6 Déclaration de liens dupliqués....................................................................................................162
10.4.7 Consultation des statuts des cartes.........................................................................................163
10.5 Maintenance..................................................................................................................................163

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 8/469


Sommaire
Services système

10.5.1 Procédure de flashage et de téléchargement.....................................................................163


10.5.2 Commandes de maintenance.....................................................................................................163

Chapitre 11
Liaison de signalisation INTOF (IOIP INT-IP)

11.1 Description détaillée.............................................................................................................164


11.1.1 Description détaillée........................................................................................................................ 164
11.1.2 Duplication / basculement.............................................................................................................166
11.1.3 Fonctionnalités supplémentaires...............................................................................................168
11.2 Restrictions................................................................................................................................... 168
11.2.1 Restrictions.......................................................................................................................................... 168
11.3 Procédure de configuration.......................................................................................... 168
11.3.1 Procédure de configuration..........................................................................................................168
11.3.2 Rechargement de la mémoire Flash....................................................................................... 170

Chapitre 12
Secours du lien de signalisation

12.1 Introduction...................................................................................................................................171
12.1.1 Introduction.......................................................................................................................................... 171
12.2 Description simplifiée......................................................................................................... 171
12.2.1 Description simplifiée...................................................................................................................... 171
12.3 Description détaillée.............................................................................................................172
12.3.1 Configuration préalable..................................................................................................................172
12.3.2 Passage sur le lien de secours.................................................................................................. 173
12.3.3 Restrictions en mode secouru.................................................................................................... 173
12.3.4 Retour au service normal.............................................................................................................. 174
12.3.5 Media Gateway secourable et secourante........................................................................... 174
12.3.6 Interaction avec le service RMA................................................................................................ 174

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 9/469


Sommaire
Services système

12.3.7 Interaction avec la duplication du Call Server.....................................................................174


12.3.8 Interaction avec les IP-Phones.................................................................................................. 175
12.3.9 Interaction avec le serveur DHCP............................................................................................ 175
12.3.10 Recommandations de sécurisation.......................................................................................... 175
12.4 Procédure de configuration.......................................................................................... 176
12.4.1 Déclaration des Media Gateway secourantes.................................................................... 176
12.4.2 Déclaration des Media Gateway secourables.................................................................... 176
12.4.3 Accès synchronisant........................................................................................................................178
12.4.4 Domaine IP.......................................................................................................................................... 178
12.4.5 Temporisations................................................................................................................................... 178
12.5 Maintenance..................................................................................................................................178
12.5.1 Commande bckdebug.....................................................................................................................178
12.5.2 Commande “trkstat” <ACT_nbr> <Cpl_nbr>....................................................................... 180
12.5.3 Incidents (messages d'erreur).................................................................................................... 181

Chapitre 13
Débordement privé vers public entre passerelles Media Gateway IP

13.1 Introduction...................................................................................................................................183
13.1.1 Overview .............................................................................................................................................. 183
13.2 Description détaillée.............................................................................................................184
13.2.1 Etapes d'un débordement.............................................................................................................184
13.2.2 Interaction avec la Routing Service Intelligence (RSI)................................................... 185
13.2.3 Taxation..................................................................................................................................................186
13.2.4 Compatibilité avec les versions précédentes...................................................................... 187
13.2.5 Limitations.............................................................................................................................................187
13.3 Procédure de configuration.......................................................................................... 187
13.3.1 Principe.................................................................................................................................................. 187
13.3.2 Droit des usagers au débordement..........................................................................................187
13.3.3 Préfixe d'accès au noeud..............................................................................................................188
13.3.4 Tables de traduction SDA du noeud........................................................................................ 188
13.3.5 Autorisation de débordement vers un poste hors service secouru par le PCS
(Passive Communication Server)............................................................................................. 189

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 10/469


Sommaire
Services système

13.4 Exemples de configuration............................................................................................ 190


13.4.1 Présentation de l'exemple............................................................................................................ 190
13.4.2 Droit des usagers au débordement..........................................................................................191
13.4.3 Préfixe d'accès au noeud..............................................................................................................191
13.4.4 Tables de traduction.........................................................................................................................192
13.4.5 Configuration de l'ARS................................................................................................................... 193

Chapitre 14
Services IP et numéros de port

14.1 Introduction...................................................................................................................................197
14.1.1 Plage de ports dynamiques......................................................................................................... 197
14.1.2 Types de ports.................................................................................................................................... 197
14.1.3 Connexion TFTP............................................................................................................................... 197
14.1.4 Connexion FTP passive.................................................................................................................198
14.1.5 Services IP et numéros de port..................................................................................................199
14.2 Configurer la plage de ports dynamiques.......................................................200
14.2.1 Configuration de la plage de ports dynamiques................................................................ 200
14.2.2 Incidents................................................................................................................................................ 201

Chapitre 15
Tonalités

15.1 Introduction...................................................................................................................................203
15.1.1 Présentation.........................................................................................................................................203
15.1.2 Référence aux autres modules.................................................................................................. 203
15.2 Description détaillée.............................................................................................................203
15.2.1 Principe.................................................................................................................................................. 203
15.2.2 Tonalités pour la signalisation R2............................................................................................. 205
15.2.3 Tonalité spécifique USA.................................................................................................................205

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 11/469


Sommaire
Services système

15.3 Table des tonalités..................................................................................................................206


15.3.1 Table des tonalités............................................................................................................................206
15.4 Tonalités de base par pays.............................................................................................211
15.4.1 Généralités........................................................................................................................................... 211
15.4.2 Afrique du Sud.................................................................................................................................... 211
15.4.3 Allemagne.............................................................................................................................................212
15.4.4 Amérique latine.................................................................................................................................. 214
15.4.5 Argentine............................................................................................................................................... 215
15.4.6 Australie.................................................................................................................................................216
15.4.7 Autriche..................................................................................................................................................217
15.4.8 Bahrein................................................................................................................................................... 218
15.4.9 Belgique.................................................................................................................................................220
15.4.10 Brésil........................................................................................................................................................221
15.4.11 Cambodge............................................................................................................................................ 222
15.4.12 Chili.......................................................................................................................................................... 222
15.4.13 Chine....................................................................................................................................................... 222
15.4.14 Colombie............................................................................................................................................... 224
15.4.15 Corée du Sud......................................................................................................................................224
15.4.16 Costa Rica............................................................................................................................................ 225
15.4.17 Danemark............................................................................................................................................. 225
15.4.18 Egypte.....................................................................................................................................................227
15.4.19 El Salvador........................................................................................................................................... 228
15.4.20 Emirats Arabes Unis........................................................................................................................228
15.4.21 Espagne.................................................................................................................................................229
15.4.22 Equateur................................................................................................................................................ 231
15.4.23 Etats-Unis (USA)............................................................................................................................... 231
15.4.24 Finlande................................................................................................................................................. 232
15.4.25 France.....................................................................................................................................................234
15.4.26 Grèce...................................................................................................................................................... 235
15.4.27 Hong Kong............................................................................................................................................236
15.4.28 Hongrie...................................................................................................................................................238
15.4.29 Inde.......................................................................................................................................................... 239
15.4.30 Indonésie...............................................................................................................................................240
15.4.31 Irlande (Eire)........................................................................................................................................240
15.4.32 Israël........................................................................................................................................................242
15.4.33 Italie......................................................................................................................................................... 243
15.4.34 Japon...................................................................................................................................................... 244

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 12/469


Sommaire
Services système

15.4.35 Laos......................................................................................................................................................... 246


15.4.36 Luxembourg.........................................................................................................................................246
15.4.37 Mailaisie.................................................................................................................................................246
15.4.38 Malte........................................................................................................................................................247
15.4.39 Mexique................................................................................................................................................. 249
15.4.40 Myanmar (Birmanie)........................................................................................................................ 249
15.4.41 Nouvelle Zélande.............................................................................................................................. 249
15.4.42 Norvège................................................................................................................................................. 249
15.4.43 Oman...................................................................................................................................................... 250
15.4.44 Pays-Bas............................................................................................................................................... 252
15.4.45 Pérou.......................................................................................................................................................253
15.4.46 Philippines............................................................................................................................................ 254
15.4.47 Pologne..................................................................................................................................................254
15.4.48 Portugal..................................................................................................................................................256
15.4.49 Royaume Uni (UK)........................................................................................................................... 257
15.4.50 Russie et CEI...................................................................................................................................... 258
15.4.51 Singapour..............................................................................................................................................260
15.4.52 Slovaquie.............................................................................................................................................. 261
15.4.53 Suède......................................................................................................................................................263
15.4.54 Suisse..................................................................................................................................................... 264
15.4.55 Taiwan.....................................................................................................................................................265
15.4.56 Thailande.............................................................................................................................................. 267
15.4.57 Tchéquie (république tchèque)................................................................................................... 267
15.4.58 Uruguay................................................................................................................................................. 267
15.4.59 Vénézuéla.............................................................................................................................................267
15.4.60 Viet Nam................................................................................................................................................267
15.4.61 Yougoslavie..........................................................................................................................................267
15.5 Table des fréquences R1 et R2...................................................................................269
15.5.1 Table des fréquences R1.............................................................................................................. 269
15.5.2 Table des fréquences R2.............................................................................................................. 270
15.6 Procédure de configuration.......................................................................................... 272
15.6.1 Introduction.......................................................................................................................................... 272
15.6.2 Tonalité................................................................................................................................................... 272
15.6.3 Gestion des tonalités R1 et R2.................................................................................................. 273
15.6.4 Réinitialisation du plan des tonalités ......................................................................................273
15.6.5 Signalisation R2.................................................................................................................................274

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 13/469


Sommaire
Services système

Chapitre 16
Guides vocaux et musiques d'attente

16.1 Introduction...................................................................................................................................275
16.1.1 Types de messages vocaux........................................................................................................ 275
16.1.2 Types de guides vocaux................................................................................................................ 275
16.1.3 Numéros réservés et fréquence d'appel d'un message vocal.................................... 278
16.1.4 Modules associés............................................................................................................................. 278
16.2 Description détaillée.............................................................................................................279
16.2.1 Messages vocaux statiques.........................................................................................................279
16.2.2 Messages vocaux dynamiques.................................................................................................. 283
16.2.3 Musique externe................................................................................................................................ 284
16.2.4 Interfaces physiques........................................................................................................................284
16.2.5 Organisation sur Media Gateway..............................................................................................286
16.2.6 Reconnaissance et sélection des guides vocaux............................................................. 289
16.2.7 Type de diffusion............................................................................................................................... 290
16.2.8 Backup tone.........................................................................................................................................290
16.2.9 Classe d'écoute..................................................................................................................................290
16.3 Contenu du message guide vocal...........................................................................291
16.3.1 Présentation.........................................................................................................................................291
16.3.2 Tableau descriptif des guides vocaux..................................................................................... 291
16.4 Index de guides vocaux par langue.......................................................................298
16.4.1 Tableau de correspondance pour les langues....................................................................298
16.5 Transfert des guides vocaux........................................................................................ 303
16.5.1 Objet........................................................................................................................................................ 303
16.5.2 Pré-requis matériel et logiciel......................................................................................................303
16.5.3 Utilisation du logiciel AAS............................................................................................................. 303
16.5.4 Transfert de guides vocaux dynamiques par FTP............................................................ 308
16.6 Musique externe........................................................................................................................311
16.6.1 Raccordement d'un équipement externe sur GD (AFU) et SLI.................................. 311
16.6.2 Raccordement d'un équipement externe sur CPU6 et Z20VG.................................. 312
16.6.3 Gestion et vérifications................................................................................................................... 313
16.7 Procédure de configuration.......................................................................................... 313
16.7.1 Présentation.........................................................................................................................................313

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 14/469


Sommaire
Services système

16.7.2 Téléchargement des fichiers....................................................................................................... 314


16.7.3 Déclaration des applications DSP d'une carte GPA........................................................ 316
16.7.4 Gestion des langues........................................................................................................................316
16.7.5 Gestion des guides vocaux..........................................................................................................318
16.7.6 Gestion de guides vocaux pour la musique de garde.....................................................321
16.7.7 Gestion des musiques et guides vocaux sur équipement externe........................... 321
16.7.8 Gestion des messages vocaux dynamiques....................................................................... 322
16.8 Exemples de configuration............................................................................................ 324
16.8.1 Présentation.........................................................................................................................................324
16.8.2 Chargement des messages vocaux........................................................................................ 325
16.8.3 Gestion des langues de l'installation....................................................................................... 325
16.8.4 Gestion des langues associées aux index........................................................................... 326
16.8.5 Déclaration de la musique de garde interne........................................................................327
16.8.6 Utilisation d'une musique de garde externe.........................................................................328
16.8.7 Raccordement d'un lecteur CD sur carte AFU................................................................... 328
16.8.8 Création d'un message d'accueil pour l'acheminement sur un poste..................... 328
16.8.9 Rajout d'une langue......................................................................................................................... 330
16.8.10 Déclaration de musique de garde avec des fichiers spécifiques.............................. 330
16.9 Enregistrement de messages vocaux dynamiques depuis un
poste.....................................................................................................................................................330
16.9.1 Présentation générale.....................................................................................................................330
16.9.2 Enregistrement depuis un poste................................................................................................330
16.10 Maintenance..................................................................................................................................334
16.10.1 Commandes utiles............................................................................................................................334
16.10.2 Commandes de musique de garde.......................................................................................... 339
16.10.3 Vérification des versions................................................................................................................340
16.10.4 Messages vocaux dynamiques..................................................................................................341

Chapitre 17
Gestion de la date et de l'heure

17.1 Introduction...................................................................................................................................342
17.1.1 Généralités........................................................................................................................................... 342

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 15/469


Sommaire
Services système

17.2 Description détaillée.............................................................................................................343


17.2.1 Messages texte..................................................................................................................................343
17.2.2 Rendez-vous et heure de réveil.................................................................................................343
17.2.3 Postes DECT...................................................................................................................................... 343
17.2.4 Appels non répondus...................................................................................................................... 343
17.2.5 Tickets de taxation............................................................................................................................343
17.2.6 Incidents................................................................................................................................................ 343
17.2.7 PCS (Passive Communication Server).................................................................................. 343
17.2.8 Mise à jour date et heure par RNIS......................................................................................... 344
17.2.9 Restrictions.......................................................................................................................................... 344
17.3 Procédure de configuration.......................................................................................... 345
17.3.1 Date et heure système................................................................................................................... 345
17.3.2 Tranche horaire système...............................................................................................................345
17.3.3 Tranche horaire de domaine IP..................................................................................................345

Chapitre 18
Configuration multinationale

18.1 Introduction...................................................................................................................................347
18.2 Description détaillée.............................................................................................................348
18.2.1 Configurations particulières......................................................................................................... 348
18.2.2 Configuration de la tonalité.......................................................................................................... 349
18.2.3 spécifique..............................................................................................................................................350
18.2.4 Limitations.............................................................................................................................................350
18.3 Procédure de configuration.......................................................................................... 350
18.3.1 Pays du système............................................................................................................................... 350
18.3.2 Multinational.........................................................................................................................................350
18.3.3 Amélioration multinational.............................................................................................................351
18.3.4 Pays du domaine IP.........................................................................................................................351
18.3.5 Pays de la carte................................................................................................................................. 352

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 16/469


Sommaire
Services système

Chapitre 19
Temporisations

19.1 Introduction...................................................................................................................................353
19.1.1 Généralités........................................................................................................................................... 353
19.1.2 Référence aux autres modules.................................................................................................. 354
19.2 Description détaillée.............................................................................................................354
19.2.1 Liste des temporisations................................................................................................................354
19.3 Procédure de configuration.......................................................................................... 376
19.3.1 Gestion des temporisations......................................................................................................... 376
19.3.2 Maintenance........................................................................................................................................ 377

Chapitre 20
Licences

20.1 Introduction...................................................................................................................................378
20.1.1 Introduction.......................................................................................................................................... 378
20.2 Description simplifiée......................................................................................................... 378
20.2.1 Description simplifiée...................................................................................................................... 378
20.3 Description détaillée.............................................................................................................378
20.3.1 Licences.................................................................................................................................................378
20.3.2 Verrous................................................................................................................................................... 379
20.3.3 Procédure d'achat.............................................................................................................................379
20.3.4 Fichiers OPS....................................................................................................................................... 380
20.3.5 Risque en cas de fraude................................................................................................................380
20.3.6 Echange de la carte CS pour maintenance......................................................................... 381
20.3.7 Déplacement de licences (à partir de R5.1)........................................................................ 382
20.3.8 Postes de test (à partir de R5.1.1)............................................................................................382
20.3.9 Accréditation en utilisant le serveur FlexLM........................................................................ 383
20.3.10 Accréditation en utilisant Cloud Connect.............................................................................. 386
20.4 Procédure de configuration.......................................................................................... 391

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 17/469


Sommaire
Services système

20.4.1 Principe.................................................................................................................................................. 391


20.4.2 Gestion des fichiers OPS au moyen de tswinstt............................................................. 391
20.4.3 Consultation des verrous via l'outil de configuration....................................................... 396
20.4.4 Traitement des fichiers OPS pour OmniVista 8770......................................................... 396
20.4.5 Incident...................................................................................................................................................397
20.4.6 Configuration des paramètres CSTA/TSAPI (configuration UCaaS).......................398
20.4.7 Configuration d'un serveur FlexLM.......................................................................................... 400
20.4.8 Configuration de l'accréditation via Cloud Connect......................................................... 400
20.5 Move de licence.........................................................................................................................404
20.5.1 Généralités........................................................................................................................................... 404
20.5.2 Licence : “10 Phonebook users” (verrou 2)..........................................................................405
20.5.3 Licence : “CCD 5 agents pack” (verrou 76)......................................................................... 405
20.5.4 Licence : “Roaming DECT” (verrou 90)................................................................................. 405
20.5.5 Licence : “ECC 4980 option 10 ext pack” (verrou 117).................................................. 405
20.5.6 Licence : “DECT encryption” (verrou 127) .......................................................................... 406
20.5.7 Licence : “ECC My softphone 10 ext pack” (verrou 129) .............................................406
20.5.8 Licences postes (verrous 173, 174, 176 et 177) .............................................................. 406
20.5.9 Licence : “10 Mobile users” (verrou 175).............................................................................. 407
20.5.10 Licence : “G729A Client” (verrou 197)....................................................................................407
20.5.11 Licence : “OmniCellular client for 10 users” (verrou 308) ............................................ 407
20.5.12 Licence : “Class service (CLIP) for 10 analog users” (verrou 310).......................... 408
20.6 Liste des verrous..................................................................................................................... 408
20.6.1 Liste des verrous de l'OmniPCX Enterprise........................................................................ 408

Chapitre 21
Liste des profils utilisateur

21.1 Introduction...................................................................................................................................431
21.2 Description détaillée.............................................................................................................431
21.2.1 Description des profils utilisateur.............................................................................................. 431
21.2.2 Types de profils utilisateur............................................................................................................ 432
21.3 Liste des profils utilisateur............................................................................................ 436
21.3.1 Liste des profils utilisateur d'Alcatel-Lucent......................................................................... 436

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 18/469


Sommaire
Services système

Chapitre 22
Synchronisation des PCX

22.1 Introduction...................................................................................................................................443
22.1.1 Introduction.......................................................................................................................................... 443
22.2 Description détaillée.............................................................................................................443
22.2.1 Position du problème...................................................................................................................... 443
22.2.2 Solution adoptée sur les transmissions synchrones........................................................444
22.2.3 Sources externes de synchronisation.....................................................................................444
22.2.4 Sources internes de synchronisation...................................................................................... 444
22.2.5 Transport de la synchronisation sur les liaisons entre alvéoles.................................445
22.2.6 Domaines de synchronisation.....................................................................................................445
22.2.7 Priorité de synchronisation........................................................................................................... 446
22.2.8 Interaction entre DECT/PWT et synchronisation.............................................................. 446
22.3 Règles d'ingénierie................................................................................................................ 447
22.3.1 Synchronisation au sein d'un réseau privé...........................................................................447
22.3.2 Synchronisation au sein d'un noeud........................................................................................449
22.3.3 Migration d'un OmniPCX 4400 vers OmniPCX Enterprise avec Appliance
Server..................................................................................................................................................... 458
22.4 Procédure de configuration.......................................................................................... 462
22.4.1 Généralités........................................................................................................................................... 462
22.4.2 Priorité de synchronisation sur un accès numérique...................................................... 462
22.4.3 Priorité de synchronisation sur une carte PCM..................................................................463

Chapitre 23
Rainbow

23.1 Présentation..................................................................................................................................464
23.2 Description.....................................................................................................................................464
23.3 Configuration...............................................................................................................................466
23.3.1 Configuration des paramètres du réseau..............................................................................466

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 19/469


Sommaire
Services système

23.3.2 Configuration des paramètres Rainbow................................................................................ 466

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 20/469


Chapitre

1 Documents de référence

La documentation OmniPCX Enterprise englobe les documents répertoriés dans le tableau suivant :

tableau 1.1 : Documentation OmniPCX Enterprise

Titre du document Numéro de réfé-


rence

[1] Services système 8AL91000xxyy


Résumé : ce document offre une présentation de l'architecture, des to-
pologies ainsi que de la duplication des serveurs du système. Il décrit
comment mettre en œuvre la synchronisation et des raccordements
spécifiques, ainsi que les licences, les temporisations, les guides vo-
caux (et la musique d'attente), les langues et les date et heure.

[2] Outils de gestion 8AL91002xxyy


Résumé : ce document décrit comment configurer les droits d'accès au
système par l'application de gestion, comment mettre en œuvre une
configuration par domaine et comment traduire les chaînes affichées
sur les postes téléphoniques, et les applications OmniPCX Enterprise
spécifiques.

[3] Services utilisateur 8AL91003xxyy


Résumé : ce document décrit comment mettre en œuvre des fonction-
nalités téléphoniques de base telles que le va-et-vient et le transfert,
ainsi que des fonctionnalités de collaboration plus avancées telles que
l'interception d'appel, les téléconférences et les postes tandem. Cha-
que fonctionnalité est présentée dans un différent chapitre et offre une
description, la configuration nécessaire et, si besoin est, une descrip-
tion de son fonctionnement.

[4] Services d'opérateur 8AL91004xxyy


Résumé : ce document décrit comment mettre en œuvre une console
opérateur. Il donne également le détail de la fonctionnalité de standard
automatique intégré et les configurations spécifiques pour les consoles
opérateurs.

[5] Réseaux publics 8AL91005xxyy


Résumé : ce document décrit les fonctionnalités disponibles pour confi-
gurer et mettre en œuvre les accès à des réseaux publics.

[6] Réseaux privés 8AL91006xxyy


En résumé : ce document décrit les fonctionnalités disponibles pour
configurer et mettre en œuvre les réseaux d'OmniPCX Enterprise, y
compris la synchronisation QSIG et PCX.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 21/469


Chapitre 1 Documents de référence

Titre du document Numéro de réfé-


rence

[7] Réseaux IP-PCX 8AL91007xxyy


Résumé : ce document décrit les fonctionnalités disponibles pour confi-
gurer et mettre en œuvre les réseaux IP. Il couvre la redondance IP, la
supervision de la qualité, SNMP, la sécurité et les authentifications.

[8] Messagerie vocale 8AL91008xxyy


Résumé : ce document décrit comment mettre en œuvre et configurer
le service de messagerie vocale 4645 natif dans IMAP ou VPIM. Il dé-
crit également comment centraliser la messagerie vocale pour plu-
sieurs nœuds et comment mettre en œuvre un système de messagerie
vocale externe.

[9] Mobilité 8AL91009xxyy


Résumé : ce document décrit les fonctionnalités disponibles pour les
postes DECT et comment mettre en œuvre et configurer chaque servi-
ce. Ce document couvre également les différentes façons pour les pos-
tes GSM d'utiliser les services OmniPCX Enterprise et la mise en œu-
vre de la recherche des utilisateurs autorisés.

[10] Applications générales 8AL91010xxyy


Résumé : ce document décrit comment les utilisateurs peuvent accéder
à des applications externes via un Presentation Server. Il donne égale-
ment des détails sur la façon dont la distribution des appels peut être
contrôlée précisément ou restreinte temporairement pour les appels ex-
ternes ou au sein d'un groupe particulier d'utilisateurs. La configuration
pour le filtrage des appels entrants est également présentée. Enfin, ce
document couvre comment partager un OmniPCX Enterprise entre dif-
férentes entreprises et comment mettre en œuvre des fonctions de me-
sure, afin de surveiller et de contrôler les coûts des appels.

[11] Hôtel / Hôpital 8AL91016xxyy


Résumé : ce document décrit les opérations et la configuration de la
fonctionnalité hôtelière intégrée à l'OmniPCX Enterprise. Et donne des
détails sur les différentes configurations, par chambre ou par client, et
la façon de raccorder le système à une application hôtelière externe.

[13] Maintenance 8AL91011xxyy


Résumé : ce document donne le détail de la syntaxe et le résultat des
commandes de maintenance les plus courantes. Il donne également le
détail de la gestion des incidents et des alarmes, ainsi que SNMP. Il
couvre les fonctionnalités de maintenance à distance et les opérations
des postes dédiés aux alarmes.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 22/469


Chapitre 1 Documents de référence

Titre du document Numéro de réfé-


rence

[14] Sécurité 8AL91012xxyy


Résumé : ce document comprend une description détaillée sur les me-
sures nécessaires pour assurer la sécurité du système la plus élevée.
Les directives et détails de configuration sont fournis pour couvrir tous
les détails de ce problème très sensible.

[15] PWT 8AL91019xxyy


Résumé : ce document décrit la mise en œuvre et la configuration des
postes mobiles qui utilisent le protocole PWT dans un environnement
OmniPCX Enterprise.

[16] Cartes matérielles système Crystal 8AL91020xxyy


Résumé : ce document offre une description détaillée des différentes
cartes systèmes disponibles dans le package matériel Crystal. Un gui-
dage visuel des positions par défaut et spécifiques des étriers, ainsi
que des raccordements, est inclus.

[17] Cartes matérielles Crystal 8AL91021xxyy


Résumé : ce document offre une description détaillée des différentes
cartes d'interfaces disponibles dans le package matériel Crystal. Ces
cartes permettent la mise en œuvre des interfaces T0/S0, DECT, des
terminaux analogiques, des accès au réseau public, de différents
nœuds OmniPCX Enterprise et des communications IP. Un guidage vi-
suel des positions par défaut et spécifiques des étriers, ainsi que des
raccordements, est inclus.

[18] Cartes matérielles communes 8AL91022xxyy


Résumé : ce document offre une description détaillée des différentes
cartes disponibles dans le package matériel Common. Chaque carte
est décrite individuellement. Un guidage visuel des raccordements est
inclus pour chaque carte.

[19] Câbles 8AL91023xxyy


Résumé : ce document offre une description détaillée des différentes
cartes disponibles pour les cartes d'interfaces matérielles Crystal. Les
longueurs maximales sont indiquées pour chaque type de câbles.

[20] Postes dédiés 8AL91024xxyy


Résumé : ce document fournit une description détaillée des postes pro-
priétaires et des postes génériques (y compris les postes industriels),
disponibles pour l'OmniPCX Enterprise. Ces postes téléphoniques peu-
vent être TDM, IP ou mobiles. L'ergonomie, les contraintes environne-
mentales, l'alimentation, l'initialisation et la configuration sont expli-
quées pour chaque poste.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 23/469


Chapitre 1 Documents de référence

Titre du document Numéro de réfé-


rence

[21] Adaptateurs TA et TSC 8AL91025xxyy


Résumé : ce document offre une description détaillée des adaptateurs
disponibles pour V24, CTI, S0 et périphérique analogique. Un guidage
visuel des positions par défaut et spécifiques des étriers, ainsi que des
raccordements, est inclus.

[22] Équipement complémentaire 8AL91026xxyy


Résumé : ce document décrit les périphériques à raccorder disponibles
pour les périphériques externes, ainsi que les interfaces V24, le boîtier
Tie Line Filter et les bases IBS pour le roaming DECT.

[23] Manuel d'installation du matériel commun 8AL91027xxyy


Résumé : ce document donne le détail de ce qui est nécessaire pour
installer le système matériel Common. Des recommandations sur les
meilleures situations environnementales sont données ainsi que les
spécificités du système. La procédure d'installation donne le détail de
l'assemblage, des raccordements internes, des raccordements exter-
nes, des alimentations électriques et des opérations de maintenance
de premier niveau.

[24] Manuel d'installation du matériel Crystal 8AL91028xxyy


Résumé : ce document présente différents chapitres pour chaque cof-
fret matériel Crystal disponible. Des recommandations sur les meilleu-
res situations environnementales sont données ainsi que les spécifici-
tés du système et les diagrammes de câblage avec un guide visuel
pour mettre en œuvre les raccordements.

[25] Manuel d'installation d'Appliance Server 8AL91029xxyy


Résumé : ce document offre toutes les informations nécessaires pour
mettre en service un Appliance Server, avec ou sans alimentation sans
coupure. Les spécifications techniques et les compatibilités des ver-
sions logicielles sont fournies pour chaque matériel disponible.

[26] Manuel d'installation de Blade Center 8AL91030xxyy


Résumé : ce document fournit toutes les informations nécessaires pour
mettre en service un Blade Center, remplacer jusqu'à quatorze ser-
veurs différents, dans un réseau OmniPCX Enterprise, offrir des instal-
lations de maintenance et de redondance. Une procédure d'installation
précise est incluse. Il donne le détail sur la façon de télécharger un logi-
ciel système et de mettre à jour le micrologiciel.

[27] Manuel d'installation d'un PCX sur rack standard 8AL91031xxyy


Résumé : ce document offre toutes les informations nécessaires pour
mettre en service un OmniPCX Enterprise matériel Crystal sur des cof-
frets standards. Il donne le détail du câblage, de l'alimentation électri-
que ainsi que des recommandations sur des kits de réparation.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 24/469


Chapitre 1 Documents de référence

Titre du document Numéro de réfé-


rence

[28] Manuel d'installation du logiciel 8AL91032xxyy


Résumé : ce document donne le détail des partitions et des répertoires,
ainsi que de leur contenu nécessaire pour les opérations système. Il
décrit les différents procédures disponibles pour déployer le logiciel, sur
site ou à partir d'un emplacement distant, sur un environnement physi-
que ou virtuel.

[29] ALEDS 8AL90508xxyy


Résumé : ce document décrit la mise en œuvre de cet outil de déploie-
ment dans les diverses topologies compatibles. Ce document com-
prend les exigences et les procédures pour l'installation de chaque logi-
ciel, parmi lesquels l'OmniPCX Enterprise. Les déploiements et les mi-
ses à jour de logiciels sont expliqués pour les machines physiques et
virtuelles.

[30] Gestion client via mgr 3EU19871xxyy


Résumé : ce manuel d'administration décrit comment raccorder, confi-
gurer les menus et naviguer avec ces outils de gestion d'interface tex-
tuelle. Il offre des informations sur les configurations de base, tels que
la création des utilisateurs, les numéros abrégés, le répertoire, la caté-
gorie d'exportation téléphonique ou la modification des coûts de taxa-
tion.

[31] Gestion client via 8770 8AL90615xxyy


Résumé : ce manuel d'administration décrit comment raccorder au cli-
ent OmniVista 8770 et naviguer dans cette application GUI. Il dresse la
liste des configurations disponibles pour l'OmniPCX Enterprise et offre
des informations sur les configurations de base, telles que la création
des utilisateurs, les numéros abrégés, les services téléphoniques, les
postes d'alarme et l'annuaire.

[32] Alcatel-Lucent 4645 - Manuel administrateur 3EU19873xxyy


Résumé : ce manuel d'administration décrit comment configurer et met-
tre en œuvre le système de messagerie vocale intégré à l'OmniPCX
Enterprise. Il donne également le détail de la procédure pour utiliser
des listes de distribution, explique comment créer des boîtes vocales (y
compris des boîtes vocales temporaires dans les environnements hô-
teliers/hospitaliers), configurer un standard automatique pour les appels
entrants ainsi qu'enregistrer et mettre en œuvre des annonces person-
nalisées.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 25/469


Chapitre 1 Documents de référence

Titre du document Numéro de réfé-


rence

[33] Taxation interne - Manuel administrateur 3EU19833xxyy


Résumé : ce manuel d'administration décrit comment configurer et met-
tre en œuvre le système de mesure des coûts intégré à l'OmniPCX En-
terprise. Des procédures expliquent comment configurer les différents
types de communication (normale, entreprise et personnelle) et traiter
les enregistrements. Ce document donne également le détail sur la fa-
çon de surveiller les coûts des appels à partir du poste téléphonique.

[36] Console opérateur Alcatel-Lucent 4059 IP 3EU19877xxyy


Résumé : ce manuel de l'utilisateur décrit les diverses fonctionnalités
disponibles pour les opérateurs utilisant le poste IP 4059. Les procédu-
res de configuration sont également détaillées.

[37] Poste opérateur d'un téléphone Alcatel-Lucent IP Touch 4068 8AL90607xxyy


Résumé : ce manuel de l'utilisateur décrit les diverses fonctionnalités
disponibles pour les opérateurs utilisant le poste IP 4068, configuré
pour cette utilisation particulière. Les procédures de configuration de
base sont également détaillées.

[38] Alcatel-Lucent 4645 VMS - Manuel de l'utilisateur 3EU19583xxyy


Résumé : ce manuel de l'utilisateur décrit les diverses fonctionnalités
disponibles pour les utilisateurs du système souhaitant exploiter au
maximum cette messagerie vocale et personnaliser leurs annonces.

[39] Manuel Utilisateur Hôtel - Hôpital 3EU19837xxyy


Résumé : ce manuel de l'utilisateur décrit les diverses fonctionnalités
disponibles pour le personnel hôtelier/hospitalier afin de configurer, de
modifier et de récupérer les enregistrements de taxation pour les clients
de leur établissement. La gestion du service de chambre et les procé-
dures de configuration de base sont également détaillées.

[40] Dongle IP / Raspberry for OpenTouch Suite 8AL90617xxyy


Résumé : ce document couvre le déploiement d'USB par le biais d'un
dongle IP avec les systèmes OmniPCX Enterprise pour prendre en
charge les déploiements du serveur Flex-LM. Les procédures expli-
quent comment installer le dongle, obtenir le micrologiciel et amorcer le
système.

[41] Manuel d'administration de NFC Extended OXE Mobility 8AL90614xxyy


Résumé : ce manuel d'administration décrit la mise en œuvre de trans-
ferts d'appel transparents d'un périphérique à l'autre grâce à des éti-
quettes NFC. La génération d'étiquettes NFC est détaillée avec des
captures d'écran de l'application.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 26/469


Chapitre 1 Documents de référence

Titre du document Numéro de réfé-


rence

[42] Manuel de l'utilisateur de NFC Extended OXE Mobility 8AL90613xxyy


Résumé : ce manuel de l'utilisateur décrit la mise en œuvre de trans-
ferts d'appel transparents d'un périphérique à l'autre grâce à des éti-
quettes NFC. Les procédures pour lire les étiquettes NFC et les trans-
ferts d'appels sont fournies, et les paramètres de téléphone mobile né-
cessaires sont également détaillés.

[43] OmniVista 8770 Manuel Administrateur 8AL90703xxyy

Dans le présent document, les références croisées sont identifiées par le numéro figurant dans la
première colonne dans le tableau ci-dessus.
Les numéros de référence sont indiqués dans la dernière colonne, xx correspondant au code de
langue du document et yy à l'édition incrémentée du document.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 27/469


Chapitre

2 Présentation de l'Alcatel-Lucent
OmniPCX Enterprise
Communication Server
2.1 Présentation
2.1.1 Présentation
L'OmniPCX Enterprise (Linux version) est un commutateur téléphonique privé basé sur une
infrastructure réseau Data IP.
Les principaux éléments de l'OmniPCX Enterprise sont :
• un "Call Server" qui est le centre de commandement du système,
• Une ou plusieurs (éventuellement aucune) passerelles média (Media Gateway) prenant en charge
les équipements de téléphonie classiques :
• Les postes analogiques ou numériques câblés
• Les lignes vers les réseaux publics ou privés de téléphonie classique
• Les bornes de téléphonie mobile DECT ou PWT
• Voice guides
• Les compresseurs pour assurer la liaison entre les téléphones classiques et les téléphones IP
• Les terminaux IP (les terminaux SIP, les PC multi-médias ou les terminaux H.323)
• Postes mobiles DECT ou PWT
• Postes mobiles IP Touch WLAN : ces postes sont reliés au OmniPCX Enterprise via un réseau LAN
sans fil
• Les applications externes telles que la messagerie vocale et la console de gestion OmniVista 8770

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 28/469


Chapitre 2 Présentation de l'Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise
Communication Server

OmniVista
8770
Messagerie vocale et
Console
Opérateur
Serveur d'appels automatisé 4645
IP
Téléphones IP

Voix sur LAN sans fil


IP-FAX IP
Serveur SVP
Réseau IP * OmniAccess
V24 / IP
Commutateur sans fil
Adapt.

Asynchrone VT100
la fonction d'obtention des appels
OmniPCX
AccessPoint Poste MIPT
Media Gateway

Routeur ACT
Média
secourue
Vers d'autres réseaux IP
Equipement câblé

Réseau public

Stations de base RBS - IBS


Postes TDM câblés Postes analogiques et télécopieurs
(DECT ou PWT)
et postes mobiles

Figure 2.1 : Le OmniPCX Enterprise système de téléphonie

(*) : réseau local du client (LAN) ou réseau propre à l'OmniPCX Enterprise.


Autres caractéristiques :
• Un OmniPCX Enterprise peut être mis en réseau ABC-F. Dans ce réseau peuvent cohabiter des et
des OmniPCX Enterprise.
• Un OmniPCX Enterprise peut utiliser le RTP direct permettant l'optimisation des ressources IP. En
cas de réseau IP complet (nœuds connectés par artères d'ABC-F sur IP et sous-réseaux connectés
par faisceaux ABC-F sur IP), le flux RTP est direct sur l’ensemble du réseau.
• Un OmniPCX Enterprise peut se raccorder avec les réseaux publics suivants :
• numérique : RNIS T0/T1/T2
• numérique : T1 CAS
• analogique : NDDI
• analogique : Loop start
• analogique : Ground start
• SIP

2.1.2 Principe de fonctionnement


Le serveur de communication est un programme logiciel fonctionnant sous LINUX. Il centralise la
configuration de chaque élément du système. Il archive également l'état actuel de chaque élément
dans sa mémoire (poste, réseau, faisceau, etc.). Pour donner un exemple (simplifié), un poste peut

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 29/469


Chapitre 2 Présentation de l'Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise
Communication Server

être : inactif, en train de sonner ou en conversation. L'arrivée d'un événement (décrochage d'un poste
par exemple) est transmise par la Média Gateway au Call Server. Le serveur d'appel, selon la
configuration et l'état définis, exécute les opérations devant être effectuées. Si un poste inactif est
décroché, il peut envoyer la tonalité d'invitation à composer. L'ordre est transmis au Media Gateway via
le réseau IP. Le Media Gateway interprète l'ordre provenant du Serveur d'appel et relie la tonalité
demandée au poste désigné.
Ce scénario est identique pour tous les éléments du système.
Protocoles utilisés :
• Les appels vocaux transitent sur des segments IP en utilisant un des protocoles suivants : H.323,
SIP ou un protocole propriétaire (utilisé par les téléphones IP fournis par ALE International) et un
des algorithmes de codage suivants : G711, G722, G723 ou G729
• les communications Data transitent sur les segments IP grâce à une encapsulation en
datagrammes IP,
• les communications FAX transitent sur le réseau IP soit en protocole T38 ou, éventuellement, en
protocole propriétaire (pour les équipements fournis par ALE International).

2.1.3 Exemple de mise en place


L'appellation "réseau IP" peut désigner un ou plusieurs réseaux locaux (LAN) ou des réseaux locaux
reliés via des réseaux publics (WAN).

Site principal

Call Server

Media Gateway
Réseau local

Routeur

Site secondaire

Réseau public
Routeur Réseau local
WAN

Media Gateway
Routeur
Site secondaire

Réseau local

Media Gateway

Figure 2.2 : Exemple de réalisation d'un nœud réparti sur plusieurs sites

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 30/469


Chapitre 2 Présentation de l'Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise
Communication Server

Pour contrebalancer d’éventuelles pannes de réseau IP entre les sites principaux et les agences, le
OmniPCX Enterprise fournit plusieurs mécanismes de défense tel que : Serveur PCS (Passive
Communication Server), mécanisme de secours de liaison de signalisation d'IP, survivance de
téléphone IP.
Le OmniPCX Enterprise permet de générer un nœud qui englobe plusieurs agences dans différents
pays. Les utilisateurs disposent d’un affichage de l’heure qui correspond à leur fuseau horaire
géographique et d’un affichage du texte dans leur propre langue, y compris les langues écrites dans
les caractères non latins tels que le chinois, le japonais, le coréen ou les langues utilisant l’alphabet
cyrillique.

2.1.4 Présentation des différents éléments


2.1.4.1 Serveur d'appels
Le Call Server est un logiciel pouvant fonctionner avec les matériels suivants :
• Appliance Server. Le Appliance Server est un ordinateur personnel. Cette machine est configurée et
livrée par ALE International.
• carte CS. Cette carte est installée sur un rack S ou L (Common Hardware). Toutes les connexions
avec d'autres composants se font via une liaison IP.
• Carte CPU (CPU7, CPU6 ou CPU5 step3) dans un coffret ACT (matérielles Crystal).
Pour sécuriser le serveur d'appel, il est possible de le dupliquer. Cette duplication ne peut s'effectuer
qu'avec un Call Server de secours du même type que le Call Server principal.
Pour renforcer la fiabilité du système, les deux serveurs d'appels peuvent être sur deux sous-réseaux
IP différents.
La signalisation entre un Call Server et une OmniPCX Media Gateway peut être sauvegardée via le
réseau public commuté.

2.1.4.2 Serveur de communication passif


Les PCS permettent d'assurer la continuité des services téléphoniques en cas de :
• Perte de deux serveurs d'appels dupliqués
• Perte d'un serveur d'appel non-dupliqué
• Perte des liens IP entre sites distants et Call Server

2.1.4.3 OmniPCX Media Gateway


L'OmniPCX Media Gateway est pris en charge par les coffrets de type S et L (Common Hardware).
Ces coffrets contiennent 3 ou 9 positions de cartes. Si 9 positions ne s'avèrent pas suffisantes, deux
coffrets d'extension (maximum) peuvent être reliés afin d'optimiser la capacité.
L'OmniPCX Média Gateway comporte :
• une alimentation 220V (ou 110V) AC / 48V DC,
• des batteries assurant une autonomie limitée (plusieurs minutes). Leur rôle est de garantir une mise
à l'arrêt approprié du système. Pour une autonomie supérieure, des coffrets batteries externes ou
un onduleur sont nécessaires.
• une carte GD qui assure :
• la liaison IP avec le serveur d'appel,
• le support des compresseurs / décompresseurs permettant les communications vocales avec les
autres Media Gateway, les postes IP et les réseaux de téléphonie classique (non IP),
• le support des guides vocaux, des tonalités et des circuits de conférences à 3,
• la liaison avec les cartes d'interface du coffret,
• la liaison avec les coffrets d'extension.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 31/469


Chapitre 2 Présentation de l'Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise
Communication Server

• les cartes interfaces qui permettent de connecter :


• des postes analogiques ou numériques
• des bornes de téléphonie mobile DECT - IBS (ou PWT)
• des liaisons avec les réseaux publics ou privés analogiques ou numériques,
• éventuellement un ou deux coffrets d'extension reliés au coffret principal via une carte d'extension.

Call Server Réseau IP

Lien IP
OmniPCX
Media Gateway
1 Lien HSL
3
Coffret principal
Coffret Coffret
extension1 extension2
2
Lien HSL
Lien UA

Figure 2.3 : un OmniPCX Média Gateway avec extensions

Dans la figure ci-dessus, le coffret (1) est directement connecté au réseau IP. Les coffrets (2) et (3)
sont des coffrets d'extension ; ils sont reliés par des HSL (Liaisons haute vitesse).

2.1.4.4 Shelf ACT


Une alvéole ACT est basée sur un matériel Crystal. Elle peut être mis en œuvre de plusieurs
manières :
2.1.4.4.1 Alvéole ACT principale
Une alvéole ACT principale héberge un serveur d'appel pris en charge par une carte CPU. L'ACT
principale permet aussi de connecter les appareils suivants :
• des postes TDM ou analogiques,
• des réseaux numériques de type T0, T1 ou T2,
• des réseaux analogiques,
• des stations DECT/PWT,
• Réseau IP
• alvéole périphérique INTOF/RT2,
• ... .
2.1.4.4.2 Alvéole ACT périphérique
Cette alvéole est reliée à l'alvéole ACT principale par le biais d'une liaison INTOF ou RT2. Cette
alvéole est sous le contrôle du serveur d'appel situé dans l'alvéole ACT principale. L'alvéole ACT
périphérique peut prendre en charge le même équipement que l'alvéole ACT principale.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 32/469


Chapitre 2 Présentation de l'Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise
Communication Server

2.1.4.4.3 ACT Media Gateway auxiliaire


Une ACT Media Gateway auxiliaire a pour vocation de supporter les équipements non supportés par le
Common Hardware.
Il comprend :
• une ou plusieurs cartes interfaces réseaux publics ou privés (par exemple LDTL, etc.),
• une ou plusieurs cartes auxiliaires (exemple : GPA),
• une ou plusieurs cartes de raccordement DECT – RBS.
2.1.4.4.4 ACT Media Gateway standard
Une ACT Media Gateway standard est une ACT déportée (connectée via le réseau IP). Elle est
raccordée au serveur d'appel par une carte de type INT-IP.

2.1.4.5 Postes
Les postes suivants fonctionnent avec le OmniPCX Enterprise :
• Postes analogiques : ces postes sont connectés au OmniPCX Enterprise par le biais de lignes
analogiques traditionnelles.
• Postes SO : ces postes sont connectés au OmniPCX Enterprise par le biais de lignes SO
numériques.
• Postes mobiles DECT/PWT : ces postes mobiles offrent un mode d'itinérance (roaming) et un mode
de mobilité sans coupure. Ils sont connectés au OmniPCX Enterprise par le biais de stations fixes
radio (RBS ou IBS).
• Postes mobiles IP Touch WLAN : ces postes mobiles offrent un mode d'itinérance (roaming) et un
mode de mobilité sans coupure. Ils peuvent partager le même LAN sans fil que les terminaux de
données. Ils sont connectés au OmniPCX Enterprise par le biais de points d'accès (station fixes
radio), de commutateurs OmniAccess Wireless et d'un serveur SVP (gatekeeper). Le réseau IP
permet à ces équipements de communiquer entre eux.
• H.323 : les terminaux conformes H.323 peuvent être connectés au OmniPCX Enterprise par le biais
du réseau IP.
• Terminaux SIP : les terminaux SIP bénéficient d'une grande gamme des fonctionnalités PCX, avec
accès à pratiquement tous les services disponibles sur les postes dédiés.

2.1.4.6 Adaptateurs
Les adaptateurs sont des interfaces permettant de relier les équipements énoncés ci-dessous au
OmniPCX Enterprise :
• terminaux synchrones
• terminaux asynchrones
• terminaux SO
• terminaux analogiques (fax et modem).

2.1.4.7 Applications externes


Une application externe est une application qui travaille en relation étroite avec le Call Server. Les
applications externes ne sont pas toutes disponibles dans toutes les configurations décrites dans :
L'offre ALE International à la page 34.
2.1.4.7.1 Messagerie vocale
Le système de messagerie vocale 4645 est disponible sur le OmniPCX Enterprise. Ces systèmes de
messagerie vocale offrent aussi les fonctionnalités standard automatique et Ubiquity.
Le système de messagerie vocale 4645 peut cohabiter avec le serveur d'appel sur le même
processeur ou fonctionner sur une machine dédiée.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 33/469


Chapitre 2 Présentation de l'Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise
Communication Server

Il est aussi possible de connecter des messageries d'autres fabricants. La liaison avec l'OmniPCX
Enterprise s'effectue, dans ce cas, via des lignes analogiques et le protocole VPS.
2.1.4.7.2 OmniPCX Enterprise Outils de gestion de l'
L'OmniPCX Enterprise peut être géré par :
• un outil générique tel que mgr : basé sur des écrans en mode caractère qui permettent d'effectuer
une gestion basique du système.
• l'OmniVista 8770 : cette application, supportée par un PC dédié, permet notamment la gestion d'un
réseau de PCX.
Dans les deux cas, il est possible de protéger les accès de gestion des intrusions malveillantes.
Plusieurs dispositifs (et notamment les protocoles SSH et HTTPS) sont utilisés pour assurer la
protection.
2.1.4.7.3 OmniTouch Unified Communication
OmniTouch Unified Communication est une suite d'applications de communication unifiée, qui
regroupe, dans sa version complète :
• My Phone
• My Messaging
• My Assistant
• My Teamwork.
2.1.4.7.4 Serveur répertoire LDAP
Ce serveur est utilisé par l'application "Appel par nom" comme une base de données externe.

2.1.5 L'offre ALE International


L'ALE International propose les configurations suivantes :

2.1.5.1 Sur Common Hardware (OmniPCX Media Gateway)


La figure suivante montre un exemple de ce type de configuration.

Call Server sur


carte CS ou
Appliance server

Réseau IP Réseau IP
WAN

OmniPCX OmniPCX
Media Gateway
OmniPCX Media Gateway
Media Gateway
OmniPCX
Media Gateway
OmniPCX
Media Gateway
OmniPCX ACT
Media Gateway ACT Media Gateway
Media Gateway
auxiliaire

2.1.5.2 Basée sur un matériel Crystal et une carte CPU


La figure suivante montre un exemple de ce type de configuration.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 34/469


Chapitre 2 Présentation de l'Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise
Communication Server

Réseau IP Réseau IP
WAN

ACT principale
OmniPCX
+ CPU - ACT
Media Gateway
(Call Server)

ACT distante ACT


Media Gateway
ACT distante

Réseau ACT distante


public

ACT distante

2.1.5.3 Basée sur un matériel Crystal et un serveur Appliance


La figure suivante montre un exemple de ce type de configuration.

Call Server sur


Appliance Server

Réseau IP Réseau IP
WAN

ACT Media
Gateway OmniPCX Media
Gateway

ACT distante
ACT distante
ACT Media
Réseau public Gateway

ACT distante

ALE International propose une fonction de grande capacité pour les Appliance Servers. La capacité du
serveur d'appel est mesurée en termes de numéros d'équipement. Le module de configuration du
système attribue automatiquement au moins un numéro d'équipement à chaque appareil lorsqu'il le
configure sur le serveur d'appel. La fonction de grande capacité augmente le nombre maximum de
numéros d'équipement de 32 000 à 100 000. La valeur maximale de capacité de l'équipement inclut
tous les types d'équipements. Pour en savoir plus sur la capacité maximale des types d'équipements
spécifiques, voir les Niveaux d'approvisionnement OmniPCX Enterprise .
Remarques sur la compatibilité des noeuds à grande capacité :
Si un noeud dans un réseau est configuré en grande capacité, tous les noeuds du réseau doivent être
à la Version 8.0 ou à une version ultérieure.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 35/469


Chapitre 2 Présentation de l'Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise
Communication Server

Un réseau configuré en grande capacité peut être connecté, via des faisceaux ABC–F, à d'autres
réseaux, même si la version de ces réseaux est antérieure à la version 8.0 ou qu'ils ne sont pas
configurés en grande capacité.
Pour les installations utilisant l'application Open Telephony Server ou Genesys T-Server, si un seul
nœud est configuré en grande capacité, toutes les applications reliées à ce nœud doivent être mises à
niveau vers des versions qui reconnaissent la fonction de grande capacité. Le logiciel applicable à des
applications spécifiques du client devra éventuellement être mis à niveau lors du passage à une
grande capacité.

2.1.6 Présentation du logiciel


2.1.6.1 Serveur d'appels
Le logiciel du Call Server est chargé sur le disque dur à l'installation du système. Le même logiciel est
utilisé quelle que soit la configuration. Les licences et les verrous permettent d'accéder à certaines
fonctions ou de les interdire, selon les options qui ont été achetées. Les fonctions principales gérées
par le serveur d'appel sont :
• call handling, traitement des appels téléphoniques,
• applications internes, taxation, hôtel-hôpital, centre d'appels ...
• serveur DHCP, serveur de téléchargement, gatekeeper,

2.1.6.2 Media Gateway


Le logiciel Media Gateway est téléchargé depuis le serveur d'appel lors de la première installation. Ce
logiciel est stocké dans la mémoire flash. Lors des démarrages subséquents, il n'y a pas de
téléchargement, à moins qu'une mise à jour soit requise.
L'adresse IP de Media Gateway peut être attribuée manuellement ou automatiquement en utilisant un
serveur DHCP. Le serveur d'appel peut jouer le rôle de serveur DHCP.

2.1.6.3 Postes numériques


Le logiciel de certains postes numériques est téléchargé depuis le serveur d'appel lors de la première
installation. Ce logiciel est stocké dans la mémoire flash. Lors des démarrages subséquents, il n'y a
pas de téléchargement, à moins qu'une mise à jour soit requise.

2.1.7 Sécurité
2.1.7.1 Sécurité contre les intrus
Lors de la première installation, il est demandé à l'installateur de définir les règles de sécurité à mettre
en oeuvre et de modifier les mots de passe.
Les accès PCX sont protégés par :
• Mots de passe : un mot de passe de 8 caractères minimum est requis à la connexion. À partir de
R6.2, ces mots de passe expirent à une date définie,
• Les accès aux applications web du PCX sont cryptés par le protocole https (http sécurisé).
• Les équipements distants sont protégés par cryptage via SSH (secured shell).
• L'accès distant au PCX peut être limité aux trusted hosts (hôtes de confiance) déclarés.

2.1.7.2 Sécurité contre les espions


Les communications IP avec les postes IP Touch et les Media Gateway peuvent être cryptées et
authentifiées.
Les liens de signalisation et les liens voix peuvent être sécurisés.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 36/469


Chapitre 2 Présentation de l'Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise
Communication Server

Les binaires des postes IP Touch permettent cette fonctionnalité de sécurisation. Les Media Gateways
peuvent être sécurisés grâce à un module externe appelé module de sécurité IP Touch (IP Touch
Security module), qui permet de crypter les flux de signalisation et les flux de voix, ou avec un binaire
sécurisé (dans ce cas, seuls les flux de signalisation sont cryptés).

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 37/469


Chapitre

3 Conformité aux normes

3.1 Présentation
Exigences essentielles
Directive
Directive 2014/53/CE Norme/Directive Title
2014/53/CE
Normes harmonisées

Norme produit pour démontrer la


conformité des téléphones mobi-
les avec les restrictions de base
CENELEC-EN 50360
liées à l'exposition humaine aux
Exposition aux radiations champs électromagnétiques
(SAR) pour terminaux (300 MHz - 3 GHz)
DECT, Bluetooth et VoW-
LAN Recommandation du Conseil du
12 juillet 1999 relative à la limita-
Directive 1999/19/CE tion de l’exposition du public aux
champs électromagnétiques (0
Hz à 300 GHz)

Norme produit pour démontrer la


conformité des stations de base
radio et des stations terminales
fixes pour systèmes de télécom-
CENELEC-EN 50385 munication sans fil avec les res-
trictions de base liées à l’exposi-
Exposition aux radiations tion humaine aux champs élec-
(SAR) pour bases DECT, 3.1 (a) Sé- tromagnétiques (300 MHz -
Bluetooth & VoWLAN curité 3 GHz)

Recommandation du Conseil du
12 juillet 1999 relative à la limita-
Directive 1999/19/CE tion de l’exposition du public aux
champs électromagnétiques (0
Hz à 300 GHz)

CEI-60950 CENELEC- Sécurité des matériels de traite-


EN 60950 ment de l'information

Directive 2014/35/CE du parle-


ment européen et du conseil du
Sécurité électrique 26 février 2014 concernant le
Directive concernant la
rapprochement des législations
basse tension
des États membres relatives au
2014/35/CE
matériel électrique destiné à être
employé dans certaines limites
de tension

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 38/469


Chapitre 3 Conformité aux normes

Exigences essentielles
Directive
Directive 2014/53/CE Norme/Directive Title
2014/53/CE
Normes harmonisées

CEI-CISPR 22 CENE- Équipement de technologie de


LEC-EN 55022 Classe l’information - Caractéristiques
Perturbations radio B des perturbations radio Limites
et méthodes de mesure (classe
CISPR 32 - EN 55032 B)

Equipement de technologie de
CEI-CISPR 24 CENE- l'information - Caractéristiques
Immunité
LEC-EN 55024 d'immunité Limites et méthodes
de mesure

Directive 2014/30/CE du parle-


ment européen et du conseil du
26 février 2014 relative au rap-
CEM 2014/30/CE
prochement des législations des
États membres concernant la
compatibilité électromagnétique.

Compatibilité électromagnétique
(CEM) Partie 3.2 : Limites pour
Courant harmonique CEI-EN 61000-3-2
les émissions de courant harmo-
nique

Limites - Limitation des varia-


tions de tension, des fluctuations
de tension et du papillotement
Papillotement CEI-EN 61000-3-3 dans les réseaux publics d’ali-
mentation basse tension, pour
les matériels ayant un courant
assigné ≤ 16 A par phase et

Compatibilité électromagnétique
et spectre radioélectrique
(ERM) : EMC pour équipement
CEM pour DECT ETSI-EN 301 489-06
radio : Partie 6 Conditions parti-
culières pour les équipements
DECT

Compatibilité électromagnétique
et spectre radioélectrique
(ERM) : EMC pour équipement
CEM pour 2,4 GHz (Blue- radio : Partie 17 Exigences spé-
ETSI-EN 301 489-17
tooth) cifiques pour les systèmes de
transmission large bande à 2,4
GHz et les équipements haute
performance RLAN à 5 GHz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 39/469


Chapitre 3 Conformité aux normes

Exigences essentielles
Directive
Directive 2014/53/CE Norme/Directive Title
2014/53/CE
Normes harmonisées

Compatibilité électromagnétique
et spectre radioélectrique
(ERM) : EMC pour équipement
EMC pour 2,4 GHz & radio : Partie 17 Exigences spé-
ETSI-EN 301 489-17
5 GHz (WLAN) cifiques pour les systèmes de
transmission large bande à 2,4
GHz et les équipements haute
performance RLAN à 5 GHz

Compatibilité électromagnétique
et spectre radioélectrique
(ERM) : Systèmes de transmis-
sion à large bande : Matériel de
transmission de données fonc-
tionnant dans la bande de fré-
2,4 GHz ISM (Bluetooth) ETSI-EN 300 328-2 quences de 2,4 GHz ISM et utili-
sant des techniques de modula-
tion de l'étalement du spectre -
Partie 2 : EN harmonisée cou-
vrant les exigences essentielles
du paragraphe 3.2 de la directive
R&TTE

Compatibilité électromagnétique
et spectre radioélectrique
3.2 Spectre (ERM) : Systèmes de transmis-
sion à large bande : Matériel de
transmission de données fonc-
tionnant dans la bande de fré-
2,4 GHz ISM (VoWLAN) ETSI-EN 300 328-2 quences de 2,4 GHz ISM et utili-
sant des techniques de modula-
tion de l'étalement du spectre -
Partie 2 : EN harmonisée cou-
vrant les exigences essentielles
du paragraphe 3.2 de la directive
R&TTE

Compatibilité électromagnétique
et spectre radioélectrique
5 GHz (WLAN) ETSI-EN 301 893 (ERM) : Réseaux à large bande
pour accès radio (BRAN). Maté-
riel HiperLAN à 5 GHz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 40/469


Chapitre 3 Conformité aux normes

Exigences essentielles
Directive
Directive 2014/53/CE Norme/Directive Title
2014/53/CE
Normes harmonisées

DECT : EN harmonisée pour les


équipements du système de té-
lécommunications numériques
DECT ETSI-EN 301 406 améliorées sans cordon (DECT)
couvrant les exigences essen-
tielles de l'article 3.2 de la directi-
ve R&TTE : radio générique

Exigences essentiel-
Directive
les Directive 94/9/CE Clavier Title
94/9/EC
Normes harmonisées

Matériel électrique pour atmos-


phères explosives — Partie 0 :
EN 60079-0
Prescriptions générales (IEC
60079-0:2004 (Modifié))
Combiné DECT « Ex »
Atmosphères explosives - Partie
11 : Protection de l'équipement
EN 60079-11
par sécurité intrinsèque « i »
(CEI 60079-11:2006)

DIRECTIVE 2003/10/CE DU
PARLEMENT EUROPÉEN ET
DU CONSEIL du 6 février 2003
Exigences essentiel-
Directi- sur les prescriptions minima-
les
ve 2003/10/CE les de sécurité et de santé re-
Directive 2003/10/CE
lative à l’exposition des tra-
vailleurs aux risques dus aux
agents physiques (bruit)

DIRECTIVE 2011/65/CE DU
PARLEMENT EUROPÉEN ET
DU CONSEIL du 8 juin 2011 re-
Exigences essentiel- Directive
lative à la limitation de l’utili-
les 2011/65/CE
sation de certaines substan-
Directive 2011/65/CE (ROHS)
ces dangereuses dans les
équipements électriques et
électroniques

DIRECTIVE 2012/19/EU DU
PARLEMENT EUROPÉEN ET
Exigences essentiel- Directive
DU CONSEIL du 4 juillet 2012
les 2012/19/CE
relative aux déchets d’équipe-
Directive 2012/19/CE (WEEE)
ments électriques et électroni-
ques (EEEE)

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 41/469


Chapitre 3 Conformité aux normes

Spécifications envi- État du pro- Norme environnemen-


Title
ronnementales duit tale

Conditions environnementales et
tests environnementaux pour le
matériel de télécommunications
Partie 1-1 : Classification des
ETSI
conditions environnementales :
de stockage ETS 300 019 Partie 1-1 de stockage
classe 1.2
Classe 1.2 : protection contre les
intempéries mais pas contre la
température - emplacements de
stockage contrôlés

Conditions environnementales et
tests environnementaux pour le
ETSI matériel de télécommunications
Transport ETS 300 019 Partie 1-2 Partie 1-1 : Classification des
classe 2.3 conditions environnementales :
Classe de transport 2.3 : Trans-
port public

Conditions environnementales et
tests environnementaux pour le
matériel de télécommunications
Partie 1-1 : Classification des
ETSI conditions environnementales :
Utilisation ETS 300 019 Partie 1-3 utilisation stationnaire dans des
classe 3.2 emplacements protégés contre
les intempéries
Classe 3,2 : emplacements par-
tiellement contrôlés en tempéra-
ture

Ingénierie des équipements,


ETSI bruit acoustique émis par les
Bruit généré
ETS 300 753 équipements de télécommunica-
tions

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 42/469


Chapitre 3 Conformité aux normes

Spécifications envi- État du pro- Norme environnemen-


Title
ronnementales duit tale

EN 60529
IP 20 pour les racks ba-
siques sans armoire de
protection spécifique
IP 20 pour les postes
séries 8 & 9
Classification IP 44 pour les postes Degrés de protection procurés
IP DECT 300 & 400 par les boîtiers (code IP)

IP 53 pour les postes


WLAN 310 & 610
IP 44 pour Alcatel-Lu-
cent OmniTouch
8118/8128 WLAN
Handsets

Interface Spécifica-
Interface Clavier Title
tions Normes ETSI

Guide pour l’application de la


ETSI-EG 201 121
TBR 21

Exigences de raccordement à
ETSI-TBR 21
un RTPC analogique
RTPC (Analo-
gique)
Exigences de base harmonisées
pour les terminaux en vue du
ETSI ES 203 021 raccordement aux interfaces
analogiques des réseaux télé-
phoniques

DECT : Exigences générales de


raccordement applicables aux
Normes ETSI ETSI-TBR 10
équipements terminaux : appli-
DECT cations de téléphonie

DECT : applications GAP (Ge-


ETSI-TBR 22
neric Access Profile)

RNIS : Exigences de raccorde-


ETSI-TBR 23 ment en vue d’une connexion à
un accès de base RNIS
RTPC (RNIS)
RNIS : Exigences de raccorde-
ment en mode paquets TE en
ETSI-TBR 33
vue d’une connexion à un accès
de base

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 43/469


Chapitre 3 Conformité aux normes

Interface Spécifica-
Interface Clavier Title
tions Normes ETSI

RNIS : Exigences de raccorde-


ment en mode paquets TE en
ETSI-TBR 34
vue d’une connexion à un accès
primaire

RNIS : Exigences de raccorde-


ETSI-TBR 4 ment en vue d’une connexion à
un accès primaire RNIS

RNIS : Téléservice de télépho-


nie 3,1 KHz. Exigences de rac-
ETSI-TBR 28 cordement des combinés
Terminaux

Réseau téléphonique public


Postes numéri- commuté (RTPC) : Exigences
ques de raccordement d'un terminal
incorporant une fonction de
ETSI-TBR 38 combiné analogique capable de
prendre en charge le service
lorsqu'il est connecté à l'interfa-
ce analogique du RTPC en Eu-
rope.

Spécifications Interfa-
Interface Clavier Title
ce Normes opérateur

RTPC (Analo- par exemple : STI (Spécifica-


Normes d’interface pu-
Normes pour l’opéra- gique, RNIS) tions Techniques d'Interfaces
bliées par les opéra-
teur du réseau pour France Télécom), Spécifi-
Interface IP teurs du réseau CE
cations pour Belgacom...

Spécifications d’inter-
Interface Clavier Title
face VoIP

Systèmes de communication
LAN VoIP (H323) LAN ITU-T H323 multimédia basés sur des pa-
quets

LAN VoIP (SIP) LAN IETF-SIP Session Initiation Protocol

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 44/469


Chapitre 3 Conformité aux normes

Interfaces pour opéra-


Interface Clavier Title
teur

Immunité des équipements de


télécommunication installés
Protection contre les in- Télécommuni-
ITU-T K21 dans les locaux des clients
terférences cations
contre les surtensions et les sur-
intensités

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 45/469


Chapitre

4 Duplication de serveur de
communication

4.1 Introduction
4.1.1 Généralités
La Duplication du Com Server permet d'améliorer la fiabilité du fonctionnement du PCX. Ce service
implique l'utilisation de deux serveurs Com. Un serveur Com est actif : il joue le rôle de système
"principal". L'autre serveur est un système de secours. En cas de défaillance du serveur principal, le
serveur Com de secours prend le relai et devient le serveur Com principal.
Le serveur Com de secours est mis à jour en permanance. Il est à chaque instant prêt à jouer le rôle
de serveur principal.
Le service est accessible aux serveurs Com sur cartes CPU (matériel Crystal), cartes CS (matériel
standard), ou aux serveurs applicatifs.
Note :
Pour éviter d'éventuelles différences de performances des serveurs de communication, la plate-forme matérielle
du système principal et du système de secours doit être identique.

4.2 Description simplifiée


4.2.1 Principe
Quelle que soit la plate-forme utilisée (Appliance Server, carte CS ou CPU ACT) le service rendu par la
duplication du Com Server est identique :
• mise à jour des données de duplication sur Com Server standby,
• détection de la perte du Com Server main et basculement.
La duplication du Com Server permet aussi la maintenance d'un Com Server indépendamment de
l'autre. Les patchs logiciels statiques ou dynamiques peuvent être mis à jour sans interruption du
service téléphonique.

4.2.2 Duplication sur hardware commun et Appliance Server


Sur ces deux plates-formes, les Com Servers sont reliés par le réseau IP . Les deux Com Server
peuvent être soit sur le même sous-réseau IP, soit sur des sous-réseaux IP différents (à partir de R6.1)
Sur hardware commun, les deux Com Servers fonctionnent sur des cartes CS qui doivent être placées
dans des racks différents.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 46/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

Serveur Com A Serveur Com B


(Serveur Appliance) (Serveur Appliance)
Principal Veille

Sous-réseau IP A Sous-réseau IP B

Routeur A Routeur B

Réseau IP

Figure 4.1 : Com Server sur Appliance Server sur des sous-réseaux IP différents

Pendant la phase de fonctionnement normal :


• Lorsque les données du Com Server main sont mises à jour, les données sont transmises au Com
Server standby via le lien Ethernet.
• Un dialogue de type “keep alive” (voir note) est établi entre les Com Server Main et Standby. La
rupture de ce dialogue indique à la machine standby que le Com Server main n'est pas accessible.
Le Com Server standby devient alors main.
Note :
un dialogue “keep alive” permet la surveillance mutuelle entre deux serveurs Com. Il consiste en l'envoi
permanent de messages entre les deux machines. Chaque échange est contrôlé par une temporisation. Un
Com Server détecte l'arrêt du twin (ou la rupture du réseau) par l'échéance des temporisations de surveillance.
Le Com Server restant service en déduit alors les actions à entreprendre. On notera que cette méthode ne
permet pas de distinguer entre un problème machine et un problème réseau.

Serveur Com A Serveur Com B


(Serveur Appliance) (Serveur Appliance)
Principal Veille

Sous-réseau IP A Mise à jour et boîte de Sous-réseau IP B


dialogue « Keep alive »

Routeur A Routeur B
Réseau IP

Figure 4.2 : Mise à jour et dialogue "keep alive" entre les deux Com Server

4.2.3 Duplication sur hardware Crystal


Sur hardware Crystal, les deux Com Servers fonctionnent sur des cartes CPU qui doivent être placées
dans le même rack.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 47/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

Serveur Com Serveur Com en


principal veille

Alvéole Crystal à 14 emplacements

Sous-réseau IP

Routeur Réseau IP

Figure 4.3 : Com Server sur cartes CPU, dans une alvéole Crystal 14 positions

Pendant la phase de fonctionnement normal :


• Lorsque les données du Com Server main sont mises à jour, les données sont transmises au Com
Server standby via le lien C1 (fond de panier). A partir de R6.2, les données de duplication (et la
signalisation) peuvent se transmettre via Ethernet pour limiter le trafic sur le lien C1 (CPU7
uniquement). Une nouvelle option de l'outil de configuration du Com Server permet de sélectionner
le lien de transmission pour les échanges de données de duplication (Ethernet ou C1). Voir
Sélection du type de liaison pour les transferts de données de duplication à la page 66.
Note :
le Com Server standby redémarre lorsque la liaison Ethernet entre les deux Com Server est interrompu.
Lorsqu'il redémarre, si la liaison Ethernet est toujours rompue, le Com Server standby redémarre à nouveau
après avoir vérifié quel est son rôle.
• Le Com Server standby vérifie les signaux de l'horloge du Com Server main. La disparition de ces
signaux d'horloge indique l'arrêt du Main. Le Com Server standby devient alors main.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 48/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

Premier cas :
Surveillance et mise à
Serveur Com
jour sur liaison C1
principal Serveur Com en veille

Alvéole Crystal 14 emplacements

Sous-réseau IP

Second cas :

Surveillance sur
Serveur Com
liaison C1
principal Serveur Com en veille

Alvéole Crystal à 14
emplacements

Sous-réseau IP Mise à jour sur


liaison Ethernet

Figure 4.4 : Surveillance et mise à jour entre les deux Com Server

4.2.4 Restrictions
Les postes e-Reflexes ne fonctionnent pas dans une configuration dupliquée où les deux Com Server
sont sur des sous-réseaux IP différents.
A partir de R6.1, une artère hybride avec signalisation sur IP ne peut pas être créée entre un noeud
R6.0 (ou version antérieure) et un noeud dans une configuration dupliquée où les deux Com Server
sont sur des sous-réseaux IP différents.

4.3 Description détaillée


4.3.1 Démarrage
Au démarrage, un Com Server teste la présence d'un Com Server twin. Sur hardware commun et
Appliance Server, il envoie un message sur IP. Sur hardware Crystal, il effectue un test pour vérifier la
présence d'horloges. Plusieurs cas se présentent :
• Le Com Server n'est pas présent : le Com Server est donc seul ; il prend le rôle Main.
Attention :
Si le Com Server ne peut pas atteindre la Media Gateway de référence (rack non connecté ou Media
Gateway de référence non déclarée), le Com Server soupçonne la présence d'un "double main" (voir
Cas particulier du double Main (hardware commun et Appliance Server uniquement) à la page 51 pour
la définition de "double main").

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 49/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

Comme la Media Gateway de référence ne peut pas être atteinte, la gestion est bloquée. Dans ce cas, le
gestionnaire peut forcer la gestion (voir :Configuration forcée à la page 66). Cette commande de
forçage ne doit être effectuée qu'après avoir vérifié que le deuxième Com Server est bien à l'arrêt.
• Le Com Server twin est présent, il a le rôle Main : le Com Server devient standby.
• Les deux Com Server apparaissent simultanément sur le réseau et chaque Com Server sélectionne
son rôle :
• Sur hardware commun et Appliance Server, le Com Server déclaré dans le paramètre @ IP CS
Préférentiel (duplication) prend le rôle main (voir Configuration du Com Server main de
préférence à la page 65). Si ce paramètre n'est pas renseigné, c'est le Com Server ayant
l'adresse IP la plus élevée qui devient Main.
• Sur hardware Crystal, le Com Server qui démarre le premier prend la position main et fournit
l'horloge.

4.3.2 Duplication des données


Le Com Server main établit une liaison IP avec le Com Server stand-by, toutes les Media Gateway, et
tous les téléphones IP sur le réseau IP.
Des messages de redondance sont échangés entre les Com Server main et stand-by, de telle sorte
que dès qu'un Com Server stand-by est en service, sa base de données est mise à jour en temps réel.
Les données suivantes sont dupliquées sur le Com Server stand-by :
• MAO (base de données téléphone),
• l'observation de trafic,
• Enregistrements de taxation
• données CCD (Call Center Distribution)
• données LINUX gérées via swinst.
Note :
Les données LINUX gérées via netadmin ne sont pas dupliquées (une mise à jour manuel doit être faite).
• Messages MMS (Mini message system)
• Informations des noeuds avoisinants (mécanisme de diffusion)
• Fichiers ACTIS

4.3.3 Cohérence de la base de données


La base de données du Com Server stand-by est mise à jour en temps réel, chaque modification de la
base de données du Com Server Main est reportée immédiatement sur le Com Server stand-by. Ainsi,
le Com Server stand-by est capable de prendre à tout moment le contrôle du système.

4.3.3.1 Cohérence des bases de données assurée par une opération de clonage
Jusqu'à la version R9.0, pendant la période durant laquelle le Com Server stand-by n'est pas
disponible, toute gestion de configuration effectuée sur le Com Server main est perdue sur le Com
Server stand by. Lorsque la liaison IP est rétablie entre les deux Com Server, le Com Server qui était
isolé redémarre et reprend le rôle stand-by. La duplication redevient opérationnelle.
Avant de redémarrer l'application téléphonique sur le Com Server stand-by, il faut rétablir la cohérence
des deux bases de données avec une opération de clonage de base de données (voir Assurer la
cohérence des bases de données par une opération de clonage à la page 67).

4.3.3.2 Cohérence des bases de données automatiquement assurée pendant une durée limitée
À partir de R9.1, pendant la période durant laquelle le Com Server stand-by est injoignable, le Com
Server main peut stocker l'historique des commandes MAO (utilisées pour mettre à jour sa base de
données). MAO est le processus de configuration de la base de données d'un Com Server.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 50/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

Le Com Server main stocke les commandes MAO pendant une durée limitée (120 minutes maximum).
Cette durée de stockage peut être configurée (voir Configuration de la durée limite de stockage à la
page 67). Si la durée de stockage est définie sur la valeur 0, les commandes MAO ne sont pas
stockées lorsque le Com Server stand-by est injoignable.
Lorsque le Com Server stand-by est injoignable, deux situations peuvent se produire en fonction de la
durée de stockage :
• Si le Com Server stand-by devient opérationnel avant l'expiration de la durée de stockage, le Com
Server main envoie des commandes MAO au Com Server stand-by. Le Com Server stand-by met à
jour sa base de données et le Com Server main arrête de stocker les commandes MAO. Les deux
bases de données sont alors cohérentes.
Les commandes MAO sont envoyées au Com Server stand-by avant les mises à jour de téléphonie
(en service, hors service, en communication, etc.). Lorsque les données sont mises à jour sur le
Com Server stand-by, la base de données du Com Server main peut être modifiée.
Note :
Dans la mesure où le Com Server main commence la mise à jour téléphonique après avoir envoyé les
commandes MAO au Com Server stand-by, la mise à jour du Com Server stand-by prend un certain temps.
• Si le Com Server stand-by reste injoignable après l'expiration de la durée de stockage, le Com
Server main arrête de stocker les commandes MAO. Les commandes MAO déjà stockées sont
supprimées et un incident (440) est déclenché.
Lorsque le Com Server stand-by devient joignable, il faut rétablir la cohérence des deux bases de
données via une opération de clonage de base de données (voir Assurer la cohérence des bases
de données par une opération de clonage à la page 67).
Les informations gérées par les commandes MAO sont les suivantes :
• Connexion/déconnexion de l'agent (Alcatel-Lucent OmniTouch Contact Center - Standard Edition)
• Configuration des paramètres définis (code secret, langue, nom d'utilisateur, touches, etc.). Cela
s'applique aux postes numériques et sans fil
• État du poste (mise en service ou hors service)
• Service inter phonie
• Application Hôtel/Hôpital
• Configuration des paramètres opérateur (et groupes opérateur)
• Configuration des paramètres d'entité
• Configuration des CDT (Call Distribution Tables)
Notes :

• Les informations sur le stockage des commandes MAO sont enregistrées dans un fichier journal
iplink.log (voir Commande à la page 72).
• Le Com Server main ne stocke pas les commandes MAO en mode autonome.
• Cette fonction est uniquement disponible pour les Com Servers sur cartes CS-2 (matériel commun), serveurs
Appliance Servers et Blade Centers.

4.3.4 Cas particulier du double Main (hardware commun et Appliance Server


uniquement)
Il est possible que le dialogue “keep alive” soit interrompu pour un problème réseau comme le montre
la figure ci dessous :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 51/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

Principal Principal
Com Server A Com Server B

Réseau IP

Routeur Routeur
1 2

Media Gateway de Media Gateway 2 Media Gateway 3


référence 1

Figure 4.5 : Cas de panne du réseau IP

Les Com Servers ne peuvent plus dialoguer, par contre chacun peut accéder à certaines Media
Gateway. Les deux Com Server se croient seuls et prennent tous les deux le rôle Main.
Les communications sont possibles à partir de chacune des Media Gateway (dans la mesure des
capacités du réseau IP défaillant).
Une Media Gateway dite "Media Gateway de référence" peut être configurée (voir : Définition de la
Media Gateway de référence à la page 66). Cette machine unique n'a rien de particulier si ce n'est
qu'elle permet de résoudre les conflits dus à ce cas particulier.
Les commandes de gestion ne sont possibles que sur le Com Server qui peut joindre la Media
Gateway de référence. Cette restriction évite les conflits de mise à jour lors du retour à la normale. Un
forçage est possible pour sortir de situations bloquées. De même les tickets de taxation sont perdus
sur le Com Server qui ne peut pas joindre la Media Gateway de référence.
Au retour à la normale (le dialogue "keep alive" est rétabli), une négociation intervient entre les Com
Servers pour définir le rôle de chaque Com Server.
La sélection du Com Server main s'effectue tel que suit :
1. Si une Media Gateway de référence a été configurée, le Com Server qui a joint la Media Gateway
de référence conserve le rôle main.
2. Si aucune Media Gateway de référence n'a été configurée, l'interrogation du Com Server main
s'applique à l'adresse IP du Com Server de préférence (voir : Configuration du Com Server main de
préférence à la page 65). Le Com Server déclaré comme Com Server de préférence conserve le
rôle main.
3. Si aucune Media Gateway de référence et aucune adresse IP de Com Server de préférence n'ont
été configurées, le Com Server présentant le plus grand nombre de liaisons avec la carte GD (ou
INTIP-B) conserve le rôle main.
4. Lorsque les deux Com Server ont le même nombre de liaisons, le Com Server ayant l'adresse IP la
plus élevée a le rôle main.
L'autre Com Server et ses périphériques associés (cartes, téléphones IP, etc.) sont réinitialisés. Les
appels en cours pour ce Com Server sont interrompus. Après réinitialisation, la fonction de duplication

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 52/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

est activée. À partir de R9.1, deux situations peuvent se produire lorsque ce Com Server se
réinitialise :
• Si aucune commande MAO n'est envoyée à ce Com Server avant qu'il ne se réinitialise, les
commandes MAO stockées dans le Com Server main ne sont pas supprimées. Une fois réinitialisé,
le Com Server prend le rôle stand-by et met à jour sa base de données avec les commandes MAO
envoyées par le Com Server main. Pour de plus amples informations, voir : Cohérence des bases
de données automatiquement assurée pendant une durée limitée à la page 50.
• Si des commandes MAO sont envoyées à ce Com Server avant qu'il ne se réinitialise, les
commandes MAO stockées sur les deux Com Server sont supprimées et une alarme (439) est
déclenchée. Après la réinitialisation, une mise à jour manuelle des deux Com Server est requise
(voir Assurer la cohérence des bases de données par une opération de clonage à la page 67)

4.3.5 Adressage par rôle


L'adressage par rôle est utilisé lorsque des demandes de connexion sont envoyées au système par
certaines applications (par exemple : OmniVista 4760), par des postes IP ou pour l'établissement de
liaison (par exemple : artère hybride avec signalisation sur IP). Les requêtes de connexion sont
envoyées aux adresses IP main des Com Server main et stand-by. Seul le Com Server actuellement
en position main répond à son adresse main.
Chaque Com Server a 2 adresses IP :
• une adresse IP locale (c'est l'adresse physique du Com Server),
• une adresse IP principale : le Com Server ne répond qu'à cette adresse lorsqu'il a le rôle « main ».
Lorsque les deux Com Server sont sur le même sous-réseau IP, une même adresse IP main peut être
utilisée pour les deux Com Servers. A partir de R6.1, lorsque les deux Com Server sont sur des sous-
réseaux différents, chaque Com Server est identifié par sa propre adresse IP main.

4.4 Transfert
Un basculement se produit dans les cas suivants :
• Sur hardware commun et Appliance Server, lorsque l'activité du Com Server main est interrompue,
par exemple en raison d'une coupure de courant ou d'un problème réseau, et que le Com Server
main s'arrête. Le dialogue « keep alive » entre les Com Server est interrompu et le Com Server
stand-by ne reçoit plus de messages du Com Server main. Après temporisation, le Com Server
stand-by devient main.
Note :
La temporisation peut être vérifiée en administration système, mais sa valeur ne peut PAS être modifiée
(voir Duplication Serveur Communication - Procédure de configuration Vérification des paramètres de
duplication).
Note :
Lorsque le dialogue "keep alive" est interrompu en raison d'un problème réseau, on peut être en présence
d'une situation "double main". Voir Duplication Serveur Communication - Description détaillée "Double Main"
Cas spécifique (Hardware commun et Appliance Server uniquement).
• Sur du hardware Crystal, lorsqu'il y a une interruption dans le signal d'horloge transmis par le Com
Server main. Cette interruption informe le Com Server stand-by qu'il doit prendre le rôle main.
• Un Com Server qui est arrêté volontairement pour maintenance (commande shutdown ou
bascul) envoie un message "Release" au Com Server Stand-by. Le Com Server stand-by prend
immédiatement le rôle Main.
Note :
Un arrêt sur le Com Server stand-by ne provoque pas de basculement.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 53/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

Pendant un basculement, l'ancien Com Server stand-by devient le Com Server main sans
redémarrage. Il doit établir une liaison IP avec tous les périphériques IP.
Dans les versions antérieures à la Release 8.0, l'application téléphonique envoie un message à
l'application de basculement pour chaque périphérique IP configuré sur le Com Server. À partir de la
Release 8.0, l'application de basculement maintient continuellement les adresses IP de tous les
périphériques IP. Lorsqu'un basculement se produit, l'application téléphonique envoie un seul message
à l'application de basculement pour démarrer le rétablissement des liaisons IP.
Comportements système pendant un basculement :
• Les appels internes en cours sont maintenus.
• Les communications établies sur des artères classiques (de type T2) sont conservées.
• À partir de R10.1, les communications établies sur des artères hybrides peuvent être conservées,
en fonction du type de l'artère hybride et de la configuration : voir Communications sur des liaisons
logiques hybrides à la page 54
• Les communications établies externes (tous types de signalisation : analogique, T0, T2, ABC, PCM,
etc.) sont maintenues.
• Les communications en cours d'établissement sont libérées.
• Les appels en cours avec des opératrices, une opératrice automatique, un IVR, la messagerie
vocale et le mode nomade sont libérés. S'il s'agit de communications extérieures, les appels sont
redistribués.
• Une conférence à 3 devient une simple communication entre l'initiateur de la conférence et le
participant qui n'était pas en conversation avant la conférence. Le troisième participant est libéré
• Les appels externes en attente sont transférés à l'opératrice (ou aux opératrices).
• Les appels internes et réseau en attente sont libérés.
• Il n'y a pas de pertes de justificatifs de taxation
• Sur hardware Crystal, les liaisons directes sur les ports V24 sont maintenues ("ou câblé''). Sur
hardware commun et Appliance Server avec boîtiers Moxa, les connexions V24 sont perdues et
rétablies après temporisation
• Les nouvelles communications ne peuvent être établies qu'après le recalcul des routes X25. Cette
opération prend environ 30 secondes

4.4.1 Communications sur des liaisons logiques hybrides


À partir de R10.1, il arrive dans certaines conditions (voir Conditions à la page 54) que les
communications sur des liaisons logiques hybrides puissent être maintenant après le basculement d'un
Com Server.
Cependant, tant que la liaison hybride est interrompue pour les utilisateurs prenant part aux
communications sur cette liaison hybride, les actions sont « gelées ». Autrement dit, la communication
vocale est maintenue, mais les fonctions et actions téléphoniques ne sont normalement pas
disponibles : voir État gelé à la page 57.
Lorsque la liaison hybride est rétablie, les utilisateurs reviennent à un état standard dans lequel toutes
les fonctions et actions téléphoniques sont de nouveau disponibles.

4.4.1.1 Conditions
Une communication sur une liaison logique hybride est maintenue après le basculement d'un Com
Server, si les conditions suivantes sont remplies :
• Le nœud sur lequel le basculement de Com Server intervient doit utiliser R10.1 ou version
supérieure et l'option système Hybrid Link Switchover doit être activée sur ce nœud (voir
Duplication Serveur Communication - Procédure de configuration Autorisationde la fonction pour un
nœud)

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 54/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

• Le nœud lié par une liaison hybride au nœud sur lequel le basculement intervient doit utiliser R10.1
ou version supérieure et l'option système Hybrid Link Switchover doit être activée sur ce nœud
• Les nœuds d'extrémité (nœuds sur lesquels se trouvent les utilisateurs ou les joncteurs prenant part
à la communication) doit utiliser R10.1 ou version supérieure et l'option système Hybrid Link
Switchover doit être activée sur ce nœud
• L' option Phone Features COSS(Catégories d'exploit. tél.) des utilisateurs concernés doit autoriser
l'activation de Hybrid link comm. saved if switchover (voir Duplication Serveur Communication -
Procédure de configuration Autorisation de la fonction pour un utilisateur
• La communication n'est pas en QSIG-GF
• La liaison logique hybride remplit les conditions détaillées : Liaisons logiques hybrides pour
lesquelles les communications sont maintenues à la page 55
• Les terminaux impliqués les communications peuvent avoir l'un des types suivants :
• TDM, IP, DECT, postes analogiques
• Extensions distantes
• de postes SIP
• Postes DECT fonctionnant avec les stations de base IP DECT
• Postes Hôtel
• Réseaux publics

4.4.1.2 Liaisons logiques hybrides pour lesquelles les communications sont maintenues
Les liaisons logiques hybrides pour lesquelles les communications peuvent être maintenues après un
basculement sont les suivantes :
• Liaisons logiques hybrides avec l'un des types de signalisation suivants (en mode d'accès principal
et/ou de secours):
• signalisation sur IP
• signalisation sur canal B
• signalisation dans un canal D
• Liaisons logiques hybrides sans signalisation et pointant vers un accès possédant l'un des types de
signalisation suivants :
• signalisation sur IP
• signalisation sur canal B
• signalisation dans un canal D
• Liaisons logiques hybrides en mode d'établissement permanent (louées mais pas commutées)
Note :
Les communications sont maintenues selon le même principe :
• Établies en mode d'accès principal et/ou de secours au moment du basculement
• Lorsqu'un débordement VPN (H.323, RNIS ou analogique) est utilisé
Les tableaux suivants montrent des exemples de liaisons logiques hybrides pour les communications
qui sont maintenues pendant un basculement :
• Les deux premiers tableaux montrent une liaison logique hybride avec plusieurs accès
• La troisième table montre les liaisons logiques hybrides vers trois nœuds différents, ne proposant
chacun qu'un seul accès

1 pour plus d'informations sur le canal de signalisation de secours, voir Liens logiques hybrides -
Description détaillée Signalisation de sauvegarde

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 55/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

tableau 4.1 : Premier exemple de liaison logique hybride avec plusieurs accès

Liaison hybride avec plusieurs accès


Établissement du signal : permanent

Access number 1 2 3

Signaling type IP Sans signalisation Sans signalisation

No. accès fournis pour sig prin- 1 1


cip

Avec signalisation de secours Non Non Non

tableau 4.2 : Deuxième exemple de liaison logique hybride avec plusieurs accès

Liaison hybride avec plusieurs accès


Établissement du signal : permanent

Access number 1 2 3

Signaling type IP canal D IP

Avec signalisation de Oui Oui Non


secours

Type signalisation de canal B IP


secours

tableau 4.3 : Exemple de trois liaisons logiques hybrides avec un seul accès

Artère hybride Première liaison hybride Deuxième liaison hybri- Troisième liaison hybri-
de de
Établissement du si-
gnal : permanent

Access number 1 1 1

Signaling type IP canal B canal D

Avec signalisation de Non Non Oui


secours

Type signalisation de IP
secours

4.4.1.3 Liaisons logiques hybrides pour lesquelles les communications sont libérées
Les liaisons logiques hybrides pour lesquelles les communications ne peuvent pas être maintenues
après un basculement incluent les suivantes :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 56/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

• Liaisons logiques hybrides avec l'un des types de signalisation suivants sur l'un des accès (principal
ou de secours)
• QSIG - GF
• X25
• Liaisons locales hybrides
Les tableaux suivants montrent des exemples de liaisons logiques hybrides pour les communications
qui sont libérées après un basculement :

tableau 4.4 : Exemple de liaison logique hybride avec plusieurs accès, où les types de signalisation
X25 et QSIG-GF sont utilisés

Liaison hybride avec plusieurs accès


Établissement du signal : à la demande

Access number 1 2 3 4

Signaling type IP canal B QSIG - GF canal B

Avec signalisation Non Non Non Oui


de secours

Type signalisation X25


de secours

tableau 4.5 : Exemple de liaison logique hybride avec plusieurs accès, où le type de signalisation X25
est utilisé

Liaison hybride avec plusieurs accès


Établissement du signal : à la demande

Access number 1 2 3

Signaling type IP canal B X25

Avec signalisation de Non Oui Oui


secours

Type signalisation de IP Sans signalisation


secours

No. accès fournis pour 1


sig de secours

4.4.1.4 État gelé


Lorsque la liaison logique hybride est arrêtée, les communications qui l'utilisaient passent à l'état
« gelé » : les communications vocales sont maintenues et les utilisateurs peuvent libérer les
communications, mais l'ensemble des actions disponibles est très limitée.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 57/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

La situation revient à la normale lorsque le fonctionnement de la liaison logique hybride est rétabli sur
le nouveau Com Server principal (de 40 s à 60 s environ).
Si la liaison logique hybride n'est pas rétablie avant la fin de la temporisation « état gelé » (3 minutes
par défaut), les communications concernées sont automatiquement libérées.
Le tableau suivant indique :
• La liste des combinés et des joncteurs qui peuvent passer à l'« état gelé »
• Les actions disponibles et les actions non disponibles sur les combinés
• Les actions des participants distants qui sont acceptées ou refusées

Type de termi- Actions disponi- Actions non dispo- Actions accep- Actions non ac-
naux bles sur les com- nibles sur les com- tées depuis le ceptées depuis
binés binés participant dis- le participant
tant distant

Postes Raccrochage Double appel, émis- Libération d’ap- Évolution de l'ap-


sion DTMF, transfert, pel pel
Fonctions audio :
conférence, enregis-
• Passage entre trement, mise en at-
le mode Mains- tente de l'appel, repri-
libres et le se de garde, identifi-
combiné cation des appels
• Activation/ malveillants…
désactivation Sur le nœud terminal,
du mode consultation d’appel
Silence en attente, reprise de
• Réglage du garde, consultation
niveau du haut- des appels supervi-
parleur sés
Pression sur la
touche de libéra-
tion

Extension SIP Raccrochage Évolution de l'appel BYE Évolution de l'ap-


pel3
Pression sur la
touche de libéra-
tion

Équipement SIP BYE Évolution de l'ap-


pel3

Joncteur SIP (ABC BYE Évolution de l'ap-


ou RNIS) pel3

2 Toutes les touches semblent disponibles comme elles le seraient dans une situation normale. Lorsque
vous appuyez sur une touche, un combiné Alcatel Reflexes ou Alcatel-Lucent 8/9 series indique que le
service n'est pas disponible.
3 RE-INVITE, REFER, UPDATE, INFO sont rejeté avec le message 403 Interdit.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 58/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

Type de termi- Actions disponi- Actions non dispo- Actions accep- Actions non ac-
naux bles sur les com- nibles sur les com- tées depuis le ceptées depuis
binés binés participant dis- le participant
tant distant

Joncteur RNIS Libération d’ap-


pel
Joncteur H323
Indication de
Joncteur DASS2
coût

Joncteur DPNSS Libération d’ap-


pel
Indication de
coût4

Joncteur analogi- Libération d’ap-


que pel
Indication de
coût4

Un poste « gelé » n'est pas joignable et il est vu comme étant en panne. S'il est supervisé, il est vue
comme étant occupé.
Un poste qui essaie de joindre un poste « gelé » affiche le message out of service.
Lorsqu'un utilisateur essaie d'effectuer une action qui n'est pas disponible sur un poste "gelé", ce poste
"gelé" affiche le message non available service.

4.5 Procédure d'installation


4.5.1 Hardware commun et Appliance Server
Les deux Com Server doivent :
• pouvoir joindre chaque Media Gateway et chaque IP-Phone via IP,
• être installés sur des plates-formes identiques (Appliance Server ou Carte CS),
• être dans la même version logicielle.
Pour garantir le maximum de fiabilité, l'installateur doit s'assurer :
• que les deux cartes CS ne sont pas dans le même coffret ni dans le même coffret qu'une Media
Gateway (sécurité par rapport à l'alimentation secteur),
• que la carte CS n'est pas dans un coffret extension (sécurité par rapport à l'alimentation secteur),
• lorsque les deux Com Server sont sur le même sous-réseau IP : ne pas séparer les deux Com
Servers par une liaison inter-switch non sécurisée (1) (sécurité vis à vis du réseau),
• lorsque les deux Com Server sont sur le même sous-réseau IP : mettre en oeuvre une configuration
(2) (telle que présentée dans la figure suivante), chaque fois que possible. Cette configuration
permet d'éviter les situations de double Main.

4 L'indication de coût est prise en compte à des fins de comptabilité mais elle n'est pas affichée sur le
poste.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 59/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

Call Server Call Server Call Server Call Server


LAN
Switch Switch LAN Switch

1 Lien de secours obligatoire 2

Figure 4.6 : Position des Com Server

4.5.2 Hardware Crystal


4.5.2.1 Généralités
Les deux Com Server doivent :
• être installés sur des cartes CPU identiques,
• être dans la même version logicielle.
La duplication du Com Server est possible :
• sur les meubles M2, M3 et MI :
• sur rack Crystal, 14 positions, la CPU maître est en position 6, la CPU esclave est en position
10.
• sur rack Crystal, 28 positions, la CPU maître est en position 20, la CPU esclave est en position
6.
Note :
Pour plus d'informations sur la connexion des cartes CPU, voir : Meuble M2 - Raccordements internes.
• les meubles WM1. La CPU maître est en position 1, la CPU esclave en position 7. Le raccordement
des cartes CPU est identique au raccordement des cartes CPU des meubles M2/M3. Les boîtiers
CBRMA ou BRMA sont utilisés.
Le coffret VH n'est pas compatible avec la duplication CPU.

4.5.2.2 Communication inter-Com Server


La surveillance des signaux d'horloge entre les deux Com Server se fait sur liaison interne C1.
En fonction de la configuration du Com Server, l'échange des données de duplication se fait soit sur
liaison interne C1, soit sur liaison Ethernet. Cette liaison Ethernet peut être :
• un lien Ethernet embarqué.
Dans cette configuration, un et un seul Com Server (main ou stand-by) doit être connecté à un
switch externe. Ce lien Ethernet embarqué se connecte au deuxième Com Server.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 60/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

Alvéole Crystal 14 positions

Switch

Lien Ethernet embarqué


entre les deux Com Server

Lien Ethernet vers Com Server


(main ou stand-by)
Note :
Il est recommandé d'utiliser ce lien embarqué pour faire des échanges de données de duplication (plus
sécurisés).
• un lien Ethernet externe.
Dans cette configuration, les deux Com Server sont connectés au même switch externe. Le lien
Ethernet embarqué doit être désactivé entre les deux Com Server (pour éviter les bouclages de
trame).

Alvéole Crystal 14 positions

Switch

Lien Ethernet embarqué


Désactivé
Lien Ethernet vers Com
Server stand-by

Lien Ethernet vers


Com Server main

La désactivation de la fonction Ethernet se fait en déplaçant les cavaliers des cartes CPU, comme
montré ci-dessous :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 61/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

Carte CPU Cavalier Position dés- Pour plus de détails :


activée

CPU5 step 3 XB01 voir CPU5 - Configuration matérielle

(ajouter un ca-
valier)

CPU6 X900 voir CPU6 - Configuration matérielle

CPU7 XF03 voir CPU7 - Configuration matérielle

4.5.2.3 Communication avec les applications via V24


Le raccordement sur port V24 est effectué en ''ou câblé” sur les port CPU “C” ou “D”. Le périphérique
est raccordé simultanément sur les ports V24 des deux unités centrales. Seule la liaison avec la CPU
active est effective. Lors du basculement de la CPU active vers la 2ème CPU, l'autre liaison V24
devient effective.
bus B bus B

CP IO CP IO
U 2 U 2
Main Main Stand-by Stand-by

2 V24 (COM A et B) 2 V24 (COM A et B)


2 V24
COM C et D
''ou" câblé

Figure 4.7 : Accès V24 en ''ou câblé'' en configuration CPU dupliquée

Les ports A et B ne sont pas en “ou câblé''. Ils sont généralement réservés pour la télémaintenance via
modem ou pour la console système.

4.6 Procédure de configuration


4.6.1 Vérification des verrous logiciels
Le verrou logiciel 186 E–CS redundancy (positionné à 1) est nécessaire pour faire fonctionner la
duplication du Com Server. En l'absence de ce verrou, le Com Server stand-by reste à l'état
« UNDEFINED » et aucune duplication de données n'est possible.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 62/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

Visualisation de l'état verrou avec l'outil spadmin :


186 E-CS redundancy = True (1)

4.6.2 Configuration des adresses IP sur les Com Server


4.6.2.1 Définition du Com Server stand-by (twin)
1. Exécuter la commande netadmin -m
2. Sélectionner :4. 'CPU redundancy'
Les attributs suivants apparaissent :
• Option 1. 'View' : pour visualiser les paramètres du Com Server twin avec :
• sur la première ligne : le nom, l'adresse IP et le masque de sous-réseau ;
• sur la deuxième ligne : le nom et l'adresse IP utilisés lorsque le Com Server a le rôle
« main ».
Exemple :
Netmask : 255.255.255.0

===============================================================
| Machine type | Local interface | Name | Address |
===============================================================
| twin | Ethernet | xb000000 | 197.158.4.21 |
| local main | Ethernet | xmb000000 | 10.253.8.2 |
===============================================================
• Option 2. 'Add' : pour ajouter un Com Server twin. Le nom, l'adresse IP et le masque de
sous-réseau sont demandés.
Si le Com Server twin et le Com Server local sont sur des sous-réseaux différents, un message
invite à mettre à jour le (ou les) routeur par défaut, les routes statiques et les trusted hosts. Ce
message s'affiche après que l'adresse du masque de sous-réseau est saisie.
• Option 3. 'Update' : pour modifier le nom et/ou l'adresse IP du Com Server twin. Le nouveau
nom et la nouvelle adresse sont demandés.
Si le Com Server twin et le Com Server local sont sur des sous-réseaux différents, un message
invite à mettre à jour le (ou les) routeur par défaut, les routes statiques et les trusted hosts. Ce
message s'affiche après que l'adresse du masque de sous-réseau est saisie.
• Option 4. 'Delete' : pour supprimer le Com Server twin. Une confirmation est demandée.
3. Après avoir configuré le Com Server twin, sélectionner 0. 'Previous menu'
Note :
Pour plus d'information sur ces options, voir netadmin - Exploitation - Redondance CPU.

4.6.2.2 Définition des adresses IP par rôle


1. Exécuter la commande netadmin -m
2. Sélectionner '5. Role addressing'.
Les attributs suivants apparaissent :
• Option 1. 'View' : pour afficher l'adresse IP main des Com Server local et twin.
Exemple :
===============================================================
| Machine type | Local interface | Name | Address |
===============================================================
| local main | Ethernet | xma000000 | 197.158.4.22 |
| twin main | Ethernet | xmb000000 | 197.253.8.2 |
===============================================================

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 63/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

• Option 2. 'Add' : pour ajouter l'adresse IP main des Com Server local et twin. Les noms et
adresses IP par rôle sont demandés.
• Option 3. 'Update' : pour modifier l'adresse IP main des Com Server local et twin.
• Option 4. 'Delete' : pour supprimer l'adresse IP main des Com Server local et twin. Une
confirmation est demandée.
3. Après avoir configuré les adresses par rôle, sélectionner 0. 'Previous menu'
Attention :
après une configuration des adresses IP par rôle pour les Com Server twin et local, il faut rebooter
complètement pour que ces modifications soient prises en compte.
Note :
Pour plus d'information sur ces options, voir netadmin - Exploitation - Adressage par rôle.

4.6.2.3 Définition des adresses IP des routeurs


Lorsque les deux Com Server sont sur des sous-réseaux IP différents, il faut définir les adresses IP
des routeurs pour les Com Server local et twin. Pour de plus amples informations, voir : netadmin -
Exploitation - Routage.

4.6.3 Paramètres de configuration


4.6.3.1 Vérification des paramètres de duplication
4.6.3.1.1 Vérification de la taille de la fenêtre
1. Sélectionnez IP > Paramètres de duplication
2. Examinez/modifiez l'attribut suivant :

Option système Sélectionnez : Taille Fenêtre.

Taille Fenêtre Valeur de la fenêtre d'acquittement pour les échanges inter Com Ser-
ver.
Vérifiez que la valeur est : 1 (valeur par défaut).
Attention :
cette valeur ne doit pas être modifiée.

3. Confirmez votre saisie


4.6.3.1.2 Vérification UDP Keep Alive
1. Sélectionnez IP > Paramètres de duplication
2. Examinez/modifiez l'attribut suivant :

Option système Sélectionnez : UDP Keep Alive.

UDP Keep Alive Entrer la durée de la temporisation de surveillance d'une trame “Keep
Alive”.
Vérifiez que la valeur est : 1s (valeur par défaut).
Attention :
cette valeur ne doit pas être modifiée.

3. Confirmez votre saisie


4.6.3.1.3 Vérification perte UDP
1. Sélectionnez IP > Paramètres de duplication
2. Examinez/modifiez l'attribut suivant :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 64/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

Option système Sélectionnez : UDP Lost.

UDP Lost Délai pour la détection de la perte du lien en réception (absence de


trafic ou dialogue "Keep Alive"), en transmission (trame non acquitté
après plusieurs tentatives).
Vérifiez que la valeur est : 7s (valeur par défaut).
Attention :
cette valeur ne doit pas être modifiée.

3. Confirmez votre saisie


4.6.3.1.4 Vérification UDP Lost Reinit
1. Sélectionnez IP > Paramètres de duplication
2. Examinez/modifiez l'attribut suivant :

Option système Sélectionnez : UDP Lost Reinit.

UDP Lost Reinit Délai avant que le dialogue inter-Com Server ne soit déclaré inter-
rompu.
Vérifiez que la valeur est : 7s (valeur par défaut).
Attention :
cette valeur ne doit pas être modifiée.

3. Confirmez votre saisie


4.6.3.1.5 Vérification MTU
1. Sélectionnez IP > Paramètres de duplication
2. Examinez/modifiez l'attribut suivant :

Option système Sélectionnez : MTU.

MTU Taille des trames pour les informations de duplication.


Vérifiez que la valeur est : 1024 (valeur par défaut).E
Attention :
cette valeur ne doit pas être modifiée.

3. Confirmez votre saisie

4.6.3.2 Configuration du Com Server main de préférence


L'adresse IP du Com Server de préférence est utilisée pour définir le Com Server main dans les cas
suivants :
• Lorsque le dialogue « keep-alive » est rétabli entre deux Com Server main (cas de « double main »)
et qu'aucune Media Gateway de référence n'est spécifiée (voir Définition de la Media Gateway de
référence à la page 66).
• Lorsque les deux Com Server apparaissent simultanément sur le réseau, le Com Server désigné ici
devient main. Si ce paramètre n'est pas configuré, c'est le Com Server ayant l'adresse IP la plus
élevée qui devient main.
1. Sélectionnez IP
2. Examinez/modifiez l'attribut suivant :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 65/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

@ IP CS Préférentiel (du- Entrez l'adresse IP du Com Server de préférence.


plication)
3. Confirmez votre saisie

4.6.4 Sélection du type de liaison pour les transferts de données de duplication


Cette opération permet de sélectionner le type de lien (C1 ou Ethernet) pour le transfert des données
de duplication vers le Com Server stand-by.
1. Sélectionnez Alvéole.
2. Sélectionnez l'alvéole n° 0 avec le menu Consultation/Modification.
3. Examinez/modifiez l'attribut suivant :

Mode Signalisation Sélectionnez :


• Ethernet pour une liaison Ethernet.
Attention :
si la redondance IP est mise en oeuvre, ne pas oublier de configurer
les temporisations de redondance IP en conséquence. Les
temporisations de redondance IP et les temporisations de
duplication du Com Server doivent être configurées, de façon que,
s'il y a interruption du dialogue inter-Com Server, le basculement
soit exécuté par la redondance IP. Pour les temporisations de
redondance IP, voir : Redondance IP - Procédure de configuration -
Gestion des temporisations.
• N64 (ou une autre valeur) pour une liaison C1.
N64 : valeur par défaut.
4. Confirmez votre saisie
5. Si la configuration change, effectuez un réamorçage du Com Server stand-by.
6. Lancez l'outil Run the swinst ou la commande mastercopy sur le Com Server stand-by pour
cloner les données (voir Assurer la cohérence des bases de données par une opération de clonage
à la page 67).

4.6.5 Définition de la Media Gateway de référence


Dans chaque PCX, il est nécessaire de définir une (et une seule) Media Gateway de référence pour
résoudre les cas de “double Main”.
1. Sélectionnez Média Gateway
2. Examinez/modifiez l'attribut suivant :

Adresse de l'alvéole prin- Entrer le numéro de la Media Gateway de référence.


cipale

Référence Sélectionnez Oui.


3. Confirmez votre saisie

4.6.6 Configuration forcée


1. Sélectionnez IP
2. Examinez/modifiez l'attribut suivant :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 66/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

Etat De La duplication Affichage de l'état de la duplication :


• On : la duplication du Com Server est opérationnelle et la gestion
est possible à partir de ce Com Server. Les messages de diffusion
reçus sont dupliqués.
• Off : la duplication n'est pas opérationnelle et la gestion n'est pas
possible à partir de ce Com Server.
Le gestionnaire peut forcer l'état à Opérationnel et ainsi autoriser la
gestion.
Avant de forcer la gestion, il doit s'assurer que son Com Server est
unique. Une gestion différente sur les deux Com Server provoquerait
des incohérences difficilement solubles.
3. Confirmez votre saisie

4.6.7 Assurer la cohérence des bases de données Com Server


4.6.7.1 Configuration de la durée limite de stockage
1. Sélectionnez IP > Paramètres de duplication
2. Examinez/modifiez l'attribut suivant :

Option système Sélectionnez : Updates storage time limit.

Updates storage time li- Durée limite (en minutes) au cours de laquelle le Com Server main
mit stocke des commandes MAO (utilisées pour mettre à jour sa base de
données) lorsque le Com Server stand-by n'est pas accessible. Si la
durée de stockage est définie sur la valeur 0, les commandes MAO
ne sont pas stockées lorsque le Com Server stand-by n'est pas ac-
cessible.
Valeur par défaut : 120. Cette valeur est également la valeur maxi-
mum.
3. Confirmez votre saisie

4.6.7.2 Assurer la cohérence des bases de données par une opération de clonage
L'outil swinst permet la mise en cohérence des Com Server. La rubrique permet la copie des
informations du Com Server twin sur le Com Server local (celui où la commande est lancée). Le
téléphone doit être arrêté sur le Com Server sur lequel on lance la commande cloning.
Le cloning peut aussi être activé par la commande mastercopy.
Chemin : swinst > 2 Expert menu > 3 Cloning & duplication operations > 1 CPU cloning
4.6.7.2.1 Clonage des données Linux
Duplication des données Linux vers le Com Server stand-by.
Les informations concernées sont :
• les données entrées via l'outil netadmin,
• les informations de date et heure.
4.6.7.2.2 Clonage de la base de données
Duplication de la base de données, les informations concernées sont :
• les informations de gestion (informations entrées par mgr ou un autre outil OmniVista 4760),

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 67/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

• tickets de taxation,
• données CCD,
• données Linux (informations entrées par netadmin),
• données d'observation de trafic,
• fichiers Actis (verrous),
• guides vocaux.
Attention :
Lorsqu'une opération de clonage doit être effectuée, le téléphone doit être arrêté sur le Com Server
concerné.
4.6.7.2.3 Clonage de la base de données à date et heure programmées
Duplication retardée de la base de données. Les opérations de duplication de la base de données
peuvent être longues et interdisent la gestion. La commande Postponed cloning databases permet
de différer l'opération de duplication (pour qu'elle ait lieu la nuit par exemple).

4.6.8 Mise en place d'un couple de Com Server dupliqués


1. Procédez à l'installation matérielle des deux Com Server selon les recommandations données dans
le Procédure d'installation à la page 59.
2. installation de la version logicielle appropriée sur les deux Com Server.
3. définition des adresses IP sur les deux machines (outil netadmin),
4. par mesure de sécurité, effectuer un Cloning databases pour être sûr de la cohérence des deux
bases,
5. démarrer le téléphone sur les deux machines,
6. configurer le Com Server main. La duplication des données se fait automatiquement.

4.6.9 Création d'un Com Server stand-by


1. Procédez à l'installation matérielle du Com Server dupliqué selon les recommandations données
dans le Procédure d'installation à la page 59.
La version logicielle de ce Com Server doit être identique à celle du Com Server existant.
2. Configurez les adresses IP, si nécessaire (commande netadminet/ou swinst : Cloning Linux
data).
3. Mettez à jour la base de données (outil swinst : Cloning databases).
4. Démarrez le téléphone sur la machine stand-by.

4.6.10 Mise à jour d'un patch dynamique ou statique sans interruption de service
Il est possible d'utiliser le Com Server stand-by pour effectuer une mise à niveau du logiciel. Procéder
comme suit :
1. Stoppez l'application téléphonique sur le Com Server stand-by.
2. charger la nouvelle version logicielle sur ce Com Server. Un message informe le gestionnaire d'une
différence de version logicielle entre les Com Server,
3. redémarrer ce Com Server,
4. Mettez à jour les bases de données (outil swinst : Cloning databases).
5. redémarrer le téléphone sur ce Com Server.
6. basculer les Com Server : le main devient stand-by et vice-versa (commande bascul),
7. arrêter le téléphone sur le second Com Server,
8. charger la nouvelle version logicielle sur ce second Com Server,
9. redémarrer ce Com Server,
10.Mettez à jour les bases de données (outil swinst : Cloning databases).

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 68/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

11.redémarrer le téléphone sur ce Com Server.


Note :
Ne tentez pas de mettre en position stand-by un Com Server dont la version n'est pas identique à celle du Com
Server main.
Exemple :
Com Server main 5.1.1 et Com Server stand-by 5.1.1 : OK
Com Server main 5.1.2 et Com Server stand-by 5.1.1 : NOK

4.6.11 Configuration des communication par artère hybride lors du basculement


L'activation de cette fonction consiste à effectuer les opérations suivantes :
• Activation de la fonction pour un nœud à la page 69
• Activation de la fonction pour un utilisateur à la page 69

4.6.11.1 Activation de la fonction pour un nœud


Une option système permet d'activer/désactiver l'enregistrement des communication par artère hybride
lors du basculement du Com Server.
1. Sélectionnez Installation > Autres param.install. >Paramètres Système
2. Examinez/modifiez l'attribut suivant :

Hybrid Link Switchover • True (valeur par défaut) : les communications établies sur une
artère hybride peuvent être maintenues après le basculement
d'un Com Server.
• false : les communications établies sur une artère hybride sont
libérées après le basculement d'un Com Server.
Note :
Cette option système doit être configurée de façon identique sur tous les
nœuds du réseau.

3. Validez.

4.6.11.2 Activation de la fonction pour un utilisateur


1. Sélectionnez Catégories > Catégories d'exploit.tél.
2. Renseignez les attributs suivants :

Caractéristiques des pos-


tes

Hybrid link comm. saved 1 (valeur par défaut) : une communication par artère hybride impli-
if switchover quant l'utilisateur peut être maintenue dans le cas d'un basculement.
0 : une communication par artère hybride impliquant l'utilisateur est
libérée dans le cas d'un basculement.
3. Validez.

4.6.11.3 Temporisations
1. Sélectionnez Installation > Temporisation
2. Renseignez les attributs suivants :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 69/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

No Temporisation 374

Unités tempo. Durée maximale de duration de l'état gelé. À l'expiration de cette


temporisation, si l'artère hybride n'a pas été rétablie, les communica-
tions à l'état gelé sont libérées.
Valeur par défaut : 1800 (180 secondes).
Réservé au support technique
3. Renseignez les attributs suivants :

No Temporisation 376

Unités tempo. Délai au bout duquel les messages sont envoyés (état gelé/état nor-
mal) pour garantir que les deux côtés de la liaison sont prêts pour en-
voyer/recevoir des messages.
Valeur par défaut : 30 (3 secondes).
Réservé au support technique
4. Validez.

4.7 Maintenance
4.7.1 Commande bascul
Cette commande permet de forcer le changement d'état : pour passer de l'état Main (principal) à l'état
Standby (secours) et vice-versa. Le Server Com principal reboote ; le Server Com standby prend le
rôle de Main.
Note :
le basculement n'est possible que s'il y a duplication effective des Call Server.

4.7.2 Commande twin


> twin
Usage : twin [Redundancy Cpu Enable (y/n)]
Role and CPU positions:
Role of the CPU : MAIN

CPU position : 06 (1)


CPU address : 132.169.4.52
Twin CPU position : 10
Twin CPU address : 132.169.5.54

Redundancy State:

Duplicated configuration : YES (2)

Wished sig. transfer mode : C1 signalling channel (3)

Used sig. transfer mode : C1 signalling channel

Transmission CPU-CPU : READY (4)

Telephony redundancy : READY (5)

monitel redundancy : READY (6)

memloader redundancy : READY (7)

All applications redundancy : READY (8)

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 70/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

La commande twin permet d'afficher les informations suivantes :


1. État du Server Com local : Main ou Standby.
Position CPU : position du Server Com dans l'alvéole. Sur hardware commun, les positions CPU
sont virtuelles.
CPU adress : Adresse IP du Server Com.
2. rappel de l'état de la configuration,
3. informations non significatives,
4. état du lien entre Server Com : READY (Prêt) ou KO (Pas prêt).
5. Etat de l'application téléphonique READY ou not ready (pas prêt) (KO) à basculer.
6. Information réservée au support technique.
7. Information réservée au support technique.
8. Information réservée au support technique.

4.7.3 Commande role


Cette commande permet de connaître l'état (Main/Standby) du Server Com sur lequel est exécutée la
commande.
La commande « role –b » permet de savoir si le Server Com de secours est à l'état Standby. La
commande twin donne un état plus précis de la duplication.

4.7.4 Incidents sur le Server Com de secours


Lorsqu'une anomalie est détectée dans un Server Com standby, le système transmet un message
d'incident Server Com principal qui est affiché avec la lettre S. Ceci permet de les différencier des
incidents originaires du Server Com Main M.
Lorsqu'un Server Com Standby ne peut pas traiter les requêtes MAO transmises par un Server Com
Main (cas de non cohérence entre les bases de données), il le signale par un incident qu'il transmet au
Server Com Main.
Les messages liés à l'incident s'affichent comme suit :
dd/mm/yy hh/mn/ss N M/S/I pc/ t/ eqt| =s: nini= name

Texte d’information
Numéro de message système
Niveau de gravité

Numéro MG - numéro carte - numéro équipement


M : incident provenant du serveur d'appels principal
S : incident provenant du serveur d'appels en veille
i : incident provenant d'un serveur d'appels
dont le rôle n'a pas encore été défini
N : numéro du nœud générant l'incident (six chiffres)
Heure du message système (hh=heure, mn=minute, ss=seconde)
Date du message système (dd=jour, mm=mois, yy=année)

Figure 4.8 : Messages d'incidents d'un Server Com

Lorsque le rôle du Server Com est « UNDEFINED », les incidents émis sont stockés sur ce Server
Com. Lors du passage à l'état Standby, les incidents sont transmis au Server Com Main.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 71/469


Chapitre 4 Duplication de serveur de communication

4.7.5 Fichier journal lié au stockage des commandes MAO


Un fichier journal (iplink.log) fournit des informations sur le stockage des commandes MAO. Le
chemin d'accès permettant de récupérer ce fichier journal est : /var/log/iplink.log.
Les informations dignes d'intérêt sont :

Message Stratégie Définition

Save MAO msg because Serveur Com princi- Le lien IP entre les deux Server Com est rom-
Sdby CPU is not avai- pal pu. La base de données du Server Com prin-
lable cipal a été modifié. Les messages MAO sont
stockés par le Server Com principal et trans-
mis au Server Com standby lorsqu'il redevient
disponible.

MAO is ON on the remo- Serveur Com princi- Le Server Com principal a reçu le message
te CPU pal MAO_IS_ON transmis par le Server Com
standby. En conséquence, le Server Com
standby est prêt à traiter des messages MAO
stockés par le Server Com principal.

MAO is ON on the local Server Com standby Le Server Com de secours a reçu le message
CPU MAO_IS_ON_ACK transmis par le Ser-
ver Com principal. Par conséquent, le Server
Com principal reconnaît que le Server Com
standby est prêt à traiter des messages MAO.
Le Server Com principal commence à trans-
mettre des messages MAO stockés.

Stop saving MAO msg Serveur Com princi- Le Serveur Com principal a arrêté de stocker
after X minutes pal des messages MAO au bout de X minutes,
tandis que le Server Com de secours n'était
pas joignable. Tous les messages MAO archi-
vés sont supprimés. Une mise à jour manuelle
du Server Com standby doit être exécutée.

4.7.6 Incidents liés au stockage des commandes MAO


• Incident 439 : Cet incident est déclenché lorsque le Server Com principal supprime l'historique des
commandes MAO ou lorsque la durée du stockage a expiré, ou - en cas de « principal double »
lorsque les deux Server Com ont stocké des commandes MAO. Lorsque l'incident 440 est
déclenché, une mise à jour manuelle du Server Com standby s'impose.
• Incident 440 : lors du retour à la normale après une situation de « principal double », une
négociation a lieu entre les deux Server Com. L'un d'eux reste le principal, tandis que l'autre est
réinitialisé (Server Com standby). Si le Server Com standby est réinitialisé avant d'avoir archivé des
messages MAO, l'incident 439 est déclenché, et une mise à jour manuelle du Server Com standby
est nécessaire.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 72/469


Chapitre

5 Serveur de communication passif


(PCS)

5.1 Introduction
A partir de la version OmniPCX Enterprise R7.1, les PCS permettent d'assurer la continuité des
services téléphoniques en cas de :
• Perte de deux Call Server dupliqués
• Perte d'un Call Server non dupliqué
• Perte des liens IP entre sites distants et des Call Server

5.2 Description simplifiée


5.2.1 Topologie
Les PCS sont associées à des domaines IP. Dans une configuration à plusieurs domaines IP :
• Un domaine IP ne peut être secouru que par un seul PCS
• Un PCS peut secourir plusieurs domaines IP, même si ces domaines n'ont pas de Media Gateway

Serveur Serveur
d'appels d'appels en
principal veille

2
IP 1
PCS1
IP
IP
PCS2
Media Gateway 1

Media Gateway 2

Passerelle
Domaine 3
externe SIP

Domaine 1
Domaine 2

Figure 5.1 : Exemple de configuration d'un PCS

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 73/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

Dans la Figure 1, lorsque le lien IP 1 est perdu, le PCS 1 vient secourir les domaines 1 et 2. Lorsque le
lien IP 2 est perdu, le PCS 2 vient secourir le domaine 3. Lorsque les deux Call Server, main et
standby, tombent, chaque PCS vient secourir les domaines associés.
Note :
chaque PCS soit être configuré pour secourir au moins une Media Gateway.

5.2.2 Capacités et configuration du PCS


Les PCS offrent les capacités et options de configuration suivantes :
• Les PCS doivent être configurés sur des noeuds sur lesquels le Call Server est soit de type
hardware commun, soit un Appliance Server.
• Les PCS peuvent être de type carte matérielle commune CS, un Applicance Server ou un Blade
Server.
La configuration mémoire (RAM) d'un PCS doit être supérieure ou égale à un CS : si les UC du site
central sont des Appliance Server, tous les PCS de type matériel commun doivent disposer de
256 Mo de mémoire.
Note :
Un Appliance Server peut agir sans limite comme un PCS.
La carte CS-2 d'un hardware commun peut agir sans limite comme un PCS. Cette carte est disponible à partir
de la R9.0.
La carte CS d'un hardware commun peut agir comme un PCS avec certaines limites. Cette carte peut secourir
1000 usagers et 20 passerelles média au maximum.
• Si la sécurité IP Touch est utilisée, le PCS a besoin d'un boîtier MSM s'il secourt plus de 500
utilisateurs.
• Les PCS peuvent gérer 1000 domaines IP.
• Les PCS ne peuvent pas être dupliqués.
• Les PCS peuvent fonctionner en mode actif pendant un maximum de 30 jours consécutifs.
• Les domaines ne peuvent pas être secourus à la fois par un secours de lien de signalisation et un
PCS. Cependant le débordement privé vers public est possible de façon transparente.
• Il n'y a pas de tickets de taxation réseau sur un PCS.
• Les limites suivantes imposées à une fonction PCS sont spécifiques à la carte CS-1 pour matériel
commun (ces limites ne s'appliquent pas lorsque le PCS est hébergé sur une carte CS-2 pour
matériel commun ou sur un serveur Appliance Server) :
• Le nombre maximum d'accès au joncteur SIP est limité à 2 sur un serveur PCS et à 32 sur un
serveur de communication.
• Le nombre maximal d'appels non répondus est de 1000 sur un PCS et de 32767 sur un CS.
• Le nombre maximal de messages sur un poste est de 4 sur un PCS et de 16 sur un CS.
• Le nombre maximal de half-coms est de 200 sur un PCS.

5.2.3 Services PCS


Les PCS offrent les services suivants :
• Secours des passerelles média, cartes INTIPB, IOIP et terminaux IP Touch (voir Secours des
équipements à la page 78)
Note :
À partir de la version 9.1, les PCS (Passive Communication Server) peuvent secourir Alcatel-Lucent IP Touch
310/610 WLAN Handsets et Alcatel-Lucent OmniTouch 8118/8128 WLAN Handsets. Le processus de secours
est similaire à celui appliqué aux postes IP Touch.
• À partir de la version 9.1, secours des téléphones SIP et des passerelles externes SIP, si elles
peuvent gérer deux proxys (principal et secondaire). Le PCS secoure une passerelle externe SIP, si

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 74/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

l'adresse IP du PCS est configurée sur le PCX dans les paramètres de passerelle externe SIP (voir
Raccordement SIP - Procédure de configuration - Configuration d'une passerelle externe)
• Secours possible de plusieurs domaines, y compris des domaines sans Media Gateway. Dans ce
cas, au moins un des domaines secouru doit inclure une Media Gateway
Note :
Les téléphones SIP et les passerelles externes SIP situés dans un domaine sans passerelle multimédia ne
peuvent pas être secourus.
• Support pour les appels vers les domaines avec accès public via le débordement privé vers public
(voir : Débordement privé vers public entre les passerelles média IP sur le même nœud à la page
80)
• Suport pour apples cryptés (voir : Chiffrement à la page 87)
• Support pour postes H.323 (si l'adresse de leur passerelle est celle de la GD connectée au PCS)
• Génération de tickets de taxation (voir : Taxation à la page 88)

5.2.4 Restrictions PCS


Un PCS actif offre les mêmes fonctions qu'un Call Server avec quelques restrictions. Les équipements
secourus par un PCS actif présentent également quelques limitations :
• Les terminaux ne peuvent pas accéder à une messagerie 4645 lorsqu'ils sont secourus par un PCS
actif
• Alors que la configuration de la base de données est possible sur les PCS, les mises à jour sont
perdues après resynchronisation avec le Call Server suite au rétablissement du lien de signalisation
• Les postes Alcatel-Lucent 8 series et Alcatel-Lucent 9 series, les combinés WLAN, les cartes GD,
GA, INT-IP secourues par un PCS actif ne peuvent pas télécharger de binaires depuis le PCS (pas
de serveur TFTP sur un PCS)
• Certains fichiers de configuration relatifs à plusieurs fonctions ne sont pas copiés sur le PCS
(voir :Cohérence des données à la page 76)
Les équipements et services suivants ne sont pas pris en charge :
• Serveurs de fax SIP
• Messageries vocales SIP
• Serveur DHCP
• Service e-RMA
• Liaison IP de secours pour la passerelle multimédia
• Équipement IP de secours, avant udp-lost-reinit si la liaison avec le PCS a été perdue
• Services réseau ABC-F

5.3 Description détaillée


5.3.1 Mise en service
5.3.1.1 Création d'une liaison de signalisation entre le PCS et le Communication Server
principal
Une liste des adresses de PCS déclarées est créée dans le Communication Server. Lorsque l'UC
démarre :
• si l'adresse de l'UC est dans cette liste, elle démarre en tant que Passive Communication Server
(PCS) ;
• si l'adresse de l'UC n'est pas dans cette liste, elle démarre en tant que Communication Server.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 75/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

Lorsqu'un PCS démarre, il établit une liaison de signalisation IP avec l'UC principale du
Communication Server.
Pour cette liaison de signalisation, utilisez un protocole UDP identique à celui utilisé entre le
Communication Server et les postes.

5.3.1.2 Exploitation
Lorsqu'un PCS démarre, il établit une signalisation IP avec l'UC principale du Communication Server.
Cette liaison de signalisation est utilisée pour les communications entre le Communication Server et le
PCS.
• Le Communication Server envoie des ordres au PCS.
• Le PCS informe le Communication Server de son état.
Le PCS enregistre l'adresse IP physique du Communication Server principal et du Communication
Server de secours dans son fichier hosts.

Serveur de communication Serveur de communication passif


(Serveur Appliance) (Serveur Appliance)

Sous-réseau IP A Mise à jour et dialogue Sous-réseau IP B


« Keep alive »
Routeur A Routeur B
Réseau IP

Figure 5.2 : Mise à jour et dialogue "keep alive" entre le PCS et le Communication Server

Un dialogue “keep alive” permet la surveillance mutuelle entre les Communication Server et les PCS.
Les PCS envoient en permanence des messages "keep alive" à leurs Communication Servers
associés. Les Communication Servers répondent à ces messages. Chaque échange est contrôlé par
une temporisation. Un Communication Server ou un PCS détecte l'interruption de l'échange avec
l'autre serveur lorsque la durée de validité des temporisations de contrôle est dépassée. En
conséquence, le PCS détermine l'action à entreprendre. Le PCS devient alors actif.
Note :
Cette méthode ne permet pas aux PCS de distinguer les problèmes de Communication Server des problèmes de
réseau.

5.3.1.3 Cohérence des données


Le PCS fonctionne avec :
• Données copiées depuis le Communication Server principal
• Données locales entrées manuellement par le gestionnaire
L'outil pcscopy est utilisé pour copier des données depuis l'UC principale vers le ou les PCS. Cet outil
peut être configuré pour une mise à jour automatique (hebdomadaire, journalière) ou manuelle.
Cet outil fonctionne avec un "protocole de copie non sécurisé" (rcp) ou un "protocole de copie
sécurisé" (scp).
Pour plus d'informations sur une mise à jour manuelle à l'aide de la commande pcscopy, voir pcscopy
à la page 96.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 76/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

5.3.1.3.1 Données copiées par l'outil pcscopy


L'outil pcscopy copie les informations suivantes à partir de l'UC :
• Tous les objets de base de données configurés à l'aide de l'outil mgr :
La base de données du PCS est la copie exacte des objets de base de données associés du
Communication Server.
• Fichiers de mots de passe (/etc/passwd, /etc/shadow et /etc/login.defs)
• Fichiers du serveur Radius (/etc/raddb/server, /etc/raddb/export, /etc/pam.d/
system-auth.NORADIUS, /etc/pam.d/system-auth.RADIUS and /etc/pam.d/system-
auth)
5.3.1.3.2 Données non copiées par l'outil pcscopy
Les données configurées via swinst ou netadmin ne sont normalement pas copiées par l'outil
pcscopy.
Le fichier hosts n'est pas copié sur le PCS.
Les fichiers de configuration en rapport avec les fonctions suivantes ne sont pas copiés sur le PCS :
• Configuration SSH
• Configuration SSL
• Configuration du serveur Apache
• Configuration du serveur Syslog
• Configuration SNMP
• Configuration NTP
• Utilisateurs Radius
• Date, heure et fuseau horaire
Ces données doivent être configurées manuellement sur chaque PCS à l'aide de netadmin ou
swinst.

5.3.2 Perte de la liaison de signalisation entre le PCS et le Communication Server


5.3.2.1 Exploitation
Lorsque la liaison de signalisation entre un Communication Server et un PCS est perdue, le PCS
passe en mode actif :
• Une alarme est générée au niveau du Communication Server et du PCS. Elle indique que la liaison
de signalisation est perdue.
• Une autre alarme est générée au niveau du PCS pour indiquer combien de temps le PCS peut
rester en mode actif.
Pour des informations plus détaillées sur les alarmes éventuelles, voir : Alarmes à la page 96.

5.3.2.2 Base de données


Lorsqu'un PCS est en mode actif, il n'y a pas de mise à jour de la base de données du Communication
Server vers le PCS.
Attention :
La base de données du PCS peut être modifiée. Cependant, lorsque la liaison de signalisation entre le
Communication Server et le PCS est rétablie, ces modifications ne sont pas copiées vers la base de
données du Communication Server : elles sont perdues.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 77/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

5.3.2.3 Duplication du Communication Server


Dans une configuration dupliquée, si un basculement a lieu alors qu'un PCS est en mode ACTIF, le
PCS sera considéré comme étant à l'état indéfini (UNDEF) par le Communication Server qui est
devenu principal. Le PCS sera considéré comme INACTIF après l'établissement de la connexion IP
entre le PCS et le Communication Server.

5.3.3 Secours des équipements


5.3.3.1 Processus de secours
Si une liaison IP avec un Communication Server est perdue, le processus de secours du PCS dépend
du type d'équipement à secourir. Les différents types d'équipements comprennent :
• GD
• Cartes INTIPB/IOIP
• Postes IP Touch
• Alcatel-Lucent IP Touch 310/610 WLAN Handsets et Alcatel-Lucent OmniTouch 8118/8128 WLAN
Handsets
• Postes SIP
• Passerelles externes SIP
5.3.3.1.1 Processus de secours pour les cartes GD, les cartes INTIPB/IOIP, les postes IP Touch
et les combinés WLAN
Le secours des équipements fonctionne comme suit :
1. Le périphérique est en service (connecté au Communication Server principal)
2. La liaison entre le périphérique et le Communication Server principal est perdue.
3. Au bout de 7 secondes (valeur par défaut de la temporisation UDP Lost), le périphérique remarque
que la liaison est perdue.
Note :
La valeur de la temporisation UDP Lost est configurable dans le menu des paramètres IP.
4. Le périphérique patiente pendant 7 secondes (valeur par défaut de la temporisation UDP Lost
Reinit) pour s'assurer que la liaison est perdue et qu'il ne s'agit pas d'un basculement entre le
Communication Server principal et le Communication Server de secours.
Note :
La valeur de la temporisation UDP Lost Reinit est configurable dans le menu des paramètres IP.
5. Au bout de 7 secondes, si le Communication Server n'est toujours pas joignable :

Dans le cas de... Alors...

une carte GD / GD-3 la carte lance la réinitialisation logicielle et utilise l'adresse IP de secours
pour se connecter au PCS. Cette adresse est entrée en statique dans la
carte GD / GD-3 (voir Configuration de l'adresse du PCS sur une carte
GD à la page 91).

une carte INTIPB/IOIP la carte redémarre deux fois avant d'utiliser l'adresse IP de secours pour
initialiser. Cette adresse est entrée en statique dans la carte INTIPB/IOIP
(voir : Configuration de l'adresse du PCS sur les cartes INTIP à la page
92).

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 78/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

Dans le cas de... Alors...

une carte INT-IP3 la carte lance la réinitialisation logicielle et utilise l'adresse IP de secours
pour initialiser. Cette adresse est entrée de manière statique dans la car-
(type B)
te INT-IP3 (voir : Configuration de l'adresse du PCS sur les cartes INTIP
à la page 92).

un combiné IP Touch l'IP Touch redémarre, passe en mode capacité de survie et se connecte
au PCS en utilisant l'adresse IP de secours envoyée par le Communica-
tion Server à l'initialisation du poste.
Note :
À partir de R10.1, si l'option Keep RTP flow est activée, le poste ne redémarre
pas tant qu'une communication est active : le poste redémarre à la fin de la
communication. Voir 8/9 Series (points communs) - Opérations de configuration
supplémentaires - Catégories téléphoniques pour plus d'informations.

un combiné WLAN le combiné WLAN IP Touch redémarre, passe en mode capacité de sur-
vie et se connecte au PCS en utilisant l'adresse IP de secours envoyée
par le Communication Server à l'initialisation du poste.
6. Le PCS reçoit le message EVT_START
7. Le PCS intialise les liaisons directement avec les périphériques
Note :
Le PCS peut secourir des postes IP Touch appartenant à un domaine ne disposant pas de Media Gateway.
Note :
Les agents CCD sont déconnectés lors du basculement du Communication Server vers le PCS.
5.3.3.1.2 Processus de secours pour les téléphones SIP
Le secours d'un téléphone SIP est le suivant :
1. Le téléphone SIP est en service (connecté au Communication Server principal).
2. Le PCS devient actif.
3. Lorsque le téléphone SIP envoie une requête REGISTER ou INVITE au Communication Server
principal, deux situations peuvent se produire :
a. Le Communication Server principal reçoit cette requête (ce cas peut se produire lorsque la
liaison IP entre le Communication Server principal et le PCS ne fonctionne plus alors que le
Communication Server principal est encore en service) :
Pour une requête REGISTER, le Communication Server principal envoie une réponse d'erreur
503 sans en-tête "Retry-after". Cette réponse d'erreur force le téléphone SIP à envoyer la
requête REGISTER au PCS (le téléphone SIP utilise l'adresse IP du serveur de secours).
Pour une requête INVITE, le Communication Server principal envoie une réponse d'erreur 503
avec un en-tête "Retry after". Le délai indiqué dans cet en-tête correspond au délai d'expiration
du téléphone SIP. Une fois ce délai d'expiration terminé, le téléphone SIP redémarre le
processus d'enregistrement sur le PCS.
b. Les Communication Servers principal et de secours ne fonctionnent pas ou le Communication
Server principal ne reçoit pas la requête en raison de la perte de la liaison IP. Le téléphone SIP
ne reçoit aucune réponse.
Dans ce cas, une fois que l'enregistrement a expiré, le téléphone SIP envoie la requête
REGISTER au PCS.
Pour la requête INVITE, le téléphone SIP envoie la requête INVITE au PCS une fois qu'il est
enregistré sur le PCS.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 79/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

4. Le PCS reçoit et accepte la requête REGISTER ou INVITE ainsi que les requêtes suivantes du
téléphone SIP.
5.3.3.1.3 Processus de secours pour les passerelles externes SIP
Le secours d'une passerelle externe SIP est le suivant :
1. La passerelle externe SIP est en service (connectée au Communication Server principal).
2. Deux situations peuvent se produire :
a. La liaison IP entre le Communication Server principal et le PCS est perdue.
Le PCS est identifié en tant qu'ACTIF par le Communication Server. Le Communication Server
principal n'envoie pas la requête REGISTER/OPTIONS après le délai d'expiration et la
passerelle externe est identifiée comme hors service par le Communication Server principal. À
partir de ce moment, le Communication Server principal n'autorise pas les appels sortants vers
la passerelle externe.
Le PCS ACTIF qui vient au secours de la passerelle externe lui envoie la requête REGISTER/
OPTIONS et met la passerelle externe en service, ainsi que le faisceau associé. À partir de ce
moment, toutes les communications avec la passerelle externe sont gérées par le PCS. Lors
d'un appel entrant de la passerelle externe vers le Communication Server principal, ce dernier
renvoie une réponse d'erreur 503 avec un en-tête "Retry-after". Le délai indiqué dans cet en-tête
est la temporisation d'enregistrement/de supervision. Pour les passerelles externes qui ne sont
pas gérées par une temporisation d'actualisation, le Communication Server principal renvoie un
message d'erreur 503 sans en-tête "Retry-after".
b. Les Communication Servers principal et de secours ne fonctionnent pas.
Le PCS devient ACTIF et envoie la requête REGISTER/OPTIONS pour ses propres passerelles
externes. Les appels entrants et sortants sont possibles, comme d'habitude, à partir du PCS.

5.3.3.2 Débordement privé vers public entre les passerelles média IP sur le même nœud
Le débordement privé vers public peut être utilisé entre un Communication Server et un PCS, ou entre
deux PCS.
Lorsqu'un IP Touch est en mode capacité de survie, il peut malgré tout contacter un autre IP Touch
appartenant à un autre domaine via le réseau RTPC. Ceci n'est possible que si ces domaines IP Touch
sont rattachés à des PCS (ou Communication Server) distincts.
Note :
Un domaine ne peut pas être secouru à la fois par une liaison de signalisation de secours et un PCS.
Table de débordement pour
N2
4202 => 155664202 N° local = 4202
N° public = 155664202

RTPC
PCS DDI TG
DDI TG

Bob
WAN N2
Marie
Domaine X

Figure 5.3 : Débordement privé vers public

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 80/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

5.3.3.3 Exemples
5.3.3.3.1 Configuration de secours simple
Cette configuration comprend :
• un Communication Server dupliqué sur un site central
• un PCS sur un site de secours
Les trois serveurs (Communication Server principal, Communication Server de secours et PCS) ont le
même rôle. Le serveur actif gère tous les noms de domaine.
Si les Communication Servers principal et de secours sont hors service ou si la liaison IP du site
central échoue, le PCS passe en mode actif.
Le PCS sert de Communication Server de secours.
Site central
Site de secours
Serveur de Serveur de
communication communication
principal de secours PCS

WAN

Domaine 3
Domaine 1 Domaine 2

Figure 5.4 : Configuration de secours simple

5.3.3.3.2 Configuration de secours "multi"


Cette configuration comprend :
• un Communication Server dupliqué sur un site central
• un PCS sur chaque site distant
Le rôle des Communication Servers principal et de secours est de gérer tous les noms de domaine.
Si les Communication Servers principal et de secours sont hors service ou si les liaisons IP du site
central échouent, chaque PCS de chaque domaine passe en mode actif et vient secourir son domaine
associé.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 81/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

CSprincipal CSen veille


Site central

WAN
PCS
PCS PCS

Domaine 1
Domaine 2 Domaine 3

Figure 5.5 : Configuration de secours "multi"

5.3.3.3.3 Configuration de secours multidomaine


Cette configuration comprend :
• un Communication Server dupliqué sur un site central
• un PCS dans le domaine 1
• un PCS pour les domaines 2 et 3
• aucune Media Gateway dans le domaine 3
Si les deux Communication Servers (principal et de secours) ne fonctionnent plus, chaque PCS passe
en mode actif et vient secourir son domaine associé, y compris le domaine 3, qui ne dispose pas d'une
Media Gateway. Dans cet exemple :
• Le PCS 1 vient secourir le domaine 1.
• Le PCS 2 vient secourir les domaines 2 et 3.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 82/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

Site central

Serveur de Serveur de
communication communication
principal de secours

WAN PCS2
PCS1

Domaine 1 Domaine 2 Domaine 3

Figure 5.6 : Configuration de secours multidomaine

5.3.4 Rétablissement de la liaison de signalisation


5.3.4.1 Réinitialisation des unités secourues
Lorsque le lien de signalisation entre le PCS et le Communication Server est rétabli, le PCS reste actif
jusqu'à sa réinitialisation (cet état intermédiaire est appelé inactive *). Pendant cette période, tous
les périphériques (téléphone IP et cartes IP) appartenant aux domaines de téléphonie IP secourus par
le PCS restent associés à ce PCS.
Après un certain délai, ou à une heure définie (voir Configuration d'un PCS sur le Communication
Server à la page 89), le Passive Communication Server se réinitialise et redevient passif. La
réinitialisation du PCS réinitialise tous les périphériques connexes (même s'ils sont en communication).
Ces périphériques se réassocient eux-mêmes au Communication Server.
Lorsqu'un PCS est à l'état inactive *, les périphériques qui démarrent ou se réinitialisent se
connectent au PCS, même si le Communication Server est disponible. Si, pour une raison quelconque,
certains périphériques appartenant aux domaines de la téléphonie IP secourus par le PCS sont
associés au Communication Server, ces périphériques peuvent se réinitialiser en fonction de l'heure de
réinitialisation prévue du PCS :
• Si le PCS est programmé pour se réinitialiser dans moins de deux minutes (période non
modifiable), ils ne se réinitialisent pas et restent associés au Communication Server
• Si le PCS est programmé pour se réinitialiser dans plus de deux minutes, ils se réinitialisent pour se
réassocier eux-mêmes au PCS.

5.3.4.2 Processus pour chaque type d'équipement


Le tableau suivant montre comment les PCS se comportent pour chaque type d'équipement secouru
lorsque la liaison de signalisation avec le Communication Server est rétablie.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 83/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

Dans le cas de... Le PCS...

un IP Touch 1. Envoie un message RELEASE à tous les postes IP Touch


2. Les postes IP Touch redémarrent et se connectent au Communication
Server.
Note :
À partir de R10.1, si l'option Keep RTP flow est activée, le poste IP Touch ne
redémarre pas tant qu'une communication est active : le poste redémarre à la fin de
la communication. Voir 8/9 Series (points communs) - Opérations de configuration
supplémentaires - Catégories téléphoniques pour plus d'informations.

une carte GD 1. Envoie un message PCS_CPL_RESET_CPL à la GD


2. La GD répond par un message RELEASE envoyé au PCS.
3. La GD se connecte au Communication Server sans redémarrer
(réinitialisation logicielle uniquement)

une carte GD-3 1. Envoie un message PCS_CPL_RESET_CPL à la carte GD-3


2. La carte GD-3 redémarrer (réinitialisation complète) et se connecte au
Communication Server

une carte INTIPB/ 1. Envoie un message PCS_CPL_RESET_CPL à l'INTIPB/IOIP en attente et à


IOIP l'INTIPB/IOIP principal
2. L'INTIPB/IOIP principal répond par un message RELEASE envoyé au PCS
3. Les deux cartes (principal et de secours) redémarrent (réinitialisation
complète) et la première carte opérationnelle se connecte au
Communication Server

une carte INT-IP3 1. Envoie un message PCS_CPL_RESET_CPL à l'INT-IP3 en attente et à


l'INT-IP3 principal
(type B)
2. La carte INT-IP3 principale répond par un message RELEASE envoyé au
PCS
3. Les deux cartes (principal et de secours) redémarrent (réinitialisation
complète) et la première carte opérationnelle se connecte au
Communication Server

Note :
Il n'y a pas de serveur TFTP sur un PCS. Ceci explique que les équipements IP secourus ne téléchargent pas de
fichiers binaires depuis le PCS. Lorsqu'un équipement IP redémarre et se reconnecte au Communication Server,
la version des fichiers binaires est vérifiée et, si nécessaire, de nouveaux fichiers sont téléchargés.

5.3.5 Modes PCS


Le PCS est en :
• Mode Protection contre une violation logicielle, à la première installation ou lorsque le compte à
rebours de 30 jours est atteint.
• Mode passif, lorsque le PCS et le Communication Server ne peuvent pas communiquer.
• Mode actif, lorsque le PCS et le Communication Server ne peuvent pas communiquer
• Mode inactif*, lorsque le PCS est dans un état intermédiaire après le mode actif, lorsque le PCS
peut à nouveau communiquer avec le Communication Server (test de la stabilité du rétablissement
de la liaison de signalisation), avant l'expiration de la temporisation (voir Réinitialisation des unités
secourues à la page 83).
Le PCS passe en l'un des modes suivants en fonction du processus suivant :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 84/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

1. Installation du PCS
• Le PCS démarre en mode Protection contre une violation logicielle
2. La liaison de signalisation entre le PCS et le Communication Server est établie :
• Le PCS passe en mode passif.
3. Lorsque le PCS et le Communication Server ne peuvent pas communiquer (voir : Perte de la liaison
de signalisation entre le PCS et le Communication Server à la page 77 et Secours des équipements
à la page 78) :
• Le PCS passe en mode actif.
• Le compte à rebours de 30 jours démarre.
4. Le PCS vient secourir l'équipement associé pendant ces 30 jours. Au-delà de 30 jours, ce n'est plus
possible :
• Si la liaison de signalisation entre le PCS et le Communication Server est rétablie (voir :
Rétablissement de la liaison de signalisation à la page 83) avant 30 jours, le compte à rebours
s'arrête et le PCS passe en mode passif.
• Si le compte à rebours de 30 jours est terminé, le PCS passe en mode Protection contre une
violation logicielle.

5.3.6 Accès à un opérateur SIP


Les appels entrants et sortants vers (ou provenant) un opérateur SIP sont acheminés vers le
Communication Server ou le PCS local.
Un faisceau menant à l'opérateur SIP et la passerelle externe SIP associée doivent être configurés
pour le Communication Server et chaque PCS.

Domaine 0
Serveur de
communication

Domaine 1 Domaine 2

PCS 1 PCS 2
IP local

TG1 TG0 TG2

Passerelle
Passerelle externe 0 Passerelle
externe 1 externe 2

Opérateur SIP 1

Figure 5.7 : Configuration des accès SIP pour le Communication Server et le PCS

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 85/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

Avant R11.1, chaque faisceau et chaque passerelle externe doivent être configurés manuellement pour
le PCS.
À partir de R11.1, seul le faisceau entre le Communication Server et l'opérateur SIP doit être configuré.
L'adresse IP du PSC de la passerelle externe SIP associée doit être configurée via l'option Global
address. Lorsque l'option .Global address est utilisée, un faisceau et une passerelle SIP sont
automatiquement associés à chaque PCS ainsi qu'au Communication Server. Ceci simplifie la
procédure de configuration lorsque plusieurs PCS sont utilisés.

5.3.6.1 Mode nominal (normal)


Les liaisons entre le Communication Server et les PCS sont en service. Les PCS sont à l'état inactif.
Un appel entrant est traité par le Communication Server, puis acheminé directement vers le poste
appelé appartenant au domaine, au domaine local ou au domaine distant.

Domaine 0

Serveur de
communication
Liaison CS-
PCS1 en service

Domaine 1
Domaine 2

PCS 1 PCS 2
IP local

Poste appelé

Opérateur SIP 1

Poste appelant
Figure 5.8 : Appel entrant en mode normal

En cas d'appels sortants, le Communication Server achemine les appels vers le faisceau local.

5.3.6.2 Mode de secours


Les liaisons entre le Communication Server et un ou plusieurs PCS sont hors service. Ces PCS sont à
l'état actif.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 86/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

Domaine 0

Serveur de
Liaison CS-PCS1 communication
hors service

Domaine 1
1 Domaine 2

PCS 1 3
PCS 2
IP local

2
Poste appelé

Opérateur SIP 1

Poste appelant
Figure 5.9 : Appel entrant en mode de secours

Les appels entrants sont traités comme suit :


1. L'opérateur SIP achemine les appels entrants vers le Communication Server
2. Le Communication Server rejette les appels entrants sans réponse : 503 Service Unavailable
3. L'opérateur SIP réachemine les appels vers le PCS approprié. Le PCS achemine les appels vers
les postes appelés.
Les appels sortants émis à partir de postes associés à un PCS en service sont acheminés vers
l'opérateur SIP via le faisceau local.

5.3.7 Services
5.3.7.1 Empêcher la connexion d'un équipement
Lorsqu'un domaine est attaché à un PCS en mode actif, les Communication Servers bloquent la
connexion des équipements de ce domaine.

5.3.7.2 Chiffrement
Lorsque le chiffrement est utilisé par le Communication Server, les PCS peuvent recourir aussi y
recourir, mais ce n'est pas une obligation.
Pour permettre le chiffrement, les PCS doivent être équipés d'un boîtier MSM.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 87/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

Si un Communication Server est équipé d'un boîtier SSM (Server Security Module), le boîtier SSM doit
connaître les adresses des PCS associés.
À l'initialisation, le processus de chiffrement est le suivant :
1. Création de l'adresse du PCS comme adresse à protéger
2. Assignation d'un boîtier MSM (Media Security Module) à cette adresse
Si un PCS est en mode actif, son boîtier MSM passe en mode sécurisé. Ceci permet aux postes IP
Touch de démarrer à la phase 2 de la négociation (au lieu de la phase 1 qui prendrait plus de temps)
lorsque le système revient en mode normal.
Les liens entre boîtiers pour chiffrer la signalisation entre des PCS et des Media Gateway sont
automatiquement générés à l'émission du fichier de configuration du Communication Server vers le
SSM.

Le mode SSM est en... lorsque...

Mode "actif dégradé" il y a un PCS en mode actif dans le système.


Ce mode permet au boîtier SSM de conserver en mémoire les liaisons
de sécurité inactives.

Mode "actif" il n'y a pas de PCS en mode actif dans le système.

Le processus BTlink est désactivé pour les PCS (le SSM agit comme maître des MSM). Ce processus
envoie le fichier BT_config au boîtier SSM.

5.3.7.3 Taxation
Les PCS présentent les particularités de taxation suivantes.
• Les tickets de taxation des Communication Servers ne sont pas copiés vers les PCS.
• Les tickets générés par un PCS en mode actif ne sont pas effacés après mise à jour de la base de
données.
• Après le basculement d'un PCS vers un Communication Server, les tickets de taxation et les fichiers
d'observation de trafic générés sur le PCS, lorsqu'il était en mode actif, ne sont pas copiés vers le
Communication Server.

5.4 Procédure de configuration


5.4.1 Conditions préalables
Avant de configurer un PCS, vérifiez que :
• Le verrou 332 est supérieur à 0 dans le fichier de licences du Communication Server
• La version logicielle du PCS est la même ou une version plus récente du Communication Server
associé

5.4.2 Ports IP
La configuration du pare-feu doit respecter les informations suivantes :
1. Le Communication Server établit une connexion au PCS au port TCP 514
2. Le PCS établit une connexion au Communication Server aux ports TCP 113, 1022 et 1020
3. Le port 113 doit être ouvert sur le pare-feu
4. Les demandes "ping" et "port inaccessible" ICMP doivent être autorisées dans les deux sens

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 88/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

5. Le port UDP 32640 doit être ouvert


6. TCP 1018 est utilisé pour la connexion du PCS au CS

5.4.3 Configuration d'un PCS sur le Communication Server


Chaque fois qu'une copie de la base de données est faite sur le Communication Server, l'installateur
peut déterminer la durée (en heures, par défaut :4) de validité de la base de données pour éviter
d'interrompre la MAO et l'application de taxation. Chaque fois qu'une copie de la base de données du
Communication Server est programmée, ou configurée manuellement sur le PCS :

Si... Alors le Communication Server...

il n'y a pas de base de données MAO dans le ré- 1. interrompt la MAO et l'application de taxation
pertoire /DHS3dyn/BACKUP/IMMED ou si la du- pendant qu'il transfert la base de données
rée de validité a expiré dans le répertoire /DHS3dyn/BACKUP/IMMED
2. transfère la base de données /DHS3dyn/
BACKUP/IMMED dans le PCS spécifié

la base de données MAO dans le répertoire / copie cette base de données sur le PCS sans in-
DHS3dyn/BACKUP/IMMED est valide terrompre la MAO et l'application de taxation

Pour configurer un PCS sur un Communication Server :


1. Sélectionnez Passive Com. Server
2. Vérifiez/modifiez les attributs suivants :

Automatic update type Définit le moment où la base de données du Communica-


tion Server est mise à jour dans le PCS.
Valeurs possibles :
• None (aucune mise à jour n'est requise)
• Weekly
• Daily

Update day Jour de la semaine, si le type de mise à jour automatique


est mis à Weekly.

Update time (hh:mm) Heure pendant la journée, si le type de mise à jour auto-
matique est mis à Weekly ou Daily.

Database validity (in h) Définit la durée de validité (exprimé en heures) de la base


de données copiée sur le PCS
Valeur par défaut : 4 h

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 89/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

Reset type Sélectionnez le type de reset après avoir rétabli la liaison


de signalisation :
• Reset by default : le PCS et ses périphériques
associés se réinitialisent 30 secondes après le
rétablissement de la liaison de signalisation
• Time : le PCS et ses périphériques associés sont
réinitialisés à l'heure indiquée
• Timeout : le PCS et ses périphériques associés sont
réinitialisés après le délai indiqué

Reset time (hh:mm) Ce paramètre est disponible lorsque le paramètre Reset


type est défini sur Time.
Saisissez l'heure de réinitialisation au format hh:mm.

Reset timeout (in s) Ce paramètre est disponible lorsque le paramètre Reset


type est défini sur Timeout.
Entrez le délai (en secondes) avant la réinitialisation (entre
1 et 65535).
Note :
La valeur 0 signifie que le PCS ne se réinitialise pas. La tâche
doit être effectuée manuellement.

3. Confirmez vos entrées


Note :
Si vous utilisez la commande pcscopy pour effectuer une synchronisation manuelle par rapport à un Passive
Communication Server, l'archive de base de données est automatiquement reconstruite sur le Communication
Server (le système MAO et l'application de mesure sont interrompus pendant la reconstruction de l'archive de
base de données).

5.4.4 Déclaration des adresses du PCS sur le Communication Server


Pour déclarer les adresses du PCS associé à un Communication Server :
1. Sélectionnez Passive Com. Server > PCS Addresses
2. Vérifiez/modifiez les attributs suivants :

IP Address Adresse IP du PCS

IP Netmask Netmask du PCS

Name Nom du PCS

Update type Peut s'appliquer aux paramètres du PCS lorsqu'ils sont


personnalisés.
Update day
Update time

Reset type Peut s'appliquer aux paramètres du PCS lorsqu'ils sont


personnalisés.
Reset time (hh:mm)
Reset timeout (in s)
3. Confirmez vos entrées

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 90/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

5.4.5 Configuration d'une passerelle externe SIP pour le Communication Server et le


PCS
Seules les options spécifiques associées au PCS sont présentées dans cette section. Pour la
configuration complète des accès SIP, voir la documentation IP-PCX.
1. Sélectionnez : SIP > SIP Ext Gateway
2. Vérifiez/modifiez les attributs suivants :

SIP External Gateway Entrez le numéro de la passerelle.

Gateway Name Entrez un nom pour la passerelle.

PCS IP Address Entrez l'adresse IP du PCS associé à la passerelle


définie au paramètre SIP Ext Gateway :
• Lorsqu'une adresse IP valide est entrée, le PCS
correspondant à cette adresse est associé.
• Lorsque le champ est vide, aucun PCS n'est
associé. Cette valeur est utilisée lorsque la
passerelle externe est associée au
Communication Server.
• À partir de R11.1, lorsque vous entrez
255.255.225.255 pour ce paramètre, tous les
PCS et CS sont associés à la passerelle.
La valeur 255.255.255.255 est appelée adresse
générale (Global address).
De plus, lorsque l'option Global address est
utilisée, un faisceau SIP et une passerelle
externe SIP sont automatiquement créés pour
chaque PCS configuré.
3. Confirmez vos entrées

5.4.6 Déclaration du domaine IP sur le Communication Server


Pour déclarer l'adresse du PCS utilisé pour secourir le domaine IP :
1. Sélectionnez IP > IP domain.
2. Examinez/modifiez l'attribut suivant :

Backup IP address Adresse IP du PCS


3. Confirmez vos entrées

5.4.7 Configuration de l'adresse du PCS sur une carte GD


Pour configurer l'adresse d'un PCS sur une carte GD :
1. Connectez-vous à la carte GD
2. Ouvrez l'outil de configuration e-MGD IP en utilisant la commande mgconfig
3. Dans le menu de configuration e-MGD IP :
• Sélectionnez la première option Startup mode et sélectionnez la valeur Static
• Sélectionnez la deuxième option, IP address et entrez l'adresse IP de la carte GD
• Sélectionnez l'option 5, CS role address et entrez l'adresse par rôle du Communication Server

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 91/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

• Sélectionnez l'option 12 Passive CS address et entrez l'adresse IP du PCS


4. Quittez

5.4.8 Configuration de l'adresse du PCS sur les cartes INTIP


Pour configurer l'adresse du PCS sur la carte INTIP, connectez-vous à la carte INTIP via V24 ou l'outil
cpl_online :
1. Pour utiliser l'outil cpl_online, lorsque l'invite CS> s'affiche, saisissez la commande cpl_online
suivie du numéro d'alvéole (Crystal number) et de la position du coupleur
Exemple :
CS> cpl_online 7 6
2. Lorsque le message Config> apparaît, entrez pcs pour afficher le menu de configuration INTIP
Exemple :
config>:pcs
3. Lorsque le message Config PCS> apparaît, entrez address pour afficher l'adresse IP
Exemple :
config PCS>:address
4. Entrez l'adresse IP du PCS
Exemple :
Config:192.40.56.11
5. Pour quitter, tapez la lettre "q" jusqu'au retour au menu racine, puis tapez ctrl+D

5.4.9 Configuration de l'adresse du PCS sur un équipement SIP


Pour configurer l'adresse du PCS sur les téléphones SIP, voir Niveau de service des terminaux SIP
(SEPLOS) - Procédure de configuration - Opérations à exécuter sur les postes SIP.
Pour configurer l'adresse du PCS sur la passerelle externe SIP, voir Raccordement SIP - Procédure de
configuration - Configuration d'une passerelle externe.

5.4.10 Mise en service du PCS


5.4.10.1 Débordement privé vers public entre Media Gateways IP
Le Communication Server considère tout utilisateur appartenant à un champ IP secouru par un
PCS comme étant hors service.
Le PCS secourant considère tout utilisateur appartenant à un champ IP non secouru par le PCS
comme étant hors service.
Si vous souhaitez que les utilisateurs appartenant à des champs IP isolés puissent communiquer :
• Configurez le débordement privé vers public entre les Media Gateways IP
• Dans les paramètres système, activez le débordement pour l'extension Hors service.
Sélectionnez Installation / Autres param. Install. / / Paramètres Système (FR)
Sélectionnez System / Other System Param. / / System Parameters (GEA)
et sélectionnez les réponses suivantes :

Débordement sur poste Hors Service (FR) Oui

Overflow on Oos extension (GEA) Yes

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 92/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

5.4.10.2 Téléchargement du logiciel PCS


• La procédure de téléchargement du logiciel du PCS est identique à celle de téléchargement d'un
Communication Server.
• La version logicielle du PCS doit impérativement être identique ou plus récente que celle du
Communication Server.

5.4.10.3 Configuration système du PCS


Via l'outil netadmin, configurez les données IP :
1. Déclarez l'adresse IP physique du PCS, le masque de réseau et le routeur par défaut.
2. Déclarez les adresses IP physique et par rôle du Communication Server dans le fichier hosts du
PCS.
3. Si besoin est, configurez les autres fonctions pour lesquelles les fichiers de configuration ne sont
pas transférés à partir du CS lors de la resynchronisation. Voir :Cohérence des données à la page
76.
Avec l'outil swinst :
1. Créez une base de données vide
2. Activez le mode autostart
3. Définissez la date et l'heure

5.4.10.4 Resynchronisation de la base de données du PCS


La base de données du PCS doit être identique à celle du Communication Server.
Après avoir créé une base de données vide et démarré les applications téléphoniques sur le PCS,
utilisez l'outil pcscopy sur le Communication Server pour démarrer manuellement la synchronisation
de la base de données du PCS. À la fin de la copie, le PCS démarre automatiquement.

5.4.11 Recommandations pour un PCS en fonctionnement


• Lors de la mise à jour du logiciel, mettez à jour systématiquement le logiciel du PCS avant celui du
Communication Server
• Lors de l'installation d'un patch sur le PCS, vérifiez que la mise à jour de la version logicielle du
PCS n'a pas lieu pendant le temps de resynchronisation des bases de données. Cette vérification
est impérative pour éviter que le Communication Server ne redémarre le PCS une fois la base de
données transférée, alors que la version logicielle du PCS est encore en cours de mise à jour.
• La copie manuelle de la base de données doit se faire avec l'outil pcscopy (voir : pcscopy à la page
96). Il est impératif que la copie manuelle de la base de données se fasse pas par une création
d'archive de base de données du Communication Server via swinst, puis soit envoyée et
décompressée sur le PCS. Sinon la copie risque d'être incomplète.
Note :
Évitez de programmer les sauvegardes quotidiennes à l'aide de la commande swinst sur le PCS pendant la
resynchronisation sur le Communication Server.
Il y a, en effet, un risque de conflit entre la resynchronisation et l'opération de sauvegarde. La resynchronisation
peut échouer.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 93/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

5.5 Maintenance
5.5.1 Traces
5.5.1.1 IPLINK
Pour afficher les traces du lien PCS :
1. Activer le champ pcs de l'outil ipltrace en tapant :
>ipltrace pcs=on
2. Utiliser l'outil traced pour afficher les traces

5.5.1.2 Distribution d'appel


Pour activer les traces TEL pour le PCS :
1. Activer le champ sec_cpu de l'outil actdbg, avec le filtre mis sur le neqt de l'INTIPA virtuelle active
2. Utiliser l'outil mtracer pour afficher les traces
5.5.1.2.1 Trace GD
Effectuer ces 4 étapes pour obtenir la trace appropriée dans le GD :
1. Se connecter au GD.
Depuis Call Server ou PCS, effectuer les opérations suivantes : telnet "GD_IP_Address", id de
connexion : admin, mot de passe : admin
2. Droits racines appropriés
Taper la commande : "su -"
3. Extraire les fichiers journaux de la mémoire. Ceci concerne les journaux depuis le dernier
redémarre.
Type : Commande "ll" pour lire la date de dernière modification des fichiers.
Type : "cd /var/log" to go in /var/log directory.
Récupérer les fichiers dans /var/log directory via FTP ou les lire et copier l'objet de cette lecture
dans le fichier de sauvegarde : "messages", "mglog", "*monitor*".
Note :
"*monitor*" signifie tous les fichiers qui ont "monitor" dans leur nom. Par exemple : "monitor.log" ou
"monitor2.log"
4. Extraire les fichiers journaux de la mémoire flash. Ceci concerne les journaux avant le dernier
redémarre.
Type : Commande "ll" pour lire la date de dernière modification des fichiers.
Type : "cd /mnt/flash/info" to go in /mnt/flash/info directory.
Récupérer les fichiers dans /mnt/flash directory via FTP ou les lire et copier l'objet de cette lecture
dans le fichier de sauvegarde : "messages_tail.log", "messages_head.log", "*monitor*".
Note :
"*monitor*" signifie tous les fichiers qui ont "monitor" dans leur nom. Par exemple : "monitor.log" ou
"monitor2.log"

5.5.1.3 MAO
Pour afficher les traces MAO :
1. Activer les traces obj et swk, en tapant :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 94/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

>mao trace +obj +swk


2. Utiliser l'outil traced pour afficher les traces

5.5.1.4 pcscopy
Pour afficher les traces pscopy :
1. Activer les traces pscopy en tapant :
>pcscopy +tr
2. Utiliser l'outil traced pour afficher les traces

5.5.2 Outils de maintenance


Utiliser... pour...

domstat afficher les domaines sécurisés par des PCS :


• L'adresse IP et l'état de chaque PCS est affiché
Pour plus d'informations, voir domstat - Exploitation.

pcsview affiche des information sur le ou les PCS :


• nom
• adresse IP du poste
• état
• type de reset
• domaine reliés
• domaines sécurisés

pcscopy mettre à jour manuellement la base de données du PCS avec celle du Call Server
Cet outil permet également de consulter le journal des opérations de copie.

Note :
avec la commande Config 0, les informations du PCS suivantes sont également affichées :
• nom
• adresse IP du poste
• état

5.5.2.1 pcsview
+------------------------+------------------+-------------------+---------------
Nom PCS | Adresse | Etat | Type
de reset

|------------------------|------------------|-------------------|---------------

| PcsNancy | 10.3.16.1 | INACTIVE | Défaut


(30s)

| PcsMetz | 10.4.16.1 | ACTIVE | Défaut (30s)

| PcsSiltzheim | 10.5.16.1 | UNDEF | Défaut (30s)

+------------------------+------------------+-------------------+---------------

Les états possibles d'un PCS sont :


• INACTIF: le lien de signalisation entre le PCS et le Call Server est actif et le PCS est à l'état inactif.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 95/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

• ACTIVE: le lien de signalisation entre le PCS et le Call Server est hors service et le PCS devrait
être en service
• INACTIF *: le lien de signalisation entre le PCS et le Call Server est rétabli, mais le PCS est
toujours à l'état actif (le PCS redémarre à l'expiration de la temporisation).
• UNDEF: le lien de signalisation entre le PCS et le Call Server n'a jamais été établi Le PCS n'est pas
à même de passer à l'état actif.

5.5.2.2 pcscopy
La commande pcscopy propose deux options :
Pcscopy

1 - Mise à jour PCS


2 - Fichier journal PCS
0 - Exit

Choix [0 - 2] :

• Une mise à jour PCS : : cette option permet de synchroniser un PCS. Entrer l'adresse IP du PCS à
synchroniser. pscopy vérifie que le PCS est joignable et que sa version logicielle correspond à celle
du Call Server et envoie ensuite une archive de la base de données du Call Server au PCS. Si le
transfert échoue, la cause de l'échec est affichée.
• Fichier journal PCS :: cette option permet de voir le contenu du fichier log.pcs Le fichier
log.pcs contient le résultat des dernières synchronisations (jusqu'à 1000 synchronisations/ 2 000
lignes).
Note :
le résultat des précédentes synchronisations est contenu dans le fichier oldlog.pcs. Les fichiers log.pcs
et oldlog.pcs sont placés dans le répertoire /usr4/mao (également accessible par le répertoire /
DHS3dyn/mao).
Seul log.pcs peut-être affiché par pcscopy.
Exemple :
2006/03/23 13:43:52 - PCS 192.40.64.27 Mise à jour => Démarrer
2006/03/23 13:47:09 - PCS 192.40.64.27 Mise à jour => Fin OK
2006/03/23 14:05:51 - PCS 192.40.64.27 Mise à jour => Démarrer
2006/03/23 14:05:52 - PCS 192.40.64.27 Update => End NOK: Bad PCS soft. release

Note :
Si vous utilisez pcscopy pour resynchroniser manuellement un PCS, l'archive de base de données est
automatiquement reconstruite sur le Communication Server (le MAO et l'application de taxation sont par
conséquent interrompu pendant la reconstruction de l'archive de la base de données.)

5.5.3 Alarmes
Les alarmes diffusées sur le Call Server sont mappées à un objet sur le PCS dans la topologie 4760.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 96/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

Numéro Gravité Description de Type événement Cause Objet


d'alarme l'alarme

Alarme 402 L'alarme 402 est


produite sur le
PCS lorsque le
GD/INTIPB d'un
domaine non sécu-
risé par le PCS
tente de se con-
necter à ce PCS.

Alarmes Avertissement Ces alarmes indi- ProcessingErrorA- Inconnu PCS (427)/


427 et 428 quent une perte ou larm Nœud (428)
l'établissement
d'un contact entre
le PCS et le Call
Server. L'alarme
427 est produite
sur le PCS et
l'alarme 428 est
produite sur le Call
Server.

Alarme 429 Majeur L'alarme 429 est ProcessingErrorA- Transmit- PCS (SCP)
reportée sur le Call larm Failure
Server lorsque le
lien de signalisa-
tion est perdu et
que le PCS reste
en service.

Alarme 430 Clear L'alarme 430 est ProcessingErrorA- Transmit- PCS (SCP)
reportée sur le Call larm Failure
Server lorsque le
lien de signalisa-
tion est rétabli et
que le PCS est
hors service.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 97/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

Numéro Gravité Description de Type événement Cause Objet


d'alarme l'alarme

Alarme 431 Avertissement L'alarme 431 est ProcessingErrorA- Inconnu Noeud


reportée sur le larm
PCS pour indiquer
le temps restant
pendant lequel le
PCS peut fonction-
ner en mode actif.
Cette alarme est
envoyée lorsque le
lien est perdu en-
tre le PCS et le
Call Server. Elle
est ensuite ré-en-
voyée à intervalles
réguliers au PCS.

Alarme 432 Majeur L'alarme 432 est ProcessingErrorA- Inconnu Noeud


envoyée au PCS larm
pour indiquer que
la durée d'opéra-
tion du PCS a ex-
piré et qu'il est
passé en mode
Protection de vio-
lation.

Alarme 433 Mineur L'alarme 433 est ProcessingErrorA- Inconnu PCS (SCP)
envoyée au Call larm
Server pour indi-
quer que la copie
de la base de don-
nées sur le PCS a
échoué. Cette alar-
me contient
l'adresse IP du
PCS et la cause
de l'échec. Par
exemple : il est
possible que
l'échec soit dû à la
version du logiciel
(précédente à celle
du Call Server), au
fait que le PCS ne
soit pas joignable,
ou à une quel-
conque autre rai-
son.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 98/469


Chapitre 5 Serveur de communication passif (PCS)

Numéro Gravité Description de Type événement Cause Objet


d'alarme l'alarme

Alarme 434 Mineur L'alarme 434 est ProcessingErrorA- Inconnu Noeud


envoyée au PCS larm
pour indiquer
qu'un équipement
qui n'appartient
pas à un domaine
secouru par le
PCS tente de se
connecter au PCS

Note :
si un boîtier MOXA est déclaré sur le Call Server, l'alarme suivante est envoyée au PCS à son démarrage :
2:1462=V24:48: chanel configuration, operation 1, error 5
Ignorer cette alarme.
Note :
Les incidents 429 et 430 sont corrélables.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 99/469


Chapitre

6 Topologie

6.1 Introduction
6.1.1 Introduction
Ce module décrit les différentes topologies possibles sur un noeud OmniPCX Enterprise à partir de
R5.1.
Un noeud est constitué d'un Call Server qui contrôle une ou plusieurs Media Gateways. Les Media
Gateways fournissent les interfaces vers les postes et vers les réseaux extérieurs.
Chaque noeud est structuré entre zone principale et zones déportées. La zone principale contient une
Media Gateway “à proximité” du Call Server. C'est elle qui supporte les artères vers les autres noeuds
du réseau.
Les zones déportées peuvent être raccordées à la zone principale via le WAN (zone déportée IP avec
ACT ou OmniPCX Media Gateway) ou via le réseau public (raccordement RT2).
Il y a 3 supports possibles pour le Call Server :
• carte CPU (carte CPU5 step3 ou CPU6) dans un meuble M2, M3, WM1 ou VH : le Call Server est
alors appelé IPCS (IP Crystal Server),
• carte CS dans un coffret S ou L : le Call Server est alors appelé IPRS (IP Rack Server),
• Appliance Server (PC externe) : le Call Server est alors appelé IPAS (IP Appliance Server).
Il y a deux types de matériel pour les Media Gateway :
• coffrets S et L, pour les OmniPCX Media Gateways,
• meubles M2, M3, WM1, VH pour les ACT Media Gateway.
Quel que soit le matériel utilisé, les services offerts sont les mêmes. Cependant l'e-RMA et la
messagerie vocale A4645 ne sont pas disponibles sur carte CPU. Et certaines fonctions ne sont
disponibles que sur cartes au format de l'ACT (voir ci-dessous).
Les paragraphes qui suivent présentent les topologies possibles en fonction du matériel utilisé dans la
zone principale :
1. le matériel dans la zone principale est à base de coffrets S et L : le Call Server peut alors être
embarqué soit sur une carte CS placée dans un rack S ou L, soit sur un Appliance Server,
2. le matériel dans la zone principale est à base d'ACT : le Call Server peut être embarqué soit sur
une CPU placée dans un ACT, soit sur un Appliance Server.

6.1.2 Zone principale à base d'OmniPCX Media Gateway


6.1.2.1 Architecture
Le Call Server est embarqué sur un Appliance Server ou une carte CS dans un coffret S ou L.
L'architecture s'organise de la façon suivante :
• zone principale : OmniPCX Media Gateway (1 à 3 coffrets de type S ou L) + éventuellement une
ACT Media Gateway avec un choix de carte restreint,
• zones déportées :
• OmniPCX Media Gateway sur IP,
• ACT Media Gateway sur IP.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 100/469


Chapitre 6 Topologie

zone déportée sur IP avec zone déportée sur IP avec


ACT Media Gateway OmniPCX Media Gateway

INT-
IP B

MEX MEX

GD

WAN

LAN

INT-
GD IP B

Call Server
ACT
MEX
Appliance Server ou
MEX
carte CS

zone principale

Figure 6.1 : Exemple de configuration avec OmniPCX Media Gateway dans la zone principale

6.1.2.2 ACT de la zone principale


L'ACT placé dans la zone principale a pour rôle d'abriter des cartes qui ne sont pas disponibles au
format des coffrets de type S ou L :
• accès réseau public : DDI-D, AT-Q23, AT-R2, DID-USA,
• cartes analogiques : PCM2, ACEM, EMTL, BLTL-D, LDTL4, LDTL8, E&M-4TL-USA,
• DECT / applications / data : DECT8, GPA, VPM35, SPA3, VPU5 (4635H), CMP.
D'autre part, elle permet de fournir des services complémentaires à ceux qui sont disponibles sur
OmniPCX Media Gateway :
• augmentation de la capacité DECT par l'apport de cartes DECT8,
• messagerie vocale comportant beaucoup de boîtes vocales (4635H).

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 101/469


Chapitre 6 Topologie

6.1.3 Zone principale à base d'ACT Media Gateway


L'architecture diffère selon le support du Call Server :
• le Call Server est sur une carte CPU5 step3 ou CPU6 : il peut y avoir 3 niveaux d'ACT, c'est-à-dire
qu'un ACT périphérique peut être raccordé sur un autre ACT périphérique, lui-même raccordé sur
l'ACT principal (qui héberge la CPU),
• le Call Server est sur Appliance Server : il ne peut y avoir que 2 niveaux d'ACT.

6.1.3.1 Call Server sur carte CPU


L'architecture s'organise de la façon suivante :
• zone principale : ACT principal (qui héberge la CPU) + ACT périphériques raccordés par lien
INTOF, sur 3 niveaux maximum,
• zones déportées :
• OmniPCX Media Gateway sur IP,
• ACT Media Gateway sur IP.
• zone déportée filaire : ACT périphérique sur RT2 (cet ACT peut être raccordé directement sur
l'ACT principal ou sur ACT périphérique avec INTOF.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 102/469


Chapitre 6 Topologie

zone déportée sur IP avec zone déportée sur IP avec


ACT Media Gateway OmniPCX Media Gateway

INT-
IP B
MEX MEX

zone déportée filaire

GD RT2 Niv. 3
B

lien RT2

WAN
Réseau public

LAN

Niv. 1 INTOF
CPU B

INTOF Niv. 2
B

INTOF Niv. 2
B INTOF
B

Niv. 3
Niv. 2
zone principale

Figure 6.2 : Exemple de configuration avec carte CPU sur ACT

Note :
• seules les cartes contrôleur sont représentées sur le schéma,
• l'ACT principal doit aussi contenir une carte INT-IP A pour assurer les liaisons avec les zones déportées sur IP,
• à chaque carte INTOF B (ou RT2 B) correspond une carte INTOF A (ou RT2 A) sur l'ACT de niveau supérieur.

6.1.3.2 Call Server sur Appliance Server


L'architecture s'organise de la façon suivante :
• zone principale : ACT principal + ACT périphérique sur INTOF,
• zones déportées :
• OmniPCX Media Gateway sur IP,
• ACT Media Gateway sur IP.
• zone déportée filaire : ACT périphérique sur RT2 raccordé directement sur l'ACT principal.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 103/469


Chapitre 6 Topologie

zone déportée sur IP avec zone déportée sur IP avec


ACT Media Gateway OmniPCX Media Gateway

INT-
IP B
MEX MEX

zone déportée filaire

GD
RT2
B
Niv.2

lien RT2

WAN
Réseau public

IOIP
Niv.1
INT-
Internet Server platform IP A
INTOF
B
Appliance Server
INTOF
B
Niv.2

INTOF Niv.2 liens INTOF


B

zone principale

Figure 6.3 : Exemple de configuration avec Appliance Server et zone principale ACT

Note :
• dans cette configuration, l'ACT de niveau 3 est interdit,
• l'ACT principal est contrôlé par une carte IOIP (fonction signalisation 4x64 kbps). Cette carte ne comportant
pas de compresseurs, une INT-IP A est nécessaire pour assurer les communications IP avec les autres zones
déportées,
• à chaque carte INTOF B (ou RT2 B) correspond une carte INTOF A (ou RT2 A) sur l'ACT principal.

6.1.4 Mise en oeuvre des Media Gateways


ACT principal (avec carte CPU5 : opérationnel dès la mise en service de la CPU.
step3 ou CPU6)

ACT Media Gateway sur IP : voir Mise en service à la page 144

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 104/469


Chapitre 6 Topologie

OmniPCX Media Gateway sur IP : voir Mise en service à la page 110

ACT périphérique sur INTOF ou : voir Introduction à la page 157


RT2

ACT Remote LIO : voir Raccordement Remote LIO - Description détaillée

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 105/469


Chapitre

7 Allocation de ressources en
architecture distribuée IP

7.1 Description détaillée


7.1.1 Introduction
Ce document décrit comment les ressources (guides vocaux, compresseurs, musique d'attente, etc.)
sont allouées dans une architecture IP distribuée comprenant des sites distants avec une Media
Gateway IP et des sites distants sans Media Gateway IP (uniquement équipés de postes IP Touch).

7.1.2 Exemple d'architecture IP distribuée


L'explication concernant l'allocation de ressources ci-dessous repose sur l'architecture IP distribuée
suivante :

E F
Nord du Com Server Messagerie
(principal)
pays vocale 4645
Domaine IP
2 Réseau
public
G Site principal

H IPMG 1 B
A

IPMG 3
Domaine IP Domaine IP
WAN 0
3

I J Domaine IP 1
C

Domaine IP IPMG 2 D
4
K L Sud du
pays
Site secondaire
Domaine IP
5
Com Server
(en veille)

Figure 7.1 : Exemple d'architecture IP distribuée

La Figure 1 représente une configuration OmniPCX Enterprise étendue sur plusieurs sites
géographiques, dotée des principales caractéristiques suivantes :
• Duplication de Com Server, avec un Com Server sur le site principal et un autre Com Server sur le
site secondaire.
• Les communications intra-sites ne sont pas compressées (l'algorithme G.711 est utilisé).

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 106/469


Chapitre 7 Allocation de ressources en architecture distribuée IP

• Les communications inter-sites sont compressées à l'aide de l'algorithme G.729. Chaque site est
configuré avec un domaine IP différent (toutes les communications extra-domaine IP sont
compressées).
• Les sites sont répartis à travers tout le pays. Le site principal est situé dans le nord du pays et le
site secondaire dans le sud. La raison pour laquelle ces détails géographiques sont fournis est
expliquée ci-après.

7.1.3 Description de l'allocation de ressources


7.1.3.1 Allocation de ressources de guides vocaux
Le principe général d'allocation de ressources est le même quelles que soient les ressources :
compresseurs, guides vocaux, musique d'attente, etc.
Lorsque l'application Call Handling nécessite une ressource, une ressource de guide vocal par
exemple, une liste est créée de manière dynamique. Cette liste détaille l'ensemble des Media Gateway
IP possédant des ressources disponibles au moment même où la demande est effectuée. Les Media
Gateway IP sont toujours répertoriées dans le même ordre.
Lorsque la demande est effectuée, si tous les Media Gateway IP (IPMG) peuvent fournir des guides
vocaux, la liste est IPMG1, IPMG2 et IPMG3 ; mais si tous les guides vocaux pris en charge par
l'IPMG2 sont utilisés par exemple, la liste est réduite à IPMG1, IPMG3.
Lorsqu'un poste nécessite un guide vocal, OmniPCX Enterprise sélectionne en priorité les guides
vocaux :
• situés dans la même Media Gateway IP si le poste est un poste TDM (voir exemple 1 ci-après) ;
• situés dans le même domaine IP si le poste est un poste IP Touch (voir exemple 3 ci-après).
Exemples :
Selon la configuration décrite à la Figure 1
• Exemple 1 : le poste C doit se connecter à un guide vocal
Le poste C est un poste TDM connecté à l'IPMG2. Un guide vocal est recherché en priorité dans l'IPMG2. Si
aucun guide vocal n'est trouvé, la recherche continue dans l'ordre fourni par la liste des ressources. Un guide
vocal disponible est recherché en priorité dans l'IPMG1 car l'IMPG1 est le premier élément de la liste. Si aucun
guide vocal n'est trouvé, la recherche continue avec l'IPMG suivante dans la liste (IPMG3).
• Exemple 2 : le poste D doit se connecter à un guide vocal
Le poste D est un poste IP Touch appartenant au même domaine IP que l'IPMG2. Le processus de recherche
est exactement le même que pour le poste C de l'exemple 1 ci-dessus.
• Exemple 3 : le poste E ou le poste I doit être connecté à un guide vocal
Le poste E est un poste IP Touch appartenant à un domaine IP dont la Media Gateway IP ne possède pas de
guides vocaux disponibles. La recherche commence directement en utilisant la liste : dans l'IPMG1 en priorité,
puis dans l'IPMG2, etc.
Note :
La liste utilisée pour la recherche de guides vocaux, ou de tout autre type de ressource, est unique ; par
conséquent, le processus de recherche est le même quel que soit l'emplacement du poste. Le poste I se situe
dans le sud du pays ; cependant, un guide vocal est sélectionné en priorité dans l'IPMG1 et pas dans l'IPMG2,
malgré le fait que l'IPMG2 soit géographiquement plus proche que l'IPMG1.

7.1.3.2 Allocation de compresseurs


L'allocation de compresseurs est identique à l'allocation de guides vocaux. Une liste spécifique est
créée au moment où la demande de ressources de compresseurs est effectuée.
Exemple : le poste D (voir Figure 1) effectue une communication sortante
Les accès au réseau public sont centralisés sur l'IPMG1. Lorsqu'un poste IP Touch passe un appel
sortant, le périphérique nécessitant un compresseur n'est pas le poste mais le joncteur ; par

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 107/469


Chapitre 7 Allocation de ressources en architecture distribuée IP

conséquent, le compresseur est sélectionné dans le même domaine IP que le joncteur, soit l'IPMG1
dans le cas présent.
Note :
Si le faisceau TDM est remplacé par un faisceau SIP, un appel sortant effectué par un poste IP Touch ne nécessite
pas qu'un compresseur soit utilisé, car le poste utilise le RTP direct.

7.1.3.3 Sélection d'une musique d'attente


Le processus d'allocation est le même que pour les guides vocaux, à la différence qu'il est possible
d'utiliser la fonction de musique d'attente par entité.
Par exemple, dans la configuration du système, tous les sites situés au nord appartiennent à l'entité 1
et tous les sites situés au sud appartiennent à l'entité 2.
Les musiques d'attente situées dans l'IPMG1 et l'IPMG3 sont associées par configuration à l'entité 1 et
la musique d'attente située dans l'IPMG2 est associée à l'entité 2.
Grâce à cette fonction, l'usager J (voir Figure 1), qui appartient à l'entité 2, peut écouter la musique
d'attente de l'IPMG2, lorsqu'il est mis en attente.

7.1.3.4 Allocation d'un circuit de conférence à trois


Une conférence à trois entre des participants utilisant des postes IP Touch nécessite des
compresseurs. Par conséquent, les compresseurs et le circuit de conférence disponibles sont alloués
en priorité dans les IPMG appartenant au même domaine IP.

7.1.3.5 Allocation de ressources pour l'accès à la messagerie vocal Alcatel-Lucent 4645


La messagerie vocale Alcatel-Lucent 4645 utilise le réseau IP pour transporter les flux vocaux. Le
codage des flux vocaux est uniquement effectué à l'aide de l'algorithme G.711. Par conséquent, si un
périphérique IP utilise un algorithme de compression de voix, des ressources de compression sont
obligatoires pour la conversion (cartes GD, GA ou INTIPB).
La communication entre la carte VoIP fournissant les compresseurs et la messagerie vocale 4645
étant établie en G.711, la carte VoIP et la messagerie vocale 4645 doivent appartenir au même
domaine IP. Dans l'exemple présent, les compresseurs seront sélectionnés sur le site principal
(IPMG1), c'est-à-dire sur le site où se trouve la messagerie vocale 4645, indépendamment de l'endroit
où se trouve l'usager accédant à la messagerie vocale 4645.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 108/469


Chapitre 7 Allocation de ressources en architecture distribuée IP

GD, GA ou INT-IP

COMP COMP
2 compresseurs sont
utilisés par
conversion

G.711
Messagerie
vocale 4645
G.723 Signalisation :
Réseau IP protocole ABC-A via
IP ou un mécanisme
interne (messagerie
vocale 4645 intégrée)

Poste IP
Touch

Com Server

7.1.3.6 Récapitulatif
Comme expliqué dans ce document, dans le cas de sites ne possédant pas d'IPMG (uniquement
équipés de postes IP Touch), la notion d'IPMG de préférence n'existe pas, sauf pour la sélection d'une
musique d'attente (dans quel cas la fonction de musique d'attente par entité est utilisée).
Le processus d'allocation ne tient pas compte des aspects géographiques et physiques. Par exemple,
un poste IP Touch K (voir Figure 1) ne peut pas sélectionner un guide vocal dans l'IPMG2 juste parce
que l'IPMG2 est géographiquement plus proche du poste. En fonction de la configuration, l'IPMG1
fournira au poste K le guide vocal requis.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 109/469


Chapitre

8 Passerelle multimédia avec


matériel traditionnel

8.1 Introduction
8.1.1 Généralités
On désigne par le terme "Passerelle média OmniPCX" une alvéole principale, seule ou associée avec
une ou deux alvéole(s) secondaire(s).
Physiquement, la passerelle média OmniPCX se compose de racks de type "matériel commun"
(utilisés aussi par OXO Connect).
Il existe 2 types de racks :
• Racks S (petits) : avec trois emplacements (positions de cartes).
• Racks L (grands) : avec neuf emplacements (positions de cartes).
Un rack inclut :
• Une carte GD qui dirige la passerelle média OmniPCX
• Des cartes d'interface dotées de postes existants et de réseaux
• Une carte GA (optionnelle) qui fournit des ressources supplémentaires aux appels en cours
En plus de l'alvéole principale, une passerelle média peut contenir une ou deux alvéoles secondaires
(modules extension). Sur l'alvéole secondaire, le lien avec l'alvéole principale est assuré par une carte
HSL, placée en position contrôleur de rack et reliée à la carte GD par un câble HSL.
A partir de la version R9.1, les passerelles média OmniPCX prennent en charge les cartes GD-3, GA-3
et PowerMEX. Ces cartes ne peuvent pas être associées aux cartes de la génération précédente (GD,
GA ou Mex) dans la même passerelle média OmniPCX (rack principal et rack d'extension)
Note :
Dans la suite de ce document, la passerelle média OmniPCX est appelée simplement "passerelle média".

8.2 Mise en service


8.2.1 Mise en service d'une passerelle média
Pour mettre en service une passerelle média, il faut :
1. Installer les racks et les cartes.
2. Déclarer la passerelle média sur le serveur de communication à l'aide de l'outil de configuration du
PCX.
3. Démarrer la passerelle média.

8.2.1.1 Installation des racks et des cartes


1. Installez les racks (voir la procédure d'installation décrite dans le document [23]).
2. Installez et connectez les cartes (voir la procédure d'installation décrite dans le document [23]).

8.2.1.2 Déclarer la passerelle média sur le serveur de communication


Il faut donc déclarer :
1. Le rack principal de la passerelle média.
2. Les racks secondaires (le cas échéant).

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 110/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

3. L'adresse Ethernet (MAC) de la carte GD.


4. Les cartes dans le rack principal et dans les racks secondaires.
8.2.1.2.1 Déclaration du rack principal de la passerelle média
1. Sélectionnez Alvéole
2. Vérifiez/Modifiez les attributs suivants :

Adresse alveole Saisir le numéro du rack principal.


Note :
Les adresses 0, 18 et 19 sont réservées.

Shelf Type Sélectionner le type d'alvéole dans le menu : Media Gateway 3 po-
sitions ou Media Gateway 9 positions.

Nom du rack Saisir un nom pour le rack.

Rôle de l'alvéole Sélectionnez Principal (Maître).

Adresse de l'alvéole prin- Saisir l'adresse attribuée au rack ou laisser à -1.


cipale

Loi Choisir dans le menu entre : Défaut, Loi A ou Loi MU

Référence Utilisé exclusivement dans le cadre de la duplication.


Cet attribut permet de définir le serveur de communication autori-
sant la gestion en cas de perte de lien IP entre les serveurs d'appel.
Ainsi :
• Lorsqu'il y a une perte du lien IP entre les deux serveurs de
communication, le serveur de communication principal connecté
à la passerelle média de référence continue d'autoriser la gestion
(et la diffusion).
• Lorsque le lien IP est rétabli entre les deux serveurs de
communication, le serveur de communication qui n'est pas
connecté à la passerelle média de référence est réinitialisé
(reboot).
Voir Introduction à la page 46.
3. Validez vos données.
8.2.1.2.2 Déclarer les racks secondaires
1. Sélectionnez Alvéole
2. Vérifiez/Modifiez les attributs suivants :

Adresse alveole Saisir le numéro du rack secondaire.


Note :
Les adresses 0, 18 et 19 sont réservées.

Shelf Type Sélectionner le type d'alvéole dans le menu : Media Gateway 3 po-
sitions ou Media Gateway 9 positions.

Nom du rack Saisir un nom pour le rack.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 111/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

Rôle de l'alvéole Sélectionnez Extension 1 ou Extension 2.

Adresse de l'alvéole prin- Saisir le numéro du rack principal qui vient d'être créé.
cipale

Loi Choisir dans le menu entre : Défaut, Loi A ou Loi MU

Référence Saisir la même référence que celle utilisée pour le rack principal.
3. Validez vos données.
8.2.1.2.3 Modification de la carte GD ou GD-3
La création d'un rack principal entraîne la création automatique de GD-3 la carte GD en position
contrôleur (position 0). Si le type de carte ne correspond pas, vous devez le modifier manuellement.
1. Sélectionnez Alvéole > Carte.
2. Vérifiez/Modifiez les attributs suivants :

Adresse alveole Saisir le numéro du rack principal

Adresse Carte- Entrez l'adresse de la carte


interface

Board Type Sélectionner le type de la carte :


• GD
• GD-3
Lorsque vous modifiez le type de carte, voir Modification du type de carte à la
page 114 pour plus d'informations.

GD/GA Daugh- Ce paramètre est disponible uniquement pour la carte GD.


terboard
Sélectionnez : None, MCV24, MCV8, MADA1 ou MADA3.

Carte fille Ce paramètre est disponible uniquement pour la carte GD-3.


Sélectionnez : None ou ARMADA

Nb de compres- Ce paramètre est disponible uniquement pour la carte GD.


seurs pour pas-
Saisissez le nombre de compresseurs autorisés pour l'application Gateway ;
serelle
lorsque le mode RTP direct est activé, il n'existe plus de groupement spécifique
de compresseurs pour l'application Gateway. Il existe un groupement commun
de compresseurs pour les deux applications : passerelle et périphériques IP.
Seule la somme des deux paramètres Nb de compresseurs pour passerelle
et Nb de compresseurs pour périphériques IP est prise en compte.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 112/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

Nb de compres- Pour la carte GD :


seurs pour péri-
Saisir le nombre de compresseurs autorisés pour les périphériques IP.
phériques IP
Lorsque le mode RTP direct est activé, il n'existe plus de groupement spécifi-
que de compresseurs pour passerelle. Il existe un groupement commun de
compresseurs pour les deux applications : passerelle et périphériques IP. C'est
uniquement la somme des deux paramètres Nb de compresseurs pour pas-
serelle et Nb de compresseurs pour périphériques IP qui est prise en comp-
te.
Pour la carte GD-3 :
Saisir le nombre de compresseurs autorisés pour les périphériques IP et la
fonction passerelle. Pour de plus amples informations, voir : Tableau 1.

Number of N Ce paramètre est disponible uniquement pour la carte GD.


part conferen-
Saisir le nombre de conférences à N autorisé sur la passerelle média. Pour
ces on MG
plus d'informations, consultez le document [3] (sections Conférence au fil de
l'eau, Conférence à N ou Conférence dirigée), selon le type de conférence utili-
sé.

Configuration Ce paramètre est disponible uniquement pour la carte GD-3.


de conférences
Pour de plus amples informations, voir : Tableau 1
àN

Type de confé- Ce paramètre est disponible uniquement pour la carte GD-3.


rence à N
Choix du noeud de référence :
• Rendez-vous : les conférences rendez-vous peuvent être initialisées sur
cette carte
• Additive : les conférences dirigées ou auxiliaires peuvent être initialisées
sur cette carte
Note :
Pour toutes les cartes GD, ceci est déterminé par un paramètre système. Pour plus
d'informations, consultez le document [3] (sections Conférence au fil de l'eau,
Conférence à N ou Conférence dirigée).

3. Validez vos données.


Selon la configuration du matériel et le profil d'utilisation, la table ci-dessous détaille les canaux VOIP
disponibles (compresseurs), la conférence à N, les guides vocaux et les conférences à 3 :

tableau 8.1 : Configuration de la carte par rapport au profil d'utilisation

Profile ARMADA Canaux Conférence à N Guides vocaux Conférence à 3


complémen- VOIP participants
(1)
taires

GD-3 Non 15 Toutes 16 24


Profil mixte Configurations

Non 30 0 16 24

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 113/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

Oui 45 Toutes 16 24
Configurations

Oui 60 0 16 24

GA-3 Oui 0 4x7, 2x15 16 3


Profil existant 1x30

GA-3 Non 15 1x7, 2x17, 3x7 16 3


Profil mixte 1x15

Non 30 0 16 3

Oui 30 3x7, 4x7 0 0


2x15, 1x30

Oui 45 1x7, 2x17 0 0


1x15

GA-3 Oui 60 0 0 0
Profil VOIP

GA3CONF Non 0 0 0 21
Conf. profil

PowerMEX N/A N/A N/A 0 24

(1) : la conférence à N : les configurations valides sont : 1x7,2x7, 3x7, 4x7, 1x15, 2x15 et 1x30
(nombre de circuits par rapport au nombre de participants)
Pour de plus amples informations sur la configuration des compresseurs/conférences, consultez les
sections de référence dans le document [3].
8.2.1.2.4 Modification du type de carte
Lorsque le type de carte est modifié de GD à GD-3, les cartes GA existantes doivent être modifiées en
cartes GA-3 et les cartes MEX existantes doivent être modifiées en cartes PowerMEX. Cette procédure
permet de conserver la cohérence des cartes (GD/GA/MEX et GD-3/GA-3/PowerMEX).
Vous devez régler manuellement :
• La configuration de la carte fille
• Le nombre de compresseurs
• Les paramétrages de la conférence (si nécessaire)
• La trame de voix (si nécessaire)
Lorsque le type de carte est modifié de GD-3 à GD, le type de carte de la GA-3 existante et des cartes
PowerMEX sont modifiés en cartes GD et MEX, afin de conserver la cohérence des cartes. Les
paramètres ci-dessus doivent être configurés manuellement.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 114/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

8.2.1.2.5 Saisir l'adresse Ethernet (MAC) de la carte GD ou GD-3


La création d'un rack principal entraîne la création automatique d'une carte GD-3 en position contrôleur
(position 0). Si le type de carte ne correspond pas, vous devez le modifier manuellement.
Note :
Dans les versions antérieures à la version R9.1, une carte GD est créée automatiquement.
L'adresse Ethernet (MAC) de la carte GD-3 doit être saisie dans ses paramètres Ethernet. Les
paramètres IP (Adresse IP Coupleur, NetMask IP, Adresse IP Gateway par défaut) ne sont pas à
renseigner ici, ils le seront lors de l'initialisation de la carte.
1. Sélectionnez Alvéole > Carte > Paramètres Ethernet.
2. Vérifiez/Modifiez les attributs suivants :

Adresse alveole Saisir le numéro du rack principal.

Adresse Carte-interface 0

Adresse Ethernet cou- Saisir l'adresse Ethernet (MAC) de la carte GD ou GD-3


pleur
3. Validez vos données.
Note :
Dans certains cas, il n'est pas nécessaire de saisir l'adresse Ethernet des cartes GD. L'identification se fait par le
numéro de l'alvéole, voir Gérer les numéros de rack à la page 120.
8.2.1.2.6 Déclaration des cartes
1. Sélectionnez Alvéole > Carte.
2. Vérifiez/Modifiez les attributs suivants :

Adresse alveole Saisir le numéro du rack.

Adresse Carte-interface [0..8]

Type d'interface Choisir une carte dans le menu.


3. Validez vos données.

8.2.1.3 Démarrage de la passerelle média


Le démarrage de la passerelle média correspond à l'initialisation de la carte GD ou GD-3. Deux modes
d'initialisation sont proposés :
• Initialisation statique : Les paramètres IP sont configurés manuellement sur la carte GD ou GD-3.
L'initialisation statique est obligatoire s'il n'y a pas de serveur DHCP. Ceci est également conseillé
pour des raisons de fiabilité, afin que le fonctionnement de la passerelle média ne soit pas
dépendant de la disponibilité du serveur DHCP. Voir Procédure d'initialisation statique de la carte
GD ou GD-3 à la page 116.
• Initialisation dynamique (initialisation par défaut) Les paramètres IP sont automatiquement envoyés
à la carte GD par un serveur DHCP. Voir Procédure d'initialisation dynamique de la carte GD à la
page 119.
Important :
Pour des raisons de sécurité, l'initialisation dynamique n'est pas autorisée pour la carte GD-3.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 115/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

8.2.1.3.1 Procédure d'initialisation statique de la carte GD ou GD-3


8.2.1.3.1.1 Présentation
1. L'administrateur configure les paramètres IP de la carte GD :
• depuis un terminal en utilisant la commande mgconfig ou
• depuis un UA 4035 connecté à la passerelle média (non pris en charge sur les cartesGD-3)
Les paramètres IP à saisir sont :
• L'adresse IP de la carte GD
• Le masque de sous-réseau IP
• L'adresse du routeur
• L'adresse par rôle du serveur d'appel
• L'adresse par rôle de redondance du serveur d'appel
Note :
Dans une configuration dupliquée de serveur de communication :
• Lorsque les deux serveurs de communication sont sur le même sous-réseau IP, une même adresse IP
principale peut être utilisée pour les deux serveurs de communication. Cette adresse doit être saisie
une seule fois dans le champ CS role address.
• Lorsque les deux serveurs de communication sont sur des sous-réseaux IP différents, l'adresse IP main
du Communication Server dupliquée doit être saisie dans le champ CS redundancy role address.
2. La carte GD envoie une requête TFTP à l'adresse IP principale des deux serveurs de
communication configurés précédemment.
3. La carte GD télécharge les binaires à partir du serveur de communication principal.
4. La carte GD envoie une nouvelle requête TFTP à l'adresse IP principale des deux serveurs de
communication configurés précédemment.
5. La carte GD télécharge le fichier startemg à partir du serveur de communication principal.
8.2.1.3.1.2 Lancement de l'initialisation statique de la carte GD avec la commande mgconfig
1. Se connecter à la carte GD via le port console (connecteur Config). Pour de plus amples
informations, voir : Connecting via the Console Port à la page 120.
2. Mettre la carte GD sous tension.
3. Ouvrir une session sous le compte root.
Note :
Pour interrompre l'initialisation de la carte pour modifier la configuration, débrancher le câble IP et accéder au
menu de configuration depuis le port console ou un poste UA.
4. Exécutez la commande mgconfig.
eMGD login: admin
Password:
[admin@eMGD admin]$ su
[root@eMGD admin]# mgconfig
Welcome to the GD IP configuration tool
---------------------------------------
MAC address 00809F2E1672
1. Startup mode Dynamic
2. IP address 192.168.4.53
3. Netmask 255.255.255.0
4. Gateway address 192.168.4.254
5. CS role address 192.168.4.52
6. CS redundancy role address 192.168.7.48
7. Crystal number 3 (Dynamic allocation-Refer
mgr)
8. IP QoS menu
9. BACKUP menu
10. Duplex and speed mode menu
11. Download binaries timeout 1200
12. Passive CS address 0.0.0.0
13 Security function

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 116/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

14 Encryption
15 Telnet Service
0. Exit
5. Sélectionnez le menu 1. Mode de démarrage pour modifier la procédure d'initialisation en statique.
6. Saisissez les paramètres suivants :
• L'adresse IP de la carte GD (menu 2. IP address)
• Le masque de sous-réseau IP (menu 3. Netmask)
• L'adresse IP du routeur (menu 4. Gateway address)
• L'adresse IP principale du serveur de communication local (menu 5. CS role address)
• L'adresse IP principale du serveur de communication dupliqué, dans une configuration dupliquée
du serveur de communication où les deux serveurs de communication sont sur des sous-
réseaux IP différents (menu 6. CS redundancy role address)
Note :
Lorsque ce paramètre n'est pas géré, la valeur par défaut est 0.0.0.0.
• L'adresse du rack de la passerelle média (menu 7. Crystal number)
Note :
Lorsque ce paramètre n'est pas géré, la valeur par défaut est 3.
• Le numéro VLAN (menu 8. IP QoS menu)
• Si la passerelle média est secourue par un PCS, l'adresse IP du PCS (menu 12. Passive CS
address)
• Le numéro VLAN (menu 8. IP QoS menu)
• Si la passerelle média est secourue par un PCS, l'adresse IP du PCS (menu 12. Passive CS
address)
• Si des options de sécurité doivent être paramétrées, utiliser le menu 13. Security
function. Pour en savoir plus, reportez-vous à la section Sécurité IP Touch du document [7]
• Si un chiffrement doit être paramétré, utiliser le menu 14. Encryption. Pour en savoir plus,
reportez-vous à la section Sécurité IP Touch du document [7]
7. Tapez 0 pour quitter l'outil.
Le système affiche :
Configuration not saved – Do you want to save now ? (y/n)
8. Tapez y.
Le système affiche :
Do you want to reboot now ? (y/n)
9. Entrez y pour redémarrer la carte GD.
8.2.1.3.1.3 Démarrage de la procédure d'initialisation statique de la carte GD à partir d'un poste UA
4035.

Spécifications :
• La carte GD ne doit pas être raccordée au réseau LAN. Si c'est le cas, débrancher le câble IP.
• Au moins un poste UA 4035 doit être déclaré et raccordé sur un rack de la passerelle média.
Note :
Une procédure d'initialisation statique ne peut pas se faire sur un poste 9 séries.
Note :
The static initialization configuration from a UA set is not supported on GD-3 boards.

1. Mettre la carte GD sous tension.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 117/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

2. Sur un poste UA 4035 rattaché à la passerelle média, lorsque le poste affiche "Phase 1", appuyer
successivement sur les touches [i] et #.
Le poste UA affiche :

1. Adresse MAC 3. Sauvegarde 5. QoS sur IP


2. Paramètres IP 4. Autres 0. Redémarrer

3. Sélectionnez le menu 2. IP Parameters et configurez les paramètres IP (voir plus haut).


Dans le menu 5. DHCP,, vérifier que le serveur DHCP n'est pas activé (off doit être sélectionné).
Ce paramètre est utilisé pour une initialisation dynamique.
4. Sélectionnez le menu 4. Other pour configurer le numéro de rack (sous-menu 2. Crystal
number)
5. Sélectionnez le menu 5. IP QoS pour configurer le numéro de VLAN.
6. Brancher le câble IP sur la carte GD.
7. Appuyez sur 0. Restart pour redémarrer la carte GD.
8.2.1.3.1.4 Lancement de l'initialisation statique de la carte GD-3 avec la commande mgconfig
1. Se connecter à la carte GD-3 via le port console (connecteur Config). Pour de plus amples
informations, voir : Connecting via the Console Port à la page 120.
2. Mettre la carte GD-3 sous tension.
3. Ouvrir une session sous le compte root (pas de mot de passe).
Note :
Pour interrompre l'initialisation de la carte pour modifier la configuration, débrancher le câble IP et accéder au
menu de configuration depuis le port console.
4. Exécutez la commande mgconfig.
-bash-3.2# mgconfig
Tue Jul 12 16:36:48 UTC 2016
[Script /etc/rc.d/init.d/verify_ipmg (PID=29193) started by "mgconfig"]
The ipmg.cfg is in good shape in RAM
backup config file not available...
Welcome to the GD configuration tool
---------------------------------------

FW version
mg3_07.59_01Apr16_17h40
---------------------------------------
Board role GD
MAC address 00809F2E1672
1. IP N/W Mode IPV4only
2. View/Modify IP Addresses
3. Crystal number 3 (Manual allocation)
4. IP QoS menu VLAN
disabled
5. BACKUP menu (Not
Available)
6. Duplex and speed mode menu auto
7. Download binaries timeout 1200[ms]
8. Security and Encryption PROTECT, SoftMSM enabled, PSKg2
9. Telnet server open
10. Archive log files
11. Allow shell commands usage allowed
12. IPV4 Forwarding
0. Exit
5. Sélectionnez l'option 2. View/Modify IP Addresses , puis configurez les paramètres
suivants :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 118/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

• L'adresse IP de la carte GD-3 (menu 1. IPv4 address)


• Le masque de sous-réseau IP (menu 2. IPv4 subnetmask)
• L'adresse IP du routeur (menu 3. IPv4 gateway)
• L'adresse IP principale du serveur de communication local (menu 4. CPU role address)
• L'adresse IP principale du serveur de communication dupliqué, dans une configuration dupliquée
du serveur de communication où les deux serveurs de communication sont sur des sous-
réseaux IP différents (menu 5. CPU redundancy role address)
Note :
Lorsque ce paramètre n'est pas géré, la valeur par défaut est 0.0.0.0.
• Si la passerelle média est secourue par un PCS, l'adresse IP du PCS (menu 6. Passive CS
address)
6. Appuyez sur 0 pour quitter le sous-menu.
7. Si nécessaire, entrez le numéro de VLAN (menu 4 . IP QoS menu)
8. Si des options de sécurité doivent être paramétrées, utiliser le menu 8. Security and
Encryption. Pour en savoir plus, reportez-vous à la section Sécurité IP Touch du document [7]
9. Tapez 0 pour quitter l'outil.
Le système affiche :
Configuration not saved – Do you want to save now ? (y/n)
10.Tapez y.
Le système affiche :
Do you want to reboot now ? (y/n)
11.Entrez y pour redémarrer la carte GD.
8.2.1.3.2 Procédure d'initialisation dynamique de la carte GD
Important :
L'initialisation dynamique n'est pas prise en charge sur la carte GD-3.
8.2.1.3.2.1 Présentation
1. Au démarrage de la carte, la carte GD envoie une requête au serveur DHCP qui lui retourne les
paramètres IP suivants :
• L'adresse IP de la carte GD
• Le masque de sous-réseau IP
• L'adresse du routeur
• L'adresse du serveur TFTP
2. La carte GD télécharge le fichier lanpbx.cfg à partir du serveur TFTP. Ce fichier contient la liste des
adresses IP des serveurs de communication du réseau PCX. Pour plus d'informations sur la
génération du fichier lanpbx.cfg, voir la section lanpbxbuild du document [13] (si le fichier n'existe
pas déjà sur le PCX, il est créé automatiquement).
Note :
Un fichier lanpbx.cfg créé automatiquement ne contient pas une liste des adresses IP des serveurs de
communication dans le réseau PCX. Il contient les adresses IP des serveurs de communication locaux.
3. La carte GD envoie une requête TFTP vers les adresses IP des serveurs de communication
déclarés dans le fichier lanpbx.cfg.
4. La carte GD télécharge les binaires à partir du serveur de communication principal.
5. La carte GD envoie une nouvelle requête TFTP à l'adresse principale des deux serveurs de
communication configurés précédemment.
6. La carte GD télécharge le fichier startemg à partir du serveur de communication principal.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 119/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

8.2.1.3.2.2 Lancement de la procédure d'initialisation dynamique

Spécifications :
• Avant de démarrer l'initialisation, il faut programmer une adresse statique (adresse Ethernet
(MAC) - correspondance d'adresse IP) pour la carte GD sur le serveur DHCP. L'intérêt de
l'adressage statique est que le serveur DHCP attribue toujours la même adresse IP lors des
démarrages successifs. Pour en savoir plus, reportez-vous à la section Serveur DHCP du
document [7]
• Si le serveur DHCP est interne au serveur de communication, aucune adresse de serveur TFTP
ne doit être saisie dans la configuration du serveur DHCP. Le serveur DHCP fournit l'adresse IP
appropriée pour le serveur de communication. Dans une configuration dupliquée où les deux
serveurs de communication sont sur des sous-réseaux IP différents, un relais DHCP doit être
activé sur le sous-réseau IP sur lequel la GD se trouve.
• Si le serveur DHCP est externe, l'adresse du serveur TFTP doit être saisie dans la configuration
du serveur DHCP. Dans une configuration dupliquée où les deux serveurs de communication sont
sur des sous-réseaux IP différents, le serveur TFTP doit être externe.

1. Mettre la carte GD sous tension.


2. Vérifier que l'initialisation définie pour la carte est sélectionnée sur dynamique. Si le mode de
démarrage de la carte a été modifié précédemment et qu'il est en statique, il faut le repasser en
dynamique à l'aide de la commande mgconfig.

8.2.2 Gérer les numéros de rack


Dans certains cas (par exemple si on a un seul serveur de communication) le numéro de rack est
suffisant pour identifier une passerelle média et le contrôle de l'adresse Ethernet de la carte GD n'est
plus nécessaire.
Si on choisit l'identification par numéro de rack, il faut désactiver le contrôle de l'adresse Ethernet par
le serveur de communication.
1. Sélectionnez IP > Paramètres INTIP/IP
2. Renseignez/modifiez les attributs suivants :

Adresse Ether. Contrôlée Sélectionnez Faux.


par TFTP.
Valeur par défaut : Vrai.
3. Validez votre saisie.
Note :
• Vérifier que le numéro de rack est bien configuré sur la carte GD, soit par la commande mgconfig, soit sur
l'interface d'un poste UA.
• Pour une carte GD-3, l'adresse Ethernet est toujours vérifiée.

8.3 Maintenance
8.3.1 Connexion d'une Media Gateway
8.3.1.1 Connexion via le port console
Connecter une console VT100 (ou un PC doté d'un Hyper Terminal avec émulation VT100) au port
console de la carte GD ou GA.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 120/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

Media Gateway

GD-3

. . .

VT100 Console

3EH 75003AAAA
RJ45/SubD9 Cable

Figure 8.1 : Connexion d'une console à une passerelle média

Compte à utiliser :
• root : par défaut, ce mot de passe est vide.
Sur les cartes GD-3 et GA-3, il n'y a pas de mot de passe
• admin : par défaut, le mot de passe est admin.

8.3.1.2 Connexion via Telnet


Le service Telnet est disponible sur l'ensemble des cartes GA/GD. Les sessions Telnet peuvent être
ouvertes uniquement à partir du Communication Server principal.
Les sessions Telnet sur les cartes GA/GD peuvent être sécurisées (service IP Touch Security).
Pour ouvrir une session Telnet dans une configuration de Communication Server dupliqués, utiliser la
commande telnet_al (la commande telnet ne fonctionne pas). Dans une configuration de
Communication Server unique, la commande telnet peut également être utilisée pour ouvrir des
sessions Telnet.
8.3.1.2.1 Activation de la session Telnet
La durée de l'activation est permannte ou limitée par un délai de temporisation configuré en jours.
Lorsque le délai de temporisation expire, le serveur Telnet est arrêté et il est impossible d'ouvrir une
nouvelle session Telnet. Les sessions Telnet ouvertes ne sont pas fermées.
Note :
Le serveur Telnet est limité au lancement de sessions. S'il est hors service, l'exécution des sessions Telnet en
cours se poursuit.
L'activation et la désactivation du serveur Telnet sont effectuées à l'aide des outils suivants :
• L'outil ippstat pour les cartes GA ou GD.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 121/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

Note :
Le Communication Server génère un incident 5870 à chaque utilisation de la commande ippstat (option
21). Le paramètre d'incident indique le nombre de sessions Telnet autorisées (4 au maximum). 0 indique que le
serveur Telnet est arrêté.
• L'outil mgconfig pour les cartes GA-3 ou GD-3 (disponible à partir de R9.1).
Pour les cartes GA2 et GD2, les outils ippstat et mgconfig peuvent être utilisés pour activer ou
désactiver le serveur Telnet.
Pour activer le serveur Telnet :

Si la passerelle média inclut : Procédez comme suit :

une carte GA, GD, GA-2 ou GD-2 1. Saisir la commande ippstat sur le serveur de
communication principal.
2. Sélectionner l'option 21 : Enable telnet service for
GD/GA
3. Entrer le numéro d'alvéole de la Media Gateway à l'invite
Cristal Number:
4. Entrer le numéro de la carte GD/GA à l'invite Coupler
Number:
5. Appuyer sur 1 pour incrémenter le numéro des sessions
Telnet autorisées à l'invite Press 1 to increment max
telnet sessions allowed, 0 to disable the
service:

une carte GA-2, GD-2, GA-3 ou 1. Connecter à la carte correspondante via le port V24 (ou
GD-3 cpl_online du serveur de communication)
2. Ouvrez une session avec le compte root et activez la
commande mgconfig
Le mode d'activation du serveur Telnet (open ou close) est
déterminé par l'option 9. Telnet server (option 15.
Telnet Service pour les cartes GA-2/GD-2)
3. Si le mode d'activation est défini sur close, sélectionner
l'option 9. Telnet server
4. Sélectionner 1: open ou 2: open with timeout
5. Sélectionner l'option 0. pour quitter le menu
6. Réinitialisez la carte

Note :
Pour de plus amples informations sur l'outil ippstat, consultez la section de référence ippstat dans le
document [13].
Pour désactiver le serveur Telnet :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 122/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

Si la passerelle média inclut : Procédez comme suit :

une carte GA, GD, GA-2 ou GD-2 1. Saisir la commande ippstat sur le serveur de
communication.
2. Sélectionner l'option 21 : Enable telnet service for
GD/GA
3. Entrer le numéro d'alvéole de la Media Gateway à l'invite
Cristal Number:
4. Entrer le numéro de la carte GD/GA à l'invite Coupler
Number:
5. Appuyer sur 0 pour désactiver le service Telnet à l'invite
Press 1 to increment max telnet sessions
allowed, 0 to disable the service:

une carte GA-2, GD-2, GA-3 ou 1. Connecter à la carte correspondante via le port V24 (ou
GD-3 cpl_online du serveur de communication)
2. Ouvrez une session avec le compte root et activez la
commande mgconfig
Le mode d'activation du serveur Telnet (open ou close) est
déterminé par l'option 9. Telnet server (option 15.
Telnet Service pour les cartes GA-2/GD-2)
3. Si le mode d'activation est défini sur open, sélectionner
l'option 9. Telnet server.
4. Sélectionnez 0: close
5. Sélectionner l'option 0. pour quitter le menu
6. Réinitialisez la carte

8.3.1.2.2 Ouverture d'une session Telnet


Pour accéder à une passerelle média via Telnet :
1. Ouvrir une session sur le serveur de communication principal.
2. Entrer la commande Telnet et l'adresse IP de la passerelle média
Lorsque la session Telnet est ouverte, entrer le login et le mot de passe appropriés.
Note :
Utiliser le compte admin (mot de passe par défaut : admin), et non le compte root . Sur les cartes GA-3/
GD-3, utiliser le compte root sans mot de passe.
8.3.1.2.3 Jusqu'à la version R8.0.1
Pour accéder à une passerelle média via Telnet :
1. Ouvrir une session sur le serveur de communication principal.
2. Entrer la commande Telnet et l'adresse IP de la passerelle média
Lorsque la session Telnet est ouverte, entrer le login et le mot de passe appropriés.
Note :
Utiliser le compte admin (mot de passe par défaut : admin), et non le compte root .

8.3.1.2.4 A partir de la version R9.0


Sur les Media Gateway, le serveur Telnet doit être activé manuellement avant l'ouverture d'une session
Telnet.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 123/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

8.3.2 Remplacement d'une carte GD ou GD-3


Il faut d'abord indiquer au Communication Server l'adresse Ethernet (MAC) de la nouvelle carte.
1. Sélectionnez Alvéole > Carte > Paramètres Ethernet.
2. Vérifiez/Modifiez les attributs suivants :

Adresse alveole Entrer le numéro de l'alvéole principale.

Adresse Carte-interface 0

Adresse Ethernet cou- Saisir l'adresse Ethernet (MAC) de la nouvelle carte GD ou de la


pleur carte GD-3.
3. Validez vos données.
1. Se connecter à la carte GD ou à la carte GD-3.
2. Exécutez la commande mgconfig.
3. Modifier le type d'initialisation pour le passer en statique, puis saisir les paramètres IP.
Attention :
Pour plus d'informations sur la connexion GD ou GD-3, voir : Connexion d'une Media Gateway à la
page 120.
Par défaut, en sortie d'usine, la carte est configurée pour une initialisation dynamique.
En fonction du type d'initialisation choisi, il faut :
• pour une initialisation statique :
1. Se connecter à la carte GD ou à la carte GD-3.
2. Exécutez la commande mgconfig.
3. modifier le type d'initialisation pour le passer en statique, puis saisir les paramètres IP.
Attention :
Pour plus d'informations sur la connexion GD ou GD-3, voir : Connexion d'une Media Gateway à la
page 120.
• Dans l'initialisation dynamique : reprogrammer manuellement sur le serveur DHCP l'adresse de la
carte GD avec la nouvelle adresse Ethernet (MAC).

8.3.3 Communication entre la carte GD ou GD-3 et le serveur d'appel


Un problème de communication entre la carte GD ou GD-3 et le Communication Server peut se
produire. Ce problème est souvent dû à une mauvaise configuration du réseau.
En fonction du type d'initialisation choisi, il faut :
• Dans l'initialisation statique : vérifier l'adresse (ou les adresses) IP principale(s) du (ou des)
serveur(s) d'appel en utilisant l'outil mgconfig sur la carte GD ou GD-3.
Attention :
Pour plus d'informations sur la connexion GD ou GD-3, voir : Connexion d'une Media Gateway à la
page 120.
• pour une initialisation dynamique :
1. vérifier l'adresse du serveur TFTP utilisé pour le téléchargement du fichier lanpbx.cfg.
2. si le dialogue ne se fait toujours pas, il se peut que le fichier lanpbx.cfg ne soit pas bon. Il est
possible de mettre à jour ce fichier en lançant la commande lanpbxbuild sur le Call Server.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 124/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

8.4 Instructions de câblage


Ce document décrit les instructions de câblage recommandées pour plusieurs configurations simples
avec le Communication Server sur la carte CS-2 (première configuration dans Introduction à la page
100).
Les cas présentés sont de deux types :
• configurations traditionnelles : les équipements téléphoniques (Communication Server, GD-3, GA-3,
IP-Phones) sont connectés en interne sur les cartes LANX 16 (éventuellement SLANX4 de la carte
CS-2),
• configurations IP : les équipements téléphoniques sont connectés à un switch externe (par
exemple : switch Alcatel-Lucent 6124).

8.4.1 Configurations traditionnelles


Les exemples qui suivent présentent les préconisations de câblage pour des configurations
"traditionnelles", où les équipements téléphoniques sont connectés en interne sur les switches du PCX.
Ces configurations concernent les installations avec beaucoup de postes Réflexes et peu d'IP-Phones.
Remarque :
Les exemples présentés dans ce document utilisent les cartes (S)LANX du PCX, mais d'autres switches client
peuvent être utilisés.

8.4.1.1 Configuration stand-alone, sans duplication, avec 1 ou 2 Media Gateways


Dans une configuration stand-alone, sans duplication du Communication Server (redondance), mais
avec 1 ou 2 Media Gateways, la carte fille SLANX4 de la carte CS-2 fournit toutes les connexions
nécessaires.

UNITÉ DE TRAITEMENT DU SERVEUR D'APPEL


CS-2
LAN1 LAN2 . .
GD-3

CS-2 LAN1 LAN2 .


HD VENTILATION POWER

USB
UNITÉ 1 UNITÉ 2 UNITÉ 3 UP-LINK UNITÉ 1 UNITÉ 2 UNITÉ 3 UP-LNK CPU

GD-3 Vers commutateur


réseau local

Figure 8.2 : Configuration stand-alone, sans duplication, avec 1 ou 2 Media Gateways

Dans une configuration avec une seule Media Gateway incluant une carte GA-3, la carte GA-3 peut
également être connectée à la carte fille SLANX4 de la carte CS-2.

8.4.1.2 Communication Server dupliqué avec une seule Media Gateway


Dans ce cas, les deux Communication Servers sont connectés sur une même carte LANX.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 125/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

Vers commutateur
réseau local

CS-2

LANSWITCH ETHERNET LANX 16


9 10 11 12 13 14 15 UP-LINK

GD-3
LANX
CS-2
1 2 3 4 5 6 7 8

Figure 8.3 : Communication Server dupliqué avec une seule Media Gateway

8.4.1.3 Communication Server dupliqué avec deux Media Gateways


Le câblage est effectué de la façon suivante :
• les deux Media Gateways sont connectées à une carte (S)LANX et les deux Communication
Servers sont connectés à une carte (S)LANX différente.
• si la Media Gateway ne comporte aucune carte GA-3, la carte SLAN du Communication Server
peut être suffisante ; une carte LAN16 est toutefois recommandée pour faciliter l'initialisation.
• les deux cartes LANX sont interconnectées et connectées au switch LAN.
Note :
Cette topologie introduit une boucle dans le réseau. Elle est possible si un des switches de la boucle supporte
le protocole STP. Les cartes LANX ne supportent pas ce protocole, le switch externe doit donc prendre en
charge le protocole STP (voir Protocole STP à la page 137).
Cette configuration offre les caractéristiques suivantes :
• l'indisponibilité d'une carte LANX ne bloque pas le système. Un Communication Server et une
Media Gateway sont toujours fonctionnels et connectés au LAN,
• l'indisponibilité du switch de connexion au LAN n'a pas d'impact sur le système téléphonique
puisque les deux cartes LANX sont connectées directement entre elles.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 126/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

GD-3
GD-3
LANSWITCH ETHERNET
9 10 11 12 13 14 15
LANX 16
UP-LINK

LANX
GA-3 CS-2 1 2 3 4 5 6 7 8

Media Gateway de
référence
Commutateur LAN
(avec support STP) LAN

GD-3 LANSWITCH ETHERNET


9 10 11 12 13 14 15
LANX 16
UP-LINK

LANX

1 2 3 4 5 6 7 8

CS-2

Figure 8.4 : Communication Server dupliqué avec 2 Media Gateways

Note :
Dans un système dupliqué (redondant), selon ACTIS, la configuration type inclut le Communication Server
principal dans le rack Media Gateway et le Communication Server de secours dans un rack 1U dédié.

8.4.1.4 Communication Server dupliqué avec 1 OmniPCX Media Gateway et 1 ACT Media
Gateway
Le câblage est effectué de la façon suivante :
• une carte LANX est placée sur l'OmniPCX Media Gateway,
• les deux Communication Servers sont connectés sur la carte LANX,
• la carte INT-IP de l'ACT Media Gateway est connectée sur la carte LANX.
Dans ce cas, la défaillance de la carte LANX provoque l'indisponibilité totale du système.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 127/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

Vers commutateur
réseau local

CS
CS-3

LANSWITCH ETHERNET LANX 16


9 10 11 12 13 14 15 UP-LINK

GD-3
LANX
CS-3
1 2 3 4 5 6 7 8
CS

INT-IP

Figure 8.5 : Communication Server dupliqué avec 1 OmniPCX Media Gateway et 1 ACT Media
Gateway

8.4.1.5 Communication Server dupliqué avec 2 OmniPCX Media Gateway et 1 ACT Media
Gateway
Le câblage est effectué de la façon suivante :
• une carte LANX est placée sur chacune des deux Media Gateway,
• chacune des deux cartes LANX reçoit un Communication Server,
• chacune des deux cartes LANX reçoit une des deux cartes INT-IP de l'ACT Media Gateway,
• une boucle est créée pour éliminer le point de défaillance : les deux cartes LANX sont connectées
au LAN switch et aussi directement entre elles.
Note :
cette configuration suppose que le switch externe supporte le protocole STP (voir Protocole STP à la page
137).
Cette configuration offre les caractéristiques suivantes :
• en cas de défaillance d'une carte LANX, un Communication Server, une Media Gateway et l'ACT
Media Gateway restent opérationnels et en liaison avec le LAN,
• en cas de défaillance du switch de connexion au LAN, le service téléphonique reste opérationnel.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 128/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

Media Gateway de référence

GD-3 LANSWITCH ETHERNET


9 10 11 12 13 14 15
LANX 16
UP-LINK

LANX
GA-3 CS-2 1 2 3 4 5 6 7 8

INT-IP 1

INT-IP 2 Commutateur LAN


(avec support STP) LAN

GD-3 LANSWITCH ETHERNET


9 10 11 12 13 14 15
LANX 16
UP-LINK

LANX

1 2 3 4 5 6 7 8

CS-2

Figure 8.6 : Communication Server dupliqué avec 2 OmniPCX Media Gateway et 1 ACT Media
Gateway

8.4.1.6 Configuration avec un système de messagerie vocale 4645


Le système peut s'avérer plus fiable lorsque la messagerie vocale 4645 se trouve sur un rack dédié.
En cas de défaillance ou de maintenance d'un Communication Server, la messagerie vocale 4645
reste opérationnelle, comme l'illustre l'exemple suivant.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 129/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

4645

GD-3 LANSWITCH ETHERNET


9 10 11 12 13 14 15
LANX 16
UP-LINK

LANX
GA-3 CS-2 1 2 3 4 5 6 7 8

Media Gateway de référence


Commutateur LAN
(avec support STP) LAN

GD-3 LANSWITCH ETHERNET


9 10 11 12 13 14 15
LANX 16
UP-LINK

LANX

1 2 3 4 5 6 7 8

CS-2

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 130/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

8.4.2 Configurations IP
Les deux exemples ci-dessous présentent les préconisations de câblage pour des configurations "IP"
où les équipements téléphoniques sont connectés via des switches externes. Ces configurations
conviennent dans les installations avec beaucoup d'IP-Phones.

8.4.2.1 Architecture IP “étendue”


Cette section présente un exemple d'architecture étendue (par exemple bâtiment de plusieurs étages)
où tous les équipements téléphoniques n'appartiennent pas au même réseau IP et sont séparés par
des routeurs. Dans ce cas la fiabilité du système dépend des routeurs entre les réseaux IP.
La solution proposée est la suivante :
• raccordement des deux Communication Servers et de la Media Gateway de référence sur 3
switches externes différents,
• duplication du routeur de connexion au LAN,
• raccordement des 3 switches sur les deux routeurs.
Note :
cette solution nécessite :
• des switches supportant les protocoles QoS, VLAN et STP,
• des routeurs supportant les protocoles HSRP (Hot Stand-by Routing Protocol) et VRRP (Virtual Router
Redundancy Protocol) pour fournir un routeur Main et un routeur Stand-by qui partagent une même adresse IP
virtuelle.
Cette configuration offre les caractéristiques suivantes :
• En cas de défaillance de l'un des deux switches de raccordement des Communication Servers, il y
a éventuellement basculement du Communication Server Stand-by en Main, et le système reste
opérationnel.
• en cas de défaillance du routeur Main, le routeur Stand-by prend le relais, ainsi la Media Gateway
déporté reste accessible et opérationnelle.

du groupe de travail
Commutateur / Routeur
CS-2

HSRP
CS-2 LAN
VRRP

GD-3

Media Gateway de référence


GD-3

Figure 8.8 : Architecture IP distribuée

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 131/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

8.4.2.2 Architecture IP “localisée”


Cette section présente un exemple de configuration localisée à un réseau IP. La connexion des
équipements téléphoniques se fait sur des switches externes “empilés” et formant une boucle.
Dans la figure, le câblage est effectué de la façon suivante :
• les deux Communication Servers et la Media Gateway sont raccordés chacun sur un switch
différent,
• les 3 switches sont raccordés entre eux par une boucle.
Note :
cette configuration nécessite des switches supportant les protocoles QoS, VLAN et STP.
En cas de défaillance de l'un des deux switches de raccordement des Communication Servers, il y a
éventuellement basculement du Communication Server Stand-by en Main, et le système reste
opérationnel.
OmniStack 6124 ou 6148
(prend en charge QoS,
VLAN, STP)

CS-2

GD-3 LAN
CS-2

Figure 8.9 : Architecture IP “localisée”

8.5 Rechargement de la carte GD/GA ou GD3/GA3


8.5.1 Présentation
Lorsque le fichier binaire de la carte GD/GA ou GD-3/GA-3 la carte est corrompue, leur mémoire flash
doit être rechargée
L'application logicielle OmniPCX Enterprise PC installer (appelé PC installer dans ce document) est
utilisée pour recharger la mémoire flash.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 132/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

Carte GD3/GA3 en
position contrôleur
Racks de matériel
commun

Câble croisé Ethernet Câble VT100

Installeur PC Console VT100


Figure 8.10 : Configuration du rechargement de la mémoire flash

Pour plus d'informations sur le PC installer, reportez-vous au document [28].


Pour de plus amples informations sur la connexion des cartes et la configuration des commutateurs,
consultez le document [28].
Les livraisons récupérées à partir des correctifs installés dans l'annuaire dhs3mgr de la machine qui
héberge le programme d'installation pour PC. Au moins un patch statique doit être disponible dans cet
annuaire de sorte que tous les types de binaires sont disponibles en téléchargement.

8.5.2 Rechargement de la carte GD ou GA


Afin de recharger les mémoires flash de la carte GD ou GA :
1. Effacez et formatez les mémoires flash
2. Téléchargez les fichiers binaires

8.5.2.1 Effacement et formatage des mémoires flash


1. Démarrez l'application PC installer (version 2.26 ou supérieure)
2. Configurer l'installeur PC :
a. Dans le champ Installation type, sélectionnez l'option GD/GA/… binary
b. Dans le champ Type of Media Gateway board, sélectionnez l'option GD/GA
c. Cliquez sur Appliquer.
3. Copiez (ou vérifiez la présence de) les fichiers binaires sur la machine hébergeant l'application PC
installer dans le répertoire /dhs3mgr/"version"/pcmao/boot_res/DHS3bin/downbin/emg.
Note :
La carte GD et GA utilisent les mêmes fichiers binaires.
4. Réglez la carte GD/GA pour une configuration de reformatage (également appelée mode LOLA) :
a. Réglez les commutateurs de configuration : les commutateurs 1, 2 et 4 sur ON et le
commutateur 3 sur OFF
b. Insérez la carte en position contrôleur (position 0 du rack)
5. Connectez la carte GD/GA à PC installer via un câble croisé Ethernet
6. Connectez la console VT100 au port Config de la carte
7. Démarrez la carte GD/GA avec le commutateur On/Off

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 133/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

La CPU LED indique la progression :

LED CPU Signification

2 x ON/OFF (250ms)/ 1 OFF ( 2 s) BIOS en progression

2 x ON/OFF (250ms)/ 1 OFF ( 2 s) Chargement de la RAM Linux

Fixé en ON Effacement et formatage de la mémoire flash

Clignotement rapide (50 ms/ 50 ms) Fin du formatage

Lorsque le formatage de la mémoire flash est terminé, le message suivant s'affiche sur la console :
Welcome to PeeWeeLinux
(none) login:
8. Arrêtez la carte GD/GA à l'aide du commutateur On/Off et attendre jusqu'à ce que la diode Power
soit passée au rouge
9. Arrêtez PC installer

8.5.2.2 Téléchargement des fichiers binaires GD/GA


1. Démarrez PC installer (version 2.26 ou supérieure)
2. Configurez PC installer
a. Dans le champ Installation type, sélectionnez l'option GD/GA/… binary
b. Cliquez sur Apply dans la fenêtre Installation parameters
3. Réglez la carte :
• Pour la carte GD, réglez la configuration du commutateur 2 en ON et les commutateurs 1, 3 et 4
en OFF
• Pour la carte GA, réglez la configuration des commutateurs 1 et 2 en ON, et les commutateurs 3
et 4 en OFF
4. insérez la carte en position contrôleur (emplacement 0)
5. Démarrez la carte GD/GA avec le commutateur On/Off
La fenêtre Client parameters affiche la liste des fichiers transférés.
Lorsque le téléchargement est terminé, vous êtes invité à ouvrir une session sur la console de
configuration.
6. Ouvrez une session admin.
7. Entrez la commande mgconfig et réglez la configuration IP
8. Arrêtez la carte GD/GA à l'aide du commutateur On/Off et attendre jusqu'à ce que la diode Power
soit passée au rouge

8.5.3 Effacement et rechargement d'une GD-3 carte ou GA-3 carte


Pour continuer :
1. insérez la carte en position contrôleur (emplacement 0)
2. connectez la carte à PC installer grâce à un câble croisé Ethernet
3. copiez (ou vérifiez la présence de) les fichiers binaires sur la machine hébergeant l'application PC
installer :
Les fichiers binaires GD-3 (selon la version) doivent être présents dans l'annuaire /
dhs3mgr/"version"/pcmao/boot_res/DHS3bin/downbin/mg3.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 134/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

Note :
Les cartes GD-3 et GA-3 utilisent les mêmes fichiers binaires.
4. Démarrez PC installer (version 2.26 ou supérieure)
5. Configurer l'installeur PC :
a. Dans le champ Installation type, sélectionnez l'option GD/GA/GD3/GA3/INTIP3/IOIP3 binary

Figure 8.11 : Exemple d'interface de PC installer


b. Dans le champ Media Gateway board designation, sélectionnez l'option GD3/GA3
c. Cliquez sur Appliquer.
PC installer attend la requête de la carte.
6. Connectez un terminal au port CONFIG de la carte
7. Basculez sur la carte et entrez dans le menu BIOS :
Deux secondes après la mise sous tension et lorsque l'invite Press ^B^I to enter into the
Bios menu s'affiche, appuyez rapidement sur les commandes CTRL + B et CTRL + I.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 135/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

Figure 8.12 : Le terminal effectue le suivi après la mise sous tension

Note :
Sur la nouvelle carte de génération, vous pouvez sauter cette opération. La carte requiert automatiquement les
champs binaires à partir de l'installeur PC.
8. Dans le menu BIOS, sélectionnez l'option 3 : Load from Ethernet .
La carte efface ses mémoires flash, demande les fichiers binaires à partir de l'installeur PC, et les
charge.
Lorsque le téléchargement est terminé, la carte redémarre.
Lorsque la carte est redémarrée, le menu mgconfig s'affiche :
Exemple :
Welcome to the GD configuration tool
---------------------------------------

FW version
mg3_07.59_01Apr16_17h40
---------------------------------------
Board role GD
MAC address 00809F2E1672
1. IP N/W Mode IPV4only
2. View/Modify IP Addresses
3. Crystal number 3 (Manual allocation)
4. IP QoS menu VLAN
disabled
5. BACKUP menu (Not
Available)
6. Duplex and speed mode menu auto
7. Download binaries timeout 1200[ms]
8. Security and Encryption PROTECT, SoftMSM enabled, PSKg2
9. Telnet server open
10. Archive log files
11. Allow shell commands usage allowed
12. IPV4 Forwarding
0. Exit
9. Sélectionnez l'option 2. View/Modify IP Addresses et configurez les paramètres IP.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 136/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

8.6 Protocole STP


8.6.1 Présentation du problème
La fiabilité du système téléphonique ne repose pas uniquement sur le Communication Server et les
équipements téléphoniques, mais également sur l'architecture du réseau IP et sur le type des switches
utilisés (basic, medium, high end).
Dans un réseau IP classique, l'architecture est en forme d'arbre (ou d'étoile), il n'y a pas de boucle. En
effet, les boucles posent un problème pour les trames multicast et les trames de diffusion, qui
continuent de circuler et qui se multiplient inutilement. D'un autre côté, le problème de l'architecture en
arbre est que chaque nœud constitue un point de blocage potentiel. En cas de défaillance d'un noeud,
toute la branche qui lui est raccordée se retrouve coupée du reste du réseau.
Exemple :
dans l'exemple présenté ci-dessous, le switch de connexion au LAN constitue un point de blocage. Sa défaillance
entraîne un fonctionnement dégradé du système téléphonique puisque les deux cartes LANX ne sont plus en
liaison l'une avec l'autre. Une connexion directe entre les deux cartes permettrait de pallier cet inconvénient.

LANSWITCH ETHERNET LANX 16

GD-3 9 10 11 12 13 14 15 UP-LINK

LANX
CS-2 1 2 3 4 5 6 7 8

Media Gateway de référence


Commu-
tateur réseau
local LAN

LANSWITCH ETHERNET LANX 16

GD-3 9 10 11 12 13 14 15 UP-LINK

LANX
1 2 3 4 5 6 7 8

Le commutateur LAN est un


point de défaillance

CS-2

8.6.2 Spanning Tree Protocol


STP est un protocole qui permet d'introduire des chemins redondants dans un réseau tout en
interdisant les boucles de routage.
Pour supprimer les boucles dans le réseau, STP met certains segments et ports de switch à l'état
bloqué. Pour cela STP choisit d'abord un switch racine (un pour chaque VLAN). Par défaut, le switch
racine est le swich dont l'adresse MAC est la plus petite. Sur le plan stratégique, il est préférable de
configurer le switch dont la position est centrale dans le réseau comme switch racine.
Une fois le switch racine choisi, un arbre est construit pour relier l'ensemble des équipements du
réseau. Le chemin pour relier le switch racine à un autre switch du réseau est le chemin de coût
minimum. Par défaut, c'est le chemin le plus direct mais il est aussi possible de configurer

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 137/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

manuellement les coûts des différentes ports de façon à privilégier certaines liaisons dont la bande
passante est plus élevée.
Cette configuration résulte en spécialisation des ports des switches :
• port racine : port permettant de joindre le switch racine,
• port spécifié : port d'acheminement vers un segment du LAN,
• port alternatif : port bloqué fournissant un chemin alternatif vers le switch racine,
• port de sauvegarde : port bloqué pouvant servir en cas de défaillance de certains éléments du
réseau.
La construction initiale de l'arbre se fait par diffusion de trames BPDU émises par les éléments du
réseau. Une fois la construction initiale achevée, les trames BPDU sont émises périodiquement afin de
vérifier le bon fonctionnement de tous les liens du réseau. Lorsqu'une défaillance est constatée sur le
réseau, un nouvel arbre est construit. Certains ports initialement à l'état bloqué deviennent actifs et
vice-versa.
Exemple : dans le réseau maillé ci-dessous, A est choisi comme racine pour sa position centrale. E est
le commutateur désigné pour accéder à F et G. Sur le schéma, seuls les ports root (RP) sont indiqués.
Les pointillés, qui correspondent aux segments bloqués, aboutissent sur des ports bloqués. Les autres
ports sont en acheminement.

Equipements terminaux

Commutateur racine
D F
RP RP

RP RP
C RP A E G

RP

Figure 8.13 : Exemple de construction d'arbre

Si le commutateur E tombe en panne, un nouvel arbre est construit pour réparer le problème. Le
commutateur D est désigné pour atteindre F et G, et l'affectation des ports est modifiée en
conséquence.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 138/469


Chapitre 8 Passerelle multimédia avec matériel traditionnel

Equipements terminaux

Commutateur racine RP
D F
RP
RP

C RP A E G

RP

Figure 8.14 : Modification de l'arbre après défaillance d'un noeud

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 139/469


Chapitre

9 Passerelles multimédia avec


matériel Crystal

9.1 Introduction
9.1.1 Présentation
Ce document présente la mise en service d'une ACT Media Gateway raccordée sur IP. La particularité
du raccordement sur IP est que la liaison de l'ACT Media Gateway avec le Call Server ne peut se faire
immédiatement. Au préalable, une phase d'acquisition des paramètres IP par la carte contrôleur de
l'ACT Media Gateway et un téléchargement des binaires du Call Server sont nécessaires.
Une ACT Media Gateway sur IP est contrôlée par une carte INT-IP B (ou IOIP), placée en position
CPU. Cette carte peut être dupliquée. La carte INT-IP B (ou IOIP) assure seulement le lien avec le Call
Server ou l'alvéole Crystal principale. Elle n'assure pas la fonction de passerelle H.323, et ne gère pas
la signalisation des postes IP.

9.2 Architecture
En se basant sur les trois topologies type présentées dans le Introduction à la page 100, les
configurations rencontrées sont de trois types de base.

9.2.1 Configuration 1
La zone principale est composée d'une passerelle média OmniPCX (S et L) : il peut y avoir une
passerelle média ACT auxiliaire dans la zone principale et des passerelles média ACT distantes par IP.
Le raccordement avec le serveur d'appel se fait via IP.

5 Call Server main dans une configuration dupliquée

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 140/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

INT-
IP B

Passerelle média ACT


distante par IP

WAN

LAN

Passerelle média
INT-
OmniPCX
GD IP B

Serveur
Passerelle d'appel
média ACT
auxiliaire
Serveur applicatif ou
MEX MEX
carte CS

Zone principale

Figure 9.1 : Configuration 1

9.2.2 Configuration 2
Zone principale dotée d'une alvéole Crystal principale hébergeant le serveur d'appel sur une carte
CPU : il peut y avoir des passerelles média ACT distantes par IP. Le lien inter-ACT s'établit entre le
CPU et la carte INT-IPB. La carte INT-IPA fournit la ressource pour la communication VOIP.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 141/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

INT- Passerelle média


IP B ACT distante par IP

WAN

LAN

Alvéole Crystal
INT- principale avec
CPU
IP A serveur d'appel

Zone principale

Figure 9.2 : Configuration 2

9.2.3 Configuration 3
Zone principale avec passerelle média ACT et serveur d'appel sur serveur applicatif. Dans ce cas,
l'alvéole Crystal principale est raccordée au serveur d'appel via le réseau IP. On peut aussi avoir des
passerelles média ACT distantes sur IP.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 142/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

INT-
IP B

Passerelle média ACT


distante par IP

WAN

LAN

INT-
IP B
Plate-forme du serveur
Internet

Passerelle média
Serveur applicatif ACT principale

Zone principale

Figure 9.3 : Configuration 3

Note :
Avec cette dernière configuration, on peut utiliser une connexion INTOF ou RT2 derrière la passerelle média ACT
principale.
Dans le cas d'une alvéole Crystal périphérique sur INTOF, 2 modes de signalisation sont possibles : le mode TS16
ou N64.

IP Network

INT-IP B or
IOIP Board
Level 1
INT- INTOF
IP A A
INTOF
B

INTOF
B
Level 2
Internet Server platform

Level 2 INTOF Links


Appliance Server

Main Area

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 143/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

Note :
La carte INT-IP3 ne peut être utilisée comme carte IOIP.

9.2.4 Restriction
Sur une passerelle média ACT, le INT-IPB principal et le INT-IPB auxiliaire doivent être de la même
génération de cartes : deux cartes INT-IP3 ou deux cartes INT-IP de l'ancienne génération.

9.3 Mise en service


9.3.1 Généralités
Quelle que soit l'architecture, le principe de la mise en œuvre est identique. La seule différence est
avec la configuration 3 (voir la section Configuration 3 à la page 142) : en cas de raccordement INTOF
avec signalisation 4*64 kbps, il faut déclarer une carte IOIP à la place de la carte INT-IP B.
Note :
La carte INT-IP3 ne peut être utilisée comme carte IOIP.

9.3.2 Principe
Pour mettre en service une passerelle média ACT, il faut :
1. Si nécessaire (configuration n°2 ci-dessus), déclarer une carte INT-IP A dans l'alvéole Crystal
principale.
2. Déclarer la passerelle média ACT sur le serveur d'appel à l'aide de l'outil de configuration du PCX.
3. Installer et connecter la carte INT-IP B (ou IOIP) dans la passerelle média ACT.
4. Démarrer la passerelle média ACT.

9.3.3 Déclaration de la carte INT-IP A


Dans la configuration n°2, au moins une carte INT-IP A doit être déclarée sur l'ACT principal. Cette
carte fournit des ressources de compression.

9.3.4 Déclaration de la passerelle média ACT


Il faut donc déclarer :
1. L'alvéole Crystal de la passerelle média ACT (toujours déclaré comme alvéole périphérique).
2. Une carte INT-IP B (ou IOIP) en position CPU.
3. L'adresse Ethernet (MAC) de la carte INT-IP B (ou IOIP).
4. Au moins une autre carte dans l'alvéole Crystal (nécessaire pour la mise en service).

9.3.4.1 Déclarer l'alvéole Crystal de la passerelle média ACT


1. Sélectionnez Alvéole.
2. Consulter/modifier les attributs suivants :

Adresse de l'alvéole Saisir le numéro de l'alvéole Crystal.


Note :
Les numéros 0, 18 et 19 sont réservés.

Type d'alvéole Sélectionner le type d'alvéole Crystal dans le menu : Interfaces


ACT-14 ou Interfaces ACT-28.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 144/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

Nom du rack Saisir un nom pour l'alvéole Crystal.

Type ACT Sélectionner Alvéole ACT périphérique.


Remarque :
Dans la configuration 3, l'alvéole Crystal de la zone principale est aussi
déclarée comme alvéole ACT périphérique. En gestion, c'est le serveur
d'appel qui est considéré comme ACT principal (n° 0).

3. Confirmer vos saisies

9.3.4.2 Déclaration de la carte INT-IP B ou IOIP


1. Sélectionnez Alvéole > Carte.
2. Consulter/modifier les attributs suivants :

Adresse de l'alvéole Saisir le numéro de l'alvéole Crystal.

Adresse de la carte Saisir le numéro de l'emplacement de la carte dans l'alvéo-


le Crystal.
Cette carte doit se trouver dans un emplacement CPU.
Les choix possibles sont :
• Emplacement 1 dans une alvéole Crystal à 4
emplacements (Voice Hub) ou une alvéole Crystal à 9
emplacements (WM1)
• Emplacement 6 dans une alvéole Crystal à 14
emplacements
• Emplacement 20 dans une alvéole Crystal à 28
emplacements

Type d'interface Sélectionner INTIPB, INTIP3B ou IOIP (si le mode de si-


gnalisation utilisé est IO2).

Carte fille INTIP Indiquer le type et le nombre de cartes filles installées sur
la carte. Les options possibles sont :
• Aucune : pas de carte fille.
• GIP6x1 : une carte fille GIP6.
• GIP6x2 : deux cartes fille GIP6.
• 1 GIP4-4 : une carte fille GIP4-4 (de la version R6.0).
• 2 GIP4-4 : deux cartes fille GIP4-4 (de la version R6.0).
• 1 GIP6A : une carte fille GIP6A.
• 1 GIP4-1 : une carte fille GIP4-1 (de la version R6.0).
• 2 GIP6A : deux cartes fille GIP6A.
• 2 GIP4-1 : deux cartes fille GIP4-1 (de la version R6.0).
• ARMADA : si la carte mère est une carteINT-IP3 (de la
version R9.1)
Si une carte IOIP est utilisée, une carte fille ne peut pas
être installée (pas de compresseur sur les cartes IOIP).

Version IP Coupleur IP par défaut


3. Confirmer vos saisies

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 145/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

Note :
Une fois la carte créée, un attribut supplémentaire apparaît en consultation/modification :

Nb de compresseurs pour périphéri- Saisir le nombre de compresseurs utilisables. La valeur sai-


ques IP sie entre dans le calcul du nombre maximum de compres-
seurs du PCX pour les verrous 135 "G729A Server"et 469
"G723.1 Server".

Selon la version de configuration du matériel, la table ci-dessous détaille le nombre de canaux VOIP disponibles.

Profil Compléments ARMADA Canaux VOIP

INT-IP3B 0 30
Principal/Options
1 60 (30+30)

9.3.4.3 Saisir l'adresse Ethernet (MAC) de la carte INT-IP B (ou IOIP)


Après déclaration de la carte INT-IP B, il faut renseigner son adresse MAC dans ses paramètres
Ethernet. Les paramètres IP ne sont pas à renseigner ici, ils le seront lors de l'initialisation de la carte.
1. Sélectionner Alvéole > Carte > Paramètres Ethernet
2. Consulter/modifier les attributs suivants :

Adresse de l'alvéole Saisir le numéro de l'alvéole Crystal.

Adresse de la carte Saisir le numéro de l'emplacement de la carte dans l'al-


véole Crystal.

Type d'interface INTIPB ou IOIP (si signalisation 4*64 kbps sur INTOF).

Adresse Ethernet de la carte Saisir l'adresse Ethernet MAC de la carte. Cette adres-
se est notée sur l'étiquette de la carte.
3. Confirmer vos saisies

9.3.4.4 Déclaration d'une autre carte


1. Sélectionnez Alvéole > Carte.
2. Consulter/modifier les attributs suivants :

Adresse de l'alvéole Saisir le numéro de l'alvéole Crystal.

Adresse de la carte Saisir le numéro de l'emplacement de la carte dans l'alvéole Crystal.

Type d'interface Choisir une carte dans le menu.


3. Confirmer vos saisies

9.3.5 Installer et connecter la carte INT-IP B (ou IOIP) dans la passerelle média ACT
Note :
Cette section ne concerne pas les cartes INT-IP3.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 146/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

La procédure suivante s'applique aux deux cartes INT-IP B et IOIP. En effet, physiquement, la carte IOIP est une
carte INT-IP2 sans compresseurs (c'est la déclaration en gestion comme carte IOIP qui lui donne sa
fonctionnalité).
1. Sur la carte INT-IP B, indiquer le numéro de l'alvéole Crystal à l'aide des commutateurs de "numéro
du Crystal". Il y a 8 commutateurs chacun correspondant à un bit (attention aux LSB et MSB).
Exemple de Exemple de
configuration : N° configuration : N°
alvéole = 10 alvéole = 16
OFF ON OFF ON OFF ON
4 MSB 4 MSB 4 MSB
3 3 3
2 2 2
Configuration de numéro d'alvéole 1 1 1
OFF=0, ON=1 (codage binaire) 4 4 4
3 3 3
2 2 2
1 LSB 1 LSB 1 LSB

2. Installer la carte INT-IP B dans l'alvéole Crystal, à l'emplacement CPU, comme suit :
•Emplacement 1 dans une alvéole Crystal à 4 emplacements (Voice Hub) ou une alvéole Crystal
à 9 emplacements (WM1)
• Emplacement 6 dans une alvéole Crystal à 14 emplacements
• Emplacement 20 dans une alvéole Crystal à 28 emplacements
3. Connecter l'adaptateur à la carte INT-IP B comme suit :
• Pour l'alvéole Crystal à 9 emplacements (WM1), à 14 emplacements ou à 28 emplacements :
connecter le connecteur 10/100 base T (réf. 3BA 23243 AA) à la carte INT-IP B en fond de
panier.
• Pour l'alvéole Crystal à 4 emplacements (Voice Hub) : connecter le module de 9 ports (VH
PATCH PANEL INT-IP MODULE/ref 3BA 23244 AA) au panneau de brassage..
4. Connecter l'adaptateur au LAN par un câble RJ45 droit.
5. Placer une autre carte dans l'alvéole (pour que la carte INT-IP B puisse s'initialiser, il est nécessaire
qu'au moins une autre carte soit déclarée et en service dans son alvéole).

9.3.6 Installation et connexion de la carte INT-IP3 à la passerelle média ACT


1. Installer la carte INT-IP3 dans l'emplacement CPU principal ou optionnel.
Note :
Le Voice Hub n'est pas pris en charge par INT-IP3.
2. Connectez le connecteur 10/100/1000 base T (3BA23278AA) comme indiqué dans INT-IP3 -
Raccordements externes
3. Connecter l'adaptateur au LAN par un câble RJ45 droit.

9.3.7 Démarrage de la passerelle média ACT


Le démarrage de la passerelle média correspond à l'initialisation de la carte INT-IP B. Deux modes
d'initialisation sont proposés :
• Initialisation statique : les paramètres IP sont configurés manuellement sur la carte INT-IP B.
L'initialisation statique est obligatoire s'il n'y a pas de serveur DHCP. Elle est également conseillée
pour des raisons de fiabilité, afin que le fonctionnement de la passerelle média ACT ne soit pas
dépendant de la disponibilité du serveur DHCP. Voir Procédure d'initialisation statique de la carte
INT-IP B (ou IOIP) à la page 148.
• Initialisation dynamique (programmée par défaut) : les paramètres IP sont automatiquement
envoyés à la carte INT-IP B par un serveur DHCP. Voir Procédure d'initialisation dynamique de la
carte INT-IP B (ou IOIP) à la page 149.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 147/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

Notes :

• Les deux modes d'initialisation existent pour les cartes INT-IP B et IOIP.
• Pour les cartes INT-IP3, seule l'initialisation statique est autorisée en raison de contraintes de sécurité.

9.3.7.1 Procédure d'initialisation statique de la carte INT-IP B (ou IOIP)


Note :
Pour l'initialisation statique INT-IP3, voir : INT-IP3 Procédure d'initialisation statique de la carte B à la page 150.
9.3.7.1.1 Généralités
1. L'administrateur système configure les paramètres IP de la carte depuis une console connectée
directement sur le devant de la carte INT-IP B. Les paramètres IP à saisir sont :
• L'adresse IP de la carte INT-IP B
• Le masque de sous-réseau IP
• L'adresse du routeur
• L'adresse IP du serveur TFTP 1
• L'adresse IP du serveur TFTP 2
Note :
Dans une configuration dupliquée, les adresses à saisir dans les champs du serveur TFTP 1 et du serveur
TFTP 2 sont les adresses IP principales des serveurs d'appel, comme suit :
• Lorsque les deux serveurs d'appel sont sur le même sous-réseau IP, une même adresse IP principale
peut être utilisée pour les deux serveurs d'appel. Celle-ci ne doit être saisie que dans le champ Serveur
TFTP 1.
• Lorsque les deux serveurs d'appel sont sur des sous-réseaux IP différents, les deux adresses IP
principales des serveurs d'appel doivent être saisies dans les champs Serveur TFTP 1 et Serveur
TFTP 2.
2. La carte INT-IP B télécharge le fichier lanpbx.cfg à partir du serveur TFTP. Ce fichier contient la
liste des adresses IP des serveurs d'appel du réseau PCX. Pour plus d'informations sur la
génération lanpbx.cfg, voir lanpbxbuild - Exploitation (si le fichier n'existe pas déjà sur le PCX, il
est créé automatiquement).
3. La carte INT-IP B envoie une requête TFTP vers les adresses IP des serveurs d'appel déclarés
dans le fichier lanpbx.cfg.
4. La carte INT-IP B télécharge les binaires à partir du serveur d'appel principal.
5. La carte INT-IP B envoie une nouvelle requête TFTP à l'adresse principale des deux serveurs
d'appel configurés précédemment.
6. La carte INT-IP B télécharge le fichier startintip à partir du serveur d'appel principal.
9.3.7.1.2 Lancement de la procédure d'initialisation statique
Pour configurer la carte en statique, il faut accéder au menu d'accueil en connectant une console sur la
face avant de la carte :
1. Brancher le câble V24 sur la carte :
• Pour la carte INT-IP, la référence du câble est 3BA 28112.
• Pour la carte INT-IP, la référence du câble est 3EH 75003 AA.
• Pour la carte INT-IP3, la référence du câble est 3EH 75003 AA.
2. Configurer la console comme suit :
• 9600 bps
• 8 N1
• Contrôle du flux XON/XOFF
3. Quand le message Hit ENTER key to suspend coupler boot process apparaît, appuyer
sur la touche Entrée pour afficher le menu principal :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 148/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
IP configuration Menu
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Available commands :
– vue : affichage de la configuration actuelle
– chmode : modification du mode de configuration IP (statique/dynamique)
– chip : modification des paramètres IP statiques
- chqual : modification des paramètres de qualité par
défaut
– save : sauvegarde des modifications de configuration
– reset : réinitialisation du coupleur

Use? or ? <cmd> to get help on Command

Config :
4. Saisir chmode, puis 1 pour passer la procédure d'initialisation en mode statique.
5. Saisir chip et configurer les paramètres IP suivants :
• l'adresse IP de la carte INT-IP B,
• le masque de sous-réseau IP,
• l'adresse IP du routeur,
• l'adresse IP du serveur TFTP 1,
• l'adresse IP du serveur TFTP 2.
6. Saisir save pour enregistrer ces paramètres.
7. Saisir reset pour réinitialiser la carte.
8. Vérifier l'état d'initialisation en tapant la commande : Config <Shelf No.>

9.3.7.2 Procédure d'initialisation dynamique de la carte INT-IP B (ou IOIP)


Note :
L'initialisation dynamique n'est pas autorisée pour la carte INT-IP3 (pas d'utilisation de serveur DHCP). Seule
l'initialisation statique est autorisée en raison de contraintes de sécurité.
9.3.7.2.1 Généralités
1. Au démarrage de la carte, la carte INT-IP B envoie une requête au serveur DHCP qui lui retourne
les paramètres IP suivants :
• l'adresse IP de la carte INT-IP B,
• le masque de sous-réseau IP,
• l'adresse du routeur,
• l'adresse du serveur TFTP.
2. La carte INT-IP B télécharge le fichier lanpbx.cfg à partir du serveur TFTP. Ce fichier contient la liste
des adresses IP des serveurs d'appel du réseau PCX. Pour plus d'informations sur la génération
lanpbx.cfg, voir lanpbxbuild - Exploitation (si le fichier n'existe pas déjà sur le PCX, il est créé
automatiquement).
3. La carte INT-IP B envoie une requête TFTP vers les adresses IP des serveurs d'appel déclarés
dans le fichier lanpbx.cfg.
4. La carte INT-IP B télécharge les binaires à partir du serveur d'appel principal.
5. La carte INT-IP B envoie une nouvelle requête TFTP à l'adresse principale des deux serveurs
d'appel configurés précédemment.
6. La carte INT-IP B télécharge le fichier startintip à partir du serveur d'appel principal.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 149/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

9.3.7.2.2 Lancement de la procédure d'initialisation dynamique

Spécifications :
• Avant de démarrer l'initialisation, il faut programmer sur le serveur DHCP une adresse statique
(correspondance adresse Ethernet (MAC) - adresse IP) pour la carte INT-IP B. L'intérêt de
l'adressage statique est que le serveur DHCP attribue toujours la même adresse IP à la carte INT-
IP B lors des démarrages successifs. Pour plus d'informations, voir Serveur DHCP - Procédure de
configuration.
• Si le serveur DHCP est interne au serveur d'appel, aucune adresse de serveur TFTP ne doit être
saisie dans la configuration du serveur DHCP. Le serveur DHCP fournit l'adresse IP appropriée
pour le serveur d'appel. Dans une configuration dupliquée où les deux Call Server sont sur des
sous-réseaux différents, un relais DHCP doit être activé sur le sous-réseau IP sur lequel la carte
INT-IP B se trouve.
• Si le serveur DHCP est externe, l'adresse du serveur TFTP doit être saisie dans la configuration
du serveur DHCP. Dans une configuration dupliquée où les deux serveurs d'appel sont sur des
sous-réseaux IP différents, le serveur TFTP doit être externe.

L'initialisation de la carte INT-IP B démarre dès que la carte est installée dans la passerelle média ACT.
Note :
Si le mode de démarrage de la carte a été modifié précédemment et qu'il est en statique, il faut le repasser en
dynamique à l'aide du Menu de configuration IP. Ce menu est disponible depuis une console
connectée sur la face avant de la carte INT-IP B. Pour plus d'informations, voir Lancement de la procédure
d'initialisation statique à la page 148.

9.3.7.3 INT-IP3 Procédure d'initialisation statique de la carte B


L'administrateur configure les paramètres IP de la carte INT-IP3 B à partir d'une console utilisant la
commande mgconfig.
1. Connecter une console comme l'illustre : INT-IP3 - Raccordements externes - Raccordement d'une
console pour la configuration statique
2. Ouvrir une session root (par défaut, le mot de passe est vide)
3. Saisir la commande mgconfig
Les paramètres IP à saisir sont :
• L'adresse IP de la carte BINT-IP3
• Le masque de sous-réseau IP
• L'adresse du routeur
• L'adresse par rôle du serveur d'appel
• L'adresse par rôle de redondance du serveur d'appel
Note :
Dans une configuration dupliquée de serveur d'appel :
• Lorsque les deux serveurs d'appel sont sur le même sous-réseau IP, une même adresse IP principale
peut être utilisée pour les deux serveurs d'appel. Cette adresse doit être saisie une seule fois dans le
champ Adresse par rôle du serveur d'appel.
• Lorsque les deux serveurs d'appel sont sur des sous-réseaux IP différents, l'adresse IP principale
dupliquée de serveur d'appel doit être saisie dans le champ Adresse par rôle de redondance du
serveur d'appel.
4. Quitter l'outil mgconfig et quitter la session
Après avoir configuré, la INT-IP3B :
1. envoie une requête TFTP aux adresses IP principales des deux serveurs d'appel configurés
précédemment,

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 150/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

2. télécharge les binaires à partir du serveur d'appel principal,


3. envoie une nouvelle requête TFTP aux adresses IP principales des deux serveurs d'appel
configurés précédemment
4. télécharge le fichier startemg à partir du serveur d'appel principal.

9.3.8 Configuration de l'adresse du PCS sur la carte INTIP


Si la passerelle média ACT est secourue par un PCS, l'adresse IP du PCS doit être configurée sur la
carte INT-IP. Pour configurer l'adresse du serveur de communication passif de la carte INT-IP, voir
Configuration de l'adresse du PCS sur les cartes INTIP à la page 92.
Note :
N'utilisez pas l'adressage de rôles (adresse IP principale) pour configurer l'adresse du serveur de communication
passif de la carte INT-IP.

9.4 Maintenance
9.4.1 Connexion à une passerelle média
Les sessions Telnet sont disponibles sur toutes les cartes INT-IP.
À partir de la version R9.0, le serveur telnet doit être activé manuellement avant l'ouverture d'une
session telnet (voir. L'activation et la désactivation du serveur Telnet sont effectuées à l'aide de l'outil
mgconfig sur la carte INT-IP3. Sur les cartes INT-IP/INT-IP2, l'activation de serveur Telnet n'est pas
effectuée via mgconfig, mais via une commande accessible depuis le menu de configuration IP de la
carte.
La durée de l'activation est soit permanente, soit limitée par un délai configuré en jours.
Les sessions Telnet peuvent être ouvertes uniquement à partir du serveur de communication principal,
via la commande telnet_al. Dans une configuration Com Server unique, la commande telnet
peut être également utilisée pour ouvrir des sessions Telnet. Lorsque le délai de temporisation expire,
le serveur Telnet est arrêté et il est impossible d'ouvrir une nouvelle session Telnet. Les sessions Telnet
ouvertes ne sont pas fermées.
Pour accéder à une passerelle média via Telnet :
1. Détection de problèmes nécessitant une intervention sur la carte correspondante :
• Effectuer les opérations suivantes :
1. Connectez-vous à la carte correspondante par l'intermédiaire du port V24
2. Quand le message Hit ENTER key to suspend coupler boot process apparaît,
appuyer sur la touche Entrée pour afficher le menu principal :
3. Configurer le mode d'activation du serveur Telnet
4. Saisir save pour enregistrer ces paramètres.
5. Saisir reset pour réinitialiser la carte.
• On INT-IP3 boards, perform the following operations:
1. Connectez-vous à la carte correspondante par l'intermédiaire du port V24 (ou cpl_online à
partir du serveur de communication)
2. Ouvrez une session à partir du compte root et exécutez la commande mgconfig.
Le mode d'activation du serveur Telnet (open ou close) est affiché en regard de l'option 13.
Telnet server
3. Si le mode d'activation est défini à close, sélectionnez l'option 13. Telnet server
4. Choisir entre 1: Open or 2: Open avec temp

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 151/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

5. Appuyer sur 0. pour quitter l'outil.


6. Réinitialiser la carte
2. Ouvrir une session sur le serveur de communication principal
3. On the Com Server prompt, enter the telnet_al command
4. Lorsque la session Telnet est ouverte, entrer le login et le mot de passe appropriés.
Note :
Use the admin account (default password: admin). Sur les cartes INT-IP3, utilisez le compte racine sans mot
de passe.
Note :
Le serveur Telnet est limité au lancement de sessions. S'il est hors service, l'exécution des sessions Telnet en
cours se poursuit.

9.4.2 Codes d'erreur


En cas d'erreur, les témoins lumineux situés sur le panneau avant s'allument. Pour plus de détails,
voir :
• INT-IP et INT-IP2 : INT-IP - Configuration matérielle
• INT-IP3:INT-IP3 - Configuration matérielle

9.4.3 Traces du boot de la carte


Il est possible de tracer le boot de la carte sur une console connectée sur la face avant de la carte à
l'aide d'un câble (comme indiqué dans Procédure d'initialisation statique de la carte INT-IP B (ou IOIP)
à la page 148). La trace donne des informations sur le téléchargement des binaires, la version de
binaires, les paramètres IP, l'adresse du serveur d'appel, etc.
Exemple :
Dans cet exemple, le serveur DHCP a attribué l'adresse 172.231.47.19.
------------------------------------------------------------------------------
Carte logique : INTIP B principal - Crystal 2 (configuration IP dynamique utilisant DHCP)
Carte physique : Révision 1 = AB (MPC8260 40MHz)
MuP : Version 0081 Révision 0101
Version de téléchargement/boot : intip _04.03.0_03Dec01_11h29
Version d'application : intip _04.07.1_09Jan02_08h56
------------------------------------------------------------------------------
---> Appuyer sur la touche ENTREE pour suspendre la procédure de bootage de
coupleur <--- INTIP :
5 sec. avant le démarrage du coupleur
4 sec. avant le démarrage du coupleur
3 sec. avant le démarrage du coupleur
2 sec. avant le démarrage du coupleur
1 sec. avant le démarrage du coupleur

Démarrage du coupleur
00000004-000007E4 : ConfigIP : Découverte de nos paramètres IP en utilisant la requête DHCP
00000005-000007E4 : DHCP : Mon adresse Ethernet est 00:80:9F:04:9C:0E
00000006-000007E4 : DHCP : Envoi DHCP_DISCOVER (diffusion)
00000007-00000BCD : DHCP : Commutateur d'état INIT_STATE
00000008-00000F6D : DHCP : Envoi DHCP_DISCOVER (diffusion)
00000009-00000F6E : DHCP : Réception DHCP_OFFER depuis 172.231. 47. 1
0000000A-00000F6E : DHCP :Ce DHCP_OFFER vient du serveur Alcatel 4400 DHCP
0000000B-00000F6E : DHCP : DHCP_OFFER contain @IP 172.231. 47. 19 @TFTP 172.231. 47. 3
0000000C-00000F6E : DHCP : Passage à l'état REQUESTING_STATE
0000000D-00000F6E : DHCP : Envoi DHCP_REQUEST[0] [ServerId 172.231. 47. 3 ReqIP 172.231. 47.
19] (diffusions)
0000000E-00000F89 : DHCP : Réception DHCP_ACK depuis 172.231. 47. 1
0000000F-00000F89 : DHCP : Passage à l'état BOUND_STATE
00000010-00000F89 : DHCP : Adresse IP de carte : 172.231. 47. 19
00000011-00000F89 : DHCP : Masque de sous-réseau : 255.255.255. 0
00000012-00000F89 : DHCP : Adresse IP du routeur : 172.231. 47.254
00000013-00000F89 : DHCP : Adresse IP du DHCP : 172.231. 47. 3
00000014-00000F89 : DHCP : Adresse IP du TFTP : 172.231. 47. 3
00000015-00000F89 : DHCP : LEASE TIME : 86400 secondes

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 152/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

00000016-00000F89 : DHCP : Lancement temporisation [43200 , 75600 , 86400]


00000017-00000F89 : ConfigIP : Paramètres IP viennent du serveur DHCP 172.231. 47. 3
00000018-00000F89 : ConfigIP : Adresse IP : 172.231. 47. 19
00000019-00000F89 : ConfigIP : Masque de sous-réseau : 255.255.255. 0
0000001A-00000F89 : ConfigIP : IP du routeur par défaut : 172.231. 47.254 ping fd = 2
0000001B-00000F8C : Réinitialisation des compteurs d'appels affichés
0000001C-00000F8C : LANPBX : Téléchargement du fichier 'lanpbx.cfg' du serveur 172.231.47.3

9.5 Rechargement de la carte INT-IP3 ou IOIP3


9.5.1 Présentation générale
Le rechargement de la mémoire flash est requis lorsque :
• La mémoire flash est corrompue
• Le type de carte est modifié (basculement entre INT-IP3 et IOIP3).
Avant d'être livrée, une mémoire flash est chargée en usine pour INT-IP3. Avant l'installation d'une
carte IOIP3, vous devez charger la mémoire flash.
L'application logicielle Alcatel-Lucent OmniPCX Enterprise Communication Server PC installer (appelé
PC installer dans ce document) est utilisée pour recharger la mémoire flash.

Rack équipement Crystal Carte INT-IP3 ou


IOIP3 en position CPU

Câble
VT100
Câble croisé
Ethernet
Console VT100
Programme d'installation PC

Figure 9.4 : Configuration du rechargement de la mémoire flash

Pour plus d'informations sur PC installer, voir Enterprise PC Installer - Mise en service - Présentation
générale
Pour plus d'informations sur les connexions de la carte, voir INT-IP3 - Raccordements externes -
Raccordement réseau Ethernet.
Les livraisons récupérées à partir des correctifs installés dans l'annuaire dhs3mgr de la machine qui
héberge le programme d'installation pour PC. Au moins un patch statique doit être disponible dans cet
annuaire de sorte que tous les types de binaires sont disponibles en téléchargement.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 153/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

9.5.2 Effacement et rechargement d'une carte INT-IP3 ou d'une carte IOIP3


Pour continuer :
1. Insérez la carte dans une position CPU (emplacement 6, 10 ou 20)
2. Connecter la carte à PC installer avec un câble Ethernet croisé
3. Copier (ou vérifier la présence de) des fichiers binaires sur la machine hébergeant l'application PC
installer :
Les fichiers binaires INT-IP3 (selon la version) doivent être présents dans l'annuaire /
dhs3mgr/"version"/pcmao/boot_res/DHS3bin/downbin/intip3.
Les fichiers binaires IOIP3 (selon la version) doivent être présents dans l'annuaire /
dhs3mgr/"version"/pcmao/boot_res/DHS3bin/downbin/ioip3.
4. Démarrer PC installer :
• Pour la carte INT-IP3, la version V2.26 de PC installer ou une version supérieure est requise
• Pour la carte IOIP3, la version V2.26 de PC installer ou une version supérieure est requise
5. Configurer PC installer :
a. Dans le champ Installation type, sélectionnez l'option GD/GA/GD3/GA3/INTIP3/IOIP3 binary

Figure 9.5 : Exemple d'interface de PC installer


b. Dans le champ Media Gateway board designation, sélectionnez l'option INTIP3 ou IOIP3
c. Cliquez Apply dans la fenêtre Installation parameters.
PC installer attend les requêtes de la carte.
6. Connecter une console au port Config. de la carte
7. Basculez sur la carte et entrez dans le menu BIOS :
Deux secondes après la mise sous tension et lorsque l'invite Press ^B^I to enter into the Bios
menu s'affiche, appuyez rapidement sur la commande CTRL + B et CTRL + I.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 154/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

Figure 9.6 : Le terminal effectue le suivi après la mise sous tension

Note :
Sur la nouvelle carte de génération, vous pouvez sauter cette opération. La carte demande automatiquement
les champs binaires à PC installer.
8. Dans le menu BIOS, sélectionnez l'option 3 : Load from Ethernet
La carte efface les mémoires flash, demande les fichiers binaires à PC installer et le charge.
Lorsque le téléchargement est terminé, la carte redémarre.
Lorsque la carte est redémarrée, le menu mgconfig s'affiche :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 155/469


Chapitre 9 Passerelles multimédia avec matériel Crystal

Figure 9.7 : menu mgconfig


9. Configurer les paramètres IP

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 156/469


Chapitre

10 Raccordements INTOF

10.1 Introduction
Le raccordement INTOF est utilisé pour relier un ACT principal à un ACT périphérique : sa capacité est
de 4 MIC (8Mbps), sa longueur est limitée (en fonction du support physique utilisé).

10.2 Description détaillée


10.2.1 Raccordement d'un ACT périphérique par cartes INTOF2
La carte INTOF2 permet le raccordement d'un ACT principal avec un ACT périphérique. Le lien inter-
ACT se compose de 4 MIC (8Mbps). La longueur du lien est limitée, en fonction du support physique
utilisé :
• Fils en cuivre : maximum = 600m
• Fibre optique multimode : maximum = 5km
• Fibre optique monomode : maximum = 40km
La liaison INTOF est possible derrière :
• l'ACT principal avec CPU,
• un autre ACT sur INTOF2, si tant est qu'il est derrière ACT principal avec CPU,

Niv. 1
CPU
ACT principal
INTOF
A
INTOF
B
INTOF
A
Niveau 3 INTOF
Niveau 2
Périphérique B INTOF Périphérique
B
ACT ACT
Niv. 3

Zone principale

INTOF = carte INTOF ou INTOF2

Figure 10.1 : ACT périphériques sur INTOF derrière ACT principal avec CPU
• La figure ci-dessous présente une ACT Media Gateway de la zone principale, avec carte IOIP
derrière Appliance Server : Se reporter au Description détaillée à la page 164.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 157/469


Chapitre 10 Raccordements INTOF

Réseau IP

IOIP
Niv. 1
INT- INTOF
IP A A
INTOF
B

INTOF
B
Niv. 2
Plate-forme du serveur Internet

Niv. 2 Liaisons INTOF


Appliance Server

Zone principale

INTOF = carte INTOF ou INTOF2

Figure 10.2 : ACT périphérique sur INTOF derrière ACT Media Gateway et Appliance Server

10.2.2 Mise en service


La liaison inter-ACT est réalisée à l'aide de deux cartes. L'une s'installe dans l'alvéole principale et joue
le rôle d'un coupleur (fonctionnalité A). L'autre s'installe dans l'alvéole périphérique et joue le rôle d'une
CPU (fonctionnalité B). La carte qui a la fonctionnalité A est appelée INTOF2-A et la carte qui a la
fonctionnalité B est appelée INTOF2-B.
On emploie parfois le nom URAD (ou remote ACT) pour désigner l'ACT distant.
CPU

ACT principal

INTOF A

Liaison Inter-ACT

INTOF B

ACT périphérique

INTOF = carte INTOF ou INTOF2

Figure 10.3 : ACT principal et ACT périphérique reliés par INTOF

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 158/469


Chapitre 10 Raccordements INTOF

10.2.3 Duplication de la liaison Inter-ACT


CPU

ACT principal

INTOF A
INTOF A

INTOF B
INTOF B

ACT périphérique

INTOF = carte INTOF ou INTOF2

Figure 10.4 : Principe de la liaison Inter-ACT dupliquée

Pour des raisons de sécurité, le lien inter-ACT peut être dupliqué. Quatre cartes INTOF2 sont alors
nécessaires. Dans l'ACT périphérique, les cartes occupent les mêmes emplacements que la CPU
principale et la CPU de secours.
Lorsque les deux liens sont valides, le système utilise les ressources des deux raccordements
(doublement de la capacité de communication).
Si la liaison avec la carte assurant la fonctionnalité CPU maître vient à défaillir, l'autre liaison prend le
relais et la fonctionnalité CPU bascule d'une carte vers l'autre.
Dans le cas du lien de type INTOF, la capacité du lien peut encore être augmentée en ajoutant des
couples d'INTOF déclarées en tant que INTOF A sur les deux ACT.

10.2.4 Réservation de canal B


Il existe deux modes de fonctionnement de la liaison inter-ACT, avec ou sans réservation de canal B.
• Sans réservation de canal B :
La signalisation est opérationnelle même lorsque tous les canaux B sont occupés.
• Avec réservation de canal B :
La signalisation n'est pas opérationnelle sans canaux B libres.
La définition du mode de fonctionnement se fait dans configuration.

10.2.5 Synchronisation de la carte INTOF2


Une liaison INTOF transporte le signal de synchronisation, soit de l'ACT principal à l'ACT périphérique,
soit vice-versa.
Cette synchronisation est compatible avec le hand-over DECT/PWT. Dans une configuration
DECT/PWT multi-ACT, la carte INTOF/INTOF2 permet ainsi aux mobiles DECT/PWT de bénéficier du
hand-over lors de leur déplacement d'un ACT à l'autre (voir DECT multi-ACT - Introduction). Dans ce
cas, la longueur du lien est limitée à 12km.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 159/469


Chapitre 10 Raccordements INTOF

10.2.6 Tonalités, guides vocaux et musique de garde


La carte INTOF2 n'a pas de générateur de tonalités. Les tonalités sont transmises par l'ACT principal
via la liaison inter-ACT.
Une carte GPA2 est nécessaire pour utiliser les guides vocaux pour l'ACT périphérique. En l'absence
de carte, les guides sont remplacés par des tonalités.
Une musique externe peut être connectée à l'ACT périphérique uniquement par l'intermédiaire d'une
liaison analogique.

10.2.7 Faisceaux
L'ACT périphérique peut supporter des faisceaux. Dans ce cas, les abonnés de cet ACT utilisent en
priorité les faisceaux locaux à l'ACT.
Dans une architecture multi-niveaux, seuls les joncteurs des niveaux un et deux peuvent être
synchronisants (interdit au niveau trois).

10.2.8 Opérateur
L'opératrice peut être connectée indifféremment dans l'ACT principal ou dans l'ACT périphérique.
Les appels entrants à destination de l'opératrice (transitant sur la liaison inter-ACT) ne réservent pas
de canaux en phase d'appel. Toutefois, quatre canaux sont réservés pour les appels entrants à
destination de l'opératrice.

10.2.9 Messagerie vocale


La messagerie vocale ne peut être que dans l'ACT principal, mais les abonnés à l'ACT périphérique
peuvent y accéder. Lors de chaque connexion d'un abonné de l'ACT périphérique, il y a prise d'un
intervalle de temps sur la liaison inter-ACT.
Si aucun canal n'est disponible pour atteindre la messagerie vocale, celle-ci est déclarée
"Indisponible".

10.2.10 Rappels
Le rappel automatique n'est pas proposé si la communication ne peut pas aboutir pour cause de
saturation de la liaison inter-ACT.
Pour les groupes : si aucun membre d'un groupement n'est accessible pour cause d'occupation ou de
saturation de la liaison inter-ACT, le rappel ou l'attente est proposé.
Avant d'effectuer un rappel, le système réserve les canaux B nécessaires. En cas d'échec de
réservation, le rappel est différé.

10.3 Procédure d'installation


10.3.1 Procédure d'installation
Pour l'installation des cartes, se reporter au [16].
Le raccordement par fibre optique est effectué à l'aide de la carte COST, qui est placée en fond de
panier derrière la carte INTOF2. Se reporter au [16].

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 160/469


Chapitre 10 Raccordements INTOF

10.4 Procédure de configuration


10.4.1 Principe
Pour réaliser une liaison inter-ACT, il faut :
• déclarer le mode de fonctionnement des liaisons inter-ACT du noeud (concernant la réservation des
canaux B),
• déclarer un ACT périphérique,
• déclarer une carte INTOF2 en position coupleur dans l'ACT principal,
• déclarer une carte INTOF2 en position CPU dans l'ACT périphérique,

10.4.2 Réservation de canal B


1. Sélectionnez : System > Other System Param
2. Renseignez/modifiez les attributs suivants :

Réservation Canal B détermine, pour l'ensemble des liaisons inter-ACT du nœud, si on


réserve ou non des canaux B en phase d'appel.
3. Valider

10.4.3 Déclaration de l'ACT périphérique sur INTOF


1. Sélectionnez : Shelf
2. Vérifiez/Modifiez les attributs suivants :

Adresse alveole Entrer le numéro de l'ACT.

Shelf Type Sélectionner le type d'alvéole. Tous les types d'alvéole peuvent
convenir.

Type ACT Sélectionnez Peripheral ACT Shelf.

CPU de secours No

Signaling Mode Sélectionner le mode de signalisation utilisé sur la liaison inter-


ACT :
• N64 : le transfert de la signalisation se fait sur N canaux (débit
N*64 kbps),
• TS16 (position par défaut) : le transfert de la signalisation se fait
sur TS16.
• IO2 : le transfert de la signalisation se fait sur 4*64kbps (voir
INTOF Signaling Link (IOIP INT-IP) - Introduction).
Note :
l'utilisation d'une carte IO2N est préconisée (dans le cas de CPU sur ACT).

Taille du canal de signali- Si le mode de signalisation est N64, entrer le nombre de canaux
sation N64 utilisés pour la signalisation.
3. Validez vos données.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 161/469


Chapitre 10 Raccordements INTOF

10.4.4 Déclaration d'une carte INTOF sur ACT principal


1. Sélectionnez : Shelf > Board
2. Vérifiez/Modifiez les attributs suivants :

Adresse alveole Entrer le numéro de l'ACT principal.

Adresse Carte-interface Entrer la position de la carte (la carte doit se trouver en position
coupleur).

Type d'interface Sélectionnez : INTOF2A

Pays (Protocole) de base non significatif.

Adresse alvéole associée Entrer le no de l'ACT à l'autre extrémité de la liaison inter-ACT.

Adresse carte associée Entrer le no de la carte à l'autre extrémité de la liaison inter-ACT.

Priorit de synchronisaton non significatif.

IT VOIX --> DATA Non utilisé.


3. Validez vos données.

10.4.5 Déclaration d'une carte INTOF2 sur ACT périphérique


1. Sélectionnez : Shelf > Board
2. Vérifiez/Modifiez les attributs suivants :

Adresse alveole Entrer le numéro de l'ACT périphérique.

Adresse Carte-interface Entrer la position de la carte (la carte doit se trouver en position
CPU).

Type d'interface Sélectionnez : INTOF2B

Pays (Protocole) de base non significatif.

Adresse alvéole associée Entrer le no de l'ACT à l'autre extrémité de la liaison inter-ACT.

Adresse carte associée Entrer la position de la carte à l'autre extrémité de la liaison inter-
ACT.

Priorit de synchronisaton Non utilisé.

IT VOIX --> DATA Non utilisé.


3. Validez vos données.

10.4.6 Déclaration de liens dupliqués


Il faut définir les deux cartes sur ACT principal et les deux cartes sur ACT périphérique sans faire de
déclaration spécifique. Le système comprend alors qu'il a affaire à un lien principal et à un lien de
secours.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 162/469


Chapitre 10 Raccordements INTOF

10.4.7 Consultation des statuts des cartes


Cette fonction permet à l'administrateur système de déterminer le statut des cartes.
1. Sélectionnez : Shelf > Board
2. Vérifiez/Modifiez les attributs suivants :

Adresse alveole Entrer le no ACT.

Adresse Carte-interface Entrer la position de la carte.

Type d'interface INTOF2Aou INTOF2B selon les cas.

Etat d'occupation non significatif.

Etat en/hors service Enabled ou Disabled selon les cas.

Etat principal/secours Main (Master) ou Standby (Slave) selon les cas.


Attention :
sur les liens doublés,
• dans l'ACT principal, les deux cartes sont toujours vues comme
Principale (maître),
• dans l'ACT périphérique, seule la carte jouant le rôle de CPU
principale est vue comme carte Principale (maître). L'autre carte
est vue comme Secours (esclave).

3. Validez vos données.

10.5 Maintenance
10.5.1 Procédure de flashage et de téléchargement
Les cartes INTOF utilisent le logiciel “binintof” installé en mémoire flash. Lors des mises à niveau de
versions ou suite à une destruction accidentelle, un nouveau logiciel est téléchargé à partir de la CPU
(quelle que soit la position de la carte).
L'opération de téléchargement se fait automatiquement.
Pour réaliser le téléchargement, la carte possède un boot dans sa mémoire flash. Celui-ci est effacé
lors de la remise à zéro de la mémoire flash (on ne sait pas faire de "reset" partiel d'une mémoire
flash). Il est restitué par le téléchargement. Cependant si un reset survient pendant ce court laps de
temps, le boot est perdu. Il convient alors de le restituer.
Procédure du récupération du boot
Lorsque le boot est perdu, il est possible de le récupérer en insérant l'EPROM spécifique dans le
connecteur de carte mère dédié.
Il faut aussi positionner les cavaliers en position "boot sur EPROM" :
• cavalier X17 sur carte INTOF (voir [16] )
Ensuite insérer la carte dans l'alvéole, le boot se recopie automatiquement.

10.5.2 Commandes de maintenance


Les commandes de maintenance standard sont disponibles sur l'INTOF2.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 163/469


Chapitre

11 Liaison de signalisation INTOF


(IOIP INT-IP)

11.1 Description détaillée


11.1.1 Description détaillée
Un Call Server peut prendre en charge les ACT périphériques reliés à l'IP. Ces ACT périphériques
peuvent supporter un ou plusieurs ACT périphériques reliés via INTOF.
Les ACT périphériques, directement connectés au Call Server, reliés via IP, sont appelés ACT
périphériques primaires. Les ATC périphériques, connectés au Call Server via un ACT qui y est
directement associé, relié via INTOF, sont appelés les ATC périphériques secondaires.
Entre les ATC périphériques primaires et secondaires, une liaison de signalisation de signalisation est
établie pour transmettre des messages de signalisation.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 164/469


Chapitre 11 Liaison de signalisation INTOF (IOIP INT-IP)

Call Server

Réseau IP

Liaison IP
IOIP ou
INT-IP
IOIP

ACT INTOF A Liaison INTOF


périphérique
primaire (ligne de cuivre ou de fibre
INTOF A optique)
INTOF
INTOF A
A

INTOF
INTOF B INTOF
INTOF B INTOF
INTOF B
B B B

ACT périphérique secondaire

Figure 11.1 : Exemple de configuration avec des ATC périphériques primaires et secondaires

La liaison de signalisation entre l'ACT primaire et l'ACT secondaire peut être :


• Une liaison de mode 1. Une carte INT-IP contrôle cette liaison (également appelée une liaison n64).
Avec la liaison de mode 1, les messages de signalisation sont envoyés depuis une carte INT-IP
vers la carte INTOF-A et depuis la carte INTOF-A vers la carte INTOF-B.
De plus, la carte INT-IP prend les canaux VoIP en charge.
Selon la version matérielle, la carte INT-IP peut être une carte INT-IP2 ou une carte INT-IP3.
• Une liaison de mode 2. Une carte IOIP contrôle cette liaison également appelée liaison IO2.
Avec cette liaison de mode 2, les messages de signalisation sont directement envoyés depuis la
carte IOIP vers la carte INTOF-B. Le trafic de signalisation passe par la carte INTOF-A, sans être
traité.
La carte IOIP est une carte INT-IP chargée avec un microcode spécifique. Ce microcode est chargé
dans la mémoire flash de la carte.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 165/469


Chapitre 11 Liaison de signalisation INTOF (IOIP INT-IP)

Une carte IOIP ne prend pas la communication vocale en charge. Les canaux VoIP exigent une
carte INT-IP supplémentaire.
Selon la version matérielle, la carte IOIP est :
• Une carte IOIP2 lorsque le matériel INT-IP2 est utilisé.
Pour plus d'informations sur la carte INT-IP2, voir INT-IP - Description matériellePrésentation de
la carte INT-IP.
• Une carte IOIP3 lorsque que le matériel INT-IP3 est utilisé.
Pour plus d'informations sur la carte INT-IP3, voir : INT-IP3 - Description matérielle -
Présentation de la carte.

Liaison de signalisation Liaison de signalisation


mode 1 ou n64 mode 2 ou IO2

Call Server Call Server

Réseau IP Réseau IP

Liaison IP Liaison IP
INT-IP
INT-IP IOIP
IOIP
B

Liaison de signalisation Liaison de signalisation


4x64 kbps 4x64 kbps

ACT ACT
périphérique périphérique
primaire primaire
INTOF
INTOF A
Liaison Multiplex INTOF
INTOF A
A A

8 Mbps
INTOF
INTOF B INTOF
INTOF B
B B
ACT ACT
périphérique périphérique
secondaire secondaire

Figure 11.2 : Configurations secondaires du lien de signalisation

11.1.2 Duplication / basculement


Le Call Server, la carte IOIP, les cartes INTOF peuvent être dupliqués.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 166/469


Chapitre 11 Liaison de signalisation INTOF (IOIP INT-IP)

Call Server
Call Server (de secours)
LAN

IOIP
IOIP
princip
IOIP de principal
al
INTOF
ACT périphérique IOIP de
secours
secours A
INTOF
(principal) A

INTOF INTOF
AINTOF
A
A
INTOF
A

INTOF INTOF
AINTOF
A A
INTOF
A
INTOF
INTOF
AA

INTOF INTOF INTOF


B B B
INTOF INTOF B INTOF INTOF B INTOF INTOF B

B
INTOF B
B
INTOF B
B
INTOF B

ACT périphérique ACT périphérique ACT périphérique


(secondaire) (secondaire) (secondaire)

Figure 11.3 : Configuration redondante

En cas de basculement, le processus est le suivant :


• Basculement du Call Server : la liaison de signalisation est maintenue
• Basculement de la carte IOIP : la liaison de signalisation est réinitialisée (tous les ACT
périphériques situés "derrière" la carte sont affectés)
• Basculement de la carte INTOF :
Lorsque la liaison INTOF est protégée par une liaison de secours INTOF, la liaison de signalisation
est transmise via la liaison principale et les canaux voix sont partagés entre les liaisons principales
et de secours.
Lorsque la liaison INTOF principale échoue, la liaison de signalisation est réinitialisée et les appels
établis via la liaison INTOF principale sont interrompus.
La carte IOIP3 est compatible au PCS (Serveur de communication passif). Dans le cas de l'échec de
liaison Call Server, un PCS peut venir en support d'une carte IOIP3.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 167/469


Chapitre 11 Liaison de signalisation INTOF (IOIP INT-IP)

11.1.3 Fonctionnalités supplémentaires


La carte IOIP3 peut assurer la synchronisation d'une infrastructure DECT.
La carte IOIP3 prend en charge le cryptage de la liaison de signalisation.
Pour plus d'informations sur le cryptage de la carte IOIP3, voir IP Touch Security - Procédure
d'installation - Sécurisation d'une passerelle média sans MSM (MGSec ou SoftMSM).

11.2 Restrictions
11.2.1 Restrictions
Pour configurer la signalisation du mode 2 :
• Le Call Server est sur Serveur appliance :
• Entre l'ACT principal et les ACT périphériques sur INTOF : seul un ACT dans l'ensemble du nœud
peut prendre en charge la carte IOIP
• Une carte IOIP peut prendre en charge jusqu'à 12 ACT périphériques secondaires
• Une carte IOIP3 peut prendre en charge jusqu'à 8 ACT périphériques secondaires
Restrictions sur la carte IOIP :
• La carte déclarée en tant que IOIP doit être de type INT-IP2 (INT-IP et le matériel INT-IP3 ne
doivent pas être utilisés).
• La carte déclarée en tant que IOIP3 doit être une carte INT-IP3 (le matériel INT-IP/INT-IP2 ne peut
pas être utilisé).
Lorsqu'une carte INT-IP3 est déclarée en tant que IOIP3, la première initialisation de la carte doit
être faite par le rechargement du microprogramme IOIP3 avec le programme d'installation PC (voir :
Rechargement de la mémoire Flash à la page 170)
• La carte ne comprend pas de compresseurs
• Elle ne fournit pas de passerelle H323
• Elle ne peut servir au raccordement des IP-Phones
• Il n'est pas possible de combiner les cartes IOIP et IOIP3 sur le même système

11.3 Procédure de configuration


11.3.1 Procédure de configuration
11.3.1.1 Configuration d'un ACT périphérique (primaire)
1. Sélectionner : Shelf.
2. Consulter/modifier l'attribut suivant :

Shelf Address Entrez le numéro de l'ACT périphérique primaire.

Shelf Type Sélectionnez le type d'alvéole en fonction de votre matériel :


• Interface ACT-14
• Interface ACT-28

ACT Type Sélectionnez : Peripheral ACT Shelf.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 168/469


Chapitre 11 Liaison de signalisation INTOF (IOIP INT-IP)

Signaling Mode Sélectionnez N64.


3. Confirmez votre saisie.

11.3.1.2 Configuration de la carte contrôleur


1. Sélectionnez : Shelf > Board.
2. Consulter/modifier l'attribut suivant :

Shelf Address Entrer le numéro ACT (comme déclaré : Configuration d'un ACT
périphérique (primaire) à la page 168)

Board Address Entrer le numéro d'emplacement.


Cet emplacement doit être un emplacement du processeur (éga-
lement appelé position du contrôleur).

Interface Type Sélectionnez :


• IOIP lorsqu'un matériel INT-IP2 est utilisé
• IOIP3 lorsqu'un matériel INT-IP3 est utilisé
Note :
Lorsqu'un type de carte est modifié, la mémoire Flash de la carte doit
être rechargée. Pour plus d’informations, voir : Rechargement de la
mémoire Flash à la page 170.

Board IP Version IP Default


3. Confirmez votre saisie.

11.3.1.3 Configuration d'un ACT périphérique (secondaire)


1. Sélectionnez : Shelf.
2. Consulter/modifier l'attribut suivant :

Shelf Address Entrer le numéro de l'ACT.

Shelf Type Sélectionner le type d'alvéole en fonction de votre matériel :


• Interface ACT-14
• Interface ACT-28

ACT Type Sélectionnez : Peripheral ACT Shelf.

Signaling Mode Sélectionnez :


• IO2 lorsque la liaison de signalisation est contrôlée par une
carte IOIP.
• n64 lorsque la liaison de signalisation est contrôlée par une
carte INT-IP.
3. Confirmez votre saisie.

11.3.1.4 Contrôle de la liaison de signalisation


La liaison de signalisation est opérationnelle dès l'initialisation de la carte INTOF B de l'ACT
périphérique (secondaire).
Vous pouvez vérifier la liaison de signalisation avec :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 169/469


Chapitre 11 Liaison de signalisation INTOF (IOIP INT-IP)

• La commande infocs pour vérifier la synchronisation


• Utilisez la commande ioipdisplay pour afficher les liens entre le Call Server et INTOF B à
distance

11.3.2 Rechargement de la mémoire Flash


Les cartes INT-IP3 et IOIP3 partagent les mêmes matériels mais leurs mémoires Flash sont chargées
avec un microcode spécifique.
L'application d'installation PC permet de recharger la mémoire Flash de la carte.
Le rechargement de la mémoire Flash est requis lorsque :
• La mémoire Flash est corrompue
• Le type de carte est modifié (basculement entre INT-IP3 et IOIP3)
Avant d'être livrée, la mémoire Flash est modifiée pour INT-IP3. Avant l'installation d'une carte
IOIP3, vous devez recharger la mémoire Flash.
Pour plus d'informations sur le rechargement de la mémoire Flash, voir : Présentation générale à la
page 153.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 170/469


Chapitre

12 Secours du lien de signalisation

12.1 Introduction
12.1.1 Introduction
La fonction “Secours du lien de signalisation” (“Back-up signaling link”) permet de secourir la
signalisation entre Call Server et Media Gateway. Ce service est destiné à assurer le fonctionnement
restreint du téléphone sur une Media Gateway distante (reliée par un WAN) en cas de défaillance du
réseau IP reliant les sites.
Ce service permet de secours uniquement des OmniPCX Media Gateway via le réseau téléphonique
public.
Ce service n'est pas un secours du lien IP.

12.2 Description simplifiée


12.2.1 Description simplifiée
Ce service secourt la signalisation entre Call Server et Media Gateway de site distant. Les Media
Gateway du site local ne sont pas concernées par ce service : le réseau local est considéré comme
suffisamment fiable.

Site 1
MG secourante
Call Server
lien de secours

Réseau
Routeur téléphone
public

WAN
Routeur

MG secourue

Site 2

Figure 12.1 : Situation du secours du lien de signalisation

Le Call Server surveille les liaisons avec chaque Media Gateway à l'aide d'un dialogue de type “keep
alive”. La rupture de ce dialogue indique au Call Server une défaillance. Celui-ci tente alors de joindre
la Media Gateway isolée, à l'aide de modems sur le réseau téléphonique public.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 171/469


Chapitre 12 Secours du lien de signalisation

Note :
Un dialogue “keep alive” permet la surveillance mutuelle entre deux machines. Il consiste en l'envoi permanent de
messages entre les deux machines. Chaque échange est surveillé par un temporisateur. Une machine détecte
l'arrêt de son vis à vis (ou la rupture du réseau) par l'échéance des temporisations de surveillance.
Le lien de secours n'est pas un secours du flux IP. Ce lien n'assure que le secours de la signalisation
téléphonique des postes rattachés à cette Media Gateway. Le service rendu sur cette Media Gateway
secourue est limité.
Pour la fonction “Secours du lien de signalisation”, on distingue les types de Media Gateway suivants :
• Media Gateway secourante : Media Gateway ayant la capacité d'établir une communication vers
une Media Gateway isolée. Les Media Gateway secourantes se trouvent sur le site du Call Server
(relié par un LAN). Une Media Gateway secourante ne peut secourir qu'une seule Media Gateway à
la fois (car elle ne dispose que d'un seul modem).
• Media Gateway secourable : Media Gateway en fonctionnement sur sa liaison IP nominale, mais
configurée pour être secourue en cas de défaillance réseau.
• Media Gateway secourue : Media Gateway effectivement secourue après défaillance de son lien
IP nominal.
Equipements utilisables :
Call Server : le Call Server peut être supporté par une carte CS, un Appliance server ou une CPU ACT.
Les OmniPCX Media Gateway peuvent être secourantes ou secourables.
Les ACT Media Gateway ne sont ni secourantes ni secourables.
Attention :
Tout problème qui rompt la liaison IP entre OmniPCX Media Gateway et Call Server provoque le
basculement sur lien de secours. Par exemple, le câble de la carte GD débranché provoque le
basculement.

12.3 Description détaillée


12.3.1 Configuration préalable
Sur le site du Call Server, le gestionnaire déclare une ou plusieurs Media Gateway secourante. Le Call
Server pourra utiliser ces machines pour établir un lien de secours. Ces Media Gateway disposent d'un
modem interne et d'un accès direct au réseau téléphonique public.
Les Media Gateway distantes, susceptibles d'être secourues, sont déclarées secourables. Pour
chacune d'elles, il faut définir en gestion le numéro d'appel via le réseau téléphonique public. La
signalisation de ce lien au réseau téléphonique doit impérativement être de l'un des types prévus (voir :
Procédure de configuration à la page 176).
La fonction "Secours du lien de signalisation" est uniquement prise en charge par les interfaces
numériques T0, T1 et E1. La MG doit être reliée au réseau public par l'une des cartes suivantes :
• PRA-T2
• PRA-T1 (CCS),
• T1-CAS
• BRAx,
• MIX-xxx,
Note :
Le secours de signalisation est présenté dans ce document comme utilisant un réseau public commuté.
Cependant rien n'interdit d'utiliser un réseau privé équivalent.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 172/469


Chapitre 12 Secours du lien de signalisation

12.3.2 Passage sur le lien de secours


Lorsque le Call Server constate l'arrêt d'un dialogue "keep alive" avec une Media Gateway, il attend un
délai (défini en gestion). Passé ce délai, il déclare le lien nominal défaillant et entame la procédure
d'activation du lien de secours.
Cette procédure se déroule comme suit :
• coté Call Server :
• recherche d'une Media Gateway secourante libre,
• le modem interne de la Media Gateway secourante appelle la Media Gateway isolée au numéro
défini en gestion,
• coté Media Gateway secourue :
• la Media Gateway isolée, ayant constaté la défaillance du lien nominal, effectue un "reset".
Toutes les communications en cours sont alors perdues.
• la Média Gateway isolée redémarre en mode "lien de secours" et active uniquement l'accès de
secours (défini en gestion) et se met en attente de réception sur cet accès. Le mode "lien de
secours" est un mode de fonctionnement simplifié qui traite la signalisation sur l'accès de
secours.
Les appels arrivant sur l'accès de secours sont dirigés systématiquement vers le modem interne de
la Media Gateway. Le dialogue avec le Call Server se rétablit et les communications sont de
nouveau acceptées.

12.3.3 Restrictions en mode secouru


Restriction des communications :
Chaque Media Gateway secourable doit posséder son propre domaine IP. Ce domaine comprend :
• la Media Gateway secourable elle même,
• les IP-Phones qui lui sont rattachés.
Note :
Si un site distant possède 2 Media Gateway secourables, il est nécessaire de prévoir 2 liens de secours et 2
domaines IP.
Les communications à partir de la Media Gateway secourue sont limitées au domaine IP de cette
Media Gateway. C'est è dire :
• les communications avec les autres sites sont impossibles,
• les communications avec les autres Media Gateway (y compris les Media Gateway du même site)
sont impossibles,
• les communications avec les IP-Phones n'appartenant pas au même domaine IP sont impossibles.
Seules restent possibles :
• les communications avec les autres postes de cette même Media Gateway (postes filaires, IP-
Phones rattachés, mobiles DECT ou PWT),
• les réseaux téléphoniques extérieurs (public ou privé).
Note :
Il est possible de contourner ces restrictions par des appels via le réseau public.
Attention :
Restriction sur la durée du mode secouru
Certains opérateurs publics libèrent les communications après une certaine durée. C'est le cas par
exemple en France sur le support RNIS T0 au bout de 18H de communication.
Restriction sur la messagerie vocale :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 173/469


Chapitre 12 Secours du lien de signalisation

La messagerie vocale n'est plus joignable pour les abonnés de la Media Gateway secourue.
Restriction sur les applications internes :
Les applications internes (taxation, hôtel, call center ....) fonctionnent à partir de la Media Gateway
secourue si ces applications ne nécessitent pas de liaison IP entre la Media Gateway secourue et le
Call Server.

12.3.4 Retour au service normal


En mode "lien de secours", la Media Gateway interroge régulièrement le réseau IP. Lorsque celui-ci se
rétablit, la Media Gateway attend un délai pour s'assurer du caractère durable de ce rétablissement.
Passé ce délai, la Media Gateway bascule la signalisation Call Server sur le lien nominal. Les
restrictions liées au lien de secours sont levées. Le lien de secours, désormais inutile, est coupé. Les
communications en cours ne sont pas interrompues.

12.3.5 Media Gateway secourable et secourante


Il est possible qu'une Media Gateway soit à la fois secourable car située sur un site distant pouvant
être secouru, et secourante car pouvant être utilisée pour effectuer un secours.

Réseau téléphone
public
lien de secours

Site 1
Call Server

Routeur
Site 2 Routeur
Site 3

Routeur

WAN

Figure 12.2 : Media Gateway secourable et secourante

Dans l'exemple ci-dessus , aucune GD secourante n'est disponible sur le site principal. Le système
peut aller cherche une GD secourante sur un autre site.

12.3.6 Interaction avec le service RMA


Les services "e-RMA" et "Secours du lien de signalisation" utilisent le même modem interne ; un conflit
d'accès est possible (Media Gateway secourante et Media Gateway secourue). Si l'on souhaite ne
jamais avoir de conflit, il faut interdire (en gestion) le service e-RMA sur cette Media Gateway.

12.3.7 Interaction avec la duplication du Call Server


Le lien de secours est conservé lors d'un basculement de Call Server.
Cas particulier d'un "double main" (voir : Introduction à la page 46)
En situation de double main", chaque Call Server va tenter de joindre, via le secours de signalisation,
les Media Gateway secourables qui ne sont pas joignables sur IP. Ces tentatives sont refusées. La
Media Gateway est déjà sous le contrôle d'un Call Server "main".

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 174/469


Chapitre 12 Secours du lien de signalisation

main Liens IP main


rompus

Call Server Call Server


Réseau IP

Media
Gateway
Media
Gateway Nouveaux
liens IP
Media
Gateway
Media
Media Gateway
Réseau public
Gateway
Refus
de connexion
Tentative d'établissement
du secours du lien de
signalisation

Figure 12.3 : Secours de signalisation et "Double main"

12.3.8 Interaction avec les IP-Phones


Le basculement sur lien de secours d'une Media Gateway entraîne le reset des IP-Phones qui lui sont
rattachés. Le comportement détaillé des IP-Phones est présenté dans IP-Phones - Introduction.
Le fichier "lanpbx.cfg" nécessaire au chargement ne doit référencer que le Call Server de rattachement
(et éventuellement le Call Server de secours). Pour plus d'informations sur le fichier "lanpbx.cfg", voir :
lanpbxbuild - Exploitation.

12.3.9 Interaction avec le serveur DHCP


Lorsque le réseau WAN IP est hors service, l'OmniPCX Media Gateway passe en mode signalisation
de secours. Ce mode ne secoure pas la liaison IP. La carte GD et les IP-Phones ne peuvent plus
joindre le serveur DHCP situé sur le Call Server. Leurs requêtes DHCP restent sans réponse et le
redémarrage reste bloqué. Deux solutions :
• déclarer IP-Phones et GD en mode statique.
• utiliser un serveur DHCP local. Celui-ci doit indiquer, pour les IP-Phones, que l'OmniPCX Media
Gateway est le serveur TFTP à utiliser.

12.3.10 Recommandations de sécurisation


Sur le plan strictement fonctionnel, il est nécessaire que :
• le Call Server puisse joindre la Media Gateway secourante via IP,
• le Call Server puisse joindre la Media Gateway secourable via IP,
• les Media Gateway secourantes et secourables puissent se joindre via la réseau téléphonique
public.
Cependant, pour disposer d'une sécurité maximale, l'installateur veillera à :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 175/469


Chapitre 12 Secours du lien de signalisation

• disposer de liaisons fiables entre Call Server et Media Gateway secourantes,


• créer un domaine IP par Media Gateway secourable,
• rendre synchronisant le lien de secours sur la Media Gateway secourue. Cette configuration permet
un meilleur transfert des données sur le lien de secours.

12.4 Procédure de configuration


12.4.1 Déclaration des Media Gateway secourantes
Pour qu'une Media Gateway soit secourante il faut que la carte GD de cette Media Gateway soit
déclarée “secourante”.
1. Sélectionnez : Alvéole > Carte-interface
2. Renseignez/modifiez les attributs suivants :

Adresse alveole Entrer le numéro de la Media Gateway secourante.

Adresse Carte-interface Entrer 0 (adresse de la carte GD de l'alvéole).

Type d'interface Rappel du type d'interface GD ou GD3.

Secours d'eMG Sélectionner si Oui ou Non la Media Gateway est secourante.

Fonction e-RMA Sélectionner si Oui ou Non la Media Gateway accepte la télé-


maintenance sur e-RMA.
Attention :
Prenez garde à un possible conflit d'accès avec la fonction
“Secours du lien de signalisation”.

3. Validez votre saisie.

12.4.2 Déclaration des Media Gateway secourables


Pour qu'une Media Gateway soit secourable, il faut lui déclarer un canal de signalisation de secours.
1. Sélectionnez : Alvéole > Carte-interface > anal de signalisation de secours
2. Renseignez/modifiez les attributs suivants :

Adresse alveole Entrer le numéro de la Media Gateway secourante.

Adresse Carte-interface Entrer 0 (adresse de la carte GD de l'alvéole).

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 176/469


Chapitre 12 Secours du lien de signalisation

Numéro ISDN de Secours Entrer le numéro d'appel de la Media Gateway secourable.


Ce numéro est la concaténation de :
• préfixe de prise du faisceau menant au réseau externe. Ce
préfixe doit être du type “Prise de faisceau professionnel”.
• le numéro d'appel de la Media Gateway secourable dans le
réseau téléphonique externe.
Note :
C'est l'existence de ce numéro qui indique que la Media Gateway est
secourable.
Note :
Pour supprimer ce numéro entrer "".
Attention :
Le faisceau d'accès au réseau externe doit se trouver dans le rack
principal de la Media Gateway.
Attention :
Le préfixe ARS n'est pas utilisable dans ce cas.

Adresse Physique du Se- Dans les trois paramètres suivants, le gestionnaire définit l'accès
cours sur lequel la Media Gateway doit se mettre en attente de récep-
tion.

Alvéole Entrer le numéro de l'alvéole

Carte Entrez le numéro de la carte,

la fonction d'obtention des Entrer le numéro de l'accès.


appels

Type de Signalisation Sélectionner le type de signalisation du lien de secours au niveau


de la Media Gateway. Les types de signalisations possibles sont :
• T0
• T2
• T1 CCS
• T1 CAS

Nombre de Tentative de Se- Entrer le nombre de tentatives de connexion avant abandon. Va-
cours leur par défaut : 3.

Délai Entre 2 Tentatives Entrer le délai entre deux tentatives (unité : secondes). Valeur
par défaut : 120s.

Tempo entre les Requêtes Entrer le délai entre deux requêtes TFTP (unité : secondes). Va-
TFTP leur par défaut : 60s.

IP Link Résurection Entrer la durée de fonctionnement correct de la liaison IP avant


de déclarer le rétablissement définitif de la liaison nominale (uni-
té : secondes). Valeur par défaut : 60s.

Tempo de 1ère retransmis- Réservé au support technique.


sion

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 177/469


Chapitre 12 Secours du lien de signalisation

Tempo de retransmission Réservé au support technique.

Tempo de maintien opéra- Réservé au support technique.


tionnel

Tempo de perte UDP Réservé au support technique.

Tempo de perte UDP Entrer le nombre de chiffres attendus dans l'adresse de l'appelé
reçu avec le message d'établissement de l'appel.
Cette information permet d'effectuer un filtrage et d'éliminer les
appels non désirés.
3. Validez votre saisie.

12.4.3 Accès synchronisant


Sur la Media Gateway secourable, si l'on utilise un accès numérique potentiellement synchronisant, il
est impératif que cet accès soit synchronisant et que les autres accès ne le soient pas. Pour un
supplément d'information concernant cette commande, consultez la rubrique Synchronisation des
PCX du document [6].

12.4.4 Domaine IP
Chaque Media Gateway secourable doit faire l'objet d'un domaine IP particulier. Les IP-Phones
rattachés à cette Media Gateway doivent appartenir à ce même domaine IP. Pour un supplément
d'information concernant les domaines IP, consultez la rubrique Domaines de téléphonie IP du
document [7].

12.4.5 Temporisations
Les temporisations numéro 302 et 305 sont utilisées par le secours du lien de signalisation. Pour plus
de détails sur ces temporisations, voir Description détaillée à la page 354.

12.5 Maintenance
12.5.1 Commande bckdebug
Cette commande donne des informations sur le secours du lien de signalisation.

12.5.1.1 Menu principal


xxxxx> bckdebug

----------------------------------------------------
CALL SERVER : Config tool for back up signaling link
----------------------------------------------------
Display the signaling link back-up information : 1
Display the information about neqt x : 2
List all used fictious Z : 3
List timers for back-up DL : 4
Modify timers for back-up DL : 5
Check management consistency : 6
Activate back up calls : 7
----------------------------------------------------
Quit this tool : 0

Enter your choice :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 178/469


Chapitre 12 Secours du lien de signalisation

12.5.1.2 Affichage des informations sur le secours des liens de signalisation


Enter your choice : 1
Enter the crystal number : 3
INFORMATION FOR BACK UP LINK ON eMGD (3 0)
neqt_phant_cpl = 4575 (1)
********************************************
current status :SIG_BACKUP_ENABLE (2)
this MG can be rescued :SIG_BACKUP_ENABLE (3)
==> 0 attempt(s) of 5 (4)
********************************************
neqt of the calling fictitious z : -1 (5)
PROBLEM : can not access to information about neqt -1 (6)
********************************************
associated modem nulog : 3840 (7)
calls_attempts : 5 (8)
delay_between_calls : 60 (9)
delay_between_TFTP_req : 5 (10)
delay_for_resurrection : 20 (11)
Back up call number : [1..30] = 0 1 1 4 3 1 3 0 0 (12)
Back up access on CPL_PRA : (3, 3, 0, 255) (13)
********************************************
********************************************
=> Management consistency OK (14)
********************************************

Liste détaillée des divers champs :


1. numéro d'équipement fantôme (réservé au support technique)
2. état courant du lien de secours. Les états possibles sont :
• SIG_BACKUP_DISABLED : le lien de secours n'est pas configuré.
• SIG_BACKUP_ENABLE : le lien de secours est configuré mais pas actif.
• SIG_BACKUP_STARTING : le lien de secours est en cours de configuration.
• SIG_BACKUP_ACTIVATED : la MG est secourue et le lien de secours est actif.
• SIG_BACKUP_RESCUING : la MG est secourante et le lien est actif.
3. configuration du lien de signalisation. Cette configuration peut être :
• SIG_BACKUP_DISABLED : sur cette MG, le lien de secours n'est pas configuré, c'est à dire que
cette MG ne peut pas être sauvegardée (secourue).
• SIG_BACKUP_ENABLE : le lien de secours est configuré.
4. nombre de tentatives de connexion vers cette MG.
5. numéro d'équipement du modem,
6. Le message « PROBLEM: can not access to information about neqt -1 » signifie qu'aucune MG
secourante ne secourt cette MG.
l'information “RESCUER : Board (4.0) » signifie que la MG désignée est secourue par la MG (4.0).
7. numéro logique du modem associé (réservé à la maintenance).
8. rappel de la valeur configurée pour le nombre de tentatives d'établissement du back up,
9. rappel de la valeur configurée pour le temps entre tentatives,
10.rappel de la valeur configurée pour le temps entre requêtes TFTP,
11.rappel de la valeur configurée pour le temps de retour à la normale,
12.rappel de la valeur configurée pour le numéro d'appel du lien de secours,
13.rappel de la valeur configurée pour l'accès de secours. Le type du coupleur est rappelé. La valeur
255 signifie qu'il n'y a pas, à l'instant de la commande, de joncteur occupé dans le cadre du
secours.
14.l'information “Management consistency OK” indique la compatibilité des paramètres configurés :
• le préfixe de prise de faisceau est correct,
• le faisceau utilisé pour le secours existe,
• la signalisation est compatible.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 179/469


Chapitre 12 Secours du lien de signalisation

L'information “NO BACK UP SIGNALING LINK MANAGED FOR THIS MEDIA GATEWAY” indique
que la MG ne peut pas être secourue.

12.5.1.3 Affichage d'information sur neqt x


Affichage d'information sur un équipement. Ce sous-menu est utile pour le modem interne.
Enter your choice : 2
Enter the equipement number : 3
INFORMATION ABOUT Z_MG NEQT 983 IN POSITION (2, 3, 1) :
********************************************
associated_cr : 4
associated_cpl : 0
associated_pos : 254
associated_ts : 126
emgd_neqt : 4575
modem_state : MODEM_OUT_DIALING (3)
ip_mode : 0
********************************************

État du modem : statut du modem. Celui-ci peut être :


• MODEM_AVAILABLE : état inactif
• MODEM_OUT_DIALING : composition
• MODEM_WAITING _FOR _INCOMING_CALL : en mode réception
• MODEM_CONNECTED : connecté
• MODEM_DISABLE : hors service

12.5.1.4 Liste de tous les Z fictifs utilisés


Liste des modems utilisés

12.5.1.5 Liste des temporisations pour la sauvegarde DL et Modification des temporisations


pour la sauvegarde DL
Affichage et modification des temporisateurs. Réservé à la maintenance.

12.5.1.6 Vérification de la cohérence de la gestion


Contrôle de cohérence de la gestion. Vérifie que :
• le préfixe de prise de faisceau est correct,
• le faisceau utilisé pour le secours existe,
• la signalisation est compatible.

12.5.1.7 Activer les appels de secours


Relance des appels. Cette commande sert à réactiver des appels pour configurer le lien de secours.

12.5.2 Commande “trkstat” <ACT_nbr> <Cpl_nbr>


Cette commande permet de connaître l'utilisation des IT d'un faisceau. Cette commande doit être
lancée sur la Media Gateway secourue.
(1)OXE0> trkstat 4 3
+----------------------------------------------------------------–––--+
+----------------------------------------------------------------–––--+
| T R U N K S T A T E PRA T Coupler Crystal Nbr = 4
|
| IN SERVICE Coupler Nbr = 3
|
+-----------------------------------------------------------------––––+
| Type : T1 CCS Access 0 : ENABLE level2 : INIT_T2
|
| B channel rate : 64K
|

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 180/469


Chapitre 12 Secours du lien de signalisation

|
|
| Trunk Grp 50 50 50 50 50 50 50 50 50 50 50 50
|
| Channel 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
|
| State Cr F F F F F F F F F F F
|
|
|
| Trunk Grp 50 50 50 50 50 50 50 50 50 50 50
|
| Channel 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23
|
| State F F F F F F F F F F F
|
|---------------------------------------------------------------------|
| F : Free | B : Busy | Ct : busyComptrunk | Cl : busy Comp link |
| | Cr : busy Comp trunk for RLIO inter-ACT link |
|---------------------------------------------------------------------|
| ALARMS COUNTERS |
|---------------------------------------------------------------------|
| LMFA | RAI | LFA | AIS | LOS | MIC_LOOP |
| 0 | 0 | 0 | 0 | 0 | 0 |
|---------------------------------------------------------------------|
| LMFA : Loss of Multi Frame Alignement| RAI : Remote Alarm Indication|
| LFA : Loss of Frame Alignement | AIS : Alarm Indication signal|
| LOS : Loss Of Signal | |
|---------------------------------------------------------------------|

State = “Cr” : signifie occupé par une liaison de secours inter Media Gateway.

12.5.3 Incidents (messages d'erreur)


La fonction “Secours du lien de signalisation” peut générer les incidents suivants :
• Incident 417 : cet incident est émis dès que le secours du lien de signalisation est activé.
• Incident 418 : cet incident est émis lors du retour à la liaison IP nominale.
• Incident 419 : cet incident est émis lors de la première tentative d'établissement du lien de secours.
• Incident 420 : cet incident est émis lors du premier ou du dernier échec d'établissement du lien de
secours.
Le champ « erreur » indique la cause de la défaillance :
• erreur 1 : pas de faisceau disponible pour effectuer l'appel vers la MG (faisceau occupé, hors
service, non autorisé),
• erreur 2 : préfixe de prise de faisceau inconnu du système,
• erreur 3 : absence du faisceau correspondant au préfixe,
• erreur 4 : la signalisation du faisceau n'est pas du type autorisé,
• erreur 5 : modem non disponible sur la MG secourante,
• erreur 6 : pas de réponse de la MG à secourir,
• erreur 7 : problème de communication avec la MG pendant sa réinitialisation,
• erreur 8 : nombre maximum de tentatives de connexion atteint,
• erreur 9 : échec de la connexion modem ou caractéristiques de la connexion non acceptables,
• erreur 10 : le basculement de Call Server a interrompu la tentative de connexion du secours de
signalisation,
• erreur 11 : événement inattendu.
• Incident 421 : cet incident est émis lorsque le système refuse la connexion des modems car ceux-ci
se sont établis dans un mode différent de “V42 avec contrôle d'erreur”.
• Incident 423 : dans le cas d'un Call Server sur CPU de type ACT, cet incident est émis
lorsqu'aucune carte INTIPA n'est disponible pour accueillir la liaison CPU – Media Gateway
secourante. Cette liaison est alors établie sur l'accès local de la CPU.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 181/469


Chapitre 12 Secours du lien de signalisation

• Incident 2091 : cet incident est émis lorsque le lien de secours ne synchronise pas la Media
Gateway.
• Incident 5857 : cet incident est émis lors du redémarrage d'une Media Gateway. Le code “raison” 20
indique “Secours configuré mais non validé (le mode DHCP est configuré)”.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 182/469


Chapitre

13 Débordement privé vers public


entre passerelles Media Gateway
IP
13.1 Introduction
13.1.1 Overview
En cas de panne ou de congestion sur le réseau IP entre deux sites d'un même noeud, le
débordement privé vers public entre Media Gateway permet de passer par le réseau public pour
établir une communication.

Call Server
Acheminement
normal

Réseau IP
Domaine IP 1
Panne
IP Domaine IP 2
MG1
MG2
Route de
débordement
61001
62001
A compose le Réseau
numéro 62001 public B

Figure 13.1 : Exemple de débordement

Dans cet exemple, A appelle B. Le réseau IP n'est pas disponible. L'appel est automatiquement
envoyé vers le réseau public. Le niveau de service offert est le niveau de service RNIS.
Le débordement peut avoir lieu pour les raisons suivantes :
• Echec de la liaison IP
• il y a saturation inter-domaines,
• aucun compresseur n'est disponible.
En cas d'échec de la liaison IP, pour que le débordement fonctionne, la Media Gateway doit être
secourue de l'une des manières suivantes :
• Par secours du lien de signalisation entre le Call Server et la Media Gateway
• Par un PCS (Passive Communication Server)
Cette fonction est utilisable dans l'architecture suivante :
• le noeud se compose de plusieurs sites distants reliés par un réseau IP,
• chaque site comprend une ou plusieurs Media Gateway
• chaque site forme un domaine IP,

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 183/469


Chapitre 13 Débordement privé vers public entre passerelles Media
Gateway IP

• chaque Media Gateway dispose de son propre lien de secours de la signalisation, lorsque le réseau
est en panne,
• chaque site dispose de son propre accès au réseau public,
• le débordement vers un usager SDA est automatique. Le débordement vers un usager non SDA est
possible, mais non automatique. Pour déborder vers un usager non SDA, le débordement s'effectue
via un tiers situé dans le domaine de destination.
Le service débordement privé vers public utilise les éléments suivants :
• domaine IP, voir :, Domaines de téléphonie IP - Introduction
• SDA, voir Traduction de la numérotation - Introduction,
• faisceau ISDN, voir : T0/T2 RNIS (CCS sur cartes E1) - Introduction,
• l'ARS, utilisé pour déterminer quel faisceau utiliser. Pour plus d'informations sur l'ARS, voir ARS -
Introduction.
• un lien de secours de la signalisation, voir : Introduction à la page 171.
• Passive Communication Server, voir : Introduction à la page 73.

13.2 Description détaillée


13.2.1 Etapes d'un débordement

3 4 5 Call
Server
Panne IP
IP Network
2

Domaine Domaine Domaine


D1 D2 D3

Faisceau 1 Faisceau 2 Faisceau 3


1 01 23 45 1x xx 01 23 45 2x xx 01 23 45 3x xx

Réseau
61001 public Route de débordement 63001
RNIS

Figure 13.2 : Exemple de débordement

13.2.1.1 Débordement vers poste SDA


1. Le poste appelant (61001) compose le numéro de son destinataire : 63001, dans le domaine 3.
2. Il n'y a pas de ressource disponible pour atteindre le domaine 3. Un débordement est demandé
3. Le système vérifie les droits au débordement du poste appelant (61001).
Note :
si ce paramètre est mis à Non, l'appel est rejeté.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 184/469


Chapitre 13 Débordement privé vers public entre passerelles Media
Gateway IP

4. Le système crée le numéro public de l'appelé avec les données de configuration suivantes :
• préfixe à ajouter. Pour cet exemple, nœud : 0
• la table de traduction SDA du noeud. Dans cette table, le numéro interne 63001 (numéro SDA)
est associé au numéro public 01 23 45 30 01.
Pour les numéros SDA, le traducteur affecte un numéro public à un numéro SDA. Tous les
numéros SDA sont transposés en numéros externes.
Le numéro créé est le : 0 01 23 45 30 01.
5. 0 doit être le préfixe ARS. L'ARS est invoqué.
6. L'ARS est configuré comme suit :
Pour le numéro public 01 23 45 30 01, il y a deux routes possibles :
• la première utilise le faisceau 1,
• la deuxième utilise le faisceau 2,
Dans cet exemple, l'appelant est situé dans le domaine 1, le faisceau 1 est disponible. Il est donc
utilisé.

13.2.1.2 Débordement vers postes SDA du domaine 2


Pour un appel depuis le poste 62001 appartenant au domaine 2, les étapes 1 à 5 (ci-dessus) sont
identiques.
A l'étape 6, la première route via le faisceau 1 n'est pas disponible. L'ARS essaie la route 2 à travers le
faisceau 2. Dans le domaine 2, le faisceau 2 est disponible. Il est donc utilisé.

13.2.1.3 Débordement vers poste non SDA


L'appelant 61001 appelle un poste non SDA (63555) situé dans le domaine 3. Les étapes 1 à 3 (ci-
dessus) sont identiques.
A l'étape 4, tous les numéros non SDA sont changés en un numéro unique. Ce numéro unique est le
numéro de poste (SDA) de l'opérateur du domaine.
Les étapes 5 et 6 sont identiques.
Tous les numéros non SDA sont transposés en un seul numéro externe.

13.2.1.4 Débordement vers un poste secouru par un PCS (Passive Communication Server)
Le serveur de communication voit tout poste appartenant à un champ IP secouru par un Passive
Communication Server (PCS) comme étant hors service.
Le système doit vérifier si un débordement sur un poste qui est hors service est autorisé ou non.

13.2.2 Interaction avec la Routing Service Intelligence (RSI)


À compter de la version R8.0.1, la fonction de débordement privé vers public peut être utilisée par
l’interface RSI (Routing Service Intelligence) pour traiter les appels en cas d’encombrement ou de
défaillance de la liaison IP.
Le droit de recourir au débordement privé vers public est défini dans la catégorie d'exploitation RSI et
non dans la catégorie d'exploitation téléphonique du poste de l'appelant.
Le routage des appels entrants dans le RSI peut être interrompu lorsque la liaison via IP avec
l'appelant est interrompue ou saturée. Lorsque cette situation se produit et que le RSI autorise le
débordement privé vers public, l'appel peut être redirigé vers l'appelant via le réseau public. L'appelé
peut être un poste business, un groupement d'appels, un opérateur ou un groupe d'opérateurs.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 185/469


Chapitre 13 Débordement privé vers public entre passerelles Media
Gateway IP

Communication
Serveur
Messages
RSI commutateur

Route normale Appel dans le RSI Application CTI

Réseau IP

Défaillance IP
Domain Domain
D1 D2

Utilisateur B
Réseau
Réseau
Utilisateur A Route de débordement

Figure 13.3 : Exemple de débordement d'appel sur le réseau public :

Dans cet exemple, un utilisateur A du domaine IP 1 appelle un RSI local. Une demande de routage
est envoyée à l'application CTI, qui renvoie un message route select au RSI. À son tour, la RSI
achemine l'appel à un utilisateur B appartenant au domaine IP 2. Entre-temps, une défaillance ou une
saturation est détectée entre les domaines IP 1 et 2.
Deux scénarios sont possibles :
• Le RSI n'autorise pas le débordement du réseau privé sur le réseau public. Dans ce cas, l'appel
n'est pas distribué à l'usager B.
En fonction de la stratégie de routage d'appel appliquée par le RSI, une demande de
réacheminement ou une notification de fin de service est envoyée à l'application CTI avec le
motif suivant : resource not available
• Le RSI autorise le débordement privé vers public. Dans ce cas, l'appel est routé depuis le RSI vers
l'utilisateur B via le réseau public, à l'aide des mécansimes de débordement décrits dans : Etapes
d'un débordement à la page 184.
En cas de réussite du débordement privé vers public, une notification de fin de service est
envoyée à l'application CTI. Dans le cas contraire, en fonction de la stratégie de routage d'appel
appliquée par le RSI, une demande de réacheminement ou une notification de fin de service
est envoyée à l'application STI avec le motif d'échec de l'appel.
Note :
Pour plus de détails sur les mécanismes de routage du RSI et les messages échangés, voir la documentation
Routing Service Intelligence - Standard Edition.

13.2.3 Taxation
Un justificatif de taxation est créé par appel débordé. Sur ce justificatif, le champ Obtaining mode
affiche "débordement". Pour plus d'informations sur la taxation, voir , [10].

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 186/469


Chapitre 13 Débordement privé vers public entre passerelles Media
Gateway IP

13.2.4 Compatibilité avec les versions précédentes


A partir de R6.1, le nombre maximum de tables de traduction SDA passe de 32 à 200.
Ces tables sont diffusées aux autres noeuds du même réseau ABC. Si plus de 32 tables sont
envoyées à un noeud dont la version est antérieure, un certain nombre de ces tables sont perdues.
S'il y a moins de 32 tables de traduction SDA, il est parfaitement possible d'avoir des noeuds en
versions antérieures.
S'il y a plus de 32 tables de traduction SDA, tous les noeuds du réseau doivent être en R6.1 (ou
version supérieure).

13.2.5 Limitations
Le service offert par le Local Private to Public Overflow between IP Media Gateway n'est pas un
réseau privé virtuel tel qu'effectué par la fonctionnalité VPN Overflow (voir : [6]). Le service offert est
identique à celui du Overflow on public network (voir : [6]).
Le service offert par le débordement se limite aux services du réseau public (par ex. les services
RNIS). En cas de débordement, les services ABC-F2 ne sont plus offerts. Par exemple, un renvoi sur
messagerie vocale est affiché pour un appel interne et non pour un appel débordé.

13.3 Procédure de configuration


13.3.1 Principe
Pour configurer le débordement local privé vers public :
• configurer les domaines IP, voir :, Domaines de téléphonie IP - Introduction
• configurer un faisceau par domaine pour accéder au réseau RNIS, voir : , T0/T2 RNIS (CCS sur
cartes E1) - Introduction
• accorder le droit au débordement aux usagers,
• définir le préfixe d'accès au noeud,
• définir les tables de traduction SDA,
• configurer l'ARS. L'utilisation de l'ARS est obligatoire pour déterminer quel faisceau utiliser. Pour
plus d'informations sur l'ARS, voir : ARS - Introduction

13.3.2 Droit des usagers au débordement


Le droit au débordement se définit dans la catégorie d'exploitation téléphonique du poste. Pour Routing
Service Intelligence (RSI), le droit au débordement est défini dans la catégorie d'exploitation
téléphonique du RSI.
1. Sélectionnez : Catégories > Catégories d'exploit.tél.
2. Renseigner les attributs suivants :

Catégories d'ex- Entrer le numéro de la catégorie


ploit.tél. de ce poste

Droits

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 187/469


Chapitre 13 Débordement privé vers public entre passerelles Media
Gateway IP

Déb. privé vers public 1: Le débordement vers le réseau


si occup. public est permis lorsque les rou-
tes internes sont occupées.
0: Pas de débordement autorisé si
occupation en interne.

Déb.priv.vers pub.si 1: Le débordement vers le réseau


lign.HS public est permis lorsque les rou-
tes internes sont hors service.
0: Pas de débordement autorisé si
route hors service.
3. Validez

13.3.3 Préfixe d'accès au noeud


1. Sélectionnez Traducteur > Plan de numérotation externe > Préf.accès Noeud
2. Renseigner les attributs suivants :

No Noeud destinatai- Entrer le numéro du noeud local.


re

Numéro à ajouter Entrer le préfixe ARS


Rappel : ce préfixe doit être identi-
que au préfixe ARS.

Mode Traducteur SDA SDA Mode Défaut


3. Validez

13.3.4 Tables de traduction SDA du noeud


Une table doit être défini par tranche de numéros d'usagers. Ces tables sont utilisées comme suit :
• Pour les usagers SDA, le paramètre Secteur fin est mis à non. Chaque numéro interne est traduit
par un numéro externe spécifique.

Numéros internes Numéros RNIS

Premier Traduction en : Premier


numéro 63000 01 23 45 30 00 numéro
interne externe
63001 01 23 45 30 01

…... Taille de la
…... tranche

63999 01 23 45 39 99

Figure 13.4 : Exemple de traduction SDA


• Pour les usagers non SDA, le paramètre Secteur fin est mis à oui. Tous les numéros internes sont
transposés en un seul numéro externe : il s'agit du numéro de domaine de l'opératrice.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 188/469


Chapitre 13 Débordement privé vers public entre passerelles Media
Gateway IP

Numéros internes Numéros RNIS

Premier Traduction en : Premier numéro


numéro 65000 01 23 45 34 00 externe
interne
65001

Taille de
la …...
tranche

65999

1. Sélectionnez : Traducteur > Plan de numérotation externe > Préf.accès Noeud


2. Renseigner les attributs suivants :

No Noeud destinatai- Entrer le numéro du noeud local.


re

1er No extérieur de la Entrer le premier numéro RNIS de


tranche la tranche

1er No intérieur de la Entrer le premier numéro interne


tranche de la tranche

Taille de la tranche Entrer le nombre de numéros SDA


constitué par cette tranche.

Secteur fin Non : pour les usagers SDA


Oui : pour les usagers non SDA
voir l'exemple ci-dessous
3. Validez
Exemple :

Gestion :
First Internal Number | Range size | First External Number | Thin sector
63000 | 1000 | 01 23 45 30 00 | No
65000 | 1000 | 01 23 45 34 00 | Yes

Résultat de la traduction :
La traduction de 63123 est 01 23 45 31 23.
La traduction de 65678 est 01 23 45 34 23.

13.3.5 Autorisation de débordement vers un poste hors service secouru par le PCS
(Passive Communication Server)
Le serveur de communication considère tout utilisateur appartenant à un champ IP secouru par un
PCS comme étant hors service.
Le Passive Communication Server de secours considère les utilisateurs appartenant à des champs IP
non secourus par lui-même comme étant hors service.
Pour que les utilisateurs appartenant à des champs IP isolés puissent communiquer, vous devez
autoriser le débordement vers les postes hors service dans les paramètres du système.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 189/469


Chapitre 13 Débordement privé vers public entre passerelles Media
Gateway IP

SélectionnezInstallation / Autres param. Install. / Paramètres Système (FR)


Sélectionnez System / Other System Param. / System Parameters (GEA)
La réponse est la suivante :

Débordement sur poste Hors Service (FR) oui

Overflow on Oos extension (GEA) yes

13.4 Exemples de configuration


13.4.1 Présentation de l'exemple
Dans cet exemple, le noeud inclut trois sites. A chaque site correspond un domaine IP : D1, D2 et D3.
Chaque domaine a son propre accès RNIS.
Les trois domaines et le Call Server sont reliés par un réseau IP. En fonctionnement normal, le réseau
IP supporte la signalisation et les communications.
Lorsque le réseau IP tombe en panne, la signalisation est secourue (non détaillé ici). Le débordement
local privé vers public redistribue les appels vers le réseau public RNIS.

Call
Server

Réseau IP

Domaine Domaine Domaine


D1 D2 D3

Faisceau 1 Faisceau 2 Faisceau 3


01 23 45 1x xx 01 23 45 2x xx 01 23 45 3x xx

Réseau
public RNIS

Figure 13.5 : Exemple de configuration d'un noeud

Numéro du domaine

Domaine N° SDA Numéro non SDA Opérateur du domaine

1 de 61000 à 61499 de 61500 à 61599 61400

2 de 62000 à 62499 de 62500 à 62999 62400

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 190/469


Chapitre 13 Débordement privé vers public entre passerelles Media
Gateway IP

3 de 63000 à 63499 de 63500 à 63999 63400

Préfixe du noeud : 0
Numéro du préfixe ARS : 0
Catégories d'exploit.tél. (avec droit au débordement mis à 1) : 0

13.4.2 Droit des usagers au débordement


Chaque usager doit avoir une catégorie d'exploitation téléphonique dans laquelle le débordement est
autorisé.
1. Sélectionnez Usagers
2. Renseignez les attributs suivants :

Nom d'annuaire Entrer le numéro d'annuaire de


l'usager

Catégories d'ex- Entrer le numéro de la catégorie


ploit.tél. d'exploitation téléphonique Par
exemple : 0

No Entité Entrer le numéro de l'entité du


poste Par exemple : 1

Rappel :
les entités doivent être configurées pour que l'ARS fonctionne.
3. Validez.
4. Sélectionnez Catégories > Catégories d'exploit.tél.
5. Renseignez les attributs suivants :

Catégories d'ex- Entrer le numéro de la catégorie


ploit.tél. d'exploitation téléphonique Par
exemple : 0

Droits

Déb.priv.vers pub.si 1: le débordement est autorisé


lign.HS
6. Validez.

13.4.3 Préfixe d'accès au noeud


1. Sélectionnez Traducteur > Plan de numérotation externe > Préf.accès Noeud
2. Renseignez les attributs suivants :

No Noeud destinatai- Entrer le numéro du noeud local.


re Par exemple : 1

Numéro à ajouter Entrer le préfixe ARS. Par exem-


ple : 0
3. Validez.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 191/469


Chapitre 13 Débordement privé vers public entre passerelles Media
Gateway IP

13.4.4 Tables de traduction


Deux tables doivent être définies par domaine : la première pour les numéros SDA, la deuxième pour
les numéros non SDA.
1. Sélectionnez Traducteur > Plan de numérotation externe > Préf.accès Noeud
2. Pour le domaine 1 :

N° SDA Numéro non SDA

No Noeud destina- 1 1
taire

1er No extérieur de 01 23 45 10 00 01 23 45 14 00
la tranche

1er No intérieur de 61000 61500


la tranche

Taille de la tranche 500 500

Secteur fin Non Oui

Pour le domaine 2 :

N° SDA Numéros non SDA

No Noeud destina- 1 1
taire

1er No extérieur de 01 23 45 20 00 01 23 45 24 00
la tranche

1er No intérieur de 62000 62500


la tranche

Taille de la tranche 500 500

Secteur fin Non Oui

Pour le domaine 3 :

N° SDA Numéros non SDA

No Noeud destina- 1 1
taire

1er No extérieur de 01 23 45 30 00 01 23 45 34 00
la tranche

1er No intérieur de 63000 63500


la tranche

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 192/469


Chapitre 13 Débordement privé vers public entre passerelles Media
Gateway IP

Taille de la tranche 500 500

Secteur fin Non Oui


3. Validez.

13.4.5 Configuration de l'ARS


Note :
contrairement au débordement entre les noeuds, les débordements de Media Gateway ont lieu sur le même
noeud. Ceci implique qu'il n'y a qu'une seule configuration à effectuer pour toutes les Media Gateway.

13.4.5.1 Organisation des données ARS


Le schéma suivant montre les paramètres significatifs de l'ARS pour cet exemple.

Appelant Préfixe ARS :


Numéro : 0
Usager : 61500 Signification Préfixe : ARS prise faisc.
Entité : 1 Discriminateur No : 0

Entité:
Discriminateur 00: 0
Discriminateur 01:
(logique) (réel)

Discriminateur de num. : 0

Règle discrim. : Règle discrim. : Règle discrim. :


Num. d’appel : 01 23 45 1 Num. d’appel : 01 23 45 2 Num. d’appel : 01 23 45 3
Table ARS : 1 Table ARS : 2 Table ARS : 3

Table ARS : 1 Table ARS : 2 Table ARS : 3


Nom : vers domaine 1 Nom : vers domaine 2 Nom : vers domaine 3

Route : 1 Route : 1 Route : 1


Faisceau : 2 Faisceau : 1 Faisceau : 1
Nom : à partir de D2 Nom : à partir de D1 Nom : à partir de D1

Route : 2 Route : 2 Route : 1


Faisceau : 3 Faisceau : 3 Faisceau : 2
Nom : à partir de D3 Nom : à partir de D3 Nom : à partir de D2

Figure 13.6 : Organisation des données ARS pour le débordement local vers public

13.4.5.2 Préfixe ARS


1. Sélectionnez Traducteur > Plan des préfixes
2. Renseignez les attributs suivants :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 193/469


Chapitre 13 Débordement privé vers public entre passerelles Media
Gateway IP

Numéro Entrer le préfixe ARS.


Par exemple : 0

Signification prefixe Sélectionner : Prise fais. prof.


ARS

No Discriminateur Entrer le numéro de discrimina-


teur. Par exemple : 0
3. Validez.

13.4.5.3 Configuration de l'entité


1. Sélectionnez Entités > Sélection du discriminateur
2. Renseignez les attributs suivants :

No Entité Entrer le préfixe ARS


Par exemple : 1

Discriminateur 00 Entrer le numéro de discriminateur


Par exemple : 0

.........

Discriminateur 07 non utilisé


3. Validez.

13.4.5.4 Configuration de la discrimination


La discrimination doit comporter une règle par domaine.
1. Sélectionnez Traducteur > Plan de numérotation externe > Discrimination numérotation
2. Renseigner les attributs suivants :

No. Discriminateur Entrer le numéro de discrimina-


teur.
Par exemple : 0

Nom d'abonné Entrer le nom du discriminateur.


Par exemple : discrimateur de dé-
bordement
3. Validez.
4. Sélectionnez Traducteur > Plan de numérotation externe > Discrimination numérotation >
Règle de discrimination
5. Renseignez les attributs suivants :

Pour attein- Pour attein- Pour attein-


dre le do- dre le do- dre le do-
maine 1 maine 2 maine 3

No Discrimi- 0 0 0
nateur

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 194/469


Chapitre 13 Débordement privé vers public entre passerelles Media
Gateway IP

No d'appel Renseigner : Renseigner : Renseigner :


01 23 45 10 01 23 45 20 01 23 45 30
00 00 00

No Table De 1 2 3
Routage
ARS
6. Validez.

13.4.5.5 Configuration de la distribution


Il y a une table (d'acheminement) par domaine. Chaque table contient n routes (n = numéro du
domaine -1)
Dans cet exemple, il y a trois tables d'acheminement comprenant deux routes chacune.
13.4.5.5.1 Deux routes pour atteindre le domaine 1
1. Sélectionnez : Traducteur > Tables de routage ARS > Table de routage ARS
2. Renseignez les attributs suivants :

Table de routage ARS Entrer le numéro de discrimina-


teur.
Par exemple : 0

Nom d'abonné Entrer le nom de la table. Par


exemple : table D1
3. Validez.
4. Sélectionnez : Traducteur > Tables de routage ARS > Table de routage ARS > Routage ARS
5. Renseignez les attributs suivants :

A partir de D2 A partir de D3

Table de routage 1 1
ARS

Route 1 2

Nom d'abonné D1 à partir de D2 D1 à partir de D3

Faisceau 2 3
6. Validez.
13.4.5.5.2 Deux routes pour atteindre le domaine 2
1. Sélectionnez Traducteur > Tables de routage ARS > Table de routage ARS
2. Renseignez les attributs suivants :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 195/469


Chapitre 13 Débordement privé vers public entre passerelles Media
Gateway IP

Table de routage ARS Entrer le numéro de discrimina-


teur.
Par exemple : 2

Nom d'abonné Entrer le nom de la table Pour cet


exemple : vers domaine 2
3. Validez.
4. Sélectionnez Traducteur > Tables de routage ARS > Table de routage ARS > Routage ARS
5. Renseignez les attributs suivants :

A partir de D2 A partir de D3

Table de routage 2 2
ARS

Route 1 2

Nom d'abonné D2 à partir de D1 D2 à partir de D3

Faisceau 1 3
6. Validez.
13.4.5.5.3 Deux routes pour atteindre le domaine 3
1. Sélectionnez Traducteur > Tables de routage ARS > Table de routage ARS
2. Renseignez les attributs suivants :

Table de routage ARS Entrer le numéro de discrimina-


teur.
Par exemple : 3

Nom d'abonné Entrer le nom de la table Pour cet


exemple : vers domaine 3
3. Validez.
4. Sélectionnez Traducteur > Tables de routage ARS > Table de routage ARS > Routage ARS
5. Renseignez les attributs suivants :

A partir de D1 A partir de D2

Table de routage 3 3
ARS

Route 1 2

Nom d'abonné D3 à partir de D1 D3 à partir de D2

Faisceau 1 2
6. Validez.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 196/469


Chapitre

14 Services IP et numéros de port

14.1 Introduction
14.1.1 Plage de ports dynamiques
Jusqu'à R5.1.2, la plage de ports dynamiques n'est pas configurable. Elle couvre l'intervalle
10000-20000.
A partir de R6.0, la plage de ports dynamiques est configurable. Par ailleurs la plage par défaut est
réduite et couvre l'intervalle 10000-10499.
La plage de ports dynamiques est utilisable par toutes les applications qui laissent le noyau choisir un
port à leur place. Cela inclut TFTP et FTP lorsque le Call Server est client.
De plus la plage de ports libres utilise les mêmes bornes que la plage de ports dynamiques, ceci afin
de faciliter la configuration. Cela donne l'impression que la plage est commune, bien que ce ne soit pas
le cas.
Pour plus d'informations sur les différents types de ports, voir Types de ports à la page 197.
La configuration des bornes de la plage de ports se fait via Netadmin. Voir Configurer la plage de ports
dynamiques à la page 200.

14.1.2 Types de ports


Les ports peuvent être classés en différents types :
• Ports statiques bien connus ou “well known ports” (1 - 511)
Cette plage contient tous les ports “bien connus” entre 1 et 511. Ceux-ci sont identifiés (dans /etc/
services) et seuls les ports associés aux services désirés sont ouverts (DHCP, FTP (en partie),
RSH...) sur les firewalls. Les ports DHCP (67, 68) et TFTP (69), par exemple se trouvent dans cette
zone.
• Plage de ports dynamiques superviseur (512 - 1023)
Ces ports sont des ports dynamiques pour certains services particuliers. En particulier, RSH,
TELNET ouvrent des sockets avec un port pris dans cette plage. Cette plage a des limites fixes et
ne peut donc être ni étendue, ni réduite.
Compte tenu de sa taille, cette plage ne peut pas être utilisée pour TFTP.
• Plage de port dynamiques basse
Ces ports ont le même rôle que les ports précédents, à la différence près que les services visés ne
sont pas les mêmes. En général, on trouve dans cette plage des ports dynamiques utilisés par des
applications propriétaires. Le port TFTP est actuellement pris dans cette plage (voir Connexion
TFTP à la page 197).
A partir de R6.0, cette plage est configurable.
• Plage de ports libres
Plus qu'une plage, ces ports sont en fait la liste complète des ports TCP libres. Il est donc plus
difficile de rendre cette plage configurable. Ces ports sont par exemple utilisés par les CS serveurs
FTP pour les ports du canal de données des serveurs FTP, pour les connexions passives.

14.1.3 Connexion TFTP


La Figure 1 montre comment sont effectués les échanges d'une connexion TFTP classique.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 197/469


Chapitre 14 Services IP et numéros de port

Le client commence par émettre une demande de fichier à partir d'un port qu'il a lui-même choisi
(port C) vers le port 69 du serveur TFTP. Si un serveur est effectivement à l'écoute, celui-ci détermine
un port S qu'il utilisera pour répondre à la requête traitée. Il envoie donc le premier bloc par ce port S
vers le port C du client. Le client répond par un "ACK" en utilisant les ports C et S, et ainsi de suite
jusqu'à ce que le fichier soit complètement transféré.

Serveur TFTP Client TFTP


(Call Server) (IP phone)

ier Port C
Demande de fich
Port 69
Port S Envoi bloc 1
Port C
Ack bloc 1 Port C
Port S
Port S Envoi bloc 2
Port C
Ack bloc 2 Port C
Port S

Figure 14.1 : Connexion TFTP

Le choix des ports C et S est variable suivant le système d'exploitation embarqué sur les machines.
Sur un CS, le port S est choisi arbitrairement par le noyau dans la plage de ports dynamiques. L'IP-
Phone choisit son port P dans une plage qui lui est propre. Enfin, si le client était un CS (peu probable
avec TFTP), le port P serait lui aussi choisi dans la plage de ports dynamiques.

14.1.4 Connexion FTP passive


La Figure 2 montre comment sont effectués les échanges d'une connexion FTP passive classique.
Cette figure ne montre pas les échanges d'acquittement au niveau TCP.
Le client commence par établir le canal de commande (établissement non représenté) entre son
port Cc et le port 21 du serveur. Lors d'une demande de transfert, le client demande une connexion
passive au serveur en utilisant le canal de commande. Celui-ci répond en donnant un numéro de
port Dssur lequel devra se connecter le client pour la connexion DATA.
Ensuite, le client détermine un nouveau port local (port Dc) pour sa connexion DATA et ouvre la socket
entre ce port et le port Dsque lui a donné le serveur à l'étape précédente. Une fois ouvert, ce canal est
utilisé pour UN SEUL transfert des données entre le client et le serveur (quel que soit le sens). Sur la
figure, on retrouve un 'get' FTP, mais la mécanique est la même pour un 'put' ou même un 'dir'.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 198/469


Chapitre 14 Services IP et numéros de port

Serveur FTP Client FTP


(Call Server) Canal de (IP phone)
commande

Demande de Port Cc
Port 21 connexion passive
Port 21 Envoi du numéro de
port Ds utilisé pour
socket DATA Port Cc

Canal de
données

Ouverture canal DATA Port Dc


Port Ds

Port Ds Envoi des données ve


rs le client
Port Ds Port Dc
Port Ds Port Dc
Port Ds Port Dc
Port Dc

Fermeture canal DA
TA

Figure 14.2 : Connexion FTP passive

De la même façon que pour TFTP, les politiques de choix des ports sont variables suivant le système
d'exploitation utilisé :
• si le serveur est un CS, le port Ds est choisi par le serveur FTP (donc, pas par le noyau) parmi la
liste des ports libres. La mécanique de configuration de la plage de ports utilisables est donc
différente de celle utilisable pour TFTP.
• si le client est un CS, alors les ports Cc et Dc sont déterminés dans la plage de ports dynamiques.
• Pour les autres types de machines, se référer à leur documentation.

14.1.5 Services IP et numéros de port


Pour afficher la liste des ports ouverts sur l'OmniPCX Enterprise et sur les équipements IP, voir le
fichier Services et numéros de ports IP - Description des flux IP dans les solutions CS Alcatel-Lucent
OmniPCX Enterprise.
Il est important de connaître ces numéros en cas d'intégration du PCX dans un réseau sécurisé avec
firewall.
Pour obtenir la liste des ports sur lesquels un serveur écoute à un moment donné afin de la comparer
à la liste du tableau, et ainsi détecter tout nouveau service incongru, tapez la commande netstat -
l.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 199/469


Chapitre 14 Services IP et numéros de port

14.2 Configurer la plage de ports dynamiques


14.2.1 Configuration de la plage de ports dynamiques
Important :
la modification des bornes doit se faire en accord avec le responsable de l'administration du réseau client.
De plus, la plage configurée sur le Call Server doit être incluse dans celle configurée sur les firewalls.

14.2.1.1 Déterminer les seuils à configurer


1. Recenser toutes les applications utilisant un (ou plusieurs) ports dynamiques sur le site. Les
services FTP et TFTP en font partie, mais ce ne sont pas les seuls.
Le serveur le plus gourmand en nombre de ports est le serveur FTP. Comme TFTP, il utilise un port
par transfert de fichier au sein d'une session, mais contrairement à TFTP, un port libéré n'est à
nouveau utilisable qu'à la fin du TIME_WAIT associé à la socket (généralement 60s). Donc un port
est encore indisponible une minute après son utilisation. Ceci peut avoir un impact sur les
applications utilisant FTP pour leurs transferts de données, en particulier la récupération de tickets
de taxation.
Un IP-Phone consomme trois ports dynamiques.
2. Parmi les applications recensées, déterminer combien d'applications peuvent être disponibles
simultanément et calculer le nombre de ports dynamiques à utiliser.
3. Ajouter une marge de sécurité d'environ 20%.
4. En déduire la largeur de la plage à configurer.
5. En déduire les seuils : dans la plupart des cas, il n'est nécessaire de modifier que la borne haute de
la plage, la borne basse reste à 10 000.
Exemple :

• le site comporte 100 IP-Phones susceptibles de démarrer (quasi-)simultanément. Il y a donc potentiellement


300 ports consommés par TFTP (uniquement pour les IP-Phones).
• la marge de sécurité s'établit à 300 x 0,2 = 60.
• la largeur de la plage est 300 + 60 = 360.
• la plage à configurer est donc 10 000 à (au minimum) 10359.

14.2.1.2 Configuration des seuils


1. Se connecter au système sous le compte root,
2. lancer la commande netadmin -m,
3. sélectionner 11. 'Security'
4. sélectionner 6. 'Low dynamic port range configuration'
5. sélectionner 2. 'Update configuration'
L'écran suivant est affiché :
Low dynamic ports range configuration.
======================================
Enter lowest allowed port (3000 <= port < 32639, default is 10000):
6. entrer le seuil bas de la plage (en général, ce seuil peut être laissé à sa valeur par défaut 10000)
L'écran suivant est affiché :
Enter highest allowed port (10128 < port <= 32767, default is
10499):
7. entrer le seuil haut de la plage en fonction des besoins évalués,
Note :
la plage de ports doit contenir au minimum 128 ports.
8. entrer 0 pour revenir au menu principal, puis sélectionner 16. 'Apply modifications'

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 200/469


Chapitre 14 Services IP et numéros de port

9. entrer 0 pour quitter netadmin.

14.2.1.3 Configuration du firewall


Un environnement type est caractérisé par un Call Server et un (ou plusieurs) IP-Phone(s) séparés par
un réseau IP et par un firewall.
Un autre environnement type est constitué par un Call Server et un (ou plusieurs) client(s) FTP utilisant
des connexions FTP passives (par exemple des OmniVista 4760) séparés par un réseau IP et par un
firewall.
La Figure 1 représente un exemple avec Call Server et IP-Phones. Dans cet exemple, le firewall doit
être configuré de manière à laisser passer les trafics DHCP (port UDP 67) et TFTP (port UDP 69), ainsi
que toute la plage de ports dynamiques configurée dans le Call Server.

IP
Call Server

Réseau IP Firewall

Figure 14.3 : Exemple de topologie avec IP-Phone

La Figure 2 représente un exemple avec Call Server et 4760. Cette fois-ci, le client FTP (4760) se
connecte au Call Server par connexions FTP passives. Si le firewall n'est pas capable de déterminer le
port utilisé pour le canal data en écoutant le canal de commande, il est nécessaire d'ouvrir toute la
plage de ports utilisables. L'intérêt du firewall en devient fortement limité. C'est pour des firewalls de ce
type que la plage de ports FTP est également réduite.

A4760

Call Server

Réseau IP Firewall

Figure 14.4 : Exemple de topologie avec 4760

14.2.2 Incidents
Lorsqu'il n'y a plus de ports disponibles dans la plage, l'incident 1529 est émis, dans la limite d'un
incident par minute :
• 1529 Manque de ports dynamiques, proto 6
pour une demande de port concernant une socket TCP,
• 1529 Manque de ports dynamiques, proto 17
pour une demande de port concernant une socket UDP.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 201/469


Chapitre 14 Services IP et numéros de port

Attention :
aucun incident n'est émis lorsque c'est le serveur FTP qui arrive à court de port. Par contre, le client émet
un message explicite indiquant que le serveur arrive à court de ressources.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 202/469


Chapitre

15 Tonalités

15.1 Introduction
15.1.1 Présentation
Les tonalités, encore appelées tonalités vraies, font partie des auxiliaires de tonalité au même titre que
les guides vocaux. Elles offrent pour chacune d'elle une sonorité particulière et sont utilisées dans un
certain nombre d'applications.
Les tonalités sont employées dans les exploitations téléphoniques. Elles guident l'usager dans
l'utilisation de son poste et permettent en particulier :
1. de signaler à l'usager qu'il peut numéroter : l'usager décroche et attend la tonalité d'invitation à
numéroter avant de composer le numéro d'annuaire du demandé,
2. de connaître la situation du poste que l'on souhaite joindre (libre ou occupé). Si le poste est occupé,
la tonalité entendue est la tonalité d'attente sur poste occupé (son écoute dépend des droits du
poste de l'appelant). Si le rappel sur poste occupé est autorisé, l'appelant entend non plus la
tonalité d'occupation mais un guide vocal lors d'un appel sur poste occupé.
3. d'assurer une continuité dans une exploitation. C'est le cas du double appel permettant lors d'une
communication d'appeler un second correspondant. Dans la mise en oeuvre, l'usager effectue une
mise en garde puis appelle le demandé.
Les tonalités permettent aussi :
1. de définir les cadences de sonnerie d'un poste. Elles sont configurées et prêtes à être utilisées par
l'installation.
Exemple :
La cadence de la sonnerie d'un poste alarme est réglée par la tonalité N°64.
2. d'affecter des cadences de sonnerie différentes suivant l'origine de l'appel (intérieur, extérieur,
etc...). Il est possible de personnaliser le type de mélodie.
Exemple :
La tonalité N°29 est utilisée pour les appels intérieurs et la tonalité N°30 pour les appels extérieurs.
3. d'attribuer une tonalité de secours pour les guides vocaux en cas de non diffusion de ces derniers.

15.1.2 Référence aux autres modules


Les tonalités sont documentées dans les modules suivants :
• Description fonctionnelle (voir Description détaillée à la page 203 ).
• Gestion (voir Procédure de configuration à la page 272 ).
• Un descriptif des tonalités existantes est donné Table des tonalités à la page 206.
• Les tonalités de base par pays sont détaillées Tonalités de base par pays à la page 211.
• Les tonalités R1 et R2 sont détaillées Table des fréquences R1 et R2 à la page 269.

15.2 Description détaillée


15.2.1 Principe
Les tonalités sont construites à partir des tonalités de base livrées dans le système. Elles forment ce
que l'on appelle une séquence. Pour connaître le plan de tonalités : voir Table des tonalités à la page

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 203/469


Chapitre 15 Tonalités

206. Pour connaître le plan des tonalités de base par pays : voir Tonalités de base par pays à la page
211.
A chaque tonalité de base est associée une durée (en ms). On peut donc spécifier un cadencement
particulier à chaque tonalité en venant modifier les durées des tonalités de base composant celle-ci.
Une durée de 0 ms correspond à du continu (durée infinie).
Note :
la tonalité de base N°0 correspond toujours au silence.
Les exemples qui suivent donnent les différents cas possibles que l'on peut rencontrer concernant les
tonalités (combinaison de tonalités de base avec leur durée respective).
Exemple :
La tonalité 19 "Invitation à numéroter" ne comporte que la tonalité de base 21 (440Hz en France - tonalité
continue).

N° 21

Durée (ms) 0 (infinie)

Figure 15.1 : Exemple 1

Exemple :
La tonalité 22 "tonalité d'occupation" est une combinaison des tonalités de base 21 et 0 avec un cadencement de
500 ms/500 ms.

N° 21 0 21 0

Durée (ms) 500 500 500 500

Figure 15.2 : Exemple 2

Exemple :
La tonalité 23 "bip signalant l'attente" est une combinaison des tonalités de base 21 et 0 avec un cadencement de
500 ms/0 ms.

N° 21 0

Durée (ms) 500 0 (infinie)

Figure 15.3 : Exemple 3

Exemple :
La tonalité 61 "tonalité de congestion" est une combinaison des tonalités de base 25 et 26 avec un cadencement
de 740 ms/740 ms.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 204/469


Chapitre 15 Tonalités

N° 0
25 26

Durée (ms) 740 740 0 (infinie)

Figure 15.4 : Exemple 4

En jouant sur les combinaisons de tonalités de base et leur cadencement, le gestionnaire peut modifier
les tonalités existantes.
Il peut aussi créer de nouvelles tonalités. Le numéro d'identifiant de ces tonalités pourra être un
numéro non utilisé (voir Table des tonalités à la page 206) ou le numéro d'un guide vocal qu'il aura
supprimé au préalable. De la même manière, le gestionnaire peut remplacer une tonalité par un guide
vocal.
Il est possible, à partir d'un poste de l'installation, d'écouter l'ensemble des tonalités présentes sur le
PABX (voir Ecoute guides vocaux et tonalités - Introduction).
Note :
certaines tonalités répondent à une séquence bien précise pour l'application dans laquelle elles interviennent et ne
sont donc pas modifiables. C'est le cas de la tonalité N°28.

15.2.2 Tonalités pour la signalisation R2


Le plan des tonalités correspond aux générateurs de tonalités mais aussi aux générateurs de
fréquences Q23, R1 et R2.
Les tonalités associées à la signalisation R2 ne sont pas modifiables par le gestionnaire. Les fichiers
de tonalités R2 sont délivrés pour la carte GD et sont téléchargés à l'initialisation du coupleur.
Pour connaître le plan des tonalités pour la signalisation R2 et les fréquences utilisées (voir Table des
fréquences R1 et R2 à la page 269).

15.2.3 Tonalité spécifique USA


La tonalité 66 (Feed Back Tone) - contrôle de frappe sur touche de poste dédié, est constituée de la
combinaison des tonalités de base suivantes :

N° de tonalité Tonalité de base Durée (unité 10 ms)

0 4

66 21 10

0 0 (infinie)

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 205/469


Chapitre 15 Tonalités

15.3 Table des tonalités


15.3.1 Table des tonalités
Nº Tonalité Nom Signification

Tonalité 1 AUXTEACH Tonalité d'acheminement

Tonalité 2 AUXMUSICATT Tonalité d'attente

Tonalité 3 à Tonali- Guides vocaux


té 18

Tonalité 19 AUXTE Tonalité d'invitation à numéroter

Tonalité 20 AUXPTT1 Tonalité extérieure simulée

Tonalité 21 AUXPTT2 Tonalité internationale simulée

Tonalité 22 AUXTO Tonalité d'occupation

Tonalité 23 AUXATT Tonalité signalant un appel en attente

Tonalité 24 AUXBIP Tonalité d'entrée en tiers

Tonalité 25 AUXSONBA Tonalité de base sonnerie

Tonalité 26 AX26 Tonalité d'invitation pour signaler la présence


en mode DISA

Tonalité 27 AUXRA Tonalité de Retour d'appel

Tonalité 28 AUXSIL Silence

Tonalité 29 AUXSONLO Sonnerie pour les appels locaux

Tonalité 30 AUXSONR Sonnerie pour les appels extérieurs

Tonalité 31 AUXSONRV Sonnerie poste renvoyé

Tonalité 32 AUXSORAP Sonnerie de rappel automatique

Tonalité 33 AUXSONOP Sonnerie opératrice

Tonalité 34 AUXSONRDV Sonnerie rappel de rendez-vous

Tonalité 35 MF1 Générateur MFQ23 chiffre 1

Tonalité 36 MF2 Générateur MFQ23 chiffre 2

Tonalité 37 MF3 Générateur MFQ23 chiffre 3

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 206/469


Chapitre 15 Tonalités

Nº Tonalité Nom Signification

Tonalité 38 MF4 Générateur MFQ23 chiffre 4

Tonalité 39 MF5 Générateur MFQ23 chiffre 5

Tonalité 40 MF6 Générateur MFQ23 chiffre 6

Tonalité 41 MF7 Générateur MFQ23 chiffre 7

Tonalité 42 MF8 Générateur MFQ23 chiffre 8

Tonalité 43 MF9 Générateur MFQ23 chiffre 9

Tonalité 44 MF0 Générateur MFQ23 chiffre 0

Tonalité 45 MFET Générateur MFQ23 chiffre *

Tonalité 46 MFCAR Générateur MFQ23 chiffre #

Tonalité 47 MFA Générateur MFQ23 chiffre A

Tonalité 48 MFB Générateur MFQ23 chiffre B

Tonalité 49 MFC Générateur MFQ23 chiffre C

Tonalité 50 MFD Générateur MFQ23 chiffre D

Tonalité 51 B1 Générateur MF SOCOTEL

Tonalité 52 A2B3 Générateur MF SOCOTEL

Tonalité 53 A3B3 Générateur MF SOCOTEL

Tonalité 54 FC Générateur MF SOCOTEL (Fréquence de con-


trôle)

Tonalité 55 REMPGP1 Tonalité de remplacement de la musique d'at-


tente

Tonalité 56 REMPGP2 Tonalité de secours N°2 (manoeuvre acceptée)

Tonalité 57 REMPGP3 Tonalité de secours N°3 (invitation à numéroter


après préfixe)

Tonalité 58 Guide vocal

Tonalité 59 AUXIA2F Fréquence Inter-auto 2 fils

Tonalité 60 TONSURSON Sur-sonnerie sur poste multiligne occupé

Tonalité 61 AUXTOCONG Tonalité d'encombrement

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 207/469


Chapitre 15 Tonalités

Nº Tonalité Nom Signification

Tonalité 62 AUXTODIS Tonalité de dissuasion

Tonalité 63 Guide vocal

Tonalité 64 TONALAPO Sonnerie de postes alarmes

Tonalité 65 Guide vocal

Tonalité 66 AUXFBT Feed back tone (Contrôle de frappe sur touche


de poste numérique dédié - spécifique USA)

Tonalité 67 AUXMULOC Tonalité de retour d'appel sur poste multiligne


occupé mais accessible

Tonalité 68 Guide vocal

Tonalité 69 AUXSOMES Tonalité d'activation lampe message sur postes


Z dans alvéoles US

Tonalité 70 AUXSOPRIO Sonnerie d'appel prioritaire des postes analogi-


ques libres

Tonalité 71 à Tonali- Guides vocaux


té 108

Tonalité 109 GPHURLANT Tonalité pour signaler un poste en faux appel

Tonalité 110 Guide vocal

Tonalité 111 à Tona- R2AR_F1 à 10 Tonalités R2 non modifiables - (voir Table des
lité 120 fréquences R1 et R2 à la page 269).
R2AV_F1 à 15
et Tonalité 121 à To- Tonalités R2 non modifiables.
nalité 135

Tonalité 136 AUXCONGES Tonalité d'encombrement

Tonalité 137 AUXTONBASE Tonalité de base Italie

Tonalité 138 AUXBIPCONF Tonalité de Conférence

Tonalité 139 Guide vocal

Tonalité 140 à Tona- R2AR_F1_IMP à Tonalités R2 non modifiables - (voir Table des
lité 149 R2AR_F10_IMP fréquences R1 et R2 à la page 269).
et R2AV_F1_IMP à Tonalités R2 non modifiables.
R2AV_F15_IMP
Tonalité 150 à Tona-
lité 165

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 208/469


Chapitre 15 Tonalités

Nº Tonalité Nom Signification

Tonalité 166 TONARV Tonalité de secours N°4 (invitation à numéroter


poste renvoyé)

Tonalité 167 TONACH_RE Tonalité d'acheminement en transit

Tonalité 168 TON_PBX_ABS Tonalité de secours N°5


Poste absent du groupement (PBX)

Tonalité 169 Fréquence R2 arrière sur IO1


Combinaison N°1 (spécifique Belgique)

Tonalité 170 Fréquence R2 arrière sur IO1


Combinaison N°6 (spécifique Belgique)

Tonalité 171 à Tona- Réservées pour musiques d'attente sur interfa-


lité 180 ces analogiques (non modifiables)

Tonalité 181 AUXSONMESZ Tonalité d'activation lampe message sur postes


Z dans alvéoles ACT

Tonalité 182 Sur poste Z alarme, tonalité indiquant qu'une


alarme est activée

Tonalité 183 AUXRA2 Tonalité de retour d'appel envoyée sur les jonc-
teurs après un guide vocal prédécroché. Tonali-
té identique à la tonalité 27, mais peut être
changée sur spécification de l'opérateur public.

Tonalité 184 Sonnerie prioritaire (service MLPP)

Tonalité 185 Auxiliaire continu pour bip cyclique de préemp-


tion en arrivée (service MLPP)

Tonalité 186 AUXTEACHLOC Tonalité d'acheminement de base pour les ex-


ploitations locales

Tonalité 187 à Tona- R2AR_F11 à 15 Tonalités R2 non modifiables - (voir Table des
lité 191 fréquences R1 et R2 à la page 269).
Tonalités R2 non modifiables.

Tonalité 192 BIPEXT Bip sur poste en conversation extérieure sor-


tante.

Tonalité 193 DIGITAL_RINGING_TONE Tonalité pour le cadencement de la sonnerie


des postes numériques. En fait pour distinguer
les types d'appel, il y a le choix entre 6 caden-
ces prédéterminées, et une 7ème, qu'il est pos-
sible de personnaliser.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 209/469


Chapitre 15 Tonalités

Nº Tonalité Nom Signification

Tonalité 194 à Tona- Tonalités MF CGCT 1 à 10


lité 204

Tonalité 205 PRIO_BIP1 Tonalité d'appel prioritaire N°1

Tonalité 206 PRIO_BIP2 Tonalité d'appel prioritaire N°2

Tonalité 207 REMPGP4 Tonalité de secours N°6 (manoeuvre non auto-


risée)

Tonalité 208 BIPSECRETARY Tonalité d'intrusion sur poste secrétaire quand


le patron active l'écoute discrète.

Tonalité 209 AUXPATRIO Sonnerie d'appel prioritaire sur un poste Z der-


rière UA

Tonalité 210 AUXWRONGNB Tonalité de faux numéro

Tonalité 211 REORDER_TONE Tonalité spécifique USA

Tonalité 212 AUXSONMESZ_MG Tonalité d'activation lampe message sur postes


Z dans Media Gateway

Tonalité 213 Tonalité libre

Tonalité 214 à Tona- Guides vocaux


lité 255

Tonalité 256 à Tona- Tonalités R1


lité 270

Tonalité 271 à Tona- Guides vocaux


lité 543

Tonalité 544 AUXBIPRECORD Bip lors de l'enregistrement d'une conversation

Tonalité 545 à Tona- Guides vocaux


lité 560

Tonalité 561 AUXBIP_RA Tonalité pour service de reconfiguration auto-


matique

Tonalité 562 à Tona- Tonalités libres


lité 599

Tonalité 600 à Tona- Guides vocaux


lité 679

Tonalité 680 à Tona- Tonalités libres


lité 699

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 210/469


Chapitre 15 Tonalités

Nº Tonalité Nom Signification

Tonalité 700 à Tona- Guides vocaux


lité 849

Tonalité 850 à Tona- Tonalités R1


lité 864

Tonalité 865 ANIREQ

Tonalité 866 à Tona- Tonalités libres


lité 910

Tonalité 911 à Tona- Guides vocaux


lité 1023

15.4 Tonalités de base par pays


15.4.1 Généralités
Pour tout pays dont le détail n'est pas donné dans la liste ci-dessous (classée par ordre alphabétique),
les tonalités installées sont identiques à celles de la Pologne (voir Pologne à la page 254).

15.4.2 Afrique du Sud


N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -9

4 1209+770Hz +/-2 dB

5 1336+770Hz

6 1477+770Hz Low frequency

7 1209+852Hz -11

8 1336+852Hz +/-2 dB

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 211/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 400x33Hz -8

22 1800Hz -8

23 400Hz -8

24 1400Hz -8

25 400Hz -8

26 1209+697Hz -8

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -8

29 Non utilisé

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.3 Allemagne
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 212/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

3 1477+697Hz -6

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -8

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne 0

20 Réservé DECT

21 425Hz -5

22 425Hz -16

23 425+400Hz -8/-8

24 425Hz -22

25 425Hz -5

26 1000Hz 0

27 25Hz sonnerie 3

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 213/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

28 Non utilisé

29 Non utilisé

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 Non utilisé

15.4.4 Amérique latine


Tonalités communes aux pays suivants :
• Argentine,
• Chili,
• Colombie,
• Costa Rica,
• Equateur,
• El Salvador,
• Mexique,
• Uruguay,
• Vénézuela.
Attention :
le Pérou et le Brésil disposent de tonalités qui leur sont propres.

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -7

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -5

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 214/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 20Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -15

22 1800Hz -15

23 1400Hz -18/-18

24 950Hz -15

25 425Hz -18/-18

26 1400Hz -12

27 25Hz sonnerie 3

28 1440Hz -15

29 400Hz -15

30 25Hz Hôtel -15

31 20Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.5 Argentine
Tonalités spécifiques à l'Amérique latine (voir Amérique latine à la page 214).

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 215/469


Chapitre 15 Tonalités

15.4.6 Australie
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -12

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -11

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -12

22 450 + 400 Hz -14.5

23 1400Hz -14.5

24 425Hz -22

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 216/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

25 425Hz -12

26 Non utilisé

27 25Hz sonnerie 3

28 400+425Hz -14.5

29 425Hz -4

30 50Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.7 Autriche
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -6

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -8

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 217/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie -1.5

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -3.5

22 1800Hz -6.5

23 1400Hz -6.5

24 425Hz -15

25 425Hz -3.5

26 2100Hz -9

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -6.5

29 425+350Hz -14/-14

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz -1.66

15.4.8 Bahrein
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -9

4 1209+770Hz +/-2 dB

5 1336+770Hz

6 1477+770Hz Low frequency

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 218/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

7 1209+852Hz -11

8 1336+852Hz +/-2 dB

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 350+440Hz -12

22 1800Hz -12

23 425Hz -12

24 1400Hz -12

25 425Hz -12

26 Non utilisé

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -12

29 Non utilisé

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 219/469


Chapitre 15 Tonalités

15.4.9 Belgique
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -4

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -6

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -4.5

22 425Hz -6

23 425Hz 3

24 1400Hz -6

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 220/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

25 425Hz -4.5

26 (R2/MF2)900+780Hz -8/-8

27 25Hz sonnerie 3

28 Non utilisé

29 (R2/MF1)1140+1020Hz -8/-8

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.10 Brésil
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -7

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -9

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 221/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 Non utilisé

22 330Hz -10

23 425Hz -5

24 425Hz -7

25 425Hz -7

26 Non utilisé

27 25Hz sonnerie 3

28 Non utilisé

29 425+24Hz -10

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz -1.66

15.4.11 Cambodge
Tonalités communes aux tonalités pour Singapour (voir Singapour à la page 260).

15.4.12 Chili
Tonalités spécifiques à l'Amérique latine (voir Amérique latine à la page 214).

15.4.13 Chine
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -5.5

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 222/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -7.5

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz -5.5/-7.5

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise de ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 450Hz -10

22 450Hz -15

23 450Hz -20

24 Non utilisé

25 450Hz -10

26 2700Hz 3

27 25Hz sonnerie) 3

28 Non utilisé

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 223/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

29 Non utilisé

30 50Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.14 Colombie
Tonalités spécifiques à l'Amérique latine (voir Amérique latine à la page 214).

15.4.15 Corée du Sud


N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz -6/-8

2 1336+697Hz -6/-8

3 1477+697Hz -6/-8

4 1209+770Hz -6/-8

5 1336+770Hz -6/-8

6 1477+770Hz -6/-8

7 1209+852Hz -6/-8

8 1336+852Hz -6/-8

9 1477+852Hz -6/-8

10 1209+941Hz -6/-8

11 1336+941Hz -6/-8

12 1477+941Hz -6/-8

13 1633+697Hz -6/-8

14 1633+770Hz -6/-8

15 1633+852Hz -6/-8

16 Non utilisé

17 1633+941Hz -6/-8

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 224/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

18 20Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne -1.66

20 Réservé DECT

21 440+350Hz sonnerie interne -15/-15

22 620+480Hz tonalité d'occupation -15/-15

23 480+440Hz tonalité de rappel -15/-15

24 330Hz -6

25 425Hz -15

26 440Hz -23

27 Non utilisé

28 620+480Hz -10/-10

29 440+350Hz -10/-10

30 50Hz (mess. Hôtel) -15

31 50Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.16 Costa Rica


Tonalités communes à d'autres pays d'Amérique latine (voir Amérique latine à la page 214).

15.4.17 Danemark
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -8.8

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -10

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 225/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 réservé DECT

21 425Hz -8

22 1800Hz -8

23 1400Hz -8

24 425Hz -13.5

25 425Hz -8

26 425Hz -8

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -8

29 425+375Hz -7.5/-9.5

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz -1.66

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 226/469


Chapitre 15 Tonalités

15.4.18 Egypte
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -5.5

4 1209+770Hz +/-2 dB

5 1336+770Hz

6 1477+770Hz Low frequency

7 1209+852Hz -7.5

8 1336+852Hz +/-2 dB

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 450x50Hz -5

22 1800Hz -5

23 450Hz -5

24 1400Hz -5

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 227/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

25 450x50Hz -5

26 440+350Hz -5

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -5

29 440+350Hz -9

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.19 El Salvador
Tonalités communes à d'autres pays d'Amérique latine (voir Amérique latine à la page 214).

15.4.20 Emirats Arabes Unis


N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -9

4 1209+770Hz +/-1 dB

5 1336+770Hz

6 1477+770Hz Low frequency

7 1209+852Hz -11

8 1336+852Hz +/-1 dB

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 228/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 350+450Hz -13

22 1800Hz -13

23 425Hz -13

24 1400Hz -13

25 425Hz -13

26 425Hz -10

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -13

29 450Hz -10

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25 Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.21 Espagne
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -5

4 1209+770Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 229/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -4

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -12

22 330 Hz -10

23 Non utilisé

24 1400Hz -20

25 425Hz -12

26 1700Hz -8

27 25Hz sonnerie 3

28 Non utilisé

29 Non utilisé

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 230/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.22 Equateur
Tonalités spécifiques à l'Amérique latine (voir Amérique latine à la page 214).

15.4.23 Etats-Unis (USA)


N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -8

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -10

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz -8/-10

18 50Hz sonnerie 3

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 231/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 480+620Hz -18.5

22 425Hz -16

23 Non utilisé

24 440+620Hz -18.5

25 440Hz -16

26 Non utilisé

27 25Hz sonnerie 3

28 440+480Hz -18.5

29 350+440Hz -18.5

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.24 Finlande
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -8

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -10

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 232/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -8

22 950Hz -8

23 1400Hz -8

24 1800Hz -8

25 425Hz -8

26 425Hz -18

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -18

29 1400Hz -18

30 25Hz Hôtel -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 233/469


Chapitre 15 Tonalités

15.4.25 France
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -6

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -8

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 440Hz -10

22 330Hz -9

23 440+330Hz -10/-7

24 440Hz -12

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 234/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

25 440Hz -10

26 330Hz -12

27 25 Hz sonnerie 3

28 Non utilisé

29 Non utilisé

30 25 Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.26 Grèce
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -3.5

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -5.5

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 235/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -10

22 1800Hz -10

23 450Hz -10

24 1450Hz -10

25 425Hz -6.5

26 900Hz -10

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -10

29 400Hz -10

30 25Hz Hôtel -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.27 Hong Kong


N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -3

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -5

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 236/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise de ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -14

22 400Hz -14

23 440Hz -14

24 350+440Hz -11

25 425Hz -14

26 440+480Hz -11

27 25Hz sonnerie 3

28 480+620Hz -11

29 Non utilisé

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 237/469


Chapitre 15 Tonalités

15.4.28 Hongrie
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -8

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -5

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -10

22 1800Hz -10

23 1400Hz -10

24 425 Hz -10

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 238/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

25 425Hz -10

26 425+450Hz

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -10

29 425+300Hz -20

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 900 Hz -5

15.4.29 Inde
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -5.5

4 1209+770Hz +/-2 dB

5 1336+770Hz

6 1477+770Hz Low frequency

7 1209+852Hz -7.5

8 1336+852Hz +/-2 dB

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 239/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 330+440Hz -3

22 300+400Hz -3

23 400x25Hz -3

24 400 Hz -3

25 400Hz -3

26 800Hz -3

27 25Hz sonnerie 3

28 1300Hz -9

29 2100Hz -9

30 50Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.30 Indonésie
Tonalités communes aux tonalités pour Singapour (voir Singapour à la page 260).

15.4.31 Irlande (Eire)


N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -11

4 1209+770Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 240/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -13

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 440Hz -10

22 1800Hz -10

23 425Hz -10

24 1400Hz -10

25 425Hz -6.5

26 400+450Hz -12/-12

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -10

29 400Hz -10

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 241/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

30 25Hz Hôtel -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.32 Israël
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -5

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -7

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise de ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 242/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

21 440Hz -6

22 1800Hz -3

23 1400Hz -3

24 440Hz -3

25 440Hz -10

26 440Hz -10

27 20Hz sonnerie 3

28 950Hz -3

29 350+440Hz -6

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.33 Italie
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -6

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -8

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 243/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -6

22 350Hz -6

23 425+350Hz -6/-6

24 425Hz -11

25 425Hz -6

26 350Hz -11

27 25Hz sonnerie 3

28 Non utilisé

29 Non utilisé

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 20Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.34 Japon
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 244/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

3 1477+697Hz

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz

6 1477+770Hz

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz -5/-7

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz -5/-7

18 20Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne -1.66

20 Réservé DECT

21 400Hz occupé -13

22 440Hz attente -13

23 400x20Hz rappel -13/-13

24 Non utilisé

25 Non utilisé

26 440+350Hz rappel -13/-13

27 Non utilisé

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 245/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

28 Non utilisé

29 50 Hz non utilisé 3

30 50 Hz (mess. Hôtel) -15

31 20Hz sonnerie (pour ELA), non utili- -1.66


15.4.35 Laos
Tonalités communes aux tonalités pour Singapour (voir Singapour à la page 260).

15.4.36 Luxembourg
Tonalités communes avec l'Allemagne (voir Allemagne à la page 212)

15.4.37 Mailaisie
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -4

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -6

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 246/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 Non utilisé

22 425Hz -2

23 Non utilisé

24 425Hz -5

25 425Hz -10

26 Non utilisé

27 25Hz sonnerie 3

28 Non utilisé

29 Non utilisé

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.38 Malte
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -9

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 247/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

6 1477+770Hz -10

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -11

22 1800Hz -11

23 425Hz -20

24 1400Hz -20

25 425Hz -11

26 1400Hz -11

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -11

29 425Hz -11

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 248/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.39 Mexique
Tonalités spécifiques à l'Amérique latine (voir Amérique latine à la page 214).

15.4.40 Myanmar (Birmanie)


Tonalités communes aux tonalités pour Singapour (voir Singapour à la page 260).

15.4.41 Nouvelle Zélande


Tonalités communes aux tonalités pour l'Australie (voir Australie à la page 216).

15.4.42 Norvège
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -10

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz +/-2dBm0

6 1477+770Hz

7 1209+852Hz Low frequency

8 1336+852Hz -11.2

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 249/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -10.2

22 1800Hz -12.2

23 1400Hz -11.6

24 425Hz -14.2

25 425Hz -6.2

26 1400Hz -22.6

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -11.2

29 425Hz -26.2

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.43 Oman
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -6

4 1209+770Hz +/-1 dB

5 1336+770Hz

6 1477+770Hz Low frequency

7 1209+852Hz -9

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 250/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

8 1336+852Hz +/-1 dB

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -5

22 1800Hz -10

23 425Hz -10

24 1400Hz -10

25 425Hz -5

26 440Hz -10

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -10

29 400Hz -5

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 251/469


Chapitre 15 Tonalités

15.4.44 Pays-Bas
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -9

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -11

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 440Hz -9

22 1800Hz -19

23 440Hz -12.5

24 1400Hz -19

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 252/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

25 440Hz -9

26 2100Hz -12

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -19

29 480Hz -18

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.45 Pérou
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -7

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -5

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 253/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 20Hz sonnerie 3

19 50Hz prise de ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -10

22 1800Hz -10

23 1400Hz -10

24 950Hz -10

25 425Hz -10

26 330+440Hz -6

27 25Hz sonnerie 3

28 480+620Hz -6

29 440+480Hz -6

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 20Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.46 Philippines
Tonalités communes aux tonalités pour Singapour (voir Singapour à la page 260).

15.4.47 Pologne
Tonalités installées par défaut pour tout pays ne disposant pas de tonalités propres.

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -6

4 1209+770Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 254/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -8

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -6

22 1800Hz -6

23 1400Hz -6

24 425Hz -10

25 425Hz -6

26 non utilisé

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -6

29 non utilisé

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 255/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.48 Portugal
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -7

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -9

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 256/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

21 440Hz -12

22 330Hz -10

23 Non utilisé

24 425Hz -12

25 425Hz -12

26 2100Hz -9

27 25Hz sonnerie 3

28 Non utilisé

29 1300Hz -9

30 25Hz (mes. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.49 Royaume Uni (UK)


N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -13

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -15

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 257/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne -1.66

20 Réservé DECT

21 400Hz -15

22 330Hz -15

23 420+335Hz -18/-18

24 440Hz -15

25 420+335Hz -18/-18

26 1400Hz -12

27 25Hz sonnerie 3

28 1300Hz -15

29 2100Hz -15

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25 Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.50 Russie et CEI


Ces tonalités sont communes à tous les pays de la CEI (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie,
Kazakhstan, Kirghizistan, Géorgie, Moldavie, Russie, Tadjikistan, Turkménistan, Ouzbékistan,
Ukraine).

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 258/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -6

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -8

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -10

22 1800Hz -10

23 425Hz -15

24 1400Hz -17

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 259/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

25 425Hz -6.5

26 25Hz sonnerie (ELA) -1.66

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -10

29 2600Hz -9

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 500Hz -4.3

15.4.51 Singapour
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -5

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -7

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 260/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -8

22 1800Hz -3

23 1400Hz -3

24 425Hz -3

25 425Hz -13

26 425Hz -10

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -3

29 425x24Hz -3

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.52 Slovaquie
Tonalités communes à la Tchéquie.

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -9

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 261/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

6 1477+770Hz -11

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -5

22 1800Hz -5

23 1400Hz -5

24 425Hz -11

25 425Hz -5

26 1400Hz -11

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -5

29 425Hz -5

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 262/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.53 Suède
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -7.5

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -9.5

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -8.5

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 263/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

22 1800Hz -8.5

23 1400Hz -8.5

24 1400Hz -28.5

25 425Hz -8.5

26 Non utilisé

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -8.5

29 Non utilisé

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.54 Suisse
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -6

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -8

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 264/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -1.5

22 425Hz -14

23 340+425Hz -1.5/-6.5

24 1400Hz -17

25 425Hz -6.5

26 425Hz -6.5

27 25Hz sonnerie 3

28

29 850Hz -6.5

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.55 Taiwan
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -6

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 265/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -8

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 480+620Hz -24

22 480Hz -0

23 Non utilisé

24 440+480Hz -19

25 425Hz -13

26 425Hz -13

27 20Hz (mess. Hôtel) 3

28 440+480Hz -13

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 266/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

29 350+440Hz -13

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 20Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

15.4.56 Thailande
Tonalités communes aux tonalités pour Singapour (voir Singapour à la page 260).

15.4.57 Tchéquie (république tchèque)


Tonalités communes aux tonalités de la Slovaquie (voir Slovaquie à la page 261).

15.4.58 Uruguay
Tonalités spécifiques à l'Amérique latine (voir Amérique latine à la page 214).

15.4.59 Vénézuéla
Tonalités spécifiques à l'Amérique latine (voir Amérique latine à la page 214).

15.4.60 Viet Nam


Tonalités communes aux tonalités pour Singapour (voir Singapour à la page 260).

15.4.61 Yougoslavie
N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

0 Silence

1 1209+697Hz

2 1336+697Hz High frequency

3 1477+697Hz -6

4 1209+770Hz

5 1336+770Hz Low frequency

6 1477+770Hz -8

7 1209+852Hz

8 1336+852Hz

9 1477+852Hz

10 1209+941Hz

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 267/469


Chapitre 15 Tonalités

N° tonalité de base Fonction NIVEAU (en dBm0)

11 1336+941Hz

12 1477+941Hz

13 1633+697Hz

14 1633+770Hz

15 1633+852Hz

16 Non utilisé

17 1633+941Hz

18 50Hz sonnerie 3

19 50Hz prise ligne / ELA -1.66

20 Réservé DECT

21 425Hz -3

22 1800Hz -6

23 1400Hz -6

24 425Hz -10

25 425Hz -6

26 Non utilisé

27 25Hz sonnerie 3

28 950Hz -6

29 Non utilisé

30 25Hz (mess. Hôtel) -15

31 25Hz sonnerie (pour ELA) -1.66

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 268/469


Chapitre 15 Tonalités

15.5 Table des fréquences R1 et R2


15.5.1 Table des fréquences R1
N° Tonalité Combinaisons N° Tonalités Niveau en dBm0

Tonalité 256 1 700Hz+900Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 257 2 700Hz+1100Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 258 3 900Hz+1100Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 259 4 700Hz+1300Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 260 5 900Hz+1300Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 261 6 1100Hz+1300Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 262 7 700Hz+1500Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 263 8 900Hz+1500Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 264 9 1100Hz+1500Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 265 10 1300Hz+1500Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 266 11 700Hz+1700Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 267 12 900Hz+1700Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 268 13 1100Hz+1700Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 269 14 1300Hz+1700Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 270 15 1500Hz+1700Hz -7.3 / -7.3

Tonalité 850 1 700Hz+900Hz -3 / -3

Tonalité 851 2 700Hz+1100Hz -3 / -3

Tonalité 852 3 900Hz+1100Hz -3 / -3

Tonalité 853 4 700Hz+1300Hz -3 / -3

Tonalité 854 5 900Hz+1300Hz -3 / -3

Tonalité 855 6 1100Hz+1300Hz -3 / -3

Tonalité 856 7 700Hz+1500Hz -3 / -3

Tonalité 857 8 9002Hz+1500Hz -3 / -3

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 269/469


Chapitre 15 Tonalités

N° Tonalité Combinaisons N° Tonalités Niveau en dBm0

Tonalité 858 9 1100Hz+1500Hz -3 / -3

Tonalité 859 10 1300Hz+1500Hz -3 / -3

Tonalité 860 11 700Hz+1700Hz -3 / -3

Tonalité 861 12 900Hz+1700Hz -3 / -3

Tonalité 862 13 1100Hz+1700Hz -3 / -3

Tonalité 863 14 1300Hz+1700Hz -3 / -3

Tonalité 864 15 1500Hz+1700Hz -3 / -3

15.5.2 Table des fréquences R2


Nº Tonalité Combinaisons Nº Tonalités Niveau en dBm0

Tonalité 111 Fréquence R2 arrière (SDA) - 1140Hz+1020Hz -8 / -8


1

Tonalité 112 Fréquence R2 arrière (SDA) - 1140Hz+900Hz -8 / -8


2

Tonalité 113 Fréquence R2 arrière (SDA) - 1020Hz+900Hz -8 / -8


3

Tonalité 114 Fréquence R2 arrière (SDA) - 1140Hz+780Hz -8 / -8


4

Tonalité 115 Fréquence R2 arrière (SDA) - 1020Hz+780Hz -8 / -8


5

Tonalité 116 Fréquence R2 arrière (SDA) - 900Hz+780Hz -8 / -8


6

Tonalité 117 Fréquence R2 arrière (SDA) - 1140Hz+660Hz -8 / -8


7

Tonalité 118 Fréquence R2 arrière (SDA) - 1020Hz+660Hz -8 / -8


8

Tonalité 119 Fréquence R2 arrière (SDA) - 900Hz+660Hz -8 / -8


9

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 270/469


Chapitre 15 Tonalités

Nº Tonalité Combinaisons Nº Tonalités Niveau en dBm0

Tonalité 120 Fréquence R2 arrière (SDA) - 780Hz+660Hz -8 / -8


10

Tonalité 121 Fréquence R2 avant (départ) - 1380Hz+1500Hz -8 / -8


1

Tonalité 122 Fréquence R2 avant (départ) - 1380Hz+1620Hz -8 / -8


2

Tonalité 123 Fréquence R2 avant (départ) - 1500Hz+1620Hz -8 / -8


3

Tonalité 124 Fréquence R2 avant (départ) - 1380Hz+1740Hz -8 / -8


4

Tonalité 125 Fréquence R2 avant (départ) - 1500Hz+1740Hz -8 / -8


5

Tonalité 126 Fréquence R2 avant (départ) - 1620Hz+1740Hz -8 / -8


6

Tonalité 127 Fréquence R2 avant (départ) - 1380Hz+1860Hz -8 / -8


7

Tonalité 128 Fréquence R2 avant (départ) - 1500Hz+1860Hz -8 / -8


8

Tonalité 129 Fréquence R2 avant (départ) - 1620Hz+1860Hz -8 / -8


9

Tonalité 130 Fréquence R2 avant (départ) - 1380Hz+1980Hz -8 / -8


10

Tonalité 131 Fréquence R2 avant (départ) - 1380Hz+1980Hz -8 / -8


11

Tonalité 132 Fréquence R2 avant (départ) - 1500Hz+1980Hz -8 / -8


12

Tonalité 133 Fréquence R2 avant (départ) - 1620Hz+1980Hz -8 / -8


13

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 271/469


Chapitre 15 Tonalités

Nº Tonalité Combinaisons Nº Tonalités Niveau en dBm0

Tonalité 134 Fréquence R2 avant (départ) - 1740Hz+1980Hz -8 / -8


14

Tonalité 135 Fréquence R2 avant (départ) - 1860Hz+1980Hz -8 / -8


15

Tonalité 187 Fréquence R2 arrière - 1140Hz+540Hz -8 / -8


11

Tonalité 188 Fréquence R2 arrière - 1020Hz+540Hz -8 / -8


12

Tonalité 189 Fréquence R2 arrière - 900Hz+540Hz -8 / -8


13

Tonalité 190 Fréquence R2 arrière - 780Hz+540Hz -8 / -8


14

Tonalité 191 Fréquence R2 arrière - 660Hz+540Hz -8 / -8


15

15.6 Procédure de configuration


15.6.1 Introduction
Ce paragraphe décrit comment paramétrer les différentes tonalités utilisées dans les exploitations
téléphoniques.
Le gestionnaire peut :
• créer ou modifier une tonalité définie par son numéro,
• définir un préfixe d'écoute des tonalités (les tonalités sont toutes consultables), voir Ecoute guides
vocaux et tonalités - Introduction,
• réinitialiser le plan des tonalités avec les valeurs sortie d'usine.

15.6.2 Tonalité
Ce paramétrage est à effectuer pour créer ou modifier une tonalité existante. Il suffit de modifier la
séquence des tonalités de base qui la composent en jouant sur les paramètres "No tonalité" et "Durée
tonalité".
Nom de l'objet : Installation > Tonalité
Attributs:

No tonalité : Entrer le numéro de la tonalité,

Séquence Tonalités :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 272/469


Chapitre 15 Tonalités

No tonalité : Entrer le numéro de la première tonalité de base composant


la séquence,

Durée tonalité : Entrer la durée de la tonalité de base (par unité 10 ms).

Utiliser les options [ Ajouter ] [Supprimer] [ Suivant ] [Précédent] pour rajouter,


supprimer, ou visualiser une ou plusieurs des tonalités composant cette séquence.
Exemple avec la tonalité 22 "tonalité d'occupation"(voir Description détaillée à la page 203 ) :
Nom de l'objet : Installation > Tonalité
Attributs:

No tonalité : 22 .

Séquence Tonalités :

No tonalité : 21.

Durée tonalité : 50.

Par appui sur la commande [Suivant], on a :


Attributs:

No tonalité : 22 .

Séquence Tonalités :

No tonalité : 0.

Durée tonalité : 50.

15.6.3 Gestion des tonalités R1 et R2


Cette gestion s'effectue dans les paramètres de la carte (carte GPA2 ou carte EMTL).
Nom de l'objet : Alvéole > Carte–interface
Attributs :

Tonalité sur coupleur : Sélectionner en fonction des besoins :


Sans Tonalité
Tonalité R1
Tonalité R1.5
Tonalité R2

15.6.4 Réinitialisation du plan des tonalités


Pour revenir à la configuration de base par pays dans le cas où le gestionnaire a effectué des
modifications sur des tonalités, il doit:
• se logger sous le compte "mtcl",

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 273/469


Chapitre 15 Tonalités

• se placer sous le répertoire /DHS3data/mao,


• lancer la commande "intro_tones" suivie du code pays sur deux caractères (la liste des codes pays
est visible à l'écran).
Exemple :
intro_tones FR
Une fois le processus terminé, le système le signale par : Table initialization OK.
Note :
pour la prise en compte des nouvelles tonalités, effectuer un shutdown sur le PABX.

15.6.5 Signalisation R2
Le type de tonalité téléchargé sur les cartes GD et GPA physique (dans le cas d'une ACT Media
Gateway)est défini dans les données de la carte.
Nom de l'objet : Alvéole > Carte-Interface
Attributs:

Type d'interface : Sélectionner le type de carte :


• e-MGD
• GPA (pour une alvéole ACT uniquement),

Tonalité sur Coupleur : Sélectionner le type de tonalité :


• Tonalité R1,
• Tonalité R1.5,
• Tonalité R2.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 274/469


Chapitre

16 Guides vocaux et musiques


d'attente

16.1 Introduction
Un guide vocal fait appel à un ou plusieurs messages vocaux.
Ces messages vocaux ont pour fonction d'aider l'usager dans ses manœuvres téléphoniques et/ou de
lui transmettre des informations.
Ils sont utilisés par le CCD (Contact Center Distribution), le standard automatique intégré ainsi qu'un
grand nombre d'exploitations téléphoniques.
Chaque message vocal est l'enregistrement d'un texte donné.
Les messages correspondant au guide vocal n°3, par exemple, sont différents selon les langues
utilisées et sont exprimés par :
• "Votre manœuvre est enregistrée, vous pouvez raccrocher" en français,
• “Your request has been recorded, you may now hang-up” en anglais,
• "La seva maniobra ha quedat registrada, ja pot penjar" en Catalan.

16.1.1 Types de messages vocaux


les messages vocaux peuvent être :
1. statiques : non modifiables par l'utilisateur :
• génériques : compatibles avec les plans de numérotation génériques et proposés pour tous les
pays en 6 langues différentes au moins.
• standards : adaptés à un pays ayant des demandes particulières et/ou disposant d'un plan de
numérotation différent du plan de numérotation générique,
• spécifiques : à une région ou une entreprise.
Note :
Un fichier de messages statiques contient un ou plusieurs messages.
2. dynamiques : modifiables, ils sont enregistrés par des utilisateurs et/ou des responsables via un
poste téléphonique ou l'application AAS.
Note :
Un fichier de message dynamique ne contient qu'un seul message.
3. externes : musique d'attente (dans la majorité des cas) diffusée par un équipement externe à
l'OmniPCX Enterprise.

16.1.2 Types de guides vocaux


Il y a plusieurs types de guides vocaux :
• Guides vocaux système à la page 275
• Guides de présentation agent CCD à la page 276
• Guides vocaux chaînés variables à la page 276

16.1.2.1 Guides vocaux système


Il existe trois types de guides vocaux système :
• Les guides vocaux composés d'un seul message vocal
Ils fournissent des informations audio dans huit langues maximum.

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 275/469


Chapitre 16 Guides vocaux et musiques d'attente

Chaque guide vocal est associé à un numéro de message vocal par langue.
• Guides vocaux chaînés statiques
Ils fournissent une séquence d'informations audio en une seule langue.
Chaque guide vocal est associé à plusieurs numéros de message vocal, un par information audio.
• Guides vocaux multilingues
Ils fournissent des informations audio dans plusieurs langues.
Chaque guide vocal est associé à un numéro de message vocal par langue.
À partir de R11.1, le nombre maximum de langues est de 57.

16.1.2.2 Guides de présentation agent CCD


Les guides de présentation agent CCD sont diffusés au client et/ou à l'agent CCD au début d'une
communication CCD.
Chaque guide vocal est associé à plusieurs numéros de message vocal, un par agent CCD.
Le guide vocal n°538 est dédié à la fonction CCD Agent Presentation Guide.

16.1.2.3 Guides vocaux chaînés variables


Certains guides vocaux sont composés de plusieurs messages diffusés à la suite les uns des autres.
On parle alors de guides vocaux "chaînés".
1. Guides vocaux chaînés variables mixtes : composés d'un message interne (statique ou dynamique)
suivi d'un message vocal externe.
Exemple :
Le message : "Vous êtes en communication avecALE International, nous faisons le maximum pour écourter
votre attente” précède la diffusion d'une station radio en temps réel.
2. Guides vocaux chaînés variables : composés de plusieurs messages (8 maximum), parmi lesquels
un au moins varie.
Exemple :
Lors d'un rappel de rendez-vous, l'usager programme l'heure à laquelle il souhaite être rappelé sur son poste.
Le poste confirme alors "Votre demande de rendez-vous à XX heure(s) YY a bien été enregistrée " ; "XX" et
"YY" étant variables ;
Avant R11.1, certains numéros de guide vocal chaîné variable étaient réservés à un usage
spécifique :
• Guide vocal n°520 : dédié à la fonction "RSI digit announcement". Il ne peut donc pas être utilisé
avec une autre fonction.
Il est associé à différents messages vocaux, selon la langue utilisée.

N° de la langue N° du premier message variable N° du dernier message variable

1 3066 3075

2 3076 3085

3 3086 3095

4 3096 3105

5 3106 3115

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 276/469


Chapitre 16 Guides vocaux et musiques d'attente

N° de la langue N° du premier message variable N° du dernier message variable

6 3116 3125

7 3126 3135

8 3136 3145

9 3146 3155

10 3156 3165

11 3166 3175

12 3176 3185

13 3186 3195

14 3196 3205

15 3206 3215

16 3216 3225
• Guide vocal n°518 : dédié à la fonction "CCD waiting queue position" (annonce la position en file
d'attente). Il ne peut donc pas être utilisé avec une autre fonction.
Il est associé à différents messages vocaux, selon la langue utilisée.

N° de la langue N° du premier N° du deuxiè- N° du premier N° du dernier mes-


message fixe me message message variable sage variable
fixe

1 3226 3227 3258 3317

2 3228 3229 3318 3377

3 3230 3231 3378 3437

4 3232 3233 3438 3497

5 3234 3235 3498 3557

6 3236 3237 3558 3617

7 3238 3239 3618 3677

8 3240 3241 3678 3737

9 3242 3243 3738 3797

10 3244 3245 3798 3857

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 277/469


Chapitre 16 Guides vocaux et musiques d'attente

11 3246 3247 3858 3917

12 3248 3249 3918 3977

13 3250 3251 3978 4037

14 3252 3253 4038 4097

15 3254 3255 4098 4157

16 3256 3257 4158 4217

16.1.3 Numéros réservés et fréquence d'appel d'un message vocal


À partir de R11.1, aucune réservation de message vocal ne s'applique.
Tout numéro de message vocal compris entre 0 et 5999 peut être associé à un seul type de guide
vocal parmi les suivants :
• Guides vocaux système
• Guides de présentation agent CCD
• Guides vocaux chaînés variables
Un numéro donné de message vocal peut être utilisé uniquement dans l'un des trois groupes de
guides vocaux ci-dessus. Toutefois, ce numéro de message peut être utilisé plusieurs fois dans les
guides vocaux système ou dans les guides de présentation agent CCD.
En d'autres termes, le même numéro de message vocal peut être affecté à plusieurs numéros de guide
vocal système ou à différents points d'entrée d'un guide vocal système, dans la limite de 100
utilisations.
Le même numéro de message vocal peut être affecté à plusieurs agents CCD comme guide de
présentation, dans la limite de 100 utilisations.
Dans les guides vocaux chaînés variables, un numéro de message vocal peut être utilisé une fois
seulement.
Ces règles doivent être respectées et toute tentative d'infraction entraîne un message d'avertissement.

16.1.4 Modules associés


La configuration et le fonctionnement du guide vocal sont décrits dans :
• Description détaillée (voir Description détaillée à la page 279) ;
• Procédure de configuration (voir Procédure de configuration à la page 313) ;
• Exemples de configuration (voir Exemples de configuration à la page 324) ;
• Transfert des guides vocaux (voir Transfert des guides vocaux à la page 303) ;
• Tableau descriptif des guides vocaux (voir Contenu du message guide vocal à la page 291) ;
• Tableau de correspondance de langue (voir Index de guides vocaux par langue à la page 298) ;
• Maintenance (voir Maintenance à la page 334).

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 278/469


Chapitre 16 Guides vocaux et musiques d'attente

16.2 Description détaillée


16.2.1 Messages vocaux statiques
16.2.1.1 Présentation
OmniPCX Enterprise est livré accompagné d'un CD-ROM contenant :
• l'ensemble des messages vocaux système (statiques) disponibles,
• la musique d'attente,
• un outil permettant de transférer une sélection de fichiers vers le disque dur du serveur de
communication.
Les messages vocaux sont diffusés sur :
• OXE Media Services
• les cartes GD,
• les cartes GA,
• les cartes GPA2,
• les cartes Z20VG,
• les carte CPU6.
Deux formats distincts de fichiers de messages vocaux sont proposés en fonction de la carte dédiée à
leur diffusion :
• G711 pour diffusion à partir des cartes GPA2, Z20VG ou CPU6,
• ADPCM 32 pour diffusion à partir des cartes OXE Media Services, GD ou GA avec une carte GPA
virtuelle.

16.2.1.2 Chargement des messages vocaux statiques


Plusieurs possibilités sont offertes selon le type de messages sélectionné par l'installateur.
Note :
Pour l'installation de l'outil de transfert et les manipulations à effectuer se reporter aux Guides vocaux et musiques
d'attente - Transfert des guides vocaux.
16.2.1.2.1 Références au plan de numérotation
Certains guides vocaux font référence au plan de numérotation. À l'installation, en fonction du code
pays du PBX, un plan de numérotation est automatiquement créé.
Les messages vocaux sélectionnés doivent être compatibles avec ce plan de numérotation.
Les messages vocaux génériques, par exemple, intègrent les trois plans de numérotation suivants :
• 4x,
• 7x,
• *x.
Exemple :
le message vocal n°7 sera, selon le plan de numérotation choisi :
• 4x : "Vos appels sont renvoyés, vous pouvez encore passer un appel. Pour annuler le renvoi, veuillez
composer le 41."
• 7x : "Vos appels sont renvoyés, vous pouvez encore passer un appel. Pour annuler le renvoi, veuillez
composer le 71."
• *x : "Vos appels sont renvoyés, vous pouvez encore passer un appel. Pour annuler le renvoi, veuillez
composer le *1."

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 279/469


Chapitre 16 Guides vocaux et musiques d'attente

Attention :
une fois le plan de numérotation établi, modifier les préfixes et/ou suffixes des exploitations
téléphoniques entraîne le risque qu'un message vocal donne des informations erronées aux usagers.
16.2.1.2.2 Sélection des messages génériques
Les fichiers génériques (un par langue) sont transférés sur le disque dur du Communication Server :
• Vers le répertoire /DHS3ext/vgadpcm/flash/std pour les fichiers ADPCM
• Vers le répertoire /DHS3ext/vg/flash/std pour les fichiers G711

CD-ROM

1. Guides vocaux génériques

EN0
FR0 Call
DE0
IT0
Server
PT0
ES0

Les fichiers téléchargés correspondent aux langues suivantes :

Langue Fichier G711 Fichier ADPCM

Anglais flashz2vg.EN0 vgadpcm.EN0

French flashz2vg.FR0 vgadpcm.FR0

Allemand flashz2vg.DE0 vgadpcm.DE0

Greek flashz2vg.GR0 vgadpcm.GR0

Hongrois flashz2vg.HU0 vgadpcm.HU0

Italien flashz2vg.IT0 vgadpcm.IT0

Japanese flashz2vg.JP0 vgadpcm.JP0

Korean flashz2vg.KR0 vgadpcm.KR0

Portugais flashz2vg.PT0 vgadpcm.PT0

Russe flashz2vg.RU0 vgadpcm.RU0

Espagnol flashz2vg.ES0 vgadpcm.ES0

La musique d'attente est téléchargée avec ces fichiers.


16.2.1.2.3 Sélection des messages standards
Les fichiers standards sont transférés sur le disque dur du Communication Server :

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 280/469


Chapitre 16 Guides vocaux et musiques d'attente

• Vers le répertoire /DHS3ext/vgadpcm/flash/std pour les fichiers ADPCM


• Vers le répertoire /DHS3ext/vg/flash/std pour les fichiers G711
L'outil de transfert lit le code pays défini dans l'OmniPCX Enterprise, puis transfère les fichiers
correspondant à ce pays. Le nombre de fichiers disponibles varie selon le pays.
Exemple :
Pour une installation en Argentine, l'outil de transfert lit le code pays de l'OmniPCX Enterprise, puis télécharge
(avec le fichier de musique de garde) les trois fichiers de messages vocaux standards disponibles pour ce pays.

Langue Fichier G711 Fichier ADPCM Fichier

Espagnol (Amérique) flashz2vg.ES2 vgadpcm.ES2 standard (référence


3BA50188ALAA-01)

Anglais flashz2vg.EN0 vgadpcm.EN0 générique (identique à celui in-


stallé lors d'une sélection des
guides génériques)

French flashz2vg.FR0 vgadpcm.FR0 générique (identique à celui in-


stallé lors d'une sélection des
guides génériques)

16.2.1.2.4 Sélection des messages spécifiques


Les fichiers spécifiques sont transférés sur le disque dur du Communication Server :
• Vers le répertoire /DHS3ext/vgadpcm/flash/custom pour les fichiers ADPCM
• Vers le répertoire /DHS3ext/vg/flash/custom pour les fichiers G711
Ces messages correspondent à une demande particulière et/ou un plan de numérotation propre à une
région, ou à l'entreprise cliente.
Sur un site sur lequel les deux formats (ADPCM et G711) sont utilisés, les deux fichiers doivent
impérativement porter le même nom.
16.2.1.2.5 Sélection combinée comprenant des messages spécifiques
L'installateur procède successivement :
• au chargement des messages vocaux génériques puis du ou des messages personnalisés
souhaités,
• ou au chargement des messages vocaux standard puis du ou des messages spécifiques
souhaités.

16.2.1.3 Musique de garde


La musique d'attente (livrée sur le CD-ROM des messages vocaux) est transférée en même temps que
les messages vocaux génériques et standards.
Attention :
pour qu'une musique interne soit diffusée, une gestion doit être effectuée :
• supprimer la tonalité 2 (tonalité d'attente par défaut),
• créer le guide vocal 2 en affectant le message n°2 pour chacune des langues de l'installation
Vous pouvez remplacer cette musique par une musique d'attente spécifique (personnalisée).

8AL91000FRAG - Ed. 01 - Mai 2017 - Services système 281/469


Chapitre 16 Guides vocaux et musiques d'attente

Important :
Jusqu'à la version R.8, ce qui précède constitue la seule méthode de gestion de musique de garde
disponible. À partir de la version R.8, la musique de garde est agrémentée de nouveaux index de guides
vocaux statiques (9 à 200). Pour plus de précisions, voir Augmentation du numéro de musique de garde à
la page 282.
16.2.1.3.1 Sur OXE Media Services, cartes GD et GA
La musique d'attente est stockée dans un fichier portant le nom adpcmmoh :
• Musique d'attente fournie par ALE International : /DHS3ext/vgadpcm/flash/std/adpcmmoh.
• Musique d'attente personnalisée : /DHS3ext/vgadpcm/flash/custom/adpcmmoh.
Note :
Pour remplacer la musique d'attente fournie par ALE International, placez un fichier de musique d'attente
personnalisé (avec le même nom) dans le répertoire custom.

16.2.1.3.2 Sur cartes Z20VG et GPA2


La musique d'attente est stockée dans un fichier portant le nom flashmoh :
• Musique d'attente fournie par ALE International : /DHS3ext/vg/flash/std/flashmoh.
• Musique d'attente personnalisée : /DHS3ext/vg/flash/custom/flashmoh.