Vous êtes sur la page 1sur 30

LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 1 EIE 231

PROGRAMME ET DEVOIRS POUR LE COURS SUR LA FORMATION DES LAÏCS


On peut considérer le laïcat comme une armée de soldats; leur participation est essentielle à l'avancement de l'Église contre un
monde contrôlé par Satan. Dans ce cours, on examine la définition d'un laïc et divers principes bibliques derrière son
engagement dans l'Église, et quelques mouvements qui ont réussi à mobiliser les laïcs de l'Église chrétienne. L'étudiant
examinera en classe comment approfondir et fortifier la foi chrétienne des laïcs de son Église pour qu'ils aient l'enthousiasme
et le zèle dans l'oeuvre du maître. L'étudiant apprendra comment il peut motiver, développer et utiliser les dons de ses laïcs
pour que chacun d'entre eux contribue à la croissance de l'Église du Seigneur. Le but de ce cours est donc d'apprendre à
l'étudiant comment améliorer la participation laïque dans sa dénomination. Ce cours prépare celui sur la formation des
pasteurs.

NO CHAPITRE LEÇON DEVOIR


1. Introduction Programme, buts, tâches, devoirs 1) Lire et méditer sur
2. Perceptions modernes La Nécessité de mobiliser les laïcs le livre des Actes
3. La Problématique de l’Église
4. La Définition du mot laïc 2) Lire deux livres
5. La Définition de l’Église de la bibliographie
6. Secrets du succès Le Bilan de l’Église
7. Le Rôle des laïcs dans l'Église primitive. 3) Donner le résumé
8. Secrets au succès des prémiers laïcs 1 d’un livre lu
9. Secrets au succès des prémiers laïcs 2
10. Secrets au succès des prémiers laïcs 3 4) Présenter en
11. La différence entre l’Église primitive et celle d’aujourd’hui classe l’exposé d’un
12. L'importance de la formation des laïcs livre lu
13. Les avantages de la formation des laïcs
14. Mobilisation des laïcs La Passion de Dieu. 5) Un séminaire
15. Le Rapport entre le pasteur et les laïcs 1 d’information pour
16. Le Rapport entre le pasteur et les laïcs 2 les pasteurs
17. L’Equipement des laïcs
18. Le Ministère des laïcs 6) Un séminaire
19. Le Potentiel des laïcs pour la mission d’information pour
20. Mouvements laïcs au cours de l'histoire 1 les responsables
21. Mouvements laïcs au cours de l'histoire 2 laïcs
22. Conditions pour un témoignage efficace 1
23. Conditions pour un témoignage efficace 2 7) Assister au cours
24. Le contenu de l’Évangile régulièrement
25. Affermissement 1
26. Affermissement 2
27. L’Incorporation des nouveaux convertis dans l’église
28. Résultats efficaces
29. Conclusion
30. Le Rapport du livre
31. Méthodes Campus pour Christ
32. (à inviter à l’école Navigateurs
33. pour faire une Les Semeurs
34. conférence ou à Évangélisation explosive
35. rechercher à Opération André (Association évangélique Billy Graham)
36. l’internet) Ministère de tout enfant
37. Campagne des amis
38. Cinq doigts
39. Cœur de l’homme
40. La marche pour Christ

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 2 EIE 231
LA NECESSITE DE MOBILISER LES LAÏCS
1. UNE FORCE UTILISEE OU NON-UTILISEE?
1.1. Les laïcs constituent aujourd'hui une grande force chrétienne dans le monde.
1.2. Dans certaines églises son apport pour le progrès de l'évangile est considérable
1.3. Dans d'autres il est négligé, voire inexistant.
2. LA MISSION DE L’ÉGLISE
2.1. L'Église a la mission d'évangéliser tous les peuples du monde en faisant d'eux des disciples de Jésus Christ.
2.2. Sa tâche primordiale consiste à annoncer à tous les hommes la bonne nouvelle du Messie.
2.3. Lorsque le Christ a quitté la terre, il a laissé à l'Église une mission précise, celle de rendre témoignage de lui
« à Jérusalem, dans toute la Judée, en Samarie et jusqu'aux extrémités de la terre » Act. 1:8
2.4. Cette mission divine continue à travers toute l'Église.
2.5. L'Église doit pénétrer dans le monde avec la bonne nouvelle du salut.
3. LA MISE-A-L’ECART DES LAÏCS
3.1. Or, le christianisme fut présenté au début en Afrique comme un cadeau pour le clergé.
3.2. Les églises africaines avaient perpétué cet écart entre le laïc et le clergé.
3.3. Les missionnaires ont donné un enseignement poussé aux Africains qui voulaient devenir pasteurs ou
prêtres, en les habillant d'une façon particulière, en leur donnant des titres, et en agissant ainsi au détriment
des laïcs.
3.4. Cette façon de se comporter a été pendant des siècles la plus grande entrave à la croissance effective de
l'Église.
3.5. Elle consistait donc à mettre les laïcs à l'écart du service de Dieu en faveur du sacerdoce.
4. LE MALENTENDU
4.1. Or, à la mort du Christ, le voile du temple a été déchiré du haut en bas pour donner libre accès à tout le
monde et pour introduire le sacerdoce universel.
4.2. « Peut être la plus grande faiblesse de l'Église chrétienne actuelle, c'est que des millions des soi-disant
membres ne sont pas vraiment engagés, et ce qui est pire, c'est qu'ils ne trouvent pas cette situation étrange.
4.3. La plupart des soi-disant chrétiens ne comprennent pas vraiment que se confier en Christ signifie partager
personnellement son ministère quelque soit la situation
5. LA MOBILISATION DES LAÏCS
5.1. Les laïcs sont donc membres du peuple de Dieu, tout comme le clergé a une part aux réalités célestes.
5.2. Plus tôt nous reconnaissons l'intention du Christ de rendre son Église une compagnie militante, plus tôt nous
comprendrons que la situation actuelle ne peut pas continuer.
5.3. Il n'y a aucune chance de victoire dans une campagne militaire où 90% des soldats ne sont ni formés ni
mobilisés, mais c’est exactement la situation de l'Église actuelle.
5.4. La participation laïque est essentielle à l'avance de l'Église.
6. BIBLIOGRAPHIE

Robert Coleman Evangéliser selon le maître T.l. Osborn Approche-toi de ce char


Cahiers du Christ seul Évangeliser c'est faire des R.A. Torrey Comment amener des âmes à
disciples. Christ
Aril Et faites des disciples MAct. Donald Le vrai disciple
Keith Philipps Former des disciples Melvin Hodges Un guide pour l'implantation
des églises
W. Henrichsen Former des disciples Charles Finney Les réveils religieux
Makanzu Mavumilusa Mon coeur est enflammé pour R.W.Stott Comprendre la Bible
l'évangelisation
Leighton Ford L'Urgente mission Carlo et Michel Brugnoli Progresser avec Dieu
Michael Griffith Lève-toi pour ta mission Carlo et Michel Brugnoli Porteurs de vie
Bill Bright La révolution par l'amour Juan Orthiz Disciples.
Oswald Smith La passion des âmes. Charles Marsh Passer à l’action
Ch. M. Sheldon Que ferait Jésus à ma place

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 3 EIE 231
LA PROBLEMATIQUE DE L’ÉGLISE
1. LA CONFUSION
1.1. L'Église de Jésus a perdu tout pouvoir, zèle, enthousiasme et même son autorité à cause du mauvais
témoignage des chrétiens.
1.2. L'Église se trouve dans une confusion quasi totale à cause d'une mauvaise compréhension des
commandements que Jésus a ordonnés.
2. LA PAUVRETE SPIRITUELLE
2.1. Nous lamentons souvent sur la pauvreté spirituelle de nos églises, mêmes les plus évangéliques.
2.2. Nous les voudrions plus vivantes, plus enthousiastes, plus conquérantes.
2.3. La raison de leur pauvreté spirituelle, c’est qu’avant tout, elles négligent la mise en pratique de la Parole de
Dieu.
3. L’ÉGLISE AFFAIBLIE
3.1. Bien que le message du Christ soit puissant, l'Église est faible et impuissante; elle ne parvient pas à changer
le monde car l'Église elle-même est divisée et morcelée.
3.2. Tant d'hommes sont déçus de l'Église et ont perdu leur confiance en elle à cause des chrétiens qui n'ont pas
vécu leur vocation: être sel et lumière.
3.3. Aujourd'hui c'est le même cri qui est lancé partout: la crise est au coeur de l'Église. L'Église est trop
dépendante des moyens artificiels pour stimuler la vraie puissance spirituelle. L'institution a perdu son élan.
4. L’ERREUR
4.1. Notre erreur se repose dans notre façon de mesurer notre grandeur.
4.2. Nous avons basé notre succès sur cette question: « Combien de personnes sont présentes? »
4.3. Et non pas sur ces questions: « Comment sont les gens? Ont-ils un impact dans ce monde? »
5. L’ESPOIR
5.1. Loin d'être pessimiste concernant ce monde en mutation, l'Église peut redécouvrir sa mission si les chrétiens
retournent à la source de la Parole de Dieu pour y découvrir son vrai sens d'être chrétien selon le modèle du
Christ.
5.2. La réflexion et l'étude sur le laïcat nous aideront à mieux saisir l'unique vocation des chrétiens: être des
témoins du Christ.
6. L’APPEL DE DIEU
6.1. Soyons donc conscients que chaque époque interpelle les chrétiens d'une façon particulière de se renouveler
par le Saint Esprit pour qu'ils deviennent des témoins dans ce monde en flammes.
6.2. Si les chrétiens refusent de remplir leurs obligations, qui prendra leur place? Personne.
6.3. Et si les chrétiens refusent de remplir leurs obligations, ils sont indignes de la confiance de leur Maître.
6.4. Ils n'ont pas raison d'être.
7. UNE DES PRIORITES DE L’EGLISE
7.1. L'unique possibilité que l'Église peut offrir à ses membres, c'est de les former par des enseignements solides.
7.2. La formation permanente des chrétiens doit être une priorité de chaque Église.
8. UNE BONNE COMPREHENSION DE L’ORDRE DE JESUS LUC 6:40; 5:10, MATHIEU 28:19-20
8.1. La mission que Jésus nous a confiée, c'est de faire des disciples.
8.2. La Bible dit qu'un disciple accompli sera comme son Maître
8.3. Cela veut dire que l'Église a la mission de faire des hommes semblables à Christ. Christ lui-même a formé
des disciples, il nous a ordonné de faire comme lui
8.4. « Comme le Père m'a envoyé moi aussi je vous envoie ». Jean 20:21
9. LA SOLUTION POUR FORTIFIER L’ÉGLISE
9.1. Approfondir la foi chrétienne des laïcs afin qu'ils soient conscients et convaincus d'accomplir la tâche que
Dieu leur demande pour son Église.
9.2. Nourrir spirituellement les laïcs pour qu'ils deviennent des vrais témoins dans leurs familles, dans leurs
quartiers, etc... là où Dieu les a placés.
9.3. Equiper des laïcs dans la vie chrétienne afin qu'ils deviennent engagés et zélés pour accomplir l'oeuvre du
Seigneur et être formés pour assumer une tâche précise selon leurs capacités.
9.4. Donner l'occasion aux laïcs d'acquerir une connaissance exacte de Dieu pour qu'ils le servent comme Prêtres
partout où ils se trouveront.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 4 EIE 231
LA DEFINITION DU MOT, « LAÏC »
1. DEFINITION BIBLIQUE.
1.1. Dans l'Ancien Testament, le LAOS signifie le peuple de Dieu; dans le Nouveau Testament, il s’applique à la
communauté chrétienne.
1.2. Dans l'ancien testament, les enfants d'Israël, les prophètes et les autres Juifs ont été décrits tous ensemble
comme le peuple de Dieu.
1.3. Cette idée est restée intacte dans le NT: l'Église n'était ni bâtiment, ni dénomination, ni clérgé, mais peuple.
1.4. L'Église du nouveau testament signifie le peuple de Dieu, une communauté, un groupe de chrétiens qui se
réunit n'importe où et qui est essentiellement une assemblée de saints, c'est-à-dire, des separés du monde.
1.5. Voilà le sens du mot grec, « LAOS, » d'où nous tirons le mot, laïc.
1.6. C'est dans les versions syriaques et celles d'Acquilas Théodotien qu'on le rencontre.
2. GLISSEMENT VERS UN SENS TORDU
2.1. Le prémier emploi du mot « laïc », par opposition au terme « apôtres », se trouve dans un document romain,
la lettre de la communauté de Corinthe, dont Clément fut le rédacteur en 95 ap JC lorsqu'il parla des
membres ordinaires de l'Église.
2.2. C'est en se reférant au service de l'autel et au service religieux du peuple chrétien que l'on définissait la
condition dans le langage romain.
2.3. La separation entre clérgé et laïc ne vient donc pas de la Bible mais des hommes.
3. LE SENS BIBLIQUE DU MOT 1PI. 1:3-4; 2:9-10
3.1. Race élue- « genos » Acceptez votre position de créature privilégiée.
3.1.1. Vous êtes nés pour cela.
3.1.2. Tout le monde est élu pour cela
3.2. Sacerdoce royal – « Hiera » Assumez votre responsabilité de prêtre.
3.2.1. Vous héritez la prêtrise et recevez l'ordination du Roi.
3.2.2. Le sacerdoce est lié au « kleros » 1Pi. 1:4.
3.2.2.1. Le « kleros » est un partage ou un héritage en grec.
3.2.2.2. Le clergé se compose donc de ceux qui ont reçu l'héritage de Dieu.
3.2.2.3. Les anciens sont une équipe de responsables (évêques). Tite l:9; Act. 20:28 ; l Tim 5:l7.
a. Le pasteur - un ancien qui donnait à manger au troupeau
b. Le dirigeant / l'admnistrateur - admnistration animation - organisation
c. L'enseignant / le docteur - études - cours, séminaires, écoles du dimanche
d. L'intendant - surveillance, sentinelle, gardien
e. Le prédicateur - sermons
f. Le diacre - d'ordre pratique Act. 6:1-8
g. L'apôtre - envoyé, missionnaire, établit les anciens Éph. 4:11-13; Act. 13
h. Le prophète - correcteur
i. L'évangéliste - proclamateur de la Bonne Nouvelle
3.3. Nation sainte – « Hagios » Menez une vie digne de Lui.
3.3.1. « Hagios »- Le citoyen saint est pur, séparé du mal, et mis à part.
3.4. Peuple acquis – « Laos » - Laïcat Mobilisez-vous pour annoncer ses vertus.
3.4.1. Tous ceux qui font partie du peuple de Dieu sont saints = « laos ».
3.4.2. Tous ceux qui ont reçu l'héritage font partie du « kleros ».
3.4.3. Les responsables, y compris le pasteur, étaient laïcs.
3.4.4. Tous n'étaient pas dirigeants, mais tous étaient et membres du laïcat et membres du clergé.
4. CONFUSION ACTUELLE
4.1. Elle commence déjà au 2è siècle.
4.2. L'établissement d'un clergé professionnel a tordu le sens de l'héritage et le sacerdoce royal.
4.3. Cette confusion a anéanti le sentiment de responsabilité des non-dirigeants dans le ministère.
4.4. Entre 50 -300, l'Eglise se répandait très vite.
4.5. En 313, l'Empereur Constantin publia l'Edit de Tolérance.
4.6. Après plusieurs autres édits, on a déclaré tout l'Empire officiellement chrétien
4.7. C'était la fin des persécutions et le début de la confusion.
4.8. Des millions de barbares non-régénérés ont envahi l'Église avec leurs superstitions et hérésies.
4.9. C'est ainsi que la majorité, sans la puissance du S.E., est devenue passive.
4.10. Ceux qui ont assumé leurs responsabilités sont souvent devenus le clergé.
4.11. Cette situation déplorable existe encore aujourd'hui: « Nous payons une équipe pour faire ce travail-là. »

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 5 EIE 231
LA DEFINITION DE L’ÉGLISE
1. CE QUE L'ÉGLISE N'EST PAS:
• Un édifice matériel • Un orphelinat
• Une mutualité • Une dénomination
• Un bâtiment • Le mouvement ecuménique
2. CE QUE L'ÉGLISE EST:
2.1. L'Église est le corps du Christ Éph. 5:23; 1Co. 12:27
2.2. Christ est la tête du corps qui est l'Église Col. 1:8
2.3. Christ est le chef de l'Église Col. 1:8
2.4. L'Église est le peuple de Dieu 1Pi. 2:9-10
2.5. L’Église est une 1Co. 12:12; Éph. 4:3-6
2.6. Le corps est une diversité 1Co. 12:14-17
2.7. Chaque membre fait partie du Corps du Christ 1Co. 12:13
3. L'INTERDEPENDANCE DES MEMBRES DE L'ÉGLISE.
3.1. L'Église est la communauté de tous ceux qui ont cru en Jésus Christ et qui vivent selon les Écritures par la
foi et l'action génératrice du Saint-Esprit.
3.2. Ils se rencontrent pour célébrer les baptêmes et la Sainte Cène, pour adorer, prier, louer Dieu, jouir de la
communion fraternelle, témoigner, participer au ministère de la Parole, à l'enseignement et au progrès de
l'évangile.
3.3. Si le mot, « laïc » signifie « peuple de Dieu » depuis le début de l’Église, la séparation entre laïc et clergé
était exclue car tous y jouaient un rôle important.
3.4. Si les chrétiens sont tous membres du corps de Christ, chaque partie du corps a son importance pour le bon
fonctionnement du corps tout entier.
4. LA PLACE IMPORTANTE DU LAÏC DANS L’ÉGLISE: IL FAIT PARTIE D’... 1PI. 2:7-10
• Une race élue • Une nation sainte
• Un sacerdoce royal (Apo. 1:5-6) • Un peuple acquis
5. L’HERITAGE DES LAÏCS
5.1. Tous les croyants, les laïcs comme le clergé, ont part à l'héritage des saints.
5.2. Tous les membres de l'Église font partie du corps mystique du Christ, grâce au baptême qu'ils ont reçu à
partir de leur union avec lui.
5.3. Les laïcs ont le devoir et le droit de devenir des apôtres; par sa puissance le Saint Esprit les fortifie et les
confirme.
5.4. Il sanctifie le peuple de Dieu pour exercer l'apostolat; il accorde les dons particuliers aux fidèles de l’Église
de Dieu. 1Co. 12:7; 1Pi. 4:16
6. LA MISSION DES LAÏCS
6.1. Le Seigneur lui-même envoie les laïcs pour accomplir sa mission au monde: « Ils sont consacrés, un
sacerdoce royal et une nation sainte. 1Pi. 2:4-10
6.2. Faire de toutes leurs actions des offrandes spirituelles et pour rendre témoignage du Christ sur toute la
terre ».
6.3. C'est par la foi, l'espérance et la charité que l'on vit l'apostolat.
6.4. La charité constitue le plus grand commandement du Seigneur et presse tous les membres de l'Église à
travailler pour la gloire de Dieu, pour la venue de son règne et pour la communication de la vie éternelle à
tous les hommes.
6.5. À tous les chrétiens du monde incombe une tâche, celle de travailler pour que tous les hommes connaissent
et acceptent le message du salut.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 6 EIE 231
LE BILAN DE L’ÉGLISE
1. QUESTIONS ESSENTIELLES
1.1. Est-ce que mon église dépend trop du pasteur?
1.1.1. Ces définitions sont essentielles car en se definissant mal, l'Église a commis sa plus grave erreur.
1.1.2. Elle a mis sur scène ce qu'on appelle « l'homme à tout faire ».
1.1.3. Trop souvent le clérgé cherche à entreprendre lui-même tout le ministère de l'Église.
1.1.4. Le laïc renvoie à son tour ce ministère à un seul homme, l'ecclésiaste.
1.2. Quelle est la place des chrétiens ordinaires dans les activités de l'Église?
1.2.1. La question essentielle est celle-ci.
1.2.2. L'écclésiaste a été certainement choisi de Dieu pour remplir d'importantes fonctions.
1.2.3. Il a été consacré d'une façon ou d'une autre, mais et le clérgé et le laïc ont la responsabilité de
nourrir, d'équiper, et de soutenir d'autres laïcs dans le ministère.
1.2.4. 99% de l'Église se compose des laïcs non-professionnels qui doivent devenir des experts dans leurs
domaines respectifs.
1.3. Est-ce que les laïcs devraient être ceux qui continuent à assister seulement aux réunions, à mettre leurs
offrandes dans la caisse pour soutenir le programme du clérgé, et à ne rien faire pour changer quoi que ce
soit dans l'Église?
1.4. Les laïcs ne veulent-ils pas appartenir à quelque chose qui compte?
1.5. Qui, à part les laïcs, vit dans le monde de lundi à samedi?
1.6. Est-ce que les hommes existent pour le ministère ou est-ce que le ministère existe pour les hommes?
2. HOMMES DE DIEU.
2.1. L'Église aujourd'hui est à la recherche des meilleures methodes, mais Dieu cherche les meilleurs hommes.
2.2. Si chaque chrétien était formé et motivé à gagner par an une personne à Christ, puis à former ce converti àfin
qu'il répète le processus, le monde serait atteint en moins de 40 ans.
2.3. Notre plus grand interêt est alors celui de savoir comment le laïc peut être un témoin de Jésus-Christ dans le
contexte de son travail, de sa spécialisation, et de son don, puisque tout ceux qui font partie du peuple de
Dieu ont été choisis.
2.4. Les laïcs ont reçu la même grâce et la même direction du Saint Esprit dans le but de remplir les diverses
fonctions de l'Église.
2.5. Par conséquent, la formation des laïcs doit être une priorité de l'Église.
3. LA TRAGEDIE DE L’EGLISE ACTUELLE
3.1. Dans l'esprit de la plupart de gens, l'évangélisation est l'affaire des professionnels, formés pour cette tâche.
« Après tout, disent-ils, je ne suis qu'un boulanger ou un menuisier; je ne connais rien en théologie; je n'ai
jamais été à la faculté. Que les pasteurs fassent ce travail: ils ont été formé pour cela. »
3.2. Cette attitude réprésente la plus grande tragedie qu'ait connue l'Église.
3.3. Les dégâts qu'elle a provoqués sont si vastes qu`à peine pouvons-nous les imaginer.
4. LE MODELE DE L’ÉGLISE PRIMITIVE
4.1. Mais il n'en était pas ainsi dans l'Église primitive: tout le monde évangélisait.
4.2. C'est ainsi qu'en 300 ans, l’Église de Jésus-Christ parvint à des resultats surprenants.
4.3. L’empire romain, païen dans son intégralité, fut profondement miné et renversé par la puissance de l'évangile
de Christ.
4.4. Les disciples de Jésus traversa les mers et les déserts, pénétra dans les jungles les plus sombres, s'infiltra
dans toutes les villes pour témoigner au sénat lui-même et dans le palais de l'empéreur, jusqu'à ce qu'un
empereur chrétien monte monte sur le trône.
4.5. Comment fut-il possible? -- Chacun évangelisait.
5. LA TROMPERIE DE SATAN
5.1. Satan a s réussi son affaire car on éstime que 95% des chrétiens n'ont jamais amené personne à Christ.
5.2. C'est ainsi que l'armée de notre Seigneur a été plus que décimée.
5.3. Satan a non seulement trompé les laïcs, mais aussi les pasteurs, concernant le but de leur ministère.
5.4. Dans Éph. 4:11 et suivant, nous lisons que Christ a donné des apôtres, des docteurs, des évangélistes et des
pasteurs à l'Église pour perfectionner les saints en vue de l'oeuvre du ministère.
5.5. Si l'on parvenait vraiment à saisir ce concept, on pourrait parvcenir à un bouleversement révolutionnaire dans
bien des ministères.
5.6. On pourrait déterminer ainsi le critère de base du pastorat: « Combien de saints ai-je équipés en vue du
ministère? »

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 7 EIE 231
LE ROLE DES LAICS DANS L'ÉGLISE PRIMITIVE.
Introduction
• Dans l'Église primitive tout le monde travaillait et participait activement.
• Les membres n'étaient pas simplement passifs, mais actifs.
• Analysons comment ils ont contribué à l'oeuvre du Seigneur.
1. ORDRE GENERAL DE JESUS MAT 28:19-20
1.1. Faites de toutes les nations mes disciples.
2. ORDRE PRECISE DE JESUS ACT. 1:8
2.1. Vous serez mes témoins à Jérusalem ... jusqu’aux extrémités de la terre.
3. QUI ACCOMPLIT L'ORDRE DE JESUS?
3.1. L'Église est née et grandit à Jérusalem. Act. 1-7
3.1.1. Ce sont les laïcs qui répandent l’évangile hors de Jérusalem et non les apôtres, c’est-à-dire en Judée
et Samarie. Act. 8:1,4
3.1.2. Le diacre Philippe prêche en Samarie et connaît un grand succès. Act. 8:5
3.1.3. L’Église envoie Pierre et Jean pour continuer l'oeuvre laïque. Act. 8:14
3.2. L'évangile se répand vers les extrémités de la terre.
3.2.1. L'évangile pénètre en Ethiopie, Afrique. Act. 8:26-39
3.2.2. Les laïcs vont jusqu'à Phénicie, l’île de Chypre, et Antioche. Act. 11:19-24
3.2.3. L'Église de Jérusalem envoie Barnabé pour édifier le travail. Act. 11:22-23
4. LES LAÏCS MOBILISES
4.1. Grâce aux laïcs, la mission de Jésus s’accomplit.
4.2. Les laïcs ont joué un grand rôle dans l'Église dès le jour de Pentecôte. Act. 1:8
4.3. Lors du discours de Pierre, 3.000 furent convertis. Act. 2
4.4. A cause de la persécution, les laïcs quittèrent Jérusalem et se dispersèrent dans les contrées de Judée et de
Samarie, tout en témoignant Christ le ressuscité. Seuls, les apôtres étaient restés à Jérusalem. Act. 8:1,4
4.5. Après avoir entendu que la Judée et la Samarie avaient été évangélisées, les apôtres envoyèrent Pierre et Jean
pour l'affermissement.
4.6. Les laïcs s’enfuirent de Jérusalem et allèrent dans d'autres contrées telles que: La Phénicie, la Chypre et
Antioche tout en annonçant la bonne nouvelle.
4.7. Certains laïcs de Chypre, de Cyrène et d'Antioche évangélisèrent les Grecs.
Conclusion
• Il n'y avait pas de pasteurs dans le sens moderne du terme.
• Les apôtres visitaient les églises fondées par les laïcs.
• De nos jours, on constate que certaines églises négligent et sous- estiment les laïcs.
• L'évangélisation et la sanctification sont les premiers buts de l'apostolat des laïcs.
• Par leurs positions, les laïcs ont de nombreuses occasions d’évangéliser.
• Le témoignage de la vie personnelle des laïcs et l'annonce du message apporte beaucoup de fruits et aident les non-
croyants à cheminer vers la foi, ce qui instruit fortifie et incite les saints à une vie plus fervente.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 8 EIE 231
SECRETS AU SUCCES DES PREMIERS LAÏCS 1
Introduction
• Nous venons de voir dans la leçon précédente, que ce sont les laïcs qui avaient accompli une grande partie de l'ordre
de Jésus. Nous pouvons poser beaucoup de questions pour savoir les secrets de ces chrétiens? Pourquoi sont-ils
différents de nos laïcs d'aujourd'hui?
• Regardons quelques secrets qui ont poussé ces laïcs à oeuvrer efficacement pour le Roi de gloire. Act. 2:37-47
1. PREMIER SECRET: L'ECOUTE DE LA PAROLE DE DIEU ACT. 2:37
1.1. Après avoir entendu le discours de Pierre, ils eurent le coeur vivement touché. Nous voyons clairement que
ces chrétiens ont écouté la Parole de Dieu et cette Parole a fait naître en eux la foi car la Bible dit que la foi
vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la Parole de Dieu Rom. 10:17.
1.2. L'écoute de la Parole de Dieu est le premier élément pour devenir chrétien. Aujourd'hui on invite des gens à
l'église sans leur annoncer la bonne nouvelle. On les invite peut-être parce qu’ils sont de la même tribu que
nous. Par conséquent, ces païens qui entrent dans l'église ne font que semer le désordre. Il faut que l'église
soit battue sur le fondement de la Parole de Dieu car elle est la seule source d’une foi authentique.
2. DEUXIEME SECRET: LE REPENTANCE ENVERS DIEU ET LA FOI EN JESUS CHRIST
2.1. « Pierre leur dit: « Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon
de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint Esprit. » Act. 2:38
2.2. La déclaration de Pierre est claire, précise et profonde, résumant ainsi tout ce qui constitue le salut, à la fois
l'oeuvre de Dieu et la réponse de l’homme.
2.3. Il leur demande...
2.3.1. De se repentir, terme qui emporte à la fois le sentiment douloureux du péché et le désir d'un complet
renouvellement moral.
2.3.2. De recevoir le baptême sur le fondement de Jésus, c'est à dire, en croyant en lui comme Sauveur et
comme Messie, le baptême sera le sceau de leur foi.
2.4. La repentance est la porte d'entrée dans la vie chrétienne.
2.5. Elle est la seule condition pour le salut et pour l'entrée dans la famille de Dieu. Les premiers chrétiens étaient
des gens repentis, les gens qui avaient mis leur confiance en Jésus. Les fausses repentances se dévoilaient
rapidement: Les cas de Simon le magicien, Ananias et Saphira, etc...
2.6. Donc ce qui a donné la force à ces laïcs de l'église primitive et qu'ils n'étaient pas des chrétiens nominaux ou
des chrétiens par alliance, mais des gens qui ont fait une rencontre personnelle avec Christ.
2.7. Quand les membres d’une église ne sont pas réellement convertis, elle se ressemble à une mutualité, à un
orphelinat, ou à une organisation sociale car l'église doit être l'ensemble des convertis.
3. TROISIEME SECRET: L’OBEISSANCE AUX COMMANDEMENTS DE CHRIST ACT. 2:42
3.1. Ceux qui acceptèrent sa Parole furent baptisés. Act. 2:42.
3.2. La clé du succès que Dieu a donné aux premiers chrétiens, c’était l'obéissance. Dieu développe les dons
spirituels chez ceux qui obéissent. Les premiers chrétiens obéissaient aux commandements du Seigneur.
3.3. Aujourd'hui, les chrétiens veulent marchander avec la Parole de Dieu. Ils veulent parfois obéir à moitié, ce
qui rend leur engagement moins profond. Il faut que l'église d'aujourd'hui enseigne l'obéissance profonde aux
membres car l'obéissance partielle aux commandements du Christ constitue la désobéissance. Saul en a fait
l'expérience et a reçu la reproche de l'homme de Dieu: « Voici, l'obéissance vaut mieux que les sacrifices. » 1
Samuel 15:22
3.4. La foi des chrétiens était honorée par Dieu parce qu'ils étaient obéissants au Seigneur. L'église d'aujourd'hui
est tiède, rétrograde parce qu'il y a plus de chrétiens désobéissants que de chrétiens obéissants.
4. QUATRIEME SECRET: LA SAINTE CENE ACT. 2:42
4.1. « ...persévéraient dans la fraction de pain... » Act. 2:42
4.2. Les chrétiens rompaient le pain, c'est-à-dire ils prenaient la cène du Seigneur et avaient des repas fraternels
où régnait la joie avec une grande simplicité de coeur. Cette joie intime du Saint esprit s'exhalait en chants de
louange qu'ils faisaient montés vers Dieu. Luc 24:53
4.3. Il résultait une vie belle et sainte qui plaisait le peuple. Pour ces chrétiens, la fraction de pain étaient pour eux
une occasion de plus pour se souvenir de l'oeuvre de Jésus sur la croix de Golgotha, et chaque fois que les
chrétiens de l'église primitive se souvenaient de lui, en faisant lors de leurs repas en commun ce que Christ
avait fait lors de sa dernière rencontre, ils allaient découvrir que le Christ était présent avec eux, comme il
avait promis, cela les motivaient davantage pour répandre l'oeuvre du Christ. Rompre le pain était alors un
puissant stimulant pour que les chrétiens fassent l'oeuvre du Christ.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 9 EIE 231
SECRETS AU SUCCES DES PREMIERS LAÏCS 2
5. CINQUIEME SECRET: LA PERSEVERANCE DANS L’ENSEIGNEMENT DES APOTRES ACT. 2:42
5.1. « Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres... » Act. 2:42
5.2. La tâche la plus importante est celle d'enseigner. Dieu a dit: « Mon peuple périt faute de connaissances; »
elles proviennent de l'enseignement de la Parole.
5.3. Nous avons beaucoup à faire pour rendre à la Bible la place qu'elle occupait dans l'église primitive. Il faut
que nous revenions à la foi enfantine, à toute la révélation, et à l’assurance basée uniquement sur ce qui est
écrit. Il y a encore tant de soi-disant chrétiens qui négligent la lecture quotidienne du Saint livre.
5.4. Comprenons bien que si nous négligeons l'écriture sainte, tout réveil sera impossible et que nous serons
perdus, nous et notre peuple. Faisons comme les Juifs de Bérée et les chrétiens du temps de la réformation:
lisons la Bible assidûment et efforçons-nous chaque jour de la mettre en pratique.
5.5. Aujourd'hui, l'église prend beaucoup de temps pour les chants et les annonces. Mais pour la prédication ou
les enseignements, le temps est limité. Les apôtres étaient d'authentiques maîtres de la Parole de Jésus. Sans
doute leurs enseignements s'adressaient-ils aux nouveaux convertis pour les aider mémoriser les paroles de
Jésus. Les réunions d'enseignement s'accompagnaient de communion fraternelle et de joie dans le Seigneur.
5.6. La prédication ou l'exhortation est différente de l'enseignement. L'église doit restaurer l'autorité de la Bible.
Jésus était lui-même le maître par excellence, et il a exhorté ses disciples à enseigner aux nations ses
commandements: il faut que l’Église d'aujourd'hui donne une priorité à l'enseignement.
5.7. Malheureusement, on constate que certaines églises sont théologiquement illettrées et manquent des
enseignements systématiques. Elles sont nourries, de casse-croûtes apparemment pieux et hâtivement
préparés, composés au petit bonheur, issus davantage du désespoir professionnel de trouver quelque chose à
dire que d'un programme d'enseignement clairement défini. De telles églises souffrent de la malnutrition
doctrinale, de carences diététiques.
6. SIXIEME SECRET: LA COMMUNION FRATERNELLE ACT. 2:42
6.1. Par la communion, il ne faut pas entendre la sainte cène qui vient ensuite, mais bien la communion mutuelle,
cette union intime dans l'amour du même sauveur qui constitue l'église. Les premiers chrétiens la
pratiquaient, même au dehors, en s'assemblant chaque jour.
6.2. Les premiers chrétiens avaient bien compris les paroles de Jésus sur l'amour:
6.3. « Aimez-vous les uns, les autres; comme je vous ai aimé vous aussi, aimé-vous les uns, les autres, à ceci tous
connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour, les uns avec les autres. » Jean 13:34-35
6.4. Ils ont aussi compris l'importance du psaume 133 où le psalmiste exhorte les frères de demeurer car, c'est là,
dans de telles rencontres, que Dieu envoie la bénédiction et la vie.
6.5. La communion est la caractéristique fondamentale de l'esprit du nouveau testament, c'est-à-dire la plus
intime union de la pensée, de la volonté, et du sentiment existant entre ces croyants.
6.6. La même foi et le même amour pour le même Sauveur, tel était le lien qui les unissait, c'est là essentiellement
ce qui constitue l'église.
6.7. L'esprit seul crée cette précieuse communion des croyants, naturellement séparés par l’égoïsme. Aujourd'hui
l'église ressemble à un stade où on ne vit pas sincèrement cette communion. Beaucoup de soi-disant chrétiens
sont encore attachés à leur coutume, leur race, leur sexe, etc...
7. SEPTIEME SECRET: LA PERSEVERANCE DANS LA PRIERE ACT. 2:42
7.1. « Ils persévéraient ... dans les prières. » Act. 2:42
7.2. J’exhorte avant toutes choses que l’on fasse des prières, des supplications, des requêtes, et des actions de
grâces pour tous les hommes. 1Ti. 2:1
7.3. Les premiers chrétiens ont compris l’importance de la prière dans la vie personnelle et communautaire.
7.4. L’Esprit nous donne, à nous le peuple de Dieu, « accès auprès du Père dans un même esprit. » Éph. 2:18
7.5. Nous devons nous servir de ce privilège en priant en tout temps dans l’Esprit.
7.6. La négligence est un des grands péchés chez les chrétiens.
7.7. Les membres de l’Église primitive persévéraient dans les prières. Ce pluriel, « les prières, » est motivé par la
fréquence de ces prières communautaires, répétées dans chaque assemblée avant et après la Cène.
7.8. On a considéré les prières comme des éléments de grâce, une discipline à développer par l’Esprit dans la vie
des membres et dans celle de l’Église.
7.9. Pour les chrétiens d’aujourd’hui, les prières restent encore des éléments primordiaux de la sainteté et du
progrès dans la vie spirituelle.
7.10. Dieu a donné cette grâce qu’est la prière, mais souvent l’Église néglige de l’approprier, ce qui entraîne la
misère pour l’individu et pour l’Église. Les assemblées qui prient comme il faut sont rares. En principe, nous
sommes tous d’accord qu’il faut le faire, mais en pratique, nous négligeons de le faire.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 10 EIE 231
SECRETS AU SUCCES DES PREMIERS LAÏCS 3
8. HUITIEME SECRET: LA MISE EN COMMUN DES BIENS ACT. 2:44-45
8.1. « Et tous qui avaient cru étaient ensemble, et ils avaient toutes choses communes. Ils vendaient leurs
possessions et leurs biens, et les distribuaient à tous, selon le besoin de chacun. » Act. 2:44-45
8.2. La joie de la nouvelle vie en Christ a poussé les chrétiens à partager spontanément leurs biens. Tout ce
détachement des biens terrestres a été l’effet spontané de l’amour.
8.3. Il n’y a pas de partage égal là où certaines personnes ont des avantages sur les masses. La clé au partage des
biens et à l’entr’aide est la nouvelle naissance.
8.4. Le communisme moderne s’est appuyé sur ces versets, confondant ainsi une ardente charité avec un esprit
serviteur. Les membres de la première église qui avaient des biens matériels en commun fondaient leurs
actions sur l’amour et non sur la force.
8.5. Nous résumons deux des nombreux facteurs qui ont contribué à cette action chez les chrétiens:
8.5.1. La réalité de la présence de Dieu et la joie de marcher dans la puissance du royaume procuraient un
bonheur qui supplantait l’attachement aux possessions matérielles.
8.5.2. L’amour et l’intérêt que les chrétiens manifestaient auprès des nécessiteux stimulaient les premiers à
pourvoir aux besoins des derniers.
8.6. Le communisme biblique dit: « ce qui est à moi est à toi »; le communisme moderne dit: « ce qui est à toi est
à moi. » L’un dit: « ce que j’ai, je te le donne; » l’autre dit: « donne-moi ce que tu as. »
8.7. Ce trait de la vie chrétienne implique que l’église primitive a condamné l’avarice des riches qui prétendaient
porter le nom de chrétien.
8.8. L’Église doit reconnaître aujourd’hui que nous ne sommes que des intendants de tous les biens que Dieu
nous donne, et par conséquent, il fait les mettre à la disposition des autres.
9. NEUVIEME SECRET: LA REGULARITE AUX ASSEMBLEES ACT. 2:46
9.1. « Et chaque jour, ils étaient assidus au temple. » Act. 2:46
9.2. Les premiers chrétiens étaient réguliers dans leurs assemblées, et cela renforçait leur communion fraternelle.
Ils savaient que l’habitude d`aller aux réunions de l’assemblée en semaine et au sabbat était un acte
d’adoration envers l’Éternel.
9.3. Les cultes, les réunions de prière, et les études bibliques étaient les principales activités de l’Église. Ces
rencontres étaient des évènements importants dans la vie de l’Église.
9.4. Aujourd’hui la régularité des réunions pose un problème sérieux car les gens sont occupés et travaillent
beaucoup pour gagner leur vie. Par conséquent, la plupart sont relégués à la catégorie de chrétiens de
dimanche.
9.5. La tâche de l’Église, selon Henry H. Halley, c’est d’exalter Christ aux yeux du monde. L’Église n’a pas été
inventée par des hommes, mais ceux-ci s’en servent mal. L’Église a été fondée par le Christ, et c’est lui qui
doit dicter comment on s’en sert. Christ est le coeur, voire le Seigneur, de l’Église, et elle existe uniquement
pour rendre témoignage de lui.
9.6. Christ, non pas l’Église, est la puissance qui transforme les hommes; l’Église a la mission d’exalter Christ, de
sorte qu’il puisse faire son oeuvre transformatrice dans le coeur des gens.
9.7. La méthode que l’Église utilise est de se rassembler au nom du Christ. Les réunions de l’Église ont donc
besoin d’être fréquentées régulièrement. Cela laisse entendre que les laïcs d’aujourd’hui doivent suivre
l’exemple des premiers chrétiens dans leur habitude d’assister régulièrement au culte, aux réunions de prière,
et aux études bibliques.
9.8. L’Église doit organiser de nombreuses réunions à l’intention des différents groupes avec des buts divers afin
de permettre aux chrétiens d’y participer. Cette organisation des diverses activités rendra fortes les églises.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 11 EIE 231
LA DIFFERENCE ENTRE L’ÉGLISE PRIMITIVE ET CELLE D’AUJOURD’HUI
Introduction
• Nous avons vu que les laïcs de l'Église primitive ont stimulé la croissance de l'Église, grâce à leur obéissance à
l'ordre donné par Jésus, celui de faire des disciples.
• Mais nous prions le même Dieu.
• Pourquoi cette différence existe-t-elle entre les laïcs de cette époque et les laïcs d'aujourd'hui?
1. L’ÉGLISE PRIMITIVE AVAIT COMPRIS.
1.1. L'ordre de la mission: être témoin Act. 1:8
1.2. Le message à porter Luc 24:46-48
1.2.1. Le repentir
1.2.2. Le pardon du péché
1.2.3. L'héritage des sanctifiés 1Pi. 2:4-10
1.3. La méthode missionnaire:
1.3.1. Proclamation et comportement Act. 2:41-47
1.4. La pratique de l'évangélisation Act. 8:1-8; 14:1-4
1.5. La préparation de toute mission dépendait du Saint-Esprit. Act. 13:1-3
1.6. Ils étaient forts dans des choses spirituelles, forts à l'intérieur.
1.7. Il y avait une parfaite entente entre les responsables: sans orgueil, sans jalousie, la tâche était répartie selon
les aptitudes de chacun.
2. L’ÉGLISE D’AUJOURD’HUI A UNE VISION ESTOMPEE DE LA MISSION
2.1. L’Église d’aujourd’hui est plus dans une organisation matérielle, hiérarchique, et politique qu’un organisme
vivant, uni, et harmonieux.
2.2. Elle s'occupe des choses extérieures: la construction, les salaires, les rites, etc...
Conclusion
• Nous devons faire de nos laïcs des disciples de Christ, des hommes qui vont bouleverser le monde.
• Nous devons faire comprendre à nos laïcs qu’ils font partie du sacerdoce royal et ont tous les privilèges et
responsabilités de la prêtrise.
• Nous devons faire comprendre à nos laïcs que le spectateur n’a pas de place dans le royaume de Dieu; seuls les
acteurs ont des places dans le royaume de Dieu.
• Nous devons faire comprendre à nos laïcs que le réveil est l’état normal de l’Église; le sommeil est l’état anormal de
l’Église.
• Nous devons faire comprendre à nos laïcs que le disciple est discipliné et que la paresse sera sévèrement punie par
Dieu.
• Nous devons faire comprendre à nos laïcs qu’il y a une grande différence entre l’organisation de l’église et
l’organisme de l’Église. La première est simplement une institution temporelle; le deuxième est un édifice éternel.
• L'Eglise doit se débarasser de toute structure pratique ou de toute attitude qui empêche la croissance spirituelle du
clergé et des laïcs, qui surcharge l'activité de ses responsables, et qui renforce la passivité de ses membres.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 12 EIE 231
L’IMPORTANCE DE LA FORMATION DES LAÏCS
1. LE DESIR DES LAÏCS
1.1. Beaucoup de chrétiens aujourd'hui désirent ardemment être de vrais témoins et au fond de leurs coeurs, ils
veulent porter beaucoup de fruits; pourtant, ils ne sont pas capables de le faire parce qu'ils ne sont pas
formés.
1.2. Dieu dit: « Mon peuple périt parce qu'il lui manque la connaissance. » Osée 4:6
1.3. Le rôle de l'église est de donner à ses membres la connaissance de la Parole de Dieu. Les responsables
doivent discerner le don de chaque croyant pour qu'il soit orienté et formé selon la capacité et le don qu'il a
reçus du Seigneur.
1.4. Si les laïcs sont formés, ils seront invités à collaborer dans l'oeuvre et deviendront des chrétiens tout simples,
sans formation ni diplôme, connaissant la matière qui imprègne leur entourage du feu dévorant de
l'évangélisation du monde par une pratique contagieuse.
2. LE BESOIN DE RENOUVEAU SPIRITUEL
2.1. Il est nécessaire d'éviter le cumul de quelques-uns qui prétendent tout faire et qu'on retrouve partout. La
qualité du service, la valeur du témoignage, et l'intensité de la vie spirituelle exigent qu'on approfondisse
sans cesse son engagement. Qu'on s'efforce à accomplir le plus et le mieux possible la tâche de former les
laïcs.
2.2. Il est important que les laïcs soient formés pour obéir à l'ordre suprême en devenant des outils qualifiés pour
l'oeuvre du Christ.
2.3. Il nous suffit d'étudier l'église primitive pour nous rendre compte à quel point nous avons besoin d'un
renouveau spirituel. La formation des laïcs dans nos églises réveillera nos églises pour les rendre, semblable
au modèle des Actes, et glorieuses, sans tâche ni ride, saintes et irrépréhensibles. Éph. 5:27
3. ILLUSTRATION: CE QUE JESUS A FAIT LORSQU’IL A FORME DES LAÏCS
Un homme de l'Église locale illustre l'importance du ministère des laïcs par l'histoire suivante.
En Inde, pendant de nombreuses années, les chasseurs d'éléphant ne pouvaient capturer que des animaux adultes.
C'était l'une des tâches les plus dangereuses pour un homme qui avait ce métier. En courant, ils devaient grimper sur
l'énorme animal avec une corde qui devait servir pour nouer les pieds et ensuite pour attacher l'autre bout à un
arbre. Beaucoup perdirent la vie, d'autres encore furent estropiés en essayant de s'emparer de ces géants.
C'est alors que l'un d'eux pensa à une meilleure méthode. Il informa ses amis: « Procédons de la façon suivante:
attrapons un jeune éléphant, élevons-le avec affection et nourrissons-le bien. Quand il comprendra ce que nous
attendons de lui et qu'il aura à nous obéir, nous le ramènerons dans la jungle parmi les siens. »
Ils firent de la sorte et lorsqu'ils virent que l'éléphanteau était devenu obéissant, ils le couvrirent d'un doux parfum
pour que sa famille ne le rejette pas. Ils le ramenèrent dans la jungle. La horde qui l'accueillit était composée de
nombreuses bêtes qui l'entourèrent pour le sentir. Les chasseurs Indiens, quand à eux, se cachèrent dans les arbres et
à la tombée de la nuit, ils firent le signal que leur éléphant avait appris à reconnaître et qui signifiait « rentrez à la
maison ». La jeune bête se mit en marche pour y retourner. Tous les autres le suivirent en file jusqu'à l’enclos. Quand
ils furent tous à l'intérieur, les chasseurs fermèrent la porte. Ils venaient d'apprendre que la meilleure façon de
capturer des éléphants adultes était de collaborer avec un éléphant formé.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 13 EIE 231
LES AVANTAGES DE LA FORMATION DES LAÏCS
1. LES MEMBRES S’ENGAGERONT DAVANTAGE DANS L’ÉGLISE.
2. LES MEMBRES GRANDIRONT SPIRITUELLEMENT.
3. IL NAITRA UN SENTIMENT DE COMPREHENSION ET DE RESPONSABILITE DANS L’ÉGLISE
4. LES MEMBRES DEVIENDRONT DES TEMOINS ACTIFS AUPRES DES NON-CHRETIENS.
5. LA FORMATION FAVORISERA LA CROISSANCE NUMERIQUE DE L'ÉGLISE.
6. L'ÉGLISE EXPERIMENTERA LA PRESENCE ET LA PUISSANCE DE DIEU
7. L'ÉGLISE CONNAITRA UNE COMMUNION SPIRITUELLE CHALEUREUSE
8. LES MEMBRES PARTICIPERONT PLUS AUX ACTIVITES PAROISSIALES.
9. LES MEMBRES PARTAGERONT VOLONTIERS LEURS BIENS MATERIELS AVEC LE PEUPLE: LA CREATION DES MINISTERES
D'ENTR’AIDE OU DE DIACONIE.
10. LES MEMBRES DEVIENDRONT LA LUMIERE ET LE SEL DE LA TERRE.
11. LES MEMBRES APPRENDRONT A VIVRE LEUR FOI DANS L'ÉGLISE, A L'ECOLE, DANS LA FAMILLE, AU TRAVAIL, DANS LE
QUARTIER, AVEC L’OBJECTIF DE TRANSFORMER LA SOCIETE.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 14 EIE 231
LA PASSION DE DIEU
1. IL Y A MILLE ET UN METIERS UTILES ET PRECIEUX DEVANT DIEU.
1.1. Prenons l'exemple d'un ingénieur de la régie des eaux
Notre planète aura besoin, dans cette décennie, de trois fois l'eau potable disponible actuellement. Qui se lèvera
pour donner à boire à ceux qui ont soif? Bien sûr, on peut fermer les yeux et les oreilles et laisser tout simplement les
gens mourir de soif ou de maladie, ou encore se conforter dans une théologie du style: « Ça doit arriver, le monde va
mal, on n’y peut rien... »
2. LE CHRETIEN ENGAGE REFUSE LE FATALISME ET TOUTE PERSPECTIVE PESSIMISTE DE LA VIE.
3. LE CHRETIEN ENGAGE REND L’ORDINAIRE EXTRAORDINAIRE.
3.1. On peut aussi y consacrer son temps et son talent, et voir des peuples entiers se tourner vers l'inspirateur de
telles vocations.
3.2. C'est ce qui s'est passé au cours de l'histoire, et c'est ce qui détermine encore la destinée de bien des nations.
3.2.1. Supposez qu'un jour, l'hôpital de notre région cherche un chirurgien et que le meilleur disponible
soit un chrétien rempli de l'esprit de Dieu.
3.2.2. Imaginez alors qu’il en est de même pour les journalistes d’une maison de presse connue, et encore
pour le garagiste du coin, le réparateur des réfrigérateurs jusqu’aux ouvriers qui font les plus sales
des petites besognes...
3.3. N'est-ce pas ainsi qu’on a convaincu le monde de la vérité depuis des millénaires ?
3.3.1. Joseph n'était-il pas le meilleur premier ministre que Pharaon ait jamais trouvé?
3.3.2. Et Daniel le meilleur conseiller à Babylone… ?
3.3.3. Néhémie le meilleur gouverneur de Jérusalem… ?
3.3.4. Esther la meilleure avocate du peuple juif...?
3.4. Le chrétien se rend compte que Dieu l’a placé exactement là où il est.
3.4.1. Dans la tête de trop de chrétiens authentiques, donner à boire n'a rien à avoir avec l'évangélisation,
tout comme réparer un véhicule, élever un enfant, gérer les finances, et inventer n’ont rien à avoir
avec le témoignage,
3.4.2. En réalité, c’est essentiel que le chrétien témoigne de Jésus Christ quel que soit le milieu sans
adopter ses valeurs contraires à celles de Dieu.
4. LE CHRETIEN TRAVAILLE POUR UN BUT PRECIS: LA GLOIRE DE DIEU.
4.1. Le laïc doit vivre dans le monde sans être du monde.
4.2. La question que Dieu nous pose aujourd'hui n'est pas: « Quel est ton métier? »
4.3. C’est plutôt dans quel but vous exercez ce métier?
4.4. Il est écrit: « Faites tout au nom du Seigneur. » Col 3:17
4.5. La séparation, ou plus précisément, le divorce, que Satan essaie de nous imposer entre les activités dites
« spirituelles » et celles dites »socio-laïques », ampute notre vie de sa vraie dimension.
5. LE CHRETIEN S’IDENTIFIE AVEC SA POSITION, NON PAS SON ACTIVITE.
5.1. Le chrétien a une motivation précise pour tout ce qu’il fait.
5.2. Nous arrivons donc à la question principale: Quelle est la motivation de ma vie?
5.3. Et si l’on fait « tout au nom du Seigneur, » l’activité est bien moins importante que la motivation derrière
elle.
5.4. Ce n’est donc pas l’activité qui définit le chrétien; c’est la position en Christ qui définit le chrétien.
5.5. Les motivations viennent de la position en lui, ce qui résulte dans des activités dignes du Seigneur quel que
soit le métier.
6. LE CHRETIEN COMPREND LA BONNE SEQUENCE BIBLIQUE: IL FAUT ...
6.1. ETRE chrétien avant d’...
6.2. AVOIR un héritage chrétien avant de ...
6.3. FAIRE des oeuvres chrétiennes.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 15 EIE 231
LE RAPPORT ENTRE LE PASTEUR ET LES LAÏCS 1
Introduction
• Dans l'oeuvre de Dieu, personne ne peut se permettre de travailler dans l'isolement. Dieu en créant l'homme, ne l’a
pas destiné à vivre solitaire. C'est ainsi que les gens peuvent vivre des longues années harmonieusement à cause de
l'interdépendance.
• Ceci implique une bonne compréhension de nos relations pour arriver à mettre toutes nos différences ensemble, car
la collaboration dans le ministère est une source de succès et de bénédiction.
1. IL SE CARACTERISE PAR LA RELATION ENTRE UN COORDINATEUR ET SON EQUIPE
1.1. Le pasteur connaît la vision de la paroisse et de ses membres,
1.2. Il connaît le don de chaque membre
1.3. Il peut aider à mettre au profit de toute la communauté chrétienne le don ce chaque membre.
2. IL SE CARACTERISE PAR LA CONFIANCE, L'AMOUR, LA COLLABORATION, ET LE DIALOGUE.
2.1. Le pasteur n'est pas un chef dominateur mais un serviteur responsable, un conducteur: « je suis au milieu de
vous comme un serviteur, » a dit le Christ.
2.2. Les ministères de l'église peuvent être comparés à un orchestre dans lequel il y a plusieurs instruments et
plusieurs personnes.
2.2.1. On y trouve celui qui joue de la guitare, de la trompette, etc. ...
2.2.2. Chaque instrument est différent de l'autre, mais quand on combine ces différences, on constatera
une grande harmonie; c'est de même avec l'église, il faut que le pasteur et les laïcs collaborent.
2.2.3. Le chef d'orchestre, c'est le Saint Esprit qui doit mettre la chaleur, la puissance, et l’organisation
dans l'assemblée pour l'édification et le progrès de l'église.
2.2.4. Le ministère du pasteur et du laïc se complète. Luc 22:2:45-27, 1Pi. 5:2-4; Éph. 4:4-15; Act. 20:26-
28,35; Col. 4:17; 1Ti. 3:13.
3. IL SE CARACTERISE PAR DES REGLES FONDAMENTALES.
3.1. Nous devons chaque jour prier les uns pour les autres, précisant à Dieu nos requêtes en faveur de nos
rapports.
3.2. Nous devons avoir du respect les uns envers les autres et envers la hiérarchie.
3.3. Nous devons savoir régler pacifiquement les conflits entre nous et pardonner réciproquement pour répartir
sur de nouvelles bases fondées sur l'amour.
3.4. Nous devons supporter les durs et les faibles sans faire exception des autres.
3.5. Nous devons considérer les intérêts des autres aussi importants que les nôtres.
3.6. Nous devons accepter et mettre à profit, dans le ministère, le don de chacun, quelle que soit la position dans
la chaîne de travail.
3.7. Nous devons bannir le « moi »vaniteux et ne penser qu'à la cause du Christ.
3.8. Nous devons cultiver l'amitié en invitant les autres à un repas fraternel.
3.9. Nous devons accepter d'être sous l'autorité de quelqu'un d'autre et savoir que les conseils des autres peuvent
contribuer à notre édification.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 16 EIE 231
LE RAPPORT ENTRE LE PASTEUR ET LES LAÏCS 2
4. ESTIMER LES LAÏCS AU DEBUT DE LEUR FORMATION
4.1. Enseigner aux nouveaux convertis l'importance extrême qu'ils ont aux yeux de l'assemblée; Ils doivent savoir
qu'ils comptent pour quelque chose.
4.1.1. Plus l’assemblée est grande, plus chaque membre peut passer inaperçu.
4.1.2. Dans une grande assemblée, un membre peut se sentir insignifiant, cependant, tout comme dans un
corps physique chaque cellule a son importance, il en est de même dans un corps spirituel.
4.1.3. Les nouveaux membres doivent savoir que Dieu leur a donné le don qui est très nécessaire à tous
dans l'église.
4.2. Motiver les saints à faire plus qu’ils ont l’habitude de faire.
4.2.1. L'une des choses les plus importantes qu'un pasteur puisse faire est de motiver ses membres.
4.2.2. Pour motiver quelqu'un d'autre, il faut qu'on soit soi-même motivé.
4.2.3. Les sermons doivent avoir un but; il ne faut pas prêcher sur des sujets qui n'ont aucun sens pour les
auditeurs.
4.3. Accorder aux saints une certaine considération.
4.3.1. Nous donnons des certificats à tous ceux qui terminent le programme de formation.
4.3.2. Quand les nouveaux membres voient la considération que l'on accorde aux autres pour leur
assiduité, ils aspirent, eux aussi, à la recevoir.
4.4. Faire des éloges.
4.4.1. Dans la vie quotidienne, on est avare d'éloges pour l'individu moyen.
4.4.2. Nous voulons tous que l’on pense que nous avons fait quelque chose de valable; cela améliore
l'image que nous nous faisons de nous-mêmes.
4.4.3. Nous pouvons tous trouver quelque chose à critiquer chez nos connaissances; de même, on peut y
trouver quelque chose à louer.
4.4.4. Il faut faire plus de compliments, que ce soit à une serveuse de restaurant ou à un membre de notre
assemblée.
4.4.5. Si je complimente tous les nouveaux membres qui ont commencé cette formation, beaucoup veulent
être formés. Maintenant que les nouveaux membres veulent recevoir une formation, j'ai un
programme adapté à leur besoin.
5. SOULIGNER L’IMPORTANCE DU PASTEUR DANS LA FORMATION DES LAÏCS ~ LE DR. JAMES KENNEDY
5.1. Renverser la notion laïque que c’est au pasteur seul de faire le ministère
Satan a tellement bien réussi son affaire que l'on estime à 95% le nombre d'Américains, membres d'églises, qui
n'ont jamais amené personne à Christ. C'est ainsi que l'armée de notre Seigneur a été affaiblie et les fidèles se
contentaient d'affirmer: « C'est au pasteur de le faire! » Je suis heureux de constater qu'aujourd'hui que nous
assistons à un renversement de cette tendance et qu'un nombre croissant d'églises et de laïcs en deviennent conscients
et prennent la responsabilité de témoigner.
5.2. Prendre vous-même la responsabilité de former les laïcs
La plus grande responsabilité qu'ont les pasteurs est celle de former des laïcs pour l'évangélisation. L'église est
composée de 99% de laïcs non-mobilisés, et si ceux-ci désertent, il est certain que la bataille sera perdue.
5.3. Accepter votre rôle de pasteur, selon sa description biblique et non sociale
Satan a non seulement trompé les laïcs, mais également les pasteurs, sur le but de leur ministère. Au quatrième
chapitre des Éphésiens, nous lisons que Christ a donné à l'église apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs, et
docteurs, en vue de l'oeuvre du ministère, celui de l'édification du corps de Christ. Ce passage montre bien qu'il
n'incombe pas aux pasteurs d'exercer la totalité des fonctions ecclésiastiques, mais qu’il leur incombe d’assumer la
responsabilité d’équiper les saints.
5.4. Mesurer votre performance par le vrai barème
Si l'on parvenait vraiment à saisir ce concept, on pourrait parvenir à un bouleversement de bien des ministères. On
pourrait déterminer ainsi le critère de base du pastorat: « Combien de saints ai-je équipés en vue de l’oeuvre du
ministère? » Nous, les pasteurs, ne devons pas nous considérer comme des artistes qui jouent en solo ou comme des
virtuoses, mais bien comme des entraîneurs d'une équipe de football, bien formée et bien coordonnée.
Conclusion
• Nous avons vu maintenant ce qu'il faut faire et à qui cette responsabilité incombe.
• Demandons-nous maintenant comment nous allons faire participer tout le monde.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 17 EIE 231
L’EQUIPEMENT DES LAÏCS
Introduction
• Nous sommes tous convaincus que la formation des laïcs est indispensable pour la croissance de l'église.
• La question que nous pouvons poser est donc celle de savoir comment nous pouvons équiper nos laïcs?
1. LA PROCEDURE
1.1. Par la prédication bien préparée.
1.2. Par les enseignements solides sur les points essentiels de l'église.
1.3. Par des séminaires de formation et d'information.
1.4. Par des retraites spirituelles.
1.5. Par des conférences (débats, discussions)
1.6. Par le travail de suite (affermissent)
1.7. Par un catéchisme rénové sur le baptême, mariage, dédicace.
2. LE SUJET: DE QUOI FAUT-IL PARLER?
2.1. Parler du rôle des laïcs,
2.2. Parler de la découverte de don de chacun, la sainte doctrine etc...
2.3. Jésus avait une méthode pour la formation des disciples. Il donnait à ses disciples des choses à faire, au lieu
des choses à emmagasiner dans le cerveau, et ils lui obéirent.
3. LE MODELE
3.1. Pour former des vies, il nous faut cesser d'être des orateurs.
3.2. Il faut commencer à être des pères.
3.3. Former des disciples se manifeste dans une relation du formateur et du formé, basée sur le modèle du Christ.
3.3.1. Exemple: Donnez-leur vous-même à manger.
3.3.2. Un disciple du Christ est celui qui ressemble à Christ, c'est à dire, manifester les caractères du
Christ.
3.4. Quatre caractéristiques faisaient distinguer le Christ:
3.4.1. L’obéissance
3.4.2. La soumission
3.4.3. L'amour
3.4.4. La prière.
3.5. La réprimande fait partie du processus de la formation du disciple.
3.5.1. Quand Jacques et Jean voulurent faire descendre le feu sur les Samaritains hostiles: Jésus les reprit
sévèrement. Luc 9:55
3.5.2. Quand Pierre objecta sur l'idée de la crucifixion, Jésus lui dit: Arrière de moi, Satan, tu es pour moi
un scandale. Mat. 16:23

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 18 EIE 231
LE MINISTERE DES LAÏCS
Introduction
• Nous voulons voir l'importance des ministères laïcs dans l’église.
• Nous voulons voir comment un chrétien peut avoir un ministère fructueux dans l’église
• Nous voulons voir comment l'église peut encourager chaque membre à témoigner dans son entreprise sans déranger
le bon déroulement de l'entreprise.
1. DIEU NE SURCHARGE PERSONNE.
1.1. En effet, nous découvrons que cette oeuvre, c'est d'abord l'oeuvre de Dieu.
1.2. S'il nous associe, ce n'est pas pour nous accabler, c'est plutôt le résultat de sa grâce, c'est parce qu'il veut
nous sauver du grand vide d'une vie inutile.
1.3. Il s'agit donc de lui faire confiance. Il faut le prendre au sérieux,
1.4. Il ne faut pas freiner son oeuvre en braquant les yeux sur nous-mêmes: nous et nos limites, nos victoires et
nos défaillances.
1.5. On parle de l'oeuvre de Dieu, non pas de l’oeuvre de l’homme.
2. L’EGLISE DOIT EVALUER SES PRATIQUES ACTUELLES SELON LES NORMES BIBLIQUES.
2.1. Il est essentiel de faire le bilan de toutes nos entreprises et de tous nos efforts dans les divers ministères.
2.2. Il ne faut pas faire de nos organisations, de nos effectifs, de nos techniques le pivot de l'évangélisation du
monde.
2.3. Restons donc à notre juste place et soyons libérés de cet égocentrisme soucieux qui nous ôte toute joie, donc
toute efficacité, dans notre témoignage.
3. L’EGLISE DEVRAIT VISER LES LAÏCS DANS LEUR PROFESSION.
3.1. Les taximen
3.2. Les avocats
3.3. Les militaires
3.4. Les pharmaciens
3.5. Le personnels de santé
3.6. Les vendeurs de marché
3.7. Les commerçants
3.8. Les mécaniciens
Conclusion
• Enfin, nous devons envisager notre tâche avec sérieux à cause des promesses qui accompagnent tous ceux que Dieu
envoie. Act. 1:8
• Nous disposons d'un armement spirituel invincible. Éph. 6:10-17
• Qui jamais s'est engagé dans une armée par ses propres frais? 1Co. 9:7
• Il y a tant de promesses faites aux serviteurs de Christ qu'il serait trop long de les citer toutes.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 19 EIE 231
LE POTENTIEL DES LAÏCS POUR LA MISSION
1. JESUS A REALISE SON POTENTIEL.
1.1. Jésus a dit: « Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé, et d'accomplir son oeuvre. Jean 4:34
1.2. Il est venu dans le monde pour chercher et sauver les perdus. Luc 19:10
1.3. Dans ce qui avait l'air d'une allocution d'adieu, il a dit à ses disciples: « En vérité, en vérité, je vous le dis,
celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au
Père. » Jean 14:12
1.4. Lorsqu'il est parti pour aller au Père, il donna à l'église la grande tâche de faire des disciples du monde entier.
Marc 16:16
2. L’ÉGLISE PEUT EGALEMENT REALISER SON POTENTIEL.
2.1. Avec la tâche vient aussi l'assurance et la possibilité de l'achever.
2.2. Le corps de Christ (l'Église) est composé de différentes parties qui coopèrent les unes avec les autres pour
atteindre l'objectif de l'Époux.
2.3. Il doit y avoir une pleine coopération avant que l'église ne puisse accomplir sa tâche d'évangélisation totale
en Afrique.
3. LE POTENTIEL DE L’ÉGLISE SERA REALISE GRACE A LA COOPERATION
3.1. Gen. 1:26; Malachie 2:10; Mat. 23:9; Rom. 3:2; 1Co. 8:6; Éph. 4:6; Pro. 29:18; Hab. 2:3; Joël 2:28; Marc
16:15,19,20.
3.2. Dès qu'un pécheur parvient à la connaissance de la grâce salvatrice en Christ ...
3.2.1. Il est adopté dans la famille de Dieu.
3.2.2. Dieu devient est son père.
3.2.3. Jésus devient son Sauveur. Mat. 1:21
3.2.4. Le Saint Esprit devient son Consolateur. Jean 14:26
3.3. Tous les membres de la famille de Dieu
3.3.1. Ont les mêmes pensées
3.3.2. Partagent la même vision d'évangéliser le monde
3.3.3. S'efforcent tous à obéir à Dieu en toutes choses
3.3.4. Ont le même objectif d’implanter une église pour chaque communauté et de prêcher l'évangile à
toute personne.
3.4. Tous les croyants en Afrique qui ont part à cette relation familiale doivent donc s'unir pour partager
l'évangile dans tous les coins du continent.
3.4.1. Deux valent mieux qu'un; la corde à trois fils ne se rompt pas. Ecc. 4:9,12b.
3.4.2. L'Église de Christ en Afrique a le potentiel d’accomplir le ministère de la réconciliation.
3.4.2.1. Une source commune Gen. 1:26, Jean 1:9
3.4.2.2. Une foi commune Jude 3, Mat. 1:21, Jean 1:29, Luc 19:10
3.4.2.3. Une vision et un but communs Pro. 29:18, Hab. 2:3, Luc 10:33
3.4.2.4. Un engagement commun 2Ti. 2:2
3.4.2.5. Une langue commune - une coopération régionale

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 20 EIE 231
MOUVEMENTS LAÏCS AU COURS DE L'HISTOIRE 1
1. LES QUAKERS OU LA SOCIETE DES AMIS.
1.1. Après la reforme, les chrétiens sont revenus encore aux choses qu'ils avaient rejetées, surtout celles
pratiquées par les Catholiques.
1.2. Ensuite, il y eu aussi l'impiété des chrétiens et des pasteurs; par conséquent, la morale a disparu, et les
chrétiens se confondaient avec ceux du monde.
1.2.1. Retour au catholicisme
1.2.2. Impiété des chrétiens
1.2.3. Impiété des pasteurs
1.2.4. La morale a disparu
1.3. Au cours de cette situation, Dieu a suscité un homme au nom de George Fox, issu d’une famille chrétienne,
pour dénoncer les abus et l'immoralité des chrétiens et des pasteurs; il n'était pas pasteur, mais laïc.
1.4. Il a connu la persécution: il a été arrêté, persécuté et emprisonné.
1.5. Dans tout cela, il répondait par l'exhortation évangélique.
1.6. Sa prédication était forte car elle faisait trembler l'auditoire; c'est pourquoi on les appelle les Quakers; c'est à
dire, les trembleurs.
1.7. Il n'y avait pas de pasteurs; chaque assemblée était autonome.
1.8. Les gens qui ont accepté le Seigneur Jésus Christ lors des prédications des Quakers avaient un bon
témoignage en Angleterre.
1.9. Sur le plan politique et social, ils ont exercé une certaine influence: Les Quakers étaient contre l’esclavage et
la guerre. Ils refusaient aussi de prêter serment. Ils ne voulaient jamais s'intégrer dans le service militaire, car
pour eux, cela ne représentait pas une vie de paix dans le Seigneur.
2. LES FRERES MORAVES
2.1. Jean Hus était un archevêque (1369-1415), un prédicateur populaire de Praque
2.2. Il était influencé par les écrits de Wycliffe et s’est mis à proclamer l'autorité unique des Écritures et à
protester contre les cultes des images, la vente des indulgences et la corruption du clergé.
2.3. Il a prêché l’évangile dans toute la région; beaucoup de gens ont été convertis.
2.4. Il a été arrêté et brûlé vif; son disciple Jérôme de Praque a aussi été brûlé.
2.5. Cette dernière mort a provoqué la révolte des Hussites, une guerre politique.
2.6. Persécuté en Allemagne, ils se sont réfugiés en Angleterre où ils ont trouvé un asile chez le comte Louis
Zinzendorf.
2.7. Il leur a accordé un terrain où ils ont bâti un village auquel ils ont donné le nom de « Huvinhut » en
allemand, ce qui signifie »Protection du Seigneur ».
2.8. Les partisans de ce mouvement lisaient et méditaient la Parole de Dieu chaque jour, suivant leur programme
de visiter les familles.
2.9. Ils étaient connus sous le nom de « la communion des frères. »

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 21 EIE 231
MOUVEMENTS LAÏCS AU COURS DE L'HISTOIRE 2
1. LES METHODISTES
1.1. John Wesley était un pasteur anglican qui prêchait le réveil en Angleterre
1.2. Les pasteurs s'opposaient à ses prédications, mais il a mobilisé des laïcs.
1.3. Il n'avait pas envie de créer une église, mais les gens venaient l'écouter car il prêchait contre les abus.
1.4. La foi s’est répandue grâce à la propagation de l'évangile faite par des laïcs.
1.5. Les laïcs ont beaucoup participé dans les affaires sociales, dans la construction, dans le financement, et dans
la gestion de l’Église méthodiste.
2. LES KIMBANGUISTES
2.1. Simon Kimbangu était un catéchiste baptiste (actuelle ECZ/13ème CBFZ).
2.2. Il a reçu l’appel de Christ à Kamba, son village natal.
2.3. Une nuit, il a entendu une voix qui lui a dit: « Je suis Christ, mes serviteurs sont infidèles, je t'ai élu pour que
tu rendes témoignage à tes frères et les convertisse. Pais mon troupeau, et Simon Kimbangu a répondu: « Je
ne suis pas instruit; il y a des pasteurs et des diacres qui peuvent accomplir cette tâche ».
2.4. Nuit après nuit, Simon Kimbangu a entendu la même voix qui l'appelait, et sa femme qui entendait a répondu
à la voix.
2.5. Il a persisté dans son refus de donner suite à l'appel.
2.6. Il a essayé finalement de fuir la voix du Christ en se rendant à Kinshasa pour s’engager comme ouvrier, mais
à Kinshasa la voix du Christ s’y trouvait.
2.7. Son travail dans une huilerie était honnête et consciencieux, mais Kimbangu n’a pas réussi.
2.8. Il s’est trouvé obligé de retourner à Kamba et de cultiver comme auparavant.
2.9. Lors de son retour à Kamba, il a entendu la même voix, et a accepté l'appel.
2.10. Ensuite, il a commencé à prêcher l'évangile, tout en opérant des miracles.
2.11. Des multitudes de gens de différents lieux venaient écouter ses prédications.
2.12. L’église établie ne l'a pas reconnu.
2.13. Il a été arrêté, amené, emprisonné à Lubumbashi; c’était là où il est mort.
2.14. Le kimbanguisme est devenu une religion après sa mort.
2.15. Les kimbanguistes n'avaient pas de missionnaires ni de pasteurs formés.
2.16. Ils ne baptisaient pas, mais recevaient les baptisés des églises établies.
3. PETITS GROUPES
3.1. Ce sont des groupes fondés et dirigés surtout par des laïcs.
3.2. Ils organisent des campagnes d’évangélisation, des séminaires, des retraites, des études bibliques, des
cellules de prières. Ils sont répartis en trois groupes:
3.2.1. La ligue pour la lecture de la Bible: accent sur l’étude biblique
3.2.2. Groupes de prière: accent sur la prière
3.2.3. Groupes charismatiques: accent sur les dons spirituels

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 22 EIE 231
CONDITIONS POUR UN TEMOIGNAGE EFFICACE 1
Introduction:
• Celui qui a vécu, celui qui a vu et celui à qui on a raconté l’expérience.
• Le vrai témoin est celui qui a expérimenté l'évènement.
1. CONNAITRE JESUS-CHRIST PERSONNELLEMENT
1.1. C’est une rencontre personnelle avec le Seigneur.
1.2. Une telle personne est témoin de premier degré.
1.3. Un témoignage efficace consiste à raconter ce que Dieu a fait dans notre vie.
1.4. Pour rendre un bon témoignage, il faut que le chrétien parle de sa rencontre avec le Seigneur, non pas celle
d’un autre croyant.
1.5. Le vrai esprit du christianisme est le partage de ce qu'on a vu et entendu (Jean 1:3). Par exemple: l’aveugle-
né dans Jean 9
2. RATTACHER NOTRE TEMOIGNAGE A CELUI D’UN GROUPE DE CROYANTS
2.1. On doit être membre d'une église locale précise, une église qui a un bon témoignage, qui prêche Jésus-Christ,
qui a la Bible comme la base de la foi.
2.2. Comme a dit Billy Graham, « chaque chrétien devrait choisir une église.
2.3. C’est dans une structure particulière que l’on trouve les plus grandes possibilités de croissance spirituelle, les
plus grandes satisfactions pour les besoins personnels et les plus grandes possibilités d'être utile à ceux qui
sont autour. »
3. AVOIR DU TACT DANS NOS RELATIONS AVEC LES GENS.
3.1. Élever le Christ dans nos vies et le monde sera attiré vers lui.
3.2. Être humble Php. 2:3
3.2.1. Le témoin manifeste l’humilité en considérant l'interlocuteur supérieur à lui.
3.2.2. Si l’on s’abaisse volontairement, Christ nous exaltera.
3.3. Être prêt à écouter
3.3.1. L’exemple de Philippe et l'eunuque éthiopien.
3.3.2. Il faut être attentif et respecter l’interlocuteur.
4. ADAPTER L'EVANGILE AUX BESOINS DE L’INTERLOCUTEUR
4.1. Il faut garder le contenu de l'évangile.
4.2. Il faut attirer la curiosité de nos interlocuteurs.
4.2.1. Exemple du discours de Paul aux Athéniens.
4.3. Il faut éveiller l'intérêt des auditeurs.
4.3.1. Exemple de Zachée et Jésus
5. CONNAITRE LA PSYCHOLOGIE DE L’INTERLOCUTEUR.
5.1. Sa mentalité spirituelle ou matérielle
5.2. Ses besoins (A-t-il faim, est-il malade etc...)
5.3. Sa situation (Est-ce un enfant? un jeune? un adulte? un homme? ne femme?...)
6. INVITER LA PERSONNE A SUIVRE JESUS ET NON A SUIVRE DES REGLES TOUT SIMPLEMENT.
6.1. Il y a beaucoup de règles dans nos églises qui ne sont ni en rapport ni en harmonie avec l'évangile.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 23 EIE 231
CONDITIONS POUR UN TEMOIGNAGE EFFICACE 2
7. SOULIGNER LA RENCONTRE PERSONNELLE AVEC LE SEIGNEUR. JEAN 1:12-13
7.1. Quand Jésus entre dans le coeur, c'est la nouvelle naissance par l’Esprit, non provenant de la volonté de
l'homme, mais engendrée de Dieu.
7.2. La bonne nouvelle est très importante; c’est une grande puissance divine.
7.3. Celui qui reçoit Jésus est pardonné, changé, et adopté; il vivra éternellement.
7.4. Il y a deux aspects à noter: Croire en Christ et le recevoir.
7.4.1. Pour que l'on reçoive la bonne nouvelle, il faut croire en Christ et le recevoir.
7.4.2. Il est donc nécessaire que tous les enfants de Dieu annoncent l’évangile.
7.5. Notez comment Philippe a partagé avec l’eunuque. Act. 8
7.5.1. Nous sommes nés de nouveau par la Parole de Dieu. 1Pi. 1:23
7.5.2. Il nous est donc nécessaire d’employer la Parole de Dieu, de chercher les versets convenables, et de
répondre aux besoins de celui qui cherche.
7.5.3. La Parole est la seule vérité, la norme assurée de toute doctrine et toute vie. Elle ne peut jamais ni
manquer, ni tromper; celui qui bâtira sur ce fondement subsistera contre toutes les puissances de
l'enfer.
7.5.4. Beaucoup de gens sont comme l'eunuque éthiopien.
7.5.4.1. Ils lisent la Bible comme un livre d'histoire; ils ne la comprennent pas.
7.5.4.2. Cette réponse de l'eunuque à Philippe reste encore actuelle: « Comment pourrais-je comprendre si
quelqu'un ne me guide?
7.5.4.3. Nous devons guider les gens vers la Parole qui est Jésus-Christ lui-même.
7.5.5. Philippe a présenté Jésus selon la Parole. Act. 8:35
7.5.6. Philippe a conduit l'eunuque à remettre sa vie à Jésus; c'est ce qui importe.
7.6. Les disciples ont annoncé Jésus-Christ, sa vie, sa mort, sa résurrection et la justification de tous les péchés
pour ceux qui croient en lui.
7.7. Dieu demande à Paul et ses compagnons de faire connaître le « oui » de Dieu, Jésus-Christ venu sauver le
monde. 2Co. 1:12-22
7.7.1. Jésus est la preuve que Dieu ne veut pas laisser les hommes s'entre-détruisent par leur science et
leur ignorance.
7.7.2. Dieu veut faire de tous les hommes des sauvés, des gens qui lui obéissent jusqu'à donner leurs vies
et n’avoir d'autres maîtres que lui.
7.8. Tout chrétien doit savoir amener les hommes au Christ personnellement.
7.8.1. Notre ministère doit être avant tout: Amener les chrétiens à partager la bonne nouvelle avec les
autres.
7.8.2. Paul Little ajoute: « C'est le Saint-Esprit, non pas nous, qui convertit un individu. Nous, les
ambassadeurs privilégiés de Jésus-Christ, pouvons communiquer un message verbal, nous pouvons
démontrer par notre personnalité, ce que la grâce de Jésus peut accomplir... Mais n'ayons jamais
la naïveté de croire que nous avons converti une âme et l'avons amenée à Jésus-Christ... Personne
ne peut appeler Jésus Seigneur si ce n'est par le Saint-Esprit. »

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 24 EIE 231
LE CONTENU DE L'EVANGILE
Introduction
• L'apôtre Paul résume l'évangile en ce sens:...Christ est mort pour nos péchés selon les Écritures, qu'il a été enseveli
et qu'il est ressuscité le troisième jour. 1Co. 15:3-4
1. L’AMOUR DE DIEU JEAN 3:16
1.1. On doit montrer aux gens l'immensité de l’amour de Dieu pour sa créature.
1.2. Dieu continue toujours à l'aimer et a un plan merveilleux pour sa vie.
2. LE PECHE DE L’HOMME ROM. 3:23
2.1. L'homme doit savoir qu'il est dans le péché.
2.2. À cause de son péché, il mourra éternellement. Rom. 6:23
3. LE SACRIFICE DE JESUS ROM. 5:8
3.1. La preuve de l'amour est que Jésus est mort sur la croix, lui le juste pour nous les injustes; grâce à sa mort sur
la croix, nous pouvons avoir la vie éternelle.
3.2. Il faut démontrer que nous sommes incapables de nous sauver. Tite 3:5
4. LA FOI ET LA RECEPTION DE JESUS PAR L’HOMME ROM. 10:9
4.1. Il faut montrer la nécessité de croire et de recevoir le Seigneur Jésus-Christ.
4.2. Melvin L. Hodges nous propose quelques pas décisifs que les hommes doivent faire pour recevoir la vie
nouvelle en Jésus-Christ.
4.2.1. Fixer l'attention sur le Seigneur Jésus-Christ. Act. 16:31
4.2.2. Confesser les péchés pour recevoir le pardon. 1Jean 1:9
4.2.3. Se détourner du péché et aller à Dieu. Act. 2:36
4.2.4. Recevoir Christ par un acte de foi. Jean 1:12-13
4.2.5. Parler de Christ aux autres. Luc 12:8
5. L’INVITATION
5.1. Aidez la personne à ouvrir le coeur à Christ après la présentation de l’évangile.
5.2. Posez-lui une question telle que: Voudriez-vous recevoir le Seigneur Jésus-Christ maintenant comme votre
Seigneur et Sauveur personnel?
5.3. Invitez-la à prier et à demander à Christ d'entrer dans sa vie si elle dit oui.
5.4. Dites-lui qu’il ne suffit pas de comprendre; il faut croire en Jésus et le recevoir.
5.5. Demandez-lui si elle veut suivre le chemin de Jésus.
5.6. Aidez-la à se décider d'une manière personnelle dans une prière personnelle.
Conclusion
• Prenez garde: Le médecin sait faire son travail tandis que celui qui se dit chrétien ne sait pas parler de sa foi. N'est-
ce pas une honte? Ne sommes-nous pas les fils du Roi des rois? Ne sommes-nous pas nés pour une glorieuse
destinée?
• Ne regardons pas en arrière et ne permettons pas au doute d'entraver nos efforts.
• Levons-nous pour témoigner et conduire les gens vers la vraie source d'eau vive, vers le vrai chemin et vers celui qui
a dit: Je suis venu afin que mes brebis aient la vie et qu'elles l’aient en abondance. Jean 10:10

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 25 EIE 231
AFFERMISSEMENT 1
Introduction
• Les nouveaux convertis font leur entrée dans la grande famille de Dieu à l'état de bébés spirituels; Ils sont comparés
à des nourrissons, semblables à des enfants.
• Ils sont appelés à grandir, ils sont destinés à la maturité spirituelle, le but de tout croyant; Il est important qu'on
instruise les nouveaux convertis pour les aider à mûrir.
• L'église locale doit établir un contact avec les nouveaux convertis dès leur conversion.
• Melvin A. Hodges propose que chaque église ait une classe spéciale pour donner des instructions de base aux
nouveaux convertis afin de les préparer à être baptisé d'eau et à devenir membre de l'église.
1. FAIRE DES DISCIPLES, NON DES CONVERTIS SEULEMENT. MAT. 28:19-20
1.1. Les nouveaux convertis ont besoin d'informations complémentaires pour continuer dans leur relation avec
Christ et suivre le Seigneur pas à pas.
1.2. C'est un voyage qu'ils viennent de commencer, un voyage qui dure toute la vie.
1.3. Nous avons remarqué qu'il y a beaucoup de gens qui s'engagent pour suivre le Seigneur mais beaucoup ne
vont pas loin.
1.4. Les rétrogrades tombent faute de volonté et de bons enseignements.
1.5. Il y a certaines églises où les prédicateurs ne parlent que des péchés et de la repentance, mais elles ne
montrent pas aux pécheurs repentants comment marcher vers le progrès dans la nouveauté de vie.
1.6. Le but de évangélisation est de faire de toutes les nations des disciples.
1.7. Philippe Keith partage son expérience: Il avait amené beaucoup de gens à Christ qui, par après, se sont
détournés de leur foi; découragé, il s’est examiné dans la Parole de Dieu et il a reçu une révélation dans Mat.
28:19-20 où Dieu nous demande de faire des disciples, non des convertis seulement.
2. AMENER LES DISCIPLES DE LA CROISSANCE A LA MATURITE.
2.1. L'église est comparée à une maternité.
2.1.1. L'évangéliste est considéré comme une accoucheuse
2.1.2. La mère spirituelle est celle qui amène une âme à la nouvelle naissance; elle doit veiller à la
nourriture de son bébé, le lait du bébé est la Parole de Dieu
2.1.3. Il faut que l'église pense au lait du bébé.
2.2. L’église est comparée à un foyer.
2.2.1. C'est l'intervention du pasteur, des anciens, des diacres.
2.2.2. Selon Hodges, Melvin: Il faut construire des écoles pour former des nouveaux chrétiens dans la
croissance.
2.3. L’église est comparée à une équipe sportive
2.3.1. Le pasteur est un des entraîneurs, jouant quelquefois, coordonnant surtout.
2.3.2. Les membres sont des joueurs, non pas des spectateurs qui regardent le match.
3. DONNER AUX DISCIPLES DES MODELES.
3.1. Les gagneurs d'âmes doivent être exemplaires devant les convertis. 1Co. 11:1
3.2. Paul a dit: « soyez mes imitateurs comme je le suis moi-même de Christ. »
4. APPRENDRE AUX DISCIPLES QU’ILS DOIVENT SE REPRODUIRE.
4.1. Dès qu’un nouveau chrétien devient disciple, il faut qu'il sache, lui aussi, qu'il a le devoir de transmettre la
bonne nouvelle à d'autres.
4.2. Quand chaque chrétien jouera son rôle, l’église connaîtra une bonne croissance.
5. CREER UNE ECOLE DE FORMATION POUR LES DISCIPLES DE VOTRE EGLISE.
5.1. Il faut que l'église crée une école chrétienne pour fortifier la vie chrétienne.
5.2. Un chrétien ne peut pas dire que cela lui suffit, car il est toujours un apprenti.
5.3. Il faut incorporer les nouveaux convertis dans des cours à leur niveau.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 26 EIE 231
AFFERMISSEMENT 2
6. ASSURER LA BONNE SANTE DE L’EGLISE LOCALE QUI HEBERGE LES DISCIPLES.
6.1. Une église en bonne santé en est une avec un bon conducteur (berger) qui formule une stratégie pour
augmenter le nombre, qui prêche le salut par la foi et non par les oeuvres, et qui ne dépend d’aucun autre
livre que la Bible.
6.2. C'est une église qui a la capacité de se conduire et qui encourage les membres à découvrir leurs dons et à les
mettre ensemble pour l'édification commune.
6.3. C'est une église qui a une compréhension d’elle-même, qui évangélise, et qui pense aux endroits non-
évangélisés.
6.4. C'est une église qui sert le peuple et qui a le projet d'aider le peuple.
6.5. Enfin, c'est une église qui ne dépend que du Seigneur comme la tête et de la Bible comme l'unique autorité.
7. REGARDER DE PRES COMMENT JESUS A FORME SES DISCIPLES.
7.1. L'art de faire des disciples a été développé par Jésus.
7.2. Nos églises sont pleines de chrétiens inactifs car les laïcs ne sont pas des disciples, selon la Bible.
7.3. Le catéchisme que nous recevons avant le baptême ne peut remplacer les enseignements bibliques qui posent
le fondement de la foi des disciples.
7.4. Jésus désire former une armée des disciples pour la propagation de sa Parole.
7.5. Jésus prêtait une attention particulière aux nouveaux croyants.
7.6. L'église doit adopter la méthode de suivre les convertis.
7.7. Chaque converti peut être confié à un chrétien mûr (parrainage).
8. APPROFONDIR CHEZ LES DISCIPLES LA NOTION DU SALUT EN PARLANT DE LA SANCTIFICATION.
8.1. Il faut apprendre aux disciples qu’ils doivent mourir à eux-mêmes. Luc 9:23
8.2. Il faut leur dire ce que cela coûte pour devenir le disciple de Christ.
8.3. Ils doivent obéir à la Parole et l'appliquer dans tout domaine de leur vie.
8.4. Ils doivent être capables d’enseigner à d'autres comment mener une vie sainte.
8.5. On doit les équiper pour en former d'autres par la voie de la croix.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 27 EIE 231
L’INCORPORATION DES NOUVEAUX CONVERTIS DANS L'EGLISE
1. LES DISCIPLES NE DOIVENT PAS ATTENDRE.
1.1. Les nouveaux convertis devraient demander eux-mêmes à être admis dans une église évangélique; ils
devraient le faire à la première occasion; ils ne devraient pas attendre.
1.2. Si, dès le début de leur vie chrétienne, ils attendent, il est très probable qu'ils attendront toujours, et ne
deviendront jamais grand’chose.
1.3. Voici ce que Finney nous conseille: La première chose à leur enseigner est ceci, « N'attendez jamais lorsque
Dieu vous a montré votre devoir. »
2. L’EGLISE DOIT AIDER LES DISCIPLES A TROUVER LEUR PLACE.
2.1. L’église doit aider les nouveaux à s'incorporer dans la vie de l'église.
2.2. Elle doit les recevoir dès qu'ils se présentent car le caractère du chrétien sera toute sa vie moulé et façonné
selon la manière dont on agit à son égard au moment de sa conversion.
2.3. Beaucoup de chrétiens sont mal instruits au début et ont été obligés à passer par une réconversion.
2.4. Le temps convenable et favorable pour former un chrétien est celui où le coeur est encore souple et sensible,
se soumettant facilement à la vérité.
2.5. Il est déconseillé de laisser le nouveau converti livré à lui-même, pour se débrouiller seul dans cette vie
nouvelle.
2.6. Il faut l'aider à trouver un endroit où il peut croître et devenir efficace dans le service chrétien.
3. LE FAISEUR DE DISCIPLES NE DOIT PAS ABANDONNER SES DISCIPLES.
3.1. Normalement, on ne donne pas naissance à un enfant pour le laisser dans la rue; de même, on ne devrait pas
donner naissance à un enfant spirituel pour le laisser dans la rue.
3.2. Les nouveaux-nés abandonnés deviennent la proie des doctrines pernicieuses.
3.3. Il faut amener les convertis à une église qui a le signe du Royaume, une famille dans laquelle Dieu règne en
Seigneur.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 28 EIE 231
RESULTATS EFFICACES
1. LES RESULTATS EFFICACES VIENNENT D’UN TEMOIGNAGE EFFICACE.
1.1. Le témoignage, comme dit John Stot, est une marque distinctive de celui qui met en pratique la Parole de
Dieu.
1.2. La transformation que nous venons de recevoir nous poussera toujours à transmettre cette chaleur autour de
nous.
1.3. Personne n'est une fin en elle-même: chaque disciple prend part à un processus; il participe à rendre efficace
le témoignage que nous rendons pour le Christ.
1.4. Quand nous le faisons comme le Seigneur le veut, nous aurons un résultat efficace.
2. LE MOTIF DERRIERE DE BONS RESULTATS EST LE DESIR D’HONORER DIEU.
2.1. Tout chrétien est appelé à participer à cette oeuvre car c'est un impératif: Faites tout pour la gloire à Dieu!
2.2. Nous savons que si nous témoignons, Dieu agira conformément à ses promesses, mais le résultat, c'est pour
sa gloire.
3. LE DANGER DE L’ORGUEIL PEUT TOUT GACHER.
3.1. Il y a toujours un danger qui guette les prédicateurs: après avoir accompli de grandes choses pour Dieu,
l'orgueil vient souvent aux serviteurs de Dieu.
3.2. Quand Jésus avait nourri cinq mille hommes avec cinq pains et deux poissons, la Bible dit que: « Ces gens,
ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient: « Celui-ci est vraiment le prophète qui est venu dans le
monde, » et sachant qu'ils allaient venir l'enlever pour le faire Roi, Jésus se retira de nouveau dans la
montagne, lui seul. Jean 6:14-15
3.3. Nous devons suivre l'exemple du Maître, nous devons nous humilier et reconnaître que c'est Dieu lui-même
qui accomplit ses merveilles.
3.4. Nous sommes des planteurs, des gens qui arrosent et qui sèment; c'est lui qui fait croître.
3.5. Le fruit de notre travail doit être pour la gloire de Dieu et non pas pour la gloire des hommes.
4. LA MEILLEURE FAÇON D’HONORER DIEU EST DE LUI PRESENTER DES AMES PERDUES.
4.1. La Bible dit que si un pécheur se convertit, il y a une fête dans le ciel.
4.2. Quand le ciel est en fête, Dieu est honoré; il fête le retour des prodigues.
4.3. Pour donner gloire à Dieu, gagnons des âmes à Dieu et le ciel sera toujours en fête, et notre Dieu sera
honoré.
4.4. Le meilleur cadeau que nous pouvons toujours offrir à Dieu, c'est de lui amener une âme perdue.
5. LES PETITS SONT GRANDS, ET LES GRANDS SONT PETITS.
5.1. Jésus se sert des plus petits outils pour accomplir de grandes choses.
5.2. Inutile de dire, je suis nouveau ou petit; Dieu veut se servir de chacun de nous pour sa gloire.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 29 EIE 231
CONCLUSION
1. LA MULTIPLICATION EST SUPERIEURE A L’ADDITION.
1.1. La volonté de Dieu pour son église est qu'elle croisse en quantité et en qualité.
1.2. Si chaque chrétien est mobilisé pour le témoignage, l'Église croîtra rapidement.
1.3. Si chaque chrétien atteint une personne par an, nous atteindrons tout le monde dans une génération, et Dieu
sera glorifié.
2. IL FAUT UNE STRATEGIE POUR REPRENDRE LE TERRAIN PERDU.
2.1. Nous ne voulons pas amener les gens dans nos dénominations imparfaites, mais amenons-les à Christ.
2.2. Si nous semons la Parole, nous devons avoir la persévérance de témoigner.
2.3. La population chrétienne n'est que le quart du globe, mais Dieu veut que le monde entier soit gagné pour lui.
2.4. Levons-nous, allons pour conquérir le monde à Christ.
2.5. Nous sommes envoyés pour sauver les âmes; sachons-le, la chose la plus agréable à Dieu est de gagner des
âmes.
3. LA TACHE PRIMORDIALE N’EST PAS L’EVANGELISATION; C’EST LE DISCIPULAT.
3.1. L'évangélisation est une tâche importante pour tous les membres de l’église, mais le commandement donné
par le Christ est de faire des disciples.
4. LE TEMOIGNAGE DE CHAQUE CROYANT EST ESSENTIEL POUR FAIRE DES DISCIPLES.
4.1. Dieu nous a donné sa puissance pour témoigner.
4.2. Jésus est le but de notre témoignage; notre témoignage pour Christ doit donc engager toute notre vie.
4.3. Comme Dieu s'intéresse à nous, il le fait aussi pour toute l'humanité.
4.4. La Bible dit: » Ne dites-vous pas qu'il a encore quatre mois jusqu'à la moisson? Voici, je vous le dis, levez
les yeux et regardez les champs qui blanchissent déjà pour la moisson. » Jean 4:35
5. SANS VISION, LE PEUPLE PERIT.
5.1. Le chrétien doit être un visionnaire; la Bible dit que s'il n'y a pas de vision, le peuple est sans frein. Pro. 29:18
5.2. Nous avons tous maintenant la vision et le but de sauver les âmes.
5.3. Ainsi devons-nous avoir une vision pour notre vie, nos familles, notre église, notre ville, pour le monde.
5.4. Pour accomplir l'oeuvre de Dieu, nous avons besoin de viser ceux à qui nous devons porter témoignage.
6. LA MISE EN PRATIQUE
6.1. Sans compromis, nous devons proclamer notre foi et affirmer que Jésus est le seul chef légitime de
l'humanité.
6.2. À cause de sa manière de pardonner, de donner sa propre vie, de renoncer à ses propres avantages, nous
proclamons qu’il est seul capable d'empêcher les hommes d'aller en enfer.
6.3. Ainsi l'obéissance doit-elle être un critère qui nous différenciera des simples auditeurs; nous devrions être
connus comme ceux qui mettent la Parole de Dieu en pratique.
6.4. Comment les non-chrétiens entendront-ils la Parole de Dieu si nous n'obéissons pas à l'ordre du Seigneur?
6.5. Levons-nous, chers frères et soeurs, pour planter la croix du Seigneur dans les coeurs des gens, de village en
village.
7. IL FAUT RADICALEMENT CHANGER LA FAÇON DE FORMER ET D’UTILISER NOS LAÏCS.
7.1. L'objectif de la formation des laïcs est d'aider les membres à montrer leur foi en Jésus-Christ, par une vie et
un comportement net et différent de celui de non-chrétiens dans leur témoignage.
7.2. Les laïcs doivent participer dans l'enseignement de la Parole et dans l’affermissement des nouveaux
convertis.
7.3. Certains parmi eux, découvriront, développeront et exerceront leurs dons spirituels dans tous les domaines de
la vie.
7.4. Pour compléter leur équipement pour le ministère, il faut une formation permanente: des cours, des
séminaires, des retraites, des conférences, des débats, des études bibliques, des stages ...
7.5. L'église doit aussi encourager les membres à s'engager directement au service des pauvres, des nécessiteux,
des personnes âgées, des handicapés, des prisonniers et de ceux qui souffrent d’autres maux.
7.6. L’église doit développer dans son sein des programmes pour aider les pauvres.
7.7. L'église doit encourager l'engagement actif des membres de l'église dans des activités complémentaires en
dehors de l'église.

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE
LA FORMATION DES LAÏCS LEÇON 30 EIE 231
LE RAPPORT DU LIVRE
1. NOM DE L’ETUDIANT
2. TITRE DU LIVRE
3. AUTEUR DU LIVRE
4. BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR (Feuille jointe au rapport)
5. THEME PRINCIPAL DU LIVRE

6. GRAND POINTS DU LIVRE

7. POINTS ORIGINAUX D’UN GRAND INTERET

8. POINTS FAIBLES DU LIVRE

9. SUGGESTIONS POUR AMELIORER LE LIVRE

10. DECISIONS PERSONNELLES APRES LECTURE

11. D’AUTRES OBSERVATIONS

ÉCOLE INTERNATIONALE D’ÉVANGELISATION VERSION FRANCOPHONE COPYRIGHT 2006 NYAMUKE ASIAL’UBUL ET DALE C. GARSIDE