Vous êtes sur la page 1sur 3

Chiffres marquants

Le volume des échanges interbancaires transitant dans le SIMT a poursuivi son trend haussier au
titre de l’exercice  2015, atteignant un nombre de 65,7 millions d’opérations contre 61,3 à fin
2014, soit un rebond de 7%.
Dans le même sillage, la valeur compensée s’est hissée de 1 615 à 1 630 milliards de dirhams en
2015, imprimant une hausse de 9,2% d’un exercice à l’autre.
En glissement annuel, le taux de croissance moyen annuel s’est affiché à 6% en nombre et 3% en
capitaux compensés.

 
Structure des échanges par moyen de paiement

Exprimée en part de marché, l’évolution de l’utilisation des instruments de paiement poursuit la


même trajectoire durant les cinq dernières années. En effet, la part des chèques, quoiqu’elle
demeure prédominante, diminue d’une année à l’autre en passant de 52% du total des échanges
en 2011 à 43% en 2015, compensée par la hausse des virements domestiques qui gagnent en
place avec des parts de marché en  progression soutenue, atteignant 39% en 2015.

L’avis de prélèvement se positionne en troisième place ; sa part de marché s’est hissée à 11% en
2015 après une stabilisation à 9% de 2011 à 2014.

La part de marché de la lettre de change, quant à elle, a stagné à 6% ces deux dernières années
après avoir été évaluée à 7% auparavant.

En dernière position, les virements en provenance de l’étranger maintiennent des parts de marché
faibles et stables, oscillant entre 0,8% et 0,9% sur la période en référence.

Segmentation des moyens de paiement par tranche de montant

Il ressort de l’analyse des flux  segmentés par tranche de montant que les valeurs libellées en
dessous de 5 000 dirhams accaparent une proportion de 63,95% du global des échanges en
nombre pour une part en capitaux de 4,57% dans le total compensé. Au deuxième rang se situent
les tranches variant de 10 000 à 100 000 occupants au total 21,96% des échanges en nombre
pour une proportion de 13,93% dans le montant global des échanges. Les échanges compris entre
5 000 dirhams et 10 000 dirhams viennent en troisième place en nombre avec 12,74% équivalent
à 3,49% en valeur.

En revanche, la tranche comprise entre 100 000 et 500 000 dirhams, recense une part de 26,16%
en valeur pour seulement 3,25% en nombre.

S’agissant des paiements situés au dessus de 500 000 de dirhams, quoique leur nombre soient
insignifiant, leur part en montant a drainé 43,83% du total des capitaux.

 
Répartition par place bancable
 

L’analyse de la concentration des échanges par place bancable montre que la région de Casablanca
accapare la moitié des échanges au Maroc, soit 49%, suivie de Rabat avec 21% du total des
opérations.  Vient de loin la place bancable d’Agadir avec 5,3% des échanges. En quatrième place,
se positionnent Tanger avec 4,7% puis Marrakech et Fès avec respectivement et 4,3% et 3% du
global des émissions. Les autres places totalisent seulement 16% de l’échange total des moyens de
paiement.

Vous aimerez peut-être aussi