Vous êtes sur la page 1sur 9

Chapitre X Etude de mur de soutènement

I. Introduction  :
Selon le RPA99, les ossatures au-dessous du niveau de base du bâtiment, doivent
comporter un voile périphérique contenu entre le niveau des fondations et le niveau
de base, il doit satisfaire les exigences minimales suivantes :

- L’épaisseur minimale est de 15 cm.

- Il doit contenir deux nappes d’armatures.

- Le pourcentage minimal des armatures est de 0.1 % dans les deux sens.

MUR TYPE 01  : H = 3,96 m


Nous avons opté pour le pré-dimensionnement du mur comme indiqué sur la figure suivante :

Figure 10.1 : Représentation du


mur de soutènement

187
Chapitre X Etude de mur de soutènement

I.1 Mur de soutènement

I.1.1 H Y P O T H E S E S G E N E R A L E S
Règles de calculs: BAEL 91 Révisée 99

Matériaux:
Béton: fc28 = 25,00 MPa
ft28 = 2,100 MPa
Densité: 2,500

Acier: Fe = 500 MPa


Enrobage: 5,00 cm
Fissuration: peu préjudiciable
Nuance: Aciers à Haute Adhérence
Caractéristiques du sol: Remblais:

Poids volumique :   16,5 kN/m


3

A Angle de frottement: ϕ = 30,00 °


Angle d’inclinaison du talus par rapport à l’horizontal ; β = 0°
Cohésions du sol: c = 0,00 t/m²
Contrainte admissible du sol  s  2,00 bars

a) Données geometrique :

Hauteur de mur H=4 m


Epaisseur en pied de mur Em=0,25 m
Epaisseur en tete de mur Em=0,25 m
Longueur du talon L=1.75 m
Epaisseur du talon Et =0.4 m

b) Les cas de charge à considéré :

Poid de mur de souténement : Gm


Poid de remblai : GR
Surcharge d’exploitation q = 0 ,60 t/m²

188
Chapitre X Etude de mur de soutènement

c) Les combinaisons d’action :

1,35  G remblai + 1,35  G mur


G + 1,35  G mur
1,35  G remblai + 1,35  G mur + 1,5  Q remblai + 1,5  Q mur
G + 1,35  G mur + 1,5  Q remblai + 1,5  Q mur

d) Evaluation des charge :


Q (poussé de terre):
1 1
Q terre =  A    H 2  1ml   0,333  16,5  4 2  1  43,96 kN
2 2
 
A  tg 2 (  )  0,333
4 2

Q1 (surcharge):
Qsurcharge =A  q  H 2  0,333  6  4  7,992 kN

Poids de la terre  :
Vterre =v    b  hr  1ml    1,75  4  1ml  16,5
Vterre =115,5 kN
Poids de la surcharge  :
Vsurcharge =q  S  q  b  1ml  6  1,75  1ml
Vsurcharge =10,5 kN

Poids du béton :
Pmur = béton  vmur  25  0,25  4  1ml
Pmur =25 kN
Psemelle = béton  vsemelle  25  2  0,4  1ml
Psemelle =20 kN

I.2 Les Verifications


a) Verification de lastabilité au glissement :
 FH 43,96  7,992
  0,31  k  0,4 ................CV
 FV 115,5+10,5+25+20

189
Chapitre X Etude de mur de soutènement

b) Verification au renversement:
M M M M M
statique V , terre V , surch P, mur P, semelle
 2
M H H
renv 1,35Q  +1,5Q 
terre 3 surcharge 2
b b e b
M V  (  e)  V  (  e)  P  P  Semelle
statique terre 2 surchage 2 mur 2 semelle 2
 2
M H H
renv 1,35Q  +1,5Q 
terre 3 surcharge 2
0, 25 2
115, 5 1,125  10, 5 1,125  25   20 
2 2  2, 63  1, 4  2 .....................CV
4 4
1,35  43,96  +1,5  7,992 
3 2

c) Verification de la stabilité du sol :

   admissible  2,00 bars


N  6é 
  1  
S b 
M
é
N
NU  1,35(Pmur  Psemelle  Vterre )  1,5  Vsurcharge
NU  1,35(25  20  115,5)  1,5  10,5
NU  232,425
H H b e
M U  1,35Q 
 1,5Q   (Vsurcharge  Vterre )  Pmur 
terre 3 surcharge 2 2 2
4 4 2
M U  1,35  43,96   1,5  7,992   (10,5  115,5)
3 2 2
M U  22,896 kN .m
é  0,099 m
N  6 é 
  1  
S b 
N  6é  kN
 min  1    76,77 2   admissible  2,00 bars....................CV
2 b  m
N  6 é  kN
 max  1    155,66 2   admissible  2,00 bars..............CV
2 b  m

190
Chapitre X Etude de mur de soutènement

0,25 m

4m
1,75
m

0,4 m

 max  150,73  max  81,7

I.3 Ferraillage
a. Ferraillage de l’ecran de mur de souténement :

Le rideau est sollicité à la flexion simple (on néglige l’effet de P mur)


Moment max dans le mur:
On fait le calcule pour un bande de 1 ml
H H
M max  1,35  Q  1,5  Q 
terre 3 surcharge 2
4 4
M max  1,35  43,96   1,5  7,992 
3 2
M max  103,104 kN .m

0,85. fc 28 0,85  25
 bc  
 max b 1,5

b.d 2 . bc Avec  bc  14, 2 a d=22 cm

103,104 103  102


  0.15
100   220  14, 2
2

  0.15 <  AB  0,186  p Pivot A  A  0

191
Chapitre X Etude de mur de soutènement

t x f
At x   s  e  435 a
.d x s avec s

 
  1, 25 1  1  2   0, 02
  1  0, 4  0,92
103,104  103  10 2
At x   102  11, 71 cm 2 / ml
0, 92  22  435

 Condition de non fragilité


ft28 2,1
 min; BAEL  0, 23 b0 .d .  0, 23  100  22   2,13 cm 2 / ml
fe 500

min; RPA  0,1% .  0,1%  100  25  2,5 cm 2

t  max  11, 71; 2,13; 2,5  cm 2

h
  2, 5 cm   t  616  12,1 cm 2 / ml..............cv
10

t  616  12,1 cm 2 / ml
On choisit

Espacement :

On prend l’espacement entre les barres St=30 cm

St  18  min(3h;33) cm..........CV
AV 12,1
AH    3, 025 cm 2
4 4

AApp  3,16 cm 
Nappe de ferraillage 4T10 sur une bonde de 1,0 ml

St  22,5  min(3h;33) cm..........CV

b. Ferraillage de la Semelle du mur :


M  R x

R
  "  ' 
 b  1 ml
2

192
Chapitre X Etude de mur de soutènement

 "    1,35 b  1,35 T  1,5 q    min


 "  3,54 kN / m 2
 '    1,35 b  1,35 T  1,5 q    1
 max  1, 75 155, 66 1, 75
1    136, 203kN / m 2
2 2
  121,9 kN / m
' 2

Données :
 q   q  4  6 kN / m 2
 b   b  0, 4  10 kN / m 2
 T   T  4  66 kN / m 2

 121,9  3,54 
R   1,75  1  109, 76 kN
 2 
M  R x
1
3,54  0,5 1, 752  0,5 1, 75  121,9  3,54   1, 75
x 3  0, 6 m
121,9  3,54
1, 75
2
M  109, 76  0, 6  65,84 kN .m

0,85. fc 28 0,85  25
 bc  
 max b 1,5

b.d 2 . bc Avec  bc  14, 2 a d=22 cm

65,84 103 102


  0.022
175   350  14, 2
2

  0.022 <  AB  0,186  p Pivot A  A  0


t x f
At x   s  e  435 a
.d x s avec s


  1, 25 1  1  2   0,028 
  1  0, 4  0,99
65, 84 103  10 2
At x   10 2  4, 37 cm 2 / ml
0, 99  35  435
 Condition de non fragilité
ft28 2,1
 min; BAEL  0, 23 b0 .d .  0, 23  100  35   3,38 cm 2 / ml
fe 500

min; RPA  0,1% .  0,1%  100  35  3, 5 cm 2

193
Chapitre X Etude de mur de soutènement

t  max  AU ; Amin ; ARPA  cm 2  4,37 cm 2

h
  2, 5 cm  t  514  5, 65 cm 2 / ml..............cv
10

t  514  5, 65 cm 2 / ml
On choisit

Espacement :

On prend l’espacement entre les barres St=30 cm

St  18  min(3h;33) cm..........CV
 Armature de répartition
AV 5,65
AH    1, 41 cm 2
4 4

AApp  3,16 cm 
Nappe de ferraillage 4T10 sur une bonde de 1,

St  22,5  min(3h;33) cm..........CV


I.3 Schéma de Ferraillage

Figure 10.2 : Répartition de


barres de ferraillage
194
Chapitre X Etude de mur de soutènement

195

Vous aimerez peut-être aussi