Vous êtes sur la page 1sur 14

COLLOQUE PRIPODE 21-23 MARS 2007

Population Développement et Environnement dans les Espaces du Sud


BRAZZAVILLE, PAUVRETE ET PROBLEMES ENVIRONNEMENTAUX
Carte de localisation de Brazzaville
CONTEXTE

• Pauvreté endémique à Brazzaville (53% de la population)

• Origine phénomène : crise structurelle résultant des


différentes politiques (ou absence de politiques) de
population, d’urbanisation et de développement;

• Facteurs amplification pauvreté : conflits armés internes,


guerres récurrentes de l’ Afrique centrale;

• Conséquences : accélération du dénuement, mouvements de


populations… autant de faits qui ont, influencé les
comportements vis-à-vis de l’environnement immédiat :
déboisement des collines environnantes, pollution
chimique et biologique de l’eau, etc.
PROBLEMATIQUE

† Question de recherche : Existe-t-il


une relation de causalité entre pauvreté
et comportements de sollicitation vis-à-
vis de l’environnement?

† Hypothèse centrale :
La situation économique générale a contribué à
baisse de revenu des ménages à Brazzaville, d’où
l’apparition d’un processus auto entretenu
démographie-pauvreté-détérioration de
l’environnement, hypothéquant les
perspectives des générations futures.
METHODOLOGIE

† Exploitation des données démographiques du


RGPH-1984 et des estimations à partir des
données du RGPH 1996;

† Exploitation des données environnementales;

† Enquête par sondage, organisée auprès d’un


échantillon de 915 ménages sur 169 305
(estimation 96);
METHODOLOGIE (Suite)

† Échantillon confectionné selon la méthode des quotas


avec comme variables de contrôle : i) la taille du
ménage ; ii) la situation individuelle ; iii) le sexe du
chef du ménage;

† Le questionnaire comprend trois volets. Le premier


porte sur la population, le second sur le
développement, et enfin, le troisième volet concerne
l’environnement.
RESULTATS

† La population
† Taille moyenne des ménages : 5,52;

† Situation matrimoniale : plus de 60% des ménages vivent


mariés ou « maritalement »;
† 20% des ménages dirigés par des femmes, taille (3 à 4);

† Moyenne âge chef de ménage:43,15, Espérance de vie 52 ans;

† Facteurs explicatifs de la croissance de la population :


„ extension des arrondissements dans leur zone périphérique
„ flux migratoires en provenance de l’hinterland et le croît
naturel.
„ conséquences des guerres civiles (1993, 1997-1999) dans les
zones rurales qui ont continué à se vider de leurs populations
les plus valides.
Évolution de la population de Brazzaville de 1950 à 2005

1400000

1200000

1000000

800000

600000
population y = 49240e0,1746x
Exponentiel (population) R2 = 0,9551
400000

200000

0
1950 1953 1956 1957 1961 1962 1964 1967 1970 1972 1974 1978 1980 1984 1996 2005
RESULTATS (Suite)

† Le développement
Ligne de pauvreté : 53%;
Existence d’une forte disparité dans les revenus des
ménages; Arrondissements les plus pauvres Bacongo
et Mfilou
Analyse de la variance de la dépense alimentaire journalière en fonction du revenu du
ménage et par arrondissement1
Non réponse [-45] [45-75] [75-100] [100-200] [200-300] [300-400+] TOTAL

KELEKELE 1878,57 1078,57 1925,00 1919,57 2386,67 3017,65 4700,00 2215,40


CONGO 1583,33 1490,91 1815,79 1958,82 2244,44 3000,00 2750,00 1906,38
TO-POTO 1500,00 1436,36 1981,25 2888,89 2718,75 3687,50 4600,00 2648,10
UNGALI 2900,00 1342,86 1723,33 3365,38 2470,51 4468,75 3250,00 2654,71
ENZE 2833,33 1141,67 1800,00 2472,22 2621,43 3100,00 3909,09 2291,80
LANGAI 1875,00 1875,00 1994,59 2639,13 2851,06 3062,50 3950,00 2645,25
ILOU 1533,33 1113,33 1600,00 2070,00 2265,00 2785,71 3000,00 1896,71
TAL 1965,22 1374,04 1853,54 2437,73 2516,24 3382,05 3994,92 2357,56
RESULTATS (Suite)

† Les ménages ont au moins un repas surtout le soir. Cependant


on note quelques disparités

† Plusieurs maladies dues au contexte de pauvreté et de


malpropreté affectent les populations de tous les
arrondissements.

† Auto construction anarchique des ménages;

† Les entreprises modernes sont installées au centre ville

† Les MPE du secteur informel sont concentrées dans les


quartiers populaires, grande concentration de pauvres
RESULTATS (ENVIRONNEMENT)
RESULTATS (Suite)

CAP moyens déclarés pour les des politiques d’action pour la gestion de la ville de
Brazzaville

Valeur Valeur Valeur Non Ecart typ


moyenne minimum maximum réponses

AméliorationSecuRoute 879,78 0 15000 633 1717,8


AméliorationSecuVille 1047,94 0 20000 634 1894,1
AméliorationQualitéScolaire 1591,22 0 20000 632 2636,2
AméliorationSantéPublique 1949,73 0 50000 632 4140,6
AméliorationActivitésCulturelles 812,70 0 10000 637 1363,0
AméliorationActionSociale 1234,89 0 30000 633 2716,1
AméliorationEnvironnement 2795,61 0 120000 636 8372,7
Ensemble 1472,97 0 120000
CONCLUSION
† Évaluation des différentes sollicitations de l’environnement par les ménages
pauvres ainsi que leurs attitudes face à la démission des pouvoirs publics.

† Ligne de pauvreté à Brazzaville 53%.

† Dégradation de l’environnement observée là où les ménages vivent dans la


précarité et le dénuement.

† Les populations acceptent de contribuer financièrement à l’amélioration de


leur environnement immédiat

† La faiblesse des revenus, l’insuffisance et la vétusté des structures de base


(réseau d’évacuation d’eau, services de collecte d’ordures), expliquent la
localisation des dégradations.

† Cette co-évolution reflète la mauvaise gestion urbaine, elle


n’indique pas une relation de causalité pauvreté dégradation de
l’environnement, mais met en évidence l’importance du contexte
social politique et organisationnel.
CONCLUSION

† Définition d’une politique de gestion urbaine:

„ Plan d’action pour l’environnement mettant l’accent


sur les problématiques de l’eau, les déchets et le
paysage

„ Plan d’action en faveur de la réhabilitation de la


qualité de la formation et de la promotion de la santé

„ Plan d’action sociale d’urgence en faveur des plus


démunis (pauvres)