Vous êtes sur la page 1sur 24

89

10. La sociométrie

10.1.Définition

« La sociométrie est la partie de la psychologie sociale qui s’occupe de la recherche et de la


mesure des relations socio-affectives, et des communications informelles, dans un groupe
primaire ». Mucchielli.

Elle permet donc de découvrir, au-delà de la structure officielle (dite « formelle ») la structure
réelle et intime des groupes primaires. Le test sociométrique, mis en place par Moreno, est
un moyen pour repérer cette structure. Il vise à découvrir et à mesurer les sentiments
qu’éprouvent les uns à l’égard des autres membres du groupe.

10.2.Exercice de sociométrie : une classe primaire

A) Le questionnaire

Un instituteur a fait passer à un groupe de 8 élèves constituant en soi une petite classe (cours
optionnel) un questionnaire sociométrique.

Consigne :
- Quels sont parmi vos compagnons de classe, ceux avec lesquels vous aimeriez vous
retrouver l’an prochain ? Citez-en 3 maximum et mettez-les par ordre de préférence, en
commençant par celui avec lequel vous aimeriez le mieux vous retrouver.
- Quels sont parmi vos compagnons de classe, ceux avec lesquels vous préfériez ne pas
vous retrouver l’an prochain ? Citez-en trois maximum et mettez-les par ordre, en
commençant par celui avec lequel vous aimeriez le moins vous retrouver.
90

Résultats :
Sujet Choix 1ère position 2ième position 3ième position
N° 1 A choisi N° 2 N° 3 N° 4
A rejeté N° 5 N° 6 N° 7
N° 2 A choisi N° 7 N° 1 N° 3
A rejeté N° 6 N° 5 N° 4
N° 3 A choisi N° 2 N° 1 N° 8
A rejeté N° 7 N° 5 N° 4
N° 4 A choisi N° 6 N° 8 N° 1
A rejeté N° 5 N° 2 N° 3
N° 5 A choisi N° 3 N° 4 N° 2
A rejeté N° 6 N° 8 N° 7
N° 6 A choisi N° 8 N° 4 N° 3
A rejeté N° 7 N° 2 N° 5
N° 7 A choisi N° 2 N° 8 N° 3
A rejeté N° 6 N° 1 N° 4
N° 8 A choisi N° 6 N° 4 N° 3
A rejeté N° 5 N° 1 N° 7

• Exercice :

1ière étape : constitution de la sociomatrice (synthèse des résultats)

Fais un tableau à double entrée avec les mêmes numéros à gauche et les mêmes numéros dans
le même ordre en haut. A gauche les numéros sont considérés comme « émetteurs de choix »,
en haut les noms sont considérés comme « récepteurs de choix ». Portez par un numéro les
choix émis.

Pour « a choisi » : attribue des notes décroissantes inscrites en rouge dans la case
d’intersection. (exemple : 1ière position = 3 ; 2ième position = 2 ; 3ième position = 1).
Pour « a rejeté » : attribue des notes décroissantes inscrites en bleu dans la case d’intersection.
(exemple : 1ière position = 3 ; 2ième position = 2 ; 3ième position = 1).

Pourquoi attribue-t-on des notes décroissantes ?


91

1) détermine :
- les choix réciproques (exemple : 1 choisit 2 et 2 choisit 1) ;
- les rejets réciproques (exemple : 1 rejette 2 et 2 rejette 1) ;
- les oppositions de sentiments (exemple : 1 choisit 2 et 2 rejette 1 ou vice-versa)
Pour ce faire, prend la rangée horizontale et la colonne verticale de chaque individu et lis
simultanément la rangée de gauche à droite et la colonne de haut en bas. Souligne, aussi bien
dans la rangée que dans la colonne, d’un trait rouge les choix réciproques, d’un trait bleu les
rejets réciproques et d’un trait vert les oppositions de sentiments.

2ième étape : Calcul des indices sociométriques

* En bas de la sociomatrice, prévois 4 rangées supplémentaires :

- P Valorisé : nombre de choix reçus compte tenu des valeurs chiffrées (pondérées).
- N Valorisé : nombres de rejets reçus compte tenu des valeurs chiffrées (pondérées).
- P Brut : nombre brut de choix reçus (ici, chaque choix reçu vaut 1)
- N Brut : nombre brut de rejets reçus (ici, chaque rejet reçu vaut 1)

* A droite de la sociomatrice, prévois trois colonnes supplémentaires :

- p : nombre brut de choix réciproques ;


- n : nombre brut de rejets réciproques ;
- x : nombre brut d’oppositions de sentiments.
92

1 2 3 4 5 6 7 8 p N X
1
3 1 0

2 3 2 1

3 3
1 2

4
3 2 1

5
0 2 3

6
2 0
3
7 2
2
1
8
3 1 1

PV
5 10 9 7 0 6 3 8
PB 0
3 4 4 2 1 4
6
NV 4 11
4 1 3 14 9 2

NB
2 2 1 3 4 1
6 4
PVPB 28
15 40 54 0 3 32
12
NVNB 6 1 9 84 44 2
6 36
93

3ième étape : interprétation des résultats de la sociomatrice

Cite :
- le plus populaire ;
- le plus rejeté ;
- l’isolé ;
- les membres qui sont amis ;
- les membres qui sont ennemis.
- les membres qui sont en opposition.
94
95
96

4ième étape : la configuration de la structure du groupe

La structure du groupe se concrétise dans l’établissement de sociogrammes collectifs :


- les individus sont représentés par des cercles (filles) et des triangles (garçons) contenant
leur sigle;
- les relations existant entre les membres du groupe sont traduites par des traits (par
exemple : trait plein pour les choix, trait interrompu pour les rejets).

Il existe plusieurs façons de réaliser un sociogramme collectif. Pour cet exercice, nous te
demandons de réaliser la carte de la structure informelle du groupe selon Moreno :

Légende :

• choix de
• rejet de
• choix réciproque ===========
• rejet réciproque ========

• oppositions de sentiment ou

Normalement, cette carte se fait en un seul schéma. Néanmoins, pour cet exercice, reprendre
en une seule carte toute la structure informelle de la classe devient compliqué et rend
impossible une vision claire ; c’est pourquoi, nous allons réaliser différentes cartes structurées
comme ci-dessous (attention : respecte la légende de Moreno).

Remarque : la recherche d’un graphique clair requiert un tâtonnement assez long. Aussi, est-
il utile de partir des données suivantes :

- placer les individus « significativement » populaires au milieu de la carte ;


- placer les individus « significativement » isolés en marge de la carte.
97

• Réalise la carte en reprenant que les choix (choix réciproques, choix simples, choix dans
les oppositions de sentiments).

1 4 2

5 6
7

1
8
98

• Réalise la carte en reprenant que les rejets (rejets réciproques, rejets simples, rejets dans
les oppositions de sentiments).
99

• Exercice :

Voici le sociogramme collectif d’une autre classe, peux-tu y relever :

- une paire d’amis ;


- une paire d’ennemis ;
- un trio d’amis ;
- le(s) personne(s) qui fait (font) la liaison entre les sous-groupes ;
- le(s) isolé(s) ;
- le(s) rejeté(s) ;
- le(s) leader(s) étoilé(s) ;
- la(es) chaîne(s) d’amis.
100

Une paire d'ami : CD


Une paire d'ennemi : MH
TRio ami : EFG
Personne liaison sous groupe : H
Isolé : N et Q
Rejeté: P
Leader étoilé : L et A
Chaine d'ami : EFGH IJK
ON a que les choix brut, il faut comptabiliser le nombre de
fleche pour avoir les choix, puis calculer la moyenne de
choix par personne et puis on applique la formule
101

La communication dans l’entreprise

1. Introduction

« Les processus de communication sont l’un des constituants fondamentaux de la vie sociale ;
sans communication, un groupe ne saurait exister et les membres d’un groupe ne seraient que
des individus psychologiquement isolés s’ils ne procédaient à un minimum d’échanges
signifiants. La communication est facteur de progrès individuels et collectifs. (…) » ; écrit Cl.
Flament.

De plus, Moles nous dit : « Dans l’entreprise, ou dans toute autre organisation, il n’y a
pratiquement pas d’action qui ne trouve son correspondant dans une communication
quelconque. On pourrait dire, qu’à côté du monde des actions et des objets existe un véritable
monde de la communication en corrélation étroite et nécessaire avec le précédent ».
Communication va avec action

2. Nécessité de l’information

Il y a, en gros, 4 sortes d’information dans une entreprise :

Afin que tu puisses les identifier, note tes commentaires au sujet des informations transmises
dans les exemples suivants :

1) Un directeur d’entreprise convoque un membre du personnel afin de lui expliquer : qu’il


aura à s’occuper d’un lancement d’un nouveau produit, qu’il aimerait avoir son projet par
écrit dans une semaine, que le lancement de ce nouveau produit concernera essentiellement
les grandes surfaces, qu’il va collaborer avec une équipe composée de 5 personnes, ….

Objet de la communication : un projet


Porte sur une action: réaliser un projet
Exécution d'un travail
Plan d'exécution de ce qu'il faut faire

COMMUNICATION Opérationnel

Rmq : Communication maltraitée en entreprise, la plus part des


personne n'ont pas recu une définition exacte de leur poste, les
limites qu'ils ont, les responsabilités, les moyens qu'ils ont.
102

Conséquence : soit l'ouvrier/employe adopote des initiatives


personnel,cela sera fructueux si il a l'habitude et l'expérience
mais lorsque le travail sort de l'habitude ou de la tradition
ou lorsque l'employé est novice, ils peuvent aussi s'installer
dans l'inactivité.

Information opérationnel

2) Un directeur organise une réunion avec les membres du personnel en vue de présenter les
différentes personnes travaillant pour l’entreprise, leur poste respectif, le fonctionnement
général de l’entreprise, les buts généraux, certaines difficultés et soucis de l’organisation
collective.

Nature de l'information : information motivationnelle


elle aide a la motivation au poste
information qui montre l'importance du poste par rapport aux
objectifs à atteindre au seins de l'organisation

info qui permettent a chaqu'un de se situer dans l'ensemble


collectif.
information relatif au but de l'entreprise, aux moyens, aux
produits, aux difficulté de l'entreprise, aux marchés,

Rmq : il n'est pas indispensable que tous connaissent toutes les


informations pour être motivés, mais un minimun est nécessaire,
ce minimun doit être bien ciblé, accessible et précis. Par contre
l'absence de toute information de ce genre peut créer l'indifférence
et peut créer un climat favorable aux rumeurs(information créer
à partir d'un peu de réalité et beaucoup de fantasme). Face aux
rumeurs il est difficile de renverser la vapeur

Les journées portes ouvertes : objectif : faire connaitre


l'entreprise ou l'organisation à un publique extérieur, cela
permet aussi aux personnes intérieur d'etre informé et les membres
de l'entreprise connaissent beaucoup de l'entreprise, ce qui permet
d'améliorer leur sentiment d'appartenance
103

C'est grâce a ce sentiment d'appartenance que les membres vont


veiller à ajuster leur travail par rapport aux autres.

L'information préparatoire à un changement facilite l'acceptation


du changement.
104

3) Le directeur informe ses employés sur les différentes possibilités de promotions ultérieures,
les différentes formations en vue d’une amélioration professionnelle.

Information promotionnel : l'entreprise informe ses employés


sur les possibilités de promotions interne ainsi que sur les
possibilités de formation et de perfectionnement professionnel

4) Le directeur convoque les membres du personnel en vue de leur donner des informations
sur les différents services qui les intéresse : le syndicat, le comité d’entreprise, le service
social, … .

Information générale : info sur les organismes interne et


externe qui intéresse le travailleur et sur les relations externe
de l'entreprise.

• Voici un texte qui traite d’un problème de communication. Peux-tu relever l’information
qui fait principalement défaut dans ce texte.

in « Le Soir » : 23.12.87.

« A.C.E.C. : la grève des communications.

Réunis en assemblée générale, les ouvriers du siège carolorégien d’ACEC ont décrété un
nouvel arrêt de travail de 24 heures. L’absence d’informations précises quant à la teneur du
plan de restructuration annoncé, sur l’avenir de l’entreprise sont les éléments qui ont
déterminé le personnel à observer une journée de grève.
Lundi après-midi au siège de Fabrimétal-Bruxelles, les délégués du personnel ont rencontré
les membres de la direction générale, ainsi que le Vicomte Davignon, représentant de
l’actionnaire principal.
105

Les délégués syndicaux espéraient profiter de cette entrevue pour enfin obtenir des
éclaircissements sur le fameux projet de restructuration qui verra le jour au cours du premier
trimestre 88.
Une information essentielle, qui ressemble plutôt à une confirmation, est à retenir de cette
entrevue : ACEC vivra, mais sous une autre forme... .
Ainsi le Vicomte Davignon a officiellement annoncé que l’entreprise serait scindée en 3 ou 4
filiales ; par ailleurs, il se confirme également que des partenaires sont recherchés, lesquels
s’associeront aux filiales créées. But de la manœuvre : acquérir une taille et une force
suffisantes pour mieux pénétrer les marchés retenus.
Aucune précision n’a été donnée quant à la qualité et à l’identité des futurs partenaires (toutes
les candidatures sont-elles retenues ?). Il convient, avance-t-on pour justifier cette discrétion,
de ne pas dévoiler les stratégies savamment élaborées... .
Pas plus de révélations sur le niveau de l’emploi qui sera maintenu dans cette nouvelle
structure.
Bref, on n’a rien appris qu’on ne savait déjà... .
Chez ACEC, la communication reste donc un vieux problème qui ne paraît pas devoir être
réglé rapidement et qui risque d’être sanctionné par de nouveaux arrêts de travail... »
J.F. Eg.

Acec n’est plus!

Information motivationnel est manquante et donc

3. Difficultés habituelles de la circulation des informations

3.1. Insuffisance de l’information

Les informations, dans une entreprise, peuvent être insuffisantes :

Cela peut être dû à une méconnaissance des besoins humains d’information ou à une
ignorance de la valeur de la communication comme moyen de coordination et de motivation.
106

Mais, il y a encore d’autres raisons :

- L’autorité s’enferme dans le mystère. On trouve trop souvent, chez les responsables hauts
placés, une certaine idée de l’autorité qui doit rester mystérieuse et avare d’information pour
conserver son prestige, son pouvoir.
- L’information est également objet de compétition inter-personnelle : « dans toute entreprise,
le fait de savoir que1que chose ou d’être le premier à le dire, ou encore d’empêcher quelqu’un
de le savoir, permet de se valoriser. Chacun s’efforce donc d’en savoir le plus possible, et,
selon les cas, d’en faire connaître le moins ou le plus possible à autrui, L’information, même
directement opérationnelle, participe à la stratégie interne, individuelle ou collective, de
l’entreprise » (Jardillier).

Une information peut circuler généralement dans deux sens :

- Information descendante qui circule du sommet et va vers la base ;


- Information ascendante qui circule de la base au sommet.

• Cite les 4 raisons d’une insuffisance d’information.

Méconnaissance des besoins humains d'informations.


Ignorance de la valeur de la communication comme moyen de
coordination et de motivation.
Procuration de pouvoir
Compétition interpersonnelle
107

• Donne un exemple d’insuffisance d’information descendante :

Une secretaire qui oublie d'envoyer une convocation à certains


partenaires

Info opérationelle et

Un ouvrier qui ne sait pas ce qu'il doit faire au niveau de son


poste.
Information opérationnel raison procuration de pouvoir (infantilise
l'ouvrier)

• Donne un exemple d’insuffisance d’information ascendante :

Un ouvrier qui oublie de dire le nombre de MP qu'il a utilisé

ignorance de la valeur de communication/ info opérationnel


108

3.2. Freinage idéologique

Nombre d’informations sont admises ou rejetées selon qu’elles viennent d’un groupe, d’une
personne auquel on identifie ses intérêts.

• Donne un exemple concret de freinage idéologique :

Le directeur qui ne prend pas en considération les informations


qui proviennent d'un chef d'équipe car il le considère comme
quelqu'un d'incapable, ayant peu d'intéret.

3.3. La lenteur des communications

La principale raison de la lenteur, relève de ce qu’on pourrait appeler le frein


bureaucratique. Tout un chacun sait la difficulté qu’il y a à obtenir un renseignement dans
une administration, et l’impression produite par le dédale des bureaux. Il est classique de faire
1 heure de file pour s’entendre dire qu’il manque une pièce à votre dossier, lorsqu’on a pu
repérer ce qu’on appelle « le bureau compétent ».
La bureaucratisation est un processus sociologique particulier qui se produit au sein d’une
institution ou d’un organisme social lorsque les nécessités de l’organisation interne, de la
coordination et du contrôle aboutissent à un système compliqué et rigide qui absorbe l’activité
de ses membres, détruit la vitalité et les facteurs de progrès ou de changement, fait perdre de
vue les objectifs primitifs de l’institution ou de l’organisme. Celui-ci finit par prendre sa
survie et sa complexification interne pour buts premiers.
Un des aspects les plus évidents de la bureaucratisation est le ralentissement des
communications, lié lui-même à la paperasserie.

Jardillier fait, à propos des supports de l’information, des remarques qui peuvent facilement
s’insérer ici : « La parole régnait au temps de l’entreprise artisanale ; aujourd’hui la parole a
perdu de sa valeur. On parle encore, mais pour dire : « Faites-moi une note et je vous
répondrai, ... Confirmez-moi cette conversation par écrit,... Faites-moi un papier pour que je
sois couvert, … et l’on communique par notes, correspondances,... entre bureaux voisins ». Et
comme « le papier appelle le papier », toute note écrite entraîne quasi-irrésistiblement la
109

réponse par écrit, ce qui nécessite (ou permet) des classements, des fichiers, des archives, eux-
mêmes nécessaires pour retrouver la note quand la contre-note arrive, longtemps après la note.

• Tu as sûrement déjà été « victime » du frein bureaucratique, donne un exemple concret.

Le passage de bureau en bureau lors d'un appel téléphonique ,


ne pas recevoir sa carte d'étudiant directement.

• Quelles en sont les causes et les conséquences (repris dans le texte et selon toi) ?

ralentissment des communications par un surplus de papier.


Exemple : composition de menage dans tel bureau, pour tel
formulaire

La paroles a perdu de sa valeur au profit des notes écrites


qui nous fournissent des preuves afin de nous protéger

L'objectif de l'institution qui change, l'institution ne se


soucie plus de l'usagé mais bien de sa survie, avant l'usagé
etait au centre des préocupation, maintenant il est en
périphérie (d'autant plus dans les entreprise publiques)

Le système est de plus en plus compliqué et rigide, l'activité


des membres du personnelle est réduite au papier.

la vitalité et les facteurs de progrès ou de changement sont


détruits.

Des effets néfaste de la bureaucratisation, de l'administration


publique touche beaucoup plus violement les plus démunis.

utilisation d'un langage d'initié. donc difficilement


compréhensible pour l'usagé.
110

Déresponsabilisation des acteurs pour se protéger

* Voici un exemple issu d’une explication annexée à un extrait de compte TVA, figurant au
verso, lettres hautes de 1,5 mm. Trouve la raison pour lequel il peut être associé aux dérives
de la bureaucratisation.

«Extrait de compte TVA…


Code P montant de l’amende réduite pour dépôt tardif de la déclaration. L’amende légale,
conformément à l’article 70,§4 du code de la T.V.A. est fixée au double de ce montant, avec
toutefois un minimum de 1.000BEF et un maximum de 100.000BEF.
S ‘il n a pas de taxe due pour la période à laquelle se rapporte la déclaration, /’AR n°44 pris
en exécution de /’article 70,§ 4 fixe le montant de I ‘amende à 1.000BEF par déclaration et
par mois de retard avec un maximum de 5.000BEF (annexe, section I, III de l’A.R.. n°44,).
S’il y a taxe due pour la période à laquelle se rapporte la déclaration, /’amende est fixée,
conformément à I’A.R. susmentionné, à 2.000 BEF par déclaration et par mois de retard avec
un maximum de 10.000 BEF (annexe, section I, III de I’A.R. n°44). »

Information non disponible


Référence au code de la tva, tout le monde ne l'a pas ni le
connais
Information difficilement visible
111

4. La politique d’information et de communication dans l’entreprise

Il est indispensable de mettre en place une organisation générale, y compris les mesures
pratiques de concrétisation, de communication.

« Le sentiment dominant parmi les dirigeants et les administrateurs du personnel, est que les
bonnes communications sont souhaitables et qu’il existe une certaine relation entre les
communications et les divers critères d’efficience de l’entreprise ». Mc Cormick.

Les différences sont évidentes, des études l’ont décrit, entre les entreprises qui ont une
politique de communication et les entreprises qui n’en ont pas (communication entre les
différents niveaux hiérarchiques, amélioration systématique des feed-backs, réunions
périodiques par unités de travail, accessibilité des dirigeants, des directeurs,...): les sentiments
d’appartenance, la participation sont nettement plus élevés dans le premier cas.
A l’inverse, turn over et absentéisme sont plus élevés dans le second cas ; ce sont en quelque
sorte les symptômes des dysfonctionnements.

• A ton avis, qu’est-ce que le « turn over » ?

Les personnes changent de poste au sein de la même entreprise


ou dans des entreprises différentes, le changement de personnel

Il y aura d'avantage de de turn over plus l'information passe mal

Remarque :
Il est intéressant d’organiser des réunions, cependant, il ne faut pas tomber dans la
réunionnite : quand les organisations de feed-back se multiplient tellement qu’elles
s’alimentent l’une l’autre, et apparaissent trop lourdes et inutiles. Il y a un point critique au-
delà duquel, l’organisation de la communication devient elle-même un facteur de
ralentissement.
112

4.1. Les mesures fréquentes à prendre :

A) Aménagement des communications ascendantes

Très souvent les subordonnés n’osent pas exprimer des opinions personnelles ou des
difficultés professionnelles devant leurs supérieurs hiérarchiques. Ils évitent de se placer en
position de faiblesse, pour ne pas paraître incompétents.
Il faut donc tenter d’encourager une prise de conscience de ces attitudes et des blocages chez
les acteurs. Ainsi, l’organisation des communications ascendantes suppose la construction
d’un système de relations avec les subordonnés dans lequel le comportement d’ouverture et la
franchise sont encouragées et récompensées. Boite a suggestion

B) Organisation du feed-back

Il ne suffit pas que les acteurs changent de comportement, encore faut-il que ces
comportements soient bien accueillis dans des organisations. Ainsi, les supérieurs doivent
tenter d’aménager des feed-backs positifs à un comportement de franchise.

C) Optimisation de la quantité d’informations

Il ne faut pas croire que plus il y a d’informations, plus le moral augmente, plus l’efficacité du
groupe s’accroît. La restriction de l’information et des communications est quelque fois
nécessaire au bon fonctionnement. Cela se justifie par une capacité non-infinie d’assimilation
de chaque acteur, la limite de saturation est rapidement atteinte.
Il est donc nécessaire de mener :
- une analyse sérieuse des informations : quelles informations sont à diffuser
obligatoirement ?, quelles sont celles qui sont superflues, inutiles ?.
- Une analyse sur les moyens de diffusion : les informations atteignent-elles leurs
destinataires ?, sont-elles attractives ?, sont-elles lisibles ? (les journaux d’entreprise, les
contrats, les conventions collectives, les formulaires d’accueil sont trop souvent illisibles).

Vous aimerez peut-être aussi