Vous êtes sur la page 1sur 12

Actions sur les silos selon EN 1991-4

Article technique

 Retour à la Base de connaissance


Figure 01 - Affichage des cellules du silo avec description des paramètres géométriques et des charges, source:
DIN EN 1991-4

Figure 02 - Catégories de surfaces de mur, Source: DIN EN 1991-4


Figure 03 - Paramètres déterminants pour les différentes applications de charge, source: DIN EN 1991-4

Figure 04 - Classification des situations de calcul, source: DIN EN 1991-4


Figure 05 - Répartition de la pression dans le silo en fonction de l'élancement du silo

Figure 06 - Approche des charges surfaciques, source: DIN EN 1991-4

Figure 07 - Canal d'écoulement et distribution de la pression pour les silos à excentrements de décharge
importants, source: DIN EN 1991-4
Figure 08 - Applications de charge pour silos à excentrements de décharge importants, source: DIN EN 1991-4

Figure 09 - Pressions de remplissage pour les silos élancés bas ou moyens minces, source: DIN EN 1991-4

Figure 10 - Pression de remplissage et de vidange dans un entonnoir, source: DIN EN 1991-4

Ce texte a été traduit par Google Translate


Eurocode 1

Les silos sont utilisés comme d’énormes réservoirs pour l’entrepôt de matières granulaires en vrac,
comme des produits pour l’agriculture ou des matières premières, ainsi que pour des matières
destinées à l’industrie. Le calcul de telles structures requiert une connaissance précise des contraintes
dues aux solides en vrac entreposés. La norme EN 1991-4 « Actions sur les structures » [1] fournit
des principes de base et des exigences pour la détermination de ces actions.

Champ d'application
L'application des règles de calcul des silos et citernes est soumise à des restrictions géométriques.
Dans [1] , les dimensions géométriques sont limitées à hb/dc <10 avec hb <100 m et dc <60 m. De plus,
les limites d'application dépendent de la forme de la section du silo et des solides stockés.

Figure 01 - Affichage des cellules du silo avec description des paramètres géométriques et des
charges, source: DIN EN 1991-4

Paramètres de la marchandise en vrac


L'Annexe E de [1] spécifie les paramètres des solides les plus courants stockés dans des silos et
montre l'étendue des propriétés des solides en particules. De plus, la Section 4 et l'Annexe C de [1]
décrivent les méthodes d'essai pour la détermination des propriétés des solides stockés.

Les propriétés de frottement des parois des solides particulaires prennent en compte la rugosité


des surfaces des parois sur lesquelles les solides glissent. Le tableau 4.1 de [1] décrit différentes
catégories de surfaces de paroi. Les catégories des surfaces de mur sont indiquées dans le tableau
ci-dessous. L'Annexe D.2 de [1] fournit également des informations pour l'évaluation du coefficient de
frottement des parois pour la catégorie D4.

Figure 02 - Catégories de surfaces de mur, Source: DIN EN 1991-4


Les charges d'un cas de charge doivent toujours être déterminées pour une combinaison spécifique
de paramètres de matériau en vrac. Pour chacun de ces cas de charge, les valeurs extrêmes sont
atteintes si les paramètres du matériau en vrac supposent des valeurs extrêmes différentes dans les
largeurs d'épandage de leurs propriétés caractéristiques. Les valeurs extrêmes des paramètres de
matériau en vrac à utiliser pour chacun des cas de charge à analyser sont indiquées dans le Tableau
3.1 de [1]. Le tableau suivant indique les paramètres déterminants pour les différentes applications de
charge.

Figure 03 - Paramètres déterminants pour les différentes applications de charge, source: DIN EN
1991-4

classe structurale
Les silos sont divisés en trois classes d'évaluation de l'action selon leur capacité de stockage et leur
excentrement conformément au tableau 2.1 de [1].

Figure 04 - Classification des situations de calcul, source: DIN EN 1991-4


Selon la classe d'évaluation d'action concernée, différentes évaluations de charge différenciées ou
simplifiées sont adoptées.

Charges sur les parois verticales des silos


Les charges sur les parois verticales des silos sont soumises à un calcul différencié en fonction de
l'élancement des silos. On distingue entre:

 silos élancés (hc/dc ≥ 2,0)


 silos à élancement moyen (1,0 <hc/dc <2,0)
 silos bas (0,4 <hc/dc ≤ 1,0) et
 silos de soutènement (hc/dc ≤ 0,4 et plancher de silo horizontal)
Figure 05 - Répartition de la pression dans le silo en fonction de l'élancement du silo
Charges symétriques
Les charges symétriques sont des charges fixes réparties uniformément sur la circonférence du silo.
Les charges de décharge surviennent lorsque les charges uniformes en pleine charge sont
augmentées d'un facteur de grossissement.

Charges asymétriques
Outre les charges fixes, des charges libres supplémentaires doivent généralement être appliquées. La
répartition des charges asymétriques (charges sur les plaques) dans un silo est due aux actions dues
aux imperfections ou aux excentrements lors du remplissage et du déchargement.
Dans le cas de silos circulaires à parois épaisses, la charge de brassage s'applique à deux aires
carrées opposées de longueur de côté s. Dans le cas de silos non circulaires, les charges de patch
peuvent être considérées en augmentant les charges symétriques. La pression extérieure doit être
exercée sur une bande horizontale du mur du silo à n'importe quel niveau et sur une hauteur verticale
s.

Figure 06 - Approche des charges surfaciques, source: DIN EN 1991-4


En général, il n'est pas nécessaire d'appliquer les charges de brassage pour les silos élancés et
intermédiaires.
Pour les silos de la classe 2 d’évaluation de l’action, la méthode de la charge en plaques peut être
utilisée en augmentant uniformément les pressions horizontales.

Charges de décharge avec de grandes excentrements


Selon [1], les charges dues aux grandes excentrements de décharge doivent être utilisées comme cas
de charge séparés. Le développement de cette évaluation de charge est basé sur la prémisse qu'un
canal d'écoulement peut se produire près du mur à la suite d'une importante décharge excentrique.
Un canal circulaire est supposé constant à cause de la hauteur de la paroi du silo et croise la paroi à
un angle d'ouverture θc .

Figure 07 - Canal d'écoulement et distribution de la pression pour les silos à excentrements de


décharge importants, source: DIN EN 1991-4
Cependant, il est difficile de prévoir théoriquement la forme géométrique d'une trémie de déversement
avec les outils actuellement disponibles, il faut donc préciser le canal d'écoulement. Le calcul est
effectué avec au moins trois rayons différents canaux d'écoulement r c afin de déterminer les variations
apparentes de la voie d'écoulement.

Dans les zones de contact du solide qui s'écoule et de la paroi du silo, des pressions horizontales plus
faibles se produisent à l'extérieur du canal d'écoulement. Dans ce dernier cas, les charges du cas de
charge de remplissage s'appliquent. La pression augmente directement à côté du canal d'écoulement
jusqu'à l'angle d'ouverture 2 θc .

Figure 08 - Applications de charge pour silos à excentrements de décharge importants, source: DIN
EN 1991-4
Charges de remplissage à excentrement élevées
Les charges dues au remplissage excentrique doivent être prises en compte pour les silos à
élancement serré ou intermédiaire.

L'EN 1991-4 [1] explique la détermination de l'effort vertical supplémentaire (en compression) dans le
mur par unité de longueur de la circonférence à toute profondeur z s inférieure au point de contact le
plus élevé avec le mur. Cette force par unité de circonférence doit être ajoutée à la force résultant de
la friction du mur.

Figure 09 - Pressions de remplissage pour les silos élancés bas ou moyens minces, source: DIN EN
1991-4
Charges sur les trémies et les fonds de silo
Les charges sur les parois des silos doivent être déterminées en fonction de la pente des parois de la
trémie selon [1].

Figure 10 - Pression de remplissage et de vidange dans un entonnoir, source: DIN EN 1991-4


La norme fait la distinction entre les fonds plats et les entonnoirs en pente rapide et plate. Dans le cas
de trémies raides, il existe une distinction supplémentaire entre le cas de charge de remplissage et
celui de décharge. La charge de coup de pied lors de la transition de la section à parois verticales vers
la trémie est déjà incluse dans les distributions de charge.

L'Annexe G de [1] fournit des règles alternatives pour les pressions dans les trémies.

Exemple
Cet exemple montre un silo à cylindre cylindrique autoportant de 5,00 m de diamètre et d'une
profondeur maximale de volume en vrac de 8 m. Le silo est en béton armé et son épaisseur de paroi
est de 0,30 m.

Figure 11 - Disposition et dimensions du silo à ciment


Matériau en vrac
Les paramètres suivants pour les solides en vrac sont tirés du Tableau E.1 de [1].

 unité de poids (partie supérieure) γu = 16,00 kN/m³


 Angle de repos Φr = 36,00 °
 angle de friction interne (moyenne) Φim = 30,00 °
 Facteur de conversion aφ = 1,22
 Rapport de pression latérale (moyenne) Κm = 0,54
 Facteur de conversion aΚ = 1,20
 Coefficient de frottement du mur (type de mur D3) μ m = 0,51 (pour le béton)
 Facteur de conversion aμ = 1,07
 Valeur caractéristique pour la charge de patch C op = 0,50
Propriétés caractéristiques des solides en vrac
Pour déterminer les valeurs caractéristiques du rapport de pression latérale, du coefficient de
frottement des parois et de l'angle de frottement interne, les valeurs moyennes indiquées pour
les solides particulaires doivent être ajustées à l'aide des facteurs de conversion. Les facteurs de
conversion ax sont spécifiés dans le Tableau E.1 de [1] pour les solides particulaires disponibles.

Valeurs caractéristiques supérieure et inférieure du rapport de pression latérale


Κu = aΚ ∙ Κm = 1,20 ∙ 0,54 = 0,648
Κl = Κm/aΚ = 0,54/1,20 = 0,450

Valeurs caractéristiques supérieure et inférieure du coefficient de friction de la paroi


μu = aμ ∙ μm = 1,07 ∙ 0,51 = 0,546
μ = μml/aμ = 0,51/1,07 = 0,477

Valeur caractéristique supérieure et inférieure de l'angle de friction interne


Φiu = aΦ ∙ Φim = 1,22 ∙ 30,00 ° = 36,60 °
Φiu = Φim/aΦ = 30,00 °/1,22 = 24,59 °

Valeurs caractéristiques déterminantes pour les différentes applications de charge


L'évaluation de chaque cas de charge doit être effectuée à l'aide d'un ensemble unique de valeurs
cohérentes des propriétés des solides, de sorte que chaque état limite corresponde à une condition
de solide stockée unique et définie. Les valeurs extrêmes des propriétés de solides à adopter pour
chaque cas de charge sont indiquées dans le tableau suivant.

Figure 12 - Paramètres déterminants pour diverses applications de charge


L'angle de frottement du mur doit toujours être inférieur ou égal à l'angle de frottement interne
du solide stocké, c'est-à-dire Φwh ≤ Φi . Sinon, le matériau se rompra à l'intérieur si le glissement au
contact du mur requiert une contrainte de cisaillement supérieure à celle supportée par la friction
interne. Cela signifie que, dans tous les cas, le coefficient de friction de la paroi ne doit pas être
considéré comme supérieur à tan ti (μ = tanΦw ≤ tanΦi ). Cette valeur est considérée dans le tableau
ci-dessus où les valeurs pertinentes sont en gras.

Actions
Les actions sont déterminées selon [1]. Seules les charges de remplissage sur les parois verticales et
les pressions verticales sur les fonds de silo plats doivent être calculées ici.

Classification des silos


La classification des silos est basée sur l'élancement et la classe d'évaluation des actions.

Élancement
1,0 <hc/dc = 8,00/5,00 = 1,6 <2,0
Le silo est classé comme un silo d'élancement intermédiaire selon 1.5.21 de [1].

classe structurale
Capacité = V ∙ γu = 157,08 ∙ 16,00 = 2513,27 ≙ 2513,27/9,80665 = 256,28 t
Selon le Tableau 2.1 de [1], au moins la Classe d'évaluation d'action 2 doit être sélectionnée.

Forme de construction
dc/t = 5,00/0,20 = 25 <200
Le silo est classé comme silo à parois épaisses conformément au 1.5.43 de l'EN 1991-4 [1].

Charges de remplissage symétriques sur des parois verticales de silo

Pression horizontale
Profondeur caractéristique zo selon la théorie de Janssen
zo=1K⋅μ⋅AU=10,648⋅0,458⋅19,6315,71=4,22m(5.75)zo=1K⋅μ⋅AU=10,648⋅0,458⋅19,6315,71=
4,22m(5.75)
Distance verticale ho
Dans le cas d'un silo circulaire symétrique, la distance verticale ho entre la surface équivalente
du solide et le contact solide-paroi le plus élevé est calculée comme suit:
 mathrmh mathrmo= frac mathrmd mathrmc cdot mathrmtanΦ mathrmr6= frac5,00 cdottan36,00 c
irc6=0,61 mathrmm(5,77) mathrmh mathrmo= frac mathrmd mathrmc cdot mathrmtanΦ m
athrmr6= frac5,00 cdottan36,00 circ6=0,61 mathrmm(5,77)
Paramètre n
 mathrmn= ;−(1+ mathrmtanΦ mathrmr) cdot left(1− frac mathrmh mathrmo mathrmz mathrmo ri
ght)= ;−(1+ tan36,00 circ) cdot left(1− frac0,614,22 right)=−1,48(5,76) mathrmn= ;−(1+ mathr
mtanΦ mathrmr) cdot left(1− frac mathrmh mathrmo mathrmz mathrmo right)= ;−(1+ tan3
6,00 circ) cdot left(1− frac0,614,22 right)=−1,48(5,76)
Pression horizontale asymptotique très importante due au stockage de solides en vrac p ho
pho = γ ∙ K ∙ zo = 16,00 ∙ 0,648 ∙ 4,22 = 43,70 kN/m² (5,73)

Pression horizontale phf (z)


phf(z)=pho⋅YR(z)=pho⋅(1−(z−hozo−ho+1)n)(5.71)phf(z)=pho⋅YR(z)=pho⋅(1−(z−hozo−ho+1)n)
(5.71)
phf (0,61) = 0 kN/m²
phf (1,61) = 13,26 kN/m²
phf (2,61) = 20,93 kN/m²
phf (3,61) = 25,83 kN/m²
phf (4,61) = 29,19 kN/m²
phf (5,61) = 31,62 kN/m²
phf (6,61) = 33,43 kN/m²
phf (7,61) = 34,83 kN/m²
phf (8,00) = 35,29 kN/m²
Traction de friction du mur
Profondeur caractéristique zo selon la théorie de Janssen
zo=1K⋅μ⋅AU=10,648⋅0,458⋅19,6315,71=4,22m(5.75)zo=1K⋅μ⋅AU=10,648⋅0,458⋅19,6315,71=
4,22m(5.75)
Distance verticale ho
Dans le cas d'un silo circulaire symétrique, la distance verticale ho entre la surface équivalente
du solide et le contact solide-paroi le plus élevé est calculée comme suit:
 mathrmh mathrmo= frac mathrmd mathrmc cdot mathrmtanΦ mathrmr6= frac5,00 cdottan36,00 c
irc6=0,61 mathrmm(5,77) mathrmh mathrmo= frac mathrmd mathrmc cdot mathrmtanΦ m
athrmr6= frac5,00 cdottan36,00 circ6=0,61 mathrmm(5,77)
Paramètre n
n=−(1+tanΦr)⋅(1−hozo)=−(1+tan36,00∘)⋅(1−0,614,22)=−1,48(5.76)n=−(1+tanΦr)⋅(1−hozo)=−(1
+tan36,00∘)⋅(1−0,614,22)=−1,48(5.76)
Pression horizontale asymptotique à une grande profondeur du matériau en vrac stocké p ho
pho = γ ∙ K ∙ zo = 16,00 ∙ 0,648 ∙ 4,22 = 43,70 kN/m² (5,73)

Traction par friction de paroi pwf (z)


pwf(z)=μ⋅pho⋅YR(z)=μ⋅pho⋅(1−(z−hozo−ho+1)n)(5.72)pwf(z)=μ⋅pho⋅YR(z)=μ⋅pho⋅(1−
(z−hozo−ho+1)n)(5.72)
pwf (0,61) = 0 kN/m²
pwf (1,61) = 6,07 kN/m²
pwf (2,61) = 9,58 kN/m²
pwf (3,61) = 11,82 kN/m²
pwf (4,61) = 13,36 kN/m²
pwf (5,61) = 14,47 kN/m²
pwf (6,61) = 15,30 kN/m²
pwf (7,61) = 15,94 kN/m²
pwf (8,00) = 16,15 kN/m²

Pression verticale
Profondeur caractéristique zo selon la théorie de Janssen
 mathrmz mathrmo= frac1 mathrmK cdot mathrm mu cdot frac mathrmA mathrmU= frac10,450 c
dot0,477 cdot frac19,6315,71=5,83 mathrmm(5,75) mathrmz mathrmo= frac1 mathrmK cdot 
mathrm mu cdot frac mathrmA mathrmU= frac10,450 cdot0,477 cdot frac19,6315,71=5,8
3 mathrmm(5,75)
Paramètre n
n=−(1+tanΦr)⋅(1−hozo)=−(1+tan36,00∘)⋅(1−0,615,83)=−1,55(5.76)n=−(1+tanΦr)⋅(1−hozo)=−(1
+tan36,00∘)⋅(1−0,615,83)=−1,55(5.76)
Pression verticale pvf (z)
pvf(z)=γ⋅zv(z)=γ⋅(ho−1n+1⋅(zo−ho−(z+zo−2⋅ho)n+1(zo−ho)n))
(5.79)pvf(z)=γ⋅zv(z)=γ⋅(ho−1n+1⋅(zo−ho−(z+zo−2⋅ho)n+1(zo−ho)n))(5.79)
pvf (0,61) = 9,69 kN/m²
pvf (1,61) = 23,65 kN/m²
pvf (2,61) = 34,51 kN/m²
pvf (3,61) = 43,27 kN/m²
pvf (4,61) = 50,52 kN/m²
pvf (5,61) = 56,65 kN/m²
pvf (6,61) = 61,92 kN/m²
pvf (7,61) = 66,50 kN/m²
pvf (8,00) = 68,15 kN/m²
Forces verticales (en compression) dans la paroi nzSk (z)
nzSk (z) = μ ∙ pho (z) ∙ (z - zv ) (5,81)
nzSk (0,61) = 0,00 kN/m
nzSk (1,61) = 2,55 kN/m
nzSk (2,61) = 8,97 kN/m
nzSk (3,61) = 18,02 kN/m
nzSk (4,61) = 28,96 kN/m
nzSk (5,61) = 41,30 kN/m
nzSk (6,61) = 54,72 kN/m
nzSk (7,61) = 68,98 kN/m
nzSk (8,00) = 74,81 kN/m

Charges de remplissage asymétriques sur des parois verticales de silo

Dimension de la zone de charge de brassage


s=π⋅dc16=π⋅5,0016=0,98m(5.12)s=π⋅dc16=π⋅5,0016=0,98m(5.12)
Profondeur caractéristique zo selon la théorie de Janssen
zo=1K⋅μ⋅AU=10,648⋅0,458⋅19,6315,71=4,22m(5.75)zo=1K⋅μ⋅AU=10,648⋅0,458⋅19,6315,71=
4,22m(5.75)
Distance verticale ho
Dans le cas d'un silo circulaire symétrique, la distance verticale ho entre la surface équivalente
du solide et le contact solide-paroi le plus élevé est calculée comme suit:
ho=dc⋅tanΦr6=5,00⋅tan36,00∘6=0,61m(5.77)ho=dc⋅tanΦr6=5,00⋅tan36,00∘6=0,61m(5.77)
Paramètre n
n=−(1+tanΦr)⋅(1−hozo)=−(1+tan36,00∘)⋅(1−0,614,22)=−1,48(5.76)n=−(1+tanΦr)⋅(1−hozo)=−(1
+tan36,00∘)⋅(1−0,614,22)=−1,48(5.76)
Pression horizontale asymptotique très importante due au stockage de solides en vrac p ho
pho = γ ∙ K ∙ zo = 16,00 ∙ 0,648 ∙ 4,22 = 43,70 kN/m² (5,73)

Facteur d'augmentation de charge Cpf de la chargesurfacique partielle pour le cas de charge de


remplissage
E=2⋅efdc=2⋅0,005,00=0,00(5.10)Cpf=0,21⋅Cop⋅(1+2⋅E²)⋅(1−e−1,5⋅(hcdc−1))=0,21⋅0,50⋅(1+2⋅0,002)⋅(1−e−1,5
⋅(8,005,00−1))=0,06≥0(5.9)E=2⋅efdc=2⋅0,005,00=0,00(5.10)Cpf=0,21⋅Cop⋅(1+2⋅E²)⋅(1−e−1,5⋅(hc
dc−1))=0,21⋅0,50⋅(1+2⋅0,002)⋅(1−e−1,5⋅(8,005,00−1))=0,06≥0(5.9)
Patch patch pour le cas de charge «Remplissage»
ppf(z)=Cpf⋅phf(z)=Cpf⋅pho⋅YR(z)=Cpf⋅pho⋅(1−(z−hozo−ho+1)n)
(5.8)ppf(z)=Cpf⋅phf(z)=Cpf⋅pho⋅YR(z)=Cpf⋅pho⋅(1−(z−hozo−ho+1)n)(5.8)
ppf (0,61) = 0 kN/m²
ppf (1,61) = 0,83 kN/m²
ppf (2,61) = 1,30 kN/m²
ppf (3,61) = 1,61 kN/m²
ppf (4,61) = 1,82 kN/m²
ppf (5,61) = 1,97 kN/m²
ppf (6,61) = 2,08 kN/m²
ppf (7,61) = 2,17 kN/m²
ppf (8,00) = 2,20 kN/m²
ppfi(z)=ppf(z)7(5.13)ppfi(z)=ppf(z)7(5.13)
ppfi (0,61) = 0 kN/m²
ppfi (1,61) = 0,12 kN/m²
ppfi (2,61) = 0,19 kN/m²
ppfi (3,61) = 0,23 kN/m²
ppfi (4,61) = 0,26 kN/m²
ppfi (5,61) = 0,28 kN/m²
ppfi (6,61) = 0,30 kN/m²
ppfi (7,61) = 0,31 kN/m²
ppfi (8,00) = 0,31 kN/m²
Charges sur les silos horizontaux

La pression verticale agissant sur le fond plat des silos à élancement intermédiaire ne peut pas être
considérée comme uniforme et le calcul est basé sur les évaluations de charge suivantes:
 beginarrayl mathrmC mathrmb=1,0(6,3) mathrmp mathrmvb= mathrmC mathrmb cdot mathrmp 
mathrmvf( mathrmhc)=1,0 cdot68,15=68,15 mathrmkN/ mathrmm²(6.2) mathrmh mathrmtp= tan 
mathrm Phi mathrmr cdot frac mathrmd mathrmc2= tan36,00 circ cdot frac5,002=1,82 ; mathrmm
( mathrmFigure6.3) mathrmp mathrmvtp= mathrm gamma cdot mathrmh mathrmtp=16,00 cdot1,8
2=29,06 mathrmkN/ mathrmm²(6,15) mathrmp mathrmvho= mathrm gamma cdot mathrmz mathr
mv=16,00 cdot0,61=9,69 mathrmkN/ mathrmm²(5,79) mathrmΔp mathrmsq= mathrmp mathrmvt
p− mathrmp mathrmvho=29,06−9,69=19,37 mathrmkN/ mathrmm²(6,14) mathrmp mathrmvsq= 
mathrmp mathrmvb+ mathrmΔp mathrmsq cdot frac2,0− displaystyle frac mathrmh mathrmc math
rmd mathrmc2.0− displaystyle frac mathrmh mathrmtp mathrmd mathrmc=68,15+ ;19,37 cdot fra
c2,0− displaystyle frac8,005,002,0−  displaystyle frac1,825,00=72,89 mathrmkN/ mathrmm²(6,13
) endtableau beginarrayl mathrmC mathrmb=1,0(6,3) mathrmp mathrmvb= mathrmC math
rmb cdot mathrmp mathrmvf( mathrmhc)=1,0 cdot68,15=68,15 mathrmkN/ mathrmm²(6.2
) mathrmh mathrmtp= tan mathrm Phi mathrmr cdot frac mathrmd mathrmc2= tan36,00 c
irc cdot frac5,002=1,82 ; mathrmm( mathrmFigure6.3) mathrmp mathrmvtp= mathrm ga
mma cdot mathrmh mathrmtp=16,00 cdot1,82=29,06 mathrmkN/ mathrmm²(6,15) mathr
mp mathrmvho= mathrm gamma cdot mathrmz mathrmv=16,00 cdot0,61=9,69 mathrmk
N/ mathrmm²(5,79) mathrmΔp mathrmsq= mathrmp mathrmvtp− mathrmp mathrmvho=2
9,06−9,69=19,37 mathrmkN/ mathrmm²(6,14) mathrmp mathrmvsq= mathrmp mathrmvb
+ mathrmΔp mathrmsq cdot frac2,0− displaystyle frac mathrmh mathrmc mathrmd mathr
mc2.0− displaystyle frac mathrmh mathrmtp mathrmd mathrmc=68,15+ ;19,37 cdot frac2
,0− displaystyle frac8,005,002,0−  displaystyle frac1,825,00=72,89 mathrmkN/ mathrmm²
(6,13) endtableau
Le facteur d’agrandissement de la charge inférieure Cb s’applique aux silos de la classe 2 d’évaluation
d’action à condition que les solides stockés n’ont pas tendance à avoir un comportement dynamique
pendant le processus de décharge.
La pression verticale pvsq au fond d'un silo peut être considérée comme agissante à la fois après le
remplissage et pendant la vidange.
Entrée de charges dans RFEM

Les charges déterminées peuvent être entrées dans RFEM. La Figure 13 montre un exemple de
charge de remplissage pour z = 4,61 m. Cette charge peut être entrée dans RFEM comme une
charge variable libre. L'entrée de charge est affichée sur la Figure 14.

Figure 13 - Charge de brassage pour le cas de charge «Remplissage» (z = 4,61 m)


Figure 14 - Entrée de charge dans RFEM pour la charge de brassage dans le cas de charge de
remplissage (z = 4,61 m)

Référence
[1] Eurocode 1: Actions sur les Structures - Partie 4: Silos et citernes ; EN 1991-4: 2010-12

Mots-Clés
Silo Mur de silo Entonnoir à silo Charge de silo Charge de remplissage Charge de vidange Charge
symétrique Charge asymétrique Charge partielle de surface Excentrement de sortie classe structurale

Téléchargements
 Fichier du modèle RFEM

Liens
 Logiciel de calcul de structures pour silos et réservoirs de stockage

Vous aimerez peut-être aussi