Vous êtes sur la page 1sur 4

La mobilité, un outil de développement des compétences et de prévention

des risques professionnels

La politique de mobilité au CHCM s’inscrit en réponse à trois axes stratégiques du projet


social :

- développer l’attractivité et la fidélisation des professionnels


- renforcer les compétences des professionnels
- développer les compétences managériales de l’encadrement.

La mobilité professionnelle permet en effet de développer les compétences et l’employabilité


des professionnels de santé à travers les différentes expériences vécues. La diversité du
parcours professionnel apporte une richesse d’expériences humaines et techniques. Elle
entretient la curiosité, l’ouverture d’esprit, les capacités d’analyse. Elle permet le partage
d’idées, de pratiques professionnelles favorisant ainsi le décloisonnement des services, la
cohésion et la créativité en composant des équipes avec des professionnels aux profils variés.
La dynamique ainsi mise en œuvre est un élément essentiel pour prévenir les risques
psychosociaux (RPS), en particulier l’épuisement professionnel, la perte de sens et de
motivation au travail.

Dans la continuité de cette prévention des RPS, la mobilité professionnelle est un facteur
déterminant dans la prévention des risques liés à l’activité physique - en particulier des TMS -
les postures, gestes, outils et organisations pouvant être variables et diversifiés selon les
services, les pathologies, les patients.

Pour toutes ces raisons, les cadres et la direction des ressources humaines des CHCM
accompagnent les projets de mobilité quelle que soit leur forme : externe, fonctionnelle
(changement de poste ou d’affectation) et/ou hiérarchique (changement de grade associé à une
modification du niveau de responsabilité).

Ils s’appuient sur différents outils :

- la cellule locale d’accompagnement à la mobilité


- la bourse d’échange interservices
- la bourse à l’emploi.

En outre, nous mettons en œuvre « vis mon job », un dispositif original pour permettre de
découvrir un autre métier le temps d’une journée (« je passe une journée avec moi, tu passes
une journée avec moi ».)
La Cellule d'Accompagnement à la Mobilité
La Cellule d'Accompagnement à la Mobilité (CLAM) a pour rôle d'accompagner les
personnels dans le cadre de leur mobilité professionnelle (changement de service, de
métier…) et de leurs conséquences sociales et/ou psychologiques.

Ses missions sont les suivantes :

La CLAM s'adresse :

 Aux agents souhaitant bénéficier d'une reconversion ou d'une mobilité professionnelle,


 Aux agents contraints à une mobilité interne du fait des restructurations de service
(changement de métier, modifications de l'organisation du travail, des rythmes de
travail…),
 Aux agents souhaitant quitter l'établissement,
 Aux agents souhaitant bénéficier d'un soutien psychologique,
 Aux agents souhaitant bénéficier d'un accompagnement à caractère social,
 Aux agents dont le contrat n'est pas renouvelé.

Les mesures d'accompagnement proposées sont les suivantes :

o Diagnostic du besoin de chaque professionnel,


o Accompagnement à la recherche d'emploi,
o Aide à la construction du projet professionnel,
o Soutien à caractère social,
o Soutien psychologique,
o Instruction d'un dossier de départ volontaire.
La bourse d’échange inter-services
Développer la mobilité interne de manière générale, et plus spécifiquement la mobilité inter-
services, fait partie intégrante du projet d'établissement 2014-2018.

Le processus de mobilité professionnelle est un sujet majeur du développement de la gestion


des ressources humaines. C'est à la fois un facteur de fidélisation des professionnels et un axe
de la politique de gestion des carrières et du développement des compétences.

Dans le but de développer une mobilité qui soit à la fois individuelle, choisie et horizontale
(à compétences égales), les rélexions d'un groupe de travail composé de différents partenaires
de l'établissement ont abouti à la création d'une bourse d'échange inter-services.

La bourse d'échange : en quoi cela consiste?


Cette bourse d'échange consiste en la possibilité pour tout professionnel de l'hôpital de faire
une demande motivée d'échange de poste via un outil dédié. Selon le souhait du
professionnel, cet échange peut être réalisé au sein de son établissement d'appartenance ou
entre les CH Saint-Lô et Coutances.

Chaque professionnel peut réaliser 3 demandes de mobilité maximum sur une période de
12 mois, indépendamment de l'établissement vers lequel l'offre est réalisée.

Cette demande est ensuite examinée en fonction des offres de mobilité correspondantes et en
regard de la bonne adéquation des compétences du demandeur avec l'affectation souhaitée.

Lorsque les conditions requises pour l'échange sont remplies, l'échange entre les deux
professionnels est réalisé et contractualisé pour une durée de 6 mois.
Un mois avant le terme de cette période, une décision est prise sur la poursuite du projet de
mobilité. Cette décision est issue d'une évaluation réalisée par les cadres des services
d'accueil, avec les deux professionnels concernés.

 Si l'évaluation confirme le projet de mobilité. Celle-ci devient définitive et se


traduit par une nouvelle affectation pour chacun des agents (sans effet sur la situation
statutaire des professionnels).
 Si l'évaluation ne confirme pas le projet de mobilité pour les deux agents. Le
projet de mobilité n'est pas confirmé. Les deux agents ont vocation à retourner chacun
dans leur service d'origine.
 Si l'évaluation ne confirme pas le projet de mobilité pour l'un d'entre eux
seulement. Chaque professionnel réintègre en principe son service d'origine.
Toutefois, une solution est recherchée pour maintenir l'affectation du professionnel
dont la mobilité s'est avérée positive dans le service d'accueil.

La bourse à l’emploi
Parallèlement à ces dispositifs mis en place, les postes vacants au sein de l’établissement sont
régulièrement publiés en interne dans une bourse à l’emploi. L’ensemble des professionnels
des CH Saint-Lô et Coutances peuvent postuler à ces postes.