Vous êtes sur la page 1sur 7

Pr Hamzaoui B.

Faculté de médecine de Blida


Vascularisation du système nerveux
A. VASCULARISATION ARTERELLE

introduction
La vascularisation du cerveau dépend des deux artères carotides internes et des deux artères
vertébrales. Dans la région cervicale, chaque artère carotide primitive se divise en une artère
carotide interne et une artère carotide externe (destinée à la vascularisation du cou et de la face).

Les artères vertébrales naissent des deux troncs axillaires ; elles traversent un canal osseux
creusé dans l’apophyse latérale de chaque corps vertébral, et se réunissent dans le crâne pour
donner le tronc basilaire. Ces vaisseaux d’apport sont organisés en deux groupes :
antérieurement le système carotide interne et postérieurement le système vertébro-basilaire.

Le système antérieur (carotide interne)


 Principales branches collatérales de la carotide interne :
- l’artère hypophysaire
- l’artère ophtalmique
 Les 4 branches terminales de la carotide interne :
- l’artère cérébrale antérieure.
- l’artère cérébrale moyenne ou sylvienne
- l’artère choroïdienne antérieure.
- l'artère communicante postérieure.
Le système postérieur (vertébro-basilaire) : Ce système assure la vascularisation du tronc
cérébral et du cervelet.
 Branches collatérales des artères vertébrales
- les artères spinales
- des rameaux perforants pour le bulbe
- l’artère cérébelleuse postéro-inférieure
 Branches collatérales du tronc basilaire :
- des rameaux perforants destinés au bulbe et au pont
- l’artère cérébelleuse antéro-inférieure
- l’artère cérébelleuse supérieure
 Branches terminales du tronc basilaire :
- les artères cérébrales postérieures.

Le polygone de Willis : est un polygone artériel faisant communiquer le territoire artériel


carotidien et le système vertébro-basilaire par un ensemble de trois artères communicantes. Les
territoires droit et gauche des artères carotides internes communiquent entre eux grâce à une
artère communicante antérieure située entre les deux artères cérébrales antérieures. Les
territoires carotidiens antérieurs communiquent avec le système vertébro-basilaire par les
artères communicantes postérieures droite et gauche qui font communiquer la face postérieure
de la carotide avec la terminaison du tronc basilaire. La perméabilité du polygone de Willis joue
son rôle essentiel de suppléance en cas d’accident vasculaire cérébral.
Les territoires artériels
 Profond
 Superficiel
Ils sont indépendants l’un de l’autre.

1-le territoire profond : Formé par des artères perforantes qui naissent du cercle artériel du
cerveau et de l’origine des trois grandes artères cérébrales. Elles s’enfoncent dans la base du
cerveau. Elles vascularisent :
• Le thalamus,
• L’hypothalamus,
• Les noyaux gris centraux

Artères profondes du cerveau

2. le territoire superficiel
Formé par les branches corticales des 3 artères cérébrales :
• L’artère cérébrale antérieure qui chemine dans la fissure longitudinale du cerveau
• L’artère cérébrale moyenne qui chemine le long de la fissure latérale du cerveau.
• L’artère cérébrale postérieure qui se dirige en arrière.
Ces artères sont largement anastomosées à la surface du cortex formant le réseau artériel
pie-mérien .
Angio IRM du Cercle de
Willis
B. Drainage veineux
Le drainage veineux du cerveau converge dans la veine jugulaire interne en passant par les
veines superficielles, les veines profondes et les sinus crâniens. Les veines et sinus du cerveau
ne contiennent pas de valvules.
Le système veineux de l’encéphale n’est donc pas semblable à son homologue artériel.

Sinus veineux : Les feuillets méningé et périosté dela dure-mère sont accolés. Mais à certains
niveaux ils se séparent pour créer des espaces, en forme de canaux couverts d’endothélium:
Les sinus veineux de la dure-mère ou sinus veineux cérébraux.
Le sang veineux et le LCR se drainent dans ces compartiments. Il existe également des
connexions entre les sinus et certaines veines extra-crâniennes comme par exemple: le plexus
vertébral interne et la veine faciale.

Sinus veineux

Les principaux sinus veineux de la dure-mère sont les suivants:


Sinus impairs
 Le sinus sagittal supérieur , se situe à la jonction entre la faux du cerveau et la
dure-mère accolée à la voûte du crâne. Il se termine dans le confluent des sinus.
 Le sinus sagittal inférieur se situe à l'extrémité inférieure de la faux du cerveau. Il se
jette dans le sinus droit.
 Le sinus droit se situe dans la tente du cervelet. Il se termine dans le confluent des
sinus.
 Le sinus occipital, se situe sur l’insertion de la faux du cervelet. Il monte pour se jeter
dans le confluent des sinus.
 Le confluent des sinus ou pressoir d’Hérophile, achemine le sang du sinus
sagittal supérieur, du sinus droit et du sinus occipital vers les sinus transverses. Il se
situe à la jonction de ces cinq sinus.

Sinus pairs :
 Les sinus caverneux, se situent latéralement à la selle turcique.
 Les sinus transverses se situent entre la tente du cervelet et la dure-mère.
 Les sinus sigmoïdes. Ils se jettent dans la veine jugulaire interne.
 Les sinus pétreux supérieur et inférieur drainent à gauche et à droite les deux
sinus caverneux
A

s.

Veines et sinus. A : Face latérale. B : Face médiale


Veines superficielles : se drainent dans le sinus sagittal supérieur qui rejoint le confluent des
sinus, le sinus droit puis le sinus latéral pour se jetter finalement dans la veine jugulaire interne.
Les principales veines superficielles:
• La veine moyenne superficielle (pair) ou veine sylvienne superficielle
• La veine anastomotique supérieure (pair) ou veine de Trolard : relie la veine moyenne
superficielle et la veine de Labbé au sinus sagittal supérieur.
• La veine anastomotique inférieure (pair) ou de Labbé* relie les veines moyennes
superficielles et les veines de Trolard aux sinus transverses.
• Les veines émissaires percent le crâne pour faire la connexion entre les sinus veineux
cérébraux et les veines exocrâniennes.
• La veine basale (pair) ou veine de Rosenthal se situe sur la face ventrale du lobe temporal et
se jette dans la grande veine cérébrale (de Galien).

Veines profondes : sont au centre du cerveau. Elles drainent les structures internes du
prosencéphale (les toiles choroïdiennes, les noyaux striés et le thalamus).
• La veine thalamostriée (pair) ou veine terminale parcourt la strie terminale qui se trouve
entre le thalamus et le noyau caudé sur la face inféro-latérale des ventricules latéraux.
• La veine cérébrales interne (pair) chemine sur le côté du 3e ventricule pour se jeter dans la
veine de Galien.
• La veine choroïdienne (pair) : Elle se termine dans la veine cérébrale interne.
• La grande veine cérébrale ou veine de Galien (impair) se trouve sous le splénium du corps
calleux et se jette dans le sinus droit.

Veines cérébrales profondes

Références bibliographiques : 1- Vascularisation du système nerveux. Par Jozsef Kiss et les


membres du Neuroclub. Site internet
2- H. Rouviére, A. Delmas. Anatomie Humaine; descriptive, topographique et Fonctionnelle. Tome 3.
Membres, Système Nerveux Central. Masson. 1978.