Vous êtes sur la page 1sur 34

PHYSIOLOGIE DU SYSTÈME

NERVEUX CENTRAL

INTRODUCTION
SNC = traitement de l’information

RECPTEURS SENSORIELS
Codage du message nerveux
PLAN
- INTRODUCTION
- RÉCEPTEURS SENSORIELS
• Transduction et codage neuronal
• Récepteurs somesthésiques
• Récepteurs gustatifs
• Récepteurs olfactifs
• Récepteurs cochléaires
• Photorécepteurs
INTRODUCTION
LES RÉCEPTEURS SENSORIELS

Les récepteurs sensoriels correspondent


généralement à des structures spécialisées
situées au niveau de la membrane cellulaire
des cellules réceptrices. Ces structures ne
sont généralement pas présentes sur toute
la membrane, mais à des endroits
particuliers de la cellule (“polarisation de la
cellule”, p.ex. membrane apicale,
membrane basale)
Transduction et codage neuronal

• Ces structures transforment l’énergie


physique en énergie électrochimique
langage commun pour tous les systèmes
sensoriels
= transduction
• Pour distinguer les différents stimuli
codage neuronal
Traitement des stimulations et codage de
l’information
Récepteurs somesthésiques

Mécanorécepteurs
- de la peau (cutanés)

- proprioceptifs (position et mouvements du


corps dans l’espace)
ex. récepteurs articulaires, tendineux et
musculaires
Thermorécepteurs

Température

chaud (derme) froid


(épiderme)
> 35°C < 35°C
Récepteurs articulaires

Sensations
positionnelles statiques (statesthésie)
et
dynamiques (kinesthésie).
Récepteurs musculaires
Le muscle et ses constituants

organes tendineux de golgi

fibre afférente primaire fibres musculaires


Ia extrafusales
nerf II
α fuseau neuro-
Ib musculaire
Appareil proprioceptif du muscle
Il renseigne sur l’état du muscle
Il est constitué de:
1) fuseau neuromusculaire formé de:
- fibres à sac dont sont issues les fibres
nerveuses Ia qui codent la vitesse d’étirement
- fibres à chaîne dont sont issues les fibres
nerveuses II qui codent plutôt la longueur
2) récepteurs tendineux de Golgi (fibres Ib)
permettent d’estimer la force de contraction
du muscle
Le fuseau neuro-musculaire

Les fibres musculaires intrafusales possèdent une


large région équatoriale (ou centrale) non
contractile.
La distribution de leurs noyaux permet de
distinguer deux types de fibres :
- les fibres intrafusales à sac nucléaire : les
noyaux
sont concentrés dans la région équatoriale
- les fibres intrafusales à chaîne nucléaire : les
noyaux sont disposés en chaîne
Nocicepteurs: douleur

Nocicepteurs (NOC): aspects


morphologiques
= terminaisons libres, en forme de chapelet
de perles, provenant des axones
périphériques, dont les corps somatiques
se trouvent dans les ganglions de la racine
postérieure de la moelle ou dans les
noyaux trigéminaux.
Nocicepteurs: aspect fonctionnel

1. nocicepteurs cutanés:
a- type unimodal ou mécanocicepteurs
(associés à des fibres Aδ), uniquement
activés par des
stimulations intenses de nature mécanique
(pincement, piqure)
b- type polymodal (associés à des fibres
du groupe C) activés par des stimuli
mécaniques , thermiques (T< 5°C ou >
45°C) et chimiques (substance algogènes)
2. nocicepteurs musculaires,
articulaires et
viscéraux
- type polymodal, activés par des
stimuli
mécaniques, des substances
algogènes
(H+, sérotonine, bradykinine) ou de
fortes distensions des organes creux.
Récepteurs cutanés et afférences
Notion d’adaptation

Un récepteur est adaptable quand il répond


au
début ou à la fin de la stimulation
- Merkel: AL
- Meissner: AR
- Pacini: AR
- Ruffini: AL
A= adaptation, L: lente, R: rapide
Stimulus adéquat

Spécificité – sensibilité maximale

Merkel Meissner Pacini


Ruffini
Pression toucher vibrations
Pression
(baresthésie) (tact) (pallesthésie)
Récepteurs gustatifs
Ce sont des cellules sensorielles
secondaires au nombre de 50-100 par
bourgeon du goût.
Ces cellules sensorielles de la langue sont
solidaires des 5000 bourgeons du goût ;
elles sont retrouvées, également, au niveau
du
palais et du pharynx.
Les bourgeons du goût sont logés dans les
élévations du tissu conjonctif sur la langue:
les papilles.
Cellules sensorielles secondaires gustatives
Papilles: support des bourgeons du goût
Transduction de l’information gustative
Récepteurs olfactifs: cellules sensorielles
primaires
Mécanisme de la transduction périphérique:
Système Adényl Cyclase-AMPc
Récepteurs cochléaires
Organe de Corti
Transduction mécano-électrique
Photorécepteurs de la rétine
Fonctions des photorécepteurs

Les cônes servent à la perception des


détails et
à la vision des couleurs dans une
ambiance
éclairée (vision photopique).

Les bâtonnets permettent la vision (noir et


blanc) dans un environnement peu éclairé
(vision scotopique).
Fonctionnement des photorécepteurs

Les colorants visuels ou pigments visuels qui


absorbent la lumière sont contenus dans les
cônes et les bâtonnets ; ils constituent les
intermédiaires de la transformation d’un signal
photopique en une excitation électrique des
récepteurs : c’est la transduction photo-
électrique.
Transduction photo-électrique
A l’obscurité, le GMPc maintient les
canaux
cationiques (Na+ et Ca2+) ouverts
d’où la dépolarisation de l’ordre de -40
mV.