Vous êtes sur la page 1sur 20

1

Département mécanique

Rapport de stage d’initiation

Par ANASS ELKASMAOUI

Lieu de stage : LafargeHolcim Tétouan

L’encadrement : M. Bouchry Reda

Période de stage : 1/07/2019 au 31/07/2019

1
LafargeHolcim ENSET RABAT

2019- 2020

Dédicace

Nous dédions ce travail en premier lieu à ALLAH.

À nos très chers pères et mères.

À nos sœurs et à nos frères.

A toutes nos familles.

A tous nos enseignants de L’ENSET.

A tous nos meilleurs amis.

A tous les gens qui nous adorent.

En guise de reconnaissance pour leurs efforts.

Leurs conseils et appui.

Leurs manifestations et souci……

2
LafargeHolcim ENSET RABAT

Remerciement

Avant d’entamer ce rapport, nous tenons à exprimer mes chaleureux

remerciements au plusieurs gens qui viennent de nous aider pour réaliser ce travail.

D’abord, nous tenons présenter nos vifs remerciements à tout le Corps

Administratif et professoral de L’Ecole Normal Supérieur de l’Enseignement

Technique de Rabat de leurs efforts admirables qu’ils fournissent afin de former des

bons stagiaires prêt pour la vie professionnelle.

Nous tenons également exprimer nos respect et nos remerciement à

M.BOUCHRY REDA, notre encadrant qui n’a épargné aucun moyen pour nous aider

et soutenir, et aussi pour ses conseils précieux et ses directives pertinentes.

En outre, nous remercions profondément tous les agents, et tous ceux qu’ils

travaillent au sein de LAFARGEHOLCIM sans distinction, de leurs efforts fournie

pour passer un très bon stage.

Encore, nous exprimons nos sincères remerciements aux membres de jury qui

viennent accepter de soutenir notre travail.

3
LafargeHolcim ENSET RABAT

Table des matières

_1
1 Introduction_______________________________________________________9
2 Généralité sur le secteur de ciment au Maroc____________________________9
3 Présentation de l’organisme d’accueil__________________________________9
3.1 Historique de LafargeHolcim :__________________________________________9
3.1.1 Historique de Lafarge :____________________________________________________9
3.2 LafargeHolcim Maroc :_______________________________________________10
3.3 LafargeHolcim Usine de Tétouan :______________________________________10
3.3.1 Présentation d’usine LH de Tétouan :________________________________________10
1. Description des départements :__________________________________________11
3.3.2 Département d’exploitation :______________________________________________11
3.4 Département maintenance :__________________________________________12
3.4.1 Département ressources humaines :________________________________________12

4 Procédé de fabrication du ciment____________________________________13


5 Carrière_________________________________________________________13
5.1 Concassage________________________________________________________14
5.2 Pré-homogénéisation________________________________________________14
5.3 Broyage du cru :____________________________________________________15
5.4 L’homogénéisation :_________________________________________________15
5.5 Le préchauffage :___________________________________________________16
5.6 La pré-calcination___________________________________________________16
5.7 La clinkérisation____________________________________________________16
5.8 Refroidissement____________________________________________________16
5.9 Le broyage_________________________________________________________16
a. Le gypse :________________________________________________________________17
5.9.1 Les ajouts :_____________________________________________________________17
5.10 Ensachage et expédition du ciment_____________________________________17

4
LafargeHolcim ENSET RABAT

a. Stockage du ciment :_______________________________________________________17


5.10.1 L’atelier expédition :_____________________________________________________17
En sac________________________________________________________________________17

Les listes des figures

FIGURE 1:USINE DE TÉTOUAN................................................................................................................................11


FIGURE 2:ORGANIGRAMME DE L'USINE TÉTOUAN................................................................................................12
FIGURE 3:ETAPES DE FABRICATION DU CIMENT....................................................................................................14
FIGURE 4:EXTRACTION CARRIÈRE...........................................................................................................................15
FIGURE 5:CONCASSEUR PRIMAIRE ET CONCASSEUR SECONDAIRE........................................................................15
FIGURE 6:PRÉ-HOMOGÉNÉISATION........................................................................................................................16
FIGURE 7:TOUR DU PRÉCHAUFFAGE......................................................................................................................17
FIGURE 8: OPÉRATION D’ENSACHAGE....................................................................................................................18

5
LafargeHolcim ENSET RABAT

FIGURE 9 : FOUR ROTATIF LAFARGEHOLCIM..........................................................................................................21


FIGURE 10:CONSTITUANTS DU FOUR ROTATIF......................................................................................................21
FIGURE 11: EXEMPLE DE SUPPORT DU FOUR ROTATIF..........................................................................................22
FIGURE 12: GALET SOUS-BANDAGES......................................................................................................................22
FIGURE 13: BANDAGE CRANTÉ...............................................................................................................................23
FIGURE 14:BANDAGE FLOTTANT............................................................................................................................23
FIGURE 15: CALES SOUS- BANDAGES......................................................................................................................24
FIGURE 16: VIROLE D'UN FOUR ROTATIF................................................................................................................25
FIGURE 17: REVÊTEMENT RÉFRACTAIRE.................................................................................................................26
FIGURE 18: BROYEUR À BOULETS...........................................................................................................................27
FIGURE 19: LE FONCTIONNEMENT DE BROYEUR À BOULETS................................................................................28
FIGURE 20: LA VIROLE.............................................................................................................................................29
FIGURE 21: LES PORTES DE VISITE DU BROYEUR....................................................................................................30
FIGURE 22: LA GOULOTTE D' ENTRÉE.....................................................................................................................30
FIGURE 23: BLINDAGE.............................................................................................................................................31
FIGURE 24: BLINDAGES VIROLE..............................................................................................................................31
FIGURE 25: COMPARTIMENT PLEIN FIGURE 26:COMPARTIMENT VIDE..................................32
FIGURE 27:LES CLOISONS........................................................................................................................................33
FIGURE 28 : LES GRILLES DE DÉCHARGE.................................................................................................................34
FIGURE 29: LES PATINS............................................................................................................................................34
FIGURE 30: LES TOURILLONS...................................................................................................................................35
FIGURE 31: COMMANDE.........................................................................................................................................35
FIGURE 32: LES POMPES DE LUBRIFICATION..........................................................................................................36
FIGURE 33: INJECTION D'EAU.................................................................................................................................36
FIGURE 34: LE FONCTIONNEMENT DU BROYEUR VERTICAL..................................................................................38
FIGURE 35: L'ENSEMBLE DU BROYEUR VERTICAL...................................................................................................39
FIGURE 36 : LES GALETS DU BROYEUR VERTICALE.................................................................................................40
FIGURE 37: LE PLATEAU DE BROYAGE....................................................................................................................41

Introduction générale

Le stage d’initiation a une valeur ajouté à notre à notre parcours professionnelles, qu’est
un contact qui permet à le stagiaire de rapprocher le monde théorique au le monde pratique.

6
LafargeHolcim ENSET RABAT

Dans le cadre de notre formation au sein de l’Ecole normale Supérieur de


L’Enseignement Technique de Rabat, département Mécanique, nous avons effectué un stage
d’un mois à de la grande société LafargeHolcim, allant du 01/07/2019 au 31/07/2019.

Pendant ce mois de stage, nous avons pu concrétiser et approfondir l’ensemble des


connaissances récoltées pendant notre formation et nous avons approché à la vie
professionnelle.

Nous avons l’honneur de vous présenter ce modeste travail qui est le fruit de notre stage
suivant le plan ci-dessous :

7
LafargeHolcim ENSET RABAT

CHAPITRE I :
Contexte générale

Ce chapitre présentera :

- Présentation de l’organisme d’accueil.

- Procédé de fabrication du ciment.

8
LafargeHolcim ENSET RABAT

2 Introduction

Comme l’habitude l’exige, un premier chapitre dédié à l’établissement d’accueil, les


étapes de fabrication du ciment. Ce chapitre évoque aussi le cahier des charges, le processus
dans lequel s’est déroulée la période de stage et finalement la gestion des risques par l’outil
AMDEC.

3 Généralité sur le secteur de ciment au Maroc

Les cimenteries marocaines génèrent un chiffre d’affaire annuel de 15 milliards Dhs.


Elles constituent un acteur majeur dans l’économie du Royaume. La moitié du ciment
marocain est consommé par 16% du territoire. Les deux premières régions consommatrices
sont le Grand-Casablanca et Tanger- Tétouan, où se trouvent aussi deux des trois usines
marocaines de Lafarge, le leader du marché. Notre dossier fait le point sur ce secteur qui pèse.

L’industrie marocaine du ciment représente une part colossale dans l’économie


marocaine. A la fois du fait des énormes quantités produites et du chiffre d’affaire généré,
mais aussi par l’ampleur des investissements que cette industrie nécessite. L’histoire du
secteur cimentier est d’ailleurs intimement liée à celle de la construction du pays.

4 Présentation de l’organisme d’accueil

LH est une société oeuvrant à l'échelle mondiale dans les matériaux de construction.
Elle est issue de la fusion de Lafarge et Holcim. Son siège central se trouve en Suisse, à Jona.

4.1 Historique de LafargeHolcim :


4.1.1 Historique de Lafarge :

 1833 : La société Lafarge est née à le Teil (Ardèche, France). Joseph-Auguste Pavin de

Lafarge a commencé des opérations d’extraction régulières dans les carrières de calcaires.

 1864 : Lafarge a remporté son premier contrat de son premier projet majeur : le canal de

Suez.

 1887 : Suite à son succès commercial, Lafarge a ouvert le premier laboratoire mondial de

recherche sur le ciment près celui du Teil, en France.

9
LafargeHolcim ENSET RABAT

4.2 LafargeHolcim Maroc :

LH Maroc participe à la modernisation du secteur de la construction et à l’essor


économique du pays.

Son ambition, en tant que leader des matériaux de construction (ciment, béton, plâtre,
granulats et chaux), est d’être le partenaire de référence du développement national, ainsi que
du rayonnement du Maroc à l’échelle régionale.

LH dispose des équipes expertes qui sont engagées tout en investissant dans
l’innovation et l’excellence industrielle. Sa stratégie repose sur les principes fondamentaux
d’une croissance durable, à l’écoute des évolutions de la société, et respectueuse de
l’environnement.

4.3 LafargeHolcim Usine de Tétouan :


4.3.1 Présentation d’usine LH de Tétouan :

L’usine LafargeHolcim de Tétouane est illustrée à partir la figure ci-dessous :

Figure 1:Usine de Tétouan

LH Tétouan Ⅱ est une cimenterie nouvellement installée à la province de Tétouan aux


28 mai 2003, sur le plan des performances industrielles, cette unité peut soutenir la
comparaison avec les meilleures cimenteries au niveau international. Elle est dotée d’une
capacité de production d’environ 2 millions de tonnes de ciment.

Première cimenterie au monde alimentée en énergie éolienne par son propre par et
référence mondiale en matière de respect de l’environnement, ceci grâce à la force des vents qui
existe dans la région et qui dure plus de 60% des jours de l’année en plus les vitesses de vent
moyennes s’échelonnent entre 9,17 et 11,86 m/s.

10
LafargeHolcim ENSET RABAT

Raison sociale : LH Ciments usine de Tétouan Ⅱ


Forme juridique : Société anonyme (SA)
Secteur d’activité : Production du ciment
Date de création : 28 mai 2003
Capital social : 476 350 500 Dhs
Adresse : Commune de Saddina BP 720,

Tétouan
Tableau 1:Fiche signalétique de l’usine de Tétouan

Figure 2:organigramme de l'usine Tétouan

1. Description des départements :


4.3.2 Département d’exploitation :

Ce département inclut plusieurs services :

- le service carrière qui consiste à extraire la matière première.

11
LafargeHolcim ENSET RABAT

- le service fabrication parmi les taches qu’il assure, il veille sur la disponibilité du
stock du ciment afin de pouvoir répondre aux besoins des clients dans les meilleurs délais et
la conduite des installations à travers l’établissement des programmes et budgets de
production.

- Le service des procédés Il a pour tâche l’optimisation des procédés et performance


par l’analyse des dysfonctionnements processus, le suivi des indicateurs de performances, les
consignes processus, l’audit et la proposition des améliorations.

- Le service qualité/environnement : Ce service a pour objectif comme missions


d’une part la gestion et la maîtrise de la qualité et comporte les procédures annoncées dans le
Manuel Qualité et d’autre part il veille sur le respect de l’environnement.

- Le service BK ensachage : Ce service a pour missions d’assurer la réalisation du


plan de production pour la phase de broyage du ciment conformément au budget et aux délais
fixés et en ligne avec les recommandations et exigences du CIF (Cement Industrial
Framework). Il est également en charge des activités d’ensachage et d’expéditions pour son
site y inclut le pilotage des performances industrielles en tenant compte des aspects liés à la
Santé Sécurité, aux exigences environnementales et aux besoins clients.

4.4 Département maintenance :

Chargé de la gestion de la maintenance au sein de la société, ce département inclut


d’une part le bureau méthodes dont sa mission principale est l’organisation et l’optimisation
de la maintenance et d’autre part le service entretien mécanique qui veille à obtenir le plus
haut niveau possible de disponibilité des moyens de production ainsi le service entretien
électrique qui se charge de la réalisation des opérations d’entretien électrique.

4.4.1 Département ressources humaines :

Rapport de stage de projet de fin d’étude intitulé de : « Amélioration des indicateurs


de performance de l’atelier expédition » 8

Chargé de la gestion des ressources humaines, et plus précisément la gestion


administrative du personnel, l’application de la législation du travail, la gestion des relations
avec les représentants du personnel.

Il contient aussi le service SST qui veille sur la sensibilisation, la diffusion auprès de
tout le personnel et à l’application systématique du standard de sécurité.

12
LafargeHolcim ENSET RABAT

5 Procédé de fabrication du ciment

La fabrication du ciment au sein de l’usine LH se fait par plusieurs étapes illustrées par la
figure ci-dessous :

6 Carrière

Figure 3:Etapes de fabrication du ciment

L'extraction consiste à extraire les matières premières vierges (comme le calcaire « 75 à


80 % » et l'argile « 20 à 25 % ») à partir de la carrière. Ces matières premières sont extraites des
parois rocheuses par abattage à l'explosif. La roche est acheminée par des tombereaux, des
dumpers ou des bandes transporteuses vers un atelier de concassage. Les matières premières
doivent être échantillonnées, dosées et mélangées de façon à obtenir une composition régulière
dans le temps. La prise d'échantillons en continu permet de déterminer la quantité des différents
ajouts nécessaires (oxyde de fer, alumine et silice).

LH dispose d’une carrière divisée en deux parties selon le type de calcaire :

 La première partie comporte le calcaire à haut titre « HT » dont la teneur en


CaCo3 est de l’ordre de 87,94%.
 La deuxième partie comporte le calcaire à bas titre « BT » dont la teneur en CaCo3
est de l’ordre de 74%. Cette dernière partie n’est pas homogène, elle est sous
divisée en 5 zones selon la teneur en MgO et SiO2.
 Les blocs provenant de la carrière sont transférés dans des dumpers vers l’atelier
de concassage où elles sont réduites en fragments de faible dimension (inférieure à
80 mm).

13
LafargeHolcim ENSET RABAT

6.1
C

Figure 4:Extraction carrière


oncassage

L’usine Tétouane dispose de deux ateliers de concassage (Voir figure 5 et 6)


identiques équipés chacun de deux concasseurs. Les matières premières, après concassage,
sont transportées à l’usine par un tapis roulant où elles sont stockées et homogénéisées.

Figure 5:Concasseur primaire et Concasseur Secondaire

6.2
Pré-homogénéisation

Après le concassage, le mélange est ensuite stocké dans le pré homogénéisation


circulaire de capacité de 7400 tons. Le pré homogénéisation permet d’atteindre un dosage
parfait des différentes zones du bas titre par superposition des multiples couches.

Pour une bonne homogénéisation, la vitesse jeteur est gardée constante et le débit
d’alimentation continue et régulier pour que l’épaisseur du tas reste stable.

14
LafargeHolcim ENSET RABAT

Figure 6:Pré-homogénéisation

6.3 Broyage du cru :

Le broyage est un procédé par fragmentations successives des grains jusqu’à obtention
des grains de faible dimension pour faciliter leur cuisson. L’échange thermique et les
réactions chimiques sont en effet d’autant plus intenses lors de la cuisson que les surfaces de
contact entre les grains de matière.

6.4 L’homogénéisation :

Ultime étape avant la cuisson, l’homogénéisation par un brassage intime, confère à la


matière crue une composition chimique stable. De cette stabilité dépend la régularité des
propriétés du Clinker.

La préparation du cru consiste à réaliser un dosage approprié des quatre constituants


de base chaux, Silice, Alumine et Fer. Mais pour avoir un cru dosé, il faut ajouter des produits
auxiliaires :

o Pélite : apport de Silice et Alumine.


o Phtanite : Apport de silice.
o Minerai de Fer : roche riche en Oxyde de Fer.

Les matières premières constituant le cru doivent être finement broyées et parfaitement
homogénéisées de manière à faciliter les réactions au cours de la cuisson.
A la suite du broyage et après homogénéisation, les matières premières sont transformées en une
poudre de grande finesse appelée dans le jargon cimentier « Farine », cette matière sera
acheminée vers l’atelier d’alimentation four possédant un silo d’un débit de 8h d’autonomie de
stockage cru.

15
LafargeHolcim ENSET RABAT

6.5 Le préchauffage :

L’opération commence par l’évaporation de l’eau et se poursuit par la décarbonatation.


Le préchauffage se fait dans une série de cyclones, disposés verticalement sur plusieurs
étages, « préchauffeur ». La matière froide, introduite dans la partie supérieure, se réchauffe
au contact des gaz. D’étage en étage, elle arrive partiellement sèche et décarbonatée, jusqu’à
l’étage inférieur, à la température d’environ 800 °C.

Figure 7:Tour du préchauffage

6.6 La pré-calcination

Elle se fait dans le pré-calcinateur placé entre le préchauffeur et le four. La


décarbonatation commencée dans le préchauffeur se fait pour l’essentiel dans le pré-calcinateur et
se termine dans le four. Cette opération, qui s’effectue à des températures entre 650 et 900°,
permet de libérer le gaz carbonique pour obtenir la chaux nécessaire à la fabrication de clinker.

6.7 La clinkérisation
Cette opération a lieu dans le four. Portée à haute température, entre 1450 et 1550°, la chaux,
l’alumine, la silice et l’oxyde de fer, apportés par les matières premières, se combinent entre eux
pour former les nouveaux composés chimiques qui entrent dans la composition minéralogique du
clinker. Après refroidissement, le clinker se présente sous la forme de granules d’environ 2 cm de
diamètre.

6.8 Refroidissement
Le clinker produit est trompé (refroidissement rapide) grâce à un refroidisseur à grille qui abaisse
la température de 1450°C à 100°C par soufflage d’air. La procédure de refroidissement après
cuisson joue un rôle très important sur la forme et la réactivité des constituants du clinker.

6.9 Le broyage
Le broyeur ciment est un cylindre creux de type Broyeur à boulets à commande centrale, blindé à
l’intérieur afin d’absorber les chocs. Il est divisé en deux compartiments, la première chambre est
celle de concassage pendant la rotation du broyeur les boules s’entrechoquent brisant ainsi la
matière qui passe à la deuxième chambre celle de finition, au cours de la rotation du broyeur les
boules s’entrechoquent avec la matière provenant de la première chambre à travers la cloison par
aspiration. Cette matière sort du broyeur sous forme de grains très fins. Le broyage est une
opération très coûteuse, elle consomme environ 50% de l’énergie consommée par l’usine pour en

16
LafargeHolcim ENSET RABAT

réduire cette consommation l’usine utilise un adjuvant comme agent de mouture. Le broyage se
fait avec le mélange de clinker, du gypse et le calcaire HT. Le gypse est ajouté à faible quantité au
cours de la fabrication pour régulariser la prise dans le ciment portland.

a. Le gypse :

Additionné à toutes les classes de ciment, le gypse opère comme régulateur du temps de
prise du ciment lorsqu’on le mélange à l’eau. Il assure l’ouvrabilité du ciment, c’est-à-dire la
possibilité de manipuler le mortier et le béton avant leur durcissement.

6.9.1 Les ajouts :

Les ajouts déterminent les propriétés et certaines des qualités d’usage des ciments. Parmi
ceux-ci, on trouve la pouzzolane, le laitier, la fumée de silice, les schistes calcinés et le calcaire.
Le calcaire est l’additif le plus généralement utilisé. On détermine la nature et les proportions des
ajouts en fonction du type de ciment et de la classe de résistance.

6.10 Ensachage et expédition du ciment


a. Stockage du ciment :

Après sa fabrication, le ciment est acheminé, par voies pneumatiques ou mécaniques,


vers des silos de stockage dont la capacité est de plusieurs milliers de tonnes.

6.10.1 L’atelier expédition :

C’est l’atelier au se déroule le travail de notre stage. En effet Le ciment est expédié
vers les lieux de consommation sous deux formes :

En sac : Les sacs contiennent généralement 50 Kg de ciment sur lesquels est marquée la classe de
résistance du ciment (35 ou 45) 45 Kg de ciment sur lesquels est marquée la classe de résistance
du ciment 55.
En vrac : la livraison du ciment en vrac se fait sur des citernes. Le ciment est injecté avec l’air
dans la citerne jusqu’à ce que le tonnage soit atteint.

Figure 8: Opération d’ensachage

17
LafargeHolcim ENSET RABAT

Conclusion

Ce chapitre a illustré en premier lieu l’ensemble des informations concernant le secteur de


ciment, l’établissement d’accueil, notamment usine LH Tétouan, ainsi que les processus de
fabrication du ciment.

18
LafargeHolcim ENSET RABAT

CHAPITRE II : les taches effectuées

1.

19
LafargeHolcim ENSET RABAT

20