Vous êtes sur la page 1sur 5

ODONTOLOGIE

Date et heures :
Professeur :
Nombres de
pages :
2017 – 2018
Promo : D1 Endo

Intitulé du cours : Pulpopathies


Binôme rédacteur : Paul et Antoine
Ronéo n° : 2

CHARTE DE LA RONÉO :
- Respectez la police Calibri en 11 (à part pour les titres) et des interlignes continus
- Pas de photo/capture d’écran de diapo texte : recopiez-la
- Dédicaces seulement dans l’espace qui reste ! S’il n’en reste pas à la fin d’une page au nombre pair, soyez
créatifs, mettez-les au milieu de la ronéo dans des espaces blancs :)
- Marges d’épaisseur raisonnable : environ 2cm
- Bonus : Pensez à mettre en gras/souligner les mots importants du cours (vous me remercierez !)

Vous l’aurez compris : économisez les pages !

Partenaires :

1
La ronéo est indépendante de la faculté d’odontologie, et ne peut en aucun cas servir de support officiel aux examens
semestriels.
Toute reproduction ou vente est interdite sans l’accord du BDE et du professeur.
I. Diagnostic d’une pulpite aigüe
1. Evaluation qualitative de la douleur
Il est nécessaire de s’enquérir de différentes informations sur l’histoire, la localisation et les
caractéristiques de la douleur.

Il faut donc chercher à savoir depuis quand le patient à mal, si ça a été progressif ou brutal et
comment elle a évolué depuis son apparition. Il est nécessaire de savoir s’il y a eu des essais de traitement :
s’il est allé chez son médecin, un autre odontologiste ou de l’automédication. Dans le cas où il a pris des
antalgiques il faut savoir lesquels et s’ils ont fonctionné. Attention certains patients ne respectent pas les
posologies et peuvent être en surdosage médicamenteux.

On doit se renseigner sur la localisation de la douleur. Est-ce que le patient est capable de localiser
l’origine de la douleur ou si c’est diffus, si la douleur a irradié et vers où.

Les caractéristiques de la douleur doivent être recueillies. S’il y a des facteurs déclenchants dans le
cas de douleur provoquée. Ou alors si la douleur est spontanée qui peut être continue, discontinue ou par
crise : notion de rythme. Les moments où le patient a mal, plus le jour, plus la nuit ou les deux. S’il a
remarqué des facteurs aggravants ou de soulagement ( il existe un stade de la pulpite aigüe où le froid
soulage grâce à la vasoconstiction mais la prof ne l’a vu que 3 fois dans sa vie).

2. Evaluation quantitative de la douleur


L’expression de la douleur dépends de différents facteurs : sociaux, environnementaux, culturels,
psychologique…

Il existe différents outils comme l’échelle verbale simple(EVS) échelle numérique(EN) ou encore l’échelle
visuelle analogique (EVN). Pour les bébés et les personnes handicapées ne pouvant s’autoévaluer il existe
des outils d’hétéro-évaluation.

Echelle verbale simple : facilement compréhensible mais la moins précise.


 Score 0 : pas de douleur
 Score 1 : douleur faible
 Score 2 : douleur modérée
 Score 3 : douleur intense
 Score 4 : douleur insupportable

Echelle numérique : les consignes doivent être claires et neutres en évitant les comparaisons

2
La ronéo est indépendante de la faculté d’odontologie, et ne peut en aucun cas servir de support officiel aux examens
semestriels.
Toute reproduction ou vente est interdite sans l’accord du BDE et du professeur.
Echelle visuelle analogique : Cette méthode est souvent considérée comme la plus fiable pour deux raisons:
- Elle fait intervenir un élément graphique visuel, très facile à comprendre.
- Le praticien n'a que peu d'explications à fournir et n’influence pas la réponse du patient

II. Traitement du syndrome dentinaire

• Sensibilité au froid, au chaud, au sucre, à la pression cavitaire


• Douleurs provoquées, pas de douleurs spontanées
• Qui cessent après l’arrêt du stimulus
• Lésion carieuse plus ou moins profonde

PRISE EN CHARGE
• Anesthésie locale ou locorégionale
• Curetage de la lésion carieuse sous digue
• Traitement restaurateur (coiffage dentinaire ou coiffage pulpaire indirect)

III. Traitement de la pulpite réversible

• Sensibilité au froid, au chaud, au sucre, à la pression cavitaire


• Douleurs provoquées qui ne cessent pas après l’arrêt du stimulus
• Douleurs spontanées absentes ou discrètes, brèves et intermittentes
• Lésion carieuse proximo-pulpaire

PRISE EN CHARGE
• Anesthésie locale ou locorégionale
• Curetage de la lésion carieuse sous digue
• Coiffage pulpaire indirect et restauration étanche
• Possible coiffage pulpaire direct si effraction pulpaire accidentelle

3
La ronéo est indépendante de la faculté d’odontologie, et ne peut en aucun cas servir de support officiel aux examens
semestriels.
Toute reproduction ou vente est interdite sans l’accord du BDE et du professeur.
IV. Traitement de la pulpite irréversible

• Douleur spontanée très violente


• Qui devient rapidement continue, lancinante, pulsatile
• Augmentée par le décubitus
• Le plus souvent exacerbée par le froid, le chaud
• Parfois calmée par le froid à un certain stade de l’inflammation
• Rebelle aux antalgiques

PRISE EN CHARGE
• Anesthésie locale ou locorégionale
• Curetage de la lésion carieuse sous digue
• Pulpectomie : traitement endodontique en 1 séance (idéal) ou 2 (temps)
• Possible de passer par une étape de pulpotomie (si plancher pulpaire)

Cas clinique :

Anciens composites infiltrés (26 et 16)


avec reprise de carie : le joint de la
restauration présente des colorations
marron et blanches

Ciment provisoire (46) : les ciments


perdent rapidement leur étanchéité

4
La ronéo est indépendante de la faculté d’odontologie, et ne peut en aucun cas servir de support officiel aux examens
semestriels.
Toute reproduction ou vente est interdite sans l’accord du BDE et du professeur.
Carie cavitaire. Contrairement aux
caries primaires la reprise de carie
n’est pas ampullaire mais s’étend sous
toute la restauration

Test au froid avec coton stérile sur


la dent et pas sur la gencive.
Effectuer aussi le test sur une dent
apparemment saine.

Trois interprétation possible :

-réaction normale=dent vivante et


saine

-réaction excessive=pulpopathie

-pas de réaction= pulpe nécrosée


ou rétractée

L’examen radio est complémentaire et


ne permet pas de poser un diagnostic.
Il est donc nécessaire de l’associer à
l’histoire de la maladie.

La prof conseille un peu de lecture : - fiche de procédure E3 du CNEOC

- Fiche de procédure E8 du CNEOC

5
La ronéo est indépendante de la faculté d’odontologie, et ne peut en aucun cas servir de support officiel aux examens
semestriels.
Toute reproduction ou vente est interdite sans l’accord du BDE et du professeur.