Vous êtes sur la page 1sur 8

introduction:

 L’entreprise est une organisation qui regroupe plusieurs fonction sous forme
d’organigramme afin de créer de la valeur ajoutée et de satisfaire les besoins du marché.
Parmi les fonctions principales on trouve essentiellement la fonction de production . L’étude
de la production de biens et services conduit à étudier d’abord, ses objectifs qui sont liés au
délai requis pour fabriquer un produit de qualité mais aussi au coût qu’il engendre. Ensuite, à
préciser les moyens matériels et humains nécessaires pour réaliser la fabrication dans les
meilleures conditions. Enfin, au niveau de l’organisation de la production, le modèle
Taylorien, encore en vigueur dans beaucoup d’entreprises, propose des méthodes
spécifiques pour rationaliser la gestion de la fabrication. En revanche, la conception moderne
de la production propose de relever des défis nouveaux liés à la recherche et l’innovation, à
la gestion de la qualité et au respect de certaines normes

Definition:

 La Fonction de la production est la mise en application de méthodes et techniques dans le


but d’accomplir la transformation des matières en produits fini. Elle se résume en la
combinaison de ressources, parmi lesquelles les moyens matériels (les machines), les moyens
humains (le personnel par qualification) et les matières (matières premières, matières
consommables) dans un planning avec pour but d’assurer la fabrication du produit en qualité
et en quantité définies.

 L’entreprise est un peu comme un organisme vivant, dont la "survie" nécessite une bonne
coordination des organes qui le composent.

 En effet, l'entreprise ne peut fonctionner que si les tâches à accomplir sont réparties de
façon précise et si le rôle de chacun dans l’entreprise est clairement déterminé. Plus
l’entreprise est importante, plus son organisation, pour être efficace, doit être structurée.

 Les nombreuses tâches réalisées par l’entreprise peuvent faire l’objet d’un regroupement
selon leur objectif. Cela permet notamment d’identifier les grandes fonctions de l’entreprise.

 Traditionnellement, on recense 8 grandes fonctions dans l’entreprise dont la fonction


Production, la fonction Marketing et Vente ou la fonction Recherche et Développement.
Certaines revêtent une importance cruciale, car elles participent directement à la création de
richesse. D’autres, appelées "fonctions support", sont secondaires.

Il faut donc explorer l’anatomie de l’entreprise et regarder d’un peu plus près ses fonctions, afin de
comprendre leur signification, leur articulation et leur importance

 Qu’elle soit petite ou grande, une entreprise est une organisation complexe qui fonctionne
selon ses règles propres, tout en étant tributaire des tiers et de son environnement : clients,
fournisseurs, partenaires, Etat, marchés…
 La réussite d’une entreprise dépend d’un très grand nombre de critères, dont l’importance
peut varier en fonction de la nature de l’activité, de la taille de la structure ou encore de
l’intensité concurrentielle. L’enjeu consiste à ne pas se perdre dans ces paramètres et à
revenir à l’essentiel de ce qui fait la réussite ou l’échec d’une entreprise.

 Le créateur d’entreprise et le dirigeant doivent prendre un maximum de recul pour analyser


leurs forces, faiblesses, et identifier les opportunités ;

 Voici les 9 facteurs-clés de succès d’une entreprise  :

 1) Un bon produit:

 Avoir un bon produit est le premier facteur-clé de succès pour une entreprise. Cela consiste
à proposer un produit, une gamme ou un assortiment répondant aux attentes de la clientèle,
attrayant, qualitatif, efficace, facile à utiliser ou à consommer. Proposer un bon produit
permet de satisfaire la clientèle et donc de la fidéliser, voire d’enclencher le bouche-à-
oreille.

 La meilleure manière de concevoir un bon produit est de réaliser une étude de marché, afin
de bien cerner les motivations de la clientèle. Cliquez pour lire nos 8 meilleures méthodes
d’étude de marché.

 Avoir un bon produit, c’est aussi proposer des services associés :

 service-client,

 service après-vente,

 assurances ou garanties…

 Proposer un bon produit permettra de posséder de « bons clients », fidèles et solvables. A


noter qu’il est recommandé de mesurer régulièrement la satisfaction client à travers
des enquêtes de satisfaction.

 Enfin un bon produit est un produit rentable et d’avenir, c’est-à-dire un produit qui fait
l’objet d’adaptations régulières, voire d’efforts de recherche et développement afin de
garantir un avantage concurrentiel sur le long terme.

 2) Un bon prix.

 Le produit doit être proposé au bon prix. Le rapport qualité-prix est l’un des premiers
critères de choix des clients. Le positionnement prix doit être déterminé en fonction de la
concurrence, du prix psychologique (qualité perçue par le consommateur) et des besoins
financiers de l’entreprise (nécessité d’être suffisamment rentable compte-tenu des dépenses
fixes et variables).

 Là encore, l‘étude de marché est incontournable, et notamment l’analyse concurrentielle.


 3) Un bon emplacement.

 La qualité de l’emplacement est un facteur-clé de succès pour les commerces ouverts au


public. La fréquentation peut en effet varier fortement en fonction de l’emplacement
géographique choisi.

 Un bon emplacement est un emplacement qui permet de capter les flux de clientèle-cible,
qui est facilement accessible, attractif, visible, bien exposé, mais aussi suffisamment grand et
facile à agencer.

 4) Une bonne communication.

 Autre facteur de succès essentiel pour une entreprise, une bonne communication permet
d’attirer les clients et notamment le coeur de cible. Pour être efficace, la communication doit
être cohérente avec l’esprit de l’entreprise ainsi qu’avec les attentes et habitudes de la
clientèle :

 communication grand public,

 communication sur internet,

 marketing direct (démarchage physique, e-mail, téléphone, courrier, brochure…),

 événementiel et relations presse,

 ou communication « réseau ».

 Le plus difficile sera de mesurer le retour sur investissement des différentes opérations


communication, chose que la plupart des entreprises ne sont malheureusement pas en
mesure de faire…

 5) Une bonne organisation.

 La qualité de l’organisation est des facteurs-clés de succès essentiels pour toute entreprise
ou organisation. L’organisation est en effet au coeur du modèle économique et de
l’efficience de l’entreprise : une bonne organisation aboutira à délivrer un bon produit au
meilleur coût, ce qui permettra à la fois de satisfaire le client et de limiter les dépenses. Nous
sommes ici au coeur de l’équilibre économique, humain et financier de l’entreprise.

 Par organisation, on entend :

 la définition et la répartition des tâches / fonctions,

 la définition des processus de production, de décision et de support,

 le choix d’internaliser ou d’externaliser certaines tâches ou fonctions,

 l’utilisation des systèmes d’information (informatique).


 L’organisation concerne la vie interne de l’entreprise, mais doit être tournée vers le
client pour être efficace.

 7) Un personnel efficace.

 La capacité à recruter, à manager et à fidéliser un personnel de qualité constitue un autre


facteur-clé de succès. En effet, l’entreprise tourne grâce à son personnel et ses compétences,
son expérience et sa loyauté.

 La gestion des ressources humaines est au coeur de l’organisation ; elle nécessite un savoir-


faire particulier et beaucoup de temps passé en management, formation, communication
interne, motivation… Sans oublier la nécessité de maîtriser le droit du travail.

 8) De bon partenaires.

 La réussite d’une entreprise se mesure aussi à la qualité de ses partenaires :

 fournisseurs de matières ou de produits finis,

 sous-traitants,

 prestataires externes, et notamment l’expert-comptable, l’assureur, l’avocat, le conseiller en


gestion, le graphiste, l’attaché de presse…

 Le recours à des partenaires extérieurs se justifie chaque fois que cela permet de gagner en
efficacité, de réduire les risques et de réaliser des économies par rapport aux solutions
internes. Le plus difficile est d’identifier les bons partenaires, et d’éviter toute apparition de
lien de dépendance avec le temps.

 9) Un bon chef d’entreprise.

 Qu’est-ce qu’un bon chef d’entreprise ? Ce n’est pas un superman mais un homme ou une
femme qui connaît ses qualités et ses défauts et qui cherche à s’améliorer.

 Le « bon » chef d’entreprise est celui qui :

 sait écouter son environnement et détecter les opportunités,

 croit en lui-même,

 a une vision stratégique,

 sait rester lucide,

 est persévérant et patient,


 est débrouillard,

 sait s’entourer,

 sait trancher et gérer les priorités,

 sait gérer son temps et son argent,

 a le sens commercial.

 Le chef de production élabore, planifie, organise et supervise l'ensemble des activités liées à
la fabrication de produits. Il s'occupe de la gestion et du contrôle de qualité de la production
afin d'optimiser l'activité de l'entreprise et ainsi, en assurer la rentabilité. Il est tenu de
respecter les normes et critères de fabrication selon le calendrier préétabli.

 Le chef de production est à la tête d'une équipe, il doit l'encadrer et la gérer. Il doit établir un
mode de fonctionnement efficace et être capable d'analyser et de résoudre les problèmes
rapidement, toujours dans le souci d'assurer le rendement optimal de l'entreprise.

 Ses activités attenantes sont le développement de nouveaux produits, le contrôle de


l'application des consignes de sécurité, la recherche de propositions pour améliorer la
production, etc.

 Compétences & actions

 Connaissance des matières premières

 Polyvalence

 Capacité d'organisation, de planification

 Gestion du budget

 Respect des échéances

 Bonne gestion d'équipe

 Bonne communication

 Gestion du stress

 Capacité de négociation

 savoir avoir:
 Goût du travail en équipe

 Qualités humaines

 Flexibilité, disponibilité

 Rigueur

 Sens des responsabilités

 Cadre professionnel

 Le chef de production est employé en tant que salarié au sein d’entreprises de production.
Son environnement de travail est tant sur le terrain de la production que dans son bureau. Il
doit allier les tâches de conception, de planification, d’organisation et de gestion. Il doit avoir
le sens des responsabilités et être capable de gérer une équipe.

 Son souci prioritaire : le rendement de l’entreprise, le respect du calendrier de production


établi et le bien-être de son équipe.Il travaille en collaboration étroite avec les services
internes (qualité pour le contrôle des matières premières, produits en cours de fabrication et
produits finis, maintenance pour les problèmes techniques, logistique pour la gestion des
flux, etc.) et est en relation avec les fournisseurs et les clients. Il est rattaché à la Direction
technique ou générale, au sein du service production d'une industrie.

 Selon la taille de l'entreprise dans laquelle il travaille, le responsable de production est en


charge de tout ou partie de la production. Dans de très petite structure, il peut être amené à
manager l'ensemble des flux et domaines connexes à la production (achats,
logistique,qualité, méthodes, expéditions ainsi que la maintenance). Il dépend
hiérarchiquement du directeur industriel ou de la direction générale. Il est à la tête d'une
équipe composée d'ouvriers spécialisés et de responsables d'ateliers qui travaillent soit en
feu continu, soit sur un rythme de poste matin/après-midi ou de jour. Ses principales tâches
sont de:

 Déterminer les objectifs de production : c'est lui qui définit le planning de production. Il doit
assurer le suivi des délais, du coût et de la qualité des produits. Il doit notamment gérer les
commandes imprévues et éviter les retards.

 Améliorer la production : il doit effectuer une veille pour se tenir informé des nouveautés en
matière de machines et d'outils de production. Il doit faire son possible pour améliorer de
manière continue la productivité avec son équipe et/ou de manière transversale. Pour cela, il
détecte/répertorie les dysfonctionnement, mettra en place des groupes de travail afin
d'élaborer et de mettre en place des solutions. D'une manière générale, il doit faire
progresser la qualité des produits, baisser les coûts et optimiser la productivité.

 Gérer une équipe : il est en charge d'une équipe de travail. Il doit apporter la motivation et
la bonne ambiance de travail nécessaires à une bonne productivité. Il doit éviter les
problèmes relationnels, à défaut les gérer avec diplomatie, former et informer à propos
des nouvelles techniques et des nouveaux outils et gérer le recrutement.Il devra maintenir
l'ensemble de ses équipes à un haut niveau de formation au travers d'une démarche
structurée visant à répondre à la fois aux souhaits et aspirations de chacun en tenant
compte de besoins actuels et futurs de son entreprise.

 Pourquoi et comment travailler en tant que responsable de production ?

 Les plus

 Il a de grandes responsabilités au sein de l'entreprise. Il travaille directement avec la


direction. La rémunération est particulièrement attrayante

 Les moins

 Il a une pression constante tout au long de l'année, synonyme de stress. Les dépassements
d'horaires sont fréquents.

 Qualités et compétences nécessaires

 Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour être embauché en tant que
responsable de production ?

 En tant que chef d'équipe, le responsable de production doit posséder un bon sens du
relationnel. Il doit être un bon communicant et savoir animer et motiver son équipe.Il doit
être organisé, rigoureux et efficace pour faire baisser les coûts et pour augmenter la
productivité.Il doit posséder une bonne connaissance de l'organisation industrielle de son
entreprise. Il doit également se tenir informé des nouveautés en matière de machine et
d'outillage pour les mettre en application si nécessaire.Il doit travailler de manière
autonome. Sa marge d'erreur est faible, il doit faire seul les bons choix au bon moment.

 http://metiers.siep.be/metier/chef-production/

 https://www.regionsjob.com/observatoire-metiers/fiche/responsable-de-production

Vous aimerez peut-être aussi