Vous êtes sur la page 1sur 2

Le Business Plan

1.1 Qu’est-ce qu’un business plan?

Le business plan détaille le business model ( qui définit la façon dont l’entreprise exerce son métier, l’origine de
son chiffre d’affaires et de ses résultats), et le replace dans un environnement.
Le business plan doit montrer comment le business model va vivre et se développer dans un environnement et un
contexte économique particulier.

Même si vous n’avez jamais rédigé de Business plan, vous avez déjà sur votre projet toutes les idées qui
permettent d’en définir le cadre général que vous pourrez ensuite affiner ; il est important que ce travail de réflexion
soit réalisé par les personnes qui le mettront en œuvre.
Un business plan doit faire la démonstration de :
- sa pertinence : il répond à la question « faut-il se lancer dans ce projet ? » et a réponse doit être claire,
complète, crédible et réaliste
- sa cohérence avec l’environnement, les motivations ducréateurs du projet, le choix d’organisation pour le
mettre en place

Quelques exemples de points à développer et argumenter, selon le cas ou selon l’interlocuteur :

1/ Le business plan d’un projet de création d’entreprise :

Son but : montrer que les éléments sont réunis pour assurer la réussite du projet dans la recherche d’un équilibre
financier selon des objectifs définis.

a) Les points importants qu’il faut développer:


- l’existence d’un marché et son évolution : justifier l’origine des hypothèses et ne pas sur-estimer la taille du
marché ni sous-estimer la concurrence
- comment votre offre répond aux besoins de ce marché : argumenter et délimiter le métier de l’entreprise
- quels moyens sont nécessaires : montrer que vous savez faire des sacrifices, mais pas n’importe lesquels
( comme choisir une mauvaise implantation, sous-estimer ses besoins financiers pour les frais de
démarrage, l’investissement en stock,etc....)
Ces points doivent s’enchaîner et expliquer ce qui fera le succès de votre entreprise.

b) Les indicateurs qui doivent figurer :


- suivant le secteur d’activités les ratios pertinents du métier ( ex en restauration le % des achats
alimentaires sur le chiffres d’affaires, le « burn rate » pour une start up..etc, la rotation des stocks pour des
produits frais, le taux d’occupation pour un hôtel, le chiffre d’affaires par personne pour une société de
services, le rendement m² pour un commerce)
- les taux de rentabilité et leur évolution en année n+1, n+2, n+3 .. notamment si vous entreprenez seul
( impact du statut ou de la société sur les fonds et de la fiscalité sur les résultats) ou que vous bénéficiez
d’aides au démarrage ( allègement de charges, exemptions temporaires..)

2/ Le business plan d’une activité dans un contexte à caractère social

Son but : persuader les partenaires potentiels que les activités de l’organisation seront cohérentes avec sa mission
tout en veillant à son équilibre financier pour faire vivre son activité de manière viable et pérenne.

a) Les points importants qu’il faut développer:


- bien définir la mission et les objectifs pour remplir cette mission (cours de formation, mobilisation de
fonds..)
- finaliser les plans d’action ( obtention de locaux, sources de financement, recours au bénévolat..)
- le choix de la forme juridique qui conditionne le fonctionnement de l’organisation

b) Les indicateurs qui doivent figurer :


- les indicateurs de retombées sociales des actions entreprises

1
3/ Le business plan pour le banquier

Son but : prouver au banquier votre fiabilité en termes de remboursement des fonds qu’il peut vous prêter.

a) Les points importants qu’il faut développer:


- montrer que votre activité permet de dégager une capacité d’autofinancement supérieure au
remboursement d’emprunt
- et que vous avez cherché à réduire votre besoin de financement

b) Les indicateurs qui doivent figurer :


- le ratio de capacité de remboursement (endettement financier/ capacité d’autofinancement) qui indique le
nombre d’années nécessaires pour rembourser le banquier
- le rapport de la dette financière nette (restant à rembourser au banquier) sur les capitaux propres : les
sommes mises en capitaux propres constituent une forme de garantie pour le banquier et celui-ci est
attentif au fait que les propriétaires de l’entreprise soient prêts à prendre des risques financiers en y
investissant leurs fonds.

4/ Le business plan pour le Capital Investisseur

Son but : prouver à l’investisseur que les parts qu’il va acquérir pourront être revendues avec une forte plus-
value d’ici 3 à 7 ans.

a) Les points importants qu’il faut développer:


- montrer des objectifs clairs et ambitieux avec une montée en puissance, portés par une équipe
performante
- évoquer les modalités de sortie

b) Les indicateurs qui doivent figurer


- la création de valeur ( rendement des capitaux investis – coût des capitaux investis)
- les leviers qui permettent de créer, de maintenir et d’augmenter cette valeur

Pour une présentation orale, vous pouvez imaginer comment vous raconterez l’histoire de votre projet avec tous
les ingrédients qui feront la matière de votre activité :
- d’où vient l’idée, quel sera le marché, les produits et services, comment fonctionnera la structure, ques
seront les chiffres importants , comment vous gagnerez de l’argent, etc..

Vos interlocuteurs attendent de votre présentation qu’elle pose et réponde bien aux problèmes posés, il s’agira
pour eux de se faire une opinion sur votre aptitude ou non à réaliser ce que vous proposez, même si cette
évaluation comporte une part de subjectivité : adaptez l’angle de présentation suivant les priorités de chaque
interlocuteur et racontez naturellement votre ambition pour votre projet.