Vous êtes sur la page 1sur 5

lOMoARcPSD|4197880

Casus Judiciaire - Livre 2 - 2018-2019

Les institutions judiciaires (Université de Liège)

StuDocu n'est pas sponsorisé ou supporté par une université ou école


Téléchargé par Gkgf Cdff (humpoto@gmail.com)
lOMoARcPSD|4197880

Institutions judiciaires : 2018-2019

CASUS

CASUS N°1 :

Monsieur Roger à introduit une demande d’aide social d’un montant de 750euros auprès du CPAS de sa
commune. Pour diverses raisons cette aide lui est refusée et souhaite donc agir en justice contre le CPAS afin que
la juridiction compétente examine la décision de refus prise de ce dernier.

1. Devant quelle juridiction Monsieur Roger devra-t-il introduire son action motivé ?
Devant le Tribunal du travail voir Art 578

2. Comment cette juridiction est-elle composée ?


Selon le système de l’échevinage ( voir 186 sylla), ce système consiste à composée la juridiction de magistrats de
carrière/professionnels et de magistrat non professionnel dénommés juges laics. Ces juges sociaux sont choisis
selon leurs appartenances à leurs catégories socio-professionnel.

3. Si la juridiction saisie par Monsieur Roger, lui octroi 500 euros par mois comme aide sociale. Un appel contre
cette juridiction sera-t-elle possible ? Si oui, devant quelle juridiction et qui pourrait interjeter appel ?
Oui l’appel est toujours possible car il n’existe pas de ressort au Tribunal du travail, donc c’est susceptible
d’appel. L’appel se déroulera devant la cours du travail.

Celui qui pourrait interjeter l’appel est :


- les parties car il lui manque 250euros
- le CPAS pourrait aussi car le CPAS estime qu’il ne mérite pas 500 euros mais 0 euros
- particularité de l’auditorat du travail (MP) agit en qualité de partie principale et peut interjeter appel des
décisions rendues par le TT en matière de sécurité sociale/aide sociale.

3.1 Si c’est un jugement par défaut, la partie par défaut aurait pu faire opposition ?
Non car si un appel est possible je ne peux pas faire opposition ! Car pas de taux de ressort. On devra
obligatoirement faire appel.

4. Si Monsieur Roger avait introduit le litige devant le Tribunal de police section civile, que ce serait-il passé ?
Il y a un problème de compétence matérielle de juridiction :
1. le TP aurait soulevé d’office le problème de compétence et ordonne le renvoit de l’affaire dans le tribunal
d’arrondissement.
2. Le défendeur aurait pu soulever le problème « déclinatoire de compétence » , donc le demandeur demande au
juge de statuer sur sa compétence et demande a ce que le procès soit renvoyé au tribunal de l’arrondissement.

Téléchargé par Gkgf Cdff (humpoto@gmail.com)


lOMoARcPSD|4197880

Institutions judiciaires : 2018-2019

CASUS N°2

La société Wallone des eaux (SWDE), l’un des nombreux créanciers de Monsieur Cash souhaite assigner ce
dernier en justice pour récupérer diverse factures pour un montant principal et intérêts de 652 euros.

1. Quel est le tribunal compétent ?


Justice de Paix est compétente pour les demandes relatives aux recouvrements introduite par le fournisseur
d’élect/chauffage/eau. C’est sa compétence matérielle spéciale du JDP, on ne regarde donc que l’objet de la
demande et non la valeur du litige.

2. Comment ce tribunal sera-t-il composé ?


Il est composé du JDP

3. Quels sont les recours possibles à l’encontre de la décision proposée ?


Montant du litige est de 652 euros donc pas d’appel possible, la décision sera rendu immédiatement en dernier
ressort car le taux de ressort devant le Justice de Paix est de 2000euros. Si on estime pouvoir faire un pourvois,
SWDE pourra aller en CC.

4. Monsieur Cash est criblé de dettes et doit faire face à une procédure d’exécution qui pour objet ula récupération
à sa charge 2500 euros par la société Luminus. Quelle procédure conseillerez-vous à Monsieur Cash ?
La procédure en règlement collectif de dette est favorable à son cas, on introduira la demande devant le Tribunal
de travail qui est compétent pour cela.

CASUS N°3

Monsieur X achète une voiture neuve aux établissements Y à Liège. Après avoir roulé 10.000 km, la voiture tombe
en panne ; le moteur doit être remplacé. Monsieur X considère que la panne résulte d’un défaut de fabrication. En
revanche, les établissements Y sont d’avis que la panne est due à une mauvaise utilisation du véhicule.

1. Devant quelle(s) juridiction(s) ira Monsieur X pour demander la résolution du contrat et la restitution du prix ?
devant une juridiction d’entreprise c r face a une entreprise et un actes économique est en jeux 73
76 C.J compétence du tribunal de l’entreprise. Ou devant le tribunal civil car mrs X n’est pas une
entreprise
2. Comment cette juridiction est elle composée ?
Il est composer selon le système de l’échevinage avec des juge laic dit juge ?? et des juges
professionnel
3. Quel est le ressort de la juridiction ?
selon les ressort de cours d’appel donc il y en a 8

Téléchargé par Gkgf Cdff (humpoto@gmail.com)


lOMoARcPSD|4197880

Institutions judiciaires : 2018-2019

CASUS N°4

Une société commerciale procède à l’aménagement de son parking et contacte pour ce faire un entrepreneur
spécialisé de la région. Le parking est défectueux. La société souhaite qu’un tribunal constate d’urgence les
malfaçons.
1.Quelle procédure lui conseilleriez-vous d’intenter et devant quelle juridiction ? Quelle mesure pourra prononcer
la juridiction saisie ?
comme il y a urgence on doit passer par le tribunal des référer , devant le président du tribunal de l’entreprise.
Il pourra prononcer des mesure de stabilisation , instruction , anticipation.
Quelle serait les mesures a idéale? une mesure d’instruction , et par exemple le juge des référer pourrait demander
un expert qui se rendras sur le parking pour procéder au vérification adéquate

2. Si la juridiction fait droit à la demande, le défendeur peut-il interjeter appel en vue de retarder le
commencement de celle-ci ?
Le défendeur peut il interjeter appel pour retarder les ordonnances ? oui il peut faire appel mais ne pourrait
retarder car les ordonnances des juges des référer sont d’Office revêtue de l’exécution provisoire et donc
l’exécution d’expertise seras mise en œuvre et ca même si il y a appel.

CASUS N°5

Les époux KASTAGNE ont deux enfants jumeaux de 10 ans, Pierre et Marie. La famille vit dans un petit village en
Province de Liège. Durant l’été 2014, l’entente entre les époux se dégrade. Madame KASTAGNE désire quitter la
résidence conjugale avec les enfants.

1. Ne souhaitant pas divorcer immédiatement, quelle procédure s’offre à Madame KASTAGNE ?

2. Quel tribunal est compétent ?


C’est le tribunal de la famille et de la jeunesse qui sont compétent mtn avant c’était le juge de paix. Puisque le
tribunal de la famille et de la jeunesse n’as été créer que en 2013. Et ici elle consulte la justice pendant l’été 2014
donc on utilise bien la loi de 2013.

3. Un appel sera-t-il possible ? Si oui, pourquoi et devant quelle juridiction ?


oui et devant unechambrecivil spécialiserdanslafamilledelacourd’appel

CASUS N°6

Un justiciable, aidé d’un avocat, a introduit une procédure devant le tribunal de première instance de Namur,
Division de Dinant. Après une mise en état de l’affaire, cette dernière est fixée pour plaidoiries ce lundi 19
novembre 2018. Lors de l’audience, le magistrat chargé de l’affaire s’énerve en se demandant comment il est
possible de soumettre ce genre d’affaires à la justice.

1. Que peut envisager ce justiciable suite à cet incident ? Quelles sont les dispositions applicables du Code
judiciaire ?
On voit que il y a un problème avec l’impartialité du magistrats , qui a une facette objective et subjective , la
impartialité c’est l’état d’esprit du juge de statuer sans idée préconçue . dans cette affaire c’est l’impartialité
objective qui pose problème ( tête du justiciable face au réaction du juge). au x seins de l’impartialité on a
l’impartialité fonctionnel et celle personnel. La fonctionnel c’est quand a un juge a connue a différent degrer de
l’affaire. Ici c’est le comportement personnel qui pose souci donc cas personnel , le justiciable peut demander la

Téléchargé par Gkgf Cdff (humpoto@gmail.com)


lOMoARcPSD|4197880

Institutions judiciaires : 2018-2019

récusation du magistrats concerner. Arcl 828 C.J et récusation c’est l’acte par le quel le justiciable refuse d’etre
juger par ou en présence d’un magistrats dont il conteste l’impartialité.
Qui est compétent pour connaitre de la récusation ? c’est al juridiction supérieur et ici c’est la cours d’appel car
affaire au tribunal de première instance.
Et si le juge sens que il ne pourra être impartiale . ? il pourras choisir de se déporter.
Si c’est toute la juridiction que je vise comme impartiale ? c’est déciment de l juridiction et c’est la cours de
cassation qui s’en occupe en jugent au niveaux du fond ( exception)

CASUS N°7

Dans une affaire soumise au Tribunal de l’entreprise de Liège, Division de Huy, une partie prétend qu’un arrêté
royal pertinent pour la cause viole une disposition du Code civil.

1. La juridiction précitée peut-elle écarter cet arrêté royal si elle l’estime effectivement illégal ?
Juridiction peut elle écart un arrêter royal si elle estime illégale ? on a donc un conflit entre une loi et un arrêter
royal il faut appliquer arcl 159 de const qui dit que les cours et tribunaux n’applique les arrêter et règlement que si
il sont conforme aux loi. Donc si le juge estime que il n’est aps conforme au disposions du code civile , il peut
écarter cette arrêter. Le juge n’as pas le pouvoir d’annulé un arrêt , il faut aller devant le conseil d’état.

2. Le raisonnement serait-il le même si la norme critiquée était une disposition légale, dérogeant au Code civil et
créant une inégalité de traitement au sens des articles 10 et 11 de la Constitution ?
Raisonnement le même si arcl 10 et 1 1 const ? ici ces arcl on un principe d’égalité des belges et ont dit que la loi
ne serait aps conforme a la constitution et donc on est face a un conflit entre une loi et un arcl de la constitution et
donc c’est la cours constitutionnel qui devras juger si oui ou non cette loi viole la constitution. C’est via une
question préjudiciel que le juge va demander a la cours si cette loi viole les arcl 10 et 11 de la constitution

CASUS N°8

Une entreprise emploie une trentaine de personnes. Suite à une plainte de l’une d’entre elles, l’auditorat du
travail apprend que la direction de cette entreprise ne respecte pas les dispositions de droit social impératives en
matière de récupération des heures supplémentaires prestées.

1. Quelles suites le ministère public pourrait-il réserver à cet état de fait ?


Le tribunal du travail est une juridiction civile donc pas de droit pénale devant le tribunal du travail et donc
l’’auditeur du travail pourras citer l’entreprise devant le tribunal correctionnel. Mais il y a une autre possibilité
avec l’art 138 bis § 2 C.J et donc l’auditeur du travail a la possibilité d’intenter une procédure au tribunal du
travail pour montrer les infraction au dit regèlent. C’est appeler une action déclaratoire puisque tout l’aspect
civile de cette action seras juger devant le tribunal du travail mais il ne pourras réprimer pénalement les
responsables de l’infraction et va seulement constater l’infraction et suite a ca les parties civil pourront être
dédommager.

Téléchargé par Gkgf Cdff (humpoto@gmail.com)