Vous êtes sur la page 1sur 10

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES – TERMES DE

REFERENCE

Agence Française de Développement,


5, rue Roland Barthes,
75598 Paris Cedex 12- RCS PARIS B 775 665 599-
téléphone: 00 33 (0)1 53 44 31 31

Concernant la prestation

« Accord-cadre– Prestation d’assistance technique


environnementale et sociale auprès de la Division AES »

gec-M0096 CCT-TDR prest. Intellectuelles v2 Page 1 sur 10


SOMMAIRE

ARTICLE 1. Présentation de L’AFD ............................................................................................... 3


ARTICLE 2. Présentation du Service Prescripteur .......................................................................... 3
ARTICLE 3. Contexte et objectif de la mission .............................................................................. 4
ARTICLE 4. Objet de l’accord-cadre .............................................................................................. 4
ARTICLE 5. Prestations attendues dans le cadre de la présente consultation ................................. 5
5.1 Détail de la prestation attendue ............................................................................................. 5
5.2 Contenu et périmètre des marchés subséquents .................................................................... 7
5.3 Partie à bons de commande de l’accord-cadre ...................................................................... 9
5.4 Méthodologie attendue .......................................................................................................... 9
ARTICLE 6. Validation des livrables par l’AFD ............................................................................ 9
6.1 Process de validation des livrables ........................................................................................ 9
6.2 Critères de validation des livrables ..................................................................................... 10
ARTICLE 7. Contraintes imposées par l’AFD .............................................................................. 10
7.1 Langue de travail : usage de la langue française ................................................................. 10
7.2 Accès du personnel duTitulaire ........................................................................................... 10

gec-M0096 CCT-TDR prest. Intellectuelles v2 Page 2 sur 10


ARTICLE 1. Présentation de L’AFD

Etablissement public au cœur du dispositif français de coopération, l’Agence Française de


Développement (AFD) agit depuis plus de soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté
et favoriser le développement dans les pays du Sud. Elle soutient également le dynamisme
économique et social des Outre-mer.

Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et


de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses
partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.

L’AFD finance et accompagne des projets et programmes de développement qui soutiennent une
croissance économique plus durable et partagée, améliorent les conditions de vie des plus pauvres,
contribuent à la préservation de la planète et aident à stabiliser les pays fragiles ou en sortie de crise.

Ses équipes, basées à Paris, Marseille et dans son réseau de quatre-vingt-cinq agences et
représentations dans les pays en développement et dans les Outre-mer français , lui permettent
d’offrir à ses partenaires des financements, des instruments d’analyse et de couverture du risque et
une ingénierie de formation et de renforcement des capacités.

Sa filiale Proparco soutient les investissements privés.

L’AFD collabore également avec les réseaux académiques français et internationaux pour alimenter
les débats et réflexions prospectives sur le développement.

Elle assure la gestion du Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) , qui cofinance
des projets conciliant environnement et développement.

L’ensemble des informations relatives à l’AFD, et notamment sa Charte d’Ethique que le prestataire
est fortement invité à consulter, est accessible sur le lien suivant : www.afd.fr.

ARTICLE 2. Présentation du Service Prescripteur


Lorsque l’AFD instruit et supervise les projets qu’elle finance, une démarche d’évaluation
environnementale et sociale est mise en œuvre avec l’objectif de maîtriser les risques
environnementaux, sociaux, d’hygiène et sécurité (appelés risques E&S ci-après) liés à ces projets,
risques qui peuvent potentiellement entrainer un risque d’image important pour l’AFD.
gec-M0096 CCT-TDR prest. Intellectuelles v2 Page 3 sur 10
L’AFD s’est dotée d’une division d’Appui Environnemental et Social (AES – Département Gestion
de Portefeuille et appuis Spécialisés) composée de vingt-deux experts, spécialistes des questions
environnementales et sociales.

Cette équipe est chargée d’apporter son appui aux Responsables d’Equipe Projets, pour intégrer la
démarche de maitrise des risques environnementaux et sociaux dans l’instruction et le suivi des
opérations, ainsi que de veiller à intégrer les enjeux de réduction des inégalités entre les femmes et
les hommes dans ces opérations.

ARTICLE 3. Contexte et objectif de la mission


Devant la diversité des enjeux à traiter, à la fois en termes de compétences techniques
environnementales et sociales, mais aussi devant la diversité des contextes locaux, et des capacités
des maitrises d’ouvrage, la Division AES ne peut assurer l’intégralité des prestations demandées.

Par ailleurs, dans un contexte de forte croissance de l’activité de l’AFD, le nombre des opérations à
traiter augmente de façon importante.

C’est pourquoi les experts de la Division AES ne peuvent faire face seuls à l’ensemble des
sollicitations qui leur sont adressées par les Responsables d’Equipe Projets.

Par conséquent il est nécessaire d’avoir recours à une expertise externe, permettant à la fois de
répondre à des besoins en expertises spécifiques, et d’apporter des capacités de travail d’appoint
permettant d’assimiler la charge de travail.

ARTICLE 4. Objet de l’accord-cadre


Le présent accord-cadre a pour objet la réalisation de Prestations d’assistance technique
environnementale et sociale auprès de la Division AES

gec-M0096 CCT-TDR prest. Intellectuelles v2 Page 4 sur 10


ARTICLE 5. Prestations attendues dans le cadre de la
présente consultation

5.1 Détail de la prestation attendue

Le titulaire est chargé d'appuyer l'Agence Française de Développement à la mise en œuvre d’une
démarche d’évaluation environnementale et sociale avec l’objectif de maîtriser les risques
environnementaux, sociaux, d’hygiène et sécurité liés aux projets financés par celle-ci. Ces projets
concernent des projets d'infrastructures, de développement urbain, de développement rural, de
systèmes financiers, d'éducation et de santé, d’appui aux politiques publiques.

La démarche d’évaluation environnementale et sociale des projets financés par l’AFD comprend
plusieurs étapes :

1. Lors de l’identification du projet, la faisabilité générale du projet est analysée. Les projets
sont classés en fonction de leur niveau de risques E&S en quatre catégories : A (risques élevés), B+
(risques importants), B (risques modérés) et C (risques faibles). Les opérations finançant des
intermédiaires financiers sont quant à elles classées en fonction du portefeuille de la contrepartie, en
IF-A (risques élevés et importants), IF-B (risques modérés) et IF-C (risques faibles).
Une mission d’identification peut être diligentée à cette étape afin (i) d’identifier sur place et en
discussion avec les parties prenantes (bénéficiaires et partenaires) les risques E&S majeurs au
niveau des phases de chantier et d’exploitation, (ii) d’évaluer les démarches mises en œuvre par le
bénéficiaire pour maîtriser ces risques (management E&S, certifications, pratiques actuelles …), les
études réalisées (études d’impact, plans de gestion E&S, audit E&S…) et les modalités de
consultation publique avec les personnes affectées par le projet ainsi que toutes les parties prenantes
et, (iii) le cas échéant, si les démarches du bénéficiaire ne répondent pas aux exigences de l’AFD,
de proposer une révision du design ou du processus de consultation, et si nécessaire de modifier les
termes de référence des études d’impact, Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES) et
Plan d’Action de Réinstallation (PAR).
Les standards de référence pour les projets classés A et B+ sont les normes E&S de la Banque
mondiale, et pour les projets classés B et C, les réglementations nationales et les standards de l’OIT.
Les engagements pris par le gouvernement français dans le cadre de la Stratégie internationale de la
France pour l’égalité entre les femmes et les hommes mobilisent l’AFD sur l’intégration des enjeux
de réduction des inégalités entre les femmes et les hommes dans ses opérations. AES est chargée
d’aider à la bonne intégration de ces enjeux dans les opérations financées, et est ainsi amenée à
analyser les opérations sous l’angle des enjeux de genre également.
2. Lors de l’instruction du projet, AES passe en revue les évaluations E&S, vérifie la
pertinence des mesures d’atténuation des risques, le bon déroulement des processus de consultation
avec les populations locales, analyse le PGES ainsi que la qualité du PAR (s’il est requis), vérifie de
manière générale la conformité du projet avec les normes E&S applicables, et demande si
nécessaire des amendements à ces études ou propose les termes de référence d’études
complémentaires. Une mission d’évaluation E&S peut être diligentée à cette étape si elle n’a pas eu
lieu auparavant, avec les mêmes objectifs que ceux décrits ci-dessus.
gec-M0096 CCT-TDR prest. Intellectuelles v2 Page 5 sur 10
Pour les projets classés A, la division AES est amenée à participer à cette mission (ou à mener une
mission spécifique), et réalise des missions à la demande pour les autres catégories de projets.
AES s’assure également que les enjeux de genre identifiés précédemment ont bien été traités, et que
des objectifs réalistes ont bien été intégrés dans le montage de l’opération.
3. Lors de la phase d’octroi/contractualisation, des clauses E&S sont intégrées dans la
convention de financement. Elles récapitulent les engagements du bénéficiaire en matière E&S
(respect de la réglementation, plan d’actions, fourniture d’études, mise en œuvre de mesures,
nomination d’experts,…). Elles sont proposées par AES et le Responsable d’Equipe Projets
conformément aux résultats des phases précédentes, et négociées avec la contrepartie. Ces clauses
sont synthétisées dans un Plan d’Engagement Environnemental et Social, annexé à la convention de
financement.
4. Lors de la mise en œuvre du projet, un suivi E&S est nécessaire afin de vérifier la bonne
marche du projet et répondre le cas échéant à des problèmes imprévus, d’évaluer sa conformité aux
normes et standards requis, et l’application satisfaisante des dispositions du PGES et du PAR
entérinés par l’AFD. Au moins une mission de supervision est réalisée par AES sur les projets
classés A, et à la demande pour les autres catégories de projets.
5. Enfin, après la fin de l’exécution du projet et au cours de son exploitation, une évaluation
ex-post peut être souhaitable, pour faire un bilan de la démarche E&S et de ses résultats et aussi
pour tirer des conclusions applicables à d’autres projets.

Les prestations requises pourront porter sur tout ou partie des différentes étapes décrites ci-dessus.
Elles pourront concerner l’ensemble des secteurs d’intervention de l’AFD.

L’accord-cadre comporte une partie à marchés subséquents et une partie à bons de commande.
La partie à bons de commande correspond à des prestations ponctuelles, devant intervenir dans des
délais très courts, et ne nécessitant pas de déplacements. Ces prestations spécifiques pourront
concerner en particulier : la relecture d’évaluations E&S, de PGES, de PAR, Plans d’Action Genre,
rapports de suivi E&S, et toute documentation E&S soumis à la revue d’AES.

Le Titulaire ou les experts dédiés possèdent au moins 10 ans d’expérience professionnelle, a ou ont
déjà réalisé des évaluations environnementales et sociales de projets (études d’impact, PGES, PAR,
…), connaissant les standards E&S des bailleurs de fonds internationaux, et en particulier ceux du
Groupe Banque Mondiale et les Conventions de l’OIT (Organisation Internationale du Travail).
Par ailleurs, le Titulaire démontre dans son offre une bonne connaissance des dispositifs d’Hygiène,
Sécurité et Santé au travail lors de la réalisation de chantiers d’infrastructures (OHSAS 18001 et
dispositif de coordonnateur sécurité et protection de la santé).
Le Titulaire ou les experts dédiés maîtrise(nt) les langues française et anglaise et si possible
l’espagnol, tant à l’écrit qu’à l’oral.
Une expérience préalable sur tout ou partie des projets mentionnés ci-dessus constitue un atout
important.

gec-M0096 CCT-TDR prest. Intellectuelles v2 Page 6 sur 10


L’équipe dédiée à l’exécution de l’accord-cadre correspond à minima aux profils suivants :

A. Environnementaliste généraliste en charge des évaluations environnementales et sociales


de projets
B. Sociologue spécialiste des questions de déplacement involontaire, de consultation des
populations, d’information-éducation-communication (IEC), de gestion du patrimoine
culturel et de droit foncier.
C. Sociologue spécialiste des questions de Genre et d’égalité Homme / Femme
D. Écologue spécialiste des questions de biodiversité
E. Socio-économiste, spécialiste des questions de restauration des niveaux de vie des
populations impactées
F. Spécialiste de l’hygiène et la sécurité au travail
G. Juriste, sociologue ou agronome, spécialiste des questions foncières

Ces profils sont principalement des experts ayant des expériences internationales pour la bonne
exécution de certains marchés subséquents, l’intervention d’experts locaux pourra être demandée.

Les prestations peuvent se limiter à des études sur dossier (par exemple, analyse d’étude d’impact
E&S), mais peuvent également intégrer des missions sur site. Les lieux, dates et objets de ces
missions seront spécifiés dans les termes de référence et contrats des marchés subséquents.

Les pays concernés correspondent potentiellement à tous les pays d’intervention de l’AFD (voir sur
le site Internet de l’AFD (https://www.afd.fr/fr/le-reseau-des-agences)).

5.2 Contenu et périmètre des marchés subséquents

Les marchés subséquents seront détaillés dans des dossiers de consultation au cas par cas, ils
pourront comprendre :
- Au minimum une analyse critique des études d’impact E&S, plans de gestion E&S, PAR
avec remise d’un rapport de synthèse de cette analyse mentionnant notamment :
o la conformité des études avec les TdR (lorsque ceux-ci ont été fournis par l’AFD ou tout
autre bailleur)
o la conformité des études avec les standards requis (locaux/internationaux)
o la qualité de l’analyse des principaux enjeux E&S du projet, de l’état initial du site, des
impacts E&S du projet (conformément aux standards du Groupe Banque mondiale).
o la pertinence et la qualité des mesures d’atténuation proposées dans le PGES et/ou le PAR,
en référence aux standards internationaux
o la pertinence de la prise en compte des enjeux de genre

gec-M0096 CCT-TDR prest. Intellectuelles v2 Page 7 sur 10


o les éventuels compléments à apporter aux études et des propositions d’actions pour remédier
à une non-conformité aux TdR et/ou aux standards requis et pour maîtriser au mieux les
risques E&S du projet.

- Le cas échéant, cette analyse critique pourra être complétée par une prestation de mise à
niveau (notamment mise en conformité avec les standards internationaux / normes E&S de la
Banque mondiale) de la documentation E&S.

- Dans certains cas, une mission d’évaluation E&S sur site avec remise d’une note de synthèse
complétant celle issue de l’analyse des études mentionnées ci-dessus.

- Des missions d’expertise spécifique, en fonction des besoins, pourront être demandées, de
manière à apporter un éclairage sur un enjeu spécifique de l’opération concernée, en particulier en
l’absence de compétences de la part du maître d’ouvrage, on dans le pays concerné. A titre
d’exemple (sans être exhaustif), ces missions pourront concerner des enjeux de biodiversité, de
populations autochtones, de genre, de pollutions particulières, etc.

Des missions d’appui technique à la Maîtrise d’Ouvrage des projets pour l’actualisation d’études
existantes / mise à niveau d’études déjà produites mais ne répondant pas aux exigences de l‘AFD.

- Des missions de suivi de la mise des mesures environnementales et sociales pourront


également être confiées dans le cadre de ce contrat, et pourront déboucher sur un avis de conformité
avec les mesures prévues initialement, ou donner lieu à des propositions d’amendement des mesures
préconisées.

Les marchés subséquents sont définis par la division AES.

Afin de préserver tout conflit d’intérêt, l’AFD pourra décider de ne pas autoriser l’un des titulairesà
soumettre une offre pour des prestations en aval ou en lien avec les tâches attendues dans le cahier
des charges.

Lieu d’exécution de l’accord-cadre et modalités de remises des Livrables


L’accord-cadre est exécuté dans un lieu choisi par le Titulaire pour les prestations à distance et dans
un des pays d’intervention de l’AFD pour les prestations nécessitant une mission sur place.
Par ailleurs, l’exécution de l’accord-cadre peut nécessiter des réunions ponctuelles au siège de
l’AFD à Paris, en particulier au démarrage des prestations ou pour des restitutions de mission :
Bâtiments Mistral et BARTHES.

Site de l’AFD bâtiment BARTHES : 5 rue Roland Barthes, 75012, Paris (siège de l’AFD)
Site de l’AFD bâtiment MISTRAL : Place Louis Armand, angle du Boulevard Diderot
Esplanade Gare de Lyon 75012 – Paris

Les rapports devront être remis au siège de l’AFD.

gec-M0096 CCT-TDR prest. Intellectuelles v2 Page 8 sur 10


Sauf avis contraire de l’AFD formulé expressément par l’AFD, le Titulaire s'engage à remettre à
l’AFD un rapport provisoire pour chaque prestation.

Le Titulaire s’engage en outre à remettre un rapport final pour chaque prestation intégrant les
observations de l’AFD.

Chacun des rapports (provisoire et final) devra être remis en deux (2) exemplaires, sauf avis
contraire formulé expressément par l’AFD.

5.3 Partie à bons de commande de l’accord-cadre

Le présent accord-cadre comporte une partie à bons de commande qui correspond aux prestations
suivantes :
- Relecture de toute documentation E&S soumise à l’avis de la Division AES, et en
particulier
o Evaluations E&S
o CGES / PGES
o CPR / PAR
o Plans d’Action Genre
o Etc.

5.4 Méthodologie attendue

A l’occasion de chaque marché subséquent, le Titulaire propose une méthodologie répondant aux
enjeux précisés dans le dossier de consultation relatif au marché subséquent.

Le Titulaire doit en particulier expliquer la manière dont les compétences techniques spécifiques au
marché concerné seront mobilisées.

Dans les cas où plusieurs expertises seront nécessaires, l’AFD sera en particulier attentive à la
manière dont la coordination des expertises est assurée.

ARTICLE 6. Validation des livrables par l’AFD

6.1 Process de validation des livrables

gec-M0096 CCT-TDR prest. Intellectuelles v2 Page 9 sur 10


A la réception des livrables, et sauf mention contraire incluse dans les documents de marchés
subséquents, l’AFD aura 7 jours ouvrés pour valider ou pas les livrables. Si l’AFD souhaite
amender le livrable, elle communiquera au Prestataire ses commentaires sur ces livrables au plus
tard 7 jours ouvrés après leur réception. Le Prestataire aura 7 jours ouvrés pour prendre en compte
ces commentaires et proposer une nouvelle version du livrable. Ce processus pourra être renouvelé
tant que l’AFD ne sera pas satisfaite des livrables.
Le livrable ne sera validé que sur décision de l’AFD.

6.2 Critères de validation des livrables

• La conformité de la prestation aux TdR,


• La clarté et la lisibilité du livrable,
• Le respect des délais,
• Le caractère opérationnel des conclusions des livrables.

ARTICLE 7. Contraintes imposées par l’AFD

7.1 Langue de travail : usage de la langue française

L'exécution de l’accord-cadre nécessite l'usage permanent de la langue française dans les rapports
avec l’AFD (documents, réunions, appels téléphoniques, courriers électroniques), notamment pour :

• La tenue ou la participation aux réunions,


• l'étude de mise au point, les validations préalables,
• les comptes rendus de suivi des fournitures livrées et des prestations exécutées,
• l'intégration des équipements fournis par l’AFD,
• la présentation de la vérification et du procès-verbal de réception,
• la mise en service et la remise de la documentation technique.

Toutefois, l'exécution du marché pourra nécessiter l'usage de la langue anglaise ou de la langue


espagnole dans les rapports avec certains maîtres d'ouvrage (documents, réunions, appels
téléphoniques, courriers électroniques). Ces contraintes seront explicitées dans les documents des
marchés subséquents.

7.2 Accès du personnel duTitulaire

Le Titulaire fournit, avant le début de la prestation, les renseignements nécessaires à l’établissement


de laissez-passer permanents ou provisoires qui seront exigés, si besoin est, pour la circulation de
son personnel dans les locaux de l’AFD.

gec-M0096 CCT-TDR prest. Intellectuelles v2 Page 10 sur 10