Vous êtes sur la page 1sur 4

Ayant ainsi procédé à la présentation du projet, nous allons passer au chapitre suivant relatif à

l’étude du marché. Cette étude est primordiale parce qu’elle nous permettra de décider ou non
la poursuite de notre projet d’élevage de poulets de chair.

ETUDE DU MARCHE

Dans le cadre de ce projet, l’étude du marché sera faite à partir des sources secondaires
portant sur une analyse qualitative et quantitative de la demande et l’offre du marché d’une
part et l’établissement dune plan marketing pour atteindre le marché ciblé efficacement
d’autre part.

2.1 Le marché-cible du projet

La rentabilité de toute activité commerciale est étroitement liée à l'abondance et à la


permanence de la clientèle.
Le projet aura à vendre ses poulets à la population locale et à celle des villes environnantes:
Marmelade, Ernerie, Gonaives, Saint Raphael, Dondon et Dessalines.

La clientèle–cible du projet présente des caractéristiques diversifiées selon la nature des


produits à vendre :
 Les poulets de chair auront une clientèle très variée et essentiellement composée des:
super-marchés – épiceries - hôtels et restaurants – magasins (dépots) alimentaires -
marchants ambulants - les étals, les grillades et les barbecues, les abattoirs, les
particuliers.
 Le fumier dégagé sera essentiellement vendu localement auprès des pépinières et des
agriculteurs.

Ces différents circuits de distribution ont chacun leurs caractéristiques spécifiques.

 Les étals sont pour tout le monde, visibles en grand nombre sur les marchés de la
capitale et de la périphérie. Ainsi, les consommateurs voient directement les produits
étalés sous leurs yeux.
 Les restaurants sont aussi des clients qu’il faut prospecter le plus souvent possible car
lors des événements familiaux importants (mariages, baptême, …) le poulet de chair
est un mets facile et rapide à préparer. Il est aussi fortement apprécié de tout le monde.
C’est le mets des grands jours de fêtes mais aussi de la vie au quotidien, aussi bien ici
que chez les autres consommateurs.
 Les super-marchés représentent une clientèle potentielle très grande dans la
présentation du poulet de chair en barquettes réfrigérées dans les grandes surfaces, qui
cible aussi bien les nationaux que les expatriés. C’est un peu le haut de gamme des
consommateurs.
 Les grillades et les barbecues deviennent des lieux populaires d’offres de poulet de
chair, ceci est dû, rappelons-le, au fait que les temps de cuisson ou de grillades sont
très courts, et arrangent les consommateurs les plus pressés.
 Il faut y ajouter les particuliers surtout pendant les jours de grande festivité.

Ce qui nous conduit à dire que le marché-cible du projet est très diversifié et qu’une action
commerciale très active est plus que nécessaire pour affronter ce marché.

2.2 Analyse quantitative de la demande globale des poulets de chair en Haïti

La demande des produits avicoles est constituée normalement par la consommation nationale
et les exportations. Compte tenu du fait qu’Haïti est importateur pur des produits avicoles,
alors la composante exportation est presque nulle. Ainsi, la demande globale de poulets de
chair peut être assimilée à la consommation nationale qui est oscillé au tour de 40 millions
annuellement.

2.3 L’analyse quantitative de l’offre de poulets de chair en Haïti

En Haïti, la place de l'aviculture informelle est très importante. Les quantités des produits locaux ainsi
commercialisées sont difficiles à évaluer. Toutefois, l'offre des produits avicoles comporte deux (2)
principales composantes : l'offre extérieure ou importation et l'offre nationale ou production locale :
issue de la production des fermes locales.

 Les importations

Haïti importe annuellement l’équivalent de 12.5 millions de poulets1 dont 90% en pièces
découpées. Cela montre très clairement qu'il ya un accroissement de la dépendance des importations
des poulets de chair d extérieur, ce qui veut dire que notre marché est insuffisant pour satisfaire les
besoin de la population.

 La production nationale

Selon le ministère haïtien de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement Rural, la


production nationale mensuelle est passée de 100,000 à 250,000 poulets de chair soit de 1,200000 à
3,000000 par année depuis l’interdiction d’importation de la République Dominicaine.

Ainsi, l’offre globale de poulets de chair sur le marché haïtien est évaluée à 15.5 millions par année.

2.4 La part de marché du projet


La demande étant un peu plus de 40 millions poulets de chair et l’offre de 15.5 millions, on
note un écart de 24.5 millions poulets de chair à satisfaire. Ce qui montre bien qu’il n’ya pas
saturation, le marché est ouvert et regorge bien des possibilités.

2. 5 La concurrence et les prix pratiqués


L’analyse du marché locale n’a pas révélé de situation de concurrence proprement dite
pouvant influer négativement sur la mise en œuvre de cette activité d’élevage envisagée.
Les concurrents locaux ne sont très nombreux, parce que l’élevage est plus du type extensif
familial. Ce qui rend l’offre locale de poulets de chair nettement insuffisante relativement à la
demande locale. Il y a même des endroits qui ne sont pas bien pourvus en poulets de chair.
C’est ce que nous avons l’intention de cibler.
Par contre, les produits locaux sont sérieusement soumis à la concurrence des volailles
importées. Celles-ci coûtant moins cher que les poulets rustiques locaux mais de meilleure
qualité, ont tendance à attirer les acheteurs. Mais depuis que la crise commerciale avec la
république dominicaine s’est manifestée, la consommation en a été réduite, et les gens
achètent plutôt les produits locaux.

Les prix pratiqués sur le marché par tous les concurrents, composé surtout de poulets abattus
entiers ou en morceaux selon la convenance des acheteurs sont donc partout les mêmes, et les
modulations sont presque inexistantes même à la périphérie.

2.6 Le plan marketing du projet

Pour concevoir une stratégie marketing efficiente et efficace afin d'atteindre le marché cible, il
est indispensable de définir la mission que le projet compte accomplir sur ce marché.
En effet, la mission essentielle du projet se résume à l'approvisionnement régulier du marché
haïtien en poulets de chair de meilleure qualité à moindres coûts.
Pour réaliser cette mission, la stratégie de la production de masse sera mise en oeuvre par le
projet.

2.6.1 Les caractéristiques des poulets de chair

Les poulets de chair sont des produits de grande consommation. C'est pourquoi, dans le
comportement d'achat, les consommateurs s'intéressent à certaines variables comme le prix de
vente et la qualité nutritive du produit. En effet, le consommateur haïtien apprécie mieux la
viande de la pintade, des poulets locaux que les poulets de chair.

Dans cet ordre d'idée, nous allons arrêter notre stratégie de la qualité sur un élevage de type
traditionnel et moderne. Cette méthode d'élevage permettra aux poulets de trouver le
complément nutritif en aliments naturels qui contiennent de la cellulose, des glucides, des
protéines végétales et des vitamines. Cette méthode d’élevage permettra également au cheptel
(volaille) de bénéficier les bienfaits du soleil et du sol naturel (vers, vermisseaux, chenilles,
insectes), ce qui va donner aux poulets une qualité nutritive et gustative supérieure et
appréciée par les clients potentiels. En plus, le consommateur haïtien préfère abattre sa
volaille selon le rite religieux qui exige que l'abattage se fasse au regard de la Mecque; même
si par ailleurs certains consommateurs (expatriés, fonctionnaires internationaux,...) ont une
préférence pour la volaille abattue, plumée et vidée. Ainsi, les deux (2) types de produits de la
volaille (vivante et abattue) seront mis en vente sur le marché.
Pour le conditionnement de notre produit, nous préférons confier les opérations d'abattage,
d'emballage et d'étiquetage à des sous-traitants et ce afin de réduire le coût de production et focaliser
l'activité de l'Entreprise sur une production de qualité.

2.6.2 La politique de prix des produits du projet

Compte tenu du fait que le poulet de chair est considéré comme un produit de consommation
de masse, afin de concrétiser l'objectif fixé par l'entreprise nous avons opté pour une stratégie
« de prix de bas ou de pénétration » du marché. Cela sous-entend que nous comptons fixer un
prix de vente très bas et défiant toute concurrence sur le marché avicole de la région. Cette
stratégie tiendra compte non seulement du prix que le consommateur est prêt à payer, mais
également du seuil de rentabilité de l’entreprise. Ces paramètres constituent un atout donnant
à l'Entreprise un avantage pour investir le créneau avicole ainsi qu'une pénétration rapide du
marché ciblé.

Cependant, des réductions et des délais de paiements de 30 jours sont accordés aux clients
grossistes pour tout achat dépassant 300.000 Gourdes au cours d’un mois.

2.6.3 La politique de distribution des produits du projet

Axe sur la Strategie de distribution intensive


Le circuit de distribution des produits avicoles demeure informel. D'une manière générale, le
système fonctionne selon le circuit suivant: grossiste – détaillant - consommateur. En plus, les
détaillants ou vendeurs sont installés autour des marchés. La distribution de la volaille fraîche
s'effectue rarement dans les magasins d'alimentation.

Afin d'éviter le circuit informel de la commercialisation, le projet a porté son choix sur un
système de distribution sélective. Cette stratégie de couverture du marché repose sur
l'application d'une méthode de proximité des points de vente au niveau des marchés et des
grands axes de communication.

Dans une première approche, le projet s'appuie sur des distributeurs installés au niveau des
marchés et des grands axes en Haiti. La mission essentielle de ces distributeurs consiste à
mettre à la disposition des consommateurs de la volaille vivante. Ces distributeurs sont
rémunérés par une commission en fonction des ventes réalisées.

Puis dans une seconde approche, les consommateurs ou les clients grossistes peuvent
directement s'approvisionner au niveau du projet.