Vous êtes sur la page 1sur 3

INSTITUT NATIONAL DES POSTE ET TELECOMMUNICATIONS

INE2

CORRECTION DU DEVOIRS D’ANTENNES

Problème

1- voir cours

2- Le demi angle au sommet est 0 , calculons le facteur de gain f p :

Nous allons supposer au début que la source primaire est sans perte et que le paraboloïde intercepte la totalité du faisceau émis par la source primaire

la totalité du faisceau émis par la source primaire Nous avons les équations suivantes :  

Nous avons les équations suivantes :

 

2 f

(1)

 

r

=

 

1

+

cos(

)

 
  d = rd et

d

= rd

et

= rsin( ) (2) d = r 2 sin( )d avec
= rsin( )
(2)
d
= r 2 sin( )d
avec
d = rd et = rsin( ) (2) d = r 2 sin( )d avec D/2

D/2 = 2ftg( 0 /2)

= 2ftg( /2)

[0,

0 ]

(3)

(4)

D’après le cours, la distribution du champ sur l’ouverture équivalente s’obtient par :

E

(

)

=

2 Z 1 I ( ) 0 r
2
Z
1 I
(
)
0
r

Le champ rayonné à grande distance s’obtient par :

E

M

=

1

R

a 2

∫∫

0

0

A

(

)

e

(

)

d

d

A( ) étant la distribution équiphase sur l’ouverture du

paraboloïde. Comme on s’intéresse au champ sur l’axe de l’antenne ( = = 0 ) et en utilisant l’équation (4) alors :

2 Z 2 0 0 E = I ( ) r sin( max ∫ ∫
2 Z
2
0
0
E
=
I
(
)
r
sin(
max
R
0
0
2
2 Z
0
0
E
=
max
I
(
) 2
ftg
R
0

(

) d

d

/2) d

La densité de puissance dans l’axe est :

Pm =

etd /2) d La densité de puissance dans l’axe est : P m = 2 Z

2Z

0

G

max

=

2 4 2 R E max 2 Z 0 Pa
2
4
2 R
E max
2 Z
0 Pa

avec P a est la puissance rayonnée par la source primaire et interceptée par le paraboloïde qui

est aussi la puissance d’alimentation de la source primaire car elle est supposée sans perte.

Si g( ) est le gain de la source primaire :

4 I ( ) g ( ) = d’où I( ) que l’on introduit dans
4
I
(
)
g (
)
=
d’où I( ) que l’on introduit dans l’expression de G max
Pa
2
2
2
2
4
R
(4
f
2
Z
)
0
(4
f
)
0
0
G
=
I
(
) .
tg
(
/2)
d
=
g
(
) .
tg
(
/2)
d
max
2
2
2
2 Z
P
R
   ∫
0
   ∫
0
0
a

Or D= 4ftg( 0 /2) d’où

f= (D/4).cotg( 0 /2) ( f: focale du paraboloïde)

2

Sachant que la valeur théorique maximale du gain est :

G tmax = ( D/ ) 2 il vient que le facteur de gain f pest

f p

= (cot

g

(

0

/2 ))

2

 0  ∫ g ( ) tg ( /2 )    0
0
g
(
)
tg
(
/2 )
0

2

1)

Si maintenant nous tenons compte du rendement d’illumination, p , défini par le rapport entre la puissance interceptée par le réflecteur, Pi et la puissance totale rayonnée par la source primaire, P’a,

p = Pi/P’a

et

P’a = c Pa , Pa étant la puissance d’alimentation de l’antenne.

D’où un rendement global = p. c = Pi/Pa

Par conséquent le facteur de gain tenant compte de ces rendements devient :

2

f p

=

p

c

(cot

g

(

0

/2 ))

 0  g ( ) tg /2 )  (  ∫  0
0
g
(
)
tg
/2 )
(
0

2

3-

Application : 0 = 90° et g( ) = (cos( /2)) 2

 

fp= 24,7%

4-

Le gain du paraboloïde est G = 37.8dB

5-

Les deux directions où le gain chute de 3dB sont obtenues en calculant d’abord l’ouverture à –3dB qui est égale à 70 /D° = 1,4°, donc les deux directions sont : 0,7° et –0,7° par rapport à la direction du maximum.

6-

L’antenne receptrice est placée à 100 km et est formée par un cornet,

a-

voir cours

b-

voir cours

c-

Le gain du cornet vaut : Gc= *4 *ab/ 2 = 43,42 dB

7-

a- PIRE en dBm

PIRE = Pa*Ge

La puissance sortant du bras principal du coupleur = puissance à la sortie de l’émetteur diminuée de la puissance qui passe dans le bras secondaire du coupleur = Pa = Pe – Pe/1000

et Pa = puissance à l’entrée de l’antenne.

AN : Pa = 999W = 59.99 dBm

et

PIRE = 59.99 + 37.8 = 97.79 dBm

b- La puissance reçue se calcule par l’équation des télécommunications :

Pr = PIRE +Gc-20log(4 r/ ) – pertes de branchement

Pr = 97.79 +43.42 – 20log(4 .10 5 /0.1) – 2 = -2.77 dBm c- Lorsque l’antenne émettrice tourne d’un angle = 0.7°, son gain chute de 3 dB et la nouvelle puissance reçue devient

P’r = Pr – 3dB = -5.77 dBm