Vous êtes sur la page 1sur 52

le bimestriel des jeux de rôle

l__

.1 I
ç
g4
in -h
i,iu

ffi
ù
JTUX Dt ROI,E tT DE $MUUTION RUNES N' E
HISTORIQUTS DIPTOfrIATIQUES Publié par Encre Verte
Rue Joseph-Nivet
t I l,lAt{Cl tRS SP0RII tS 66260 St-Laurent-de-Cerdans lmprimeur
ET TAI{TASTIQUTS Té1. (68) 39.55.33 Encre Verte
St-Laurenr -de-Cerdans
DT TOUS I.ES EDITURS Directeur de la publicalion photocompositeur
TRANCAIS II ÉTRANGERS Henri Balczesak,
présidenr de I'Aroll objectif 3l - Toulouse
épôt légal - 2. rrimdstre l9E4
Rédacteurs
Balczesak
['GUF CUBE Henri et Dominique Un grand merci à tour ceux qui. par leurs
SylvainDonnet conseils et leur travail, nous ont aidés à
ChristianRossiquet publier ce rtuméro.

24, RUE TINNE - 75005 PARIS Couverlure


Jean-Luc Serrano
Ont participé à ce numéro :
Philippe Sallerin. Jean-François Barthe.
Té1. 587.28.83 Mrquelre-couverrure
Encre verte
3"ii,?,ioiii;.1'fi1",i::::îil; iiil
fel, Pierre-Olivier Vince-nt, Serge Bazile,
Maquette Philippe Rees, Alerandre Marrot,
ffIIDDI.E EARTH PI,AY AIDS Donnet
Sylvain Hubert de Lartigue.
MAP
GUIDT AND IIO F

ANGMAR I25 T

UMBAR I25 T
(()URT ARD()R
OT I25 I Si vous voulez participer à la rédaction de RUNES, vous pouvez envoyer vos articles, des-
Î{()RTHERNMIRKV{O()D I25 T rins et suggestions à :
RUNES < Service Courrier >, Quartier du Turon, Lodes, 31800 Saint-Gaudens.
S(}UTHERN MIRKW()()D I25 F Les originoux ne seront pcts rendus.
tsEt'tGARD (JANVTIR 84) r35 t
Légendes est une marque déposée de Jeux Descartes . L'Ultime Epreuve est une marque
déposée de Jeux Actuels . Dungeons & DragonsTM et Advanced Dungeons & DragonsTM
ENFIN tES NOUVEAUTËS sont des marques déposées de TSR Hobbies lnc. . RunequestrM, Call of CthulhurM et
TANT ATTENDUES SuperWorld sont des marques déposées de Chaosium Inc. . TravellerTM est une marque
déposée de Game Designer's Workshop . Tunnels & TrollsrMest une marque déposée de
ArR WAR (SPr) r 95 F Flying Buffalo Inc. o Dragonr\{ est une marque déposée de Dragon Publishing.
BATTLE OVER BRITAIN
195 F RUNES décline toute responiabilité quant aux opinions formulées dans les articles, celles-
ci n'engageant que leurs auteurs.
WELLINGTON'S VICTORY 195 F

GLAEMS OF BAYONNETS 195 F O Copyright Runes 1984

ASSAULT (GDW) 220 F

NORMANI]Y CAMPAIGN 135 F

1809 - DANUBE (VG) 235 F Llste des annonceurs:


Oeuf Cube, p. 2 - Jeux Actuels, p. 4' Boutique Relais Descartes Toulouse, p. 16 -
V|ETNAM 1 965-1975 250 F Serepe, p. 28 - Jeux Thèmes, p.30- Excalibur, p. 35'Stratéjeux, p. 38-Jeux Des-
cartes, 4e de couverture.
ET POUR LES JEUX DE RôIES
P0WER AND PERILS (AVH) 210 F
OTHER SUNS (FGU) 1 75 F

TES NOUVEAUX MODUTES


POUR RPG
t]E TSR . ROLE AIDS- MIKADEMIA
FASA COMPANION SERIES
CHAOSIUM GDW GAMES
WORKSHOP- FGU

tES NOUVEILES BOITES


DE FIGURINES
CITADEL - BAL PARTHA - GRENADIEB
cHR0NrcLE TSB H0BBTES
FANTASY
EN MAGASIN
PLUS DE I(l()() TITRES
TARIFS ET CONDITIONS DE VENTES
PAR CORRESPONDANCE SUR
DEMANDE
Edito Rubriques, nouvell€s...
ll n'y a pas de sot métier Le Paladin
€)
tr
.-
par Henri et Dominique Balczesak 5- LE
-t
d
Dune
-H
La souris de la bibliothèque
Si nous ne vous donnons pas par Dominique Balczesak fi --II
souvent du < prêt à jouer >>, v
du tout môché, du tout cuit,
c'est parce que nous aimerions
Au bonheur des mages
Nos amies les bêtes 23-24
a
que Runes soit, avant tout,
un tremplin pour votre propre Runes vous aide Le Potadin
créativité. Nous oimerions vous par Sylvain Donnet 26
stimuler à être inventifs car
I'une dei plus belles innovations
Banc d'essai Tunnels and Trolls
qu'ont apportées les jeux
par Henri Balczesak 33
de rôle, c'est la possibilité Banc d'essai James Bond 007
pour chacun des participants par Alain Rodermann et Jean Balczesak 36
d'exprimer sa propre vision
des choses. Banc d'essai Méga
Pour celo, nous essoyons par Christian Rossiquet i9
de nous foire le porte-porole
des plus expérimentés, des plus Nouvelle Lo passe
originaux et des plus
par Jean-François Barthe 4l
enthousiastes d'entre vous. Ids pour Mds La Quête
Le sovoir-faire de ceux
qui travaillent de longues heures
par Sylvain Donnet et Marc Montagne 44
pour développer une pratique La Gazette
intelligente et riche du jeu 46
ne devrait pas se perdre,
tont de joueurs ont besoin Ohé les clubs

de conseils, d'aides et d'idées. 47


Alors, n'hésitez pas à nous faire
Quoi de neuf ?
part de vos trouvailles,
de vos trucs, de vos recettes
par Henri Balczesak 48
et dufruit de votre imagination. Vous dîtes ?
Runes est là pour vous aider 50
à foire posser vos idées.
C'est votre magazine et
la qualité de son contenu
peut s'améliorer grandement
encore si vous faites I'effort Articles, études...
d'y mettre votre grain de sel. Les packs de Runequest
Nous attendons votre par Christian Rossiquet 10
porticipation parce que nous
Les campagnes (IV)
ne prétendons.pas détenir
Ia vérité. Faites-nous connaître
par Henri Balczesak 13
la vôtre ! Un trésor, où ça ?
par Bruno Patin 29
La maîtrise des jeux de rôle réalistes aa
l\m't Bq,rt par Jean-François Barthe et Philippe Sallerin JI
h05c w0RhDs'"
Cette série de livrets-jeux a été mise au point par ceux qui ont déjà fait ACE 0F ACES et B()UNTY HUNTER. Avec [0SI
W0R[DS, vous reùouverez un plaisir au jeu aussi intense que celui que vous avez pu avoir en jouant à ACE 0F ACE et
B0UNTY HUNTER. Vous allez pouvoir choisir votre personnage parmi une vaste gamme qui va du nain au troll, en passant
par l'aventurière, le barbare nordique et le squelette. Chaque personnage peut affronter n'importe lequel des autres
personnages existants, y compris son propre sosie ! Chaque penonnage a ses points forts et ses points faibles que vous et
vos partenaires de jeu découvrirez au fur et à mesure de vos combats et des différents personnages que vous allezjouer.
Dans ce jeu, vous allez être véritablement dans la peau de votre personnage et vous tenterez de vaincre un ou plusieun
adversaires en utilisant au mieux votre arme, votre capacité physique et votre science du combat.

ENDLES
PLANS
ENDLESS PLANS e$ constilué d'qn ensemble de dessins descriptifs destinés à aider les
loueun dans T0US LES JEUX [)E R0LE. Cet ensemble de dessins et de croquis représente
des pièces, des couloirs, des passages secrets, des escaliers... pouvant par assemblage
constituer des plans 0E 00NJ0NS destinés à être utilisés dans tous les genres de
scenan0s.
Les différents PLANS peuvent être assemblés pour former un nombre infini de combinai-
sons et peuvent être utilisés sans fin.

Wmaps t
pièges peut s'avérer dangereuse et est fortement déconseillée..l'

prévu sur chaque page en regard des pièges.

ffiM

POUR TOUS RENSEIGNEMEI\ITS SUR NOS ÉO IOruS ÉCRIVTZ-ruOUS JEUX ACTUETS B.P 534 - 27005 EVREUX CEDEX -mt reux l
ACTUEI.5
Il n'y a pas
de sot rnétier
par Henri
et Dominique Balczesak
We ffiatadtôm

Les < sous-classes > de person-


nages proposées par ADED rM
constituent des .spécialités qui,
dans l'esprit de beaucoup de
joueurs, sont auréolées de mystère e Paladin est, sans contexte, doit être BON et DROIT (ou LaMul
et de prestige. Elles permettent le personnage qui pose le plus Good, si vous préférez...). S'il
d'entrer dans le jeu d'une manière de problèmes aussi bien aux s'écarte de cet impératif , il est
différente, mais elles exigent une joueurs qu'aux MDs. Souvent mal déchu de ses avantages et devient
grande subtilité parce qu'elles compris, donc mal interprêté, il sus- un Combattant ordinaire.
posent de délicats problèmes cite d'interminables polémiques qui Mais qu'est-ce qui est < bien > ?
d'interprétation et de mise en prati- enlisent le jeu dans de véritables Ou'est-ce qui doit être évité ? Ouel
que. Elles sont très attirantes, mais procès que le recours aux règles genre d'action est bon ? Ouel acte
il est préférable que les débutants seules ne permet pas de terminer est mauvais ? Tout le monde croit le
ne les abordent pas trop à la légère sans laisser de nombreux argu- savoir et c'est pourtant à ce sujet
car il faut réellement beaucoup ments en suspens. Très vite, ce per- que les plus venimeuses discus-
d'habileté et d'expérience pour les sonnage finit par devenir indésira- sions naissent. Bien qu'il ne soit pas
jouer correctement. Par contre. ble. facile de répondre à ces questions,
ceux qui sont las de jouer les clas- Pourtant, faisant fi d'éventuels nous allons essayer de le faire parce
ses de base et qui ont une certaine scrupules et sûrs de leurs convic- qu'il nous paraît impensable autre-
habitude du jeu trouveront en elles tions limpides, il existe des joueurs ment de jouer un Paladin de façon
des défis et des satisfactions à la qui s'acharnent, avec plus ou moins correcte.
hauteur de leurs ambitions. de bonheur à incarner imprudem- Nous pourrons, ensuite, tenter
ment un Paladin. C'est ainsi qu'on d'éclairer la mentalité du Paladin et
voit apparaître ce héros en merveil- de décrire son comportement dans
leuse tenue, arrogant, tranchant, sa vle de tous les jours, en appor-
C'est précisément pour vous fanatique, dirigiste et sûr de lui tant, autant que faire se peut des
aider à bien situer les sous-classes jusqu'à en être parfaitement ridi- éléments susceptibles de vous aider
dans leur esprit et dans leur origina- cule. De constantes interventions à en faire un personnage recherché
lité que nous vous proposons une hors jeu minent la fluidité des aven- au cours de vos parties.
série d'articles sur elles. Elles ont tures et on entend des phrases du
toutes des limitations et des compé- genre : < Tu comprends, moi, un
tences très particulières dont il faut Paladin, je dois faire ceci, je ne dois Le Paladin
savoir s'accommoder et qui ne trou- pas accepter cela, etc. > Les autres et son Alignement
vent leur véritable intérêt que dans joueurs, ravalés au rang de specta-
des cadres bien définis. Voici donc teurs finissent par's'ennuyer et par Est-il un sujet plus discuté, et
quelques idées, quelques trucs et le considérer, avec ses prrncipes plus discutable, que celui des ali-
quelques conseils dont vous pour- rigides, comme le roi des enquiqui- gnements ? S'il est relativement
rez laire bon usage pour mener vos neurs dont ils envisagent sereine- facile de ies définir en général,
< spécialistes )) vers la gloire. ment l'élimination. Mais comme comme le font les règles, il est en
nous sommes tous d'excellents revanche beaucoup plus malaisé en
joueurs, ce n'est pas une chose que pratique, de rattacher tel ou tel
nous aimerions avouer... comportement à l'un d'entre eux ou
Tout le monde sera d'accord, le de dire, à coup sûr, si telle ou telle
problème principal que pose cet action est conforme, ou non, à I'ali-
aventurier est son alignement. ll gnement professé par un person-
nage. Si ce n'est pas d'une extrême
gravité pour la plupart des classes,
s'agissant du Paladin, c'est une
autre affaire parce qu'il est possible,
obligatoire même, de sanctionner
ses erreurs sur le champ,
L'aspect < droiture > de son ali-
gnement est relativement facile à
définir. Etre < Droit ), pour la plu-
part des joueurs, c'est être disci-
pliné, prévisible, constant, fidèle,
respectueux des lois, de l'ordre et
de la parole donnée, etc. En bref,
un personnage < droit ) est surtout
fiable et digne de confiance...
Par contre, l'aspect < Bon > de
son alignement est plus délicat à
préciser.
Ou'est-ce que le Bien ? C'est une
notion en fait toute relative qui
dépend surtout du contexte culturel
à la lumière duquel elle est appré-
ciée. Ainsi, par exemple, les indiens
d'Amérique ne torturaient pas leurs
prisonniers par pure méchanceté
mais, au contraire, par volonté de
leur donner une ultime chance de
prouver leur bravoure avant de
mourir afin qu'ils puissent mériter
leur accès aux Territoires des Chas-
ses Eternelles. Pour eux, la torture
était un < bien >. Si, donc, on veut
pouvoir apprécier la bonté d'un
Paladin, il faut s'attacher à définir le
contexte culturel général dans
lequel il vit.
ADAD est un jeu inspiré des
grandes ceuvres d'Epopée Fantasti-
que. Le Paladin lui-même a été créé
en référence directe avec < Three
hearts and three lions > de Poul
Anderson. Des références ont aussi
été faites avec les légendes arthu-
riennes et on ne peut s'empêcher
de voir dans Lancelot du Lac un
archétype du Paladin. Ce qui est
évident, c'est que dans toutes ces
æuvres, c'est la notion chrétienne
du bien qui est exaltée. On peut
donc, à priori, en conclure que les
règles présupposent que les mon-
des créés par les MDs, aussi étran-
ges puissent-ils être. ressembleront
à ceux des romans à la source du
jeu et qu'ils constitueront un con-
texte proche de celui qui nous vient
à l'esprit lorsque nous pensons
< Moyen Age ,. Partant de là, il ne
faut par conséquent pas hésiter à
considérer le Paladin comme un
déf enseu r
des vertus proprement
chrétiennes, même s'il adore un
dieu exotique. Cette manière de
l'aborder est alors de la plus grande
utilité parce qu'on dispose ainsi, en
tant que joueur, d'une base
d'appréciation et d'un sens du Bien
qui peut régler bien des problèmes.
D'ailleurs, Gary Gygax, dans le
8ç viùcéNT numéro 38 du magazine Dragon ne
disait-il pas : ( Gentil lecteur, si tu de les renvoyer sur leur plan d'ori- nêtement, proprement, tout ce qui
as des doutes au sujet d'une action gine, il faut les détruire sans pitié. est mauvais. Pour lui, la fin ne sau-
particulière - et ceci s'applique Mais il existe beaucoup d'autres rait justifier les moyens, c'est pour-
particulièrement à tous ceux qui situations qui restent en demi- quoi il n'utilisera, ni n'autorisera, le
jouent des Rangers et des Paladins teintes et qui posent des problèmes poison. C'est aussi pourquoi il refu-
- compare-la à la vie réelle. ll est
fortement probable que ce qui est
de conscience très sérieux au Pala- sera l'usage de la torture. De ça, au
din. Un MD doit faire très attention moins, on peut être sûr...
considéré comme "bon" dans la vie de ne pas mettre un tel personnage
réelle le soit aussi dans la fantaisie dans des impasses, car c'est alors
(du jeu) >. S'adressant ainsi au que des polémiques surgiront.
joueur moyen, imbibé de christia- Notre confrère Roger E. Moore, La solitude du Paladin
nisme, il avoue bel et bien que son dans Dragon No 51, cite la situation
Paladin est un défenseur du Bien au suivante : après élimination de tous N'est pas Paladin qui veut.
sens américain, disons < occiden- les mâles d'un groupe de Loups un profil
Encore faut-il posséder
tal >, du terme... Une sorte de John Garous, il reste, en face d'un Pala- exceptionnel pour prétendre accé-
Wayne médiéval, si nous pouvons din, les femelles qui ne veulent pas der à ce statut qui confère tant de
nous permettre de risquer cette se battre et les petits qui pleurent. pouvoirs. Car ce personnage.-n'est
comparaison osée... Faut-il les tuer parce qu'il n'est pas pas qu'un simple Combattant. ll se
ll faut toutefois noter que, ayant possible de les emmener se faire distingue surtout par les avantages
compris cela, rien n'empêche les emprisonner (le premier lieu habité (protections, sorts) que sa ferveur
joueurs de se mettre d'accord entre est à une très grande distance et la et ses mérites légitiment.
eux pour créer un monde totale- sécurité du groupe serait fortement Avant d'acquérir le titre de Galant
ment différent. Des notions abso- compromise s'il s'embarrassait de (Gallant), tout aspirant Paladin,
lues comme le Bien et le Mal doi- prisonniers dans une région aussi humain et âgé de 17 ans au moins,
vent pouvoir être adaptées sans dangereuse) ? Faut-il laisser vivre doit subir un entraînement spécial.
problème à diverses sociétés si elles des créatures qui, tôt ou tard, pro- ll doit non seulement apprendre le
continuent quand même d'assurer voqueront beaucoup de mal ? maniement des armes auprès d'un
une bonne jouabilité. Mais il ne faut D'après I'auteur de l'article, la confrère de haut niveau, mais aussi
pas perdre de vue que bien des bonne solution consiste à les élimi- fortifier et purifier ses convictions et
règles ont été prévues pour être ner, vite et bien. Mais un MD parti- sa foi. C'est pourquoi, au cours
mises en ceuvre dans un contexte culier peut avoir une autre idée sur d'une préparation qui peut durer de
d'inspirati'on occidentale. ll faut ce qu'est le meilleur dénouement. ll 1 à 4 ans, il pratique, sous I'autorité
donc beaucoup de prudence, et de est tellement possible de discuter... d'un Clerc bon droit de haut niveau,
travail, si on veut absolument Alors, autant que vous le pouvez, une ascèse et des retraites aptes à
s'écarter de la voie prévue implicite- réfléchissez à l'avance aux problè- le rapprocher de son dieu. Celui-ci,
ment par le créateur du jeu. mes que vous posez aux Paladins. s'il est convaincu de sa sincérité et
Mais tous les problèmes ne sont Face au Mal, un Paladin est de sa valeur, lui accorde alors son
pas résolus pour autant. Si vous intraitable, implacable, Son intran- soutien et son appui (en termes de
êtes d'accord avec ce qui vient sigeance lui vaut son statut et jeu, cela se traduit par l'accession
d'être dit, vous pourrez, sans trop I'appui de son dieu. ll combat hon- aux divers pouvoirs décrits page 22
de peine, imaginer ce que doit être
un Paladin, du moins dans ses gran-
des lignes. ll reste tout de même
certains points majeurs à éclaircir.
Est-ce que tuer est un acte mau-
vais ? C'est une question à se poser
parce que le Paladin est un combat-
tant particulièrement puissant. Si
on se réfère à notre propre morale,
la réponse à cette question est :

Oui I Au mieux admettrons-nous


que c'est un mal nécessaire dans
certaines circonstances, lorsqu'il
n'y a vraiment rien d'autre à faire.

N
Comme nous, le Paladin n'accepte
de donner la mort que si cela est
légitime et, comme nous encore, il
recherchera d'abord une autre solu-
tion. Son but est de neutraliser
Mal et de défendre l'ordre établi, ce
le
#\o z

n'est pas pour autant qu'il doit for-

M
cément organiser des génocides. ll
existe dans le jeu des créatures fon-
cièrement mauvaises, qu'aucu n dis-
cours, qu'aucun traitement ne sau-
rait rendre meilleures (Morts-
vivants, démons, diables, par
exemple). Dans ce cas, s'il n'est
absolument pas possible de les
emprisonner ou, éventuellement,
ment. De toute facon, l'attache-
ment du Paladin à son Mentor est
inconditionnel, toute trahison et
même tout manque de zèle à son
service mettrait gravement son sta-
tut en question.
En principe, la pureté des convic-
tions du Paladin oblige à ne s'asso-
cier qu'avec des aventuriers de
même alignement que lui. Dans un
monde comme celui de AD&D, où
tant de joueurs incarnent des per-
sonnages d'alignements divers, il
est évident qu'il risque d'avoir bien
du mal à s'intégrer à une équipe. Et
même s'il accepte, au coup par
coup, l'aide de personnages d'une
< bonne neutralité >, il ne sera véri-
tablement à l'aise qu'avec ceux qui
partagent totalement ses idées.
Son intransigeance peut donc le
conduire à la solitude. D'autant plus
que, même au sein d'un groupe, il
sera armé de bien des avantages qui
lui confèreront naturellement un
rôle de leader. Ce que peu de
joueurs apprécient...
Le plus souvent donc, il réunira
autour de lui des associés et des
hommes de main largement rétri-
bués. Son charisme et les bons trai-
tements dont il les fera bénéficier
assureront leur loyauté sans défail-
lance.
Un vrai Paladin est généralement
entouré, mais il reste souvent un
aventurier solitaire tant les exigen-
ces de ses convictions sont draco-
niennes et difficiles à supporter
pour les autres qui, après tout, ne
retirent pas autant d'avantages que
lui d'une attitude aussi exemplaire
que la sienne. Cet écueil peut être
évité si certains de ses conpagnons
sont des Clercs ou des Combattants
d'origine et de rang noble, car il est
aussi respectueux de la hiérarchie
temporelle.

du PH). C'est, bien entendu, au Mentor, c'est-à-dire à un Clerc bon Les difficultés du métier
cours de cette période que I'asPi- droit de haut niveau. Non seule-
rant-Paladin forge son caractère et ment ce maître spirituel lui confie ' Le Paladin exerce un métier diffi-
apprend les vertus qui devront lui des missions et autres quêtes, mais cile. Le Mal est partout et les occa-
être naturelles au cours de sa vie. encore lui enseigne l'utilisation des sions d'agir ne manquent pas. Mais
Le but de la vie d'un Paladin est pouvoirs auxquels il accède en il ne confond pas courage et témé-
de lutter contre le Mal et le Chaos gagnant de l'expérience. Bien rité. Ce qu'il veut surtout, c'est
sous toutes leurs formes et de con- entendu, c'est à lui que le Paladin combattre ses ennemis le plus effi-
tribuer ainsi à assurer le bien-être du paie une dîme (Tithe) sur ses gains. cacement et le plus loyalement pos-
plus grand nombre de créatureS ll est possible aussi que le Mentor sible.
possible. Une telle ambition néces- consente à lancer pour le compte S'il est prêt à sacrifier sa vie pour
site une conviction inébranlable, de son disciple divers sortilèges à la sauvegarde de l'Ordre et du Bien,
mais aussi des moyens particuliers. une prix réduit. Et comme les dan- il n'en est pas moins convaincu de
Bien que d'après le dictionnaire, gers qu'aff ronte le Paladin sont l'utilité de rester en vie le plus long-
un Paladin soit, avant tout un che- souvent très grands, il sera fréquent temps possible. Aussi, avant même
valier solitaire qui erre en quête qu'il recoure aux bons soins de son de se lancer avec détermination
d'aventures amoureuses et guerriè- maître, quitte à s'endetter envers dans une aventure, il prend soin de
res, il ne faut pas en déduire qu'il lui. Ce sera alors pour le Mentor réunir les renseignements les plus
est forcément seul. I'occasion idéale de lui demander de complets sur la nature des pouvoirs
ll est tout d'abord attaché à un bien dangereux services en paie- de ses adversaires. Encore une fois,

I
souvent un personnage pensif, tor-
turé, aux prises avec de graves cas
de conscience. C'est un aventurier
réfléchi qui, plus que tout autre,
peut-être, doit trouver, en toutes
circonstances, le comportement
juste. La moindre erreur provoque-
rait non seulement sa propre
déchéance, mais aussi I'affaiblisse-
ment des valeurs qu'il est censé
défendre. La pression des circons-
tances l'oblige souvent à penser
vite et bien. Heureusement que
pour l'épauler, il dispose de l'aide et
de l'inspiration de son dieu qui
intervient, discrètement et indirec-
tement, car il est rare de trouvgr des
serviteurs aussi zélés et efficaces.
Mais malheur au Paladin qui
s'écarterait du chemin de sa foi ! La
perte des avantages de son statut
risque de n'être, en fait, que la
moindre des sanctions qui s'abbat-
tent alors sur lui. La colère de son
dieu sera proportionnelle à la con-
fiance qu'il lui avait faite... Si des
écarts mineurs peuvent être rache-
tés par une sincère confession et
,, une pénitence subie avec courage,
,,,,, celui qui, malgré les signes annon-
ciateurs de l'insatisfaction de son
dieu, continue à ne pas retrouver le
V;i juste chemin risque d'être très gra-
vement puni. Si donc un Paladin
s'aperçoit que sa monture devient
rétive, que son épée est moins sûre,
que ses pouvoirs sont plus incer-
tains, il fera bien de méditer un peu
sur ce qu'il est en train de faire !

En voyant à quel point le métier


de Paladin est compliqué et exi-
geant, beaucoup de joueurs en
déduisent qu'il est sérieux et même
triste. ll n'y a pourtant aucune rai-
son pour qu'il ne soit pas heureux
de vivre, amical, enjoué et agréable.
son charisme et la confiance qu'il Une fois son ennemi repéré et C'est parce qu'il aime la vie qu'il
inspire lui sont d'un grand secours évalué, il se lance à l'attaque sans accepte les servitudes du paladinat
pour y parvenir. admettre la possibilité de reculer et cela devrait se ressentir dans son
ll est aussi attentif à s'équiper car, en combat, il est I'incarnation comportement. Son idéal et sa foi
correctement et s'il dispose des valeurs qu'il représente et son pourraient en faire un exalté ou un
d'objets, d'armes et d'armures échec signifie plus que la faillite de fanatique si sa grande sagesse et la
magiques en quantité limitée, c'est ses plans personnels. ll se doit tutelle de son Mentor ne venaient
parce qu'il veut que ce soit surtout d'être implacable et direct, car une pas en tempérer les effets.
son courage qui soit à I'origine de grande partie de son prestige est
ses victoires. Comme il ne recher- basée sur sa manière de réussir
che ni la gloire, ni la richesse, seules infailliblement ce qu'il entreprend
les nécessités techniques le pous- en toute connaissance de cause. De
Alors, nous espérons vous avoir
sent à s'équiper au mieux. Certains plus, ce qui l'oblige à être particuliè- réconcilié avec cette classe si exi-
monstres ne peuvent être touchés geante et vous avoir donné l'envie
rement efficace, c'est aussi la pré-
que par des armes d'un certain type sence de ses compagnons d'armes
de vous essayer à la défense du
et ce n'est que pour cette raison, et qu'il doit protéger au mieux. Bien et de l'Ordre d'une manière
non pas pour ressembler à un arbre nouvelle et radicalement originale.
ll agit donc sans impétuosité mais
de Noë|, qu'il fera tout pour en avec calme et détermination. La
Nous avons conscience de ne pas
obtenir au moins une au plus vite. puissance de ses convictions lui ins- avoir tout dit sur le Paladin, c'est
pourquoi nous attendons avec inté-
Son prestige, qu'il ne recherche pas pire un courage sans faille, certes,
sciemment, découle plus de ses mais la conscience de l'importance rêt vos remarques et vos complé-
hauts faits que de la magnificence ments.
de son rôle lui. interdit d'agir avec
de sa mise. légèreté. C'est pour cela qu'il est
L'intérieur des boîtes est à la

rËs @ffi€KS DË hauteur de l'emballage : un pur


plaisir pour des yeux de joueurs.
Ce qui frappe le plus celui qui feuil-
lette pour la première fois (quelle
chance !) une de ces merveilles,
c'est l'extraordinaire profusion de

@uNË@uËsr détails, la richesse inouie de ces


productions. Dans Borderlands,
chacun des quelques 40 tritons
(newtlingd qui habitent le temple
par Christian Rossiquet des S-Yeux, sur la Rivière des Ber-
ceaux, a son nom, ses statistiques,
sa paillasse, son chef, etc. Griffin
Mountain fournit une liste de plus
de 90 rumeurs pittoresques, cha-
cune d'entre elles ayant un indice
de vérité, et une table simple sert à
tirer aléatoirement la <r rumeur du
jour > selon le lieu et le niveau social
des aventuriers. L'arbre < généalo-
gique > de l'évolution des races
trolls, dans Trollpak, restera dans
les annales du JdR, ainsi que les
dessins montrant les organes inter-
nes des Hommes de l'Obscurité.
Pavis, avec le scénario du Berceau,
donne aux personnages des joueurs
l'occasion de participer à un événe-
ment historique, aux milliers de
figurants qui ont chacun leur rôle à
jouer. Le labyrinthe sous-marin du
Big Rubble change régulièrement
de forme, et est peuplé de créatures

Différentes morphologies trolls


comparées à celle de l'homme
(Trollpak)
Anatomie d'un troll (Trollpakl

e succès de Runequest ne
tient pas seulement à son
système de jeu, à la fois cohé-
rent et jouable, mais aussi à ses
aides de jeu, et parmi ceux-ci, aux
fameux packs.
Les packs désignent en fait les
campagnes < prêtes-à-jouer D com-
mercialisées par Chaosium, c'est-à-
dire, explicitement: Borderlands,
Griffin Moutain, Trollpak, Pavis,
The Big Rubble.lls sont tous (sauf
le second nommé) présenté sous
forme de boîte contenant quelques
livrets, d'où le nom de pack. Ces
aides de jeu, superbes, sont ven-
dues assez cher (entre 150 et
2û Fl , comme du reste tous les
produits Chaosium, mais leur qua-
lité intrinsèque, et les nombreuses
et passionnantes soirées de jeu
qu'ils procurent valent largement la
dépense.

t0
Extraits d'une description de monstres broos (Borderlands)

BNOO WANLEADER SPÊLLS: Bladeshsrp 4, Demorôli.€, Protection 4, Vigor


sTR 't7 CON 25 SIZ 13 0104 R LEG 719
SKILLS: Bsrsining 35%, Camoutl.g€ 80%, Climb
INT 13 POW'I5 DEX 16 05{s L L€G 119 Tre.ruæ 70%, First Aid 50%, Hide in Cover 95%,
CHA I1 09-l 1 ABOOM 7/9 Animals 65%, Jump 8O%, Listen 95%, Move Ouietly
Move 9 12 cHESI 7/10 tory 60%, Spot Hidd€n 9O%, Spot Trsps 85%, TÉck
Hir Poinrt 26 t3-.l5 R ARM 7/8
Ser/Di$rm 85%
Delen* 20% I 6-r8 L ARM 7/g
19-20 HEAD 1O/9 LANGUAGES: Proxian 65%
weqon Sn Afrk% Dnaç Parr* Pts MAGIC ITEMS: 't5 pt POW storage crystal,3 pl Spell
Hoâd 8un 7 too% 1 D6+1 D4 crystal, one waha Rope (does not know code word)
Grætrword 4 95% 2D8+1 04 90% 15
TREASURE: 3 clæk3: rsnsom is 'l250 Lunârs
Bôrtôrd sword 5 90% lD1(}r'l+l04 90% 20
Compotite Bow I 90% 1 D8+1 40% l0 CHAOTIC FEATURE: +4D6 CON (9 - ahe.dy
Offir' 7 75% I D4+2+1 D4 75% 12 PoiFn Touch (14 pt potency) mult g6t th.ough armor
Thrfln D.gEpr' 1 85% I D4+t D2 Generally only operatei when the warleader's hoad bult
90% tr61e5 Érmor. Nore thâ1 the w6.leader'i Vigor spell will
Varrra Kaus Jezra LsrEp Shield 7 25% 108+1D4 16
Pts to 39 when cast lgiving him 13 HP in his headl.

Raus, Duc de Rone et sa famille


(Borderlandsl

Coupe d'un berceau de géant (Pavis)

étonnantes, dont l'histoire nous est Plâc€d next to one's eu, a


gtound grinding noise, cm bc
révélée. îthric
deck these hold more leisons for thc
Ce feu d'artifice de détails, qui 3-h.tc t-hi gà
--
cowf of the e uth ud of substtcc in a
sont, il est vrai, parfois un peu 83: Storaç Room
superflus et -difficiles à utiliser plei- A-D€d( Has one door, plus a vertical
silvcr ingots, plus a gimt feat}cr f
nement par le MJ, mais qui rendent and six 3mdimctcr tluspùent sI
l'ensemble combien plus passion- B-Dock
nant, ne cache pas de << trous ) ou Feuther Fan
A huge pile of bright feathas,
d'incohérences dans la trame du C-Dcd<
bound to a bcaded hmdle. Each
décor, bien au contraire. Tous ces ud made of a
long od holds 14 bcads. Thc
packs sont complets, à un point D.Deck
md of muy differcnt hucs,
rarement atteint dans les autres . Ë-Deck
about SIZ 9 (60k9) or roughly 27

aides de jeu. Ce sont d'ailleurs plus l|rapped Bones


des cadres, des descriptions de THE CRADLÊ: Forward View 'fury# Sevcral lrge uimal skins, a fcw
régions, d'habitants, d'événe- ablc, rc tightly bound with v
ments, de mythes.., que des classi-
ques scénarios linéaires et fermés
(plus simples à jouer, certes, mais
beaucoup moins drôles). Tous les
Extraits d'une description d'une patrouille Lunar (Big Rubble) principaux PNJ sont détaillés : per-
sonnalité, passé, projets, statisti-
ques, relations entre eux, tactiques
A krnar Patrol de combat, subalternes, etc. Le cli-
mat et la géographie de la région
Rhogam Redftiend is thc commmdcr of this patrol. He is
junior officcr in rhe Muble Phalmx, md is æsigned patrol
a The patrol will accost uyone thcy
Real City ud check for ID. If the group
sont fournis ; le meilleur morceau
duty in the Big Rubble onc wcek out of each lcason. ln a known Orlmthi, or otiemise pour les habitués de RA est souvent
fight, hc will hmg back dirccting his tloopr dd cæting cmpûc, thc patrol will huus them ud
rpcllr, but if thc fight growr simple, or too rerious, hc will If thcy ac attacked, they will fom a s
le chapitre Histoire, toujours rédigé
chugc in with speû ud shicld. æ possible ud chuge fcruud with par Greg Stafford, et intégré à l'His-
Sylvilagos is a peasot from Aggu who hæ servcd in the
wiu fighr in pairs, In each pat, both
sme tu8ct, though they wil parry
toire de Glorantha, bourrée de
Lua my for l3 ycars ud ir now a tough, embattlcd them. Oncc their target is incapacitatcd, mythes, de héros et de prouesses.
profcssional of thc typc upon whosc shouldcrs tlre empire tley will move on to uotïct, If
i! built. Hc i! the patrols NCO, ad is stolid ud efficient. form a circle, so that nonc of them cu On découvre aussi les populations
Onc of his dutica is to kccp u cyc on Rhogm ud to lead the reæ. lf thcy ae æsailed by missile locales, leurs coutumes, leurs fêtes,
thc patrol whcn Rhogu seems to be scrcwing up. with attack spclls md chægc.
leurs modes de vie, leurs attitudes
nHOGAM R€DFnlEilD, Sd.n Moth.r inilid! SYLVI LAGOS, Y.n.l.l T..nil. initin. vis-à-vis des étrangers, leurs goûts
sTR 16 CON 14 StZt5 0r-04 LEG
R 6/5 sTR 16 CON 13 SrZ 10 01 culinaires, et bien sûr leurs cultes,
tNT t6 POW 16 DEX 17 05-08 L LEG INT 14 16
cHA 14 09-11
6/5
AEDOM 7/5 cHA 't l
POW DEX 13
09.
section toujours essentielle de tous
Mov€ 8 12 CHEST 8/6 Move 8 12 les packs. Par exemple, les fiers et
15
Hit Pointt 13-15 RAÊM 6/4 HirPoinl.l3 13
D.lon$2o% 1Ê18 LARM 6/4 Deten* 25% 16- valeureux Agimori (les Hommes-et-
,aleapon SR Atak% Oamage
19-20 HEAD
Paft*
615
Pts Woapon SR Attk% Ddûæe
demi), chasseurs et fantassins
1H Spo.. 4 75% lD6+1+1O4 55% 15 lH Spear 5 85% 1D8+1+tD4 d'élite, créés par le dieu des volcans
Scimitar 4 4W 1D8+'l+1O4 25% 20 Scimilâr 6 7@. 1D8+1+1D4 Lodril, nous sont magnifiquement
Mdm Shield 6 25% 1O6+1D4 50% 12 Lsshield a 20% 1D8+1D4
SP€LLS: Bladssh6rp 2, Oeûoralize. Disrupt, Heâling 6, Xeno- SPELLS: Countermagic 1, Oedorâlize, présentés dans Borderlands, où I'un
horling 2 tecrion 4, Spi.it Binding de leurs clans s'est installé. Ouant à
SKILLS: Climb 70%, Hide in Cov€r 75%, Jump 50%, Li$en 7096, SKILLS: Climb 75%, Firs Aid 5096, Hide in
Move Ouietly 35% (10%), Rido 10O%, Spot Hidden 60v", Spot Listen 90%, Move Ouietly 30% 10096l, Trollpak, c'est une telle somme de
Traps 6096, Swim 85% Traps 6eÂ, Swim 60% matériaux sur les trolls de ÆO que
LANGUAGES I Lunar 95/45%, Tradetôlk 70/30%, Old Pavic 60/30% LANGUAGES: Lunar 85/75%, Old Pavic 10,1,
dire qu'il est complet est un doux
euphémisme : il est tout simple-
TREASURE CARRIED: 10 whæ|s,50 lunars, embosd and b€- TREASURE: 20L in pouch, gâudv
j@eled helmet and gorgpt wonh 50L each, .ing wonh 35L, iew- wonh 80OL.
sled and engraved *imitâr wonh 65L.
BOUNO SPIRIT: in magic pieæ ot m@nrock; ment exhaustif !
Certains ont parfois reproché à

t1
Le souci de vraisemblance éco-
logique, politique, humaine, histori- Les packs :

w
que, etc., est omniprésent dans
tous les écrits se rapportant à Glo- - Borderlands fait participer les per-
sonnages des joueurs à la pacification de
rantha, les packs en particulier. Les la vallée de la Rivière des Berceaux (à
descriptions soignées et < de l'inté- l'Est de Prax) sous le commandement du
Duc Raus de Rone, exilé lunar. Le plus
rieur > de dizaines de personnages adapté pour les débutants, MJ et

p
ou de groupes, qui aiment, qui hai's- joueurs.
sent, qui rêvent, qui souffrent, qui - Griffin Moutain décrit magnifique-

w
c herc hent, qu i meu re nt, qu i ment une région assez primitive de
800 km'?, Balazar, terre désolée et peu-
vivent... que nous pouvons com- plée de farouches chasseurs, située au-
prendre, font que l'on peut sans dessus du massif de Rockwood, au Nord
peur du ridicule avouer que tous ces de Prax.

.W packs dégagent une impression


puissante d'authenticité. Tel quel,
c'est clair, Glorantha pourrait exis-
ter, et c'est là son attrait le plus
- Trollpak nous apprend tout ce que
nous avons toujours voulu savoir sur les
trolls sans jamais avoir osé le leur deman-
der (surtout sur la nation troll de Dagori
lnkarth, au Nord de Prax).

$
grand. - Pavis, des bagarres de tavernes
aux intrigues politiques, fait vivre les
Dans un univers aussi sensible, aventuriers dans une cité fascinante, uni-
qui s'impose véritablement aux MJ que, dangereuse, joyau de Prax.
et à leurs joueurs, les éléments sur- - The 8ig Rubble est le pack < com-
naturels sont d'autant plus fantasti- pagnon ) du précédent, qui dévoile les
ques qu'ils s'intègrent dans un mystères de l'ancienne Pavis, à l'ombre
de ses murs cyclopéens, parfois paradis,
cadre plausible, humainement souvent purgatoire des aventuriers pré-
Boucles d'oreilles trolls acceptable. Cela ne signifie pas, somptueux.
(Trollpak). loin de là, que les packs décrivent
Signalons en passant Auestworld, un
des situations banales et ennuyeu- pack aussi produit par Chaosium, mais
ses dans un monde ancien copié sur ncn situé sur Glorantha ; il ne présente
notre Antiquité. Non. L'existence pas, à notre avis, le même intérêt que les
Glorantha d'être un monde trop des dieux, l'importance des non- autres. Enfin il est bien évident que ces
packs, bien qu'ils soient tout à fait pas-
sérieux et même terne, de manquer humains, pour ne citer que deux sionnants, ne devraient pas être lus,
de fantastique, de magie et de mer- éléments parmi beaucoup d'autres, hélas, par les joueurs qui comptent les
veilleux... Leur seule excuse (si c'en suffisent à prouver le contraire, A jouer (rongez votre frein ! ça en vaut la
est une !) est de n'avoir certaine- ce sujet, on ne peut qu'admirer peine ! ).

ment jamais eu un pack entre les l'exploit qu'a constitué la création


mains. Glorantha n'est certes pas de Trollpak : 130 pages entièrement l'éducation, les professions, les cul-
un univers parsemé de souterrains consacrées à une race non- tes, les insectes domestiques et les
grouillant de monstres et de pièges, humaine, cela ne s'était jamais vu, < fermes >, les marchands, le troll-
et dont la surface serait parcourue et on ne le reverra sans doute pas ball (le sport favori des trolls, dans
de hordes de créatures voraces (qui de sitôt, du moins de cette qualité. lequel le ballon est un trollkin
n'auraient que les aventuriers à se Tous les aspects de la vie de nos vivant), ...des études scientifiques
mettre sous la dent), p6pçs qus cousins de l'obscurité sont exami- de prêtres de Lankhor Mhy, des
c'est un monde cohérent, peuplé de nés et commentés : les mythes, récits de marchands ou de merce-
créatures intelligentes et organisées I'Histoire, la malédiction des troll- naires, des extraits de légendes,
(pas forcément pacifiques !), d'ani- kins, les espèces et leur évolution, ...ouf ! Plus quelques scénarios ori-
maux sauvages plus ou moins clas- I'organisation sociale, politique et ginaux, à côté des dizaines d'idées
siques, et de quelques monstres militaire d'un clan, l'anatomie, les pour MJ que fournit une telle com-
errant dans les endroits déserts. habitudes alimentaires, la famille, pilation de matériel.
Le dernier argument, mais non le
moindre, favorable aux packs de
Vue de Pavis (Pavis et Big Rubble) FO, est le plaisir sans mélange
qu'on éprouve à leur découverte et
à leur utilisation. On sent à chaque
page qu'ils ont été écrits par des
.':4 joueurs et pour desjoueurs. Sou-
vent le pack contient une courte
introduction des auteurs, qui y
expliquent pourquoi et comment ils
ont imaginé ces aides de jeu. et
c'est une attention agréable. Pour
tout dire, lire un de ces packs donne
une furieuse envie de le jouer sur le
champ, d'appeler quelques amis
pour leur faire partager ces décors
aussi intensément vivants. Atten-
tion cependant : le risque est grand
qu'après coup les scénarios classi-
ques des autres JdR d'Heroic-
Fantasy vous semblent sans éclat et
sans intérêt... l

t2
par Henri Balczesak

Le passé et I'avenir du monde : leurs pouvoirs hors du commun, les


personnages peuvent tous devenir
ses histoires des héros et donc agir sur le facon-
nage de leur monde. Partis de rien,
ils peuvent devenir des pièces maî-
tresses du grand jeu qui modèle leur
environnement. C'est pourquoi ils
devraient avoir une véritable cons-
cience de l'impact de leurs activités
e1, quelque soit le camp dans lequel
our que votre monde de- contraire, elle doit être concue pour ils se placent, ils devraient pouvoir
vienne vraiment intéressant leur off rir des opportunités d'action situer leur vie quotidienne dans un
pour vos joueurs. il faut que et pour attirer le plus grand nombre grand schéma. C'est cela que tra-
vous réussissiez à lui donner une vie possible de joueurs qui voudront, duit la notion si mal comprise d'ali-
propre. C'est cela qui lui donnera sa eux aussi, découvrir ses diverses gnement. Ouand on est ( bon l, on
< réalité ), c'est aussi cela qui le facettes à travers des personnages croit que le sens de l'Histoire est
rendra crédible. Jusqu'à présent, qui sont censés y vivre. Ce n'est pas dans la victoire du Bien et tout ce
en suivant les conseils de Runes 6 seulement ses qualités dépaysantes qu'on fait s'inscrit dans le désir
et 7, vous avez pu commencer à qui devraient les amener à s'intéres- d'aider celui-ci à établir sa déf initive
matérialiser vos idées en partant ser à elle, c'est aussi, et surtout, les domination...
d'un rafraîchissement de vos con- moyens d'agi en elle et sur elle qui Bref, si on ne veut pas que les
naissances dans une série de devront être stimulantes. Et, à cet personnages soient d'insignifiants
domaines comme la géographie, la égard, c'est sans doute la mise touristes dans un monde en ébulli-
climatologie, l'océanographie, etc. en place d'une Histoire qui est la tion, il faut leur offrir des possibili-
Vous avez fait un travail d'archi- plus importante. l'organisation tés d'agir sur celui-ci et donc conce-
tecte et même, dans une certaine sociale, économique, politique voir une Histoire qui attend des
mesure, de décorateur. ll reste et religieuse ne faisant qu'en aventuriers hors du commun pour
maintenant à animer votre création. découler. s'accomplir. C'est une dimension
Ce n'est pas un travail facile, mais Nous allons donc nous intéresser du jeu que seule une campagne
maintenant que vous disposez des à la manière de bien concevoir l'His- peut offrir.
bases d'un bon décor, il serait dom- toire d'un monde de fantaisie. Mais, trêve de philosophie,
mage de vous décourager. intéressons-nous à la création con
La série d'articles qui va suivre Les créations des grands écri- crète d'une Histoire pour votre
est destinée à vous aider le mieux vains sont souvent des mondes de monde.
possible. N'oubliez pas que vous transition qui émergent d'une bar- ll faut réfléchir non pas seule-
disposez tout de même de nom- barie désordonnée et qui s'orientent ment à une Histoire, mais en fait, à
breux exemples dans la littérature et vers une civilisation lente à se met- plusieurs Histoires. ll faut tout
dans les divers univers présentés tre en place. lls sont vivants parce d'abord expliquer globalement l'ori,
par les créateurs des jeux que vous qu'ils sont en pleine croissance, les gine du monde lui-même et les
pratiquez (ou que vous possédez). grandes puissances obscurantistes divers événements qui l'ont
Animer un monde, c'est tout du passé s'acharnent à défendre ou faconné. Appelons cette démarche
d'abord en faire une chose qui fonc- à recouvrer leur domination alors la ( construction de l'Histoire glo,
tionne toute seule. Comme le rap- que les espoirs du progrès s'incar- bale l. Ensuite, il f aut montrer com-
pelaient J. F. Barthe et Ph. Sallerin nent dans de f ragiles tentatives civi- ment la région ou se trouve vos
dans Runes 7, < Dans la plupart lisatrices. Les mondes de fantaisie aventuriers a été affectée et se situe
des cas, les personnages se gref- sont souvent en ébullition et consti- dans votre grand schéma. Enfin, il
fent sur un monde qui ne les a ni tuent le champ de bataille de gran faut prévoir des événements anec-
attendus, ni appelés et qui, en con- des forces opposées qui ont dotiques qui ont joué un rôle tacti-
séquence, pourrait fort bien se pas- encore, toutes, des chances de que. Ceci revient à dire qu'il faut
ser d'eux r,r. Votre monde, pour être l'emporter définitivement. Ce sont créer une histoire par dimension de
< réaliste >, devrait pouvoir fonc- des mondes qui n'ont pas encore carte (telles qu'elles ont été présen
tionner même en l'absence des trouvé d'équilibre ei dans lesquels tées dans Runes 7).
aventuriers. ll faut donc que votre tout reste à faire.
création soit animée de son mouve- C'est précisément dans des mon
ment propre et soit concue avec des aussi instables et hésitants que La construction
suff isamment de détails vivants les aventuriers peuvent jouer un de l'Histoire globale
pour donner l'impression d'exister grand rôle. Les héros sont ceux qui
seule et véritablement. ont'su marquer leur époque et Tous les mondes ont une origine
Mais cela ne veut pas dire qu'elle modifier ou amplifier le sens de qui se perd dans la nuit des temps
doit se passer des aventuriers. Au l'Histoire. Avec leurs capacités et et, face à l'éternité, la science est

t3
6.tl | il]: sl:( ()\D A(;t: mieux sentir. Déterminez les camps
!rlr\
I hc S(L(rrJ r\ trrirl(J h\ r\,, Sr(nr riloJ\. tu. h(ttr!. rh( ('rh.t
^Bc
r,,ll,t\in!.rh(lhsillrllill \orrùr,,'-lh(L\*[r,lr.tedhrt,r.S.,\ l r\!,r'
\uil)rn('ie.'r ll..r. h(dilr hùrl{lilrL
rll .rl,'il! rlrL $,ilhcilr. cr\r('.r.
qui s'affrontent, leurs buts et leurs
rr rrrr\ù.rlrrilrhlL B!nr\ durr! rh( l{il(xl rilrt \1,'r!,rh. li.rrl' r,r \l JJk'.ril1' \.,rr,'i' ,r.r moyens d'action. Voyez toute votre
'r)ll(,$rr!
\rrrrh\ rr I r.rr,rr rr r(\. (.r\\ (tl rr,,!
lorrhrtr'ùil('ltlil(ll(-.rr|.rh(\cùrril/\!ci\.rJ.,,lt,Ir. ll,rlJ.|l .r tl:lr.-: \,r'i,,r' r\'.il,'.lL\ rl\'.'r'rh',,, I création comme si vous étiez une
nri\tw rn I hc I trll l!hl {'l 1il,\, l(drr. hot thLrr Ll(pril ur..ilrJ I h(.\( \lU. , 'r
I ltc. rt.ultr rn r vrroqlill d..lrr. rn n.rtrtrr.I l(ihù,'1,'L\
rh( re\rrrrûr ,ir (i.rl.xtilci ( (l(h', sorte d'arbitre suprême qui cherche
r1\.r1,il! r|L.lill.,'l I (.rr'r J|J.,'\c!
8.1".. rh. l)nrnfull tlie {.r\ i'l l)\.r\... hLi,ùrr(' k'r! à comprendre ce qui s'est passé et
- (,Jl.klil.l.rrùr'lh.r/rJ JirrJ'rJ,,),,
I hc \'xil\rr !ûd ilrr iorir \ ,,1 I hL \dlJ,v rrr!' n r,) .\nrJt .r I I (! I h( \\ .,i ,,t
\\ tlth ()!tuù\l t5. "l a.lt,tt l ttht' t \r.t',t l,i[(ù nr.'r',f. rh \,r]J.' \1,.r\ \1.'ùûr.rr. r(, | ,trt'rrirJ I ce qui se passe.
(1,i.ô,,?, llr r\ of Ihril!til\ rrIIl\ \,nS,l"n','r /",rr, \l.r,r\ \.nJ," Vous pourrez ainsi construire une
\\ lhrilt\ lrtr rh(" nrd !'r rh. \\.rr',t \\ r.ilh. thù \.r1." !1,( r rr. l J.,|il lr.j.
ûstrr\lrnd,fl rhr(;rcrr S(J \r.r,'ll'rJ,r thr.Jnr(r,ilrr et poser les bases
< pré-histoire ))
,hcB.n,,r,hc\rr,r
^t
rfJifl\rrrJ,rl\c\rrorh(ior\r\(,r.\ilr.rrr\Dlrr(donrll.'rilr.'nlrtr,.rhr.'. 1..., / de l'histoire connue des aventu-
;\ Dffi/irgrfuÉnnvùtm
^,
riers. ll vous sera alors possible d'en
I - lh( lril{J.'il.'t I r"J.r' rr l.,r"rL\',r sl,.il,.'.1,'' ,/ ./ .//
llel{rrDd
llelcrrDd {l{l ,,'LilJ('il
,,'LrJ('il rrJ llr.lrndt'n}
rnJ llr.lrndon} lr. \ Jil\.rr
I lr. Jr\.rr ..nJ / ,/ /t / venir aux grands événements, aux
otirtrrt\ r,l rh. \(,lJrr rcr!rn rr, \1r.'r rlr(' rlj( \\.'r (,1
\\rrrh lhr\rnJnrrodrho.cN,ndi!\h,,.(nr.'rn,N(rr ..r.t<ûr - lh.lt\.n.iùrh.('llr(Sr,'Lil,,$.rrr grandes migrations, aux guerres et
rllclrrû..r,r(rl(r/r/l\
I
"\tdtttt Rt,ltr.tr"t.l.tJnl
rh(\ rililoslcdlL lrrilr r' ll!(f Xilr! ,ll rhù
t,,\(r. hLr,r trrrl,I! rhL Rrn!. r,r
elerrr.rrrrcrrrdrr. hcrril lo tr\( rornr
aux fluctuations politiques et reli-
"'d,)il.rrJr'rrhrShrt$r!hr
\\.\r-( l,rrild.\rnJrt \rilh.ilr.rr. (! lrlt).E0 - [!ilrh(r ,,t !rcrrcr rIJ 1....r gieuses qui constituent le passé
irth((,re\llr\cil\onlh((;rll(,llur(tS
irtlr((,re\llr\cil\onlh((;rll(,llur'(t\"lhùr-r lhir"r ^t,'r!(J
t('rr.d \rùr,!rrLrlro.t,,\l,,rJ.,r
\rùr,!rr.roro\t,,\l,,rJ.
jr:.1(lX) - SrnJrtnlr!'rilotr\rL\ohrrr!rcrrnrtrrherr,lrh.(,rf\ iJ tiq) ((lùbilLh,,r.('nrtlcrL\rh(rhrr(!-t( enregistré. Par exemple.' telle race
cl\c\ nr(t\rof ro rh( l:r{ \1(Jil$h,1.. rhr \,'1J,"
dr\.o!rrrr,rlrlinlh.Ilr\tr\l(rfltrrn.rlrt,,'rd.rnlhc
.r lrix) S.i,.(,il \ùr.rl\ r,rS.\ rlt( ()rc R d'êtres de l'obscurité a un jour
t\I,'uilrllÙnrl.nlr.rnrrS,\\lJcrl
b(\rJ! rh( rnlc\rrrl l)$xr\rn |rll dl Nhâ/rJ. Iilr, il\ nrrlilre \. Sruron fl.trc\ dominé l'ensemble du monde, mais
des créatures issues de bulles de
Extraits de la chronologie de Middle Earth (lron Crown Enterprises, lumière tombées du ciel l'ont
d'après l'æuvre de J.R.R. Tolkienl. repoussée vers les profondeurs de
la terre à la suite de fantastiques
impuissante à donner des explica- Cette démarche est la plus facile à affrontements connus sous le nom
tions satisfaisantes. Tant mieux ! imaginer et permet de donner une de < Batailles des rois de Lumiè-
Car ainsi nous disposons de toutes vie particulière à un monde en le fai- res >. (Si les races sont spéciale-
les lattitudes pour inventer des rai- sant être une simple manifestation ment confinées dans certaines
sons fantaisistes et invérifiables. des volontés d'être supérieurs aux- régions, c'est pour des raisons éco-
C'est ce qu'on fait les grandes reli- quels les habitants doivent tout. logiques mais aussi pour des rai-
gions et il est impossible de savoir Alors, réfléchissez, en regardant sons historiques). Encore une fois,
quelle est la part de vérité qui habite la carte de votre monde, à ce qu'ont la simple observation de vos cartes
leurs affirmations. Dans des mon- pu vouloir les dieux en le faisant tel doit vous permettre de définir, au
des de fantaisie, où les dieux exis- qu'il est. lmaginez la manière dont moins sommairement, les grands
tent sans qu'on puisse en douter, il ils se sont partagés le travail, la événements qui ont politiquement
est tout à fait logique de leur attri- façon dont ils se sont opposés pour faconnés votre monde. Arnsi, il est
buer la création du monde. que votre planète soit aussi variée facile d'imaginer que cette grande
La conception de l'Histoire qu'elle I'est, les intentions qu'ils plaine a été un champ de bataille
globale passe donc d'abord par avaient et qu'ils ont sans doute magnifique, que cette passe dans
la création d'un panthéon. Pour encore... Trouvez aussi les raisons les montagnes du nord a été la voie
ce faire, nous ne manquons pas pour lesquelles ils ont créé telle d'invasion des hordes barbares qui
d'exemples. ll nous suffit de nous race, tel peuple, tel animal. Pensez adoraient un dieu de la destruction,
intéresser aux diverses mythologies aux raisons qui les empêchent que cette ville en bord de mer a été
existantes ou qui ont été construi- d'intervenir plus souvent directe- une tête de pont pour l'installation
tes dans le passé. Chacune d'elle à ment dans le cours des événe- pacifique des peuplades venues du
personnifié les grands événements ments. Découvrez sur votre monde Sud, etc. Si votre imagination vous
naturels et il existe ainsi des dieux les traces de leurs affrontements fait défaut, n'hésitez pas à repren-
du soleil, de l'air, de la guerre, de la directs et les territoires où leur dre des événements de notre propre
fertilité, du feu, de la mort, etc. inf luence particulière se fait le histoire, ou intéressez vous aux
caractéristiques des monstres de
votre jeu pour imaginer ce qu'ils
peuvent vouloir, ou encore
Extraits de la chronologie de Glorantha (Règles de Runequest). souvenez-vous de vos parties de
wargames pour concevoir l'histoire
I] WORT,D OF GLORAN'TIIA l)47 Red (ioddess attrirs inrntorlalily and ascends to the de telle bataille en détail. Vous pou-
sky.
g page is a world map of Clorantha, the world
I 150 Defeatcd in bdttle, tlrc lirrecs of rlrc Purc llrrrse rribc vez passer de passionnantes heures
ll is not a planet. as is ours. but inslcad is I ol-Prax hide in haunted Dragotr Prss. Thcy lind pcaec in, à créer et à découvrir l'histoire glo-
stluarish lozengc, likc the eartlt-Runc's shape.
slead of dernons, rnd are accpctcr.i by the locul resrdcnts.
oa(s upon Sranrak's River, thc Prinral Ocean of bale de votre monde.
Thcy change thcir name to (irazclarrdcrs and scttle.
: sky ovcrhead is an offcenter bowl rotating llftS Lunar Elrpire conqucrs thc last stronghold of Dara
Star which marks tie center of the sky. and is Happa, securing all of Lrrwland Pcloria lor Red Goddess
point in the celestial donrc. Eetween thc earth
l -l-10 Refugee PeIrrians drscover tlrc Tcrnple of rhc Shaking
turbulent realnt of thc air and slornl gods. F-arth and found the Twins dynusty und Ihe Krngdonr of
eartlt and sea is thc dark, srlent Undcrworld Tarsh.
the rnap is | 100 nrilcs to the inch. or 760 kilo. 1.140 l{iil tribcs rnove north li()nt llenrlrt'lcr Evidemment, à ce stade, il vous
and Esrolra and
ler. sllle in the southcrn hills ol Drugon Prss
,n lhc rnrp arc nrarked by solirJ black patchcs faudra penser à déjà définir sché-
l-147 The Conquering [)aughte. defcats nany tnbcs ()t
rc not shown The land areas are tllosc which Soulltt,rn Pekrria anrl adds tlre pt()tinces lo the trlplre matiquement les caractéristiques
ins. Thc cenler of ûre ntrp and the con. I 174 Creat barbarirn urvrsirrns lrrrnr the Wastclands devas,
wdter. as labell€d. ln strict tcrnlinoloÊC/. tllc
culturelles et politiques des diverses
tatc rnd ovcrrun lltost ol [)cloilJ. The slrarnarr Shcng Sclcrrs
place\ which are connccted dircctly to thc Pn-
bcgrrrs his epic einrptign rllatn\r lhc RerJ ['iltpcror.
régions. Vous devrez déjà penser
tle Seas have errth beneath lhent. I 180 War betwecn hill pcopler ol l)ragon Pass and l)uels. aux langues qui se parlent en imagi-
rcgions are placcs urknown lo nt{)rtul raccs. l-l()7
of irrrrrensely powerful supcrnatural raccs.
Yara Aranis is brrrn. a rJernrrtic hrrbarian,killing nant les grandes migrations, aux
rJarrghter of thc Rcd F.rrprrrrr. The barbrrians no longer
,rr Vtthcla ()r [.uJlllelJ. Tltcrc hcrngs ,'cirsion-
grow in strcngth
traces qu'ont laissés certains enva-
c world of rnen. bul few rrren ever lrlvcl to I {01 \{ar betwcrn Crazeluntlcrs anti Krngdont of Tarù cnds hisseurs dans les traditions et les
': arers of lryûr. likc thc Sea ol Fire wherc the uith a delcat for thc (irazclandcrs. who are forced int() the coutumes de telle région, etc. Mais,

14
surtout, il faut penser à écrire l'his-
toire de quelques grands héros qui
pourront servir de modèle aux aven- uIrr. rr r.rrrlrrrl rl clrt lr.
turiers des joueurs. Aucun événe- \ ill')tl\ f \l'tr,rrr\ lr'tr,
ment d'importance historique l(\ rr'lt!\
'trLt,|tlrt( ll
r(rl l,rrlr\ ll(\l l( ril.illr(
ne devrait être anonyme. Par lrlr( ll( rûirll lt.. tttt.'rl ''l.c lJrrllrnt" cst urr
exemple, tous les habitants de votre c tl rtr serrrltl,' lt,r\ ,ltr( \ r ,ltcrr ;errtte . l lrelru r'rtttrtttr'
). r I r(l(. ù\l Ir .rr
monde devraient savoir que c'est '.r
I r Lr l

Zarkam le Noir qui a dévasté, à la


tête de ses hordes, la Vallée Bleue r ll.r (rltoutc dc tllrrttr
Irrilrrrreur ll l)cul ctrc
qu'on appelle maintenant la Vallée lrlt.t !ilùilrIr il(\l lr' .rIlrclr ( rrirnnrts (lr ltrulailt). lvllPrrnils lgr,rrrrl lrl\) r'u !il((|c
Déchirée, que c'est Elron le Mage ulr(rulllrrrl ll()lr'rr( l,,rl '\lrrlr,rcrr,Aqrrrtlrrrc tru llclr lu l'irr:tle
(illlc: ()crtgur. I lilr
([ \ ( l rf \ llu rrl.rrlr\ \'l . ,lu l)lgrla. l,,uc lc rtrcrrre rolc cn lrlarrdr ( e rlrcu rcehlullc
qui a sauvé le roi Krias d'une mort ,ilr(l\ Lll.rilrlr,rrr\,rù (l.rrr'
{ l(
l rrrtt et Ie rot|r ll ptoroquc I rllulrlr.tlron \plttu(llc iu\\l
certaine en charmant le Dragon rrrrl( rl urr ûr.illl( I L (,1,r\ l,rr'tt ,lu tl \.rrl Eucrrr dt trrus lcs rrr,rur l,'rr tlc l.r lctc ,lc
Druel qui vit encore dans les Monta- crl ll,rr tr! rrlr(r lù\ !f.rrll. lirltr'rc gl.lrrlr lcur ()rr
',,1 lrorrntrrr
rrrt allrrrtrc dc cn lrurrhc
I lrut,rrl cn lr I.rr\Jnl l)l\\(r J ltt!(l\ lt lurlcc ll erl lursr
gnes de Paix... \ ! lr r ù {l.r[\ rlc\ terrrplcr et teullttcr
Toute cette Histoire, vos aventu-
riers devraient en connaître quel- c!( .ll |J I ll( u lr! I ! rr i.r\ |V'-rY \ùIlttr+li-.| I li, t.
ques éléments. Mais comme les \ r).lI rlo!.rrlu rl.lrr\ rl'r

mondes de fantaisies sont si mou-


vementés et que le savoir se trans- Extraits du panthéon celtique (Légendes Celtiquesl.
met oralement, c'est surtout par
des légendes, des contes et des fameux tunnels et cette mythique s'intéresser seulement au pâssé,
récits qu'ils l'apprendront. Des forteresse dont les aventuriers ont mais aussi comporter les ger-
sages, des monastères et des appris l'existence de la bouche d'un mes de l'avenir I
abbayes peuvent aussi posséder elfe mourrant. Ainsi, vos joueurs A mes yeux, l'exemple le plus
des écrits plus ou moins compré- pourront s'associer aux grands complet de conception d'une his-
hensibles. Ouoiqu'il en soit, les per- faits historiques, se joindre aux toire globale se trouve dans la des-
sonnages, s'ils sont nés dans votre forces dont ils ont appris l'exis- cription du monde de Glorantha
monde, doivent posséder quelques tence et le rôle. contenue dans les divers livrets,
notions de son Histoire et vous pou- ll vous reste alors à prévoir une packs et scénarios que le Chaosium
vez leur préparer un résumé global, chronologie, une suite de dates a édité pour son jeu Runequest.
nuancé d'inexactitudes, qui repré- marquantes qui vous servira de Mais, la nouvelle version du
sentera les connaissances acquises repère pour introduire au fur et à Monde de Greyhawk, prévu pour
au cours de leur jeunesse. En cours mesure où votre imagination se AD&D n'est pas mal non plus,
d'aventure, ils pourront découvrir réveille, de nouveaux événements. comme tant de nouvelles produc-
des documents ou des objets qui Parce que vous aussi, vous allez tions.
leur permettront de comprendre de découvrir que I'Histoire de votre Si votre histoire globale décrit les
mieux en mieux leur environne- monde est plus riche que vous ne le grands mouvements qui animent
menl. Par exemple, un simple par- pensiez. Si vous avez le moindre votre monde et permet aux person-
chemin qui raconte la bataille des souci de cohérence, si vous avez nages de trouver un sens à leurs
Trois Lunes et qui indique que le une claire vision de votre panthéon, activités tout en leur donnant les
sceptre de I'Empereur Blanc a été vous verrez se dessiner un sens moyens de se fixer des buts à long
volé par Zarkam le Noir qui l'a caché dans votre chronologie et vous terme, elle ne constitue que le cadre
dans les tunnels de la forteresse de serez alors à même de prévoir des général de votre création. ll faut
Malterre, pourra leur expliquer événements futurs dans lesquels maintenant en venir à son applica-
pourquoi I'Empereur Blanc cherche vous pourrez embarquer vos aven- tion à un cadre plus restreint et plus
désespérément où se trouvent ces turiers. Votre Histoire ne doit pas < opérationnel >, celui de la région
dans laquelle les aventures débu-
tent.
Extraits du panthéon de Glorantha (Cults of Prax Runequestl.
-
om the
Rune Spells of SUMMON tLEMtNTAL I.1.3. Ïrc only L'Histoire régionale
mental sunrmonable by thc cult are gnomes of the earth.

Chaque région de votre monde a


ressenti les effets des luttes et des
ASRELIA
EIRITHAN GENT]OLOGY événements qui ont animé l'Histoire
Grandmother of llealth
globale. On va donc retrouver des
I
éléments de celle-ci inscrits dans les
I
ERNALDA HYKIM TIMATH histoires des régions.
Eanh Mother Fsther of Anirnals Priml Ait Les légendes locales, par exem-
I
ple, seront pleines de références à
(48 Old Ones) des moments forts de l'Histoire du
monde. Certains héros se seront
illustrés, ou seront nés dans le pays,
Shephend; EIRITHA ; STOR.ùI BULL I
I Had Mother I Bn,te Stom I le continent ou la région. Des traces
I
(hotectrffi) (Foundenl
visibles des grandes anecdotes
1 I
seront disséminées un peu partout.
(Anceston of the Peoplel I Ainsi, par exemple, ce château en
, .,.[l ruine que tout le monde dit

t5
< hanté > n'est-il pas le lieu où rési- des Rabatteurs. Sa présence dans
dait Zarkam le Noir du temps de sa le village est d'ordre purement poli-
puissance ? Cette rivière asséchée tique parce la fille d'Yrsain, celle qui
n'était-elle pas la source de la ferti- Hetetn eilscilbed ts the f,nàl tale tn Gttælda's n'a pas peur d'aller seule au Puits

-CRISEL
sàW of gteat deeds from lat off Pav6, tn legend
lité du pays avant les événements a.V Glolènlha Sans Fond, risque d'être un jour
de la Grande Désespérance ? Etc. ùf:1, J.n ,,, Luuù L, ndq d,ve
l'inspiratrice de la Grande Révolte,
Bref, l'Histoire régionale va, dans trll
\',i qùDbic wav one l,ehr *,rh
,,r, 'rnq comme c'est écrit dans les parche-
un premier temps, donner les rai- A,'l+j,i;;"::;,Iîffi
./I
':îJi:r"".
i
bui C',seldâ Th's 'r not ronq alter
mins que possède le scribe du Duc.
sons d'être de certains lieux, de cer- she aild Wollhead frnrsh Lucky Eddr's ron ol Le secret de son éveil se trouve,
lJci. and ,f I am lhem I wrll be keeprng quret
tains peuples, de certaines coutu- àbour i1. Ior Edd' rs thought ro have irnpoilanr selon la légende, dans la Pierre de
mes et même de certaines religions
ôssoc'ares who mav not care to hear of his bad
lu€k But the story rs all over iown, and I con a Sang qui est soit disant cachée
srdsr rt verv unwi* ol G.rselda to b€ wandering
et rites. Elle devra donc être conçue around on her own wrlhoul Wolthead ro look
hrs
short quelque part près du Puits. Etc.
our lor hcr, lor sh€ may * smarl. but she does rn his
en conformité avec I'Histoire glo- nor !ook able ro cope wilh the rouqh stufl. Yet th€ L C'est à ce niveau que le < rôle-
bale et plus précisément avec la herr she ,s. weailnq her lrttle rword but without krnd of playing > est de la plus grande
mythologie retenue. importance, parce que les histoires
Mais ce n'est pas tout. Elle racon-
Extraits d'une nouvelle sur une locales sont colportées par les habi-
héroïne de Runequest : Griselda
tera les événements les plus (White Dwarf no 30 par Oliver tants eux-mêmes qui en font les
récents, ceux qui se sont déroulés
Dickinson).
délices de leurs veillées ou la
dans les quelques siècles précé- matière de leurs ragots. Beaucoup
dents. Et, à ce niveau, elle sera plus de bruits circulent, alimentés par
< politique > et plus détaillée. Elle de relire les grandes lignes de I'his- I'ignorance et la superstition et il
ne pourra être vraiment conçue que toire européenne ou des pays faut de la patience et du savoir faire
lorsqu'on aura posé les bases de d'Amérique du Sud pour trouver pour démêler les écheveaux de
l'organisation locale et sera le reflet des trames historiques facilement mensonges et de fantaisie dont se
des efforts régionaux de transfor- transposables. repaît la population. Les secrets les
mation et d'adaptation aux change- plus intéressants seront, naturelle-
ments de conditions de vie. Elle ment racontés par les voyageurs et
racontera, par exemple, comme Les histoires locales les divers aventuriers qui, on ne sait
Régus lll est devenu roi après avôir pour quelle raison, apparaissent un
empoisonné son frère Aldebert le ll vous restera, enfin, à concevoir beau jour dans la localité,
fol, comment les paysans des Bas- des histoires locales. Ce seront des Vous trouverez des quantités de
ses Landes ont su lutter contre les anecdotes racontant les exploits de légendes et d'idées dans les livres
bandits de la route d'Orlian, com- tel personnage marquant, de tel lieu du type < Contes et légendes du
ment la Guilde des Assassins a pris étrange. Ces historiettes seront Poitou > qui retranscrivent des his-
le contrôle des quartiers chics de la souvent à l'origine des aventures et toires ayant longtemps marqué nos
ville de Ruat, comment le Seigneur du type de celles qui servent ancêtres et qui, souvent, ont une
Douros de Séron a réussi à débar- d'introduction aux divers modules base historique oubliée.
rasser la région des créatures du commerce. Elles aussi devraient
envoyées par les suppôts de Natas, cadrer parfaitement avec I'Histoire
etc. Elle indiquera aussi comment globale et régionale, rnais beaucoup Conclusion
les f rontières se sont dessinées, d'anecdotes ont un caractère pure-
pourquoi les alliances locales sont ment accidentel et peuvent donc Comme vous le voyez,la concep-
ce qu'elles sont, etc. Très souvent, constituer des exceptions dans le tion de l'Histoire de votre monde
elle sera enseignée dans sa version flot général des situations. peut être un moment de pure imagi-
officielle, étant un outil de propa- ll pourra arriver que ce qui ne nation. Plus votre création sera
gande au service de ceux qui semble être qu'une légende locale complète, plus elle donnera à vos
détiennent le pouvoir. Cela permet- soit en fait le point d'émergence joueurs l'impression de s'insérer
tra aux héros de la redécouvrir et de d'un fait historique beaucoup plus dans un monde véritable. Plus ils
se poser en défenseurs d'une autre important. De fil en aiguille, les auront de renseignements sur ce
vérité. On pourra même trouver des aventuriers peuvent découvrir des qu'a été votre création et sur ce
personnes qui ont participé aux implications et des ramifications qu'elle devient, plus ils auront envie
événements marquants, qui sont étendues. Par exemple, on prétend d'influencer le cours des événe-
suff isamment importantes pour da.ns le village, que Tizus n'est pas ments et c'est là votre premier
pouvoir décider de grands projets et le marchand qu'il prétend être, mais objectif, n'est-ce pas ?
de grandes vengeances. Bref, tout qu'il est en fait un espion du duc
est permis et il suffit, par exemple, d'Autremont au service de l'Ordre (à suivre)

RET.AIS-BOUTIOUE
A TOUTOUSE
Passage St-Jérôme
EIITT Centie Commercial St-Georges
Tér.23.73.88

"Avec nous, lJne nouvelle ère de jeux commence..." b rgcci.lad! û Fu dG Ëflcrioo.

t6
unu
informations dont le lecteur a
de Fran k Herbert parfois cruellement besoin. Pro-
cédé qui dépasse le simple talent
littéraire...
par Dominique Balczesak

une est I'exemple achevé et


spectaculaire, pour nous,
joueurs de jeux de rôle, de la
onument littéraire à l'infini sur toutes les particulari- manière d'ancrer dans une réa-
l'égal des plus grandes tés : les vêtements, les habita- lité un monde imaginaire. Et
æuvres romanesques, tions, les coutumes, les paysa- comme à la fin d'une partie de
poétiques ou dramatiques, ges, les êtres. Bref, il fait de jeu, joueurs et maltre se laissent
Dune est sans doute le roman - l'ethnologie plus que du roman. aller à discuter du pourquoi et du
l'épopée - qui a interdit de clas- Ce souci du réel, ce désir de comment, le roman achevé, on
ser la Science-Fiction parmi les ne rien oublier dans la création s'abandonne à lire avec passion
genres littéraires mineurs. Pos- d'un autre monde fait que cha- ce qui paraissait superflu. Ce
sédant un souffle shakespearien cun des moindres détails, traité n'est qu'à ce moment que, à la
certain, Dune peut être comparé par lui-même, s'intègre peu à façon d'un puzzle, s'ajoutent
aux écrits de Dostoievski et de peu dans un ensemble porteur définitivement toutes les pièces
Stendhal, car Frank Herbert a su de vie. Le monde de Dune prend de I'ensemble.
mêler habilement les lignes his- alors une épaisseur et une den- Oue les fans de Dune me par-
toriques aux destins individuels. sité que peu d'univers romanes- donnent si, dans le cadre limité
Mais dissipons de suite une ques possèdent. Tout vient à sa de cet article, je me borne à
équivoque : Dune n'est pas un place, rien n'est inutile. Ce qui n'aborder que certains thèmes
roman à rebondissements, fertile pourrait passer pour de la choisis en raison de leur spéciale
en épisodes dramatiques et qui coquetterie littéraire : les appen. utilité pour le jeu, alors qu'il eut
se dévore en deux heures. Au dices, les exergues, le lexique, été possible de mettre en exer-
contraire, l'auteur, par un excès acquiert un sens profond et se gue tant d'autres sujets d'étude.
de lenteu.r (souvent crispant fond dans l'économie de Mon propos essentiel est de
pour les nerfs du lecteur), l'ensemble. montrer à quel point cette hallu-
s'attarde avec minutie sur les De plus, on ne peut qu'admi- cinante fresque peut être un
moindre détails. Des pages rer la symbiose que Frank Her- modèle illustrant à la perfection
entières, des chapitres mêmes, bert a su créer entre les éléments les effets d'une climatologie sur
sont consacrés à des descrip- romanesques du récit (la planète l'organisation écologique d'un
tions, à des conversations qui Dune se caractérise essentielle- monde et sur la psychologie,
n'apportent rien, sur le plan dra- ment par son manque d'eau) et l'inconscient même, des indivi-
matique s'entend. ll s'étend à la façon qu'il a de distiller les dus qui y vivent.
v
r-7 o

phériques et météorologiques :
grande sécheresse, fortes tem-
Dune, planète désertique, pératures (dont les inégalités
entre le jour et la nuit sont d'une
planète des sables et de la soif,.. extraordinaire amplitude), pré-
sence quasi éternelle des vents
qui accentuent encore l'aridité
de la planète * sont on ne peut
ituée au centre de l'uni- noms comme le Grand Bled, plus transparents.
vers Dune que d'aucuns I'Erg, les palmeraies, la ville de Toute la vie qu'elle soit
nomment aussi Arrakis est Carthag (indiqués sur la carte végétale, animale ou
la troisième planète du système que l'auteur nous a complaisam- humaine tombe sous le coup
de Canopus, mais ce pourrait ment tracée) - les formes de de ce climat exceptionnelle-
tout aussi bien être une région terrain que l'on rencontre : chaî- ment draconien et cherche
de votre monde préiéré. nes montagneuses déchique- par tous les moyens à ruser
C'est en fait l'arché\pe même tées, régions couvertes de avec les éléments.
du désert qui se présente sous la dunes, déserts infiniment plats, La végétation doit ainsi faire
forme d'un immense territoire composés surtout de sable, de des efforts inouis d'adaptation
évoquant par bien des aspects la roches et d'étendues caillouteu- malgré un régime aussi peu favo-
géographie saharienne. Des ses - les circonstances atmos- rable.
Pour recueillir, par exemple, le (essentiellement les deux plus quelques chaînes montagneuses
maximum d'humidité, la plupart grandes Maisons de l'Empire : et escarpements rocheux.
des plantes sont pourvues de les Harkonnens et les Atréides, La circulation à travers ce.
racines très développées qui accessoirement le Bene Gesse- désert, dans le désert, est très
constituent de véritables outres rit, société secrète féminine et la délicate non seulement à cause
remplies d'eau pour les voya- Guilde Spatiale qui détient le dela difficulté d'orientation puis-
geurs égarés. monopole des transports inters- que peu ou pas de détails physi-
Leurs graines sont, en géné- tellaires). ques sont susceptibles d'être des
ral, susceptibles de se conserver Les étrangers installés à Arra- points de repères, mais aussi
des années durant, bloquées keen (siège du gouvernement parce qu'il est la scène unique de
sous des cailloux où elles ont été planétaire) ne sont pratiquement périls naturels.
apportées par le vent afin de pro- pas adaptés à l'écologie de C'est, en effet, le royaume des
fiter de la moindre averse pour Dune, Sédentaires, ils vivent tempêtes de Coriolis, ces formi-
germer et assurer la pérénité de dans un environnement qu'ils dables rubans de sable furieux
leur espèce. ont amené avec eux. qui peuvent couvrir six à sept
' Buisson-baudet, primevère du ll en va autrement des Fre- mille kilomètres de plaine et
soir, cactus-tonneau, buisson men. Se déplaçant librement, atteindre jusqu'à sept cents
créosole forment de loin en loin poussés par des nécessités natu- kilomètres/heure, emportant
des plaques de broussailles épi- relles : I'eau, le commerce... ce tout sur leur passage, sable,
neuses. sont des nomades qui, pour poussière, n'importe quoi, ron-
Les esse,rces sauvages capa- échapper à l'autorité impériale et geant la chair et réduisant les os
bles de résister tant à une forte sauvegarder leurs coutumes en fétus... des vasfes dépres-
chaleur qu'à une sécheresse pro- ancestrales, ont choisi de vivre sions de poussières qui connais-
longée sont pratiquement inexis- dans le Désert Profond, une sent des courants et des marées
tantes sur Dune. Seules quel- région totallement dépourvue engloutissant les imprudents...
ques palmeraies situées dans d'eau dans laquelle la vie est des Sables-Tambours, ces éten-
une région particulièrement pro- réputée être quasiment impossi- dues denses sur lesquelles cha-
pice aux réserves souterraines ble en raison de l'absence de cet que pas produit le son caractéris-
d'eau prospèrent. élément indipensable à la vie et tique d'un tambour, signe
des risques mortels provoqués annonciateur d'une mort pro-
La faune n'est quant à elle par la présence d'une espèce chaine...
guère abondante. Elle comprend
animale très particulière. Car le Désert Profond, en
des'espèces qui réussissent à se
maintenir malgré la pauvreté en
dépit de son état d'aridité
complet, est habité ou plutôt
ressources alimentaires et en
rongé par des vers géants qui
eau. Ce sont les renards à I e Désert Profond s'étend repèrent leurs proies aux ondes
poche, les souris-kangourous, L rur. une région située aux sonores. ll suffit d'une vibration
les lièvres du désert, les terrapè- alentours du pôle boréal mais ce infime mais régulière sur leur ter-
nes, les faucons, les hiboux pourrait tout aussi bien être le ritoire, comme des pas d'homme
nains, les aigles, les chouettes, cæur de la région désertique de à cent kilomètres, pour qu'ils se
les scorpions. les mille-pattes, votre monde préIéré. dirigent vers sa source en redou-
les araignées piègeuses, les guê-
pes, les mouches, les chauves-
Ce territoire sauvage et dessé- tables et gigantesques tueurs
ché est une immense mer de (certains atteignent la dimension
souris et quelques autres sable stérile dont la monotonie colossale de quatre cents mètres
encore... Le bétail est rare et les dunaire n'est rompue que par de long).
animaux domestiques inconnus
car le prix de I'eau dont ils ont
besoin pour vivre est prohibitif
(gare aux familiers !). D'une
façon générale, la faune du
désert se caractérise par le fort
développement du sens de l'ouie
et par sa couleur isabelle qui lui
permet de se protéger de ses
ennemis éventuels.
La population humaine est,
elle aussi, soumise à la dureté
des conditions de vie. Dans le
roman, elle se compose
(le Peuple des
d'autochtones
Creux et des Sillons dont il n'est
fait mention que ci et là et des
Fremen, survivants des Vaga-
bonds Zensunni) et de colonisa-
teurs impériaux et impérialistes

t9
Leur énorme corps annelé leur Voir l'avenir équivaut, en
permet de se déplacer très rapi- effet, à être prisonnier du futur,
dement sous et sur le sable, leur sans la moindre possibilité de
force d'écraser ou d'ensevelir changement. N'est-ce pas enle-
quiconque à moins de dix ver toute subtilité aux aventures
mètres, leur constitution que de créer des voyants au pays
d'entailler < superficiellement > des aveugles ?
les roches afin d'attaquer les La lecture du cycle de Dune
êtres réfugiés dans des anfrac- apporte une réponse nuancée et
tuosités et enfin leur gueule cir- satisfaisante.
culaire d'avaler leurs victimes. Le véritable don de prescience
Encore appelés Grands-Pères n'est accordé qu'aux individus
du Désert ou Vieux Pères de dotés de qualités personnelles
l'Eternité et < mythifiés > par le très exceptionnelles et qui ont
peuple fremen sous le nom de été éduqués et conditionnés
Shai-Hulud, ce sont des ani- pour cela (les Sæurs du Bene
maux non intelligents, les plus Gesserit, les Navigateurs de la
remarquables par le rôle qu'ils Guilde par exemple). Et même
jouent dans l'écologie et l'écono- dans ce cas, la prophétie n'est
mie de Dune. pas pure, L'Epice n'accorde
Ce sont eux, en effet, qui, qu'une vision trouble de plu-
d'une manière détournée, épui- sieurs possibles relatifs et il faut
sent toutes les réserves d'eau parfois choisir vite et bien...
des couches poreuses de la pla- Chez les autres personnes, sa
teforme rocheuse de la planète. consomma!ion provoque une )
mais par ailleurs, pourtant, leur crédulité notoire, comme par
présence est d'une importance exemple chez les Fremen qui se
capitale par la place que tiennent passionnent pour les présages et
ces Fléaux des Profondeurs les signes d'avenir...
Désertiques dans la production
de I'Epice avec qui ils vivent en
symbiose.
L'Epice ! cette extraordinaire
substance que l'univers entier
réclame et dont le Désert Pro- Les Fremen, un peuple libre et sauvage,
fond est l'unique source ! Poison
subtil et... insidieux, sans anti-
un peuple vivant en symbiose avec le désert...
dote, qui ne tue pas si on ne
cesse d'en prendre ! Produit de
santé et de longétivité le Plus r ire Dune. c'est devenir I'Epice dont leur sang est saturé)
précieux que I'humanité ait Fr"r"n. i'".t aussi réaliser
Il- que et dissimulent leur corps dans
jamais connu ! Pétrole psyché- tout mode de vie, une large robe flottante, serrée à
délique qui permet de prendre toute culture ne peuvent se com- la ceinture, sous laquelle ils por-
les vents de I'avenir ! prendre qu'à partir d'un ensem- tent un étrange vêtement étan-
Sans elle pour catalyser la ble écologique d'idées et de che destiné à les préserver des
prescience linéaire des Naviga- valeurs. C'est vouloir sinon inté- dangers mortels de la déshydra-
teurs de la Guilde, les voyageurs grer les Fremen dans nos pro- tation. Protégés par cette tenue
de l'espace ne franchissent les pres créations ludiques, du appelée < distille >, les Fremen
parsecs qu'à la vitesse d'un moins les prendre en exemple ne perdent jamais plus d'un dé à
escargot ! Sans elle, ni les d'un peuple dont l'état d'esprit coudre d'eau par jour et peuvent
Diseuses de Vérité, ni les se définit par une profonde com- se désaltérer du liquide saumâtre
Révérentes-Mères du Bene Ges- plicité avec leur environnement. (l'humidité dégagé par le corps)
serit ne peuvent plus accomPlir recueilli dans les diverses
leur office ! Sans elle, les gens poches.
vivent et meu rent selon f,; hysiquement, les Fremen
I'ancienne norme I | . semblent le plus souvent
On peut se poser la question rabougris et faméliques. Mais, il
de savoir si l'Epice est véritable- ne faut pas se laisser abuser par I es Fremen vivent en tribu.
ment intégrable dans les ieux de leur apparence car leur expé- L Lorsqu'ils ne voyagent pas,
rôle. Ne risque-t-elle Pas de rience de survie les dote d'une ils résident dans des complexes
déséquilibrer le savant dosage force et d'une vitalité réelles. caverneux, creusés dans les
des créations par les avantages lls ne laissent voir que leurs diverses chaînes montagneuses
qu'elle accorde à ses utilisateurs yeux complétement bleus, d'un de Dune. Chaque communauté
(même si on tient compte du fait bleu profond et sombre, sans le tribale s'organise ainsi en vérita-
quelle est rare donc chère) ? moindre blanc (cela tient à ble métropole troglodyte qu'ils
L'économie de cet élément
inestimable est portée au rang de
vertu suprême. La moindre trace
d'humidité doit être récupérée.
' Ainsi chaque goutte qui se
forme dans les poches du distille
est si précieuse que les Fremen
se retiennent de respirer à l'air
libre.
Même les morts ont leur rôle à
jouer. lls ne sont pas enterrés
quel gaspillage quand on sait
-
que le corps humain se compose
de soixante-dix pour cent-
d'eau !... - mais vidés de leur
liquide. C'est ce que les Fremen
appellent le gage de I'eau : la
chair d'un homme lui appartient,
mais son humidité revient à sa
tribu.
Ce souci de l'éconornie porté à
un point extrême fait que les Fre-
men recyclent même leurs excré-
ments, à I'aide d'un distille. Ainsi
créent-ils une véritable économie
en circuit fermé, une véritable
symbiose entre l'homme et la
nature...
La rareté de l'eau rejaillit non
nomment sietch. La loi du désert quel sietch sans être inquiétés et seulement sur la vie sociale mais
leur rappelant sans cesse que nul un talisman car il est fabriqué à encore sur la vie spirituelle des
ne peut obtenir nourriture, sécu- partir d'une dent d'un vert Fremen.
rité, liberté par son seul instinct, géant. C'est la dent de Shai- Le sens de la valeur suprême
leur premier objectif est d'assu- Hulud et il leur faut l'honorer, que représente l'eau, plus que
rer la survie de ce sietch. C'est pourquoi, la coutume veut les distilles, le rationnement,
C'est pourquoi ils s'imposent qu'une fois sorti de son four- plus que les peaux desséchées,
une discipline très rigoureuse et reau, il ne l'y rejoigne qu'après les marchands d'eau, les ramas-
cela dès leur plus jeune âge et avoir été purifié, c'est-à-dire seurs de rosée, c'est la vie, avec
quel que soit leur sexe. qu'après avoir fait couler le sang. ses rites et son symbolisme qui
Tout jeune, ils apprennent à Et cette obligation est assez nous la donne.,. C'est l'eau !
survivre dans les conditions pressante, car le krys à la pro- Ainsi, la plus grande preuve
rigoureuses du désert et à en priété de se désagréger lorsqu'il d'affection qu'ils puissent don-
déchiffrer les signes, car la tribu est éloigné, pendant une dizaine ner à un individu est de < répan-
ne peut s'encombrer de poids de jours, du champ électrique de dre leur eau )) pour ou sur lui,
morts. lls savent très vite, captu- l'organisme humain. c'est-à-dire pleurer. De même
rer divers petits mammifères, Les enfants n'acquièrent la que le plus grand honneur qu'ils
reconnaftre toutes les racines, qualité d'adulte et le titre vérita- puissent faire à leur hôte, c'est
graminées et autres plantes ble de Fremen qu'après avoir cracher devant lui.,. Car c'est
comestibles, lire le temps en exa- réussi l'épreuve de raison, Celle- faire don de son humidité...
minant le dessin des sables ci consiste à chevaucher un ver Et si le gage de l'eau a bien
balayés par le vent... lls sont des sables. C'est pour eux le une fonction utilitaire, son
aussi conditionnés à l'art de la signe révélateur de leur liberté et symbolisme est tout aussi évi-
marche fremen qui consiste à de leur indépendance puisque dent quand on sait que le liquide
progresser selon un rythme leur univers n'est plus limité par ainsi recueilli est versé dans la
brisé, imitant les échos naturels la capacité des autres. citerne tribale... Le souvenir du
du désert, afin de tromper les Mais ce qui caractérise le mort peut de la sorte vivre aussi
vers géants aux aguets des plus la discipline à laquelle longtemps que durera la
bruits réguliers de I'humain. tous les Fremen doivent se mémoire des hommes.,.
Dès qu'ils sont en âge de se soumettre pour vivre en lsolés du reste de I'univers,
battre, ils reçoivent de leur tribu, tribu, c'est leur règle de con- sachant pertinemment que
en gage de leur allégeance duite à l'égard de l'eau : ils l'accomplissement individuel ne
envers la communauté fremen, sont, en effet, éduqués à ne rien peut etre que dans une société
un couteau sacré : le krys. C'est gaspiller qui puisse receler de organisée, fondée sur l'effica-
à la fois un emblème qui leur per- l'humidité et à ne penser, à cha- cité, la dureté, la lutte pour la
met de pénétrer dans n'importe que instant qu'à I'eau. vie, le loi du plus fort, les Fremen

2l
voient dans le sietch le modèle ter comme des événements iné- et le geste qu'il faut faire pour
de vie pour la tribu, l'unique luctables et périodiques. l'assouvir... Une de leurs maxi-
source de toutes pensées à partir De cette approche de l'uni- mes dit aussi que la possession
desquelles, chacun peut avancer vers, ils ont tiré deux choses : de l'eau en grande quantité dans
dans l'existence comme dans le une croyance fantastique dans le désert peut conduire un
monde. les présages, les signes et dans homme à la fatale négligence. Et
leur propre destinée, mais aussi si un autre de leurs proverbes
r 'influence des conditions le goût des leçons sous forme qu'ils attribuent à Shai Hulud
L a" vie et du milieu d'analogie. C'est ce qu'ils appel- leur préconise d'être prêt à
ambiant ont évidemment des lent le jeu des énigmes. Et il y a apprécier ce qu'ils rencontrent,
répercussions sur le carac- des milliers d'énigmes dans leur langage et leurs attitudes
tère et la mentalité spécifi- l'éducation des Fremen. Par restent pourtant limités par une
ques des Fremen. exemple : qu'est-ce que le grande prudence vigilente. lls
A l'image du désert implacable silence ? considèrent, pa r exemple,
et de cette vie qui se mêle étroi- L'ami du pourchassé. comme hostiles tous ceux qui
tement à la mort, ils forment un Mais si leur infortune est le fait sont vus au loin, jusqu'à ce qu'ils
peuple impitoyable et cruel : d'autres hommes, ce peuple jettent en l'air une poignée de
lls n'hésitent pas, pour garan- fataliste redevient d'une férocité sable, geste qui a une significa-
tir la sécurité de la tribu, à aban- sauvage qui se teinte alors d'une tion profonde puisqu'il veut dire:
donner les aveugles au désert et rancune sanguinaire. Dans ce ( nous partageons le même far-
à éliminer quiconque, qui par cas, les Fremen ne pardonnent, deau, le sable est notre unique
son comportement ou ses activi- ni n'oublient les offenses qui leur ennemi... l.
tés, met le groupe en danger. sont faites.
lls considèrent aussi que le Parce qu'ils affrontent la loi du
corps humain est en fait une minimum, ils constituent un peu- ire Dune, c'est découvrir
; tout
véritable citerne ambulante. ple qui ne parle jamais de proba- l- cela et bien plus encore.
C'est pourquoi, ils tuent tous les bilités mais de possibilités, un Mais il n'était évidemment pas
étrangers à Dune pour prendre peuple prudent. lls savent que possible d'aborder sérieusement
leur eau. Cadeau de Shai-Hulud, leur survie dépend de la connai- tous les thèmes intéressants qui
pensent-ils... sance qu'ils ont de leurs limita- animent cette captivante croi-
C'est aussi un peuple fata- tions individuelles et de leur sade écologique, économique et
liste et cela se comprend. Les capacité à se dominer. C'est religieuse, où tout rejaillit sur
Fremen sont, en effet, témoins pourquoi, on ne rencontre tout, pour donner une vision
de nombreux malheurs qui jamais de Fremen cupide et cohérente de la lutte d'un
s'abattent sur eux sans qu'ils n'y impulsif. Tout au contraire, ils homme face à l'histoire.
puissent rien (songez, par exem- restreignent leurs désirs à ce qui Et puis, si vous lisez Dune et
ple, aux tempêtes, à la sé- est utile. Ainsi par exemple, ils sa suite, vous vous apercevrez
cheresse, à leurs exodes ré- n'emportent avec eux que ce qui que les Fremen ont raison de dire
guliers...). C'est pourquoi, ils leur est nécessaire, rien de plus que l'on ne peut quitter Dune
deviennent peu à peu philoso- et s'accordent un délai de sans en emporter un peu avec
phes et apprennent à les accep- réflexion entre l'envie qu'ils ont soi...

L'auteur :

Frank Herbert est né en 1920 à Tacoma, aux Etats-Unis. Après avoir fait ses études à l'université de Washington, il a exercé tour à
tour un certain nombre de méliers : photographe, cameraman, présentateur de radio, psychanaliste, lout en faisant divers travaux de
recherches : géologie sous-marine, botanique, psychologie, ethnologie. Ces expériences variées ne sont pas sans lien avec Ie relali'
visme généralisé qui s'exprime dans son æuvre majeure DUNE (Prix Nebula 1965, Prix Hugo 1966) Ed. Presses Pockel no 5069 et
5O7O et ses suites: LE MESSIE DE DUNE, LES ENFANTS DE DUNE - Ed. Presses PocKet n" 5073 eÎ nO 5167 _ L,EMPEREUR-
DIEU DE DUNE - Ed. Robert Laffont.

----a--
--'
-----_,

22
Nous recevons assez f réquemment au courrier des idées d'objets magiques, de monstres ou de sorts. Nous vous en
présentons certains ci-des5ous, en émettant toutefois une double réserve : il ne s'agit nullement d'objets ou de sorts
OFFICIELS venant dé telle ou telle marque ou société et notre intention n'est nullement de les officialiser en les incluant
dans cette rubrique. Not.is ne faisons qu'être votre porte-parole, à vous, joueurs et maîtres de jeu...

flu bonheur
des îtlaiesl

LE FOURREAU MAGIOUE 20 + d20 charges. Une fois celles- LES GANTS DE BRONZE
par Hervé Kieffel ci épuisées, il deviendra maudit : Sort de magicien
bien que les 2 premières particulari- par Alexandre Marrot
tés restent efficaces, les 2 autres
Ce nouvel objet magique, créé ily fonctionneront à contre-sens. Le
a un siècle par le célèbre Agagax fourreau < recrachera > la rouille et
les impuretées accumulées sur Niveau : 2
hui en fit cadeau à sa fille, une toute atme qui y est glissée. De Durée du jet : 2 segments
Amazone), a quelques pouvoirs
plus, une malédiction permanente Durée : 1 round + 1/niveau
forts intéressants :
Aire d'effet : 1 ou plusieurs
1 . ll s'adapte instantanément à rendra l'arme < désobéissante ) :
créatures
toute épée ou toute sague. La une modification profonde de la
matière la rendra difficilement Composantes : V, S
forme initiale, de la taille d'un Jet de protection : Spécial
dart, s'allonge et se rétrécit à maniable.
l'introduction et l'extraction Le tout aboutit à un malus de
d'une lame plus longue. - Zau toucher et - 1 aux dégâts,
2 . Les champs de force très puis- et ce de façon irréparable (même Ce sort permet au magicien de
sants mis en æuvre par cet par un Dispel Magic ou autre). faire apparaltre une paire de gants
objet compensent le poids de Les mêmes règles s'appliquent de bronze par 3 niveaux qu'il a
l'épée qu'il porte, de sorte que avec les armes magiques. Tout atteints. Ces gants se déplacent à
l'encombrement global soit nul. comme elles d'ailleurs, le fourreau a 25" el sont capables d'immobiliser
3 . Le fourreau peut sécréter des sa ( personnalité >. ll n'agira jamais totalement une créature de 2 Dés
substances magiques d'aspect sur une arme imprégnée du Mal (ou de coups par niveau du magicien.
visqueux et gélatineux qui, en du Bon, suivant le type de Une victime qui totalise 34 points en
10 mn, peuvent lustrer, net- fourreau). Dextérité PLUS lntelligence est
toyer, désinfecter, polir, faire Valeur en xp : 1 600 autorisée à effectuer un jet de pro-
briller l'épée qui y est rangée. Valeur en gp : 5 @0 tection. Si elle le réussit, elle
Pour cela, il doit dépenser 1 esquive les gants ; si elle le rate, ou
charge. Et en dépensant 2, il si elle ne totalise pas le nombre de
peut également, en 20 mn, inhi- points requis, elle est immobilisée à
ber une rouille superficielle. terre, quelle que soit sa Force.
4 . En dépensant 2 charges pour un Un magicien de niveau supérieur
dart ou une dague, 3 charges à 3 peut lancer plusieurs paires de
pour une épée, le fourreau gants sur plusieurs créatures diffé-
magique peut aiguiser une rentes. Cependant, la deuxième
lame, lui conférant ainsi un paire est lancée 1 segment plus tard
bonus de + 1 au toucher et aux que la première et ainsi de suite à
dégâts sur les 3 prochains raison d'une paire tous les seg-
coups portés, Cet aiguisage se ments suivants jusqu'à concurrence
fait en 10 mn pour les armes tra- du nombre total possible. Si le
ditionnelles, en 15 mn pour les magicien est touché, doit esquiver
armes en bronze, en 20 mn un projectile ou est interrompu pour
pour les armes en argent. Les une cause quelconque, le sort cesse
lames en or pur, très maléables, de lui permettre de lancer des gants
sont riguisées en 5 mn. à partir du moment où il est inter-
Un fourreau magique contient rompu.

23
nos amigs...
les Bêtes
Celles-ci ne peuvent guère fabriquer Porter un coup dans la chair du
assez d'acide pour faire fonctionner monstre implique un jet de protec-
les deux trompes en même temps, tion de l'objet blesseur, avec bonus
LE CHLORHYDRON ou alors à moitié portée chacun. de + 4. En cas d'échec, l'arme est
par Hervé Kieffel Après chaque jet, il leur faul 2 attaquée par l'acide interne du
rounds pour refabriquer I'acide chlorhydron.
nécessaire à un nouveau jet.
Fréquence : rare Toucher I'animal à main nue
Nombre : 1
Tout être vivant pris dans un tel entraîne 1-4 points de dégâts.
C.A. :7 cône subit 2-12 points de dégâts. Le monstre est insensible à toute
Mouvement : 5" Tout objet pris dans le cône doit attaque basée sur I'acide, mais les
Désdevie:5+2 faire un jet de protection contre attaques de nature électrique lui
Type de trésor: - l'acide. font double-dégât.
Alignement : N (NE) Si I'acide atteint les yeux, un jet
lntelligence : basse (5) contre la paralysie s'impose, avec Le chlorhydron est un monstre
o/o dans repaire : 0 %
malus de - 2 sur le dé. Enpour
cas errant; il n'a pas de repaire. ll vit
Attaques : 2 (griffes) d'échec, la victime est aveugle dans les régions tempérées, de pré-
Dégâts : 1-411-4 4-16 tours. Se rincer les yeux divise férence chaudes et humides, et se
Att. Spé. : acides ce temps par 2. nourrit exclusivement de poissons.
Déf. Spé. : rés. acide
Résis. Mag. : normale
Psioniques : -
Taille : M (5')
x.p. : 425 + 6/point de
coup

Le chlorhydron est une créature


fort hideuse. De taille humaine, elle
a les caractéristiques de tout huma-
noide dûment constitué. Toutefois,
sa peau et sa chair ont un aspect
gélatineux de couleur bleuâtre plu-
tôt repoussant.
Ses mains sont équipées d'une
double-griffe chacune, dont le
monstre se sert pour attaquer.

Làs yeux globuleux du chlorhy-


dron lui permettent d'observer net-
tement un objet dans un champ de
180o. ll n'a pas d'oreille externe
(c'est un simple orifice), ce qui lui
confère une oui'e très médiocre. Sur
le sommet de son crâne dénudé se
trouvent deux espèces d'entonnoirs
orientables dans tous les sens.

Chacun d'eux produit un jet \)-?r""


1-

d'acide chlorhydrique concentré sur


un cône de 20 pieds ou yards de
long, avec un diamètre final de 1
pied ou yard.

La'syrthèse de cet acide est


assuré par des glandes spéciales

24
{ ''Y"6
Les tables regroupées ci-dessous vous permettront de trouver tous les renseignements indispensables sur le
Paladin (sous-classe des Guerriers). Le livre d'où sont extraites ces tables est noté en abrégé PH pour le Livre des
Joueurs {Player Handbook}.

Caractéristiquec (PH p. 22) ll ne peut garder aucune richesse, conservant sur lui uni-
quement de quoi subsister modestement, de quoi payer
Sous-classe de guerrier. ses suivants (henchmen), ses hommes d'armes et ses
- Alignement obligatoirement Bon Droit (LG). seryiteurs ainsi que de quoi construire un château.
- Minima '. 12en force, 9 en intelligence, 13en sagesse, 9 10 o/o de tous ses revenus (trésors, gages, ...) doivent
- en constitution et 17 en charisme. être versés comme dlme à toute institution religieuse
Si le paladin a plus de 15 en force ET en sagesse, il a charitable d'alignement Bon Droit choisie par le paladin
- droit a un bonus de 10 o/o en points d'expérience. (pas à un Personnage-Joueur clerc).
Points de coup : 1d10 plus, éventuellement, bonus de Le paladin ne peut avoir que des suivants (henchmen)
- constitution (1 à 4 pointsljusqu'au 9" niveau. Au-delà, Bon Droit (LG) ; il ne s'associera qu'avec des personna-
le paladin gagne 3 points de coup par niveau (sans ges et des créatures d'alignement Bon ; le paladin ne
bonus). peut se joindre à un groupe d'aventuriers à tendance
Combat et sauve sur les mêmes tables que le guerrier. Neutre et non-Mauvaise que dans le cadre d'une seule
- expédition ayant de plus un but se définissant comme
Bon.
Le paladin bénéficie, de part son statuts, des avan- Si possible, le paladin utilisera les services ou formera
tages suivants : une alliance avec des personnages Bon Droit, joueurs
ou non, clers ou guerriers (issus de la noblesse).
Détection du Mal dans un rayon de 60 pieds, à la condi- Le paladin ne peut pas avoir d'hommes armés à son ser-
- tion que le paladin soit concentré sur son désir de le vice, contrairement à un guerrier.
découvrir et de le localiser dans une certaine direction.
- Tous ses jets de protection sont à +2 sur le dé.
- lmmunité à toutes les formes de maladies naturelles.
- Habileté < d'imposition des mains > une fois par jour,
sur lui ou sur les autres, afin de soigner (2 points de
coups restaurés par niveau d'expérience du paladin).
- Habileté de soigner les maladies de toutes sortes, une
fois par semaine tous les 5 niveaux d'expérience ; par
exemple, une fois par semaine pour un paladin de
niveau 1 à 5, deux fois par semaine pour un paladin de Races possibles (PH P. '.
niveau 6 à 10...
- Fmanation continuelle d'un < Protection contre le Mal > - Humain
autour de lui dans un rayon de 1" (3m).
Au 3" niveau, le paladin peut ( tourner > les morts- Multiclasses {PH P. 32)
vivants, les diables et les démons comme s'il était 1"' - Aucun
niveau de clerc. Ce pouvoir est croissant : un paladin du
$ niveau ( tourne ) comme un clerc de 3" niveau. Armes et armures permi:
A partir du 4" niveau le paladin peut ( appeler > son che- (PH P. 19)
val de guerre. Cette créature est un cheval de guerre
lourd, ayant sd8 + 5 points de coup, classe d'armure 5 et - Armure : quelconque
Bouclier : quelconque
la vitesse d'un cheval de guerre moyen (18") ; l'appari- - Arme : quelconque (*t
tion de cet animal est magique ; mais un tel cheval ne -
_ FIUIIE : UUI
pourra, en Gas de perte, être remplacé que tous les dux
- Poison : jamais
ans.
Si le paladin possède une Epée Sacrée (Holy dword), il (*) Les personnages de roin. I
projètera un cercle de pouvoir de 1" de dianÈtre (1,50 m) ne peuvent pas emplorâ
lorsgu'il sortira son é@ du fourreau et la tiendra en long ou toute arrne de plus :
(3,60 m) de long. Ceux de moins :
main. Ce pouvoir lui permet de faire < Dissipation de la livres (45 kgl ne peuvent pas _
magie p à un niveau équal à son niveau de paladin. l'arbalète lourde ou les armes de :
Au $ niveau, le paladin a la possibilité d'employer des 200 po en équivalent-poids.
sorts de clerc. En revanche, il ne pourra jamais employer
des parchemins de sorts (sauf czux utilisables par les Apprentissage des armes
guerriers). (PH p. 37)

- Commence avec 3 armer


Gagne une arme tous
Los rætrictions suivantes s'appliquent au paladin : - niveaux (4,7,10...1.
ll ne pout jamais posséder plus de dix objets magiques - A un malus de - 3 au to-
- dont pas plus de : 1 armure, 1 bouclier, 4 armes et 4 pour toute arme non maîr
autres objets magiques. Les flèches magiques comptent
avec J'arc magique comme une seule arme.
Table de progression (PH p. 2a)

Points
d'expérience
Niveau ,ffi$ riu"
0-27æ I 1 Galant (Gallant)
2751-55æ 2 2 Garde (Keeper)
5501-12000 3 3 Protecteur (Protector)
12001-240m 4 4 Défenseur (Defender)
24001 -45000 5 5 Tuteur (Warder)
45001-95000 6 6 Gardien (Guardian)
95001 -175000 7 7 Chevaliet (Chevalier)
175001 -350000 I 8 Justicier (Justiciar)
350000-700000 I 9 Paladin (Paladin)
700001-1050000 r0 9+3 Paladin du 1S niveau
1050001-1400000 11 9+6 Paladin du 11" niveau

Ajouter 350 000 points d'expérience et 3 points de coup par niveau supplémen-
taire au-delà du 11".

Runes vous aide : Le Paladin


par Sylvain Donnet

Nombre de sorts connus du paladin (PH p. 24)

Niveau Niveau de sort


du paladin du clerc

1234
9 1

10 2
11
.12
21
.2 2
13 221
14 321
15 3211
16 3311
17 3321
18 3331
19 3332
n 3333
ll est à Signaler que le Paladin n'a pas droit, con-
trairernent aux clercs, aux bonus de sorts dus à
une bonne gagesse.
Tresor, où ço ?
par Bruno Patin
aidé de Jean-Marc Pinaud
I I était une fois Pa Bho le Kobold, qui avait reçu pour les avantages qu'ils procurent au personnage. Prenons
I mission de garder, seul, la grande relique de son peu- comme exemple Eric l'lnvincible, guerrier de 3" niveau,
I ple (5 pouvoirs majeurs, aucun effet mauvais...). Un possédant une épée +2 et un anneau +1 :son arme
jour, Laloeilenbouillie, guerrier 2" niveau de son état, se magique lui donne la table de combat d'un guerrier de
promenant dans la campagne, se trouva nez-à-nez avec niveau 5 ou 6, son anneau de protection le situe entre les
Pa Bho. ll le tua d'un coup, et, fier de son exploit, put niveaux 4 et 5, mais ses points de coup restent ceux d'un
enfin.arborer une relique, comme tous ses petits camara- 3" niveau. Je dirais qu'il a la puissance d'un guerrjer 5"
des. niveau <r standard >, En ce qui concerne les jeteurs de
sorts, je tiens compte des parchemins, qui peuvent faci-
Bon, d'accord, cet exemple est exagéré, mais à lement accorder plusieurs niveaux fictifs à un person-
peine ! Oui n'a pas déjà vu-une partie de D8D où le tré- nage. Cette méthode est relativement rationnelle et per-
sor ressemble à une pochette-surprise ? met d'éviter, en tout cas, que des aventuriers se promè-
Certes, sans aller chercher si loin, équilibrer trésor et nent en touristes dans un donjon, en remarquant à peine
monstre n'est pas une tâche facile, c'est même une des les monstres qui le peuplent. L'efficacité des joueurs
difficultés majeures que rencontre le MD créateur. Et ce peut aussi être prise en compte, l'astuce et la coordina-
n'est pas la liste donnée dans le Monster Manual (rubri- tion d'une équipe pouvant valoir un ou deux niveaux de
que Treasure Typel qui peut lui être d'un grand secours. plus. Dernière remarque : se méfier des estimations du
Les quelques réflexions qui suivent pourront peut-être DMG quant à la valeur des objets magiques : le Scarabée
vous aider. de Protection (Scarab of Protection), qui donne une
Premier point : la protection de vos trésors. La table résistance à la magie plus intéressante que la résistance
du DMG lp. 174l, indique le niveau du monstre le plus < classique > (car indépendante du niveau de l'agres-
puissant que vous pouvez opposer à vos personnages. seur) est très sous-évalué par le livre.
Mais pour utiliser cette table, il est nécessaire de connaî- Deuxième point : la localisation des trésors. Elle doit
tre le niveau des aventuriers, et là, les choses se compli- être, bien sûr, le résultat logique du reste du scénario.
quent. Le niveau réel d'un personnage ne peut pas être J'explicite : Ragnar le Dragon Rouge, lors de I'effondre-
confondu en général, avec son niveau < marqué sur la ment de l'Empire des Nains, s'est emparé d'une mine et
feuille >. Pour évaluer la différence, due essentiellement en a fait son antre. Un rubis légendaire se trouvait alors,
aux objets magiques, j'essaie pour ma part de quantifier par hasard, dans cette mine et Ragnar, pour le protéger,

29
le mit dans un petit coffret piégé... On peut admettre Le principe est le suivant : un personnage donné
qu'il ait obtenu ce coffret d'une manière ou d'une autre, (ayant un certain nombre de Points d'Expérience, ou
mais comment le manipule-t-il avec ses énormes griffes ? Pex), ne < doit > pas posséder (donc découvrir) d'objets
Et encore, Ragnar, étant intelligent, pourrait éventuelle- trop puissants pour lui (d'un < niveau > trop élevé) ni en
ment s'attacher les services d'une créature plus petite, trop grande quantité. Comme un petit exemple vaut
un homme par exemple, que l'on retrouverait dans le mieux qu'un long discours, je vous présente Aslai le
scénario... Mais combien a-t-on vu de cavernes Rusé, voleur patenté. ll est I'heureux propriétaire d'une
piégées... par des ours ? Des erreurs comme celle-là dague enchantée +1, et d'un tapis volant. D'après le
mettent en péril la cohérence même de I'univers des DMG, la dague vaut 100 pex et 750 po soit un total de
aventuriers, et ôtent, à mon sens, une grande partie de 850. ce qui lui donne dans la table I un niveau et un
l'intérêt de l'aventure. potentiel de 1. Le tapis volant, lui, vaut 7500 pex +
Troisième point : l'équilibre personnages-trésors magi- 25000 po, soit 32500, ce qui le place au niveau 4, poten-
ques. J'utilise personnellement une méthode mise au tiel de 10. Aslai a 12345 Points d'Expérience (il est au
point avec quelques amis, et qui est basée sur les deux niveau 5) et d'après la table ll, il ne devrait pas posséder
tables suivantes : d'objets de < niveau > supérieur à 3 (ce qui n'est pas le
cas, à cause du tapis volant), et la somme des potentiels
Table I de ses objets {10 + 1 :11 actuellement} ne devrait pas
Niveau dépasser 8, Aucune des deux conditions n'est respec-
Po
Pex +
de l'objet Potentiel
tée ! Deux explications possibles : soit AslaT est un per-
sonnage très bien joué, qui équivaut à un personnage de
o-27æ 1 1 quelques niveaux en plus, soit son MD fait des paquets-
2751-15000 2 6 cadeaux gratuits, ce qui, hélas, est le cas le plus fré-
15001-25000 3 8 quent. Et bien sûr, nous connaissons tous des exemples
25001-32500 4 10 dix fois pires que celui d'Aslai... Dommage. Le jeu est
32501-rt0000 5 13 déséquilibré et perd de son intérêt.
40001-50000 6 16 Comment utiliser ces tables pour les contenus des tré-
50001-80000 7 24 sors (en dehors de la cohérence du scénario) ? Pour ma
80001-110000 8 30 part, je calcule le potentiel total ( permis D au groupe
110000+ 9-10 50 d'aventuriers, et le niveau maxi qui sera celui de l'objet le
plus puissant du trésor. Puis je distribue le potentiel en le
concentrant en peu d'objets puissants (en veillant à leur
Table ll < niveau >), ou en l'éparpillant en beaucoup de petits
Pex du Potentiel Niveau objets. C'est une méthode très souple, et simple.
personnage maxi des objets Ouatrième point : I'argent, ou plutôt I'or, tout dépend
du MD ; respecte-t-il ou non les règles de paiement des
0-2000 1 1 montées de niveau données p. 86 du DMG ? Si oui, alors
2001 -4000 4 2 il doit couvrir d'or ses aventuriers pour qu'ils puissent
4001-8000 6 2 profiter de leurs points d'expérience ! Je conseille de
8001-18000 8 3 diviser les tarifs par 10 au moins. lly certainement encore
18001-35000 I 4 beaucoup de choses à écrire sur ce sujet, surtout par
35001-70000 15 5 comparaison avec les autres jeux de rôle, mais c'est une
70001 -125000 25 5 autre histoire.
125001-250000 30 6 Un dernier mot : je vous propose une méthode et vous
250001-500000 N 6 êtes tout à fait libres de changer les chiffres dans les
500001-750000 45 7 tables si vous estimez qu'ils ne sont pas bons. lls sont le
750001 -1000000 55 7 résultat de parties nombreuses et variées, mais, après
1000001 -1250000 65 8 tout, il y a bien 36 manières de préparer un æuf au plat,
1250001 -1 500000 80 I alors... Ou'Athéna vous garde ! tr
1 500001 -1750000 100 10
1750000 + etc. 10

êuft

30
l\r\sç, .*: RPatig ear\erin

bq l*t';hP\
Ôc
Q
n^,)X:;'*e
]pux coincéreMJestaccuréàraréponseratare:
- n Ce doit être l'æuvre d'un savant génial... >
Le joueur moyen n'a plus qu'à avaler bravement sa
a réussite d'une partie implique la participation salive et à faire preuve du plus grand stoibisme. Le-peut
réa-
active et concertée du meneur de jeu et des lisme agonise, pitoyable, à ses pieds. Et il n'y
rien !...
-ll existe
JOueurs.
un certain nombre d'écueils que l'on peut évi- Nous nous trouvons face à l'avantage principal, et au
ter, nombredepetitsélémentsqui participentàlaréalisa- risque majeur de tout jeu de rôle réaliste: la connais-
tion de ce tout qu'est une partie réussie. sance partagée du monte tel qu'il est...
Parmi les très nombreux thèmes abordés à travers les Avantage dans la mesure où il esi plus aisé d'incarner
jeux de rôles, il est possible de dégager deux grandes un journaliste contemporain ou d'il y a une cinquantaine
catégories : ceux dont l'univers est de pure < Fantaisie l d'années, qu'un elfe magicien, dont somme toute, on
(au sens anglo-saxon du terme), et ceux qui s'inscrivent ignore pratiquement tout.
dans un monde réel (existant ou ayant déjà existé). Et, inconvéniant, dans le second cas où l'on se
En d'autres termes, on peut difficilement considérer retrouve face à un joueur érudit qui tient à étaler son
qu'une partie de < Call of Cthulhu l, < Top Secret >, savoir.
< Merc >, < Boot hill > ou n Daredevils > puisse se Nous sommes en 1937. Robert Barnett découvre dans
dérouler de la même manière qu'une partie d'AD8D, de la main du truand qu'il vient d'abattre un Walter P. 38.
< Runequest > ou même de < Traveller >. - Blasphème, blasphème. < Le 6 août 1937, cette
ll s'avère rapidement que les qualités du Meneur de arme n'était pas encore apparue ! Untel décida de con-
Jeu seront différentes selon qu'on ait affaire à un thème cevoir un mécanisme qui... etc . C'était seulement en
< fantaisiste > ou réaliste. 1938 que l'ingénieur... etc. )).
Dans ce dernier cas, il va de soi que tout anachro- Si la remarque est valable sur le plan strictement histo-
nisme, toute erreur historique, politique, géographique rique, il faut bien reconnaître qu'elle n'ajoute rien au
ou autre constituera un frein au bon déroulement de déroulement global de la partie, au contraire.
l'aventure, ll est donc nécessaire d'effectuer des recherches
Le rattrapage le plus courant de ce type d'horreur est d'autant plus approfondies que la période concernée est
le désormais classique < c'est magique ), ou sa version proche
- donc théoriquement bien connue - et que les
SF < c'est une technologie supérieure >. Ce type d'atti- joueurs sont érudits. ll n'est bien entendu pas question
tude provient généralement, soit des erreurs décrites de passer une thèse sur < les USA et le reste du monde
précédemment, soit d'un manque de travail dans la justi- pendant le règne de LOVECRAFT )), mais cela permet
fication des événements rencontrés. toujours d'éviter de rencontrer le Docteur Livingstone en
Si de tels arguments peuvent en effet être avancés, ils Chine en 1924 (l presume ?).
ne devront en aucun cas être la justification d'un événe- De plus, les recherches ne doivent pas s'effectuer sur
ment, mais ils seront plutôt SA RAISON d'être. un plan purement historique ou politique, mais aussi
Le pendant < réaliste > de cette attitude sera la <r civili- d'un point de vue géographique : nous avons personnel-
sation perdue >, les ( armes secrètes >, les < savants lement fait passer un train en provenance de Los-
fous, quoique géniaux >, les <r sorcelleries qui ne sont Angeles en direction de New-York par Boston ! (Vous
pas de ce monde >,... aussi vous êtes obligés de chercherdans l'Atlas. Hum !,
Loin d'être inintéressantes, ces idées peuvent être /e que c'est bon de voir qu'on n'est pas tout seul).
point de départ de nouvelles et passionnantes aventures, De la qualité des recherches dépendra la qualité d'une
et ne deviendront en aucun cas un alibi spécieux. aventure, car aussi bien préparé soit-il. votre scénario ne
Si le < c'est magique D est symptomatique d'un man- sera pas suivi à la lettre par les joueurs qui s'empresse-
que d'imagination, de documentation ou de travail, il ront d'emprunter toutes les directions imprévues.
peut également être l'expression de la prise en défaut du Pour résoudre ce type de situations, il faut un sens
Meneur de Jeu. aigu de l'improvisation : lorsque 2 personnages décident
Prenons l'exemple de cette équipe de détectives des brutalement de se marier, en pleine mer et sur un cargo-
années 30 : bananier, (on vous.iure que ca nous est arrivé !), il faut
- ( Si vous voulez en savoir plus sur l'affaire Cas- réagir vite et bien. Seule une connaissance minima de la
sidy, rendez-vous à 23 heures au dock B quai 6... l, dit vie de < monsieur-tout-le-monde )) permet de ne pas se
une voix surgie d'apparemment nulle part... laisser démonter. ll faut donc faire appel rapidement à
Après quelques minutes de recherches dans la pièce des connaissances générales sur < la vie quotidienne >
où tous étaient réunis, les aventurier's découvrent avec de l'époque considérée. Ces connaissances peuvent très
étonnement un magnétophone miniaturisé. bien provenir de sources variées (films, livres. BD, ou
Le premier instant de stupeur passé, l'un des joueurs bien d'ouvrages spécialisés). En fait, une connaissance
rétorque: < Ouoi !, un magnétophone aussi petit en superficiellemaisgénérale,associéeàunsolidebon-sens
1930 ? Ben je croyais que c'était expérimental !!... )) font merveille.

3t
Les personnages non joués (ffPC ou PNJ), doivent pas de soulever vos joueurs, et de détailler la personna-
être beaucoup plus fouillés que dans les < Jeux Fantai- lité des NPC. ll faudra veiller à limiter les méfaits des
sistes > car ils vivent dans un monde dont la cohérence joueurs par l'intervention de l'appareil judicaire, des cou-
ne fait aucun doute. Ces personnages ne sont pas cen- tumes ou de la réprobation générale. Enfin on accen-
sés arrêter de vivre dès que les aventuriers leur tournent . tuera les effets fantastiques en les opposant à une cer-
le dos. ll faut connaître leurs motivations, leurs désirs, taine normalité.
leurs ambitions pour être à même de savoir comment ils Et maintenant-, heureux lecteurs, tel Moise descendant
réagiront face aur coupables desseins des joueurs, ou le Mont Sinai, préparez-vous à crouler sous le fardeau
même tout simplement pour savoir où ils peuvent se des tables de la Loi.
trouver à un moment précis.
Leur personnalité se doit d'être très fouillées car il est
rare que les interactions entre NPC et aventuriers se limi- LES 10 COMMANDEMENTS
tent à ce que les Américains nomment le r Hack and DU MAÎTRE DE JEUX RÉALISTES
Slash t (en français la < frappe >), comme c'est souvent
le cas en Héroib Fantasy. 1. Le < C'est magique D une justification jamais ne
ll arrive très fréquemment que les Meneurs de Jeu, par sera.
leur laisser-aller, autorisent les joueurs à commettre une 2, En revanche un bon point de départ constitueras.
multitude d'exactions sans pour autant les réprimer, 3. Une documentation soignée toujours tu prépareras.
ll est vrai que, à travers son personnage, un joueur 4. De < Monsieur-Tout-Le-Monde > le quotidien tu
peut enfin dépasser les limites de la Loi, et même parfois connaîtras.
de la décence ; il peut enfin faire tout ce qui lui est inter- 5. Du monde toujours tes joueurs connaissances ont,
dit dans la vi's réelle, et ce, sans risques. Et bien non ! jamais ne I'oublieras.
< Dura lex, Sed lex > ! La loi est la même pour tous, et 6. Tes NPC Pantins point ne seront.
les mondes réalistes sont policés. ll faut donc s'attendre 7. La Loi toujours tu t'appliqueras.
à en subir les conséquences. 8. Le fantastique soigneusement distillerus.
Refuser d'acquitter le prix de son ticket de trolley-bus 9. Au naturel l'étrange opposeras.
en exhibant une arme de calibre respectable en guise 10. A Runes toujours te réfèreras.
d'argument, risque de poser quelques problèmes.
Nous nous permettrons de rappeler que le port d'arme Toutefois, ce travail, s'il est obligatoire pour tout jeu
est sévèrement réprimé dans de nombreux pays, et ce, à réaliste, ne peut qu'être bénéfique aux autres jeux de
diverses époques. rôle, leur ajoutant ainsi une nouvelle dimension : la vrai-
Si le monde dans lequel les personnages évoluent est semblance... T
réaliste-, il n'empêche que plusieurs jeux y introduisent
des éléments extraodinaires au sens propre du mot.
Le problème qui surgit immédiaterÉent dès l'ajout
d'éléments fantastiques, est celui de leur accumulation.
Si certains jeux fantastiques ne provoquent plus le
moindre effet de surprise sur le joueur, cela est dû en
grande partie à une pléthore d'effets faciles et injustifiés.
D'ailleurs, ils ne sont souvent présqpts que pour satis-
faire le besoin d'esthétisme ou de références du Meneur
de Jeu.
Ainsi, un groupe d'aventuriers, entr'apercevra au
détour d'un marché, trop loin pour qu'ils puissent l'inter-
peller, la silhouette émaciée d'un albinos porteur d'une
épée noire : nous diagnostiquons un cas typique de ré1é-
rencite aiguë.
De même I'accumulation d'éléments fantastiques,
même justifiés, crée une certaine ( accoutumance )
impliquant une surenchère. C'est ainsi que les monstres
se succèdent tous plus hideux et idiots les uns que les
autres, pour ne parvenir à obtenir que des questions
ennùyées du type :< Ça baffe à combien tor uc ?... >
La surprise, l'étonnement, I'horrerrr même, laillit plus
de l'opposition du normal et du surnaturel que du nom-
bre, du sanglant, ou de l'horrible, (comparez un film
d'Hitchcok à un film granguignolesque).
Un physicien matérialiste sera plus angoissé de devoir
admettre l'existence d'un vampire, faute d'explications
rationnelles, qu'un personnage de D&D qui devra com-
battre une créature qui s'avèrera être son soixante quin-
zième Troll.
ll faut donc savoir distiller ses effets pour obtenir le
résultat escompté, les joueurs cherchant sans succès des
solutions rationnelles à un problème avant de se laisser
envahir par un sentiment de malaise ou de peur, face à
l'inconnu.
La maîtrise d'un jeu de rôle réaliste implique de solides
qualités d'improvisation, des recherches permettant de
faire face aux situations particulières qui ne manqueront

32
:WT tS
TTJNNf,
Rprr
par Henri Balczesak boîte ?!). Pour 160 francs, vous avez un jeu < économi-
que ), c'est-à-dire un livret de 100 pages (les règles)
accompagné d'un livret scénario de 8 pages et d'un
second livret de 16 pages, votre premier scénario-solo.
Auteur: Ken St-André Pas de dés, donc. Mais c'est fait exprès, puisque TetT se
Editeur : Jeux Actuels, sous licence Flying joue uniquement avec des dés à 6 faces que tout le
monde possède chez soi. (Ouoique, page 85 du livret de
Buffalo lnc.
règles, on apprend que I'auteur r a fait de son mieux
Dessinateurs : Rob Carver, Liz Danforth, Vic- pour n'utiliser que des dés à 6 faces,r,r, mais que les
toria Poyser autres dés étant désormais faciles à trouver, on pouvait
les utiliser pour déterminer les langues parlées par les
personnages. . . ).
r I y a des moments dans une vie de joueur où l'on se La lecture des règles est agréable. On se perd un peu
II sent bien seul, Des moments où tous les amis, les par- parfois parce que I'auteur fait référence à des données
tenaires, sont oc.cupés ailleurs. Alors, on spleene en qu'il nisxplique qu'un peu plus loin, mais avec un peu de
feuilletant quelques livres de règles et on imagine com- patience, tout se met en place aisément et on comprend.
ment on va concevoir de merveilleux modules pour plus La création d'un personnage, du moins dans le jeu
tard, lorsque tout le monde sera à nouveau réuni pour de base, est simple. Pas d'innovation marquante à ce
jouer... stade, les six caractéristiques (Force, lntelligence,
Certains d'entre nous sont isolés. lls habitent dans je Chance, Constitution, Dextérité et Charisme) sont tirées
ne sais quel petit village ou dans je ne sais quel quartier avec 3d6. On choisit une race et on débute au premier
reculé. .lls sont entourés de gens trop < sérieux ) pour niveau. Ça ressemble diablement à ce jeu - comment
jouer à autre chose que des jeux prestigieux, les échecs, s'appelle-t-il déjà ? qui est si cher et si complexe. On
le bridge ou les dominos.
-
choisit des armes, pas n'importe lesquelles en fonction
Beaucoup aussi sont curieux et aimeraient savoir ce de sa Force et de sa Dextérité, dans une liste qui com-
que sont ces fameux jeux de rôle dont on commence à porte des ustensiles aux noms curieux, comme Shams-
entendre parler si souvent. ll paraît que ce sont des jeux heer (no datchi, pour les connaisseursl, Pata, Shotel ou
compliqués qui se jouent à beaucoup et pendant des Manople. Heureusement que page 96 se trouve un lexi-
périodes de temps très longues, trop longues...
- A tous ceux-là, à toutes ces situations, il existe une
réponse : Tunnels et Trolls. C'est un jeu de rôle à part
entière, mais il peut se jouer en solitaire et il est d'une
grande simplicité. Vite appris, vite compris, extensible
sans difficultés, joliment présenté en version française, il
peut intéresser beaucoup d'entre nous.
Ce n'est pas un jeu nouveau. En fait, il existe depuis
1975 ! C'est donc un des ancêtres des JdR. Mais un
ancêtre qui tient bon et qui connaît un assez large succès
aux Etats-Unis. Comme beaucoup d'autres JdR de l'épo-
que, il a été créé en réaction à un jeu que nous ne nom-
merons pas et auquel on reprochait son prix et son inutile
complexité. Ken St André, son créateur, a lui-même été
surpris de son succès, lui qui ne voulait, au départ, que
créer un jeu pour lui-même et ses amis. Evidemment, il y
a un parfum de déjà vu dans l'univers qu'il met en scène.
Oue voulez-vous, c'est un jeu de type médiéval-
fantastique et les sources de ce genre ne sont pas très
s
nombreuses... Mais ce qui le rend très original, c'est son ,tl
système de règles que l'auteur a créé avec un souci aigu
de la jouabilité et du réalisme Jouable. il l'est ! Réaliste,
c'est une autre affaire... Ça ne l'empêche pas de mériter
l'attention, comme vous allez pouvoirvous en rendre
compte.
La version française est la traduction fidèle et agréable
de la 5" édition du jeu américain. Elle se présente sous
film plastique, alors que la version américaine est présen-
tée en boîte (vous avez une idée du prix de revient d'une

33
résolu, enfin presque (mais il n'y a plus de jets de dés).
On additionne tous les scores d'un camp et on compare
le total avec celui qu'a réalisé l'autre camp. Le plus fort
total indique quel est le camp qui a < gagné > le round et
on détermine les dégâts infligés au perdant en faisant la
différence entre ce total et celui du camp adverse. Ces
points de différence sont alors répartis entre les membres
de l'équipe perdante et déduits de la constitution de cha-
cun d'eux sous déduction préalable des points de protec-
tion que leur armure leur procure. Vous avez suivi ?
Comme vous pouvez le voir, c'est simple, relativement
rapide (il faut parfois jeter de nombreux dés et faire des
calculs) et surtout, c'est un système qui permet de
résoudre les combats par camp sans avoir à craindre le
nombre de participants. On peut donc régler sans gran-
des difficultés des combats de masse comme de simples
duels. C'est peu réaliste, mais c'est diablement jouable.
Evidemment, les monstres n'utilisent pas tous des
armes, mais ils sont définis par un Coefficient Mons-
trueux (CM) qui indique, après un petit calcul simple,
combien ils peuvent lancer de dés et combien ils ont
d'adds (un Balrog, avec un CM de 2fi, aura 26 dés et
125adds: honnête, non ?).
Notons au passage que les dégâts sont déduits direc-
tement de la Constitution des belligérants et que les
armures les armortissent. Précisons aussi que le système
que décrivant toutbs les armes pour le moins exotiques de combat admet la prise en compte de bien des
qui sont à notre disposition... 5 pages de tables d'armes, manæuvres particulières qui peuvent en augmenter quel-
pas moins, ça fait un sacré éventail de choix ! Une page que peu le réalisme.
d'armures et de boucliers pour choisir une protection à La magie, dans TetT, s'apparente aux pouvoirs
son personnage et nous voilà bien équipé. ll ne reste (( psy D et son utilisation fatigue car le lancement de
plus, si le pécule de départ le permet, qu'à se fournir en sorts exige une dépense de points de Force du Sorcier,
équipement général. Si vous craignez de vous perdre Filou ou Sorciers-Guerrier qui en fait usage. Les sorts
dans cette procédure de création, rassurez-vous, Croc, s'apprennent auprès de la Guilde des Sorciers moyen-
un personnage humain exemplaire e.st créé sous vos nant finance et ceux-ci n'enseignent que des sorts d'un
yeux et peut vous servir de modèle. D'ailleurs, la taille et niveau compatible avec le niveau de leurs < clients >.
la présentation de la fiche de personnage vous rassure- Mais cela n'empêche pas de les apprendre ailleurs, dans
ront, et vous convaincront définitivement que ce n'est des circonstances spéciales.
pas sorcier de créer un personnage. Ce qui est remarquable, c'est qu'il est possible, en
Dans TetT, il y a aussi des classes de personnages investissant plus ou moins de points de Force, de lancer
(original, non ?). ll.faut attendre d'arriver à la partie des sorts d'un niveau supérieur (qu'on connaît) et de
.r développement, le jeu tel qu'il est joué /,, pour décou- moduler la puissance et la durée dans certaines limites.
vrir qu'il est possible d'incarner des Guerriers (qui sont Un système souple, donc, qui reste simple et jouable,
principalement entraînés à bien protéger avec leur bien qu'il faille tenir une comptabilité précise et cons-
armure et leur bouclier, puisqu'ils bénéficient du double tante de ses points de Force.
de leur protection), des Sorciers (peut-être formés à
l'académie de Zonarjobar à Khonieht et qui peuvent, s'ils
ont une dextérité et un Ol suffisamment élevés lancer [æs Filous sont à I'image du Souncrer Gris de
trves).
divers sorts au noms aussi évocateurs que r Attrape-ça- Fritz LEIBER ou Cugel I Astucreux de Jack
Monstre l), des Filous (allez donc traduire le mot anglais VANCE. La magre et les armes les servenr bien n'est pas à
r Rogue tù qui sont des voleurs et même des mais ils vivent surtout par leur astuce et leur
chance.
nires. Un
de tous les
Guerriers-Sorciers, si vous avez de la chance aux dés. Les Frlous peuvent àtterndr€ n'importe quel acheter les
Chaque personnage possède aussi des additions per- niveau, arrivés au 7" niveau ris n ont pas à choisir la Guilde
sonnelles (ou des adds, en abrégé) calculées à partir du entre être un guerrier ou être un magicren, ils res. Guerriers
niveau de ses caractéristiques principales (Force, Dexté- tent des Filous; de même ils ne peuvent pas deve. En ce
nir des guerriers sorciers... Qur a été Filou le reste
rité et Charisme). Ces Adds sont des bonus (ou des toute sa vie. C'est une questron de formatton (ou
et des armu
ques connai
malus, s'ils sont négatifs) que les joueurs doivent ajouter de manque de formatron). cacité des
(ou retrancher) à certains jets de dés. En outre, chaque utilise.
arme autorise à lancer un certain nombre de dés et par- Dans
LES GUERRIERS.SORCIERS
fois d'y ajouter des adds spéciales (par exemple , un Kukri Filous
Les Guerriers-Sorciers sont, sans doute, gu€rners
autorise à lancer 2 dés et à ajouter 5 points au score assez peu nombreux. Ce sont des individus qui devenir enl
obtenu : on dit alors que le Kukri< a > 2 dés et 5 addsl. eurent dans leur jeunesse, I'opportunité de rece. rrer. La
On en arrive tout naturellement aux combats qui voir une instruction dans le mantement des armes raison un F
et une formation dans les arts magiques. Hormis
constituent l'une des originalités leS plus marquan- un caractère hors du commun (permettant de
armes s'il
tes du jeu. ll va me falloir être un peu technique dans comprendre les deux sciences) rl faut également
apprise s'il
une questron
mes explications, alors, accrochez vos ceintures. un concours de circonstances exceptionnelles que nous
Chaque combattant jette, simultanément avec les pour se trouver dans la possrbilité de recevoir une Filous (toul
telle instruction. niveau), et
autres, le nombre de dés que son arme I'autorise à lan-
Le jeune Guerrier'Sorcier doil déjà posséder dant leur
cer. Au score obtenu, il ajoute ses adds personnelles et les Guerriers
des caractéristiques (FOR, QI, CON, DEX, et
celles de l'arme qu'il utilise. Ça y est ! Le combat est

a
pas dépass€r 80 mètres cube. pour un Guerrier du 1"' niveau. C'est en le jouant qu'on
L'apprentissaç des sorts du sixième niveau cotte 2 500 pO
peut découvrir à quel point les ( solos > de TetT sont
ainsi qu'une DEX de 13 pour leur utilisation. variés et... aléatoires. Le système de combat se prête
bien à ce genre d'aventure et ce qui est inévitable, c'est
SORTS DU 7e que vous serez obligés de rire en lisant certains des tex-
tes où vos décisions vous mènent. Bref, on ne peut pas
Nom Description vraiment s'ennuyer. C'est sans doute cela qui assure le
O Mur invisible Place un champ de force qui va du succès de TetT depuis de si nombreuses années.
plafond et que seule la magie d'un niveau
peut pénétrer. Une fois créé, ce mur est
vible; la seule forme qu'il peut avoir est
mur droit et ordinaire. Alors 7 Oue dire en conclusion 7

L,Zopparme Ensorcelle n'importe qu'elle arme en


son efficacité. L'eflet dure entre une à six Oue TetT est un bon jeu ? C'est une affaire de goût
(lancez un dé pour le déterminer). surtout. Beaucoup d'entre vous peuvent être agacés par
OouA.Amoi Lève une brise de 15 km/h qui dure un l'humour qui le hante et son curieux mélange de réalisme
Ie uent! lisation de ce sort à un niveau supérieur et de jouabilité. Ce dont on peut être sûr, c'est que c'est
soit la force, soit la durée de la brise. L'ut un système cohérent et simple, abordable sans proplème
doit spécifier la direction du vent au par un débutant et qui se joue très bien en solitaire. On
jeter le sort. Deux brises (ou vents) de
soufflant en opposition s'annuleront; s'il s ne voit pas trop ce qu'un joueur chevronné peut trouver
vents inégaux, le plus fort verra sa force t d'intéressant dans un tel système, tout de même coû-
(soustraire la force du plus faible). teux pour un jeu qui se voulait < économique >. Mais, si
vous relisez l'introduction de cet article, vous admettez
avec moi qu'il est des circonstances où...
Mais ce qui est vraiment étange et qui vous fera sûre-
ment grincer des dents, c'est l'( humour D des appela-
tions de certains sorts. Vous voulez des exemples parti- Un détail :
culièrement ( hilarants > ? Voilà quelques noms de sorts
choisis i ( Oh-va-t-en D, K Ah ! Trouvé ! l, rr Méchant La version française regroupe trois livrets sous un film
Bobo v, rc Trucdur D, ( J'te maudis )), K Brise-Casse D, plastique. Le dos du pack laisse apparaftre, en fait, la
( hpparmure D el ( Petit, c'est malin ). En effet, c'est couverture arrière du scénario solo. Ce qui fait que lors-
malin... que vous prenez l'ensemble dans les mains et que vous
Les personnages peuvent accéder à des niveaux regardez < derrière ), vous pourriez croire que tout le
d'expérience supérieurs en gagnant des points d'expé- pack n'est qu'un scénario. Une maladresse de présenta-
rience qui sont attribués par le M.J. Là encore, une origi- tion que l'éditeur va réparer rapidement...
nalité intéresante peut vous plaire : lorsqu'un aventurier
accède à un niveau supérieur, il lui est offert un large
éventail d'options pour répartir le nombre des niveaux
acquis entre ses principales caractéristiques. Ainsi, si
vous arrivez au 5e niveau (15 000 P.E.), vous pouvez soit
ajouter 5 points à votre Force, ou 2 points à votre Ol, ou
10 points à votre Charisme, etc. (ll y a 7 options possi-
bles). TetT est un jeu de croissance, et en améliorant les
ExcALIBUR
caractéristiques de vos personnages, vous augmentez
leurs adds personnelles et leurs chances d'accéder à des
Toute la S.F. et le Fantastique
activités délicates, Le système d'options permet de
modeler l'évolution de vos aventuriers. Ça ne manque
pas d'originalité...
Jeux de rôle. Demonstrations
Ce qui manque, c'est un descriptif ou un catalogue 'Wargames.
les samedis.
précis de monstres. En effet, vous trouverez page72 du
livret de règles une liste de 37 monstres avec leurs carac- Livre" et B.D. vente par
téristiques chiffrées, mais nulle part vous ne trouverez
une description complète de l'un d'eux. Vous êtes cen- Correspondance,
sés les connaître et vous débrouiller pour les décrire. En
réalité ce n'est pas trop génant, puisque la simplicité du
système de jeu vous autorise à adapter facilement tous
les monstres que vous pourriez créer ou imaginer.
Le reste du livret de règles est bourré de conseils divers
pour conduire une campagne, pour créer des trésors,
des scénarios, etc. Rien de bien remarquable, que de
l'utile.
Bien qu'il y ait déjà un scénario complet dans les règles
elles-mêmes, la version francaise est accompagnée de
deux petits modules destinés à vous familiariser avec le
jeu en groupe et en solitaire.
Le Guêt du Château, sommaire mais agrémenté de 34 Rue du Pont des Mort s.
guelques curiosités (je ne vais pas vous les dévoiler, tout
de même !) est intéressant pour faire ses débuts de MJ. 57000 MET Z
On y sent bien l'atmosphère particulière de TetT et on
comprend qu'une aventure soit vite conçue. Tél: (8) 733-le- 51
Le Château du Buffle, lui, est un scénario solo concu
ç

35
Auteurs : Gérard Christopher Klug, Gregory
Gorden, Neil Randall
Editeur : Victory Games lnc.
Dessinateurs: James Talbot, Stuart Leuthner

par Alain Rodermann et Jean Balczesak

coins du monde, confiées par le M.1.6 (les < services


secrets de Sa Majesté >), ce qui procurera le niveau
d'expérience requis.

Les personnages
L'une des caractéristiques principales du système de
création de personnages est gue celui-ci fait très peu
appel au hasard.
Une règle optionnelle vous permet de déterminer,
dès le départ, quels sont les Domaines d'Expérience
(Fields of Experiencel acquis par votre alter-égo avant
son entrée dans les services secrets. Vous saurez ainsi,
e n'est pas la première fois que I'univers des par exemple, qu'il sait jouer au squash ou au golf, ou s'il
agents secrets inspire les concepteurs de possède déjà quelques notions en sciences policières ou
jeux de rôle. On connaissait déjà, entre autres,
en informatique. Ne croyez surtout pas que la pratique
Top Secret /TSR) et Mercenaries, Spies and Private d'un sport mondain soit sans intérêt, il peut un jour
Eyes (jeu très controversé et édité par Blade). Pourtant,
s'avérer utile de pouvoir briller en société.
aucun de ces jeux n'avait réussi à restituer parfaitement
Ensuite, vient la phase sérieuse de la création. ll
I'ambiance de ces milieux interlopes et prestigieux pré-
s'agit maintenant de < construire > littéralement votre
sentés par un certain cinéma de distraction très apprécié personnage en dépensant un quota de 3 000 < points de
du public. génération l.
Et voilà que Victory Games, firme fondée par des
Ces points servent :
transfuges de la défunte SPI et plutôt spécialisée dans
les wargames, semble avoir réussi là où ses prédéces- - à augmenter les attributs de base de votre espion
(Force / Dextérité / Volonté / Perception i lntelligence)
seurs avaient relativement échoué.
dont la valeur de base est de 5 mais dont les maxima ne
Nul doute que le thème ait été bien choisi. Le monde peuvent excéder 15. lnutile de préciser qu'il en coûte très
de James Bond est bien connu de tous et ne semblait
cher de créer un super-homme et qu'il vaut mieux garder
attendre que des créateurs habiles, prêts à transformer
des points pour les autres étapes du processus de créa-
en jeu de rôle les aventures palpitantes que près de tion.
quinze films à succès ont tirées des romans de lan Flem-
ming. Et il fallait être habile pour transcrire de facon cré- - à déterminer les caractéristiques du physique de
votre personnage (Poids / Taille / Aoparence). Moins
dible tous les éléments qui font de l'agent 007 un aventu-
vous emploierez de points à ce stade de la création et
rier hors du commun ! plus votre personnage sortira de l'ordinaire et sera donc
Le résultat ? Un jeu intelligent, simple et cohérent,
repérable (imaginez un géant blond de plus de deux
bourré de ces petites astuces et innovations qui vous mètres et appréciez ses chances de réussite s'il est
font pousser de petits soupirs de plaisir tout au long de la
envoyé en mission en Chine Populaire,..). Heureuse-
lecture du livret de règles et qui vous donnent envie de
ment, c'est en dépensant ce qu'il faut de points de géné-
vous lancer dans de nouvelles aventures.
ration que vous pourrez façonner un personnage
d'autant plus efficace qu'il sera < anodin >. ll faut noter
But du jeu que la beauté ou la laideur peuvent influencer sur la célé-
Dans J. B. æ/ les joueurs commencent avec des brité (exprimée en < points de Gloire > ou Fame pointsl .
personnages débutants dont l'ambition est de devenir un Et Dieu sait comme il peut être parfois désagréable de
jour un agent spécial ( 00 ), titulaire du fameux < permis voir tout le monde se retourner sur votre passage, sur-
de tuer >. Le seul moyen d'accéder à cet enviable statut tout lorsque vous voulez voyager incognito. Cette célé-
est de remplir efficacement des missions aux quatre brité pourra progresser au cours des aventures et n'aura
le plus souvent pour effet que de mettre des bâtons dans
les roues de ceux qui devraient, par nature, être les
champions de la discrétion. Enfin... Tout métier a ses
inconvénients...
- à acquérir des Talents (Skills) qui seront de la
plus grande utilité en cours d'aventure. Ouelques exem-
ples pris au hasard :
* Sixième Sens : < Hum ! Hum I Je sens que je
vais avoir des ennuis. >
* Charisme : < Mais puisque je vous dis que j'ai
raison ! >

36
* Séduction : < Allons Natacha, où disais-tu que système pour résoudre toutes les situations pouvant se
sont cachées les rampes de lancement de ces présenter en cours de partie. Ce n'est pas une véritable
missiles ? > nouveauté, mais ici ça marche formidablement bien !
* Cryptographie : Ah, là j'en suis sûr, WgG%'i!
<< Tout fonctionne à partir de deux tables simples et
peut être traduit par "bonjour". Continuons... ) faciles à utiliser.
* Plongée sous-marine: < Eh, eh... gloub... je... La première, la Table de Multiplication ldrôle de
gloub.,. t'aurais maudit... gloub... espion I > nom...), permet de déterminer les chances qu'a un per-
Sans parler de tous les talents ayant trait à la con- sonnage'de réussir une action (tirer, nager, conduire,
duite de.divers véhicules, à la poursuite (sur terre, sur etc.). Elle établit une corrélation entre son habileté dans
mer et dans les airs) qui ont autant d'importance dans le le domaine en question et la difficulté relative de la tâche
jeu que dans les films. entreprise, telle qu'elle a été déterminée par le Maître de
Enfin, après avoir dépensé tous les points de géné- Jeu. ll ne reste plus alors au joueur qu'à lancer un D 100
ration, il est possible d'en récupérer quelques-uns en dont le résultat est interprété en consultant la deuxième
attribuant une ou plusieurs faiblesse à l'agent secret, ce table.
qui aura également pour conséquence de lui donner cer- Cette deuxième table, la Table de Aualité des Résul-
tains traits de caractère intéressants à jouer. Exemples : bts (Auafity Results Table) esl un agréable palliatif au
n Goût prononcé pour les personnes du sexe opposé l système généralement lourd de Coups Critiques et Mala-
(LA faiblesse de James Bond, on s'en doutaitl, n Pas- dresses.
sion du jeu ù r Attirance pour les drogues D, elc. Ainsi, I'arbitre dispose d'une certaine liberté de juge-
James Bond N7 n'a pas pour but d'être une simula- ment et d'un moyen de résoudre sans arbitraire une
tion d'un réalisme absolu. C'est bien plus un système de situation qui n'est pas expressément prévue par les
jeu permettant de reproduire, avec leur côté < merveil- règles. Un procédé élégant qui confère une grande sou-
leux >, les aventures d'espionnage telles qu'elles sont plesse au jeu.
présentées dans les romans'et dans les films. C'est ce Le système de combat utilise des rounds de 5 secon-
que traduit la présence de Points d'Héroisme (Hero des et ne se distingue pas par une exceptionnelle origina-
Points) qui ne sont pas sans rappeler des jeux comme lité. Par contre, et ça c'est original, les personnages ne
Call of Cthulu ou Tunnels and Trolls. Ces points sont sont pas dotés d'un potentiel de points de vie. En effet,
acquis par un personnage lorsqu'il réussit une action de s'ils sont blessés en cours de combat, ou autrement, les
jeu avec brio. lls permettent aussi à I'arbitre de sauver in- dommages qu'ils recoivent sont exprimés en niveau de
extrémis un personnage en très mauvaise posture. Le gravité de blessures : blessure légère, moyenne, grave,
grand Bond lui-même ne se serait sans doute jamais sorti incapacité totale et mort. Ce système rappelant celui de
des trois quart des aventures qu'il a vécu s'il n'avait pas Azhanti Highs Lightning de GDW est une excellente
eu cette étonnante Baraka qu'on lui connaît. idée. ll permet au joueur d'incarner véritablement son
Contrairement à ce que l'on pourrait penser de personnage blesse sans l'astreindre à une comptabilité
prime abord, la création d'un personnage reste sinrple et héritée des wargames (qui est, convenons-en, relative-
rapide. Elles constitue une distraction en soi, car il est ment irréaliste : < Mais si, je peux encore courir, il me
très agréable d'être le maître du façonnage et de I'optimi- reste deux points de vie ! >).
sation de son alter-égo. Comme tous les joueurs sont
logés à la même enseigne, il n'est plus possible d'accuser Le reste...
les dés pour justifier ses faiblesses.
Pas de doute, le livret de règles est bien rempli. En
plus des conseils classiques, mais bien utiles, au Maître
Le système de jeu
de Jeu, on y trouve notamment une section concernant
Répètons-le : James Bond 007 est un jeu simple. Pour- l'équipement dont peuvent disposer les agents secrets.
quoi ? Eh bien parce qu'il n'utilise qu'un seul et même On y découvre un matériel moderne et sophistiqué, qui
comprend, bien sûr, les célèbres gadgets conçus par le O
service et réservés aux missions très spécialement dan-
gereuses de certains agents. De nombreuses illustra-
tions, précises et évocatrices, donnent envie de pimenter
subtilement les scénarios en introduisant des curiosités
comme le parapluie bulgare, le stylot pistolet ou la ciga-
rette lance-fusée.
On peut aussi trouver une quantité de détails du plus
haut intérêt sur les Organisations malfaisantes qui s'acti-
vent dans l'univers des aventures de James Bond : Le
TAROT, le SMERSH. Sont aussi décrits les principaux
personnages, alliés ou ennemis, rencontrés dans les
films par le plus célèbre des agents secrets, tels que
Goldfinger ou Pussy Galore...
Sont également proposées des cartes succinctes
des hauts-lieux de l'espionnage international de luxe
(Hong-Hong, Paris, Rio, etc.) et une aventure en soli-
Taire, r l'île du Dr No t.

En conclusion
James Bond @7 n'a quand même pas que des quali-
tés. En plus de son prix relativement élevé (merci Mr $ !),
d'un système de < poursuite )) assez lourd et peu prati-
que, il faut signaler que c'est un jeu ouvert qui exige pas

37
mal de savoir faire de la part du Maître de jeu et que son
thème risque de ne pas intéresser grand monde. Mais il Bond'e beloved Bentley is a classic car with
t{ge. 007 hâd his câr custômized, of course,
n'est pas désagréable, pour une fois, d'évoluer dans un del has ever completely $tisfiod his

univers mondain où I'argent coule à flots et où les Mase-


tion. Bond fiMlly released hie Bentley when
rati et autres Lamborghini tombent rarement en panne tion made continued olEiation prohibitive.
(signalons qu'un chapitre entier est consacré aux jeux de
casino et à leur simulation en cours de partie).
C'est donc surtout un jeu attrayant et distrayant, qui :orcycle. the CPz-?0 is eâsy to môheuver. with s
ne conviendra sûrement pas aux amoureux et autres from its four.cylitder engine. A [ictle practice
.?0 rider to pull tight turns at epeeds which
adeptes du simulationnisme scrupuleux, mais qui atteint rrous for a câr to foUow. There is an additioMl
modifier for the opcrâtor of a GPz.70 wheûever
parfaitement le but qu'il s'était fixé. ll fait partie de cette either a QuicL Turn or Double Back maneuver.
nouvelle génération de jeux de rôle qui veut laisser la plus
grande part possible à l'imagination sans la brider dans
un système de règles contraignantes. Si sa simplicité POLARIS INDY 6(x)
l'éloigne du réalisme, elle reste merveilleusement cohé- Not all châses on soow De€d be on skis. A
rente et agréable à jouer. can fl@t over the snow at l0O Eph iE always
600 has ihdep€ndent front and @r
disc brahes allo* the Polario Indy 600 to
Les suppléments short order on snow; if the drivsr ig forc€d
the sno*mobile is not suppoE€d ùo run. thê
Le A Manual est un catalogue complet d'armes, de even more qurclly
- whethei the driver
ch!racærs can ride the snowDobile tt oDe
véhicules, de gadgets et autres appareils et denrées uti-
les. Abondamment illustré par des croquis du genre
< dessin industriel l
qui valent tous les discours du
monde, il est aussi bien présenté que le livret de règles
lui-même. r wae designed to mæt the requirements of the
forceg. which derond€d the helicoptêr opsr8tê
Le Game Master Pack cotttient, entre autres, un environhentrl corditions. The hm can
écran de Maître de jeu et des figurines en carton pré- le from humid lowhnd juntle to houtrtaitroug
e Lama seù an absoluùe height ræord of 40,820
découpées. C'est là son principal intérêt. Absolument rhed a new rltitude ræord for landings aad
fæt above s level (it @n thus worl in the
dispensable. Himhy!!). Theæ fiSu.es âre conoiderably
he Lrh. s seric€ ceilinS of about l8.OO0 fæt, r
Octopussy et Goldfinger, ainsi que bientôt Dr No ruld be erceeded only by the coEbinrtion of sn
Adventure, sont des scénarios soigneusement présentés and r superbly tunod aircraft.
hold the pilot and tour pâssnSrrs (one nert to
qui contiennent des instructions pour modifier l'intrigue side-by.side in bacll. cnd is still caprble of qr.
de base si on veut jouer avec des personnes qui ont déjà n â ihouqnd pounds of ettemally alung ergo.
U length of 42 fæt 4.?5 inches, including both
vu le film correspondant. tr

.-_l .: -
,Xii lfoi, 1'ADoît /tJ rfl/x DE--'-''
n )tf . tf' uA n6A nfJ f I /t5 J1//faB 5
TFh{nAiB[s ft/t/y cuirr,,. AagS iF
){:h ,--'-
L ,'--'
- t--l

r '-1
t-<.:
1/AÔCH.Z 87NA7E1EAS. Tr'-,
'4. -)
'
',.t
Pèe D'OglEAlys.
-
J'/ Ai r?1ulE AUJS| U/VCH1IX /y''-/
l- É f2/l//yA/yr DE F/6aR//yEs .
J* .1." â
i
/3 rue Poîr;ero/" ila.a.y ')-P'

I 75 0U PAR:S.T>L 515 4 5.3'7 -=h

ê-I
<-.(_

'tletro
'PÀ)ruAo/s
tnpN

38
par Chrastian Rossiquet

rience passée. C'est un système simple, très simple,


peut-être mème trop simple ?
Auteurs : Michel Brassinne, Didier Guiserix Le combat comporte trois niveaux de < réalisme > (de
Editeur : Jeux I Stratégie (hors série) même le système de magie), le premier revenant à com-
Dessinateurs :Verlhac, Arno, Claude Lacroix parer un jet de 4d6 à la Force du défenseur, puis en cas
de réussite, rejouer 1 , 2 ou 3d6 {selon la différence obte-
nue) ce qui, par lecture sur une petite table simple,
donne les dégats en points de Vitalité enregistrés par le
ux environs du 15 février est sorti le jeu de rôle défenseur. Les niveaux suivants font intervenir, toujours
le moins cher du marché : MEGA lpour Messa- de manière simple, les armes, les armures, et l'engage-
gers Galactiques), qui est aussi le troisième JdR ment physique comme modificateurs. Lancer des sortilè-
français. En effet, le numéro hors-série février-mars de ges coûte des points de Volonté et peut faire perdre des
Jeux I Stratégie, vendu dans les librairies, off rait points de Vitalité ou d'Equilibre à la victime. Tout cela est
f'ensemble des règles de MEGA pour 25 F seulement. assez aisément récupéré par le repos. Après chaque
Sa présentation, sa conception, le ton employé (péda- aventure, un système simple de points d'expérience
gogique), tout montre l'intention d'atteindre le fameux (pour les compétences réussies et pour la mission) per-
grand public qui a jusqu'à présent boudé les JdR. On met à chaque joueur d'augmenter (lentement) certaines
peut se demander si c'est un projet réaliste, et seul l'ave- de ses caractéristiques, et par là, nombre de ses compé-
nir nous le dira, mais en tous cas l'objectif poursuivi est tences.
séduisant. Le décor dans lequel évoluent les personnages de
Sur les 120 pages que contient la revue, environ le tiers MEGA est original et prometteur : ceux-ci sont les
est consacré à quatre scénarios < prêts-à-jouer >, et le < cobayes ) que teste une Assemblée Galactique avant
reste aux règles proprement dites. L'ensemble est agréa- de se prononcer sur I'admission de la Terre dans la Con-
ble à l'æil, abondamment et joliment illustré. fédération interplanétaire / Un réseau de points de transit
Sur le plan technique, un personnage de MEGA esT leur permet de s'aventurer dans n'importe quel lieu. en
défini entièrement par dix caractéristiques, dont cinq n'importe quelle époque, réelle ou fabuleuse, dans
< physiques > (Perception, Réflexes, Force, Vitalité, n'importe quel univers ! Cette situation est à la fois for-
Adaptation) et cinq < psychiques >) (lntelligence, Déci- midablement ouverte (davantage même que dans un
sion, Volonté, Equilibre, Communicationl. Ces caracté- JdR de Science-Fiction) et un peu limitée dans les règles
ristiques sont tirées aléatoirement avec 4d6, mais la règle parce qu'il n'est nulle part question de la vie privée des
prévoyant de tirer systématiquement trois personnages personnages en dehors des mrssrons. Cependant la pos-
avant d'en choisir un, la moyenne des aventuriers passe sibilité de jouer un résident (c'est-à-dire un personnage
de 14 à 15, alors qu'en théorie, < l'homme de la rue ) a enfermé dans une époque donnée) à l'intérieur d'une
une moyenne des caractéristiques inférieure à 10. Cela a campagne de type classique est suggérée.
son importance car le principe de base de MEGA veut Autre idée originale : le Transfert est le pouvoir donné
que toutes les compétences d'un personnage (désarmer aux aventuriers de MEGA de transférer leur esprit dans le
un piège, détecter une présence, etc.) dépendent stricte- corps d'une créature non-consentante (pour le contrÔler)
ment, par une formule simple, de ses caractéristiques. au prix de quelques points de volonté (de 3 à 7 en
Autrement dit, et pour prendre un exemple, deux per- moyenne pour les cas courants). Utilisée de façon astu-
sonnages ayant, à un moment donné, les mêmes scores cieuse et intensive, cette faculté peut faire tourner court
en Adaptation, Perception et Vitalité, auront exactement bien des scénarios classiques, surtout avec la possibilité
le même pourcentage d'Escalade (qui est 60 7o pour un des réminiscences de la victime. Dommage qu'il ne soit
personnage débutant moyen), peu importe leur expé- pas dit un mot du temps nécessaire au transfert, ni des

39
souvenirs de la victime après le retour de transfert, ni des
transferts entre personnages...
Les fiches de personnages et de résidents sont claires Nom : elfes
et bien commentées. malgré certaines imperfections. Type (apparence) : humain, petite taille. oreilles poi
Une quarantaine de fiches de résidents standards mêle
des animaux sauvages, de familières créatures mythi- Milieu(x) : forêts, montagnes, bords de lacs, autres
ques (elfes, dragons, etc.), des morts-vivants, et quel-
Solitaire : 20 %
ques créations originales.
Certains chapitres (lntroduction, Au'est-ce qu'un JdR, Groupe :80 "k; Nombre : de 3 à 50 indiv.
Créez votre scénario, Conseils pratiques) ainsi que cer-
Résistance transfert : 50
tains paragraphes isolés (en tout une vingtaine de pages) I P
sont plus particulièrement destinés aux joueurs et 19 22 Vitesse:sol 12; air l;eau4;
meneurs de jeu débutants. lls sont généralement bien D R
inspirés et s'avèrent précieux pour le novice. Le plan 20
Déplacement discret : 35 "/"
19
donné en encart, en couleur, peut être utile, même s'il Vo Mode attaque : arme magique
F
n'est pas < inépuisable > (sic !). 20 14 (4D6)
Les quatre scénarios proposés (Rapts à Gestrac, Les Mode défense : bouclier magi
Cruises ont atterri, Le Ganymédien égaré, Mission sur E Vi Bonus esquive : 2
14 12
Valir 4) sont eux aussi originaux, intéressants, variés et
agrémentés de descriptions fournies. lls paraissent c A Nombre d'attaques/tour : 1

cependant un peu complexes pour un MJ débutant, sur- 12 14 Tailfe : 1,20 m; Poids : 40 kg


tout le troisième qui est particulièrement ouvert (et pour
lequel d'ailleurs il manque les points d'expérience que
vaut la mission). 100 m en 10 secondes, presque le record du monde).
Voilà. Ce banc d'essai aurait pu s'arrêter là, rester sur Même réaction lorsque I'on note, dans un jeu qui se tar-
la bonne impression générale que laisse une lecture gue d'être < réaliste ), que fout obstacle est destructible
rapide de MEGA. Hélas, une seonde lecture, plus atten- à coups de poing, pourvu qu'on y mette suffisamment
tive, et l'usage des règles font apparaître nombre de de temps (une porte blindée en acier : 6 coups en
défauts, mineurs certes, mais dont l'accumulation donne moyenne, un sol en béton armé : une trentaine).
une désagréable impression d'inachevé, de baclé, et de La sensation de < baclé ) est accentuée par des con-
règles non-testées. tradictions internes, par exemple pour les compétences
La première mauvaise surprise est dans le sommaire : de perception, entre les définitions (page 15) et les sco-
sous le titre < Les Résidents ), nous lisons : a ... ll vaut res des personnages prêts-à-jouer proposés (pages
mieux connaître leurs caractéristiques avant de les ren- 43-Æl 12). La formule donnant la résistance au Transfert
contrer >> | Vraimenf 2 Oui conçoit les JdR de cette (page 37) fournit un score moyen de 180 pour les person-
façon ?... Passons. Peut-être un lapsus, Dans le même nages (ce qui est assez grand pour décourager toute ten-
style, pourquoi avoir consacré presque deux pages aux tative inter-personnage), mais elle n'a manifestement
< conflits entre personnages > ? Une telle insistance jamais été utilisée pour les résidents standards, dont la
(maladroite de surcroit) peut dérouter un joueur novice. résistance est un nombre arbitraire qui varie entre 50 et
De même, on ne nous dit jamais comment les personna- 100 pour la plupart (ce qui les rend très vulnérables aux
ges des joueurs devraient se comporter pour plaire à Transferts). Dernier détail : quelle est I'utilité de définir
l'Assemblée Galactique, ce qui pourtant, vu la situation, des niveaux 0 et 1 (page 23) alors que la grande majorité
semblerait assez primordial... des aventuriers débuteront au niveau 3, ou 2 pour les
ll paraît à priori logique que les tables de combat indi- malchanceux ?
quent des dommages proportionnels à la différence entre Certes, dans 70 pages de règles, avec des caractères
le jet d'attaque (4d6) et la Force de l'adversaire, mais de taille normale, on ne pouvait qu'être elliptique et lais-
malheureusement, malgré les apparences, un rapide cal- ser de côté les sujets annexes, mais tout de même, pas
cul montre que la moyenne des dommages quand cette un mot sur les mouvements en combats, l'encombre-
différence est la plus forte (7 et + ) est inférieure à la ment, les langages... Est-ce raisonnable ?
moyenne des dommages pour une différence moyenne Beaucoup de ces erreurs et négligences peuvent être
(entre 3 et 6) [11. D'ailleurs, la caractéristique Force est assez facilement corrigées par des MJ expérimentés, qui
beaucoup trop mise à contribution : elle représente, en se réfèreront à leur connaissance d'autres JdR, mais il
plus de la puissance muscu.laire, l'équivalent du souffle était utile de les souligner puisque MEGA est censé être
et de la fatigue (qui sont confondus sans vergogne), de particulièrement destiné à des joueurs débutants, qui
l'expérience au combat, de la résistance aux chocs de peuvent aisément se décourager devant autant de pro-
projectiles, de la résistance aux sortilèges offensifs blèmes. Souhaitons que des compléments aux règles
< physiques >, etc. Ou est passé l'équilibre du jeu ? Pour soient déjà venus corriger le premier tir lorsque cet article
en finir avec les combats, combien de débutants pleins sgra publié, et que des extensions d'une meilleure fac-
de bonne volonté seront découragés par les a explica- ture suivent rapidement. N'oublions pas que tenter
tions > plus qu'embrouillées sur les combats à plusieurs, d'atteindre le grand public était à priori une entreprise ris-
la récupération pendant les haltes, les jets de projectiles quée et courageuse. Un peu plus de soin dans sa réalisa-
(il est possible de lancer un banc sur quelqu'un non pro- tion n'aurait pas été de trop. T
tégé, de ne pas le rater, mais de ne pas luifaire mal !)...
Certaines notions apparaissant sur les fiches de rési-
dents, comme le < nombre de dés jetés > et le < bonus [1] : Voir page 24. Moyenne de dommages pour une différence de : 1
d'esquive ) ne sont définies nulle part ! ll y a de quoi être ou 2 : 2,17 ; 3 à 6 : 2,95 : 7 ou plus : 2,92.
étonné, par exemple, quand on s'aperçoit (page 26) Chances d'infliger seulement 1 point de dégâts, pour une différence
de : 1 ou 2 : 33 o/o ; 3 à 6 : 17 o/o ; 7 ou plus : 25 %o.
qu'un { homme de la rue ), moyen (Décision = Réflexes [21 : La compétence < convaincre un résident )). apparemment égale à
= 10) a une vitesse.de fuite... nulle, et surtout qu'un 4 x (mVo + mC) en 7o, est présente sur les feuilles de personnages
aventurier moyen (D = R : 15) fuit à l0m/s (soit le mais a carrément été omise dans les définitions page 15.

/n
secrets que ses nuits étaient encore
peuplées de rêves furieux et vocifé-
rants.

La Passe
par J.-F. Barthe
Et s'il n'arrivait pas à destina-
tion ! Quelque chose de sombre et
de glacé serra son cæur. La peur
aux dents jaunes venait de le mor-
dre sans retenue !
Oh, il ne craignait rien pour lui-
même ; il était si peu attaché à sa
propre vie... Non, il pensait surtout
aux trentes convoyeurs, aux vingt
Yon Vernaon était chargé de la ses frais de transport ? Sans doute, cavaliers sous son commandement,
sécurité du convoi. Les chariots mais alors pourquoi lui-même aux deux éclaireurs, à Kayint le cui-
transportaient une grosse quantité avait-il choisi la vieille route pour sinier qui ratait tous ses plats mais
d'épices de grande valeur. acheminer son stock de chaudron- qui ne supportait pas qu'on en
Il mordilla nerveusement son nerie ? N'avait-il pas caché I'un des parle, à Terren le maréchal ferrant
abondante moustache rousse. Quel- secrets du trajet ? et à Yain, son fils, sans qui le con-
que chose n'allait pas. Ce n'était Pourquoi le marchand avait-il voi se serait plusieurs fois desagrégé
peut-être qu'une impression, une placé ces deux éclaireurs dans le chariot après chariot.
espèce d'intuition, mais il avait détachement de protection du con- Et surtout il y avait Leanthor, la
appris à écouter ses pressentiments, voi ? Des neveux qu'il voulait lan- ville-temple qui attendait, nichée
ces messages venus de I'inconscient. cer dans le métier, avait-il dit. Mais dans I'angoisse, la délivrance.
Il ordonna une halte d'une heure, cela prouvait-il I'existence d'un lien Toute une citée hantée par... Il
et envoya deux hommes explorer la de parenté ? tenta vainement de chasser I'image
gorge profonde qu'ils devraient tra- Plus il y pensait, plus cette affaire qui venait de s'imposer à lui.
verser plus tard. devenait floue, évanescente. Il
De nombreuses questions, tou- éprouvait la désagréable impression *
jours les mêmes, encombraient ses d'être happé par une machine trop *'t
pensées. Il s'aperçut que depuis le énorme pour qu'on puisse la voir
début du voyage il avait tout fait complètement. Le soleil froid de I'automne éclai-
pour les ignorer. C'était une erreur Instinctivement sa main droite rait magnifiquement les parois de
grave. Il avait fait confiance à sa chercha I'objet, protégé à I'intérieur calcaire du canyon. Des arbustes
bonne étoile, comme quand il avait de sa cuirasse. Il était toujours là, maigres poussaient parfois sur la
entamé sa carrière de mercenaire évidemment. paroi vertigineuse, jetant ici et là
sous les ordres de Reichs-le- C'était un petit talisman utilisé des touches de couleurs vives.
pendeur. pour de puissants exorcismes. Une Un tumulus minéral ayant résisté
Sa clairvoyance n'était-elle pas sorcière le lui avait confié quand à l'érosion se détachait avec une
émoussée par des années de mis- elle avait appris qu'il se rendait à netteté surnaturelle sur le bleu
sions presque toujours couronnées Léanthor. < Va, avait-elle dit, et intense du ciel.
de succès ? remets ceci à Yant'l le prêtre de la A quelques mètres de là, trois
Les questions revinrent, lanci- part de celle-qui-connaît-Le-NOM. hommes tentaient d'harponner
nantes, Ceci sauvera la ville de I'horreur qui quelques truites en plongeant leurs
Pourquoi Andreï Ie marchand prélève toutes les nuits de sauvages lances dans le torillon. Chaque jet
avait-il imposé ce trajet court mais tributs sur les populations. Pars et était salué soit de sifflets admiratifs,
potentiellement plus dangereux que fais vite ! >. Elle lui avait alors soit de ricanements moqueurs. Il ne
le trajet normal ? Pour amoindrir révélé de si noirs et si terribles restait presque rien de la puissante

4t
rivière qui avait jadis creusé la d'imperceptibles mouvements dans les rites de la guerre ? >
roche. les rochers. Une embuscade ! Le capitaine sursauta quand son
Les éclaireurs revinrent peu après Le capitaine n'avait pas donné nom fut prononcé. Il comprit alors
I'heure du cri sacré. Ils affirmèrent I'alerte. A cent mètres de là se trou- que le marchand avait sciemment
avoir atteint la sortie du canyon vait une des cavernes annoncées par sacrifié le convoi pour d'obscures
sans danger notable. les éclaireurs. Il comptait s'y retran- raisons qu'il ignorait et que, selon
< L'endroit est un couloir cher. Très probablement, ces ban- toute probabilité, il ignorerait tou-
-
assez large qui se rétrécit en un dits, des montagnards révoltés, jours. D'une main sûre il maîtrisa
point >, dit Kaich le plus jeune des n'étaient pas équipés pour tenir un son cheval qui piaffait.
deux. < Certains rochers peuvent se siège durable. C'était là leur unique Tu es Sogol, bâtard du ser-
détacher et rouler sur nous, mais le chance.
- et< de
pent la hyène. Des chiens for-
risque est faible. Nous aurons Mais avant tout il fallait éviter ment la bande que tu commandes,
atteint la sortie dans quelques heu- toute panique. Et attendre les cha- et ta cervelle est si petite que tu les
res. Nous devrons passer sur des riots qui gravissaient péniblement la confonds avec des loups de
galets roulants. Pour le cas où nous faible pente de galets. bataille ! Pourquoi empêcherai-je
serions bloqués dans la passe, il y a Alors les assaillants jusqu'alors mon cheval d'écraser un ver de ton
des cavernes naturelles. Anthiem et accroupis derrière les rochers se espèce, et pourquoi affronterai-je la
moi en avons reconnues deux qui redressèrent dans un silence total. colère des Dieux qui s'abattrait sur
sont assez grandes pour nous abri- Leurs écharpes noires, qui recou- moi et ma famille pour le cas où je
ter. Des sentiers naturels permettent vraient une partie de leur visage, viendrai à leur offrir un si misérable
de sortir rapidement du couloir à claquaient comme autant de baniè- présent ? >
pied ou à cheval >. res dans le vent à présent glacé. Le militaire savait qu'il n'y avait
Yon Vernaon se représenta men- Tous portaient le gilet en peau de pas pire insulte pour un monta-
talement le canyon. Il reconnut mouton teint de couleurs vives de la gnard que de nier sa valeur de com-
dans les indications reçues le site tribu des guerriers Bykhutt, éternel- battant. Ce serait un combat sans
idéal pour dresser un guet-apens. lement en guerre, comme I'exigeait merci. Mais qu'avait-il à perdre ?
Son pressentiment se mua insensi- leur mode de vie. Deux hommes sur L'expédition entière avait été ven-
blement en angoisse. trois portaient sur Ia poitrine un due et amenée dans un guet-apens.
- < Avez-vous vu
des hom- carquois rouge décoré de clous < Je regrette cette attitude,
- Vernaon ! > reprit Sogol.
mes ? Des bergers ? > demanda le peints. Chacun contenant de cour- Yon
capitaine. tes et lourdes blessures qu'elles < J'ai sincèrement beaucoup
Les deux éclaireurs s'entre regar- infl igeaient immanquablement. d'estime pour toi I Epargne ta vie et
dèrent. Un homme se détacha. celle de ce groupe. Rends-toi sans
- < Non personne ! > répon- Le convoi était à présent tout à combattre ! >> La voix du bandit
dirent-ils finalement. fait immobile. Yon Vernaon ressen- rebondit contre les parois de la
< Très bien. Allez vous nour- tit nettement la peur qui venait de passe.
rir,- et annoncez que nous repartons s'emparer de tous. Il savait qu'elle Le capitaine fit faire un pas à sa
dans un quart d'heure > grogna le s'accrocherait à eux comme un monture. Son rire grave et amer
mercenaire. chien hargneux ; le temps que dure- monta lentement et roula sinistre-
En vérité, Yon Vernaon ignorait rait cette situation d'expectative. ment dans le couloir de rochers.
encore s'ils allaient traverser la Le chef des bandits exhiba un Alors il tira son épée. La lame sortit
passe ou rebrousser chemin. Sa mis- javelot trapu : en grinçant du fourreau. Comme
sion I'obligeait à aller droit devant ( Oh Thamyr, fils de Nachor toujours, ce son l'électrisa. Le rire
lui. Son intuition le freinait. Aucun et -d'Aby-phreim, nous sentons ta cessa brusquement et fut soudain
élément ne venait étayer ses impres- force en nous, et nous te remercions remplacé par un hurlement telle-
sions. de nous accorder ta confiance. Ton ment chargé de sauvagerie que ses
Quand il fut sur le point d'annon- peuple t'offre ce combat. > Il éten- propres hommes demeurèrent inter-
cer le demi tour prudent qui s'impo- dit sa main vers le convoi et reprit. dits.
sait, il prit conscience de la présence < Vois ! Nombre de ces hom- Puis il y eut une première volée de
d'un objet dans son poing crispé. Il mes- sont de valeureux guerriers ! flèches.
ouvrit la main. Au creux de sa Nous te les remettons car ton souf- Une seconde, Yon Vernaon
paume reposait le petit talisman. Il fle est sur eux >. Il se retourna. Un ferma les yeux. Une seule et étrange
n'essaya pas de lutter contre la nou- autre homme se tenait à ses côtés. Il pensée lui vint à I'esprit : < Quelle
velle décision qui venait de s'impo- portait une lourde jarre de terre splendide journée !... > Puis il
ser à lui. Debout sur les étriers, il cuite. Le chef y plongea la main et chargea en hurlant sur les deux
hurla à I'adresse de la . petite en retira une poignée de poussière éclaireurs. < L'enfer pour les traî-
troupe : ou de cendres et la lança sur la tres !... >
< En avant, fils des Hurrites troupe. Kaich, le plus jeune, fut foudroyé
A -Leanthor !... > Un instant il
,
je ! Vous d'un seul coup d'épée qui lui ouvrit
demanda si son hésitation avait été
se
- < Ainsi vous bénis
êtes désormais purifiés et prêts à la nuque. Surpris, il n'avait pas eu
ressentie par le groupe. connaître la grâce de Thamyr >. le temps de laire faire demi-tour à
Le convoi s'ébranla lourdement. Puis il trempa la pointe de son arme sa monture.
dans la jarre et attendit. Il y eut un lourd bourdonnement.
Yon Vernaon scrutait attentive- Le temps d'un chant de merle, La grosse balle de pierre vint le
ment les parois rocheuses Parcou- chacun resta immobile et silencieux, frapper à la tempe. Son casque le
rues de ravines terreuses, fruits de puis le chef des attaquants rePrit : protégea partiellement. Assommé,
bien, Yon Vernaon ? il s'affaissa lourdement sur I'enco-
récents éboulements. Un vent aigre
venant du nord y soufflait en rafa-
- < Hé ne
Pourquoi pries-tu pas Pour lure du cheval, avant de glisser et de
les depuis quelques minutes. nous ? Ne t'ai-je pas rendu hon- déchausser les étriers.
Depuis un moment il observait neur ? N'as-tu pas été salué selon Il tenta de se redresser et chercha

42
à tâton son épée, qui lui avait < Faltar, tu manques de cæur ter ! Vous nous avez engagé auprès
échappée. ou- de discernement, c'est I'un ou des Dieux, ne l'oubliez pas ! >
C'est dans cette position qu'il I'autre. Cet homme ne survivait Le rire désagréable du nain reten-
reçut la mort... un épieu à la pointe qu'à cause de ce bijou, au demeu- tit une nouvelle fois.
renforcée de bronze travaillé, le rant sans valeur ! Pourquoi lui < Cher Faltar, j'ai plusieurs
frappa dans le dos. Une douleur refuser de mourir en paix ? Par -
fois engagé mon âme et ma vie dans
écarlate monta en lui, et éclata en Sheth voilà une action dont les des serments jamais tenus, et
un paroxysme de souffrance. Puis Dieux nous sauront gré ). comme vous le voyez, je suis en
I'inconscience répandit sur lui son < Sans doute, mais c'est aussi pleine forme ! Ironiquement, il fit
baume tiède et réconfortant. < La un- fardeau et une responsabilité une brève courbette. Dans le même
mort est douce... )) pensa-t-il. nouvelle >, rétorqua Faltar, décidé- mouvement il saisit le talisman :
Pourtant Yon Vernaon n'était ment bougon. < Enfin, puisque, de < D'ailleurs voyez vous-
pas mort. toute façon, nous allons à Lean- - ! > L'objet vola dans les airs
même
thor... > et atterrit da4s un fourré, à quel-
* u Ah, pardonnez cher humain ques mètres de là.
tr* et,-néanmoins, ami. Nous a//ions à Faltar fit quelques tentatives
Leanthor. Actuellement nous pour le retrouver mais n'y parvint
Son agonie dura longtemps. Elle fuyons le Nord, et je viens de déci- pas.
dura jusqu'à ce qu'il perçoive deux der que nous n'allons plus à En se chicanant, les deux compè-
voix à travers les ténèbres qui I'envi- I'Ouest. Là-bas, nous ne récolte- res prirent la route de I'Est. Après
ronnaient. rions que des soupçons, des interro- une journée, Faltar avait presque
- < Regarde ! Celui-ci est gatoires et notre peine serait payee complètement oublié I'incident.
encore vivant ! >. Il y eut des pas. en suspiçion et en rumeurs désa-
Des galets roulèrent. gréables. Désormais, notre direc- *
< Moui... Pas pour
- ! > décréta I'autre voix, plus long- tion sera I'Est ou le Sud, à votre l'ù
temps convenance ; très cher. >
rauque, et vaguement ironique. Faltar laissa éclater sa fureur, et Yant'l fut le dernier à périr. En
- <luiPeux-tu faire quelque chose hurla : pleurant il vit sa cité disparaître
pour ? > reprit le premier per-
sonnage. - < Mille pardons mon bel ami
à la courte mémoire, mais j'aimerai
sous les coups d'une << chose > hor-
rible, qui n'avait rien de naturel.
Il n'y eut aucune réponse audible, vous rappeler votre serment, qui est Il ne sut jamais à quel point le
Yon Vernaon n'imaginait que trop aussi celui que vous m'avez fait prê- salut avait étéproche. n
bien la moue dubitatire du second
larron. Dans sa main il tenait
encore le talisman. Sa bouche était
emplie de terre et de sang. Son élo-
cution serait-elle suffisante dans ces
conditions ? Il tenta de parler.
( Remettez ceci... à...
-
Yant'I... Allez à Léanthor... C'est
important... jj... jurez ! > La souf-
france I'interrompit. Il n'y eut pas
de réponse. Transporté par I'in-
quiétude qui décupla ces dernières
forces, il répéta plus fort.
( JUREZ ! )
Je le jure > fit la voix rau-
- Il< perçut
que. une brève querelle à
voix basse, puis le premier person-
nage murmura d'une voix mal assu-
rée :
le jure aussi... >
-Dans< Je
un ultime effort, le militaire
ouvrit les yeux. Les ténèbrent dispa-
rurent. Sa vision troublée lui révéla
un homme grand et moustachu
accompagné d'un nain ! < Je
délire > pensa-t-il. S'il en avait eu la
force, il aurait ri.
Quelques instants plus tard, la vie
le quittait.
tl
rlt
't

Pourquoi m'avoir fait


- <maudit
jurer, bonhomme ! Tu sais
pourtant que je n'aime pas cela >
grogna Faltar.
Shantaï ricana.

43
La Quête ses coupées dura longtemps. ll était avide de tout connaître sur moi. J'étais bien
embarrassé de lui répondre. Autant rendre seruice et soulager les misères de ce
monde est un acte que je pratique avec joie et sans rechigner, autanl en parler
m'est difficile. J'avais l'impression de me vanter, même si ma voix n'en avait pas
le ton.
par Sylvain Donnet Mes paupières devinrent au bout d'un momenl lourdes. Son vin était bon,
quoiqu'un peu sirupeux. Je n'entendis presque plus ses questions :
( - N'est-ce pas ambitieux, ou téméraire, de poursuivre un tel but, avec si peu
et Marc Montagne de moyens ? Pourquoi ne cherches-tu pas à... >
Je n'entendis plus rien. Je ne vis plus rien. L'inconscience. La perte de l'équili-
bre. Le trou noir, froid. Puis, tout à coup, une image fixe me déchira I'esprit. Ful-
guranle, aigrie. Un cheval blanc... Son galop était suspendu dans l'air. Tout dis-
parul. ..

J'approchais. Je le sentais. Jamais je n'avais ressenti cela aussi fort depuis la Halitu est le gardien de la Première Epreuve. ll est chargé d'accueillir le
première fois. J'avais son image ancrée, là, dans ma mémoire. Un cheval galo- Paladin et de le déranger par ses questions, avant de l'endormir. Cette
pant, crinière au vent, entraînant derière lui une harde d'autres chevaux. ll avait la épreuve n'est que purement formelle ei n'a en principe que peu de consé-
prairie pour lui tout seul, pour unique royaume. Je courais après, mais toujours il quence. Halitu juge si le Paladin est digne de poursuivre sa Ouèle ou non,
s'enfuyait plus loin. Puis se retournait pour m'attendre. Puis repartait de plus mais son jugemeni ne sera pas a priori sévère.
belle, jamais fatigué. Puis... La drogue destinée à endormir le paladin (pendanr une demi-heure) esr
Je secouais la tête. Ce rêve me poursuivait depuis longtemps. Etait-ce une placée dans une boisson qui lui est offerte. ll n'y a pas de jel de protec-
image de ma Ouête ou le produit de mon imagination trop fertile ? tion à accorder. On pourra plus tard en trouver une dose sur une étagère.
Prix : 2 500 po sur le marché libre. Le Paladin peur la prendre, la garder
ou la revendre. ll ne s'agit nullement de poison.
( A partir du 4" niveau, le Paladin a la possibilité d'appeler son cheval
de guerre (voir Livre du Joueur). Ce cheval apparaît magiquement, mais
Je me réveillai brusquemenl. ll faisait encore plus noir que lout à l'heure. Tout à
pas sous une forme physique véritable. Le Paladin le ( voit ) magique-
l'heure ? Combien de temps s'étail-il passé ? Une minute, une heure, un jour ? Je
ment au lieu où il est habituellement, et c'est au Paladin de voyager ne le savais pas. Halitu avail disparu. J'étais seul...
jusqu'à cet endroit et de gagner sa monture. On peut prendre comme
Mon regard se porta vers la cheminée. Elle était ouverle I La plaque avail dis-
règle empirique que le voyage ne fera pas plus de 7 jours de cheval et que paru et un passage sombre s'enfonçait de l'autre côté. Diable, qu'était-ce ?
( gagner D la monture ne sera pas une tâche impossible. {...) Une fois Encore de la magie ?
capturé ou gagné, le cheval connaîl son rôle el ses relations avec le Pala- L'image me revint immédiatement à l'esprit. Puis disparut. Réapparut encore.
din et le servira loyalement pendant dix ans. Au bout de cette période, le Etail-ce la voie ? Je me décidai et me levai. Je n'étais pas encore complètemenl
Paladin doit chercher une autre monture car la première est trop vieille
éveillé et mes pas furent maladroits. Je sortis ma bourse et la laissa sur une éta-
pour pouvoir efficacement le servir. D (DMG p18).
gère. Je n'aurai sûrement pas besoin d'elle là orir j'allais. Et la vingtaine de pièces
d'or qu'elle contenail lui serait sûrement utile.
Le passage était là, sale, noir. Je dus baisser la tête pour m'engager. Le tunnel
J'avais laissé mes amis au Troll Noir. Bien que je n'aimas pas cette auberge à
cause de sa fréquentation, elle était la seule en ville susceptible de les accueillir s'enfonçail profondément, mais je distinguais une lueur jaunâtre au fond. Je
quelques temps. Je pouvais donc être seul et penser poursuivre mes recherches. n'aurais pas à chercher de torche. Je sortis Morte Branche de son fourreau el
Pourquoi avais-je pris cette route, puis ce chemin peu fréquenté, longeant à ma m'avançai en tâlonnant prudemment. Les murs, faiG de pierres noires, mal join-
gauche un fleuve ? Peut-être parce que j'y croyais, je devais y croire. tes, couvertes de mousse, suintaient l'humidité. J'entendais au loin des gouttes
Des doutes m'assaillaient. Etais-je digne d'un lel cheval et capable de remplir
d'eau tomber. Plic, plic. L'endroit n'était pas très rassuranl.
une telle quête ? Le cheval du Paladin Mahalis ! Je donnerai celui qui me porte C'était bien une torche qui éclairait le passage. Elle étail coincée dans un repli
actuellement à une âme dans le besoin. Je ne lui avais pas encore donné de nom. de la paroi. Je la pris et continuai de m'enfoncer. Sur le mur, les ombres que pro-
jetait ma torche sautaient et dansaient. Le bruit de mes pas se répercutait de pro-
Peut-être me le donnera-t-il lui-même ?
Tiens ! Une chaumière. Dans un coin si reculé, si perdu ? Elle ne payait pas de che et proche. Bruit sinistre, glacé. Un léger soufTle de venl se fit entendre, mais
je ne sentis rien sur ma joue. Pas de courant d'air. D'où venait ce sifflement grave,
mine. Petite, recroquevillée sur elle-mème par le poids des ans, donnant sur la
berge du fleuve, elle était triste et sale. Alors que je m'approchai, je vis une sil- irrégulier ?
houette sortir lentement de la maison. Un homme, un vieillard. A l'image de sa Ma lorche diminua d'intensilé. Oue se passait-il ? Je regardais attentivement
chaumière. ll s'arrêta et me regarda approcher. Je m'arrêtai à sa hauteur et mis autour de moi, pas très rassuré. Rien. Je serrai encore plus fort Morte-Branche
pied à terre. dans ma main.
( - Bonjour, noble vieillard ! ïout à coup, un souffle noir eÎ pénélrant passa près de moi. Je m'écarlai ins-
Bonjour, Mahalis. J'espère que la route ne t'a point éprouvé. tinctivement mais c'élaiÎ déjà trop tard. Je sentis une douleur glacée parcourir
- ) mon bras gauche. Je lachai la torche qui tomba à terre. Heureusement sans
- Je, euh, comment...
J'étais estomaqué. Comment connaissait-il mon nom ? Encore un tour de sor- s'éleindre. Le souffle, l'ombre, comment devais-je appeler cela. revint sur moi. Je
cier. Décidément, moi et la magie, ça faisait deux. Ouoique plus tard, quand donnais des coups d'épée au hasard pour la maintenir à distance, mais glle me
j'aurais mérité du Temple et du Mentor... piquait, me mordait de ses brûlures froides el incisives. J'avais mal, lrès mal. Et je
( - Entre donc te reposer... ne pouvais même pas me rassurer en pensant que mes coups portaienl. Mais peu
à peu l'Ombre s'étiolait, se divisait et devenait moins pressante. Je portais un der-
- Mes épaules sont jeunes. Vous porlez bien votre âge, noble vieillard, mais nier coup el elle s'évânouit par petits lambeaux. dans un léger sifflement. Je ræ-
n'est-ce pas plutôt à moi de...
tais là un long moment, reprenant mon soutfle et mes esprits avanl de ramasser la
- Mon nom est Halitu. Je t'en prie. entre... ) lorche el de continuer mon chemin. Au boul de dix minutes de rnarche (précau-
J'obéissais.
tionneuse), i'aperÇus une lueur au loin devanl moi...
L'intérieur était à l'image de l'extérieur. Sale, en désordre. Mal éclairé par les
lueurs faibles et rouges des derniers feux de la cheminée. La misère, quoi ! Je Ombre : classe d'armure : celle du Paladin + 4. Dés de coup : un quarl
devais faire un geste, aider ce vieil homme. ne pas le laisser dans cet élat-là. du niveau du Paladin. Atlaques : une par round. Dégâls par attaque : le
ll passa devant moi el m'entraîna vers la seule table de la pièce. D'une main niveau du Paladin en points de coup. Par exemple, si le Paladin est de I
encore habile, il attrapa deux gobelets, une bouteille sur une étagère, la déboucha niveau, CA3, l'Ombre sera définie comme CA7, 1 + 1 dés de coup. une
et s'assit. Je l'imitai. Nous étions face à face, moi un peu bizarre, lui l'air jovial. ll atlaque à 5 de dégâts. Cetle Ombre ne prend que quart de dégâl normal
reprit la conversation : {les bonus magiques comptent pleinemenl). Elle n'est pas considérée
< - Je vis seul depuis si longtemps. Un peu de compagnie me fait oublier mes comme créature appelée, enchanlée ou conjurée. Elle a un alignemenl
soucis et ma vieillesse. Pardonne-moi d'être si pressanl el si questionneur. Mais Neulre Mauvais {NE). Elle est insensible au teu ou au troid.
j'ai tellement envie de savoir ce qui se passe hors de ma maison... Comment
t'appelles-tu, noble voyageur ? La lumière était naturelle. blanche. Le jour sùrement. J'allongeai la loulée. La
- l{ais vous le saviez déjà ! Pourq... galerie finissail ! Je voyais le grand jour, la lumière implacable du soleil.
- Pardonne-moi. J'oublie tout si vite. Mais que fais-tu si loin de toute habita- Je demeurais pétrifié par le spectacle. Le passage débouchait sur une vallée, ou
tion ? plutôÎ un cirque, un cralère, d'une lieue à une lieue et demie de diamètre. Des
- Je cherche un che... parois abruptes, difficilement escaladables (sunout pour moi avec ma cotte de
Mais au fait, quelle est ta profession ; enTin, je veux dire, que fais-Îu de tes mailles) fermaient complèlemenl la vallée. Le terrain descendait à mes pieds en
-
deux mains ? D pente douce. L'herbe était courte et verte. On aurait dit de la pelouse. Elle s'élen,
ll me tendil un verre plein. Le jeu de ses questions étranges et de mes répon- dait à perte de vue, inondée de lumière. Des bosquets agrémentaient le paysage
et rompaient la monotonie des couleurs et des formes. Mais le plus élonnant dans L'Epreuve n'est pas celle que tu crois ? Commenl devais-je prendre cette
ce paysage de rêve était cette construction blanche en contrebas à une demi-lieue phrase ? J'attendis un signe, une parole de mon hôte.
de moi. On dirait un palais miniature ! < - Bien, passons à la dernière Epreuve. Suis-moi. >
Je descendais le versant et dirigeais mes pas vers la bâtisse. Au fur et à mesure ll m'emmena par ta troisième porte dans une autre pièce, plus grande, moins
de ma progression, le paysage changeait, se précisait : un petit ruisseau d'eau bien meublée. Une tenture blanche et rouge courait le long du mur du fond. ll s'en
claire à gauche, un buisson de fleurs exotiques à droite, des allées de gravier blanc approcha et en écârta les pans. Une grille. qui séparait la pièce en deux, se
devant moi. Je distinguais plus nettement le front de ce pelit palais. De fines dévoila. De l'autre côté, une table, une chaise. un lit - assez sommaire - avec
colonnades rompaient la monotonie des murs et des façades. De grandes mar- quelqu'un allongé dessus.
ches permettaient d'accéder à un parvis. De chaque côÎé de ma route, de petites ( - J'ai fait iécemment prisonnier cet homme. C'est un tueur, un pilleur, un
fontaines glougloutaient une eau transparente. Je n'avais jusqu'alors pas remar' meurtrier même. ll a fait passé par le fil de son épée des gueriers valeureux, mais
qué la silhouette humâine qui apparaissait maintenant entre deux colonnades. aussi des femmes, des enïants et des vieillards. ll n'a ni Dieu, ni Loi. Si, une
J'aurai juré qu'elle n'y élait pas précédemment. Elle était vètue d'une toge blan- seule : survivre. Mais depuis qu'il esl prisonnier, il prétend avoir ouvert les yeux et
che, à liseré rouge. J'approchais encore. C'était un homme. Je voyais maintenant désire se repenlir. ll ne volera plus. ne luera plus. Son désir est peul-être sincère,
son visage. ll était beau, calme et serein. ll me sourit. mais son passé pêche lourdement contre lui. Oue dois-je faire ? Le croire et le libé-
< - Bonjour, Mahalis ! Je m'appelle Xiol Emaris. Bienvenue sur mes terres. rer ? Le tuer à cause de son passé ? L'emprisonner à vie, alors que cela risque de
Tu as passé la Première Epreuve ! ll te reste à vaincre par ton courage et ta loyauté ne servir à rien ! ll dort acluellement. Je te laisse seul avec lui. Tu peux le réveiller
la 2" et 3. Epreuves. Entre donc ! ) et le questionner. Tu as tout lon temps. Je Îe laisse D
J'allais l'interrompre pour lui demander des éclaircissements lorsque je décidais Xiol quitta la pièce. J'allendis une minute avant de bouger' J'étais songeur.
que le moment n'étâit pas opportun. Je ne comprenais pas le sens de ses paroles. Comment pouvais-je résoudre un tel cas de conscience ? Je décidai de le réveiller.
Ouelle avait été la 1*" Epreuve ? L'Ombre Noire dans la galerie ou le Jeu des L'homme maugréa, bougea et ouvrit un æil. ll me vil et se leva lentement de sa
Ouestions chez le vieil homme ? Bizatrc... couche.
< - Oui es-tu ? D me demanda-t-il.
Si le Paladin fait le tour du jardin autour du palais, il n'y a rien de parti- ( - Je te relourne la question.
culier. Pas d'entrée, les fenêtres sonl étroites el hautes. Le parc est - Mon nomLancil,est sans importance. Disons, Lancil...
magnifique à voir, mais ne comporte aucun élément significatif (pas suis venu Îe poser quelques questions.
- Eh bien.parle, teje répondrai
Vas-y, si je le peux D
d'habitanl, pas de promeneur, pas d'élément décoratit exotique de par sa - ie
conception). Le palais est de marbre blanc.
S'il pose des questions à Xiol Emaris, celui-ci restera pour l'instant éva- Celte épreuve, bien qu'elle soit en elle-même sans conséquence, est
sif . Le joueur doil plus avoir l'impression d'un monologue que d'une dis- destinée à poser un véritable problème de co4science au Paladin. Le pri-
cussion. Si par exemple il demande ( quelle 1"" épreuve ? >, Xiol répon- sonnier discutera, bon gré, mal gré, avec le Paladin, el répondra à loutes
dra ( ta mémoire Îe fait-elle lellement défaut ? Tu viens de remporter une ses questions. ll veut se repentir, oublier tout son passé et mener une
première victoire sur les forces du Mal ainsi qu'une première vicloire sur existence lranquille (pas forcément exemplaire). En contreparlie, il lui
toi-même ! D. avouera, si celui-ci le questionne suffisamment, les pires métaits qu'un
meurtrier ail pu commettre. De quoiTaire pâlir un simple tueur sans ambi-
tion !
Je le suivai. ll pénétra dans le palais par une grande porte en bois à double bar-
tanl. J'entrai à mon tour dans un grand hall. Le changement de lumière m'aveu- Mes réJlexions n'avançaient pas. J'étais avec lui depuis trois heures el ie raison-
gla quelques secondes. L'étonnante clarlé du dehors laissait place à la quasi- nais de moins en moins clairemenl. Cerlaines descriplions de ses actions passées
obscurité de ce hall. Je clignai des yeux et n'arrivai pas à voir lous les détails, du étaient dures à entendre (j'ai tailli touner de l'ceil par moment), mais d'un autre
moins à les fixer pour les noler consciemment. ll m'entraîna sur la gauche vers côté, son repentir paraissail si sincère...
une porte dérobée et entra. J'emboîtai machinalemenl le pas. La pièce était plus Je sortis de la pièce sans dire un moÎ. Perdu dans mes pensées. Xiol attendail,
pelile et aménagée comme un salon princier. lranquillement assis. Je lis mine de ne pas le voir et allai dans ma chambre pour
< - La lumière du soleil est crue. Reposons-nous et désaltérons-nous quelque m'allonger. Peut-ètre qu'un peu de repos me lerait du bien ? J'enlendis Xiol me
peu ). parler dans mon dos : < Raisonne calmement ! Tu as tout ton temps. D
Sur une lable basse, deux coupes à boire et une pelile jarre posée sur son socle Le temps passa. Lentemenl. Comme un lac qui se vide goutte à goulte. J'étais
attendaient paliemment. ll les prit et fit le seruice. de plus en plus torturé. Oue décider ? Pourquoi la décision que je prendrai dans
< - Une des portes que lu vois là ) - il désigna l'une des lrois portes de la une heure ou un jour serait-elle meilleure que celle de mainlenanl 7 Surtout si je
pièce
- ( donne sur une chambre. C'est la tienne. Tu peux t'y reposer à loisir.
Tiens, voilà de quoi te rafraichir.
n'avais pas plus d'inïormations. Mais un sombre pressentiment me disait que ie
n'en saurais pas plus qu'à cet instant. même en conlinuant d'interroger le prison-
- Merci. Merci beaucoup. Mais je ne me sens nullement tatigué. Serait-il pos- nier.
sible d'en venir au sujet principal de ma visite ici, à...
Puis ce fut l'éclair. L'illumination. Je me levai précipitamment el sortai de la
- Bien sûr, bien sûr. Mais ne crois-tu pas qu'un peu de repos le sera profita- chambre. Xiol était toujours là.
ble ? (- Déjà?
- Vous avez peut-être raison. Volre liqueur est délicieuse. l - Oui, dé1à. Ou plutôt enlin. Je demande à passer la 3. et dernière Epreuve !
Je le suivis dans la chambre. Elle étail sobrement meublée mais paraissait con- Explique-toi...
fortable. ll m'adressa un ( A tout à l'heure l et me laissa seul. Le lit était doux et de lemps sur ce faux problème de conscience.
profond. Je n'étais pas habitué à un lel luxe. Je m'allongeai sans me dévêtir et - Je n'ai que trop perdu
commençai à laisser aller mes pensées. J'avais dû m'assoupir car je rouvris les - Je ne comprendqu'une pas.

yeux brutalement. Pourquoi étais-je ici à attendre ? A quoi cela rimait-il ? J'en - Tout ceciprisonnier...
n'est mise en scène. Un leurre.

avais assez de cette comédie. Je me levai et sortis de la pièce. ll m'attendait. Assis - Mais, le pas
- N'en esl un. D
dans un fauteuil, un verre dans la main. Je m'arrètai brusquement. Le ciel, dehors, que l'on pouvait deviner au lravers
( - Déià remis ? Es-tu sûr de ne pas abuser de tes forces ? d'une minuscule fenêtre placée très haul, venail de s'obscurcir soudainement.
- Je me sens parfaitement bien. Je désirerai avoir des explications sur ma pré- Xiol éclala de rire. Un éclair illumina un courr instant la pièce.
sence ici. Pourquoi... Le tonnerre gronda dehors el se répercula dans la vallée.
- Tu as raison. Allons au but. Je suis Xiol Emaris, gardien de la 2" et 3" Epreu- Xiol continua de rire.
ves. C'est moi qui suis chargé de te les poser. Commençons lout de suile si lu le Le lonnere redoubla.
veux bien... >
Je fermai une seconde les yeux.
J'acquiesçai. ll continua. Je n'entendis plus rien.
< - Sur le mur se trouve une étagère. Posées dessus, trois casselles différen- Je rouvris les yeux. J'élais à l'extérieur du palais. Deboul, la prairie sous mes
les. Chacune contient un message ; un message qui sera pour toi un pas de plus pieds. Je le vis. Comme dans mes rêves, galoppanl à quelques csnlaines ds pas
vers la fin de ta Ouête. Choisis une cassetle et ouvre-la. Une cassette... D de moi. J'allai courir vers lui lorsqu'un pressentiment Jil me retourner. Xiol élaiÎ
J'acquiesçai de nouveau. Ou'est-ce que cela voulait dire ? Oir élait le piège ? derrière moi. En armure noire. Une épée planlée en lerre. ll m€ sourit.
Dans le choix des cassettes ? ll y en avail trois : une en bois, une en plomb, une < - Voilà la vérilable Epreuve. L'Unique, la Seule. Moi, moi qui suis lss mau-
en ivoire ciselé. lvoire ciselé = décoration riche = ce qui attire l'ceil de l'homme vais penchants, tes idées noires, les instincts réprouvés. Moi qui suis le Mal qui
en premier. Donc tentation. l\4ais d'un autre côté, ivoire ciselé = objet d'art = est en toi.
contenu de qualité = message important... J'échafaudai pour les trois.cassettes
je-ne-sais-combien d'hypothèses, de solutions possibles, d'idées fumeuses. - Mais je ne désire rnullemenl t'affronter...
ll rompit mes mfuilations : < Tu as tout ton lemps. Tu peux réfléchir une - ll le laudra bien.
Et sans rien ajouter, Xiol prit son éçÉ€ et me chargea. Son visage étail laid, gri-
minute comme un jour ou un an. Tu as tout lon temps. D maçanl. La haine semblait le dévorer. J'eus à peine le lemps de dégainer Morle-
Je décidai de raisoÀner plus calmemenl. EÎ puis au bout d'une minute de ne Branche el d'éviler le choc. Xiol me toucha quand mème à la jambe. ll me fallail à
plus raisonner du louÎ.
tout prix reprendre mes esprils el combattre. Combattre.. ,
< - Celle en plomb...
- Comme tu voudras. Ouvre... r
Je m'exécutai. Un papier à l'intérieur : ( Le cceur de l'homme est en plomb, Voici l'Epreuve. Eftectivement. Le Paladin doit aflronter son double.
Symbôle des secrets gardés et de la froideur des sentiments. L'Epreuve n'est pas Ou presque. Son adversaire a les mêrnes caractéristiques que lui. avec les
celle que tu crois. ) reslriclions suivanles : il est guerrier et pas paladin, de mème niveau
néanmoins. ll n'a pas l'équivalent du Proleclion contre le Mal du Paladin
Dans la cassette en bois : ( L'esprit de l'homme est en bois. Dur et (qui marche d'ailleurs en ce moment) ni l'imposition des mains. Si le Pala-
plein de fibres. ll s'enflamme vite et devienl charbon noir. L'Epreuve n'est din n'a pas perdu de temps au palais, il aura les avantages suivanB : les
pas celle que tu crois. blessures prises lors du combal avec l'Ombre seront guéri6s iuste avanl
Dans la cassette en ivoire ciselé : < Le sourire de l'homme est pareil à ce combat ; son adversaire n'aura pas les objets nngiques du Paladin (ou
de l'ivoire ciselé. Finement sculpté, compliqué et simple à la fois, on ne leur équivalent pour un guerrier d'alignement Mauvais).
sail iamais ce qu'il cache. L'Epreuve n'est pas celle que tu crois. )
Cette Epreuve, ainsi que la suivante, n'ont qu'un but. Provoquer le
Paladin par des problèmes de conscience, le déranger. Comme on le Je lrappai machinalemenl. Sans laire attenlion à mes coups. Xiol était de force
verra plus loin, la vérilable deuxième Epreuve est le Temps. Xiol Emaris et d'expérience comparables à moi. ll fallait que je fasse la différencs.
cherche à retenir le Paladin chez lui le plus longtemps possible, S'il reste Je la lis. Xiol étâit à mes pieds, mon. Je m'écroulais de faligue à ses côlés. Je
6 heures ou plus, le Paladin échoue partiellernenl dans sa Ouêle (voir plus vis du coin de l'ceil le cheval blanc se diriger vers moi.
loin pour les conséquences). Je me réveillai devant la maison du vieillard. Le cheval était p€nché sur moi.
Halitu était sur le seuil de s maison el me souriait...

45
choix). Pour les couples et les heu- CONVENTION
reux fortunés, il sera possible de
loger à l'hôtel (attention, les auber- SUP'AÉRO 4
19 et 20 mai 1984
/;ATETÏE ges de Combourg n'acceptent pas
Sup'Aero, 10, av. E.-Belin
LA les GP !).
En dehors des jeux, plusieurs
animations sympathiques sont pré-
vues : soirée brochettes dans une
314æ Toulouse
Dans le cadre de sa < Convention
chaumière perdue au milieu
des Sup'Aéro 4 l, qui aura lieu les 19 et
bois, descente en force dans une 2O mai, le club de Sup'Aéro orga-
Jouez... à la carte ! crêperie indigène, gueuleton dans nise pour la première fois en France
une bonne auberge... Par ailleurs un tournoi multi-jeux en trois par-
les organisateurs sont en train de ties ; plus d'une centaine de partici-
Joueurs, insomniaques, fanati- négocier la possibilité de faire un pants venant des quatres coins de
ques ou débutants, comment ren- donjon dans l'un des nombreux la France pourront s'affronter à :
contrer des joueurs et blanchir une château des environs {ça pullule en
- Donjons et Dragons
nuit autour de son passe-temps Bretagne, les châteaux). Call of Cthulhu
favori ? Enfin, en plus des jeux qui sont -
Une recette.' maxi nuit du jeu du le sujet de ces rencontres (Warga- - Runequest
Traveller
samedi 5 mai 15 h au dimanche 6 mes, DD et jeux d'alliances), une -
mai 10hàLyon. bonne soixantaine de jeux divers Pour tout renseignement écrivez à :
lngrédients.' avalanche de Don- (de lettres, de société, etc., y com- M. Pascal Coquet
jons et Dragons + une cuillérée pris 1 ou 2 micro-ordinateurs et une ENSAE résidençe 1, chambre 529
d'autres Jeux de Rôle, une pincée console Atari) seront à la disposi- 10, avenue Edouard-Belin
de Wargames. Remuer et incorpo- tion de ceux qui voudront se chan- 31400 Toulouse
rer progressivement un tournoi de ger les idées ou qui seront venus Té1. : (61152j629
bridge, un tournoi de tarot, une ren- avec leur petite famille (laquelle poste 321 résidence 1

contre chiffres et lettres. Servir le n'est pas nécessairement passion-


tout sur un plateau d'échecs ou de née par Waterlo, et pourra trouver à
dames. Arroser d'une grand millé- Combourg de quoi s'occuper, la
sime : jeux de société 1984. région étant fort touristique et la
Ceci vous mettant en appétit,
demander la carte au: (16-7)
860.88.49
mer à quelques lieues).
'Comme il est bien possible que
I'on se bouscule, les inscriptions puTrltï
Chefs de cuisine.' Association
des étudiants d'A.E.S. : Prom'aes,
magasin < A vous de jouer ), avec
sont ouvertes dès maintenant. Ren-
seignements (contre
timbrée à 3,60 avec l'adresse du
1 enveloppe cts
le concours de la ville de Lyon. postulant) auprès de :

- Alain Beaussant, < La


motte aux rochers >, Ouébriac, o Lionel cherche partenaires
Wargames à gogo 35190 Tinteniac ; pour jouer à AD&D. Cherche aussi
- ou Xavier Jacus, 2 bis, rue à s'initier à Chivalry and Sorcery et
Pour ceux qui pensent déjà aux Gilles de Trêves, 55000 Bar-le-Duc. à Call of Cthulhu. Le tout dans la
vacances d'été, voici une nouvelle région de Marseille.
qui réjouira les acharnés des pions Téléphoner au 64.05.216.
en carton et les inconditionnels des
dés à 20 faces: Xavier Jacus -
créateur et éditeur de wargames
CONVENTION DES o Echangerais informations avec
(Gergovie, Saga Gallactique, etc.) GRANDES COMPAGNIES un arbitre de AD&D ayant travaillé
et ex-animateur du club < Les DE L'EST PARISIEN sur un système d'initiative identique
Loups Téméraires > à NancY -, Samedi et Dimanche à celui présenté dans Dragon 71
Claudine Portat et Alain Beaussant 19-20 mai 11 h-20 h
(< Who gets the first swing ? >),
(animateurs du Game Club de mais INVERSE (le système d'initia-
Saint-Malo) organisent avec le con- tive) et avec un d10. J'estime que
cours du Benedictine Game Club de Programme : wargames et jeux c'est une idée naturelle et serais
Saint-Malo et le Centre Culturel de de rôle avec figurines 15, 25 mm prêt à comparer ma version avec la
Combourg deux rencontres < War- antique et médiéval - Naval - sienne. ll y a beaucoup à en tirer, en
games + DD + Diplo > en juillet Donjons et Dragons - NaPoléo- termes de jouabilité/ réalisme.
(et peut-être une en août s'il y a des nien et XVlll" siècle (30G) - ll" Ecrire à : Pascal Cretton, 71 bis
demandes). guerre mondiale 300" - Démons- avenue de Lour, 1007 Lausanne,
Chaque rencontre durera une tration et initiation - Concours de Suisse.
semaine complète et réunira une la plus belle figurine et unité (toute
trentaine de joueurs. Elles auront époque et genre). Dans Runes No 6, nous avons
lieu à Combourg (près de Rennes). 6, avenue Maurice passé la petite annonce de Barbara
Lieu : CISP -Métro Porte Laitem de Bruxelles, mais nous
Le coût tournera autour de 800 F Ravel 75012 Paris
- - avons fait une erreur : Son club
comprenant outre un grand de Vincennes,
nombre de jeux à la disPosition des Pour tout renseignement : s'appelle en fait LES GRIFFES DE
participants la nourriture (excel- L. Claussmann, 77, av. de Saint- SATAN et ce n'est pas qu'un club
-
lente !), l'hébergement lsous tente Mandé, 75012 Paris - Té1. (1) de D&D, mais de Jeux de Rôle !

(de luxe)l et diverses animations (de 343.60.77. Excuse-nous, Barbara...

46
t

offi .'Ltt*sl
Haute-Savoie (741
<Club Ludique àe Limoges >
<Les lnsomniaquesn, Chalet Le Maribel, 12. bd de la Corderie
74i150 Cruseilles. Voir Runes 6 La Ludothèque
r<Jeux de Rôle>. M.J.C. de Douvaine, 87OOO LIMOGES
74140 Douvaine. Voir Runes 6
Président : Eric Dauriac
Seine-Maritime (761 Date de création : septembre 1982
lnscrits : une vingtaine
<Club Rouennais de Jeux d'Histoirel, Horaires : samedi 14 h 30 à 18 h 30, puis à
Maison Saint-Sever, 12, rue Saint- partir de 20 h
Clubs déjà présentés Jean, 76000 Rouen. Vori Runes 6 Jeux pratiqués: AD8D, Call of Cthulhu,
Runequest, Traveller, Daredevils. Mercena-
Var (831
ries Spies and Private Eyes, Diplomacy, Les
Paris (751 <Ligue Provence-Côte d'Azur >, Maison 7 Royaumes...
de quartier, 56, rue Félix-Muyol, Pont du Cotisation : 50 F
Club < Loisirs Dauphine >, Université Dau-
phine Paris lX, 1, pl. du Mal-de-Lattre-de- Las, 83000 Toulon. Voir Runes 4 Projets: jeu d'alliance par correspondance
Tassigny, 75016 Paris. Voir Runes 6
Val-.de-Marne (!14)

Alpes-Maritimes (061 n Les Ours Mal Léchés>, 12, boulevard de


M.J.C. de <Villepreux>
la Guyane, 94160 Saint-Mandé. Voir 8, avenue du Grand-Parc
Club du <r Jeu de l'Oie >, 3, place Charles- 78450 VILLEPREUX
-Félix Runes 6
, 06000 Nice. Voir Runes 5
Animatrice : Anne Vétillard
Bouches-du-Rhône (131 Date de création : septembre 1981

Club de
Luminy <70, rue Léon- >, lnscriB : une vingtaine
Lachamp. 13002 Marseille. Voir Runes 5 Voici de nouveaux clubs Horaires : samedi à partir de æ h 30
Jeux pratiqués: Runequest, Bushido, Stat
< LaGuerre en PantouflesD, Maison pour Frontier, Space Opera, Villains & Vigilantes,
Tous Bonne Veine, avenue André- AD8D, Légendes...
ZénatTi, 13012 Marseille. Voir Runes 5 Cotisation : 67 F pour les mineurs,
<r Les Tondeurs d'Attila l 85 F pour les majeurs
Gard (3)l Foyer Culturel
Divers : le local est le < Mille Club >
Boulevard Pasteur
<Jéronimo >t, 7,
rue Poincaré, 30000 56100 FTGEAC
et n'est pas dans la M.J.C.
Nîmes. Vol Runes 5
Président : ?
Haute-Garonne (311 Date de création : ? < La Guilde des Aventuriers>
lnscrits : une vingtaine 46, rue Chaudronnerie
<Le Dragon Ludique>, L.E.P. du Bois, 21000 DtJoN
31100 Luchon. Voir Runes 5 Horaires : vendredi 20 h 30 à 0 h 30, parfois
samedi 14 h à 19 h
Jeux pratiqués: AD8D, Squad Leader, Président : Vincent Achard
llle-et-Vilaine (351
læ|55.24.27
Runequest, Car Wars, wargames
< Ênfer et Contre Tout ), 3, rue Ste- Cotisation : 10 F par mois Date de création : décembre 1983
Melaine, Boutique Ordiface, 35000 Ren- Manifestations : une démonstration lnscrits : 30
nes. Voir Runes 5 Divers : on cherche des DM :
Horaires du vendredi 17 h au dimanche
dans la nuit
lsère (381 Jeux pratiqués: AD8D, D8D, Traveller,
< LesSeigneurs des 3 Rivières r Spce Opera, Call of Cthulhu, C8S, Squad
<Alter Ego>, Maison de l'Enfance, 50. Association du quartier de St-Médard Leader, Ace of Aces, etc.
place des Géants, 38000 Grenoble. Vof 4OOOO MONT-DE-MARSAN Cotisation : 50 F
Runes 5 Remarques : appeler Vincent Achard.avant
<Pays des Rêves et des Cauchemars>, Contact : Samuel Tarapacki, 6, rue du Péri- de venir au local
Résidence Houille Blanche - Ch 216, 57, gord, 210000 St-Pierre-du-Mont
avenue du Grand-Chatelet, 38029 Greno- Date de création : septembre 1983
ble. Voir Runes 6 lnscrits : 10 < Club Ludique u
Horaires : Samedi'13 h à 22h M.J.C. St-Symphorien
Meurthe-et-Moselle (541 Jeux pratiqués: D8D, AD8D, Ace of Aces, Place Pilorget, 37100 TOURS
Zargo's Lords. .
Club d'a Histoire par la Figurine r, 10, rue
.

Cotisation : 25 F par an Président: ?


J.-F.-Kennedy, Centre Socio-Culturel, Divers : cherche un DM
54130 Sainl-Max. Voir Runes 6 Date de création : octobre 1983
Nombre de membres : une vingtaine
Meuse (551 Cotisation : ?
Club de a Charleville-Mézières l Horaires : le vendredi à partir de 19 h 30
<Les Chevaliers du Duc de Bar>,2 bis, 10, bd Gambetta, M.J.C. Gambetta Jeux pratiqués : AD8D, Dragonquest, Dou-
rue Gilles-de-Trêves, 55000 Bar-le-Duc. OSOOO CHAR LEVI LLE-MEZI ÈR ES ble jeu (par correspondancel, Wargames,
Voir Runes 7 Diplomacy, etc.
Président : Hugues Olivier (57.08.96) Cotisation 35 F
Moselle (571 Date de création : septembre 1983 Projet : Jeux Olympiques desjeux de société
lnscrits : 12 en mars.
< L'Epée Reforgée>, Centre Culturel Horaires : samedi, tous les quinze jours
Victor-Desvignes, M.J,C. Patrotte, 2, rue
Jeux pratiqués: ADSD
Paul-Chevreux, 57050 Metz. Voir Runes 7
Cotisation : 25 F par trimestre ( Sl VIS PACEM (S.V.P.) D

Nord (591 Centre Social Marcel Mercier


50000 sArNT-Lo
( Les Portes de l'Aventure l, SS 6/53, rue < Les Aventuriers de l'lmaginaire >
des Catiches, 59000 Lille ; ou M.J.C. M.J.C. Corbeil Président : Laurent Tinture
Haubourdin, 59320 Lille. Voir Runes 6 45, allée Aristide-briand Date de création : mars 1983
91 lOO CORBEIL-ESSONNES lJ.O.27 mars 1988)
Puy-de-Dôme (tXll Nombre de membres : environ 15
<Association Jeux Chamaliérois >, 11-13, Président: Stéphane Foure, J.-Paul Ryckx Cotisation : ?
rue des Saulets. 63400 Chamalières. Voir Date de création : septembre 1983 :
Horaires régulièrement le samedi après-
Runes 7
lnscrits : une quinzaine midi et pendant les vacance scolaires.
Horaires : samedi après-midi :
Jeux pratiqués AdD&D, Space Opera,
Rhône (691 Jeux pratiqués: D&D, AD8D, Stars Fron- Diplomacy, Killer, Squad Leader et nom-
tiers, GammaWorld, l'Ultime Epreuve breux wargames.
<Les Paladins des Traboulesl, 1, rue du Cotisation : 40 F par an Projets : Tournoi et championnat pour sep-
Garet. 69002 Lyon. Voir Runes 6 Projets : Légendes, Aftermath, Runequest tembre 1984.

47
Vous vous en êtes sûrement apercu, il
n'y a pas grand chose de neuf à se mettre
sous la dent ces derniers temps. Les améri-
cains et les anglais ralentissent leurs caden-
ces de production..C'est l'époque creuse
qui prépare les nombreuses conventions de
l'été où surgiront enfin, rutilantes et surpre-
nantes, les merveilles concoctées au cours
des sombres mois d'hiver.
Dans un sens, c'est tant mieux ! Parce

ouol
que l'attrait des nouveautés pourrait nous
empêcher d'apprécier pleinement nos
acquisitions passées, celles qu'on met de
côté < pour plus tard > lorqu'une agui-
chante nouvelle parution fait naître en nous
un élan d'irrésistible curiosité...
rde
Mais, rassurez-vous, vous trouverez
quand même à employer les fonds que
vous avez attribué à votre budget < jeux >.

Savez-vous que nos voisins allemands


neuf?
connaissent les jeux de rôle ? La boîte de
base de D&D, ainsi que 5 modules ont
déjà été traduits dans la langue de Goethe.
Ce n'est pas tout ! La société Schmidt
vient d'éditer un système complet de JdR

s{; sous le nom de ç Das Schwarze Auge t


(L'Oeil Noir). Une boîte de base, quatre
scénarios, une multitude d'aides de jeu,
La Nouvelle Edition Fantastique persiste et signe.
C'est maintenant La Cité Engloutie que les amateurs des
modules de la NEF peuvent aller visiter. Comme aucune
f;Ë:
p_; des fiches de toutes sortes et même un parution n'est prévue pendant les vacances, il faudra
attendre le mois de septembre pour voir la suite... Au fil
masque pour le Spielmeister, un masque
oSg tout noir agrémenté d'un splendide ceil noir du temps, peut-on dire comme pour Runes, ça s'amé-
en plein milieu du front. L'ensemble est liore, ça s'améliore...
Pt Thierry Lacoste, 23 rue de Rocroy, 75010 Paris, con-
d'une présentation irréprochable. Ceux,
E 5.e parmi vous, qui savent lire la langue çoit, lui aussi des modules multi-jeux médiévaux fantasti-
d'Outre-Rhin vont pouvoir s'en mettre plein ques ; ses deux premières production portent les doux
isË les mirettes et développer un nouveau lan-
gage d'initité (Gobbledigook Zwei ?) On
noms de Le temple du Marais eT Le Tombeau d'Hyrphas.
Faut voir.. .
ef;g entendra alors des choses comme < mon L'association Vopaliec-SF, qui édite un fanzine men-
It.
d cto
Abenteuer a combattu un Dàmon dans un
Tempel caché au fond des Shrcksals dans
suel du même nom, a pris l'habitude de faire paraître un
petit supplément < jeux > qui, bien que consacré
.: .,'E lesquelles le Spielmeister avait caché un presqu'exclusivement à des parties de Diplomacy par
,g cE Schânke de grande valeur >. Ach ! Les correspondance, contient quelques pages qui peuvent
=oc vranzais sind gomblètement vous ! vous intéresser (dans le numéro 59 bis, il y a quatre
=>o
:J()
ro de description d'un < décor pour un jeu de rôle de SF t,
par exemple). Adresse utile : Patrice Verry, Vopaliec-
oÊ@ Jeux, 26 square des Anciennes Provinces, 49000 Angers.
e+g
sÉi
-oJ
Ce n'est pas pour cela que nous sommes obligés de
jeter un æil noir sur les productions françaises, ou en Jeux Actuels, après les scénarios 4 et 5 pour I'Ultime
francais. Epreuve (Le Domaine d'Orsia el l'Antre du Collection-
Pour Légendes, après le Trèfle Noir, c'est Le Signe du neur) devrail lancer les Chroniques de Linajs dont aux-
Ë Ë:t Seryent qui est attendu avec ferveur par les incondition- quelles je vous ai déjà causé. Mais vous devriez aussi
nels du monde celtique. ll paraît qu'il est splendidement pouvoir trouver les deux premiers scénarios solo de IetI
E 3ie magnifique. Un écran de Maître des Légendes esl en
route aussi, ce qui n'est pas un luxe. Jeux Descartes
(L'Harmonisateur de Pièges et Labyrinthe). Un récent
accord passé avec les Editions du Fleuve Noir permet
annonce aussi la prochaine sortie des Mille et Une Nuits en outre aux créateurs de JA de travailler avec acharne-
Ë*:s
-o -'-]9
qui adapte le système du jeu à un univers fait de lokoums
et de lascives houris. < Comment s'appelle ton person-
ment à la conception d'un jeu de rôle sur le thème de la
Compagnie des Glaces, d'après les æuvres de monsieur
3Ë8" nage, André ? - Ben, Mohammed Mustapha Abdul el
Mimoun Khassem, pourquoi ? >
Arnaud. Sortie prévue en automne. Avant les glaces
donc,
s B:Ê Savez-vous que Call Of Cthulhu est en cours de tra- Alors, les pervers MJs ont enfin trouvé les fameux
Ë 35
(Jtrct>
duction et que Jeux Descartes va l'éditer, avec tous ses Grimtooth's Traps I en francais ? Ça craint dans les don-
" modules en même temps, traduits aussi, dès l'automne !
Commencez à faire des économies si vous voulez pouvoir
jons ces derniers temps... Les joueurs pardonneront-ils
cette initiative à JA ?
Taire face ! Parce que l'immonde Cthulhu va faire à nou-
veau parler de lui, mais en français cette fois.

48
Dernière minute

J'avais tort de croire que les productions


se ralentissent. Nos correspondants étran-
gers viennent de nous faire parvenir quel-
ques bonnes nouvelles que je m'empresse
de vous donner.
TSR annonce la sortie du premier
module de la sêrie Dragonlance pour
AD&D. A voir la couverture, il promet
Aux Etats-Unis, Victory Games d'être magnifique et porte le titre de Dra-
s'acharne à faire paraître des com- gons of DespaiL Le tant attendu Compa-
pléments, suppléments, aides et nion, qui fait suite à f Expert Set de DâD
scénarios pour son JdR James et qui couvre les niveaux 7 à 25 est en
Bond. Après un premier For you cours de parution. Présenté en boîte et
lnformation destiné au Maître de contenant deux livrets de règles, il est
Jeu et un module portant le titre Dr bourré de nouveautés dont je peux vous
y'y'o. c'est un second FYI citer quelques-unes des plus alléchantes,
et deux
autres modules (Live and Let Die et même si vous pratiquez AD&D : on y
You only live twice) qui sont annon- apprend ce qu'il faut faire avec des person-
cés pour l'été. Au fait, vous ai-je dit nages de très haut niveau (construction de
que James Bond est un excellent châteaux, tours, souterrains, guildes, etc.l,
jeu ? Non ? Ben, c'est fait mainte- on découvre de nouvelles règles de combat
nant. à mains nues (simples ei efficaces, celles-
là !), on y trouve de nouvelles classes de
personnages (le Chevalier, le Vengeur, le
Magistl, de nouvelles armes sont décrites
Chaosium marque une pause. A part (sarbacane, bola, filet, {ouet, etc.), on y
,ra Le
sortte récente des deux apprend que les limitations de progression
derniers livrets
de scénarios pour Calt of Cthuthu (Fungi des races non humaines peuvent être amé-
from Yuggoth et Curse of the Cthoniatns"), nagées, mais le plus intéressant c'est le
il n'y a rien de neuf de par chez eux. Xà'i système de combats de masse et les mille
Le Chaosium ! On roupille ?! M,est avis conseils sur la manière de concevoir et de
qu'ils doivent préparer un gros coup. mener une campagne de D&D. Encore un
Chut ! peu de patience !
Les niveaux 26 et 36 seront couverts par
le Master Set dont je vous ai déjà signalé la
préparation. Mais.ce que voLrs ne saviez
Avalon Hill se lance dans les
pas, c'est qu'au-delà du 36" niveau, il est
JdR avec Runequest lll et prévu des règles groupées dans Iâe
Powers and Perils lPipi, en lmmortals, dont le titre à lui tout seul indi-
anglais !). A c't'heure je ne les ai que les intentions.
pas encore vus alors je ne vous en Finalement le jeu de Super-héros que
TSR a lancé une nouvelle TSR va éditer à partir des créations des
cause pas plus. Sachez aussi
série de livres-aventures pour Marvel Comics porte le tilre Marvel Supar
qu'AH annonce la sortie d'un splen-
les 7-11 ans. Ça s'appelle Heroes - The Heroic Role Playing game.
dide magazine sur les JdR. l/eroes Fantasy Forest. A quand
y s'appelle, avec de la couleur et les Dans la boîte on pourra trouver un premier
les livres d'images à colorier module, Day of the Octopus.
plus grands noms du JdR américain pour les 3-5 ans ? Faut assu-
qui y écrivent. lls ont des sous ces
rer la relève tout de même.
gens là...
Avalon Hill annonce la sortie imminente
d'un autre .jeu de rôle très original. ll
s'appelle Lords of Creation et se caracté-
Chez Blade, le City Book ll : Port O'Call rise par le fait qu'il s'adapte à tout univers
a été écrit par de fameuses personnalités imaginable. Ce n'est pas un simple système
du JdR américain (dont Dave Arneson, lui- suspendu dans le vide, il est soutenu par
même, celui qu'on appelle désormais le un thème précis. Les règles sont simples
Father of Role Playing aux USA). C'es1, mais prévues pour être étendues facile-
comme Cify Book l, un recueil de divers ment. La boîte de base comporte deux
établissements complets, avec résidents et livrets, l'un de règles, l'autre d'adversaires.
matériel, intégrables dans n'importe quelle Un premier module est annoncé : Horn of
ville de vos campagnes, à cette nuance Roland. D'après ce que disent les créa-
près que le CBl/ présente des établisse- teurs du jeu, il n'y a aucune limite à la
ments de ville portuaire. puissance que peuvent atteindre les per-
Du côté de Games Workshop, en sonnages.
4
Angleterre, nous attendons avec impa-
tience la suite de la série des Dungeon
Planners qui sont, ma foi, très pratiques
Æ
Comme on pouvait s'en douter, lron
et très beaux. Et utilisables avec tant de Crown Enterprises s'est enfin décidé à
jeux, en plus. Pour le jeu Warhammer esl
mettre au point un jeu de rôle spécialement
paru un premier supplément, Forces of
adapté aux Terres du Milieu. Donc, pour
Fantasy, ainsi que des sets de figurines en vous qui avez particulièrement apprécié les
grand nombre pour se constituer des ceuvres de Tolkien, il existe désormais un
armées à bon compte. C'est bien pour JdR qui peut vous faire rencontrer Bilbo et
( wargamer >l avec des groupes. Au ses pairs : Middle Eafth Role Playing.
moment oùr vous lisez ces pages, les JdR lnspiré du déjà célèbre Rolemaster, entiè-
de GW doivent être parus et je suis en rement compatible avec les cartes et
train de les tester pour vous. Je vous en modules parus sur les Terres du Milieu, ce
reparlerai. Patience. jeu est présenlé avec un premier scénario
Voilà, c'est tout ce que j'ai d'intéressant d'introduction qui porte le tilre de Trolls
à vous signaler. Et ça tombe bien, parce haw's Region. Mais la sortie de MERP
que le printemps, cette année, mérite aussi n'empêche pas ICE de faire paraître les
qu'on s'y intéresse et je vais de ce pas quatre premiers modules de son World of
retrouver la Souris qui prend un de ses pre- Loremaster dont ,e vous ai déjà parlé dans
miers bains de soleil en lisant des monta- le no 7 de Runes. Décidément, cette firme
gnes de romans. Salut !
est très prolifique.

49
intervention du Vénéré Corellon
Larethian) pour me permettre de
poursuivre ma carrière anti-Evil plus
loin. Car à la lecture du Silmarilion,
je me dois d'affirmer que limiter un
S. Elfe-Guerrier au niveau 7, ce n'est
guère réaliste. J'attends de vous
une réparation juste, certainement
I/a entravée par les anti-elfiques que
l.U sont les nains et.les demi-orques.
l- P.S. : Je ne doute pas un instant

s
L
du cas de conscience que vous
pose ma lettre, car contrarier G.
Gygax n'est pas une mince affaire.
Mais comprenez mon désarroi ! >

s
Euh... Ben... Voyons... Voyons,
voyons...
Les règles sont les règles, elles
sont conçues pour assurer !!n cer-

S tain équilibre du jeu et les limita-


tions qui pèsent sur les races sont
sans doute justifiées. Même si un
elfe de AD&D peut paraître ressem-
bler étrangement à ceux de Tolkien,
il n'est certainement pas ( réaliste t
(Tu as déjà vu de vrais elfes ?).
On pourrait s'arrêter là et se
retrancher derrière une interpréta-
tion restrictive des règles pour te
dire qu'il est impossible d'y faire
Lionel Guidez de Marseille de nombreuses lettres comme la guelque chose. Le seul vrai pro-
s'inquiète et nous encourage... tienne nous soutiennent et nous blème, si ton MD accepte que ton
relancent de plus belle. Alors, plus personnage accède quand même à
d'émotions, si quelque chose des niveaux supérieurs à ceux qui
Je suis un de vos fidèles lecteurs t'inquiète, écris-nous ou passe- lui sont autorisés, c'est gu'un pré-
et que vous dire pour vous soutenir nous .ln coup de fil. cédent se constitue et ouvre la voie
dans votre travail si ce n'est que à bien d'autres débordements gui
Runes est très attendu dans toutes risquent de dénaturer le jeu. Pru-
les grandes villes de France et que, Denis Martin, de Marseille, nous dence, donc. Mais personne ne
comme bien d'autres, je vais le fait une intéressante proposition : peut t'interdire, même pas EGG en
chercher bien loin de chez moi et personne, de jouer comme tu
< Une suggestion : un monde I'entends. Une solution consiste-
plusieurs fois, car, souvent il n'est "Runesworld", suffisamment
pas là du premier coup. rait, mais c'est aussi dangereux, à
vague (Cf. Greyhawk), mais se obtenir un changement de race de
Pour vous remonter le moral ima-
construisant au fur et à mesure des ton personnage. Sinon, il faut
ginez la lente mais puissante mobili-
supports (Cartes, histoire, écono- admettre, qu'il n'est pas dans la
sation de centaines de fidèles qui se mie, avec des personnages déjà
rendent en procession vers les
existants et des modules ouverts,
nature d'un Elfe de progresser indé-
Temples-Relais boutiques quand le finiment dans certaines c/asses,
comme ceux de la NEF). Vos lec- alors qu'il vit dans un monde gui,
soir tombe, encapuchonnés de noir teurs pourraient envoyer leurs sug-
et portant leur argent dans la main. selon EGG, assrsfe à la naissance de
gestions et vous retiendriez les plus la suprématie des humains. Seu/e
S'il est vrai que la rédaction est intéressantes. Ce serait très fédéra-
bénévole, c'est sensass à eux. Un solution alors : la retraite.
teur et propice à créer un "esprit Attention ! Sais-tu que les Elfes
grand merci mérité !
Runes" >.
:
P.S. Votre Journal a eu un de Tolkien sont aussi immortels ?
retard pour la fin de l'année. Dans le Ce n'est pas une mauvaise idée, Vas-tu demander l'immortalité de
cercle des initiés courrait un bruit : ça. Au'est-ce-que vous en pensez ? ton personnage en invoquant un
< Runes c'est fini ! ll n'en sortira souci de r réalisme t ?
plus ! La rédaction a
abandonné ! >. Cela provoque une Yann Menguy, de Marseille, nous
émotion dont il ne faut pas abuser pose un cas de conscience :
(crise cardiaque). < Si je vous écris, c'est pour
régler un grave problème. En effet, De nombreuses lettres de lec-
C'est vrai, nous sommes tous des Elfe de naissance, je me vois con- teurs nous sont parvenues sans
bénévoles et notre seul ç salaire v traint de stagner dans le rôle de l'adresse de leur expéditeur.
c'est la satisfaction de voir que nos Champion-Wizard. C'est très Nous vous demandons de ne pas
efforts aboutissent à donner quel- fâcheux, car je me vois peu à peu oublier de la rappeler, la rédac-
gues idées à nos lecteurs. Evidem' distancé par les camarades tion se fera un plaisir de vous
ment, nous avons parfois des humains. N'y a-t-il pas un moyen répondre.
moments de découragement, mais (Sort de Wish, Alter Reality ou

ffi
7c'és, 0N Nouwât/
S6fiT : l€"Bi(,tsY'5 /
iug6Uto- poir.16!"

d, t7

FEFEI
ee ffi3
E0 WWooo

, €trff+
\
w
^s\ f..-
KNOGff
\\
S-\ S

\dr
JAS--Ë

w

c
-J YJ
Q.
Or
ur
t^'

Vous aimerez peut-être aussi