Vous êtes sur la page 1sur 4

Dossier technique

La prévention du risque d’explosion


Mise en œuvre de la réglementation ATEX

1- Quel enjeu pour l’entreprise ?


La prise en compte du risque « explosion » s’inscrit dans la DEFINITION D’UNE
démarche globale de prévention des risques (telle que définit dans le ATMOSPHERE EXPLOSIVE
Code du travail à l’article L 230-2). Un document relatif à la
protection contre les explosions doit être établi, intégré au « mélange avec l’air, dans les
document unique, et régulièrement tenu à jour. C’est le chef conditions atmosphériques,
d’établissement qui est responsable de la mise en place de la de substances inflammables
prévention du risque explosion. sous forme de gaz, vapeurs,
brouillards ou poussières,
Les chefs d’établissements doivent « prendre les mesures techniques dans lequel, après
et organisationnelles » nécessaires pour assurer la protection de leurs inflammation, la combustion
salariés contre les risques d’explosions en : se propage à l’ensemble du
mélange non brûlé » (décret
 empêchant la formation d’atmosphères explosives
2002-1553 du 24/12/02).
 évitant l’inflammation d’atmosphères explosives Cette combustion brutale
 en atténuant les effets d’une explosion et en évitant sa provoque une surpression
propagation souvent à l’origine de graves
dégâts humains et matériels
Pour cela, l’employeur doit : par les phénomènes « d’effet
 identifier les atmosphères explosives potentielles de souffle » et « d’onde de
 identifier les sources d’inflammation potentielles pression ».
 déterminer les zones à risques et les classer
 prendre des mesures de prévention et de protection
 Agir par des mesures techniques sur les combustibles, les
comburants, les sources d’inflammation
 Former au « risque explosion » le personnel concerné
 Gérer les risques liés à certains travaux (générant notamment
des points chauds)
 Informer et former les entreprises extérieures

POUR UN POLE DE SECURITE INDUSTRIELLE EN AQUITAINE

En 2006, un pôle de compétence en sécurité industrielle, baptisé ECOSIA, a vu le jour en


Aquitaine comblant un besoin régional dans un domaine devenu une préoccupation essentielle
pour tous les acteurs industriels.
Sa première activité a été le partage d’expériences. En 2007, trois rencontres ont d’ores et déjà été
organisées parmi les chimistes de la région autour de thèmes d’actualité, dont l’ATEX. Ce dossier
en est une synthèse.
L’APESA apporte son savoir faire en matière d’animation au programme ECOSIA.
En savoir plus : www.apesa.fr

APESA –HELIOPARC – 2, AV P. ANGOT – 64053 PAU CEDEX 9 | TEL : 05 59 30 46 26 - FAX : 05 59 30 46 34 | WWW.APESA.FR


2- La réglementation concernant les atmosphères explosives
La réglementation concernant les atmosphères explosibles, communément appelée « ATEX », est basée sur
deux directives européennes :

Directive 94/9/CE du 23 mars 1994, Directive 1999/92/CE du 16 décembre 1999,


concernant les appareils et les systèmes de « concernant les prescriptions minimales visant à
protection destinés à être utilisés en atmosphère améliorer la protection en matière de sécurité et de
explosible. santé des travailleurs susceptibles d’être exposés au
risque d’atmosphère explosive ».
Cette directive a été transposée en droit français,
principalement par le décret n° 96-1010 du 19 Cette directive a été transposée en droit français dans
novembre 1996 du ministère chargé de l’Industrie, les textes suivants :
relatif aux appareils et aux systèmes de protection  Décret 2002-1553 du 24 décembre 2002 relatif
destinés à être utilisés en atmosphère explosible à la prévention des explosions sur les lieux de
(Journal Officiel, 24 novembre 1996). travail (articles R 232-12-23 à R 232-12-29 du
Code du travail).
L’arrêté du 3 mars 1997 définit un modèle de
déclaration CE de conformité.  Décret 2002-1554 du 24 décembre 2002 relatif
aux obligations des maîtres d’ouvrage en
matière de construction des lieux de travail
(article R 235-4-17du Code du travail).

 Arrêté du 28 juillet 2003 relatif aux conditions


d’installation de matériels électriques

3- Retours d’expérience sur la mise en œuvre de la directive ATEX


Dans le cadre du projet ECOSIA , porté par l’UIC Aquitaine avec le soutien du Conseil
Régional d’Aquitaine et de la DRIRE Aquitaine, il a été organisé par l’APESA en 2006 et
2007 des réunions d’échange d’expérience entre industriels sur le thème de l’ATEX. Les
principaux enseignements de ces retours d’expérience sont donnés ci-dessous.

3.1 Identification des atmosphères 3.2 Le zonage et l’affichage associé


explosives potentielles et des sources
d’inflammation Toutes les entreprises qui ont réalisé leur zonage
Pour l’évaluation des risques, le plus fréquemment témoignent que ce zonage doit être effectué de la
les entreprises ont mis en place une équipe « projet façon la plus précise possible pour limiter les
interne » comprenant des personnels de contraintes techniques et économiques liées aux
maintenance et des services de sécurité. Toutefois zones ATEX. Beaucoup d’entre elles ont effectuées
quelques unes d’entre elles ont pris un bureau un premier zonage qui s’est révélé trop large. Les
d’étude externe pour les aider dans cette démarche. mesures techniques qui en découlaient
Les entreprises ont rencontrées quelques difficultés (remplacement de nombreux appareils par des
dans l’approche du risque « poussières » appareils ATEX, …) n’étaient pas viable
notamment dans le recensement des points chauds. économiquement pour l’entreprise. Une localisation
En effet cette démarche demande d’effectuer de plus précise des sources d’émission et la mise en
nombreuses mesures pour déterminer les limites place de mesures techniques (augmentation de la
d’explosivité. Ces limites diffèrent en fonction de la ventilation, pressurisation d’armoire électrique,
nature, de la granulométrie et de la concentration changement de solvants, etc…) ont permis de
de poussières dans l’atmosphère étudiée. réduire les zones ATEX. Un meilleur affinage du

APESA –HELIOPARC – 2, AV P. ANGOT – 64053 PAU CEDEX 9 | TEL : 05 59 30 46 26 - FAX : 05 59 30 46 34 | CONTACT@APESA.FR – WWW.APESA.FR
E04_PM02_1 du 30/01/06
zonage permet de réduire le nombre de matériels à critères du décret. De plus pour certains procédés
mettre en conformité et d’assurer un meilleur suivi. de fabrication il n’existe pas de correspondance en
matériel ATEX ou à des coûts qui pourraient
Après identification, les zones doivent être remettre en cause la viabilité économique de
signalées par le panneau d’avertissement prévu par l’entreprise.
la réglementation. Là encore les démarches
diffèrent en fonction des entreprises. Certaines Pour la mise aux normes ATEX de leur matériel
n’indiquent ces zones qu’avec le panneau, d’autres y mécanique, certaines entreprises ont engagées la
ajoutent une liste de démarche suivante :
recommandations à l’usage de la  création d’un groupe de travail regroupant
maintenance (type de zone : 0, 1 un opérateur, une personne de la
ou 2), d’autres encore délimitent maintenance et une personne du service
le rayon de la « sphère ATEX » sécurité
par un marquage au sol.  classer tout le matériel en différentes
catégories (agitateurs, …etc) et prendre un
3.3 Mesures de prévention et de standard pour chaque catégorie de matériel
protection pour limiter le risque associé  identifier sur ce matériel standard toutes les
aux atmosphères explosives sources d’inflammation potentielles
 mettre en place des mesures de prévention
pour limiter ces sources d’inflammation
3.3.1 Pour le matériel électrique (inertage, lubrification permanente, sécurité
en cas de surchauffe…)
Les entreprises n’ont pas rencontrées de problèmes
pour la mise aux normes ATEX de leur matériel
électrique hormis la planification et les 3.4 Formation et information du
investissements. personnel concerné
Le contrôle des installations électriques situées en
zone ATEX se fait par un organisme agréé. Le plus fréquemment, la sensibilisation et
l’information du personnel sur les risques liés aux
3.3.2 Pour les autres sources d’inflammation atmosphères explosives se fait en interne. Seule la
potentielles formation du personnel de maintenance est réalisée
Les autres sources d’inflammation peuvent être par un organisme spécialisé extérieur. Pour la
d’origine mécanique, électrostatique, thermique, formation des entreprises extérieures intervenant
chimique, bactériologique, climatique… sur le site, elle se fait au cas par cas. Elle peut être
Les principales difficultés rencontrées par les intégrée dans une formation plus générale sur la
entreprises portent essentiellement sur le matériel sécurité (GSI, formation UIC sécurité 1 ou 2, …)
mécanique. Les entreprises n’arrivent pas à avoir les
informations nécessaires de la part des fabricants
pour vérifier que les machines répondent aux

4- Pour en savoir plus

Bibliographie

 Mise en œuvre de la réglementation relative aux atmosphères explosives : guide méthodologique,


INRS, septembre 2006, ED 945, 33 pages, téléchargeable à partir du site http://www.inrs.fr

 dossier Web « explosion et lieu de travail », INRS, mis à jour le 24/02/06, consultable sur le site
http://www.inrs.fr

 ATEX, CCI du Doubs, janvier 2004, 5 pages, téléchargeable à partir du site


http://www.cciexpert.net

APESA –HELIOPARC – 2, AV P. ANGOT – 64053 PAU CEDEX 9 | TEL : 05 59 30 46 26 - FAX : 05 59 30 46 34 | CONTACT@APESA.FR – WWW.APESA.FR
E04_PM02_1 du 30/01/06
Références documentaires sur l’ATEX
Nom du document Nature Accessibilité Acquisition
Envoyé aux
UIC – guide DT 83 février 2006 Guide UIC adhérents
UIC
Guide de bonnes pratiques à caractère non
contraignant en vue de la mise en Document .pdf envoyé par
Guide
oeuvre de la directive 1999/92/CE – SOC l’APESA sur demande
325 – octobre 2002
Guide de recommandations sur la mise en
œuvre de la directive 94/9/CE du
http://www.industrie.gouv.fr/
23/03/1994 concernant les appareils de Guide gratuit
sdsi/daec/atexregl-na.htm
protection destinés à être utilisés en
atmosphère explosible
http://www.inrs.fr/INRS-
ATEX : mise en œuvre de la réglementation PUB/inrs01.nsf/IntranetObjec
relative aux atmosphères explosives. Guide Guide t- gratuit
méthodologique accesParReference/ED%2094
5/$File/ed945.pdf
NF EN 60079-10 partie 10 : classement des
norme AFNOR payant
emplacements dangereux (zonage)
NF EN 13463-1 appareils non électriques
destinés à être utilisés en atmosphère norme AFNOR payant
explosible
NF EN 61241-10 appareils électriques
destinés à être utilisés en atmosphère norme AFNOR payant
explosible poussières
API A505
internet
NFPA 497 Normes payant
AFNOR
zonage avec exemples, en anglais
Guide Voir avec le
GESIP : guide ATEX GESIP
GESIP
FIPEC (Fédération des industries des Guide
Voir avec le
peintures, colles et adhésifs) FIPEC
FIPEC
Guide ATEX
CR réunion
Comité de liaison des appareils susceptibles
transmis par Document .pdf envoyé par
d’être utilisés en atmosphère explosibles
YARA l’APESA sur demande
(CLATEX)
Ambes
Norme NF EN 13463-1 pour les fabricants
Norme AFNOR payant
concernant le matériel non électrique
Document INERIS: classification en zones
Document
explosives poussières - mai 2001- INERIS
INERIS
rédigé par D. CARSON
Documentation de présentation ATEX – Document Document .pdf envoyé par
INERIS INERIS l’APESA sur demande
Certifications Ism-ATEX et Saqr-ATEX :
Document Document .pdf envoyé par
entreprises de conception, installation,
INERIS l’APESA sur demande
maintenance et réparation
Documentation de présentation ATEX – Document Document .pdf envoyé par
CCI du Doubs de travail l’APESA sur demande
Guide d'inspection des installations www.aquitaine.drire.gouv.fr
électriques sans les installations
Guide internet
susceptibles de présenter des risques Document .pdf envoyé par
d'explosion - DRIRE Aquitaine - l’APESA sur demande

APESA –HELIOPARC – 2, AV P. ANGOT – 64053 PAU CEDEX 9 | TEL : 05 59 30 46 26 - FAX : 05 59 30 46 34 | CONTACT@APESA.FR – WWW.APESA.FR
E04_PM02_1 du 30/01/06