Vous êtes sur la page 1sur 127

Manekineko Japonais Langue et Culture

FICHIER D’AIDE AUX AUTODIDACTES

Ce fichier a été conçu pour apporter quelques informations complémentaires aux utilisateurs du
Manekineko Japonais Langue et Culture – Niveau 2 Intermédiaire, qui travaillent seuls, sans l’aide d’un
professeur.
Dans le manuel, les lectures en furigana ne sont indiquées que sur les mots difficiles ou dont les kanji
sont hors programme, ce qui représente une difficulté certaine lors de la lecture, mais l’enseignant est là
pour aider. Par ailleurs, l’apprenant ne peut pas être certain de sa compréhension des textes et il n’a pas
d’indications sur la façon de répondre aux questions posées. Afin de parer à ces difficultés spécifiques de
l’apprenant « solitaire », les autodidactes trouveront ici :
ƒ Une version de chaque texte avec toutes les lectures des mots en kanji
ƒ La traduction intégrale de chaque texte. C’est une traduction non pas littéraire qui s’éloignerait
trop du texte de référence, mais au plus près du texte afin que l’apprenant puisse comprendre
clairement le rapport entre la phrase japonaise et sa traduction en français.
ƒ Des réponses-types aux questions de la rubrique « le ȆǵǕǵǛ est toujours curieux ». Pour
les premiers textes toutes les questions ont été traitées en détail, pour les textes suivants on a
fait choix d’un certain nombre de questions, en générale les plus difficiles, pour y donner des
réponses-types. Attention, il n’y a pas que ces réponses-là qui sont valables, elles ne sont là que
pour orienter l’apprenant dans son travail et dans la façon d’approcher les questions et leur
réponse (notamment dans la perspective d’un examen oral).

Bon courage !
Le ȆǵǕǵǛ

1
1.
߶ߞ߆޿ߤ߁
ർᶏ㆏
dzȃț Ǖǧ ȃǫǓnjDZǎ ȃțǟȍǎ Ǻȕ Ȋ ǟȆ ǕǛǎ ǽǎDZ
ସவ Ƕҭ Ʋҭ෭᢭ Ƿ வ ࠛ dzǬǘࡣ ǝȚ੅ ǫǧߦ ǯǡƳർ͸ Ȍ᫜‫ ؍‬ǔȃǓ
ǰ ǩ ǒǒ ߜ߇ ǥǎǨnj ȌȆȌȆ ǓǢǓǢ ǎǬǗ ȇǢǎȇ ǓǛ Ȍǩȏǎ
Ƕ‫ ؒ؍‬ǰ‫ ڨ‬ǕǗ᢯ njȆǡƳ‫ ڨڏ‬Dz߇Ƶ ƲଇƵ Ƕ ፬ ǟnj ฽ dz‫ ׺‬ȆȔƲᤧᯙ
DZǎǾǬ ǟǷnj ǚțǟȒț ǚțȌ ǯ NJ ǨnjǟǤț ȇȒȏǗ njǫǹnj
ȌҍཞǶ૭᣷ǡȓӤۣ௧ǰӤᤧdzȊеԙnjȆǡƳ‫ڨ‬ᐻ༁Ƕᮁѷǔʟ௖ǯǡƳ
ǓǞț ǩǧnj ǒțǣț ǓǢǓǢ ǟ Ǥ ț Ǜǎǐț
ໜ߇ ؒ࠽ ǯ Ȋ NJ ȓ Ǜ ǰ Ǔ ȑ NJ ǩ Ǜ ǩ dz ะභ ǔ NJ Ȓ Ʋ ଇƵ Ƕ ᐻ༁ Ϭ؈ ǔ
ȃǫǓnjDZǎ ǟ Ǥ ț ǻ ȃǛ ȃǫǓnjDZǎ ȈǓǟ dzȃțǠț Ǜǰ
ҭ෭᢭ Ƕᐻ༁፬ Țᛦ ǫǮnjȆǡƳҭ෭᢭ dzǷƲ ୌ Ǔȑସவ˳ ǰဴ Dzǫǧȡ
ȇțǦǗ ǡ Ǭ ǓȔ DZǗǠ ǾțǓ ǕǢ NJ
ȣɋ൹ରǔ̪ȇზnjǮnjȆǟǧƳ࣒ȑǷྀᐻǶɥᲐȪɨଐҬȚሶǕʥǚȆǟ
ǾțǓ Ǜǎǟȏǎ Ȋ Ǡ ǶǛ ǓȔ ǥǣț ǠȏǎȊț
ǧ Ƴ Ǜ Ƕ ଐҬ Ƿ Ԃ ਇ ǯ Ʋ ଐܶ ǔ ൑ ǫ Ǯ nj Ȇ ǣ ț Ƴ ࣒ ȑ Ƕ ᅔϚ Ƿ ጊ ଐ
ǠǨnjnjǤț Ǖ ǣǬ ǜȕ
୛̈̊љdzɡɲȳɪǓȑȌǫǮ௓ǧǰnjǎᛷȊNJȒȆǡǔƲnjǬ᪭DZǛǓȑ
Ǖ ǡ Ǭ njȆ ȗ ǟȍǎǕȏǎ ǧǟțǕȏǎ ǟǤț ǡȁ
௓Ǯ̪ȇზnjǧǓƲ˺ǯȊᚫǓǫǮnjȆǣțƳ ‫ ଀ ݔ‬Ƿ‫ڣ‬ᅘ଀ǯᐻ༁ǔϨǮ
ǓȔ Ǔȇ ǟȍȒȏǎ njǰDz ǣnjǓǬ ǐ DZ ȆǫǕ
࣒ȑdzǰǫǮǷᅘDzǶǯǡƳ ཿ ྍ Ț ֫ țǯဋොǟǮnjȆǟǧƳඎ৬ழயdz
ǒǒǤnj ȗǠț dzȃțǠț nj Ǡȍǎ Ǖ ǰ ǩ ǟǷnj
‫ڨ‬ҕ ǶՌ˳ ᲋ସவ˳ ᲌ǔᆊ ̪ ǟǮ௓ ǮǛǶ‫ ؒ؍‬Ț૭᣷ ǡȓȐǎdzDzȒƲ
ǠțǟȍǝȁǬ NJǫǹǗ ǎ Ǘȓ Ǭǭ ȇțǦǗ ǚțǞnj Ǡȍțǡnj Ǡț ǓǦ
˳ᆙࠣц Ƕ؏ᡮ ȚӼ ǙǮᒙ ǟȇዚ Ǚǧ൹ର ǯǡƳ࿁ؐ ኦ ቭ Dzȡȣɋ˳ Ƿଇ
ȃDZ
ǐȓᆍdzDzȒȆǟǧƳ
ȃǫǓnjDZǎ ǺȋǗdzǠȍǎ ǵț Ȇǐ ǣnjǽ ǒǗ ǰțǯțȀnj ǓnjǧǗ ǡ
ҭ෭᢭ Ƿ 1 2 0 ࡗ ǘȑnjљ dz૶࡭ ǔ᡹ ǫǧ߆ဒϰ dzȐǫǮ᧎ਯ ǝȔƲ̪
NJǧȑ ǰ ǩ ȔǕǟ NJǝ Ǜǎǖȏǎ
ȈǛǰǔǯǕȓȐǎdzDzǫǧ ତ ǟnj‫ؒ؍‬ǯǡƳǨǓȑെԐǔ෡ǗƲ ࠞ ಟ Ƿ
dzȃț njǩǸțǺǗ ǩ nj ȑǗǶǎ Ƕǎǖȏǎ ǖȏǖȏǎ ǝǓ ȃǫǓnjDZǎ
ସவ ǯ ʟေ̩ nj ̨ؒ dz NJ Ȓ Ʋ ᤁᡗ Ʋ ᡗ ಟ Ʋ ๵ ಟ ǔ Ⴓ ț ǯ ǡ Ƴ ҭ෭᢭ Ƕ
ǩ ȍ ǎ ǟ ț ǰ ǟ ǝǫȅȕ ǺȋǗȆțǰǟ ȃǫǓnjDZǎ ǖȏǎǣnj ǙnjǞnj Ǿ ț Ǔ ǩȍǎǟțǩ ǰǎǕȏǎ
ʵࣴᣪ࠯ ஶࡊ Ƿ႓ʢᣪ࠯ ǯǡƳҭ෭᢭ Ƕ ᘤ ૶ ዂฝ ଐҬ Ƕʵࣴؒ ǯ ௘ ˭ Ƕ
njǫǓǗ Ǩ nj ǰ ǟ ǰǎǕ ǟȍǝnj ǣǓnjǠȍǎ
ʟᚧǶȐǎDz‫ڨ‬ᣪ࠯ǯǡƳВܽȩɩɲɓɂȮǔǛǛǯʻ΢ǝȔǮƲʭဠʵdz
DzȆǐ ǟ dzǔǬ ǝǫȅȕȉnjǾǬ ȎǕȆǬ dzȃțǠȍǎ
Ԟљ ǔ ჼ ȑ Ȕ Ȇ ǟ ǧ Ƴ ˙ண dz Ƿ ஶࡊԞཞ Ƕ ᩌᅞ Ȓ ǔ NJ Ȓ Ʋ ସவʵ Ǔ ȑ
ǓțǛǎǕȋǗ NJǬ ȇǜǰ ǛǒȒ ǩȏǎǛǗ ǓțǚǕ Ǖǧǘdz ǽȎ Dzǔ ǟǔǬ
ᚢ ϛ ‫ ݜ‬ǔᨻ ȆȒƲᚒ˘ Dz ඁ Ƕ ࣊ ђ dzॽຫ ǟȆǡƳҭ‫ ׾‬ǶВ Ƿᧇ ǗƲ‫״‬ண
Ƿnj Ƿȓ ǒǰǢ ǜǔǬ ǷDz Ȇǩ ǷDz
dzϧ ȒȌǫǰ୐ ǔ ᛁ ȔȆǡƳǥǟǮ˝ண ǷɨȣɨɂȮǶᒄ ǔᘨ Țᓩ ȌǓdz
ǓǞ ǕțǛǎ ȑǗǶǎ ǝǓ NJǓ ǖȍǎǟȋ ȃțǟȍǎ ǒǰǢ
᫲ ȒȆǡƳᡣᣠ Ƿᤁᡗ ǔႳ țǯƲិ njȴȣɬȌ མ ᑌ ǔƲ வ ࠛ Ǔȑ ᛁ Ȕȓ
ȒȏǛǎǟȋ dzțǕ Ȏǎȉnj ȆǬ
ବᘤ᎘dz˳ർǔNJȒƲȴɂɜɬɒᲐɪȊதԞǯƲɒᲐɪᅞȒȊNJȒȆǡƳǛ
ǵțǠȍǎ ȒȏǛǎǟȋ dzǖ Ȇǩ
ǛǷ ࡗ ʵ ɒȷɌȸɝɲǰବᘤ᎘ǯមȗǫǮnjȓᘨǯǡƳ
ǝǫȅȕ Ǖǟȋ ǝțǠȍǫ ǿțȃDZ Ǩnjdz ǰ ǟ ǒǧȓ Ǭ ǖȏǛǎ
ஶࡊ Ǔȑ඗᠔ ǯ Ზ Დ лᆍ ǯƲᇽ˙ Ƕᣪ࠯ ‫ޙ‬ೲ dzზ ǕȆǡƳǛǛǷ๵ี ǰ
ǧnjȀțȎǎȉnj ȃǫǓnjDZǎ ǝnjǟȏ ǮǬDZǎ ǓnjǬǎ Ȇǩ ǎ ț ǔ Ǧ
ǟǮ‫ڛڨ‬தԞ ǯǡƳҭ෭᢭ ǯ஡ф dz᥄᢭ ǔ᧎ᢋ ǟǧဘ ǯǡƳᢦණඳ njdzƲ
ȈǓǟ ǒȊǓǚ ǶǛ ǓǢǓǢ ǕȍǎǥǎǛ Ǩ Dzȑ ǎǬǗ ǽǎǙnj ǓțǛǎǩ
ୌ Ƕ᩺࣎ Ț൑ ǡଇƵ Ƕ଺Ͱࡱ ǔᇓ ǩʳ ǻƲ ፬ ǟnj᫜୮ Ƕᚢϛؒ ǰǟǮȊ

2
ǓǬȌǗ ǚțǞnj ǷǗǾǬǓț ȒȐǎ Ǖȍǎ ǜǯț ǰǎǠ
ො᠃ ǟǮnjȆǡƳ࿁ؐ Ӎཞᬄ ǰǟǮшဏ ǝȔǮnjȓ ଺ Ɋȶɲࣨ൥ Ƿࢿ୛ Ƕ
Ȓȏǎ Ƿțǐnj ȊǶǔǧ
Ɋȶɲ ๵ ǶጢఙȚཞᛯǫǮnjȆǡƳ
ȃǫǓnjDZǎ ǚțǓț ǷǛǨǮ ǐ DZ ȆǫǕ ǐț njȑnj
ҭ෭᢭Ƕྨ᧘ǯNJȓжᬄǷƲඎ৬ழயdzɔɨɲȸǰጉǔNJǫǮƲǥȔ̊௓
ǛǎȒȍǎ Ȇǩ ȃǫǓnjDZǎ njǩǸțǝnjǟȏ ǔnjǛǗǾțǓ ǐnjǕȏǎ
ɔɨɲȸǰ ˨ ෟ ǶNJȓဘǯǡƳǛǛǷҭ෭᢭ǯʟေ஡фdz‫׾ڠ‬ଐҬǶ ࣎ ᪪
ǎ Ȇǩ ȉnjǠǟȏǕ ǙțǩǗȐǎǟǕ ǰ nj ǚțǞnj
ȚӼǙǧဘǯǡƳ୉දфயdzɧɷɬɂɐǶ࢕ሶ೉ࢢȚӻȒϧȔǮƲ࿁ؐȊǥ
ǰǎǠ ǙțǩǗǾǬ ǶǛ ǽțnjǕ NJǠ
Ƕࢿ୛ Ƕ࢕ሶཞ ǔ൑ ȒƲȧȬȽɀɂȮDzᩎ‫׺‬ർ ȚՁ ȗǎǛǰǔǯǕȆǡƳ
ȌǙnj ǡǸ ǧ ȊǶ ǖȏȓnj ǺȏǎǸț ǓțǛǎǩ
‫ڥ‬୮ Ƿኮ୰ ȑǟǗƲ᫦ ȁཞ ǰᮉ᫔ ǔǒnjǟnjǰǶ ᛒх ǯƲᚢϛؒ ǰǟǮȊ
ǠȍǎȐǎ Ȇǩ
ᤦ ᚌ DzဘǯǡƳ
ߊߒ߮߈ߐߥ߃
ᰏᒁᣧ⧣ࠃࠅ

TRADUCTION

Au nord du Japon, Hokkaidô est la seconde île derrière Honshû pour la superficie. Le temps et le climat y
sont très différents des autres territoires. Entourée de montagnes imposantes et de nombreux lacs
magnifiques, on y rencontre aussi la forêt primitive et des terres incultes qui sont le royaume des oiseaux
sauvages et des animaux. Les charmes de la Nature y abondent.

Du fait que c’est aussi une zone volcanique, il y a ici et là des sources chaudes et les nombreux parcs
naturels s’enorgueillissent de la beauté de la Nature d’Hokkaidô. A Hokkaidô s’est installé depuis des temps
immémoriaux le peuple Ainou, différent des Japonais. Ils ont bâti la Culture Yûkara qui leur est propre.
Cette Culture est de tradition orale et il n’en reste pas d’écrit. Une histoire raconte qu’ils sont venus de
Mongolie avant l’époque Jômon, mais on ne sait pas, même aujourd’hui vers quelle époque et d’où ils sont
venus s’installer. Leur religion est polythéiste et pour eux toute la Nature est divinité. Ils vivaient en
pratiquant la chasse. A la fin de l’époque d’Edo, de nombreux Wajin (les Japonais) ont migré jusque là et
ont fini par exercer leur domination sur ce territoire, et de ce fait c’est un peuple qui subi l’oppression de la
discrimination raciale et en a longtemps souffert. Actuellement, les purs Aïnous sont devenus rares au
point qu’on pourrait les compter.

Hokkaidô a été défrichée par les « soldats défricheurs » envoyés par le gouvernement il y a environ 120 ans
et c’est donc une terre nouvelle où il est devenu possible d’habiter. C’est pour cela que l’Histoire étant
brève, les industries y sont au niveau le plus bas pour le Japon, et les laiteries, les exploitations agricoles et
la pêche y sont prospères. La grande ville centrale de Hokkaidô, Sapporo, est une ville d’un million
d’habitants. C’est le centre des activités administratives, économiques et culturelles d’Hokkaidô, et elle
ressemble à un quartier de Tôkyô. Son nom est devenu célèbre dans le monde entier suite à l’organisation
des Jeux Olympiques d’hiver. En février a lieu la Fête de la Neige, spécialité de Sapporo, et des touristes
affluent de tout le Japon pour admirer les splendides statues de glace. L’hiver dans les pays du nord est
long, et ce n’est qu’en avril que le printemps arrive enfin. Puis en mai les fleurs de lilas décorent
somptueusement les rues. Dans la banlieue les laiteries fleurissent et les silos rouges, les étables ont
beaucoup de succès auprès des voyageurs venus de Honshû ; la bière Sapporo également est fameuse et il
y a aussi une fête de la bière. C’est une ville animée toute l’année à cause des hommes d’affaire et des
voyageurs.

A 30 minutes environ de Sapporo en train à vapeur, on arrive à la seconde ville d’Hokkaidô, Otaru. C’est
une ville très célèbre en tant que port de pêche. C’est la ville où le train est passé pour la première fois à
Hokkaidô. Au bord du canal s’alignent de nombreux anciens entrepôts qui maintiennent un air d’autrefois,

3
c’est un endroit reconnu touristique pour ses beaux paysages. L’ancien Palais du hareng, utilisé
actuellement comme musée, conte la gloire de la pêche au hareng d’autrefois.

Hakodate, qui est la porte d’entrée de Hokkaidô, avait des relations avec la France à la fin de l’époque
d’Edo et c’est une ville qui depuis ce temps-là garde des liens avec la France. C’est la première ville
d’Hokkaidô à avoir reçu l’influence des cultures étrangères. Au début de Meiji, elle a adopté le style
architectural européen, et des bâtiments de cette époque restant encore, on peut y savourer une ambiance
exotique. C’est une ville où les paysages de nuit sont magnifiques, et où la cuisine et le poisson ont la
réputation d’être délicieux, ce qui en fait lieu touristique important.

Réponses-types aux questions


߶ߞ߆޿ߤ߁ ߦ߶ࠎ ߒ߹ ߦ߶ࠎࠇߞߣ߁ ߒ߹ ࠃߞ ߅߅ ߒ߹
1. ർᶏ㆏ߣߪᣣᧄߩፉ(ouᣣᧄ೉ፉߩፉ)ߢ‫ޔ‬྾ߟߩᄢ߈ߥፉߩ߁ߜߩ
޿ߜ߫ࠎ߈ߚ ޿ߜ߫ࠎ߈ߚ ߒ߹
৻⇟ർ(ou৻⇟ർߩ߶߁)ߦ޽ࠆፉߢߔ‫ޕ‬
ߜ߇ ߻߆ߒ ߓࠎߎ߁ ߔߊ ߅߽ ߺࠎߙߊ
2. ޿޿߃‫ޔ‬㆑޿߹ߔ‫ ޕ‬ᤄ ߪੱญ߇ߣߡ߽ዋߥߊߡ‫ޔ‬ਥߦࠕࠗ࠿᳃ᣖ߇
߶ߞ߆޿ߤ߁ ߔ ߓࠀ߁߈ࠀ߁ ߖ ޿ ߈ ߖ޿߰ ߣࠎߢࠎ߳޿ ߅ߊ
ർᶏ㆏ߦ૑ࠎߢ޿߹ߒߚ‫ ߡߒߘޕ‬㧝 㧥 ਎♿ߦ᡽ᐭ߇ገ↰౓ࠍㅍߞߚߩߢ‫ޔ‬
ߦ߶ࠎߓࠎ ߅߅ ߎࠎߦߜ ߓࠎߎ߁ ߐߞ߸ࠈ
ᣣᧄੱ߇ᄙߊߥࠅߪߓ߼ߚߩߢߔ‫੹ޕ‬ᣣߢߪੱญ߇߰߃ߡ޿߹ߔ߇‫ᧅޔ‬ᏻߩ
ߛ޿ߣ߆޿ ޿ߥ߆ ࠁߚ
ࠃ߁ߥᄢㇺળߩ߶߆ߦ‫ޕߔߢࠈߎߣߥ߆⼾ߩ⥢↰ޔ‬
ߺࠎߙߊ ߶ߞ߆޿ߤ߁ ߍࠎߓࠀ߁ߺࠎ ߦ߶ࠎߓࠎ ߜ߇ ߺࠎߙߊ
3. ࠕࠗ࠿᳃ᣖߪർᶏ㆏ߩේ ૑ ᳃ ߢ‫ޔ‬ᣣᧄੱߣ㆑޿߹ߔ‫࠿ࠗࠕޕ‬᳃ᣖߪ
ߓ߱ࠎ ߱ࠎ߆ ࠃ ߱ࠎ߆ ߻߆ߒ ߒࠀࠅࠂ߁ ߖ޿߆ߟ ޿ߣߥ
⥄ಽߩ࡙࡯ࠞ࡜ᢥൻߣ๭߫ࠇߡ޿ࠆᢥൻ߇޽ࠅ‫ ޔ‬ᤄ ‫ ⁚ ޔ‬⁸ ߢ↢ᵴࠍ ༡ ࠎ
ߍࠎߑ޿ ߓࠀࠎ ߓࠎ ߔߊ
ߢ޿߹ߒߚ‫⃻ޕ‬࿷ߪ‫߽ߡߣ߇ੱ࠿ࠗࠕߩ ⚐ ޔ‬ዋߥߊߥߞߡ޿߹ߔ‫ޕ‬
߶ߞ߆޿ߤ߁ ߦ߶ࠎ ߈ߚ ߖ ߆ ޿ ߜ ߕ ߒࠄ ߶ߞ߆޿ߤ߁
4. ർᶏ㆏ߪᣣᧄߩർߦ޽ࠅ߹ߔ߇‫ޔ‬਎⇇࿾࿑ࠍ⺞ߴߡߺࠇ߫‫ޔ‬ർᶏ㆏ߩ
޿ߜ߫ࠎ ߅߅ ߣ ߒ ߐߞ߸ࠈߒ ߅ߥ
৻⇟ߩᄢ߈ߥㇺᏒߩᧅᏻᏒߪࡈ࡜ࡦࠬߩࡏ࡞࠼࡯߿࡝࡛ࡦߣหߓࠃ߁ߦ‫ߘޔ‬
߈ߚ ߈ߚ ߁ߺ ߅ ߟ߼
ࠎߥߦർࠃࠅߢߪ޽ࠅ߹ߖࠎ‫ߣࠕ࡝ࡌࠪޔߒ߆ߒޕ‬ർߩᶏ߆ࠄ㒠ࠅߡߊࠆ಄
߆޿ࠅࠀ߁ ߈ߎ߁ ߰ࠁ ߥ߇
ߚ޿ ᶏ ᵹ ߩߚ߼‫ޔ‬᳇୥߇߅ߛ߿߆ߢߪߥ޿ߩߢߔ‫ޕ‬౻߇ߣߡ߽㐳ߊߡ‫ޔ‬
߭ߓࠂ߁ ߐ߻ ߶ߞ߆޿ߤ߁ ߈ߚ ߆޿ ߎ߅
㕖Ᏹߦኙ޿ߢߔ‫ޕ‬ർᶏ㆏ߩർߦ޽ࠆࠝࡎ࡯࠷ࠢᶏ߇ಓࠆ߶ߤߢߔ‫ޕ‬
ߢࠎߣ߁ߡ߈ ߐࠎ߉ࠂ߁ ࠄߊߩ߁ ߩ߁߉ࠂ߁ ߉ࠂ߉ࠂ߁
5. વ⛔⊛ߥ ↥ ᬺ ߪ㈼ㄘߣ ㄘ ᬺ ߣ Ṫ ᬺ ߢߔ‫ޕ‬
߶ߞ߆޿ߤ߁ ޿߹ ߌ޿ߑ޿ ߅߽ ߩ߁߉ࠂ߁ ࠄߊߩ߁ ߉ࠂ߉ࠂ߁ ߆ࠎߎ߁ ߐߐ
6. ർᶏ㆏ߩ੹ߩ⚻ᷣߪਥߦ ㄘ ᬺ ߣ㈼ㄘߣ Ṫ ᬺ ߣⷰశߦᡰ߃ࠄࠇߡ޿߹
ߒ߹ ߆޿ߚߊ ߭߾ߊߦߓࠀ߁ߨࠎ ߹߃ ߪߓ ߎ߁߉ࠂ߁
ߔ‫ޕ‬ፉߩ㐿ᜏ߇㧝 㧞 㧜 ᐕ߶ߤ೨ߦߒ߆ᆎ߹ࠄߥ߆ߞߚߩߢ‫ ޕ‬Ꮏ ᬺ ߪ޿߹ߛ
ߪߞߡࠎ
ߘࠎߥߦ⊒ዷߒߡ޿ߥ޿ߩߢߔ‫ޕ‬
ߖࠎ߈ࠀ߁߭߾ߊߥߥߓࠀ߁ߦߨࠎ ߣ߁߈ ߐߞ߸ࠈ ߆޿ߐ޿
7. 㧝 㧥 㧣 㧞 ᐕߩ౻ቄࠝ࡝ࡦࡇ࠶ࠢ߇ᧅᏻߢ㐿௅ߐࠇߚ߆ࠄ‫ޔ‬
߶ߞ߆޿ߤ߁ ߗࠎߖ߆޿ ߒ ߆ࠎߎ߁
ർᶏ㆏߇ో਎⇇ߢ⍮ࠄࠇࠆࠃ߁ߦߥࠅ߹ߒߚ‫ⷰ߇ࠢ࠶ࡇࡦ࡝ࠝޔߚ߹ޕ‬శߩ
ߏ ߪߞߡࠎ ࠁ߁ࠅ ߪߚࠄ ޿
ߘߩᓟߩ⊒ዷߦ᦭೑ߦ ௛ ޿ߚߣ⸒߃ࠆߢߒࠂ߁‫ޕ‬
ߖ߆޿ ޿ߜ߫ࠎߒ ߶ߞ߆޿ߤ߁ ߹ߜ
8. ࠝ࡝ࡦࡇ࠶ࠢ߇޽ߞߚ߆ࠄ‫ޔ‬਎⇇ߢ৻⇟⍮ࠄࠇߡ޿ࠆർᶏ㆏ߩ↸ߪ
ߐߞ߸ࠈ ߐߞ߸ࠈ
ᧅᏻߢߔ‫ᧅ߿࡞࡯ࡆࡠࡐ࠶ࠨߦࠇߘޕ‬ᏻ࡜࡯ࡔࡦ߇޽ࠆ߆ࠄ‫ߣޠࡠࡐ࠶ࠨޟ‬

4
ߥ߹߃ ߒ ߖ޿ࠃ߁ ߹ߜ
޿߁ฬ೨߇⍮ࠄࠇߡ޿ࠆߩߢߔ߇‫⷏ޔ‬ᵗߢߪ‫߆ߩࠆ޽ߦߎߤ߇ߩ߽ߩߘ↸ޔ‬
ߒ ߖ޿ࠃ߁ ߣߊ ߆߆
޽߹ࠅ⍮ࠄࠇߡ޿ߥ޿߆߽ߒࠇ߹ߖࠎ‫⷏ޔߚ߹ޕ‬ᵗߣ‫ߣࠬࡦ࡜ࡈߦ․ޔ‬㑐ࠊ
ߪߎߛߡ ࠁ߁߼޿
ࠅ߇޽ߞߚ߆ࠄ‫ޔ‬ವ㙚߇߆ߥࠅ᦭ฬߢߔ‫ޕ‬
߶ߞ߆޿ߤ߁ ߆ࠎߎ߁߈߾ߊ ߐߞ߸ࠈ ࠁ߈߹ߟ ߆ࠎߎ߁߈߾ߊ
9. ർᶏ㆏ߪⷰ శ ቴ ߦ޽߰ࠇߡ޿߹ߔ‫ᧅޕ‬ᏻߩ㔐⑂ࠅߪ߽ߜࠈࠎⷰ శ ቴ
߭ ࠃ ߶ߞ߆޿ߤ߁ ߛ޿ߒߗࠎ ߔ ߫ ߺࠅࠂߊ
ࠍߚߊߐࠎᒁ߈ነߖ߹ߔ߇‫ߦ߆߶ߩߘޔ‬ർᶏ㆏ߩᄢ⥄ὼߪ⚛᥍ࠄߒ޿㝯ജࠍ
߽ ߅߅ ߆ࠎߎ߁߈߾ߊ ߽ߣ
ᜬߞߡ޿ߡ‫ޔ‬ᄙߊߩⷰ శ ቴ ߇ߘࠇࠍ᳞߼ߡߊࠆߩߢߔ‫ޕ‬

5
2.
߶ࠎߒࠀ߁ ߦ ߶ ࠎ ߒ ࠀ ߣ ߣ߁߈ࠂ߁
ᧄ Ꮊ ߣᣣᧄߩ㚂ㇺ‫ ᧲ ޔ‬੩
ȃǫǓnjDZǎ ȇDzȇ dz ȃ ț Ȕǫǰǎ Ȑǫ ǒȊ ǟȆ njǩǸț ȉțǣǕ ǒǒ
ҭ෭᢭ Ƕ Ӌ dzǷƲସவ уߦ ǶᲗ ǬǶʻ Dzߦ ǶǎǩƲʟေ ᩺ᆩ Ƕ‫ ڨ‬Ǖnj
ȃțǟȍǎ ȃǥDzǔ Ȇ Ǔǧǩ dz
வ ࠛ ǔNJȒȆǡƳǰǮȊኵᧇǗƲ஖ǔǫǮnjǮƲɏɉɉǶ ࣆ dẓǮnjȆǡƳ
ǕǧǷțǾț ǧǮ Ƕ ǟǧǷțǾț Ǻǔǟ dzǟ ȐǛ Ȉ
ǬȆȒҭӅл ǔ጖ dzǡȑȒǰ̡ ǻƲʦӅл Ƿ ௘ Ǔȑᚋ ǶȃǎȀƲ೩ Ԣ Ǖdz
ǎǩǔȗ ǣȄǵ ǧǓ ȌȆȌȆ Dzȑ
ǬǭnjǮnjȓǶǯǡƳǥǶϷΖdzǷƲᏜ᭑ǶȐǎdz᭜nj߇ƵǔʳțǯnjȆǡƳ
ȃțǟȍǎ dzǟ ǔȗ dzȃțǓnj ȉț ǎȑ dz ȃ ț Ȑ Ǖǧ ǗǨ
வ ࠛ Ƕᚋ Ζ Ƿସவ෭ dz᩺ ǟǮƲƽᙒ ସவ ƾǰՆ ǸȔǮnjȆǡƳҭ Ǔȑʦ
dzǟ ǾǾț ǽȎ ȎǕǘdz
ǫǮnjǫǮƲᚋȀǖȍǫǰȪɷɕǡȓᣦлǷƲВƲᩌ‫׾‬dzDzȒȆǡƳȶɘɩ
ǒ Ǭȉ ǽȎ ǕǣǬǽǎ ǒǒȎǕ ǽ ȀnjȌ
ȡǓȑʦȒǮǗȓКǧnjВǶܽሱ᫜ǔǛǛdz‫ڨ‬ᩌȚᨀȑǣȓǶǯǡƳࡖᤧǯ
dz ǝț ȎǕ Ǭ ǣǓnj njǩǸțȎǕ ǒǒ ǩnjǕ Dzǔ NJnjǨ
ȊᲕ-ᲖɠɷɇɪǶᩌǔᆩȊȒƲʭဠǯʟေᩌǶ‫ڣ‬njؒ‫ػ‬ǯǡƳᧇnj ᧒ ƲǛ
ǩȃǎ ǛǎǬǎ ǽȁț ǣțǕȍǎǺȋǗDzDzǠȍǎ ǵțǨnj ǠȏǎǐǬǟțǓțǣț
ǶؒଦǷ˨ᢋǔʧ͓ǯǟǧǔƲ Ე Ნ Ლ Დ ࡗ̈dzʥ ៃ ତ ࡛ ዻ ǔǟǓȔǮ
Ȏ Ǖ ǷǫǮț
ǓȑᘤǕ௓ǟȌǡǗDzȒƲႏ޼ǟǷǠȉȆǟǧƳ
Ǻǔǟǔȗ ǒȊǮ dz ȃ ț Ȑ Ǯț ǧnjȀnjȐǎ ȉț dzȃț
௘ Ζ Ƿƽ ᘰ ସவƾǰՆǸȔǮƲǥǶȪɷɕ໮dzƲ‫ࡖڪ‬෋dz᩺ǟǧସவǶ
ǟȍǰ ǰǎǕȏǎǰ ǰǎǕȏǎ dzȃț ǣnj Ǡ Ǚnj Ǟnj ǾțǓ ǩȍǎǟțǩ
ᬓᣪ Ʋ௘˭ᣪ ǔNJȒȆǡƳ ௘ ˭ Ƿସவ Ƕ૶ ද ࡮ዂ ฝ ࡮ଐҬ Ƕʵࣴؒ ǯƲ
ǠțǛǎ ȌǗ ǣțǺȋǗǜǠȍǎDzDz Ȇț Ȑț ǣțdzț dzǠȍǎǝț Ǘ dzǠȍǎDzDz ǟ ǕȏǨnj
˳Ԃ ኟ Ე Ე Ი Ლ ʢ Თ ҿ˳ ȚǓǓǐƲ Ვ Ზ Һ ǰ Ვ Ლ ࠯ ǓȑDzȓࠡ‫ ڨ‬Dz
ǩnjǕ ǰǎǕȏǎ Ǔțǰǎǩȃǎ Ȑ ț ǣ ț ȆțdzțnjǠȏǎ Ǻǰǻǰ ǡ
ؒ‫ ػ‬ǯǡƳ ௘ ˭ ȚǽǗȈ᧘௘ؒଦ dzǷᲗᲓᲓᲓ ʢ˳̊ʥ Ƕ˳Ƶ ǔ̪ țǯnj
ǠțǛǎ ȇ Ǭ DZ ǧǓ ǰǎǕȏǎ ǠȍǎǧǗ Ȍǩț ǣǓnjnjǩǧǓ nj
ȆǡƳ˳Ԃ‫࡯ݯ‬ǔ᭜njǣnjǯƲ ௘ ˭ Ƕ ̪ ‫ ݋‬Ȍ‫ݦ‬ទǷʭဠʟ᭜njǰᚰȗȔǮ
njȆǡƳ
ǰǎǕȏǎ ȉnjǟȏǎ ȉnjǠnjǟț Ǖȏǎǰ Ǻǔǟ ȃǎǔǗ
ƽ ௘ ˭ ƾǰnjǎ Ԟ ᆉ ǷƲ୉දዤତ ǶǰǕdzƲ˭ᣪ Ƕ ௘ Ƕଦᚧ dzNJȓ
Ǻǔǟ Ǖȏǎǰ nj ȇ Ǭ njǤț ǐ DZ Ȑ
ƽ ௘ Ƕ˭ᣪ ƾǰnjǎॹՁ ǯ̃ ǙȑȔȆǟǧƳǥȔ̊љ Ƿƽඎ৬ ƾǰՆ ǸȔ
ȀnjNJț Ǡ Ǩ nj ǮțǶǎ ǡ Ǖȏǎǰ ǠȍǎDzDz
ǮnjȆǟǧƳࡖ‫ ݎ‬୛̈ ǓȑƲ‫ک‬႘ Ƕ̪ ȆnjǷǢǫǰ˭ᣪ ǯǟǧǔƲ Ე Ლ
ǣnjǕ ǷǠ ǰǗǔȗǙ ǸǗǽ Ǻȑ ǐ DZ dzȃț ǣnjǠ ǩȍǎǟțǩ
ʭኝǶфȉdz࣮ࠚ‫ݦ‬ǔǛǛdzࡍ࡭Ț᧎njǧǧȉƲඎ৬ǷସவǶ૶දǶʵࣴؒ
ǷǫǮț ǠȍǎǷǫ ǣ nj Ǖ
ǰǟǮƲǨțǨțǰႏ޼ ǟȆǟǧƳ Ე Მ ʭኝ ǶǷǠȉǜȕdzǷƲǡǯdz
Ǻ ȋ Ǘ Ȇțdzțǰǟ ǰǎǠ ǣǓnj njǩǸțǒǒ ǰ ǟ Ǻǰ
ᲔᲓᲓʢ˳ᣪ࠯ǰDzȒƲࢿ୛Ʋʭဠǯʟေ‫ڨ‬Ǖnjᣪ࠯ǶʟǬǯǟǧƳǛȔȆ
DzțǓnj Ǡǟț Ǔ Ǡ ǓțǤț ǷǓnj Ǡ ȍ ǎ ǵțnjDznj ǝțǠ
ǯdz̮‫׵‬ȊؒᩗȌໜ˘ǯ‫ݐ‬Ϩdzᄎ‫ڀ‬ǝȔDzǔȑƲnjǬȊᲔᲓࡗ̊ϷdzƲ०˘
njǤț ǒǒ ǽǫǛǎ dzǠȍǫ ǣ nj Ǖ dz DZ ǣțǕȍǺȋǗdzǠȍǎǝț ǵț
̊љ Ƕ‫ ڨ‬Ǖǝdz࣪ᑇ ǟǮǕȆǟǧƳᲕᲓ ʭኝ dzȊ˙࡯ Ʋ Ე Ნ Ვ Ზ ࡗ Ƕ
ǓțǰǎǒǒǠǟț ǣțǕȍǎǺȋǗȐțǠȍǎǜ ǵț ǝț ǔǬ ȁnjǘțǨnjǗǎǟȍǎ ǷǓnj ǙnjǙț
᧘௘‫ؒڨ‬ᩗ ǰƲ Ე Ნ Თ Ი ࡗ Ზ ண Ƕ ብ ᠗ ‫ ڨ‬ᆷ ᚇ dzȐȓᄎ‫ ڀ‬Țዂᬹ ǟǮ
njȆǡƳ
ǰǎǕȏǎ dzȃțǠț ȆȐ ǯțǟȋ ȕǣț
௘ ˭ dzǷƲସவ˳ ǯǝǐᡳ ǫǮǟȆǎȃDZǶƲǧǗǝțǶᩓ᠔ Ƕ៙ዻ ǔ
ǯțǟȋ nj Ǯț ȁțȒ ǕȏȒ Dzǔ
NJȒȆǡƳᩓ᠔ǯDZǛȀǯȊᘤǙȓǰnjǎ໮ǯǷ͓шǯǡǔƲ្ᩉǔᧇǗǮƲ

6
ǒDz ǰǎǕȏǎ DzǓ njǩǠǓțnjǠȏǎ Ǹǟȏ Ǔțǔ ȃǎ
ԝǠ ௘ ˭ ǶʵǯNJǫǮȊʟ୛᧒̊ʥǓǓȓْ৯ǸǓȒǨǰ ᎖ ǐǧଦǔȐnj
ǯǟȏǎƳ
ǰǎǕȏǎǰ ǩȍǎǟțǩ dzǠȍǎ Ǘ Ǜǣnj ȃǗǰǎȃǎȉț
௘˭ᣪǶʵࣴؒǯNJȓᲕᲖҺdzǷǥȔǦȔǶͱखǔNJȒȆǡƳҭ௘ଦ᩺Ʋ
ǾțǕȏǎǩǗ ǽȓȃțȌ ǓțǨ Dzțǣnj ȇDZȒ ǒ Ǭ ǽ ț nj Ǖ
ଐ଀ؒҺ Ƕԃவ޳ Ƕᅘဒ ǓȑƲӋᚋ ǶƲ ዷ ǔNJǽȔƲᔂ ǩზ njǧᩎ‫׺‬ർ Ƕ
ǣ ǧ ǔ Ȍ Ǜǎǥǎ ȊȒ ǟțǠȍǗ
ʭဒ᝗ ȆǯƲǝȆǞȆǯǡƳ᭜߂ ȩɔȢȸɒɪǶƽ౯ ƾǶȐǎDz ତ ‫ ݩ‬ȊƲ
ȗǓȊǶ ǛǶ ǟǾȌ ǷȑǠȍǗǒȊǮǝțDZǎ ǯțǕ ǯ ț ǟ ǣnjǺț Dzț
ᒘ᎘Ƕ‫ۍ‬Ȉภ᝗ȊƲǒǟȋȔǶ Ӥ ‫ ݩ‬ᘰ ӱ ᢭ȊƲᩓർ࡮ᩓܲᙢ՟Dzȑ̮ǯȊ
ǮțǜǗ NJǕǷǸȑ Ȇǩ ǩǔ ǽ ț nj Ǖ Ȋ
ǥȕǎ‫׾ک‬ǶȐǎDzᅻᔄӤȊƲǥȔǦȔȃǓǶᘨǰȆǫǧǗ᢯ǎᩎ‫׺‬ർȚ੅
ǰǎǕȏǎ ǕȏǨnj ǽ ǟ ǖ Ǜǎǣnj
ǫǮǒȒƲ ௘ ˭ ǰnjǎࠡ‫ڨ‬ǯʧऑᝆDzɡȵȣȮȚೂ৙ǟǮnjȆǡƳ
ȃțǟȍǎ ǰǎǕȏǎ ǧnjȀnjȐǎ dzǟ ȃǎ nj ȐǛǷȆ Dz ǜ Ȍ Ǖȏǎǰ
வ ࠛ Ț ௘ ˭ Ǔȑ‫ࡖڪ‬෋dzǥǫǮᚋǶଦȀᘤǗǰƲ೩෤ƲԞԃ޳Ʋ˭ᣪƲ
ǒǒǝǓ Ǜǎȁ ǺȕǟȆ Ǖȍǎǟȍǎ ȗǧ ǽǗǒǓ Ǩ nj ǰ ǟ Dzȑ
‫ ᧵ڨ‬Ʋᅘ৬ Ʋࡣߦ ǰǬǭǕƲ ˊ ࠛ dzส ǫǮᅪߎ ȆǯǶ‫ڨ‬ᣪ࠯ ǔʳ țǯƲ
dzȃț Ǚnjǣnj ǰ ǟ ǠțǛǎ Ǻ ȋ Ǘ
ସவǶɠȫɬɜɩȸȚࣆ৙ǟǮnjȆǡƳǛȔȑǶDZǶᣪ࠯ȊƲ˳ԂǷᲔᲓᲓ
Ȇțdzț Ǜ Ǔnjǔț ȃǥDzǔ ǩnjǕ dzȃț njǩǸț
ʢ˳ ȚǷȓǓdzែ ǐǮnjȆǡƳ෭ߗ ǦnjǶǛǶኵᧇ njؒ‫ ػ‬dzƲସவ Ƕʟေ
ǠȍǎȐǎ Ǜǎǖȏǎǩǧnj ǠțǛǎ ǟȍǎǩȍǎ ǝnjǕț
ᤦ ᚌ Dzࠞಟؒ࠽ ǔNJȒƲ˳Ԃ ǔ ᨻ ʵ ǟǮnjȆǡƳ஡ᡣ ǯǷƲɇɲɌɪȚ
ȃ Ƿǟ ȃțǟȍǎ ȃǫǓnjDZǎ ǟǛǗ Ǖȍǎǟȍǎ Ȉǡ ǛǎǬǎȊǎ
ੵ ǫǧȒƲ೶ ȚǓǙǧȒǟǮƲ வ ࠛ Țҭ෭᢭ Ȍ‫ ࠛ ˊ ࡮ ׾״‬ǰዅ Ǿ˨ᢋዪ
ǷǫǮț
ǔƲǓDzȒႏ޼ǟǮǕǮnjȆǡƳ

TRADUCTION

Honshû et la capitale du Japon, Tôkyô

Au sud de Hokkaidô se trouve Honshû, la plus grande par la superficie des quatre îles principales de
l’archipel japonais. Elle est très étirée et en courbe, et ressemble à la forme d’une banane. C'est-à-dire que
la moitié nord s’étire tout en finesse à la verticale, et que la moitié inférieure se poursuit d’est en ouest à
l’horizontale. A l’intérieur, de hautes montagnes s’alignent telle une colonne vertébrale.

La partie ouest du Japon fait face à la Mer du Japon, elle est appelée « Japon de l’envers ». La portion qui
descend du nord puis prend un virage brutal vers l’ouest devient le pays de neige en hiver. La froide
mousson d’hiver qui descend de Sibérie y fait tomber d’abondantes chutes de neige. Même en plaine deux
à trois mètres de neige s’amoncèlent et c’est la région du monde où il y a le plus de neige. Pendant
longtemps les transports ont été peu commodes dans cet endroit, mais il est devenu aisé d’y aller depuis
que le super-express Jôetsu Shinkansen* a été construit dans les années 1970, et la région a alors
commencé à se développer.

Le côté oriental est appelé « Japon de l’endroit » et juste à l’endroit de la courbure, donnant sur le
Pacifique se trouve la capitale du Japon, Tôkyô. Tôkyô est le centre politique, économique et culturel du
Japon, qui a en charge une population de près de 11 574 000 habitants et c’est une énorme zone composée
de 23 arrondissements et 27 villes. Dans la région du Kantô y compris Tôkyô habitent plus de 40 millions de
personnes. On dit que, du fait que la densité de population est élevée, l’immobilier et les loyers de Tôkyô
sont les plus chers au monde.

7
Le nom de « Tôkyô » a été donné au moment de la Restauration Meiji, avec le sens de « capitale orientale »,
qui se trouve dans la direction de l’est de Kyôto. Avant cela, elle était nommée « Edo ». Depuis l’époque
Heian, la demeure de l’Empereur a toujours été Kyôto, mais comme la famille Tokugawa y a établi le bakufu
au début du 17ème siècle, Edo s’est petit à petit développée pour être le centre politique du Japon. Vers le
début du 18ème siècle, elle est devenue une ville dépassant le million d’habitants, et c’était dans ce temps-là
une des plus grandes villes du monde. Jusqu’à maintenant, la ville, tout en étant totalement détruite
maintes fois par des séismes ou des incendies, à chaque fois s’est reconstruite en moins de 10 ans pour
retrouver sa taille d’avant la catastrophe. Au 20ème siècle également, à deux reprises, elle a connu la
destruction à cause du tremblement de terre du Kantô en 1923 et des grands bombardements aériens
américains de mars 1945.

A Tôkyô, il y a tellement de lignes de chemins de fer que même les Japonais se perdent. C’est pratique, si
on considère qu’on peut aller n’importe où en train, mais il vaut mieux penser que, les distances étant
grandes, il n’y a que des lieux situés à plus d’une heure, y compris à l’intérieur de la même ville de Tôkyô.

Chacun des 23 arrondissements qui constituent le centre de Tôkyô a sa propre personnalité. De Kanda,
quartier culturel et éducatif des bouquinistes au nord-est, jusqu’à Setagaya, au sud-ouest, débordant de
verdure, à l’atmosphère calme, il y a de tout. Que ce soit Shinjuku ressemblant à une « forêt » de grands
immeubles de bureaux, ou Shibuya, apprécié des jeunes, ou Omotesandô temple de la mode, ou Akihabara,
sorte de paradis où on trouve tout dans le domaine du électrique-électronique, chacun a une ambiance
totalement différente de celle des autres quartiers, et tous composent la mosaïque géante et étrange
qu’est Tôkyô.

Quand on va vers l’ouest de Honshû en suivant la côte du Pacifique à partir de Tôkyô, de grandes villes se
suivent, Yokohama, Nagoya, Kyôto, Ôsaka, Kôbe, Hiroshima puis Fukuoka une fois passé sur Kyûshû, et
constituent la mégalopolis japonaise. Chacune de ces villes dépassent largement le million d’habitants.
Dans cette zone longue et étirée le long de la côte, se trouve les zones industrielles les plus importantes du
Japon, et la population s’y concentre. Ces derniers temps, le réseau de transports qui relie Honshû à
Hokkaidô ou Shikoku- Kyûshû s’est passablement développé par le creusement de tunnels ou la
construction de ponts.

*Jôetsu Shinkansen : ligne de chemin de fer, super-express, qui relie Tôkyô à Niigata, en traversant
la chaîne de montagne qui constitue l’épine dorsale de Honshû.

Réponses-types aux questions


߶ࠎߒࠀ߁ ߦ߶ࠎࠇߞߣ߁ ߥ߆ ޿ߜ߫ࠎ߭ࠈ ߒ߹ ߓࠀ߁ࠃ߁
1. ᧄ Ꮊ ߪ߹ߕᣣᧄ೉ፉ ߩਛ ߩ৻⇟ᐢ ޿ፉ ߛ߆ࠄ‫ ޔ‬㊀ ⷐ ߢߔ‫ޔߚ߹ޕ‬
߶ࠎߒࠀ߁ ߦ߶ࠎ ߒࠀߣ ߣ߁߈ࠂ߁ߣ ߖ޿ߓ ߼ࠎ ߌ޿ߑ޿ ߼ࠎ
ᧄ Ꮊ ߦᣣᧄ ߩ㚂ㇺ ߢ޽ࠆ᧲੩ㇺ ߇޽ࠆ߆ࠄ‫ޔ‬᡽ᴦ ߩ㕙 ߢ߽‫⚻ޔ‬ᷣ ߩ㕙 ߢ߽‫ޔ‬
ߛ޿ߓ ߿ߊࠊࠅ ߪ ߣ߁߈ࠂ߁ ߰ߊ߅߆ ߩ ߦ߶ࠎ
ᄢ੐ ߥᓎഀ ࠍᨐ ߚߒߡ޿߹ߔ‫ ᧲ ޔߦࠇߘޕ‬੩ ߆ࠄ⑔ጟ ߹ߢᑧ ߮ߡ޿ࠆᣣᧄ
߶ࠎߒࠀ߁ ߓࠎߎ߁ ߚߔ߁
ߩ ࡔ ࠟ ࡠ ࡐ ࡝ ࠬ ߩ ߶ ߣ ࠎ ߤ ߇ ᧄ Ꮊ ߦ ޽ ࠆ ߩ ߢ ‫ੱ ޔ‬ญ ߩ ᄙᢙ ‫ߡ ߒ ߘ ޔ‬
ߎ߁߉ࠂ߁ߜߚ޿ ߶ࠎߒࠀ߁ ߑ޿ ߶ࠎߒࠀ߁ ߓࠀ߁ࠃ߁
Ꮏᬺ࿾Ꮺ ߩ߶ߣࠎߤ߇ ᧄ Ꮊ ߦ࿷ ߒߡ޿߹ߔ‫ ᧄ ޔࠄ߆ߛޕ‬Ꮊ ߪߣߡ߽ ㊀ ⷐ
ߒ߹
ߥፉߢߔ‫ޕ‬
ࠁ߈ߋߦ ࠃ ߜ߶߁ ߶ࠎߒࠀ߁ ߦߞ߸ࠎ߆޿ ߼ࠎ ߈ߚ ߱߱ࠎ
2. ‫ޟ‬㔐࿖‫ߣޠ‬๭߫ࠇߡ޿ࠆ࿾ᣇߪ ᧄ Ꮊ ߩᣣᧄᶏߦ㕙ߒߡ޿ࠆർߩㇱಽߢ
ࠃ ߆ߚ ߅ ߈ߖߟ߰߁ ߰ࠁ ޽޿ߛ ࠁ߈
ߔ‫ߩߎޕ‬๭߮ᣇ ߪ‫ࠄ߆ࠕ࡝ࡌࠪޔ‬㒠ࠅߡߊࠆቄ▵㘑 ߩߚ߼‫ޔ‬౻ߩ 㑆 ߦ㔐 ߇
߰ ߳޿߿ ߦ ߐࠎ ߟ ߈
ߚߊߐࠎ㒠ߞߡ‫ޔ‬ᐔ㊁ߢ߽2~ 3 ࡔ࡯࠻࡞Ⓧ߽ࠆߎߣ߆ࠄ᧪ߡ޿ࠆߩߢߔ‫ޕ‬

8
ߣ߁߈ࠂ߁ ߦ߶ࠎ ߒࠀߣ ߈ࠂߛ޿ ߣ ߒ ߣߥ޿ ߓࠎߎ߁ ޿ߞߖࠎ ߭߾ߊߏߓࠀ߁ߥߥ
3. ᧲ ੩ ߪᣣᧄ ߩ㚂ㇺ ߢ‫ޔ‬Ꮒᄢ ߥㇺᏒ ߢߔ‫ޕ‬ㇺౝ ߩੱญ ߪ 1 , 1 5 7
߹ࠎߦࠎ ߜ߇ ߓࠎߎ߁ ߣ߁߈ࠂ߁ ߶߁
ਁੱ ࠍߎ߃ߡ޿߹ߔ‫ߩߣ࡝ࡄޕ‬㆑޿ߪ߹ߕੱญ ߢ‫ ᧲ ޔ‬੩ ߩᣇ ߪࡄ࡝ࠃࠅߪ
߅߅ ߅߅ ߹ߜ ߊ ߭ߣ ߣ ߒ
ࠆ߆ߦᄙ޿ߢߔ‫߽ߡߣޔߚ߹ޕ‬ᄢ߈޿↸ߛ߆ࠄ‫ߩࠇߙࠇߘޔ‬඙߇৻ߟߩㇺᏒ
ߺ ߓࠎߎ߁ߺߟߤ
ߦ⷗ ߃߹ߔ‫ੱޔߚ߹ޕࠎߖ߹ࠅ޽ߪߢߤ߶ࠇߘߪ࡝ࡄޕ‬ญኒᐲ ߩߖ޿ߢ‫ޔ‬
ߣ߁߈ࠂ߁ ߿ߜࠎ ߓࠀ߁ߚߊ ߖ߆޿޿ߜߚ߆ ޿ ߿ߜࠎ
᧲ ੩ ߩኅ⾓߿ ૑ ቛ ߪ਎⇇৻㜞޿ߣ⸒ࠊࠇߡ޿߹ߔ‫ߩ࡝ࡄޕ‬ኅ⾓ߪࡈ࡜ࡦࠬ
޿ߜߚ߆ ߁ࠎ ߖ߆޿޿ߜ
৻㜞޿ߢߔ߇‫ޔ‬ㆇࠃߊ‫ޔ‬਎⇇৻ߢߪ޽ࠅ߹ߖࠎ‫ޕ‬
߭ߣ ߜ߇ ߡࠎ ࠇ߈ߒ ߣ߁߈ࠂ߁ ߰ࠆ ߹ߜ ߣ߁߈ࠂ߁ ߻߆ߒ
߽߁৻ ߟߩ㆑ ߁ὐ ߪ‫ޔ‬ᱧผ ߢߔ‫ ᧲ ߪ࡝ࡄޕ‬੩ ࠃࠅฎ ޿↸ ߢߔ‫ ᧲ ޕ‬੩ ߩ ᤄ
߼޿ߒࠂ߁ ߃ ߤ ߓࠀ߁ߥߥ ߖ ޿ ߈ ߘࠎߑ޿
ߩ ฬ ⒓ ߪᳯᚭߢߒߚ߇‫ ޔ‬㧝 㧣 ਎♿ߩߪߓ߼߆ࠄߒ߆ሽ࿷ߒߡ޿ߥ޿ߩߢߔ‫ޕ‬
ߓߛ޿ ߘࠎߑ޿ ࠇ߈ߒ ߥ߇
ࡄ࡝ߪࡠ࡯ࡑᤨઍ߆ࠄሽ࿷ߒߡ޿߹ߔ‫ޔߪ࡝ࡄޔߦࠇߘޕ‬ᱧผ߇㐳޿ߩߦ‫ޔ‬
߆ࠎߗࠎ ߪ߆޿ ߚ޿ ߃ ߤ ߣ߁߈ࠂ߁ ߥࠎߤ
ቢో ߦ⎕უ ߐࠇߚߎߣ߇ߥ޿ߩߢߔ‫ߦࠇߘޕ‬ኻ ߒߡ‫ޔ‬ᳯᚭ ߣ ᧲ ੩ ߪ૗ᐲ ߽‫ޔ‬
ߓߒࠎ ߆ ߓ ߦߓࠀߞ ߖ ޿ ߈ ߊ߁ߒࠀ߁ ߆ࠎߗࠎ ߪ߆޿
࿾㔡 ߿ ኅ੐ ߿ 㧞㧜 ਎♿ ߦ ⓨ ⷅ ߦ ࠃ ߞ ߡ ߶ ߣ ࠎ ߤ ቢో ߦ ⎕უ ߐ ࠇ ‫ߩ ߘ ޔ‬
ߏߐ޿ߌࠎ
ᓟౣᑪߐࠇ߹ߒߚ‫ޕ‬
ߥߥ߭߾ߊ߈ࠀ߁ߓࠀ߁ࠃ ߨࠎ ߖࠎߪߞ߯߾ߊࠈߊߓࠀ߁ߪߜ ߨࠎ ޽޿ߛ ߦ߶ࠎ ߺ߿ߎ
4. ޿޿߃‫ ޔ‬㧣 㧥 㧠 ᐕ ߆ࠄ 㧝 㧤 㧢 㧤 ᐕ ߹ߢߩ 㑆 ߩᣣᧄ ߩ ㇺ
߈ࠂ߁ߣ ߓࠀ߁ߥߥ ߖ ޿ ߈ ޿ ߎ ߁ ߖ޿ߓ ߜࠀ߁ߒࠎߜ ߃ ߤ ߡࠎߩ߁
ߪ੩ㇺ ߢߒߚ‫ ޕ‬㧝 㧣 ਎♿એ㒠 ‫ޔ‬᡽ᴦ ߩਛᔃ࿾ ߪᳯᚭ ߦߥࠅ߹ߒߚ߇‫ޔ‬ᄤ⊞
߅ ߒࠀߣ ߈ࠂ߁ߣ ߃ ߤ ߣ߁߈ࠂ߁ ߦ߶ࠎ ߭߇ߒ
߇ዬ ࠄࠇࠆ㚂ㇺ ߪߕߞߣ੩ㇺ ߢߒߚ‫ޕ‬ᳯᚭ ߇ ᧲ ੩ ߦߥߞߡ‫ޔ‬ᣣᧄ ߩ ᧲ ߩ
ߒࠀߣ ߼޿ߓ޿ߒࠎ ߣ߈
㚂ㇺߦߥߞߚߩߪ‫ޔ‬᣿ᴦ⛽ᣂߩᤨ߆ࠄߢߔ‫ޕ‬
ߣ߁߈ࠂ߁ ߈ࠂ߁ߣ ߭߇ߒ ߶߁ ߅ ߺ߿ߎ ߭߇ߒ ߺ߿ߎ ߣ߁߈ࠂ߁
5. ᧲ ੩ ߪ੩ㇺ ࠃࠅ ᧲ ߩᣇ ߦ⟎ ߆ࠇߚ ㇺ ߛ߆ࠄ‫ ߩ ᧲ ޔ‬੩ ߣߒߡ ᧲ ੩
߼޿ߒࠂ߁
ߣ޿߁ ฬ ⒓ ߇ߟߌࠄࠇ߹ߒߚ‫ޕ‬
ࠊ߆߽ߩ ߣ߁߈ࠂ߁ ߔ ߦࠎ߈
6. ⧯⠪ߪ ᧲ ੩ ߩߦ߉߿߆ߥߣߎࠈ߇ᅢ߈ߢߔ‫ੱޔࠄ߆ߛޕ‬᳇߇޽ࠆߣߎ
ߒ߱߿ ߅ࠎߥ ߎ ߅߽ߡߐࠎߤ߁ ߔ
ࠈߪᷦ⼱ߢߔ‫ ߥࠇ߾ߒ߅ޔߒ߆ߒޕ‬ᅚ ߩሶߪ⴫ ෳ ㆏ ߽ᅢ߈ߢߔ‫ޕ‬
ߓ߱ࠎ ߈ࠂ߁ߺ ޽ ߎߚ
7. ⥄ಽߩ⥝๧߇޽ࠆ߽ߩߦวࠊߖߡ‫ޕ޿ߐߛߊߡ߃╵ޔ‬
ߦ߶ࠎ ߓࠎߎ߁ߺߟߤ ߣߊ ߚ߆ ߛ޿ߣ߆޿ ߥࠄ
8. ᣣᧄ ߩࡔࠟࡠࡐ࡝ࠬߣߪ‫ੱޔ‬ญኒᐲ ߇․ ߦ㜞 ߊߡ‫ޔ‬ᄢㇺળ ߇ਗ ࠎߢ޿
ߜ޿߈ ߋߚ޿ߡ߈ ߣ߁߈ࠂ߁ ߰ߊ߅߆ ߚ޿߳޿ࠃ߁߇ࠊ ߶ߘߥ߇
ࠆ࿾ၞ ߢߔ‫ౕޕ‬૕⊛ ߦߪ‫ ᧲ ޔ‬੩ ߆ࠄ⑔ጟ ߹ߢߩ‫ޔ‬ᄥᐔᵗ஥ ߦ޽ࠆ⚦㐳 ޿
ߜߚ޿ ߦ߶ࠎ ߅߅ ߎ߁߉ࠂ߁ߜߚ޿ ߜߚ޿
࿾Ꮺߢߔ‫ޕ‬ᣣᧄߩᄙߊߩᎿᬺ࿾Ꮺ߽ߘߩࡔࠟࡠࡐ࡝ࠬߦ޽ࠆ߆ࠄ‫ߩߎޔ‬࿾Ꮺ
ߦ߶ࠎ ߌ޿ߑ޿ ߛ޿ߓ ߿ߊࠊࠅ ߪ
ߪᣣᧄߩ⚻ᷣߦߪߣߡ߽ᄢ੐ߥᓎഀࠍᨐߚߒߡ޿߹ߔ‫ޕ‬
ߥ߇ ޽޿ߛ ߦ߶ࠎ ߎ߁ߟ߁ ߰ߴࠎ ߊߦ ߶ߘߥ߇ ߶ߞ߆޿ߤ߁
9. 㐳޿ 㑆 ‫ޔ‬ᣣᧄߩ੤ㅢߪߣߡ߽ਇଢߢߒߚ‫ޕ‬࿖߇⚦㐳޿ߖ޿ߢ‫ޔ‬ർᶏ㆏
߈ߚ ߈ࠀ߁ߒࠀ߁ ޿ߜ߫ࠎߺߥߺ ߈ࠂࠅ ߥ߇ ߹ ߥ߆
ߩർ ߆ࠄ ਻ Ꮊ ߩ ৻ ⇟ ධ ߩߣߎࠈ߹ߢߩ〒㔌 ߇㐳 ޿ߛߌߢߪߥߊ‫ࠎ ⌀ޔ‬ਛ
߿߹ ߥࠄ ߚ޿߳޿ࠃ߁߇ࠊ ߦ߶ࠎ߆޿߇ࠊ ߿߹ ߎ
ߦߪጊ߇ਗࠎߢ޿ࠆߩߢ‫ޔ‬ᄥᐔᵗ஥߆ࠄᣣᧄᶏ஥߹ߢߘߩጊࠍ⿧߃ߡ޿ߊߩ
ߚ޿߳ࠎ ߍࠎߑ޿ ߒࠎ߆ࠎߖࠎ ߪ߿ ߢࠎߒ߾ ߈ߚ
ߪᄢᄌߥߎߣߢߒߚ‫⃻ޔߒ߆ߒޕ‬࿷‫ޔ‬ᣂᐙ✢ߣ޿߁ߣߡ߽ㅦ޿㔚ゞߢർߩ߶

9
ߺߥߺ ޿ ߎ߁ߘߊߤ߁ࠈ
߁߽߳‫ ޔ‬ධ ߩ߶߁߽߳‫ޔߒߔ߹޿ߡߞߥߦ߁ࠃࠆߌ ⴕޔ‬㜞ㅦ㆏〝 ߽޽ࠅ߹
߭ ߎ ߁ ߈ ߒ߹ ߒ߹ ࠊߚ ߅߅ ߪߒ
ߔߒ‫ޔ‬㘧ⴕᯏ߽޽ࠅ߹ߔ‫ޔߡߒߘޕ‬ፉ߆ࠄፉ߳ᷰࠆᄙߊߩᯅ߽߆ߌࠄࠇ߹ߒ
߈ࠂ߁ ߦ߶ࠎ ߎ߁ߟ߁߽߁
ߚ‫੹ޔࠄ߆ߛޕ‬ᣣߩᣣᧄߩ੤ㅢ✂ߪ߆ߥࠅ޿޿߽ߩߢߔ‫ޕ‬

10
3. ਛㇱ࿾ᣇߣฬฎደߩ↸
ǩȍǎǾǩȃǎ ȃțǟȍǎ ǩȍǎǒǎǾ ǰǒ Ǚț Ȑ
ʵᣦؒଦ Ƿ வ ࠛ ʵ‫ڮ‬ᣦ Ƕ10 ȃDZǶ჉ȚȆǰȉǧՆ ǻǓǧǯǡƳǥǶǎǩƲ
NJnjǩǙț ǟǢǒǓǙț ǧnjȀnjȐǎ ǽǗnjǙț njǟǓȗǙț ǰȌȆǙț dzȃțǓnj ȉț
ॼჼ჉Ʋᩴߎ჉ǔ‫ࡖڪ‬෋dzƲᅪ˞჉Ʋᄂࠚ჉Ʋ‫߇ݲ‬჉DzDZǔସவ෭dz᩺ǟǮ
ǎȇ ȉț DzǔǶǙț ǕǛǎ Ǹǟȏ
njȆǡƳȆǧƲȆǫǧǗ෭dz᩺ǟDznjᧇᤧ჉ȊNJǫǮƲർ͸ǔْ৯dzȐǫǮ
ǩǔ DzǔǶǙț dzȃț ǧǓ ȌȆȌȆ Ǭȑ
ǓDzȒ᢯njȆǡƳᧇᤧ჉ǶȐǎdzସவȡɪɖȸǶ᭜nj߇ƵǔᢓDzȓǰǛȕǓ
dznjǔǧǙț NJnjǩǙț ȀnjȌ ǙǟǕ ǝȆǞȆ ǧnjȀnjȐǎ ǔȗ ǽȎ ȎǕ
ȑƲତຐ჉ Ȍॼჼ჉ Ƕࡖᤧ ȆǯƲ୮ᑲ Ȋ೉Ƶ ǯǡƳ‫ࡖڪ‬෋ Ζ ǶВ ǷƲᩌ ǔ
ǰǕDZǕǽ Ƿ dzȃțǓnjǔȗ ǽȎ Ǖǻ
୛ƵᨀȒȆǡǔƲǨnjǧnj୰ȔȆǡƳǟǓǟସவ෭ΖǶВǷǰǮȊӮǟǗǮƲ
dznjǔǧǙț ǒǒȎǕ ǽ ȎǕǘdz Ȑ
ǰȒȗǙତຐ჉dzǷ‫ڨ‬ᩌǔᨀǫǮƲƽᩌ‫׾‬ƾǰՆǸȔȓȃDZǯǡƳ
ǩȍǎǾǩȃǎ njǩǸțǒǒ Ȇǩ Dz ǜ Ȍ ǟ ǰǎǕȏǎ Ǖȏǎǰ nj
ʵᣦؒଦ ǯʟေ‫ ڨ‬Ǖnjဘ ǷԞԃ޳࠯ ǯǡƳƽ ௘ ˭ Ǔȑ˭ᣪ Ȁᘤ ǫǧǰǕ
ǰǒ Dz ǜ Ȍ ޿ ߥ ߆ Dz ǜ Ȍ ߺ ߘ ߦ ߎ

dzƲᢋǫǧǛǰǔNJȓƾƲƽԞԃ޳ǷဒᑌǨƾƲƽԞԃ޳ǷՁ‫׌‬༒ᡛȇǎDZ
߃ ߮ Ȇǩ Dz ǜ Ȍ nj ߎ ߣ ߫ Ǻǰǻǰ
țǰ෭᎔ɔɨȣǶဘǨƾģģ Ԟԃ޳dzǬnjǮȐǗᚰȗȔȓᚰᔄǯǡƳ˳Ƶ
ߒࠎ߆ࠎߖࠎ Dz ǜ Ȍ ǐ Ǖ ǰǒ ǓțǛǎ Ǜǎǟȋ Ǻǰ
Ƿତ࡛ዻǯԞԃ޳ᬡȚᢋȓǶǯǡǔƲᚢϛǶǧȉdzȗǞȗǞᨀ᠔ǡȓ˳ǷNJ
ǠǬ Dz ǜ Ȍ ȇ ǰǛȕ
ȆȒnjȆǣțƳǯȊƲ‫ ݛ‬ǷƲԞԃ޳ dzǷᚒ ȓȁǕ ৯ ǔǧǗǝțNJȒȆǡǟƲ
ǒȊǟȕnjǛǰȊNJȓǶǯǡƳ
ǣțȕǫǼȋǗǠȍǎ ǵț ǰǗǔȗnjǐȌǡ Dz ǜ Ȍ ǟȕ ǧ ǷǠ ǟȕ
Ე Კ Ე Დ ࡗdz࣮ࠚ‫ࡵݦ‬ǔᣗԃᤧǰnjǎǰǛȕdzǒ‫ص‬Ț࢕ǮۣȉƲǒ‫ص‬Ƕ
Ȇǩ ǡǛ Dz ǜ Ȍ ǠȏǎǓȆǩ ǧțǠȏǎ
ǽȊǰdzဘ ǔ‫ ޚ‬ǟǢǬǯǕǮǕȆǟǧƳԞԃ޳ Ƕ‫ص‬ʦဘ ǔ ᛬ ဋ ǟǧǶǯǡƳ
ǶǎǻȀnjȌ Ȑ ǰ ǩ ǺȐǗ ȈǓǟ ǛȉǭǗ ǝǓ
ຮޫࡖᤧ ǰՆ ǸȔǮnjȓǛǶ‫ ؒ؍‬ǷᏏඛ ǯƲ ୌ Ǔȑብ̳ ȒǔႳ țǯNJȒƲ
ǙnjǞnjǮǕ Ȏǧ ǰ ǩ Ǩnjȇȏǎ ǰǗǔȗǙ ǒǒ ǣnjȒȏǗ Ȋ
ዂฝ႖dz᝝ǓǨǫǧǶǯƲǛǶ‫ؒ؍‬Ƕ ‫ ڨ‬Ԟ ǯNJȓ࣮ࠚ‫ݦ‬Ƿ‫ڨ‬ǕDz ҕ ѷ Ț੅
ǣțȕǫǼȋǗǝț ǵț ǣțǷǫǼȋǗȕǗǠȍǎǟǩ ǵț ǐ DZ ǠǨnj
ǫǮnjȆǟǧƳ Ე Კ Დ Ზ ࡗ Ǔȑ Ე Მ Კ Ლ ࡗ ȆǯǬǭnjǧඎ৬ ୛̈ Ƕ
NJnjǨ dzȃț ǒǝ ǰǗǔȗǙ ǟȏǎǘț ǟȍǫǟțǩ ǩȃǎ
᧒ ƲସவȚදȉǧ࣮ࠚ‫ݦ‬Ƕ ‫ ޑ‬᠗ ǧǩǶȊǰȊǰǶе᠊ؒǷƲǛǶؒଦǨǫ
ǧǶǯǡƳ
Dz ǜ Ȍ Ȇǩ ǧnjȀnjȐǎ ǣțǥǎ ǒ ǘț
Ԟԃ޳ Ƕဘ ǷƲ‫ࡖڪ‬෋ ৤˖ Ƕኼ ȗȒǛȕdzƲȃǰțDZǔȡɠɩȪ ᠗ Ƕ
Ǘǎǟȍǎ ǷǓnj DzǜȌǠȏǎ ǮțǟȍǓǗ ǣț ǜ ǧ Dzǒ
ᆷ ᚇ dzȐǫǮᄎ‫ ڀ‬ǝȔǮǟȆnjȆǟǧƳԞԃ޳‫ ص‬Ƕ‫ ᧙ݍک‬Ƿ৤ ࣞ dz࢕ ǮႿ
ǠǬ ǣnj Ȋǰ ǶǛ Ȍ ǵ ǎǐ
ǝȔȆǟǧǔƲ‫ݛ‬ǷȲɲȮɩɷɇᙢǯƲϕǶȆȆ൑ǫǮnjȓǶǷ޳దǶʥǶ
Ǖț ǟȋǩ ǮțǟȍǓǗ DznjǾ ǭ ǻǠȍǬǓț
ᤪ Ƕ ᮯ ǨǙǨǥǎǯǡƳ‫ ᧙ݍک‬ǶϷᣦ ǷȧɫɘɷȾ̃ ǕǶ፬ᘧᬄ dzDzǫǮ
Ǯnjǐț ȆnjNJǕ ǕǗȆǬ ȊȐǒ ǕǗ ǷDz ǬǗ Ǧǎ
njȆǡƳࡲ؈ ǯǷƲ൫ᅻ dzƽᓝᅞ Ȓƾǔ ΢ ǝȔƲᓝ Ƕᒄ ǯ̳ ȑȔǧΰ Ȍɡ
ɊɤɠɲɇǔǰǮȊǕȔnjǯǡƳ
Dz ǜ Ȍ ǩ ȃ ǎ ǠDZǎǟȋ ǽȓǝǰ Dz ǜ Ȍ ǟ ǩǓ
Ԟԃ޳ؒଦ Ƿ Ʋ ɇ ɧ Ⱦ ᐻҍ᠔ Ƕ ૷ᣩ ǯ Ȋ NJ Ȓ Ȇ ǡ Ƴ Ԟԃ޳࠯ dz ᡣ nj
ǰ Ȑ ǧ ǟ ǟ DzȆǐ
ƽ᝝ဒ࠯ ƾǷƲƽੌ൪᲋ǛȕȊ᲌࠯ ƾǰnjǎԞљ ǨǫǧȊǶȚƲɇɧȾ
ǠDZǎǟȋǔnjǟȋ ǟȍǫǹǬǮț ǷǧǒȒǣnjǦǎǔnjǟȋ ǥǎȒǬǟȋ ǣnj Ǔ
ᐻҍ᠔̚ᅉ Ƕ е ႏ ໮ ǯ NJ ǫ ǧ ೹ጪᙢᢐ̚ᅉ Ѭᇓ᎘ Ƕ ‫ ۦ‬dz ‫ ڛ‬ǐ ǧ Ƕ ǯ ǡ Ƴ

11
Ǡțȉnj Ǔnjǟȋȉnj ǩȉnj
ƽ ɇ ɧ Ⱦ ƾ Ƿ ˳Ԟ Ǔ ȑ Ʋ ̚ᅉԞ Ȁ ǰ Ʋ ǥ ǟ Ǯ ؒԞ dz Dz Ȓ Ȇ ǟ ǧ Ƴ
ǣțǕȍǎǺȋǗǝțǠȍǎȐ ǵț ǰȐǧǕnjǩȕǎ ǷǠ dzȃțǣnj ǠDZǎǟȋ ǬǗ
Ე Ნ Ზ Თ ࡗdzƲ᝝ဒ֝ʟᣡǔфȉǮସவᙢǶᐻҍ᠔ǶȧɲȷɲȚ̳ǫ
ǷǩǠȍǎǵț ǧ ǚțǞnj nj ǣ ȗ ț ǒǗ Dz ǜ Ȍ Ǜǎ Ǻǔǟ
ǮǓȑ Მ Დ ࡗǔዂǩȆǟǧƳ࿁ؐƲ̔ҕ่Ƕ‫ۃ‬dzNJȓԞԃ޳ีǰǥǶ ௘ dz
ǰȐǷǟǛǎ ǠDZǎǟȋ ǣǓnj Ǘdzǘdz ȎǟȍǬ ǒǒ ȇDzǰ
NJȓ᝝೶ีǷƲɇɧȾᐻҍ᠔ȚʭဠǶ‫׾‬ƵȀᠷеǡȓ‫ڨ‬ǕDz ี ǯǡƳ
Dz ǜ Ȍ ǩ ȃ ǎ ȔǕǟ Ǘȓ Ǡ Ǖ ǎǐ Ƕ
Ԟԃ޳ؒଦ Ƕ െԐ dz Ƿ Ʋ ᒙ ǟ nj ୛ய Ȋ NJ Ȓ Ȇ ǟ ǧ Ƴ ʥ dz ᡱ ȁ ǧ
ǧnjȀnjȐǎǣțǥǎǠ Ǘǎǟȍǎ ǣțǕȍǎǺȋǗǜǠȍǎǕȍǎ ǵț Ǘ ǔǬ dzǠȍǎǜ dzǩ
‫ࡖڪ‬෋৤˖୛ Ƕ ᆷ ᚇ Ƕ ȃ Ǔ dz Ʋ Ე Ნ Ი Ნ ࡗ Ნ ண Ვ Ი ସ dz
njǣȗțǧnjǽǎ Ȇǩ ǒǥ ǺǠȏǎ Ƿǚ ǧnjǽǎ ǧǓDzȇ ȇDzǰ ǮnjȄǎ
̔ҕ่ԍ᫜ ǔဘ Țᚇ ǫǧǛǰǯǡƳ᩶ࡃ dzຫ ǟnjԍ᫜ ǯƲ᭜ෂ ǔ ี Ƕَ᧸
Ǜ Ȇǩ DzțǾ ǛǎǢnj ǷǓnj Ȑ ț ǣ ț dzțnjǠȏǎ
Ț ៃ ǐ Ǯ Ʋ ဘ Ƕ Ӌᣦ ǔ ෕඀ Ƕ ǧ ȉ dz ᄎ‫ ڀ‬ǝ Ȕ Ȇ ǟ ǧ Ƴ ᲗᲓᲓᲓ ˳̊ʥ Ƕ
ǖǣnjǟȋ ǯ
ཪཟ᎘ǔеȆǟǧƳ
Dz ǜ Ȍ ǩǓ Ǹǟȏ Ǖǧ njǴȌȆ ǟ
Ԟԃ޳ Ƕᡣ ǗdzǷǒȊǟȕnjْ৯ ǔnjȕnjȕNJȒȆǡƳҭ Ƕ཭߇ ࠯ dzǷ
ȈǓǟ ǩnj ǟȕ ǮțǟȍǓǗ Ǖ Ǧ ǎ ǔȗ ȇ ǒ
ୌ ǶȆȆǶǓȗnjȑǟnj‫ ޙ‬ǝDzǒ‫ ص‬ǔNJǫǮƲ‫ ᧙ݍک‬Ǔȑ‫ݭ‬ឭ ࠚ Țᚒʦ ȕ
ǧǶ ǡǎ ȉnj Ǡ Ȉ ȑ ǷǗǾǬǓț
ǡǶȊ಩ǟnjǛǰǯǡƳǥǛǓȑଇȬɬǶǰǛȕdzƽ୉දெƾǰnjǎӍཞᬄ
ȉ nj Ǡ Ǩ nj ǧǮȊǶ ǰǎǠ dzȃț dzǩǠȏǎǣnjǓǬ Ȋǩ
ǔNJȒȆǡƳ୉ද୛̈ Ƕ࢕ཞ ȌƲࢿ୛ Ƕସவ Ƕ ସ ࡃ ဋ ො ǯဏ njȑȔǮnjǧ
DZǎǘ ǮțǠ Ǻ ȋ Ǘ ǵțȆǐ dzȃț ǯ NJ
᢭ϲDzDZǔ޼ᅇǝȔǮnjǮƲᲔᲘᲓࡗљǶସவdzе̚ǎǛǰǔǯǕȆǡƳ
Ǻǔǟ ǣ ǰ ǟ ǩȋȗț Ȑ
௘ dzǷ໓৬࠯ ǔNJȒȆǡƳǒᒶᄣ DzDZȚƽǣǰȊǶƾǰՆ ǾǶǷƲǛȔ
Ǡ Ǖ ǰǎǕ ȈǓǟ ǣ ǰ ǬǗ Ǘ ǔǬ ǣǰȊǶȆǬ
ȑᄮ‫ ג‬ɶᨓ‫ ג‬ǔƲ ୌ Ǔȑ໓৬ ǯ̳ ȑȔǮnjǧǓȑǯǡƳᲜ ண Ƕ໓৬ཞᅞ Ȓ
ǣ ǰ Ȋ Ƕ Ȍ ߒߥ߽ߩ ȇǩ Ǩ ǎ
ǯǷƲǧǗǝțǶ໓৬ཞ޳ǝțǔƲǥȔǦȔǶ՟ཞȚ᢭dzеǟǮ‫ړ‬ǫǮnjȆ
ǕȋǗ ǠǾț ǩȋȗț ǝȑ ǬǗ ǝǖȏǎǠȏǎ
ǡƳǒ ‫ ݜ‬ǔᐻлǯǒᒶ౴ȌႩȚ̳ȓǛǰǶǯǕȓ ̳ ಟ ْ ȊNJǫǮƲǰǮȊ
ǧǶ ȆǬ ǰǎǕ Ǡ Ǖ ǯțǰǎ Ǚnjǟȏǎ
dz ǖ Ȍ Ǔ ǯ ಩ ǟ nj ᅞ Ȓ ǯ ǡ Ƴ Ǜ Ƕ ᨓ‫ ג‬ɶ ᄮ‫ ג‬Ƕ ̜ዏ Ț ዙ ਇ ǟ Ǯ Ʋ
Dz ǜ Ȍ ǩ ȃ ǎ ǚțǞnj ǠȍǎȐǎ ǣnjǝțǩ
Ԟԃ޳ؒଦǷƲ࿁ؐƲɔȠȣɲɶȺɨɞɂȮȸǶ ᤦ ᚌ DzဋဌؒǯǡƳ
njǤț ǩȏǗǬǎ Dz ǜ Ȍ nj ǡǛ ȈǢǓ
̊љǷƲɧɷɬɂɐǓȑ Ⴟ ᢋ ǯԞԃ޳dzᘤǗǶǷ‫ޚ‬ǟ ᩊ ǟǓǫǧǶǯǡ
dz ǣ ț ǜ ǵțnjǩǔǬ nj ǣ ȗ ț ǬǗ ǠțǛǎǰǎ
ǔƲᲕᲓᲓᲘࡗᲔணdzƲ̔ҕ่dzᢐȑȔǧ˳ࠞߦdzତǟnjƽȺɲɇɫȡƾǰ
Ȑ ǩȍǎǾǛǗǝnjǗǎǛǎ ǙțǣǬ nj
ՆǸȔǮnjȓʵᣦ‫׾‬ᨦᆷีǔ࢕ᛂǝȔǮƲǰǮȊᘤǕȌǡǗDzȒȆǟǧģģ
ǒǰǢ
ᛁ ȔǮȇȆǣțǓƳ

TRADUCTION

La région du Chûbu et la ville de Nagoya

Le terme de « région du Chûbu » est une dénomination qui regroupe environ 10 départements de la partie
centrale du Japon. Parmi ceux-ci, les départements d’Aichi, Shizuoka sont face à l’Océan Pacifique et ceux
de Fukui, Ishikawa, Toyama par exemple font face à la Mer du Japon. D’autre part, il y a aussi le
département de Nagano qui n’est pas du tout en contact avec la mer, et le climat est assez différent suivant

12
les endroits. Depuis les lieux où les hautes montagnes des Alpes Japonaises se suivent, comme le
département de Nagano, jusqu’aux plaines des départements de Niigata ou d’Aichi, les paysages sont variés.
L’hiver du côté Pacifique, il neige parfois, mais le temps est clair en général. Mais l’hiver sur la côte de la
Mer du Japon est très rigoureux, et particulièrement dans le département de Niigata, les chutes de neige
sont très abondantes, à tel point que cette région est appelée « Pays de neige ».

La plus grande ville de la région du Chûbu est Nagoya. « Quand je suis allé de Tôkyô à Kyôto, j’y suis passé »,
« Nagoya, c’est la campagne », « Nagoya, c’est la ville des nouilles cuites dans un bouillon de misô et des
friture de crevettes » … Ce sont des choses qu’on dit au sujet de Nagoya. Les gens passent par la gare de
Nagoya à bord du Shinkansen, mais il n’y a presque personne qui descende exprès du train pour faire du
tourisme. Toutefois, en réalité, il y a de nombreux endroits qui méritent d’être vus à Nagoya, et il ya aussi
des curiosités.

En 1610, TOKUGAWA Ieyasu a commencé à construire un château au lieu nommé « Nagoya », et petit à
petit une ville s’est constituée au pied du château. La cité féodale de Nagoya était née. Ce territoire appelé
Plaine de Nôbi était fertile et depuis les temps anciens la culture du riz y était prospère et l’économie
florissante, de sorte que la famille TOKUGAWA qui étaient les seigneurs du lieu étaient très puissants. La
terre d’origine des shôgun de la famille des TOKUGAWA, qui ont gouverné le Japon durant la période Edo,
de 1603 à 1867, c’était cette région.

La ville de Nagoya a été presque entièrement détruite par les bombardements de l’armée américaine vers
la fin de la Guerre du Pacifique. Le donjon du château de Nagoya a été reconstruit après la guerre, mais en
fait, il est en béton, et il parait que tout ce qui reste dans l’état d’origine, ce sont les dauphins d’or sur le
toit. L’intérieur du donjon est devenu un musée équipé d’un ascenseur. Dans le parc, à chaque automne est
organisée la « fête des chrysanthèmes », dont les statues et monuments réalisés en fleurs de
chrysanthèmes sont très beaux.

La région de Nagoya est aussi le berceau des automobiles Toyota. La ville de Toyota, toute proche de
Nagoya, est une ville dont le nom d’origine, « Koromo », a été modifié pour prendre le nom du fondateur
de l’entreprise de fabrication de métiers à tisser, qui est le point de départ de la société « Automobiles
Toyota ». « TOYOTA », de nom personnel est devenu un nom de société, puis un nom de lieu. Depuis que
Toyota Kiichirô a fabriqué le premier moteur d’automobile japonais en 1934, 80 ans se sont écoulés.
Actuellement, le port de Nagoya, situé au fond de la baie d’Ise, et celui de Toyohashi, situé à l’est de ce
dernier, sont de grands ports qui exportent les automobiles TOYOTA vers les pays du monde entier.

Dans l’histoire de la région de Nagoya, il y a eu également des périodes pénibles. Outre les bombardements
de l’époque de la Guerre du Pacifique, cités plus haut, il y a le typhon de la Baie d’Ise, qui a fondu sur la ville
le 25 septembre 1959. C’était un typhon extrêmement violent, le ras de marée a dépassé les digues du port
et tout le sud de la ville a été anéanti par les inondations. Il y a eu plus de 4000 victimes.

A proximité de Nagoya, il y a toutes sortes de lieux intéressants. Dans la ville de Inuyama, au nord, se
trouve un petit château très mignon, dans son état d’origine, et c’est très agréable de regarder la rivière
Kisô du haut du donjon. A quelques kilomètres de là, il y a le musée dénommé « village de Meiji ». Les
objets utilisés dans la vie quotidienne du Japon de cette époque y sont exposés, et on peut y rencontrer le
Japon d’il y a 150 ans.

A l’est, se trouve la ville de Seto. Le fait qu’on appelle « setomono (objets de Seto)» les bols etc., vient de ce
que ces objets en porcelaine et en céramique étaient fabriqués depuis des temps très anciens à Seto. Lors
de la « Fête des setomono » en septembre, de nombreux fabricants sortent leur marchandise dans la rue et
la vendent. Il existe également des ateliers où les visiteurs peuvent eux-mêmes fabriquer bol ou assiette, et
c’est une fête très animée. Poursuivant la tradition de ces céramiques et porcelaines, la région de Nagoya
est actuellement un important centre de production des « fine ceramics (céramiques high-tech)».

Auparavant, il était un peu difficile d’aller directement d’Europe à Nagoya, mais le nouvel aéroport
international du Chûbu, baptisé « Centralair », a été construit en janvier 2005 sur une île artificielle bâtie
dans la baie d’Ise, et c’est devenu très facile d’aller là-bas… que diriez-vous d’une visite ?

13
Réponses-types aux questions
ߜࠀ߁߱ߜ߶߁ ޿ߜ߫ࠎ߅߅ ߹ߜ ߥ ߏ ߿ ޿ ߖ ࠊ ࠎ ߅ߊ
1. ਛㇱ࿾ᣇߩ৻⇟ᄢ߈ߥ↸ߪฬฎደߢߔ‫ޕ‬દ൓ḧߩᅏߦ޽ࠅ߹ߔ‫ޕ‬
޽ߚࠄ ߹ߜ ߓࠀ߁ߥߥ ߖ ޿ ߈ ߚ
2. ޿޿߃‫ ޔ‬ᣂ ߒ޿↸ߢߪ޽ࠅ߹ߖࠎ‫ ޕ‬㧝 㧣 ਎♿ߩߪߓ߼ߦᑪߡࠄࠇߚ
ߒࠈ ߓࠂ߁߆߹ߜ ߪߞߡࠎ
߅ၔߩၔਅ↸ߣߒߡ⊒ዷߒߚߩߢߔ‫ޕ‬
ߒࠈ ߚ ߹ߜ ߟߊ ߣߊ߇ࠊ޿߃߿ߔ
3. ߅ၔࠍᑪߡߡ‫ࠍ↸ޔ‬૞ߞߚߩߪᓼᎹኅᐽߢߔ‫ޕ‬
ߣߊ߇ࠊ޿߃߿ߔ ߦ߶ࠎ ߣ߁޿ߟ ߐࠎߦࠎ ߱ߒࠂ߁ ߭ߣࠅ
4. ᓼᎹኅᐽ ߪᣣᧄ ߩ⛔৻ ࠍߥߒߚਃੱ ߩᱞ዁ ߩ߁ߜߩ৻ੱ ߢߔ‫ޔߡߒߘޕ‬
߃ ߤ ޽ߚࠄ ߫ߊ߰ ߭ࠄ ߃ ߤ ߓ ߛ ޿ ߐ޿ߒࠂ ߒࠂ߁ߋࠎ ߭ߣ
ᳯᚭߢ ᣂ ߒ޿᐀ᐭࠍ㐿޿ߡ‫ޔ‬ᳯᚭᤨઍߩᦨೋߩ ዁ ァ ߦߥߞߚੱߢߔ‫(ޕ‬voir
texte 11 p 42 sur l’unification du Japon par ODA Nobunaga, TOYOTOMI Hideyoshi et TOKUGAWA
Ieyasu)
ߜࠀ߁߱ߜ߶߁ ߦ߶ࠎ߆޿߇ࠊ ߚ޿߳޿ࠃ߁߇ࠊ ߜ߇ ߿߹ ߅߅
5. ਛㇱ࿾ᣇߪᣣᧄᶏ஥ߣᄥᐔᵗ஥ߣߪ߆ߥࠅ㆑޿߹ߔ‫ޔߚ߹ޕ‬ጊߩᄙ޿
߳޿߿ ߈ߎ߁ ߜ߇ ߚ޿߳޿ࠃ߁߇ࠊ ߰ࠁ
ߣߎࠈ߽޽ࠆߩߢ‫ޔ‬ᐔ㊁ߣߪ᳇୥߇㆑޿߹ߔ‫ޔ޿ߚ޿ߛޕ‬ᄥᐔᵗ஥ߩ౻ߪ޽
߈߮ ߦ߶ࠎ߆޿߇ࠊ ߰ࠁ ߅߅ࠁ߈
߹ࠅ෩ߒߊߥ޿ߩߦ‫ޔ‬ᣣᧄᶏ஥ߩ౻ߪᄢ㔐ߦߥࠅ߹ߔ‫ޕ‬
ߜ߶߁ ߻߆ߒ ߐࠎ߉ࠂ߁ ߣ߁߈ ߓ ߈ ߎ߼ߠߊ ߐ߆
6. ߎߩ࿾ᣇߩ ᤄ ߆ࠄߩ ↥ ᬺ ߪ㒻ེ߿⏛ེߢߔ‫☨ޔߚ߹ޕ‬૞ࠅ߽⋓ࠎߢ
ߜ߶߁ ࠁߚ
ߒߚߩߢ‫ޔ‬࿾ᣇߪ⼾߆ߢߒߚ‫ޕ‬
ߍࠎߑ޿ ߣ߁߈ ߓ߈߆ࠎߌ޿ ߐࠎ߉ࠂ߁ ߐ߆ ߜ߶߁
7. ⃻࿷߽㒻ེ࡮⏛ེ㑐ଥߩ ↥ ᬺ ߇⋓ࠎߢ‫ߩࠬࠢ࠶ࡒ࡜࠮ࡦࠗࠔࡈޔ‬࿾ᣇ
ߦߓࠀߞ ߖ ޿ ߈ ߜࠀ߁ߓࠀࠎ ߆޿ߒ߾
ߢߔ‫ޔߡߊߥߪߢߌߛࠇߘߒ߆ߒޕ‬㧞㧜਎♿ߩ ਛ ᣨ ߆ࠄ࠻࡛࠲ߣ޿߁ળ␠
ߓߤ߁ߒ߾ ߖ޿ߐࠎ ߪߓ ߍࠎߑ޿ߓߤ߁ߒ߾ߐࠎ߉ࠂ߁ ߖ߆޿޿ߜ ࠁ߁߼޿
߇⥄േゞߩ↢↥ࠍᆎ߼ߡ‫⃻ޔ‬࿷⥄േゞ↥ᬺߢ਎⇇৻ߦߥߞߚߋࠄ޿ߩ᦭ฬߥ
߆޿ߒ߾ ߍࠎߑ޿ ޿ߜ߫ࠎߓࠀ߁ࠃ߁ ߐࠎ߉ࠂ߁ ߓߤ߁ߒ߾ߐࠎ߉ࠂ߁
ળ␠ߢߔ‫⃻ޔࠄ߆ߛޕ‬࿷ߩ৻ ⇟ ㊀ ⷐ ߥ ↥ ᬺ ߪ⥄േゞ↥ᬺߢߔ‫ޕ‬
ߏ ߆޿ߒ߾ ߐ ߆ࠎߓ ߆
8. ࠻࡛࠲ߩࠞ࠲ࠞ࠽⺆ߪળ␠ࠍᜰߒߡ޿ࠆߩߢߔ߇‫ޔ‬ṽሼߢᦠ߆ࠇߚ
ߣࠃߚ ߣ ࠃ ߚ ߒ ߓࠎ߼޿ ߣࠃߚ
⼾↰ߪ⼾↰Ꮢߩߎߣߢߔ‫ੱޕ‬ฬߣߒߡߩ⼾↰߽޽ࠅ߹ߔ‫ޕ‬
ߦߓࠀߞ ߖ ޿ ߈ ߥ ߏ ߿ ߹ߜ ߅߅ ߐ޿߇޿ ߰ߚ
9. 㧞㧜਎♿ߩฬฎደߩ↸ߦߪᄢ߈ߥἴኂ߇ੑߟ޽ࠅ߹ߒߚ‫ޕ‬
ߖࠎ߈ࠀ߁߭߾ߊࠃࠎߓࠀ߁ߏߨࠎ ߋࠎ ߛ޿ߊ߁ߒࠀ߁ ߖࠎ߈ࠀ߁߭߾ߊߏߓࠀ߁߈ࠀ߁ߨࠎ
㧝 㧥 㧠 㧡 ᐕߩࠕࡔ࡝ࠞァߦࠃࠆᄢ ⓨ ⷅ ߣ 㧝 㧥 㧡 㧥 ᐕߩ
޿ߖࠊࠎߚ޿߰߁ ߊ߁ߒࠀ߁ ߹ߜ ߅߅ ߱߱ࠎ ߪ߆޿
દ൓ḧบ㘑ߢߔ‫ ޕ‬ⓨ ⷅ ߩߣ߈ߦ↸ߩᄢ߈ߥㇱಽ߇⎕უߐࠇ߹ߒߚ‫ޕ‬
޿ߖࠊࠎߚ޿߰߁ ߣ߈ ߚ޿߳ࠎ ߟߥߺ ߹ߜ ࠃ ࠎ ߖ ࠎ ߦࠎ޿ߓࠂ߁ ߒߒ߾
દ൓ḧบ㘑ߩᤨߦߪ‫ޔ‬ᄢᄌߥᵤᵄ߇↸ࠍ߅ߘߞߡ‫ޔ‬㧠㧜㧜㧜ੱએ਄ߩᱫ⠪߇
ߢ߹ߒߚ‫ޕ‬
߹ߜ ߛ޿ߊ߁ߒࠀ߁ ߁ ߜࠀ߁ߒࠎ߱ ߪ߆޿ ߃ ߤ ߓ ߛ ޿
10. ↸߇ᄢ ⓨ ⷅ ࠍฃߌߚߖ޿ߢ‫ޔ‬ਛᔃㇱ߇߶ߣࠎߤ⎕უߐࠇߡ‫ޔ‬ᳯᚭᤨઍ
ߒࠈ ߪ߆޿ ߹ߜ ߜࠀ߁ߒࠎ ߪߥ ߰ࠆ ߡࠄ
ߩ߅ၔ߽⎕უߐࠇ߹ߒߚ‫ ߩ↸ޔߒ߆ߒޕ‬ਛ ᔃ ߆ࠄ㔌ࠇࠆߣ‫ޔ‬ฎ޿߅ኹ߿
ߓࠎߓ߾ ߩߎ ߥ ߏ ߿ ߔߎ ߪߥ ޿ߧ߿߹ߓࠂ߁
␹␠ ߇ᱷ ߞߡ޿߹ߔ‫ޔߚ߹ޕ‬ฬฎደ ߆ࠄዋ ߒ㔌 ࠇࠇ߫‫ › ޔ‬ጊ ၔ ߇޽ࠅ߹ߔ‫ޕ‬
ߥ ߏ ߿ ߚߡ߽ߩ ߼޿ߓ߻ࠄ
ߘߒߡ‫ߣ߽ߣ߽ޔ‬ฬฎደߦ޽ߞߚᑪ‛ߢߪߥߊߡ߽‫ޔ‬᣿ᴦ᧛ߣ޿߁ߣߎࠈߦ
߼޿ߓߓߛ޿ ߰ࠆ ߚߡ߽ߩ ޽ߟ
᣿ᴦᤨઍߩฎ޿ᑪ‛߇㓸߼ࠄࠇߚߩߢߔ‫ޕ‬

14
ߒࠎ߆ࠎߖࠎ ߪ߿ ߢࠎߒ߾ ޿ߞ߸ࠎ߼ ߖࠎ ߖࠎ߈ࠀ߁߭߾ߊࠈߊߓࠀ߁ࠃߨࠎ
11. ᣂᐙ✢ߣߪߣߡ߽ㅦ޿㔚ゞߩߎߣߢ‫ ߇✢ߩ⋡ᧄ৻ޔ‬㧝 㧥 㧢 㧠 ᐕ
ߣ߁߈ࠂ߁ ߭ࠄ
ߩ ᧲ ੩ ࠝ࡝ࡦࡇ࠶ࠢߩߚ߼ߦ㐿߆ࠇ߹ߒߚ‫ޕ‬
ߥ ߏ ߿ ߆ࠎߎ߁ߜ ߆ࠎߎ߁߈߾ߊ ߎ
12. ޿޿߃‫ޔ‬ฬฎደߪⷰశ࿾ߢߪߥ޿ߩߢ‫ ⷰޔ‬శ ቴ ߇޽߹ࠅ᧪ߥ޿ߩߢߔ‫ޕ‬
ߥ ߏ ߿ ߎ߁߉ࠂ߁ ߒ ߹ߜ ߆ࠎߎ߁߈߾ߊ
ฬฎደߪ߻ߒࠈ Ꮏ ᬺ ߢ⍮ࠄࠇߡ޿ࠆ↸ߢߔ‫ ⷰޔ߽ߢޕ‬శ ቴ ߦߪ߅߽ߒࠈ޿
ߥߏ߿ߓࠂ߁ ߒࠈ ޽ߚࠄ ߥ߆
ߣߎࠈ߽޽ࠅ߹ߔ‫ޔ߫߃ߣߚޕ‬ฬฎደၔߩ߅ၔߪ ᣂ ߒ޿ߢߔ߇‫ߩߘޔ‬ਛߩ
ߪߊ߱ߟ߆ࠎ ߖߣ߽ߩ߹ߟ ߊ ߖ ߣ ߒ ߺߜ
ඳ‛㙚߇߅߽ߒࠈ޿ߢߔ‫ޔߚ߹ޕ‬ἑᚭ‛⑂ࠅߩߣ߈ߦ᧪ࠇ߫‫ޔ‬ἑᚭᏒߩ㆏ࠍ
޽ࠆ ޿ߧ߿߹ ߰ࠆ ߒࠈ ߼޿ߓ߻ࠄ ߚߡ߽ߩ ߌࠎ߱ߟ
ᱠߊߩ߽߅߽ߒࠈ޿ߢߔ‫›ޕ‬ጊߩߣߡ߽ฎ޿߅ၔߣ᣿ᴦ᧛ߩᑪ‛߽⷗‛ߔߴ
߈ߣߎࠈߢߔ‫ޕ‬

15
4.
ߦ ߶ ࠎ ߻߆ߒ ߺ߿ߎ ߥ ࠄ ߈ࠂ߁ߣ
ᣣᧄߩ ᤄ ߩ ㇺ  ᄹ⦟ߣ੩ㇺ
dzȃț nj ǓDzȑ Dz ȑ Ǖȏǎǰ nj nj
ƽସவ dzᘤ ǫǧȑƲ ࣵ Ǣ‫ڶ‬ᑰ ǰ˭ᣪ dzᘤ ǕDzǝnjƾǰȐǗᚰ ȗȔȆǡƳ
ǧǟ ǽǧ Ȇǩ ȇȒȏǗ ǣǓnjǠȍǎ Ǻǰǻǰ ǒǰǢ dzȃț
ᄫ ǓdzǛǶ˙ ǬǶဘ Ƿᮁѷ dzNJǽȔǮǒȒƲʭဠʵ Ǔȑ˳Ƶ ǔ ᛁ Ȕȓସவ
ǨnjǺȏǎǮǕ ǓțǛǎǩ ǯțǰǎ Ȇǩ
Ƕ̈ ᘰ ႖ DzᚢϛؒƲ̜ዏǶဘǯǡƳ
Dz ȑ ǒǒǝǓ ǯțǟȋ ǝțǠȍǫ ǿț DzDzǺȋǗǠȍǎ ǵț
‫ڶ‬ᑰ ǷƲ‫ ᧵ڨ‬Ǔȑᩓ᠔ ǯ 3 0 л ǘȑnjǶǰǛȕdzNJȒȆǡƳ 7 1 0 ࡗ
ȇȌǛ ߐߛ ߳޿ߓࠂ߁߈ࠂ߁ DzȆǐ dzȃț
dz ᣪ dz‫ݗ‬ȉȑȔƲࡖ‫ ˭ص‬ǰnjǎԞљǔǬǙȑȔȆǟǧƳସவǯǷƲǛǛǔ
ǷǠ ǺǓǗǮǕNJțǮnj ȇȌǛ ǩȍǎǜǗ ǬȐ ǐnjǕȏǎ ǎ
ф ȉǮƲ൮ᠣ႖‫ ݗݎ‬ǟǧ ᣪ ǰDzȒȆǟǧƳ ʵ ‫ ׾‬Ƕࢵ nj ࣎ ᪪ ȚӼ ǙǮƲ
ȀnjǠȏǎǕȏǎ ǩȍǎǜǗ ȇȌǛ ǒDz ǙnjǟǕ ǧ ǜǸț ȉ
ࡖ ‫ ˭ ص‬Ƿ ʵ ‫ ׾‬Ƕ ᣪ ǰԝǠࣆࢢǯ࢕ǮȑȔȆǟǧƳǬȆȒƲᄚႹǶႽǶȐ
ǰǎǞnjDzțȄǗ Ǻȕ Ǖǧ ǮțǶǎ Ǖȍǎǯț ǒ ǰǎǠ ǮțǶǎ
ǎdz௘ᚋӋҭ dzࡣ ǔȒƲҭ dz‫ک‬႘ Ƕ ‫ ݡ‬൥ ǔ፝ ǓȔǧǶǯǡƳࢿ୛Ƕ‫ک‬႘ ǷƲ
Ǘdz ǾǫǕȏǎ ǩǓȑ ǒǝ ǒǒ Ǯȑ
‫׾‬Ț ˾ ଀ Ƕ ѷ ǯදȉȐǎǰǟǮnjȆǟǧǓȑƲ‫ڣ‬ǗǶǒ‫ފ‬ǔǬǗȑȔȆǟ
njǩǸțǒǒ Ȏǎȉnj Ǯȑ DzDzǺȋǗdzǠȍǎǷǩ ǵț ǙțǩǗ ǷǠ ǰǎǨnjǠ
ǧƳʟေ‫ ڨ‬ǕǗǮதԞ Dzǒ‫ ފ‬ǷƲ 7 2 8 ࡗ dz࢕ሶ Ƕۣ Ȇǫǧ௘‫ ފڨ‬ǯ
ǾǬǯț ǣǓnjǝnjǨnj ȊǗǦǎ ǧǮȊǶ DznjǾ ǕȏǨnj DZǎ ǾǬǦǎ ǠȍǎȕǗ
ǡƳǥǶ˾൥ Ƿʭဠ஡‫ ڨ‬Ƕலᢐ Ƕ࢕ཞ ǯǡƳϷᣦ Ƕࠡ‫ ڨ‬Dzᥕ Ƕ˾ΰ Ƿ 1 6
ǧǓ Dz ȑ ǨnjǾǬ Ȑ ǾǬǯț
ɠɷɇɪǶ᭜ǝǔNJȒƲƽ‫ڶ‬ᑰǶ‫˾ڨ‬ƾǰՆǸȔǮnjȆǡƳȃǶǘȑnj˾൥
DzǓ Ȑ Ȕnjǣnj ȇ ǒ Ǔț ǚțǞnj Dz ȑ
ǶʵǓȑƲǛǶʭȚКᩴdzᚒʦȕǟǮnjȓॽǠǔǟȆǡƳ࿁ؐǶ‫ڶ‬ᑰdzȊƲ
ǽȓ Ǯȑ ǠțǠȋ ǶǛ Ǖ Ȋ
ǛǶȐǎDzԃǗǮǡǸȑǟnjǒ‫ފ‬ȌᅘᅉǔǧǗǝț൑ǫǮnjǮƲǰǮȊർ੅
ǒ Ǭ Ȇǩ
ǩǶᔂǩზǗဘǯǡƳ
Dz ȑ Ǻǰ ȉnjǾǬ ǟǓ ǟǓ ǠȎǎ ǠțǠȋ Ǯȑ
‫ڶ‬ᑰǶȊǎʟǬǶԞཞǷᰭǯǡƳɏɲɒǶȐǎDzᰭǔᐻဓdzᅘᅉȌǒ‫ފ‬Ƕ
NJǧ NJȓ ǓțǛǎǕȋǗ Ȑ Ǖ ǟǓ
ᡙ ȒȚൂ ǕȆȗȒƲ ᚢ ϛ ‫ ݜ‬ǶǡǘǥǸȆǯ‫ ݭ‬ǫǮ௓ ȆǡƳǛȔȑǶᰭ Ƿ
dzțǚț ǒǥ Dzț ǧ dzțǚț Ǔțǧț ǟǓ
˳᧒ȚथȔǢdzƲ̮ǯȊ᫦ȁȆǡƳ˳᧒ǔǓǠǫǮnjȓȊǶǔቍӌdzᰭdzǰ
ȑȔǮǟȆǎǛǰȊNJȒȆǡƳ
ǮțǶǎ DzDzǺȋǗǕȍǎǠȍǎȐ ǵț ȇȌǛ ȀnjǠȏǎǕȏǎ ȀnjNJțǕȏǎ ǎǬ
‫ک‬႘ Ƿ 7 9 4 ࡗdz ᣪ Ț ࡖ ‫ ˭ ص‬Ǔȑ ࡖ‫ ˭ݎ‬dzᆊǟȆǟǧƳ
ȀnjNJțǕȏǎ njȆ Ǖȏǎǰ Dz ȑ ǒDz ǜǸț ȉ Ǻȕ Ȇǩ
ࡖ ‫ ˭ ݎ‬Ƿ˺ Ƕ˭ᣪ ǯƲ‫ڶ‬ᑰ ǰԝ ǠȐǎdzᄚႹ ǶႽ dzࡣ ǔǫǧဘ ǯǡƳǛǶ
ǰǕ ǣțǺȋǗǕȍǎǠȍǎdz ǵț ȀnjNJțǠǨnj Ȑ ǜ dzȃț ȇȌǛ
୛ Ǔȑ 1 1 9 2 ࡗ ȆǯȚࡖ‫ݎ‬୛̈ ǰՆ ǻȆǡƳǥǶࣞ Ȋସவ Ƕ ᣪ ǷƲ
ǣțǷǫǼȋǗȕǗǠȍǎǕȍǎ ǵț Ǖȏǎǰ ǒ Ǖȏǎǰ
1 8 6 9 ࡗ Ȇǯ˭ᣪ dz፝ ǓȔǮnjȆǟǧƳǥǶǧȉƲ˭ᣪ ǷǰǮȊ
Dzǔ ȔǕǟ Ȋ ǯțǰǎ ǎ Ǭ Ȇǩ
ᧇnjെԐȚ੅ǩƲ̜ዏȚӼǙዙnjǨǡǸȑǟnjဘǰDzǫǧǶǯǡƳ
Ǖȏǎǰ ǨnjdzǠǣǓnjǧnjǣț Ǘǎǟȍǎ ǎ njȆ ȈǓǟ
˭ᣪǷᇽ˙നʭဠ‫ڨ‬৤ǯȊ ᆷ ᚇ ȚӼǙDzǓǫǧǶǯƲ˺ǯȊ ୌ ǶȐǎdzƲ
Ǯȑ ǠțǠȋ ǽȓ ȌǟǕ Ȇǩ ǒȌȆ ǓǛ
NJǩǛǩdzǒ‫ފ‬ȌᅘᅉƲԃnjǒ޳ଋDzDZǔǧǗǝțNJȒȆǡƳဘǷ‫߇ޙ‬dz‫׺‬
ǛȌȆ ȇDZȒ ǬǬ Ǡnjț Ȇǩ
ȆȔƲǥȔǦȔǶ‫߇ޙ‬dz ዷ dzҤ ȆȔǧ‫ފ‬ᨈǔNJǫǮƲȃǓǶဘ dzǷDznjƲ
ǰǟȐ Ǖ ǽ Ǡ ț ȇȒȏǗ Ȋ Ǖȏǎǰ dzǠȍǎnjǫ
ǒࡗ‫ ݭ‬ȒǶឆ‫ ˳܉‬ǶȐǎDzᮁѷ Ț੅ ǫǮnjȆǡƳǥȔǯȊƲ˭ᣪ Ƿ 2 1

16
ǣnjǕ ǰ ǟ ǝțǖȏǎ ǚțǞnj ǠțǛǎ ǺȋǗǜǠȍǎȆțdzț
ʭኝǶᣪ࠯ǯȊNJȒƲ ဌ ಟ ǔǝǓțǯƲ࿁ؐǶ˳ԂǷ 1 5 0 ʢ˳ǘȑnjǯ
ǡƳ

TRADUCTION

Les anciennes capitales du Japon : Nara et Kyôto

On s’entend dire souvent : « si tu vas au Japon, il faut aller à Nara et Kyôto ». Il est vrai que ces deux villes
débordent de charme, et que ce sont des lieux touristiques, des lieux de tradition, représentatifs du Japon,
visités par des gens venant du monde entier.

Nara est à 30 mn environ d’Osaka en train. Elle a été établie comme capitale en 710, et le nom de Heijô-Kyô
lui a été donné. Au Japon, c’est ce lieu qui a été la première capitale relativement stable. Recevant
l’influence massive de la Chine, Heijô-Kyô a été bâtie sur le même modèle que les capitales chinoises. C'est-
à-dire qu’elle s’étire d’est en ouest et du nord au sud comme un plateau de go [= un damier], et que le
palais de l’empereur a été placé au nord. Comme l’empereur de l’époque voulait gouverner le pays avec la
force du bouddhisme, de nombreux temples ont été construits. Le temple le plus grand et le plus célèbre
est le Tôdai-ji dont la construction a débuté en 728. Le bâtiment qui abrite le Bouddha est le plus grand
édifice en bois du monde. La statue géante de Bouddha, en bronze, qui se trouve à l’intérieur, fait 16
mètres de haut et est appelée « Grand Bouddha de Nara ». De l’intérieur à demi-obscur du bâtiment, elle
donne l’impression de regarder notre monde avec sérénité. Dans le Nara contemporain aussi il reste de
nombreux temples et sanctuaires anciens et magnifiques de ce genre, ce qui en fait une ville où l’esprit
s’apaise. (une ville qui appelle à la sérénité)

Une autre célébrité de Nara, ce sont les biches. Des biches qui ressemblent à des Bambi, déambulent
librement dans les parages des sanctuaires et des temples, et s’approchent tout près des touristes. Ces
biches, sans craindre les humains, mangent n’importe quoi. Il arrive également que ce que les hommes
sont en train de grignoter soit simplement chapardé par les biches.

L’empereur a transféré sa capitale de Heijô-Kyô à Heian-Kyô en 794. Heian-Kyô c’est le Kyôto d’aujourd’hui,
et de même que Nara, c’est une ville qui s’étend comme un plateau de go. De cette époque-là jusqu’en
1192, cela s’appelle « époque de Heian ». Après cela aussi la capitale du Japon a été maintenue à Kyôto
jusqu’en 1869. Pour cette raison Kyôto a une histoire très longue et est devenue une ville admirable où les
traditions se perpétuent.

Du fait que Kyôto n’a pas été bombardée même pendant la seconde Guerre Mondiale, il y a aujourd’hui
encore comme autrefois, ici et là, en grand nombre, des temples et des sanctuaires, de vieilles demeures...
La ville est entourée de petites montagnes et dans ces petites montagnes se trouve des temples
enveloppés dans la verdure, ce qui fait que la ville a un charme, que n’a aucune autre, digne d’une noble
vieille dame. Malgré cela Kyôto est aussi une grande cité du 21ème siècle, à l’industrie prospère avec
actuellement une population d’environ 1 million et demi d’habitants.

Réponses-type aux questions


ߥ ࠄ ߈ࠂ߁ߣ ߈ࠂ߁ߟ߁ ߡࠎ ߦ߶ࠎ ߻߆ߒ ߺ߿ߎ
1. ᄹ⦟ߣ੩ㇺߩ ౒ ㅢ ߩὐߪᣣᧄߩ ᤄ ߩ ㇺ ߢ޽ࠆߎߣߢߔ‫ޕ‬
߈ࠂ߁ߣ ߥ ࠄ ߶߁ ߰ࠆ ߥ ࠄ ߥߥ߭߾ߊߓࠀ߁ߨࠎ ߘ߁ࠅߟ ߈ࠂ߁ߣ
2. ੩ㇺࠃࠅᄹ⦟ߩᣇ߇ฎ޿ߢߔ‫ޕ‬ᄹ⦟ߪ 㧣 㧝 㧜 ᐕߦഃ┙ߐࠇ‫ޔ‬੩ㇺߪ
ߥߥ߭߾ߊ߈ࠀ߁ߓࠀ߁ࠃߨࠎ ߘ߁ࠅߟ
㧣 㧥 㧠 ᐕߦഃ┙ߐࠇ߹ߒߚ‫ޕ‬

17
ߥ ࠄ ߰ࠆ ߹ߜ ߚ޿߳ࠎࠁ߁߼޿ ߆ࠎߎ߁ߜ ߆ࠎߎ߁ߜ ࠅࠁ߁ ߻߆ߒ
3. ᄹ⦟ߪฎ޿↸ߢ‫ޔ‬ᄢᄌ᦭ฬߥⷰశ࿾ߢߔ‫ⷰޕ‬శ࿾ߦߥߞߚℂ↱ߪ‫ ޔ‬ᤄ
ߺ߿ߎ ࠇ߈ߒߡ߈ ޿ߖ߈ ߅߅ ߥ ࠄ ߖ߆޿
ߩ ㇺ ߛ߆ࠄ‫ޔ‬ᱧผ⊛ߥㆮ〔߇ᄙ޿ߎߣߢߔ‫ޔߡߒߘޕ‬ᄹ⦟ߦߪ਎⇇ߩ
޿ߜ߫ࠎ߅߅ ߽ߊߙ߁ ߚߡ߽ߩ ߥ߆ ߈ࠂߛ޿ ߱ߟߙ߁
৻⇟ᄢ߈޿ᧁㅧߩᑪ‛߇޽ࠅ‫ߩߘޔ‬ਛߦᏂᄢߥ੽௝߇޽ࠆߣ޿߁ߎߣߢ‫ޔ‬
߆ࠎߎ߁߈߾ߊ ߅ߣߕ ߥ ࠄ ߒ߆ ߒ ߰ ࠎ ޿ ߈
ⷰ శ ቴ ߇ࠃߊ ⸰ ࠇ߹ߔ‫ޕ‬ᄹ⦟ߩ㣮߽ࠃߊ⍮ࠄࠇߡ޿߹ߔ‫ޕ‬㔓࿐᳇ߣߒߡ‫ޔ‬
߅ ߟ ߹ߜ
⪭ߜ⌕޿ߡ޿ࠆ↸ߢߔ‫ޕ‬
ߜࠀ߁ߏߊ ߃޿߈ࠂ߁ ߆ࠎ ߹ߜ ߌ޿ߒ߈ ߥ ࠄ ߻߆ߒ ߜࠀ߁ߏߊ
4. ਛ ࿖ ߩ ᓇ 㗀 ߇ᗵߓࠄࠇࠆߩߪ‫ߩ↸ޔ‬ᒻᑼߢߔ‫ޕ‬ᄹ⦟ߪ ᤄ ߩ ਛ ࿖ ߩ
ߺ߿ߎ ߏ߫ࠎ ߼ ߣ߁ߑ޿ߥࠎ߷ߊ ߭ࠈ ߈ࠀ߁ߢࠎ ߈ߚ
ㇺ ߩࠃ߁ߦ‫⷏᧲ߦ߁ࠃߩ⋡ߩ⋚⎴ޔ‬ධർߦᐢ߇ߞߡ޿߹ߔߒ‫ ޔ‬ች Ლ ߇ർߦ
߅
⟎߆ࠇߡ޿ࠆߩߢߔ‫ޕ‬
ߣ߁ߓ ߡࠎߩ߁ ߊߦ ߶ߣߌߐ߹ ߱ߞ߈ࠂ߁ ߜ߆ࠄ ߅ߐ ߅߽
5. ᒰᤨߩᄤ⊞߇࿖ࠍ ੽ ᭽ ߣ ੽ ᢎ ߩ ജ ߢᴦ߼ࠃ߁ߣᕁߞߡ޿߹ߒߚߩߢ‫ޔ‬
ߡࠄ ߚ ߦ߶ࠎ ߻߆ߒ ߤߊߣߊ ߒࠀ߁߈ࠂ߁
߅ኹࠍߚߊߐࠎᑪߡߡ߽ࠄ޿߹ߒߚ‫ޔ߽ߢޕ‬ᣣᧄߩ ᤄ ߆ࠄߩ⁛․ߩ ቬ ᢎ
ߒࠎߣ߁ ߓࠎߓ߾ ߅߅
ߢ޽ࠆ␹㆏ߩߚ߼‫߽␠␹ޔ‬ᄙ޿ߩߢߔ‫ޕ‬
ߥ ࠄ ߼޿߱ߟ ߣ߁ߛ޿ߓ ߛ޿߱ߟ ޽ࠆ ߒ߆
6. ᄹ⦟ߩฬ‛ߪ᧲ᄢኹߩᄢ੽ߣ޽ߜߎߜᱠ޿ߡ޿ࠆ㣮ߢߔ‫ޕ‬
ߥ߇ ޽޿ߛ ߡࠎߩ߁ ߔ ߺ߿ߎ ߢࠎߣ߁ ߌ޿ߒࠂ߁ ߹ߜ
7. 㐳޿ 㑆 ‫ޔ‬ᄤ⊞ߩ૑߹ࠇߚ ㇺ ߢ‫ޔ‬વ⛔ࠍ ⛮ ᛚ ߒߡ޿ࠆ↸ߢߔߒ‫ޔ‬
߰ ࠎ ޿ ߈ ߅ ߟ ߥࠎ ߣߒࠃ ߈ ߰ ߓ ࠎ
㔓࿐᳇߇ߣߡ߽⪭ߜ⌕޿ߡ޿ࠆߩߢ‫ޔ‬૗ߣߥߊ߅ᐕነࠅߩ⾆ᇚੱߩࠃ߁ߢߔ‫ޕ‬

18
5.
߭ࠈߒ߹ߌࠎ ߭ࠈߒ߹ߒ ߜࠀ߁ߏߊߜ߶߁
ᐢፉ⋵ߣᐢፉᏒ [ਛ࿖࿾ᣇ]
ȗǧǟ dzȃț ǺȕǟȆǟ ǡ ǎ Ȇǩ ǺȕǟȆǟ
ᅹ Ƿସவ Ƕࡣߦ࠯ dz̪ țǯnjȆǡƳဋ ȆȔǧǶȊƲǛǶဘ ǯǡƳࡣߦ࠯
dzǟdzȃț ǩȍǎǜǗǩȃǎ ǺȕǟȆǙț ǙțǩȏǎǟȏǞnjǩ ȈǓǟ ǺȕǟȆǙț dzǟ
ǷƲᚋସவ Ƕʵ‫ؒ׾‬ଦ dzNJȓࡣߦ჉ ǶƲ჉ࡢ৯ؐؒ ǯǡƳ ୌ Ʋࡣߦ჉ Ƿᚋ
ǔȗ NJ Ǖ ǔ ȗ ǻțǜ Ȑ
Ζǔƽ‫ݎ‬ᒆƾƲ௘ΖǔƽΠࣞƾǰՆǸȔǮnjȆǟǧƳ
ǣțǜǺȋǗǷǩǠȍǎǕȍǎǵț ȊǎȒǮȓȊǰ ǺȕǟȆ Dz ǭ
Ე Ი Მ Ნ ࡗƲ൰шᠰϕdzȐǫǮƽࡣߦƾǰԞ̃ǙȑȔȆǟǧƳ
ǺȕǟȆǟ ǟȏǎǖȏǎ ǣnjǺț ǛǎǖȏǎǣnjǺț ǟȍǎǣǕ ǩȍǎǜǗ ǟǛǗǩȃǎ njǩǸț
ࡣߦ࠯ ǷƲ և ಟ ᙢ՟ ɶ ࠞ ಟ ᙢ ՟ Ț ᨻ ᆩ ǡȓ ʵ ‫ ׾‬ɶ‫ؒ׾״‬ଦ ǯʟေ Ƕ
ǩȍǎǡǎ ǰ ǟ ȉțǣǕ ȌǗ DzDzǺȋǗȐțǠȍǎnjǩ Ȁnjȃǎ ǠțǛǎ Ǻ ȋ Ǘ
ʵ ௭ ᣪ࠯ ǯ ǡ Ƴ ᩺ᆩ Ƿ ኟ Ლ Თ Ე ࡖଦ Ȭ ɬ ɠ ɷ ɇ ɪ Ʋ ˳Ԃ ǷᲔᲓᲓ
ȆțdzțnjǠȏǎ ǣǰDznjǓnj ȉț ǟ ǔ nj ǩ Dzǔ ȕǫȅț Ǔȗ
ʢ˳̊ʥǯǡƳ໓৬Ϸ෭dz᩺ǟǮnjȓǛǰǰƲ࠯ᘨؒȚෟȔȓᲙவǶࠚǶǒ
ȇǢ ȇDZȒ Ȏǧ ǕǛǎ Ǘ Ȇǩ
ǓǚǯƲ඀ǰ ዷ ǔ᝝ ǓǯƲർ͸ǶǒǨȌǓDzƲǰǮȊஂ ȑǟȌǡnjဘ ǯǡƳ
ǟDznj NJǧȑ ǕțǨnjǮǕ ǙțǣǬ ǽȓ
࠯Ϸ dzǷƲ ତ ǟnjᡣ̈႖ DzȶɦɂɓɲȯɒɪDzDZǶ࢕ᛂ ǰǰȊdzƲԃ nj
ȔǕǟ Ȋ Ȇǩ ǟȉ ǒǒ ǧǮȊǶ ǝnjǙț ǺȕǟȆ Ǡȏǎ
െԐ Ț੅ Ǭဘ ǯNJǫǧǛǰȚᅇ ǡ‫ ڣ‬ǗǶ࢕ཞ ǔϽ࢕ ǝȔȆǟǧƳƽࡣߦ ‫ ص‬ƾ
Ǻǰ ǚțǞnj ǮțǠǾǬ ǒ
ȊǥǶʟǬǯƲǛǛdzǷƲ࿁ؐƲǝȆǞȆDz޼ᅇཞǔ፝ǓȔǮnjȆǡƳ
ȀnjȗǛǎǐț ǟDznj Ǜǎǐț
ƽ ࡖՌϬ؈ ƾ (Peace Memorial Park) Ȋ ࠯Ϸ dz NJ Ȓ Ȇ ǡ Ƴ Ǜ Ƕ Ϭ؈ dz Ƿ Ʋ
ǣțǕȍǎǺȋǗȐțǠȍǎǜ ǵț ǷǩǔǬ Ȉnj Ǔ ǒ ǚțǟǸǗǨț Ǔț ǟȒȏǎǓț
Ე Ნ Თ Ი ࡗᲛணᲙସdzᔂǰǝȔǧӤܲ༻ࢸdz᧘ǡȓនଘᬄǶȃǓdzƲ
ǒǒ Ǧǎ Ǻ DzǓ ǒǒ ȉ Ǩ ǚțǸǗ
‫ڣ‬ǗǶΰȌᄠDzDZǔNJȒȆǡƳʵǯȊ‫ڨ‬ǕǗǮႽᇓǬǶǔƽӤ༻Ɉɷɟƾǯ
Ȍ ǵ ǔǧ ǧǮȊǶ ǸǗ ǟ ț ǩ ǺȋǗȕǗǠȍǎ
ǡƳ޳దǔɈɷɟ‫ب‬ǶǛǶ࢕ཞǷƲ༻ࣴؒǓȑȗǢǓ Ე Კ Დ ɠɷɇɪǶǰ
ǚțǟǸǗǨț DznjǾ ǓțǤț ǷǓnj ǔnjǙnj
ǛȕdzNJȒȆǟǧƳӤܲ༻ࢸǯϷᣦǷ‫ݐ‬Ϩdzᄎ‫ڀ‬ǝȔȆǟǧǔƲ‫ࣆڠ‬ǨǙǷ
Ǖ ǣ Ǖ ǮǕ ǶǛ ǚțǸǗ Ȑ ǚțǸǗ
‫ڵ‬។ ႖ dz൑ ȒƲӤ༻ ɈɷɟǰՆ ǸȔȓȐǎdzDzȒȆǟǧƳӤ༻ ɈɷɟǷ
ǣțǕȍǎǺȋǗǕȍǎǠȍǎȕǗ ǵț ǣǓnjnjǝț ǰǎȕǗ ǣțǥǎ ǓțǙnj ǣǓnjnjǝț
Ე Ნ Ნ Კ ࡗƲʭဠᣇဌdz႐᥼ǝȔȆǟǧƳ৤˖dz᧘͔ǡȓʭဠᣇဌ
ǣǓnjǠȍǎ ǽǧ ǚțǸǗ
Ƿ ʭဠʵ dz Ვ Ǭ ǟ Ǔ Dz Ǘ Ʋ Ӥ༻ Ɉ ɷ ɟ Ƕ ȃ Ǔ dz Ƿ ȡ ȥ ȶ ɤ ɒ ɂ Ƀ
ǕȏǎǣnjǟȍǎȐǎǠȏ
ࢵ э ӹ ‫ ݨ‬৯ ǨǙǯǡƳ
ǟDznj ǡǛ ǷDz ȇȌǠȆ ȇȌǠȆ njǬǗǟȆ ǠțǠȋ
࠯Ϸ Ǔȑ‫ ޚ‬ǟᩉ ȔǧǰǛȕdzƲƽ‫ ߦݡ‬ƾǔNJȒȆǡƳ‫ ߦݡ‬Ƕ Ӯ ߦ ᅘᅉ ǷƲ
ǟȍ ǒǒ ǧǮȊǶǤțǧnj ǎȇ ǓǛ ǟȍǎnj ǷnjǙnj ǎǬǗ
ஸ ǴȒǶ‫ ڨ‬ǕDz࢕ཞϨ̭ ǔ෭ dz‫ ׺‬ȆȔƲԽ‫ ׺‬Ƕ߇ȚᏜ୮ dzƲǢǸǴǙǧ ፬
ǧȊ ǒǒǰȒnj ȇ ǟǒ ǰǕ ǎȇ ǎ
ǟǝȚ͠ǫǮnjȆǡƳǥǶ‫ڨ‬ᯙޯǷƲ๊ǩດǶ୛ƲȆȓǯ෭dz෫Ǔțǯnjȓ
ǽ ǟ ǖ ȇ ȗ Ǘ ǮǕ Ǔǒ ȗǧǟ ȇ Ȇnjǰǟ ǔțǧț ǒǒ
ȐǎDzʧऑᝆ ǯᮁज़ ႖ Dz᫏ Ț ᅹ ǧǩdzᚒ ǣǮǗȔȆǡƳ൫ࡗ Ʋϕହ dz‫ ڣ‬Ǘ
Ǻǰǻǰ ǷǬȊǎǯ ǒǰǢ
Ƕ˳Ƶǔ ф ᛗ dz ᛁ ȔȆǡƳ
ȃǓ dzȃț ǟ Ǖ dzȗ Ȑǎǡ ǧǶ ǟȍǫǙnjǐț ǽȓ
ǥǶ́ dzȊƲସவ Ƕ‫ ܽ״‬Ƕࡲ Ƕ೉ܲ ǔ಩ ǟȉȓƽ ጘ ࣆ ؈ ƾȌԃ ǗǓȑǶ
Ǯȑ ǟȏǎǓnj ǎǬǗ ǧǮȊǶ
ǒ‫ފ‬DzDZƲ ኹ ˻ ǟǕȔDznjȃDZǧǗǝțǶ ፬ ǟnj࢕ཞǔNJȒȆǡƳ

19
ǺȕǟȆǟ ȆǬ ǟȏǎǓnj Ȇnjǰǟ ǜ ǔǬ
ࡣߦ࠯ Ƕǒᅞ ȒȚ ኹ ˻ ǟȆǟȏǎƳ൫ࡗ Ი ண dzƽǺȕǟȆɔɨɮɷɔȦ
ȇǫ Ǔ Ǔ ț ȊȐǒ  ǒǒDZǒ
ȸɅȢɏɪƾǔᲖ ସ᧒ dzȗǧǫǮ ΢ ǝȔȆǡƳ‫ڨ‬ᢋ ȒǯǷǝȆǞȆDzɐɫ
Ǻȕ Ȍǧnj ǓǢǒǒ ǧ Dzȑ Ƿȓ ǷDz
ɷɈǔǗȒࡣǚȑȔƲ޳ԍǔଇ‫ڣ‬ǗᇓǩʳǻƲȆǧ୐ǶᒄǶɡɊɤɠɲɇȌ
ǓǞ ǬǗ ȕǗǔǬ
᫲ȒǔNJǩǛǩdz̳ȑȔƲǰǮȊǕȔnjǯǡƳᲙணdzǷƽǰǎǓǝțƾǰnj
ȆǬ ǣnjǨnj ǒǛDz ǠțǠȋ ǩȍǎǟț
ǎǒᅞȒǔႳ‫ڨ‬dz ᘤ ȗȔȆǡƳǥǟǮƽǐǻǡᅘᅉƾȚ ʵ ࣴ ǰǟǧƽǐǻ
ȆǬ DzǬȆǬ ȆǗNJ NJnjǢ DzǬ ȊȒ ȇȌǠȆ ȇDzǰ
ǡᅞ Ȓƾǔ‫ڝ‬ᅞ ȒǶࡍ᧎ ǙǶԙ‫׻‬ǰDzǫǮnjȆǡƳ‫ ڝ‬ǶႳ dzǷƲ‫ ߦݡ‬Ȍ ี
ǷDzǻǧnjǓnj
DzDZǯᒄໜ‫̚ڨ‬ǔNJȒȆǡƳ
Ƿǩ ǔǬ Ȉnj Ǔ ȀnjȗǛǎǐț Ȁ nj ȗ ǕǵțǟǕǮț  Ǻȑ Ȑȓ
Მ ண Კ ସ dz Ƿ ࡖՌϬ؈ ǯ ƽ ࡖՌ ᚻःࢢϳ ƾ ǔ ᧎ Ǔ Ȕ Ȇ ǡ Ƴ ǥ Ƕ ‫ ڥ‬Ʋ
ȀnjȗǛǎǐț Dzǔ ȊǰȌǡǓȗ  ǰǎȕǎ Dzǔ ǒǛDz Ǻ ǒ
ࡖՌϬ؈ Țෟ Ȕȓϕ‫ ࠚݎ‬ǯƽ ໝቀ ෟ ǟƾǔ ᘤ ȗȔȆǡƳǛȔǷໜ dzᡷ ȗȔ
Ǔȗ Dz ǧǡǎ ǖǣnjǟȋ nj Ȕ nj ǝnj Ǻǰǻǰ DzȆǐ Ǔ
Ǯࠚǯ˦ǗDzǫǧ‫ڣ‬ଇǶཪཟ᎘ǶǧȉǶঠᩙᅞǯƲǥǶ˳ƵǶԞљȚ஛njǧ
ǰǎȕǎ Ȁnjȗ Ǔȗ Dzǔ ǺȕǟȆǟ
ໝቀ dz ࡖՌ Ƕ ɠ ɂ Ⱥ ɷ ȷ Ț ǥ ǐ Ǯ Ʋ ࠚ dz ෟ ǟ Ȇ ǡ Ƴ ࡣߦ࠯ Ƿ
ǛǗǝnjȀnjȗǾțǓǰǟ Ȓǥǎ Ǜ ȆnjǰǟDzǬ ȀnjȗǔǗǟȍǎ
ƽ‫׾‬ᨦࡖՌଐҬᣪ࠯ ƾǶ࿄३ ȚǓǓǚƲܲ DZȊǧǩǷ൫ࡗ‫ ڝ‬dzࡖՌ݀ᎁ Ț
ǒǛDz
ᘤ njȆǡƳ
ǺȕǟȆǙț ǣǰDznjǓnj ȉț ǎȇ ǝǩ ȃǎǽ DzǓ Ȏǎȉnj
ࡣߦ჉Ƿ໓৬Ϸ෭dz᩺ǟǮnjȓǧȉƲ෭Ƕ࡚ǔ᝝‫ݲ‬ǯǡƳʵǯȊதԞDzǶ
Ǔnj ǟțǣț ǺȕǟȆǽǎ ǛǶ
ǔƽȪȬƾǰnjǎ᝵ǯƲǰǮȊତᮚǯƲǰǮȊǒnjǟnjǶǯǡƳࡣߦ᫜ǒ‫ۍ‬
߿ Ȏǎȉnj NJǕ ȇȌǠȆ
ȇ༂ǕȊதԞǯǡƳȆǧƲᅻǶȊȇǠǔǕȔnjDz‫ߦݡ‬ǯǷƲǓȗnjnjƽȊȇ
ǟ
ǠȆțǠȍǎƾǔȐǗჼȑȔǮnjȆǡƳ
ǽȓ ȔǕǟ ǕțǨnjǮǕ ȆǩDz ǩȏǎȗ ǎǬǗ Ȇǩ ȗǧǟ ȃǛ
ԃnjെԐǰᡣ̈႖DzဘʳȇǶ᛽ՌǶǰȔǧ ፬ ǟnjǛǶဘȚƲ ᅹ ǷᛦȒdz
ǒȊ
ऑǫǮnjȆǡƳ
߿ߔߥ߇ࠁ߁߆
቟᳗ఝ૫ࠃࠅ

TRADUCTION

Le département et la ville de Hiroshima (la région du Chûgoku)

J’habite dans la ville de Hiroshima au Japon. Je suis également née dans cette ville. La ville de Hiroshima est
le lieu où se trouve la préfecture du département de Hiroshima, situé dans la région du Chûgoku, dans
l’ouest du Japon. Autrefois, la partie occidentale du département de Hiroshima s’appelait « Aki » et la
partie orientale, « Bingo ».

Elle a été nommée « Hiroshima » en 1589 par MÔRI Terumoto. La ville de Hiroshima est le pivot principal
des régions du Chûgoku et de Shikoku, concentrant produits commerciaux et industriels. La superficie est
d’environ 741 km² et la population dépasse un million d’habitants. Du fait de son exposition sur la Mer
Intérieure et des six rivières qui traversent l’agglomération, l’eau et la verdure y sont abondantes, le climat
est doux et c’est une ville facile à vivre.

20
Dans la ville, en même temps que des constructions telles que des centres commerciaux modernes, des
bâtiments qui témoignent du passé riche et ancien de la ville ont été reconstruits. Le « Château de
Hiroshima » est l’un d’eux, et actuellement toutes sortes d’objets y sont exposés.

Le « Parc de la Paix » (Peace Memorial Park) se trouve également en centre ville. Dans ce parc, outre le
musée consacré à la bombe atomique larguée le 6 août 1945, se trouve de nombreuses statues et stèles.
Parmi ceux-ci ce qui domine, car de grande taille, c’est le « dôme atomique ». Ce bâtiment dont le toit est
en forme de dôme se trouvait à à peine 160 m du centre de l’explosion. L’intérieur a été totalement détruit
par la bombe atomique, seul l’extérieur est demeuré par miracle, et petit à petit on l’a appelé « dôme
atomique ». Le « dôme atomique » a été enregistré au patrimoine mondial de l’humanité en 1996. Il n’y a
au monde que deux lieux concernant la seconde Guerre Mondiale enregistrés au patrimoine mondial de
l’humanité : à part le dôme atomique, il n’y a que le camp de concentration d’Auschwitz.

Un peu à l’écart de la ville se trouve « Miyajima ». Le sanctuaire de Itsukushima à Miyajima détient une
beauté époustouflante avec la totalité de ses grands bâtiments peints en rouge vif, entourés par la mer et
les montagnes avoisinantes en arrière-plan. Son grand torii nous montre un visage étrange et plein de
charme, semblant flotter sur la mer à marée haute. Tous les ans, pour le Nouvel An beaucoup de personnes
y viennent pour la première visite de l’année au sanctuaire.

Outre cela, il y a de beaux bâtiments en nombre tel qu’on ne peut tous les présenter, comme le « Jardin
miniature » où on peut apprécier les aspects du jardin aux quatre saisons, ou encore des temples datant
des temps anciens.

Je vais vous présenter les fêtes de Hiroshima. Chaque année en mai, se déroule sur 3 jours le « festival des
fleurs de Hiroshima ». Toutes sortes de parades se déploient sur les grandes avenues, de nombreux chars
font la queue, de plus ici et là des monuments en fleurs du printemps ou des décorations sont édifiés, et
c’est très joli. En juin, la fête nommée « Tôkasan » se déroule de façon grandiose. Et puis, la « fête d’Ebisu »
autour du sanctuaire d’Ebisu donne le signal du lever de rideau des fêtes estivales. Au plein cœur de l’été, il
y a un festival de feux d’artifice à Miyajima et dans le port.

Le 6 août débute la « cérémonie commémorative de la Paix » dans le Parc de la Paix. Cette nuit-là, se
déroule le « lâcher des lampions sur l’eau » de la rivière Motoyasukawa qui traverse le Parc. C’est une
cérémonie d’apaisement pour les nombreuses victimes décédées dans la rivière alors qu’elles étaient
encerclées par le feu, et on fait glisser sur la rivière des lampions sur lesquels on a écrit le nom de ces gens
en y joignant un message de paix. La ville de Hiroshima porte haut l’idéal d’une « ville internationale de
culture de la paix », et tous les ans en été, les enfants y font l’apprentissage de la paix.

Comme le département de Hiroshima donne sur la Mer Intérieure, les fruits de mer y sont abondants.
Parmi eux, ce sont les huîtres qui sont célèbres ; elles sont très fraîches et tout à fait succulentes. Le
« okonomiyaki » de Hiroshima également est fameux. A Miyajima où les érables sont magnifiques à
l’automne, les mignons gâteaux en feuille d’érable, « mommijimanjû », sont bien connus.

Cette belle ville qui trouve l’harmonie entre histoire ancienne et quartiers modernes est ma fierté.

D’après Yûka YASUNAGA

21
Réponses-types à quelques questions
߭ࠈߒ߹ߒ ߓࠀ߁ࠈߊ ߖ ޿ ߈ ߅ ߹ߜ ߍࠎߑ޿ ߜࠀ߁ߏߊ
1  ᐢፉᏒ ߪ 㧝 㧢 ਎♿ ߩ ⚳ ࠊ ࠅ ߏ ࠈ ߆ ࠄ ޽ ࠆ ↸ ߢ ߔ ‫⃻ ޕ‬࿷ ‫ ޔ‬ਛ ࿖ ࡮
ߒߎߊߜ߶߁ ߜࠀ߁ߔ߁ߣߒ ߓࠎߎ߁ ߭ ߾ ߊ ߹ࠎߦࠎ ߒࠂ߁߉ࠂ߁ ߎ߁߉ࠂ߁
྾࿖࿾ᣇ ߩਛᨔㇺᏒ ߢߔ‫ੱޕ‬ญ ߇㧝㧜㧜 ਁੱ ࠍߎ߃ߡ‫ ޔ‬໡ ᬺ ߽ Ꮏ ᬺ ߽ߐ
߆ࠎߢߔ‫ޕ‬
߭ࠈߒ߹ ߒ ߳޿ࠊߎ߁߃ࠎ ߍࠎ߫ߊ
6 ᐢፉߢࠃߊ⍮ࠄࠇߡ޿ࠆ߽ߩߪ‫ޟ‬ᐔ๺౏࿦‫ߣޠ‬ේ῜࠼࡯ࡓߢߔ‫ޕ‬
߭ࠈߒ߹ ߖࠎ߈ࠀ߁߭߾ߊࠃࠎߓࠀ߁ߏ ߨࠎ ߪߜ ߇ߟ ߻޿ ߆ ߖ޿ࠃ߁ ߒ
7 ᐢፉ ߪ 㧝 㧥 㧠 㧡 ᐕ 㧤 ᦬ 㧢 ᣣ ߦ⷏ᵗ ߢ߽⍮ ࠄࠇࠆࠃ߁ߦߥࠅ߹ߒߚ‫ޕ‬
߭ ߖ߆޿ ߍࠎߒ߫ߊߛࠎ ߋࠎ ߅
ߘࠇߪ‫ߩߘޔ‬ᣣߦ਎⇇ߢߪߓ߼ߡߩේሶ῜ᒢࠍࠕࡔ࡝ࠞァ߇⪭ߣߒߚ߆ࠄߢ
߹ߜ ߆ࠎߗࠎ ߪ߆޿ ߖ߆޿ ߜࠀ߁߽ߊ ޽ߟ
ߔ‫߇↸ޕ‬ቢోߦ⎕უߐࠇߡ‫ޔ‬਎⇇ߩ ᵈ ⋡ ࠍ㓸߼߹ߒߚ‫ޕ‬

22
6.
߈ࠀ߁ߒࠀ߁ ߭ ߊߦ ߇޿ࠄ޿߱ࠎ߆ ߹ߤߋߜ
਻ Ꮊ :‫ޟ‬Ἣߩ࿖‫ߣޠ‬ᄖ᧪ᢥൻߩ⓹ญ
Ǖȍǎǟȍǎ ǓǞț ǒǒ ǣnjDzț dz ȃ ț Ǜ ȒȍǎǕȍǎǛ Ȑ ǒǒ ǽǧ
ˊ ࠛ dzǷໜ߇ ǔ‫ ڣ‬njƳǥȔǷᚋӋ ସவ ࢯ ǰ ࿅ ࿂ ࢯ ǰՆ ǸȔȓ‫ ڨ‬ǕDz˙
ǩǙnj Dzǔ Ǖǧ ǗǠȍǎ NJ ǥ ǎțǤț ǕȒǟȆ
ǬǶؒࣆǶෟȔǔǾǬǓȓǰǛȕǨǓȑǨƳҭǓȑˊᤦƲ᧺ᖏƲᩏ̄ƲᩥߦƲ
ǝǗȑǠȆ ǟ ǓǞț Dzȑ ǺǤț ǝ ǔ Ǚț
శ ߦ DzDZƲȐǗჼȑȔǧໜ߇ǔȹɨɂǰʳțǯnjȓƳᏏљ (njȆǶ̫ណ჉Ʋ
DzǔǝǕǙț Ǻ ǜ ǗȆȊǰǙț Ǻ Ǘdz
ᧇ߬჉)ƲᏏࣞ (njȆǶ༗வ჉)ǔǓǬǮƽໜǶ‫׾‬ƾǰnjȗȔǮnjǧǶȊȊǫǰ
ȊǨƳ
ǓǞț ǒțǣț ǧnjǣǬ ǓțǛǎǟǚț
ໜ߇dzǷะභǔǬǕȊǶǯNJȒƲ‫ڨ‬мDzᚢϛន๏ǰDzǫǮnjȓƳǟǓǟƲ
ǽțǓ ǒǒ Ǻǔnj Ǔ ǜ ǟ Ȇ ǟ ǚțǞnj ǝǗȑǠȆ ǓǞțǸnj DzȌ
‫ז‬ໜ dzȐȓ‫ ڨ‬ǕDzᙅ‫ ݣ‬ȊNJȒƲᰭϠߦ ࠯ DzDZǯǷ࿁ؐ Ȋ శ ߦ Ƕໜ߇ໞ dzॎ
nj ǓǞț Ǔǧ
ȆǝȔǮnjȓƳဋǕǧໜ߇ǰǶǬǕNJnjଦǷDzǓDzǓȈǢǓǟnjƳ
NJ ǥ ǝ ț dzȃț ǨnjǺȏǎǮǕ ǓǫǓǞț ǣǓnjǝnjǨnj Ǖ Ȅ
᧺ᖏ߇ Ƿସவ Ƕ ̈ ᘰ ႖ Dzොໜ߇ ǯNJȒƲȆǧƲʭဠ஡‫ ڨ‬ᚓ೥ ǶȪɪɆɨ
DzǓ Ǡȍǎ Ȇțdzț ǡ ǡnjǯț Ǻȕ
ȚȊǬƳȪɪɆɨǶʵ dzǷ 1 0 ʢ˳ ǘȑnjǔ̪ȇƲ඀ဒ Ȋࡣ ǔǫǮnjȓƳɬ
ǓǛǎ nj
ɷɖȥȦɷǯໜԂǶǡǘǥǸȆǯᘤǗǛǰǔǯǕȓƳ
Ǖȍǎǟȍǎ ǩ Ȓ Ǯ Ǖ nj ǩ ǔnjȑnjǾțǓ ȆDZǘǩ ȔǕǟǮǕ ǒǒ ȌǗ
ˊ ࠛ ǷǥǶؒ࿄႖̨፝ǓȑƲ‫ڠ‬௓ଐҬǶᆿԂǰǟǮƲെԐ႖dz‫ڨ‬ǕDz࣑
ȗȒ Ƿ ǩȍǎǜǗ ǾțǓ ǝnjǟȏ Ǖȍǎǟȍǎ Ƿnj
Ѩ Ț௩ ǧǟǮǕǧƳ ʵ ‫ ׾‬ȌɧɷɬɂɐǶଐҬ ǷȆǢ஡ф dz ˊ ࠛ dzϧ ȒƲ
ǤțǛǗ Ǭǧ
ǥȔǓȑϨ‫׾‬dz̜ȗǫǧƳ
ǛǨnj ǾǫǕȏǎ Ǭǧ Ǚțǰǎǟ ǙțǢnjǟ Ǖȍǎǟȍǎ
ԃ̈ dzǷ ˾ ଀ ǔ̜ ǐȑȔƲᢹն̾ ǰᢹ᨜̾ ȊƲ ˊ ࠛ ǓȑnjǗǬǓǶɪ
ǷǙț ǩȍǎǜǗ ǔǗȊț ǾțǓ ȆDz
ɷɇǯෞᢹǝȔǮƲ ʵ ‫ ׾‬ǶǡǡțǨ݀։ȌଐҬȚ݀țǨƳ
Ǡț Ǖ Ǖȍǎǟȍǎ ȈȕȆǩ Ǡ Ǩ nj ǒ
ɧɷɬɂɐ˳ǔǷǠȉǮȌǫǮ௓ǧǶȊƲ ˊ ࠛ ǨǫǧƳ‫ݞ‬ဘ୛̈Ƕኼȗ
ǧǵǔǟȆ Ǯǫȅǎ Ǭǧ Ǔ ǜ ǟ Ȇ Ǖ
Ȓdzᆙܲߦdz᥄ᄍǔ̜ȗȒƲɔɨɲȶȸȲᲠȵɒȧɪǷᰭϠߦdz௓ǮȬɩȸ
Ǖȏǎ Ǭǧ ǐ DZ ǠǨnj ǝǛǗ NJnjǨ DzǔǝǕ Ǻǰ Ȅǎ ǐǕǛǎ
ɇ ଀ Ț̜ ǐǧƳඎ৬ ୛̈ Ƕᦏ‫ ׾‬Ƕ ᧒ ȊƲᧇ߬ ǔǧǨʟ ǬǶឍ ୋี ǰǟǮ
ǔnjǛǗ ǚțǓțǘǩ
‫׾ڠ‬ȀǶྨ᧘ԂǰDzǫǮnjǧƳ
ȔǕǟ Ǖȍǎǟȍǎ ǓǗǩ ǔnjȑnjǾțǓ ǟǣǕ
ǛǎǟǧെԐȚȊǬ ˊ ࠛ dzǷƲԘؒdz‫ڠ‬௓ଐҬdzȎǓȒǶNJȓԐ។ǔNJ
Ǖȍǎǟȍǎ ȇȒȏǗ
ǫǮƲǥȔǔ ˊ ࠛ ǶᮁѷǶǺǰǬdzDzǫǮnjȓƳ
޽ߐ߭ߒࠎ߱ࠎߒ߾ ޽ߐ߭ ߦ߶ࠎ ߜ ࠅ
ᦺᣣᣂ⡞␠࡮ᦺᣣࠫࡘ࠾ࠕࡉ࠶ࠢ‫ޡ‬ᣣᧄߩ࿾ℂ‫ࠅࠃޢ‬

TRADUCTION

Kyûshû : «Pays du feu » et porte d’entrée des cultures étrangères

A Kyûshû, les volcans sont nombreux. C’est parce que c’est le lieu où les cours de deux grandes structures
géologiques, appelées plaque tectonique du sud-ouest du Japon et plaque tectonique des Ryûkyû se
heurtent. Des volcans bien connus s’alignent en rangs d’oignons, comme, à partir du nord le Kujû, le mont

23
Aso, le Unzen, le Kirishima ou le Sakurajima. Il est normal aussi que, autrefois, les provinces de Hizen
(départements de Saga et de Nagasaki d’aujourd’hui) et Higo (actuel département de Kumamoto) aient été
appelées « Pays du feu » .

Les sources chaudes vont de pair avec les volcans et sont une ressource touristique importante. Mais il y a
aussi des dégâts causés par les éruptions et la ville de Kagoshima, par exemple, est mise à mal par les
cendres volcaniques, même de nos jours. Il est plutôt difficile de cohabiter avec un volcan vivant.

Le Mont Aso est un volcan actif représentatif du Japon, il a en outre la plus vaste caldeira du monde. Dans
la caldeira habitent environ 100 000 personnes et des rizières inondées s’y déploient. On peut aller
jusqu’aux proches abords du cratère en téléphérique.

Kyûshû, de par sa position géographique, a joué un grand rôle dans l’histoire en tant que porte d’entrée des
cultures étrangères. Les cultures chinoises, européennes etc., ont d’abord pénétré à Kyûshû, puis se sont
transmises à l’ensemble du pays.

Dans les temps anciens, le bouddhisme a été transmis, les émissaires en Chine ont été envoyés en mission
par plusieurs routes et ont étudié les sciences évoluées de la Chine ainsi que sa culture.

Quand les Européens ont débarqué, c’était aussi à Kyûshû. A la fin de l’époque de Muromachi, les fusils ont
été transmis dans l’île de Tanegashima, puis François-Xavier est arrivé à Kagoshima et a enseigné le
christianisme. Même pendant la période de fermeture du pays à l’époque Edo, Nagasaki en tant que seul et
unique port de commerce, était la porte vers l’étranger.

Avec ce passé historique, sur Kyûshû il y a dans chaque lieu des vestiges historiques en rapport avec les
cultures étrangères, et c’est bien là l’un des charmes de l’île.

D’après « Géographie du Japon » Asahi junior book, éd. Asahi Shimbunsha

Réponses-types à quelques questions


߈ࠀ߁ߒࠀ߁ ߦ߶ࠎࠇߞߣ߁ ߅߅ ߒ߹ ߺߥߺ ߒ߹
1 ਻ Ꮊ ߪᣣᧄ೉ፉߩ 4 ߟߩᄢ߈ߥፉߩ ධ ߦ޽ࠆፉߢߔ‫ߜ߁ߩߘޔߚ߹ޕ‬
ߦ ߫ࠎ߼ ߜ޿ ߒ߹
ߩ㧞⇟⋡ߦዊߐ޿ፉߢߔ‫ޕ‬
߈ࠀ߁ߒࠀ߁ ߜ ࠅ ߡ ߈ ࠇ߈ߒߡ߈ ߣߊߜࠂ߁ ߜ ࠅ ߡ ߈ ߆ߞ߆ߑࠎ
2 ਻ Ꮊ ߪ࿾ℂ⊛ߦ߽ᱧผ⊛ߦ߽ ․ ᓽ ߇޽ࠅ߹ߔ‫ޕ‬࿾ℂ⊛ߦߪ‫ޔ‬ᵴἫጊ߇
ߒ߹ ߈ߚ ߜ߶߁ ߭ ߊߦ ࠃ ࠇ߈ߒߡ߈
9 ߟ߽޽ࠆߩߢ‫ޔ‬ፉߩർߩ࿾ᣇߪ‫ޟ‬Ἣߩ࿖‫ߣޠ‬๭߫ࠇߡ޿߹ߒߚ‫ޕ‬ᱧผ⊛ߦ
߻߆ߒ ߈ࠀ߁ߒࠀ߁ ߇޿ࠄ޿߱ࠎ߆ ߹ߤߋߜ ߒ ߅߅߻߆ߒ
ߪ‫ ޔ‬ᤄ ‫ ਻ ޔ‬Ꮊ ߪᄖ᧪ᢥൻߩ⓹ญߣߒߡ⍮ࠄࠇߡ޿߹ߒߚ‫ ޔࠅ߹ߟޕ‬ᄢ ᤄ
ߜࠀ߁ߏߊ ߜࠂ߁ߖࠎ ߱ࠎ߆ ߃ ߤ ߓ ߛ ޿ ߱ࠎ߆
ߩ ਛ ࿖ ߿ ᦺ 㞲 ߆ࠄߩᢥൻ߽‫ޔ‬ᳯᚭᤨઍߩࡐ࡞࠻ࠟ࡞߿ࠝ࡜ࡦ࠳߆ࠄߩᢥൻ
߈ࠀ߁ߒࠀ߁ ߪ޿ ߦ߶ࠎߗࠎߎߊ ߭ࠈ
߽‫ ਻ ߕ߹ޔ‬Ꮊ ߦ౉ࠅ‫ޔ‬ᣣᧄో࿖ߦᐢ߇ߞߚߩߢߔ‫ޕ‬
߆ߞ߆ߑࠎ ߚߒ ޽߱ ߆ߑࠎ߫޿ ߣ ߜ
6 ᵴἫጊߪ⏕߆ߦෂߥ޿ߢߔ߇‫ޔ‬ἫጊἯߩ߅߆ߍߢ࿯࿾߇ࠃߊߥࠆߩߢ‫ޔ‬
߿ߐ޿ ߎ߼ ߦࠎߍࠎ ߆ߑࠎ ߜ߆ ߔ ߈
㊁⩿߿߅☨ࠍߟߊࠆߩߦ޿޿ߢߔ‫ੱޔࠄ߆ߛޕ‬㑆߇Ἣጊߩㄭߊߦ૑ߺߦ᧪߹
߆ߑࠎ ߰ߟ߁ ߿߹ ߌ߻ࠅ ߛ ߰ࠎ߆
ߔ‫ޔߚ߹ޕ‬Ἣጊߪ᥉ㅢ ߩጊ ߢߪߥߊ‫ ޔ‬ᾍ ࠍ಴ ߒߚࠅ‫ྃޔ‬Ἣ ߒߚࠅߔࠆߩߢ‫ޔ‬
߆ߎ߁ ߈ ߥ߆
ߣߡ߽߅߽ߒࠈ޿߽ߩߢߔ‫ޕ‬Ἣญߩߘ߫߹ߢ᧪ߡ‫ޔ‬ਛࠍߩߙߊߩߪ߅߽ߒࠈ
ߦࠎߍࠎ ޽߱ ߜ߆ ߺ ߔ
޿ߩߢߔ‫ੱޔߦࠇߘޕ‬㑆ߪෂߥ޿߽ߩࠍㄭߊ߆ࠄ⷗ࠆߩ߇ᅢ߈ߢߔ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬

24
޿ ߺ ߰ࠎ߆
ࠕࡈ࡝ࠞ߹ߢⴕߞߡ‫ྃޔࠅߚߒࠍ࡝ࠔࡈࠨߦ߼ߚࠆ⷗ࠍࡦࠝࠗ࡜ޔ‬Ἣߒߘ߁
߆ߑࠎ ߺ
ߥἫጊࠍ⷗ߚ߇ࠆߩߢߔ‫ޕ‬
߈ࠀ߁ߒࠀ߁ ߱ࠎ߆ ߻߆ߒ ߜࠀ߁ߏߊ ߜࠂ߁ߖࠎ
7 ਻ Ꮊ ߩᢥൻߪߣߡ߽߅߽ߒࠈ޿ߢߔ‫ ߪࠇߘޕ‬ᤄ ߆ࠄ‫ ޔ‬ਛ ࿖ ߿ ᦺ 㞲 ߆
߃޿߈ࠂ߁ ߈ࠀ߁ߒࠀ߁ ߪ޿ ߗࠎߎߊ ߟߚ ߎ߼
ࠄߩ ᓇ 㗀 ߇ ਻ Ꮊ ߦ౉ߞߡో࿖ߦવࠊߞߚߩߢߔ‫߁ࠃߩߎߪࠅߊߠ☨߅ޕ‬
ߦ߶ࠎ ߜࠀ߁ߏߊ ߃޿߈ࠂ߁ ޿߹
ߦᣣᧄߦߟࠊߞߚߩߢߔ‫ ߩߎޕ‬ਛ ࿖ ߆ࠄߩ ᓇ 㗀 ߩߒࠆߒߣߒߡ‫ߩ੹ޔ‬
߈ࠀ߁ߒࠀ߁ ߜࠀ߁ߏߊ߰߁ ߚߡ߽ߩ ߜࠀ߁ߏߊ߰߁ ࠅࠂ߁ࠅ ߩߎ
਻ Ꮊ ߦߪਛ ࿖ 㘑 ߩᑪ‛߿ਛ ࿖ 㘑 ߩ߅ᢱℂ߇ᱷߞߡ޿߹ߔ‫ޔߚ߹ޕ‬㧝㧢
ߖ޿߈ ߅ ߈ࠀ߁ߒࠀ߁ ߱ࠎ߆ ߹ߤߋߜ
਎♿ߩ⚳ࠊࠅߏࠈ߆ࠄ ਻ Ꮊ ߪ࡛࡯ࡠ࠶ࡄߩᢥൻߩ⓹ญߦߥࠅ߹ߒߚ‫߆ߛޕ‬
߈ࠀ߁ߒࠀ߁ ߱ࠎ߆ ߪ޿ ߈ࠂ߁
ࠄ‫ ਻ ޔ‬Ꮊ ߦߪࡐ࡞࠻ࠟ࡞ߩᢥൻ߇౉ࠅ߹ߒߚ‫ ࠻ࠬ࡝ࠠޕ‬ᢎ ߪࡐ࡞࠻ࠟ࡞
ߓࠎ ߟߚ ߈ࠀ߁ߒࠀ߁ ߅߅ ߈ࠂ߁߆޿
ੱ߆ࠄવ߃ࠄࠇߚߩߢ‫ ਻ ޔ‬Ꮊ ߦߪᄙߊߩ ᢎ ળ ߇޽ࠅ߹ߔ‫࡞ࡐޔߡߒߘޕ‬
ߓࠎ ޽ߣ ߓࠎ ߹޿ߣߒߦ߶ࠎ ޿ ߏ ߶ࠎ
࠻ࠟ࡞ੱߩᓟߪࠝ࡜ࡦ࠳ੱ߇Ფᐕᣣᧄߦⴕߊࠃ߁ߦߥߞߡ‫ᧄߩ⺆࠳ࡦ࡜ࠝޔ‬
ߟ߁ ߖ޿ࠃ߁ ߱ࠎ߆ ߉ߓࠀߟ ߦ߶ࠎ
ߥߤࠍㅢߓߡ⷏ᵗߩᢥൻߣᛛⴚࠍᣣᧄߦવ߃߹ߒߚ‫ޕ‬

25
7.
ߡࠎߐ޿ ߪߊ߱ߟ߆ࠎ
ᄤἴߩඳ‛㙚
Ǯțǝnj ǟǤțǓnj DzǓ ǝnjǔnj ǷǗǾǬǓț
‫ک‬໢ǰnjǎǶǷƲᐻ༁ဠǶʵǯǒǛȓ໢‫ݣ‬ǶǛǰǯǡƳӍཞᬄǷƲnjȕnj
NJǬ ǧǮȊǶ Ǯțǝnj ǷǗǾǬǓț dzȃț
ȕDzȊǶȚᨻȉǧ࢕ཞǯǡƳƽ‫ک‬໢ǶӍཞᬄƾǰnjǎǶǷସவǶǛǰǯǡƳ
dzȃț Ǯțǝnj
ǬȆȒƲସவdzǷDZțDz‫ک‬໢ȊNJȓǶǯǡƳ
ǧnjǽǎ ǒǒNJȉ ǬDzȇ ǧǓDzȇ Ǡ ǟț
ɩȸɇɶȡɂɖǟǮȇȓǰƲԍ᫜ ȊƲ‫ڨ‬ᩋ ȊƲීෂ Ȍ᭜ෂ ȊƲؒ ᩗ ȊƲ
Ǡ ȗ ǓǞț ǽțǓ
ؒѨȔȊƲໜ߇Ƕ‫ז‬ໜȊNJȒȆǡƳ
ǧnjǽǎ DzǬ dzȃț ǒDz
ԍ᫜Ƿ‫ڝ‬dzସவȚǒǥnjȆǡƳǧDZȓȲɷȸǷnjǬȊǨnjǧnjԝǠǯǡƳ
ȇDzȇ ǧnjȀnjȐǎ Ƿǫǣnj ȃǗǣnj ȃǎǛǎ ǡǡ ǒǕ Dzȗ Ǖȍǎǟȍǎ
Ӌ ‫ࡖڪ‬෋ dzႏဋ ǟǮƲҭᚋ ǶଦԢ Ȁᢗ ȇȆǡƳǥǟǮƲජ ጊ Ǔ ˊ ࠛ ǶNJ
Ǭ ǛțDZ ȃǗǰǎ ȃǎǛǎ ǡǡ ǧnjǽǎ ǰǕ Ƿǚ ǓǤ ǽ
ǧȒdzზǗǰƲ˺࡯Ƿҭ௘ǶଦԢdzᢗȇȆǡƳԍ᫜Ƕ୛Ƿຫǟnj᫜ǔԯǕƲ
ǬȐ NJȉ ǒǒNJȉ ǽ ǛǎǢnj ǒ ǒǕDzȗ
ࢵ njᩋ ǔǽȒȆǡƳ‫ڨ‬ᩋ ǔᨀ ǫǮ෕඀ ǔៀ ǛȓǛǰǔNJȒȆǡƳජጊ Ǔȑ
ǰǎǕȏǎ ǧnjȀnjȐǎ ǔȗ Ǖ ǸNJnj ǥțǔnj
௘ ˭ ȆǯǶ‫ࡖڪ‬෋ Ζ dzȐǗȌǫǮ௓ ȆǡƳْԙ dzȐǫǮǷƲઞ‫ ݣ‬ǔǰǮȊ
ǒǒ Ǻǰ ǟ
‫ڨ‬ǕǗǮƲ˳ǔ൉ǴǛǰȊNJȒȆǡƳ
ǣțǕȍǎǺȋǗǜǠȍǎǕȍǎ ǵț Ǘ ǔǬ dzǠȍǎǜ dzǩ Ȑȓ dzǠȍǎȕǗ dzǩ Dz ǜ Ȍ ǩ ȃ ǎ
Ე Ნ Ი Ნ ࡗᲜண Ვ Ი ସǶ‫ڥ‬Ǔȑ Ვ Კ ସdzǓǙǮԞԃ޳ؒଦ Țǒ
njǣȗțǧnjǽǎ ǰǕ ȐțǣțȕǫǼȋǗ dzț ǟǟȋ ǯ ǒǒ ǧǮȊǶ
ǥǫǧ̔ҕ่ԍ᫜ Ƕ୛ dzǷƲ Თ Კ Დ Დ ˳ Ƕ൉᎘ ǔе ǮƲ‫ ڣ‬ǗǶ࢕ཞ ǔǛȗ
ȔȆǟǧƳ
ǧnjǽǎ ǐnjǕȏǎ ǧǓDzȇ dzȃț Ǔnjǔț ǬDzȇ ǧǓDzȇ
ԍ᫜ Ƕ ࣎ ᪪ ǯƲ᭜ෂ ǔସவ Ƕ෭ߗ ȚǒǥǎǛǰȊNJȒȆǡƳීෂ ǰ᭜ෂ
ǒǒ Dzȇ ǧǓDzȇ ǧnjǽǎ ǰǕ ǬDzȇ Ǡǟț ǰǕ
ǰnjǎǶǷǰǮȊ‫ڨ‬ǕnjෂǶǛǰǯƲ᭜ෂǷԍ᫜Ƕ୛dzƲීෂǷؒᩗǶ୛dz
Ƿǫǣnj ǸNJnj ǧǓ ǡǎ Dzȇ ȒǗǩ DznjǾ Ƿǚ
ႏဋ ǟȆǡƳْԙ dzȐǫǮǷ᭜ ǝଇ ɠɷɇɪǶෂ ǔᨕؒ ǶϷᣦ Ȇǯຫ ǟnj
njǕǒ Ǻǔnj NJǧ Ǔnjǡnj ǟǒȇǢ Ǖ
ҕ njǯǒǟȐǣǮƲǺDZnjᙅ‫ ݣ‬Țʨ ǐȆǡƳȆǧƲ෭඀ Ƿ٦඀ ǨǓȑƲல
ǷǧǙ
Ȍ ဣ DzDZǔnjǫǥǎnjǧȈǶǯǡƳ
dzȃț Ǡǟț ǒ ǩnj Ǡǟț njǩǵț DzțǠȍǫǓnj
ସவ ǯǷؒᩗ ǔǧǗǝțៀ ǛȒȆǡƳ‫ ޙ‬ǝnjؒᩗ Ƿʟࡗ dz ̮ Ҿ ‫ ׵‬ȊǒǛ
ǰǕDZǕǒǒ Ǡǟț ǣțǕȍǎǺȋǗdzǠȍǎǝț ǵț ǰǎǕȏǎ ǒǒ
ȒȆǡƳǥǟǮ୛Ƶ‫ ڨ‬Ǖnjؒᩗ ǔNJȒȆǡƳ Ე Ნ Ვ Ზ ࡗ dz ௘ ˭ ǔ‫ڨ‬
Ǡǟț Ǻȓ Ƿț ǟǧǗ ǠǓț Ǔǝ
ǕDzؒᩗ dzǒǥȗȔƲǩȏǎDZ୘ ǜ᫬ Ƕ૭࡯ Țǡȓ୛᧒ ǰᤦ DzǫǧǧȉƲ
ǒ ǒ Ǔ Ǡ Ȇǩ ǨnjǾǾț ǷǓnj ǟǟȋ ǯ
‫ڨ‬ໜ˘dzDzǫǮƲဘǶ‫ڨ‬ᣦлǔᄎ‫ڀ‬ǝȔȆǟǧƳ൉᎘ȊǧǗǝțеȆǟǧƳ
ǣțǕȍǎǺȋǗǕȍǎǠȍǎǜǵțnjǩ ǔǬǠȍǎǟǩ dzǩ Ǜǎȁǩȃǎ ǨnjǠǟț
ȆǧƲ Ე Ნ Ნ Ი ࡗᲔண Ე Ლ ସdzᅘ৬ؒଦǔ‫ؒڨ‬ᩗdzǒǥȗȔȆǟǧƳ
ǟǟȋ ǜǣțǕȍǎǺȋǗdz dzț dzț ǝțǠȍǎȐț ȆțdzțnjǠȏǎ ǒǒ Ǻǔnj ǯ
൉᎘ ǔ Ი Ნ Დ Ვ ˳ ƲǙǔ˳ ǔ Ზ Თ ʢ˳̊ʥ ǰnjǎ‫ ڨ‬ǕDzᙅ‫ ݣ‬ǔе Ȇǟ
ǩǓ NJȗǠǟȆ ǒǒ Ǡ ȗ
ǧƳᡣǗǶซ៙ߦdzǷ‫ڨ‬ǕDzؒѨȔǔǯǕȆǟǧƳ
dzȃț ǧnjȀnjȐǎ Ȉ ǎǜ ǧnjȀnjȐǎ Ǔnj
ସவǷ‫ࡖڪ‬෋ǓȑȡȷȡdzԢǓǫǮҍǗ‫ࡖڪ‬෋ɖɫɷɇƲɔȢɩɓɲ෭ɖ
Ǖǧ ǧnjȀnjȐǎ Ȉ ǎǜ
ɫɷɇƲҭȡɠɩȪɖɫɷɇǰƲȡȷȡǓȑ‫ࡖڪ‬෋dzԢǓǫǮҍǗɥɷɨȶ

26
ǝǓnjȉ
ȡɖɫɷɇǰǶ‫ٮ‬ႽdzNJȒȆǡƳɖɫɷɇǔǢȔǧȒƲǾǬǓǫǧȒǡȓǰƲ
Ǡǟț ǒ
ǡǘdzؒᩗǔៀǕȆǡƳ
ǒDz ȒȎǎ dzȃț ǓǞț dzȃțǤțǛǗ ǓǫǓǞț
ȆǧƲԝǠ࿄ဓǯƲସவdzǷໜ߇ǔǧǗǝțNJȒȆǡƳସவϨ‫׾‬dzොໜ߇
ǷǩǠȍǎȕǗ dzȃț njǩǸțȎǎȉnj ǓǞț ǧǓ ǤțǛǗnjǩ
Ƿ Მ Კ Ȋ NJ Ȓ Ȇ ǡ Ƴ ସவ Ƕ ʟေதԞ Dz ໜ߇ Ƿ Ʋ ᭜ ǝ Ϩ‫׾‬ʟ Ʋ
ǝțǤțDzDzǺȋǗDzDzǠȍǎȕǗ ǽ Ǡ ǝ ț ǝnjǜ ǽțǓ ǣțDzDzǺȋǗDzDz ǵț
Ზ Ლ Ლ Კ ɠɷɇɪǶ‫ ߇ڍݲ‬ǯǡƳǥǶ஡ࣞ Ƕ‫ז‬ໜ Ƿ Ე Ლ Დ Ლ ࡗ ǯ
ǽțǓ ǓǶǎǣnj ǧǓ Ȇnjǰǟ dzȃț
ǟǧǔƲǛȔǓȑȊȆǧ‫ז‬ໜǡȓԌᏬखǔ᭜njǶǯǡƳ൫ࡗƲସவǶDZǛǓ
ǓǞț ǽțǓ Ǖȍǎǟȍǎ ȇDzȇ ǝǗȑǠȆ Ǖȍǎǟȍǎ Ȇ DzǓ NJ ǥ ǝ ț
ǯໜ߇ǔ‫ז‬ໜǟȆǡƳ ˊ ࠛ Ƕ Ӌ dzNJȓ శ ߦ Ʋ ˊ ࠛ Ƕ჌țʵǶ᧺ᖏ߇Ʋ
ǰǎǕȏǎ ǒǕ ȃǎ ȇǷȑȌȆ ǓǫǹǬ
௘ ˭ ǶජǶଦdzNJȓʤӤ߇DzDZǔƲǰǮȊොႏǯǡƳ
dzȃțǠț ǒǒ Ǯțǝnj ǙnjǙț dzțǚț
ସவ˳ǷƲǛǶȐǎDz‫ڣ‬ǗǶ‫ک‬໢ȚዂᬹǡȓǛǰdzȐǫǮƲ˳᧒ǔǬǗǫ
njǫǟȍț ǷǓnj njǟǕ
ǧȊǶǔ ʟ ც Ƕǎǩdzᄎ‫ڀ‬ǝȔȓǓȊǟȔDznjǰnjǎǛǰȚnjǬȊॹ᜽ ǟ
Ǯțǝnj dzȃț ǟǥǎ ǐnjǕȏǎ NJǧ nj
ǮnjȆǡƳ‫ک‬໢ ǷǛǶȐǎdzସவ Ƕऑ३ dz ࣎ ᪪ Țʨ ǐǮnjȓǰᚰ ǐȓǯǟ
ȏǎƳ

TRADUCTION

Le musée des catastrophes naturelles

Une catastrophe naturelle, c’est une calamité qui se produit dans le cadre du monde naturel. Un musée,
c’est un bâtiment où on trouve toutes de sortes de choses. Le « musée des catastrophes naturelles » c’est
le Japon. C'est-à-dire qu’on y trouve toutes les catégories de catastrophes naturelles.

Si on essaie d’en faire la liste, il y a et les typhons, et les pluies diluviennes, et les tsunami et autres vagues
géantes, et les tremblements de terre et les fissures dans le sol et les éruptions volcaniques.

Les typhons assaillent le Japon en été. Le cheminement qu’ils suivent est à peu près toujours le même. Ils
prennent naissance dans le Pacifique sud et progressent en direction du nord-ouest. Ensuite, quand ils
arrivent dans les parages d’Okinawa ou de Kyûshû, ils avancent alors vers le nord-est cette fois-ci. Lors d’un
typhon, un vent violent souffle, une pluie forte tombe. Il arrive que ce soient des pluies diluviennes et que
des inondations se produisent. Ils arrivent souvent sur la façade Pacifique, d’Okinawa à Tôkyô. Suivant les
cas, il arrive que les dégâts soient très importants et que des gens meurent.

Lors du typhon de la Baie d’Ise, qui a assailli la région de Nagoya dans la nuit du 25 au 26 septembre 1959, il
ya eu 4600 morts et de nombreux bâtiments ont été détruits.

Sous l’effet du typhon, il arrive également que des vagues géantes frappent les côtes japonaises. Les
tsunami et les vagues géantes sont de très grosses vagues, qui surviennent lors des typhons pour les vagues
géantes et lors des tremblements de terre pour les tsunami. Suivant les cas, une vague de plusieurs mètres
de haut s’enfonce à l’intérieur des terres dans un élan violent, et elle inflige des dommages terribles. En
outre, comme l’eau de mer est une eau salée, les arbres et les champs en patissent encore plus.

Au Japon se produisent beaucoup de séismes. Il y a plusieurs dizaines de petits tremblements de terre par
an. Et puis, de temps en temps il y a un gros séisme. En 1923 Tôkyô a été assailli par un violent
tremblement de terre, et comme cela s’est trouvé juste au moment où on préparait le déjeuner, un
énorme incendie s’est déclaré et une grande partie de la ville a été détruite. Il y a eu aussi beaucoup de

27
morts. En outre, le 17 janvier 1995, la région de Kôbe a été frappée par un énorme séisme. Des dégâts
importants se sont produits, avec 5902 morts et plus de 340 000 blessés. Dans l’île d’Awaji toute proche,
une grande fissure s’est produite dans le sol.

Le Japon se situe à la frontière entre la plaque Pacifique qui bouge du Pacifique en direction de l’Asie, la
plaque de la Mer des Philippines, la plaque nord-américaine et la plaque eurasiatique qui bouge de l’Asie
vers le Pacifique. Lorsque les plaques glissent ou se heurtent, tout de suite un tremblement de terre se
produit.

Par ailleurs, pour la même raison, il y a beaucoup de volcans au Japon. Dans l’ensemble du Japon, il y a 86
volcans actifs ! Le volcan le plus célèbre du Japon, c’est le Mont Fuji, plus haut sommet du pays avec 3776
m d’altitude. Sa dernière éruption a eu lieu en 1707, mais il y a de fortes possibilités qu’il explose encore à
l’avenir. Tous les ans quelque part au Japon, un volcan entre en éruption. Le Sakurajima situé au sud de
Kyûshû, le Mont Aso au beau milieu de Kyûshû, le Miharayama qui se trouve au large de Tôkyô, sont très
actifs.

Les Japonais, du fait qu’ils vivent ainsi de nombreuses calamités naturelles, ont toujours à l’esprit que ce
que l’homme a construit peut être détruit en l’espace d’un instant. On peut ainsi dire que les catastrophes
naturelles exercent une influence sur la pensée japonaise.

Réponses à quelques questions


ߦ߶ࠎ ߒࠀࠆ޿ ߡࠎߐ޿ ߦ߶ࠎ ߊߦ ߰ߟ߁
1 ᣣᧄߦߪߤࠎߥ⒳㘃ߩᄤἴ߽޽ࠆߩߢ‫ޔ‬ᣣᧄߣ޿߁࿖ࠍ‫ޔ‬᥉ㅢߩ߽ߩߩ
߆ ߡࠎߐ޿ ߡࠎߓ ߪߊ߱ߟ߆ࠎ ߊࠄ
ઍࠊࠅߦ‫ޔ‬ᄤἴ߇ዷ␜ߐࠇߡ޿ࠆඳ‛㙚ߣᲧߴࠆߎߣ߇ߢ߈߹ߔ‫ࠄ߆ߛޕ‬
ߡࠎߐ޿ ߪߊ߱ߟ߆ࠎ ࠃ
ᄤἴߩඳ‛㙚ߣ๭߫ࠇࠆߩߢߔ‫ޕ‬
߆ߑࠎ ߅߅ ࠅࠁ߁ ߓߒࠎ ߅ ࠅࠁ߁ ߅ߥ
2 Ἣጊ߇ᄙ޿ߎߣߦ޽ࠆℂ↱ߪ‫ޔ‬࿾㔡߇ࠃߊ⿠߈ࠆߎߣߦ޽ࠆℂ↱ߣหߓ
ߦ߶ࠎ ࠃߞ ߁ߏ ߐ߆޿߼
ߢߔ‫ߪࠇߘޕ‬ᣣᧄ߇ 4 ߟߩേߊࡊ࡟࡯࠻ߩႺ⋡ߦ޽ࠆ߆ࠄߢߔ‫߇࠻࡯࡟ࡊޕ‬
ߓߒࠎ ߅ ߁ߏ ߅߅
ߕࠇߚࠅ‫ޔߣࠆߔࠅߚߞ߆ߟ߱ޔ‬࿾㔡߇⿠߈߹ߔ߇‫ޔ‬േ߈߇ߣߡ߽ᄢ߈޿ߣ‫ޔ‬
߆ߑࠎ ߁ ߰ࠎ߆
Ἣጊ߇↢߹ࠇߚࠅྃἫߒߚࠅߔࠆߎߣ߽޽ࠅ߹ߔ‫ޕ‬
ߟߥߺ ߚ߆ߥߺ ߚ߆ ߥߺ ߆޿߇ࠎ ߜ߆ ߚߡ߽ߩ
4 ᵤᵄ߽㜞ᵄ߽ߣߡ߽㜞޿ᵄߩߎߣߢ‫ޔ‬ᶏጯߩㄭߊߩᑪ‛ߥߤࠍߎࠊߒ߹
ߖ޿ࠃ߁ ߒ ߟߥߺ ߍࠎ޿ࠎ ߓߒࠎ ߚ߆ߥߺ ߚ޿߰߁ ߒࠂ߁
ߔ߇‫⷏ޔ‬ᵗߢ߽⍮ࠄࠇߡ޿ࠆᵤᵄߩේ࿃ߪ࿾㔡ߢ‫ޔ‬㜞ᵄ߇บ㘑ߩߣ߈ߦ ↢
ߟߥߺ ߚ߆ߥߺ ߜ߇ ߅ ߍࠎ޿ࠎ
ߓࠆߩߢߔ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬ᵤᵄߣ㜞ᵄߩ㆑޿ߪߘࠇࠍ⿠ߎߔේ࿃ߦ޽ࠅ߹ߔ‫ޕ‬
ߡࠎߐ޿ ߡ޿ߤࠃߘߊ ߚ޿߰߁ ߟߥߺ ߓࠎߎ߁߃޿ߖ޿
5 ᄤἴࠍ޽ࠆ⒟ᐲ੍᷹ߔࠆߎߣ߇ߢ߈߹ߔ‫ޕ‬บ㘑߿ᵤᵄࠍੱᎿⴡᤊߩ߅߆
ࠃߘߊ ߡࠎ߈ࠃ߶߁ ࠊ ޽߱ ߔ
ߍߢ੍᷹ߔࠆߎߣ߇ߢ߈‫ޔ‬ᄤ᳇੍ႎߢಽ߆ࠆߩߢ‫ޔ‬ෂߥ޿ߣߎࠈߦ૑ࠎߢ޿
߭ߣ߮ߣ ߹߽ ߆ߑࠎ ߰ࠎ߆ ߅ ߔߎ ߹߃ ࠊ
ࠆੱ‫ࠅߥ߆ࠍޘ‬቞ࠆߎߣ߇ߢ߈߹ߔ߇‫ޔ‬ἫጊߩྃἫߪ⿠ߎࠆዋߒ೨ߦߒ߆ಽ
ߓߒࠎ ߗࠎߗࠎࠃߘߊ
߆ࠅ߹ߖࠎߒ‫ޔ‬࿾㔡ߪోὼ੍᷹ߔࠆߎߣ߇ߢ߈߹ߖࠎ‫ޕ‬
(ੱᎿⴡᤊ : satellite artificiel)
ߡࠎߐ޿ ߦࠎߍࠎ ߟߊ ޿ߞߒࠀࠎ ߆ࠎߗࠎ ߪ߆޿ ߆ߩ߁ߖ޿
7 ᄤἴߦࠃߞߡੱ㑆ߩ૞ߞߚ߽ߩ߇ ৻ ⍍ ߩ߁ߜߦቢోߦ⎕უߐࠇࠆน⢻ᕈ
ߦ߶ࠎߓࠎ ߒߘ߁ ߻߆ߒ ߅߅ ߃޿߈ࠂ߁ ߦࠎߍࠎ ߟߊ
߇޽ࠆߩߢ‫ޔ‬ᣣᧄੱߩᕁᗐ߇ ᤄ ߆ࠄᄢ߈ߊ ᓇ 㗀 ߐࠇ߹ߒߚ‫ੱޕ‬㑆ߩ૞ߞߚ

28
ࠃࠊ ߟߊ ޿߃ ޿߃ ߚ ߣ ߜ ߶߁ ߛ޿ߓ
߽ߩ߇ߣߡ߽ᒙ޿ߩߢ‫ޔ‬ㅧߞߚኅࠃࠅኅ߇ᑪߡࠄࠇߚ࿯࿾ߩᣇ߇ᄢ੐ߢߔ‫ޕ‬
ߦࠎߍࠎ ߆ࠎߚࠎ ߒ ߛ޿ߓ ߹ࠊ ߒߗࠎ
ੱ㑆߇◲නߦᱫߧߩߢ‫ޔ‬ᄢ੐ߥߩߪߘߩ๟ࠅߩ⥄ὼߢߔ‫ޕ‬
ߐ޿߇޿ ߚ޿ ߦࠎߍࠎ ߚ޿ߐߊ ߆ࠎ߇ ߊࠎࠇࠎ
8 ἴኂߦኻߒߡ‫ੱޔ‬㑆ߪኻ╷ࠍ ⠨ ߃ߡ޿߹ߔ‫ߒࠍ✵⸠ߥࠈ޿ࠈ޿ޔߕ߹ޕ‬
߇ߞߎ߁ ߓߒࠎ ߚ޿߰߁
߹ߔ‫ޕ‬ቇᩞߢ߽࿾㔡߇޽ߞߚߣ߈߿‫ޔ‬บ㘑߇޽ߞߚߣ߈ߦߤ߁ߔࠇ߫޿޿߆
ߥࠄ ߭ߥࠎߊࠎࠇࠎ ߚߡ߽ߩ ߚ
ࠍ⠌޿߹ߔ‫ߡߒߘޕ‬ㆱ㔍⸠✵ࠍߒ߹ߔ‫ޔߚ߹ޕ‬ᑪ‛ࠍᑪߡࠆߣ߈ߦ޿ࠈ޿ࠈ
߆ࠎ߇ ߓߒࠎ ߆ࠎߚࠎ ߟߊ
⠨ ߃ߡ‫ޔ‬࿾㔡߇޽ߞߡ߽‫◲ޔ‬නߦߎࠊࠇߥ޿ࠃ߁ߦㅧࠅ߹ߔ‫ߘޔߒ߆ߒޕ‬
ߎ߁ߴߛ޿ߒࠎߐ޿ ߐ޿߇޿ ߚ޿ ߥߦ ߣ߈
ࠇߢ߽‫␹ޔ‬ᚭᄢ㔡ἴߩࠃ߁ߥ߭ߤ޿ἴኂߦኻߒߡ૗߽ߢ߈ߥ޿ᤨ߽޽ࠅ߹ߔ‫ޕ‬

29
8.
ߦ ߶ ࠎ ߥߟ
ᣣᧄߩᄐ
DzǬ Ȍǡ ǧǶ ȒȏǛǎ
ɔɨɲȸǯǷƽ‫ڝ‬ƾǰnjǎǰƲȆǢƽ̙ȇƾȌƲƽ಩ǟnjବᘤƾȌƲƽɏ
ǧǶ Ǔțǔ DzǬ ǮțǕ
ɷɘȬɤɷƾDzDZǶ಩ ǟnjǛǰȚ ᎖ ǐȆǡƳǥȔǷɔɨɲȸǶ‫ڝ‬Ƿ‫ک‬ർ ǔ
Ǻ Dzǔ ǥǰ ǣnjǓǬ ǧǶ ǕǣǬ Ǩnjǧnj Ǻǰ DzǬ
ȐǗǮƲସȊᧇnjǓȑƲ‫ڠ‬ǯǶဋොȚ಩ǟȈܽሱǨǓȑǯǡƳ‫̭ڨ‬Ƕ˳Ƿ‫ڝ‬
ǷȌ Ǖ ǒȊ
ǔ଼Ǘ௓ǮȃǟnjǰऑǫǮnjȆǡƳ
dzȃț ǩǔ
ǟǓǟସவǷ᢯njȆǡƳ
dzȃț Ƿȓ NJǕ njǩǸțȑǗ ǕǣǬ DzǬ
ସவǯǷ୐ǰᅻǰǔʟေ಩DzܽሱǯǡƳ‫ڝ‬ǷǓDzȒǬȑnjǯǡƳ
dzȃț Ƿȓ ǒ Ǭ Ȏ Ǭ Ȏ NJȉ ǽ ǰǕ
ସவ Ƕ ୐ ǔ ኼ ȗ ȓ ǰ Ʋ ూᩋ dz Dz Ȓ Ȇ ǡ Ƴ ూᩋ Ƿ ᩋ ǔ Ȑ Ǘ ᨀ ȓ ୛ ǯ Ʋ
ǨnjǧnjǜǔǬ ǷǠ ȕǗǔǬ ǒ Ǭǭ NJȉ
‫˝̭ڨ‬ணǶDzǓǸǓȑۣȆǫǮƲϭணǶDzǓǸǓኼȗȒȆǯዚǕȆǡƳᩋǔ
Ȇnjdzǩ ǝȈ ǡǛ Ǖǒț ǧǓ
ȃǰțDZ൫ସǽȒȆǡǔƲ‫ݴ‬ǗǷNJȒȆǣțƳ‫ޚ‬ǟǢǬർะǔ᭜ǗDzȒȆǡƳ
Ǭ Ȏ ǒ ǛțDZ ǓȇDzȒ Ǖ ǽNJțǮnj ǮțǕ njǫǟȍǎǓț Ǭǭ
ూᩋ ǔኼ ȗȓǰƲ˺࡯ Ƿ ᩑ ǔ௓ ȆǡƳʧ‫ ݗݎ‬Dz‫ک‬ർ ǔ ʟ ᢖ ᧒ ǘȑnjዚ nj
NJǰ ȃțǰǎ DzǬ
ǧࣞƲவࢿǶ‫ڝ‬dzDzȒȆǡƳ
dzȃț DzǬ NJǬ NJǬ
ସவǶ‫ڝ‬Ƿ୺njǯǡƳǟǓȊ୺njǨǙǯǷNJȒȆǣțƳȈǟȈǟǟǮnjȆ
nj Ǻȓ ǝțǠȍǎǜ DZ Ǻ ǒǒ
ǡƳƽȈǟNJǬnjƾǰᚰnjȆǡƳǒ୘Ƿ Ზ Ი ࡯ȚǛǐȓସǔ‫ڣ‬njǶǯǡǔƲ
Ȑȓ NJǬ ǝțǠȍǎ DZ Ȑȓ ǵǫǧnjȌ
ȈǟȈǟǡȓǶǯƲ‫ ڥ‬dzDzǫǮȊ୺ njǯǡƳ Ზ Დ ࡯ ȚǛǐȓ‫ڥ‬Ƿƽ༠࠽‫ ڥ‬ƾ
nj Ǻǰǻǰ
ǰᚰnjȆǡƳ˳ƵǷȐǗǵȈȔȆǣțƳȮɷɨɷǔNJȒȆǡǔƲǥȔǯȊǬ
Ǖǧdzȃț ȃǫǓnjDZǎ ǨnjǠȏǎǾ
ȑnjǶǯǡƳҭସவǰҭ෭᢭ǨǙǷ‫ڨ‬ʣ‫ګ‬ǯǡƳ
ǟǩǔǬ ǒ NJǕ ǷǠ ǧnjǽǎ dzȃț
ȆǧƲʡணǶኼȗȒǓȑᅻǶۣȉȆǯƲԍ᫜ǔସவȚǒǥnjȆǡƳ
ǧnjǽǎ ȇDzȇǧnjȀnjȐǎ Ǖǧ ȃǎ ǡǡ Ȇnjǰǟǒǒ ǧnjǽǎ dzȃț
ԍ᫜ Ƿ Ӌ ‫ ࡖ ڪ‬෋ ǯǯǕǮƲҭ Ƕଦ Ȁᢗ ȇȆǡǔƲ൫ࡗ‫ ڣ‬ǗǶԍ᫜ ǔସவ
ǒǕDzȗ Ǖȍǎǟȍǎ ǧnjǽǎ Ȇǐ
ȚǒǥnjȆǡƳජጊǰ ˊ ࠛ ǷǰǗdzǧǗǝțǒǥȗȔȆǡƳԍ᫜Ƕǡǘљ
NJǬ ǟǫǙ ǧǓ ǓǤ ǽ Ǘȓ
ǷǰǮȊ୺ ǗǮƲ้ർ ǔ᭜ ǗǮƲ᫜ ǔǤțǤțԯ ǕȆǣțƳᒙ ǟnjǯǡƳ
ǧnjǽǎ Ǘ ǓǤ ǽ NJȉ ǽ
ԍ᫜ǔ௓ȓǰƲǷǚǟnj᫜ǔԯnjǮƲᩋǔǧǗǝțᨀȒȆǡƳNJǾDznjǯǡƳ
Ǻǰ ǟ ǣțǕȍǎǺȋǗǜǠȍǎǕȍǎ ǵț Ǘ ǔǬ dzǠȍǎǜ Ა dzǠȍǎȕǗ
˳ ǔ൉ ǴǛǰȊNJȒȆǡƳǧǰǐǸƲ Ე Ნ Ი Ნ ࡗ Ნ ண Ვ Ი - Ვ Კ
dzǩ njǣȗțǧnjǽǎ ȐțǣțȕǫǼȋǗ dzț Ǻǰ ǟ ǒǒ Ǻǰ
ସ Ƕ̔ҕ่ԍ᫜ ǯǷᲗ Კ Დ Დ ˳ Ƕ˳ ǔ൉ țǯƲ‫ ڣ‬ǗǶ˳ ǔǙǔȚǟǮƲǧ
njǐ
ǗǝțǶ‫ݦ‬ǔǛȗȔȆǟǧƳ
ǷǩǔǬ ǔǫǛǎ Ȍǡ ǟȋǓnjǠț Ȍǡ ǡǛ NJǬ
ϫணǷ݀ఞǔ̙ȇǯƲᅉ̚˳Ȋ̙ȇǔ‫ޚ‬ǟǰȔȆǡǔƲǥȔǯȊ୺ǝDzDZ
ǓȑǨ ǻȏǎǕ
ǯ ̭ ǔȐǗǬǓȔȓǶǯƲၕർdzDzȓǛǰȊNJȒȆǡƳ
ࠅ ࠁ ߁ dzȃț DzǬ DzǬ ǷȌ
Ǜǎnjǎ࿄ဓǶǧȉƲସவǶ‫ڝ‬ǷǬȑnjǯǡƳǥȔǯƲȇțDzǷ‫ڝ‬ǔ଼Ǘ
ǒ NJǕ Ǖ ǒȊ
ኼȗǫǮƲǡǢǟnjᅻǔ௓ǮȃǟnjǰऑǫǮnjȆǡƳ
30
TRADUCTION

L’été japonais

En France, quand on dit « été », on pense d’abord à des choses agréables comme « vacances », ou bien
« voyage agréable », ou encore « barbecue »… C’est parce qu’en été, en France, il fait beau, que les jours
sont longs, et que donc c’est la saison où on apprécie la vie dehors. La plupart des gens espèrent que l’été
arrive vite.

Mais au Japon, c’est différent.

Au Japon, ce sont le printemps et l’automne qui sont les saisons les plus agréables. L’été est assez pénible.

Lorsque le printemps se termine au Japon, on entre dans la mousson. La mousson est un moment où il
pleut souvent, et elle commence en général au milieu du mois de mai puis se poursuit jusqu’au milieu ou à
la fin du mois de juin. La pluie tombe presque tous les jours, mais il ne fait pas froid. Petit à petit la
température monte. Lorsque la mousson se termine, ce coup-ci, ce sont les orages. Après qu’un temps
incertain se soit poursuivi pendant environ une semaine, là c’est l’été (qui commence).

L’été japonais est chaud. Mais il n’est pas seulement chaud. Il fait humide. On dit « mushiatsui » (chaud et
humide). Les jours où on dépasse les 35° à midi sont fréquents, mais comme il fait humide, même à la nuit
venue il fait chaud. On appelle les nuits où il fait plus de 30° « nuits tropicales ». Les gens ne peuvent pas
bien dormir. Il y a des climatiseurs, mais même ainsi c’est pénible. Il n’y a que dans le Nord du Japon et à
Hokkaidô que tout va bien.

Par ailleurs, entre la fin du mois de juillet et le début du l’automne, les typhons frappent le Japon.

Les typhons se constituent dans le Pacifique sud et progressent vers le nord, mais tous les ans de nombreux
typhons touchent le Japon. Okinawa et Kyûshû sont particulièrement frappées. Juste avant le typhon, il fait
très chaud, l’humidité est élevée et il ne souffle aucun vent. C’est pénible. Lorsque le typhon arrive, un vent
violent souffle, et il pleut beaucoup. C’est dangereux. Il arrive aussi que des gens meurent. Par exemple,
lors du typhon de la Baie d’Ise les 25-26 septembre 1959, 4600 personnes ont trouvé la mort, de
nombreuses personnes ont été blessées, et une multitude de maisons ont été détruites.

En août, les écoles sont en vacances et les « actifs » aussi peuvent prendre quelques congés, mais malgré
cela comme à cause de la chaleur notamment le corps se fatigue, il arrive qu’on tombe malade.

Pour ces raisons, l’été japonais est pénible. De ce fait, tout le monde souhaite que l’été se termine vite et
que l’automne frais arrive.

Réponses à quelques questions


ߟ ࠁ ޽߼ ߰ ߈ߖߟ ߏ ߇ߟ ߥ߆ ࠈߊ߇ߟ ߅ ߟߠ
4 ᪢㔎ߣߪ㔎߇ߚߊߐࠎ㒠ࠆቄ▵ߢ‫ޔ‬㧡᦬ߩඨ߫߆ࠄ㧢᦬ߩ⚳ࠊࠅ߹ߢ⛯
ߪࠆ ޽߼ ߰ ߐ߻
߈߹ߔ‫ޕ‬ᤐߛ߆ࠄ‫ޔ‬㔎߇ࠃߊ㒠ߞߡ߽‫ޔ‬ኙߊߥ޿ߢߔ‫ޕ‬
޽߼ ߰ ߈ߖߟ ߜ߶߁ ߜ߇ ߛ޿ߚ޿޽߈
7 ࡈ࡜ࡦࠬߢߪ‫ޔ‬㔎߇ࠃߊ㒠ࠆቄ▵ߪ࿾ᣇߦࠃߞߡ㆑޿߹ߔ߇‫ޔ‬ᄢ૕⑺߆
߰ࠁ ߅ ޽߼ ߰ ߭ ߅߅
ࠄ౻ߩ⚳ࠊࠅ߹ߢ㔎߇㒠ࠆᣣ߇ᄙ޿ߢߔ‫ޕ‬
ߊࠄ ߦ߶ࠎ ߶߁ ߥߟ ޽ߟ
10 ࡈ࡜ࡦࠬߣᲧߴߡ‫ޔ‬ᣣᧄߩᣇ߇ᄐ߇ᥤ޿ߢߔ‫ޕ‬

31
ߨߞߚ޿߿ ߥߟ ߈߅ࠎ ߐࠎߓࠀ߁ ߤ ࠃࠆ ߒߞߌ ߅߅
11 ᾲᏪᄛ ߣߪᄐ ߩ‫ޔ‬᳇᷷ ߇ 㧟 㧜 ᐲ ࠍߎ߃ࠆᄛ ߩߎߣߢߔ‫ޕ‬Ḩ᳇ ߇ᄙ ߊߡ‫ޔ‬
ࠃࠆ ߈߅ࠎ ߐ ߨ߻ ࠃࠆ
ᄛߦߥߞߡ߽‫ޔ‬᳇᷷߇ߘࠎߥߦਅ߇ࠄߥ޿ߩߢ‫޿ߥࠇ⌁߆ߥ߆ߥޔ‬ᄛߢߔ‫ޕ‬
ߪߜ߇ߟ ߅߅
౎᦬ߦᄙ޿ߢߔ‫ޕ‬
ߦ߶ࠎ ߥߟ ࠅࠁ߁ ޽ߟ
15 ᣣᧄߩᄐ߇ߟࠄ޿ߎߣߦߪ޿ࠈ޿ࠈߥℂ↱߇޽ࠅ߹ߔ‫ޔߕ߹ޕ‬ᥤߔ߉ࠆ
ߚߩ ߔ
ߩߢ‫ޔ‬ᭉߒߊߥ޿ߢߔ‫߫ࠇߌߥ߇࡯࡜࡯ࠢޕ‬ㆊߏߒߦߊ޿ߢߔ‫ޔߡߒߘޕ‬
ߦ߶ࠎ ߥߟ ޽ߟ ߰ߟ߁ ޽ߟ ߒߞߌ ߅߅ ޽ߟ ߊࠆ
ᣣᧄߩᄐߩᥤߐߪ᥉ㅢߩᥤߐߢߪߥߊߡ‫ޔ‬Ḩ᳇ߩᄙ޿ᥤߐߛ߆ࠄ‫ߢ޿ߒ⧰ޔ‬
ߪߜ߇ߟ ߚ޿߰߁ ߦ߶ࠎ ޽߱
ߔ‫ޔߣࠆߥߦ᦬౎ޔߚ߹ޕ‬บ㘑߇ᣣᧄࠍࠃߊ߅ߘߞߡߊࠆߩߢ‫ޔ‬ෂߥ޿ߢߔ‫ޕ‬

32
9.
ߦࠎߣߊߡࠎߩ߁ ߿߹ ߩ߷ ߭ ߪߥߒ
ੳᓼᄤ⊞߇ጊߦ⊓ߞߚᣣߩ ⹤
dzțǰǗǮțǶǎ dzȃț ǒǒȈǓǟ ǮțǶǎ
˵࣮‫ک‬႘ǷସவǶ ‫ ڨ‬ୌ Ƕ‫ک‬႘ǯǡƳ
Ǻ dzțǰǗǮțǶǎ ȌȆ ǶȄ Ǘdz Dzǔ ǧǓ ȌȆ
NJȓସƲ˵࣮‫ک‬႘ǔ߇dz႐ǫǮƲ‫׾‬ȚეȉȗǧǟȆǟǧƳ᭜nj߇ǨǫǧǓ
ǰǒ ȇ Ǻǰǻǰ njǐ ǙȈȒ NJ
ȑƲᢶ ǗȆǯᚒ ǐȆǟǧǔƲ˳Ƶ Ƕ‫ ݦ‬ǶǓȆDZǓȑǷ ༊ ǔʥ ǔǫǮnjȆǣ
țǯǟǧƳ
ǧnjȀț ǙȈȒ NJ Ǻǰǻǰ ȆǢ
ƽǛȔǷ‫ڛڨ‬ǨƳǓȆDZǶ ༊ ǔʥ ǔȑDznjǰnjǎǛǰǷƲ˳Ƶ ǔ᝺ ǟǗ
ǟȏǗǠ ǮțǶǎ
ǮƲ᫦˘ȊǬǗȔDznjǰnjǎǛǰǨƳƾǰ‫ک‬႘ǷǒǫǟȋnjȆǟǧƳ
ȌȆ ǒ ǝțǵțǓț Ƕǎȇț ǤnjǕț ǒǝ
ǥǟǮƲ߇ǓȑʦȒǮƲƽǛȔǓȑǶʤࡗ᧒Ʋᡗ൹ǷᆏᤪȚኤȉDzǗǮȊ
Ƕǎȇț ǠǾț ǷǧǙ ǧ ǟǜǰ ǩǓȑ nj
ȐnjƳDzǒƲᡗ൹ǔᐻлǶ ဣ ȌဒțȄǶ̀˘dz ѷ ȚϧȔȓǛǰǔǯǕȓȐ
Ƕǎȇț ǟǜǰ ǧǶ ȉnjȔnj Ǩ
ǎdzƲᡗ൹dzȃǓǶ̀˘Ț᫇țǯǷnjǙDznjƾǰnjǎՇ̉ȚеǟȆǟǧƳǥ
Ǻ Ƕǎȇț ǠǾț ǟǜǰ ǟȍǎǩȍǎ
ǶସǓȑƲᡗ൹ǷᐻлǶ̀˘dz ᨻ ʵ ǟȆǟǧƳ
ȉnjȔnj ǨȔ ǮțǶǎ Ǖȍǎǯț Ǯ nj Ǜ
ǰǛȕǔƲǛǶՇ̉ ǶǧȉdzƲȊǎ᛹ Ȋ‫ک‬႘ Ƕ ‫ ݡ‬൥ Ƕ৶ϧ Ȕdz௓ DzǓǫ
NJȆȊ ǮțǶǎ NJȆȊ
ǧǶǯƲǰǛȕDZǛȕǯᩋ๹ȒǔǡȓȐǎdzDzȒȆǟǧƳ‫ک‬႘ǷƲᩋ๹Ȓǔ
ǷǛ ǒ NJȆȇǢ ǎ ǠǾț NJȆȊ Ȁ Ȍ ǎǬ ǔȆț
ǡȓǰƲርȚ፝njǮᩋ඀ȚӼǙƲǜᐻлǷᩋ๹ȒǶDznjᣦ޳dzᆊǫǮƲ৚গ
ǟȆǟǧƳ
ǡǎǵț ǧ dzțǰǗǮțǶǎ njǩDZǧǓ ȌȆ ǎǐ ǶȄ ǛțDZ Ǘdz
ଇࡗዂǫǮǓȑƲ˵࣮‫ک‬႘ǷȊǎʟ࡯᭜nj߇Ƕʥdz႐ȒȆǟǧƳ˺࡯Ʋ‫׾‬
Dzǔ ǷǧǙ ǧ ȇ njǐ ǙȈȒ NJ
ȚეȉǮȇȓǰƲǕȔnjDz ဣ ȌဒțȄǔᚒǐǮƲǡȁǮǶ‫ݦ‬Ǔȑ ༊ ǔʥǔ
ǫǮnjȆǟǧƳ
ǮțǶǎ ȇ Ǘdz Ƕǎȇț ǣnjǓǬ ǟ
‫ک‬႘ǷǛȔȚᚒȑȔǮƲ‫׾‬Ƕᡗ൹ǶဋොǔȎǧǓdzDzǫǧǛǰȚჼȒȆǟ
Ƕǎȇț ǤnjǕț ǒǝ Ǖȍǎǯț Dzǒ
ǧƳǥǟǮƲǛȔǓȑǷȆǧᡗ൹ dzᆏᤪ Țኤ ȉǮȊȑǫǧȒƲ ‫ ݡ‬൥ ȚႿ ǟ
Ǔțǔ
ǮȊȑǫǧȒǟǮȊnjnjǰƲ ᎖ ǐȑȔȆǟǧƳ
dzțǰǗǮțǶǎ Ǘdz ǽǧǧ ǛǗȇț ǟNJȗ
˵࣮‫ک‬႘ǶǒǓǚǯƲ‫׾‬Ƿ Ͻ ǻȎǧǓdzDzȒƲ‫׾‬൹Ƿ ࡚ ǣdzDzȒȆǟǧƳ
ߎ ߓ ߈
‫ޡ‬ฎ੐⸥‫ࠅࠃޢ‬

TRADUCTION

Histoire du jour où l’Empereur Nintoku est monté sur la montagne.

L’Empereur Nintoku est un empereur du Japon d’autrefois.

Un jour, l’Empereur Nintoku est monté sur la montagne et il a regardé son pays à la ronde. Comme c’était
une haute montagne, il a pu voir loin, mais aucune fumée ne s’élevait des fourneaux des maisons des gens.

33
« C’est épouvantable. Qu’aucune fumée de fourneau ne s’élève, cela signifie que les gens sont pauvres et
ne peuvent même pas se faire à manger. » dit l’Empereur.

Puis, il descendit de la montagne et donna l’ordre suivant : « pour les trois années qui viennent, il n’est pas
nécessaire que les paysans engrangent l’impôt. En outre, afin que les paysans puissent investir leur énergie
dans le travail de leur champs et de leurs rizières, on ne doit pas leur demander d’autre tâche ». A compter
de ce jour-là, les paysans se concentrèrent sur leur propre travail.

Toutefois, à cause de cet ordre, comme plus personne ne vint pour l’entretien du palais de l’Empereur, ici
et là, petit à petit des fuites d’eau apparurent. L’Empereur, lorsqu’une voie d’eau se faisait jour, posait un
récipient pour recueillir l’eau et lui-même se transportait dans une pièce où il n’y avait pas de fuite,
supportant stoïquement.

Alors que plusieurs années s’étaient écoulées, l’Empereur Nintoku monta une nouvelle fois sur la haute
montagne. Cette fois-ci, lorsqu’il embrassa le pays du regard, il vit de beau champs et rizières, et de toutes
les chaumières s’élevait de la fumée.

L’Empereur vit cela et il sut que la vie des paysans du pays était devenue aisée. Puis il pensa qu’on pouvait
à nouveau faire payer l’impôt aux paysans et faire réparer le palais.

Grâce à l’Empereur Nintoku, le pays est redevenu prospère et le peuple est devenu heureux.

D’après le « Kojiki (chronique des choses anciennes) »

Réponses à quelques questions


ߎ ߓ ߈ ߪߞ ߖ ޿ ߈ ߆ ߶ࠎ ߦ߶ࠎ ߆ߺ߇ߺ ߦ߶ࠎ ߻߆ߒ ߡࠎߩ߁
1 ‫ޡ‬ฎ੐⸥‫ߪߣޢ‬㧤਎♿ߦᦠ߆ࠇߚᧄߢ‫ޔ‬ᣣᧄߩ␹‫߿ޘ‬ᣣᧄߩ ᤄ ߩᄤ⊞ߩ
߆ߚ ߒࠎࠊ ߪ޿ ࠇ߈ߒߡ߈ ߪ޿
ߎߣࠍ⺆ߞߡ޿߹ߔ‫ޔ߇ߔ߹޿ߡߞ౉߽⹤␹ޕ‬ᱧผ⊛ߥ߽ߩ߽౉ߞߡ޿߹ߔ‫ޕ‬
ߒࠎࠊ
(␹⹤ :mythologie)
ߊߦ ߺ ߦࠎߣߊߡࠎߩ߁ ߿߹ ߩ߷ ߣ߁ߓ ߷߁߃ࠎ߈ࠂ߁
3 ࿖߇⷗ߚ߆ߞߚ߆ࠄ‫ޔ‬ੳᓼᄤ⊞߇ጊߦ⊓ࠅ߹ߒߚ‫ޕ‬ᒰᤨߪᦸ ㆙ ㏜ ߇ߥ߆
ߚ߆ ߣߎࠈ ߩ߷ ߣ߅ ߺ
ߞߚߩߢ‫ޔ‬㜞޿ ᚲ ߦ⊓ࠄߥߌࠇ߫‫ޔ‬㆙ߊ߹ߢ⷗ࠆߎߣ߇ߢ߈ߥ߆ߞߚߩߢ
߷߁߃ࠎ߈ࠂ߁
ߔ‫ ᦸ(ޕ‬㆙ ㏜ :jumelles, longue-vue)
ߊߦ ߥ߇ ࠊߚ ߦࠎߣߊߡࠎߩ߁ ߩ߁ߺࠎ ߹ߕ ࠊ
5 ࿖ࠍ⌑߼ᷰߒߡ‫ޔ‬ੳᓼᄤ⊞ߪㄘ᳃߇⽺ߒ޿ߣ޿߁ߎߣ߇ಽ߆ࠅ߹ߒߚ‫ޕ‬
߅߽ ߩ߁ߺࠎ ߖ޿߆ߟ ߔߎ ࠁߚ ߚ޿ߐߊ
ߘࠇߪ޿ߌߥ޿ߣᕁߞߡ‫ޔ‬ㄘ᳃ߩ↢ᵴ߇ዋߒߢ߽⼾߆ߦߥࠆࠃ߁ߥኻ╷ࠍ
߆ࠎ߇ ߚ޿ߐߊ ߰ߚ ߛ޿޿ߜ ߩ߁ߺࠎ ߗ޿߈ࠎ ߅ߐ
⠨ ߃߹ߒߚ‫ޕ‬ኻ╷ߪੑߟ޽ࠅ߹ߒߚ‫ޔߦ৻╙ޕ‬ㄘ᳃߇⒢㊄ࠍ߽߁⚊߼ߥߊ
ߛ޿ߦ ߓ߱ࠎ ߪߚߌ ߒߏߣ ߒࠀ߁ߜࠀ߁ ߩ߁ߺࠎ
ߡ߽ࠃ޿ߎߣ‫╙ޔ‬ੑߦ‫⥄ޔ‬ಽߩ ⇌ ߩ઀੐ߦ 㓸 ਛ ߢ߈ࠆࠃ߁ߦ‫ޔ‬ㄘ᳃߇
߈ࠀ߁ߢࠎ ߡ ޿ ߎ ߌߞ߆ ߡ ޿
ች Ლ ߩᚻ౉ࠇߦߪ߽߁᧪ߥߊߡ߽ࠃ޿ߎߣߢߒߚ‫⚿ߩߘޕ‬ᨐߣߒߡ‫ޔ‬ᚻ౉
߈ࠀ߁ߢࠎ ߺߕ߽
ࠇ߇ߐࠇߥߊߥߞߚ ች Ლ ߇޿ߚࠎߢ‫ޔ‬᳓ṳࠇߥߤ߇ߣߎࠈߤߎࠈߢߢ߈ࠆ
ࠃ߁ߦߥࠅ߹ߒߚ‫ޕ‬

34
ߡࠎߩ߁ ߖ޿߆ߟ ࠄߊ ߅߽ ߡࠎߩ߁
7 ᄤ⊞ߩ↢ᵴߪᭉߢߪߥ߆ߞߚߣᕁ߃ࠆߢߒࠂ߁‫ޔߒ߆ߒޕ‬ᄤ⊞ࠄߒߊ‫ޔ‬
߇߹ࠎ
ᚒᘟߒ߹ߒߚ‫ޕ‬
ߦࠎߣߊߡࠎߩ߁ ߡࠎߩ߁ ޿ ߓ߱ࠎ
12 ੳᓼᄤ⊞ߪ޿޿ᄤ⊞ߛߞߚߣ⸒߃ࠆߢߒࠂ߁‫⥄ߏߪࠇߘޕ‬ಽߩߎߣࠃࠅ‫ޔ‬
ߊߦ ߩ߁ߺࠎ ߐ߈ ߆ࠎ߇ ߩ߁ߺࠎ ߖ޿߆ߟ ߚ޿ߐߊ
࿖ߩㄘ᳃ߩߎߣࠍవߦ ⠨ ߃ߡ‫ߩࠄࠇߘޔ‬ㄘ᳃ߩ↢ᵴ߇ࠃߊߥࠆࠃ߁ߦኻ╷
߆ࠎ߇ ߓ߱ࠎ ߖ޿߆ߟ ߶߁ ߘࠎ ߩ߁ߺࠎ
ࠍ ⠨ ߃ߚߩߢߔ‫⥄ߏޕ‬ಽߩ↢ᵴߩᣇߪ៊ߦߥࠅ߹ߒߚ߇‫ޔ‬ㄘ᳃ߩߎߣ߇
޿ߜ߫ࠎߛ޿ߓ ߘࠎ
৻⇟ᄢ੐ߢߒߚ‫ ࠆߥߦ៊(ޕ‬: subir un préjudice)

35
10. ᄢ߈ߥჄࠍߟߊࠆ
߅߅ ߪ߆

dzȃț ǓǗǩ Ǜǽț ǛȌȆ ǒǒ ǷǓ ǶǛ


ସவǶԘؒdzƲԃ‫ٷ‬ǰȐǸȔȓ‫߇ޙ‬ǶȐǎdz‫ڨ‬ǕDzٰǔ൑ǫǮnjȆǡƳǛ
njȆ ǣțǜǺȋǗ ǣ ț Dz Dz Ǻ ȋ Ǘ ǵț Ȇǐ ǜǎǦǗ ǷǓ
ȔȑǷƲ˺ǓȑᲔᲘᲓᲓaᲔᲚᲓᲓࡗȃDZљdzǬǗȑȔǧƲᝥରǶٰǯǡƳ
Dz ǔ Ƕ Ǚ ț ǛǎǟȏǗǟ Ʋ ȈǓǟ ǽǗǚț Ǜǽț Dzǔ ȌǗ Ǻ ȋ Ǘ
ᧇᤧ჉ ஘‫ ࠯ؾ‬dz Ʋ ୌ ǶȐǎdz࣪ϕ ǝȔǧԃ‫ ٷ‬ǔNJȒȆǡƳᧇ ǝኟ ᲔᲓᲓ
ȌǗǜǠȍǎ ǟǓǗǙnj ǐțǙnj Ǘ NJ ǤțȅǎǛǎǐțǽț
ɠɷɇɪƲǷǸኟᲘᲓɠɷɇɪƲ‫״‬ᚧࣆǰϸࣆȚኾȇԙȗǣǧљଦࣞϸ‫ٷ‬ǯ
ǡƳ
Ǜǽț Ǻȏǎȉț njǟǔǕ njǟ njǩǸțǎǐ Dzǔ Ƿǩ
ԃ‫ ٷ‬Ƕ ᘰ ᩺ ǷƲᄂ‫ ج‬ǶȐǎdzᄂ ǯǒǒȗȔƲʟေʥ dzǷƲᧇ ǝᲛ ɠɷɇ
dz ǣǕǟǬ ǜǎǦǗ njǧnj
ɪƲǷǸ2ɠɷɇɪǶᄂ‫ ݞ‬ǔǬǗȑȔǮnjȆǡƳǥǛdzᝥର Ƕᣇ̭ ǔȃǎȈ
ȑȔȆǟǧƳ
ǩnjǕ ȌȐnjǠǨnj Ǜȉ ǒǛDz ǡnjǯț Ǻȕ
ǛǶؒ‫ػ‬ǯǷƲࢭဋ ୛̈ Ǔȑብ ǭǗȒǔ ᘤ ȗȔǮnjȆǟǧƳ඀ဒ Țࡣ ǚ
ǩnjǕ ǟǷnj ǜǎǦǗ Ǜǽț Ǔțǔ
ǮǗdzȚǬǗȒƲǛǶؒ‫ػ‬Ț૭᣷ ǟǧᝥର ǔǛǶԃ‫ ٷ‬dzȃǎȈȑȔǧǰ ᎖
ǐȑȔǮnjȆǡƳ
Ǜǽț ǖǠȍǬǟȋ ǺǬȐǎ
ǛǶȐǎDzԃ‫ٷ‬ȚǬǗȓǧȉdzǷƲǡǘȔǧਈᘧ᎘ǔࣵᚌǯǟǧƳȆǧƲ
ǒǒ Ǻǰ Ƿǧȑ Ǔțǔ Ǜǽț njǟ ǷǛ Ǭǩ Ȋ
‫ڣ‬ǗǶ˳ǔ ί njǧǰ ᎖ ǐǮȊnjnjǯǟȏǎƳԃ‫ٷ‬ǶᄂȚᢦțǨȒƲ‫؍‬ȚႳ
ȃțǰǎ Ǻǰǻǰ Ƿǧȑ
ǫǧȒǡȓǧȉdzǷƲவࢿdzǧǗǝțǶ˳Ƶǔ ί njǧǛǰǯǟȏǎƳ
Ǜǽț Ǔǧǩ Ǖȍǎǟȍǎǩȃǎ ǰǎȃǗǩȃǎ dzȃț
ԃ‫ٷ‬dzǷnjȕnjȕDz ࣆ ǔNJȒȆǡƳˊ ࠛ ؒ ଦ Ǔȑ௘ҭؒଦȆǯƲସவǶ
ǩȃǎ ǬǗ ǽȓ Ǜǽț Ǔǧǩ ǤțȅǎǛǎǐțǽț
DZțDzؒଦ dzȊ̳ ȑȔȆǟǧƳȊǫǰȊԃ njԃ‫ ٷ‬Ƕ ࣆ Ƿљଦࣞϸ‫ ٷ‬ǯǡƳ
ǒǒ Ǜǽț ǒǒǝǓ ǩǓ dzț ǰǗ ǮțǶǎ Ǜǽț ǜ
ȆǧƲǰǮȊ‫ ڨ‬Ǖnjԃ‫ ٷ‬ǔNJȒȆǡƳ‫ ᧵ڨ‬Ƕᡣ ǗdzNJȓ˵ ࣮ ‫ک‬႘ Ƕԃ‫ ٷ‬Ƿ5
ǣnjǕ ǤțȅǎǛǎǐțǽț dzȃț ǒǒ Ǜǽț
ʭኝdzǬǗȑȔǧљଦࣞϸ‫ٷ‬ǯƲସவǯȊǫǰȊ‫ڨ‬Ǖnjԃ‫ٷ‬ǯǡƳ
޽ߚࠄ ߒ߾߆޿ ࠈߊߒߚ
‫ ޡ‬ᣂ ߒ޿␠ળ‫ޢ‬㧢ਅࠃࠅ

TRADUCTION

Construire de grandes tombes

Dans toutes les régions, il reste des tombes grandes comme de petites montagnes qu’on appelle « kofun »
(tumulus funéraire). Celles-ci sont les tombes de personnages puissants, qui ont été édifiées il y a de cela
1500 à 1700 ans.

Dans la ville de Kôshoku dans le département de Nagano, se trouve un kofun reconstitué comme autrefois.
C’est un kofun en forme de trou de serrure d’environ 100 m de long et 50 de large, assemblage d’un carré
et d’un cercle.

La surface du kofun est recouverte de pierres comme un muret, et au point culminant a été construite une
chambre funéraire en pierres de 8m de longueur sur 2 m de largeur. C’est là qu’était ensevelie la dépouille
des personnages puissants.

36
Dans ce secteur, la riziculture était pratiquée depuis l’époque Yayoi. On pense que dans ce kofun a été
enseveli un personnage puissant qui a répandu les rizières inondées et construit le pays, puis dominé cette
région.

Pour construire de tels kofun, il était nécessaire d’avoir d’excellents techniciens. De plus, on peut sans
doute penser que beaucoup de personnes y ont travaillé. Pour transporter les pierres du kofun, amonceler
la terre, un nombre vraiment important de personnes ont dû travailler.

Il y a toutes sortes de formes chez les kofun. Ils ont été bâtis dans toutes régions du Japon, de Kyûshû à la
région Nord-est. La forme des plus anciens kofun, c’est le trou de serrure. Par ailleurs, il existe des kofun de
très grandes dimensions. Le kofun de l’Empereur Nintoku, près d’Ôsaka, qui a été construit au 5 ème siècle
est un kofun en trou de serrure, et c’est le plus grand de tout le Japon.

D’après « Nouvelle société » manuel de 6ème année d’école primaire.

Réponses à quelques questions


ߎ߰ࠎ ߦ߶ࠎ ߻߆ߒ ߪ߆ ߏ߁ߙߊ ߟߊ ߅߽
1 ฎზߣߪᣣᧄߩ ᤄ ߩ߅Ⴤߢ‫⽕ޔ‬ᣖߩߚ߼ߦㅧࠄࠇߚߣᕁࠊࠇߡ޿߹ߔ‫ޕ‬
޿߹ ߖࠎߏ߭߾ߊ ߖ ࠎ ޽ ߥ ߭ ߾ ߊ ߨࠎ ߹߃ ߐࠎ ߖ ޿ ߈ ࠈߊ ߖ ޿ ߈ ޽޿ߛ
੹߆ࠄ 1 5 0 0 ߆ࠄ㧝㧣㧜㧜ᐕ߶ߤ೨ߦ‫ࠅ߹ߟޔ‬㧟਎♿߆ࠄ㧢਎♿߹ߢߩ 㑆
ߟߊ
ߦㅧࠄࠇ߹ߒߚ‫ޕ‬

5 ฎზߦߪ޿ࠈ޿ࠈߥᒻ߇޽ࠅ߹ߔ߇‫⇟৻ޔ‬ฎߊߡ‫ޔ‬⍮ࠄࠇߡ޿ࠆߩߪ೨
ᣇᓟ౞ზߢߔ‫ࠅ߹ߟޕ‬྾ⷺᒻߣ౞ᒻࠍ⚵ߺวࠊߖߚᒻߩ߽ߩߢߔ‫ޕ‬
ߎ߰ࠎ ߡ ߟߊ ߭ߣ߮ߣ ߟߜ ߽ ߿߹
7 ฎზߪ߽ߜࠈࠎᚻߢㅧࠄࠇ߹ߒߚ߇‫߇ޘੱޔ‬࿯ࠍ⋓ߞߡ‫ޔ‬ጊߩࠃ߁ߥ߽
ߟߊ ߭ࠂ߁߼ࠎ ޿ߒ ߥࠄ ޿ߒ߇߈
ߩࠍㅧࠅ߹ߒߚ‫ ⴫ ߩߘޔߚ߹ޕ‬㕙 ߦ⍹ࠍ߈ࠇ޿ߦਗߴߡ‫ޔ‬⍹၂ߩࠃ߁ߥ߽
ߗࠎ߸߁ߎ߁߃ࠎ߰ࠎ ߫޽޿ ߃ࠎߌ޿ ߁ߒ ߱߱ࠎ ߹߃
ߩߦߒ߹ߒߚ‫ޕ‬೨ᣇᓟ౞ზߩ႐วߢߪ‫ޔ‬౞ᒻߩߣߎࠈߪᓟࠈߩㇱಽߢ‫ޔ‬೨ߩ
ߜࠂ߁߶߁ߌ޿ ߱߱ࠎ ߊࠄ ߔߎ ߚ߆ ޿ߜ߫ࠎߚ߆ ߖ߈ߒߟ
㐳 ᣇ ᒻ ߩㇱಽߣᲧߴߡ‫ޔ‬ዋߒ㜞߆ߞߚߢߔ‫⇟৻ߩߘޕ‬㜞޿ߣߎࠈߦ⍹ቶ߇
޽ࠅ߹ߒߚ‫ޕ‬
ߦ߶ࠎ ߎ߰ࠎ ࠅࠂ߁߶߁ ߏ߁ߙߊ ߻߆ߒ ߪ߆
8 ᣣᧄߩฎზߣࠛࠫࡊ࠻ߩࡇ࡜ࡒ࠶࠼ߪ ਔ ᣇ ߣ߽⽕ᣖߩ ᤄ ߩ߅Ⴤߢ‫ޔ‬
߈ࠂߛ޿ ߜ߇ ߅߽ ߰ߚ
Ꮒᄢߥ߽ߩߢߔ߇‫ޔ‬㆑޿ߪਥߦੑߟ޽ࠅ߹ߔ‫࠼࠶ࡒ࡜ࡇߩ࠻ࡊࠫࠛޔߕ߹ޕ‬
߶߁ ߰ࠆ ߆ߚߜ ߽ߣ ߒ߆ߊߌ޿
ߩᣇ߇ߕߞߣฎ޿ߢߔ‫ ޔߡߒߘޕ‬ᒻ ߩ߶߁ߪ‫߇࠼࠶ࡒ࡜ࡇޔ‬ర߇྾ⷺᒻߢ
ࠃߎ ߺ ߐࠎ߆ߞߌ޿ ߎ߰ࠎ ߹ࠆ ߒ߆ߊߌ޿ ߒ߆ߊߌ޿
ᮮ߆ࠄ⷗ࠆߣਃⷺᒻߢߔ‫ޕ‬ฎზߪਣ޿߽ߩ߿྾ⷺᒻߩ߽ߩ‫ߪߚ߹ޔ‬྾ⷺᒻߣ
߃ࠎߌ޿ ߊ ޽ ߗࠎ߸߁ߎ߁߃ࠎ߰ࠎ ߒ߆ߊߌ޿ ࠃߎ ߺ
౞ᒻࠍ⚵ߺวࠊߖߚ೨ᣇᓟ౞ზ߇޽ࠅ߹ߔ߇‫ޔ‬྾ⷺᒻߢ޽ߞߡ߽‫ޔ‬ᮮ߆ࠄ⷗
ߚ߆ ߐࠎ߆ߞߌ޿ ߺ
ࠆߣߣߡ߽㜞޿ਃⷺᒻߦߪ⷗߃߹ߖࠎ‫ޕ‬
߅߅ ߪ߆ ߣ߁ߓ ߭ߣ߮ߣ ߉ߓࠀߟ ߔ ߫ ߒࠂ߁߼޿
10 ߘࠇࠄߩᄢ߈ߥ߅Ⴤߪᒰᤨߩੱ‫ߩޘ‬ᛛⴚߩ⚛᥍ࠄߒߐࠍ ⸽ ᣿ ߒߡ޿߹
ߣ߁ߓ ߟߊ ࠁ߁ࠅࠂߊ ߭ߣ ࠊ
ߔ‫ޔߚ߹ޕ‬ᒰᤨߘࠇࠍㅧࠄߖࠆߩߦ߆ߥࠅ ᦭ ജ ߥੱ߇޿ߚߣ޿߁ߎߣ߇ಽ
ߒࠂ߁߼޿
߆ࠅ߹ߔ‫ ⸽ (ޕ‬᣿ ߔࠆ : prouver)

37
11. ᣣᧄࠍ⛔৻ߒߚਃੱߩᱞ዁
ߦ ߶ ࠎ ߣ߁޿ߟ ߐࠎߦࠎ ߱ߒࠂ߁

ߩ߱ߥ߇ ߣ߁޿ߟ ǒ Ǩ ǶǾDzǔ ǒȗȒ NJnjǩǙț ǩnj Ǩnjȇȏǎ Ǜ


ା㐳 ߇⛔৻ ࠍ߼ߑߔ ጪဒ ͢ᧇ ǷƲޫࢴ (ॼჼ჉ )Ƕ‫ ޙ‬ǝDz ‫ ڨ‬Ԟ Ƕܲ ǯǟ
dzǠȍǎDzDz ǝnj ǣnjȒȏǗ ǬȐ ǡȓǔ ǟǢǒǓ Ǚț njȆǔȗȐǟȊǰ ǒǙǷǞȆ
ǧƳ Ვ Ლ ৷ ǶǰǕƲ ҕ ѷ Ƕࢵ Ǔǫǧᬳණ (ᩴߎ ჉ )Ƕ˺ࠚ፴ϕ Ț఼ཱྀ᧒
NJnjǩǙț ǧǧǓ ȌǾ ǤțǛǗ Dz ǟ ǶǾDzǔ
(ॼჼ჉)Ƕ ৤ njǯᄎǫǮƲϨ‫׾‬dzǥǶԞȚჼȑȔȓȐǎdzDzȒȆǟǧƳ͢ᧇ
ȎȇȌ ǓǧDz ǟȍ ǧǧǓ Ǔǧ Ǯǫȅǎ ǧnjȒȏǎ ǬǓ ǧǧǓ Ǔǧ
ǷƲǥȔȆǯǶࢥჺȌ и Țʻǰǟǧ ৤ njଦȚƲ᥄ᄍȚ‫ ᤨ ڨ‬dz̾ǎ ৤ njଦ
ǰǎnjǬ ȇǩ ǡǡ ǟȏǎǘț NJǟǓǔ ǟ Ǖȏǎǰ Ǭnjȃǎ
dzǓǐǮዏʟ ȀǶ᢭ Țᢗ ȇƲǬnjdz ‫ ޑ‬᠗ Ƕះш ൸ Ț˭ᣪ Ǔȑᡷ૵ ǟǮƲ
ȈȕȆǩǸǗǽ
‫ݞ‬ဘࡍ࡭ȚȃȕȄǟȆǟǧƳ
ǶǾDzǔ Ǖȏǎǰ ǩǓ NJǭǩ ǟ ǔ Ǚ ț ǟȕ ǕǢ ǠȏǎǓȆǩ Ǚȑnj ǟȏǎdzț NJǬ
͢ᧇ ǷƲ˭ᣪ dzᡣ nj‫( ؍ݎ‬๥ណ჉ )dz‫ ص‬Țሶ ǕƲ‫ص‬ʦဘ dz‫ݦ‬௓ Ȍ և ˳ Țᨻ
ȃ ǜ ǐțȒȋǗǠ ǟ ǔ Ǚ ț njǫǛǎǟȍǎ ǟȍǎǕȏǎ ǣnjȒȏǗ
ȉǮ͠ᝊǡȓnjǫȅǎǯƲ࢒஀‫( ފ‬๥ណ჉)Ȍ ʟ Ԣ ‫ ݔ‬ǰnjǫǧ ‫ ଀ ݔ‬ҕ ѷ dz
Ǘȗ
ǷǚǟnjǛǎǚǕȚѹǐȆǟǧƳ
ǤțǛǗǰǎnjǬ Ǖȏǎǰ ȃțǶǎǠ Ǚȑnj NJǙǩȇǬǺǯ
ǟǓǟƲϨ‫׾‬ዏʟǶǰǩȍǎƲ˭ᣪǶவᏬ‫ފ‬ǯ‫ݦ‬௓Ƕ୉୲ϛᅸdzǒǥȗȔ
ǣț ǟ
Ǯ৤൉ǟȆǟǧƳ

߭ߢࠃߒ ߛ޿ߺࠂ߁ ǰȐǰȇǺǯȐǟ ǒ ȗ Ȓ NJnjǩǙț Ȉȑ ǡ ȇǾț


⑲ศ߇ ᄢ ฬ ࠍߒߚ߇߃ࠆ ᝝ᐷᅸԚǷƲޫࢴ(ॼჼ჉)Ƕெdz̪ȈƲ᠊лǶ
ǺǗ Ǿ ǟ Ǜ
̩njു‫ڍ‬ǶܲǯǟǧƳ
ǶǾDzǔ ǬǓ ȎǎȒȏǗ Ǿǟȏǎ ǺǯȐǟ ǶǾDzǔ ȇǬǺǯ
͢ᧇ dz̀ ǐǮ த ѷ Dzു‫ ޑ‬ǰDzǫǧᅸԚ ǷƲ͢ᧇ dzǥȈnjǧϛᅸ Țǧǒǡ
ǩȏǎǮnj ǓțǹǗ dzț
ǰƲ ஭ ࢓ Ǔȑ᧘႒dz̑ǠȑȔȆǟǧƳ
Ǩnjȇȏǎ njǫǛǎǟȍǎ ǣnjȒȏǗ Ǡȍǎǵțǧ
ǥǟǮƲȃǓǶ ‫ ڨ‬Ԟ Ȍ ʟ Ԣ ‫ ݔ‬Ƕ ҕ ѷ ȚǒǝǐƲᲔᲓ ࡗះ ȑǢǶǎǩdzƲ
ǤțǛǗ ǰǎnjǬ
Ϩ‫׾‬ǶዏʟȚDzǟǰǚȆǟǧƳ
ǺǯȐǟ ȀnjǮnj Ǘdzǘdz Ǚțǩ ǒǛDz ǧǷǧ Ǻȕ ǰ ǩ
ᅸԚ ǷƲࡖ‫ ݗ‬ǟǧ‫׾‬Ƶ ǯಂؒ Ț ᘤ njƲဒဣ Ƕࡣ ǝȌ‫ ؒ؍‬ǶȐǟNJǟƲ
ǛǎǝǗ ǠțǾǬ ǟȑ ǓǧDzǔȒȔnj ǺȋǗ ǟȏǎ
᎞̳ ǟǮnjȓ˳ཞ DzDZȚ᛽ ȁȆǟǧƳȆǧƲ и ཿ ͂ ȚеǟƲ ႓ ‫ ۦ‬ǧǩǓ
ǓǧDz Ǯǫȅǎ ǰ NJ Ǿ Ǖ ǷțǛǎ
ȑ и Ȍ᥄ᄍDzDZȚӻȒʥǚƲു‫ג‬ȚǰǫǮӸਔǯǕDznjȐǎdzǟȆǟǧƳ
Ǚțǩ ǓǧDzǔȒ Ǿ ǟ ǺȋǗǟȏǎ ǩȏǎdzț ǟȏǎdzț ǟȏǗdzț ȇǾț
ಂؒ ǰ и ཿ dzȐǫǮƲു‫ ڍ‬ǰƲ ႓ ‫ ۦ‬ɶ ဘ ˳ ( և ˳ Ȍ Ꮋ ˳ )ǰnjǎ᠊л
ǗȁǬ Ǿ ǟ ǩȏǎdzț ǠȏǎǓȆǩ ǡ ǺȋǗǟȏǎ Ƕǎǥț ǖȏǥț ǝțǥț
ǔҺц ǝȔƲു‫ ڍ‬ǰ ဘ ˳ Ƿ‫ص‬ʦဘ dz̪ ȇƲ ႓ ‫ ۦ‬Ƿᡗெ Ȍ๵ெ Ʋ߇ெ ǯ
Ƕǎǖȏǎ ǖȏǖȏǎ Ȓțǖȏǎ ǣțǵț
ᡗ ಟ Ȍ ๵ ಟ Ʋ ௧ ಟ DzDZdz‫ގ‬ः ǡȓȐǎdzDzȒȆǟǧƳǛǎǟǮƲǛǶǛ
Ǿ ǟ ǟǷnj ǟȋǓnj ǰǰǶ
ȕƲു‫ڍ‬ǔ૭᣷ǡȓᅉ̚ǶǟǗȇǔ ଉ ǐȑȔǮnjǫǧǶǯǡƳ

޿߃߿ߔ ߃ ߤ ߫ ߊ ߰ ߭ࠄ ǰǗǔȗnjǐȌǡ ȇǓȗ NJnjǩǙț ǩnj Ǩnjȇȏǎ Ǜ


ኅᐽ ߇ᳯᚭ᐀ᐭ ࠍ㐿 ߊ ࣮ࠚ‫ ࡵݦ‬ǷƲʤණ (ॼჼ჉ )Ƕ‫ ޙ‬ǝDz ‫ ڨ‬Ԟ Ƕܲ ǯ
ǒȗȒ ǒ Ǩ ǟ ǡȓǔ njȆǔȗǟ ǺǰǠǩ Ǘȕǎ
ǟǧƳǒǝDznjǛȕǷƲޫࢴǶጪဒ൸ȌᬳණǶ˺ࠚ൸Ƕ˳ឣǰǟǮᒙҁǟȆ

38
ǣnjǩȏǎ ǣnjȒȏǗ ǓnjDZǎnjǩ Ȏȇ ǰ ǰǎǓnjDZǎ njǩǸțǧǧǓ
ǟǧǔƲ ৙ ᧇ ǡȓǰ ҕ ѷ ȚǶǸǟƲƽ෭᢭ʟǶࢥӻȒƾ(௘෭᢭ǯ ʟ ေ ৤
Ǻǰ ǬȐ Ǿǟȏǎ
njdzǡǘȔǧ˳)ǰȐǸȔȓȃDZࢵnjു‫ޑ‬ǰDzȒȆǟǧƳ
ǷǠ ǺǯȐǟ ǤțǛǗǰǎnjǬ ǕȏǎȒȏǗ njǐȌǡ ǺǯȐǟ ǟ ǜ ǒǒ Ǩnjȇȏǎ
ф ȉᅸԚ ǶϨ‫׾‬ዏʟ dz ӊ ѷ ǟǮnjǧ‫ ࡵݦ‬ǷƲᅸԚ Ƕ൉ࣞ Ʋ‫ ڣ‬ǗǶ ‫ ڨ‬Ԟ
ȇǓǧ njǕǒ ǬȐ ǣǕ ǔ Ƿȑ ǖ ǽ ǧǧǓ ǠǾț Ƿțǧnj
ȚՁଦdzǬǙǮ ҕ njȚࢵȉȓǰƲ᧘ɵӤ(ߋ᧲჉)Ƕ ৤ njǯᐻлdzӸ‫ ދ‬ǡȓ
Ǩnjȇȏǎ ȌǾ ǤțǛǗǟǷnj ǧǟ
‫ ڨ‬Ԟ ǧǩȚᄎȒƲϨ‫׾‬૭᣷ȚᄫǓDzȊǶdzǟȆǟǧƳ
ǣțȕǫǼȋǗǝț ǵț njǐȌǡ ǩȏǎǮnj ǣnjnjǧnjǟȏǎǘț dzț ǐ DZ ǰǎǕȏǎǰ
Ე Კ Დ Ზ ࡗ Ʋ‫ ࡵݦ‬ǷƲ ஭ ࢓ Ǔȑࣕ‫ޑڨڱ‬᠗ dz̑ ǠȑȔƲඎ৬ (௘˭ᣪ )dz
ǸǗǽ Ǻȑ
ࡍ࡭Ț᧎ǕȆǟǧƳ

޽ߚࠄ ߒ߾߆޿ ࠈߊߨࠎ߁߃


‫ ޡ‬ᣂ ߒ޿␠ળ 㧢ᐕ਄‫ࠅࠃޢ‬

TRADUCTION

Les trois chefs de guerre qui ont unifié le Japon

Nobunaga vise l’unification ODA Nobunaga était le fils d’un petit seigneur d’Owari (département
d’Aichi). A 27 ans, il a vaincu le puissant IMAGAWA Yoshimoto de Suruga (département de Shizuoka) à la
bataille de Okuhazama (département d’Aichi), ce qui fit connaître son nom dans tout le pays. Nobunaga a
changé la façon de combattre avec principalement des arcs, des lances et des sabres, qui avait cours jusque
là, en une façon de faire la guerre qui fait appel aux fusils en grande quantité, et il a avancé sur le chemin
de l’unification, pour finalement chasser le shôgun ASHIKAGA de Kyôto et anéantir le bakufu de Muromachi.

Nobunaga a bâti un château à Azuchi (département de Shiga), tout près de Kyôto, a rassemblé dans la ville
féodale autour du château ses vassaux et les marchands pour les protéger, d’une part, et, d’autre part, a
lancé des attaques violentes contre les puissances religieuses que constituaient, par exemple, le temple de
Enryaku (département de Shiga) ou la secte Ikkô.

Mais, en cours de route vers l’unification de tout le pays, il a été mortellement blessé par son vassal AKECHI
Mitsuhide qui l’a attaqué au temple Honnô à Kyôto.

Hideyoshi est suivi par les seigneurs TOYOTOMI Hideyoshi était le fils d’un guerrier de rang inférieur,
habitant dans un village d’Owari (département d’Aichi).

Hideyoshi est devenu un puissant chef de guerre au service de Nobunaga, et lorsqu’il fit tomber Mitsuhide
qui désobéissait à Nobunaga, il fut nommé grand chambellan par la Cour.

Puis, réprimant la puissance des autres seigneurs et de la secte Ikkô notamment, en à peine 10 ans il réalisa
l’unification de l’ensemble du pays.

Hideyoshi effectua le recensement des terres cultivables dans les régions pacifiées, et fit vérifier la taille des
rizières, la qualité des terres, les personnes qui cultivaient etc. En outre, il lança un décret de confiscation
des armes, prit les sabres, fusils et autres des paysans et fit en sorte qu’en leur prenant leurs armes ils ne
puissent pas se révolter.

De par le recensement des terres et la confiscation des armes, les statuts sociaux de paysans et citadins
(marchands et artisans) furent clairement distingués, les guerriers et citadins habitant la ville féodale, et les
paysans se consacrant exclusivement à l’agriculture, la pêche, le travail des forêts dans les villages agricoles,

39
les villages de pêcheurs ou de montagne. Ainsi, à cette époque, la structure sociale dans laquelle les
guerriers dominent la société s’installa progressivement.

Ieyasu inaugure le bakufu d’Edo TOKUGAWA Ieyasu était le fils d’un petit seigneur de Mikawa
(département d’Aichi). Dans sa petite enfance, il a souffert en tant qu’otage retenu par les ODA d’Owari et
les IMAGAWA de Suruga, mais en grandissant il a développé sa puissance et est devenu un chef de guerre,
fort au point qu’on l’appelait « le meilleur archer du Kaidô » (l’homme le plus habile à la guerre de tout le
Tokaidô). Ieyasu qui au début collabora à l’unification du pays de Hideyoshi, mit de nombreux seigneurs de
son côté à la mort de Hideyoshi, renforçant ainsi son pouvoir, et c’est alors qu’il vainquit à la bataille de
Sekigahara (département de Gifu) les seigneurs qui s’opposaient à lui, et s’assura la domination de tout le
pays.

En 1603, Ieyasu fut nommé « généralissime vainqueur des barbares » (= shôgun) par la Cour, et inaugura le
bakufu à Edo (département de Tôkyô).

D’après « Nouvelle société » manuel de 6ème année d’école primaire.

Réponses à quelques questions


߅ߛߩ߱ߥ߇ ߦ߶ࠎ ߣ߁޿ߟ ߡߞ߸߁ ߟ߆ ޽ߚࠄ ߖࠎߘ߁ ߒ߆ߚ ߣ
1 ❱↰ା㐳ߪᣣᧄࠍ⛔৻ߒࠃ߁ߣߒߡ‫ޔ‬㋕⎔ࠍ૶߁ ᣂ ߒ޿ᚢ੎ߩ઀ᣇࠍข
޿ ߒ ߣ߁ߓ ߩ߱ߥ߇ ࠁ߁߼޿
ࠅ౉ࠇߚߎߣߢࠃߊ⍮ࠄࠇߡ޿߹ߔ߇‫ޔ‬ᒰᤨ‫ޔ‬ା㐳ࠍ᦭ฬߦߒߚߩߪ‫ޔ‬
޿߹߇ࠊࠃߒ߽ߣ ߅ߌߪߑ߹ ߚߚ߆ ߿߱
੹Ꮉ⟵రࠍ᪖⁜㑆ߩ ᚢ ޿ߢ⎕ߞߚߎߣߢߔ‫ޕ‬
ߣࠃߣߺ߭ߢࠃߒ ߩ߱ߥ߇ ߟ߆ ߟࠃ ߱ߒࠂ߁ ࠁ߁߼޿ ߭ߢࠃߒ ߦ߶ࠎ
4 ⼾⤿⑲ศ߽ା㐳ߦ઀߃ߚᒝ޿ᱞ዁ߢߒߚ߇‫᦭ޔ‬ฬߥߩߪ⑲ศ߇ᣣᧄߩ
ߒ߾߆޿ ߱ ߒ ߒߪ޿ ߒ߾߆޿
␠ળࠍᱞ჻߇ᡰ㈩ߔࠆ␠ળߦߒߚߎߣߢߔ‫ޕ‬
߭ߢࠃߒ ߒ߾߆޿ ߊߦ ߆ࠎࠅ ߱ࠎ߿ ߅߅ ߿ߊࠊࠅ ߪ ߌࠎߜ ߅ߎߥ
6 ⑲ศߪ␠ળߣ࿖ߩ▤ℂߩಽ㊁ߢᄢ߈ߥᓎഀࠍᨐߚߒ߹ߒߚ‫ޕ‬ᬌ࿾ࠍ ⴕ ࠊ
ߊߦ ߎ߁ߐߊ ޽߈
ߖߡ‫ޔ‬࿖ߩߤࠎߥߣߎࠈࠍ⠹૞ߔࠆߎߣ߇ߢ߈ࠆ߆ࠍ᣿ࠄ߆ߦߒ߹ߒߚ‫߹ޕ‬
ߒ߾߆޿ ߶߁ ߃ ߤ ߓ ߛ ޿ ߒ߾߆޿ ߈ ߘ ߺ߱ࠎߖ޿ߤ ߣߣߩ ߱ ߒ
ߚ‫␠ޔ‬ળߩᣇߢߪ‫ޔ‬ᳯᚭᤨઍߩ␠ળߩၮ␆ߢ޽ࠆりಽ೙ᐲࠍ ᢛ ߃‫ޔ‬ᱞ჻ߣ
ߜࠂ߁ߦࠎ ߓࠂ߁߆߹ߜ ߔ ߭߾ߊߒࠂ߁ ߩ߁ߘࠎ ߉ࠂߘࠎ ߐࠎߘࠎ ߩ߁߉ࠂ߁
↸ ੱ ߇ၔਅ↸ߦ૑߻ࠃ߁ߦߒߡ‫ ⊖ ޔ‬ᆓ ߇ㄘ᧛߿Ṫ᧛߿ጊ᧛ߢ ㄘ ᬺ ߿
߉ࠂ߉ࠂ߁ ࠅࠎ߉ࠂ߁ ߖࠎߨࠎ
Ṫ ᬺ ߿ ᨋ ᬺ ࠍኾᔨߔࠆࠃ߁ߦߒ߹ߒߚ‫(ޕ‬りಽ :statut social ; りಽ೙ᐲ :
système de classes sociales)
߭ߢࠃߒ ߩ߱ߥ߇ ߟ߆ ߱ߒࠂ߁ ߅ߥ ޿߃߿ߔ ߭ߢࠃߒ
8 ⑲ศ߇ା㐳ߦ઀߃ߡᱞ዁ߦߥߞߚߎߣߣหߓࠃ߁ߦ‫ޔ‬ኅᐽ߇⑲ศߣ
߈ࠂ߁ࠅࠂߊ ߦ߶ࠎߣ߁޿ߟ ߺߜ ߔߔ ߭ߢࠃߒ ߒ ߏ ߖ߈ ߇ ߪࠄ ߚߚ߆ ߓ߱ࠎ ߡ޿ߎ߁
ද ജ ߒߡᣣᧄ⛔৻ߩ㆏ߢㅴߺ‫⑲ޔ‬ศߩᱫᓟߦ㑐ࡩේߩ ᚢ ޿ߢ⥄ಽߦᛶ᛫
ߛ޿ߺࠂ߁ ߿߱ ߗࠎߎߊ ߒߪ޿
ߔࠆ ᄢ ฬ ࠍ⎕ࠅ߹ߒߚ‫ోߡߞࠃߦߣߎࠆߔ߁ߘޕ‬࿖ࠍᡰ㈩ߔࠆߎߣ߇ߢ߈
ߖࠎࠈߞ߯߾ߊߐࠎߨࠎ ߖ޿޿ߚ޿ߒࠂ߁ߋࠎ ߃ ߤ ߫ ߊ ߰ ߭ࠄ
ߡ‫ޔ‬㧝 㧢 㧜 㧟 ᐕߦᓕᄱᄢ዁ァߦߥߞߡ‫ޔ‬ᳯᚭ᐀ᐭࠍ㐿߈߹ߒߚ‫ޕ‬

40
ߐࠎߦࠎ ߱ߒࠂ߁ ߈ࠂ߁ߟ߁ ߡࠎ ߱ߒࠂ߁ ߐࠎߦࠎ
9 ߎߩਃੱߩᱞ዁ߩ ౒ ㅢ ߩὐߪ‫ߕ߹ޔ‬ᱞ዁ߢ޽ࠆߎߣߢߔ‫ޔߚ߹ޕ‬ਃੱߣ
ߦ߶ࠎ ߗࠎߎߊߣ߁޿ߟ ߼ ߑ ߚߞ ߐࠎߦࠎ
߽ᣣᧄߩో࿖⛔৻ࠍ⋡ᜰߒ‫ߦࠇߘޕߔߢߣߎߚߍߣߒߥޔ‬㆐ߔࠆߩߦ‫ޔ‬ਃੱ
ߖ޿ߒࠎ ߟࠃ ߭ߣ ߹ࠃ ߽ߊߡ߈ ߻ ߔߔ ߭ߣ
ߣ߽♖␹ߩᒝ޿ੱߢߒߚߒ‫ޔ‬ㅅ߁ߎߣߥߊ⋡⊛ߦะߌߡㅴ߻ੱߢߒߚ‫ޕ‬

41
12. ᣣᧄੱߣ⷏ᵗੱ
ߦ߶ࠎߓࠎ ߖ޿ࠃ߁ߓࠎ

ǣțǜǺȋǗȐțǠȍǎǝțǵț ǣnjȐǎǠț dzȃț Ǖ ǒǒȈǓǟ


Ე Ი Თ Ზ ࡗȆǯƲᚋ෋˳ǔସவdz௓ǧǛǰǷNJȒȆǣțǯǟǧƳ ‫ ڨ‬ୌ
dzȃț ǩȍǎǜǗ ǩȏǎǣț ǛǎȒȍǎ Dzǔ NJnjǨ dzȃț
ǓȑସவǷ ʵ ‫ ׾‬Ȍ ஭ ᮚ ǰ ˨ ෟ ȚǟǮnjǧǶǯƲᧇnj ᧒ ƲସவǷǛȔȑǶ
ȒțǛǗ ǾțǓ ǒǒ ǐnjǕȏǎ ǓțǠ DzDz ǣ nj Ǖ ǩȍǎǜǗ Ǭǧ
ᨩ‫׾‬ǶଐҬdz‫ڨ‬ǕǗ ࣎ ᪪ ǝȔǮǕȆǟǧƳ๿ܶǷʡʭኝǜȕdz ʵ ‫ ׾‬Ǔȑ̜
Ǖ njǤț Ǜȉ Ǜȉ ǖǠȍǬ
ȗǫǮ௓ȆǟǧƳȆǧƲǥȔ̊љƲǒብǔብǭǗȒǶਈᘧǰǰȊdzƲȣɲɈ
ǩȍǎǜǗ ǩȏǎǣț Ƿnj dzȃț ǩȍǎǜǗ
Ǔȑ ʵ ‫ ׾‬ǰ ஭ ᮚ ȚȗǧǫǮƲϧǫǮǕȆǟǧƳସவ˳Ȋ ʵ ‫ ׾‬ȌȣɲɈȆǯ
ȁțǕȏǎ ǟȏǎǸnj nj ǣnjȐǎǠț ǯ NJ
Ҋ ࢵ Ȍ և ‫ ړ‬ȚǟdzᘤǕȆǟǧƳǟǓǟƲᚋ෋˳dzе̚ǎǛǰǷǤțǤțNJ
ȒȆǣțǯǟǧƳ
ǣțǜǺȋǗȐțǠȍǎǝțǵț DzǬ ǽǵ ǧnjǽǎ Ǖȍǎǟȍǎ ȇDzȇ ǟȆ
Ე Ი Თ Ზ ࡗǶ‫ڝ‬dzƲɜɪɇȫɪǶᑡǔƲԍ᫜Ƕǧȉ ˊ ࠛ Ƕ Ӌ Ƕߦdz
Dzǔ Ǭ dzȃț ǰ ǩ Ǖ ǣnjȐǎǠț Ǡț
ෟȔზǕȆǟǧƳସவǶ‫ؒ؍‬dzǷǠȉǮ௓ǧᚋ෋˳ǯǟǧƳɧɷɬɂɐ˳Ƕ
NJǓ Ǖțnjȕ Ǔȇ Ǚ NJǒnjȕ ȇDZȒnjȕ ȉ Ǔ ǽǗǥǎ ȇ ǰǎǠ
ិȌᤪᑲǶ᭢Ƕ൰ǰƲᩲᑲȌ ዷ ᑲ ǶႽǰƲ‫ڛ‬ȗǫǧ஦ᙑȚᚒǮƲࢿ୛Ƕ
dzȃțǠț Ǡț DzțǸțǠț ȇDzȇ Ǖ ȌǸțǠț
ସவ˳ǷǻǫǗȒǟȆǟǧƳɧɷɬɂɐ˳ȚӋᗆ˳ ( Ӌ Ǔȑ௓ǧᤧᗆ˳ǰnj
nj ȇ Ȑ ǡǎǵțǜ Ǔnj
ǎॹՁ)ǰՆțǨȒǟȆǟǧƳଇࡗࣞƲȣȧȹȸ̚ǶɔɨɲȶȸȲɶȵɒȧɪ
dzȃț Ǖ ǣnjȐǎ ǽǧ NJǧȑ dzȃț Ǭǧ
ǔସவdz௓ȆǟǧƳᚋ෋Ƿ˙ǬǶ ତ ǟnjȊǶȚସவdz̜ǐȆǟǧƳǥȔǷ
Ǯǫȅǎ Ǖȏǎ
᥄ᄍǰȬɩȸɇ ଀ ǯǟǧƳ
ǣțȕǫǼȋǗǕȍǎǵț Ǡț ǟȏǎǸnj dzȃț
Ე Კ Დ Ნ ࡗǓȑȩɨɲȿ˳Ȋ և ‫ ړ‬Ƕǧȉdzସவdz௓ȓȐǎdzDzȒȆǟǧƳ
ǣțȕǫǼȋǗǝțǠȍǎǕȍǎǵț ǣțǷǫǼȋǗȕǗǠȍǎDzDzǵț dzȃț ǟȏǎǘț ǔnjǛǗǠț ȑnjdzǩ
Ე Კ Ზ Ნ ࡗǓȑ Ე Მ Კ Ლ ࡗȆǯƲସவǶ ‫ ޑ‬᠗ Ƿ‫˳׾ڠ‬Ƕ௓ସ
dzȃțǠț Ǔnjǔnj ǰ Ǜ ǎ Ǖț ǽǵ njǩǵț njǩDZ
ǰƲସவ˳Ƕ෭‫ڠ‬สᑗȚᅤǠȆǟǧƳȩɨɲȿǶᑡǨǙǔƲʟࡗdzʟ࡯Ʋ
DzǔǝǕ Ǘ dzǺȋǗǜǠȍǎǵț NJnjǨ dzȃțǠț Ǡț Ȋ
ᧇ߬dz௓ȓǛǰǔǯǕȆǟǧƳ Ვ Ი Დ ࡗǶ ᧒ Ʋସவ˳ǷƲȩɨɲȿ˳ǔ੅
ǜ ȃț Ǭǎ ǣnjȐǎ ȁțǕȏǎ
ǫǮǕǧȩɨɲȿᛯǶவȚᢋǠǮƲᚋ෋ǶǛǰȚ Ҋ ࢵ ǟȆǟǧƳ
ǣțǷǫǼȋǗȕǗǠȍǎǷǩǵț ǷǠ ȉnjǠǠǨnj dzȃț ǣnjȐǎ NJnjǨ ǛǎȒȍǎ ǽǧǧ
Ე Მ Კ Მ ࡗdzۣȆȓ୉ද୛̈ǓȑƲସவǰᚋ෋ǰǶ ᧒ Ƕ ˨ ෟ ǔ Ͻ ǻ
ǷǠ ǣnjȐǎǠț dzȃț Ǖ ǒǒ dzȃțǠț ǣnjȐǎ
ۣȆȒȆǟǧƳǧǗǝțǶᚋ෋˳ǔସவdz௓ȆǟǧǟƲ‫ڣ‬ǗǶସவ˳ǔᚋ෋
Ǘdzǘdz ȁțǕȏǎ nj ǣnjȐǎ ǻ ǠȍǬ ǒțǔǗ
Ƕ‫׾‬ƵȀnjȕnjȕDzȊǶȚ Ҋ ࢵ ǟdzᘤǕȆǟǧƳᚋ෋ǯǷ፬ ᘧ Ȍ᪦಩ǔ
dzȃț ǐnjǕȏǎ ǎ ǠǨnj ǖȋǗ dzȃț
ସவǶ ࣎ ᪪ ȚӼǙǮƲȷɢɜɊȹɟǶ୛̈dzDzȒȆǟǧƳȆǧƲ ᡼ dzସவ
ǻǠȍǬ ǾțǔǗ ǣnjȐǎ ǐnjǕȏǎ ǎ
Ƕ፬ᘧȌଐ݀Ȋᚋ෋Ƕ ࣎ ᪪ ȚӼǙȆǟǧƳ

42
ǣțǕȍǎǺȋǗȐțǠȍǎǜǵț Ǩ nj dz Ǡ ǣ Ǔ nj ǧ nj ǣ ț ǟȍǎǣț Ǡț
Ე Ნ Თ Ი ࡗǶᇽ˙നʭဠ‫ڨ‬৤ ኼ ৤ ǰǰȊdzƲǧǗǝțǶȡɠɩȪ˳ǔ
dzȃț Ƿnj njǛǎ ǣțǕȍǎǺȋǗȕǗǠȍǎȐǵț ǰǎǕȏǎ
ସவdzϧǫǮǕȆǟǧƳǟǓǟǥȔ̊ᨀȊƲ Ე Ნ Კ Თ ࡗǶ ௘ ˭ ȩɩɲ
ǣnjȐǎǠț ǒǒ ȇDzǰ ǰǎǕȏǎ ȐǛǷȆ Ǜǎȁ
ɓɂȮǶǛȕȆǯǷƲᚋ෋˳ǰnjǐǸƲ‫ڨ‬ǕDz ี ǶNJȓ ௘ ˭ Ʋ೩෤Ʋᅘ৬Ʋ
ǓțǛǎǩ Ǖȏǎǰ Dz ȑ ǘț Ǖ ǩ ȇ
ᚢϛؒǶ˭ᣪȌ‫ڶ‬ᑰƲǥǟǮȡɠɩȪ᠗Ƕ‫ؒف‬ǯǟǓᚒǓǙȆǣțǯǟǧƳ
Ǜțdzǩ ǒǒ ǣnjȐǎǠț ǩȃǎ Ȇǩ ǐnjǜ ǒǟ
ǰǛȕǔƲ˺ସǯǷƲ‫ڣ‬ǗǶᚋ෋˳ǔؒଦǶဘǯᒜᛯȚ଀ǐǧȒƲɚɅɪȌ
Ǔnjǟȋ ǟǜǰ ǨnjǔǗ ȁțǕȏǎ
̚ᅉDzDZǯ̀˘ȚǟǧȒƲ‫݀ڨ‬ǯ Ҋ ࢵ ǟǧȒǟǮnjȆǡƳ
ǣțǕȍǎǺȋǗǕȍǎǠȍǎ ǵț ǰǎǙnj dzȃț ǡ ǣnjȐǎǠț Ǖǧ
Ე Ნ Ნ Დ ࡗǜȕǶዏᚳǯǷƲସவdz̪țǯnjȓᚋ෋˳ǷƲҭȡɠɩȪƲ
ȇDzȇ Ǻǰ NJ ȕǗȆțdzț
ɧɷɬɂɐƲ Ӌ ȡɠɩȪǰȩȺȡɊȡǶ˳ȚԙȗǣǮƲᲙʢ˳ǘȑnjnjȆǟ
dz ǣ ț Ȑ ǵț ǰǎǙnj Ǖǧ ȇDzȇ NJ
ǧƳᲕᲓᲓᲗࡗǶዏᚳǯǷҭȡɠɩȪǰɧɷɬɂɐǰ Ӌ ȡɠɩȪȚԙȗǣǮƲ
DzDzȆț dz ǣțdzț ȇDzȇ Ǡț ǝțǠȍǎǝțȆțdzț
ᲚʢᲕҿ˳dzDzǫǮnjǮƲǥȔdz Ӌ ȡɠɩȪ˳ǔ Ზ Ზ ʢ˳ǘȑnjdzDzǫ
ǮnjȆǡƳ
ǖȋǗ ǚțǞnj ǔnjǛǗ ǡ dzȃțǠț ǒǒ ǕȍǎǠȍǎȕǗȆțdzț
᡼ dzƲ࿁ؐǯǷƲ‫׾ڠ‬dz̪țǯnjȓସவ˳Ƕȃǎǔ‫ڣ‬ǗǮƲ Ნ Კ ʢ˳ǘ
ǝțǠȍǎǷǩȆțdzț ȃǗȁnj ǝțǠȍǎǝțȆțǕȍǎ
ȑnjǯǡƳǥǶǎǩ Ზ Მ ʢ˳ǔҭብdznjȆǡ᲋ȡɠɩȪdz Ზ Ზ ʢ Ნ
ǣțdzț ȐțȆțǷǫǼȋǗdzț dz Ǹ ț ȉ dzȃțǠț ǒǒ Ǘdz ǩȍǎǜǗ ߿ߊ Ǡȍǎ
ҿ˳ƲȪɉȿdzᲗʢᲛ ႓ ˳ ᲌Ƴ˙ေႽdzସவ˳ǔ‫ڣ‬nj‫׾‬Ƿ ʵ ‫ ׾‬ǯƲኟᲔᲓ
Ȇțdzț ǝțǸțȉ ȕǗȆțǕȍǎǣțdzț
ʢ˳njȆǡƳʤေႽǷɕɨȷɪǯƲᲙʢ Ნ ҿ˳ǯǡƳ
dzȃțǠț ǠȍǎȕǗȆțdzț njǩǸțǒǒ ǜ
ɧɷɬɂɐdzǷସவ˳ǔ Ე Კ ʢ˳ǘȑnjnjȆǡƳȣȭɩȸǔʟေ‫ڣ‬ǗǮᲘ
Ȇțdzț Ǭǖ ȌǗǝțȆț ǜ ǣțdzț ǝțǸțȉ ǝțȆțdzț
ʢ˳ƲǥǶനǷɔɨɲȸǯኟᲖʢᲘҿ˳ƲʤေႽǷɈȣɃǯƲᲖʢ˳ǘȑnj
Ǘdzǘdz dzȃțǠț njǩ Ȇ ț dz ț nj Ǔ
ǯǡƳɧɷɬɂɐǶȃǓǶ‫׾‬ƵǯǷƲସவ˳ǷǥȔǦȔᲔʢ˳̊ʦǟǓnjȆ
ǣțƳ
ǰǎǙnj dzȃțǔnjȈǟȏǎ
ዏ ᚳ (ସவ ‫ ڠ‬Ґ Ⴣ ȐȒ)
߆޿߇޿ ǡ dzȃțǠț dz ǣ ț Ȑ ǵț
෭‫ڠ‬dz̪țǯnjȓସவ˳[ᲕᲓᲓᲗࡗ]

ȡɠɩȪ 339 387 ˳ ɔȢɩɓɲ 12 498 ˳

ʵ‫( ׾‬ǩȍǎǜǗ) 99 179 ˳ ȡɪȻɲɀɲ 11 789 ˳

ɕɨȷɪ 69 019 ˳ ȣɲɈɌȶȡ 11 403 ˳

ȣȭɩȸ 50 845 ˳ ɝɫɷȶȡ 10 208 ˳

ȩɷȸɇɨɩȡ 49 029 ˳ ȣȾɩȡ 8 764 ˳

43
Ȫɉȿ 40 833 ˳ ȶɲȫɜɷɪ 8 331 ˳

ɔɨɲȸ 34 696 ˳ ȩɨɲȿ 6 767 ˳

Ⱦȣ 32 442 ˳ ȸȣȸ 6 753 ˳

ɈȣɃ 29 470 ˳ ɘɪȭɷ 6 254 ˳

ȶɲȫɜɷɪ 21 437 ˳ ȸəȣɲ 6 019 ˳

᪡‫׾‬DžǓțǛǗdž 20 391 ˳ ɠȬȶȲ 4 617 ˳

ԍ่Džǧnjȗțdž 16 166 ˳ ɘɇɉɟ 3 877 ˳

ɊɤɷȷɷɨɲɈ 12 518 ˳ ɐɨȯȡȣ 3 718 ˳

ߦ߶ࠎ ߔ ߇޿ߎߊߓࠎ ߦ ߖ ࠎ ߦ ߨࠎ
ସவdz̪țǯnjȓ‫[  ˳׾ ڠ‬ᲕᲓᲓᲕ ࡗ ]

᪡‫׾‬/஭ᮚǓțǛǗ/ǩȏǎǣț 607 419 ˳ Ӌ(ȇDzȇ)ȡɠɩȪ 329 510 ˳

ʵ‫ ׾‬ǩȍǎǜǗ 487 570 ˳ ȩȺȡɊȡ 14 697 ˳

ǥǶ́(ȃǓ)Ƕȡȷȡ 216 460 ˳ ȡɔɩȪ 8 876 ˳

ҭ(Ǖǧ)ȡɠɩȪ 60 492 ˳ ໿‫׾‬ቚȈǛǗǣǕ 1 941 ˳

ɧɷɬɂɐ 51 497 ˳

TRADUCTION

Les Japonais et les Occidentaux

Jusqu’en 1543, les Occidentaux n’étaient jamais venus au Japon. Comme depuis les temps anciens le Japon
faisait des échanges avec la Chine et la Corée, pendant longtemps, le Japon a été grandement influencé par
la culture de ces pays voisins. Les kanji ont été introduits à partir de la Chine aux environs du 7ème siècle. Par
ailleurs, avant cela, le riz en même temps que les techniques de riziculture ont pénétré au Japon en
provenance d’Inde après avoir traversé la Chine et la Corée. Les Japonais également sont allés en Chine, en
Inde etc. pour y faire des études ou du commerce. Mais ils n’avaient eu absolument aucune occasion de
rencontrer des Occidentaux.

A l’été de 1543, un navire portugais a été rejeté sur une île au sud de Kyûshû à cause d’un typhon. Ce
furent les premiers Occidentaux à venir sur le sol japonais. A la vue des cheveux roux ou dorés des
Occidentaux, de leurs yeux bleus ou verts, de leurs vêtements bizarres, les Japonais de l’époque ont été
surpris. Ils ont, par exemple, appelé les Occidentaux « Nanbanjin » (ce qui signifie « barbares venus du
sud »). Quelques années plus tard, François-Xavier, de la Compagnie de Jésus, est arrivé au Japon.
L’Occident a transmis deux choses nouvelles au Japon. C’étaient les fusils et le christianisme.

En 1609, les Hollandais également ont pu venir au Japon pour le commerce. A partir de 1639 et jusqu’à
1867, le shôgun du Japon a interdit la venue au Japon des étrangers et le passage à l’étranger des Japonais.
Seuls les bateaux hollandais pouvaient venir une fois par an à Nagasaki. Pendant 250 ans, les Japonais ont
étudié ce qui concernait l’Occident par le biais des ouvrages en hollandais que les Hollandais apportaient.

A partir de la restauration de Meiji, qui commence en 1868, les échanges entre le Japon et l’Occident ont
redémarré. De nombreux Occidentaux sont venus au japon, et beaucoup de Japonais sont allés étudier
toutes sortes de choses dans les pays occidentaux. En Occident l’art, la musique, reçoivent l’influence du
Japon et la période du japonisme s’installe. Par ailleurs, dans l’autre sens, l’art, la littérature du Japon
reçoivent l’influence de l’Occident.

44
Avec la fin de la seconde Guerre mondiale en 1945, de nombreux Américains sont arrivés au Japon. Mais
même après cela, en gros jusqu’aux Jeux Olympiques de Tôkyô en 1964, les Occidentaux, on ne pouvait les
apercevoir qu’à Tôkyô, Yokohama ou Kôbe, où il y avait des ports importants, ou bien dans les sites
touristiques de Kyôto, Nara, et puis sur les bases de l’armée américaine. Mais de nos jours beaucoup
d’Occidentaux enseignent l’anglais dans les villes de province, travaillent dans des hôtels ou des entreprises,
ou encore étudient dans les universités.

Dans des statistiques des alentours de 1990, il y avait à peu près 60 000 Occidentaux, Nord-Américains,
Européens, Sud-Américains et Océaniens compris, qui habitaient au Japon. Dans les statistiques de 2004 on
passe à 72 000 personnes*, comptant Nord-Américains, Européens et Océaniens, et de surcroit, les Sud-
Américains sont environ 330 000.

A l’inverse, actuellement, les Japonais qui habitent à l’étrangers sont nombreux, soit environ 960 000.
Parmi eux, 380 000 sont en Amérique du nord (339 000 aux Etats-Unis, 40 800 au Canada). Le second pays
où les Japonais sont nombreux, c’est la Chine, avec près de 100 000 personnes. Le troisième pays est le
Brésil avec 69 000 personnes.

Il y a environ 160 000 Japonais en Europe. C’est en Grande-Bretagne qu’ils sont les plus nombreux avec
50 000 personnes, puis environ 35 000 en France, et, en troisième position, ils sont environ 30 000 en
Allemagne. Dans les autres pays d’Europe, les Japonais sont seulement moins de 10 000.

*Erreur de chiffres : le total des Occidentaux, hors Sud-Américains est de 126 000.

Statistiques (d’après le Ministère japonais des Affaires Etrangères)

Les Japonais habitant à l’étranger (année 2004)

Les étrangers vivant au japon (année 2002)

Réponses à quelques questions


ߦ߶ࠎ ߅߅߻߆ߒ ߎ߁ࠅࠀ߁ ߊߦ ߜ ࠅ ߡ ߈ ߜ߆ ߊߦ
2 ᣣᧄ߇ ᄢ ᤄ ߆ࠄ ੤ ᵹ ࠍߒߡ޿ߚ࿖ߪ࿾ℂ⊛ߦㄭ޿࿖ߢߒߚ‫ࠅ߹ߟޕ‬
ߜࠂ߁ߖࠎ ߜࠀ߁ߏߊ ߊߦ ߟ߁ ߣ߅
ᦺ 㞲 ߣ ਛ ࿖ ߢߒߚ߇‫ߩࠄࠇߘޔ‬࿖ࠍㅢߓߡ‫ߣߞߕޔ‬㆙ߊߦ޽ࠆࠗࡦ࠼߆ࠄ
߱ࠎ߆ ߦ߶ࠎ ߪ޿
߽ߩᢥൻ߇ᣣᧄߦ౉ߞߡ߈߹ߒߚ‫ޕ‬
ߊߦ ߦ߶ࠎ ߃޿߈ࠂ߁ ߁ ߚ޿ࠅߊ
3 ߘࠇࠄߩ࿖ߦࠃߞߡ‫ޔ‬ᣣᧄߪ޿ࠈ޿ࠈߥ ᓇ 㗀 ࠍฃߌ߹ߒߚ‫ޕ‬ᄢ㒽߆ࠄߩ
߉ߓࠀߟ ߟߚ ߎ߼ ߉ߓࠀߟ ߜࠀ߁ߏߊ
ᛛⴚ߇޿ࠈ޿ࠈવࠊࠅ߹ߒߚ‫ߩࠅߊߠ☨߫߃ߣߚޕ‬ᛛⴚߪࠗࡦ࠼߆ࠄ ਛ ࿖
ߜࠀ߁ߏߊ ߦ߶ࠎ ߟߚ ߜࠀ߁ߏߊߤߊߣߊ ߽ ߓ
߳‫ ߡߒߘޔ‬ਛ ࿖ ߆ࠄᣣᧄ߳વࠊࠅ߹ߒߚ‫ޔߚ߹ޕ‬ਛ ࿖ ⁛ ․ ߩᢥሼߢ޽ࠆ
߆ࠎߓ ߈ ߱ߞ߈ࠂ߁ ߦ߶ࠎ ߣ ޿
ṽሼ߇‫ ੽ ߚ޿ߡ᧪ࠄ߆࠼ࡦࠗߣ߽ߣ߽ޔ‬ᢎ ߣߣ߽ߦᣣᧄߦขࠅ౉ࠇࠄࠇߚ
ߩߢߔ‫ޕ‬
߻߆ߒ ߇޿ߎߊ ޿ ߦ߶ࠎߓࠎ ߜࠀ߁ߏߊ ߜࠂ߁ߖࠎ ޿ ࠅࠂߎ߁
4 ᤄ ߩᄖ࿖߳ⴕߊᣣᧄੱ߇ ਛ ࿖ ߿ ᦺ 㞲 ߿ࠗࡦ࠼߳ⴕ߈߹ߒߚ߇‫ޔ‬ᣏⴕߩ
߽ߊߡ߈ ߒࠂ߁߫޿ ߱ߞ߈ࠂ߁ ߴࠎ߈ࠂ߁
⋡⊛ߪ ໡ ᄁ ޽ࠆ޿ߪ ੽ ᢎ ߩ ീ ᒝ ߢߒߚ‫ޕ‬

45
ߖ޿ࠃ߁ߓࠎ ߰ߨ ߚ޿߰߁ ߪߓ ߖ޿ࠃ߁ߓࠎ ߋ߁ߗࠎߦ߶ࠎ ߟ
5 ⷏ᵗੱߩ⦁߇บ㘑ߦ޽ߞߡ‫ޔ‬ೋ߼ߡߩ⷏ᵗੱߪ஧ὼᣣᧄߦ⌕޿ߚߩߢߔ
޽ߣ ߖ޿ࠃ߁ߓࠎ ߒࠂ߁߫޿ ߈ ߪ߿
߇‫ߩߘޔ‬ᓟ‫⷏ޔ‬ᵗੱߪ ໡ ᄁ ࠍߒߚࠅߔࠆߚ߼ߦ᧪߹ߒߚ‫ޔߒ߆ߒޕ‬ᣧߊ߽
ߒࠂ߁ߦࠎ ߈ࠂ߁ ߟߚ ߒࠎ߲ ߢࠎߤ߁ ߈
໡ ੱ ߣߣ߽ߦ‫ ࠻ࠬ࡝ࠠࠄ߆࡞ࠟ࠻࡞ࡐޔ‬ᢎ ࠍવ߃ࠆ␹ῳ߽વ㆏ߩߚ߼ߦ᧪
ߋ߁ߗࠎ ߒࠎ߲ ߢࠎߤ߁
߹ߒߚ‫(ޕ‬஧ὼ : par hasard ; ␹ῳ : prêtre catholique ; વ㆏ : mission
d’évangélisation)
ߓࠎ ޽ߣ ߓࠎ ߒࠂ߁ߦࠎ ߦ߶ࠎ ޿
9 ࡐ࡞࠻ࠟ࡞ੱߩᓟ‫ ߩੱ࠳ࡦ࡜ࠝޔ‬໡ ੱ ߇ᣣᧄߦⴕ߈ߪߓ߼߹ߒߚ‫࡜ࠝޕ‬
ߓࠎ ߢࠎߤ߁ ߒࠂ߁߫޿ ߽ߊߡ߈
ࡦ࠳ੱߪવ㆏ࠍߒࠃ߁ߣߒߥ߆ߞߚߩߢߔ߇‫ ޔ‬໡ ᄁ ߛߌ߇⋡⊛ߢߒߚ‫ޕ‬
ߖࠎࠈߞ߯߾ߊߐࠎߓࠀ߁߈ࠀ߁ߨࠎ ߖࠎߪߞ߯߾ߊࠈߊߓࠀ߁ߪߜߨࠎ ޽޿ߛ ߦ߶ࠎ ߐߎߊ
10 㧝 㧢 㧟 㧥 ᐕߣ 㧝 㧤 㧢 㧤 ᐕ߹ߢߩ 㑆 ߪᣣᧄ߇㎮࿖ߦߥߞߡ
ߖ޿ࠃ߁ߓࠎ ࠄ޿ߦߜ ߓࠎ ޿ߜߨࠎ
޿߹ߒߚߩߢ‫⷏ޔ‬ᵗੱ߇޽߹ࠅ᧪ᣣߒ߹ߖࠎߢߒߚ‫৻߇ߌߛੱ࠳ࡦ࡜ࠝޕ‬ᐕ
޿ߜߤߥ߇ߐ߈ ޿ ߖ޿ࠃ߁ߓࠎ
ߦ৻ᐲ㐳ፒߦⴕߊߎߣ߇ࠁࠆߐࠇ߹ߒߚ‫⷏ޔ߽ߢޕ‬ᵗੱߛߌߢߪߥߊ‫ޔ‬
޿ߞ߬ࠎߡ߈ ߇޿ߎߊߓࠎ ߊߦ ߈ ߦ߶ࠎ ߦࠀ߁ߎߊ
৻⥸⊛ߦᄖ࿖ੱ߇‫ߥࠎߤޔ‬࿖߆ࠄ᧪ߡ߽‫ޔ‬ᣣᧄߦ ౉ ࿖ ߢ߈߹ߖࠎߢߒߚ‫ޕ‬
ߓࠀ߁߈ࠀ߁ ߖ ޿ ߈ ߅ ߱ࠎ߆ߡ߈ ߁ࠎߤ߁
14 ࠫࡖࡐ࠾࠭ࡓߣߪ 㧝 㧥 ਎♿ߩ⚳ࠊࠅߏࠈߩᢥൻ⊛ߥㆇേߢߔ‫ߦࠇߘޕ‬
߮ߓࠀߟ ߅ࠎ߇ߊ ߦ߶ࠎ ߱ࠎ߆ ߃޿߈ࠂ߁ ߁ ߦ߶ࠎߡ߈
ࠃߞߡ‫߿ⴚ⟤ߩࡄ࠶ࡠ࡯࡛ޔ‬㖸ᭉ߇ᣣᧄߩᢥൻߩ ᓇ 㗀 ࠍฃߌߡ‫ޔ‬ᣣᧄ⊛ߥ
ߚ޿߳ࠎ ߦࠎ߈
߽ߩ߇ᄢᄌߥੱ᳇߇޽ࠆࠃ߁ߦߥࠅ߹ߒߚ‫ޕ‬
ߖࠎ߈ࠀ߁߭߾ߊ߈ࠀ߁ߓࠀ߁ߨࠎ ߣ߁ߌ޿ ߦ ߖ ࠎ ࠃ ߨࠎ ߣ߁ߌ޿
18 㧝 㧥 㧥 㧜 ᐕߏࠈߩ⛔⸘ߣ㧞㧜㧜㧠ᐕߩ⛔⸘ࠍߊࠄߴࠆߣ‫ޔ‬
ߑ޿ߦߜ߇޿ߎߊߓࠎ ߦࠎߕ߁ ߰ ࠊ
࿷ᣣᄖ࿖ੱߩੱᢙ߇߆ߥࠅჇ߃ߚߎߣ߇ಽ߆ࠅ߹ߔ‫ޔߜ߁ߩߘޔߚ߹ޕ‬
ߑ޿ߦߜߥࠎߴ޿ߓࠎ ߓࠎ ߈ߚ ߭ߣ ߅߅ ߦࠎߕ߁ ߈ࠀ߁ߘߊ
࿷ᣣධ☨ੱ߇‫ߣੱࡄ࠶ࡠ࡯࡛ޔ‬ർࠕࡔ࡝ࠞߩੱࠃࠅᄙߊߥࠅ‫ੱޔ‬ᢙ߇ ᕆ ㅦ
߰ ࠊ
ߦჇ߃ߡ޿ࠆߎߣ߇ಽ߆ࠅ߹ߔ‫ੱ(ޕ‬ᢙ : nombre de personnes)

46
13.
ߜࠀ߁ߏߊ ǧǧǓ
ਛ ࿖ ߿ࡠࠪࠕߣ ᚢ ߁
dzȃț ȉnjǠ ǩȏǎǣț ǽ ǻȏǎDZǎ ǠȏǎȌǗ ǣnjȒȏǗ
ସவǷƲ୉දǶǷǠȉƲ ஭ ᮚ dzʧ ࡖ ህ Dz ௏ ኟ ȚǒǟǬǙƲ ҕ ѷ ȚǶǸǟ
ǩȏǎǣț ǣnjȒȏǗ Ȋ ǩȍǎǜǗ ǟț ǧnjȒǬ
ǮnjǕȆǟǧƳǥǶǧȉƲ ஭ ᮚ dz ҕ ѷ Ț੅ǫǮnjǧ ʵ ‫ ׾‬Džปdžǰ‫ދ‬ᇓȚ
ǽǓ ǣțǷǫǼȋǗǕȍǎǠȍǎȐǵț ȉ nj Ǡ dzǠȍǎǟǩǵț ǩȏǎǣț Dznjȑț ǒ
ดȉȆǟǧƳ Ე Მ Ნ Თ ࡗDž୉ද Ვ Ლ ࡗdžƲ ஭ ᮚ dzϷˎǔៀǛǫǮ
ǩȏǎǣț ǣ nj ǽ ǟț ǐțǠȏ Ȋǰ dzȃț ǘțǧnj ǒǗ dzǫǟțǣțǥǎ
஭ ᮚ ૶࡭ǔปǶઙѻȚආȉȓǰƲସவǷ᠗ᨛȚ᡹ȒƲǬnjdzସป৤˖ǰDz
ǣțǥǎ Ǔ dzȃț ǟț ǸnjǟȏǎǕț ǧnjȗț
ȒȆǟǧƳǛǶ৤˖dzґǫǧସவǷปǓȑ ឞ ω ᤪȚǰȒƲǝȑdzԍ่DzDZ
Ǯ nj dzȃț ȒȏǎDZ
Ț৶dzϧȔƲସவǶ᪺‫؍‬dzǟȆǟǧƳ
ȇ ǩȍǎǜǗǰǎȃǗǾ Ȇțǟȍǎ ǣnjȒȏǗ
ǛȔȚᚒǮƲʵ‫׾‬௘ҭᣦDž ๊ ࠛ dždz ҕ ѷ ȚǶǸǥǎǰǟǮnjǧɬȶȡǷƲ
dzȃț ǙnjǓnj ȒȏǎDZ njǩǾ ǟț Ǔǐ ǬȐ
ସவȚᝂ৛ǟƲɔɨɲȸƲɈȣɃȚǝǥǫǮ᪺‫؍‬ǶʟᣦȚปdzᡤǡǛǰȚࢵ
Ȋǰ
ǗආȉȆǟǧƳ
dzȃț ȐǎǕȍǎ ǎ nj Ȇțǟȍǎ ǘțǧnj ǒǗ
ସவǔȌȈDzǗǛǶ ᚌ ආ ȚӼǙϧȔȓǰƲɬȶȡǷ ๊ ࠛ Ȁ᠗ᨛȚ᡹ȒƲ
ǩȏǎǣț ǓțǛǗ ǣnjȒȏǗ ȒȏǎǛǗ ǧnjȒǬ ǽǓ
஭ ᮚ Dž᪡‫ ׾‬džȀȊ ҕ ѷ ȚǶǸǟȆǟǧƳǛǎǟǮ ʲ ‫ ׾‬Ƕ‫ދ‬ᇓ ǔด ȆȓǰƲ
dzȃț ǧǧǓ njǙț ǧǓ ǣțǥǎ Ƿțǧnj Ǜǐ ǒǒ
ସவǯǷƲɬȶȡǰ ৤ ǐǰnjǎॹᚒǔ᭜ȆȒƲ৤˖dzӸ‫ދ‬ǡȓ‫ڑ‬Ƿ‫ڨ‬ǕǗ
ǣțǕȍǎǺȋǗȐǵț ȉ nj Ǡ ǝțǠȍǎDzDzǵț dzȃț Ȇțǟȍǎ
DzȒȆǣțǯǟǧƳᲔ Ნ Დ Თ ࡗDž୉ද Ზ Ლ ࡗdžƲସவǷ ๊ ࠛ Ƕɬȶȡ
ǘț dzǩȕǣțǥǎ dzȃț ǒǒ ǣț ǟ ǟ ȋ Ǩ ǣțǥǎ
᠗ȚǣȉƲସᩨ৤˖ǰDzȒȆǟǧƳସவǷ‫ڣ‬ǗǶ৤൉᎘ȚеǟDzǔȑȊ৤˖
Ǔ ǛǎȗǠȏǎȌǗ Ȉǡ
dzґǩƲȡɠɩȪǶDzǓǨǩǯƲɬȶȡǰᜪՌ௏ኟȚዅǻȆǟǧƳǥǟǮƲ
Ǔȑǽǰ ȇDzȇǷțǾț Ȇțǟȍǎ ǮǬDZǎ ǐ ǓțǛǗ dzȃț ǣnjȒȏǗ
೰‫ڪ‬DžȴɎɩɲdžǶӋ Ӆ л ǰ ๊ ࠛ Ƕ᥄᢭DzDZȚࣣǮƲ᪡‫׾‬ȚସவǶ ҕ ѷ
ǒ
ǶȊǰdz፝ǗǛǰȚȇǰȉǝǣȆǟǧƳ
ǣțǥǎ ǺȐǎ ǽǧț Ǘȓ ǛǗȇț NJnjǨ ǠȏǎȌǗ DznjȐǎ ǽȆț
ǟǓǟƲ৤˖ǶដဏȚ᝷ਢǟǮᒙǟțǨ‫׾‬൹Ƕ ᧒ dzǷƲ ௏ ኟ ǶϷ‫ݨ‬dzʧ๊
Ȋ Ǻǰ ȄǎDZǎ
Ț੅Ǭ˳ȊnjǮƲஃҍȚǒǛǟǧȃDZǯǟǧƳ
dzǩȕǣțǥǎǜ ǔnjȈǨnjǠț Ǜ Ȉ ȑ Ǡ ȍ ǧ ȕ ǎ Ǜǎǟȏǎ Ȏdzȍǎ ǟȏǎǺț ǠȎǎ
ସᩨ৤˖ࣞƲ‫ڠ‬Ґ‫ڨ‬ᐷ‫ޙ‬ெ‫ڪތ‬ᣡǶ ˨ พ dzȐǫǮƲᠷϧǡȓ և ՟ dzᐻဓdz
ǤnjǕț dzȃț ǛǗDznj Ǜǎǖȏǎ ǒǒ ǷǫǮț
ᆏᤪȚǓǙȓǛǰǔǯǕȓȐǎdzDzǫǧସவǷƲ‫׾‬ϷǶ ࠞ ಟ Ț‫ڨ‬ǕǗႏ޼
ǧnjȒǗ ȎǟȍǬ dzȃț ǟȏǎȒ ǒǎȁnj
ǝǣƲ‫ڨ‬ᨕȀǶᠷеȚǶǸǟǮnjǕȆǟǧƳȆǧƲସவǶґшǷƲപብǶ
ǟǷnj Ǘȓ Ǘdzǘdz ȎǎǕ
૭᣷dzᒙǟȈȡȷȡǶ‫׾‬ƵȚ҉ർǭǙȆǟǧƳ

47
dzǫǟțǣțǥǎ dzǩȕǣțǥǎ ǩȍǎǜǗ ǩȏǎǣț ǓțǛǗ ǣțǠȏǎ ȒȏǎǛǗ
ସป৤˖Ʋସᩨ৤˖ǯǷƲ ʵ ‫ ׾‬ǰ ஭ ᮚ Dž᪡‫׾‬džǔǥǶ ৤ ْ ǰǝȔƲ ʲ ‫׾‬
Ǻǰǻǰ ǝǫǟȏǎ ǛǗDZ ǒǒ Ǻǔnj ǎ
Ƕ˳ƵǷƲ ൡ Ψ ǝȔǧȒƲ‫؍׾‬ȚNJȑǝȔǧȒǡȓDzDZƲ‫ڨ‬ǕDzᙅ‫ݣ‬ȚӼ
ǙȆǟǧƳ
޽ߚࠄ ߒ߾߆޿ ࠈߊߨࠎ߁߃ ‫ޠ‬
‫ ޡ‬ᣂ ߒ޿␠ળ 㧢ᐕ਄‫ࠅࠃޢ‬

TRADUCTION

Combattre avec la Chine et la Russie

Le Japon, au début de Meiji, a imposé un traité inégal à la Corée, et a élargi son influence. Pour cette raison,
il a aggravé son opposition avec la Chine (des Ch’ing) qui avait des intérêts en Corée. En 1894 (année 27 de
Meiji), des troubles se produisirent en Corée et le gouvernement coréen demanda l’aide de la Chine, ce qui
fit que le Japon envoya son armée et que finalement la guerre sino-japonaise éclata. Le Japon, qui sortit
vainqueur de cette guerre, prit une indemnité de guerre et, de plus, s’appropria Taiwan, entre autres, dont
il fit un territoire japonais.

Voyant cela, la Russie qui essayait d’étendre son influence sur le nord-est de la Chine (en Mandchourie),
lança un avertissement au Japon et, invitant la France et l’Allemagne (à le suivre), réclama avec force
qu’une partie des territoires soient rendus à la Chine.

Le Japon n’eut d’autre choix que d’accepter ces exigences, et alors la Russie envoya son armée en
Mandchourie et étendit son influence en Corée également. L’antagonisme entre les deux pays s’aggravant
ainsi, au Japon l’opinion qu’il fallait se battre contre la Russie se fit de plus en plus forte, tandis que les voix
s’opposant à la guerre ne grossissaient pas. En 1904 (année 37 de Meiji), le Japon attaqua l’armée russe de
Mandchourie, et la guerre russo-japonaise éclata. Le Japon, tout en voyant de nombreux soldats mourir au
combat (→ tout en subissant de nombreuses pertes) gagna la guerre et signa un traité de paix avec la
Russie par l’entremise des Etats-Unis. Puis il obtint la moitié sud de Sakhaline et le chemin de fer de
Mandchourie, entre autres, et fit admettre que la Corée soit placée sous influence japonaise.

Mais dans la population qui avait souffert en supportant le coût de cette guerre, il y avait des gens qui
étaient mécontents du contenu du traité et qui en arrivèrent à provoquer des émeutes.

Après la guerre russo-japonaise, le Japon qui parvint à obtenir de taxer librement les marchandises
importées, grâce aux négociations du ministre des Affaires Etrangères KOMURA Jutarô, incita les industries
nationales à se développer largement et augmenta ses exportations vers le continent. En outre, la victoire
japonaise a donné du courage aux pays d’Asie qui souffraient du joug des Européens et des Américains.

Lors des guerres sino-japonaise et russo-japonaise, la Chine et la Corée ont servi de champs de bataille, et
les peuples de ces deux pays ont subi de graves dommages, les personnes étant blessées ou tuées, les
terres étant dévastées etc.

D’après « Nouvelle société » manuel de 6ème année d’école primaire.

48
Réponses à quelques questions
ߦߞߒࠎߖࠎߘ߁ ߦ߶ࠎ ߜࠀ߁ߏߊ ޽޿ߛ ߖࠎߘ߁ ߖࠎߪߞ߯߾ߊ߈ࠀ߁ߓࠀ߁ࠃߨࠎ ޿ߜߨࠎ
1 ᣣᷡᚢ੎ߪᣣᧄߣ ਛ ࿖ ߩ 㑆 ߩᚢ੎ߢ‫ ޔ‬㧝 㧤 㧥 㧠 ᐕ߆ࠄ㧝ᐕߋࠄ
ߟߠ ߖࠎߘ߁ ߍࠎ޿ࠎ ߜࠂ߁ߖࠎ ߥ޿ࠄࠎ ߜࠂ߁ߖࠎ
޿⛯߈߹ߒߚ‫ޕ‬ᚢ੎ߩේ࿃ߦߥߞߚߩߪ ᦺ 㞲 ߦ߅ߎߞߚౝੂߢ‫ ᦺ ޔ‬㞲 ࠍ
ߓ߱ࠎ ߦ߶ࠎ ߚ޿ ߜࠂ߁ߖࠎ ߜࠀ߁ߏߊ ߃ࠎߓࠂ ߽ߣ
⥄ಽߩ߽ߩߦߒࠃ߁ߣߒߡ޿ߚᣣᧄߦኻߒߡ‫ ᦺ ޔ‬㞲 ߇ ਛ ࿖ ߩេഥࠍ᳞߼ߚ
ߦ߶ࠎ ߋࠎߚ޿ ߅ߊ ߖࠎߘ߁ ߪߓ
ࠄ‫ޔ‬ᣣᧄ߇ァ㓌ࠍㅍߞߚߩߢ‫ޔ‬ᚢ੎߇ᆎ߹ߞߚߩߢߔ‫ޕ‬
ߜࠂ߁ߖࠎߪࠎߣ߁ ߜࠀ߁ߏߊ ߈ࠂ߁ߟ߁ ߎߞ߈ࠂ߁ ߦߞߒࠎߖࠎߘ߁
2 ᦺ 㞲 ඨ ፉ ߪࡠࠪࠕߣ߽ ਛ ࿖ ߣ߽ ౒ ㅢ ߩ ࿖ Ⴚ ߇޽ࠅ߹ߒߚ‫ޕ‬ᣣᷡᚢ੎
ߌߞ߆ ߦ߶ࠎ ߖ޿ࠅࠂߊ ߜࠂ߁ߖࠎ ߩ ߎߞ߈ࠂ߁
ߩ⚿ᨐߣߒߡ‫ޔ‬ᣣᧄ߇ ൓ ജ ࠍ ᦺ 㞲 ߹ߢિ߫ߔߣ‫ ߩߣࠕࠪࡠޔ‬࿖ Ⴚ ߇ߢ߈
ߓ߱ࠎ ࠅࠂ߁ߤ ߹ࠎߒࠀ߁ ߶߁ ߩ ߅߽
߹ߒߚߒ‫⥄߽ࠕࠪࡠޔ‬ಽߩ㗔࿯ࠍ ḩ Ꮊ ߩᣇ߳િ߫ߘ߁ߣᕁߞߡ޿ߚߩߢ‫ޔ‬
ߦ߶ࠎ ߚ޿ࠅߟ ߎߞ߈ࠂ߁
ᣣᧄߣኻ┙ߔࠆࠃ߁ߦߥࠅ߹ߒߚ‫ (ޕ‬࿖ Ⴚ : frontière nationale)
ߦ߶ࠎߎߊߺࠎ ߖࠎߘ߁ ߽ߣ ߅
5 ߪߓ߼ߩ߁ߜߪ‫ޔ‬ᣣᧄ࿖᳃ߪࡠࠪࠕߣߩᚢ੎ࠍ᳞߼߹ߒߚ߇‫ߩࠅࠊ⚳ޔ‬
߶߁ ߭ߪࠎ ߦ߶ࠎ ߦߞߒࠎߖࠎߘ߁ ࠅࠂ߁ߤ
ᣇߪᛕ್ߔࠆࠃ߁ߦߥࠅ߹ߒߚ‫ߪࠕࠪࡠޕ‬ᣣᧄ߇ᣣᷡᚢ੎ߢߣߞߡ޿ߚ㗔࿯
޿ߜ߱ ߜࠀ߁ߏߊ ߆߃ ߪߚࠄ ߟ߉ ߋࠎߚ޿ ߹ࠎߒࠀ߁ ߜࠂ߁ߖࠎ
ߩ৻ㇱࠍ ਛ ࿖ ߦ㄰ߔࠃ߁ߦ ௛ ޿ߚߩߦ‫ߩߘޔ‬ᰴߦァ㓌ࠍ ḩ Ꮊ ߽߳‫ ᦺ ޔ‬㞲
߅ߊ ߦ߶ࠎߎߊߺࠎ ߆ࠎ ߅ߎ
߽߳ㅍߞߚߩߢ‫ޔ‬ᣣᧄ࿖᳃ߪߛ߹ߐࠇߚᗵߓ߇ߒߡ‫ߦࠕࠪࡠޔ‬ᔶߞߚߩߢߔ‫ޕ‬
ߖࠎߘ߁ ߥ߇߮ ߅߅ ߦ߶ࠎߓࠎ ߳޿ߒ ߖࠎߒ ߚ޿߳ࠎ ߭ࠃ߁
ߒ߆ߒ‫ޔ‬ᚢ੎߇㐳ᒁ߈ߒߡ‫ޔ‬ᄙߊߩᣣᧄੱߩ౓჻߇ᚢᱫߒߡ‫ޔ‬ᄢᄌߥ⾌↪ߦ
ߦ߶ࠎߎߊߥ޿ ߰߹ࠎ ߚ߆ ߥ߇߮
ߥߞߚߩߢ‫ޔ‬ᣣᧄ࿖ౝߩਇḩ߇㜞߹ࠅ߹ߒߚ‫(ޕ‬㐳ᒁ߈ߔࠆ : trainer en
longueur, durer longtemps)
ߦߜࠈߖࠎߘ߁ ߦ߶ࠎ ࠊࠆ ࠊࠆ
7 ᣣ㔺ᚢ੎ߪᣣᧄߦ޿޿ߎߣ߽‫ޔ‬ᖡ޿ߎߣ߽߽ߚࠄߒߚߩߢߔ‫ޕ‬ᖡ޿ߎߣ
ߖࠎߒߒ߾ ߆ߕ ߅߅ ߖࠎߘ߁ ߭ࠃ߁
ߪᚢᱫ⠪ߩᢙ߇ߣߡ߽ᄢ߈߆ߞߚߎߣߣ‫ߩ޽ޔ‬ᚢ੎ߦ߆߆ߞߚ⾌↪߇ߣߡ߽
ߚ߆ ߦߜࠈߖࠎߘ߁ ޽ߣ ߦ߶ࠎ ߎ߁߉ࠂ߁ ߪߞߡࠎ
㜞߆ߞߚߎߣߢߔ‫ޔ߽ߢޕ‬ᣣ㔺ᚢ੎ߩᓟߦߪ‫ޔ‬ᣣᧄ߇ Ꮏ ᬺ ࠍ⊒ዷߐߖ‫ޔ‬
ߚ޿ࠅߊ ߶߁ ࠁߒࠀߟ ߩ ߦ߶ࠎߌ޿ߑ޿ ࠁ߁ࠅ
ᄢ㒽ߩᣇ߳ャ಴ࠍિ߫ߔߎߣ߇ߢ߈ߚߩߢ‫ޔ‬ᣣᧄ⚻ᷣߦߪ߆ߥࠅ᦭೑ߢߒߚ‫ޕ‬
ߦߜࠈߖࠎߘ߁ ߦ߶ࠎ ߒࠂ߁ࠅ ߣ߁ߥࠎ ߒࠂߎߊ ߅߅ ߈߷߁
8 ߹ߚ‫ޔ‬ᣣ㔺ᚢ੎ߢߩᣣᧄߩൎ೑ߪ᧲ධࠕࠫࠕ⻉࿖ߦߪᄢ߈ߥᏗᦸࠍ߽ߚ
ࠇ߈ߒߓࠂ߁ߪߓ ߭߇ߒ ߊߦ ߖ޿ࠃ߁ ߖࠎߒࠎߎߊ
ࠄߒ߹ߒߚ‫ߪࠇߘޕ‬ᱧผ਄ೋ߼ߡ‫ߩࠕࠫࠕ ᧲ ޔ‬࿖߇⷏ᵗߩ޿ࠊࠁࠆవㅴ࿖
߆ ߖ޿ࠃ߁ ߊߦߋߦ ߒߪ޿ ߊࠆ ߅߅ ߣ߁ߥࠎ ߊߦ
ߦൎߞߚߩߢ‫⷏ޔ‬ᵗߩ࿖‫ߩޘ‬ᡰ㈩ߦ⧰ߒࠎߢ޿ߚᄙߊߩ᧲ධࠕࠫࠕߩ࿖ߦߪ
ߓࠁ߁ ߣ ߽ߤ ߈߷߁ ޽ߚ ߈߷߁ ߖࠎߒࠎߎߊ
⥄↱ࠍขࠅᚯߔᏗᦸࠍਈ߃ߚߩߢߔ‫(ޕ‬Ꮧᦸ : espoir ; వㅴ࿖ : pays
ߣ ߽ߤ
développé ; ขࠅᚯߔ : retrouver, regagner)
߼޿ߓߓߛ޿ ߖ޿ࠃ߁ ߦ߶ࠎ ߪߕ ߶߁ ߊߦ
10 ᣿ᴦᤨઍ߹ߢ‫⷏ޔ‬ᵗߦߣߞߡ‫ޔ‬ᣣᧄߪࠕࠫࠕߩᄖࠇߩᣇߦ޽ࠆ࿖ߢ‫ޔ‬
ߖ߆޿ ߥ߆ ߿ߊࠊࠅ ߊߦ
਎⇇ߩਛߩᓎഀ߇ߥ߆ߞߚߩߢߔ‫ߩ߆߶ߩࠕࠫࠕޔࠈߒ߻ޕ‬࿖ߩࠃ߁ߦ‫ޔ‬
ߒߪ޿ ߊߦ ߦߞߒࠎߖࠎߘ߁ ߦߜࠈߖࠎߘ߁ ߦ߶ࠎ ߒࠂ߁ࠅ
ᡰ㈩ߢ߈ߘ߁ߥ࿖ߢߒߚ‫ޔ߽ߢޕ‬ᣣᷡᚢ੎ߢ߽‫ޔ‬ᣣ㔺ᚢ੎ߢ߽ᣣᧄ߇ൎ೑ࠍ

49
߃ ߖ߆޿ ߊߦߋߦ ߣߊ ߖ޿ࠃ߁ ࠁ߁ࠅࠂߊ ߊߦߋߦ ߘࠎߜࠂ߁
ᓧߚߎߣߦࠃߞߡ‫ޔ‬਎⇇ߩ࿖‫⷏ߦ․ޔޘ‬ᵗߩ ᦭ ജ ߥ࿖‫ ߦޘ‬ዅ ㊀ ߐࠇࠆࠃ߁
߰ߚ ߖࠎߘ߁ ߖ߆޿ ߱ߚ޿ ߣ߁ߓࠂ߁ ޿
ߦߥࠅ߹ߒߚ‫ߩߎޕ‬ੑߟߩᚢ੎ߦࠃߞߡ਎⇇ߩ⥰บߦ ⊓ ႐ ߒߚߣ⸒߃ࠆߢ
ߒࠂ߁‫(ޕ‬ᄖࠇ : extrémité ;⊓႐ߔࠆ : entrer en scène)

50
14. ᐢፉߩฬ߇਎⇇ߦ⍮ࠄࠇߚᣣ
߭ࠈߒ߹ ߥ ߖ ߆ ޿ ߒ ߭

ǺȕǟȆ DzȆǐ ǣǓnj Ǻǰǻǰ ǟ ǡǔǧ


ࡣߦ ǶԞљ ǔʭဠ Ƕ˳Ƶ dzჼ ȑȔȓȐǎdzDzǫǧǶǷƲǩȏǎDZǥǶ ۲
ǩ Ǣ Ǚ Ǻ
ǔؒ‫׻‬Ǔȑ෱ǝȔǧସǯǟǧƳ
ǺȕǟȆǟ ȉ nj Ǡ dzǠȍǎdz ǰǟ ǣțǷǫǼȋǗǷǩǠȍǎǕȍǎ ǵț ǤțǛǗ ǝțǠȍǎ ǰ ǟ
ࡣߦ࠯ Ƿ୉ද Ვ Ვ ࡗ Dž Ე Მ Მ Ნ ࡗ dždzƲϨ‫ ׾‬Ზ Დ Ƕᣪ࠯ ǰǰȊ
ǧț Ǡȏǎ ǰǎǠ ǠțǛǎ Ƿǩ Ȇț ǝț Ǥțdzț ǺȕǟȆ ǘț ǰ
dz᛬ ဋ ǟȆǟǧƳࢿ୛ Ƕ˳Ԃ ǷᲛ ʢ Ზ ҿ˳ ǯǟǧƳǥȔǓȑƲࡣߦ Ƿ᠗ ᣪ
ǔǗǰ ǷǫǮț ǣțǕȍǎǺȋǗdzǠȍǎǝț ǵț ǠțǛǎ dzǠȍǎǜ Ȇțdzț
ǒȐǻ݀ᣪ ǰǟǮǟǨnjdzႏ޼ ǟǮƲ Ე Ნ Ვ Ზ ࡗ Ƕ˳Ԃ Ƿ Ვ Ი ʢ˳
dzǶȄǫǮnjȆǟǧƳ
ǣțǕȍǎǺȋǗǝțǠȍǎ ǵțǨnj ǺȕǟȆǟ ǰDzȒȆǩ ǗȔ ǟ Ȁnjǟ
Ე Ნ Ზ Დ ࡗ̈Ƕࡣߦ࠯ǰǥǶ ᨩ ဘ ǶԸ࠯ǷƲǧǗǝțǶϰ‫ڍ‬ǔnjȓ
ǒǒ Ǔnjǘț ȇDzǰ
‫ڨ‬ǕDz෭᠗Ƕ ี ȚǓǓǐǮnjȆǟǧƳ
ǣțǕȍǎǺȋǗȐțǠȍǎǜ ǵț ǠǮț ǺȕǟȆǟ ǠțǛǎ ȐțǠȍǎ Ȇțdzț Ǜ
Ე Ნ Თ Ი ࡗ Ƕ୛໮ ǯƲࡣߦ࠯ Ƕ˳Ԃ Ƿ Თ Დ ʢ˳ Țែ ǐǮnjȆǟǧƳ
ǰǟ ǝț ǔǬ ǰǎǕȏǎ ȐǛǷȆ ǷǠ Ǩ nj ǰ ǟ
ǛǶࡗǶᲖ ண ǜȕǓȑƲ ௘ ˭ Ʋ೩෤ Țۣ ȉǰǟǮƲ‫ڨ‬ᣪ࠯ ǶȃǰțDZǔ
ǘț Ǘǎǟȍǎ ǎ ǺȕǟȆǟ njǩDZ Ǘǎǟȍǎ
ȡɠɩȪ᠗Ƕ ᆷ ᚇ ȚӼǙǮnjȆǟǧǔƲࡣߦ࠯dzǷʟ࡯Ȋ ᆷ ᚇ ǔNJȒȆǣ
Ǘǎǟȍǎ ǎ ǒ Ǔ Ǡ ǥDz Ǻ Ǻȕ
țǯǟǧƳǥȔǯȊ ᆷ ᚇ ȚӼ ǙǧǰǕdzៀǕȓໜ˘ dzΠ ǐǮƲໜǔࡣ ǔȑ
njǐ Ǜȗ NJ ǩ ǬǗ
DznjȐǎdzƲ‫ݦ‬Ț‫ڀ‬ǟǮᆷǕؒǔ̳ȑȔȆǟǧƳ
ǧǙǎǩ njǐ Ǻǰ ǣțǕȍǎǺȋǗȐțǠȍǎǜǵț Ƿȓ DzǓǗ
ᇪϷǝțǶ‫ݦ‬ȊǥǶʟǬǯǟǧƳ Ე Ნ Თ Ი ࡗǶ୐ǜȕdzƲʵҺdzNJ
njǐ Ǜȗ ǡ ǓǦǗ Ȇǩ ǡǛ ǒǓ Ȉ ǥǓnj
ǫǧ‫ݦ‬ǔ‫ڀ‬ǝȔƲ̪țǯnjǧ‫ݦ‬ରǷƲဘȚ‫ޚ‬ǟǷǢȔǧʯǶԢǛǎdz၁᧎ǟ
ǩȍǎǔǗnjǩǵțǣnj ȌǡǺǛ Ȇǩ ǩȍǎǟț ǨnjnjǩǩȍǎǔǫǛǎ
ȆǟǧƳʵ ݀ ʟ ࡗ ဋ Ƕࡵࣇ ǝțǷƲǥǛǓȑဘ Ƕ ʵ ࣴ Ƕ ᇽ ʟ ʵ ݀ ఞ dzƲ
ǰǎ NJnjǒnjǸǟ ǩǓ Ǡ Ȉ ǟ ȏ ǓȐ
ǒཇǝțǷჀဋ೶ǶᡣǗǶ˘Ґ৯dzƲᢋǫǮnjȆǟǧƳ
ǨnjnjǩǩȍǎǔǫǛǎ njǩǵțǣnj ǝ ț ǻ ȋ Ǘ dzț ǕȏǎǟǬ ǡǗ
ᇽ ʟ ʵ ݀ ఞ dzǷʟࡗဋǔᲖᲓᲓ˳ǘȑnjnjȆǟǧǔƲ ଀ ‫ ݞ‬ǔ‫ޚ‬DzǗǮƲ
Ǥțnjț DZǎǠ ȁțǕȏǎ ǺȋǗǜǠȍǎ dzț
Ϩզ ǔԝ୛ dz Ҋ ࢵ ǡȓǛǰǷǯǕȆǣțǯǟǧƳǨǓȑƲ Ე Ი Დ ˳ ǔ
ǜǤțǩȍǎ ǕȏǎǟǬ ȁțǕȏǎ NJnjǨ ǺȋǗǜǠȍǎ dzț ǔǫǛǎ ǥǰ ǯ
Ӄљʵ dz ଀ ‫ ݞ‬ǯ Ҋ ࢵ ǟǮnjȓ ᧒ ƲȃǓǶ Ე Ი Დ ˳ Ƿ݀ఞ Ƕ‫ ڠ‬Ȁе ǮƲ
ǥǓnj ǮǬǨ Ǜȗ njǐ ߆ ߚ ߠ ǮǬǨ
၁᧎Ƕ৶̜njȌƲ‫ڀ‬ǝȔǧ‫ݦ‬ǶǔȔǕȚཐ̃Ǚȓ৶̜njȚǟǮnjȆǟǧƳǥ
ǜ ǜ ȌǗȗȒ Ǜǎǧnj
ǟǮƲӃࣞǷ࣑ѨȚ˨̈ǟȆǟǧƳ
ǣțǕȍǎǺȋǗȐțǠȍǎǜ ǵțǷǩǔǬȈnj Ǔ ǚǬȐǎǻ NJǝ Ƿǩ Ǡ Ǡȍǎǜǽț ǬȐ
Ე Ნ Თ Ი ࡗᲛணᲙସƲணஐସǶ஭ƲᲛ୛ᲔᲘлdzƲɓȪɂǰƲࢵǗ
ǺǓȒ ǡǛ NJǰ ǒǰ
ȆǾǟnj ϛ ǔǟǧ‫ ޚ‬ǟࣞ dzƲɈɷɲǰnjǎȊǶǡǜnj᪦ ǔǺǻnjǮƲǕǶ
ǘȊ Ǘǎǩȍǎ njǩ Ȇț dz ǣț ǧǓ NJ
Ǜᩏǔ ᆷ ʵ ȚᲔ ʢ Ვ ҿ ɠɷɇɪǶ᭜ ǝȆǯʥǔȒȆǟǧƳǛȔǔƲȡɠɩ
Ǡț Dz ǚțǟǸǗǨț ǸǗǨț ǩǔ
Ȫ˳ǔƽɩɇɪɛɷȣƾǰԞǭǙǧӤܲ༻ࢸǯǟǧƳǛȔǷȃǓǶ༻ࢸǰ᢯
Ǡȉț Ǭ ǸǗǷǬ Ǘǎǩȍǎ ǜ Ǻ ȋ Ǘ
ǫǮƲؒ᩺ dzზ njǧǰǕdz༻ႏ ǡȓǶǯǷDzǗǮƲ ᆷ ʵ ᲘᲓᲓ ɠɷɇɪǶ
ǧǓ Ƿǚ ǺǓȒ ǝțǠȍǎ Ȇ ț DZ ǵǬ ǟȏǎ ǸǗǷǬ
᭜ ǝǯƲຫ ǟnj ϛ ǰ Ზ Დ ʢ࡯ Ƕ༠ Ț ဋ ǠǮ༻ႏ ǡȓǶǯǡƳȆǢɓȪƲ

51
Dz ǺȕǟȆǟȇț ǸǗǨț Ȑ
ǥǟǮɈ`―ɲǰᯠȓǶǯƲࡣߦ࠯൹ǷǛǶ༻ࢸȚƽɓȪɈɲƾǰՆǻȆǟǧ
ǰǕ ǸǗǨț ȗ
ǔƲǥǶ୛dzǷƲǛȔǔDZțDz༻ࢸǯNJȓǶǓƲȆǫǧǗлǓȒȆǣțǯǟ
ǧƳ
ǚțǸǗ ǰ ǎ Ǔ ǟ ǩȍǎǟțǾ ɅȢ Ǡ ǔ ǧ NJnjǒnjǸǟ
Ӥ༻ ਒ʦ Ƕ Ⱦ ɷ ȱ ɂ ɇ Ƿ Ʋ ࠯ Ƕ ʵࣴᣦ dz NJ ȓ Ჷ ܶ‫ ب‬Ƕ Ⴠဋ೶ ǯ ǟ ǧ Ƴ
ǟȏǎǔǫǛǎ ǩǓ ǺȕǟȆǟ ǛȌȆ ǓǛ ȀnjȌ Ǻȕ
‫ ݀ ޙ‬ఞ ǷǥǶǡǘᡣ ǗdzNJȒȆǟǧƳࡣߦ࠯ Ƿ‫ ߇ޙ‬dz‫ ׺‬ȆȔǧࡖᤧ dzࡣ ǔ
ǸǗǽǎ ǰ ǒțDZ ǝț Ǥ ț DZ NJ ǸǗǟțǩ
ǫǮnjǧǶǯƲ༻᫜ȚാȉȓȊǶȊDzǗƲะ࡯ǔᲖҿ࡯Ȇǯʥǔǫǧ༻ࣴؒ
ǷțǙnj dz ǣț ǕȏȒ Ȇǩ ǓțǤț Ȋ Dz
ǓȑӅࣘᲕҿɠɷɇɪǶ្ᩉȆǯƲဘǷ‫ݐ‬Ϩdz༣ǐǮƲ໿ǗDzǫǮǟȆnjȆ
ǟǧƳ
Ǻ ȌǡǺǛ ǻȏǎǕ ǔǫǛǎ Ȍǡ
ǥǶସƲࡵࣇǝțǷၕർǶǧȉdz݀ఞȚ̙țǯnjȆǟǧƳǒཇǝțȊǥǶ
Ǻ ǒǥǸț Ǘ Ǡ ǟȍǫǕț ǚțǸǗǰǎǓ Ƿǩ Ǡ Ǡȍǎǜ ǽț njǐ ǯ Ȇ
ସ Ƿᢢေ ǯƲᲜ ୛ е җ ǯǟǧƳӤ༻਒ʦ ǶᲛ ୛ ᲔᲘ л Ƿ‫ ݦ‬Țе Ǯ᧒ ȊDznj
ȌȆ Ǔǚ ȆȊ ǧǡ Ǡ Ȉ ǟ ȏ njȆ
ǰǕǨǫǧǶǯƲ߇Ƕᨏdz‫ݍ‬ȑȔǮѻǓȒȆǟǧƳǒཇǝțǶ˘Ґ৯ǷƲ˺
ǚțǸǗ ǧǮȊǶ DzǓ ǸǗǟțǩ
ƽӤ༻ ɈɷɟƾǰDzǫǮnjȓ࢕ཞ Ƕʵ dzNJȒƲȆǝdz༻ࣴؒ ǯǟǧǓȑƲ
ǣnjǦțǟȋ ǺǰȒ
ဋܷ᎘Ƿʟ˳ȊnjȆǣțǯǟǧƳ
ǡǎǠǬǜ ȌǡǺǛ njǫǟȏ ǣnjǦțȃǎǛǗ ǨnjnjǩǩȍǎǔǫǛǎ
ଇସࣞ Ʋࡵࣇ ǝțǔǒཇǝțǰʟዸ dzƲဋّܷԹ Ƕǧȉdzᇽ ʟ ʵ݀ ఞ Ȇ
nj ǔǫǛǎ ǷǓnj Ȇǩ NJȓ ǰǒ ȌȆ
ǯᘤǫǮȇȓǰƲ݀ఞǷᄎ‫ڀ‬ǝȔǮnjȆǟǧƳȆǧဘȚൂǗǰᢶǗǶ߇Ȇǯ
ȇ Ǖȇȏǎ Ǔț ǷDz ǧǮȊǶ Dz
ǔᚒǐǧǶǔ‫ۖڵ‬DzॽǠǨǫǧƲǰᛟǟǮǗȔȆǟǧƳNJȑȎȓ࢕ཞǔ໿Ǘ
ȆǩǤțǧnj Ǻȕ ǡDzǸǛ ǚțǟǝǸǗ Ǔ ǰǒ
DzȒƲဘϨ̭ǔࡣnjᄄርǶȐǎDzӤۣᄄ๾dz‫ڛ‬ȗǫǮǟȆǫǮnjǧǶǯƲᢶ
ǙǟǕ ȇ
ǗǶ୮ᑲȆǯᚒǐǧǶǯǡƳ
ǨnjnjǩǩȍǎǔǫǛǎ njǩǵțǣnj ǥǰ ǓǬDZǎ Ǜ ȇDznjǫǟȍț
ᇽ ʟ ʵ ݀ ఞ ǶʟࡗဋǶǎǩƲ‫ڠ‬ǯොҍǟǮnjǧܲDZȊǧǩǷƲ႗ʟ ც Ƕ
ǔǫǛǎ ȁțǕȏǎ Ǜ Ǜȗ ǧǮȊǶ
ǎǩdz൉dzȆǟǧƳ݀ఞ ǯ Ҋ ࢵ ǟǮnjǧܲ ǶȃǰțDZǷƲ‫ ڀ‬Ȕǧ࢕ཞ Ƕ
ǟǧǠ Ǯ ǣnjǦțǟȋ dzǠȍǎdzțNJȆ
ʦଋǕdzDzǫǧȒǟǮ൉dzȆǟǧƳဋܷ᎘ǷȗǢǓᲕᲓ˳̰ȒǯǟǧǔƲǥ
ȌǡǺǛ ǻȏǎǕ ǔǫǛǎ Ȍǡ ǧǡ
ǶȃǰțDZǷƲࡵࣇǝțǶȐǎdzƲၕർǯ݀ఞȚ̙țǯnjǮѻǓǫǧǶǨǥ
ǎǯǡƳ
ǣțǕȍǎǺȋǗȐțǠȍǎǜ ǵțǷǩǔǬȈnj Ǔ ǷǩȆțdzț ǟȄǎ ǡǎǠǬ
Ე Ნ Თ Ი ࡗᲛணᲙସdzᲛʢ˳ǔ൉˦ǟȆǟǧƳǥȔǓȑଇସǶǎǩ
ǡǎȆțdzț ǟ DZǎǵț Ǡȍǎdz ǔǬ ǟȄǎǟȋǡǎ ǠȍǎȐț Ȇțdzț
dzȆǧଇʢ˳ ǔ൉ dzƲԝࡗ ᲔᲕ ண ȆǯǶ൉˦᎘ଇ ǷƲ Ე Თ ʢ˳ dzǶȄȒȆ
Ǡ ȍ ǎ ǵțNJȆ NJnjǨ ȃǎǟȋǣț NJ ǒǒ
ǟ ǧ Ƴ ǥ ǟ Ǯ Ʋ Ǭ ǭ Ǘ ᲔᲓ ࡗ̰ Ȓ Ƕ ᧒ dz Ʋ ૵‫ޏ‬ዻ Ț ෬ ǻ ǧ ‫ ڣ‬Ǘ Ƕ ˳ ǔ
ǷǫǙǬǻȏǎ ǜǎǙnj dzǠȍǎȐț ȆțdzțnjǠȏǎ Dz ǡnj Ǯnj
႒ ᘠ ၕ DzDZdzDzǫǮƲԙᚳ Ვ Თ ʢ˳̊ʥ ǔ˦ ǗDzǫǧǰ੾ ‫ ݗ‬ǝȔǮnjȆ
ǺǺȕǟȆ Ǻǰ Dzǔ NJnjǨ ǝȁǬ ǎ ǚțǕ
ǡƳǥǶସࡣߦ dznjǧ˳ ǧǩǷƲᧇ nj ᧒ ƲǺDZnjࠣц ȚӼ ǙȆǟǧƳϕർ
ȇ ǰǬǤțǧǒ ǟ ǒǒ Ǡȏǣnj Ǖ Ǚ nj Ǡ ǎ
dzᚒǐǮȊƲᆺ༁͵ȔǮ൉ǴǛǰǔ‫ڣ‬njǰǓƲ‫ۊ‬खǷ‫ࣆڵ‬ϠȚဌȈǨȕǎǰ
nj
ᚰȗȔǧǶǯǡƳ

52
Ǘǝ Ƿ ǰǛȕ ǣnjǓǬ
Ȋǎᒻ ǝǐȊဋǐDznjǨȕǎƲȊǎNJțDz ৯ ǯǷဋො ǯǕDznjǨȕǎǰ
ǒȊ ǺȕǟȆ Ǭǖ Ƿȓ ȇDZȒ ǡǛ ȊDZ Ǻǰ
ऑȗȔǮnjǧࡣߦ dzȊƲനǶ୐ Ǔȑ ዷ ǔ‫ ޚ‬ǟǢǬ৭ǫǮǕȆǟǧƳ˳ ǻǰ
ȊDZ ǟȇț Ǡ ȍ ǎ ǵțǓț ǣnjǓǬ
Ȋ৭ ǫǮǕȆǟǧƳ࠯൹ ǧǩǷᲔᲓ ࡗ᧒ ǘȑnjɏɨɂȮǯဋො ǟDzǔȑƲ
ǰǟǙnjǓǗ Ȋǰ ǡ Ǹ njǕǒ Ȉ NJǧȑ Ȇǩ ǚțǨnjǮǕ Ȇǩ
ᣪ࠯ᚳမdz‫ف‬ǭnjǮƲኮ୰ȑǟnj ҕ njǯƲ໿ǓȑƲ ତ ǟnjဘƲ࿁̈႖Dzဘ
ǬǗ njȆ ǛǛȕ NJǧǧ Ǔț ǡ Ǹ
Ț̳ȒNJǚȆǟǧƳǥǟǮƲ˺ǯǷƲ ࣴ Ƕ ะ ǓǝǔॽǠȑȔȓኮ୰ȑǟnj
ǣnjǕ Ȇǩ
ᲕᲔʭኝǶဘdzDzǫǮnjȆǡƳ

(d’après le témoignage de M. Yasuhiko TAKEUCHI)

TRADUCTION

Le jour où le nom de Hiroshima a été connu du monde

Le jour où le nom de Hiroshima est devenu connu du monde est précisément celui où la ville a été rayée de
la carte.

La ville de Hiroshima est née en l’an 22 de Meiji (1889) en même temps que 30 grandes villes du pays. La
population de l’époque était de 83 000 habitants. Après cela la ville s’est progressivement développée en
tant que ville militaire et ville universitaire, et la population atteint 250 000 habitants en 1923.

Le Hiroshima des années 30, ainsi que la ville voisine de Kure, étaient le support d’un grand port de la
marine de guerre où se trouvaient de nombreux soldats.

En 1945, la population de la ville de Hiroshima dépassait les 400 000 habitants.

Cette année-là, à partir des environs du mois de mars, presque toutes les grandes villes, à commencer par
Tôkyô et Yokohama, subirent les attaques aériennes de l’armée américaine, mais à Hiroshima il n’y eut pas
de bombardement, pas même une fois. Malgré cela, en prévision des incendies qui se produiraient en cas
de bombardement, on détruisait des maisons afin de construire des terrains vagues pour que le feu ne se
propage pas.

La maison des Takeuchi était l’une d’elles. Vers le printemps 1945, la maison qui se trouvait dans
l’arrondissement de Naka-ku (au centre) a été détruite, et la famille qui habitait là a évacué de l’autre côté
d’une colline un peu éloignée de la ville. Yasuhiko qui était en 1ère année de collège faisait de là le chemin
pour aller au « Collège n°1 » qui était au centre-ville, et son père de même allait à son bureau situé à
proximité du pont Aioi.

Au « Collège n°1 », il y avait environ 300 élèves de 1ère année, mais comme les salles de classe étaient
insuffisantes, tous ne pouvaient pas suivre les cours en même temps. Donc, pendant que 150 enfants
étudiaient le matin dans les salles, les 150 autres sortaient de l’école et donnaient un coup de main pour les
évacuations, ou aidaient à déblayer les décombres des maisons détruites. Puis, l’après-midi ils inversaient
les rôles.

Le 6 août 1945, le lundi matin à 8h15, après qu’une lumière aveuglante eut lancé un éclair, un gros bruit
résonna, bang !, et un nuage en forme de champignon s’éleva dans le ciel jusqu’à 12 000 m d’altitude.
C’était ça, la bombe atomique que les Américains avaient baptisée « Little boy ». A la différence des autres
bombes, celle-là n’explose pas en touchant le sol, mais elle explose dans le ciel à 500 m d’altitude en
donnant naissance à une lumière violente et à une chaleur de 300 000°C. Comme il y a d’abord l’éclair

53
(PIKA), puis le grondement (DON), les habitants de Hiroshima ont nommé cette bombe « PIKA-DON », mais
à ce moment-là ils ne savaient absolument pas quel type de bombe c’était.

La cible du largage de la bombe était le pont Aioi, en forme de T, situé au centre de la ville. Il y avait une
école primaire tout près. Comme la ville de Hiroshima s’étendait sur une plaine entourée de petites
montagnes, il n’y avait rien pour arrêter le souffle de l’explosion et dans un rayon de 2000 m à partir de
l’épicentre où la température est montée jusqu’à 3000 °C, la ville a complètement brûlé, et a disparu.

Ce jour-là, Yasuhiko manquait l’école pour cause de maladie. Ce jour-là son père aussi commençait plus
tard le travail et il devait y être à 9 heures. A 8h15, heure du largage de la bombe, il avait quitté la maison
depuis peu, et il a été protégé par l’ombre de la montagne, ce qui l’a sauvé. Le bureau du père se trouvait
dans le bâtiment qui est devenu maintenant le « dôme atomique », et comme c’était précisément
l’épicentre de l’explosion, il n’y a as eu un seul survivant.

Plusieurs jours plus tard, il est allé au « Collège n°1 » en compagnie de son père pour faire sa déclaration de
survie, mais l’école avait été détruite. Il a bien voulu nous raconter qu’ensuite, en marchant dans la ville
c’était un sentiment étrange que de voir jusqu’aux montagnes au loin. C’est que, du fait que toutes sortes
de bâtiments avaient disparu et que la ville en entier était transformée en un désert primitif qui ressemblait
à un vaste bac à sable, on pouvait voir le paysage jusque dans le lointain.

Parmi les élèves de 1ère année du « Collège n°1 », les enfants qui s’activaient dehors, tous, sont morts en
une fraction de seconde. Presque tous les enfants qui étudiaient à l’école sont morts écrasés par les
bâtiments effondrés. Il n’y eut qu’à peine 20 survivants, et presque tous ceux-là, comme Yasuhiko ont été
sauvés car ils manquaient l’école pour cause de maladie.

Le 6 août 1945, 80 000 personnes sont décédées. Puis dans les quelques jours qui ont suivi, encore
plusieurs dizaines de milliers sont mortes, et le nombre de morts jusqu’en décembre de cette année-là a
atteint 140 000. Ensuite, pendant les quelques 10 ans qui suivi, de nombreuses personnes qui avaient été
irradiées ont développé des leucémies entre autres, et on suppose que plus de 240 000 personnes ont
trouvé la mort au total. Les gens qui étaient à Hiroshima ce jour-là, pendant longtemps, ont subi une
terrible discrimination. On disait que même s’ils avaient l’air bien portant, il était fréquent qu’ils tombent
brutalement malades et meurent, ou bien que les femmes risquaient de mettre au monde des enfants
anormaux.

« L’herbe ne poussera plus », « il ne sera plus possible de vivre dans un endroit pareil », pensait-on de
Hiroshima, et pourtant, dès le printemps suivant la verdure est petit à petit revenue. Les gens aussi sont
revenus. Les citoyens de Hiroshima, tout en vivant dans des baraquements pendant près de 10 ans, avec
une magnifique énergie, ont bâti une nouvelle ville, en s’appuyant sur un plan d’urbanisme, une ville
moderne. Et maintenant, c’est devenu une splendide ville du 21ème siècle où on ressent la chaleur humaine.

Réponses à quelques questions


ߖࠎ߈ࠀ߁߭߾ߊࠃࠎߓࠀ߁ߏߨࠎ ߭ࠈߒ߹ ߹ߜ ߓࠎߎ߁ࠃࠎߓࠀ߁߹ࠎߦࠎ ߹ߜ ߋࠎߣ
1et 2 㧝 㧥 㧠 㧡 ᐕߩᐢፉߩ↸ߪੱญ 㧠 㧜 ਁੱߩ↸ߢ‫ޔ‬ァㇺߢ߽޽ࠅ
߇ߊߣ ߣߥࠅ߹ߜ ߊࠇߒ ߆޿ߋࠎ ߛ޿ߓ ߺߥߣ
߹ߒߚߒ‫ޔ‬ቇㇺߢ߽޽ࠅ߹ߒߚ‫ ޕ‬㓞 ↸ ߩ๓Ꮢߪᶏァߩᄢ੐ߥ ᷼ ߢߒߚ‫ޕ‬
ߦ߶ࠎ ߣ ߒ ߜ߇ ߡࠎ ߋࠎ ߊ߁ߒࠀ߁ ߁
ᣣᧄߩ߶߆ߩㇺᏒߣ㆑ߞߡ޿ߚὐߪࠕࡔ࡝ࠞァߩ ⓨ ⷅ ࠍฃߌߡ޿ߥ߆ߞߚ
ߎߣߢߔ‫ޕ‬
߭ࠈߒ߹ ߣ߁߆ ߍࠎߒ߫ߊߛࠎ ߥ ߰ߚ ߓࠎ
6 ᐢፉߦᛩਅߐࠇߚේሶ῜ᒢߪ޽ߛฬ߇ੑߟ޽ࠅ߹ߔ‫ࠇߘߪੱࠞ࡝ࡔࠕޕ‬
ߥ ߭ࠈߒ߹ߒߺࠎ ߭߆ࠅ ߅ߣ
ࠍ‫ߣޠࠗ࡯ࡏ࡞࠻࠶࡝ޟ‬ฬߠߌߡ‫ޔ‬ᐢፉᏒ᳃ߪ‫ ޿ߒ߱߹ޔ‬శ ߣ߭ߤ޿㖸ߩ
ࠃ ߥ
ߚ߼‫ߣޠࡦ࠼ࠞࡇޟࠍࠇߘޔ‬๭߮߹ߒߚ‫ߛ޽(ޕ‬ฬ : surnom)

54
߹ߜ ߭ࠈ ߔߥ߫ߎ ߚߡ߽ߩ ߣ߅ ߺ
8 ‫߇↸ޟ‬ᐢ޿⍾▫ߩࠃ߁‫ޔߪߣߎߚߞߛޠ‬ᑪ‛߇ߥߊߥߞߡ‫ޔ‬㆙ߊ߹ߢ⷗
߼ ߛ ߔߎ ߚ߆ ߿ߔ߭ߎ ߣ߁ߓ
ߡ߽‫ߟ┙⋡ޔ‬ዋߒߢ߽㜞޿߽ߩ߇ߥ߆ߞߚߣ޿߁ߎߣߢߔ‫ޕ‬ᐽᒾߐࠎߪᒰᤨ
ߓࠀ߁ߦߐ޿ ߒࠂ߁߇ߞߎ߁ ޽޿ߛ ޽ߘ ߔߥ߫ߎ ߺߝ߆ ߹ߜ
㧝㧞ᱦߛߞߚߩߢ‫ޔ‬ዊ ቇ ᩞ ߩ 㑆 ߦㆆࠎߢ޿ߚ⍾▫߇りㄭߥ߽ߩߢ‫ࠃ߇↸ޔ‬
ߦ ࠃ߁ߔ ޿ ߆ߚ
ߊૃߚ᭽ሶߛߞߚߣߎࠈ߆ࠄ‫޿⸒߁޿߁ߘޔ‬ᣇࠍߒߡ޿߹ߔ‫(ޕ‬りㄭ :
familier)
ߍࠎߒ߫ߊߛࠎ ޽ߣ ߭ࠈߒ߹ߒ ߐ߫ߊ ߔ ޿߃
9 ේሶ῜ᒢߩᓟߩᐢፉᏒ߇⍾Ṽߩࠃ߁ߢߒߚ‫ޕ‬૑߻ኅ߽޽ࠅ߹ߖࠎߢߒߚ
߮ࠂ߁޿ࠎ ߇ߞߎ߁ ߻ ߖ߆޿ ߭ࠈߒ߹ߒߺࠎ
ߒ‫ ∛ ޔ‬㒮 ߿ቇᩞߥߤ߇ߥߊߥߞߡ‫ޔ‬ήߩ਎⇇ߢߒߚ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬ᐢፉᏒ᳃ߩ
ߦߜߓࠂ߁ߖ޿߆ߟ ߚ޿߳ࠎ ߦ߶ࠎߓࠎ
ᣣ Ᏹ ↢ ᵴ ߪᄢᄌߢߒߚ‫ߩ߆߶ޔߡߊߥߪߢߌߛࠇߘޔߒ߆ߒޕ‬ᣣᧄੱ߆ࠄ
ߐߴߟ ߼ ߺ ߶߁ߒ߾ߖࠎ ޽ ߭ߣ߮ߣ ߈ࠀ߁ ߮ࠂ߁߈
Ꮕ೎ߐࠇ߹ߒߚ‫޿ߥ߃⷗ߢ⋡ߪࠇߘޕ‬᡼኿✢ࠍᶎ߮ߚੱ‫ ߇ޘ‬ᕆ ߦ∛᳇ߦߥ
ߒ ߭ߣ ߟߚ ߮ࠂ߁߈ ߒࠎ߬޿
ߞߡᱫߧߎߣ߇ࠃߊ޽ߞߚ߆ࠄ‫ߦੱߩ߆߶ޔ‬વࠊࠆ∛᳇ߣ޿߁ᔃ㈩߇޽ߞߚ
ߩߢߔ‫(ޕ‬ᕆߦ : brusquement, brutalement)

55
15. ᐔ๺࡮ੱᮭ࡮ᙗᴺ
߳ ޿ ࠊ ߓࠎߌࠎ ߌࠎ߸߁

߳޿ࠊ
ᐔ๺ࠍߜ߆߁
ǨnjdzǠǣǓnjǧnjǣț dzȃț ǟțȒȋǗ njȆ ǩȍǎǜǗ
ᇽ˙നʭဠ‫ڨ‬৤ ǯǶସவ dzȐȓȡȷȡ ͑ ိ ǷƲ˺ ǯȊ ʵ ‫ ׾‬DzDZȡȷȡ
ǟȏǛǗ Ǻǰǻǰ ǽǓ ǶǛ dz ȃ ț ǘț ǟ ǎ
᜘‫ ׾‬Ƕ˳Ƶ dzด njǕǢNJǰȚ൑ ǟǮnjȆǡƳସவ ᠗ ǶǞțǛǗDz̀৹ ǩǶ
Ȑǎǡ ǷǗǾǬǓț ǮțǠ Ǘdz Ȏȓ
೉ܲȚƲӍཞᬄdz޼ᅇǟǮnjȓ‫׾‬ȊNJȒȆǡƳǥǛdzǷƽᛃǥǎƲǟǓǟƲ
ǛǰǸ ǩȍǎǜǗ Ƿnjǣț
ȗǡȔȆnjƾǰnjǎᚰᔄ ǔǥǐȑȔǮnjȆǡƳȆǧƲ ʵ ‫ ׾‬dzǷƲ૾৤ Ƕǰ
Ǜ Ǡ dzȃțǠț Ǻǰ DzǓ dzȃț
ǕdzƲܾϠǰDzǫǧସவ˳ǔǧǗǝțnjȆǡƳǛǶ˳ǧǩǶʵdzǷƲସவdz
Ǔǐ ǣnjǓǬ ǬȐ ǶǦ Ǻǰ ǒǒǤnj
࠿ǫǮဋොǟǧnjǰࢵǗ஬țǯnjȓ˳ǔ‫ڨ‬ҕnjȆǡƳ
dzȃțǛǗǙțȅǎ ǤțǾț Ȁnjȗ Ǔ
ସவ‫׾‬সරǶљଐdzƲࡖՌȀǶǩǓnjǔǷǫǕȒǰ஛ǓȔǮnjȆǡƳǥȔ
ǣțǥǎ Ƿțǣnj dz DZ ǣțǥǎ ǛǗȇț ǙǬnj ǟȉ
ǷƲ৤˖ȚӸჃǟƲ˙࡯ǰ৤˖ȚǟDznjǰnjǎ‫׾‬൹ǶඖॹȚᅇǟǧȊǶǯǡƳ
ǣnjǟț Ǩnj Ǖȍǎ Ǡȏǎ ǔnjǛǗ NJȑǥ ǾȒȏǗ
ǥǟǮƲǛǶኆᅘdzȊǰǭnjǮƲᇽ Ნ ௏ ǯǷƲ‫ ׾ڠ‬ǰǶ ˖ njǜǰȚുѷ
ǓnjǙǬ ȒǗǓnjǗǎǘț ǧ ǣțȒȏǗ Ȋ ǝǨ
ǯᚫඖ ǟDznjƲǥǶǧȉdzƲᨕ෭ᆷ᠗ ǥǶ́ Ƕ ৤ ѷ Ț੅ ǧDznjƲǰ‫ ݗ‬ȉǮ
ǣțȒȏǗ Ȋ ǝǨ Ǚțȅǎ ǣǓnj dzȃț
njȆǡƳ ৤ ѷ Ț੅ǧDznjǛǰȚ‫ݗ‬ȉǧসරǷƲʭဠǯȊସவǨǙǯǡƳ
Ǚțȅǎ Ȁnjȗǟȍǖ ǣnjǟț ǠǬǚț
সරǶࡖՌʻ፴ǶኆᅘȚDZǶȐǎdz‫ݛ‬࿁ǟǮnjǗǓdzǬnjǮƲǝȆǞȆDz
DZȒȏǗ ǒǛDz ǛǫǓnj ǣnjǽ ǚțǟǸǗǨț Ǻǔnj Ǘ Ǔǐ
Ѽѷ ǔ ᘤ ȗȔǮnjȆǡƳ‫ ̚׾‬ǰ૶࡭ ǷƲӤܲ༻ࢸ Ƕᙅ‫ ݣ‬Țǽǧǧǻጶ Ȓᡤ
ǓǗȀnjǕ Ȋ ǬǗ Ȋ Ǜ
ǝ Dz nj ǧ ȉ dz Ʋ ƽ థϰ‫ ג‬Ț ੅ ǧ Dz nj Ʋ ̳ ȑ Dz nj Ʋ ੅ ǩ ᡛ Ȇ ǣ Dz nj ƾ
ǺǓǗǝțǚțǥǗ Ǘdz Ǖ
(᩶థʤӤѕ)ǛǰȚƲ‫׾‬ǰǟǮඖȉǮnjȆǡƳ
ǣǓnj ǓǗȀnjǕ ǵǔ ȊțǨnj
ǛȔǷƲʭဠǓȑథϰ‫ג‬ȚDzǗǡǛǰȚ᫑ǫǮǎǫǧǐǧȊǶǯǡƳ։᫋
ǒ Ǘdz Ǘdz NJnjǨ ǭȐ DzțDZ ǷDz NJ ǡǡ
ǔៀǛǫǧǰǕdzǷƲ‫ ׾‬ǰ‫ ׾‬ǰǶ ᧒ ǯƲǵǸȒࢵ Ǘ̮࡯ ǯȊᛟ ǟԙ njȚᢗ
ǧnjǣǬ
ȉǮnjǗǛǰǔ‫ڨ‬мǯǡƳ

߭ߣࠅ߭ߣࠅ ߓࠎߌࠎ ߚ޿ߖߟ ߖ޿ߓ


৻ੱ৻ੱߩੱᮭࠍᄢಾߦߔࠆ᡽ᴦ
ǣnjǠ ǒǒ ȌǗȗȒ Ǻǰ Ǚțȅǎ ȃǟȏǎ ǠțǙț ǥțǩȏǎ
૶ද Ƕ‫ ڨ‬ǕDz࣑Ѩ Ƕʟ ǬǷƲসර ǔ͠ᨧ ǡȓȐǎdzƲ˳೨ ǔ ‫ ޕ‬ᤦ ǝȔȓ
ǟȋǓnj
ᅉ̚ȚǬǗȓǛǰǯǡƳ
njȆ dzǩǠȏǎ ǣnjǓǬ ǙǫǛț ǟȍǎǟȏǗ ǝȁǬ ǠțǙț ǒǓ
ǟǓǟƲ˺ DzǒƲ ସ ࡃ ဋො Ȍዅ‫ ܇‬Ʋ ‫ ޤ‬Ꮋ DzDZǯࠣц ǝȔƲ˳೨ ǔ͑ ǝ
ǠǠǬ
ȔǮnjȓ˘‫ݛ‬ǔNJȒȆǡƳ
ȇțǦǗ dzȃț ǡ ǔnjǛǗǠț ǰǗ ǞnjdzǩǓțǛǗ ǩȏǎǣțǠț ǧnj
ȆǧƲȡȣɋ൹ର ȌƲସவ dz̪ Ȉ‫ ˳׾ڠ‬Ʋཡ dzؐସ᪡‫ ׾‬ɶ ஭ ᮚ ˳ dz‫ ދ‬ǡ
ǝȁǬ ȀțǙț ǓǢǒǒ ǟȏǎǔnj Ǻǰ ǧnj ǝȁǬ ǟȏǗǸ ǟȋǓnj
ȓࠣц Ȍ΍ᚒ Ȋଇ‫ ڣ‬ǗNJȒȆǡƳ ᨧ ‫ ݣ‬ǶNJȓ˳ dz‫ ދ‬ǡȓࠣц ƲᎻْ Ȍᅉ̚
Ǡȏǣnj ǧnj ǝȁǬ
ǯǶ‫ۊ‬खdz‫ދ‬ǡȓࠣцȊNJȒȆǡƳ
56
Ǚțȅǎ ǠțǙțǥțǩȏǎ ǠǬǚț ǺǰȒǺǰȒ ǧǔ ǠțǙț
সර Ƕ ˳ ೨ ‫ ޕ‬ᤦ Ț‫ݛ‬࿁ ǡȓdzǷƲȗǧǟǧǩʟ˳ʟ˳ ǔǒ˜ njǶ˳೨ Ț
ȇǰ NJ ǝȁǬ ǝȁǬ Ȏȓ Dzdz ǧnjǣǬ
ᛩȉԙnjƲࠣцǟDznjƲࠣцȚᛃǝDznjǛǰǔ̮ȐȒ‫ڨ‬мǯǡƳ

ߎߊߺࠎ ߌࠎࠅ ߉ ߻
࿖᳃ߩᮭ೑ߣ⟵ോ
dzȃțǛǗǙțȅǎ ǙțȒ ǕȃțǮǕǠțǙț ȃǟȏǎ
ସவ‫׾‬সර Ƿ ǝ Ȇ Ǟ Ȇ Dz ೨ш Ț ‫ف‬வ႖˳೨ ǰ ǟ Ǯ ͠ᨧ ǟ Ǯ nj Ȇ ǡ Ƴ
ǕȃțǮǕǠțǙț dzțǚț ǎ Ȋ dzțǚț nj
‫ف‬வ႖˳೨ǷƲ˳᧒ǔဋȆȔDzǔȑdzǟǮ੅ǫǮnjȓƲ˳᧒ȑǟǗဋǕȓǧ
ǙțȒ
ȉǶ೨шǯǡƳ
dzȃțǛǗǙțȅǎ ǒǰDz ߪ

ȆǧƲସவ‫׾‬সරdzǷƲȗǧǟǧǩǔ‫˳ڨ‬dzDzǫǧȑ௩ǧǝDzǙȔǸDzȑ
ǖ Ȉ ǝǨ
Dznj፴ҐdzǬnjǮȊ‫ݗ‬ȉȑȔǮnjȆǡƳ
Ǚțȅǎ ǝǨ ǙțȒ ǖ Ȉ ǧǨ Ǜǎǟ ǧǔ
ȗǧǟǧǩǷƲসරǯ‫ݗ‬ȉȑȔǮnjȓ೨шǰ፴ҐȚിǟǗᘤ̾ǟƲǒ˜nj
ǙțȒ ǥțǩȏǎ ǧnjDZ ȇ ǧnjǣǬ
Ƕ೨шȚ ‫ ޕ‬ᤦ ǡȓঌ࡯Ț᠊dzǬǙȓǛǰǔ‫ڨ‬мǯǡƳ
޽ߚࠄ ߒ߾߆޿ࠈߊߒߚ ȀnjǣnjǷǩǵțȀț
‫ ޡ‬ᣂ ߒ޿␠ળ㧢ਅ‫ ޢ‬ᐔᚑ㧤ᐕ✬

TRADUCTION

Paix – Droits de l’Homme – Constitution

Faire le serment de la paix

L’invasion de l’Asie par le Japon lors de la Seconde Guerre mondiale, laisse encore maintenant de
profondes cicatrices chez les peuples des pays d’Asie, comme la Chine. Il y a même des pays où on expose
dans les musées des images des actes cruels de l’armée japonaise. Et là sont joints les mots de
« pardonnons, mais nous n’oublierons probablement pas ». En outre, en Chine il y a beaucoup de Japonais
qui, au moment de la défaite, sont devenus orphelins. Parmi ces gens, beaucoup souhaitent vivement
rentrer au Japon et y vivre.

Dans le préambule de la Constitution du Japon, l’engagement envers la Paix est clairement écrit. Cela
montre la détermination du peuple à ne plus refaire la guerre, et ses regrets à l’égard de celle-ci. Et puis,
s’appuyant sur cet esprit, dans l’article 9, il est établi que (le Japon) ne résout pas les conflits avec les pays
étrangers au moyen de la force armée, et que pour cela, il ne possède pas d’armée de terre-air-mer, ni
aucune autre force militaire. Il n’y a que le Japon qui dans le monde ait une Constitution qui détermine de
ne pas avoir de force militaire.*

Toutes sortes d’efforts sont réalisés quant à savoir comment donner vie à cet esprit de pacifisme de la
Constitution. L’Assemblée et le Gouvernement, afin de ne pas reproduire les dégâts de la bombe atomique,
ont décidé, en tant que pays, de « ne pas posséder d’arme nucléaire, ne pas en fabriquer, ne pas en laisser
introduire ».

Cela montre que le Japon souhaite et revendique le fait qu’on fasse disparaître les armes nucléaires du
monde. Lorsqu’un problème survient, il est important de poursuivre les discussions entre pays, avec
persévérance, autant de fois qu’il le faut.

* En fait la Constitution du Costa Rica également interdit le recours à la guerre et la possession


d’une force militaire offensive.
57
Une politique qui respecte les droits de l’Homme pour chacun

Un des grands rôles de la politique, ainsi que le garantit la Constitution, est de construire une société dans
laquelle les droits de l’Homme sont respectés.

Mais, même maintenant, il est bien réel que des discriminations ont cours dans la vie quotidienne, les
mariages, le travail, et que les droits de l’Homme sont bafoués.

Par ailleurs, il y a des nombreuses discriminations ou des préjugés à l’égard du peuple Aïnou, des étrangers
vivant au Japon, particulièrement envers les Coréens présents au Japon. Il y a aussi des ségrégations à
l’égard des personnes handicapées ou à l’égard des femmes sur le lieu de travail ou dans la société.

Afin rendre réel le respect des droits de l’Homme de la Constitution, il est plus important que tout que
chacun d’entre nous reconnaisse mutuellement les droits des personnes, ne fasse pas de discrimination et
n’accepte pas de ségrégation.

Les droits et les devoirs des citoyens

La Constitution du Japon garantit toutes sortes de droits en tant que droits fondamentaux de la personne.
Les droits fondamentaux de la personne, sont les droits que l’homme détient dès la naissance afin de vivre
humainement.

Par ailleurs, la Constitution détermine également les devoirs que nous devrons assumer quand nous serons
adultes.

Il est important que nous fassions un juste usage des droits et devoirs établis par la Constitution et que
nous assimilions bien une attitude de respect de nos droits mutuels.

« Nouvelle société » manuel de 6ème année d’école primaire, édition 1996.

Réponses à quelques questions


ߛ޿ߦߓߖ߆޿ߚ޿ߖࠎ ޽ߣ ߣ߁ߥࠎ ߩߎ ߦ߶ࠎ ߑࠎߎߊ
1 ╙ੑᰴ਎⇇ᄢᚢߩᓟߦ᧲ධࠕࠫࠕߦᱷߞߡ޿ࠆᣣᧄߩࠗࡔ࡯ࠫߪᱷ㉃ߥ
ߊߦ ߦ߶ࠎߋࠎ ߈ࠂ߁߰ ߅
࿖ߩࠗࡔ࡯ࠫߢ‫ޕߔߢ޿ߥߊࠃࠅ߹޽ޔ‬ᣣᧄァߪᕟᔺࠍ⿠ߎߔ߽ߩߢߒߚ‫ޕ‬
ߜࠀ߁ߏߊ ߦ߶ࠎ ߎ ߓ ߖࠎߗࠎ ߜࠀ߁ߏߊ ߔ ߦ߶ࠎߓࠎ ߆ߙߊ
2 ਛ ࿖ ߦ޿ࠆᣣᧄߩቅఽߪ‫ޔ‬ᚢ೨߆ࠄ ਛ ࿖ ߦ૑ࠎߢ޿ߚᣣᧄੱߩኅᣖߩ
ߎ ߖࠎߘ߁ ߅ ߎ ߅߿ ߒ ߎ
ሶߤ߽ߢߔ‫ޕ‬ᚢ੎ߩ⚳ࠊࠅߏࠈߦߘࠇࠄߩሶߤ߽ߩⷫ߇ᱫࠎߢ‫ޔ‬ሶߤ߽߇
߭ߣࠅ ߜࠀ߁ߏߊߓࠎ ߆ߡ޿ ߘߛ ߍࠎߑ޿
৻ੱ߷ߞߜߦߥߞߚ߆ࠄ‫ޔ‬ਛ ࿖ ੱ ߩኅᐸߢ⢒ߡࠄࠇߚߩߢߔ‫⃻ޕ‬࿷ߪߘߩ
߅߅ ߦ߶ࠎ ߆ߙߊ ߐ߇ ߽ߣ ߦ߶ࠎ ߆߃ ߭ߣࠅ
ᄙߊ߇ᣣᧄߩኅᣖࠍតߒ᳞߼ߡ‫ޔ‬ᣣᧄߦᏫࠅߚ޿ߢߔ‫ ߜߞ߷ੱ৻(ޕ‬: tout
ߐ߇ ߽ߣ
seul ; តߒ᳞߼ࠆ : rechercher (qn))
߳޿ࠊߒࠀ߉ ߖ޿ߒࠎ ߓߟߍࠎ ߌࠎ߸߁ ߆
4 ᐔ๺ਥ⟵ߩ♖␹ࠍታ⃻ߒߡ޿ߊߩߦ‫ޔ‬ᙗᴺߦᦠ޿ߡ޽ࠆࠃ߁ߦ‫ߕ߹ޔ‬
߆ߊ߳޿߈ ߽ ߟߊ ߽ ߎ ߛ޿ߓ
‫ޟ‬ᩭ౓ེࠍᜬߚߥ޿‫ޔ‬૞ࠄߥ޿‫ޔ‬ᜬߜㄟ߹ߖߥ޿‫߇ߣߎޠ‬ᄢ੐ߢߔ‫ޔߡߒߘޕ‬
߽ࠎߛ޿ ߅ ߱ ߈ ߛ ߥࠎߤ ߪߥ ޽ ߚ޿ߖߟ
໧㗴߇⿠ߎߞߚߣ߈‫ߦߋߔޔ‬ᱞེࠍ಴ߔࠃࠅ‫ޔ‬૗ᐲߢ߽⹤ߒว߁ߎߣ߇ᄢಾ
ߊߦ ߊߦ ޽޿ߛ ߽ࠎߛ޿ ߣ߈ ߚߦࠎ
ߢߔ‫ࠅߪ߿ߪࠇߎߒ߆ߒޕ‬࿖ߣ࿖ߩ 㑆 ߩ໧㗴ߩᤨߛߌߢߪߥߊߡ‫ߣੱઁޔ‬
ߎߓࠎ ߽ࠎߛ޿ ߆ࠎ ߅ߥ ߚߦࠎ
ߩ୘ੱߩ໧㗴ߦ㑐ߒߡ߽หߓࠃ߁ߦߔࠇ߫޿޿ߢߒࠂ߁‫ ੱઁ(ޕ‬: autrui)
58
ߦ߶ࠎ ߐߴߟ ߊߦ ߓߟ ߐߴߟ ߘࠎߑ޿
7 ޿޿߃‫ޔ‬ᣣᧄߪᏅ೎ࠍߒߥ޿࿖ߩߪߕߢߔ߇‫ޔ‬ታߪᏅ೎߇ሽ࿷ߒߡ޿߹
ߍࠎߑ޿߶ߞ߆޿ߤ߁ ߔ ߺࠎߙߊ ߚ޿ ߐߴߟ
ߔ‫⃻ޔ߫߃ߣߚޕ‬࿷ർᶏ㆏ߦ૑ࠎߢ޿ࠆࠕࠗ࠿᳃ᣖߦኻߔࠆᏅ೎߽޽ࠅ߹ߔ
ߑ޿ߦߜ߆ࠎߎߊߓࠎ ߚ޿ ߐߴߟ ߅߅ ߰ߟ߁ ߦ߶ࠎߓࠎ ޽޿ߛ
ߒ‫ޔ‬࿷ᣣ㖧࿖ੱߦኻߔࠆᏅ೎߽ᄙ޿ߢߔ‫ޔߒ߆ߒޕ‬᥉ㅢߩᣣᧄੱߩ 㑆 ߢ߽
ߐߴߟ ߆ࠄߛ ߰ ߓ ࠁ ߁ ߭ߣ ߚ޿ ߳ࠎߌࠎ
Ꮕ೎߇޽ࠆߎߣ߇޽ࠅ߹ߔ‫ ޔ߫߃ߣߚޕ‬૕ ߩਇ⥄↱ߥੱߦኻߒߡ஍⷗ߣ
ߐߴߟ ߒࠀ߁ߒࠂߊ ߛࠎߓࠂ ߐߴߟ ߰ ߓ ࠁ ߁
Ꮕ೎߇޽ࠅ߹ߔ‫ ޔߚ߹ޕ‬ዞ ⡯ ߔࠆߣ߈‫↵ޔ‬ᅚߩᏅ೎߇޽ࠅ߹ߔ‫(ޕ‬ਇ⥄↱ :
non-libre=handicapé)
߈߶ࠎߡ߈ ߓࠎߌࠎ ߦࠎߍࠎ ߁ ߽ ߓࠎߌࠎ
8 ၮᧄ⊛ߥੱᮭߣߪ‫ੱߥࠎߤޔ‬㑆ߢ߽↢߹ࠇߥ߇ࠄߦߒߡᜬߞߡ޿ࠆੱᮭ
ߓࠁ߁ ߦࠎߍࠎ ޿ ߓࠁ߁ ߆ࠎ߇
ߢ‫ੱߡߒߘߦ↱⥄ޔ߫߃ߣߚޔ‬㑆ࠄߒߊ↢߈ࠆߎߣ‫ ߦ↱⥄ޔ‬⠨ ߃ࠆߎߣ‫ޔ‬
޿ߜߦࠎ߹߃ ߦࠎߍࠎ ߘࠎߌ޿ ߈߶ࠎߡ߈ߓࠎߌࠎ ߪ޿ ߘࠎߌ޿
৻ੱ೨ߩੱ㑆ߣߒߡዅᢘߐࠇࠆߎߣ߇ၮᧄ⊛ੱᮭߦ౉ࠆߢߒࠂ߁‫(ޕ‬ዅᢘߔ
ࠆ : respecter qn)
ߦ߶ࠎ ߖࠎߘ߁ ߹ ߍࠎߒ߫ߊߛࠎ ߅ߘ ߌ޿ߌࠎ ߦ ߤ ߅ߥ
10 ᣣᧄߪᚢ੎ߦ⽶ߌߡ‫ߦࠇߘޔ‬ේሶ῜ᒢߩᕟࠈߒߐࠍ⚻㛎ߒߡ‫ޔ‬ੑᐲߣห
ߑࠎߎߊ ߅ ߦࠎߍࠎ ߛࠎߛࠎ ߱ ߈
ߓࠃ߁ߥᱷ㉃ߥߎߣ߇⿠ߎߞߡ߶ߒߊߥ޿ߢߔ‫ੱޕ‬㑆߇Ბ‫޿ߤ߭ߣޘ‬ᱞེࠍ
߆ࠎ߇ ߖࠎߘ߁ ߟ߆ ߁ߏ ߣ ߦ߶ࠎߓࠎ ߆ࠎ߇
⠨ ߃ߡᚢ੎ߦ૶߁ߩߢ‫ߩߘޔ‬േ߈ࠍᱛ߼ߥߌࠇ߫޿ߌߥ޿ߣᣣᧄੱ߇ ⠨ ߃
ߖࠎߏ ߦ߶ࠎ ߃޿߈ࠂ߁ ߁ ޽ߚࠄ ߌࠎ߸߁
߹ߒߚ‫ޔߚ߹ޕ‬ᚢᓟߦ‫ޔ‬ᣣᧄߪࠕࡔ࡝ࠞߩ ᓇ 㗀 ࠍฃߌߡ‫ ޔ‬ᣂ ߒ޿ᙗᴺࠍ
ߐߊߖ޿ ߦ߶ࠎߓࠎ ߳޿ߒ ߖࠎߓࠂ߁ ߢ
૞ᚑߒߚߩߢ‫ߪࠞ࡝ࡔࠕޔ‬ᣣᧄੱ߇ߎࠊ޿౓჻ߛ߆ࠄ‫ ߁߽ޔ‬ᚢ ႐ ߦ಴ߡ߶
ߌࠎ߸߁ ߳޿ࠊߒࠀ߉ ߆
ߒߊߥ߆ߞߚߢߒࠂ߁‫ޔߢࠇߘޕ‬ᙗᴺߦᐔ๺ਥ⟵ߩߎߣࠍᦠ޿ߚߎߣߦࠃߞ
ߦ߶ࠎߋࠎ ߐߊߖ޿
ߡ‫ޔ‬ᣣᧄァ߇ߥߊߥࠅ߹ߒߚ‫(ޕ‬૞ᚑߔࠆ : rédiger, établir)

59
16. ᣣᧄߩ߅ ᱜ ᦬
ߦ ߶ ࠎ ߒࠂ߁߇ߟ

dzȃț njǩǔǬǬnjǧǩ ǔțǧț ǔțǠǬ nj njǩǵț


ସவǯǷƲʟணʟସǷƽϕହƾNJȓnjǷƽϕସƾǰᚰǫǮƲʟࡗǯȊǫǰ
ǧnjǣǬ Ǻ ǔțǧț ǡǎǠǬ NJnjǨ ǟȏǎǔǬ Ȑ
Ȋ‫ڨ‬мDzସǯǡƳϕହǓȑଇସǶ ᧒ ȚƲǒ ി ண ǰՆǻȆǡƳ
NJǕǒ ǎǩ ǓNJ ǟȏǎǔǬ ǠȍǎdzǔǬ
୉‫ ګ‬ǝțǶǒ‫ ݦ‬ǯȊƲǒ൪ ǝțǷǒ ി ண ǶǠȍțǻǶǧȉdzƲҾ˙ண Ƕ
Ǩnjǝțǟȍǎ Ǔ ȊǶ ȒȏǎȒ ǒǒǥǎǠ
ᇽ ʤ ᢖ ǓȑƲឈ njཞ ȚǟǮƲǒଘ࿄ ȚǬǗǫǮƲ‫ڨ‬੭ᨊ ȚǟǮǰƲǰǮȊ
Ƿǧȑ
njǥǔǟǗ ί ǕȆǡƳ
ǟȏǎǔǬ ȒȏǎȒ ǠȍǎdzǔǬ ǟȏǎǔǬ
ǒ ി ண dzǷǒଘ࿄ ȚǟȆǣțǓȑƲҾ˙ண ǶǎǩdzƲǒ ി ண ǶǧȉǶ
ǰǗȁǬ ȒȏǎȒ njȕnjȕ ǬǗ ȒȏǎȒ nj Ȋǩ
ཡцDzǒଘ࿄ȚᑲƵǰ̳ȒȆǡƳǒǣǩଘ࿄ǰᚰnjȆǡƳǥǟǮƲǒ᫵ȚǬ
ȈǓǟ njǐ dzȗ ǓǦǗ ǕțǠȏ Ǻǰ njǫǟȏ Ǖǵ ǎǡ ǬǓ
ǕȆǡƳ ୌ Ƿ‫ ݦ‬Ƕࡲ ǯƲ‫ݦ‬ର Ȍᡣ৯ Ƕ˳ ǧǩǰʟዸ dzƲ௛ ǰᑁ Ț̾ ǫǮǒ
Ȋǩ njȆ ǯțǕ Ȋǩ Ǖ ȊǩȌ
᫵ȚǬǕȆǟǧǔƲ˺ǷᩓർǶ᫵ǬǕ‫ג‬ǯǬǗǫǧȒƲǒ᫵޳ǝțǯƲȊǎ
Ȋǩ Ǔ ǒǒ
ǯǕNJǔǫǧǒ᫵ȚឈǎǛǰǔ‫ڣ‬ǗDzȒȆǟǧƳ
ǟțǵț njǐ ǠȍǎdzǔǬǠȍǎ
ତࡗ dz Ƿ Ʋ ‫ ݦ‬ǔ Ǖ Ȕ nj ǯ Dz Ǚ Ȕ Ǹ Dz Ȓ Ȇ ǣ ț Ƴ ǥ Ȕ ǯ Ʋ Ҿ ˙ ண ʵ dz
ǒǒǥǎǠ njǐ
‫ڨ‬੭ᨊȚǟǮƲ‫ݦ‬ȚǕǩțǰǓǧǭǙDzǙȔǸnjǙȆǣțƳ
ǠȍǎdzǔǬ ǰȊ ǣ ȗ Ǻǰ ǵțǔǠȏǎ Ǔ
ȆǧƲҾ˙ணǶNJnjǨdzƲӶǨǩȌǒʭᛟdzDzǫǧ˳ǧǩdzࡗណ཰Ț஛nj
ȎǎǻțǕȏǗ Ȋ nj ȎǎǻțȌ ǔțǧț NJǝ
ǮƲ ᣨ ͓ ޭ Ȁ੅ ǫǮᘤ ǕȆǡƳᣨ͓޳ ǝțǔǥȔȚȆǰȉǮƲϕହ Ƕ஭ dz
ǷnjǧǬ dzȃț ǵțǔǠȏǎ ǐ Ǔ ǠǾț ǬǗ
᣷᢮ǟǮǗȔȆǡƳସவǯǷƲࡗណ཰ǷƲዒȚએnjǧȒǟǮƲᐻлǯ̳ȓǛ
ǒǒ
ǰǔ‫ڣ‬njǶǯǡƳ
ǠȍǎdzǔǬǝțǠȍǎnjǩdzǩ Ȑȓ ǽȓ ǰǟ NJǧȑ
ǒȊǟȕnjǟǕǧȒǔNJȒȆǡƳҾ˙ணʤҾʟସ Ƕ‫ڥ‬Ʋԃnjࡗǰ ତ ǟnj
ǰǟ ǧ ǰǟǛ nj
ࡗȚǬDzǘǧȉǶǒǥǸȚ᫦ȁȆǡƳƽࡗៃǟǥǸƾǰᚰnjȆǡƳǥǟǮDZ
Ǯȑ Ǔǵ Ǻ ȋ Ǘ Ƿ ǩ Ǔnj ǠȏȌ Ǔǵ
ǛǶǒ‫ފ‬ǯȊƲᦪǔȳɷɲȳɷɲǰᲔᲓᲛ‫׵‬ǬǕDzȑǝȔȆǡƳᨊ‫ڥ‬Ƕᦪǰ
nj
ᚰnjȆǡƳ
ǟȏǎǔǬ ǷDz ǡ ǓǦǗ NJǬ
ǒ ി ண dzǷƲᩉȔǮ̪ țǯnjȓ‫ݦ‬ରȊȇțDzᨻ ȆȒȆǡƳnjǬȊǷDzǓ
NJ Ǖ Ǘ ǕțǠȏ Ǜ
DzǓ̚ǐDznjǒǠǝțǰǒǸǝțȊ௓ȆǡƳnjǰǛȊ௓ȓǶǯƲᡣ৯ǶܲDZ
njǫǟȏ njǩdzǩǠȍǎǧǶ NJǥ
ȊȊʟዸdzDzǫǮƲǒǒǤnjǯʟ ସ ʵ ಩ ǟǗᢥ ǾǛǰǔǯǕȆǡƳnjǬȊ
ǟǜǰ ȇǫǓ Ǔnjǟȋ Ȍǡ NJǕǒ
̀˘ ǯnjǥǔǟnjǒཇǝțȊ ʤସ Ȇǯ̚ᅉ ǔ̙ ȇDzǶǯƲ୉‫ ګ‬ǝțǷǒ
ǟȏǎǔǬ Ǩnjǡ
ി ண ǔ‫ۍڨ‬ǕǯǡƳ

60
TRADUCTION

Le Nouvel An japonais

Au Japon, le 1er janvier s’appelle « gantan », ou « ganjitsu » et c’est le jour le plus important de l’année. On
appelle « shôgatsu » (Nouvel An) la période de quelques jours à partir du 1er janvier.

Dans la famille d’Akio aussi, la mère travaille pour la préparation du Nouvel An, sans avoir un moment à elle,
dès la 3ème semaine de décembre, en faisant les courses, cuisinant des plats, effectuant un grand nettoyage.

Comme on ne fait pas la cuisine au Nouvel An, avant que décembre ne se termine, elle réalise toutes sortes
de plats de la cuisine spéciale du Nouvel An. On appelle cela « osechi ryôri ». Et puis, on fait des mochi.
Autrefois, on pilait les mochi dans le jardin de la maison, en compagnie de la famille ou des gens du
quartier, avec un mortier et un pilon, mais maintenant, il est devenu fréquent qu’on les fasse avec une
machine électrique à fabriquer les mochi, ou qu’on les achète tout faits chez le marchand de mochi.

Par ailleurs, en décembre, on écrit des cartes de vœux aux amis et aux personnes auxquelles on est
redevable de quelque chose, et on les apporte au bureau de poste. Le facteur les rassemble et les livre le
matin du Jour de l’An. Au Japon, il est fréquent de fabriquer soi-même ses cartes de vœux, par exemple en
dessinant.

Il y a une coutume amusante. La nuit du 31 décembre, on mange des nouilles de sarrasin afin de relier
l’ancienne année et la nouvelle. On parle de « toshikoshi soba » (nouilles pour passer l’année). Et puis, dans
tous les temples, la cloche est frappée 108 fois. On appelle cela « joya no kane » (cloche de la dernière nuit
de l’année).

Pour le Nouvel An, toute la famille se réunit, même ceux qui habitent au loin. Même les oncles et tantes
qu’on ne voit guère viennent. Comme les cousins aussi arrivent, on peut s’amuser agréablement toute la
journée en grand nombre, rassemblés avec les enfants du voisinage. Même le père, qui est toujours occupé
avec son travail, est en congé dans sa société jusqu’au 3, et c’est pour cela qu’Akio aime le Nouvel An.

Réponses à quelques questions


ߒࠂ߁߇ߟ ߹߃ ߓࠀࠎ߮ ߅߅
2 ߅ ᱜ ᦬ ߩ೨ߦ‫ޔ‬Ḱ஻ߔࠆ߽ߩ߇ᄙ޿ߩߢ‫߅ޔ‬Უߐࠎߪ޿ߘ߇ߒ޿ߩߢߔ‫ޕ‬
߆ ߽ߩ ߘ߁ߓ ߒࠂ߁߇ߟ ߣߊߴߟ ࠅࠂ߁ࠅ
⾈޿‛߽‫߅ޔ‬᝹㒰߽ߒߥߌࠇ߫ߥࠅ߹ߖࠎߒ‫ ߅ޔ‬ᱜ ᦬ ߩ․೎ߥ߅ᢱℂࠍߟ
߭ߟࠃ߁ ߨࠎ߇ߓࠂ߁ ߛ޿ߓ ߆޽
ߊࠆᔅⷐ߽޽ࠅ߹ߔ‫ޔߚ߹ޕ‬ᐕ⾐⁁߽ߣߡ߽ᄢ੐ߛ߆ࠄ‫߅ޔ‬Უߐࠎߪߚߊߐ
߆
ࠎᦠ߆ߥߌࠇ߫ߥࠅ߹ߖࠎ‫ޕ‬
޽ߚࠄ ߪߓ ޿߃
3 ᣂ ߒ޿߇ᆎ߹ࠆߣኅ߇߈ࠇ޿ߢߪߥߌࠇ߫ߥࠅ߹ߖࠎ‫ޔߣ޿ߥߢ߁ߘޕ‬
޿ߜߨࠎ ޽޿ߛ ޿߃ ߅߽ ߅߅ߘ߁ߓ
৻ᐕߩ 㑆 ‫ޔ‬ኅߪߕߞߣ߈ߚߥ޿ߣᕁࠊࠇߡ޿߹ߔ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬ᄢ᝹㒰ࠍߒߥ
ߌࠇ߫ߥࠅ߹ߖࠎ‫ޕ‬
ߒࠂ߁߇ߟ ޿ߜߨࠎ ޽޿ߛ ޿ߜ߫ࠎߛ޿ߓ ߭ ߆ߙߊ ߭ߣ߮ߣ ޽ߟ
6 ߅ ᱜ ᦬ ߪ৻ᐕߩ 㑆 ߩ৻⇟ᄢ੐ߥᣣߢ‫ޔ‬ኅᣖߩੱ‫߇ޘ‬㓸߹ࠅ߹ߔ‫ࠇߘޕ‬
޽ߘ ߎ ߚߩ
ߛߌߢ߽‫ߣߤߥߎߣ޿ޔ‬ㆆ߱ߎߣ߇ߢ߈ࠆߩߢ‫ޔ‬ሶߤ߽ߚߜߦߪᭉߒ޿ߢߔ‫ޕ‬
ߺߞ߆߆ࠎ ߒߏߣ ߆ࠎߌ޿ ޽ ޿߃
ߘߒߡ‫ޔ‬ਃᣣ㑆ߪ‫઀ޔ‬੐ߩ㑐ଥߢߥ߆ߥ߆ળࠊߥ޿߅ῳߐࠎ߽ኅߦ޿ࠆ߆ࠄ‫ޔ‬
ߒࠂ߁߇ߟ ޽ߟ ߅ߣߥ ߭ߣ߮ߣ ߎ
޿޿ߢߒࠂ߁‫ ߅ޔߚ߹ޕ‬ᱜ ᦬ ߦ㓸߹ߞߚᄢੱߩੱ‫ࠄ߆ޘ‬ሶߤ߽ߚߜߪ߅
61
ߣߒߛ߹ ߣߒߛ߹ ߒࠂ߁߇ߟ ߆ߨ ߫޽޿
ᐕ₹ࠍ߽ࠄ޿߹ߔ‫߅ޕ‬ᐕ₹ߪ߅ ᱜ ᦬ ߦ߽ࠄ߁߅㊄ߢߔ߇‫ޔ‬႐วߦࠃߞߡ‫ޔ‬
߆ߨ ޽ߣߎ ߆
߆ߥࠅߩ߅㊄ߦߥࠆߩߢ‫ߩߘޔ‬ᓟሶߤ߽ߪ޿ࠈ޿ࠈߥ߅߽ߜ߾ࠍ⾈߁ߎߣ߇
ߢ߈߹ߔ‫ ߾ߜ߽߅(ޕ‬: jouet)
ߒࠂ߁߇ߟ ޿ߜ߇ߟ޿ߚߜ ߺߓ߆ ߟ߉
10 ࡈ࡜ࡦࠬߩ߅ ᱜ ᦬ ߪ৻᦬৻ᣣߛߌߢߔ‫ ߽ߡߣޔࠄ߆ߛޕ‬⍴ ߊߡ‫ޔ‬ᰴߩ
߭ ߰ߟ߆ ߒߏߣ ޿ ߅߅ ߊࠄ ߦ߶ࠎ ߒࠂ߁߇ߟ
ᣣߩੑᣣ߆ࠄ઀੐ߦⴕߊߎߣ߇ᄙ޿ߢߔ‫ߣࠇߘޕ‬Ყߴߡ‫ޔ‬ᣣᧄߩ߅ ᱜ ᦬ ߪ
ߺߞ߆ ߟߠ ߿ߔ ߆ߙߊ
ਃᣣ߽⛯ߊߩߢ‫ࠅߊߞࠁޔ‬ભ߻ߎߣ߇ߢ߈߹ߔ‫ߢࠬࡦ࡜ࡈޔߚ߹ޕ‬ኅᣖߩ
߭ߣ߮ߣ ߒࠂ߁߇ߟ ޿ߜߒࠀ߁߆ࠎ߹߃
ੱ‫߇ޘ‬㓸߹ࠆߣ߈ߪࠢ࡝ࠬࡑࠬ‫ ߅ࠅ߹ߟޔ‬ᱜ ᦬ ߩ৻ ㅳ 㑆 ೨ ߢߔ‫ޔߡߒߘޕ‬
ߎ ߦ߶ࠎ
ሶߤ߽ߚߜ߇ࡊ࡟࠯ࡦ࠻ࠍ߽ࠄ߁ߩߪ߿ߪࠅࠢ࡝ࠬࡑࠬߢߔ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬ᣣᧄ
ߒࠂ߁߇ߟ ߦ
ߩ߅ ᱜ ᦬ ߪࡈ࡜ࡦࠬߩࠢ࡝ࠬࡑࠬߦૃߡ޿ࠆߣߎࠈ߇޽ࠅ߹ߔ‫ࠬࡦ࡜ࡈޕ‬
ߓࠎ ߓࠀ߁ߦ߇ߟߐࠎߓࠀ߁޿ߜߦߜ ࠃࠆ ߦ߶ࠎ ߒࠂ߁߇ߟ
ੱߪ㧝㧞᦬ 㧟 㧝 ᣣߩᄛߦ‫ޔ߇ߔ߹ߒࠍࠖ࠹࡯ࡄߊࠃޔ‬ᣣᧄߩ߅ ᱜ ᦬ ߩ
߰ ࠎ ޿ ߈ ߰ ࠎ ޿ ߈ ߒࠂ߁߇ߟ ߢࠎߣ߁ ޿
㔓࿐᳇ߪࡄ࡯࠹ࠖߩ㔓࿐᳇ߢߪ޽ࠅ߹ߖࠎ‫ ߅ޕ‬ᱜ ᦬ ߪવ⛔ߩ↢߈ߡ޿ࠆ
ߒࠀߊߓߟ
␸ ᣣ ߢߔ‫ޕ‬

62
17. ᜗߈₀ߩ↱᧪
߹ߨ ߨߎ ࠁ ࠄ ޿

ǟȕ Ȇǵ ǵǛ Ǘȕ Ȇǵ ǵǛ NJǓ Ȇǵ ǵǛ ǛțǠǕ Ȇǵ ǵǛ ȇǖǮ
႒nj਴ǕྑƲᱏnj਴ǕྑƲិnj਴ǕྑƲᤪᑲǶ਴Ǖྑģģ ǥǟǮƲԑ৶
NJ ǺǨȒǮ NJ Ȇǵ ǵǛɶɶɶɶɶɶ Ȇǵ ǵǛ
ȚʥǚǧȒƲࠟ৶ȚʥǚǧȒǡȓ਴Ǖྑ ģ ģ  ਴ǕྑdzǷnjȕnjȕNJȒȆ
dzȃț ǟȏǎǖȏǎ ǓțǙnj ȇǣ Ǔnjǟȋ Ȇǵ ǵǛ
ǡǵƳସவǯǷƲ և ಟ dz᧘͔ǔNJȔǸƲDZțDzǒ࡫Ȍ̚ᅉdzȊƲ਴ǕྑȚ
ȇ ȉǢȑ ǟDzȊǶ ǓǞ ǬǓ
ᚒ ǓǙȓǛǰǔ ྶ ǟǗNJȒȆǣțƳȆǧnjȕnjȕDz՟ཞ dzƲ᫲ ȒǰǟǮ̾
ǵǛ nj ȇ
ȗȔǮnjȆǡƳǯȊƲǛǶǓȗnjnjྑǩȋțdzǷDZțDzॹՁǔNJȓǶǯǟȏ
Ǖ
ǎǓƳǥȔdzƲDZǛǓȑ௓ǧǶǯǟȏǎǓƳ
Ȇǵ ǵǛ Ȏȑnj Ǔț ǽǧ ǣǬ Ǩnjnjǩ ǣǬ ǰǎǕȏǎǰ
਴ Ǖྑ Ƕဓ௓ dz᧘ ǟǮǷƲ˙ ǬǶᛷ ǔNJȒȆǡƳᇽʟ Ƕᛷ ǷƲ௘˭ᣪ
ǣ ǧ ǔ Ȍ Ǘ ǜǎǰǗ Ǡ Ȏȑnj ȈǓǟ ǜǎǰǗǠ Ǔǵ Ǯȑ
ʭဒ᝗ Һ dzNJȓᝥ࣮ ‫ ފ‬dzဓ௓ ǡȓȊǶǯǡƳ ୌ Ƕᝥ࣮‫ ފ‬Ƿǒᤪ ǶDznjǒ‫ފ‬
Ǻ njnjDzǒǧǓ ǰǶǝȆ ǓȒ Ǔǐ Ǯȑ Ȋț Ȇǐ ǰǒ
ǯǟǧƳNJȓସƲ˞̔Ⴟܻǰnjǎǐȑnj൥೉ǔཿǶ࠿Ȓdzǒ‫ފ‬ǶᧈǶљȚᢋ
DzǓ nj ǟȕ ǵǛ ȇǖǮ NJ ǝǥ
ȒǓǓȓǰƲƽʵdzǒnjǯƾǰᚰǎȐǎdzƲ႒njྑǔԑ৶ȚʥǚǮ᛭ǫǮnj
ǟ ǽ ǟ ǖ ǒȊ ǰǶǝȆ Ǯȑ Ƿnj Ƿǚ ȑnjǎ
ȆǟǧƳʧऑᝆdzऑǫǧ൥೉ǔǒ‫ފ‬dzϧǫǧǰǧțƲຫǟnjᩑᩋdzDzȒȆǟ
ǰǶǝȆ ǥǰ ǒ ǓȇDzȒ ǎ ǟ
ǧƳȊǟǥǶȆȆ൥೉ǔ‫ڠ‬dznjȔǸƲǥǛdzᔂǩǧ ᩑ dz৹ǧȔǮ൉țǯnj
njǶǩ ǧǡ ǰǶǝȆ Ǔțǟȋ Ǖ Ȋ ǜǎǰǗǠ ǧǷǧ NJǧ
ǧǯǟȏǎƳ Շ ǔѻ Ǔǫǧ൥೉ ǷƲॽᜫ Ƕർ੅ ǩǯᝥ࣮‫ ފ‬dzဒဣ Țʨ ǐƲ
ȃ ǜ ȇǖǮ NJ ǟȕǵǛ ǽǗ Ȇǵ nj
͠ᝊǟǧǥǎǯǡƳǥȔǯƲԑ৶ȚʥǚǮnjȓ႒ྑǷᅪȚ਴ǗǰᚰȗȔȓȐ
ǎdzDzǫǧǥǎǯǡƳ
Ǻǰ ǣǬ ǘ ț Ȇ Ǚț Ǖ ȈǓǟ ǩȃǎ ǕȊǶ ǴǶ
ȊǎʟǬǶᛷ Ƿ፲ᬙ ჉ Ǔȑ௓ǮnjȆǡƳ ୌ ƲǥǶؒଦ ǯǷƲზཞ Ƕ࠰ Ț
ǒ ǕǴ njǰ Ȋǰ ǓnjǛ ǥǨ ǓnjǛ
ጪȓǧȉdzƲዔǶኙǶϕdzDzȓ ᖭ ȚᏖǮǮnjȆǟǧƳǯȊƲ ᖭ ǔǵǢȇdz
ǧ ǰ ǧ ǵǛ ȆȊ Ǔȇ
᫦ȁȑȔȓǛǰǔȐǗNJǫǧǶǯƲǵǢȇȚੜǫǮ᫦ȁȓྑǔ‫ݍ‬ȒᅘdzDzȒƲ
Ȇǵ ǵǛ ȃțǰǎ Ȏȑnj ȃǎ ǨȔ ȗ
਴ǕྑdzDzǫǧǥǎǯǡƳவࢿǶဓ௓ǷDZǩȑǶଦǯǟȏǎǓƳ᛹dzȊлǓ
ȑDznjǓȊǟȔȆǣțǵƳ
Ȇǵ ǵǛ NJ Ǯ ȇǖǮ ǺǨȒǮ
ȆǧƲ਴ǕྑǶʥǚȓ৶Ƿԑ৶ǨǫǧȒࠟ৶ǨǫǧȒǟȆǡǔƲǥȔdzȊ
nj ȇ ǺǨȒǮ NJ Ȇǵ ǵǛ ǕȋǗ Ȇǵ ǺǨȒǮ
ॹՁ ǔNJȓǶǯǡƳࠟ৶ Țʥ ǚȓ਴ Ǖྑ Ƿǒ ‫ ݜ‬Ț਴ ǗǥǎǯǡƳࠟ৶ ǔ
ǟțǦǎ ǩǓ Ǯ ǕȋǗ ǰȊ Ȑ Ȑ
ࣴᐱ dzᡣ nj৶ ǨǓȑƲǒ ‫ ݜ‬ǝțȌӶǨǩȚՆ ǻ‫ ݭ‬ǣȓǛǰdzDzȓǶǯǟȏ
ȇǖǮ NJ Ȇǵ ǵǛ Ǔǵ Ȇǵ
ǎǵƳԑ৶Țʥǚȓ਴ǕྑǷǒᤪȚ਴ǗǥǎǯǡƳ
njȕ nj ȇ ǟȕ ǵǛ ǽǗ Ȇǵ Ǘȕ ǵǛ ǝnjǔnj ȆȊ
ᑲdzȊॹՁǔNJȒȆǡƳ႒njྑǷᅪȚ਴ǕƲᱏnjྑǷ໢‫ݣ‬Ǔȑ‫ݍ‬ǫǮǗȔ
NJǓ ǵǛ ǻȏǎǕ ǰ ǶǦ Ǖțnjȕ ǵǛ Ǖțǎț Ȇǵ Ǜțdzǩ Ǜnj
ȆǡƳិnjྑǷၕർȚӻȒᨊǕƲᤪᑲǶྑǷᤪᢦȚ਴ǕȆǡƳ˺ସǯǷƲण
Ȇǵ Ǽ ț Ǘ Ȇǵ ǵǛ ǯțǰǎǮǕ
Ț਴ǗɓɲȮǶ਴ǕྑȊNJȒȆǡǔƲNJȆȒ̜ዏ႖ǯǷDznjǯǟȏǎƳȊǎ
ǺǰǛǰ NJ Ǯ ǧǓ ǧǓ ǽǗ ǒǒ ߁ࠎ

ʟᚰƳʥǚǮnjȓ৶ǔ᭜ǙȔǸ᭜njȃDZᅪǔ‫ڣ‬ǗDzǫǮƲᢦǔȐǗDzȓǥǎ
ǯǡƳ

63
Ȇǵ ǵǛ ǰǎDzț ǒǒ Ǘdz ȇ
਴ǕྑǷ௘ӋȡȷȡǶ‫ڣ‬ǗǶ‫׾‬ǯȊᚒǓǙȑȔȆǡǙȔDZȊƲǛǶǓȗnj
ǵǛ dzȃț ǎ
njྑǷƲȌǷȒସவǯဋȆȔǧdzǩǔnjNJȒȆǣțƳ

TRADUCTION

Les origines du Manekineko

Manekineko blanc, manekineko noir, manekineko rouge, manekineko doré … et puis, manekineko levant la
patte droite, ou levant la patte gauche… chez les manekineko, il y a de tout. Au Japon, pourvu qu’il y ait un
rapport avec le commerce, dans toutes les boutiques et toutes les sociétés, il n’est pas rare d’apercevoir un
manekineko. De plus, il est utilisé comme décoration sur toutes sortes de marchandises. Mais quelle
signification a-t-il donc, ce mignon petit chat ? Et d’où vient-il donc ?

Il existe deux versions quant à la provenance du manekineko. La première version trouve son origine au
temple du Gôtoku, dans l’arrondissement de Setagaya, à Tôkyô. Autrefois, le temple du Gôtoku était un
temple sans argent. Un jour, un grand seigneur du nom de Ii Naotaka passa devant le temple à son retour
de la chasse et là, un chat blanc, levant la patte droite l’invita, comme s’il disait « viens à l’intérieur ! ».
Juste au moment où le seigneur intrigué venait d’entrer dans le temple, un orage violent éclata. Si le
seigneur était resté dehors sans rien faire, il aurait été frappé par la foudre qui tomba là, et il serait mort. Le
seigneur dont la vie avait été sauvée, dans un sentiment de reconnaissance, attribua au temple des rizières
et des champs, et devint son protecteur. Et puis il parait qu’on s’est mis à dire que le chat blanc qui a la
patte droite levée invite le bonheur.

L’autre version vient du département de Gumma. Autrefois, dans cette région, on faisait l’élevage des
cocons qui deviennent la base du fil de soie pour tisser les étoffes de soie. Mais, il parait que, comme il était
fréquent que les cocons soient mangés par les rats, le chat qui attrape les rats et les mange est devenu une
divinité protectrice, puis est devenu le manekineko. Laquelle est la véritable origine ? Il est possible que
personne ne le sache.

En outre, la patte que lève le chat est parfois la droite, parfois la gauche, mais à cela aussi il y a une
signification. Il parait que le chat qui lève la patte gauche invite les clients. C’est sans doute parce que la
patte gauche est celle qui est proche du cœur qu’on en est venu à dire qu’elle fait venir les clients ou les
amis. Il parait que le manekineko qui lève la patte droite invite la fortune.

La couleur a également un sens. Le manekineko blanc invite le bonheur, le noir protège des catastrophes.
Le chat rouge éloigne les maladies, le doré invite la chance en matière d’argent. De nos jours, il existe aussi
des manekineko roses qui invite l’amour, mais ils ne sont pas très traditionnels sans doute. Encore une
chose. Plus la patte qu’il lève est haute, meilleure devient la chance.

On voit des manekineko dans de nombreux pays d’Asie du sud-est, mais ce gentil chat, sans aucun doute,
est bien né au Japon.

Réponses à quelques questions


߹ߨ ߨߎ ߆ߑ ߽ߩ ߆ߑ
2 ޿޿߃‫ޔ‬᜗߈₀ߪߚߛߩ㘼ࠅ‛ߢߪ޽ࠅ߹ߖࠎ‫ߊࠃޔࠄ߆޿޿ࠊ߆ޕ‬㘼
ߓߟ ޿ ߺ ߈߾ߊ ߁ࠎ ߰ߊ ߹ߨ
ࠄࠇߡ޿߹ߔ߇‫ޔ‬ታߪᗧ๧߇޽ࠅ߹ߔ‫ ߅ޕ‬ቴ ߐࠎ߿ㆇߣ⑔ࠍ᜗޿ߚࠅ‫ޔ‬
߮ࠂ߁߈ ߐ޿߇޿ ߹߽ ߓߟ
∛᳇߿ἴኂ߆ࠄ቞ߞߡߊࠇߚࠅߒ߹ߔ‫(ޕ‬ታߪ : en réalité, en fait)

64
߻߆ߒ ߆ࠅ ߆߃ ߣߩߐ߹ ߏ߁ߣߊߓ ߹߃ ߒࠈ ߨߎ ߹ߨ ߡࠄ ߥ߆ ߪ޿
5 ᤄ ‫ߩ⁚ޔ‬ᏫࠅߩᲚ᭽߇⽕ᓼኹߩ೨ߢ‫޿⊕ޔ‬₀ߦ᜗߆ࠇߡ߅ኹߩਛߦ౉ࠅ
ߜࠂ߁ߤ ߣ߈ ߆ߺߥࠅ ߅ ߣߩߐ߹ ߥ߆ ߪ޿
߹ߒߚ‫ৼޕ‬ᐲߘߩᤨߦ 㔗 ߇⪭ߜߚߩߢ‫ޔ‬Ლ᭽߇ਛߦ౉ߞߡ޿ߥߌࠇ߫‫ޔ‬
߆ߺߥࠅ ߁ ߒ ߨߎ ߹ߨ ޿ߩߜ ߚߔ
㔗 ߦᛂߚࠇߡᱫࠎߢ޿ߚߢߒࠂ߁‫ࠅ߹ߟޕ‬₀ߦ᜗߆ࠇߡ ๮ ߇ഥ߆ߞߚߣ
߅߽ ߒࠈ ߨߎ ߰ߊ ߹ߨ ޿
ᕁࠊࠇߡ‫޿⊕ߢࠇߘޔ‬₀߇⑔ࠍ᜗ߊߣ⸒ࠊࠇࠆࠃ߁ߦߥࠅ߹ߒߚ‫ޕ‬
ߋࠎ߹ߌࠎ ߹ߨ ߨߎ ߚ ߆޿ߎ ߹߽
6 ⟲㚍⋵ߩ᜗߈₀ߪ‫ࠍߺߕߨޔ‬㘩ߴࠆߎߣߦࠃߞߡ‫ࠄ߆ߺߕߨࠍ Ⰼ ޔ‬቞ߞ
߹߽ ߇ߺ ߏ߁ߣߊߓ ߹ߨ ߨߎ ޿ ߺ ߜ߇
ߡߊࠇࠆߩߢ‫ޔ‬቞ࠅ␹ߦߥࠅ߹ߒߚ‫⽕ޔࠄ߆ߛޕ‬ᓼኹߩ᜗߈₀ߩᗧ๧ߣ㆑ߞ
߹ߨ ߨߎ ߦࠎߍࠎ ࠁߚ ߰ߊ ߶ߒࠂ߁
ߡ޿ߡ߽‫߽ߎߎޔ‬᜗߈₀߇ੱ㑆ߩ⼾߆ߐߣ⑔ࠍ଻㓚ߒߡߊࠇߡ‫ࠍߣߎ޿޿ޔ‬
ࠁߚ
ߒߡ޿ࠆߩߢߔ‫ ߐ߆⼾(ޕ‬: prospérité)

65
18. ⋧ᠡ
ߔ ߽ ߁

ǡȊǎ dzȃț ǣnjȐǎ ǟ


ჀૅǷƲସவȑǟnjȸɜɷɃǰǟǮƲᚋ෋ǯȊჼȑȔȓȐǎdzDzǫǮǕȆ
ǡȊǎ ǯ
ǟǧƳɅɫɒǶȲɝɷȶɢɪDzDZǯǒჀૅǝțǔеǮǗȓǰǕdzǷƲǨnjǧ
ȌǗ ǓȑǨ ǒǒ ǽǰ
njȲɞȪɪDz࣑ǯǡƳ ̭ ǔǰǮȊ‫ ڨ‬ǕǗǮ‫ ڪ‬njǶǯƲǒȊǟȕnjǓȑǯǟ
ǡȊǎ ǽȓ ǯțǰǎ ǟȍǎǕȏǎǮǕ
ȏǎƳǯȊƲჀૅdzǷԃnj̜ዏǔNJǫǮƲȊǰȊǰǷ ‫ ଀ ݔ‬႖ DzȊǶǯǟǧƳ
ǣ ț dz Ǻ ȋ Ǘ ǵțnjǠȏǎȆǐ ǡȊǎ ǧDzǸǧ ǰǕ ǧ ȐǛ ǒǛDz
ᲔᲕᲓᲓ ࡗ̊ʥљ dzǷƲჀૅ ǷƲʡ‫ ڟ‬ȆǬȒǶ୛ dzƲဒ țȄǶ೩ ǯ ᘤ ȗ
Ǜȉ ǟȍǎǓǗ ǎȑDz ǧ ǎ Ǻǰ
ȔǮnjȆǟǧƳǒብǶ ӹ ᆲ Ț Ӑ ǎǧȉǯǟǧƳȆǧƲဒ౻ǐǶǰǕǶྀȒ
ǢȊǎ NJnjǮ ȒǕǟ ǡǔǧ ȇ ȇǢ Ǔȇ Ǔǫǹ
Ⴠૅ ǯǷƲჀ৶ Ƕѷ‫ ڍ‬ǷƲ ۲ Ƕᚒ ǐDznj඀ Ƕᅘ ƲǬȆȒණᇢ ǨǰǝȔǮnj
ǧǧǓ ǓDzȑ Ǔȇ Ǔ ǒ Ǔȇ ȆțǦǗ
ȆǟǧƳ ৤ njǷ ࣵ ǢᅘǝȆǶґǩǯኼȗȓǶǯǟǧƳǥȔǯᅘǝȆǷ๊ះ
Ǜȉ ǺǬȐǎ ȇǢ ǽǥǗ
ǟǮƲብǭǗȒdzࣵᚌDz඀ǔʧះǟDznjȐǎdzǟǮǗȔǧǶǨǥǎǯǡƳ
ȀnjNJț Ǡ Ǩ nj ǡȊǎ njǩ ǵț njǩ DZ ǟǩ ǔǬ ǮțǶǎ Ȇǐ ǒǛDz
ࡖ‫ ݎ‬୛̈ dzǷƲჀૅ ǷᲔ ࡗ dzᲔ ࡯ ǨǙƲᲚ ண dz‫ک‬႘ Ƕљ ǯ ᘤ ȗȔȆǟǧƳ
Ǡȍǎǝț ǣ nj Ǖ ǢȊǎ Ǿ ǟ ǧțȔț ǰ ǝȈȑnj ǾDZǎ
Ე Ზ ʭኝ ǜȕǓȑჀૅ ǔു‫ ڍ‬ǧǩǶᦅ᥹ dzӻ ȒnjȔȑȔƲ ̓ Ƕു᢭ dzDz
ǐ DZ ǠǨnj ǷǠ ǠȍǎDzDz ǣ nj Ǖ ǡȊǎ ǟȏǎǾ ȇ
ȒȆǟǧƳǥǟǮඎ৬୛̈ Ƕۣ Ȇȓ Ე Ლ ʭኝ ǓȑƲჀૅ Ƕґ᝷ Țᚒ ǣȓǛ
ǟȏǗǖȏǎ Ǻǰǻǰ ǡȊǎ
ǰȚ Ꮋ ಟ ǰǡȓ˳ƵǔNJȑȗȔƲჀૅǷnjȗȎȓɖɬɶȸɜɷɃdzDzȒȆ
ǒǒǢȊǎ ǟȏȇț ǜȑǗ njǩ ǵț dz ǓnjǒǛDz Ǻǰǻǰ DZǺȏǎ Ȇȗ
ǟǧƳ‫ڨ‬Ⴠૅ Ƿࡴ൹ Ƕ‫ۿ‬಩ ǰǟǮᲔ ࡗ dzᲕ ‫ ׵‬ᘤ ȗȔƲ˳Ƶ Ƿ‫ ͩ؍‬ǶԽ Ȓdz
ǡȗ ǩȋ Ƕ ǧ ȒǕǟ ǡȊǎ ǙțǾǬ
ࡰǫǮƲǒᒶȚ᫭țǨȒǜǩǥǎȚ᫦ȁǧȒǟDzǔȑƲѷ‫ڍ‬ǶჀૅȚᚒཞǟ
ǬȐ ȒǕǟ ǺȏǎǸț ȊǶǔǧȒ Ǔ Ǿ Ǖ ǟȍǠțǛǎ
ȆǟǧƳࢵnjѷ‫ڍ‬Ƿ ᛒ х dzDzȒƲ ཞ ᛯ Ȍവᑔ̖Ƕʻ˳ϬdzȊDzȒȆǟǧƳ
ǚțǞnj ǒǒǢȊǎ njǩǵț ȕǫǓnj Ǡȍǎǜdzǩ ǒǛDz ǰǎǕȏǎ ǝț
࿁ؐƲ‫ڨ‬ჀૅǷᲔࡗdzᲙ‫׵‬ƲǥȔǦȔᲔᲘସǢǬ ᘤ ȗȔȆǡƳ ௘ ˭ ǯᲖ
Ǔnj Dz ǜ Ȍ ǒǒǝǓ ǽǗǒǓ njǫǓnj ǡȊǎ dzțǕ ǟNJnj
‫׵‬ƲԞԃ޳ǰ‫᧵ڨ‬ǰᅪߎǯᲔ‫׵‬ǢǬǯǡƳჀૅǷǰǮȊ˳ർǔNJǫǮƲᛘԙ
ȃǎǥǎ ǧǧǓ ǯțǰǎ ǩȏǫǙnjȐțǮț ǜ ǜ
ǔɅɫɒǯ૵᡹ǝȔȆǡƳ ৤ njǷƲ̜ዏdzǟǧǔǫǮƲ Ⴟ ࣘ ᲗᲑᲘᲘɠɷ
Ȇȓ DZǺȏǎ DzǓ ǒǛDz DZǺȏǎ Ƿnj ǽǧȒ ȒǕǟ ǧǔ
ɇɪǶʹ nj‫ ͩ؍‬Ƕʵ ǯ ᘤ ȗȔȆǡƳ‫ ͩ؍‬dzϧ ȓǰƲ˙˳ Ƕѷ‫ ڍ‬ǷƲȆǢ˜
Ǔǒ ȇ NJ Ǜǟ ǒ ǟȕ ǣț Ǯ Ǡȍțǻ
njdz᫏ȚᚒԙȗǣƲᐊȚᔂǰǟƲ႒njዻdz৶ȚǬnjǮ๐ΠȚǟȆǡƳǛȔǷ
Ǖ NJ ǟ Ǖ nj Ǖ NJ Ƕ Ȓȏǎǟȋ
ർ Țԙ ȗǣȓǧȉǯƲ̀м Ȓǰᚰ njȆǡƳǥǟǮƲർԙ njdzˇ ǫǧ ʲ ᎘ ǔ
DZǎǠ ǧ NJ ǒ Ȋ NJ NJnjǮ
ԝ୛dzᇓǩʥǔȒƲǾǬǓǫǧȒƲਟǟǧȒƲ੅ǩʥǚǧȒǟȆǡƳჀ৶Ț
DZǺȏǎ ǥǰ Ǩ NJnjǮ ǓȑǨ NJǟ ǎȑ nj ǔ nj ǾǾț Ǭǩ ǽ
‫ ͩ؍‬Ƕ‫ ڠ‬dzе ǡǓƲჀ৶ Ƕ ̭ ǶƲះ Ƕᙒ ̊‫ ڠ‬Ƕᣦл Ț‫ ؍‬dzᚬ ȔǝǣȔǸƲ
Ǔ
ґǩǯǡƳ
ȒǕǟ Ǡȍǎ njǩǸțǎǐ ȐǛǭDz ȐǛǭDz
ѷ‫ڍ‬dzǷᲔᲓǶɨɲȮǔNJǫǮƲʟေʥǷƽ೩ዩƾǯǡƳ೩ዩdzǷDzǓDz
ǖȏǎǠ Ȑ Ǻǰ ǟNJnj ǟțǹț ǖȏǎǠ ȈǓǟ
ǓDzȔȆǣțƳƽᘤԔ ƾǰՆ ǸȔȓ˳ ǔᛘԙ Ƕ‫ނ‬х ȚǟȆǡƳᘤԔ Ƿ ୌ Ǔ

66
Ǭǧ ǕȊǶ Ǖ ǡȊǎ ǯțǰǎ nj
ȑ̜ ȗȓǕȔnjDzზཞ Țზ ǮnjȆǡƳჀૅ Ƿ̜ዏ ǔȐǗဋ ǕǮnjȓǰǮȊ
dzȃțǮǕ
ସவ႖DzȸɜɷɃǯǡƳ
ǡȊǎ ǎǜǕ ǷȌ ǣnjȐǎ
Ⴠૅ Ƿ ҍ ǕǔǰǮȊ଼ ǗƲǒȊǟȕnjȸɜɷɃǯǡƳᚋ෋ ǶɛȮȶɲȯ
ǩǔ ȒǕǟ ǵțȔnj ǟțǩȏǎ ǧnjǠȍǎ ǧnjǣț ǕǠȍț
DzDZǰ᢯ǫǮƲѷ‫ڍ‬ǶࡗᱶȌ ᠊ ᧇ Ȍ ̭ ᤦ ǷƲ‫ދ‬৤Ƕ‫ف‬๐dzǷDzȒȆǣțƳ
ǓȑǨ ǒǒ Ǻǰ ǩnj Ǻǰ Ǘ NJ Ǜǔȑ
ǬȆȒƲ ̭ ǶǰǮȊ‫ ڨ‬Ǖnj˳ ǰ‫ ޙ‬ǝnj˳ ǰǶኾ ȇԙ ȗǣǔNJȒƲ‫ ௺ޙ‬Dz
ǡ Ȋ ǎ ǰ ǒǒ ǡȊǎ Ǔ
ჀૅӻȒǔ‫ڨ‬ǕnjǒჀૅǝțdzґǬǛǰȊNJȓǶǯǡƳ
njǤț ȒǕǟ dzȃțǠț ǝnjǕț ǔnjǛǗ ǡȊǎ
̊љƲѷ‫ڍ‬ǷȇDzସவ˳ǯǟǧǔƲ஡ᡣƲ‫׾ڠ‬ǓȑǶǒჀૅǝțǔǽǐǮ
ǓțǛǗ ȒǕǟ
njȆǡƳɎɮȣȌɡɲȳɪȌ᪡‫׾‬ǓȑǶѷ‫ڍ‬ǨǙǯǷDzǗǮƲɔȢɲɨɲɈ
ǣnjȐǎ Ǘdz Ǖ ǡȊǎ ǚțǞnj ǓȑǨ njǩǸțǒǒ
DzDZƲᚋ෋ Ƕ‫ ׾‬Ǔȑ௓ ǧǒჀૅ ǝțȊnjȆǡƳ࿁ؐ Ʋ ̭ Ƕʟေ‫ ڨ‬ǕDzǒ
ǡȊǎ Ǡț ǧnjǠȍǎ dzǺȋǫ
ჀૅǝțǷɎɮȣ˳ǯƲ ̭ ᤦ ǔ2 0 0 ȬɬȚǛǐǮnjȆǡƳ
dzǠȍǎnjǫ ǣ nj Ǖ ǣǓnj Ǘdz ǡȊǎ ȇ
2 1 ʭኝǶʭဠǯǷƲɅɫɒǶǒǓǚǯƲDZțDz‫׾‬ǓȑȊჀૅȚᚒȓǛ
ǣnjȐǎ Ȇǩ ǟNJnj ǒǛDz
ǰǔǯǕȆǡƳȆǧƲɐɩDzDZƲᚋ෋ Ƕဘ ǯȊᛘԙ ǔ ᘤ ȗȔȓǛǰǔNJȒ
ȆǡƳ

TRADUCTION

Sumô

Le sumô, en tant que sport typiquement japonais, est maintenant connu en Occident aussi. Quand un
lutteur de sumô apparaît dans une publicité TV par exemple, c’est en général dans un rôle comique. C’est
sans doute parce que, comme leur corps très grand et gros, c’est amusant. Mais il y a une tradition très
ancienne au sumô, et à la base c’était quelque chose de religieux.

Il y a plus de 1200 ans, le sumô se déroulait au bord des rizières au moment de la fête de Tanabata. C’était
pour faire des présages pour la récolte de riz. En outre, lors du sumô solitaire qui se passe au moment du
repiquage du riz, on fait du lutteur adverse le dieu de l’eau, dont on ne voit pas la silhouette, c'est-à-dire le
kappa. Le combat se terminait nécessairement par la victoire du dieu. Il parait qu’ainsi le dieu était satisfait
et qu’il faisait en sorte que l’eau, nécessaire à la culture du riz, ne vienne pas à manquer.

A l’époque Heian, le sumô avait lieu juste une fois par an, au mois de juillet devant l’empereur. A partir du
13ème siècle environ, le sumô a été introduit dans l’entraînement des guerriers et est devenu un art martial
des samouraïs. Ensuite, au 17ème siècle quand débute l’époque Edo, apparaissent des gens qui avaient pour
profession de montrer victoires et défaites au sumô et le sumô est devenu une espèce de sport
professionnel. Le grand sumô se déroulait deux fois par an, en tant que loisir populaire, et les gens
s’asseyaient autour de l’arène puis regardaient le sumô des lutteurs en buvant du thé ou en dégustant
quelque chose de bon. Les lutteurs forts se faisaient une réputation, et même, devenaient des héros
d’histoires ou de théâtre.

Actuellement, le grand sumô a lieu 6 fois par an, à chaque fois sur 15 jours. Trois fois à Tôkyô, et une fois à
Nagoya, Osaka et Fukuoka. Le sumô est très populaire et les rencontres sont retransmises à la TV. L’assaut,
conformément à la tradition, se déroule dans une arène en terre, circulaire, de 4,55 m de diamètre.
Lorsqu’ils pénètrent dans l’arène, les deux lutteurs se regardent d’abord, s’accroupissent, et mettent leurs
mains sur la ligne blanche pour se préparer. C’est pour accorder leurs esprits et cela s’appelle le shikiri.

67
Ensuite, les deux personnages, qui sont sur la même longueur d’onde, se lèvent au même moment, se
rentrent dedans, se poussent, se soulèvent. La victoire intervient si on sort l’adversaire de l’arène, ou si on
fait toucher la terre à une partie de son corps autre que la plante de son pied.

Il y a 10 rangs de lutteurs, le plus élevé est le « yokozuna ». On ne devient pas facilement yokozuna. La
personne nommée « gyôji » fait l’arbitrage de la rencontre. Le gyôji porte un magnifique kimono qui se
transmet depuis les temps anciens. Le sumô est un sport vraiment typiquement japonais dans lequel la
tradition est bien vivante.

Les mouvements au sumô sont très rapides et c’est un sport intéressant. A la différence de la boxe en
occident, par exemple, l’âge, la taille ou le poids des lutteurs ne sont pas des critères pour le choix de
l’adversaire. C'est-à-dire qu’il y a des combinaisons avec un lutteur de très grande taille face à un lutteur de
petit gabarit, et il arrive aussi qu’un lutteur de petit gabarit gagne contre un lutteur grand.

Auparavant, tous les lutteurs de sumô étaient Japonais, mais ces derniers temps, les lutteurs venus de
l’étranger se multiplient. Ce ne sont pas que des lutteurs en provenance de Hawaï, de Mongolie ou de
Corée, il y a également des lutteurs venus des pays occidentaux, comme de Finlande par exemple.
Actuellement, le lutteur le plus grand est hawaïen et son poids dépasse les 200 kilo.

Dans le monde du 21ème siècle, grâce à la télévision, on peut voir du sumô depuis n’importe quel pays. En
outre, il arrive également que des rencontres aient lieu dans des villes occidentales comme Paris.

Réponses à quelques questions


ߔ߽߁ ߰ࠆ ߰ࠆ
1 ޿޿߃‫⋧ޔ‬ᠡߪߣߡ߽ฎ޿ࠬࡐ࡯࠷ߥߩߢ‫ߦ߆ࠆߪࠅࠃࠬ࠾࠹ޔ‬ฎ޿ߢ
ߓߟ ߖ ࠎ ߦ ߭ ߾ ߊ ߨࠎ޿ߓࠂ߁ ࠇ߈ߒ ߽
ߔ‫ޕ‬ታߪ‫ޔ‬㧝㧞㧜㧜ᐕએ਄ߩᱧผࠍᜬߞߡ޿ࠆࠬࡐ࡯࠷ߢߔ‫ޕ‬
߰ߟ߁ ߰ߟ߁ ޽ߘ
2 ޿޿߃‫ޔ‬᥉ㅢߩࠬࡐ࡯࠷ߢߪ޽ࠅ߹ߖࠎ‫ޕ‬᥉ㅢߩࠬࡐ࡯࠷ߪߚߛߩㆆ߮
ߚ޿޿ߊ ߔ߽߁ ޿ ߺ ߒࠀ߁߈ࠂ߁ߡ߈ ޿ ߺ ߻߆ߒ
ߢ‫ޔ‬૕⢒ߦ޿޿ߢߔ߇‫⋧ޔ‬ᠡߩ߽ߣ߽ߣߩᗧ๧ߪ ቬ ᢎ ⊛ ߥᗧ๧ߢߔ‫ ޕ‬ᤄ
ߔ߽߁ ߎ߼ ߒࠀ߁߆ߊ ߁ࠄߥ ߟ߆ ߉ࠂ߁ߓ ߍࠎߑ޿
ߩ⋧ᠡߪ߅☨ߩ ෼ ⓠ ࠍ භ ߁ߚ߼ߦ૶ࠊࠇߚⴕ੐ߢߔ‫⃻ޕ‬࿷ߪࡊࡠࠬࡐ࡯࠷
ߢࠎߣ߁ ޿ ߖ߆޿ ߒࠀ߁߈ࠂ߁ߡ߈ ޿ ߺ
ߦߥߞߡ޿ࠆߎߣߦߒߡ߽‫ޔ‬વ⛔߇ࠃߊ↢߈ߡ޿ࠆ਎⇇ߢ‫ ޔ‬ቬ ᢎ ⊛ ߥᗧ๧
߰ ࠎ ޿ ߈ ߜ߇
߇ߥߊߥߞߚߦ߽߆߆ࠊࠄߕ‫ߪߣ࠷࡯ࡐࠬߩ߆߶ޔ‬㔓࿐᳇߇㆑޿߹ߔ‫ޕ‬
߉ࠂ߁ߓ
(ⴕ੐ : fête, cérémonie)
ߖࠎߒࠀ ߔ߽߁ ߆ࠄߛ ߅߅
5 ߶߆ߩࠬࡐ࡯࠷ߩㆬᚻߣߊࠄߴߡ‫⋧߅ޔ‬ᠡߐࠎߪ ૕ ߇ߣߡ߽ᄢ߈޿ߢߔ‫ޕ‬
ߖࠎߒࠀ ߆ࠄߛ ߅߅
࡟ࠬ࡝ࡦࠣ޽ࠆ޿ߪࡏࠢࠪࡦࠣߩㆬᚻ߽ ૕ ߇ߣߡ߽ᄢ߈޿ߎߣ߇޽ࠅ߹ߔ
ߔ߽߁ ߣߊߴߟ ߆ߺ߇ߚ ߆ߺ ߌ ߥ߇
߇‫⋧߅ޔ‬ᠡߐࠎߪ߹ߚ․೎ߥ㜬ဳ߇޽ࠅ߹ߔ‫ޕ‬㜬ߩᲫ߇㐳ߊߡ‫ߜޟࠍࠇߘޔ‬
޽ ߆ߺ߇ߚ
ࠂࠎ߹ߍ‫ߦޠ‬਄ߍߡ޿߹ߔ‫ ࠣࡦ࡝ࠬ࡟(ޕ‬: catch, lutte ; 㜬ဳ : coiffure ; ߜࠂ
ࠎ߹ߍ : nom donné au chignon des samourai et des lutteurs de sumô)
ߒ ߈ ߚߚ߆ ߓࠀࠎ߮ ߥ߆ ߛ޿ߓ ߣ߈ ߰ߚࠅ ࠅ߈ߒ ߤ߭ࠂ߁ ߥ߆
6 ઀ಾࠅߣߪ ᚢ ޿ߩḰ஻ߩਛߩᄢ੐ߥᤨߢߔ‫ޕ‬ੑੱߩജ჻߇߽߁࿯ୈߩਛ
ߪ޿ ߚ߇ ߈ ޽ ߣ߈
ߦ౉ߞߡ޿ߡ‫߅ޔ‬੕޿ߦ᳇ࠍวࠊߖߥߌࠇ߫ߥࠄߥ޿ᤨߢߔ‫ޔߦ߼ߚߩߘޕ‬

68
ࠅ߈ߒ ߚ߇ ߆߅ ߺ ޽ ߎߒ ߅ ߡ ߤ߭ࠂ߁ ߹ ߥ߆
ജ჻ߪ߅੕޿ߦ㗻ࠍ⷗วࠊߖ߹ߔ‫ޔߚ߹ޕ‬⣶ࠍ⪭ߣߒߡ‫ޔ‬ᚻࠍ࿯ୈߩ⌀ࠎਛ
߆ ߒࠈ ߖࠎ ߈޽޿ ߩ ߚߚ߆ ߪߓ
ߦឬ޿ߡ޽ࠆ⊕޿✢ߦߟ߈߹ߔ‫ޕ‬᳇วߦਸ਼ࠄߥߌࠇ߫‫ ޔ‬ᚢ ޿߇ᆎ߹ࠄߥ޿
ߒ ߈ ߒࠀ߁ߜࠀ߁ ߭ߟࠃ߁ ߣ߈ ߓ߱ࠎ ޽޿ߡ ߈
ߩߢߔ‫઀ޕ‬ಾࠅߪ 㓸 ਛ ߔࠆߩߦᔅⷐߥᤨߢ߽޽ࠅ߹ߔ‫⥄ޕ‬ಽࠍ⋧ᚻߩ᳇ߦ
޽ ߓ߱ࠎ ߁ߏ ޽޿ߡ ߁ߏ ޽
วࠊߖࠆߎߣ߇ߢ߈ߥߌࠇ߫‫⥄ޔ‬ಽߩേ߈ࠍߘߩ⋧ᚻߩേ߈ߦวࠊߖࠆߎߣ
߆ߥࠄ ߹
߽ߢ߈ߥߊ‫ ޔ‬ᔅ ߕ⽶ߌߦߥࠅ߹ߔ‫ޕ‬
ߖ޿ࠃ߁ߓࠎ ߛ޿ߚ޿߅߅ߕ߽߁ ࠊ ߳ࠎߌࠎ ߽
8 ⷏ᵗੱߪᄢ૕ᄢ⋧ᠡߩߎߣ߇ಽ߆ࠄߥߊߡ‫ޔ‬஍⷗ࠍᜬߞߡ޿߹ߔ‫ࡔࠗޕ‬
߆ࠄߛ ߅߅ ߣߤ ߔ߽߁ ߫ ߆ ߌ޿ߎ߁
࡯ࠫߪ ૕ ߩᄢ߈ߐߦᱛ߹ߞߡ‫⋧߅ޔ‬ᠡߐࠎࠍ㚍㣮ߦߔࠆ௑ะ߇޽ࠅ߹ߔ‫ޕ‬
߳ࠎߌࠎ ߆ࠄߛ ߅߅ ߁ߏ ߅ߘ ޽
஍⷗ߪ߹ߕ ૕ ߇ߣߡ߽ᄢ߈޿ߎߣ‫ޔߡߒߘޔ‬േ߈߇ㆃ޿ߎߣ‫ߦࠇߘޔ‬วࠊ
޽ߚ߹ ߅߽ ߅߅ߕ߽߁ ߍࠎߒߡ߈ߔ ߅߽
ߖߡ 㗡 ߇ࠃߊߥ޿ߣᕁࠊࠇ߹ߔ‫ޔߚ߹ޕ‬ᄢ⋧ᠡߪዋߒේᆎ⊛ㆊ߉ࠆߣᕁࠊ
߅߅ ߖ޿ࠃ߁ߓࠎ ߔ߽߁ ࠁࠄ޿ ߒࠀ߁߈ࠂ߁ߡ߈ ޿ ߺ ࠊ
ࠇࠆߎߣ߇ᄙ޿ߢߔ‫⷏ߪࠇߘޕ‬ᵗੱ߇⋧ᠡߩ↱᧪߽ ቬ ᢎ ⊛ ߥᗧ๧߇ಽ߆ࠄ
ߣߤ ߫ ߆
ߥ޿ߖ޿ߢߒࠂ߁‫(ޕ‬ᱛ߹ࠆ : s’arrêter à (un préjugé) ; 㚍㣮ߦߔࠆ : se moquer
ߌ޿ߎ߁
de, tourner en dérision ; ௑ะ : tendance)

69
19. ⴝߦ಴ࠆߣ
߹ߜ ߢ

dzȃț Ȇǩ NJȓ ǣnjȐǎǠț ǯ NJ
ସவǶᘨȚൂǗǰƲȗȔȗȔᚋ෋˳dzǷȉǢȑǟnjȊǶdzе̚njȆǡƳ
ǒǎǨț ȃ DZ ǎ ȇȇ ǰǗȁǬ ǒǰ Ƿnj
೩ଢൂ᢭ǶǰǛȕǯǷƲᎥdzཡцDz᪦ǔϧǫǮǕȆǡƳɓɂɜɓɂɜǰnj
ǒǰ ȉ ȇ Ǻǰ ȃǎǛǎ ǟțǜǎ ȇDZȒ
ǎ᪦ ǯǡƳǥȔǷႽǶᚒ ǐDznj˳dzƲDZǩȑǶଦԢǶ͢ԓ ǔ ዷ dzDzǫǧǶ
ȇǩ ȗǧ ǒǟ ǒǰ ȃDZǎ ǯǛȄǛ
ǓƲ᢭ȚสǫǮȊnjnjǶǓȚƲ଀ǐȓ᪦ǯǡƳȆǧƲൂ᢭dzǷгдȚǬǙǧ
Ƿ ȉ ȇ Ǻǰ NJțǤț NJȓ
ȾȣɪǔឋȑȔǮƲႽǶᚒǐDznj˳ǔ‫ݎ‬ϨdzൂǙȓȐǎdzDzǫǮnjȆǡƳȆ
ǯǛȄǛ ǩȏǗǣțǠȏǎ ǒǎǨțȃDZǎ ǛǎǝǮț
ǫǡǘǶǰǛȕǷгдǔ Ⴟ ዻ ཰ ǯNJȒƲ೩ଢൂ᢭Ȍ˨ࠣ໮ǔNJȓǰǛȕdz
ǐț ǯǛǠȏǎ Ƿ
ǷƲǧǗǝțǶϸǔ г ཰ dzDzǫǧȾȣɪǔឋȑȔǮnjȆǡƳ
ǠǮțǟȋ ǟȋDZǎ ȃǛǎǟȋ ǒDz ȃDZǎ Ƿǟ ȃǛǎǟȋ
ᐻ᠛᠔ ǷȃǰțDZ᠔᢭ ǯǷDzǗǮƲൂᘤ᎘ ǰԝ Ǡൂ᢭ Țូ ȒƲൂᘤ᎘ ǔ
ǠȋȆ Dz ǠǮțǟȋ Ǻǰ ȃǛǎǟȋ Ǖ
ᣚᮇǨǰɘɪȚᯠȑǟȆǡƳᐻ᠛᠔Ƕ˳Ȋൂᘤ᎘ȊƲȇțDzǔർȚǬǙǮǗ
ǨnjǠȏǎǾ NJȓ Ǻǰ Ȉ ǟ ǷȌ Ƿǟ ǠǮțǟȋ
ȔȔǸƲ‫ڨ‬ʣ‫ګ‬ǯǡǔƲൂǗ˳Ț໿ᚕǟǮǰǮȊᢏǗូȓᐻ᠛᠔ȊNJȒȆǡƳ
ǩ Ǔ Ǯ Ǭ ǐǕ ǕțȂț ǠǮțǟȋ Ƕ Ǻǰ ǒǒ
ؒʦ᥄ Ƕᬡ Ƕᡣᡙ ǯǷƲǥǛȆǯ ᐻ᠛᠔ dzˇ ǫǮǗȓ˳ ǔ‫ ڣ‬njǶǯƲ
ǠǮțǟȋ ǒ Ǹ ǧ ǟǜǰ nj Ǻǰ ȃDZǎ ǠǮțǟȋ
ᐻ᠛᠔፝ǕْǔះȒDzǗǮƲ̀˘dzᘤǗ˳DzDZǷൂ᢭ǥǶȊǶdzᐻ᠛᠔Țǰ
ǒǒ ǒȊǟȕ ǠǮțǟȋ Ǔǖ
ȉȓǛǰǔ‫ڣ‬njǶǯǡƳ᩺႒njǛǰdzƲᐻ᠛᠔dzᦊǔǓǓǫǮnjDzǗǮȊƲ
ǨȔ Ǵǡ ǩȍǎȒț ǠǮțǟȋ ȌȆ ǟǜǰ
᛹ ȊǥȔȚႲ ȇȆǣțǟƲ ᬤ ᠴ ǟǮnjȓᐻ᠛᠔ ǔ߇ ȃDZdzNJǫǮȊƲ̀˘
Ǔǐ ǠǾț ǠǮțǟȋ ȇ
Ƕ࠿ȒdzᐻлǶᐻ᠛᠔ǔᚒǬǓȑDznjǛǰǷȆǢDznjǶǯǡƳ
ǩ Ǔ Ǯ Ǭ ǐǕ Ƿnj ǓnjǨț ǒǒ ǰǛȕ
ؒʦ᥄ Ƕᬡ dzϧ ǫǮȇȆǟȏǎƳ᨞ൟ Ƕ‫ ڣ‬nj ৯ dzƲȧɫɘɷȾɷȌȧȸ
Ǭ Ǔǖ Ƕ
ȪɫɷȾɷǔ̃njǮnjȓǰǷᨂȒȆǣțƳȧȸȪɫɷȾɷdzˇȓǰǕǷɪɷ
ȆȊ ǰǎǕȏǎ ǺǨȒǔȗ ǧ
ɪȚ‫ݍ‬ȑDzǙȔǸDzȒȆǣțƳ ௘ ˭ ǯǷƲȧȸȪɫɷȾɷǶ ࠟ Ζ dzᇓǫǮƲ
ȇǖǔȗ njǥ Ǻǰ NJ
ԑΖȚƲऔǘ˳ǶǧȉdzᆷǙǮǒǕȆǡƳ
ǩ Ǔ Ǯ Ǭ Ƕ Ǖǫǿ ȒȏǎǕț ǒDz dzȃț
ɔɨɲȸǶؒʦ᥄ ǷDZǛȆǯˇ ǫǮȊмᇻ Ƕ ଘ ᤪ ǔԝ ǠǯǡǔƲସவ Ƕ
ǩ Ǔ Ǯ Ǭ Ƿǟ ǕȏȒ ȒȏǎǕț ǩǔ ǓnjǝǬǘǩ ǰǒ Ȇǐ
ؒʦ᥄ Ƿូ ȓ្ᩉ dzȐǫǮ ଘ ᤪ ǔ᢯ njȆǡƳǨǓȑƲ૳ஶԂ Țᢋ ȓљ dzƲ
Ǖ ǫ ǿ ǎ Ǹ Ǔȁ Ƿ ǩ Ǔ Ǯ Ǭ Ǥțǣț ǒǒ ǩ Ǣ ȇ nj
мᇻ‫ړ‬ȒْǶ‫ٽ‬dzឋǫǮNJȓؒʦ᥄ϨዻǶ‫ڨ‬ǕDzؒ‫׻‬ȚȆǢᚒǮƲᘤǕǧnj
ǐǕ ȒȏǎǕț ǧǟ Ǖǫǿ Ǡ DZ ǎ ǷțǸnjǕ Ǔ njǩdzǩǠȏǎǟȋ Ǚț
ᬡȆǯǶ ଘ ᤪ ȚᄫǓȉǮƲмᇻȚᐻҍ᝼‫ړ‬೹ǯឈǎǶǯǡƳʟ ସ ˇ ᠔ яȌƲ
DZdzǩ Ǖǫǿnjǔnj njǫǮnj Ǖ Ǔ ț Dznj Ƕ ȃǎǨnj Ǖǫǿ
‫؍‬ସ ȧ Ȳ мᇻ̊‫ ڠ‬dz Ƿ Ʋ ʟ‫ ݗ‬Ƕ ய᧒ Ϸ ǯ ˇ Ȓ ૵᫋ Ƕ мᇻ Ƿ NJ Ȓ Ȇ ǣ ț Ƴ
ǮnjǕǙț Ǖ ǐǕǓț ǬǎǕț ǬǎǔǗ ǬǓ Ǖǫǿ
‫ݗ‬யяǷඖȆǫǧᬡ᧒ǨǙȚƲᢋҗNJȓnjǷᢋ݀dzǟǓ̾ǐDznjмᇻǯǡƳ
ǛǎǬǎǕǓț ǡǛ Ȍǡ ȒȐǎ Ǔ
˨ᢋ೹᧘Ț‫ޚ‬ǟ‫ݎ‬ǗшဏǡȓǧȉdzǷƲɖɩəȣɈȪɷɈȚឈǎǟǓNJȒȆ
ǬǓ ǧǰ ǜ ǣ ț ǐț Ǔ ǜǣțȕǫǼȋǗǐțǾț
ǣțƳȪɷɈȚ̾ǎǰƲ͂ǐǸᲘᲓᲓᲓϸǯឈǫǧȪɷɈǯǷᲘᲙᲓᲓϸл
Ǖǫǿ Ǔ ȕ ǫ Ǽ ȋ Ǘ ǐț Ǭ
ǶмᇻȚឈǎǛǰǔǯǕȓǓȑƲᲙᲓᲓϸǶǒȆǙǔ̃ǗǛǰdzDzȓǶǯǡƳ

70
Ǖ ǰǎǕȏǎ ǨnjǰǓnj
ȆǧƲർ ȚǬǙDzǙȔǸDzȑDznjǛǰǔNJȒȆǡƳ ௘ ˭ DzDZǶ‫ڨ‬ᣪ̚ Ƕ
ǩ Ǔ Ǯ Ǭ ǟǐnj ǰǐnj ǟȒǬ ȕǣț Ǖǫǿ
ؒʦ᥄Ƿ࠯֫Ʋᣪ֫ƲᅹᇓǶ៙ዻǔNJǫǮƲǥȔǦȔǶмᇻȊNJȒȆǡƳǨ
nj Ǖǫǿ Ǔ Ǘȕǎ
ǓȑƲDZǛȆǯᘤǗǓǰnjǎǛǰdzȐǫǮƲмᇻȚឈǎǰǕdzǓDzȒᒙҁǟ
ȆǡƳ
dzȃț ǩ Ǔ Ǯ Ǭ ǯțǟȋ ǧnjȀț ǟȋȒȏǎ ǓǢ
ସவ Ƕؒʦ᥄ Ȍᩓ᠔ ǶɨɂȶɤǷ‫ ڛڨ‬DzȊǶǯǡƳ ᠔ ʲ Ƕଇ Ƿɔɨɲȸ
Ǩnjǧnj ǩ Ǔ Ǯ Ǭ ǒǒ Ƕ Ǻǰ njǕ Ǘȓ
Ƕ‫̭ڨ‬Ƕؒʦ᥄ȐȒ‫ڣ‬njǶdzƲˇȓ˳ǔǧǗǝțnjȓǶǯƲषǔᒙǟǗDzȓ
NJǝ Ȏǎǔǧ ǰǕ ǒǒ ǛǎǬǎǕǓț Ǡȏǣnj ǣțȐǎ
ȃDZǯǡƳȆǧƲ஭ ǰ‫ڟ‬ଦ ǶɨɂȶɤǶ୛ Ʋ‫ ڣ‬ǗǶ˨ᢋ೹᧘ Ƿ‫ۊ‬ख ‫ގ‬ဏ Ƕ
ǟȋȒȏǎ ǥDz Ǡț Ǖ ǧǾț ǝnjǟȏ
᠔ ʲ ȚΠ ǐǮnjȆǡƳɔɨɲȸ˳ ǔǛǶǛǰȚᎰ njǧȑƲ‫ڣ‬лƲ஡ф dzƲ
ǨțǠȏ ǝ ȁ Ǭ ǷțǶǎ
ƽဖ‫ࠣ ۊ‬ц ǨƾǰnjǎӸࣼ ȚǡȓǯǟȏǎƳǟǓǟƲǥȔǷƲnjȕnjȕDz
ǠǙț Ǜ Ǡȏǣnj NJțǟț Ƕ Ǔțǔ
˘̏ ǔNJǫǧǶǯƲท țǯnjȓǰǕdzȊ‫ۊ‬ख ǔ‫ ࣴݎ‬ǟǮˇ ȔȓȐǎdzƲ ᎖
ǧnjǝǗ
ǐȑȔǧ‫ދ‬ሎǯǡƳ
dzȃțǠț ǠǾț Ǘdz ǛǰǸ ǰǗ ǓțǠ ȈǢǓ njǟǕ
ସவ˳ Ƿ ᐻл Ƕ ‫ ׾‬Ƕ ᚰᔄ Ʋ ཡ dz ๿ܶ Ƕ ᩊ ǟ ǝ Ț ॹ᜽ ǟ Ǯ nj ȓ Ƕ ǯ Ʋ
ǔnjǛǗǠțȈ Ǜ ȁțȒ ǐǕ DzȆǐ Ǡ ǥ
‫˳׾ڠ‬ԢǙdz(ܲDZȊdzȊ͓шǯǡǔ)ᬡǶԞљdzǺȑǔDzȌɬɷɝܶȚบ ǐ
ǒǒ ǟȋDznj dz ȃ ț ǜ nj ǔ nj ǐnjǜ ȃǎǥǎ
ǮnjȓǰǛȕǔ‫ڣ‬njǯǡƳ᠔ϷǶȡɉȥɲȸȊƲସவᛯ̊‫ڠ‬dzƲᒜᛯǯ૵᡹
ǰ ǟ ǒǒ Ǹǟȏ ǓțǛǗǜ ǩȍǎǜǗǜ
ǝȔǮnjȓᣪ࠯Ȋ‫ڣ‬ǗNJȒȆǡǟƲْ৯dzȐǫǮǷƲ᪡‫׾‬ᛯƲʵ‫׾‬ᛯƲɜɪ
ǜ dzȃț ǛǗǝnjǓ ǡǡ ǟȏǎǛ
ɇȫɪᛯǶȡɉȥɲȸȊNJȒȆǡƳସவǶ‫׾‬ᨦҬǔᢗțǯnjȓᛊ਷ǯǟȏǎ
ǵƳ

TRADUCTION

Lorsqu’on sort en ville

Lorsque nous marchons dans la ville japonaise, nous autres Occidentaux faisons la rencontre de choses
étranges.

Aux abords des passages protégés, un bruit particulier parvient à nos oreilles. C’est un son qui fait « pippo,
pippo ». C’est le bruit qui indique aux non-voyants dans quelle direction le feu est passé au vert, et s’ils
peuvent, ou non, traverser. En outre, sur le trottoir des pavés munis d’irrégularités sont collés pour faire en
sorte que les non-voyants puissent marcher en toute sécurité. Là où c’est tout droit, les irrégularités sont
des lignes droites, là où il y a un passage protégé ou un carrefour, des pavés avec une multitude de ronds
en relief sont fixés.

Les vélos ne circulent presque pas sur la route, mais sur le même trottoir que les piétons, et lorsque les
piétons gênent, ils klaxonnent. Si tous, cyclistes et piétons, font attention, il n’y a pas de problème, mais il
y a aussi des vélos qui ignorent les gens qui sont à pied et roulent très vite.

Aux alentours des stations de métro, les parkings à vélos sont insuffisants car beaucoup de gens viennent
jusque là à bicyclette, de sorte que nombreuses sont les personnes allant au travail, ou ailleurs, qui garent
leur vélo sur le trottoir même. Ce qui est intéressant, c’est que même si l’antivol n’est pas verrouillé sur les

71
vélos, personne ne les vole, et même s’il y a une montagne de vélos garés, il n’arrive pas, a priori, qu’on ne
retrouve pas le sien au retour du travail.

Essayons d’entrer dans une station de métro. Dans ces endroits où il y a beaucoup d’escaliers, il n’est pas
dit qu’il y ait un ascenseur ou un escalier mécanique. Lorsqu’on prend l’escalier mécanique, il faut respecter
la règle. A Tôkyô, on se tient sur le côté gauche de l’escalier et on laisse le côté droit libre pour les gens
pressés.

En France, le prix du ticket de métro est le même quel que soit l’endroit jusqu’où on le prend, mais dans le
métro japonais, le prix du ticket varie suivant le distance à parcourir. C’est pourquoi avant de passer la
borne de compostage, il faut d’abord regarder le grand plan de toutes les lignes de métro qui est fixé au-
dessus du point de vente des tickets, puis vérifier le montant du ticket jusqu’à la gare à laquelle on veut
aller, et acheter le ticket à la billetterie automatique. En dehors des forfaits journée ou des billets « éco »
pour les samedis et les dimanches, il n’y a pas de billet permettant de prendre le métro de façon illimitée
sur une période donnée. Les tickets sur une période donnée sont des tickets qu’on ne peut utiliser qu’entre
deux stations prédéterminées et uniquement pour aller au travail ou à l’école. Afin d’utiliser les transports
en commun de façon moins onéreuse, la seule solution est d’acheter une carte prépayée. Lorsqu’on utilise
une carte, un bonus de 600 yens s’ajoute, ce qui fait que par exemple avec une carte achetée 5000 yens on
peut acheter pour 5600 yens de tickets.

En outre, il y a une chose à laquelle il faut faire attention. Dans les grandes villes telles que Tôkyô, dans le
métro, il y a des lignes gérées par la ville, d’autres gérées par le département et d’autres privées, et
chacune a ses tickets. C’est pourquoi, suivant jusqu’où on va, on peine passablement lors de l’achat du
ticket.

Les heures de pointe dans le métro et les trains japonais sont quelque chose de terrible. Alors que le
nombre de wagons est plus important que dans la plupart des métros français, comme il y a beaucoup de
gens à monter, c’est à avoir du mal à respirer. Par ailleurs, aux heures de pointe du matin et du soir, de
nombreux moyens de transport prévoient un wagon réservé aux femmes. Si des Français entendaient ça, il
est probable qu’en premier lieu, ils réagiraient en disant que c’est du sexisme. Mais, c’est une contre-
mesure qui a été pensée à cause de toutes sortes d’incidents, et dans le but que les femmes puissent
prendre le métro en toute sécurité même quand c’est bondé.

Les Japonais étant conscients de la difficulté de leur langue nationale, et particulièrement des kanji, à
l’intention des étrangers (mais c’est aussi pratique pour les enfants), il y a beaucoup d’endroits où les noms
des gares sont accompagnés de hiragana ou de caractères latins. Les villes où même les annonces dans les
wagons sont diffusées en anglais, outre le japonais, sont nombreuses, et suivant les endroits, il y a aussi des
annonces en coréen, chinois, portugais. C’est bien la preuve que l’internationalisation du Japonais
progresse !

Réponses à quelques questions


ߦ߶ࠎ ߼ ߺ ߭ߣ ߛ޿ߓ ߅߽ ߼ ߺ
2 ᣣᧄߢߪ⋡ߩ⷗߃ߥ޿ੱ߇ᄢ੐ߦߐࠇߡ޿ࠆߣᕁ߃߹ߔ‫⷗ߩ⋡ߪࠇߘޕ‬
߭ߣ ߖߟ߮ ߦߜߓࠂ߁ߡ߈ ߶ߤ߁
߃ߥ޿ੱߩߚ߼ߦߢ߈ߡ޿ࠆ⸳஻߇߆ߥࠅ޽ࠆ߆ࠄߢߔ‫ޕ‬ᣣ Ᏹ ⊛ ߦߪᱠ㆏
޽ࠎߗࠎ ޽ࠆ ߢߎ߷ߎ ߟ ߪ
߇቟ోߦᱠߌࠆࠃ߁ߦ‫ޔ‬ಲಳߩ⌕޿ߡ޿ࠆ࠲ࠗ࡞߇⾍ࠄࠇߡ޿ࠆߩߢߔ‫ߘޕ‬
ߺߜ ߎ߁ߐߡࠎ ߓࠂ߁߶߁ ࠊ
ࠇߢ㆏ ߇߹ߞߔߋ߆‫ޔ‬੤Ꮕὐ߇޽ࠆ߆ߣ޿߁ ᖱ ႎ ߇ಽ ߆ࠅ߿ߔߊߥࠅ߹ߔ‫ޕ‬
ߦߜߓࠂ߁ߡ߈ ߓࠂ߁߶߁
(ᣣ Ᏹ ⊛ : quotidien, de chaque jour ; ᖱ ႎ : information)

72
ߦ߶ࠎ ߅߅ ߓߡࠎߒ߾ ߘߣ
5 ޿޿߃‫ޔ‬ᣣᧄߢߪߤࠈ߷߁߇޽߹ࠅᄙߊߥ޿ࠃ߁ߢߔ‫⥄ޕ‬ォゞࠍᄖߢ
ߜࠀ߁ࠅࠎ ߆߉ ߧߔ ߧߔ
㚢 ベ ߒߚߣ߈‫ޔ‬㎛ࠍ߆ߌߥߊߡ߽⋑߹ࠇߥ޿ߣ޿߁ߎߣߪߘࠇࠍ⋑߻ߤࠈ
߷߁߇޿ߥ޿ߣ޿߁ߎߣߢߒࠂ߁‫ޕ‬
ߣ߁߈ࠂ߁ ߛ ޿ ߣ ߒ ߜ ߆ ߡ ߟ ߩ ߆ࠎߚࠎ
7 ᧲ ੩ ߥߤߩᄢㇺᏒߩ࿾ਅ㋕ߦਸ਼ࠆߩߪ޽߹ࠅ◲නߢߪ޽ࠅ߹ߖࠎ‫ࠇߘޕ‬
ߜ ߆ ߡ ߟ ߖࠎ ߌࠎ߃޿ ߒ߃޿ ߚߛ ߈ߞ߲ ߆
ߪ࿾ਅ㋕ߩ✢ߪ⋵༡ߛߞߚࠅ‫ޔ‬Ꮢ༡ߛߞߚࠅߒߡ޿ࠆߩߢ‫ޔ‬ᱜߒ޿ಾ╓ࠍ⾈
ߔߎ ߻ߕ߆ ߃߈ ߪ޿ ߗࠎߖࠎ ߜ ߕ ߺ ޿
߁ߩߪዋߒ 㔍 ߒ޿ߢߔ‫ޕ‬㚞ߦ౉ߞߚࠄ‫ߩ✢ోߕ߹ޔ‬࿾࿑ࠍ⷗ߡ‫޿ߚ߈ⴕޔ‬
߃߈ ߐ߇ ࠅࠂ߁߈ࠎ ߒࠄ
㚞ࠍតߒߡ‫ ޔ‬ᢱ ㊄ ߪ޿ߊࠄߢ޽ࠆ߆ࠍ⺞ߴߥߌࠇ߫ߥࠄߥ޿ߩߢߔ‫ߒߘޕ‬
޽ ߈ߞ߲ ߓߤ߁ߪࠎ߫޿߈ ߆ ߆޿ߐߟߋߜ ߣ߅ ߢࠎߒ߾ ߩ
ߡ‫ߦࠇߘޔ‬วࠊߖߡಾ╓ࠍ⥄േ⽼ᄁᯏߢ⾈ߞߡ‫ޔ‬ᡷᧅญࠍㅢߞߡ‫ޔ‬㔚ゞߦਸ਼
ࠅ߹ߔ‫ޕ‬
ߡ޿߈ߌࠎ ߅ߥ ߃߈ ߩ ߅ߥ ߃߈ ߭ߣ ߇ߞߎ߁ ߒߏߣ
9 ቯᦼ೛ߣߪ‫߽ߟ޿ޔ‬หߓ㚞߆ࠄਸ਼ࠅ‫ޔ‬หߓ㚞ߦ߅ࠅࠆੱ߇‫ޔ‬ቇᩞ߿઀੐
޿ ߟ߆ ߣߊߴߟ ߈ߞ߲ ޿ߞ ߆ ߍߟ ߥ߇ ߈߆ࠎ ߟ߆
߳ⴕߊߩߦ૶߁․೎ߥಾ╓ߢߔ‫ࠅࠃࠇߘ߿᦬ࡩ৻ޕ‬㐳޿ᦼ㑆ߦࠊߚߞߡ૶߃
ߡ޿߈ߌࠎ ߓࠁ߁ ߩ ߈ߞ߲
ࠆቯᦼ೛߇޽ࠅ߹ߔ߇‫߽ߢࠄ߆ߎߤߦ↱⥄ޔ‬ਸ਼ࠇࠆಾ╓ߢߪ޽ࠅ߹ߖࠎ‫ޕ‬
޿ߜߦߜߓࠂ߁ߒ߾ߌࠎ ߜ߇ ޿ߜߦߜ ߩ
৻ ᣣ ਸ਼ ゞ ೛ ߪߘࠇߣ㆑ߞߡ‫৻ޔ‬ᣣߒ߆૶߃ߥ޿ߩߢߔ߇‫߽ࠄ߆ߎߤޔ‬ਸ਼ࠇ
޿ ߖ޿ߍࠎ ߩ ߈ߞ߲
߹ߔߒ‫ޔߒߔߢ޿޿߽ߡߞⴕ߽ߢ߹ߎߤޔ‬೙㒢ߥߒߦਸ਼ࠇࠆಾ╓ߢߔ‫ޕ‬
ߖ޿ߍࠎ
(೙㒢 : limite)

73
20. 㜞ᐲᚑ㐳ߣ౏ኂ໧㗴
ߎ߁ߤߖ޿ߜࠂ߁ ߎ߁߇޿߽ࠎߛ޿

ǨnjdzǠǣǓnjǧnjǣțǜ dzȃț Ǜǎǖȏǎ ǙnjǞnj ǝǝ DZǎdzȍǎ


ᇽ˙നʭဠ‫ڨ‬৤ࣞǶସவǶ ࠞ ಟ ȌዂฝȚ૭ǐǧǶǷƲȡɠɩȪǓȑ ‫ ޘ‬ϧ
ǖǠȍǬ Ǻǔǟ ǣțǥǎ dzȃț ǒǒ
ǝȔǧਈᘧ ǰƲȡɠɩȪǔ ௘ ȡȷȡǰǶ৤˖ dzǒnjǮƲସவ Ǔȑ‫ ڣ‬ǗǶ
Ǿǫǟ Ǔ
ཞនȚឈǫǧǧȉǯǟǧƳ
ǞnjǸǬ dzȃț ǝțǖȏǎǓnj ǡǛ Ǔ
᝸᧛ ǔDzǗDzǫǮƲସவ Ƕ ဌ ಟ ဠ ǶɠɲɏɷǷ‫ ޚ‬ǟ‫ ڛ‬ȗȒȆǟǧǔƲ
ǔnjǛǗ ǣțǥǎ ǷǠ Ȇ Ǘdz ǧ Ǩnjnjǩ ȊǗǺȏǎ ǛǗǝnjǙnjǞnj ǣǓnj
‫ ׾ڠ‬ǰǶ৤˖ dzф ȉǮ᝷ Ǚǧ‫ ׾‬Ƕᇓ Ǯǧᇽʟ Ƕ Ⴝ ೡ ǷƲ‫׾‬ᨦዂฝ Ƕʭဠ ǯ
ǟȏǎȒ
ґшǡȓǛǰǯǟǧƳ
dzȃț Ǖǖȏǎ ǣnjǝț NJ ǧ Dzǒ dz
ǛǎǟǮƲସவǶ̒ಟǷဋဌȚʥǚȓǛǰdzȐǫǮᇓǩႿȕǎǰǟƲᲕȰ
ǛǎDZǣnjǩȏǎ ǡǛ Ȉ Ȉ Ȓ ǣnjǩȏǎ
ȾǶ᭜࡯৙ᧇ Ȁǰ‫ ޚ‬ǟǢǬԢ ǓǫǮnjǕȆǟǧƳǟǓǟƲ໿ ࿄ dzǯȊ ৙ ᧇ
Ǖǖȏǎ ǣnjǝț ߪ޿ߌ޿ dzțǚț ߆ࠎ߈ࠂ߁ ߻ ߒ ߔߔ ǷȌ
ǟȐǎǰǟǧ̒ಟǷƲဋဌǶᏜ୮dzNJȓ˳᧒ǰ࿧‫ٮ‬Ț໿ᚕǟǮǬǕᢗȇƲ଼
ǜǠȍǎ ǵțǨnj ȊțǨnj ǟȏǎ ߺߥ߹ߚ߮ࠂ߁

Ǘ Ȋ ᲘᲓ ࡗ̈ dz Ƿ Ʋ ǝ Ȇ Ǟ Ȇ Dz ։᫋ ǔ ဋ Ǡ Ǯ Ǖ Ȇ ǟ ǧ Ƴ ඀ͣၕ Ƿ ǥ Ƕ
ǨnjǺȏǎǮǕ Ǻǰ
̈ ᘰ ႖ DzʟǬǯǡƳ
ȇDzȆǧ Ǖȍǎǟȍǎ Dzțǣnj Ǔnjǔț ǩȍǎ ǒǒ ȇDzǰȆǩ
඀ͣǷ ˊ ࠛ ǶӋᚋǶǕȔnjDz෭ߗdzNJȓƲ ʵ ǗȑnjǶ‫ڨ‬ǕǝǶ ี ဘǯ
Ȇǩ Ǻǰǻǰ ǣnjǓǬ ǖȏǖȏǎ ǛǎǠȏǎ njǰDz
ǡƳဘ Ƕ˳Ƶ Ƕဋො ǷƲ ๵ ಟ ǰƲɀɂȼǰnjǎ ࠞ ْ dzȐǫǮ ֫ ȆȔǮnj
ǛǎǠȏǎ dzǠȍǫ ǣ nj Ǖ ǷǠ ǓǔǗǺȒȏǎ ǣnjǝț ǧ
ȆǟǧƳǛǶ ࠞ ْ ǷᲕᲓ ʭኝ Ƕۣ ȉǜȕdzҬ݀Ꮟଘ Țဋဌ ǡȓǧȉdz࢕ Ǯ
ǜǠȍǎ ǵțǨnj ǜǎǣnjǓǔǗǚțȒȏǎ ǣnjǝț ǕȍǎǥǗ ǽ Ȇǩ ǠțǛǎ
ȑȔȆǟǧƳᲘᲓ ࡗ̈ Ǔȑԙ৙Ҭ݀Ӥଘ Ƕဋဌ ǔ औ ᢏ dz‫ ٱ‬ǐƲဘ Ƕ˳Ԃ Ȋ
ǜ Ȇțdzț ȇDzȆǧ ǠȏǎǓȆǩ nj ǛǎǠȏǎ
Ი ʢ˳ ȚǛǐǮƲ඀ͣ ǷƽɀɂȼǶ‫ص‬ʦဘ ƾǰᚰ ȗȔȓȃDZƲɀɂȼ ࠞ ْ
Ǭǰ Ǻǰ ǒǒ
dzҗȉȓ˳ǔ‫ڣ‬ǗDzȒȆǟǧƳ
Ǔnjǟȋ ǣnjǝț ǓǔǗǣnjǺț ᲋ ᲌
ǟǓǟDzǔȑƲɀɂȼ̚ᅉ Ƕဋဌ ǡȓҬ݀ᙢ՟ Dž ȡȺɇȡɪɆɑɈdž Ƿ
ǡnjǖț ȒȐǎ ǬǗ ǣțǕȍǎǺȋǗǝțǠȍǎdz ǵț ǛǎǠȏǎ ǎȇ Dzǔ
඀ᥓ Țшဏ ǟǮ̳ ȓǶǯƲǡǯdz Ე Ნ Ზ Ვ ࡗ ǓȑƲ ࠞ ْ ǔ෭ dzෟ ǡ
Ƿnjǡnj ǡnjǖț ǨȔ Ǖ ǣnjǝț
ࡹ඀ dzǷ඀ᥓ ǔǽǗȆȔǮnjǧǶǯǡƳ᛹ ȊǥȔdzർ ǭǓDznjȆȆဋဌ ǔ
ǦǎǓ ǣțǕȍǎǺȋǗǜǠȍǎ ǵț ǝǓDz Ǔnj ǟ
‫ٱ‬ѹ ǟ Ǯ nj Ǖ Ȇ ǟ ǧ Ƴ Ე Ნ Ი Დ ࡗ ǜ ȕ Ǔ ȑ ᮉ Ȍ ᝵ ǔ ൉ ț Ǩ Ȓ Ʋ
ǣțǕȍǎǺȋǗǜǠȍǎǝțǵț ǵǛ Ȁț ǻȏǎǕ ǽȓ ǎȇ ǰ ǟ
Ე Ნ Ი Ზ ࡗdzǷྑǔ‫ڛ‬DzၕർdzDzȒƲᩗǐDzǔȑ෭dz᫤ǻǛțǯ൉Ǵ
ǚțǟȏǎ ǷǠ dzțǚț NJȓ ǎǜ
ǰnjǎ ࿁ ᝣ ǔǒǛȒۣȉȆǟǧƳǥǟǮƲ˳᧒dzȊƲൂǙDzǗDzȓƲҍ Ǚ
ǷDz njǠȏǎ ǯǷǠ NJǓ ǟǞț
DzǗDzȓƲᛟǣDzǗDzȓDzDZǶဴࡃǔеۣȉǧǶǯǡƳិǩȋțǔƲ൉ဌǨ
Ǖ Ǚ nj Ǡ ǒǒ Ǖȇȏǎ ǻȏǎǕ Dzț
ǫǧȒ‫ࣆڵ‬ϠǨǫǧȒǡȓǛǰȊ‫ڣ‬ǗDzȒȆǟǧƳǛǶ‫ۖڵ‬Dzၕർǔ̮ǯNJ
ǨȔ ȗ ߢࠎߖࠎ߮ࠂ߁ ǒȊ ǻȏǎǕ Ǻǰ
ȓǶǓ᛹dzȊлǓȑǢƲ̜ంၕǓȊǟȔDznjǰऑȗȔǮƲၕർdzǓǓǫǧ˳
ǓǦǗ ߐ ߴ ߟ
ǰǥǶ‫ݦ‬ରǔࠣцǝȔǧȒǟȆǟǧƳ

74
ǣțǕȍǎǺȋǗǜǠȍǎȕǗ ǵț ǜ ǔǬ Ǭnjǧǩ ǻȏǎnjț ߺߥ ߹ ߚ ߶ ߌ ࠎ ߓ ࠂ NJǧȑ
Ე Ნ Ი Კ ࡗᲘணᲔସdzǷǠȉǮƲ ၕ ᨈ Ǔȑ඀ͣ͠Γ৯dzƲ ତ ǟnj
ǻȏǎǕ ǣțǕȍǎǺȋǗǜǠȍǎǷǩ ǵțDzǓ
ၕർ ǰ ǟ Ǯ ǰ DZ Ǚ ȑ Ȕ Ʋ Ე Ნ Ი Მ ࡗӅ Ǹ Ǔ ȑ Ʋ ɝ ȸ Ȳ ɞ ǔ Ǜ Ȕ Ț
ȇDzȆǧǻȏǎ Ȑ ǚțnjț ǽȉnj
ƽ ඀ ͣ ၕ ƾ ǰ Ն Ǿ Ȑ ǎ dz Dz Ȓ Ȇ ǟ ǧ ǔ Ʋ Ӥ‫ ׶‬Ƿ Ȇ Ǩ ʧ୉ ǯ ǟ ǧ Ƴ
ǣțǕȍǎǺȋǗǜǠȍǎǕȍǎ ǵț ǡnjǖț ǎǧǔ ǣțǕȍǎǺȋǗȕǗǠȍǎdz ǵț
Ე Ნ Ი Ნ ࡗ dzɠɀɪ඀ᥓ ǔ ၃ ȗȔǮƲ Ე Ნ Კ Ვ ࡗ dzǥȔǔ
ǚțnjț ǓǗdzț Ƿnjǡnj Ȇ ǡnjǖț ǝǓDz Ǔnj
Ӥ‫ ׶‬Ǩǰᄫᛩ ǝȔȆǟǧƳɀɂȼǶࡹ඀ dzท ǠǫǮnjǧ඀ᥓ ǔ ᮉ Ȍ᝵ dz
Ǖȍǎǟȍǎ ǧ dzțǚț DZǎǾǬ ǡnjǖț ǩȍǎDZǗ
Ԯ ӹ ǝȔƲǥȔȚ᫦ ȁȓ˳᧒ Ȍҍཞ ǔ඀ᥓ ʵ ൬ dzDzǫǮnjǧǶǯǡƳ
ǶǎǟțǙnj ǡnjǖț njǧ ǎțDZǎȆǺ Dzǒ ǻȏǎǕ
ᏺᅘዂǔ඀ᥓdzǒǓǝȔƲၞȇȌᢦҍ᱅ၨȚǰȊDzǎƲදȓǛǰǔDznjၕർ
ǛǎǟǕdzțǮnjǓțǠȋ dzǣțdzǺȋǗȕǗǠȍǎǜ dzț ǓNJ ߥ߆

ǯǟǧƳϬࢢᛩ‫ݗ‬ो᎘ ǨǙǯȊ Ვ Ვ Კ Ი ˳ NJȒƲǒ൪ ǝțǶǒᐎ ǯǡ


ǻȏǎǕ Ǻǰ
ǯdzၕർdzDzǫǧ˳ȊnjȆǡƳ
ǣnjǽ Ǔnjǟȋ ǣǕdzț ȇǰ ǣțǕȍǎǺȋǗȕǗǠȍǎǷǩǵț Ǘ ǔǬ
૶࡭ǔȐǎȌǗɀɂȼ̚ᅉǶ᝿̑ȚᛩȉǧǶǷƲ 1 9 6 8 ࡗ9ணǯ
ǣțǕȍǎǺȋǗǝțǠȍǎdz ǵț ǣțǕȍǎǺȋǗȕǗǠȍǎȕǗ ǵț NJnjǨ DzDzǠȍǫ
ǟǧƳ Ე Ნ Ზ Ვ ࡗ Ǔȑ Ე Ნ Კ Კ ࡗ ȆǯǶ ᧒ dzƲ Ლ Დ ɇɲǓ
ǺȋǗǜǠȍǫ ǡnjǖț ǎȇ Dzǔ ǡnjǮnj ǣțǕȍǎǺȋǗDzDzǠȍǎDzDz ǵț
ȑ Ე Ი Დ ɇɲǶ඀ᥓǔ෭dzෟǝȔǧǰ੾‫ݗ‬ǝȔȆǟǧƳ Ე Ნ Ლ Ლ ࡗ
ǓțǕȏǎ ǽǗǚț ǕȏǨnj ǝǖȏǎ ǷǠ ȇDzȆǧȗț
dz ࿧ ‫ ٮ‬Ț࣪ϕ ǡȓǧȉǶࠡ‫ ڨ‬Dz̳ಟ ǔۣ ȆȒƲ඀่ͣ ǶȐǜȔǧɈɬǶ
ǷnjǠȏ ǎ ǧ ǒǛDz ǚțǞnj ǝǓDz Ǔnj njǠȏǎ
ੳᨊǰ‫ش‬ȉᇓǮǔ ᘤ ȗȔȆǟǧƳ࿁ؐǯǷƲ ᮉ Ȍ᝵dzǷȊǎဴࡃǔDzǗƲ
ǧ dz Ȇțdzț Ǻǰǻǰ ǻȏǎǕ
ǒnjǟǗ᫦ȁȑȔȆǡƳǟǓǟƲȆǨᲕʢ˳ȚǛǡ˳ƵǔƲǛǶၕർdzȐȓ
Ǘȓ Ǭǭ
ᒙǟȇȚǎǫǧǐዚǙǮnjȆǡƳ
ȇDzȆǧǻȏǎ dzǫȅțǙnjǞnj ǛǎDZǣnjǩȏǎ dznjǔǧȇDzȆǧ ǻȏǎ
඀ ͣ ၕ ǶȃǓdzȊƲସவዂฝ Ƕ᭜࡯৙ᧇ dzǰȊDzǫǮƲତຐ඀ͣ ၕ Ȍ
ȐǫǓnjǩ Ǜǎǔnjǻȏǎ ȕǗǠȍǎ ǵțǨnj Ƿǫǣnj
‫״‬ସ࠯ ǤțǥǗǶȐǎDz Ϭ ‫ ݣ‬ၕ ǔƲ Კ Დ ࡗ̈ dzႏဋ ǟȆǟǧƳǟǓǟƲ
ǚțǞnj dzȃț ǓțǕȏǎȃǜǓǬDZǎ ǩǓȑ nj
࿁ؐǶସவǷƲ࿧‫͠ٮ‬ᝊොҍdzǓDzȒ ѷ ȚϧȔȓȐǎdzDzȒȆǟǧƳ

TRADUCTION

Haute croissance économique et problèmes de pollution

Ce qui a soutenu l’industrie et l’économie japonaises d’après la seconde Guerre Mondiale, ce sont les
technologies importées des Etats-Unis, et le fait que, pour ses guerres avec l’Asie, l’Amérique a acheté
beaucoup de produits au Japon.

Les Zaibatsu ayant disparu, les membres du monde économique japonais ont un peu changé, mais le
premier objectif que s’est fixé le pays, qui pour la première fois avait perdu une guerre face à un pays
étranger, c’était de remporter la victoire dans le monde de l’économie internationale.

Ainsi, les entreprises japonaises se sont rétablies en augmentant leur production, et petit à petit se sont
dirigées vers une haute croissance économique à 2 chiffres. Mais les entreprises qui voulaient croître même
de force, ont progressé en ignorant les hommes et l’environnement qui sont à l’arrière-plan de la
production, et bientôt, dès les années 1950, différents problèmes se sont fait jour. La maladie de Minamata
est l’un de ces problèmes représentatifs.

75
Minamata est un port de taille moyenne situé sur une jolie côte au sud-ouest de Kyûshû. La vie des gens de
la ville est assurée par la pêche et par une usine du nom de Chisso. Cette usine avait été construite vers le
début du 20ème siècle pour produire des engrais chimiques. A partir des années 50, la production des
matières premières de synthèse augmenta très rapidement, la population de la cité en vint aussi à
dépasser les 50 000 habitants et les gens employés par l’usine Chisso devinrent tellement nombreux qu’on
appela Minamata « la cité féodale de Chisso ».

Toutefois, comme le produit synthétique que produisait l’entreprise Chisso (l’éthanal) était fabriqué en
utilisant du mercure, dès 1932 les eaux usées que l’usine rejetait dans la mer contenaient du mercure. La
production alla en augmentant sans que personne ne remarquât cela. A partir de 1950, des phénomènes
commencèrent à se produire, tels que mort des poissons et des coquillages, en 1953 les chats devenaient
bizarrement malades et mouraient en se jetant à la mer en tremblant. Et puis, chez les hommes aussi des
anomalies commencèrent à apparaître : ils ne pouvaient plus marcher, ou plus bouger, ou plus parler. Les
bébés naissant mort-nés ou mal formés devinrent nombreux. Sans que personne ne sût vraiment ce
qu’était cet étrange mal, pensant que c’était peut-être contagieux, les malades de cette maladie et leur
famille ont été discriminés.

Le 1er mai 1956 pour la première fois, cette maladie a été déclarée aux services de santé publique par
l’hôpital, et vers le milieu de l’année 1958, les media commencèrent à parler de « maladie de Minamata »,
mais la cause en était encore incertaine. En 1959 on eut des doutes sur le méthyle de mercure, et en 1962
on a vérifié que c’était bien l’origine. Le mercure mêlé aux eaux usées de Chisso était absorbé par les
poissons et les coquillages, et les hommes et animaux qui les consommaient étaient intoxiqués par le
mercure. C’était une maladie incurable, dans laquelle le système nerveux était atteint par le mercure,
s’accompagnant de douleurs et de paralysie. Il y a 2265 victimes, rien qu’avec les malades officiellement
reconnus, et il y a des personnes qui étaient malades déjà dans le ventre de leur mère.

Ce n’est qu’en septembre 1968 que le gouvernement a enfin reconnu la responsabilité de la société Chisso.
Entre 1932 et 1966, on suppose que 70 à 150 tonnes de mercure ont été rejetées dans la mer. En 1977, de
gigantesques travaux ont commencé pour restaurer l’environnement, on a éliminé les boues polluées de la
baie de Minamata et on l’a remblayée. Actuellement, il n’y a plus rien d’anormal dans les poissons et
coquillages, et on peut les déguster. Mais, plus de 20 000 personnes continuent à revendiquer les
souffrances dues à cette maladie.

En dehors de la Maladie de Minamata, des maladies dues à la pollution, comme la Maladie de Minamata de
Niigata ou l’asthme de Yokkaïchi, sont apparues dans les années 60, accompagnant la haute croissance
économique. Mais le Japon d’aujourd’hui investit maintenant une énergie certaine dans la protection de
l’environnement.

Réponses à quelques questions


ߎ߁ߤߖ޿ߜࠂ߁ ߓ ߈ ߦ߶ࠎ ߚ ߥ߅ ߓ ߈
2 㜞ᐲᚑ㐳ߩᤨᦼߪ‫ޔ‬ᣣᧄ߇ߤ߁ߒߡ߽┙ߜ⋥ࠈ߁ߣߒߡ޿ࠆᤨᦼߢ‫ߘޔ‬
߽ߊ߭ࠂ߁ ߚߞ ߶߁߶߁ ߦ߶ࠎ ߈߉ࠂ߁
ߩ ⋡ ᮡ ߦ㆐ߔࠆߩߦ‫ߥࠎߤޔ‬ᣇᴺߢ߽ࠃ߆ߞߚߢߔ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬ᣣᧄߩડᬺ
ߌ޿ߑ޿ ߖ޿ߐࠎ ߆ࠎ߇ ߆ࠎ߈ࠂ߁ ߻ ߒ ߆ࠎ߈ࠂ߁ ߪ߆޿
߇⚻ᷣߣ↢↥ߩߎߣ߫߆ࠅ ⠨ ߃ߡ‫ ޔ‬Ⅳ Ⴚ ࠍήⷞߒߚߩߢ‫ ޔ‬Ⅳ Ⴚ ߇⎕უߐ
ߚ޿߳ࠎ ߎ߁߇޿߽ࠎߛ޿ ߪߞߖ޿
ࠇ߹ߒߚ‫ߢࠇߘޕ‬ᄢᄌߥ౏ኂ໧㗴߇⊒↢ߒߚߩߢߔ‫(ޕ‬㆐ߔࠆ : atteindre)
ߓࠂ߁߆߹ߜ ߃ ߤ ߓ ߛ ޿ ߣߩߐ߹ ߒࠈ ߽ߣ ߛࠎߛࠎ ߭ࠈ ߹ߜ
3 ၔਅ↸ߣ޿߁ߩߪ‫ޔ‬ᳯᚭᤨઍߦ‫ޔ‬Ლ᭽ߩ߅ၔߩਅߦᲑ‫ߣޘ‬ᐢ߇ߞߚ↸ߩ
ߓࠂ߁߆߹ߜ ߔ ߭ߣ߮ߣ ߣߩߐ߹ ߼޿ࠇ޿ ߁ ߣߩߐ߹
ߎߣߢߔ‫ޔߚ߹ޕ‬ၔਅ↸ߦ૑ࠎߢ޿ࠆੱ‫ߪޘ‬Ლ᭽߆ࠄ๮઎ࠍฃߌߡ‫ޔ‬Ლ᭽ߦ
޿ߙࠎ ߺߥ߹ߚ ߓࠂ߁߆߹ߜ ߺߥ߹ߚ
ଐሽߒߡ޿߹ߒߚ‫ޕ‬᳓ୀߪ࠴࠶࠰ߩၔਅ↸ߛߣ޿߁ߩߪ‫ޔ‬᳓ୀ߇࠴࠶࠰ߩ
76
ߎ߁ߓࠂ߁ ߒࠈ ߹ߜ ߜࠀ߁ߒࠎ ߛࠎߛࠎ ߅߅
Ꮏ ႐ ࠍ‫߅ޔ‬ၔߩࠃ߁ߦ‫ ߩ↸ޔ‬ਛ ᔃ ߣߒߡ‫ޔ‬Ბ‫ߣޘ‬ᄢ߈ߊߥߞߚߣ޿߁ߎߣ
ߒ߾ߜࠂ߁ ߺߥ߹ߚ ߣߩߐ߹
ߢߔ‫ ␠ ߩ࠰࠶࠴ޔࠅ߹ߟޕ‬㐳 ߪ᳓ୀ ߩᲚ᭽ ߩࠃ߁ߢ޽ߞߚߎߣߦߥࠅ߹ߔ‫ޕ‬
޿ߙࠎ
(ଐሽߔࠆ : être dépendant de )
ߪߓ ߺߥ߹ߚ߮ࠂ߁ ߍࠎ޿ࠎ ߰߼޿ ߢࠎߖࠎ߮ࠂ߁ ߅߽
5 ೋ߼ߩ߁ߜ‫ޔ‬᳓ ୀ ∛ ߩේ࿃ߪਇ᣿ߛߞߚߩߢ‫ޔ‬વ ᨴ ∛ ߛߣᕁࠊࠇ߹ߒ
߮ࠂ߁߈ ߭ߣ ߹ࠊ ߭ߣ߮ߣ ߐߴߟ ߜ߆ࠃ
ߚ‫∛ޔࠄ߆ߛޕ‬᳇ߦߥߞߚੱߪ๟ࠅߩੱ‫ߦޘ‬Ꮕ೎ߐࠇ߹ߒߚ‫ޕ‬ㄭነߞߚࠄ
߮ࠂ߁߈ ߁ߟ ߅߽ ߜ߆ࠃ
∛᳇߇⒖ࠆ߆߽ߒࠇߥ޿ߣᕁࠊࠇߚߩߢߔ‫(ޕ‬ㄭነࠆ : s’approcher de qn)
ߺߥ߹ߚ߮ࠂ߁ ߍࠎ޿ࠎ ߎ߁ߓࠂ߁ ߁ߺ ߥ߇ ߪ޿ߔ޿ ߰ߊ
7 ᳓ ୀ ∛ ߩේ࿃ߪ࠴࠶࠰ߩ Ꮏ ႐ ߇ᶏߦᵹߔឃ᳓ߦ฽߹ࠇߡ޿ߚࡔ࠴࡞
ߔ޿߉ࠎ ࠊ ߮ࠂ߁߈ ߪߞߖ޿
᳓㌁ߢߒߚ‫ߪߦߋߔޔߒ߆ߒޕ‬ಽ߆ࠄߥ߆ߞߚߩߢ‫∛ޔ‬᳇߇⊒↢ߒߡ߆ࠄߢ
ߥࠎߨࠎ ޽޿ߛ ߔ޿߉ࠎ ߥ߇ ߟߠ ߽ࠎߛ޿ ߛࠎߛࠎ ޽ߞ߆
߽‫ޔ‬૗ᐕ߽ߩ 㑆 ‫࡞࠴ࡔ߇࠰࠶࠴ޔ‬᳓㌁ࠍᵹߒ⛯ߌߡ‫ޔ‬໧㗴߇Ბ‫ߣޘ‬ᖡൻߒ
޽ߞ߆
߹ߒߚ‫(ޕ‬ᖡൻߔࠆ : s’aggraver)
ߺߥ߹ߚ ߽ࠎߛ޿ ߆ࠎ߈ࠂ߁ ߪ߆޿ ߪ߆޿ ߦࠎߍࠎ ߭߇޿ ߁
9 ᳓ୀߩ໧㗴ߢ Ⅳ Ⴚ ߇⎕უߒ߿ߔߊߡ‫ޔ‬⎕უߐࠇߚࠄੱ㑆߽ⵍኂࠍฃߌࠆ
ࠊ ߅߽ ߦࠎߍࠎ ߌ޿ߑ޿߆ߟߤ߁ ߆ࠎ߇
ߣ޿߁ߎߣ߇ಽ߆ࠆߣᕁ޿߹ߔ‫ੱޔߚ߹ޕ‬㑆߇⚻ᷣᵴേߩߎߣߒ߆ ⠨ ߃ߥ
ߖ޿߆ߟ߆ࠎ߈ࠂ߁ ࠊࠆ ߐ޿ߒࠀ߁ߡ߈ ߦࠎߍࠎߓߒࠎ ߉ߖ޿
޿ߣ‫ ↢ޔ‬ᵴ Ⅳ Ⴚ ߇ᖡߊߥߞߡ‫ੱߪߦ ⊛ ⚳ ᦨޔ‬㑆⥄り߇‶†ߦߥࠆߎߣࠍ߽
߅ߒ ߎ߁ߤߖ޿ߜࠂ߁ ߣ߽ߥ ߎ߁߇޿߽ࠎߛ޿ ߆ࠎ߈ࠂ߁ ߥ߆
ᢎ߃ߡߊࠇ߹ߔ‫ޔࠅ߹ߟޕ‬㜞ᐲᚑ㐳ߦ ઻ ߞߚ౏ኂ໧㗴ߪ‫ ޔ‬Ⅳ Ⴚ ߣߘߩਛߦ
ߔ ߦࠎߍࠎ ߛ޿ߓ ߖ޿ߐࠎ ߅ߒ
૑ࠎߢ޿ࠆੱ㑆ࠍᄢ੐ߦߒߥ߇ࠄ‫ࠍߣߎ߁޿ߣ޿ߥࠄߥ߫ࠇߌߥߒ↥↢ޔ‬ᢎ
߉ߖ޿ ߓߒࠎ
߃ߡߊࠇ߹ߔ‫ ࠆߥߦ†‶(ޕ‬: être victime de ; ⥄り : soi-même, lui-même)

77
21. ᣣᧄߦ޿ࠆᄖ࿖ੱ
ߦ ߶ ࠎ ߇޿ߎߊߓࠎ

ǣțǕȍǎǺȋǗȐțǠȍǎǜ ǵț ǣțǕȍǎǺȋǗǕȍǎǠȍǎ ǵțǨnj Ǟnjdzǩ ǔnjǛǗǠț ǒȊ


Ე Ნ Თ Ი ࡗǓȑ Ე Ნ Ნ Დ ࡗ̈ǶǷǠȉȆǯƲؐସ‫˳׾ڠ‬Ƿʻ
ǩȏǎǣț ǓțǛǗ ǛǗǣǕ Ȋ Ǻǰ ǣțǕȍǎǺȋǗǠȍǎ ǵț dzȃț
dz ஭ ᮚ /᪡‫׾ ׾‬ቚ Ț੅ ǫǮnjȓ˳ ǯǟǧƳǥȔǷ Ე Ნ Ე Დ ࡗ dzସவ ǔ
ǩȏǎǣț Ȁnjǜǎ ǒǒ ǩȏǎǣțǠț Ȉ Ȓ dzȃț Ǭ
஭ ᮚ Ț̺ԙǟǮǓȑƲ‫ڣ‬ǗǶ ஭ ᮚ ˳ ǔ໿࿄ȌȒdzସவȀᢓȔǮǛȑȔǮƲ
dzȃț ǛǎǠȏǎ Ƿǧȑ ǚțnjț ǩȏǎǣțǠț ǣțǜ
ସவ Ƕ ࠞ ْ ǯ ί ǓǣȑȔǧǛǰǔӤ‫ ׶‬ǯǡƳǥȔȑǶ ஭ ᮚ ˳ Ƿ৤ࣞ dz
ǕǛǗ dzȃț ǡ Ǭ dzȃț ǎ Ǜ
࠿‫׾‬ǡȓǛǰǔǯǕDzǗǮƲସவdz̪ȇზnjǧǶǯǡǔƲସவǯဋȆȔǧܲ
dzȃțǛǗǣǕ ǞnjdzǩǓțǛǗǠț
DZ Ȋ ǧ ǩ Ƿ ସவ‫׾‬ቚ Ț ǰ ȓ Ǜ ǰ ǔ ǯ Ǖ Dz nj Ȇ Ȇ ǯ Ʋ ؐସ᪡‫ ˳׾‬NJ ȓ nj Ƿ
ǩȏǎǣțǠț
஭ ᮚ ˳ ǰDzȒȆǟǧƳ
ǣțǕȍǎǺȋǗǕȍǎǠȍǎ ǵț ȕ Ƕ ǰ ǎ ǰǎǙnj ǷǩǠȍǎDzDz Ȇțdzț ǔnjǛǗǠț dzȃț ǡ
Ე Ნ Ნ Დ ࡗ ǜȕǶ ዏᚳ ǯǷƲ Მ Ლ ʢ˳ Ƕ‫ ˳׾ڠ‬ǔସவ dz̪ ȇƲ
ȕǗǠȍǷǩ Ȇțdzț DzDzǠȍǎǷǩ Ǯț dz ǓțǛǗǠț ǩȏǎǣțǠț
ǥǶǎǩ Კ Მ ʢ˳ (ǬȆȒ Ლ Მ Ბ Ვ ɐɷȺɲɇ)ǔ᪡‫ ˳׾‬ɶ ஭ ᮚ ˳ ǯƲ
Ƿǩ Ȇț ǜ ǣțdzț Ǖȍǎ Ǯț DzDz ǩȍǎǜǗǠț ǰǎǠ
Მ ʢ Ი ҿ˳ ǘ ȑ nj ( Ǭ Ȇ Ȓ Ნ Ბ Ლ ɐ ɷ Ⱥ ɲ ɇ ) ǔ ʵ ‫ ˳ ׾‬ǯ ǟ ǧ Ƴ ࢿ୛ Ƕ
ǣnjȐǎǠț Ǖǧ ǝț Ȇț Ȑț ǣțdzț Ǡț dz
ᚋ෋˳ ǰnjǐǸƲҭ ȡɠɩȪǓȑᲖ ʢ Თ ҿ˳ ǘȑnjǯƲɧɷɬɂɐ˳ ǔᲕ
Ȇțdzț ߥࠎߴ޿ߓࠎ Ȑț ǣțdzț ߓ߾ߊ
ʢ˳ ǩ ȏ ǫ ǰ ǯ ǟ ǧ Ƴ ȃ Ǔ dz Ӌብ˳ ǔ Თ ҿ˳ ࢳ ǯ ǟ ǧ Ƴ ( ǥ Ȕ Ǧ Ȕ ǔ Ʋ
ǞnjdzǩǔnjǛǗǠț ǝț Ǯț Ǖȍǎ dz Ǯț ǝț Ȕnj Ǯț Ȑț
ؐସ‫ ˳׾ڠ‬ǶᲖ Ბ Ნ ɐɷȺɲɇƲᲕ Ბ Ზ ɐɷȺɲɇƲᲓ Ბ Თ ɐɷȺɲɇǯƲ
ǜǎǙnj ȕǗǮțȕǗ ǟ
ǬȆȒԙᚳǯȗǢǓᲙᲑᲙɐɷȺɲɇǟǓӐȉǮnjDznj)Ƴ
ǣțǕȍǎǺȋǗǕȍǎǠȍǎ ǵțǨnj ǔnjǛǗǠț dzȍǎǛǗ Ǔ ț Ȓ Ǔț ȃǎȒǬ Ǔ
ǟǓǟ Ე Ნ Ნ Დ ࡗ̈ dzƲ‫ ˳׾ڠ‬Ƕ ϧ ‫ ׾‬ሩ࿄ dz᧘ ǡȓරࣝ ǔ‫ ڛ‬ȗǫ
ǔnjǛǗ ǩȏǎǕǧnjǞnj ȊǗǮǕ dzȃț dzȍǎǛǗ ǔnjǛǗǠț ǒǒǷǸ
ǧǛǰdzȐǫǮƲ‫ ׾ڠ‬Ǔȑᧇய๬ؐ ǶႽ႖ ǯସவ dz ϧ ‫ ׾‬ǡȓ‫ ˳׾ڠ‬ǔ‫ࡈڨ‬
ǽ dz ǣ ț Ȑ ǵț ǰǎǙnj ǞnjdzǩǔnjǛǗǠț ǓǢ ǺȋǗǕȍǎǠȍǎDzDz Ȇț
dz ‫ ٱ‬ǐ Ȇ ǟ ǧ Ƴ ᲕᲓᲓᲗ ࡗ Ƕ ዏᚳ ǯ Ƿ ؐସ‫ ˳׾ڠ‬Ƕ ଇ Ƿ Ე Ნ Ლ ʢ
ǝțǤțDzDzǺȋǗ dzț ǶȄ ǩȍǎǜǗǠț ǩȏǎǣțǠț ǟ ȗȒNJnj ǜǠȍǎȐț
Ზ Ლ Დ Დ ˳ Ȇǯʥ ǫǮƲ ʵ ‫ ˳ ׾‬ǰ ஭ ᮚ ˳ ǶӐ ȉȓѨԙ Ƿ Ი Თ ɐɷȺɲ
ǒ ǣțǕȍǎǺȋǗǕȍǎǠȍǎ ǵțǨnj ǛǎǷț ǩȍǎǜǗǠț ǕȍǎǥǗ ȕǗ Ǹnj
ɇdzᔂǩȆǟǧƳ Ე Ნ Ნ Დ ࡗ̈ǶࣞӅǓȑƲ ʵ ‫ ˳ ׾‬Ƿ औ ᢏ dzᲙͲǘ
ǽ ǓțǛǗ ǩȏǎǣțǠț ǡǗ
ȑnj‫ٱ‬ǐȆǟǧǔƲ᪡‫׾‬ɶ஭ ᮚ ˳ ǔ‫ޚ‬DzǗDzǫǧǶǯǡƳ
ǞnjdzǩǔnjǛǗǠț ȕǗǠȍǎ ǝț ǣnjȐǎǠț ȇDzȇ
Ȇǧؐସ‫˳׾ڠ‬Ƕ Კ .ᲖɐɷȺɲɇǘȑnjǔᚋ෋˳ǯǡǔƲ Ӌ ȡɠɩȪ
Ǘdzǘdz Ǻǰ ȃǎ ǒǒ ǝțǠȍǎǝț Ȇțdzț
Ƕ ‫׾‬Ƶ Ǔ ȑ Ƕ ˳ Ƕ ଦ ǔ ǥ Ȕ Ȑ Ȓ Ǣ ǫ ǰ ‫ ڣ‬Ǘ Ǯ Ʋ Ზ Ზ ʢ˳ ǘ ȑ nj ǯ Ʋ
ǞnjdzǩǔnjǛǗǠț ǠȍǎǷǩǮț ǜ dz ǟ
ؐସ‫˳׾ڠ‬Ƕ Ე Მ ᲑᲘᲕɐɷȺɲɇȚӐȉǮnjȆǡƳ
Ǻǰǯ Ȋǰ dzȃț Ǖǖȏǎ ǒȊ Ǡ DZ ǎ ǟ ȋ ǝțǖȏǎ dzȃț
˳৶ Țආ ȉǮnjǧସவ Ƕ̒ಟ ǶǧȉdzƲʻ dzᐻҍ᠔ ဌ ಟ ǶǧȉdzƲସவ
dzǫǙnjǠț ȑnjdzǩǮǬǭ Ǔțǧț ȕǎDZǎ
ǷȆǢɕɨȷɪǓȑǶସኛ˳Ƕ௓ସ৶ዚǕȚቍӌdzǟǮƲǬȆȒҁίɒȵȚ
ȑǗ ǐ dzǠȍǫ ǣ nj Ǖ ǷǠ ǒǒ
಩dzࣣȑȔȓȐǎdzǟȆǟǧƳǥǶȗǙǷƲᲕᲓʭኝǶфȉǛȕdzƲ‫ڣ‬ǗǶ
dzȃțǠț dzȃț ǣnjǓǬ njȇț ǎǙnjȔǛǗ
ସவ˳ǔସவǯဋොǔǯǕDzǗǮƲȡɠɩȪȌɕɨȷɪȀᆊ൹ǟƲӼϧ‫׾‬dz
ǡ Ǭ Ǘdz ǛǗǣǕ Ǘdz ǟȋǓnj ǰ Ǜ
̪ȇზnjǮƲǥǶ‫׾‬Ƕ‫׾‬ቚȚǰȒƲǥǶ‫׾‬Ƕᅉ̚dz๜ǙᡛȇȆǟǧǔƲɕɨ

78
ǚțǠȏǎ Ǖǻ ǟǜǰ Ȋǰ ǔnjǛǗ ȗǧ Ǻǰ ǒǒ
ȷɪǶ ࿁ ཰ ǔӮ ǟǗDzǫǮƲ̀˘ Țආ ȉǮ‫ ׾ڠ‬Ȁส ȓ˳ ǔ‫ ڣ‬ǗDzǫǧǓȑ
dzȃțǣnjǽ dz ȃ ț ǜ DzȆǐ Ǭ dzǫǙnj
ǯǡƳǥȔǯସவ૶࡭ǷƲସவᛯǶԞљǔ̃njǮnjȓǥȔȑǶସኛɕɨȷɪ
Ǡț ȑnjdzǩ ǒǒǷǸ Ȏȓ dz ȃ ț ǜ DzȆǐ Ȋ
˳ Ƕ௓ସ Ț‫ ࡈڨ‬dzᛃ ǟǧǶǯǡƳǯȊƲସவᛯ ǶԞљ Ț੅ ǫǮnjǮȊƲ
dz ȃ ț ǜ ǾțǓ ȉț nj ǓțǤț Ǡț
ସவᛯ ȊǯǕȆǣțǟƲଐҬ Ƕ᩺ Ǔȑᚰ ǐǸƲ‫ݐ‬Ϩ Dzɕɨȷɪ˳ ǯǡƳ
ǛǎǠȏǎ ǡǘ ȕǎDZǎǟȋ ǺȏǎǸț
ࠞ ْ ǶȃǎǯǷƲϋȔǧҁί᎘DzǶǯ ᛒ х ǔǰǮȊnjnjǯǡƳ
ǔnjǛǗǠțȕǎDZǎǟȋ ǨnjǔǗ ǥǬǖȏǎ ǧț
ǥȔȑǶ‫˳׾ڠ‬ҁί᎘ ǶǎǩdzǷƲɕɨȷɪǯ‫ ݀ڨ‬Ț ӈ ಟ ǟǧǶdzƲӌ
ȕǎDZǎǟȋ ǟǜǰ Ǻǰ ǶǛ
Dzȓҁί᎘ǰǟǮ̀˘ȚǟǮnjȓ˳ȊnjȆǡƳǟǓǟɕɨȷɪdz൑ǫǮnjǮ
ǟǜǰ dzȃț ǛǎǠȏǎ ȃǎ
ȊƲ̀˘ǔDznjǶǯƲସவǶ ࠞ ْ ǯǷǧȑnjǧଦǔnjnjǶǯǡƳ
dzǫǙnjǠț ǝnjǟȏ ǝțǵț ǜǵț Ǖ Ǔ ț Ƿǧȑ NJǰ
ɕɨȷɪǶସኛ˳ ǷƲ஡ф Ƿʤࡗ Ǔȑ˝ࡗ Ƕய᧒ ί njǮƲǥǶࣞ ɕɨȷ
Ǔǐ Ǘ Ǔǐ dzȃț ǰǕ ǒDz
ɪdz࠿ȓǬȊȒǯ௓ȓǶǯǡǔƲɕɨȷɪdz࠿ǫǮȊସவdznjǧ୛ǰԝǠȐ
ǣnjǓǬ ǠȏǎǙț ǐ njǩDZdzȃț Ǖ ǛțDZ
ǎDzဋො ௏ ̏ ǔࣣ ȑȔDznjǶǯƲȊǎʟ࡯ସவ dz௓ ȆǡƳǟǓȊ˺࡯ Ƿ
ǐnjǠȍǎ Ǘ
ං ̪ ǶǬȊȒǯ௓ȓǶǯǡƳ
ǠDZǎǟȋǛǎǠȏǎ Ȇǩ Ǡț ǒǒ Ǩțǩ
ᐻҍ᠔ْࠞǔNJȓဘdzǷƲɕɨȷɪ˳Ƕ‫ڣ‬nj‫ؒ׷‬ǔNJȒȆǡƳǰǕdzǷƲ
Ǡȍǎȇț ǷțǾțnjǠȏǎ Ǡț ǜ Ǔ ȊǶ
̪ ൹ ǶӅл̊ʥ ǔɕɨȷɪ˳ ǯǡƳɜɪɇȫɪᛯ ǯឈ njཞ ǔǯǕȓȸɷɐ
dz ȃ ț ǜ ǒȄ ǣnjǓǬ
ɷ Ȋ NJ ȓ Ƕ ǯ Ʋ ସவᛯ Ț ᚘ ǐ Dz Ǘ Ǯ Ȋ Ʋ ဋො ǔ ǯ Ǖ Ȇ ǡ Ƴ ǥ Ȕ ǰ Ȋ Ʋ
ȕǎDZǎǠǓț Dzǔ dz ȃ ț ǜ ȁțǕȏǎ ǠǓț ǶǛ
ҁί୛᧒ ǔᧇ ǗǮସவᛯ Ț Ҋ ࢵ ǡȓǧȉǶ୛᧒ ǰȧɌɪȭɷǔNJȆȒ൑ ǫ
nj Ǜ dzȃț ǔǫǛǎ ǓȐ
ǮnjDznjǰᚰǐȓǓȊǟȔȆǣțƳܲDZȊǧǩǷସவǶ݀ఞdzᢋǫǮnjȆǡ
ǾțǓ ǩǔ ǔǫǛǎ ǧnj ǧnjDZ dzȃțǠț ǩǔ ǒȌ
ǔƲଐҬ ǔ᢯ njƲ݀ఞ dz‫ ދ‬ǡȓঌ࡯ ǔସவ˳ ǰǷ᢯ ǫǮnjȓǎǐdzƲ᚝ ǔ
dz ȃ ț ǜ ǔǫǛǎ ȌǗǟȏ DZȒȏǗ
ସவᛯǔǯǕDznjǧȉdzƲ݀ఞȊ࣑৯ȊѼѷǟǮnjȓdzȊǓǓȗȑǢƲǓDz
ȈǢǓ ȊțǨnj ǒ
Ȓ ᩊ ǟnj։᫋ǔៀǕǮnjȆǡƳ
ǒǒ ǔnjǛǗǠț Ǡȍǎǖȏǎnjț ȇ dzȃț Ǔǒ Ǡ ȍ ǎ ǵțǓț
‫ڣ‬ǗǶ‫˳׾ڠ‬Ƕ ࣢ ಟ զ ǔᚒȑȔȓȐǎdzDzȒƲସவǶ᫏ǷǛǶᲔᲓࡗ᧒
Ǔ ǨnjǰǓnj ȇǣ
ǯǓDzȒ‫ڛ‬ȗǫǮǕȆǟǧƳǛǶǜȕǶ‫ڨ‬ᣪ̚ǯǷƲɎɨɪǶ࡫ȊƲɘɷɪ
Ǡȏǣnj ȇ ǩ Ǔ Ǯ Ǭ
ȚǓǾǫǮnjȓ‫ۊ‬ख Ȋᚒ ǓǙȓǛǰǔNJȒȆǡƳȆǧƲؒʦ᥄ DzDZǯǷƲ
ǟȋDznj dz ȃ ț ǜ ǐnjǜ Ǭǖ ǓțǛǗǜ ǩȍǎǜǗǜ ǜ
᠔ϷǶȡɉȥɲȸǔସவᛯǰᒜᛯǶനdzƲ᪡‫׾‬ᛯƲʵ‫׾‬ᛯƲɜɪɇȫɪᛯǯ
ȃǎǥǎ Ȇǩ ǽ dzȃț ǛǗǝnjǓ ǡǡ
૵᡹ǝȔǮnjȓဘȊ‫ٱ‬ǐǮǕȆǟǧƳସவǶ‫׾‬ᨦҬǔᢗțǯnjȓǶǯǷDznj
ǯǟȏǎǓƳ

79
TRADUCTION

Les étrangers présents au Japon

De 1945 au début des années 1990, les étrangers présents au Japon étaient principalement des personnes
possédant la nationalité Coréenne. La raison à cela, c’est que, après que le Japon a eu annexé la Corée en
1910, de nombreux Coréens ont été emmenés de force au Japon et ont été contraints de travailler dans les
usines japonaises. Ces Coréens n’ont pas pu rentrer dans leur pays après la guerre et se sont installés au
Japon, mais leurs enfants nés au Japon ne peuvent toujours pas prendre la nationalité japonaise et sont
devenus des « Coréens résidant au Japon* ».

D’après les statistiques des environs de 1990, 870 000 étrangers vivaient au Japon, et 680 000 d’entre eux
(soient 78.2 %) étaient des Coréens, et 85000 environ (soient 9.7%) étaient des Chinois. Quant aux
Occidentaux de l’époque, c’étaient à peu près 34000 personnes venant d’Amérique du Nord, et un peu plus
de 20 000 Européens. En outre, il y avait à peine 4 000 Sud-Américains (ce qui représente respectivement
3.9%, 2.3% et 0.4% des étrangers présents au Japon, c'est-à-dire au total seulement 6.6%).

Mais dans les années 1990 du fait que la législation relative à l’immigration des étrangers a changé, le
nombre d’étrangers entrant au Japon pour un séjour longue-durée a augmenté dans de grandes
proportions. Dans les statistiques de 2004, le nombre d’étrangers présents au Japon est monté jusqu’à
1 973 700 personnes, et la proportion représentée par les Chinois et les Coréens est tombée à 54%. A partir
de la seconde moitié des années 90, le nombre de Chinois s’est très rapidement multiplié par 6, mais les
Coréens sont devenus moins nombreux.

Par ailleurs, environ 6.3% des étrangers au Japon sont des Occidentaux, mais, les ressortissants des pays
d’Amérique Latine sont beaucoup plus nombreux, avec près de 330 000 personnes, et ils représentent
18.52% des étrangers au Japon.

Pour les entreprises japonaises qui réclamaient de la main d’œuvre, principalement pour l’industrie
automobile, le Japon a simplifié les procédures de venue au Japon tout d’abord pour les personnes
d’origine japonaise venant du Brésil, c'est-à-dire qu’on a fait en sorte qu’il leur soit facile d’obtenir un visa
de travail. La raison en est qu’au début du 20ème siècle, de nombreux Japonais ne pouvant pas vivre au
Japon ont émigré vers l’Amérique ou le Brésil et se sont installés dans leur pays d’accueil, en en prenant la
nationalité et se sont fondus dans la société de ce pays. Mais la situation au Brésil étant devenue difficile,
les gens passant à l’étranger à la recherche de travail se sont multipliés. Et le Japon a permis largement la
venue au Japon de ces Brésiliens d’origine japonaise qui portent des noms de famille japonais. Toutefois,
même s’ils ont des noms japonais, ils ne connaissent même pas le japonais, et si on aborde le côté culturel,
ce sont de parfaits Brésiliens. Dans les usines, leur réputation est bonne car ce sont d’excellents ouvriers.

Parmi ces ouvriers étrangers, il y a aussi des gens qui, bien qu’ils soient sortis de l’université au Brésil,
travaillent comme simples ouvriers. Mais, même s’ils restent au Brésil, ils n’ont pas de travail, et il vaut
mieux travailler dans les usines japonaises.

Les Brésiliens d’origine japonaise, au début viennent pour une période de trois à cinq ans avec l’intention
de rentrer au Brésil après, mais comme, même s’ils rentrent au Brésil, ils ne peuvent obtenir les conditions
de vie qu’ils avaient au Japon, ils reviennent au Japon. Mais cette fois-ci, ils arrivent avec l’intention de s’y
installer définitivement.

Dans les villes où il y a des usines d’automobiles, il y a des cités où les Brésiliens sont en nombre. Parfois,
plus de la moitié des habitants sont des Brésiliens. Comme il y a aussi des supermarchés où on peut faire les
courses en portugais, ils peuvent vivre même sans retenir (apprendre) le japonais. Ou bien, on peut peut-
être dire qu’ils n’ont plus guère de temps ni d’énergie pour apprendre le japonais car leurs horaires de
travail sont longs. Leurs enfants vont à l’école japonaise, mais du fait que leur culture est différente et que
leur attitude à l’égard de l’école est différente de celle des Japonais, et parce que les parents ne parlent pas
japonais, des problèmes plutôt difficiles surgissent, bien que les écoles et l’administration locale fassent des
efforts.

80
Le visage du Japon a bien changé ces 10 dernières années, car on voit maintenant beaucoup d’employés
étrangers. Dans les grandes villes ces derniers temps, il arrive qu’on aperçoive un magasin Hallal, ou des
femmes portant le voile. Par ailleurs, il y a de plus en plus de villes où, dans le métro par exemple, les
annonces sont diffusées en coréen, chinois, portugais à la suite du japonais et de l’anglais.
L’internationalisation du Japon ne serait-elle pas en train de progresser ?

Réponses à quelques questions


ߦ߶ࠎ ߎߊߖ߈ ߆ࠎ ߶߁ࠅߟ ߶߁ࠅߟ ߹ߞߚ ߜ߇
2 ޿޿߃‫ޔ‬ᣣᧄߩ࿖☋ߦ㑐ߔࠆᴺᓞߪࡈ࡜ࡦࠬߩᴺᓞߣߪ ో ߊ㆑޿߹ߔ‫ޕ‬
ߦ߶ࠎ ߁ ߅߿ ߦ߶ࠎߓࠎ ߎ ߦ߶ࠎߎߊߖ߈
ᣣᧄߢ↢߹ࠇߡ߽‫߇ⷫޔ‬ᣣᧄੱߢߪߥߌࠇ߫‫ޔ‬ሶߤ߽ߪᣣᧄ࿖☋ࠍߣࠆߎߣ
߇ߢ߈߹ߖࠎ‫ޕ‬
ߖࠎ߈ࠀ߁߭߾ߊ߈ࠀ߁ߓࠀ߁ ߨࠎ ߣ߁ߌ޿ ߦ ߖ ࠎ ࠃ ߨࠎ ߣ߁ߌ޿ ߊࠄ
3 㧝 㧥 㧥 㧜 ᐕ ߩ⛔⸘ ߣ㧞㧜㧜㧠 ᐕ ߩ⛔⸘ ࠍᲧ ߴࠇ߫‫ߎߩ߆ߟߊ޿ޔ‬
ࠊ ߛ޿޿ߜ ߇޿ߎߊߓࠎ ߈ࠀ߁ߘߊ ߅߅ ࠊ
ߣ߇ಽ߆ࠅ߹ߔ‫ޔߦ ৻╙ޕ‬ᄖ࿖ੱ ߇ ᕆ ㅦ ߦᄙ ߊߥߞߚߎߣ߇ಽ ߆ࠅ߹ߔ‫ޕ‬
ߛ޿ߦ ࠊࠅ޽޿ ߆ ޽߈ ߒࠀߞߒࠎ ߇޿ߎߊߓࠎ
╙ੑ ߦ‫ޔ‬ഀว ߇ᄌ ࠊߞߚߎߣ߽᣿ࠄ߆ߢߔ‫ ࠕࠫࠕޕ‬಴ り ߩᄖ࿖ੱ ߩ߶߁ߪ‫ޔ‬
߆ࠎߎߊߓࠎ ߒ ࠊࠅ޽޿ ߳ ߜࠀ߁ߏߊߓࠎ ߅߅ ߖ޿ࠃ߁ߓࠎ
㖧࿖ੱ ߩභ ߼ࠆഀว ߇ᷫ ߞߡ‫ ޔ‬ਛ ࿖ ੱ ߇ᄙ ߊߥࠅ߹ߒߚ‫⷏ޔߚ߹ޕ‬ᵗੱ ߩ
ߦࠎߕ߁ ߰ ߥࠎߴ޿ߓࠎ ߥࠎ߫޿ ߅߅
ੱᢙ߇Ⴧ߃ߡ‫ޔ‬ධ☨ੱ߇૗୚߽ᄙߊߥߞߚߩߢߔ‫ޕ‬
ߦߓࠀߞ ߖ ޿ ߈ ߦ߶ࠎ ߹ߕ ߦ߶ࠎ ߖ޿߆ߟ
5  㧞㧜 ਎♿ ߩ ߪ ߓ ߼ ߦ ‫ ޔ‬ᣣᧄ ߪ ⽺ ߒ ߊ ߡ ‫ ޔ‬ᣣᧄ ߢ ↢ᵴ ߢ ߈ ߥ ߊ ߥ ߞ ߚ
ߦ߶ࠎߓࠎ ߅߅ ߭ߣ߮ߣ ߦ߶ࠎ ߪߥ ߶ߊߴ޿ ߥࠎߴ޿ ޿ߺࠎ
ᣣᧄੱ߇ᄙߊ޿߹ߒߚ‫ޔߪޘੱߩࠄࠇߘޕ‬ᣣᧄࠍ㔌ࠇߡ‫ޔ‬ർ☨߿ධ☨߳⒖᳃
߅߅ ߶߁ ޿ ߃޿ߓࠀ߁
ߒߚߩߢߔ‫ޕ‬ᄙ ߊߪࡉ࡜ࠫ࡞ߩᣇ ߳ⴕ ߞߡ‫ ߦ࡞ࠫ࡜ࡉޔ‬᳗ ૑ ߔࠆߎߣߦߒ
ߦ߶ࠎ ߈ߎ߁ ߦ ߦ߶ࠎ ߟߊ
ߚߩߢߔ‫ߪ࡞ࠫ࡜ࡉ(ޕ‬ᣣᧄߣߪ᳇୥߇ࠃߊૃߡ޿ࠆߣߎࠈ߆ࠄ‫ޔ‬ᣣᧄߢ૞ࠆ
ߎ߼ ߟߊ
߅☨߽ࡉ࡜ࠫ࡞ߢ૞ࠆߎߣ߇ߢ߈߹ߒߚ)‫ޕ‬
ߦߞߌ޿ߓࠎ ߚ޿ ߦ߶ࠎߖ޿߰ ߦ߶ࠎߓࠎ ߆ࠎ߇
7 ࡉ࡜ࠫ࡞ߩᣣ♽ੱߦኻߒߡ‫ޔ‬ᣣᧄ᡽ᐭߪ߶ߣࠎߤᣣᧄੱߛߣ ⠨ ߃ߡ޿߹
ߦ ߶ ࠎ ߏ ߥ߹߃ ߆߅ ߦ߶ࠎߓࠎ ߆߅ ߦ߶ࠎ
ߔ‫ޔࠅ߹ߟޕ‬ᣣᧄ⺆ ߩฬ೨ ߇ߟ޿ߡ޿ߡ‫ޔ‬㗻 ߽ᣣᧄੱ ߩ㗻 ߛ߆ࠄ‫ޔ‬ᣣᧄ ߩ
߱ࠎ߆ ߒ ߅߽ ߓߟ ޿ߺࠎ ߦ߶ࠎߓࠎ
ᢥൻࠍ⍮ߞߡ޿ࠆߣᕁߞߡ޿ࠆߩߢߔ߇‫ޔ‬ታߪࡉ࡜ࠫ࡞߳⒖᳃ߒߚᣣᧄੱߪ
߭ ߾ ߊ ߨࠎ ߹߃ ޿ߺࠎ ߦ ߶ ࠎ ߏ ߥ߹߃
㧝㧜㧜 ᐕ ߶ߤ೨ ߦ⒖᳃ ߒߚߩߢ‫ߛ߹޿ޔ‬ᣣᧄ⺆ ߩฬ೨ ߇ߟ޿ߡ޿ߡ߽‫ޔ‬
޿߹ࠄ޿ߦߜ ߭ߣ ޿ߺࠎ ߱ࠎ߆
੹᧪ᣣߔࠆੱߚߜߪ⒖᳃ߒߚ߅ߓ޿ߐࠎߚߜ߿߭߅ߓ޿ߐࠎߚߜߩᢥൻߥߤ
ߗࠎߗࠎߒߚ ߆ࠎߗࠎ ߁ߒߥ ߦ ߶ ࠎ ߏ
ߦోὼⷫ ߒࠎߢ޿ߥߊߡ‫ࠍࠇߘࠈߒ߻ޔ‬ቢో ߦ ᄬ ߞߡ޿ࠆߩߢߔ‫ޕ‬ᣣᧄ⺆
߹ߞߚ ߪߥ ߆ࠎߗࠎ ߓࠎ ߦߞ߸ࠎߖ޿߰
߽ ో ߊ⹤ ߖ߹ߖࠎ‫ޕ‬ቢో ߥࡉ࡜ࠫ࡞ੱ ߦߥߞߡ޿߹ߔ‫ࠄ߆ߛޕ‬ᣣᧄ᡽ᐭ ߩ
߆ࠎ߇ ߹ߜ߇ ߓߟ ߁ߒߥ
⠨ ߃ߡ޿ࠆߎߣߪ㑆㆑ ߞߡ޿ࠆߩߢߔ‫(ޕ‬ታ ߪ : en fait, en réalité ; ᄬ ߁ :
߹ߜ߇
perdre ; 㑆㆑߁ : se tromper)

81
22. ᗲ⍮⋵ߩ౏┙ዊቇᩞ⸰໧
޽ ޿ ߜ ߌࠎ ߎ ߁ ࠅ ߟ ߒࠂ߁߇ߞߎ߁ ߶ ߁ ߽ ࠎ

ǟȏǎǔǫǛǎ ǠȍǎǕȍǎ ǵțȆǐ ǥǎȒǬ ǟȏǎǔǫǛǎ Ǜǎǖȏǎǩǧnj


ǛǶ ‫ ݀ ޙ‬ఞ Ƿ Ე Ნ ࡗљdzѬᇓǝȔǧ ‫ ݀ ޙ‬ఞ ǯƲࠞಟؒ࠽dzNJȒȆǡƳ
ǩǓ Ǩțǩ ǡ Ǜ ǓȐ ǟȏǎǔǫǛǎ
ᡣǗǶ‫ؒ׷‬dz̪țǯnjȓܲDZȊǧǩǔᢋǫǮnjȓ‫ ݀ ޙ‬ఞ ǯǡƳ
ǣnjȊț Ƿnj ǗǬ Ǵ ǺǬȐǎ
ിᧈǓȑϧȓǰƲȆǢ᪅ȚᏹnjǯƲȸɩɂɐdzǷǕǓǐȓࣵᚌǔNJȒȆǡƳ
ǽǬǎ ǗǬ ǔǫǛǎ nj ǥǰ
୭ᢋǶ᪅ȚǷnjǧȆȆǯǷ݀ఞdzϧȔǮȊȑǐȆǣțƳ‫ڠ‬dzɖɷɪǔNJȓǛ
ǒDZȕ Ǖȏǎǰǎ ǣțǣnj dzȃț ǛǎȒǬ ǟȏǎǔǫǛǎ
ǰdz ᭈ njǧǰǛȕƲ ଀ ᫁ Ϛဋ ǔƲସவ ǶǡȁǮǶϬᇓ Ƕ ‫ ݀ ޙ‬ఞ dzǷɖɷ
ǣǬȉnj ǟȏǎǔǫǛǎ ǤțǤțǩǔ
ɪǔǬnjǮnjȓǰᛷ୉ ǟǮǗȔȆǟǧƳǥȔǷɔɨɲȸǶ ‫ ݀ ޙ‬ఞ ǰϨ༁᢯
ǎǰǛȕǯǡǵƳ
Ȍǔnj Ƿȓ ǒ DzǬ ȒȐǎ Ǩnjnjǩ
ᤧ‫ڠ‬ɖɷɪDzǶǯ୐ǶኼȗȒǓȑ‫ڝ‬dzǓǙǮǟǓшဏǯǕȆǣțǔƲᇽ 1
ǔǫǕ Ǡȍǖȏǎ ǟǩǔǬ Ǩnjǝțǟȍǎ ǒ ǰ Ǜ ǠǓț Ǘ ǔǬ
݀யǶ ੮ ಟ ǷᲚணǶᇽᲖ ᢖ dzኼȗȓǶǯƲɖɷɪdz᫤ǻᡛȈ୛᧒ǷᲜணȆ
ǟțǔǗǵț Ƿnj ȇDz ǷǠ ǒȐ Ȇǐ
ǯǧǫǿȒǰNJȓǶǯǡƳତ݀ࡗdzϧǫǮƲ႗ǔфȉǮɖɷɪǯ්ǘљdzƲ
ǜ ȕǗ ǵțǣnj ǣnjǰ NJǕ ǽȎ NJnjǨ Ȑǜ ǥǎǠ
ᲘɶᲙ ࡗဋ Ƕဋ࣡ ǧǩǷƲᅻ ǰВ Ƕ ᧒ dzඋ ȔǧɖɷɪǶ੭ᨊ ȚǟȆǡƳǥ
ȇǢ nj ǡǛ NJǧǧ ǒȐ
ȔǓȑɖɷɪdz඀ȚϧȔǮƲǥȔǔ‫ޚ‬ǟ ะ Ȇǫǧȑ්ǚȆǡƳ
dzȃț ǔǫǛǎ ǧnjnjǗ ǨnjǠ ȆnjǰǟNJǕ
ସவ Ƕ ݀ఞ ǯ Ƿ Ʋ ̭Ꮦ ǔ ǰ Ǯ Ȋ ‫ ˘ڨ‬dz ǝ Ȕ Ǯ nj Ȇ ǡ Ƴ ൫ࡗᅻ dz Dz ȓ ǰ
ǎțDZǎǓnj ǜ ȕǗ ǵț ǣnjǰ Ǘ ǧnjǥǎ Ǘ ǧnjǥǎ ȈǢǓ
ᢦҍ̚ ǔNJȒƲᲘ ɶᲙ ࡗ Ƕဋ࣡ ǧǩǷኾ ḙ્̑ ȚǟȆǡƳኾ ḙ્̑ Ƕ ᩊ ǟ
ǧnjȒȏǗ ǠȍǎǾț NJnjǮ Ǖ Ȋ NJ ǕȏǎȒȏǗ
njǰǛȕǷƲ ̭ ѷ ǔ Ҿ л dzNJǫǮƲǟǓȊჀ৶ǰർ੅ǩȚԙȗǣǮ ӊ ѷ
Dzdz ǮnjǔǗǵț Ǜ
ǟNJȗDzǙȔǸƲ̮ȊǯǕDznjǰnjǎǰǛȕǯǡƳǨǓȑƲ̩݀ࡗǶܲDZȊ
ȈǢǓ njǩ dz ǵțǣnj ǧnjǥǎ ǎțDZǎǓnj
dzǷȆǨ ᩊ ǟnjǶǯƲᲔ ɶᲕ ࡗဋ Ƿኾḙ્̑ ȚǟȆǣțƳᢦҍ̚ ǯǷnjȕ
Ȓȏǎǟț Ǜ njǫǟȏ ǔǫǛǎ Ǖ
nj ȕ Dz ȸ ɜ ɷ Ƀ Ț ǟ Ȇ ǡ Ƴ Ȇ ǧ Ʋ ʲ ᚝ ǔ ܲ DZ Ȋ ǰ ʟዸ dz ݀ఞ dz ௓ Ǯ Ʋ
ǺǰǓǦǗ ǺǰǗȇ ǎțDZǎ ǕǓnj
ʟ‫ݦ‬ରǔʟኾdzDzǫǮƲᢦҍȌǒȊǟȕnjȱɷɟȚǟǧȒǡȓ೹̚ȊNJȒȆ
ǡƳ
ǟȏǎǔǫǛǎ dzǺȋǗȕǗdzț ǣnjǰ ǮnjǔǗǵț njǩ dz ǵțǣnj ǕȏǎǟǬ
ǛǶ ‫ ݀ ޙ‬ఞ dzǷᲕᲓᲙ˳Ƕဋ࣡ǔnjȆǡƳ̩݀ࡗǶᲔɶᲕࡗဋǶ ଀ ‫ ݞ‬Ƿ
dz ߆޿ ǝț Ȑ ǵțǣnj njǫǓnj ǜ ȕǗǵțǣnj ǝțǔnj
Ვ᨞dzNJȒȆǡǔƲᲖɶᲗࡗဋǷᲔ᨞ǯƲᲘɶᲙࡗဋǷᲖ᨞ǯǡƳȮɨȸǷ
ǣțȐǎǕȏǎǟǬ Ȋ Ȓ Ǔ ǕȏǎǟǬ
ȊǩȕțǥȔǦȔǶ‫ގ‬ဏ ଀ ‫ ݞ‬Ț੅ǫǮnjȆǡǔƲǥǶȃǓdz࿄ᅼǶ ଀ ‫ ݞ‬Ʋ
ǒțǔǗǕȏǎǟǬ ǛǎǝǗǟǬ Ǔ Ǯ nj Ǔ ǕȏǎǟǬ ǟǬ
᪦ ಩ ଀ ‫ ݞ‬Ʋ̳ࠞ‫ݞ‬Ʋ‫ࡲݦ‬ᅼǶ ଀ ‫ ݞ‬ȌȲɲɓɤɷȾɷ‫ݞ‬ȊNJȒȆǡƳDzǓDz
dzȃț ǟȏǎǔǫǛǎ ǽǬǎ
ǓǡǸȑǟnjȊǶǯǡǔƲସவǶ‫ ݀ ޙ‬ఞ ǯǷ୭ᢋǶǛǰǨǥǎǯǡƳ
ǣțȊțǮǕ ǕȏǎǟǬ Ȓ Ǔ ǕȏǎǟǬ ǣnjǰ
ȆǧƲǥȔȑ‫ᧈގ‬႖Dz ଀ ‫ ݞ‬ǔNJȓǨǙǯǷDzǗǮƲ࿄ᅼǶ ଀ ‫ ݞ‬dzǷဋ࣡
ȕǗ dzț ǡȗ Dzǔ Ǩnj Ǭ ǰǗȁǬ ȐțǠȍǎ dzțǾț
ǔ Კ ˳ Ǣ Ǭ ࡰ Ȕ ȓ ෟ ǟ ԍ ̃ Ǖ Ƕ ཡц Dz Ʌ ɷ ɕ ɪ ǔ Თ Დ ˳л NJ Ȓ Ȇ ǡ Ƴ
ǒțǔǗǕȏǎǟǬ ǯțǟ
᪦ ಩ ଀ ‫ ݞ‬dzǷȯɨɲɈɓȡɍȚǷǠȉǰǟǮƲᩓܲ ȩɪȫɲȌƲɝɩɲɏƲ

82
ǧnjǛ ǽǐ ȐțǠȍǎ dzțǾț ǩnj ǯțǟ
njȕnjȕDz‫ڪ‬ᱦ Ʋᇷ ƲȡȲɷɆȢȩɲƲȶɲɏɪƲ Თ Დ ˳л Ƕ‫ ޙ‬ǝDzᩓܲ
ǙțǸț ǔǫǛǎ ȃțǰǎ ǒțǔǫǓnj
ᦊႹ ƲɎɲɈɘɪDzDZDzDZǔNJȓǶǯƲ݀ఞ ǯவࢿ dz᪦಩̚ ǔǯǕȆǡƳ
Ǔ Ǯ nj Ǔ ǕȏǎǟǬ ǜ ȕǗ dzț ǬǓ Ǩnj
‫ࡲݦ‬ᅼ Ƕ ଀ ‫ ݞ‬ȊȆǧǡǸȑǟnjǰǛȕǯǡƳᲘ ƲᲙ ˳ ǯ̾ ǎԍ ǔNJȒƲǥ
Ǩnj Dzǔ ǕȏǎǟǬ Ǔȁ ǒǒ
ȔǦȔǶԍ dzෟ ǟǰȫȸȲɲɬǔǬnjǮnjǮƲ ଀ ‫ ݞ‬Ƕ‫ ٽ‬Ƕ‫ ڨ‬ǕDzɜȸȾɷ
Ǔ ȒȏǎȒ Ǡǫǝnj ǬǗ Ǔ Ǯ nj Ǔ
dzƲɫȶɓǔ஛njǮNJȒȆǡƳǒଘ࿄Ț‫ݛ‬ᨦdz̳ȓǰǛȕǯǡƳ‫ࡲݦ‬ᅼǯǷƲ
ȒȏǎȒ ǣțǧǗ ǟǓǧ Dzȑ ǛǎǔǗǵț ǣnjǰ
ǒଘ࿄ǨǙǯǷDzǗǮƲ෎ຼǶ̀ଦȊᎁnjȆǡǟƲ᭜݀ࡗǶဋ࣡ǧǩǷɞȶ
ǬǓ Ǔǧ ǒȄ ǠǬȐǎǮǕ ǩǟǕ ǽǬǎ ȁțǕȏǎ ǩǔ
ɲǶ̾ njଦ Ȋᚘ ǐȆǡƳǥǎnjǎ‫ݛ‬ဏ႖ Dzჼ᜽ Ƿ୭ᢋ Ƕ Ҋ ࢵ ǰǷ᢯ njȆǡ
dzǩǠȏǎǣnjǓǬ ȌǗǨ ǩǟǕ ȃțǰǎ
ǟƲ ସ ࡃ ဋොdzȊ࣑ᇓǬჼ᜽ǯǡǓȑƲவࢿdzǒȊǟȕnjǯǟȏǎƳ
ǟȏǎǔǫǛǎ Ǻǰ ǓǬDZǎ ǝnjǸnj ȇDz ǔǗǵțȁǬ Dzdz
‫ ݀ ޙ‬ఞ ǶȊǎʟ ǬǶǒȊǟȕnjොҍ Ƿన‫ ـ‬ǯǡƳ႗ ǔ݀ࡗц dz̮ ǓȚ
ǝnjǸnj njǩ ǵțǣnj ǟǩ ǔǬ ǝ NJǝǔǒ Ȑ ǵțǣnj ǒǒ ǎǐǕǸǩ
న‫ ـ‬ǟȆǡƳᲔ ࡗဋ ǷᲚ ண dz՘ Ǘ஭᫏ ȚǬǗȒƲᲗ ࡗဋ Ƿ‫ ڨ‬ǕDz౻ல᥎ ǯ
njDzǝǗ ǛǎǔǗǵț ǒǒ ǝnjǸnj ȆǓ
ᆜ̳ȚǟȆǡƳȆǧƲ᭜݀ࡗdzǷ‫ڨ‬ǕDzǰǎȊȕǛǟǶన‫ـ‬ǔ̑ǝȔǮnjȓ
ǜ Ȍ ȇDz Ǜǎǧnj ǔǫǛǎ ǝțǼǕ ǣ ȗ
ǶǯǡƳȥȴȭ‫޳ޙ‬ȊNJǫǮƲ႗ǔ˨̈ǯ݀ఞǶᲖҹǶȥȴȭǶʭᛟȚǟȆ
dzȃț ǒǒ Ǩțǩ Ǔ Ǖț ǔǫǛǎ
ǡƳସவǶ‫ڣ‬ǗǶ‫ؒ׷‬ǯǷəɂɇȚ᫰ǎǛǰǔᅤǠȑȔǮnjȓǶǯƲ݀ఞǶ
Ǜ DZǎǾǬ ǕǓnj NJǧ
ȥȴȭǷƲܲDZȊǧǩdzƲҍཞȚDzǯǧȒƲǓȗnjǔǫǧȒǡȓ೹̚Țʨǐ
ǮnjȆǡƳ

TRADUCTION

Visite dans une école primaire publique du département d’Aichi

Cette école est une école qui a été fondée il y a de cela 19 ans, et elle se trouve dans une zone industrielle.
C’est l’école que fréquentent les enfants qui habitent dans la cité voisine.

Une fois passé le portail, il est d’abord nécessaire d’ôter ses chaussures et d’enfiler des pantoufles à la
place. On ne vous laissera pas entrer dans une école en chaussures de ville. Alors que nous nous étonnions
qu’il y ait une piscine dehors, le directrice-adjointe nous a expliqué qu’il y avait une piscine dans toutes les
écoles primaires publiques du Japon. C’est un point qui diffère complètement de la France.

Comme c’est une piscine en plein-air, on ne peut l’utiliser qu’à partir de la fin du printemps et pendant l’été,
mais comme les cours du premier trimestre se terminent la troisième semaine de juillet, il y a largement le
temps de plonger dans la piscine jusqu’à septembre. La nouvelle année scolaire commencée, avant que
tous nagent pour la première fois dans la piscine, les élèves de 5 et 6 èmes années font le nettoyage de la
piscine qui s’est salie pendant l’automne et l’hiver. Après cela on met de l’eau dedans et une fois que celle-
ci s’est un peu réchauffée, on peut nager.

Dans les écoles japonaises, l’éducation physique est prise très au sérieux. Chaque année, lorsque l’automne
arrive, il y a une fête du sport, et les élèves de 5 et 6èmes années font de la gymnastique de groupe. Le côté
difficile de la gymnastique de groupe, c’est qu’on ne peut rien faire si on n’a pas suffisamment de force
physique et si de plus on ne coopère pas mutuellement en se mettant à l’unisson avec les partenaires. C’est
pour cela que, comme c’est encore difficile pour les enfants des petites classes, les 1 ère et 2de années ne
font pas de gymnastique de groupe. Lors de la fête du sport on fait toutes sortes de sport. De plus, les

83
parents viennent à l’école avec les enfants, une famille devient une équipe, et il y a des occasions de se
remuer ou de pratiquer des jeux amusants.

Dans cette école il y a 206 élèves. Les salles de classe des petits de 1 ère et 2de années sont au premier étage
*, les 3ème et 4ème années sont au rez-de-chaussée, et les 5-6ème années sont au deuxième étage. Chaque
classe a bien sûr sa salle à elle, mais en plus de cela il y a une salle de cuisine, une salle de musique, une
salle de travaux manuels, une salle d’arts ménagers ou encore une salle informatique. C’est vraiment
magnifique, mais il parait que dans les écoles primaires japonaises, c’est normal.

Par ailleurs, ces salles spécifiques ne sont pas tout : dans la salle de sciences il y a des tables spéciales avec
un évier où les élèves peuvent s’asseoir par 6, et le tout pour 40 élèves. Dans la salle de musique, comme il
y a, pour commencer, un piano à queue, un orgue électronique, un marimba, toutes sortes de tambours,
des flûtes, des accordéons, des cymbales, de petits claviers électroniques pour 40 élèves, des cloches à
main, etc., etc., il est possible de faire vraiment un concert à l’école. La salle d’arts ménagers est elle aussi
une merveille. Il y a des plans de travail utilisables pour 5 à 6 personnes, chacun d’eux est équipé d’un
évier et d’un réchaud à gaz, et les recettes sont écrites sur les grands posters au mur. C’est un endroit où
on fait réellement la cuisine. Dans le cours d’arts ménagers, on n’apprend pas seulement à cuisiner, mais
aussi la façon de faire la lessive, et les élèves des grandes classes retiennent aussi la façon d’utiliser une
machine à coudre. C’est sûrement vraiment intéressant, car ces connaissances sont différentes de ce qu’on
étudie ordinairement, et parce que ce sont des connaissances utiles même dans la vie quotidienne.

Une autre activité amusante de l’école : la culture (de plantes). Tous, classe par classe, cultivent quelque
chose. Les élèves de 1ère année font des volubilis qui fleurissent en juillet, ceux de 4ème année font la culture
du riz dans de grands pots de fleur. Et on confie la culture de maïs de grande taille aux élèves des grandes
classes. Il y aussi un clapier, et tous, à tour de rôle, prennent soin des trois lapins de l’école. Comme dans
beaucoup d’immeubles, au Japon, il est interdit d’élever des animaux de compagnie, les lapins de l’école
donnent aux enfants l’occasion de caresser, de cajoler des animaux.

* le premier étage japonais correspond à notre rez-de-chaussée, le second étage est notre premier
étage etc.

Réponses à quelques questions


ߦ߶ࠎ ߎ߁ࠅߟ ߒࠂ߁߇ߞߎ߁ ߆ߥࠄ ߹޿ߣߒ߁ࠎߤ߁߆޿
1 ᣣᧄߩ౏┙ߩዊ ቇ ᩞ ߦߪ ᔅ ߕࡊ࡯࡞߽޽ࠅ߹ߔߒ‫ޔ‬Ფᐕㆇേળ߇޽ࠆ
ߚ޿޿ߊ ߛ޿ߓ ߅߽
߆ࠄ‫ޔ‬૕⢒߇ߣߡ߽ᄢ੐ߦߐࠇߡ޿ࠆߣᕁ߃߹ߔ‫ޕ‬
ߒࠂ߁߇ߞߎ߁ ߈ࠂ߁ߒߟ ߦ߶ࠎ ߒࠂ߁߇ߞߎ߁ ߈ࠂ߁ߒߟ ߜ߇
3 ࡈ࡜ࡦࠬߩዊ ቇ ᩞ ߩ ᢎ ቶ ߣᣣᧄߩዊ ቇ ᩞ ߩ ᢎ ቶ ߇߆ߥࠅ㆑޿߹ߔ‫ޕ‬
ߒࠂ߁߇ߞߎ߁ ߖࠎ߽ࠎߡ߈ ߈ࠂ߁ߒߟ ߇ߊߨࠎ
ࡈ࡜ࡦࠬߩዊ ቇ ᩞ ߦߪኾ㐷⊛ߥ ᢎ ቶ ߇޽ࠅ߹ߖࠎ‫ߩࠇߙࠇߘޕ‬ቇᐕߩߘࠇ
ߊߺ ߓ߱ࠎߖࠎࠃ߁ ߈ࠂ߁ߒߟ ޿߇޿ ߚ޿޿ߊ ߇ߞߎ߁ߖࠎࠃ߁
ߙࠇߩ⚵߇⥄ಽኾ↪ߩ ᢎ ቶ ߇޽ࠅ‫ࠇߘޔ‬એᄖߦߪ૕⢒ߩߚ߼ߪ‫ޔ‬ቇᩞኾ↪
߫ߒࠂ ߒ ߖߟ߮ ߟ߆ ߅߅ ߦ߶ࠎ ߒࠂ߁߇ߞߎ߁
ߩ႐ᚲࠃࠅ‫ޔ‬Ꮢߩ⸳஻ࠍ૶߁ߎߣ߇ᄙ޿ߢߔ‫ޕ‬ᣣᧄߩዊ ቇ ᩞ ߦߪ‫ߙࠇߘޔ‬
ߊߺߖࠎࠃ߁ ߈ࠂ߁ߒߟ޿߇޿ ࠅࠂ߁ࠅ ߟߊ ߖࠎ߽ࠎ߈ࠂ߁ߒߟ ߅ࠎ߇ߊ߈ࠂ߁ߒߟ
ࠇߩ⚵ኾ↪ߩᢎቶએᄖߦߪ‫߅ޔ‬ᢱℂࠍ૞ࠆߚ߼ߩኾ 㐷 ᢎ ቶ ߽‫ޔ‬㖸 ᭉ ᢎ ቶ ߽‫ޔ‬
ࠅ߆߈ࠂ߁ߒߟ ߒߟ ߚ޿޿ߊ߆ࠎ
ℂ⑼ᢎቶ߽‫࡯࠲࡯ࡘࡇࡦࠦޔ‬ቶ߽‫ޔ‬૕⢒㙚߽‫߹ߟޕߔ߹޿ߡ޿ߟ߽࡞࡯ࡊޔ‬
ߦ߶ࠎ ߒࠂ߁߇ߞߎ߁ ߶߁ ߖߟ߮ ߒࠂ߁߇ߞߎ߁ ߔ ߫
ࠅ‫ޔ‬ᣣᧄߩዊ ቇ ᩞ ߩᣇߪ⸳஻߇ࡈ࡜ࡦࠬߩዊ ቇ ᩞ ࠃࠅߪࠆ߆ߦ⚛᥍ࠄߒ޿
ߢߔ‫ ⚵(ޕ‬: groupe, classe ; ૕⢒㙚 : gymnase)

84
ߦ߶ࠎ ߒࠂ߁߇ߊߖ޿ ߇ߞߎ߁ ߓߟࠃ߁ߡ߈ ߅߷ ࠅࠂ߁ࠅ
4 ᣣᧄߩዊ ቇ ↢ ߪቇᩞߢ޿ࠈ޿ࠈߥታ↪⊛ߥߎߣࠍⷡ߃߹ߔ‫߅ޕ‬ᢱℂࠍߟ
ߒࠂߊ߱ߟ ߟߊ ߖࠎߚߊ ߟ߆ ߆ߚ
ߊࠆߎߣ߽‫ ޔ‬ᬀ ‛ ࠍ૞ࠆߎߣ߽‫߅ޔ‬ᵞữࠍߔࠆߎߣ߽‫޿૶ߩࡦࠪࡒޔ‬ᣇ߽
߅߷ ߆ߡ޿ ߦߜߓࠂ߁ߖ޿߆ߟ ߿ߊ ߚ ߆޽ ߮ࠂ߁߈ ߒࠂߊߓ
ⷡ߃ࠆ߆ࠄ‫ޔ‬ኅᐸߩᣣ Ᏹ ↢ ᵴ ߦᓎߦ┙ߟߩߢߔ‫߅ޕ‬Უߐࠎ߇∛᳇ߒߡ㘩੐
ߟߊ ߫޽޿ ߒࠂ߁߇ߊߖ޿ ߡ޿ߤ ࠅࠂ߁ࠅ ߟߊ ޽ࠎߒࠎ
߇૞ ࠇߥ޿႐ว ‫ ޔ‬ዊ ቇ ↢ ߪ޽ࠆ⒟ᐲ ߅ᢱℂ ߇૞ ࠇࠆߩߢ‫ޔ‬቟ᔃ ߢߒࠂ߁ߨ‫ޕ‬
ߎ ߅ߣߥ ߭ ߣ ࠅ ߋ ߭ߣࠅ ߆ ߓ ߥࠎ
߹ߚ‫ޔ‬ሶߤ߽߇ᄢੱߦߥߞߡ‫ߢੱ৻ޔࠄߚߞߥߦߒࠄ᥵ੱ৻ޔ‬ኅ੐ߩ૗ߢ߽
ߦ߶ࠎ ߒࠂ߁߇ߞߎ߁ ߇ߊ߽ࠎߡ߈ ߜߒ߈ ޽ߚ
ߢ߈ࠆ߆ࠄ޿޿ߢߒࠂ߁ߨ‫ޔࠅ߹ߟޕ‬ᣣᧄߩዊ ቇ ᩞ ߪቇ໧⊛ߥ⍮⼂ࠍਈ߃
ߦߜߓࠂ߁ߖ޿߆ߟ ߿ߊߛ ߅ߒ
ߡ޿ࠆߛߌߢߪߥߊߡ‫ޔ‬ᣣ Ᏹ ↢ ᵴ ߦᓎ┙ߟߎߣ߽ߚߊߐࠎᢎ߃ߡ޿߹ߔ‫ޕ‬
ߒࠂߊ߱ߟ ߆ ߓ
( ᬀ ‛ : plantes, végétaux ; ኅ੐ : travaux ménagers)
޿ߜ߫ࠎߜ߇ ߖߟ߮ ߦ߶ࠎ ߶߁
8 ৻⇟㆑߁ߣߎࠈߪ߹ߕ⸳஻ߢߒࠂ߁‫ޕ‬ᣣᧄߩᣇ߇޿޿ߢߔ‫ޔߡߒߘޕ‬
߈ࠂ߁޿ߊ ߜ߇ ߦ߶ࠎ ߶߁ ߓߟࠃ߁ߡ߈ ߚ޿޿ߊ ߅ࠎ߇ߊ
ᢎ ⢒ ߘߩ߽ߩ߽㆑޿߹ߔ‫ޕ‬ᣣᧄߩᣇߪታ↪⊛ߥ߽ߩ߿૕⢒߿㖸ᭉ߇ࡈ࡜ࡦ
ߛ޿ߓ
ࠬࠃࠅᄢ੐ߦߐࠇߡ޿߹ߔ‫ޕ‬

85
23. ሶߤ߽ߪ ቲ ‛ ߥߩߦ
ߎ ߚ߆ࠄ߽ߩ

dz ǣ ț ȕ Ǘ ǵțǷǩǔǬ dzȃț ǠțǛǎ ǩȏǎǝ ǷǠ njȑnj ǷǠ Ȁ njǩǒǗ dz


ᲕᲓᲓᲙࡗᲛணƲସவǶ˳ԂǷ᛽ఔǔۣȆǫǮ̊௓ƲфȉǮฦȒƲᲔρᲕ
ǣț DzDz ǺȋǗ ǜ Ȇț ǜ ǣț dzǠȍǎǜ dzț Ǥțǵț ǝț Ǥț DzDzǠȍǎ dzțǡǗ
ҿ Ლ ႓ Ი ʢ Ი ҿ Ვ Ი ˳ ǰDzȒȆǟǧƳљࡗ ȐȒᲖ ҿ Ლ Დ ˳‫ ޚ‬DzǗDzǫǧ
njǩǸț ǟțǛǗ NJǓ ǧțǠȏǎ ǝț Ȇț Ƿǫ ǣțdzț Ȁ
ǶǯǡǔƲʟေ ดђ DzǛǰǷƲិ ǩȋțǶ ᛬ ဋ ǔᲖ ʢ Მ ҿ˳ Ȋฦ ǫǧǛǰ
dzȃțǠț Ǜ ǎ Ƕ
ǯǡƳǬȆȒƲସவ˳ǷܲDZȊȚဌȆDzǗDzǫǮǕǧǶǯǡƳDZǎǟǮǯǟ
ȏǎǓƳ
ǠǬ dzȃț Ǜ ǥǨ Ǔǵ
‫ݛ‬ǷସவǯܲDZȊȚᏖǮȓdzǷƲǰǮȊǒᤪǔǓǓȒȆǡƳ
ǟȍǫǝț ǻȏǎǕ ȒȎǎ ǙțǛǎȃǙț
ȆǢƲ е ဌ ǥǶȊǶǔƲƽၕർ ǯǷDznjƾǰnjǎ࿄ဓ ǯΓࡵ͠ᨖ ǔǕǓ
ǝnjǮnjdzǠȍǎȆțǐț ǟȍǫǝț ǟȍǗǠǬ Ȑȓ
DznjǶǯƲ஡̩ᲕᲓʢϸǓǓȒȆǡƳ е ဌ ǔ ᅗ ସ Ȍ‫ڥ‬dzDzǫǧȒǡȓǰƲ
ȐțǠȍǎȆțǐț
Თ Დ ʢϸȊǓǓȓǛǰǔNJȒȆǡƳ
Ǜ ǝțǝnj Ȑǎǩǐț nj ǷǠ njǩǵțǓț dzǠȍǎȐțȆțǐț
ܲDZȊǔᲖ৷dzDzȓǰ࡞ᆕ؈dzᘤǕۣȉȆǡǔƲᲔࡗ᧒ǯ Ვ Თ ʢϸǘȑ
ǺǬȐǎ ǟȒǬ Ȑǎǩǐț Ǹnj
njࣵᚌǯǡƳᅹᇓǶ࡞ᆕ؈ǨǰͲǓǓȒȆǡƳ
ǟȏǎǔǫǛǎ dzȍǎǔǗ ȕǗ ǝnj ǧțǠȏǎǻ Ǭǖ ǟ ǔǬ ǛǎȒǬ ǟȏǎǔǫǛǎ
‫ ݀ ޙ‬ఞ dz ϧ ݀ ǡȓǶǷƲᲙ ৷ Ƕ᛬ဋସ Ƕന ǶᲗ ண ǯǡƳϬᇓ Ƕ ‫ ݀ ޙ‬ఞ
ǔǗǺ ǕȍǎǟȏǗǨnj ǬǕ ǝnjǮnj ǝ ț Ǥ ț ǐțǷȑ
Dzȑ݀ដǷnjȑDznjǶǯǡǔƲ ዌ ᫦ ̈ ǰǟǮணdz஡̩ᲖᲓᲓᲓϸ৺njȆǡƳ
ǟȏǎǔǗǣnj ǙnjǛ nj ǙnjǛ ǟȍǎǠ
ǥȔdzƲ ‫ ݀ ޙ‬ဋ Ƿǒᆡԃ dzᘤ ǕȆǡƳǒᆡԃ ǷƲɓȡɍȌǒᎁܶ ƲǥȕǸ
ǐnjǓnjȗ ǡnjǐnj ǓǬDZǎ Ȍǡ ǬǕ
ț Ʋ ᒜ̚ᛟ Ʋ NJ ȓ nj Ƿ ඀් Dz DZ Ƕ ȸ ɜ ɷ Ƀ ොҍ ǯ ǡ ǔ Ʋ ‫ ݎ‬Ǘ Ǯ Ȋ ண dz
dz ǣ ț ǐț ǧǓ ǸNJnj dz Ȇțǐț ǕțǔǗ ǙnjǛ
ᲕᲓᲓᲓϸƲ᭜njْԙǷᲕʢϸdzDzȒȆǡƳᤪᫌǷǒᆡԃdzȊȐȒȆǡǟƲ
Dzȑ
njǗǬᎁǫǮnjȓǓdzȊȐȓǓȑǯǡƳ
ǟȏǎǔǫǛǎ ȕǗ ǵțǓț ǡ Ǜ ǩȍǎǔǫǛǎ ǟțǔǗ
‫ ݀ ޙ‬ఞ ǯ Კ ࡗ᧒ ᢨ ǜ ǟ ǧ NJ ǰ Ʋ ܲ DZ Ȋ Ƿ Ʋ ʵ ݀ ఞ dz ᢗ݀ ǟ Ȇ ǡ Ƴ
ǩȍǎǔǫǛǎ ǛǎȒǬ ǔǗǺ ȈȒȏǎ ǕȍǎǟȏǗǨnj ǬǕ ǝ ț Ǥ ț ǐț
ʵ ݀ ఞ ȊƲϬᇓ ǯNJȔǸ݀ដ Ƿ໿ଘ ǯǡǔƲ ዌ ᫦ ̈ ǔண dzᲖᲓᲓᲓ ϸ Ǔ
ǝțǤțǜǺȋǗ ǐț ǟȒǬǩȍǎǔǫǛǎ ǔǗǺ ǰǟ ȌǗ ǺȋǗdzǠȍǎDzDz Ȇțǐț Ǡȍǖȏǎ
ᲖᲘᲓᲓϸnjȒȆǡƳᅹᇓʵ݀ఞǶ݀ដǷࡗdzኟ Ე Ვ Ლ ʢϸǯǡƳ ੮ ಟ
ǒ ǩȍǎǔǗǣnj ǔǗǟȍǎǠȍǗ nj ǬǕ dz Ȇțǐț
ǔኼ ȗȓǰƲȃǰțDZǶ ʵ ݀ ဋ Ƿ ݀ ᎁ ‫ ٭‬dzᘤ ǕȆǡƳண dzᲕ ʢϸ ǘȑnj
ǩȍǎǔǗǣnj ǟȏǎǔǗǣnj ǒDz ǙnjǛ ǓȐ ǬǕ
ǯǡƳȆǧƲ ʵ ݀ ဋ Ȋ‫ ݀ ޙ‬ဋ ǰԝǠȐǎdzǒᆡԃdzᢋǎǶǯƲǝȑdzணdz
njǩȆțǐț
ᲔʢϸǘȑnjǓǓȒȆǡƳ
ǩȍǎǔǫǛǎ ǝț ǵțǓț ǒ ǖȈǕȏǎnjǗ ǟȍǎȒȏǎ
ʵ ݀ ఞ ǷᲖ ࡗ᧒ ǯኼ ȗȒƲǛȔǯ፴Ґ଀Ꮦ ǔ ኼ ˔ ǟȆǡƳǬȆȒƲǥ
ǝǕ ǛǎǰǎǔǫǛǎ ȈȒȏǎ Ǻǰ ǛǎȒǬ ǛǎǛǎ ǬǕ
ǶϚǶ᭜ህ݀ఞǯǷƲ໿ଘǶǰǛȕǷʟǬȊNJȒȆǣțƳϬᇓǶ᭜ఞǯȊண
ǝnjǮnj Dz Dz ǣ ț ǐț ǧǓ ǝțȆțǐț Ǜ ǛǎǛǎ
dz஡̩ᲚᲓᲓᲓϸǓǓȒƲ᭜njǰǛȕǨǰᲖʢϸȚែǐȆǡƳȆǧƲ᭜ఞǯ
ǕȍǎǟȏǗ ǯ ǛǎǛǎǣnj ȁțǰǎ ǔǫǛǎ Ȋ ǠȍǗ ǓȐ
Ƿ ዌ ᫦ ǔе DznjǶǯƲ᭜ఞဋ Ƿǒ࢚ࢿ Ț݀ఞ dz੅ ǫǮnjǕȆǡƳ ‫ ٭‬dzᢋ
ǬǕ dz Ȇțǐț
ǐǸƲணdzᲕʢϸǷǓǓȒȆǡƳ

86
ǠȍǎǷǫ ǝnj ǛǎǛǎ ǥǬǖȏǎ ȗǓȊǶ ǕȍǎǠȍǎ njǠȏǎ ǨnjǔǗ ǣțȊț
Ე Მ ৷ ǯ᭜ఞ Ț ӈ ಟ ǡȓᒘ᎘ Ƕ Ნ Დ ɐɷȺɲɇ̊ʥ ǔƲ‫ ݀ڨ‬Ǔ‫ᧈގ‬
ǔǫǛǎ ǡǡ ǔǗǺ ǛǎȒǬ ǨnjǔǗ ǧǓ njǩ ǵțǓț ǜǠȍǎdz
݀ఞ Ȁ ᢗ ȇ Ȇ ǡ Ƴ ݀ដ Ƿ Ϭᇓ Ƕ ‫ ݀ڨ‬ǯ Ȋ ǰ Ǯ Ȋ ᭜ Ǘ Ǯ Ʋ Ე ࡗ᧒ ǯ Ი Ვ
ȆțǐțnjǠȏǎ dzȃț
ʢϸ̊ʥ dzDzȓǛǰȊȉǢȑǟǗNJȒȆǣțƳǨǓȑƲȃǰțDZǶସவ Ƕ
ǨnjǔǗǣnj ǕǫǝǮț njǩ Ǡ Ǔ ț NJ
‫݀ڨ‬ဋ ǷƲ֦ᒶ࡫ ȌȸɷɐɷDzDZǯȡɪɏȣɇȚǟȆǡƳᲔ ୛᧒ࢿ ǧȒǶ
ǕȍǎȒȏǎ Ƿ ǫ Ǽ ȋ Ǘ ǐț ǕȍǎǺȋǗ ǐț Ǘdz ǟȏǎǔǗǕț
ዌ ଘ ǷᲛᲓᲓ ϸ ǓȑᲜᲓᲓ ϸ ǘȑnjǯǡƳ‫ ׾‬Ǔȑ ‫ ᤪ ݀ ۅ‬ȚȊȑǎǛǰȊ
ǨnjǔǗ ǥǬǖȏǎ ǟǜǰ ǷǠ Ǔǵ Ǔǐ
ǯǕȆǡǔƲ‫ ݀ڨ‬Ț ӈ ಟ ǟǮ̀˘ Țۣ ȉǧȑƲǥǶǒᤪ Țᡤ ǝDzǙȔǸDz
ȒȆǣțƳ
NJǓ Ǜ ǨnjǔǗ ǥǬǖȏǎ ǥǨ
ិ ǩȋțǷǓȗnjnjǙȔDZƲǥǶܲǔ‫ ݀ڨ‬Ț ӈ ಟ ǡȓȆǯᏖǮȓǶdzǷƲ
ǛǫǛǎȒǬ ǔǫǛǎ DzDzǺȋǗǕȍǎǠȍǎǝț Ȇțǐț ǟȒǬ ǔǫǛǎ
‫׾‬Ϭᇓ Ƕ݀ఞ ǸǓȒǯȊƲ Ლ Ნ Ზ ʢϸ ǷǓǓȓǶǯǡƳᅹᇓ Ƕ݀ఞ
nj dz ǣțȆțǐț Ǜ Ǜ ǥǨ Ȇǐ ǩȏǕț
dzᘤǫǧȑƲᲕҿʢϸȚែǐȆǡƳܲDZȊȚᏖǮȓǧȉdzљȊǫǮគᤪǟǧ
ǟȋǫǕț ǒȌ ǡǗ
ȒƲ ͺ ᤪ ȚǟǧȒǡȓ᚝Ȋ‫ޚ‬DzǗNJȒȆǣțƳ
ǟǜǰ NJțǮnj ǒȌ ǩȏǎǕǮǕ ǙnjǓǗ ǧ Ǜ
ǛȔȆǯǷ̀˘ǔ‫ݗݎ‬ǟǮnjǧǶǯƲ᚝ǔᧇய႖DzᚳမȚᇓǮǮƲܲDZȊ
ǎ ǥǨ ǟǜǰ ǓǮnj ǠǠȏǎ ǽNJțǮnj ǚțǞnj Ǜ
ȚဌțǯᏖǮǮnjǧǶǯǡǔƲ̀˘ǰ‫ࡲݦ‬Ƕ˘क़ǔʧ‫ݗݎ‬Dz࿁ؐǷƲܲDZȊ
ǎ ǥǨ ǟțǹnj ǒǒ
ȚဌțǯȊƲǎȆǗᏖǮȓǛǰǔǯǕȓǓDZǎǓǰnjǎࣴ᣷ǔ‫ڨ‬ǕǗDzǫǮ
ǕǧǶǯǟȏǎƳ
ߔ߁ߓ ߽ࠎ߱߆߇ߊߒࠂ߁ ߦ ߖ ࠎ ߏ ߨࠎߤ ߣ߁ߌ޿ ߓߡࠎ
ާ ᢙሼ ߪ ᢥㇱ⑼ቇ⋭ ߩ 㧞㧜㧜㧡 ᐕᐲ ߩ ⛔⸘ ߦ ࠃ ࠅ ߹ ߒ ߚ ‫ᤨ ߩ ߘ ޕ‬ὐ ߢ
߭ ߾ ߊ ߃ࠎ ࠇ޿ߡࠎ ߥ ߥ ߏ
㧝㧜㧜౞ߪ㧜㧚㧣㧡࡙࡯ࡠߢߔ‫ިޕ‬

TRADUCTION

Alors même que les enfants sont des trésors….

En août 2006, la population japonaise a diminué, pour la première fois depuis que les recensements ont
commencé, et est passée à 127 055 025 personnes. C’est 3 070 personnes de moins que l’année
précédente, mais ce qui est le plus alarmant, c’est que les naissances de bébés ont diminué de 38 000.
C'est-à-dire que les Japonais en sont venus à ne plus mettre d’enfants au monde. Pour quelles raisons ?

En fait pour élever des enfants au Japon, cela coûte très cher.

Tout d’abord, la naissance en elle-même, pour la raison que « ce n’est pas une maladie », n’est pas prise en
charge par l’assurance maladie, et cela coûte au minimum 200 000 yen. Si la naissance se fait un jour férié
ou une nuit, il arrive que cela coûte même 400 000 yen.

Lorsque l’enfant atteint ses 3 ans, il commence à aller au jardin d’enfants, mais environ 240 000 yen sont
nécessaires. S’il s’agit d’un jardin d’enfant privé, cela coûte le double.

L’entrée à l’école primaire, c’est au mois d’avril qui suit l’anniversaire des 6 ans. S’il s’agit d’une école
primaire publique, on n’a pas besoin de frais de scolarité, mais on paye au minimum 3000 yen par mois en
frais de cantine. De plus, les écoliers vont à des activités extrascolaires. Les activités extrascolaires, c’est le
piano ou la calligraphie, le boulier, la conversation anglaise ou bien des activités sportives comme la

87
natation, mais quand c’est bon marché cela représente 2000 yen par mois, quand c’est cher c’est 20 000
yen. C’est parce que cela dépend et de l’activité elle-même, et du nombre d’activités pratiquées.

Après avoir passé 6 ans à l’école primaire, l’enfant poursuit au collège. Pour le collège aussi, s’il est public
les frais de scolarité sont gratuits, mais il faut 3000 ou 3500 yen de frais de cantine par mois. Les frais de
scolarité d’un collège privé sont d’environ 1 270 000 yen par an. Lorsque les cours sont terminés, presque
tous les collégiens vont au juku (cours de soutien). C’est environ 20 000 yen par mois. En outre, les
collégiens aussi, comme les écoliers, pratiquent des activités extrascolaires, et cela coûte environ 10 000
yen de plus par mois.

Le collège se termine en trois ans, et alors la scolarité obligatoire est finie. C'est-à-dire qu’au-delà, au lycée,
il n’y a aucun endroit qui soit gratuit. Même dans les lycées publics cela coûte au minimum 7000 yen par
mois, et dans les endroits chers, cela dépasse 30 000 yen. En outre, comme il n’y a pas de cantine au lycée,
les lycéens apportent leur panier-repas au lycée. S’ils vont au juku, cela coûte bien 20 000 yen par mois.
Plus de 90% des jeunes qui finissent le lycée à 18 ans, vont poursuivre à l’université ou dans des écoles
spécialisées. Les frais de scolarité sont très élevés même dans les universités publiques et il n’est pas rare
que cela coûte plus de 520 000 yen pour une année. C’est la raison pour laquelle presque tous les étudiants
japonais font des petits boulots dans des cafés ou des supermarchés etc. Le salaire y est d’environ 800 à
900 yen de l’heure. Il est aussi possible de recevoir une bourse de l’état, mais lorsqu’on a fini ses études et
qu’on commence à travailler, il faut rembourser ces sommes.

Le bébé est mignon, mais afin d’élever cet enfant jusqu’à ce qu’il sorte de l’université, même en ne
choisissant que des établissements publics ou d’état, cela coûte 7 930 000 yen. S’il va dans des
établissements privés, cela dépasse 20 000 000 yen. Les parents qui économisent à l’avance pour élever un
enfant, ou qui font des emprunts pour cela, ne sont pas rares.

Jusqu’à maintenant le travail était stable donc les parents faisaient des plans à long-terme, mettaient des
enfants au monde et les élevaient, mais actuellement, alors que la situation, professionnelle et familiale,
est devenue instable, progressivement l’angoisse s’accroit de ne pas pouvoir bien élever son enfant même
si on le met au monde.

Réponses à quelques questions


ߦ߶ࠎ ߓࠎߎ߁ ߳ ߦ߶ࠎߓࠎ ߛࠎߛࠎ ߎ ߁
2 ᣣᧄߩੱญ߇ᷫࠅߪߓ߼ߡ‫ޔ‬ᣣᧄੱ߇Ბ‫ߣޘ‬ሶߤ߽ࠍ↥߹ߥߊߥߞߚߎ
ࠅࠁ߁ ߛ޿޿ߜ ߎ ߁ ߘߛ
ߣߦߪ‫ߩ߆ߟߊ޿ޔ‬ℂ↱߇޽ࠆߢߒࠂ߁‫ޔߦ৻╙ޕ‬ሶߤ߽ࠍ↥ࠎߢ⢒ߡࠆߩ
߆ߨ ߶ࠎߣ߁ ߭߆ߊ
ߦ‫߅ޔ‬㊄߇ᧄᒰߦߚߊߐࠎ߆߆ࠅ߹ߔ‫ߣࠬࡦ࡜ࡈޕ‬Ყセߢ߈ߥ޿߶ߤߢߔ‫ޕ‬
ߛ޿ߦ ߎ ߈ࠂ߁޿ߊ ߰ߚࠎ ߒ߾ߞ߈ࠎ ߭ߟࠃ߁
╙ੑߦ‫ޔ‬ሶߤ߽ߩ ᢎ ⢒ ࠍ⽶ᜂߔࠆߩߦ‫ ޔ‬୫ ㊄ ߥߤࠍߔࠆߎߣ߇ᔅⷐߥߩߢ
ߒߏߣ ߓߓࠂ߁ ߰޽ࠎߡ޿ ߒ߾ߞ߈ࠎ ߆ߨ ߆߃
ߔ߇‫઀ޔ‬੐ߩ੐ᖱ߇ਇ቟ቯߦߥߞߡ߈ߡ޿ࠆߩߢ‫ ޔ‬୫ ㊄ ߒߚࠄ߅㊄ࠍ㄰ߔ
߶ࠎߣ߁ ߰޽ࠎ ߎ ߁
ߎߣ߇ᧄᒰߦߢ߈ࠆ߆ߤ߁߆߇ਇ቟ߦߥߞߡ޿߹ߔ‫ޔࠅ߹ߟޕ‬ሶߤ߽ࠍ↥ࠎ
߫޽޿ ߎ ߅ߣߥ ߒ߾߆޿ ߢ ߘߛ ߓߒࠎ
ߛ႐ว‫ߩߘޔ‬ሶ߇ᄢੱߣߒߡ␠ળߦ಴ࠆ߹ߢ⢒ߡࠆ⥄り߇ߥߊߥߞߡߒ߹ߞ
߰޽ࠎ ߓߒࠎ
ߚߩߢߔ‫(ޕ‬ਇ቟ : inquiétude, anxiété ; ⥄り : confiance en soi, assurance)
ߎ ߁ ߮ࠂ߁߈ ߌࠎߎ߁߶ߌࠎ
4 ሶߤ߽ࠍ↥߻ߎߣߪ‫∛ޔ‬᳇ߢߪߥ޿ߩߢ‫ޔ‬ஜᐽ଻㒾߇߈߆ߥ޿ߩߢߔ‫ޕ‬
߅߿ ߰ߚࠎ ߭ࠃ߁ ߭ ߾ ߊ ߚ߆ ߦ߶ࠎ
ߛ߆ࠄⷫߩߚ߼ߩ⽶ᜂߪ⾌↪ߩ㧝㧜㧜ࡄ࡯࠮ࡦ࠻ߢ‫߽ߡߣޔ‬㜞޿ߢߔ‫ޕ‬ᣣᧄ
ߜ߇ ߎ ߁ ߎ߁ࠅߟ ߮ࠂ߁޿ࠎ
ߣ㆑ߞߡ‫ޔߪߢࠬࡦ࡜ࡈޔ‬ሶߤ߽ࠍ↥߻ߎߣߪ‫ ∛ ߩ┙౏ޔ‬㒮 ߛߞߚࠄ‫߅ޔ‬
88
߆ߨ ߗࠎߗࠎ ߒ߾߆޿߶ߌࠎ ߰ߚࠎ ߶ߌࠎ
㊄߇ోὼ߆߆ࠅ߹ߖࠎ‫␠ޕ‬ળ଻㒾߇ߘࠇࠍ⽶ᜂߔࠆߛߌߢߪߥߊߡ‫଻ޔ‬㒾ߦ
ߪ޿ ߓࠂߖ޿ ߎ ߁ ߫޽޿ ߆ߨ ࠃ߁߈ࠀ߁
౉ߞߡ޿ߥ޿ᅚᕈ߇ሶߤ߽ࠍ↥߻႐วߢ߽‫߅ޔ‬㊄߇ ⷐ ᳞ ߐࠇ߹ߖࠎ‫ޕ‬
ߌ޿ߎ ߇ߞߎ߁޿߇޿ ߥࠄ ߮ߓࠀߟ ߅ࠎ߇ߊ ߆ߟߤ߁
5 ߅Ⓚฎ ߣߪ‫ޔ‬ቇᩞએᄖ ߢ⠌ ߁⟤ⴚ ߿‫ޔ߿࠷࡯ࡐࠬޔ‬㖸ᭉ ߥߤߩᵴേ ߢߔ‫ޕ‬
ߛ޿߇ߊ ߇ߊ߭ ߚ߆ ߅߿ ߪࠄ ߛ޿߇ߊߖ޿ ߎ
7 ᄢቇߩቇ⾌ߪߣߡ߽㜞޿ߩߢ‫ࠍࠇߘ߇ⷫޔ‬ᛄߞߚࠄ‫ޔ‬ᄢቇ↢ߢ޽ࠆሶߤ
߿ߜࠎ ޽ߘ ߎߠ߆ ߛ
߽ߩኅ⾓߿‫ޔ‬ㆆ߱ߚ߼ߩ߅ዊ㆜޿ࠍ಴ߔߎߣ߇ߢ߈ߥ޿ߩߢߔ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬
ߦ߶ࠎ ߛ޿߇ߊߖ޿ ߆ߖ ߆ߨ ߰ߊ
ᣣᧄߩᄢቇ↢ߪߺࠎߥࠕ࡞ࡃࠗ࠻ࠍߒߡ޿߹ߔ‫ߦ߁ࠃߩߘޕ‬Ⓙߋ߅㊄ࠍ‫᦯ޔ‬
߆ ࠅࠂߎ߁ ߖ޿߆ߟ ޿ߣߥ ߟ߆ ߎߠ߆
ࠍ⾈ߞߚࠅ‫ޔ‬ᣏⴕߒߚࠅ‫↢ޔ‬ᵴࠍ ༡ ࠎߛࠅߔࠆߚ߼ߦ૶߁ߩߢߔ‫߅(ޕ‬ዊ㆜
߆ߖ ߰ߊ
޿ : argent de poche ; Ⓙߋ : gagner (de l’argent) ; ᦯ : vêtement)
ߒࠂ߁߇ߊ߈ࠎ ߊߦ ߴࠎ߈ࠂ߁ ߆ߨ ߆߃
8 ࡈ࡜ࡦࠬߩᅑ ቇ ㊄ ߪ࿖ߥߤ߆ࠄ‫ ޔ‬ീ ᒝ ࠍߔࠆߩߦ߽ࠄ߁߅㊄ߢ‫ޔ‬㄰ߔ
ߜ߇ ߦ߶ࠎ ߛ޿߇ߊߖ޿ ߒࠂ߁߇ߊ߈ࠎ ߛ޿߇ߊ
ߎߣߪߥ޿ߢߔ‫ߣࠇߘޕ‬㆑ߞߡ‫ޔ‬ᣣᧄߩᄢቇ↢ߩ߽ࠄ߁ᅑ ቇ ㊄ ߪ‫ޔ‬ᄢቇࠍ
ߘߟ߉ࠂ߁ ߒࠀ߁ߒࠂߊ ߆߃ ߆ߨ ߒࠂ߁߇ߊ߈ࠎ
ත ᬺ ߒߡ ዞ ⡯ ߒߚࠄ㄰ߐߥߌࠇ߫ߥࠄߥ޿߅㊄ߛ߆ࠄ‫ޔ‬ᅑ ቇ ㊄ ࠃࠅ
ߒ߾ߞ߈ࠎ
୫ ㊄ ߢߔ‫ޕ‬

89
24. 㡀ߩቁⴕ
ߪߣ ߎ߁ߎ߁

ȈǓǟ ȈǓǟ Ƿǰ Ƿȃț ȊǶ ǒȌ nj Ǖ Ǜ


ୌ Ƕ ୌ ƲᯛǷவࢿdzǵǠǙ᎘ǯƲ᚝ǶᚰǎǛǰȚǤțǤțᎰǓDznjܲǯ
NJǫǧǥǎǯǡƳ
ǒȌ ȌȆ nj nj ǧ nj ǧ nj nj ߪߚߌ
ǯ
᚝ǔ߇ȀᘤǕDzǝnjǰᚰǐǸဒȀᘤǫǮƲဒȀᘤǕDzǝnjǰᚰǐǸ ဣ Ȁе
ǒȌ ǟ ǰǕ ߒߕ ȌȆ
ǮǷǧȑnjǮnjȆǟǧƳ᚝ǷƲ൉Ǵ୛dzᩴǓDz߇dzȃǎȈǫǮȊȑnjǧǓǫ
nj Ƿțǧnj Ǜǰ ǒȊ Ǔȗȑ
ǧǙȔDZȊƲǥǎᚰǎǰȆǧӸ‫ދ‬Ƕ˘ȚǡȓǨȕǎǰऑǫǮƲȗǞǰࠚӤȀ
ǧǶ ǟ
ǎȉǮǗȔǰ᫇țǯ൉dzȆǟǧƳ
Ƿǰ ǒȌ ǟ ǷǠ ǒȌ nj Ǖ
ǰǛȕǔᯛǷ᚝ǔ൉țǯǓȑƲфȉǮ᚝ǶᚰǎǛǰȚᎰǓDznjǶǷȗȓǓ
Ǖ ǛțDZ ǒȌ ǰǒ Ǔȗȑ nj
ǫǧǰർǭǕȆǟǧƳǥǎǟǮƲ˺࡯Ƿ᚝ǔǧǶțǨᢋȒdzƲࠚӤȀᘤǫǮƲ
ǒȌ ߪ߆ Ǔȗ ȇǢ ǯ ǷǓ
᚝ǶٰȚǧǮǧǶǨǥǎǯǡƳǟǓǟࠚǶǽǩǯǷƲ඀ǔеȓǧǻdzٰǔDz
ǟțǹnj njȆ NJȉ Ǜǰ
ǔȔǥǎǯǧnjȀțࣴ᣷ǯǡƳǨǓȑ˺ǯȊᩋǔǽȒǥǎdzDzȓǰƲǛǶ˘
Ǔțǔ Ǩ ǓDz ǒȌ
Ț ᎖ ǐе ǟǮॐ ǟǗDzǫǮƲǰǰǫȅǫȅɶ᚝ ǔǓȗnjǥǎǰnjǫǮDzǗ
ǡǛ ǷȌ ǒȌ Ǖ
ǶǨǥǎǯǡƳȊǎ‫ޚ‬ǟ଼ǗǓȑƲ᚝ǶnjǎǛǰȚᎰnjǮnjȔǸȐǓǫǧǶ
ǯǡƳ
߿ߥ߉ߚߊߦ߅ ߦ߶ࠎ ߻߆ߒ߫ߥߒ
ᩉ↰࿖↵ߩ‫ޟ‬ᣣᧄߩ ᤄ ⹤ ࠃࠅ‫ޠ‬

TRADUCTION

La piété filiale du pigeon

Autrefois, il y a bien longtemps, le pigeon était vraiment un bon à rien et un enfant qui n’écoute
absolument pas ce que disent ses parents.

Si ses parents lui disaient d’aller dans la montagne, il allait dans les rizières, et s’ils lui disaient d’aller dans
les rizières, il allait dans les champs pour travailler. Les parents souhaitaient qu’il les enterrât dans une
montagne calme au jour de leur mort, mais ils ont pensé que s’ils s’exprimaient dans ces termes il ferait
encore le contraire, alors ils lui ont demandé exprès de les ensevelir au bord de la rivière, et ils rendirent
leur dernier souffle.

Or, le pigeon, une fois ses parents morts, pour la première fois se rendit compte qu’il avait eu tort de ne
pas écouter ce que ceux-ci disaient. Alors, dit-on, cette fois-ci, il alla au bord de la rivière et il dressa là une
tombe pour ses parents, ainsi que ceux-ci le lui avaient demandé. Mais au bord de la rivière, chaque fois
que l’eau abondait, la tombe semblait devoir être emportée et il se faisait un énorme souci. C’est pour cela
qu’il parait que, quand la pluie semble vouloir se mettre à tomber, se souvenant de cela, le pigeon devient
triste et se met à crier : « toppoppo, mes pauvres parents ! ». S’il avait écouté ce que disaient ses parents
un peu plus tôt, cela aurait été bien !

D’après « Contes du Japon d’autrefois » de Yanagita Kunio

90
Réponses à quelques questions
ߪߥߒ ߪߣ ߎ ߅߿ ޿ ߈
1 ߎߩ ⹤ ߩ㡀ߪ޽߹ࠅ޿޿ሶߢߪ޽ࠅ߹ߖࠎߢߒߚ‫ࠍߣߎ߁⸒ߩⷫޕ‬⡞߆
߅߿ ޿ ߈ ߅߿ ޿
ߥ޿‫ࠍߣߎ߁⸒ߩⷫޕߚߒߢߩ߽ߌߓߨޔ‬⡞߆ߥ޿ߛߌߢߪߥߊߡ‫⸒ߩⷫޔ‬
ߪࠎߚ޿
߁ߎߣߩ෻ኻߩߎߣࠍߒߡ޿ߚߩߢߔ‫ޕ‬
ߪߣ ߅߿ ߒࠎ߬޿ ߪ߆ ߎ
3 㡀ߩⷫ߇ᔃ㈩ߒߡ޿ߚߩߪ‫߅ޔ‬Ⴤߩߎߣߢߔ‫ޔࠅ߹ߟޕ‬ሶߤ߽߇‫ߟ޿ޔ‬
߅߿ ޿ ߪࠎߚ޿ ߅߿ ߣߎࠈ ߪ߆ ߟߊ
߽ⷫߩ⸒߁ߎߣߩ෻ኻߩߎߣࠍߒߡ޿ߚߩߢ‫ ޿ߒ߶ߩⷫޔ‬ᚲ ߢ߅Ⴤࠍㅧߞ
ߒࠎ߬޿
ߡߊࠇࠆ߆ߤ߁߆ࠍᔃ㈩ߒߡ޿ߚߩߢߔ‫ޕ‬
߅߿ ߒ ߪߣ ߪߓ ޿߹ ߚ޿ߤ
5/6 ⷫ߇ᱫࠎߛߣ߈‫ޔ‬㡀ߪೋ߼ߡ੹߹ߢߩᘒᐲߢߪ޿ߌߥ޿ߣ޿߁ߎߣࠍ
޿ߒ߈ ߅߿ ߚߩ ߪ߆ ߆ࠊࠄ ߚ
ᗧ⼂ߒߡ‫߇ⷫޔ‬㗬ࠎߛߣ߅ࠅߦߒ߹ߒߚ‫߅ޔࠅ߹ߟޕ‬ჄࠍᎹේߩߣߎࠈߢᑪ
ߡߚߩߢߔ‫ޕ‬
ߪߣ ߅ߣߥ ߎ ߣ߈ ߪࠎߖ޿
7 㡀ߪᄢੱ ߦߥߞߡ‫ޔ‬ሶߤ߽ߩᤨ ߦߒߚߎߣࠍ෻⋭ ߔࠆࠃ߁ߦߥࠅ߹ߒߚ‫ޕ‬
ߎ ߅߿ ޿ ߈ ߅߿ ߒࠎ߬޿
ߟ߹ࠅ‫ޔ‬ሶߤ߽ߩߣ߈ߦ‫ࠍߣߎ߁⸒ߩⷫޔ‬⡞߆ߥ޿ߢ‫ߡߞߣߦⷫޔ‬ᔃ㈩ߩ߽
߅߿ ߅߿ ߹ࠎߙߊ
ߣߦߥߞߚߩߢߔ߇‫߇ⷫޔߡߞߥߊߥ޿߇ⷫޔ‬ḩ⿷ߢ߈ࠆࠃ߁ߥߎߣࠍߒߚ
߶߁ ߅߽ ߎߎࠈ ߥ߆ ߪࠎߖ޿ ߈ ߽ ߩߎ
ᣇ߇ࠃ߆ߞߚߣᕁ߁ࠃ߁ߦߥߞߚߩߢߔ‫ ޕ‬ᔃ ߩਛߦ෻⋭ߩ᳇ᜬߜ߇ᱷࠆߣ
ߎ ࠊࠆ ߅ߣߥ ߖ޿߆ߟ ߃޿߈ࠂ߁
޿߁ߎߣߦࠃߞߡ‫ޔ‬ሶߤ߽ߩߣ߈ߦߒߚᖡ޿ߎߣߪᄢੱߩ↢ᵴࠍ ᓇ 㗀 ߒߡ
޿ࠆߩߢߔ‫ޕ‬

91
25. ߈ߟߨߩ ⹤
ߪߥߒ

dzȃț Ȉȑ ǷDzǟ ǺǰȒ Ǡȏǩȍǎ Ǯ NJǟ


ସவǶNJȓெdzNJǫǧǒ ᛟ ǯǡƳʟ˳Ƕ ‫ ۊ‬ʵ ǝțǔ৶ǰះȚDZȕǨȑǙ
ǧ ǎ ǟǜǰ ǟȏǗǠ ǠǓț Ǖ Ǡȏǩȍǎ
dzǟǮƲဒ౻ ǐǶ̀˘ ȚǟǮnjȆǟǧƳ᫦˘ Ƕ୛᧒ ǔ௓ ǧǧȉƲ ‫ ۊ‬ʵ ǝț
ȇǢ nj Ǯ NJǟ NJȑ ȇǢ ǩǓ njǟǔǕ
ǷɏȰɃdz඀ȚϧȔǮƲ৶ǰះȚǕȔnjdz෎ǫǮƲȐǜȔǧ඀ȚᡣǗǶᄂ‫ج‬
Ǻȓǵ ǟ
ǶǰǛȕdzǡǮȆǟǧƳǯȊƲǕǬǵǔǥǛǯ୘‫ݸ‬ȚǟǮnjȓǛǰȚჼȑDz
Ǡȏǩȍǎ ȇǢ
ǓǫǧǧȉƲ ‫ ۊ‬ʵ ǝțǷǕǬǵdz඀ȚǓǙǮǟȆǫǧǶǯǡƳ
ǰǕ njǩDZ ǽ Ǔǐ
ǕǬǵǷǒDZȕnjǮdzǚȆǟǧǔƲdzǚȓ୛Ʋʟ࡯ǎǟȕȚੑȒᡤǫǮƲ
Ǡȏǩȍǎ Ǔǒ ȇ Ǡȏǩȍǎ ǟ Ǻ
‫ ۊ‬ʵ ǝțǶ᫏ȚᚒȆǟǧƳ ‫ ۊ‬ʵ ǝțǷǥȔȚჼȒȆǣțǯǟǧƳǥǶସǶ
Ȑȓ Ǡȏǩȍǎ
‫ڥ‬Ʋ ‫ ۊ‬ʵ ǝțǷǵȈǫǧȆȆǟȋȁȒǷǠȉȆǟǧƳ
ȗǧǟ Ǻȓǵ ȗǧǟ ȇǢ
ƽ ᅹ Ƿ୘‫ݸ‬ȚǟǮnjǧǶǨƳDzǤ ᅹ dzNJǶDZȕ඀ȚǓǙǧǶǓƳƾǰƲ
nj Ǜǐ
ǒǛǫǮᚰnjȆǟǧƳȊǩȕțǥȔǷǕǬǵǶ‫ڑ‬ǯǟǧƳ
Ȇ Ȑ DzǓ Ʋ Ǻǰ Ǘȓ
჌‫ڥ‬ʵdzƲǥǶȐǎdz˳ǔིǎǶǷƲǒǥȕǟnjǛǰǯǡƳ
Ǭǖ Ǻ njǐ Ǻǰ Ȉȑ Ȅǎ Ȑ Ǡȏǩȍǎ ǰǛȕ Ǖ
നǶସƲ‫ݦ‬Ƕ˳ǔெǶǒ‫ؚ‬ǝțȚՆțǯƲ ‫ ۊ‬ʵ ǝțǶ ৯ dz௓ǮȊȑnjȆ
Ȅǎ ǷDz
ǟǧƳǥǛǯƲǒ‫ؚ‬ǝțǔǕǬǵdzᛟǟǓǙȆǟǧƳ
Ȇǐ Ǻȓǵ ǰǛȕ Ȇǐ njǐ Ǡȏǩȍǎ
ƽǒљǔ୘‫ݸ‬ȚǟǮnjǧ ৯ ǷƲǒљǶ‫ݦ‬ǯǷDznjǯNJȕǎƳ ‫ ۊ‬ʵ ǝțǷ
Ȇǐ ȇǢ Ȇǐ ǟ
ǒљdzȗǞǰ඀ȚǓǙǧǶǯǷDznjȐƳǒљǔǥǛdznjȓǛǰȚჼȑDzǓǫ
ǓǶǠȏ ǺDzț Ȇǐ ȃǎ ȗȓ njǐ ǷȌ Ǔǐ
ǧǶǨȐƳ࣒‫ۊ‬Ț᩶ᩊǡȓǒљǶଦǔॏnjǶǨƳ‫ݦ‬dz଼Ǘ࠿ȒDzǝnjƳƾ
ǟ NJȌȆ dzțǚț NJȌȆ Ǔțǔ
ǝȑdzƲƽჼ ȑDznjǯ ᛳ ǫǧǛǰȚƲ˳᧒ Ƿ ᛳ ȒǰǷ ᎖ ǐDznjǶǨƳ
ǟ ǙǨȊǶ NJȗ Ȅǎ
ǥțDzǛǰȊჼȑDzǓǫǧǶǓƳ ྟ ǶǒȕǓǝǷ՞ȔDzȊǶǨƳƾǰǒ‫ؚ‬
nj
ǝțǷǕǬǵdzᚰnjȆǟǧƳ
Ȅǎ ǷDzǟ Ǖ
ǕǬǵǷǨȆǫǮnjȆǟǧƳǒ‫ؚ‬ǝțǶ ᛟ ȚǠǫǰᎰ ǕƲƽǟǓǧǔDz
ǒȊ Ǹǟȏ dz DZ Ǖ
njǶǓƾǰऑǫǮƲǥǶْ৯ȚǷDzȔǮƲ˙࡯ǰ௓ȆǣțǯǟǧƳ
߁߃ߛ ޽߈ߥࠅ
਄↰⑺ᚑࠃࠅ

TRADUCTION

L’histoire du renard

C’est une histoire qui s’est déroulée dans un village du Japon. Une servante effectuait le travail du
repiquage du riz, les pieds et les mains maculés de boue. Comme l’heure du repas est arrivée, la servante a
mis de l’eau dans un baquet, s’est lavé soigneusement les mains et les pieds, puis elle a jeté l’eau souillée

92
sur un muret de pierres tout proche. Mais, comme elle ne savait pas qu’un renard faisait sa sieste là, la
servante a versé l’eau sur le renard.

Le renard surpris s’est enfui, mais au moment de déguerpir, il s’est retourné une fois, et a regardé le visage
de la servante. Celle-ci ne le savait pas. La nuit suivante, la servante s’est mise à parler tout en dormant.

« J’étais en train de faire une sieste. Pourquoi m’as-tu versé cette eau boueuse dessus ? » disait-elle, en
colère. Bien sûr, c’était la voix du renard.

C’est une chose effrayante qu’un être humain en pleine nuit perde ainsi la raison.

Le jour suivant, les gens de la maison ont appelé le bonze du village et l’ont fait venir auprès de la servante.
Là, le bonze s’est adressé au renard :

« L’endroit où tu faisais ta sieste, ce n’était pas ta maison, n’est-ce pas ? La servante n’a pas fait exprès de
te verser de l’eau dessus. Elle ne savait pas que tu étais là. C’est toi, toi qui la critiques, qui es en tort.
Dépêche-toi de rentrer chez toi ! »

De surcroit, le bonze a dit au renard : «Les humains ne considèrent pas qu’une erreur commise par
ignorance soit une véritable erreur. Tu ne sais donc pas cela ? La sottise des bêtes sauvages fait pitié. »

Le renard était sans mot. Il écouta ce que disait le bonze sans bouger, et pensant « il n’y rien à y faire », il
partit de là et n’y revint pas deux fois.

D’après UEDA Akinari

Réponses à quelques questions


ߓࠂߜࠀ߁ ߚ ߁ ߒߏߣ ޿ߥߐߊ
2 ᅚ ਛ ߐࠎߪ↰ᬀ߃ߩ઀੐ࠍߒߡ޿߹ߒߚ‫ߪࠇߘޕ‬Ⓑ૞ߩߚ߼ߩߣߡ߽
ߛ޿ߓ ߒߏߣ ߚ ߁ ߎ߼ ߒࠀ߁߆ߊ
ᄢ੐ߥ઀੐ߢߔ‫↰ޕ‬ᬀ߃߇߁߹ߊ޿߆ߥߌࠇ߫‫ ߩ☨߅ޔ‬෼ ⓠ ߇ࠃߊߥ޿ߢ
ߔ‫ޕ‬
ߣ߈ ߒࠂߊߓ ޿ ߹߃ ߡ ޽ߒ ޽ࠄ ࠊࠆ
4 ߘߩᤨ‫ࠅ߹ߟޔ‬㘩੐ߩⴕߊ೨ߦ‫ޔ‬ᚻߣ⿷ࠍᵞߞߚߎߣߪᖡ޿ߎߣߛߣߪ
޿ ࠃߏ ߺߕ ߔ ߒ
⸒߃߹ߖࠎ߇‫ޔ‬ᳪࠇߚ᳓ࠍᝥߡߚߣ߈ߦ‫ޔ‬⍮ࠄߥ޿߁ߜߦ‫ߡߌ߆ߦߨߟ߈ޔ‬
ߓࠂߜࠀ߁
ߒ߹ߞߚߎߣߪ‫ ޔ߽ߢޕߚߒߢߣߎ޿ߤ߭ޔߡߞߣߦߨߟ߈ޔ‬ᅚ ਛ ߐࠎߪ
ࠊࠆ ޿ߒ߈
ᖡ޿ߎߣࠍߔࠆߟ߽ࠅ߽޽ࠅ߹ߖࠎߢߒߚߒ‫ࠍࠇߘޔ‬ᗧ⼂߽ߒߥ߆ߞߚߩߢ
ߔ‫ޕ‬
ߓࠂߜࠀ߁ ߓ߱ࠎ ߎ߃ ߎ߃ ߪߥ
7 ߈ߟߨߟ߈ߩߖ޿ߢ‫ ޔ‬ᅚ ਛ ߐࠎߪ⥄ಽߩჿߢߪߥߊߡ‫ߩߨߟ߈ޔ‬ჿߢ⹤
ߓࠂߜࠀ߁ ߖ޿ߒࠎ ߪ޿ ߆ߩߓࠂ ߆ ߪߥ
ߒ߹ߒߚ‫ ߇ߨߟ߈ޔࠅ߹ߟޕ‬ᅚ ਛ ߐࠎߩ♖␹ߦ౉ߞߡ‫ޔ‬ᓐᅚߩઍࠊࠅߦ⹤
߆
ߒ߹ߒߚ‫ߩ(ޕ‬ઍࠊࠅߦ : à la place de)
޿߃ ߭ߣ߮ߣ ߓࠂߜࠀ߁ ߎ߃ ߈ ߪߥߒ ߓࠂߜࠀ߁
9 ኅߩੱ‫ ߇ޘ‬ᅚ ਛ ߐࠎߩჿࠍ⡞޿ߡ‫ ߪߩࠆ޿ߡߒ ⹤ ޔ‬ᅚ ਛ ߐࠎߢߪߥߊ
߆ߩߓࠂ ߘࠎߑ޿ ࠊ
ߡ‫ޔ‬ᓐᅚߦߟ޿ߚ‫ߩ߆߶ޟޠߩ߽ߩ߆߶ޟ‬ሽ࿷‫ߣߛޠ‬ಽ߆ࠅ߹ߒߚ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬

93
޿ߒ߾ ࠃ ߈ ߅߽ ߖ޿ߒࠎ
ක⠪ࠍ๭ࠎߢ߽‫ޔ‬ല߆ߥ޿ߛࠈ߁ߣᕁߞߚߢߒࠂ߁‫߇ߩ߽ߩ߆߶ޟߦ␹♖ޕ‬
ߒࠀ߁߈ࠂ߁ ߜ߆ࠄ ߚߚ߆ ߷߁ ࠃ ߰ߟ߁
ߟߊ‫ ޔߣޠ‬ቬ ᢎ ߩ ജ ߢ ᚢ ߁߅ဌߐࠎࠍ๭߱ߩߪ᥉ㅢߢߔ‫ޕ‬
ߒࠎߣ߁ ߆ߺ ߡ޿ߤ ߜ߆ࠄ ߽ ߱ߞ߈ࠂ߁ ߛ޿߭ࠂ߁
12 ߈ߟߨߪ␹㆏ߩ␹ߢ‫ࠆ޽ޔ‬⒟ᐲߩ ജ ࠍᜬߞߡ޿߹ߔ߇‫ ੽ ޔ‬ᢎ ࠍ ઍ ⴫
߷߁ ߜ߆ࠄ ߶߁ ߅߅ ߷߁ ߪߥߒ ߛ߹
ߒߡ޿ࠆ߅ဌߐࠎߩ ജ ߩᣇ߇ᄢ߈޿ߢߔ‫߅ޔࠄ߆ߛޕ‬ဌߐࠎߩ ⹤ ࠍ㤩ߞߡ
ߓߟ ߥߦ ߎߚ ߛ޿߭ࠂ߁
߈޿ߚߩߢߔ‫ޕ‬ታߪ‫ޔ‬૗߽╵߃ࠄࠇߥ޿ߩߢߔ‫ (ޕ‬ઍ ⴫ ߔࠆ : représenter)
ߪߥߒ ޿ߒ߈ ߽ ࠊࠆ ߟߺ
14 ߎߩ ⹤ ߩࡕ࡜࡞ߪ‫ޔ‬ᗧ⼂ࠍᜬߞߡ‫ࠆߔߣߑࠊޔ‬ᖡ޿ߎߣߪ⟋(޿ߌߥ޿
ߚ޿ ߒ ޽߿߹ ࠊࠆ ߶ࠎߣ߁ ࠊࠆ
ߎߣ)ߢ޽ࠆߎߣߦኻߒ޿ߡ‫ޔ‬⍮ࠄߥ޿ߢ‫ߚߒߡߞ ⺋ ޔ‬ᖡ޿ߎߣߪᧄᒰߩᖡ
ࠊࠆ ߎ߁ߤ߁ ߟߺ
޿ߎߣߢߪߥ޿ ߣ޿߁ߎߣߢߔ‫ޔࠅ߹ߟޕ‬ᖡ޿ⴕേߪ⟋ߢ޽ࠆ߆ߤ߁߆ߣ
޿ߒ߈ ߽ ࠃ ߎ߁ߤ߁
޿߁ߎߣߪߘࠇࠍߒߚߣ߈ߦᗧ⼂ࠍᜬߞߡ޿ߚ߆ߤ߁߆ߦଐࠅ߹ߔ‫ⴕ(ޕ‬േ :
ߟߺ
acte, action ; ⟋ : faute, péché)

94
26. ═࿾⬿
߆ߐߓߙ߁

ȈǓǟȈǓǟ Ȉȑ ǛǛȕ Ǡnj ǸNJ ǡ
ୌ Ƶ NJȓெ dzƲ ࣴ ǶȌǝǟnjǒ཈ ǝțǰǒ‫܅‬ǝțǔ̪ țǯnjȆǟǧƳ
Ǡnj ȆnjdzǩǓǝ Ȇǩ ǯ ǎ
ǒ཈ǝțǷ൫ସᇹȚNJțǯƲဘȀеǮ‫ړ‬ǫǮǗȑǟǮnjȆǟǧƳ
Ǻ ǟȏǎǔǬ Ǻ Ǔǝ ǎ ǯ Ǔǝ
ǬǖǶସǷǒ ി ண ǯǟǧǔƲǥǶସdzȊᇹ Ț‫ ړ‬Ȓdzе ȆǟǧƳǟǓǟᇹ
njǫǛ ǎ Ǔǝ ȊDZ Ǖ
ǷʟͱȊ‫ړ‬ȔȆǣțƳǟǓǧǔDznjǶǯᇹȚǣǒǫǮ৭ǫǮ௓ȆǟǧƳǡȓ
ǽǾǕ DzǓ ǶDzǓ ǠǦǎǝȆ ǧ
ǰƲǺDZnjԯᩌǶʵǯᤧʵǶؒᕋ೉ǔƲǴȔǮǝȈǥǎdzᇓǫǮǒȑȔȆǟ
Ǖ DZǗ ǒȊ Ȉǫ Ǔǝ Ȉǫ ǠǦǎǝȆ Ǖ
ǧƳǛȔǷǒർǶ൬ǨǰऑǫǮƲϭǬǶᇹȚϭǬǶؒᕋ೉dzზǣǮNJǚȆǟ
njǐ Ǖ ǸNJ ǷDzǟ ǸNJ
ǧƳǥǎǟǮ‫ݦ‬Ȁ௓ Ǯǒ‫ ܅‬ǝțdzǥǶ ᛟ ȚǟȆǟǧƳǒ‫ ܅‬ǝțǷƲǥȔǷ
ǰǟǛ Ȑȓ Dzdz
njnjǛǰȚǟȆǟǧǵǰnjnjȆǟǧƳࡗៃǟǶ‫ڥ‬ǯǟǧǔƲ̮ȊǡȓǛǰǔ
NJǝ ǰǒ ȃǎ
DznjǓȑǥǶȆȆǵǮǟȆnjȆǟǧƳǥǎǡȓǰƲǬǖǶ஭ƲᢶǗǶଦǓȑ
ǒǰ Ǜǐ Ǖ
ǥȒǶ᪦ǔǟǮƲǎǧǶ‫ڑ‬ǔᎰǐȆǟǧƳ
ȕǗǨnj ǠǦǎ
ϭԍǶؒᕋǝ
Ǔǝ
ᇹǰǫǮǓǾǣǧ
ǠǠnj njǐ
཈ NJ‫ݦ‬ǷDZǛǨ
ǸǸ njǐ
‫܅‬NJ‫ݦ‬ǷDZǛǨ
nj Ǜǐ ǨțǨț ǩǓ Ǡnj ǸNJ ǒ
ǛǎᚰǫǮ‫ڑ‬ǔƲൟƵǰᡣǗDzȒȆǟǧƳǒ཈ǝțǰǒ‫܅‬ǝțǔǡǘdzៀ
ǥǰ ǯ ǰ Ȇǐ
ǕǮ‫ ڠ‬Ȁе ȆǟǧƳƽǛǛǨǛǛǨƾǰnjǎǰƲ৬ Ƕљ ȀDZǫǝȒǰƲ
ǧǓȑȊǶ ǽǗȕ ȕǗdzț ǠǦǎǝȆ nj ǎǟ
‫ ݚ‬ཞ Ƕ ᘼ ǔDzǚǛȆȔȆǟǧƳǥǟǮƲϭ˳Ƕؒᕋ೉ǔǓǐǫǮᘤǗࣞȕ
ȇ
ǡǔǧǔᚒǐǧǥǎǯǡƳ
߿ߥ߉ߚߊߦ߅ ‫ࠎ߶ߦ ޟ‬ ߻߆ߒ߫ߥߒ
ᩉ↰࿖↵ߩ‫ޡ‬ᣣᧄߩ ᤄ ⹤ ‫ࠅࠃޢ‬

TRADUCTION

Les Jizô aux chapeaux de paille

Autrefois, il y a bien longtemps, un gentil grand-père et une gentille grand-mère habitaient dans un village.
Tous les jours, le grand-père tressait des chapeaux et allait en ville pour les vendre.

Le lendemain, c’était le Jour de l’An, mais même ce jour-là, il partit vendre ses chapeaux. Mais il ne put
vendre le moindre chapeau. Comme il n’y pouvait rien, il mit les chapeaux sur son dos, et rentra. Et alors,
au milieu d’une tempête de neige effroyable, (il vit que) les Jizô de la lande étaient trempés et se tenaient
apparemment transis de froid. Pensant que c’était trop triste, le grand-père mit ses six chapeaux sur les six
Jizô. Ceci étant fait, il arriva chez lui, et raconta cette histoire à la grand-mère. Elle lui dit qu’il avait fait
quelque chose de bien. C’était la nuit où l’année change, mais comme ils n’avaient rien à faire, ils se

95
couchèrent, sans rien faire. Et alors, le matin suivant, le bruit d’un traîneau se fit entendre venant du
lointain, et ils entendirent des voix qui chantaient.

Sur les six Jizô


Il a mis des chapeaux
Où est-elle la maison du grand-père ?
Où est-elle la maison de la grand-mère ?

Prononçant ces paroles, les voix se faisaient plus proches, petit à petit. Le grand-père et la grand-mère se
levèrent et sortirent tout de suite. Dès qu’ils dirent : « C’est ici ! C’est ici ! », un sac rempli de trésor fut
lancé devant leur porte, d’un coup. Et puis, on dit qu’on vit la silhouette des six Jizô qui s’en retournaient.

D’après « Contes du Japon d’autrefois » de Yanagita Kunio

Réponses à quelques questions


ߪߥߒ ߆ߨ ߎߎࠈ ߿ߐ ߅߽
1 ߎߩ ⹤ ߩ߅ߓ޿ߐࠎߪ‫߅ޔ‬㊄߇ߥ޿ߩߢߔ߇‫ ޔ‬ᔃ ߇ఝߒߊߡᕁ޿߿ࠅ
ߖ޿߆ߟ ޿ߣߥ ߹޿ߦߜ߆ߐ ߹ߜ ߁
߇޽ࠆߩߢߔ‫↢ޕ‬ᵴࠍ ༡ ߻ߩߦᲤᣣ═ࠍ޽ࠎߢ‫ߢ↸ࠍࠇߘޔ‬ᄁ ߞߡ޿߹ߔ‫ޕ‬
߁ߜ ߻ࠄ ߆ߐ ߁ ߩߪࠄ ࠊߚ ߹ߜ ߢ
߅ኅߪ᧛ߦ޽ࠆߩߢ‫ࠍ═ޔ‬ᄁࠆߩߦ‫ޔ‬㊁ේࠍᷰߞߡ↸߹ߢ಴ߥߌࠇ߫ߥࠄߥ
޿ߩߢߔ‫ޕ‬
߭ ߒࠂ߁߇ߟ ߹߃ ߭ ߹ߜ ߭ߣ߮ߣ ޿ߜߨࠎ ߁ߜ ߛ޿ߓ
2 ߘߩᣣߪ߅ ᱜ ᦬ ߩ೨ߩᣣߥߩߢ‫৻ޔߪޘੱߩ↸ޔ‬ᐕߩౝߩ߽ߞߣ߽ᄢ੐
߭ ߒࠂ߁߇ߟ ߓࠀࠎ߮ ߭
ߥᣣߢ޽ࠆ߅ ᱜ ᦬ ߩḰ஻ߢ޿ߘ߇ߒ޿ߩߢߔ‫ߩߘޔߚ߹ޕ‬ᣣߦߺࠎߥߪ߅
ߒࠂ߁߇ߟ߆ࠎߌ޿ ߆ ߽ߩ ߆ߐ ߒࠂ߁߇ߟ ߟ߆
ᱜ ᦬ 㑐 ଥ ߩ⾈޿‛ࠍߔࠆߩߢߔ߇‫ ߅ߪ═ޔ‬ᱜ ᦬ ߦ૶߁߽ߩߢߪߥ޿ߩߢ‫ޔ‬
ߛࠇ ߆
⺕߽ߘࠇࠍ⾈޿߹ߖࠎ‫ޕ‬
ߓߙ߁ߐ߹ ߱ߞ߈ࠂ߁ ߥ߆ ߓࠎ߱ߟ ߶ߣߌߐ߹ ߦࠎߍࠎ ޽޿ߛ ߚ ߦࠎߍࠎ ߚߔ
4 ࿾⬿᭽ߪ ੽ ᢎ ߩਛߩੱ‛ߢ‫ ੽ ޔ‬᭽ ߣੱ㑆ߩ 㑆 ߦ┙ߞߡ‫ੱޔ‬㑆ࠍഥߌߡ
ߓߙ߁ߐ߹ ߣߊߴߟ ߿ߊ ߎ ࠅࠂߎ߁ߒ߾ ߦࠎ߲ ߹߽
޿ࠆߩߢߔ‫ޔߚ߹ޕ‬࿾⬿᭽ߩ․೎ߥᓎߪሶߤ߽ߣᣏⴕ⠪ߣᅧᇚࠍ቞ࠆߎߣߢ
ߦࠎ߲
ߔ‫(ޕ‬ᅧᇚ : femme enceinte)
ࠈߊߛ޿ ߓߙ߁ߐ߹ ߩߪࠄ ߚ ߒࠂ߁߇ߟ ߹߃ ߭
5 ౐บߩ࿾⬿᭽ߪ㊁ේߦ┙ߞߡ޿ߚߩߢߔ߇‫ ߅ޔ‬ᱜ ᦬ ߩ೨ߩᣣߥߩߢ‫ޔ‬
߹߰ࠁ ߭ ߚ޿߳ࠎ ߰߱߈ ߝߙ߁ߐ߹ ࠁ߈ ߰
⌀౻ߢߔ‫ߩߘߦࠇߘޕ‬ᣣߦᄢᄌߥ็㔐߇޽ߞߚߩߢ‫ޔ‬࿾⬿᭽߇㔐ߦ㒠ࠄࠇߡ‫ޔ‬
߅߽
ߧࠇߡ޿ߚߩߢߔ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬ᕁ޿߿ࠅ߇޽ࠆߩߢ‫߮ߐߣߞ߈ߪࠎߐ޿ߓ߅ޔ‬
ߐ߻ ߅߽ ߈ ߤߊ ߅߽ ߹߰ࠁ
ߒߊߡኙ޿ߛࠈ߁ߣᕁߞߡ‫߅ޔ‬᳇ߩᲥߛߣᕁߞߚߩߢߔ‫⌀(ޕ‬౻ : plein hiver)
ߎߎࠈ ߿ߐ ߥߦ ߆ࠎ߇ ߓߙ߁ߐ߹ ߐ߻ ߹߽
9 ߅ߓ޿ߐࠎߪ ᔃ ߇ఝߒ޿߆ࠄ‫ޔ‬૗߽ ⠨ ߃ߥ޿ߢ‫ޔ‬࿾⬿᭽ࠍኙߐ߆ࠄ቞
߅߽ ߽ ߆ߐ
ࠈ߁ߣᕁߞߚߩߢߔ߇‫ߦ߼ߚߩߘޔ‬ᜬߞߡ޿ߚ߽ߩ‫޽ߡߴߔޔࠍ═ࠅ߹ߟޔ‬
߭ ߆ߐ ߁ ߆ߨ ߗࠎߗࠎ
ߍߚߩߢߔ‫ߩߘޕ‬ᣣߦ═ࠍᄁࠄߥ߆ߞߚߩߢ‫߅ޔ‬㊄ࠍోὼ߽߁ߌߥ߆ߞߚߛ
߁ ߆ߐ ߓߙ߁ߐ߹ ߽ ߽ߩ
ߌߢߪߥߊߡ‫ޔ‬ᄁࠇࠆ═ࠍߔߴߡ࿾⬿᭽ߩ޽ߍߚߩߢ‫ߪࠎߐ޿ߓ߅ޔ‬ᜬߜ‛

96
ߥߦ ߓ߱ࠎ ߉ߖ޿ ߓߙ߁ߐ߹ ߹߽
߇߽߁૗߽ߥ߆ߞߚߩߢߔ‫⥄ޔࠅ߹ߟޕ‬ಽࠍ‶†ߦߒߡ‫ޔ‬࿾⬿᭽ࠍ቞ࠈ߁ߣ
߫޽ ޿
ߒߚߩߢߔ‫߅ޔߚ߹ޕ‬ᇎߐࠎߪߘࠇ߇޿޿ߎߣߛߞߚߣ⸒޿߹ߒߚ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬
ߓ޿ ߫޽ ߅߽ ߚ޿ ߆ࠎߒ߾ ߚ߆ࠄ߽ߩ
߅ῶߐࠎߣ߅ᇎߐࠎߩᕁ޿߿ࠅߦኻߔࠆᗵ⻢ߣߒߡ ቲ ‛ ࠍ޽ߍߚߩߢߔ‫ޕ‬
߽ ߽ߩ ߓ߱ࠎ ߉ߖ޿
(ᜬߜ‛ : possession, ce qu’on possède ; ⥄ಽࠍ‶†ߦߔࠆ : se sacrifier)
޿ ߺ ߱ߞ߈ࠂ߁ ߅ߒ ߟߚ
10 ߎߩ࠹ࠠࠬ࠻ߪࡕ࡜࡞ߩ޽ࠆ࠹ࠠࠬ࠻ߢ‫ࠆ޽ޔ‬ᗧ๧ߢ ੽ ᢎ ߩᢎ߃ࠍવ
޿ ߅ߒ
߃ߡ޿ࠆߣ⸒߃ࠆߢߒࠂ߁‫(ޕ‬ᢎ߃ : enseignement)

97
27. ᣣᧄߩߔߕ߼
ߦ ߶ ࠎ

ǐ DZ ǠǨnj ǷDzǟ
ǛȔǷƲඎ৬୛̈Ƕ ᛟ ǯǡƳ
ǟȕ ǯ nj NJǕțDZ Ǔȑ ǩȍǎǜǗ ȈǓǟ DzȆǐ
ǒ‫ص‬ȀеϧȒǶև˳ǔƲն( ʵ ‫ ׾‬Ƕ ୌ ǶԞљ) ǓȑȗǧǫǮǕǧǡǢȉȚ
Ǯ nj ȕǗ ȗ
৶dzϧȔȆǟǧƳϭ፻njȆǡƳ
ߣߩ ޽
ǧnjȀțȉǢȑǟnjǶǯƲǒ൥ǝȆdzǝǟʥǚȓǛǰdzǟȆǟǧƳ
߆ࠎ߇ ߣߩ ߆ߕ
ǰǛȕǔƲȐǗ ᎖ ǐǮȇȓǰƲǒ൥ ǝȆǷƲȉǯǧnjଇ ǯDzǙȔǸƲǒ
ࠃࠈߎ
֝ ǻdzDzȒȆǣțƳ
ǟǩ ǜ ǝț
ƽȆǢnjDzƳʡƲ˝ƲʤǶDZȔǓǯDznjǰƲnjǙDznjƳȌȔȌȔƳnjǗȑ
ǓǦ ȕǗȗ
ଇǐǮȇǮȊƲϭ፻ǟǓnjDznjDzƳƾ
NJǕțDZ Ǔțǔ dzȃț njǩȗ
և˳ ǷƲǟǸȑǗ ᎖ ǐǮƲƽǛȔǨƳƾǰƲସவ ǶǡǢȉȚʟ፻ ȆǤƲ
ǟǩȗ ǰǶ ǙțǠȏǎ
ʡ፻dzǟǮƲ൥ǝȆdz ྒ ʥ njǧǟȆǟǧƳ
ƽǒǒƲǛȔǷȉǢȑǟnjƳƾ
ǰǶ njǩȗnjǩȗǵțnj ȑț
൥ǝȆǷƲǧnjȀțǜǕǚțǯƲʟ፻ʟ፻ःϧȒdzǜ᚛dzDzǫǮnjȆǟǧ
ǔƲ
Ǔȑ nj dzȃț njǩȗ
ƽǷǮģƲնǶǡǢȉǰᚰǫǧǔƲସவǶǡǢȉǔʟ፻ȆǠǫǮnjȓǶǯ
ǷDznjǓƳnjǫǧnjƲDZǎnjǎǛǰǨƳƾ
ǰǶ Ǖ NJǕțDZ ȀțǠ dzȃț
൥ǝȆdzᎰǓȔǧև˳Ƿᡤ˘ǔǯǕǢƲǽȓǐǮnjȆǟǧƳǡȓǰƲସவ
ǩnj Ǘǩ Ǻȑ Ȋǎ
ǶǡǢȉǔƲ‫ޙ‬ǝDzԂȚ᧎ǙǮပǟȆǟǧƳ
ǰǶ ǬǎȌǗ
ƽǒ൥ǝȆƳȗǧǗǟǷƲᢋᛄǯǜǞnjȆǡƳƾ
߆ࠊߐ߈ߛ޿ߓ ߦ߶ࠎ ߪߥߒ
©Ꮉፒᄢᴦ‫ޡ‬ᣣᧄߩࠊࠄ޿ ⹤ ‫ࠆࠃߦޢ‬

TRADUCTION

Le moineau japonais

Ceci est une histoire de l’époque Edo.

Un marchand qui avait ses entrées au château, fit l’acquisition de moineaux qui avaient fait la traversée
depuis le pays de Kara (ancien nom de la Chine). Il y en avait six.

Comme c’était très rare, il décida de les offrir au seigneur.

Or, à bien y réfléchir, le seigneur ne se réjouirait pas si ce n’était pas un nombre faste.

« C’est pas bon ça ! Ca n’ira pas si ce n’est pas un chiffre entre sept, cinq et trois. Oh la la !… J’ai beau les
compter et les recompter, il n’y en a que six ! »

98
Le marchand réfléchit un instant, et « j’ai trouvé ! », il mêla un moineau japonais aux autres et obtint sept
moineaux, puis il alla les offrir respectueusement au seigneur.

« Oh !oh ! C’est une rareté, que cela ! »

Le seigneur, d’une humeur très joyeuse, les regarda attentivement un par un et,

« Quoi ? Tu m’as dit que c’était des moineaux chinois, non ? Mais n’y a-t-il pas un moineau japonais qui
s’est mélangé à eux ? Dis-moi, qu’est-ce que c’est que cette histoire ? »

Le marchand interrogé par le seigneur incapable de répondre tremblait. Alors, le moineau japonais, ouvrant
son petit bec, dit :

« Mon Seigneur, moi, je suis l’interprète ! »

D’après « Histoires drôles du Japon » par Kawasaki Daiji

Réponses à quelques questions


߃ ߤ ߓ ߛ ޿ ߦ߶ࠎ ߐߎߊ ߓߛ޿ ߦ߶ࠎߓࠎ ߇޿ߎߊ ޿
3 ᳯᚭᤨઍ ߪᣣᧄ ߇㎮࿖ ߦߥߞߚᤨઍ ߢߔ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬ᣣᧄੱ ߪᄖ࿖ ߦⴕ ߌ
߇޿ߎߊߓࠎ ߦ߶ࠎ ߦࠀ߁ߎߊ ࠁࠆ
߹ߖࠎߢߒߚߒ‫ޔ‬ᄖ࿖ੱ ߪᣣᧄ ߦ ౉ ࿖ ߔࠆߎߣ߇⸵ ߐࠇߥ߆ߞߚߩߢߔ‫ޕ‬
߇޿ߎߊ ߒࠂ߁߭ࠎ ࠁߦࠀ߁ ߼ߕࠄ
ߒߚ߇ߞߡ‫ޔ‬ᄖ࿖߆ࠄߩ ໡ ຠ ߪャ౉ߐࠇߥ߆ߞߚߩߢ‫ߚߞ߆ߒ ⃟ ߽ߡߣޔ‬
߼ߕࠄ ߚ߆ࠄ߽ߩ ޽߈ࠎߤ ߡ ޿
ߩߢߔ‫ ࠄ߆ߚߞ߆ߒ ⃟ ޔߡߒߘޕ‬ቲ ‛ ߢߒߚ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬໡ੱ߇ᚻߦ౉ࠇߚ
߆ࠄ ߈ߜࠂ߁߭ࠎ ߈ߜࠂ߁߭ࠎ
໊ߩߔߕ߼ߪ⾆㊀ຠߢߒߚ‫⾆(ޕ‬㊀ຠ : objet précieux)
ߦ߶ࠎ ߔ߁ߓ ߐࠎ ߏ ߥߥ ߈ߜࠂ߁߭ࠎ ޽ߟ ޿ߟ
4 ᣣᧄ ߩ߼ߛߚ޿ᢙሼߪਃ ‫ޔ‬੖ ߣ৾ ߢߔ߇‫⾆ޔ‬㊀ຠ ࠍ㓸 ߼ࠆߥࠄ‫ޔ‬੖ ߟࠃ
ߥߥ ߶߁ ߼ߕࠄ ߆ ߜ ޽߈ࠎߤ ޿ߜࠊ
ࠅ৾ ߟߩᣇ ߇ ⃟ ߒ޿ߩߢ‫ߣߞߕޔ‬ଔ୯߇޽ࠆߩߢߔ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬໡ੱ ߪ৻⠀
߳ ߏ ࠊ ߒߜࠊ ࠈߊࠊ
ࠍᷫࠄߒߡ‫ޔ‬੖⠀ߦߔࠆࠃࠅ৾⠀ߦߒߚ߆ߞߚߢߒࠂ߁‫౐ޔߚ߹ޕ‬⠀޿ࠆ߽
ߏ ࠊ ߳ ߥࠎ ߆ ߜ
ߩࠍ੖⠀ߦᷫࠄߔߩߪ‫ޔ‬૗ߣߥߊ߽ߞߚ޿ߥ޿ߢߒࠂ߁‫(ޕ‬ଔ୯ : valeur ; ߽ߞ
ߚ޿ߥ޿ : c’est dommage, c’est du gaspillage)
ߣߩߐ߹ ࠃࠈߎ ߨࠎ޿ ߺ ߦ߶ࠎ
6 Ლ᭽ߪ ༑ ࠎߢߔߕ߼ߚߜࠍᔨ౉ࠅߦ⷗ߡ޿߹ߒߚ߇‫ޔ‬ᣣᧄߩߔߕ߼߇ᷙ
ࠊ ޽߈ࠎߤ ޽߈
ߓߞߡ޿ࠆߎߣ߇ಽ߆ࠆߣ‫ޔ‬໡ੱߦߛ߹ߐࠇߚߎߣ߇᣿ࠄ߆ߦߥࠅ߹ߒߚ‫ޕ‬
߈ߍࠎ ࠊࠆ ߣ߁ߓ ߣߩߐ߹ ߚ޿߳ࠎ ߟߺ
ߛ߆ࠄ‫ޔ‬ᯏህ߇ᖡߊߥࠅ߹ߒߚ‫ޕ‬ᒰᤨ‫ޔ‬Ლ᭽ࠍߛ߹ߔߎߣߪᄢᄌߥ⟋ߢߒߚ‫ޕ‬
ߟߺ
(⟋ : faute, péché)
޽߈ࠎߤ ߓ߱ࠎ ߃ࠄ ߅߽ ߣߩߐ߹ ߅߽
7 ໡ੱ ߪ⥄ಽ ߇உ ޿ߣᕁ ߞߡ‫ޔ‬Ლ᭽ࠍߛ߹ߔߎߣ߇ߢ߈ࠆߣᕁ ߞߚߩߢߔ
ߣߩߐ߹ ޽ߚ߹ ࠊࠆ ߐ ߉ ߐ ߉
߇‫ޔ‬Ლ᭽ ߪ 㗡 ߇ߘࠎߥߦᖡ ߊߥ޿ߩߢ‫⹊ޔ‬᱂ ߇߫ࠇߚߩߢߔ‫⹊ޕ‬᱂ ߇߁߹
޽߈ࠎߤ ߅߅߇ߨ߽ ߐ ߉ ޽ߚ߹ ߈
ߊ޿ߌ߫‫ޔ‬໡ੱ ߪᄢ㊄ᜬ ߜߦߥࠇߚߩߢߔ߇‫⹊ޔ‬᱂߇߫ࠇࠆߣ 㗡 ߇ಾ ࠄࠇ
߆ߩ߁ߖ޿ ޽߈ࠎߤ ߣ߈ ߒ ߅߽
ࠆߎߣߦߥࠆน⢻ᕈ߇޽ࠅ߹ߒߚ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬໡ੱߪߘߩᤨ‫ޔ‬ᱫߧ߆ߣᕁߞߡ
ߐ ߉
ߣ ߡ ߽ ߎ ࠊ ߆ ߞ ߚ ߢ ߒ ࠂ ߁ ‫⹊ ( ޕ‬᱂ : escroquerie, tromperie ; ߫ ࠇ ࠆ : se
découvrir, se révéler, transpirer (une information))
99
28. ₎ߩዥየߪߥߗ ⍴ ޿
ߐࠆ ߒ ߞ ߸ ߺߓ߆

ȈǓǟ ȈǓǟ ǒǒȈǓǟ ǝȓ ǟǫȅ ǝțǠȍǎǝț ǗȆ


ୌ Ƕ ୌ Ƕ ‫ ڨ‬ୌ ƲྙǶިޫǷʤ Ҿ ʤ ǺȕNJǫǧǥǎǯǡƳǥȔǔ༗Ƕǧ
ȇǠǓ ǟǫȅ
ȉdzǨȆǝȔǮƲNJǶȐǎDz ჿ njިޫdzDzǫǮǟȆnjȆǟǧƳ
ǰǕ ǝȓ ǗȆ ǧǢ nj Ǔȗ ǝǓDz
NJȓ୛Ʋྙ Ƿ༗ ǶǎǩȀᛁǵǮᘤ ǫǮƲDZǎǡȔǸƲࠚ Ƕ ᮉ ȚǧǗǝț
ǥǎǨț ǗȆ ǛțǸț
ǰȓǛǰǔǯǕȓǨȕǎǓǰჀᜀǟȆǟǧƳǥǎǡȓǰ༗ǔƽ˺୬ǶȐǎDz
ǝȈ Ǹț Ǔȗ ǽǓ ǝǔ ǩǓ njȗ ǟǫȅ ȇǢ
‫ݴ‬nj୬dzƲࠚǶดnjǰǛȕȚ੺ǟǮƲǥǶᡣǗǶߐdzǡȗǫǮƲިޫȚ඀Ƕ
DzǓ ǒǒ ǝǓDz Ǖ ǒǟ
ʵȀǬǙǮǒǕDzǝnjƳǕǫǰ‫ ڣ‬ǗǶ ᮉ ǔ௓ ǮǗǫǬǗǨȕǎƾǰ଀ ǐǮ
ǗȔȆǟǧƳ
ǝȓ ǒǒ ǒǟ ǰǒ Ȇ NJnjǨ Ȑȓ
ྙǷ‫ ڨ‬ȐȕǛǻǯ଀ ǐǮȊȑǫǧᢋ ȒdzǟǮࣙǫǮnjȓ ᧒ Ʋ‫ ڥ‬ǷǽǓǗ
ǨțǨț ǟǫȅ ǒȊ ǛǒȒ
DzȒȆǟǧƳǥǟǮൟƵ ǰިޫ ǔᤦ ǗDzȒȆǟǧƳǥȔǷ ඁ ǔǷǫǮǕǧ
ǝȓ ǝǓDz Ǖ ǒȊ
ǶǯǟǧǔƲྙǷ ᮉ ǔ௓ǮǗǫǬnjǧǶǨǰऑǫǮnjȆǟǧƳ
ǠȍǎǾț ȇǢ
ƽȊǎǛȔǗȑnjǰȔǧȑ Ҿ л ǨƳ඀ ǔǰǮȊǬȉǧnjǓȑǓǐȕǎƾ
ǒȊ ǟǫȅ Ǻ NJ
ǰऑǫǮƲިޫȚࢧǕʥǚǮȇȆǟǧǔƲDZǎǟǮȊǴǙȆǣțƳ
ǧnjȀț ǒǒ Ȉ Ȓ Ǻ ǹ
ƽǛȔǷ‫ڛڨ‬Ǩƾǰ‫ڨ‬ǝȗǖȚǟǮƲ໿࿄dzࢧǫࢴȒȆǟǧƳǥǎǡȓǰ
ǟǫȅ Ǖ
ިޫǔȊǰǓȑǿǫǬȒǰмȔǮǟȆnjȆǟǧƳ
ǝȓ ǰǕ ǩǓȑ nj Ǻ ǹ Ǔǒ Ȇ
ǥǟǮƲྙǔǥǶ୛ dzNJȆȒdzȊ ѷ Țϧ ȔǮࢧ ǫࢴ ǫǧǓȑƲ᫏ ǔ჌ ǫ
Ǔ nj
ិdzDzǫǧ ǰᚰȗȔǮnjȆǡƳ
߿ߥ߉ߚ ߊ ߦ ߅ ߦ߶ࠎ ߻߆ߒ߫ߥߒ
ᩉ↰࿖↵ߩ‫ޡ‬ᣣᧄߩ ᤄ ⹤ ‫ࠅࠃޢ‬

TRADUCTION
Pourquoi la queue du singe est courte

Autrefois, il y a très, très longtemps, la queue du singe mesurait 33 toises, parait-il. C’est parce que le singe
a été trompé par l’ours qu’elle est devenue si courte.

Un jour, le singe alla rendre visite à l’ours, et lui demanda conseil pour savoir comment il pourrait bien faire
pour réussir à attraper beaucoup de poissons. Alors, l’ours lui donna le renseignement : « un soir où il fait
froid comme ce soir, cherche un endroit où la rivière est profonde, assieds-toi sur un rocher tout près de là,
et laisse tremper ta queue dans l’eau. A coup sûr, plein de poissons viendront et s’y accrocheront. »

Le singe fut rempli de joie, il fit comme l’ours le lui avait enseigné, et alors qu’il attendait, la nuit devint plus
profonde. Puis, progressivement, sa queue devint de plus en plus lourde. C’était parce que la glace se
formait, mais le singe pensa que c’étaient les poissons qui venaient et s’accrochaient.

« J’en ai suffisamment avec ce que j’ai pris là. L’eau est glaciale, alors rentrons ! » pensa-t-il, et il essaya de
remonter sa queue, mais quoi qu’il fît, il ne parvint pas à la retirer.

100
« C’est horrible ! » cria-t-il en s’agitant bruyamment, et il tira en forçant. Sa queue alors se coupa
complètement à la base.

Et puis, le singe à ce moment-là tira avec tant de force que son visage en devint tout rouge, dit-on.

D’après « Contes du Japon d’autrefois » de YANAGITA Kunio

Réponses à quelques questions


ߪߥߒ ߒࠀߓࠎߎ߁ ߐࠆ ߐ߆ߥ ߣ ߆ߚ ߅ߒ
2 ⹤ ߩਥੱ౏ߩ₎ߪ 㝼 ߇ߣࠅߚ߆ߞߚߩߢ‫ޔ‬ขࠅᣇࠍᢎ߃ߡ߽ࠄ޿ߚ߆
ߐ߆ߥ ߓࠂ߁ߕ ߊ߹ ޿
ߞߚߩߢߔ‫ ޔࠄ߆ߛޕ‬㝼 ࠍߣࠆߩ߇਄ᚻߥᾢߩߣߎࠈߦⴕ߈߹ߒߚ‫ޕ‬
ߐ߆ߥ ߊ߹ ߘ߁ߛࠎ ߩ ߅߽ ߐࠆ ޽ߚ߹ ࠊࠆ
7 㝼 ࠍߣࠆߩߦᾢߦ⋧⺣ߦਸ਼ߞߡ߽ࠄ߅߁ߣᕁߞߚߩߢ‫ ߪ₎ޔ‬㗡 ߇ᖡߊ
ߖߟ߼޿ ߖࠎ߽ࠎ߆ ߰ߟ߁
ߥ޿ߢߒࠂ߁‫⺑ޕ‬᣿ߒߡ߽ࠄ߁ߩߦ‫ޔ‬ኾ㐷ኅߩߣߎࠈߦߚߕߨࠆߎߣߪ᥉ㅢ
ߊ߹ ߅ߒ ߒߞ߸ ߅߽
ߢߔ‫ޔߒ߆ߒޕ‬ᾢߩᢎ߃ߚߎߣߪߪߞ߈ࠅߒߚ߁ߘߢߔ‫ޔߦࠇߘޕ‬ዥየ߇㊀
ߐ߆ߥ ߅߽ ߐࠆ ߒࠂ߁ߓ߈
ߊߥࠆߣ 㝼 ߇ߚߊߐࠎߊߞߟ޿ߚߣᕁߞߚߎߣߪ‫ ߆߫߇₎ޔ‬ᱜ ⋥ ߔ߉ߡߛ
ߺ ߘ߁ߛࠎ ߩ
߹ߒ߿ߔ޿ߎߣࠍ⷗ߖߡ޿߹ߔ‫ߦ⺣⋧(ޕ‬ਸ਼ߞߡ߽ࠄ߁ : se faire conseiller,
demander conseil à)
޿߹ ߦ߶ࠎ ߐࠆ ߒߞ߸ ߆߅ ޽߆ ߣ߈ ߒߞ߸ ߭
9 ੹ߩᣣᧄߩ₎ߪዥየ߇ߥߊߡ‫ޔ‬㗻߇⿒޿ߢߔ‫ޔᤨߩ޽ߪࠇߘޕ‬ዥየࠍᒁ
߬ ߖ޿޿ߞ߬޿ ߜ߆ࠄ ޿ ߤࠅࠂߊ ߆߅ ޽߆
ߞᒛࠆߩߦ‫ ߦ᧰৻♖ޔ‬ജ ࠍ౉ࠇߚߩߢ‫ޔ‬ദജߩ޽߹ࠅߢ㗻߇⿒ߊߥߞߚ߆
ߖ޿޿ߞ߬޿
ࠄߢߔ‫ ᧰৻♖(ޕ‬: de toutes ses forces, du plus profond de soi)
ߪߥߒ ߈ࠂ߁ߊࠎ ߖࠎ߽ࠎ߆ ߒ ߭ߣ ߒࠎ
10 ߎߩ ⹤ ߩ ᢎ ⸠ ߪ‫ޔ‬ኾ㐷ኅߢ޽ߞߡ߽‫ޔ‬⍮ࠄߥ޿ੱࠍ޽߹ࠅߦ߽ାߓࠆ
߈ ߶߁
ߣߛ߹ߐࠇࠆߎߣ߇޽ࠆ߆߽ߒࠇߥ޿ߩߢ‫ޔ‬᳇ࠍߟߌߡᣇ߇޿޿ߣ޿߁ߎߣ
ߢߔ‫ޕ‬

101
29. ⦁ᐝ㔤
߰ߥࠁ߁ࠇ޿

ȈǓǟȈǓǟ Ȓȏǎǟ Ȉȑ
ୌ Ƶ ƲNJȓǰǛȕdz๵࠻ǶெǔNJȒȆǟǧƳ
Ȅț ȈǓǟ ǟ Ǻǰ Ȕnj njǐ Ȇǐ ǻ
ǒႬdzǷƲ ୌ ǓȑƲ൉țǨ˳Ƕᩙ ȚȈǓǐȓǧȉƲ‫ݦ‬Ƕљ ǯƽȈǓǐໜ ƾ
ǎȇȁ Ȉȑ Ǻǰǻǰ ǷȆ ǯ ǻ
ȚǧǕȆǡƳ෭ᡙǶǛǶெǯǷƲ˳Ƶǔ෤ȀеǮȈǓǐໜȚǧǗǶǯǟǧƳ
Ȉȑ Ȅț ǰǕ Ȓȏǎ ǯ Ȅț
ெǯǷƲǒႬ Ƕ୛ dzƲ ๵ dzе ǮǷnjǙȆǣțǯǟǧƳǥȔǷƲǒႬ dzǷƲ
ǎȇ ǟ Ǻǰ Ȕnj ǽDzȎǎȔnj NJȑȗ ǽǵ ǟǢ nj
෭ ǯ൉ țǨ˳ Ƕᩙ ǔᑡ࡟ᩙ dzDzǫǮ ࿁ ȔǮƲᑡ Țග ȉǮǟȆǎǰnjǎᚰ nj
Ǭǧ
̜ǐǔNJǫǧǓȑǯǡƳ
Ȉȑ ǧnjȀț Ȓȏǎǟ ǒȌǓǧ Ȅț ǨȔ Ȓȏǎ ǯ
ǛǶெdzƲ‫ ڛڨ‬ȐǗǸȒDz๵࠻ Ƕ᚝ଦ ǔnjȆǟǧƳǒႬ dzǷ᛹ Ȋ ๵ dzе
ǝǓDz ǒȌǓǧ Ǔțǔ Ȉȑ
DznjǓȑ ᮉ ǔǧǗǝțǰȔȓǰƲ᚝ଦǷ ᎖ ǐȆǟǧƳெǶǒǠnjǝțǧǩ
NJǾ nj ǒȌǓǧ
ǷƽӖ DznjȐƾǰᚰ ǫǮnjȆǟǧǔƲ᚝ଦ ǷǛȗǗNJȒȆǣțǯǟǧƳ
ǽǵȎǎȔnj ǒȊ
ᑡ࡟ᩙDzDZǔnjDznjǰऑǫǮnjǧǓȑǯǡƳ
Ȑȓ Ȉȑ Ǻǰǻǰ Ǖ NJnjǨ ǒȌǓǧ ǠǾț Ȓȏǎǟ
ǥǟǮNJȓ‫ ڥ‬Ʋெ Ƕ˳Ƶ Ƕർ ǔǬǓDznj ᧒ dzƲ᚝ଦ Ƿᐻл Ƕ๵࠻ ǧǩȚ
NJǬ ǽǵ Ǩ ǒǕ Ȉ ǒȊ ǝǓDz
ᨻȉǮƲǛǫǥȒᑡ Țе ǟǮƲජȀԢ ǓnjȆǟǧƳऑ ǫǧǰǒȒ ᮉ ǔǧǗ
ǒȌǓǧ Ȓȏǎǟ ȆțǦǗ ǒǕ ȃǎ ǒǒ ǗȊ
ǝțǰȔȓǶǯƲ᚝ଦǰ๵࠻ǧǩǔ๊ះǟǮnjȓǰƲජǶଦǓȑƲ‫ڨ‬ǕDzᩏ
ǩǓ ǽ ǟ ǖ ǽǵ NJȑȗ Ȓȏǎǟ ǽǵ
ǔᡣ ǭnjǮǕȆǟǧƳǥǟǮǥǛǓȑʧऑᝆ Dzᑡ ǔ ࿁ ȔǮƲ๵࠻ ǧǩǶᑡ
Ǖ ǽǵȎǎȔnj Ȓȏǎǟ
ǶǥǸȆǯ௓ȆǟǧƳǛȔǛǥƲᑡ࡟ᩙǯǟǧƳ๵࠻ǧǩǷǛȗǗDzȒȆǟ
ǒȌǓǧ ȀnjǕ ǽǵȎǎȔnj Ǻ ǧȆ Ȓȏǎǟ
ǧǔƲ᚝ଦǷࡖർǯǟǧƳᑡ࡟ᩙǷǧǗǝțǶໜǶྪdzDzǫǮƲ๵࠻ǧǩǶ
ǽǵ ǽǵ DzǓ ǎȇ ȇǢ nj ǽǵ ǟǢ
ᑡȚǰȒǓǛȇƲᑡǶʵdz෭Ƕ඀ȚϧȔȐǎǰǟȆǟǧƳǛȔǯǷᑡǔගȈ
dzǩǔnjNJȒȆǣțƳ
ǰǕ ǷȆ ǽ ǟ ǖ ǒ Ȅț ǻ ǬǖǬǖ Ǖ
ǥǶ୛Ʋ෤ǯʧऑᝆDzǛǰǔៀǛȒȆǟǧƳǒႬǶȈǓǐໜǔനƵdz෱ǐ
ȐǦȑ NJǓ ȃǶǒ Ȇ NJ ǒǕ Ȉ Ȉȑ
ȆǟǧƳǥǟǮƲ‫ڥ‬ᆷdzិ nj ໥ ǔᑔ njʥ ǔȒƲජȀǰԢǓnjȆǟǧƳெǶ
Ǻǰǻǰ Ǻ ǒǕ Ȉ ǒǕ Dzdz
˳ƵǷǻǫǗȒǟȆǟǧƳȈǓǐໜǔජȀԢǓǎǰnjǎǛǰǷƲජǯ̮Ǔǔ
ǒ ǒȊ
ៀǛǫǮnjȓǰnjǎǛǰǨǰऑnjȆǟǧƳ
NJǓ ȃǶǒ Ȓȏǎǟ ǽǵ Ǖ ǽǵȎǎȔnj ǷDz
ិnj ໥ Ƿ๵࠻ǧǩǶᑡǶǥǸȆǯ௓ǮƲᑡ࡟ᩙǧǩdzᛟǟǓǙȆǟǧƳ
ǎȇ ǟ Ǻǰǻǰ Ȕnj ߅ Ǭ ȗǧǟ ǎȇ Ƿǧȑ ǎȇ
ƽ෭ǯ൉țǨ˳ƵǶᩙȐƲᔂǩზnjǮǗǨǝnjƳ ᅹ ǧǩȊ෭ǯ ί ǕƲ෭
ǟ ȊǶ ȎǎȔnj Ȓȏǎǟ ȗȓ
ǯ൉țǨ᎘Ƕ࡟ᩙǯǡƳǥǶ๵࠻ǧǩdzॏnjǛǰȚǟDznjǯǗǨǝnjƳƾ
ǽǵȎǎȔnj Ǻ ǧȆ Ǻǰ Ǖ NJǰ NJǓ ȃǶǒ
ǡȓǰƲᑡ࡟ᩙǶໜ Ƕྪ Ƿʟ ǬǢǬ෱ǐȆǟǧƳǥǶࣞ Ʋិ nj ໥ ǧǩǷ
ǷȆ
෤ȀȊDZȒȆǟǧƳ

102
Ȉȑ Ǻǰǻǰ ǻ ǕǣǬ Ǻ ǷDzǟ
ெ Ƕ˳Ƶ ǷȈǓǐໜ Ƕܽሱ dzDzȓǰໜȚǓǛțǯƲnjǬȆǯȊǛǶ ᛟ Ț
ǟǧȊǶǯǟǧƳ
ǒȌǓǧ ǒȊ Ǖ Ȉȑ
ǥȔǯƲNJǶ᚝ଦǷDZǎDzǫǧǓǰऑnjȆǡǓƳർǔǗȓǫǧǰƲெǶǒ
nj
ǠnjǝțǧǩǷᚰǫǮnjȆǟǧȐƳ

߆ ࠊ ߁ ߜ ߐ ࠁ ߺ ‫ޟ‬ ߻߆ߒ ࠊ
©Ꮉౝᓀ෹⟤ ‫ ߇ࠎ߹ޡ‬ᤄ ߫ߥߒ 100⹤ ާ2ި‫ࠅࠃޢ‬

TRADUCTION

Les esprits marins

Autrefois, il y a bien longtemps, il y avait quelque part un village de pêcheurs.

Pour la fête de O-Bon, depuis les anciens temps, afin d’accueillir les esprits des morts, on fait brûler des
« feux d’accueil » devant les maisons. Dans ce village du bord de mer, les gens allaient sur la plage et y
faisaient brûler les feux d’accueil.

Dans le village, il ne fallait pas aller à la pêche au moment de la fête de O-Bon. C’est qu’il y avait une
légende qui racontait que, à O-Bon, les esprits des gens morts en mer devenaient des esprits marins et
apparaissaient, puis qu’ils coulaient les bateaux.

Dans ce village, il y avait un patron pêcheur qui avait un caractère terriblement mauvais. Il pensa que,
comme pour O-Bon personne n’allait en pêche, il pourrait prendre beaucoup de poissons. Les anciens du
village disaient : « c’est dangereux ! », mais le patron pêcheur n’avait pas peur. C’était parce qu’il pensait
que les esprits marins n’existaient pas.

Et puis une nuit, pendant que les gens du village ne le remarquaient pas, le patron réunit ses pêcheurs,
sortit son bateau en cachette, et se dirigea vers le large. Ainsi qu’il l’avait pensé, ils pouvaient attraper
beaucoup de poissons, de sorte que le patron et les pêcheurs étaient satisfaits … c’est alors que, venant du
lointain, un gros nuage s’approcha. Et pire encore, de là, un étrange navire apparut qui vint tout près du
bateau des pêcheurs. C’était ça, précisément, les esprits marins. Les pêcheurs prirent peur, mais le patron
était impassible. Les esprits marins devinrent une multitude de boules de feu, encerclèrent le bateau des
pêcheurs, et se mirent à essayer d’y mettre (de le remplir avec) l’eau de la mer. Avec ça, il n’y avait aucun
doute que le bateau allait couler.

A ce moment-là, quelque chose d’étrange se produisit sur la plage. Les feux d’accueil de O-Bon s’éteignirent
les uns après les autres. Puis, des flammes rouges montèrent en virevoltant dans le ciel de la nuit, et prirent
la direction du large. Les gens du village étaient surpris. Ils pensaient que le fait que les feux d’accueil se
dirigent vers le large signifiait qu’il se passait quelque chose là-bas.

Les flammes rouges vinrent jusqu’au bateau des pêcheurs et adressèrent la parole aux esprits marins :

« O esprits des morts en mer, calmez-vous ! Nous aussi, nous sommes les esprits de gens qui travaillaient
en mer et y ont trouvé la mort. Ne faites rien de mal à ces pêcheurs ! »

Alors, les boules de feu des esprits marins s’éteignirent une à une. Après cela, les flammes rouges
retournèrent sur la plage.

Les gens du village, quand la saison des feux d’accueil arrivait, entouraient les feux et racontaient cette
histoire à l’infini.

103
Et avec ça, que croyez-vous qu’il advint du patron ? Les anciens du village racontaient qu’il avait perdu la
tête !

D’après « 100 contes en manga (2)» de KAWAUCHI Sayumi

Réponses à quelques questions


߻߆ߒ߻߆ߒ ߎߣ߫ ߪߓ
1 ‫ ޟ‬ᤄ ‫ߢ⪲⸒߁޿ߣޠߦࠈߎߣࠆ޽ޔ ޘ‬ᆎ߹ࠆߩߢ‫ߪ࠻ࠬࠠ࠹ߩߎޔ‬
߻߆ߒ߫ߥߒ
ᤄ ⹤ ߢߔ‫ޕ‬
߷ࠎ ߒ ߭ߣ ࠇ޿ ߻߆ ߹ߟ ߪߜ߇ߟ ߅ߎߥ
3 ߅⋆ߣߪᱫࠎߛੱߩ㔤ࠍㄫ߃ࠆ⑂ࠅߢ‫ޕߔ߹ࠇࠊ ⴕ ߦ᦬౎ޔ‬
߷ࠎ ߒ ߭ߣ ࠇ޿ ߆ߙߊ ޿߃ ߆߃ ޿ ࠇ޿
4 ߅⋆ߦߪ‫ޔ‬ᱫࠎߛੱߩ㔤߇ኅᣖߩ߅ኅߦᏫࠆߣ⸒ࠊࠇߡ޿߹ߔ߇‫ޔ‬㔤ࠍ
߻߆ ߭ ߅߅ ߣߎࠈ ࠇ޿ ߻߆ ߭
ㄫ߃ࠆߩߦἫࠍߚߊߩߢߔ‫ޕ‬ᄙߊߩ ᚲ ߢߪ‫ޔ‬㔤ࠍㄫ߃ࠆߚ߼ߩἫߪߜࠂ߁
ߪߥߒ ߻ࠄ ߁ߺߴ ߻ࠄ ߻߆ ߮ ߪ߹
ߜࠎߢߔ߇‫ߪ ᧛ߩ ⹤ ߩߎޔ‬ᶏㄝ ߦ޽ࠆ᧛ߛ߆ࠄ‫ޔ‬ㄫ ߃Ἣ ࠍᵿ ߢߚߊߩߢߔ‫ޕ‬
߷ࠎ ߁ߺ ߒ ߭ߣ ࠇ޿ ߰ߥࠁ߁ࠇ޿ ߰ߨ ߒߕ
5 ߅⋆ߦߪᶏ ߢᱫࠎߛੱ ߩ㔤 ߇⦁ᐝ㔤ߦߥߞߡ‫ࠍ ⦁ޔ‬ᴉ ߼ࠃ߁ߣߔࠆ߆ࠄ‫ޔ‬
ࠅࠂ߁ ߢ ߢ ߦ ߤ ߆߃
Ṫ ߦ಴ߡߪ޿ߌ߹ߖࠎ‫ޕ‬಴ߚࠄ‫ޔ‬ੑᐲߣᏫߞߡߊࠆߎߣ߇ߢ߈ߥߊߥࠆߢ
ߒࠂ߁‫ޕ‬
߰ߥࠁ߁ࠇ޿ ߁ߺ ߒ ߪ߆ ߭ߣ ࠇ޿ ޽߱ ࠇ޿
6 ⦁ᐝ㔤ߣߪ‫ޔ‬ᶏߢᱫࠎߛ߆ࠄ߅Ⴤߩߥ޿ੱߩ㔤ߢߔ‫ޕ‬ෂߥ޿㔤ߢߔ‫ޕ‬
ࠅࠂ߁ߒ ߅߿߆ߚ ߖ޿߆ߊ ࠊࠆ ߓߒࠎ ߭ߣ ߻ࠄ ߓ޿
7 ṪᏧߩⷫᣇߪᕈᩰ߇ᖡߊߡ‫⥄ߩࠅߥ߆ޔ‬ା߇޽ࠆੱߢߔ‫߅ߩ᧛ޕ‬ῶߐࠎ
ߌ޿ߌࠎ ߅߿߆ߚ ߓ޿ ޿ ߒࠎ
ߪ⚻㛎߇޽ࠆߩߦ‫ⷫޔ‬ᣇߪ߅ῶߐࠎߚߜߩ⸒߁ߎߣࠍାߓߡߊࠇߥ޿ߩߢߔ‫ޕ‬
߰ߥࠁ߁ࠇ޿ ߓߞߐ޿ ߘࠎߑ޿ ߒࠎ ࠅࠂ߁ ߢ ߐ߆ߥ
⦁ᐝ㔤߇ታ㓙ߦሽ࿷ߒߡ޿ࠆߎߣࠍାߓ߹ߖࠎ‫ ޔߚ߹ޕ‬Ṫ ߦ಴ߡ 㝼 ࠍߚߊ
߅߽ ߚ߱ࠎ ߆ߨ ߔ
ߐࠎߣࠆߎߣ߇ߢ߈ࠆߣᕁߞߡ޿ࠆߩߢߔ߇‫ߪࠇߘޔ‬ᄙಽ߅㊄߇ᅢ߈ߛ߆ࠄ‫ޔ‬
ߐ߆ߥ ߆ߨ߽ ߓߒࠎ
㝼 ࠍߚߊߐࠎߣߞߡ㊄ᜬߜߦߥࠅߚ޿ߢߒࠂ߁‫⥄(ޕ‬ା : confiance en soi)
߷ࠎ ࠃࠆ ࠅࠂ߁ ߢ ߅߿߆ߚ ࠅࠂ߁ߒ ߐ߆ߥ
9 ߅⋆ߩᄛߦ Ṫ ߩ಴ߡ‫ⷫޔ‬ᣇߣߘߩṪᏧߪ߿ߪࠅ 㝼 ࠍߚߊߐࠎߣߞߚ߆
߆ࠎ߇ ߅߽ ߰ߥࠁ߁ࠇ޿ ޽ࠄࠊ ߰ߨ ߒߕ
ࠄ‫ ޿޿ޔ‬⠨ ߃ߛߞߚߣߪᕁ߃߹ߔ‫⦁ޔ߇ߛޕ‬ᐝ㔤߇ ⃻ ࠇߡ‫ࠍ⦁ޔ‬ᴉ߼ࠃ߁
ࠅࠂ߁ߒ ޿ߩߜ ޽߱ ߐ߆ߥ
ߣߒߚߩߢ‫ޔ‬ṪᏧߚߜߩ ๮ ߪෂߥߊߥߞߚߩߢ‫ ޔ‬㝼 ߇ߚߊߐࠎߣࠇߡ߽‫ޔ‬
ࠅࠂ߁ ߢ ߶߁
Ṫ ߦ಴ߥ޿ᣇ߇ࠃ߆ߞߚߢߒࠂ߁‫ޕ‬
߭ ࠃࠆ ߰ߨ ߒߕ ߪ߹ ߻߆ ߮ ࠁ߁ࠇ޿
12 ޿޿߃‫ߩߘޔ‬ᣣߩᄛ‫߇⦁ޔ‬ᴉߺ߹ߖࠎߢߒߚ‫ߪࠇߘޕ‬ᵿߩㄫ߃Ἣߩᐝ㔤
޽߆ ߶ߩ߅ ࠅࠂ߁ߒ ߰ߨ ߣ ߰ߥࠁ߁ࠇ޿ ࠊࠆ
ߚߜ߇⿒޿ Ἳ ߦߥߞߡ‫ޔ‬ṪᏧߩ⦁߹ߢ㘧ࠎߢ޿ߞߡ‫⦁ޔ‬ᐝ㔤߇ᖡ޿ߎߣࠍ
ߒߥ޿ࠃ߁ߦߒߡߊࠇߚ߆ࠄߢߔ‫ޕ‬

104
߻߆ ߮ ࠁ߁ࠇ޿ ߁ߺ ߒߏߣ ߭ߣ ࠇ޿ ߭ߣ߮ߣ ߁ߺ
15 ㄫ߃Ἣߩᐝ㔤ߪᶏߢ઀੐ࠍߒߡ޿ߚੱߩ㔤ߢߔ߇‫ߪޘੱߩࠄࠇߘޔ‬ᶏߢ
ߒ ߪ߆ ߅ ߟ ࠁ߁ࠇ޿
ᱫࠎߢߩߢߪߥ޿߆ࠄ‫߅ޔ‬Ⴤ߇޽ࠆߩߢߔ‫ࠆ޿ߡ޿⌕ߜ⪭ޔࠄ߆ߛޕ‬ᐝ㔤ߢ
ߊࠄ ߰ߥࠁ߁ࠇ޿ ߁ߺ ߒߏߣ ߰ߨ ߒߕ ߒ ߭ߣ ࠁ߁ࠇ޿
ߔ‫ߣࠇߘޕ‬Ყߴߡ‫⦁ޔ‬ᐝ㔤ߪᶏߢ઀੐ࠍߒߡ‫߇⦁ޔ‬ᴉࠎߢᱫࠎߛੱߩᐝ㔤ߢ
߁ߺ ߒ ߪ߆ ߅ ߟ ࠁ߁ࠇ޿
ߔ‫ޕ‬ᶏߢᱫࠎߛߩߢ‫߅ޔ‬Ⴤ߇ߥߊ‫޿ߥ߈ߢ߇ߣߎߊ⌕ߜ⪭ޔ‬ᐝ㔤ߢߔ‫߆ߛޕ‬
߷ࠎ ࠁ߁ࠇ޿ ߅ߥ ߽ߤ
ࠄ߅⋆ߩߣ߈ߦ‫ߩ߆߶ޔ‬ᐝ㔤ߣหߓࠃ߁ߦᚯߞߡߊࠆߩߢߔ߇‫ࠈߎߣߊ޿ޔ‬
߁ߺ ߢ ߰ߨ ߅ߘ
߇ߥ޿ߩߢ‫ޔ‬ᶏߦ಴ࠆ⦁ࠍⷅ߁ߩߢߔ‫ޕ‬

105
30. ᄢੱߦߥߞߚࠄ‫઀ߥࠎߤޔ‬੐ࠍߒࠃ߁߆ߥ‫ޕ‬
߅ ߣ ߥ ߒ ߏ ߣ

ߎ ߅ߣߥ ߥࠎ ߶߁߶߁ ߖ޿߆ߟ ߆ߡ ߃


‫ޟ‬ሶߤ߽ߪ޿ߟ߆ᄢੱߦߥࠅ‫ޔ‬૗ࠄ߆ߩᣇᴺߢ↢ᵴߩ♳ࠍᓧߥߌࠇ߫ߥࠄ
߈ࠄ ߔ ߔ
ߥ޿ߣߒߚࠄ‫߫ࠇ߈ߢޔ‬ህ޿ߥߎߣࠍ޿߿޿߿ߥ߇ࠄ߿ࠆࠃࠅ߽‫ޔ‬ᅢ߈ߢᅢ
߈ ߓ߱ࠎ
߈ߢߒࠂ߁߇ߥ޿ߎߣࠍ߿ࠆ߶߁߇޿޿ߦ᳿߹ߞߡ޿߹ߔ‫⥄ޟޔߚ߹ޠޕ‬ಽ
ߒߏߣ ߒࠂߊ߉ࠂ߁ ߖ߆޿ ߖߞ ߍࠎߛ޿
ߩ઀੐࡮ ⡯ ᬺ ߦࠃߞߡ਎⇇ߣធߒߡ޿ࠆߣ޿߁ߎߣߢߔ‫⃻ޔߦࠄߐޕ‬ઍߪ‫ޔ‬
ߒߏߣ ߆ߚ ߒࠀ߁ߒࠂߊ ߆ߚߜ ߳ࠎ߆ ߆ ߣ ߈ ߎ߁߻޿ࠎ
઀੐ ߩ޽ࠅᣇ ߿ ዞ ⡯ ߩ ᒻ ߇ᄌൻ ߒߡ޿ࠆㆊᷰᦼ ߢߔ‫౏ޔ߫߃ߣߚޕ‬ോຬ
ߟߠ ߪ޿ ߆ߟߤ߁ ߭ߣ ߰ߊߔ߁ ߆޿ߒ߾ ߌ޿߿ߊߒ߾޿ࠎ
ࠍ⛯ߌߥ߇ࠄ NPO ߦ౉ߞߡᵴേߒߡ޿ࠆੱ߽޿ࠇ߫‫ⶄޔ‬ᢙߩળ␠ߢᄾ⚂␠ຬ
ߪߚࠄ ߭ߣ
ߣߒߡ ௛ ޿ߡ޿ࠆੱ߽޿߹ߔ‫ޔࠄ߇ߥߒࠍ࠻ࠗࡃ࡞ࠕߡߒߣ࡯࠲࡯࡝ࡈޕ‬
ߒ߆ߊ ߣ ߆޿߇޿ࠅࠀ߁߇ߊ ߒ߈ࠎ ߚ ߭ߣ ߓࠀ߁ߐࠎߐ޿
⾗ᩰࠍขߞߚ࡝‫ޔ‬ᶏᄖ ⇐ ቇ ߩ⾗㊄ࠍ⾂߼ߡ޿ࠆੱ߽޿߹ߔ‫ ޡޠޕ‬㧝 㧟 ᱦߩ
ߐߞ߆ ߻ࠄ߆ߺࠅࠀ߁ ߜࠀ߁߇ߊߖ޿ ߒߏߣ ߒࠂ߁߆޿
ࡂࡠ࡯ࡢ࡯ࠢ‫ߢޢ‬૞ኅ ߩ ᧛ ਄ 㦖 ߪ ਛ ቇ ↢ ߦ޿ࠈ޿ࠈߥ઀੐ ࠍ ⚫ ੺ ߒߡ‫ޔ‬
ߺߥ ߒࠂ߁ࠄ޿ߥߦ ߆ࠎ߇ ߿ߊ ߚ
⊝߇ ዁ ᧪ ૗ߦߥࠅߚ޿߆ࠍ ⠨ ߃ࠆߣ߈ߦ‫ޔ‬ᓎߦ┙ߟࡅࡦ࠻ࠍ޽ߍߡ޿߹ߔ‫ޕ‬
ߔ ߒ ߒࠂߊߦࠎ
ኼม ⡯ ੱ
ǡ ǟ ǟȏǗdzț ǟǜǰ ȐțȗȒ ǕȋǗ Ǔnjȗ
ȪȥɲȾɷǯ‫ތ‬ԔȚdzǖȓ Ꮋ ˳ Ƕ̀˘ǶᲗѨǷ ‫ ݜ‬ǰǶ̚ᛟǨǰnjȗȔȓƳ
dzțǚț Ǔnjȗ ǡ ǖǠȍǬ
ǨǓȑƲ˳᧒Ȍ̚ᛟǔ‫ۍ‬ǕǯDzǗǮǷǬǰȆȑDznjƳdzǖȒǶਈᘧǨǙǯǷ
ǟ nj ǐnjǖȏǎ ǙnjȒ ǥǎǜǎǮǕ ǶǎȒȏǗ Ȋǰ ȇǣ
DzǗƲ̀ϧ ȔȌ ֫ ಟ Ʋዂ࿄ DzDZዶԙ႖ Dz Ꮼ ѷ Ȋආ ȉȑȔȓƳ࡫ ǯǷDzǗ
ǟȏǗdzț ǛǮnjǕȋǗ njǫǹțǮǕ ȇǣ ȒǓnj ǐ DZǗȒǬ
Ꮋ ˳ dz‫ ݜݗ׽‬ǔǬǗǶǔʟᑙ႖ DzǶǯƲ࡫ Ƕ࿄ᚫ Țࣣ Ǯྀᇓ ǟǧȃǎǔȐ
ǰǟǟǧ Ǯțǟȍ ǟǧǔ ǮnjǛǎ Ǔț ǵțǹnj Ǻǰ ǛǎȒǬ ǧǓ
nj Ƴ ࡗʦ Ƕ ࡫ʻ dz ࣢ ǎ Ǜ ǰ dz ਜਔ Ț ॽ Ǡ ȓ ࡗᠳ Ƕ ˳ Ȍ Ʋ ҃ྩ Ȑ Ǘ ᭜ nj
ǕȍǎȒȏǎ ǐ Ǻǰ ǛǎǕȍǎ ǣǫǕȋǗǖǠȍǬ ȐǎǕȍǎ ǓnjǮțǢǟ Ƿǧȑ
ዌ ଘ Țࣣǧnj˳ǷƲȐȒ ᭜ ዌ ǯ੼ ‫ ݜ‬ਈ ᘧ Ț ᚌ ආ ǝȔDznj‫׵‬᠛‫ތ‬Ԕǯ ί
ǒǒ Ǭǰ ȇǣ ǛǠț ǝ njǩdzțȆǐ ǝnjǮnj Ǡ ȍ ǎ ǵț
ǗǛǰǔ‫ڣ‬njƳҗȉǧ࡫Ȍͱ˳ǯࠣǔNJȓǔƲʟ˳љdzDzȓdzǷ஡̩ᲔᲓࡗ
ǟȍǖȏǎ Ǖǻ ǣǓnj ȒȏǎȒ
ǷǓǓȓƳ ͦ ಟ ǔӮ ǟnjʭဠ ǨǔƲȃǓǶଘ࿄ dzǷDznjȧɲȾɷɅȣɠɲ
ǣnj ǛǎǕǟț ǬȐ Ǻǰ ǯțǰǎǮǕ ǖǠȍǬ Ǡȍǎǟ
ɇखǔNJȒƲ‫ࣴڵۍ‬Ƕࢵnj˳dzǷǒǡǡȉƳȆǧ̜ዏ႖DzਈᘧȚᤦᚕǟDzǔ
ǠǨnjȀțǓ ǒǎ NJǧȑ ǔnjǛǗ Ƿǫǥǎ ǰ nj
ȑȊƲ୛̈ ‫ڛ‬Ҭ dzࣼ ǠǮƲ ତ ǟnjɌȾȌ‫ ׾ڠ‬Ƕႏ३ Ț੹ Ȓϧ ȔȓǛǰdzȊ
ȀțǙț ǣǓnj
΍ᚒǔDznjʭဠǯȊNJȓƳ
ࠊ ߇ ߒ ߒࠂߊߦࠎ
๺⩻ሶ ⡯ ੱ
Dzǔ ȔǕǟ ǯțǰǎ ǥǎǝǗ ȗ ǔ ǟ NJǧȑ
ᧇ njെԐ ǰ̜ዏ ǶNJȓȊǶǓȑƲѬ̳ Ռᓠܲ ǰnjǫǧ ତ ǟnjȊǶȆǯƲ
ǓǦ ǟȍȓnj ȗ ǔ ǟ ǎǯ
ଇǐǕȔDznjȃDZǝȆǞȆDzᆙ᫔ǶՌᓠܲȚƲᐄdzȐȒȚǓǙǮǬǗǫǮnj
Ȉ Ȍ ǵ ǖǠȍǬ ǎǬǗ njȕ Ǔǧǩ
ǗƳᔤǡɶ༂ǗɶጇȓǰnjǫǧਈᘧǷȊǩȕțƲ ፬ ǟnjᑲȌ ࣆ dzȆǰȉNJ
Ǔțǣnj ǥǎǦǎǣnj ȇǔ Ǭǭ ǟǣnj Ȋǰ ǣțȊț ǔǫǛǎ
ǚ Ǯ nj Ǘ ॽख ɶ Ѭᢐख Ț ᄸ Ǖ ዚ Ǚ ȓ ۲ҕ ǔ ආ ȉ ȑ Ȕ ȓ Ƴ ‫݀ ᧈގ‬ఞ ǯ Ʋ
ǣ nj Ǔ Ǖ ǘ ǣǬǻ ǬǓ Ǔǧ ǖǠȍǬ ȔțǕȒ
ᙢᓠ‫ג‬ϲɶᛂΠǶ̾njଦȚǷǠȉƲɆȲɫɷȶɦɲਈᘧƲᢓмȚǷǠȉǰǟ

106
ȗ ǔ ǟ DZǗǰǗ ǖǠȍǬ ȆDz ȗ ǔ ǟ Ǯ ț ǟȍǖȏǎ Ǭ ȗ ǔ ǟ
ǧՌᓠܲ ྀཡ Ƕਈᘧ Ț݀ ǻƲՌᓠܲ࡫ DzDZǯ ͦ ಟ Țᆩ ȈǓƲՌᓠܲ ɠɷȪ
ǟȍǎǟȏǗ njǫǹțǮǕ Ǔ ǟ ǣnjǦǎǖǶǎǟ ǣnjǓǐnjǣnjǟ ǛǫǓǟǓǗ ǟȍǰǗ
ɷdz ‫ ޤ‬Ꮋ ǡȓǶǔʟᑙ႖ƳᓠܲᙢᢐਈᏬ‫ڍ‬Ȍᙢᓠᘪဋ‫ ڍ‬Ƕ‫ݦ׾‬នధȚӻࣣ
ǟȍǎǟȏǗ ȎǎȒ Ƿǧȑ njǩdzțȆǐ
ǡȔǸƲɠɷȪɷDzDZǶ ‫ ޤ‬Ꮋ dzதш dz ί ǗǨȕǎƳʟ˳љ dzDzȓȆǯ
Ǡ ȍ ǎ ǵț Ǖǻ ǣǓnj ǟȏǗdzț ǣnjǛǎ ǮǝǕ
ᲔᲓ ࡗ ǷǓǓȓǰnjȗȔȓӮ ǟnjʭဠ Ƴ Ꮋ ˳ ǰǟǮ৙Ѹ ǡȓdzǷƲ৶Ϛ ǔ
ǕȐǎ ǨnjǠ ȗ ǔ ǟ ǧ
‫ג‬ဏDzǛǰdzǛǟǧǛǰǷDznjǔƲǥȔȐȒȊ‫˘ڨ‬DzǛǰǷƲՌᓠܲȚ᫦ȁ
NJǠ Ǔǧǩ ǟ ȗ ǔ ǟ ǡ NJnjǩȋǗ Ȋ
ǮՁȌ ࣆ ȚȐǗჼȓǛǰƳȊǩȕțՌᓠܲǔ‫ۍ‬Ǖǯ ॼ ზ Ț੅ǫǮnjȓǛǰ
ǽ Ǔ Ǚ Ǭ
ǔʧԌധǨƳ
߻ࠄ߆ߺࠅࠀ߁ ߐ޿
᧛ ਄ 㦖  ‫ޡ‬㧝㧟ᱦߩࡂࡠ࡯ࡢ࡯ࠢ‫ࠅࠃޢ‬

TRADUCTION

Qu’est-ce que je pourrais bien faire comme métier quand je serai grand ???

« Un jour les enfants deviennent des adultes, et s’il faut gagner son pain quotidien [la nourriture de
sa vie] par un quelconque moyen, si possible, plutôt que de faire à reculons quelque chose qu’on
déteste, il est évident qu’il vaut mieux faire quelque chose qu’on aime à la folie », ou bien « On
prend contact avec le monde à travers son propre travail – métier. De plus actuellement, nous
sommes dans une période de transition où la façon d’être du travail, la forme de l’emploi évoluent.
Par exemple, s’il y a des gens qui sont membres d’organisations humanitaires tout en continuant
leur travail de fonctionnaire, il y a aussi des gens qui travaillent dans plusieurs entreprises à la fois
en tant qu’employés à contrats temporaires. Il y a également des gens qui préparent des diplômes
ou économisent l’argent d’un séjour d’études à l’étranger tout en exerçant un travail
d’intérimaire. » C’est ce qu’écrit l’écrivain MURAKAMI Ryû dans son ouvrage « l’ANPE des 13 ans »,
dans lequel il présente toutes sortes de métiers aux collégiens, leur donnant des indices utiles au
moment où ils se demandent ce qu’ils veulent devenir plus tard.

Artisan de sushi

On dit que 40% du travail de l’artisan qui fait des sushis à son comptoir, c’est de la conversation avec le
client. C’est pour cela que qu’on ne fait pas ce métier si on n’aime pas les gens ou la conversation. Des
compétences générales comme les approvisionnements ou la gestion, la comptabilité, sont requises, et pas
seulement les techniques de fabrication des sushi. Il est courant que les clients fidèles s’attachent non pas à
la boutique mais à l’artisan, donc il est préférable d’obtenir la compréhension de la boutique et de prendre
son indépendance. Il est fréquent que les plus âgés qui ont une certaine réticence à être sous les ordres
d’un patron plus jeune, ou ceux qui veulent obtenir un gros salaire en travaillant avec efficacité, travaillent
dans les sushi-bars où les salaires sont plus élevés et où le relationnel avec le client n’est pas exigé. Suivant
la boutique où on est engagé ou suivant les cas personnels, il y a une différence, mais pour devenir un
artisan à part entière cela nécessitent au minimum 10 ans. C’est un monde où l’apprentissage est sévère,
mais il y a là un art du défit qui n’existe pas dans les autres types de cuisine, et c’est à conseiller à ceux qui
ont une curiosité aiguisée. En outre, tout en donnant beaucoup d’importance aux techniques
traditionnelles, c’est aussi un monde où il n’y a pas de préjugés quant au fait d’adopter de nouveaux
« trucs » ou des idées venues de l’étranger, en réponse aux évolutions de l’époque.

Pâtissier de gâteaux japonais

107
Il fabrique, en y mettant tout son talent, un nombre incalculable de variétés de gâteaux japonais, depuis les
gâteaux qui ont une longue histoire et une longue tradition jusqu’aux nouveaux gâteaux appelés « gâteaux
japonais créatifs ». Les techniques pour cuire à la vapeur, griller, pétrir, sont bien sûr exigées, mais aussi
une attitude de persévérance dans le peaufinage de la sensibilité et de la créativité qui s’expriment dans de
jolies couleurs ou de jolies formes. En général, dans une école spécialisée on apprend les techniques
spécifiques aux gâteaux japonais, à commencer par le renkiri, la façon d’utiliser les appareils et ustensiles
de fabrication, les techniques de décoration, et on accumule les stages d’apprentissage chez des pâtissiers,
ou on se fait embaucher dans une fabrique de gâteaux japonais. Si on obtient les diplômes nationaux de
technicien en fabrication pâtissière ou de spécialiste de l’hygiène dans le domaine de la fabrication de
gâteaux, cela agit probablement de façon favorable pour trouver un emploi chez un fabricant. C’est un
monde sévère où, dit-on, il faut 10 ans avant de devenir un artisan à part entière. Afin de réussir dans le
métier d’artisan, il n’y a rien de mieux que d’être habile de ses doigts, mais encore plus important est de
manger des gâteaux japonais et de connaître parfaitement leurs goûts et leurs formes. Bien sûr, il est
indispensable d’aimer les gâteaux japonais et d’y être attaché (sentimentalement).

D’après « l’ANPE des 13 ans » de MURAKAMI Ryû

Réponses à quelques questions


ߜࠀ߁߇ߞߎ߁ ߎ ߓ߱ࠎ ߅ߣߥ ߒߏߣ
1 ਛ ቇ ᩞ ߪ‫ޔ‬ሶߤ߽߇⥄ಽ߇ᄢੱߦߥߞߚࠄߤ߁޿߁઀੐ࠍߒࠃ߁߆ߣ
߆ࠎ߇ ߪߓ ߓ ߈ ߪࠎ߱ࠎߎ ߓ߱ࠎ ߅ߣߥ ߆ࠎ߇
⠨ ߃ᆎ߼ࠆᤨᦼߢߔ‫ߛ߹ޕ‬ඨಽሶߤ߽ߛ߆ࠄ‫⥄ޔ‬ಽ߇ᄢੱߦߥࠆߎߣࠍ ⠨
߻ߕ߆ ߻ࠄ߆ߺࠅࠀ߁ ߓࠀ߁ߐࠎߐ޿
߃ࠆߩߪߥ߆ߥ߆ 㔍 ߒ޿ߢߔ‫ ᧛ޔࠄ߆ߛޕ‬਄ 㦖 ߪ‫ ޡ‬㧝 㧟 ᱦߩࡂࡠ࡯ࡢ࡯
߆ ߜࠀ߁߇ߊߖ޿ ߒࠂߊ߉ࠂ߁ ߒࠂ߁߆޿
ࠢ‫ޔߡ޿ᦠࠍޢ‬ਛ ቇ ↢ ߦ޿ࠈ޿ࠈߥ ⡯ ᬺ ࠍ ⚫ ੺ ߒߡ‫ߩߡ޿ߟߦࠇߘޔ‬
߭ ࠎ ߣ ߖߟ߼޿
ࡅࡦ࠻߿⺑᣿ࠍ޽ߍࠆߎߣߦߒߚߩߢߔ‫ޕ‬
߻߆ߒ ߦ߶ࠎߓࠎ ߒߏߣ ߭ߣ ߃ࠄ ߒ߾߆޿ ߢ ߡ޿ߨࠎߚ޿ߒࠂߊ
2 ᤄ ߩᣣᧄੱߪ‫઀ޔ‬੐ࠍ৻ߟㆬࠎߢ‫␠ޔ‬ળߦ಴ࠆߣ߈߆ࠄቯᐕ ㅌ ⡯ ߹ߢ
޿ߞߒࠂ߁߅ߥ ߇޿ߒ߾ ߅ߥ ߒߏߣ ޿߹ ߜ߇
৻ ↢ ห ߓળ␠ߢߕߞߣหߓ઀੐ࠍߒߡ޿ߚߩߢߔ‫߇ࠇߘޔ੹ޔ߽ߢޕ‬㆑ߞ
߰ߊߔ߁ ߒߏߣ ߽ ߭ߣ
ߡ߈ߚߩߢߔ‫ⶄޔࠅ߹ߟޕ‬ᢙߩ઀੐ࠍᜬߞߡ޿ࠆੱ߽޿߹ߔߒ‫ߒߣࠎ߾ߜޔ‬
ߒߏߣ ߆ߟߤ߁ ߭ߣ ߴࠎ߈ࠂ߁ ߟߠ
ߚ઀੐ߩ߶߆ߦ‫ޔ‬㧺㧼㧻ߥߤߢᵴേߔࠆੱ߽޿߹ߔߒ‫ ޔ‬ീ ᒝ ࠍ⛯ߌߥ߇ࠄ
ߒߏߣ ߭ߣ ߡ޿ߨࠎߚ޿ߒࠂߊ
઀੐ࠍߒߡ޿ࠆੱ߽޿߹ߔ‫(ޕ‬ቯ ᐕ ㅌ ⡯ : départ à la retraite)
߉ߓࠀߟ ߔߒߒࠂߊߦࠎ ߔߒߒࠂߊߦࠎ
4 ޿޿߃‫ޔ‬ᛛⴚߛߌߢߪ޿޿ኼม⡯ੱߦߪߥࠅ߹ߖࠎ‫ޕ‬ኼม⡯ੱߪ
ߖߞ߈߾ߊ߉ߓࠀߟ ߛ޿ߓ ߈߾ߊ ߪߥߒ
ធ ቴ ᛛ ⴚ ߇ߣߡ߽ᄢ੐ߢ‫ ߅ޔ‬ቴ ߐࠎߣߩ߅ ⹤ ߇߁߹ߊߢ߈ߥߌࠇ߫‫߅ޔ‬
߈߾ߊ ߎߡ޿߈߾ߊ ߔ ߒ ߖ߆޿ ߘ߁ߙ߁ߖ޿ ޿
ቴ ߐࠎ߇࿕ቯቴߦߪߥࠅ߹ߖࠎ‫߅ޔߚ߹ޕ‬ኼมߩ਎⇇ߪഃㅧᕈ߇↢߈ߡ޿
ߖ߆޿ ߡ޿ߤ ߎ߁߈ߒࠎ ߘ߁ߙ߁ߖ޿ ߒࠀߞߖ޿
ࠆ਎⇇ߛ߆ࠄ‫ࠆ޽ޔ‬⒟ᐲߩᅢᄸᔃߣഃㅧᕈ߇ߥߌࠇ߫‫ ޔ‬಴ ↢ ߢ߈߹ߖࠎ‫ޕ‬
ߒࠀߞߖ޿
( ಴ ↢ ߔࠆ: faire carrière)
ࠊ ߇ ߒ ߖ޿ࠃ߁ ߆ ߒ ߜ߇ ߁ߟߊ ߛ޿ߓ ߪߥ
6 ๺⩻ሶߪ⷏ᵗߩ߅⩻ሶߣ㆑ߞߡ‫߇ߐߒ ⟤ ޔ‬ᄢ੐ߢߔ‫ߩߤߥ⧎߅ޔߚ߹ޕ‬
߆ߚߜ ࠊ ߇ ߒ ߟߊ ޿ࠈ ߆ߚߜ ߚ޿
ᒻ ࠍߔࠆ๺⩻ሶ߇޽ࠆߩߢ‫ߊ߹߁ࠍࠇߘޔ‬૞ࠆߦߪ‫ ߿⦡ޔ‬ᒻ ߦኻߔࠆ࠮ࡦ

108
߮ߓࠀߟߐߊ߭ࠎ ߟߊ ߅ߥ
ࠬ߇ߥߌࠇ߫‫ⴚ⟤ޕࠎߖ߹߈ߢߦ޿ࠇ߈ޔ‬૞ຠࠍ૞ࠆߣ߈ߣหߓߢߔ‫(ޕ‬..ߦ
ߚ޿ ߮ߓࠀߟߐߊ߭ࠎ
ኻߔࠆ࠮ࡦࠬ߇޽ࠆ : avoir le sens de … ; ⟤ⴚ૞ຠ : œuvre d’art)
ߔߒߒࠂߊߦࠎ ࠊ߇ߒߒࠂߊߦࠎ ߦ ߒࠀ߉ࠂ߁ ࠅࠂ߁߶߁
9 ኼม⡯ੱߣ๺⩻ሶ⡯ੱߩૃߡ޿ࠆߣߎࠈߪ‫ ୃ ޔߕ߹ޔ‬ᬺ ߢߔ‫ ޕ‬ਔ ᣇ ߣ
޿ߜߦࠎ߹߃ ߒࠂߊߦࠎ ߒࠀ߉ࠂ߁ ߈߮ ߓ ࠀ ߁ ߨࠎ
߽৻ੱ೨ߩ ⡯ ੱ ߦߥࠆ߹ߢߩ ୃ ᬺ ߇෩ߒߊߡ㧝㧜ᐕߋࠄ޿߆߆ࠆߩߢߔ‫ޕ‬
ࠅࠂ߁߶߁ ߉ߓࠀߟ ߒࠂߊߦࠎ ߘ߁ߙ߁ߖ޿ ߮ ߆ࠎ߆ߊ
߹ߚ‫ ޔ‬ਔ ᣇ ߣ߽‫ޔ‬ᛛⴚߛߌߢߪ޿޿ ⡯ ੱ ߦߥࠇߥߊ‫ޔ‬ഃㅧᕈ߿⟤ߩᗵⷡ߇
߭ߟࠃ߁ ߁ߟߊ ߟߊ ߒࠀߺ ߮
ᔅⷐߢߔ‫ࠍߩ߽޿ߒ ⟤ (ޕ‬૞ࠆߎߣ߇⿰๧ߢߪߥߌࠇ߫޿ߌ߹ߖࠎ‫ߩ⟤()ޕ‬
߆ࠎ߆ߊ ߒࠀߺ
ᗵⷡ : le goût du Beau ; ⿰๧ : goût (pour), passe-temps)

109
31. ᣣᧄߪ᫪ߩ࿖ߢߔ‫ޕ‬
ߦ ߶ ࠎ ߽ࠅ ߊߦ

dzȃț ȊȒ Ǘdz Ǖ Ǘdz ǛǗDZ ǟǩȗȒ ǟțȒț


ସவǷ౯Ƕ‫׾‬ƲலǶ‫׾‬ǯǡƳ‫؍׾‬ǶʡѨǔ౯௧ǯǡƳ
ǟțȒț ǛǗDZ njǩȗȒ
ǧǰǐǸȩɨɲȿȌȣȭɩȸǯǷƲ౯௧Ƿ‫؍׾‬ǶʟѨdzȊDzȒȆǣțƳȡ
Ǘdz ǛǗDZ ȐțǾț njǩ ȇDZȒ ǒǒ dzǟ
ɪɖȸǶ‫ ׾‬ȸȣȸǯȊƲ‫ ؍׾‬Ƕ‫״‬л Ƕʟ ǯǡƳ ዷ Ƕ‫ ڣ‬njᚋ ɈȣɃǯȊƲ
ǛǗDZ ǝțȗȒ
‫؍׾‬ǶʤѨǧȑǢǯǡƳDžģdž
ǟțȒț Ǔ Ǡ ǽǣ
౯௧ǷƲໜ˘Ȋ᧸ǖȆǡƳ
ǟȏǎȗǜǠȍǎnjǩ ǵț ȌȆǔǧǙț ǝ Ǔ ǧ ǟ ǒ ǒ Ǔ Ǡ Ȇǩ ǩȍǎǟțǾ Ǻ
୓Ռ Ი Ე ࡗdzƲ߇ࣆ჉᣹ဒ࠯ǯ‫ڨ‬ໜ˘ǔNJȒȆǟǧƳဘǶʵࣴᣦǓȑໜ
ǯ ǣțǙț ȄǎǓǙțǩǗ ǒǒ
ǔе ǮƲҿ᠘ ǔȌǙȆǟǧƳƽǛȔǛǥ᧸ໜ࢕ሶ ǨƳƾǰ‫ ڨ‬njǸȒǨǫǧ
ǕțǨnjǮǕ ǧǮȊǶ ȃǶǒ
ᡣ̈႖Dz࢕ཞȆǯƲ ໥ dzDzȉǬǗǝȔȆǟǧƳ
ǩǓ ǠțǠȋ Ǯȑ NJǬ
ǰǛȕǔǡǘᡣǗdzƲȌǙDzǓǫǧǰǛȕǔNJȒȆǟǧƳᅘᅉȌǒ‫ފ‬Ƕᨻ
ǮȑȆǩ ǒǒ Ȇǩ ǠțǠȋ Ǯȑ
Ȇǫǧ‫ފ‬ဘǰƲ‫ڨ‬ǕDzǒȌǟǕǶNJȓȌǟǕဘǯǡƳᅘᅉȌǒ‫ފ‬ȌǒȌǟǕ
NJǬ ȇDZȒ Ǻ
ǶᨻȆǫǧǰǛȕdzǷƲ ዷ ȊǧǗǝțNJȒȆǡǵƳໜ ǔȆȗȑDzǓǫǧǶ
ǟțȒț
ǷƲǥǶ౯௧ǶǒǓǚǯǟǧƳ
ǣțǙț DzǓ njǫǙț njǐ
ǝǮƲҿ᠘ǔDzȉǬǗǝȔǧǥǶʵdzƲǧǫǧʟ᠘ǨǙƲȌǙǶǛǫǧ‫ݦ‬
ȊǗǦǎ njǐ njǐ ǜǠȍǎ
ǔNJȒȆǟǧƳǟǓȊǥȔǷலᢐǶ‫ݦ‬ǯǟǧƳǛǶ‫ݦ‬ǓȑᲘᲓɠɷɇɪȃDZ
ǓǞǓȇ ǽǰ ǜ ȃț Dzȑ ǧ Ǘȕ
᫜ʥdzƲ‫ڪ‬njȾɕɍȬǔᲘவƲʳțǯᇓǫǮnjȆǟǧƳȾɕɍȬǷƲᱏnjǬ
ȇ ǒDz Ǖ
ǾȑDz‫ݛ‬ȚǬǙȆǡƳȾɕɍȬǷȣɀɦȥDzDZǰԝǠȐǎdzƲȊǐdzǗnjல
DzǓȆ
Ƕ̎᧒ǯǡƳ
njǫǙț nj
ǧǫǧʟ᠘ȌǙǶǛǫǧǶǷƲǛǶȾɕɍȬǶǒǓǚǨȕǎǰᚰȗȔǮnj
ȆǡƳ
ǟțȒț ǥǎǒț ǽǣ ȊȒ DzǓ ȇȇ ǠDZǎǟȋ
౯௧Ƿᬸ᪦Ȋ᧸ǖȆǡƳ౯ǶʵǯᎥȚǡȆǟǮǜȑțDzǝnjƳᐻҍ᠔Ƕǎ
ǜǐ ǩnj ǰǒ Ǖ
DzȒ‫ڑ‬Ȋ‫ޙ‬ǝǗDzȒƲǷȓǓdzᢶǗdzᎰǛǐȆǡƳ
ǟțȒț ǗǎǕ ȇǢ ǟțȒț
౯௧ǷᆷർȊǕȔnjdzǟǮǗȔȆǡƳ඀ȊǕȔnjdzǟǮǗȔȆǡƳ౯௧Ƕ
Ǭǩ ȇǢ ȇǢ NJǠ
‫؍‬ȚǗǘǫǮǕǧ඀ǷƲ඀ǶՁȆǯǩǔnjȆǡƳ
ǟțȒț ǰǗǩȏǎ Ƿǧȑ
ǙȔDZȊƲ౯௧ǶȊǫǰȊǡǸȑǟnj ཡ ࣯ ǷƲǥǎǟǧǝȆǞȆDz ί Ǖ
DzțȌǗ Ǻ ǎ
ȚƲǺǰȒǯ̮࣑ȊࢧǕӼǙǮnjȓǛǰǯǟǧƳ
ǓǤ ǽǣ ǎ ȄǎǽǎȒț ǓǤ ȎǕ ǽǣ
ǧǰǐǸƲ᫜Ț᧸ǘǧȉdz౻ǐȑȔǧ᧸᫜௧ǷƲ᫜ǸǓȒǯDzǗƲᩌȊ᧸
NJǬ ǝȈ ǥǎǒț ǽǣ
njǯǗȔȆǟǧƳ୺ǝƲ‫ݴ‬ǝȊȌȗȑǚǮǗȔȆǟǧƳᬸ᪦Ȋ᧸njǯǗȔȆ
Ǔ Ǡ njǐ ȆȊ ȊǗǞnj ǺȒȏǎ
ǟǧƳໜ˘ǓȑȊƲ‫ݦ‬Ț‫ݍ‬ǫǮǗȔȆǟǧƳǥǟǮல௅dzDzȒƲᏏଘdzDzȒƲ
110
ȇǢ ǧǙ ǸNJnj Ǡǟț ǰǕ dz Ǹ
඀ȚȌǟDzǫǮǗȔȆǟǧƳᇪȌǾǶْԙdzǷƲؒᩗǶ୛Ƕ᡺ǚْdzȊDzȒ
ȆǟǧƳ
ȈǓǟ Ǻǰ ǟțȒț Ƿǧȑ ǟ
ୌ Ƕ˳ǧǩǷƲ౯௧ǶǥțDzǡǸȑǟnj ί ǕȚƲȐǗჼǫǮnjǧǶǯǟ
ǟ njǫǟȏǎǙțȉnj Ǖ ǥǨ
ǧƳჼǫǮnjȔǸǛǥƲʟ ဋ ৌ Շ ƲலȚᏖǮǮnjǫǧǶǯǡƳ
ߣߺ߿߹
߆ ߕ ߎ
߽ࠅ ޿
ንጊ๺ሶ‫ޡ‬᫪ߪ↢߈ߡ޿ࠆ‫ࠅࠃޢ‬

TRADUCTION

Le Japon est le pays des forêts

Le Japon est le pays des forêts, le pays des arbres. 70% du territoire national sont des forêts.

Aux Pays-Bas ou en Grande-Bretagne par exemple, les forêts ne représentent que 10 % à peine du territoire
national. Dans le pays alpin qu’est la Suisse, c’est un quart du territoire. Même en Allemagne où la verdure
est abondante, c’est à peine 30 % du territoire. (…)

Les forêts évitent les incendies.

En Shôwa 51 (1976), il y a eu un grand incendie dans la ville de Sakata, dans le département de Yamagata.
Le feu a commencé au centre de la ville, et un millier de maisons ont brûlé. Même les bâtiments modernes
dont on disait avec orgueil que « ce sont précisément des constructions anti-feu », ont été détruits par les
flammes.

Or tout près de là, il y a des endroits qui n’ont pas brûlé. Ce sont des quartiers où les temples et sanctuaires
étaient concentrés, et un quartier résidentiel où il y avait de grandes demeures. Dans les quartiers de
sanctuaires, de temples, de grandes demeures, il y a beaucoup de verdure, n’est-ce pas ? Si le feu n’est pas
passé par là, c’est grâce aux endroits boisés.

Or donc, parmi le millier de maisons détruites par le feu, il y a eu juste une maison qui a résisté aux
flammes. Et de surcroit, c’était une maison en bois. A environ 50 m de cette maison en amont du vent, il y
avait une rangée de cinq gros magnolias. Le magnolia a des fruits ronds et noirs. Le magnolia, comme le
ginkgo fait partie des arbres qui brûlent difficilement.

On dit que cette seule et unique maison qui n’a pas brûlé, n’a pas été la proie des flammes grâce aux
magnolias.

Les forêts protègent du bruit. Essaie un peu de tendre l’oreille dans la forêt, pour voir. Le grondement des
voitures devient plus faible, et semble beaucoup plus lointain.

Les forêts nettoient l’air. Elles nettoient aussi l’eau. L’eau qui a traversé la forêt est différente, jusqu’à son
goût.

Mais, la plus merveilleuse particularité de la forêt, c’est qu’elle assume tous ces différents rôles à elle toute
seule.

Par exemple, une forêt pare-vent plantée pour protéger du vent, n’a pas protégé que du vent, mais aussi de
la neige. Elle a aussi adouci la chaleur et le froid. Elle a également protégé du bruit. Elle a préservé les
maisons même de l’incendie. Et puis, elle devient matériau de bois, engrais, et elle entretient [la qualité de]
l’eau. Dans le cas des bambouseraies, elles deviennent des abris lors des tremblements de terre.

111
Les gens d’autrefois connaissaient bien ces merveilleuses façons d’agir de la forêt. Et c’est parce qu’ils les
connaissaient bien qu’ils ont fait pousser des forêts, sans relâche.

D’après « La forêt est vivante » de TOMIYAMA Kazuko

Réponses à quelques questions


ߦ߶ࠎ ߒࠎࠅࠎ ߎߊߤ ߥߥߓࠀ߁ ߒ ߽ࠅ ߊߦ
1 ᣣᧄߪ᫪ᨋ߇࿖࿯ߩ 㧣 㧜 ࡄ࡯࠮ࡦ࠻ࠍභ߼ߡ޿ࠆ߆ࠄ‫ޔ‬᫪ߩ࿖ߛߣ⸒ࠊ
ࠇߡ޿߹ߔ‫ޕ‬
ߐ ߆ ߚ ߒ ߅ ߅ ߆ ߓ ߣ߈ ߡࠄ߹ߜ ߿ߒ߈߹ߜ ߶ߩ߅ ߹߽
3 ㈬↰ᏒߩᄢἫ੐ߩᤨߦ‫ޔ‬ኹ↸ߣደᢝ↸ࠍ Ἳ ߆ࠄ቞ߞߡߊࠇߚߩߪ࠲ࡉࡁ
߽ ߈ ߒࠎࠅࠎ
ࠠߣΆ߃ߦߊ޿ᧁߩ᫪ᨋߢߔ‫ޕ‬
ߒࠎࠅࠎ ߿ߊࠊࠅ ߪ ߒࠎࠅࠎ ߷߁߅ࠎ ߷߁߰߁
5 ᫪ᨋߪ޿ࠈ޿ࠈߥᓎഀࠍᨐߚߒߡ޿߹ߔ‫ޔߕ߹ޕ‬᫪ᨋߪ㒐㖸߿㒐㘑ߩ
߿ߊࠊࠅ ߪ ߒࠎࠅࠎ ߺߕ
ᓎഀࠍᨐߚߒߡ޿߹ߔ‫ޔߡߒߘޕ‬᫪ᨋࠍߊߋࠆ᳓ߪ߈ࠇ޿ߦߥࠅ߹ߔ‫ޔߚ߹ޕ‬
߈ ߒࠀࠆ޿ ߆ ߓ ߦࠎߍࠎ ޿߃ ߹߽ ߐ޿ߏ ߈
ᧁߩ⒳㘃ߦࠃߞߡ‫ޔ‬Ἣ੐߆ࠄ߽ੱ㑆ߩ߅ኅࠍ቞ߞߡߊࠇ߹ߔ‫ᦨޕ‬ᓟߦ‫ࠍᧁޔ‬
߈ ߽ߊߑ޿ ߈ ߅ ߪ
ಾߞߚࠄ‫ޔ‬ኅߥߤࠍᑪߡࠆߚ߼ߩᧁ᧚ߦ߽ߥࠅ߹ߔߒ‫⪲ߚ߈ߡߜ⪭ࠄ߆ᧁޔ‬
ߟߜ ߭ࠅࠂ߁ ߪ
ߞ߬ߪ࿯ߩ⢈ᢱߦߥࠅ߹ߔ‫ ߬ߞ⪲(ޕ‬: feuille d’arbre)
߻߆ߒ ߭ߣ߮ߣ ߈ ޿ߞߒࠂ߁ߌࠎ߼޿ ߘߛ ߈ ߿ߊࠊࠅ
6 ᤄ ߩੱ‫   ↢ ৻ࠍᧁߪޘ‬๮ ߦ⢒ߡ߹ߒߚ‫ߥࠈ޿ࠈ޿ߪߦᧁߪࠇߘޕ‬ᓎഀ
ߦࠎߍࠎ ߖ޿߆ߟ ߿ߊߛ ߒ ߻߆ߒ
߇޽ߞߡ‫ੱޔ‬㑆ߩ↢ᵴߦᓎ┙ߞߡ޿ࠆߎߣࠍ⍮ߞߡ޿ߚ߆ࠄߢߔ‫ ޕ‬ᤄ ߩ
ߦࠎߍࠎ ߜ ߃ ߽ࠅ ߈ ߟ߆ ߈ ߈ ߟ߆ ߽ࠅ
ੱ㑆ߩ⍮ᕺߪ‫ޔ‬᫪ߩᧁࠍ૶ߞߚߛߌߢߪߥߊ‫ࠍᧁޔ‬ಾߞߡ૶ߞߚࠄ‫ޔ‬᫪߇ߥ
޽ߚࠄ ߈ ߁ ޿߃ ߪߚߌ ߒߗࠎ
ߊߥࠄߥ޿ࠃ߁ߦ ᣂ ߒߊᧁࠍᬀ߃ߚߎߣߢߔ‫ޔߚ߹ޕ‬ኅ߿ ⇌ ࠍ⥄ὼߩ
ߍࠎߒࠂ߁ ߆ߗ ߹߽ ߪ߿ߒ ߁ ߜ ߃ ߪ߿ߒ
⃻ ⽎ ߢ޽ࠆ㘑ߥߤ߆ࠄ቞ࠆߩߦ ᨋ ߥߤࠍᬀ߃ߚߎߣ߽⍮ᕺߢߔ‫ (ޕ‬ᨋ : bois,
petite forêt)
ߺߥߺ ߿ ߹ ߆ ߓ ߿߹ ߪߓ ߣ ߿߱
7 ධ ࡈ࡜ࡦࠬߩጊἫ੐ߪጊߢᆎ߹ࠆߩߢ‫߆ߥ߆ߥޔ‬ᱛ߼ߦߊ޿ߢߔ߇‫⮳ޔ‬
߈ ߚ ߱ ߩ ߈ ߈ ߦࠎߍࠎ ޿߃ ߹ࠊ ߁ ޿߃ ߶ߩ߅
ߥߤࠍಾߞߡ‫ੱࠍᧁߥ߁ࠃߩࠠࡁࡉ࠲ޔ‬㑆ߩኅߩ๟ࠅߦᬀ߃ࠇ߫‫ޔ‬ኅࠍ Ἳ
߹߽ ߺߥߺ ߈ߎ߁
߆ࠄ቞ࠆߎߣ߇ߢ߈ࠆ߆߽ߒࠇ߹ߖࠎ‫ ޔ߽ߢޕ‬ධ ࡈ࡜ࡦࠬߩࠃ߁ߥ᳇୥ߣ
ߣ ߜ ߘߛ ߴߟ ߽ࠎߛ޿
࿯࿾ߩߣߎࠈߢߪ࠲ࡉࡁࠠ߇߁߹ߊ⢒ߟ߆ߤ߁߆ߪ೎ߩ໧㗴ߢߒࠂ߁‫ޕ‬

112
32. ߏࠎߏࠈ㏹
߇ߨ

ǧnjȀnjȐǎǣțǥǎ ǰǕ ǷDzǟ
ǛȔǷƲ‫ࡖڪ‬෋৤˖Ƕ୛Ƕǒ ᛟ ǯǡƳ
ǝțǔǬȐǎǓ Ȏǎǔǧ ǰǎ ǥțǓnj Ǔǐ
ʤணϫସǶ‫ڟ‬ଦƲǒཇǝțǔƲெ̚Ǔȑ࠿ǫǮǕǮƲ
Ǔǵ ǙțǶǎ nj
ƽǜțǜȕᦪȚྒኤǡȓǛǰdzǕȆǫǧȐƾǰᚰnjȆǟǧƳ
ǓNJ njǐǠȍǎ ȄǗ
ǒ൪ ǝțȚǷǠȉƲ ‫ ݦ‬ʵ ǶȊǶǔǻǫǗȒǟȆǟǧǔƲβǷNJȆȒǒDZ
ȄǗ ǔǫǛǎ Ȋț Ǯǫ ǙțǶǎ
ȕǓDzǓǫǧǶǯǡƳβǧǩǶ݀ఞǶᧈȊ᥄ǝǗȊƲǡǯdzྒኤǝȔǮnjǧ
NJȆǯȑ Ǔǵ Ǘdz ǙțǶǎ ǒȊ
ǶǯƲީ‫ފ‬ǶǜțǜȕᦪȚƲǒ‫׾‬ǶǧȉdzྒኤǟǮȊǒǓǟǗDznjǶǨǰऑ
ǩnj Ǜȕ Ǔǵ NJǝǸțǟǧ ǒȊ
ǫǮnjȆǟǧƳǯȊƲ‫ޙ‬ǝnj᪭ǓȑƲNJǶᦪdz஭୬᚝ǟțǯǕǧǛǰȚऑǐ
ǡǛ Ǖ
ǸƲ‫ޚ‬ǟǝǻǟnjർȊǟȆǟǧƳ
ǓNJ
ǒ൪ǝțǔƲ
NJțǠȍ
ƽȆNJƲȐǗࡳʻǝțǔȎȓǟȆǟǧǵƾ
nj
ǰᚰnjȆǟǧƳ
Ȉȑ ǣțǦ ǟțǛǎ ǨnjǠ
ƽǎțƲǷǠȉǶǎǩǷƲெǶǜϚᅔǧǩǶ̍͢Ƕ‫˘ڨ‬DzȊǶǨǓȑǰǓƲ
ȃțǞț nj nj
ǜவ߇ ǶǒȎȓǟǔDzǙȔǸƲǰǓᚰ ǫǮƲǘǢǘǢᚰ ǫǮnjǧǙȔDZƲ
ǙǫǕȏǗ ǙțǶǎ njǒȒǟȍ dzȃțǠț
ዅ ޭ ƲྒኤǡȓǛǰdzǟǧțǨȐƳ ࡳ ʻ ǝțȊƲସவ˳ǯǡǓȑǵƳƾ
Ǔǵ ǙțǶǎ ȄǗ Ǔ
ǰǛȕǯƲǛǶǜțǜȕᦪȚྒኤǡȓǛǰdzDzȓǰƲβǷ஛ǕǰȉDzǙȔ
ǸDzȑDznjǛǰǔNJȓǶǯǡƳ
Ǔǵ DzȆǐ ǒ ǧȓ Ȍ Ǖ Ƕ ǡǙ ǷDzǟ
ǜțǜȕᦪǰnjǎԞљǶៀ ǛȒǯǡƳೲ޳ Ƕல ˁ ѻ ǠnjǝțǶ ᛟ ǯǷƲ
Ǔǵ Ǔǵǟ nj
ǛǶᦪȚǬǗǫǧᦪ࠻ǔƲǺDZnjǤțǥǗȊǩǯƲnjǬȊǶDZȚǜȕǜȕᚰ
Ǔǵ ǎǬ Ǔǵ NJǰ
ȗǣǮnjǧǶǯƲǥȔǔᦪdzȊᆊǫǮƲǛǶᦪȚǧǧǗǰƲǜɷțǶࣞdzƲ
ǒǰ ǡǛ Ǔǵ Ȑ
ǜȕǜȕǰnjǎ᪦ǔ‫ޚ‬ǟǡȓǧȉƲȇțDzǔǜțǜȕᦪǰՆǾȐǎdzDzǫǧ
ǷDzǟ ȄǗ ǒȊ dzțǚț
ǶǨǥǎǯǡƳǟǓǟǛǶ ᛟ ǷƲǰǮȊǒǓǟnjƲǰβ Ƿऑ njȆǡƳ˳᧒
Ǔǵ ǎǬ Ȁț dzțǚț ǻȏǎǕ Ǔǵ ǎǬ Ǔǵ
ǶǤțǥǗǔᦪ dzᆊ ȓǰnjǎǶǷ‫ ڛ‬ǯǡƳ˳᧒ Ƕၕർ ǔᦪ dzᆊ ȔǸƲᦪ Ƕ
ǻȏǎnjț ǧ
ၕ ᨈ Ȋ࢕ǮDzǙȔǸDzȑDznjǛǰdzDzȒȆǡƳ
ȄǗ ȆǬ ǒ Ǘț Ǔǵ ȃțǰǎ Dz
βǰ௞ ဖ ԣ ǷƲǜțǜȕᦪ ǔவࢿ dzǜțǜȕǜȕǰᯠ ȓǓDZǎǓdǧȉǟ
ǟǢ ǰǕ ȄǗ ǐȑ nj ȕǗǔǬ
dznjǫǧǛǰǔNJȒȆǡƳᩴǓDz୛ȚƲβǧǩǷᣆțǯᘤǕȆǟǧƳϭணǶ
ǒ Ǻȓ ǰǕ ȆǬǒǗț Ǔǵ ǩǓȑ
ኼ ȗȒǜȕǶǒ୘ Ƕ୛ ǯǟǧƳ௞ဖԣǷᦪ Ț ѷ njǫǹnjƲǜɷțǰǬǕȆ
ǽǧȒ ȇȇ Ǖ Ȑnjț
ǟǧƳǥǟǮƲ˙˳ǷᎥȚǡȆǟǮᎰnjǮnjȆǟǧǔƲ̰᪩ǔȗNJțȗNJț
Dzȇ Ǖ ǒǰ
ǰෂ ǶȐǎdzƲǗȒǓǐǟDzǔȑ෱ ǐǧǶǯƲǤțǥǗȊǩǶȐǎDz᪦ Ƿ
113
ǤțǤț ȄǗ Ǔǵ ǙțǛǎǠȏǎǧnj ǟțǨț
Ϩ༁ ǟȆǣțǯǟǧƳǥǛǯβ ǧǩǷƲᦪ ǶΓ ࡵ ཰ ঌ ǷȐȕǟnjǰƲᛇଢ
ǟǧǶǯǡƳ
Ȋț Ǡ ȕǎ Ǘț ǷDzǟ Ǔǵ Ǻǰ ȇǓȗ
Ȇǧኣ ന ᣡ ԣ ǶǒǸNJǝțǶ ᛟ dzȐȓǰƲǛǶᦪ ȚǬǗǫǧ˳ǔƲʤණ
Ǘdz Ǔǵǟ Ȑ
Ƕ‫׾‬Ƕǜțǜȕǎǰnjǎᦪ࠻ǨǫǧǶǯƲǥǎՆǸȔȓȐǎdzDzǫǧǥǎǯ
Ǔǵ Ǔǵǟ DzȆǐ
ǡƳᦪǶDZǛǓdzƲǥǶᦪ࠻ǶԞљǔǬnjǮnjȓǥǎǨƲǰƲǒǸNJǝțǷ
ǷDz
ᛟǟǮnjȆǟǧƳ
ߦ ޿ ߺ ߥࠎ߈ߜ ߆ߨ
ᣂ⟤ධศ‫ࠈߏࠎߏޡ‬㏹‫ࠅࠃޢ‬

TRADUCTION

La cloche Gongoro

C’est une histoire de l’époque de la Guerre du Pacifique.

Le soir du 8 mars, mon père est rentré de l’assemblée du village et a dit :

« Il a été décidé de faire don de la cloche Gongoro.»

A commencer par ma mère, tout le monde dans la maison a été étonné, mais moi, je n’ai pas été vraiment
surpris. Comme le portail de l’école, et aussi les palissades en métal, avaient déjà été offertes, je pensais
que ce n’était pas étrange qu’on fasse don pour le pays de la cloche Gongoro du couvent des moniales.
Mais je me suis senti un peu triste en me souvenant que je m’étais habitué à cette cloche, matin et soir,
depuis que j’étais petit.

Ma mère a dit :

« Eh bien ! C’est extraordinaire que la supérieure ait autorisé ça ! »

« Hum, au début, elle ronchonnait, disant que c’était un objet important de la foi des ancêtres du village,
ou que, si on n’obtenait pas l’autorisation de la maison-mère, …. mais en fin de compte, elle a décidé d’en
faire don. Car la supérieure aussi, elle est Japonaise après tout ! »

Mais au fait, si on fait don de cette cloche Gongoro, moi, il y a quelque chose qu’il faut que je consigne par
écrit.

C’est l’origine du nom de « cloche Gongoro ». D’après ce que dit le tonnelier, le vieux Kinosuke, il parait que
le facteur de cloche qui a fait cette cloche, était terriblement asthmatique, et il se raclait toujours la gorge
en faisant « goro-goro », et cela s’est transmis à la cloche, de sorte que dès qu’on la frappe, après le « go—
on », le son « goro-goro » se fait légèrement entendre, et à cause de cela, tout le monde en est venu à
l’appeler « cloche Gongoro ». Mais, cette histoire, moi, je pense qu’elle est très bizarre. Que l’asthme des
humains se transmette aux cloches, c’est étrange. Si les maladies des hommes se transmettaient aux
cloches, il faudrait alors construire des hôpitaux pour les cloches.

Il nous est arrivé, à moi et à Matsuo, d’aller faire un essai pour voir si la cloche Gongoro résonnait bien en
faisant « gon-goro-goro ». Nous y sommes allés en choisissant un moment où tout était calme. C’était au
moment de midi vers la fin du mois de juin. Matsuo a frappé la cloche de toutes ses forces, « go-on ». Et
puis, tous les deux nous avons tendu l’oreille et nous avons écouté, mais comme le son qui résonnait s’est
éteint en répétant, « wa-an », comme une onde, elle ne faisait aucun son qui ressemblât à de l’asthme. Là
nous avons diagnostiqué que l’état de santé de la cloche était bon.

114
Par ailleurs, d’après la grand-mère de Monjirô, comme l’homme qui a fabriqué cette cloche était Gongorô,
le facteur de cloche du pays de Mikawa, on disait qu’on en était venu lui donner ce nom. La grand-mère
racontait que quelque part sur la cloche, figurait le nom du facteur de cloche, d’après ce qu’on raconte.

D’après « La cloche Gongoro » de NIIMI Nankichi

Réponses à quelques questions


ߪߥߒ ߚ޿߳޿ࠃ߁ߖࠎߘ߁ ߣ߈ ߪߥߒ ߚ޿߳޿ࠃ߁ߖࠎߘ߁ ߖࠎ߈ࠀ߁߭߾ߊࠃࠎߓࠀ߁޿ߜߨࠎ
1 ߎߩ ⹤ ߪᄥᐔᵗᚢ੎ߩᤨߩ ⹤ ߢߔ‫ޕ‬ᄥᐔᵗᚢ੎ߪ 㧝 㧥 㧠 㧝 ᐕ
ߓࠀ߁ߦ߇ߟ ߪߓ ߖࠎ߈ࠀ߁߭߾ߊࠃࠎߓࠀ߁ߏߨࠎߪߜ߇ߟ ߅
㧝㧞᦬ߦᆎ߹ࠅ‫ ޔ‬㧝 㧥 㧠 㧡 ᐕ㧤᦬ߦ⚳ࠊࠅ߹ߒߚ‫ޕ‬
ߣ߁ߓ ߦ߶ࠎ ߱ ߈ ߟߊ ߡߟ ߈ࠎߙߊߖ޿ ޽ߟ
2 ᒰᤨߩᣣᧄߢߪ‫ޔ‬ᱞེࠍ૞ࠆߚ߼ߦ㋕߿㊄ዻ⵾ߩ߽ߩࠍ㓸߼ߚߩߢߔ‫ޕ‬
߻ࠄ ߆ߨ ߊߦ ߌࠎߩ߁ ߈ࠎߙߊߖ޿
ߛ߆ࠄ‫ߩ᧛ޔ‬㏹ࠍ࿖ߩߚ߼ߦ₂⚊ߔࠆߎߣߦߥߞߡ޿߹ߒߚ‫(ޕ‬㊄ዻ⵾ :
métallique)
޽߹ߢࠄ ޽ࠎߓࠀ ߆ߨ ߌࠎߩ߁ ߆ࠎߚࠎ ࠁࠆ
5 ዦኹߩᐻਥߐࠎߪ㏹ࠍ₂⚊ߔࠆߎߣࠍ◲නߦ⸵ߖ߹ߖࠎߢߒߚ‫ߏࠎߏޕ‬
߇ߨ ߡࠄ ߆ߨ ߒࠀ߁߈ࠂ߁ߡ߈ ޿ ߺ ߆ߨ
ࠈ㏹ߪ߅ኹߩ㏹ߢߔߒ‫ ޔ‬ቬ ᢎ ⊛ ߥᗧ๧߇޽ࠅ߹ߔ‫ߩߎޔߚ߹ޕ‬㏹ࠍߟߊࠆ
߻ࠄ ߻߆ߒ ߭ߣ߮ߣ ߚ߱ࠎ ߒࠎߎ߁ ߽ߣ ߆ߨ ߛ޿ߓ
ߚ߼ߦߪ‫ ߩ᧛ޔ‬ᤄ ߩੱ‫ޔ߇ޘ‬ᄙಽ‫ޔ‬ାઔߦၮߠ޿ߡ߅㊄߽ᄢ੐ߥ߽ߩ߽߅
ߡࠄ ߌࠎߩ߁ ߆ߨ ߡࠄ ߳ࠎ ߡࠄ ޽ࠎߓࠀ
ኹߦ₂⚊ߒߚߢߒࠂ߁‫ޔߚ߹ޕ‬㏹ߩߥ޿߅ኹߪᄌߥ߅ኹߢߔ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬ᐻਥ
ߌࠎߩ߁
ߐࠎߪߘࠇࠍ₂⚊ߒߚߊߪߥ߆ߞߚߢߒࠂ߁‫ޕ‬
߇ߨ ߆ߨ ߥ߹߃ ࠁࠄ޿ ޽߈
7 ߏࠎߏࠈ㏹߇ߥߊߥࠆ߹ߢ‫ޔ‬㏹ߩฬ೨ߩ↱᧪ߦߟ޿ߡ᣿ࠄ߆ߦߒߚ޿ߎ
߆ ߆ߨ ߌࠎߩ߁
ߣ߇޽ߞߡ‫ޕߔߢߩ޿ߥࠄߥ߫ࠇߌߥ߼ߣ߈ᦠࠍࠇߘޔ‬㏹߇₂⚊ߐࠇߚࠄ߽
ߒࠄ ߪ߿ ߆ߨ ߨࠎ޿ ߺ ߒࠄ
߁⺞ߴࠆߎߣ߇ߢ߈ߥߊߥࠆߩߢ‫ޔ‬ᣧߊ㏹ࠍᔨ౉ࠅߦ⷗ߡ‫ࠆߴ⺞ࠍߡߴߔޔ‬
߭ߟࠃ߁ ޽߈
ᔅⷐ߇޽ࠆߩߢߔ‫(ޕ‬᣿ࠄ߆ߦߔࠆ : éclaircir, établir clairement)
ߒࠎߛࠎ ߎߣ߫ ߦࠎߍࠎ ߤ߁߱ߟ ߮ࠂ߁߈ ߒࠄ ޿ ߺ
12 ⸻ᢿߔࠆߣ޿߁⸒⪲ߪ‫ੱޔ‬㑆߿േ‛ߩ∛᳇ࠍ⺞ߴࠆᗧ๧ߢߟ߆ࠊࠇࠆ
ߎߣ߫ ޿ߒ߾ ߎߣ߫ ߇ߨ ߫޽޿ ޿
⸒⪲ߢߔ‫ޕ‬ක⠪ߩ⸒⪲ߢߔ‫ࠈߏࠎߏޕ‬㏹ߩ႐วߪ‫޿ߡࠇࠊ⸒ߣߛߊߘࠎߗޔ‬
ߎ ޿ߒ߾ ߿ߊ ߪ ߮ࠂ߁߈ ߒࠄ
ߚߩߢ‫ޔ‬ሶߤ߽ߚߜߪක⠪ߩᓎࠍᨐߚߒߡ‫∛ޔ‬᳇߆ߤ߁߆ࠍ⺞ߴߚߩߢ‫ޔ‬
ߒࠎߛࠎ ߎߣ߫
⸻ᢿߒߚߣ޿߁⸒⪲ࠍߟ߆޿߹ߒߚ‫ޕ‬

115
33. ᣣᧄߩࠪࡦ࠼࡜࡯:
ߦ ߶ ࠎ ߔ߉ߪࠄ ߜ ߁ߨ

᧖ේජ⇔
ߔ߉ߪࠄߜ߁ߨ ߛ޿ߦߓߖ߆޿ߚ޿ߖࠎ ߓࠎ ޿ߩߜ ߔߊ
᧖ේජ⇔ ߪ‫╙ޔ‬ੑᰴ਎⇇ᄢᚢ ߩߣ߈ߦ‫ ߩ ੱࡗ࠳࡙ߩࠎߐߊߚޔ‬๮ ࠍᢇ ߞ
ߦ߶ࠎ ࠃ ߭ߣ ߖࠎ߈ࠀ߁߭߾ߊࠃࠎߓࠀ߁ ߨࠎ
ߡ‫ޟޔ‬ᣣᧄ ߩࠪࡦ࠼࡜࡯‫ߣޠ‬๭ ߫ࠇߡ޿ࠆੱ ߢߔ‫ ޕ‬㧝 㧥 㧠 㧜 ᐕ ߦ‫ޔ‬
ߦ ߶ ࠎ ࠅࠂ߁ߓ ߒ ߪߚࠄ ߣ߈
ᣣᧄ㗔੐ߣߒߡ࡝࠻ࠕ࠾ࠕߩࠞ࠙࠽ࠬᏒߢ ௛ ޿ߡ޿ߚᤨ ‫ߤߥ࠼ࡦ࡜࡯ࡐޔ‬
ߦ ߓࠎ ߦ߶ࠎ ޿ ߪߞߎ߁
߆ࠄㅏߍߡ߈ߚ࡙࠳ࡗੱߚߜߦ‫ޔ‬ᣣᧄ߳ⴕߊߚ߼ߩࡆࠩࠍ⊒ⴕߔࠆߎߣߦࠃ
ࠈߊߖࠎߦࠎ ߓࠎ ߚߔ ߜ߁ߨ ߥ ߟ߹
ߞߡ‫౐ߘࠃ߅ޔ‬ජੱߩ࡙࠳ࡗੱࠍഥߌ߹ߒߚ‫ޕ‬ජ⇔ߩ੢ߊߥߞߚ޽ߣ‫ޔ‬ᆄߩ
ߔ߉ߪࠄࠁ߈ߎ ߪߥߒ ࠈߊߖࠎߦࠎ ޿ߩߜ ߶ࠎ ߥ߆ ߆
᧖ේᐘሶߐࠎߪ‫౐ޡࠍ ⹤ ߩ߈ߣߩߎޔ‬ජੱߩ ๮ ߩࡆࠩ‫ߩᧄ߁޿ߣޢ‬ਛߦᦠ
ߔ߉ߪࠄߜ߁ߨ ߢ ޽ ߆ߚ
߈‫᧖ߡߒߦ߁ࠃߩߤޔߦ߼ߓߪߕ߹ޔ‬ේජ⇔ߣ಴ળߞߚ߆ࠍ⺆ߞߡ޿߹ߔ‫ޕ‬
ȗǧǟ ǩǩ Dz NJǰ ǰǎǕȏǎ Ǖ NJdz njǐ ǣ ȗ
ᅹ Ƿཇǔ˦ǗDzǫǧࣞƲ ௘ ˭ dz௓ǮƲϖǶ‫ݦ‬dzʭᛟdzDzǫǮnjȆǟǧƳ
ǨnjǔǗ ǥǬǖȏǎ dz ȃ ț ǣnjȉnj ǟȍǎǟȏǗ NJdz ǔnjȈǟȏǎ ȃǙț ǷDzǟ ǒǛDz
‫ ݀ڨ‬Ț ӈ ಟ ǟǮସவ ဋՇ dz ‫ ޤ‬Ꮋ ǟǮnjǧϖ ǔƲ‫ڠ‬ҐჃ dz͠ᨖ Ƕ ᛟ ǯ ᘤ
ǰǕ ǒǫǰ ǟ NJ ǟȏǎȗ Ǡȍǎǵț ǽǧȒ
ǫǧ୛ dz ‫ ګ‬ǰჼ Ȓԙ ǫǧǶǯǡƳ୓Ռ Ҿ ࡗ ǶǛǰǯǟǧƳ˙˳ Ƿǡǘdz
njǕǰǎǜǎ NJdz njǐ ǟȏǗǠ Ȇǵ ǒǫǰ ǷǠ
ॹർ਒ԙ ǟǧȐǎǯƲϖ ǔ‫ ݦ‬dz᫦˘ dz਴ ǗȐǎdzDzȒȆǟǧƳ ‫ ګ‬ǔф ȉǮ
Ǖ Ǻ ȗǧǟ ǝnjǟȏ Ǔnjȗ ǩǎǵ Ȑ Ǔǧ
௓ ǧସ Ʋ ᅹ ǰǶ஡ф Ƕ̚ᛟ ǔƹҿဩ ƺǶᛸ ȇଦ ǨǫǧǶǯǡƳǒȊǟȕnj
Ǻǰ ǒȊ
˳ǨDzƲǰऑnjȆǟǧƳ
ȆțǟȍǎǛǗ ǔnjǛǎ Ǿ Ȕț ȃǗȆțǮǬDZǎ ȎǢ ǎ ǟǜǰ
๊ ࠛ ‫ ׾‬Ƕ‫ ˨ڠ‬ᣦ ǯƲȼᢓ Ǔȑҭ๊᥄᢭ Țᝈ ȒӼ Ǚȓ̀˘ dzNJǧǫǮnjǧ
ǝțǔǬ ǕȏǎǮnj ǣnjȒǬ NJǰ ȆțǟȍǎǛǗǔnjǛǎǾ ǠǟȏǗ dzȃț
ǛǰȌƲʤண dzǥǶ ӊ ‫ ݗ‬Ț৙ᇓ ǝǣǧࣞ Ʋ๊ࠛ‫˨ڠ׾‬ᣦ ȚᡍᎻ ǟǮସவ dz
ȊDZ NJdz Ǖ
৭ǫǮǕǧǛǰDzDZȚϖǓȑᎰǓǝȔȆǟǧƳ
ǩǎǵ ȗǧǟ njǐ dz ǝțǓnjNJǥ
ǥȔǓȑƹҿဩ ǝțƺǷƲ ᅹ ǧǩǶ‫ ݦ‬dz˙ ɶʤ‫׵‬ᢥ ǻdzǗȓȐǎdzDzȒ
ȆǟǧƳ
ǔnjȈǟȏǎ Ƿnj
ƽDZǎǟǮ‫ڠ‬ҐჃdzǒϧȒdzDzǫǧǶǯǡǓƾ
ȃțǰǎ ǐnjǜ Ǖȏǎ ǟ ǩȍǎǔǗ ǥǬǖȏǎ
ƽவࢿ Ƿᒜᛯ Ƕ ଀ ࠻ dzDzȒǧǓǫǧțǯǡƳǯȊƲ ʵ ݀ Ț ӈ ಟ ǟǧȑ
njǟȋ ǩǩ nj ȄǗ njǟȋ
һ᎘dzDzȔƲǰཇǷᚰǫǮnjȆǟǧƳβǷDZǎǟǮȊһ᎘dzDzȓǶǔnjȌǯƲ
njǐ ǯ dzȃț ȊDZ ǩǩ ǟǜǰ Ǔț Ǚnj Dz ǜ Ȍ ǜ ǩ ȍ ǎ ǚțǞnj
‫ ݦ‬Țе Ǯସவ dz৭ ǫǮǕǧțǯǡƳཇ Ƕ̀˘ Ƕ᧘ ͔ ǯԞԃ޳˝ʵ (࿁ؐ Ƕ
ǢnjȒȏǎ ǛǎǛǎ ǯ ǩȏǎǣț ǰǎǕȏǎ Ǖ ȗ ǣ Ǩ Ƿnj
࿖ ᨒ ᭜ఞ)ȚеǧNJǰƲ ஭ ᮚ dznjȆǟǧǓȑǵƳ ௘ ˭ dz௓Ǯ଼ᆜဒdzϧȒ
ǎ ǖ ǽ ǣțǕȍǎǺȋǗǵțnjǩǔǬǬnjǧǩǎ
ȆǟǧƾƽဋȆȔǷߋ᧲ǯƲʟˊƸƸࡗʟணʟସဋȆȔǯǡƳƾ
ȗǧǟ ǒȊ ǟǬȊț ǩǎǵ ǎȔ ȃȃǐ
ᅹ ǔऑ njǬǕǶឣ։ ȚǡȓǧǻdzƲƹҿဩ ǝțƺǷ‫ ܤ‬ǟǥǎdz࣭ᇴ ȇȚ
ǎ ȗǧǟ ȉ ȇ Ǜǧ
෫ǓȁȆǟǧƳǥǟǮ ᅹ ǶႽ ȚȆǫǡǘdzᚒ DzǔȑƲǕǩțǰል ǐǮǗȔ
ȆǟǧƳ

116
ǩǩ ǝǓ njǐǯ ǟǒǗ
ƽཇdz᡼ȑǫǮ‫ݦ‬еȚǟǮǕǧǶǨǓȑƲ̀᡹ȒDzțǮNJȒȆǣțƳǥȔ
ǷǷ ǩǩ ȉ Ǵǡ Ǔǵ
ǯȊ൪ǔƲཇǶႽȚႲțǯnjǗȑǓǶᤪȚǒǗǫǮǗȔȆǟǧƳǯȊƲǥȔ
ǧ
ǨǙǯǷះȒDznjǶǯƲnjȕțDzȡɪɏȣɇȚǟȆǟǧȐƳƾ
ǠȏǎǤǬ Ǔǧ ǛǰǸ ǐȑ ȗǧǟ ȗ
NJȆȒ ᬐ ᑊ DzଦǯǷDzǓǫǧǶǯǡǔƲᚰᔄȚᣆǾȐǎdzƲ ᅹ dzлǓȒ
ǷDz ȗ ȗǧǟ
ȌǡǗᛟǥǎǰǟǮǗȔǮnjȓǶǔȐǗл ǓȒȆǟǧƳ ᅹ dzǰǫǮƲǥț
ǩǎǵ ǧnjDZ ǽ ǟ ǖ Ǔț ǰǎǠ Ǡȏǣnj ǷDzǟ ǟț Ǚț Ǖ
Dzƹҿဩ ǝțƺǶঌ࡯ Ƿʧऑ ᝆ Dzॽ ǠǯǟǧƳࢿ୛ Ƿ‫ۊ‬ख Ƕ ᛟ Ț჌ џ dzᎰ
Ǜǧ Ǩțǣnj
njǮƲǕǩțǰል ǐǮǗȔȓȐǎDzဖख ǷȃǰțDZnjDzǓǫǧǓȑǯǡƳ
ȗǧǟ ǟȍǎnj Ǻǰ ȃǓ
ᅹ ǶԽ‫׺‬dzȊǥǎnjǎ˳Ƿ́dznjȆǣțǯǟǧƳ
ȎǎǻțǷnjǧǬ Ǭǭ ȗ ǣ Ǩ Ǩ nj ǔ Ǘ ǓȐ ǰǕ
ᣨ͓᣷᢮ ǶȡɪɏȣɇDzDZȚዚ ǙDzǔȑ଼ᆜဒ‫ ݀ڨ‬dzᢋ ǫǮnjȓ୛ dzƲ
ǔnjȈǟȏǎ ȒȍǎǔǗǣnj Ȅǟȍǎ ǟțǾț ǛǎǛǗ ȉ ǟțǾț
‫ڠ‬ҐჃ ǔ ဥ ݀ ဋ Țғᨻ ǟǮnjȓǰnjǎତᎰ ࡣԹ ǔႽ dzǰȆȒƲǥǶତᎰ Ț
ǔnjȈǟȏǎ njǥ ǧțǰǎ Ǻǰ
ǬǓțǨȆȆƲ‫ڠ‬ҐჃdzऔnjǯǰțǯnjǫǧǥǎǯǡƳਢࢿǶ˳dzƽǛȔǓ
ǐnjǜ ǜ ȃǎ ǰǗ nj ǓȔ
ȑǷᒜᛯȐȒƲɬȶȡᛯǯȊȌǫǮǒnjǧଦǔࣣǨȐƾǰᚰȗȔǮƲ࣒ǔɬ
ǜ ǷǠ ǟǙț ǐnjǜ ǎ ǩȍǎǜǗ ȗǧ ǜ
ȶȡᛯ Țۣ ȉǧǶǯǡƳᛘᬹ Ƿᒜᛯ ǯӼ ǙǮƲ ʵ ‫ ׾‬dzส ǫǮǓȑɬȶȡᛯ
ǷǠ
ȚۣȉǧǰnjǎǛǰǯǟǧƳ

ߔ߉ߪࠄࠁ߈ߎ ࠈߊߖࠎߦࠎ ޿ߩߜ


᧖ේᐘሶ‫౐ޡ‬ජੱߩ ๮ ߩࡆࠩ‫ࠅࠃޢ‬

TRADUCTION

Le Schindler japonais : SUGIHARA Chiune

SUGIHARA Chiune est l’homme qui, ayant sauvé la vie de nombreux Juifs au moment de la Seconde
Guerre Mondiale, est appelé « le Schindler japonais ». En 1940, alors qu’il travaillait dans la ville
de Kaunas en Lituanie comme Consul du Japon, il a émis des visas pour aller au Japon pour des Juifs
qui avaient fui la Pologne etc, et ce faisant il en a sauvé environ 6000. Après le décès de Chiune,
son épouse SUGIHARA Yukiko a écrit ce qui s’est passé à ce moment-là dans un livre intitulé « Visa
pour 6000 vies », et pour commencer elle raconte comment elle a fait la rencontre de SUGIHARA
Chiune.

Après la mort de mon père, je suis venue à Tôkyô, où j’étais accueillie par la famille de mon frère ainé. Mon
frère, qui une fois ses études universitaires finies était entré à la Nihon Seimei ( note : compagnie
d’assurances), avait fait la connaissance de mon mari quand il était allé au Ministère des Affaires
Etrangères faire du démarchage pour les assurances. C’était en Shôwa 10 (note : 1935). Tous les deux
semblaient s’être bien entendus tout de suite, et mon frère en vint à l’inviter à manger à la maison. Le jour
où mon mari est venu pour la première fois, la toute première conversation que nous avons eue était sur la
façon de lire (les caractères chinois de) « Chiune ». J’ai pensé que c’était quelqu’un d’intéressant.

J’ai entendu raconter par mon frère qu’il était en charge, au sein de la mission diplomatique au
Mandchoukouo, du travail concernant la cession du chemin de fer du nord de la Mandchourie par l’Union

117
Soviétique, et que, ayant fait établir cet accord en mars, il était rentré au Japon après avoir démissionné de
la Mission Diplomatique au Mandchoukouo.

Après cela, « Chiune » est venu deux ou trois fois chez nous.

« Pourquoi êtes-vous entré au Ministère des Affaires Etrangères ? »

« En réalité, je souhaitais devenir professeur d’anglais. Mais mon père me disait que quand j’aurais fini le
collège, je devrais devenir médecin. Mais cela ne me plaisait vraiment pas de devenir médecin, alors j’ai
fugué de la maison et je suis rentré au Japon. C’est que, à cause du travail de mon père, après être sorti du
Cinquième Collège de Nagoya (actuel lycée Zuiryô), j’étais en Corée. Je suis venu à Tôkyô et je suis entré à
Waseda *», « Je suis né dans le département de Gifu, et je suis du 1er janvier 1900. »

Chaque fois que je posais les questions qui me passaient par la tête, « Chiune », semblant heureux, laissait
planer un sourire. Puis, me regardant droit dans les yeux, il me répondait de façon précise.

« Comme j’avais quitté la maison en m’opposant à mon père, il ne me donnait rien pour subsister. Mais
malgré cela, ma mère m’envoyait un peu d’argent en cachette de mon père. Cependant, comme cela ne
suffisait pas ainsi, j’ai fait toutes sortes de petits boulots ! »

Ce n’était pas vraiment quelqu’un de bavard, mais je comprenais bien parce qu’il essayait de me parler de
façon aisément compréhensible, semblant chercher ses mots. Pour moi, cette attitude de « Chiune » me
donnait une impression étrange. C’est qu’à l’époque, il n’y avait pour ainsi dire pas d’homme qui écoutât
sérieusement la conversation d’une femme et qui lui répondît avec soin. Dans mon entourage non plus, il
n’y en avait pas d’autre comme lui.

A l’époque où tout en continuant à faire de petits travaux comme la distribution du courrier, il fréquentait
l’université de Waseda, une publicité du journal, disant que le Ministère des Affaires Etrangères recrutait
des étudiants pour séjour à l’étranger arrêta son regard, et il se dépêcha d’aller en courant au Ministère
des Affaires Etrangères, le journal à la main, parait-il. Il s’est entendu dire par le responsable que
« dorénavant, plutôt que de l’anglais, ce serait plus avantageux de faire du russe », et il a commencé le
russe. Il a passé l’examen en anglais, mais il s’est mis au russe une fois qu’il a eu fait la traversée jusqu’en
Chine**.

D’après « Visa pour 6000 vies « de SUGIHARA Yukiko

*Waseda était et est toujours la meilleure université privée du Japon.

**A l’époque, de nombreux Russes blancs s’étant installés dans le nord de la Chine, notamment
dans la ville de Harbin, après avoir fui le régime soviétique, il y avait là-bas un des meilleurs centres
de formation à la langue russe.

Réponses à quelques questions


ߐߜߎ ߜߜ߅߿ ߥ ߣ߁߈ࠂ߁ ߔ ߆ߙߊ
1 ᐘሶߐࠎߪῳⷫ߇੢ߊߥߞߡ‫ ᧲ ޔ‬੩ ߦ૑ࠎߢ޿ߚ߅ఱߐࠎߩኅᣖߦ߅
ߖ ࠊ ߣ߁߈ࠂ߁ ߔ ߈
਎⹤ߦߥߞߚ߆ࠄ‫ ᧲ ޔ‬੩ ߦ૑ߺߦ᧪ߚߩߢߔ‫ޕ‬
ߪߓ ߜ߁ߨ ޽ ࠁ߈ߎ ޿ࠎߒࠂ߁ ߜ߁ߨ
2 ೋ߼ߡජ⇔ߐࠎߦળߞߚᐘሶߐࠎߪ ශ ⽎ ߇ࠃ߆ߞߚߢߔ‫ߪࠇߘޕ‬ජ⇔ߐ
ߣ߁ߓ ߛࠎߖ޿ ߜ߇ ߓࠂߖ޿ ߪߥߒ ߈ ߆ߩߓࠂ
ࠎ߇ᒰᤨߩ↵ᕈߣ㆑ߞߡ‫ޔ‬ᅚᕈߩ ⹤ ࠍߜ߾ࠎߣ⡞޿ߡߊࠇ߹ߒߚߒ‫ޔ‬ᓐᅚ
ࠊ ߥࠎ ߒࠎߖߟ ߖߟ߼޿ ޿ࠎߒࠂ߁
ߦಽ߆ࠅ߿ߔ޿ࠃ߁ߦ૗ߢ߽ⷫಾߦ⺑᣿ߒߡߊࠇߚ߆ࠄߢߔ‫ ޕ‬ශ ⽎ ߇ࠃ߆
߭ߣ ߔߎ ߜ߇ ߆ࠎ
ߞߚߢߔ߇‫ߪߣੱߩ߆߶ޔ‬ዋߒ㆑߁ᗵߓ߇ߒߚߢߒࠂ߁‫ޕ‬

118
ߜ߁ߨ ߨ߇ ߃޿ߏ ߖࠎߖ޿ ߋ߁ߗࠎ߇޿߻ߒࠂ߁ ࠅࠀ߁߇ߊߖ޿
4 ජ⇔ߐࠎߩ㗿޿ߪ⧷⺆ߩవ↢ߦߥࠆߎߣߢߒߚ߇‫ޔ‬஧ὼᄖോ⋭ߩ⇐ ቇ ↢
ߏ ߴࠎ߈ࠂ߁ ߇޿ߎ߁ ߒߏߣ
ߦߥߞߡ‫ ࠍ⺆ࠕࠪࡠޔ‬ീ ᒝ ߔࠆࠃ߁ߦߥࠅ‫ޔ‬ᄖ੤ߩ઀੐ࠍߔࠆࠃ߁ߦߥࠅ
߇޿߻ߒࠂ߁ ߟ߆ ߜ߁ߨ ߁ࠎ߼޿ ޿
߹ߒߚ‫ޕ‬ᄖോ⋭ߦ઀߃ࠆߎߣߪජ⇔ߐࠎߩㆇ๮ߛߞߚߣ⸒߃ࠆߢߒࠂ߁‫ޕ‬
ߋ߁ߗࠎ ߁ࠎ߼޿
(஧ὼ : par hasard ; ㆇ๮ : destin)
ߣ߁ ߈ ߴࠎ߈ࠂ߁ ߪࠎߚ޿ ߜ߁ߨ ޿߃ߢ
5/6/7 ߅ῳߐࠎ߇᳿߼ߡ޿ߚ ീ ᒝ ߦ෻ኻߒߡ޿ߚ࿾⇔ߐࠎߪኅ಴ࠍߒߚ߆
߆ߨ ࠅࠂ߁ߒࠎ ߭ߟࠃ߁
ࠄ‫߅ޔ‬㊄ࠍߏ ਔ ⷫ ߆ࠄ޽߹ࠅ߽ࠄ߃ߥߊߡ‫ࠆߔࠍ࠻ࠗࡃ࡞ࠕޔ‬ᔅⷐ߇޽ࠅ
ߜ߁ߨ ࠅࠂ߁ߒࠎ ߣ߁ ߒߏߣ ߆ࠎߌ޿ ߣ߁ߓߜࠂ߁ߖࠎ
߹ߒߚ‫ޔߚ߹ޕ‬࿾⇔ߐࠎߩߏ ਔ ⷫ ߪ߅ῳߐࠎߩ઀੐ߩ㑐ଥߢᒰᤨᦺ㞲ߦ޿
ߜ߁ߨ ߭ߣࠅ ߣ߁߈ࠂ߁ ޿ ߥࠎ ߖ޿߆ߟ
ߚߩߢ‫ޔ‬࿾⇔ߐࠎߪ৻ੱߢ ᧲ ੩ ߳ⴕߞߡ‫ޔ‬૗ߣ߆ߒߡ↢ᵴߒߥߌࠇ߫ߥࠄ
ߥࠎ
ߥ߆ߞߚߩߢߔ‫(ޕ‬૗ߣ߆ߒߡ : d’une façon ou d’une autre)
ߣ߁ߓ ߹ࠎߒࠀ߁ ࠇࠎ ߦ ߓࠎ
9 ᒰᤨߩ ḩ Ꮊ ߦߪ࠰ㅪ߆ࠄㅏߍߚࡠࠪࠕੱ߇ߚߊߐࠎ޿߹ߒߚ‫ޔࠄ߆ߛޕ‬
ߏ ߴࠎ߈ࠂ߁ ߜ߁ߨ ߹ࠎߒࠀ߁ ߅ߊ
ࡠࠪࠕ⺆ࠍ ീ ᒝ ߔࠆߩߦ࿾⇔ߐࠎߪ ḩ Ꮊ ߳ㅍࠄࠇ߹ߒߚ‫ޕ‬

119
34. ߅ߓ߉᷹ቯེ
ߘߊߡ޿߈

ߜࠂߒ߾ ߜ ߫ ޽ ߟ ߎ ߎߊߐ޿ߪ ߥ߇ ޽޿ߛ ߒߏߣ


⪺⠪ ߩජ⪲ᢕሶ ߪ࿖㓙ᵷ ߩࠫࡖ࡯࠽࡝ࠬ࠻ߢ‫ޔ‬㐳 ޿ 㑆 ࠕࡔ࡝ࠞߢ઀੐ ࠍ
ߦ߶ࠎߓࠎ ߥ߆ ࠃ ߘ ߺ ߦ߶ࠎ
ߒ߹ߒߚ‫ޔߙ޿ߒ߆߅ߣߞࠂߜޡޕ‬ᣣᧄੱ‫ߩޢ‬ਛߢߪ‫ઁޔ‬ᚲ߆ࠄ⷗ߚᣣᧄߩ
ߩ
‫ߡ޿ߟߦࠈߎߣޠ޿ߒ߆߅ޟ‬ㅀߴߡ޿߹ߔ‫ޕ‬
ǥǗǮnjǕ Ȇnj
ƽǒǠǖา‫גݗ‬ƾdzǷӱȒȆǟǧǵƳ
ǕțǮǬǺȋǫǓǮț ǟȋǩȏǎ ǛǎNJț
ǛȔǷƲᡣ᥄႓᝻࡫ Ƕ ᅉ ᧇ ǝțǔȊǰȊǰ᎖మ ǟǧȊǶǨǥǎǯǡƳǛ
ǟȋǩȏǎ Ǯțnjț Ȕnjǖǝȃǎ Ǔțǟț
Ƕ ᅉ ᧇ ǝțǷƲ࡫զ Ƕᅈξ̳ර ǔƲDZǎȊॽࣴ ǟDznjǶǯƲǒǠǖǶȐǟ
ǕȋǫǓțǮǕ ǷǓ ȃǎȃǎ Ǔțǔ
NJǟȚƽ‫ ݜ‬ᚢ ႖ dzƾาȓଦරȚ ᎖ ǐȆǟǧƳ
ǝnjǟȏ ǛǎNJț Ǖ ǘ Ǔțǧț ǕțǦǗ ȗǗ ȊǗǣnj njǧ
஡фdz᎖మǝȔǧ‫ג‬ϲǷƲቍӌDzᤪ޽Ƕ௫dzலᙢǶ௟ȚǰȒǬǙǮNJȒƲ
njǧ ǽǓ ǒǎ ǎǜ
ǛǶ௟ ǔǒǠǖǶด ǝdzࣼ ǠǮҍ ǗǰnjǎȊǶǨǫǧǥǎǯǡƳǥǟǮ
ǠȍǎǜDZ DZǎȒȏǎ NJnjǝǬ ǝțǠȍǎDZ ǕȋǗ Ȉ
Ҿ˝࡯ Ƕ ǒ Ǡ ǖ Ƿ ԝ δ ǰ Ƕ ੏ੀ dz Ʋ ʤҾ࡯ Ƕ ǒ Ǡ ǖ Ƿ ǒ ‫ ݜ‬ǝ ț Ԣ Ǖ Ʋ
ȐțǠȍǎǜDZ ȉǎǐ ǩ nj ǎǐ Ǻǰ ǰǗȁǬ Ǚnjnj Ƿȑ Ȋǩ
‫״‬Ҿ˝࡯ǶǒǠǖǷƲႽʥǪ̏ؒǶʥǶ˳dzƽཡцǶଆॹȚ৺ǎƾǧȉdzဏ
njȑȔȓǛǰdzDzǫǧǶǨǥǎǯǡƳ
ǥǗǮnjǕ ǚțǟǮǕ Ǜǟ ǎǐ ǓǗDZ ǷǓ
ǟǓǟƲǛǶา‫גݗ‬ǷNJȆȒdzȊӤۣ႖ǯƲᐊǓȑʥǶᚧ࡯ǨǙȚาǫǧ
Ǡǫǝnj ǎ Ǹ
ǶǯǷƲ‫ݛ‬ᨦǶ‫ړ‬ȒْǯǶǒǠǖǷƲNJȆȒȐǗDzȑDznjǛǰǔȗǓȒȆǟ
ǕțǮǬ ǯțDZǎǟǕ ǕǓnj ǛǎNJț
ǧƳǥȔǯƲᡣ᥄ǯǷᩓҍࢢǶ೹ౕȚ᎖మǟǧǶǯǡƳ
ǛțDZ ǕǓnj ȐǛȈ ǤțǟțǦǎ ǣǕǔnjǣț DzDz
˺࡯Ƕ೹ౕǷƲ೩ԢǕǶϨ᠊ΰdzិ‫ڠ‬ዻɨɲɖǔʡǬǬnjǮnjǮƲȆǧȃ
ǯțǕ ȉ NJǟ ǣDzǓ nj ǩ ȇ Ƿ
ǓǶşᩓർǠǓǙǶვŠǔᏴȌᏜʵǶ̨፝ȚᚒࢴȓȐǎdzDzǫǮnjȆǡƳǧ
ǝțǠȍǎDZ NJ
ǰǐǸȸȥȢɂɀȚʤҾ࡯ǶǒǠǖdzԙȗǣȓǰƲɐɌɪǶɨɲɖǔƲǒǠ
ǽǓ ǧǨ ǟ DzțDZ
ǖǶดǝǔിǟnjǓDZǎǓȚჼȑǣȓȐǎdzDzǫǮnjȓǶǯǡƳ̮࡯ȊǛǶ
ǕǓnj Ȕțǟȍǎ ǠȍǎǜDZ ǝțǠȍǎDZ ȐțǠȍǎǜDZ ǟǤț
೹ౕ ǯ ጇ ᎁ ȚǡȓǰƲҾ˝࡯ ƲʤҾ࡯ Ʋ‫״‬Ҿ˝࡯ ǶǒǠǖǔᐻ༁ dzǯǕȓ
ȇ
Ȑǎdz᠊dzǬǗțǨǥǎǯNJȒȆǡƳ
dzȃțǠț ȈǓǟ ǧnjǣǬ ǰǰǶ
ସவ˳Ƿ ୌ ǓȑƽǓǧǩƾȚ‫ڨ‬мdzǟǮǕȆǟǧƳǓǧǩȚ ଉ ǐȓǛǰ
ǣnjǟț Ǻ ǟ ǣnjǟț ǧǓ NJȑȗ
dzȐǫǮኆᅘȚࢧ Ǖዿ ȉǧȒƲኆᅘǶ᭜ ȆȒȚǓǧǩdz ᘰ ǟǧȒǟǮǕȆ
ǡ ǙnjǟǕǟȍǖ Ǩ Ǹȉț ǡǗ
ǟǧƳǰǛȕǔƲǥȔǔȎǕᢨǖǮࣆࢢʻ፴dz‫ي‬ǟǮnjȓْ᩺ǔ‫ޚ‬DzǗNJȒ
ȆǣțƳ
ǺȋǫǓǮțnjț ǗțȔț ǠǓț
႓᝻࡫զǶǒǠǖᚸጇdzǟǮȊƲǥțDzǛǰdz୛᧒ȚǓǙȓǗȑnjDzȑƲ
ǟȏǎǺțǩǟǕ Ǜ ȃǎ ǩǓȑ nj ȃ ȗǧǟ Ǔțǔ Ǯțnjț
և՟ჼ᜽ ȚǬȉᡛ Ȉଦ dz ѷ Țϧ ȔǮഫ ǟnjǰ ᅹ Dzȑ ᎖ ǐȆǡƳ࡫զ ǔnj
Ǔ ǩǔ Ǔ ǸNJnj
DznjȸɷɐɷɝɷȰɂɇǯǶឈnjȊǶǰǷ᢯ǫǮƲɆɐɷɇǯឈǎْԙdzǷƲ

120
Ǯ nj ǟǓǧ Ǜȗ ǸNJnj ǟȍǎȒ ǠȏǎǙț
৶ϧ ȔǶ̀ଦ ǰǓƲ‫ ڀ‬Ȕǧْԙ Ƕͦ࿄ Ƕ ௏ ̏ ǰǓƲnjȕnjȕǧǢǵǧnjǛ
ǟǬȊț Ǜǧ ȃǎ ǝțǠȍǎDZ
ǰǔNJȒȆǡǓȑǵƳǥǎnjǎឣ։dzɅȬɐȬልǐǮǗǨǝȓଦǔƲʤҾ࡯
ǟȏǎǺǟȋ ǠȍǎȐǎ
ǶǒǠǖȚǟǮnjǧǨǗȐȒȊǢǫǰ෱ដ᎘dzǰǫǮǷ ᤦ ᚌ DzțǯǡƳ
ǝțǠȍǎDZ Ǯțnjț ǕȋǗ Ǖ Ǹǟȏ
ǥȔdzƲǒǠǖǷʤҾ࡯ ǗȑnjdzǟǮnjȓ࡫զ ǔƲ ‫ ݜ‬dzᎰ Ǜǐȓْ৯ ǯ
ǒǒǜǐ ǟǮǕ Ǔnjȗ ǒǒ ȇ ǕȋǗ ȃǎ ǠǾț
‫ ڑڨ‬ǯᅹ႖ Dz̚ᛟ ȚǟǮnjȓǛǰȊ‫ ڣ‬ǗƲǥȔȚᚒ ȔǸ ‫ ݜ‬Ƕଦ Ƿᐻл ǔ
ǧnjǣǬ ǽǓ
‫ڨ‬мdzǝȔǮDzțǓnjDznjǛǰǔǷǫǕȒǡȓȗǙǯǡƳดnjǒǠǖǰnjǎ
Ǩnjǧnj Ǻȏǎǚț ȃǎ Ȉ
ǶǷ‫ ̭ڨ‬ȥȼǶ ᘰ ࿁ ǰȇǧଦ ǔnjnjțǠȋDznjțǯǟȏǎǓƳǎǟȕȚԢ
Ǻǰ ǟǧ Ǩ NJǧȆ ǝ
njǧǰǧțdzǥǶ˳Ƿᑊ Țе ǟǮnjȓȐǎDzģģƳƽ ᫁ ǨǙʦ ǚǮǒǙǸ
njnjǘǝ ǬǓ
ǡȈǛǰǠȋDznjǓƾǰnjǫǧᚰᒻǔ̾ȗȔȓȐǎDzģģƳ
ߜ ߫ ޽ ߟ ߎ ‫ޟ‬ ߦ߶ࠎߓࠎ
ජ⪲ᢕሶ‫ޔߙ޿ߒ߆߅ߣߞࠂߜޡ‬ᣣᧄੱ‫ࠅࠃޢ‬

TRADUCTION

La machine à mesurer les courbettes

L’auteur, CHIBA Atsuko, est une journaliste spécialiste des affaires internationales, qui a longtemps
travaillé aux Etats-Unis. Dans « Ils sont un peu bizarres, ces Japonais », elle parle des aspects
« étranges » du Japon, vu de l’extérieur.

La « machine à mesurer les courbette » m’a laissée sans voix.

Il parait qu’à l’origine c’est quelque chose qui a été pensé par le PDG des Grands Magasins Kintetsu. Ce PDG
n’appréciant guère les manières du personnel du magasin, conçut une méthode pour mesurer « de façon
objective » le bon et le mauvais dans les courbettes.

L’appareil qu’il imagina initialement, parait-il, était un engin dans lequel une planche de bois était fixée à un
simple cadre métallique, et cette planche bougeait en fonction de la profondeur de la courbette. Et puis, on
dit qu’il fut institué que les courbettes à 15° étaient pour saluer les collègues, les courbettes à 30° destinées
aux clients, et les courbettes à 45° étaient utilisées pour « marquer un respect particulier » aux supérieurs,
ou aux personnes de rang élevé.

Mais, on a compris que cet appareil de mesure par trop primitif, en ne mesurant que l’angle au-dessus des
hanches, ne permettait pas vraiment d’améliorer les courbettes dans les rayons en réalité. Alors, chez
Kintetsu, ils ont conçu une machine à motion électrique.

Avec cette machine-là, sept lampes à infrarouge sont fixées sur la silhouette de profil du corps en entier, et
en plus d’autres « yeux électroniques » surveillent la position des jambes et du dos. Par exemple, si on règle
le bouton sur une courbette à 30 degrés, les lampes du panneau de contrôle indiquent si la profondeur de
la courbette est correcte ou non. Et cette fois-ci également, il parait que si on s’entraîne avec cette
machine-là, le corps s’habitue à pouvoir faire naturellement des courbettes à 15, 30 ou 45 degrés.

Depuis les temps anciens, les Japonais ont pris grand soin de « la forme ». Du fait qu’on soigne la forme,
l’esprit ressent une tension, la forme exprime la hauteur de l’esprit. Or, les cas où cela va trop loin et où on
tombe dans le formalisme ne sont pas rares.

121
Quant à l’entraînement des employés de grands magasins à faire des courbettes, si c’est pour y passer
autant de temps, moi, je pense que je voudrais qu’on mette plus d’énergie à leur inculquer des
connaissances concernant les marchandises qu’ils vendent. C’est que, à la différence des courses qu’on fait
dans un supermarché où il n’y a pas de vendeur, quand on achète dans un grand magasin, il y a des tas de
choses qu’on a envie de demander, comme la façon d’effectuer l’entretien, ou les conditions de réparation
si le produit vient à casser. Des gens capables de répondre spontanément à ce genre de questions sont
beaucoup plus importants pour le consommateur, que des courbettes qu’on vous fait à 30 degrés.

De plus, il y a beaucoup d’employés qui vous font des courbettes jusqu’à 30 degrés, et qui tiennent des
conversations privées à haute voix, là où les clients peuvent les entendre, ainsi le client s’il assiste à cela
comprend clairement qu’on ne fait pas grand cas de lui... Ne serait-il pas plus approprié de considérer,
généralement, une profonde courbette comme l’expression d’un mensonge ? Avec ces gens qui tirent la
langue dès que vous avez le dos tourné… et pourtant on utilise le prétexte que « on pourrait s’en tirer en
inclinant juste la tête »…

D’après « Ils sont un peu bizarres, ces Japonais » de SHIBA Atsuko

Réponses à quelques questions


ߦ߶ࠎ ߈߆޿ ߅߅ ޽޿ߐߟ ߣ߈ ߆ߥࠄ
1 ᣣᧄߢߪ߅ߓ߉ࠍߔࠆᯏળ߇ᄙ޿ߢߔ‫ޕ‬᜿ᜦߔࠆᤨߦߪ ᔅ ߕ߅ߓ߉ࠍߒ
߈߾ߊ ޽޿ߡ
߹ߔߒ‫ ߅ޔ‬ቴ ߐࠎࠍ⋧ᚻߦߔࠆߣ߅ߓ߉ࠍߒ߹ߔ‫ޕ‬
ߡࠎ޿ࠎ ߚ޿ߤ ߹ࠎߙߊ ߭߾ߞ߆ߡࠎ ߒ߾ߜࠂ߁ ߘߊߡ޿߈
3 ᐫຬߩᘒᐲߦḩ⿷ߒߡ޿ߥ߆ߞߚ߆ࠄ‫⽻⊖ޔ‬ᐫߩ ␠ 㐳 ߇߅ߓ߉᷹ቯེࠍ
߆ࠎ߇ ߛ
⠨ ߃಴ߒ߹ߒߚ‫ޕ‬
ߘߊߡ޿߈ ߺߖ ߅ ߡࠎ޿ࠎ ࠇࠎߒࠀ߁
4 ޿޿߃‫߉ߓ߅ޔ‬᷹ቯེࠍᐫߦ⟎ߊߩߢߪߥߊߡ‫ޔ‬ᐫຬ߇ ✵ ⠌ ߢ߈ࠆࠃ߁
߅ ߡࠎ޿ࠎ ߪ߆
ߥߣߎࠈߦ⟎ߊߩߢߔ‫ޔߣࠆߔ߁ߘޕ‬ᐫຬߩ߅ߓ߉ߩࠃߒ޽ߒࠍ⸘ࠆߎߣ߽
ߡࠎ޿ࠎ ߿ߔ ࠇࠎߒࠀ߁
ߢ߈߹ߔߒ‫ޔ‬ᐫຬ߇ભߺߩߣ߈ߦ ✵ ⠌ ߔࠆߎߣ߽ߢ߈߹ߔ‫ޕ‬
ߜࠂߒ߾ ߦ߶ࠎߓࠎ ߭ߥࠎ
5 ⪺⠪ߪᣣᧄੱߢ޽ࠅߥ߇ࠄ‫ࠅߥ߆ࠍߣߎߩ߉ߓ߅ޔ‬㕖㔍ߒߡ޿߹ߔ‫ߟޕ‬
߆ߚߜ ߔ ߎߎࠈ ߥ߆ ߛ޿ߓ
߹ࠅ‫ ߪ߉ߓ߅ޔ‬ᒻ ߦㆊ߉ߥ޿߽ߩߢ‫ ࠅࠃࠇߘޔ‬ᔃ ߩਛߩߎߣࠍᄢ੐ߦߒߚ
߶߁ ߆ࠎ߇
ᣇ߇޿޿ߣ ⠨ ߃ߡ޿ࠆࠃ߁ߢߔ‫ޕ‬
ߜࠂߒ߾ ߭߾ߞ߆ߡࠎ ߡࠎ޿ࠎ
6 ⪺⠪ߦࠃࠇ߫‫⽻⊖ޔ‬ᐫߩᐫຬ߇ߜ߾ࠎߣ߅ߓ߉ࠍߔࠆ߆ߤ߁߆ࠃࠅ‫ޔ‬
ߒࠂ߁߭ࠎ ߜߒ߈ ߽ ߈߾ߊ ߚ޿
໡ ຠ ߦߟ޿ߡߩ⍮⼂ࠍᜬߞߡ޿ߚ߶߁߇߅ ቴ ߐࠎߦኻߒߡ޿޿ߎߣߢߔ‫ޕ‬
ࠊߚߒ ߚߒ ߡ޿ߤ ࠇ޿߉ ߭ߟࠃ߁ ߆ߚߜ ࠇ޿߉
⑳ ߦߣߞߡ‫ࠆ޽ޔߦ߆⏕ޔ‬⒟ᐲߩ␞௾߇ᔅⷐߢߔ߇‫ ޔ‬ᒻ ߩߚ߼ߛߌߩ␞௾
߹߽ ߈߾ߊ ߿ߊ ߚ ߓࠂ߁߶߁ ߟߚ ߶߁
ࠍ቞ࠆࠃࠅ‫ ߅ޔ‬ቴ ߐࠎߩᓎߦ┙ߟࠃ߁ߥ ᖱ ႎ ࠍવ߃ࠆߎߣߩᣇ߇޿޿ߢߒ
߰ߟ߁ ߺߖ ߭߾ߞ߆ߡࠎ ޿ ߓߟࠃ߁ߡ߈
ࠂ߁‫ޕ‬᥉ㅢߩᐫࠃࠅ⊖⽻ᐫ߳ⴕߊߣ޿߁ߩߪ‫ߥ߁ࠃ߁޿߁ߘޔ‬ታ↪⊛ߥ
ߓࠂ߁߶߁ ߃
ᖱ ႎ ࠍᓧࠆߚ߼ߥߩߢߔ߆ࠄ‫ޕ‬
ߜࠂߒ߾ ߦ߶ࠎ ߭߾ߞ߆ߡࠎ ߡࠎ޿ࠎ ߚ޿ߤ ߔ ߅߽
7 ⪺⠪ߪ‫ޔ‬ᣣᧄߩ⊖⽻ᐫߩᐫຬߩᘒᐲߪ߁ߘߦㆊ߉ߥ޿߽ߩߛߣᕁߞߡ޿
߹ߔ‫ޕ‬

122
35. ን჻ጊߩྃἫ
߰ ߓ ߐ ࠎ ߰ ࠎ ߆

ߐ޿߈ࠎ ߦ߶ࠎ ߍࠎߒࠂ߁ ߟ߉ߟ߉ ߅ ߓߒࠎ


ᦨㄭ ‫ޔ‬ᣣᧄ ߢߪ޿ࠈ޿ࠈߥߎࠊ޿ ⃻ ⽎ ߇ᰴ‫ޕߔ߹޿ߡߞߎ ⿠ߣ ޘ‬࿾㔡 ‫ޔ‬
ߟߥߺ ߆ߑࠎ ߰ࠎ߆ ߓߟ ߦ߶ࠎ ߒߕ ǟȍǠțǛǎ ǒ Ƕ ǯ ȑ
ᵤᵄ‫ޔ‬ἫጊߩྃἫ‫ޕޕޕ‬ታߪᣣᧄ߇ᴉߺߟߟ޽ࠆߩߢߔ‫ޕ‬ਥੱ౏ߩዊ㊁ኹ߇
Ǻ ǜ ǜ ȔnjǛ dz
ߘߩᣣߩඦᓟߦࠟ࡯࡞ࡈ࡟ࡦ࠼ߩ⃍ሶߐࠎߣ޿ߞߒࠂߦࠫࡘࡀ࡯ࡧ߳ߣㅏߍ
ǽ Ǡ ǝ ț
ߡ޿ߊߟ߽ࠅߥߩߢߔ߇‫ޔ‬ን჻ጊߪ‫ޕޕޕ‬
ǰǕ ǬǗǐ ǎǐ Ȏ Ƕ ǻț ǒǰ
ǥǶ୛ Ʋ ஽ Ƕʥ ǶๅԻ ȇȌȣɲȮ‫ ڈ‬ǔȫȾȫȾǰ᪦ ȚǧǮǮȎȔǧƳ
ǐțǼǬ njǫȅț ǬǗǐ Ƿǟ ȎǓ ǎǐ ǟț ߅ ǒǰ
᥌ሃ ǔʟவ Ʋ ஽ Ƕᇦ Ǔȑࡦ Ƕʥ dzǒǩǮƲᒃǶਕ Ȕȓɓȶɩǰnjǎ᪦ ǔǟ
ǧƳ
ƽǷǠȆǫǧǓDzƾ
DzǓǧ ȆDZ
ʵဒǷᆿǶȃǎȚǽȒǓǐǫǮǬǾȌnjǧƳ
ƽģģȑǟnjǦƾ
ȎǕDzǔ Ǜǟ ǎ ȆDZ ǥǰ Ȏǻ
࡚ᧇǷᐊȚ෫ǓǟǮƲᆿǶ‫ڠ‬ȚੇǝǟǧƳ
Ȁ Ȍ dzǟ ȆDZ ǽ Ǡ ǡǔǧ ǩȏǗǣǬ ȇ ǕȏǨnj Ƿnjnjȕ
ǥǶᣦ޳ǶᚋǶᆿǓȑƲ‫ڍݲ‬Ƕ ۲ Ƿ Ⴟ ੼ ǷᚒǐDzǓǫǧǔƲࠡ‫ڨ‬Dzໞᑲ
ǘȊ ǝțǔǬ NJǝǖnjȕ ǥȑǧǓ NJ
ǶǕǶǛᩏǔƲʤணǶ෡ᔓᑲǶᆷ᭜ǗȈǗȈǗǰǽǗȔʥǔȒǬǬNJǫǧƳ
ǝțdzț ȆDZǖȗ
ěěʤ˳ǷᆿᨦdzǓǙȐǫǧƳ
ǰǕ ǝnjǟȏ ǟȏǎǚǕǷ ǗǎǕ ǟțDZǎ ȆDZ
ǥǶ୛dzDzǫǮƲ஡фǶᘫશෂȑǟnjᆷർǶੑҍǔƲᆿȫɨȸȚǻȒǻȒ
ǰǽȓȗǣǧƳ
ǥǎǰǎ ǽțǓ
ƽǛȔǷჀࢿDz‫ז‬ໜǨǦģģƾ
ǒǗǠȏǎ
ƽ ޳ ʥ dzǶȄǫǮȇȓǓģģƾ
Ƿnjǜ ǯțȗ Dz ǛțDZ ȎǕDzǔ ǯ Ǖ ǰ
ᏜࣞǯȆǧᩓᛟǔᯠǫǧƳěě˺࡯Ƿ࡚ᧇǔеǧƳᎰǕӻȒdzǗnjȑǟǗƲ
Ǜǐ ǒǒ NJnjǮ ǺȏǎǠȏǎ ǒ Ƕ ǯ ȑ
‫ڑ‬ǔ‫ڨ‬ǕǗDzǫǧǔƲჀ৶ǔȗǓȓǰƲǷǫǰǟǧ ᘰ क़ dzDzǫǮ‫ފᤧޙ‬Ȁ
ǯțȗ Ǭ Ǩ
ᩓᛟȚᆺǕеǟǧƳ
Ǖȇ ȎǕDzǔ Ǡȏǣnj
ƽԣdzǨģģƾǰ࡚ᧇǷnjǫǧƳƽ‫ۊ‬खǓȑģģƾ
ǒ Ƕ ǯ ȑ ǺǰNJǟ ǯțȗ
‫ފᤧޙ‬ǷʟះǰǻdzᩓᛟdzǰǻǬnjǧƳ
ǒ Ƕ ǯ ȑ ǥ ǎ ȗ Ǖ Ȉ ǝǙ
ƽȊǟȊǟģģƾǰƲ‫ފᤧޙ‬Ƿ᡹ᛟ‫ג‬dzԢǓǫǮԈțǨƳƽȊǟȊǟ !ƾ
Ǡ ȍ ȗ Ǖ ǥǛ ǞǬǒț ǒǰ ǨȔ
Ӽᛟ‫ג‬ǶࡨdzƲȵȡȵȡǰǺDZnjᩃ᪦ǔǟǧƳȳȥɂǰnjǎ᪦ȌƲ᛹ǓǶ
Ȑ ǜǐ Ǖ
Նǻ‫ڑ‬ǔᎰǛǐǧƳ
ǰǒ ȔnjǛ Ǜǐ
ƽȊǟȊǟģģƾᢶǗǯྮܲǶ‫ڑ‬ǔǟǧƳ

123
njȆ ǒ Ƕ ǯ ȑ Ǔǧȇȇ Ȏǻ ǒǒǜǐ
ƽ˺DZǛdznjȓțǨ ?ƾǰ‫ފᤧޙ‬ǷཐᎥȚੇǯǽǝnjǯ‫ڑڨ‬ǯnjǫǧƳ
njȆ ȆDzǭȓDZǎȕ ǯ ǗȓȆ
ƽ˺ģģ჌ᰒ᢭៙ȚеǷǢȔǧǰǛȕǯģģ ᠔ ǔǬǓǐǮģģƾ
ȆDzǭȓDZǎȕ ǒ Ƕ ǯ ȑ Ǜǐ ǒȊ ǎȗ ǰǛȕ
ƽ჌ᰒ᢭៙ ?ƾ‫ފᤧޙ‬Ƕ‫ڑ‬ǷऑȗǢʥǢǫǧƳƽDzțǨǫǮǥțDz ৯ dznj
ǝțǠǷț Dz Ȓ ǧ ǟȍǫǹǬ
ȓțǨ ?ěěʤ୛Ӆdz৙ဒ е ႏ ǨǤƾ
ǕǶǎ nj Ǣ ǞǬǒț Ƿnjǜ Ǜǐ
ƽ୒ସ ģģǶǧȉdzģģ̔᝛ Ȁģģƾᩃ᪦ ǰᏜࣞ ǶDZDzȒ‫ ڑ‬ǶǧȉdzƲ
ȔnjǛ Ǜǐ Ȕǫǟȋ ǷȌ ǗȓȆ
ྮܲ Ƕ‫ ڑ‬ǷǰǖȔǰǖȔdzDzǫǧƳƽу᠔ǷģģǯģģǙǝ଼Ǘģģ ᠔ ǯ
ǯ Ǡȍǎǧnj
еǧțǨǙDZģģ ภ ๬ ģģƾ
ǒ Ƕ ǯ ȑ Ǥțǟț NJǣ
ƽȊǟȊǟ !ƾ‫ފᤧޙ‬ǷϨ᠊dzඊȚǠǫǰȒǓnjǮȗȉnjǧƳƽȊǟȊǟ !
Ǖ
ěěȐǗᎰǛǐDznjƾ
Ǖ ǽțǓ njǟ DZǎȕ
ƽǛǛȆǯ௓ǧȑģģ‫ז‬ໜģģᄂǔģģ᢭៙ģģƾ
ȔnjǛ Ǜǐ Ƿnjǜ ǒǰ Dzdz
ྮܲǶ‫ڑ‬ǶᏜࣞǯƲȳȥɂǰnjǎ᪦ǰƲǓǧnjȊǶǔ̮ǓdzȫɲȫɲNJǧ
ǒǰ ǒțDz Dzǔ ߭ ߼ ޿ ǛDZȊ ߥ ǜǐ Ǖ Ǖ ǒ
ȓ᪦ ǔǟǧƳ ‫ ۊ‬Ƕᧇ njॐᯠ ǰƲ͈ܲ Ƕස Ǖ‫ ڑ‬ǔᎰ ǛǐƲɘȬɘȬǰலǶਕ
ǒǰ ȗ ǒǰ
Ȕȓ᪦ȌƲȫɨȸǶѨȔȓ᪦ǔȆǠǫǧƳ
NJǬ Ƿnj ǽ ǥǰ ǟȕ Ǭ
ƽǡǜǗ༠njໞǔᨀǫǮǗȓȗƳȊǎ‫ڠ‬ǷȆǫ႒ƲDZțDZțᆩȊǫǮnjȓ
Ȍ njǟ ǰ ȔnjǛ Ǜǐ
ȗƳģģ༂ Ǚǧᄂ Ȋ᫤ țǯǗȓģģƾǽnjdzྮܲ Ƕ‫ ڑ‬ǔǷǫǕȒǟǧƳ
ǒ Ƕ ǯ ȑ ǛǎǗǎǙțȗǧ ǝǕ nj ȗǧǟ Ǖȏǎ
ƽ‫ ފᤧޙ‬ǝțƲᑗᆷяส ǟǰnjǧȗǵƳϚ dzȸȣȸȀᘤ ǫǮƳ ᅹ Ʋ˺ସ Ƿ
ǝǕ Ǖȏǎ Ƕ ȗǧǟ
ǰǮȊȆdzNJȗDznjƳNJDzǧǨǙϚ dzƲ˺ସ Ƕȸȣȸȧȡdzˇ ǫǮƳ ᅹ Ʋ
߆ߥࠄ nj
DZțDzǛǰǔNJǫǮȊƲࣵ ǢᘤǕȆǡǓȑƾ
ǒ Ƕ ǯ ȑ ǮǶǺȑ NJǣ Ǡ ȍ ȗ Ǖ
ƽǸǓDz !ƾ‫ ފᤧޙ‬Ƿ ੰ dzǓnjǧඊ ǯɋɫɋɫǡȓӼᛟ‫ ג‬ȚǬǓȇDzǒ
ǎȗ Ǜǐ
ǟDzǔȑʥǢǫǧ‫ڑ‬ǯȗȉnjǧƳƽǥțDzǸǓDz !ƾ
Dzǔ ȌȆDz Ǡ ȍ ȗ Ǖ ǥǛ
ȳɷɂƲǰᧇnj߇ᯠȒǶȐǎDzǺǻǕǔӼᛟ‫ג‬ǶࡨnjǫǹnjdzǺǻnjǧƳ
Ǻȉnj Ǡ Dzdz ǒ ǒǰ ǥǎǒț Ȇ
ॐᯠƲؒǺǻǕǧǮǮ̮ǓǶᔂǩȓ᪦ģģǥǟǮƲNJǧȒǶᬸ᪦dz૾ǙȆnj
Ǻǫǟ Ǜǐ NJ ȔnjǛ ǛǰǸ ǺǰǛǰ Ǖ
ǰƲࣵ൉dzDzǫǮ‫ڑ‬ȚǷȒʥǚȓྮܲǶᚰᔄǔƲȌǫǰʟᚰǨǙᎰǛǐǧƳ
ƽģģȷɤɌɷɳģģƾ
Ǡ ȍ ȗ Ǖ DzǓ ǒǰ ǯțȗ Ǖ
Ӽᛟ‫ג‬ǶʵdzƲȫɩɂǰƲǺDZnj᪦ǔǡȓǰƲᩓᛟǷǿǬȒǰмȔǧƳě
Dzȇǒǰ njǔnj Dzdz Ǖ
ěNJǰdzǷǓǡǓDzƲෂ᪦ǶȐǎDzɍȣȹ̊‫ڠ‬dzǷ̮ȊᎰǛǐDzǓǫǧƳ
ߎ ߹ ߟ ߐ ߈ ࠂ ߁ ‫ޠ ߟ߷ࠎߜ ࠎ ߶ ߦ ޟ‬
ዊ᧻Ꮐ੩‫ޡ‬ᣣᧄᴉᴚ‫ࠅࠃޢ‬

124
TRADUCTION

L’éruption du Mont Fuji

Ces derniers temps, toutes sortes de phénomènes effrayants se produisent les uns à la suite des
autres au Japon. Des tremblements de terre, des tsunamis, des éruptions volcaniques… En réalité,
le Japon est en train de sombrer ! Le personnage principal, Onodera, a l’intention de prendre la
fuite en direction de Genève avec sa petite amie Reiko, cet après-midi même, mais le Mont Fuji…

A ce moment-là, le verre à thé, la bouteille d’encre sur la table se sont mis à trembler en faisant du bruit.
Un crayon est tombé du bord du bureau sur le sol, avec un bruit sec quand la mine s’est brisée.

« Ça a commencé, vous croyez ? »

a murmuré Nakata se tournant vers la fenêtre.

« ..Ça a l’air, oui ! »

Yukinaga se souleva légèrement, et montra l’extérieur de la fenêtre du doigt.

On ne voyait pas directement la silhouette du Mont Fuji par la fenêtre ouest de cette pièce, mais un
énorme champignon gris était en train de s’élever en grosses volutes, haut dans le ciel bleu-vert du mois de
mars.

Tous trois s’élancèrent vers le rebord de la fenêtre.

C’est alors que des vibrations de l’air qui semblaient être la première onde choc ont fait trembler les vitres
à grand bruit.

« Ca, c’est une éruption géante !... »

« On essaie de monter sur le toit ?... »

Derrière eux, à nouveau le téléphone sonna. – Cette fois-ci, c’est Yukinaga qui répondit. Sa voix devint plus
forte, car il semblait avoir du mal à comprendre, puis ayant saisi qui était au bout du fil, réalisant d’un coup,
il tendit le téléphone à Onodera.

« C’est pour toi…. » dit Yukinaga. « De la part d’une femme… »

Onodera d’un bond se jeta sur le téléphone.

« Allô ? Allô ? … » hurla Onodera tourné vers le combiné. « Allô ! Allô ! » Au fond du combiné se fit
entendre un bruit de friture horrible. Puis il entendit un « gooo » et la voix de quelqu’un qui appelle.

« Allô ! Allô ! … », la voix de Reiko se fit entendre dans le lointain.

« Mais où es-tu donc, maintenant ? », dit Onodera avec une voix forte, se bouchant une oreille avec le doigt.

« Maintenant … Alors que je quittais la route de Manazuru …… j’ai pu utiliser la voiture … »

« La route de Manazuru ? » la voix d’Onodera devint plus aigüe sans qu’il s’en rendît compte. « Et pourquoi
es-tu donc dans un endroit pareil ? – Le départ c’est à 15h30 à Narita ! »

« Hier …… pour …… à Izu » la voix de Reiko était entrecoupée de blancs, à cause des parasites et des cris à
l’arrière plan. « Le train ….à …… tôt ce matin …. Sortie avec la voiture … …. Embouteillages … »

« Allô ! Allô ! » Onodera criait, entièrement trempé de sueur. « Allô ! Allô ! – je t’entends mal !»

« En arrivant ici …. Eruption … des pierres … la route… »

125
Derrière la voix de Reiko, on entendait un bruit sourd, et le son d’un objet dur qui tape sur quelque chose.
On entendait de longs cris de femmes, des pleurs d’enfants, et le bruit d’arbres qui se brisent brutalement,
de verre qui se casse, s’y mêlait.

« Des cendres très chaudes tombent ! Dehors c’est déjà tout blanc, ça s’amoncèle sans cesse… Des pierres
en fusion volent ! » Soudain la voix de Reiko devint claire.

« Onodera, je t’ai passé ton billet d’avion, n’est-ce pas ? Pars le premier pour la Suisse. Moi, aujourd’hui, je
n’y arriverai sûrement pas. Prends l’avion de la Swiss Air tout seul, le premier. Moi, quoi qu’il arrive, j’irai
sans faute. »

« Bêtises ! » cria Onodera d’une voix suraigüe, en agrippant à nouveau le combiné trempé par la sueur qui
maculait la paume de sa main. « Qu’est ce que c’est ces bêtises ! »

Un son sourd, une vibration comme un long grondement de la montagne résonnait, remplissant le fond du
combiné. Des cris, le bruit de quelque chose qui tombe faisant trembler le sol …. Et puis, il finit par
entendre juste un mot de Reiko qui forçait sa voix désespérément, ne voulant pas laisser les bruits alentour
prendre le dessus :

« … Genève… »

Dans le téléphone un bruit sec terrible, et la communication fut coupée. —Après, il n’entendit plus rien,
sinon un son parasite comme une onde, très légère.

D’après « La submersion du Japon » de KOMATSU Sakyô

Note : le passage ci-dessus se trouve dans la version française, parue aux Editions Philippe Picquier
Poche, pages 214-215. Noter que la version française est une adaptation du roman de KOMATSU
Sakyô (qui comprend 2 tomes en version originale), et qu’elle comporte des coupures. La traduction
donnée ici à titre indicatif est faite au plus près du texte original, mais il est intéressant de
comparer le texte japonais avec le texte de la traduction publiée pour voir où les coupures et autres
adaptations sont réalisées (notamment au niveau des onomatopées donnant toutes les
impressions auditives autour de cette conversation téléphonique).

Réponses à quelques questions


߰ ߓ ߐ ࠎ ߦ߶ࠎ ޿ߜ߫ࠎߚ߆ ߿߹ ߓߟ ߰ߟ߁ ߿߹ ߆ߑࠎ
1 ን჻ጊߣߪ‫ޔ‬ᣣᧄߩ৻⇟㜞޿ጊߢߔ߇‫ޔ‬ታߪ᥉ㅢߩጊߢߪߥߊߡ‫ޔ‬Ἣጊ
ߓࠀ߁ߪߞ ߖ ޿ ߈ ߪߓ ߰ࠎ߆ ߆ߞ߆ߑࠎ
ߢߔ‫ ޕ‬㧝 㧤 ਎♿ߩᆎ߼ߏࠈ߆ࠄྃἫ߇ߥ޿ߩߢߔ߇‫ߚߒߣࠎ߾ߜޔ‬ᵴἫጊ
ߢߔ‫ޕ‬
߰ࠎ߆ ߪߓ ߓߒࠎ ߅ ߟߊ߃ ߚߒࠂ߁ࠁ ߃ࠎ߯ߟ
2 ྃἫ߇ᆎ߹ߞߡ޿ࠆߖ޿ߢ‫ޔ‬࿾㔡߇⿠߈ߡ‫߇ ᧍ ޔ‬ᄙዋំࠇߚߩߢ‫ޔ‬㋦╩
ߎࠈ ߎࠈ
߇ォࠎߢ߅ߜߚߩߢߒࠂ߁‫(ޕ‬ォ߱ : rouler cf. kanji p 188)
ߚߥ߆ ࠁ߈ߥ߇ ߅ ߩ ߢ ࠄ ߒ ߏ ߣ ߫ ߟߊ߃ ߁߃ ࠁ ߩ
3 ↰ਛߣᐘ㐳ߣዊ㊁ኹߪ઀੐႐ߦ޿ࠆߢߒࠂ߁‫ߩ ᧍ ޕ‬਄ߦḡ๘ߺ߽ࠗࡦࠢ
ߢࠎࠊ ߎࠎߤ ࠁ߈ߥ߇ ߢ ߐࠎߦࠎ
߽޽ࠅ߹ߔߒ‫ޔ‬㔚⹤߇ߥࠆߣ‫੹ޟ‬ᐲߪᐘ㐳߇಴ߚ‫ߪߩ߁޿ߣޠ‬ਃੱߩ߁ߜߩ
߭ߣ ߢ ߓ߱ࠎ
߶߆ߩੱ߇಴ࠆߎߣ߽޽ࠆߩߢߔ‫⥄ޔࠅ߹ߟޕ‬ಽߩ߁ߜߦ޿ࠆߩߢߪߥߊߡ‫ޔ‬
ߐࠎߦࠎ ߈ࠂ߁ߟ߁ ߟ߆ ߳ ߿ ߒ ߏ ߣ ߫
ਃੱߣ߽ ౒ ㅢ ߦ૶߁ㇱደߦ޿ࠆࠃ߁ߢߔ‫઀(ޕ‬੐႐ : lieu de travail)

126
߅ ߩ ߢ ࠄ ߎ߃ ߅߽ ߁ࠊ
5 ‫ޟ‬ዊ㊁ኹߩჿߪᕁࠊߕ਄ߕߞߚ‫ߒߢࠄ߆ߚߒࠅߊߞ߽߮ߦࠅ߹޽ߪߩޠ‬
ߣ߈ ࠇ޿ߎ ޿߹߰ߓߐࠎ ߰ࠎ߆ ߜ߆
ࠂ߁‫⃍ޔᤨߩߘޕ‬ሶߐࠎ߇੹ን჻ጊ߇ྃἫߒߡ޿ࠆߣߎࠈߩㄭߊߦ޿ࠆߎߣ
ࠊ ࠇ޿ߎ
߇ಽ߆ߞߚߩߢߔ߇‫⃍ޔ‬ሶߐࠎߪ޽ߘߎߦ޿ࠆߪߕߪߥ߆ߞߚߩߢߔ‫ߒߘޕ‬
ߜࠂ߁ߤ޿߹ ޽߱ ޿ߓࠂ߁
ߡ‫ৼߪࠈߎߣࠆ޿ޔ‬ᐲ੹ߣߡ߽ෂߥ޿ߣߎࠈߥߩߢ‫ࠆߔࠅߊߞ߮ޔ‬એ਄‫ޔ‬
߆ߩߓࠂ ߒࠎ߬޿ ߭ ߏ ߏ ߣ߁߈ࠂ߁ ߥࠅߚߊ߁ߎ߁
ᓐᅚ߇ߤ߁ߥࠆ߆ߪᔃ㈩ߢߒࠂ߁‫ߩߘޕ‬ᣣߩඦᓟߦ‫ ᧲ ޔ‬੩ ߩᚑ↰ⓨ᷼ߢ
߭ ߎ ߁ ߈ ߩ ࠇ޿ߎ ߣ߁߈ࠂ߁ ߅ ߩ ߢ ࠄ ߅߽
㘧ⴕᯏߦਸ਼ࠆߎߣߦߥߞߡ޿ࠆߩߢ‫⃍ޔ‬ሶߐࠎ߇ ᧲ ੩ ߦ޿ࠆߣዊ㊁ኹߪᕁ
߭ ߎ ߁ ߈
ߞߡ޿ߚߢߒࠂ߁‫(ޕ‬㘧ⴕᯏ : avion)
޿ ߅ ߩ ߢ ࠄ ߅ߎ ߅߽
8 ‫ޔ߽ߡߞ⸒ߣޠ! ߥ߆߫ߥࠎߘޟޠ! ߥ߆߫ޟ‬ዊ㊁ኹ߇ᔶߞߡ޿ࠆߣߪᕁ
ߓ߱ࠎ ߚ޿ ߅ߎ ߣ߈ ߔ ࠇ޿ߎ
߃߹ߖࠎ‫⥄ߪ޿ࠆ޽ޕ‬ಽߦኻߒߡᔶߞߡ޿ࠆߢߒࠂ߁‫ޔᤨߩߘޕ‬ᅢ߈ߥ⃍ሶ
޿ߩߜ ޽߱ ࠊ ߓ߱ࠎ ߥߦ ߜ߆ࠄ ࠊ
ߐࠎߩ ๮ ߇ෂߥ޿ߎߣ߇ಽ߆ࠅ‫⥄ޔ‬ಽߢ૗߽ߢ߈ߥߊ‫ ޔ‬ജ ߇ߥ޿ߎߣ߇ಽ
߈߷߁
߆ࠅ߹ߒߚ‫߁߽ޕ‬Ꮧᦸߢ߈ߥ޿ߩߢ‫ޕ߁ࠂߒߢࠆ޿ߡߞߥߦ߿޿ޔ‬
ߐ޿ߏ ࠇ޿ߎ ߆ߑࠎ ߰ࠎ߆ ߅ ߩ ߢ ࠄ
9 ᦨᓟߦߥߞߡ‫⃍ޔ‬ሶߐࠎ߇Ἣጊ߇ྃἫߒߡ޿ࠆߣߎࠈߦ޿ߡ‫ޔ‬ዊ㊁ኹ߇
ߣ߁߈ࠂ߁ ޽ ߚ޿߳ࠎ ߰ ޽ ࠎ ߢࠎࠊ
᧲ ੩ ߦ޿ߡ‫ߚ߹ࠄ߆ࠇߎޔ‬ળ߃ࠆ߆ߤ߁߆߇ᄢᄌਇ቟ߦߥࠅ߹ߒߚ‫ޕ‬㔚⹤
߈ ࠇ޿ߎ ߎ߃ ߈
߇ಾࠇࠆߣ‫⃍ޔ‬ሶߐࠎߩჿ߇߽߁⡞ߎ߃ࠆߎߣ߇ߥ޿߆߽ߒࠇ߹ߖࠎ‫ߡߣޕ‬
߆ߥ ߰޽ࠎ
߽ᖤߒ޿ߎߣߢߔ‫(ޕ‬ਇ቟ : angoisse, anxiété)

127

Vous aimerez peut-être aussi